Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 11 Jan 2016 - 15:52

Citation :
La Belgique assure la défense aérienne des pays baltes



Le 7 janvier, lors d'une courte cérémonie officielle, la mission Enhanced Air Policing Mission au-dessus des pays baltes a été reprise par les Belges. Certains représentants des Etats membres de l'OTAN impliqués dans cette mission ont participé à cet événement. Parmi eux, l'ambassadeur belge en fonction pour l'Estonie Philippe Beke et le commandant de le Composante Air belge, le général-major aviateur Frederik Vansina. Hannes Hanso, le ministre de la Défense estonien, a accueilli les militaires belges dans son pays et leur a souhaité plein succès dans l'exécution de leur mission.

Ce jeudi, la Belgique a officiellement pris en charge la mission, partagée entre alliés de l'OTAN, de « police aérienne » au-dessus des pays baltes. Un détachement de quatre F-16 belges a participé le mardi 5 janvier à la 40e rotation de la mission de l'OTAN. Les avions de chasse provenant de Kleine Brogel et de Florennes vont œuvrer durant quatre mois au profit de ces petits Etats baltes dépourvus d'avions de combat. Quatre avions de chasse ont été déployés vers Amari en Estonie.

À Amiri, les Belges assument dans les faits, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la responsabilité de cette mission en étant prêts à faire décoller deux F-16 en quelques minutes pour intercepter d'éventuels intrus. C'est la cinquième fois depuis 2004 que des avions de la Composante Air belge survolent les pays baltes pour empêcher des vols non autorisés dans l'espace aérien de l'OTAN.





http://www.mil.be/fr/article/la-belgique-assure-la-defense-aerienne-des-pays-baltes
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 13 Jan 2016 - 18:21

Citation :
La Belgique veut se doter d’une capacité de défense antimissile


Posté dans Europe par Laurent Lagneau Le 13-01-2016




En décembre dernier, Bruxelles a validé le plan stratégique pour sa défense, présenté par le ministre Steven Vandeput. Seulement, si les grandes lignes du document avaient été communiquées à cette occasion, il restait encore à en connaître les détails.

Quelques semaines plus tôt, le gouvernement belge s’était dit « surpris » par une remarque de l’ambassadeur américain en poste à Bruxelles au sujet de la faiblesse de ses dépenses militaires, lesquelles ne représentent plus que 0,9% du PIB du pays, pensions comprises, bien loin de l’objectif des 2% du PIB fixé par l’Otan. En clair, le diplomate n’avait fait que relever une évidence…

Au final, le plan présenté officiellement aux députés ce 13 janvier par M. Vandeput ne permettra pas à la Belgique de consacrer 2% de son PIB à ses forces armées. Au mieux, l’effort en matière de défense sera de 1,3% du PIB (pensions comprises) d’ici 2030.

Cela étant, ce plan prévoit tout de même plus de 9 milliards d’investissements pour l’acquisition de matériels et de capacités nouvelles, aux dépens, cependant, des effectifs, puisque ces derniers, « rajeunis », passeront de 32.000 à seulement 25.000 personnels. De quoi remplir le Palais des Sports d’Anvers, dont la capacité maximale est justement d’environ 25.000 places…

Même réduite, la future armée belge aura plusieurs tâches à remplir, dont la défense et la sécurité collective (mais plus pour des missions de stabilisation que de combat), la protection des ressortissants belges à l’étranger, la sécurité sur le territoire national, comme c’est actuellement le cas avec l’opération « Homeland », et, enfin l’aide humanitaire.

La réduction du format de la Défense belge se traduira par une réorganisation de ses structures et la fermeture d’emprises militaires, au moins un bataillon de la composante terrestre (qui en compte actuellement 7) devant être dissous afin de pouvoir commander de nouveaux véhicules blindés et des canons de 155 mm.

La composante aérienne sera également touchée puisqu’il est question de fermer une base et de remplacer les 54 avions de combat F-16 par 34 nouveaux appareils (dont 4 en réserve d’attrition), avec une enveloppe de 3,573 milliards d’euros.

À ce sujet, le montant de cette ligne de crédit va relancer les spéculations sur le futur avion de combat belge… Si le F-35 Lightning II de Lockheed-Martin fait figure de favori, pour des raisons d’interopérabilité (et de mutualisations possibles) avec ceux bientôt mis en oeuvre par les forces aériennes néerlandaises, il n’est pas certain que Bruxelles puisse se l’offrir. Pour rappel, les Pays-Bas en ont en effet commandé 37 exemplaires pour 4,5 milliards d’euros…

Enfin, le plan Vandeput prévoit également le renouvellement de 2 frégates et de 6 chasseurs de mines ainsi que l’acquisition d’une batterie de défense antimissile afin de permettre à la Belgique d’entrer dans le club des pays membres de l’Otan disposant déjà d’une telle capacité. Selon le ministre belge, le coût d’achat d’un tel système, qui mobiliserait 170 militaires, serait estimé à 588 millions d’euros.

Le choix belge, s’il est confirmé, se fera entre les trois options actuellement disponibles et compatibles avec l’Otan, à savoir le Patriot PAC-3, le SAMP-T du consortium franco-italien Eurosam (MBDA et Thales) et le système MEADS (Medium Extended Air Defense System), récemment sélectionné par l’Allemagne.

Cependant, ce plan suscite quelques réserves, que ce soit au sein des opposants au gouvernement en place (ce qui est de bonne guerre) ou chez les militaires belges.

« On voit qu’il y a une tendance à transférer les frais de personnel vers les frais de fonctionnement, avec la volonté d’une certaine privatisation de tout ce qui n’est pas ‘core-business’, parce qu’il va falloir financer tous ces achats », a commenté Patrick Descy, secrétaire permanent CGSP Défense, alors qu’il était interrogé par la RTBF.

« Si on décide de garder une défense, il faut évidemment lui donner les moyens d’assumer ses missions. Le problème aujourd’hui, c’est qu’on ne sait pas où on va, et pour quoi faire. Dans ce plan stratégique, il n’y a pas de vision stratégique », a encore estimé ce responsable syndical.

