Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 COP 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 991
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 19:15

PGM a écrit:
Socket-error,  connaissant le protocole marocain, il est certain que le Pdt Nigerien à été accueilli convenablement.
dans ta séquence on ne voit pas la descente d'avion.

Je crois que le roi n'a accueillit que les chefs d'état.  Mezouar à dû recevoir les autres délégations

Oui exactement autant pour moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2975
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 19:16

en effet il a été gentiement snobé. il a de la chance d'être un hôte et que SM Le Roi est bien élevé.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 785
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 22:03

PGM a écrit:
Il lui sert bien la main.
Sait-il seulement que c'est la cop et qu'il est au Maroc ? Pas sûre
Justement, c'est l'âge...un bouteflika bis.
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 785
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 22:22

Socket-error a écrit:
Le président Nigérien n'a été reçu par aucun officiel marocain !!! La relation entre nos 2 pays n'est pas près de reprendre :


Le seul chef d'état africain qui a eu une rencontre avec le roi pour le moment... le roi l'a reçu en marge de la cop 22 , c'est un poid lourd africain et mérite qu'on essaie de le faire taire au mois de janvier prochain.
L' accueil le plus glacial pour moi , c'est celui de la veille sud africaine de l'UA ... j'ai pas vu ramtane et bensaleh , ils ont eu des sieges à côté des toilettes ?
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2975
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 22:57

A quelle minute la Sudafricaine? j'ai pas du suivre...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 365
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: COP 22   Mar 15 Nov 2016 - 23:40

iznassen a écrit:
j'ai pas  vu ramtane et bensaleh , ils ont eu des sieges à  côté des toilettes ?  

Laughing

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 6:49

Que mieux qu'une belle déclaration d'amour après avoir fait le con ...........

http://www.jeuneafrique.com/374427/politique/mohammed-vi-ne-forcer-pays-avances-a-accepter-decisions-quils-ne-pourront-appliquer/ a écrit:


Mohammed VI : « Ne pas forcer les pays les moins avancés à accepter des décisions qu’ils ne pourront pas appliquer »




Le roi du Maroc a reçu 38 chefs d'État lors de l'ouverture du sommet de la COP22 ce mardi 15 novembre à Marrakech. Il a appelé à une adaptation au changement climatique sans contrainte pour les pays du sud et dans la compréhension des limites auxquelles ceux-ci font face.


Pour l’ouverture du sommet des chefs d’État, Mohammed VI a pris, comme à son habitude, la défense des pays du sud. « S’il est normal que chaque partie défende ses intérêts, les décisions prises et imposées ne sont pas, en revanche, toujours à la portée de tous les pays », a-t-il souligné devant le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui était présent à cette cérémonie.

Considérant la COP22 comme « la conférence de la vérité et de la clarté », il a relevé que « les priorités chez les pays industrialisés dits avancés ne sont pas les mêmes que pour les pays en développement. Tout aussi important est l’écart qui les sépare en termes de moyens ».

Aussi est-il devenu selon lui nécessaire d’unifier l’éducation à la lutte pour l’environnement et de sensibiliser les parties à son rôle décisif dans la préservation de l’avenir de l’humanité.

En terminer avec les discours impérialistes

Réaffirmant sa fibre anti-coloniale, devenue presque une constante dans ses discours, il considère que « l’ère coloniale est révolue, tout comme la logique qui consiste à imposer les décisions. En fait, l’enjeu, c’est l’existence de l’homme, qui exige de nous d’œuvrer ensemble main dans la main pour la protéger ».

L’idée, selon lui, est qu’il ne faut pas forcer les pays, d’emblée, à accepter des décisions auxquelles ils ne pourront pas se conformer. Ils ne les rejettent pas, mais ils sont tout simplement incapables de les appliquer, par manque de moyens.