Qui plus est, ce plan est encore purement théorique. Et pour cause : d’ici son entrée en application, des élections législatives auront eu lieu, avec la formation d’un nouveau gouvernement susceptible de le remettre en cause. En attendant, la Défense belge doit encore composer avec les coupes budgétaires, ces dernières étant de 1,5 milliard d’euros sur l’ensemble de l’actuelle législature.

http://www.opex360.com/2016/01/13/la-belgique-veut-se-doter-dune-capacite-de-defense-antimissile/
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3512
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 14 Jan 2016 - 23:38

air&cosmos a écrit:
La Belgique veut se doter d'une armée réduite, mais mieux équipée


Moins de personnel, mais des militaires plus jeunes, le maintien de missions-clés, un matériel renouvelé et des capacités accrues, voire nouvelles, comme la défense antimissiles ou le ravitaillement en vol: telles sont les grandes lignes, présentées ce mercredi, du "plan stratégique" pour la Défense belge approuvé fin décembre par le gouvernement et qui définit les contours de l'armée belge à l'horizon 2030.
Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a dévoilé mercredi au parlement la teneur de ce plan, qui fixe trois tâches-clés à l'armée du futur: la défense et la sécurité collective, ainsi que la protection des ressortissants belges à l'étranger, avec des effectifs réduits à 25.000 personnes, contre 32.000 actuellement.
S'y ajoutent des tâches comme le soutien à la sécurité à l'intérieur du territoire – à l'image de l'opération Homeland en cours depuis un an, en renfort de la police fédérale – et l'aide humanitaire en Belgique et à l'étranger.
En prévoyant de consacrer 9,2 milliards d'euros à des investissements majeurs, comme 34 nouveaux avions de combat, deux frégates, six chasseurs de mines, six drones et des canons de 155 mm, le gouvernement souhaite aussi ramener la Belgique "dans le peloton" des pays européens en matière de dépenses de défense. Il prévoit donc une augmentation d'ici 2030 de ces dépenses, pensions comprises, à 1,3% du Produit intérieur brut (PIB), alors qu'elles sont tombées à un minimum historique de 0,9%, là où l'Otan réclame 2% à ses membres.
La philosophie du plan réside dans l’acquisition de capacités dans les quatre dimensions (Terre, Air, Mer et Cyber) qui font défaut tant à l'Otan qu'au sein de l'Union européenne. Un effort sera donc fait sur le renseignement avec des drones ou des satellites, les forces spéciales et, potentiellement la défense anti-missiles. Au détriment de certains. L'armée de Terre perdra un de ses sept bataillons de manoeuvre, tout en percevant de nouveaux véhicules blindés. L'armée de l'air verra, elle, le nombre d'avions de combat (le futur chasseur sera choisi en 2018) réduit de 54 F-16 à 34 appareils, dont quatre en réserve d'attrition.
La Défense belge a enfin la volonté d'acquérir six drones MALE pouvant être armés, de rejoindre le programme AGS de l'Otan (cinq drones HALE Global Hawk) et de participer au programme de ravitailleurs en vol piloté par l'Agence européenne de Défense (AED), selon M. Vandeput. Elle souhaite enfin se doter d'une batterie de missiles anti-missiles "de type Patriot"
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 15 Jan 2016 - 16:44

Citation :
EUTM : relève assurée



Un détachement du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne de Spa est parti à destination du Mali ce vendredi 15 janvier. Il prend la relève du détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval dans le cadre de la mission européenne de formation des troupes maliennes, EUTM.

Le ciel chargé de neige et de pluie dissimulait à peine le détachement de Lignards. À 5h30, une septantaine de militaires sautaient du bus qui les avait menés à l’aéroport de Melsbroek ce matin. Le lieutenant-colonel Manuel Monin, chef de corps du 12/13 de Ligne, accompagnait son détachement jusqu’à l’aéroport. Un Airbus A321 de la Composante Air les emmenait à Bamako au Mali. Le détachement s’attèlera à la protection de troupes dans le camp d’entraînement de Koulikouro, quatre mois durant. L’avion reviendra cette nuit avec le détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval, relevé de sa mission. Ses membres reviennent au pays après une période de quatre mois.

Il s’agit déjà de la troisième rotation du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne au Mali, une pour chacune de ses compagnies. Les jeunes qui partent pour leur première mission à l’étranger sont bien informés de la situation sur place et de ce qu’il est attendu d’eux. Certains ont des camarades qui y ont déjà effectué une rotation. Les autres se sont informés auprès des militaires qu’ils venaient relever afin de récolter l’information nécessaire. Ils sont très au fait de ce qui va les tenir occupés. Ils sont d’ailleurs convaincus que leur participation à l’opération Vigilant Guardian (OVG) a été très profitable à leur préparation de la mission malienne. La confiance en un bon déroulement de la mission est grande : « Nous sommes bien entraînés et avons déjà pu appliquer nos connaissances théoriques durant nos patrouilles dans le cadre de l’opération Vigilant Guardian », raconte le premier soldat Quentin V. « Nous allons maintenant mettre en application tout ce que nous avons appris durant ces quatre derniers mois de préparation. »

Pendant que ce détachement effectuera sa mission au Mali, plus de 200 membres du bataillon seront toujours à pied d’œuvre pour l’opération Vigilant Guardian.


Texte : Jimmy Stroobants – Photos : Jürgen Braekevelt 15/01/2016


http://www.mil.be/fr/article/eutm-releve-assuree
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 18 Jan 2016 - 18:05

dans le plan de défense la Belgique vient de commander de nouvelles jeep en remplacement des Iltis; ce sont des jeep 4x4 d'origine anglaise voila le communiqué

La Défense peut acquérir 108 véhicules de réaction rapide, 38 kits modulaires de protection ainsi que 60 dispositifs démontables munis de lanceurs de pots fumigènes. Ces achats sont couplés à une assistance technique. Suite à la proposition du ministre de la Défense Vandeput, le Conseil des ministres validait cette commande le 4 décembre dernier.

La Défense acquiert le rapid reaction vehicle ou RRV pour ses forces terrestres expéditionnaires et motorisées légères. Afin de pouvoir être engagés dans des groupes tactiques interarmes, les militaires doivent être capables d'effectuer leurs opérations avec rapidité, autonomie et flexibilité.

Pour être le plus efficace possible dans l'organisation de l'entraînement et de l'appui logistique, la Défense a opté pour un véhicule standard dont la partie supérieure ouverte donne un bon aperçu des environs.