Le roi du Maroc a identifié quatre volets d’action, les mêmes qui reviennent chez toutes les délégations africaines dans cette COP22 : le renforcement des capacités d’adaptation des pays en voie de développement, le décaissement des 100 milliards de dollars promis par les pays du nord pour chaque année d’ici 2020, le transfert des technologies et la mobilisation des acteurs non gouvernementaux autour de « l’Action globale pour le Climat ».

Ban Ki-moon : « j’ai de l’admiration pour Mohammed VI »

L’heure est à l’optimisme mais aussi à la mobilisation pour le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. 109 pays, représentant les trois quarts des émissions à effet de serre, ont ratifié l’accord de Paris. Ban Ki-moon, qui quitte ses fonctions fin décembre – il sera remplacé par l’Espagnol Antonio Gutiérrez -, a appelé tous les pays engagés en faveur du climat à faire preuve « de sagesse et de courage », car le processus est désormais irrévocable.

Lors d’une conférence de presse, qu’il a donnée avant l’ouverture du sommet, le responsable onusien a témoigné de « sa profonde admiration » pour le roi du Maroc, « un pays qu’il a visité pour la première fois en 1984 ». Il clôture ainsi le conflit qui l’a opposé aux Marocains cette année sur le Sahara occidental et semble vouloir quitter son poste sur une note d’apaisement.

L’ombre de Donald Trump plane sur la Cop 22

Interrogé sur les conséquences de l’élection de Donald Trump, qui avait annoncé durant sa campagne vouloir se retirer de l’accord de Paris, qualifiant le réchauffement climatique de « canular », Ban Ki-moon a déclaré espérer qu’il reviendra sur ses déclarations et comprendra l’urgence climatique. D’autant plus que les forces du marché sont en marche vers un monde sobre en carbone, selon lui.

Ce mardi, le ministre des Affaires étrangères marocain, Salaheddine Mezouar, s’est chargé d’accueillir les chefs de gouvernement invités à ce sommet tandis que le roi du Maroc a reçu les chefs d’État. Mercredi 16 novembre, il recevra les présidents africains au palais des Congrès à Marrakech afin de se concerter sur les décisions climatiques impliquant le continent et les enjeux du développement durable en Afrique ».

Les 38 chefs d’États reçus par le roi du Maroc:

Le prince de Monaco, Albert II, la présidente du Chili, Michelle Bachelet, le président de la Biéllorussie, Alexandre Loukachenko, le président de la république de Nauru, Waron Baka, le président de la Micronésie, Peter Christian, le président du Sénégal, Macky Sall, le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, le président des Kiribati, Taneti Maamau, le président du Rwanda, Paul Kagamé, la présidente des îles Marshall, Hilda Heine, le président de la Guyane, Radolphe Alexandre, le président des Seychelles, Danny Faure, le président de la Macédoine, Gjorge Ivanov, le président du Togo, Faure Gnassingbé, le président de la Zambie, Edgar Lungu,  le président du Botswana, Seretse Khama Ian Khama, le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, le président du Burkina Faso, Michel Kafando, le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, le président du Tchad, Idriss Déby Itno, le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, le roi du Lesotho, Letsie III, le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, le président de l’Irak, Fouad Massoum, le président des îles Comores, Azali Assoumani, la présidente du Liberia, Elen Johnson Sirleaf, le président du Djibouti, Ismail Omar Guelleh, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, le président du Bénin, Patrice Talon, le président du Mali, Ibrahim Boubakar Keita, le président du Congo- Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, le président du Soudan du Nord, Omar El Béchir, le président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, l’émir du Koweit, cheikh Sabah al-Ahmed Al-Sabah, l’émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, le président du Monténégro, Filip Vujanović.

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 19:48



_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1792
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 21:12

video de quelques séquences inhabituelles lors de la réunion aujourd'hui


Revenir en haut Aller en bas
lemay
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1072
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 21:18

L'égyptien darha bih lfoul hhhh
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 21:32

bon guinée bissao ils ne sont pas francophone mais lamamra ?? des problème d'audition ? un message?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13076
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 21:45

Lamamra est juste venu assisté en direct à la prise de leadership du Maroc sur le continent.... 