Le RRV disposera d'un armement de bord adéquat : une mitrailleuse mi-lourde 7,62 mm, une mitrailleuse lourde 12,7 mm ou un lanceur automatique de grenades 40 mm. Plus tard, il sera doté d'une protection balistique à l'épreuve des balles, mines et autres projectiles. Le RRV pourra également être doté de différentes configurations radio.

La Défense souhaite déjà utiliser ce nouveau véhicule de réaction rapide dès 2016. Ceci afin de reprendre une partie des missions opérationnelles des jeeps Iltis obsolètes et non protégées.
" />
d'autre part le ministre de la défense a décider également de remplacer les unimog
quand aux avions rien n'est toujours décidé pour les 48 avions qui remplaceront a termes les F-16
il y a toujours 6 candidats dont le F-35;le Rafale;le typhon;le Saab J-39 Grippen le 6e est inconnu
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 19 Jan 2016 - 16:36

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 21 Jan 2016 - 17:30

thierrytigerfan a écrit:
dans le plan de défense la Belgique vient de commander de nouvelles jeep en remplacement des Iltis; ce sont des jeep 4x4 d'origine anglaise voila le communiqué

La Défense peut acquérir 108 véhicules de réaction rapide, 38 kits modulaires de protection ainsi que 60 dispositifs démontables munis de lanceurs de pots fumigènes. Ces achats sont couplés à une assistance technique. Suite à la proposition du ministre de la Défense Vandeput, le Conseil des ministres validait cette commande le 4 décembre dernier.

La Défense acquiert le rapid reaction vehicle ou RRV pour ses forces terrestres expéditionnaires et motorisées légères. Afin de pouvoir être engagés dans des groupes tactiques interarmes, les militaires doivent être capables d'effectuer leurs opérations avec rapidité, autonomie et flexibilité.

Pour être le plus efficace possible dans l'organisation de l'entraînement et de l'appui logistique, la Défense a opté pour un véhicule standard dont la partie supérieure ouverte donne un bon aperçu des environs.

Le RRV disposera d'un armement de bord adéquat : une mitrailleuse mi-lourde 7,62 mm, une mitrailleuse lourde 12,7 mm ou un lanceur automatique de grenades 40 mm. Plus tard, il sera doté d'une protection balistique à l'épreuve des balles, mines et autres projectiles. Le RRV pourra également être doté de différentes configurations radio.

La Défense souhaite déjà utiliser ce nouveau véhicule de réaction rapide dès 2016. Ceci afin de reprendre une partie des missions opérationnelles des jeeps Iltis obsolètes et non protégées.
" />
d'autre part le ministre de la défense a décider également de remplacer les unimog
quand aux avions rien n'est toujours décidé pour les 48 avions qui remplaceront a termes les F-16
il y a toujours 6 candidats dont le F-35;le Rafale;le typhon;le Saab J-39 Grippen le 6e est inconnu

effectivement ce sera des FOX Rapid Response Vehicle RRV fabriqué par Jankel

Citation :






http://www.armyrecognition.com/january_2016_global_defense_security_news_industry/belgian_army_will_be_equipped_with_the_fox_rrv_manufactured_by_the_british_company_jankel_12101162.html

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Sam 23 Jan 2016 - 13:25

Citation :
La plus grande distinction roumaine pour l'hôpital militaire




Le ministre roumain de la Défense a décerné la plus haute décoration à l'Hôpital Militaire Reine Astrid. Il a ainsi tenu à remercier les membres du personnel du centre des grands brûlés, où huit victimes roumaines ont reçu les meilleurs soins suite à un incendie dans une discothèque.

Une discothèque de Bucarest a pris feu mi-octobre de l'année passée. Huit des victimes les plus sévèrement brûlées ont été envoyées le 7 novembre vers l'un des plus renommés centres européens pour grands brûlés : l'Hôpital Militaire Reine Astrid à Neder-over-Heembeek.

Le premier ministre roumain Dacian Ciolos a rendu visite à ses compatriotes fin 2015. Il a été marqué par le professionnalisme et l'expertise du centre. L'infrastructure répond entre autres aux normes les plus sévères en matière de lutte contre les infections nosocomiales. Raison pour laquelle il a envoyé son collègue et ministre de la Défense Mihnea Ioan Motoc à l'hôpital militaire en remerciement pour les soins de qualité.

Jeudi 21 janvier, ce dernier a remis un document et une médaille à plusieurs membres du personnel de l'hôpital. Il a voulu remercier non seulement le centre des grands brûlés mais l'ensemble de l'hôpital pour le travail exemplaire. La décoration est la plus haute que l'on puisse recevoir en Roumanie. C'est la première fois qu'elle est décernée à des étrangers.

Cela fait déjà trois mois que les huit Roumains reçoivent les meilleurs soins que l'hôpital est en mesure de leur apporter. Tous les patients ont entretemps quitté les soins intensifs, mais le chemin vers la guérison est encore long.


Texte : Liesbeth Bardyn – photo : COMOPSMED IPR 22/01/2016

http://www.mil.be/fr/article/la-plus-grande-distinction-roumaine-pour-lhopital-militaire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 28 Jan 2016 - 18:14

Citation :
Ce camp est le test ultime



PHOTOS:
 

Un Airbus belge atterrissait le mardi 26 janvier dans la ville d'Ouarzazate en plein désert marocain. À son bord, 120 élèves de l'École Royale Militaire de quatrième et cinquième années. Ces étudiants passeront neuf jours à se replonger au cœur de leur formation en revisitant le volet militaire.

Plus de cent tentes sont parfaitement alignées dans le désert proche d'Ouarzazate. Pendant un peu plus d'une semaine, elles serviront à loger ces étudiants qui font un master à l'ERM. « Ceci est le dernier camp au cours duquel nous serons évalués », explique An Sophie Wouters, sous-lieutenant candidate officier de carrière (COC) en quatrième année. « C'est le test ultime. Pour l'instant, nous ignorons encore ce que l'on attend de nous mais nous pourrons heureusement compter sur la connaissance acquise lors des camps précédents. »

La plupart des étudiants sont en première année de master. Une dizaine d'entre eux sont, par contre, en deuxième année (cinquième et dernière année de master). Le sous-lieutenant COC Bastien Van Belleghem est l'un d'eux. « Nous savons déjà de quoi il retourne. Raison pour laquelle nous encadrons les classes de quatrième », dit-il. « Nous les guidons pendant ce camp et essayons de leur apprendre un maximum de choses en mettant nos compétences d'entraîneur à jour par la même occasion. Nous endossons également le rôle de forces ennemies en tendant des embuscades et en créant des incidents auxquels les élèves se doivent de réagir correctement. »

Il y a quelques semaines, les élèves avaient encore le nez dans leurs livres afin de préparer leurs examens. Aujourd'hui, il leur est demandé de tourner la page académique pour la page militaire. Mercredi matin, le peloton d'An Sophie se trouvait à plat ventre et l'arme à la main. Ses membres se rappelaient un nombre d'exercices tactiques cruciaux dont la réaction sous le feu et la progression font partie.