Les énergie verte = développement =lutte contre la pauvreté = avancé pour l'Afrique ! 

Cette Cop propulse le Maroc comme géant du continent au même titre que le sidafrica. 

On va répliquer le model de partenariat qu'on a développé ailleurs au énergies renouvelables en Afrique. 

Sans jeu de mot aucun,  on va collaborer pour apporter la lumière (propre) aux africains

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 22:06

ca n'a rien a voir mais lematindz a fait un article ou il fouette lamamra sur ce point d'ailleurs
Citation :

L’Afrique, le Maroc et le Neandertal algérien

C’est entre deux appels au président Bouteflika à exercer un cinquième mandat sur un fauteuil roulant, après près de vingt ans de lente et régulière stagnation puis dépérissement de l’économie nationale, après s’être si longtemps isolé du monde qui l’entoure, que le Neandertal algérien est sorti de sa grotte pour, dit-il, "s’ouvrir sur l’Afrique."

Il y a urgence, en effet : le voisin marocain est en train d’étendre son influence dans le continent à une vitesse impressionnante et l’heure est venue, pense le Neandertal, de lui faire pièce. Mais avec quoi ? Comment séduire les Africains, à la recherche de modernité, quand on ne possède même pas l’e-payement, que les trains comme les avions n’arrivent jamais à l’heure et qu’un président malade pense déjà à un cinquième mandat ? Avec quoi honorer un partenariat avec l’Afrique ? Avec une industrie qu’on n’a plus ? Avec une production nationale hors-hydrocarbues quasi-nulle ? Avec des investisseurs nationaux réduits à l’immobilisme ? Avec un si grand retard sur le monde et sur les formes modernes de gestion et de gouvernance ?

Il serait miraculeux qu’un régime qui a réussi la gageure d’appauvrir sa population après 15 ans de rentrées financières exceptionnelles, qui n’a pas fait progresser d’un iota l’économie hors-hydrocarbures durant tout ce temps-là, un pouvoir qui a dilapidé 800 milliards de dollars sans édifier une seule usine, soit un modèle pour les nations africaines. Quinze ans, rappelons-le, est le temps qu’a mis la Corée du sud pour devenir la treizième puissance économique mondiale. Mais ne le dites surtout pas à M. Lamamra, il croit que nous sommes toujours au siècle passé. "L'Afrique a incontestablement des atouts qui s'offrent à celui qui a le courage et la détermination d'y aller."

Le courage d’y aller ? Que vient faire cette formule dans la bouche d’un diplomate africain ? L’Afrique, pour lui, serait-elle toujours celle des méchants Zoulous, lance à la main, prêts à embrocher l’intrus blanc ? Une gaffe appelant une autre, notre chef de la diplomatie annonce que l'Algérie, "plus grand pays africain et arabe, est une partie intégrante de l'Afrique et du destin de l'Afrique". N’y a-t-il personne pour réveiller M. Lamamra ? L’Algérie plus grand pays africain et arabe dans quel domaine ? Peut-être en football, "El moumathel el ouahid lil arab", comme on s’en vantait. "One, two, three, viva l’Algérie !" Mais la vraie vie, c’est bien plus compliqué qu’un coup-franc de Riyad Mahrez ou une percée de Brahimi. Au classement des pays les plus prospères en Afrique, élaboré par le Think thank Legatum Intsitute, basé à Londres, et qui prend en compte l’économie, le climat des affaires, la gouvernance, l’éducation, la sécurité, la liberté personnelle et le capital social, "l’Algérie plus grand pays africain et arabe", n'est même pas dans le top 10 africain, figurant à la 14e place, derrière l'île Maurice, l'Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie, le Ghana, la Tunisie, le Sénégal ou...le Maroc !

C’est donc ainsi que Messieurs Lamamra et Haddad entendent partir à la conquête de l’Afrique : avec deux préjugés, trois boniments et une bouteille de scotch. J’ai bien peur que cela ne suffise pas et qu’il faut bien des choses d’autres à proposer, des choses simples comme un projet à partager, des banques et des entreprises modernes, une diplomatie novatrice, une vision, un plan d’action, une patiente stratégie de rapprochement. Tout ce que l’Algérie de Bouteflika n’a pas. Tout ce qu’elle a méprisé, ignoré, cassé parfois. On ne sort pas indemne de 17 années de politique archaïque, de domination autocratique, de démantèlement de l’Etat.

L’Algérie, aujourd’hui, après quatre mandats du clan Bouteflika, est un pays sans influence, sans ambition, sans envergure. L’Algérie n’est non seulement pas considérée comme "le plus grand État africain", mais, pour beaucoup, pas considérée du tout, inconnue, une vague contrée au nord, où il y a la mer et du pétrole. En 17 ans de règne, et en dehors des sommets de l’UA, Bouteflika n’a fait aucune visite officielle dans un pays d’Afrique depuis 1999, contrairement à ses prédécesseurs. Pendant que notre pays tournait le dos au continent, ne regardant que vers l’Europe, Mohamed VI sillonnait l’Afrique dans toute sa diversité, du Rwanda à la Tanzanie, de l’Ethiopie au Sénégal, du Gabon à la Zambie, du Mali à la Côte d’Ivoire, ouvrant le chemin aux investissements marocains, à l’implantation des entreprises et des banques du royaume, jusqu’à devenir le premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest. Pour cela, il a fallu gagner la confiance des dirigeants africains.

C’est le processus qu’avait entamé l’ancien président Liamine Zéroual : un langage nouveau qui apaise les interlocuteurs africains, qui leur restitue leur envergure et qui leur octroie une nouvelle stature, celle de partenaire à parts égales, eux qui furent toujours considérés comme des opérateurs de circonstance, des pays où l’on se rend "pour faire un coup commercial". Mohamed VI a repris cette démarche zéroualienne, en l’enrichissant. Il inscrit le partenariat avec l’Afrique dans la durée, dans une sorte de partenariat "gagnant-gagnant", ce qui suppose écouter les doléances de la partie en face, examiner ses problèmes particuliers (transfert de technologies, adaptation de l’agriculture africaine au changement climatique, questions migratoires…) Tout porte à croire que le roi a su récupérer un principe cher à l’Algérie de Boumediene et de …Bouteflika : le partenariat Sud-Sud, enrichi d’une approche nouvelle.

Comme l’écrit un commentateur marocain : "Avec sa dernière tournée en Afrique de l’Est, la troisième que le souverain a effectuée en Afrique en l’espace de trois ans (2014, 2015 et 2016), Mohammed VI a apporté la preuve que l’Afrique est, d’abord, une affaire de coeur." C’est, sans doute, exagéré, l’intérêt économique tient une grosse place dans cette opération de charme. Mais c’est un discours nouveau et rassurant. Très éloigné de celui, sans nuances, de notre mininstre Lamamra pour qui "l'Algérie veut saisir les avantages qu'offrent le continent africain qui représente un énorme réservoir de productivité, de production de richesse et de croissance".

M. Lamamra, pour mettre les pieds en Afrique, n’a, sans doute ni banques performantes ni entreprises fortes, mais il dispose d’un accessoire approprié : de gros sabots.

Mohamed Benchicou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13076
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 22:14

déjà posté 2 fois dans actualité algérienne ! 

Les algériens sont dépassés.  Ils n'ont pas de contre model à proposer !  Le Maroc est entrain de s'imposer n'ont pas pour son argent,  ni armé mais par son soft power économique et social.  

L'Afrique est à l'heure de l'émancipation coloniale et économique ! Le choix est clair....  et le Maroc est venu naturellement s'imposer comme acteur locomotive du continent !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4366
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 22:16

mourad27 a écrit:
bon guinée bissao  ils ne sont pas francophone mais lamamra ?? des problème d'audition ? un message?