Ces exercices se déroulent sur le site de leur premier bivouac. D'ici, on aperçoit encore clairement les lumières de la ville d'Ouarzazate. Vendredi, les étudiants devront toutefois démonter les tentes et se rendre avec un plein sac à dos vers un second endroit. Ils quitteront la ville pour se diriger vers les rudes montagnes de l'Atlas afin de commencer véritablement le camp et y faire leurs preuves jour et nuit.


Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban 28/01/2016

http://www.mil.be/fr/article/ce-camp-est-le-test-ultime
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 1 Fév 2016 - 18:24

Citation :
Les élèves de l’ERM bravent un désert capricieux



photos:
 

Les élèves de quatrième année de l'École Royale Militaire (ERM) sont à la moitié de leur camp d'hiver organisé dans la région désertique proche de la ville marocaine d'Ouarzazate. Après quelques jours consacrés à l'entraînement, ils rassemblaient leur matériel le 29 janvier dernier pour prendre la direction des montagnes de l'Atlas. La mission réelle pouvait commencer...

Un peloton prend la direction du prochain bivouac avec le soleil dans le dos. La boussole pointée vers le Nord, ils s'enfoncent dans les montagnes de l'Atlas. Ils marchent des heures durant, portant armes et sacs à dos. Ils doivent, en même temps, rester attentifs aux obstacles et aux « troupes ennemies ».

« Cela fait environ quatre heures que nous progressons en plein désert », explique le sous-lieutenant candidat officier de carrière (COC) Toon De Bremme. « À plusieurs reprises, nous avons remarqué des gens au sommet de collines et venons en faire le rapport. Lorsque nous sommes arrivés sur notre nouvelle zone de bivouac, nous nous sommes directement mis à couvert. Je suis en position d'observation depuis six heures déjà. »

Les étudiants endurent de longs jours suivis d'interminables nuits sur cette deuxième zone de bivouac. Malgré la situation protégée du camp en creux de vallée, le vent produit ses effets. L'ennemi se matérialise principalement par des nuits glaciales pour les étudiants en position d'observation sur la crête des collines. « La température peut atteindre les 20 degrés en journée puis chuter très vite pour avoisiner le zéro en soirée », déclare le sous-lieutenant COC An-Sophie Wouters. « On ne rencontre pas cela en Belgique. Outre ce phénomène, les pierres et cailloux qui recouvrent le sol rendent la progression difficile. »

La deuxième zone de bivouac des élèves est d'ailleurs plus rudimentaire que la première. Celle-ci comprenait encore des douches et des toilettes improvisées tandis que la seconde n'est guère aménagée. « Nous savions à l'avance que se doucher deviendrait impossible », poursuit An-Sophie. « Nous nous lavons dans des petites bassines, cuisinons nos rations de combat et utilisons des sacs biodégradables quand nous devons aller aux toilettes. Ce n'est guère luxueux mais cela reste un camp d'hiver de l'ERM. »

Dimanche, les étudiants ont à nouveau reconditionné leurs sacs pour poursuivre la progression vers le nord. Le test ultime les attend sur cette dernière zone de bivouac car ils doivent atteindre les objectifs assignés et réussir les examens.


Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban  01/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/les-eleves-de-lerm-bravent-un-desert-capricieux
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 5 Fév 2016 - 20:26

Citation :
Dernière ligne droite pour le camp d’hiver de l’ERM


PHOTOS:
 

Les tentes militaires belges sont plantées depuis le 31 janvier à un peu plus de quarante kilomètres au nord de la ville marocaine d'Ouarzazate. Les élèves de quatrième année de l'École Royale Militaire achèvent ici leur formation de chef de peloton. Un examen pratique en est le point d'orgue.

Trois pelotons d'élèves surveillent les environs depuis les collines d'une zone de bivouac située plus au nord. Une colonne motorisée du bataillon arrive sur les lieux pour l'installer. « Le camp d'hiver touche à sa fin », explique le lieutenant-colonel Vincent De Vijver lors de la réunion de coordination. « Mais cela ne signifie nullement que nous nous reposerons sur nos lauriers. Le camp doit encore connaître son apogée. »

Depuis une crête, une section du peloton 1.0 observe une cabane de berger dans la vallée. « J'aperçois huit suspects armés », rapporte un élève alors qu'il observe le bâtiment à la jumelle. « Demain matin, nous reviendrons avec le peloton pour attaquer et maîtriser l'ennemi. » Depuis le début du camp, ce rôle est endossé par les étudiants de cinquième année.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les premiers coups de feu claquent et les premiers pots fumigènes sont lancés pour prendre la cabane d'assaut. En peu de temps, le peloton 1.0 investit la zone et sécurise les environs. « Lors de ce dernier exercice, les étudiants doivent exploiter les connaissances acquises pendant ce camp », explique l'adjudant-major instructeur Dany Hubrecht. « Ils ont obtenu un bon résultat. Ces dernières semaines, nous avons réellement pu constater une évolution chez les élèves. »

L'instructeur Hubrecht est à la veille de sa retraite. Il prend cependant part à toutes les activités physiques de ses élèves. « Un instructeur doit être exemplaire. Ici, au Maroc, je peux transmettre mon expérience opérationnelle à la jeune génération pour la dernière fois. »

Le lieutenant-colonel Vincent Van De Vijver est également satisfait. « Nos élèves ont réussi avec brio », dit-il. « Leur dernier test les oblige à donner des ordres à un peloton. Cette tâche a également été menée à bien. Lorsqu'ils seront chefs de peloton dans un proche avenir, ils auront pour responsabilité d'appliquer les acquis de ce camp. »

Le 5 février, élèves et instructeurs reviennent en Belgique avec, sans nul doute, quelques bons bagages cognitifs avant d'aborder le second semestre académique.


Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban 05/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/derniere-ligne-droite-pour-le-camp-dhiver-de-lerm
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 5 Fév 2016 - 22:30

Citation :
La Belgique va doubler sa présence militaire au Mali

Par: rédaction
5/02/16 - 11h54  Source: Belga

 
Une nonantaine de militaires belges sont déployés au Mali depuis mi-mai 2014 et ce nombre
devrait être porté à 175 à partir du mois de juillet, a précisé le ministère de la Défense
Steven Vandeput © mil.be.


La Belgique va renforcer sa présence au Mali en la doublant pratiquement et prendre la tête de la mission de formation de l'armée malienne (EUTM-Mali) menée sous l'égide de l'Union européenne, relevant l'Allemagne, a décidé vendredi le gouvernement, en réponse notamment à la demande d'assistance française après les attentats du 13 novembre à Paris.

Une nonantaine de militaires belges sont déployés au Mali depuis mi-mai 2014 dans le cadre de l'EUTM et ce nombre devrait être porté à 175 à partir du mois de juillet, a précisé le ministère de la Défense.

Selon la décision prise par le conseil des ministres sur proposition du ministre de la Défense, Steven Vandeput, la Belgique prolongera telle quelle sa participation actuelle axée sur la protection ("Force Protection", en jargon) des instructeurs européens, avec une nonantaine de militaires, à partir de mai 2016 pour une durée d'un an.

Commandement d'EUTM Mali
L'armée belge reprendra aussi le commandement d'EUTM Mali pour un an à partir du 1er juillet en fournissant environ trente postes supplémentaires, essentiellement "des fonctions d'état-major et d'encadrement de l'instruction".

Parallèlement, la Défense engagera environ 55 militaires au sein d'un "Mobile Advisory and Training Team". Ces militaires fourniront des conseils et des formations aux Forces armées maliennes (FAMa) dans leurs cantonnements, a-t-on ajouté de même source.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2607854/2016/02/05/La-Belgique-va-doubler-sa-presence-militaire-au-Mali.dhtml  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 5 Fév 2016 - 22:38

Citation :
La présence des militaires dans la rue prolongée jusqu'au 5 mars


Par: rédaction
5/02/16 - 17h08 Source: Belga


© getty.



Le conseil des ministres a approuvé vendredi le maintien du déploiement de militaires sur le terrain jusqu'au 5 mars afin d'exécuter les missions de surveillance prévue dans le cadre du soutien apporté par la Défense à la police, indique un communiqué du conseil.

Dans le cadre de ce déploiement, un maximum 1000 militaires est mobilisé, dont un maximum de 700 en rue. La décision a été prise après l'avis du Comité stratégique du renseignement et de la sécurité et vu le niveau général de la menace au niveau 3.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2608143/2016/02/05/La-presence-des-militaires-dans-la-rue-prolongee-jusqu-au-5-mars.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 14 Fév 2016 - 18:18

Citation :
14/02/2016

Les enjeux du remplacement des F-16 belges !




Bruxelles, en juin 2014, le ministère de la Défense a adressé à cinq avionneurs, une première demande d'informations dans le but de préparer le lancement de la compétition en vue du remplacement des avions de combats Lockheed-Martin F-16A/B Block15 «Fighting Falcon» en service depuis 1980.

Situation de la flotte de F-16 :

Au printemps dernier, la Belgique avait anticipé le long processus d’évaluation en se lançant dans une dernière mise à jour de sa flotte de F-16, celle-ci doit permettre à l’avion de tenir une dizaine d’années, le temps de voir venir le nouvel appareil. Les F-16 belges auront atteint la limite d’âge en 2023.

Le projet :

En décembre dernier, le ministre de la défense Steven Vandeput a annoncé que, grâce à un plan stratégique en cours d'approbation, 34 nouveaux combattants seraient acquis pour une enveloppe estimée à 4 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros). Un appel d'offres va être publié à la mi-2016 pour un choix en 2018 et permettre le début des livraisons en 2023.

Premières sélections :

La Belgique a lancé une première demande d’information qui lui a permis d’évaluer les coûts en vue de l’établissement du budget. L’appel d’offre officiel qui sera effectué prochainement servira à établir une «Short List» qui conduira progressivement à la sélection finale d’un avion de combat.

Les concurrents :

On retrouve tout naturellement les avions suivants, le Lockheed-Martin F-35, Boeing avec le F/A-18E/F «Super Hornet» et trois européens : Dassault avec le Rafale F-3R, Airbus DS avec l’Eurofighter T-3 Block20/25 et Saab avec le Gripen E MS21.

Les questions de fond :

Tout paraît donc dans le meilleur des mondes, pour offrir une véritable compétition en vue du remplacement de la flotte de F-16 en Belgique. Sauf, qu’il y a un détail important qui risque de faire basculer la compétition en la rendant purement et simplement inutile.

Il faut se rappeler, que la Belgique jour un rôle important dans le cadre de l'OTAN, par conséquent le nombre d’avion en dotation minimale pour que la Belgique continue d’être un acteur important dans les opérations de l’OTAN, devrait normalement être supérieur à 40 unités. Hors, le choix primaire de n’acquérir que 34 aéronefs, va poser un sérieux problème en terme de dotation. De plus, le manque actuel de moyens aériens au sein l’OTAN est justement une faiblesse qu’il faut combler.

Le second problème posé par le remplacement du F-16 vient de la capacité de celui-ci à emporter la bombe nucléaire B-61 au profit de l’US Air Force. Les pilotes belges sont formés et disposent donc de cette compétence. Hors, la bombe B-61 n’est pas homologuée sur les Rafale, Eurofighter et Gripen. En d’autres termes, si, les politiques belges désirent que la force aérienne continue à disposer de la compétence au largage de la B-61, un seul choix s’impose : le F-35 de Lockheed-Martin. La compétition devient ainsi inutile, car biaisée par une décision politique.