1/Question de principe? il ecoute la version arabe jocolor
2/ La voix de Sa Majesté! risque d'AVC geek

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13076
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 22:18

Appart le 1er ministre tunisien qui a été reçue Benkiran,  personne n'a rencontré les deux zigotos du régime bâtard d'avoir côté ? 

J'espère au moins qu'on les a fait séjourner au royal Mansour histoire qu'ils rêvent encore d'un peu plus du Maroc à leur retour :lok:

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 22:26

hotel CTM jama lfna serait plus opportun

_________________
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 785
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Mer 16 Nov 2016 - 23:41

Il fait une tête zmamra .. un regard masmoum allah yster ..
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2761
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Jeu 17 Nov 2016 - 1:23

après la france afrique - us afrique chine afrique- turquie afrique inde afrique aujourd'hui il y a eu un Maroc afrique

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 861
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Jeu 17 Nov 2016 - 4:58

https://ledesk.ma/2016/11/17/mohammed-vi-invite-la-mise-en-oeuvre-des-decisions-prises-par-le-sommet-africain/

Citation :

Mohammed VI invité à la mise en oeuvre des décisions prises par le sommet africain


Les travaux du premier sommet africain de l’action (African Action Summit) se sont achevés par une déclaration par laquelle les pays africains s’engagent à lutter contre les changements climatiques et à mobiliser les moyens financiers nécessaires

Les chefs d’Etat africains, réunis mercredi à Marrakech, ont confié au roi Mohammed VI la mise en oeuvre de la Déclaration du premier sommet africain de l’action en faveur d’une co-émergence continentale.

Dans cette Déclaration, adoptée lors de ce sommet tenu en marge de la COP22, les Chefs d’Etat et de Gouvernement africains ont invité Mohammed VI, « en relation avec le président en exercice de l’Union africaine, à œuvrer pour la mise en œuvre de cette Déclaration, notamment au niveau de la coordination et du suivi des initiatives prioritaires dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques et du développement durable, ainsi que de la mobilisation des partenaires du Continent, bilatéraux ou multilatéraux ».

Ils ont décidé, dans ce cadre, la création de trois commissions dédiées à la région du Sahel, la région du Bassin du Congo et aux Etats insulaires présidées, respectivement, par la République du Niger, la République du Congo et la République des Seychelles.
m6-aas

Tout en remerciant le roi Mohammed VI d’avoir pris l’initiative de convoquer ce Sommet de l’Action en faveur de la co-émergence de l’Afrique et en relevant la pertinence d’unir la voix du continent pour mieux défendre ses intérêts, ils ont lancé un appel « à nos partenaires stratégiques pour renforcer notre coopération dans le sens de l’ambition africaine pour un développement durable et inclusif, et fournir un appui efficace et concret à la mise en œuvre de cette ambition, à travers notamment, l’augmentation du financement public, la facilitation de l’accès au financement climatique et son rééquilibrage en faveur de l’adaptation, le renforcement des capacités et le transfert de technologies ».

Les chefs d’Etat africains se sont également engagés à promouvoir les politiques et les mesures en matière d’adaptation requises, qui soient aussi des catalyseurs pour une transformation structurelle profonde sur les plans économique et social en Afrique, à consolider leurs engagements respectifs en matière de lutte contre les effets du changement climatique pour donner davantage de cohérence à leurs stratégies et avancer ensemble et à accélérer la réalisation des initiatives déjà identifiées ou lancées, en s’appuyant non seulement sur leurs ressources intrinsèques, mais également en mobilisant les bailleurs de fonds multilatéraux et bilatéraux, ainsi que les acteurs non étatiques.
Ségolène Royal, ministre française de l'environnement lors de l'Africa Action Summit. MOSAIKSégolène Royal, ministre française de l'environnement lors de l'Africa Action Summit. MOSAIK

Il s’agit, à titre d’exemple, d’initiatives visant à renforcer la résilience du continent africain face aux menaces du dérèglement climatique, en particulier « l’Initiative africaine pour l’adaptation”, l’Initiative pour “l’adaptation de l’agriculture africaine », connue sous l’acronyme “Triple A”, le projet de la « Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel », l’Initiative pour la « sécurité, la stabilité et la soutenabilité », celle pour la « résilience rurale », ou encore celle en faveur des « Forêts dans la région Méditerranée et au Sahel ».

Ces initiatives, poursuit le document, sont en faveur d’une co-émergence durable africaine, notamment « l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables », celle relative à la « conservation de l’écosystème du Bassin du Lac Tchad », celle pour une « croissance bleue », ou encore celle portant sur la réalisation d’un « couloir africain de l’énergie propre », ainsi que le « Fonds bleu pour le bassin du Congo ».
Une vue de la séance plénière de l'Africa action Summit de Marrakech présidé par le roi Mohammed VI. MOSAIKUne vue de la séance plénière de l'Africa action Summit de Marrakech présidé par le roi Mohammed VI. MOSAIK

Les chefs d’Etat africains se sont engagés aussi à encourager et à faciliter la participation du secteur privé à la mobilisation de capacités et de financements supplémentaires pour relever le défi du changement climatique.

Les chefs d’Etat et de Gouvernement Africains, réunis à l’invitation de Mohammed VI, ont souligné que l’Afrique, qui a le moins contribué aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, est le continent le plus touché par les changements climatiques et leurs effets sur ses territoires dont les conséquences peuvent représenter une menace pour sa paix, sa sécurité et son développement durable.

Les régions africaines, ont-ils dit, ont volontairement lancé des initiatives en matière d’adaptation et d’atténuation, visant à améliorer leur résilience et à promouvoir un développement durable.
Photo op des chefs d'Etat et ministres participants à l'Africa Action Summit de Marrakech. MOSAIKPhoto op des chefs d'Etat et ministres participants à l'Africa Action Summit de Marrakech. MOSAIK

Ils ont réaffirmé, dans ce cadre, l’importance d’une mise en œuvre adéquate des Objectifs de Développement durable, fondés sur les principes de Rio, en particulier celui de « La responsabilité commune mais différenciée », pour relever le défi du changement climatique et l’engagement concret et substantiel des pays africains à contribuer à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques.

Les chefs d’Etat et de Gouvernement africains ont également réaffirmé « l’ambition de faire de l’action pour le climat un levier d’émergence, en vue de construire un modèle de développement inclusif et durable répondant aux aspirations légitimes des populations africaines et préservant les intérêts des générations futures » et leur « volonté d’œuvrer collectivement et solidairement pour une Afrique résiliante au changement climatique et qui façonne son destin, à travers des approches sous régionales et régionales ».
Le roi Mohammed VI à son arrivée à l'Africa Action Summit de Marrakech. MOSAIKLe roi Mohammed VI à son arrivée à l'Africa Action Summit de Marrakech. MOSAIK

Voici le texte intégral de la Déclaration du 1er Sommet Africain de l’Action en Faveur d’une co-émergence continentale :

Nous, Chefs d’Etat et de Gouvernement Africains réunis à Marrakech, le 16 novembre 2016, à l’invitation de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, lors du 1erSommet Africain de l’Action, en marge de la 22ème Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22)

Soulignons que :

* l’Afrique, qui a le moins contribué aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, est le continent le plus touché par les changements climatiques et leurs effets sur ses territoires dont les conséquences peuvent représenter une menace pour sa paix, sa sécurité et son développement durable

* les régions africaines ont volontairement lancé des initiatives en matière d’adaptation et d’atténuation, visant à améliorer leur résilience et à promouvoir un développement durable

Réaffirmons :

* l’importance d’une mise en œuvre adéquate des Objectifs de Développement Durable, fondés sur les principes de Rio, en particulier celui de « la responsabilité commune mais différenciée », pour relever le défi du changement climatique