Commentaire :

La question de la B-61 est l’élément clef de cette compétition. Si d’aventure les politiques décidaient que le pays n’a plus intérêt à garder une telle compétence, alors la compétition serait bien réelle. On peut effectivement s’interroger sur la faisabilité que les Etats-Unis acceptent par exemple, de monter la B-61 sur le Rafale ou l’Eurofighter. Le secret militaire, les contraintes industrielles et politiques rendront l’exercice compliqué et donc irréaliste. Reste que la France pourrait de son côté proposer le Rafale avec le missile à tête nucléaire ASMP-A, histoire de faire d’une pierre deux coups. Il faudrait alors revoir le partenariat franco-belge et définir une doctrine commune. L'arsenal nucléaire français étant indépendant de celui de l'OTAN, là encore rien n'est simple. On le voit, la question du remplacement des F-16 belges et sensiblement plus complexe qu’il n’y paraît.


Photos : 1 F-16 Belges @ FAB 2 La B-61 @USAF 3 F-35 @ Lockheed-Martin

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2016/02/14/les-enjeux-du-remplacement-des-f-16-belges-860807.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 15 Fév 2016 - 16:04

Citation :
Le Caiman s’entraîne à l’appontage



PHOTOS:
 

Les hélicoptères belges Caiman sont en pleine préparation de leurs missions navales. Raison pour laquelle l'équipage du Caiman RN03 s'est rendu aux Pays-Bas avec son appareil. Du 8 au 12 février, ses membres se sont entraînés à apponter sur le navire patrouilleur néerlandais Zr.Ms. Zeeland à la base d'hélicoptères De Kooy de la Marine. Une première pour la Défense.

La Défense a acheté la version navale de l'hélicoptère NH90 Caiman afin de remplir deux tâches. Les équipages ont terminé la première phase de leur formation dans les domaines de la recherche et du sauvetage (search and rescue) en octobre 2015. En outre, les Caiman peuvent effectuer des missions navales et bien épauler les frégates belges en matière de détection.

« La couverture radar d'un navire n'est que de 22 milles marins (ndlr : environ 40 km) », explique le lieutenant de vaisseau de première classe aviateur Bart Blok. Il est chef des opérations au 860 Squadron néerlandais. « Le Caiman permet de l'étendre à 150 milles (ndlr : environ 277 kilomètres). »

Un hélicoptère Caiman ne peut voler que trois heures sans devoir reprendre du carburant. Apponter sur un navire est donc essentiel à l'exécution des opérations en mer. Embarqué, l'appareil peut être ravitaillé et éventuellement changer d'équipage. L'hélicoptère doit pouvoir apponter par tous temps, ce qui ne paraît pas évident.

« L'hélicoptère Caiman est bien plus lourd que les Alouette III que je pilotais à l'époque », précise Kenneth, le pilote du Caiman RN03. « L'appareil est toutefois sensible au vent. Il est encore assez difficile de le poser sur le pont. »

La pratique affine les manœuvres. Raison pour laquelle l'équipage les répète de nombreuses fois et dans diverses conditions. Ses membres doivent tenir compte de la force et de la direction du vent ainsi que des mouvements du navire. Un instructeur néerlandais vole à bord de l'hélicoptère belge afin de veiller à la bonne marche des opérations. Un scoop car c'est la première fois que notre machine embarque un équipage international pour se poser sur un navire néerlandais.

« Il nous apprend les ficelles du métier », poursuit Kenneth. « Les Néerlandais ont acheté le Caiman bien avant nous. Leurs connaissances en matière d'opérations navales sont donc bien plus approfondies. Nous sommes précisément aux Pays-Bas pour profiter de leur know-how. »


Texte : Stijn Verboven – Photos : Ritchie Sedeyn  12/02/2016

http://www.mil.be/fr/article/le-caiman-sentraine-lappontage
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 15 Fév 2016 - 16:51

Citation :
Vandeput veut recruter 200 militaires de plus cette année


Par: rédaction
15/02/16 - 15h10 Source: Belga


Steven Vandeput, ministre de la Défense. © belga.


Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, souhaite recruter cette année deux cents militaires de plus que prévu initialement, principalement pour renforcer les unités de la composante Terre engagées depuis plus d'un an dans une opération de sécurité intérieure, a indiqué lundi son entourage.


M. Vandeput (N-VA) a demandé à l'état-major de la Défense de préparer le recrutement de ces 200 personnes supplémentaires - 110 volontaires, 80 sous-officiers et dix officiers - dans les limites de l'enveloppe budgétaire existante, a indiqué son porte-parole, Tony Langone, à l'agence Belga, confirmant des propos tenus par le ministre en début de week-end sur la VRT.

L'armée avait prévu de recruter 700 militaires (320 volontaires, 260 sous-officiers et 120 officiers).

Mais le poids que fait peser l'opération "Vigilant Guardian" - le déploiement, en appui de la police fédérale, de plusieurs centaines de militaires en rue, un chiffre qui était même monté au dessus du milliers après les attentats du 13 novembre à Paris - sur les unités, principalement de la composante Terre, a conduit M. Vandeput à accroître les efforts de recrutement en 2016 et à étudier si cet effort pourra être poursuivi au cours des prochaines années.

Les chefs militaires se plaignent régulièrement des restrictions imposées, pour des raisons budgétaires, au recrutement, affirmant que les arrivées de nouvelles recrues dans les unités de combat ne suffisent pas à compenser les départs.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2617535/2016/02/15/Vandeput-veut-recruter-200-militaires-de-plus-cette-annee.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 16 Fév 2016 - 18:21

Citation :
Camp de l’ERM au Maroc : les hommes du cadre




Des kilomètres de vastes plaines sablonneuses parsemées de pierres, des températures nocturnes atteignant zéro degré et une poussière virevoltante. Les élèves de quatrième année de l’École Royale Militaire (ERM) ont connu les caprices du désert marocain lors de leur camp d’hiver. Ils viennent de terminer leur formation de chef de peloton.

Comme le veut la tradition, les élèves de quatrième année de l’École Royale Militaire se déplacent à l’étranger pour effectuer leur dernier camp qui compte également comme examen. Ils n’achèvent pas simplement leur formation de chef de peloton mais apprennent aussi à vivre dans des lieux plus escarpés et sous un climat plus rigoureux qu’en Belgique. Ils peuvent réellement compter sur un entourage qui les soutient tant mentalement que physiquement.

La chaîne logistique prévue pour ce camp d’hiver au Maroc a été mise en œuvre plusieurs mois avant sa période et durera encore quelques semaines certainement. Lors du camp, les logisticiens ont pour tâches d’approvisionner les élèves en eau, pains, fruits et rations de combat. « Chaque jour, nous nous rendons à Ouarzazate en camion », explique l’adjudant-chef Steve Henry. « Nous y achetons toute la nourriture dont les élèves ont besoin. » Il n’est pas aisé de prévoir les besoins quotidiens de 150 personnes en eau et nourriture.

Deux étudiants de cinquième année, logisticiens en devenir, ont eu l’occasion de constater ce qu’implique réellement cet appui. « Je participe à l’organisation logistique, à l’installation et au démontage du camp », explique Denis Van Emelen, sous-lieutenant candidat officier de carrière (COC). « Les anciens me donnent pas mal de conseils et m’accompagnent parfaitement dans les décisions à prendre. C’est une expérience très enrichissante pour moi. »

Parallèlement à cet appui, les étudiants sont également épaulés par un aumônier. Ce dernier discute régulièrement avec eux et leur donne un petit coup de pouce moral lorsqu’ils en ont besoin. « En tant que padre, je me dois d’être présent », dit l’aumônier Éric Petre. « Je ne fais pas partie du cadre et ne peux donc pas donner des ordres aux élèves. Je ne porte d’ailleurs aucun grade et suis donc accessible à tous. »

La présence d’Éric Petre est également un atout pour le chef de corps, le lieutenant-colonel Vincent Van de Vijver. « Il est une source d’information pour moi », dit-il. « Il discute avec tout le monde et sait détecter les points de discorde. Il apporte son soutien dès que nécessaire et a la même préoccupation que moi : le bien-être des élèves. »


PHOTOS:
 
Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban – Vidéo : Mathieu Duhembre   16/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/camp-de-lerm-au-maroc-les-hommes-du-cadre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 17 Fév 2016 - 17:13

Citation :
F-16 belges en Estonie




La Enhanced Air Policing Mission (EAPM) est active depuis janvier en Estonie. Quatre F-16 belges surveillent l’espace aérien de l’OTAN pour le moment.

Voici un aperçu qui nous vient de nos collègues de l’OTAN. Vous recevrez prochainement de plus amples informations via ce canal.


Texte : Stephan Boonen - Photo : Jürgen Braekevelt - Vidéo : OTAN 16/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/f-16-belges-en-estonie
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 17 Fév 2016 - 21:52

Citation :
C-130 belge en formation en Espagne




Un C-130 belge participe au premier cours European Advanced Airlift Tactics Training Course (EAATTC) de 2016. Celui-ci est organisé du 14 au 26 février à Saragosse, en Espagne. Les avions et les équipages de cinq pays s'entraînent dans un environnement hostile, de jour comme de nuit, avec des lunettes de vision nocturne.

L'objectif de l'EAATTC est d'élargir une coopération opérationnelle entre les armées de l'air européennes. Raison pour laquelle, les appareils et équipages belges, espagnols, italiens, allemands et polonais ont suivi un entraînement de douze jours avec les instructeurs du Commandement Européen du Transport Aérien (EATC pour European Air Transport Command) et avec du personnel de l'Agence Européenne de Défense (AED).

Durant la formation, les équipages ont été les acteurs d'un scénario opérationnel. Tout en effectuant des missions dans un environnement de combat hostile en constante évolution, ils ont dû veiller à appliquer les procédures correctes.

Les premiers jours de la formation se déroulent sur le terrain et comprennent des séances d'information et de théorie pour les équipages. Ensuite, leurs membres effectuent des vols à basse altitude pour se familiariser avec l'environnement et les zones d'atterrissage. L'intensité s'accroît rapidement lorsqu'ils sont confrontés à des menaces terrestres et aériennes.


Texte : EATC – Photos : Christian Decloedt 17/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/c-130-belge-en-formation-en-espagne
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 18 Fév 2016 - 16:53



Citation :
C-130 et F-16 s’entraînent au Portugal




La Composante Air ne s'entraîne pas seulement en Espagne. Au Portugal, un avion de transport belge C-130 et un avion de chasse F-16 prennent part à l'exercice Real Thaw organisé du 18 février au 4 mars.

Real Thaw est un exercice de la force aérienne portugaise réunissant sept pays. Outre les Belges, des équipages danois, français, néerlandais, norvégiens, espagnols et américains travaillent à la base aérienne de Beja pour apporter une réponse correcte aux scénarios proposés.

Durant Real Thaw, les équipages disposent d'un large éventail d'entraînements, dont divers types de parachutage, de la navigation tactique, des atterrissages d'assaut et des briefings opérationnels. Chaque aspect est éprouvé de jour comme de nuit.



Texte : Stijn Verboven – Photos : Christian Decloedt – Vidéo : Force aérienne portugaise

17/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/c-130-et-f-16-sentrainent-au-portugal
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 22 Fév 2016 - 17:16

Citation :
Les opérations héliportées décollent grâce à de bons accords



PHOTOS:
 

Durant la conférence d’intégration Air-Terre du 19 février 2016, les chefs des composantes Air et Terre ont conclu un accord concernant un appui réciproque en matière d’entraînement héliporté.

Le général-major Jean-Paul Deconinck (commandant de la Composante Terre) et le général-major aviateur Frederik Vansina (commandant de la Composante Air) ont signé un service level agreement (SLA) relatif aux accords mutuels et aux responsabilités de permanence d’une partie de la capacité héliportée de la Défense.

Une intense collaboration existe entre les Composantes Terre et Air. Les commandants des deux composantes se sont mis autour de la table ce vendredi 19 février à Melsbroek afin d’optimaliser davantage l’interopérabilité mutuelle. Lors de cette réunion d’intégration Air-Terre, organisée régulièrement dans le but de mieux connaître et rencontrer les besoins de chacun, les deux généraux ont signé un service level agreement (SLA) relatif aux capacités héliportées.

L’accord prévoit que la Composante Air destine son hélicoptère vert de transport Caiman (le nouvel NH-90 TTH de la Composante Air) et les A109 prioritairement à l’appui de la Composante Terre. Les unités terrestres utilisent le Caiman TTH, avec lequel vole la 18e Escadrille de Beauvechain, notamment pour mener leurs opérations aéroportées à bien et effectuer des atterrissages d’assaut. Dès que tous les appareils et les équipages seront opérationnels, la Composante Air pourra renforcer les troupes au sol avec deux appareils.

L’A109 sera alors désigné pour des missions de reconnaissance et d’observation, des opérations d’évacuation et du transport léger. Cet hélicoptère sera également utilisé comme plate-forme de commandement et de communication. Le « vieux » Sea King fournira encore un appui aux opérations terrestres malgré sa fin de vie opérationnelle.

De son côté, la Composante Terre aidera les escadrilles héliportées à atteindre leurs objectifs en matière d’entraînement.

Afin de préparer la 18e escadrille au transport de matériel via l’hélitreuillage par le Caiman, une partie des engins de levage déménageront au 1 Wing de Beauvechain. Ceux-ci seront réparés et entretenus par la Mobile Air Operations Team (MAOT) de la Composante Terre.

L’appui mutuel prend cours sans mutualisation des coûts. Les deux partenaires s’engagent chacun à assumer leurs coûts en personnel en cas de déploiement conjoint.


Texte : Kurt Verwilligen – Photos : Ritchie Sedeyn & Daniel Orban

22/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/les-operations-heliportees-decollent-grace-de-bons-accords
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 22 Fév 2016 - 20:39

Citation :
Special Forces Group Belgium a ajouté 14 photos.

Flintlock 2016, hosted by Senegal, brings together more than 1,700 Soldiers from 33 countries coming from Africa, North America and Europe, including the Belgian SF Gp. Flintlock improves interoperability and cooperation among regional and international security forces to combat terrorism across borders. Each participating nation has a stake in the successful outcome of Flintlock 2016, which will strengthen each nation’s security forces.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 23 Fév 2016 - 16:26

Citation :
Première formation belgo-néerlandaise de mortier lourd




Des sous-officiers belges et néerlandais suivent une formation de chefs de pièce (mortiers lourds) 120 mm. Celle-ci a commencé le 1er février 2016 au Bataillon d'Artillerie de Brasschaat. C’est la première fois qu’un tel cours commun est organisé entre les Défenses belge et néerlandaise.

Du 1er février au 8 avril, 22 sous-officiers suivent une formation de chef de pièce. Ils apprennent, entre autres, à connaître tous les composants d’un mortier et la manière de préparer un tir. Viser, charger et tirer sont également passés en revue. Comme les élèves deviendront chefs d’équipe, ils apprennent aussi à donner des ordres de tir et, le cas échéant, à contrôler et corriger leurs hommes.

En 2013, la Belgique et les Pays-Bas ont conclu des accords sur la répartition des rôles pour les formations de l'artillerie de campagne. La Belgique a pris en charge des cours pour mortiers lourds 120 mm. Un choix logique, étant donné l’expérience qu’a notre pays avec ce système depuis de nombreuses années. Les Pays-Bas reprennent l’initiative dans d’autres domaines d'appui, comme la formation de « contrôleurs aériens avancés », qui guident les avions de chasse ou les hélicoptères vers leur cible.

La Belgique choisit la formation des mortiers lourds 120mm pour une formation train the trainer. L'idée étant que la Défense belge forme des cadres qui pourront ensuite transmettre leurs connaissances à leurs collègues.



Texte : Stijn Verboven – Photos : Ritchie Sedeyn

23/02/2016


http://www.mil.be/fr/article/premiere-formation-belgo-neerlandaise-de-mortier-lourd
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 24 Fév 2016 - 17:28

Citation :
Les forces spéciales s’entraînent au Sénégal


PHOTOS:
 

Le Special Forces Group belge participe à Flintlock 2016, le plus grand exercice international des forces spéciales sur le continent africain. Jusqu'à la fin du mois de février, ses membres vont former leurs collègues nigériens à Thiès, près de Dakar au Sénégal.

Près de 1 700 membres des forces spéciales de 33 pays différents participent à Flintlock 2016. Les participants africains viennent du Burkina Faso, du Cameroun, du Tchad, du Niger, du Nigeria et enfin du Sénégal. Certains de ces pays souffrent de guerres civiles. « La formation vise à lutter contre le trafic d’armes illicites, la contrebande et le trafic d’êtres humains », explique le commandant du détachement des forces spéciales belges. « Actuellement, la région du Sahel est mise sous pression par des organisations terroristes comme Boko Haram et Al-Qaïda. L'Occident cherche à renforcer la région, pour créer un « tampon » plus important. Nous leur fournissons les outils nécessaires pour assurer leur sécurité et celle de leurs concitoyens. En partageant nos connaissances, nous contribuons à la stabilité de certains pays tels que le Mali, le Niger et le Sénégal. »

Le travail des forces spéciales est d’adapter les patrouilles, les reconnaissances, la navigation, les tirs, les premiers secours et l’organisation des points de contrôle de leurs collègues nigériens. « Dans le passé, les Nigériens ont perdu un grand nombre de collègues victimes d’hémorragies. Elles sont l'une des trois causes principales de mortalité au combat et peuvent être évitées en appliquant le protocole TCCC, que les médecins des forces spéciales leur enseignent. TCCC signifie Tactical Combat Casualty Care. En d’autres termes, le TCCC consiste à appliquer les premiers secours lors d’un accident survenu dans un contexte tactique. Il permet de sauver la vie de camarades à l’aide des ressources limitées rencontrées sur le terrain. »

La participation des forces spéciales belges (SF Gp) fait partie des devoirs de l’assistance militaire, l'une des trois tâches principales du SF Gp. Elle est également l’occasion de maintenir des contacts internationaux avec des partenaires de la coalition. Le Task Group belge est dirigé par des Canadiens et par le Commandement des Opérations Spéciales en Afrique. Le principe « les SOF entraînent des SOF » est d’application ici et la formation est axée sur l’amélioration des capacités des pays africains participants en matière de contre-terrorisme.

À la fin de l'exercice, les Nigériens rentreront après avoir accumulé un grand nombre d'informations et de connaissances. Ils décideront alors dans quelle mesure intégrer ces techniques dans leurs opérations quotidiennes. Un lieutenant nigérien était déjà ravi de cette coopération : « Les Belges sont très professionnels et ont beaucoup d'expérience en Afrique. Ils savent très bien ce dont nous avons besoin quotidiennement et adaptent la formation. » La Belgique à l’intention d’investir à long terme dans l’entraînement des soldats nigériens par le biais des exercices annuels Flintlock.