* l’engagement concret et substantiel des pays africains à contribuer à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques

* notre ambition de faire de l’action pour le climat un levier d’émergence, en vue de construire un modèle de développement inclusif et durable répondant aux aspirations légitimes des populations africaines et préservant les intérêts des générations futures

* notre volonté d’œuvrer collectivement et solidairement pour une Afrique résiliente au changement climatique et qui façonne son destin, à travers des approches sous régionales et régionales

Nous nous engageons à :

* promouvoir les politiques et les mesures en matière d’adaptation requises, qui soient aussi des catalyseurs pour une transformation structurelle profonde sur les plans économique et social en Afrique

* consolider nos engagements respectifs en matière de lutte contre les effets du changement climatique, pour donner davantage de cohérence à nos stratégies et avancer ensemble

* accélérer la réalisation des initiatives déjà identifiées ou lancées, en s’appuyant non seulement sur nos ressources intrinsèques mais également en mobilisant les bailleurs de fonds, multilatéraux et bilatéraux ainsi que les acteurs non étatiques à titre d’exemple, il s’agit d’initiatives :

* visant à renforcer la résilience de notre Continent face aux menaces du dérèglement climatique, en particulier « l’Initiative Africaine pour l’Adaptation », l’initiative pour « l’Adaptation de l’Agriculture Africaine », connue sous l’acronyme « Triple A », le projet de la « Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel », l’initiative pour la « Sécurité, la Stabilité et la Soutenabilité », celle pour la « Résilience Rurale », ou encore celle en faveur des « Forêts dans la Région Méditerranée et au Sahel »

* en faveur d’une co-émergence durable africaine, notamment « l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables », celle relative à la « Conservation de l’Ecosystème du Bassin du Lac Tchad », celle pour une « Croissance Bleue », ou encore celle portant sur la réalisation d’un « Couloir Africain de l’Energie Propre » ainsi que le « Fonds Bleu pour le Bassin du Congo ».

* encourager et faciliter la participation du secteur privé à la mobilisation de capacités et de financements supplémentaires pour relever le défi du changement climatique

Nous lançons un appel à nos partenaires stratégiques pour :

* renforcer notre coopération dans le sens de l’ambition africaine pour un développement durable et inclusif

* fournir un appui efficace et concret à la mise en œuvre de cette l’ambition, à travers notamment, l’augmentation du financement public, la facilitation de l’accès au financement climatique et son rééquilibrage en faveur de l’adaptation, le renforcement des capacités et le transfert de technologies.

Tout en remerciant Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc d’avoir pris l’initiative de convoquer ce Sommet de l’Action en faveur de la co-émergence de l’Afrique,

Et en relevant la pertinence d’unir la voix du Contient pour mieux défendre ses intérêts,

Invitons Le Roi du Maroc, en relation avec le Président en exercice de l’Union Africaine, à œuvrer pour la mise en œuvre de cette Déclaration, notamment au niveau de la coordination et du suivi des initiatives prioritaires dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques et du développement durable ainsi que de la mobilisation des partenaires du Continent, bilatéraux ou multilatéraux et décidons, dans ce cadre, la création de trois commissions dédiées à :

1- La région du Sahel, présidée par la République du Niger

2- La région du Bassin du Congo, présidée par la République du Congo.

3- les Etats Insulaires, présidée par la République des Seychelles.

Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 654
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Jeu 17 Nov 2016 - 19:39

Citation :
COP22 : le Maroc annonce la création du prix Mohammed VI pour le climat et le développement durable

La surprise promise par le Maroc depuis le début de la COP22 à Marrakech a été dévoilée : un prix spécial climat doté de 1 million de dollars remis chaque année, censé devenir aussi prestigieux que le Nobel.

http://www.jeuneafrique.com/375190/politique/cop22-maroc-annonce-creation-prix-mohammed-vi-climat-developpement-durable/?=togo
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4366
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Jeu 17 Nov 2016 - 23:07

ENERGY by NATURE

MASEN IMMERSION 4K - COP 22
Version Réalisateur / Franck Beugniet
Production SIGMA / AGENCE Avant-Scène

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 861
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: COP 22   Jeu 17 Nov 2016 - 23:14

Citation :

MARRAKECH ACTION PROCLAMATION FOR OUR CLIMATE AND SUSTAINABLE DEVELOPMENT


We, Heads of State, Government, and Delegations, gathered in Marrakech, on African soil, for the High-Level Segment of the 22nd Session of the Conference of the Parties to the United Nations Framework Convention on Climate Change, the 12th Session of the Conference of the Parties serving as the Meeting of the Parties to the Kyoto Protocol, and the 1st Session of the Conference of the Parties serving as the Meeting of the Parties to the Paris Agreement, at the gracious invitation of His Majesty the King of Morocco, Mohammed VI, issue this proclamation to signal a shift towards a new era of implementation and action on climate and sustainable development.

Our climate is warming at an alarming and unprecedented rate and we have an urgent duty to respond.

We welcome the Paris Agreement, adopted under the Convention, its rapid entry into force, with its ambitious goals, its inclusive nature and its reflection of equity and common but differentiated responsibilities and respective capabilities, in the light of different national circumstances, and we affirm our commitment to its full implementation.

Indeed, this year, we have seen extraordinary momentum on climate change worldwide, and in many multilateral fora. This momentum is irreversible – it is being driven not only by governments, but by science, business and global action of all types at all levels.

Our task now is to rapidly build on that momentum, together, moving forward purposefully to reduce greenhouse gas emissions and to foster adaptation efforts, thereby benefiting and supporting the 2030 Agenda for Sustainable Development and its Sustainable Development Goals.

We call for the highest political commitment to combat climate change, as a matter of urgent priority.

We call for strong solidarity with those countries most vulnerable to the impacts of climate change, and underscore the need to support efforts aimed to enhance their adaptive capacity, strengthen resilience and reduce vulnerability.

We call for all Parties to strengthen and support efforts to eradicate poverty, ensure food security and to take stringent action to deal with climate change challenges in agriculture.

We call for urgently raising ambition and strengthening cooperation amongst ourselves to close the gap between current emissions trajectories and the pathway needed to meet the long-term temperature goals of the Paris Agreement.

We call for an increase in the volume, flow and access to finance for climate projects, alongside improved capacity and technology, including from developed to developing countries.

We the Developed Country Parties reaffirm our USD $100 billion mobilization goal.

We, unanimously, call for further climate action and support, well in advance of 2020, taking into account the specific needs and special circumstances of developing countries, the least developed countries and those particularly vulnerable to the adverse impacts of climate change.

We who are Parties to the Kyoto Protocol encourage the ratification of the Doha Amendment.

We, collectively, call on all non-state actors to join us for immediate and ambitious action and mobilization, building on their important achievements, noting the many initiatives and the Marrakech Partnership for Global Climate Action itself, launched in Marrakech.

The transition in our economies required to meet the objectives of the Paris Agreement provides a substantial positive opportunity for increased prosperity and sustainable development.

The Marrakech Conference marks an important inflection point in our commitment to bring together the whole international community to tackle one of the greatest challenges of our time.

As we now turn towards implementation and action, we reiterate our resolve to inspire solidarity, hope and opportunity for current and future generations.

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Ven 18 Nov 2016 - 17:09


_________________
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5183
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: COP 22   Sam 19 Nov 2016 - 20:37

Citation :
Everyone admires Moroccan handicrafts, including U.S. Secretary of State John Kerry and Ambassador Bush.
The U.S. Department of Commerce is working with the Moroccan Ministry of Crafts to to help Moroccan artists in the FTA process.
This is an outcome of the US-Morocco Free Trade Agreement, which continues to increase trade between our countries.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COP 22   

Revenir en haut Aller en bas
 
COP 22
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: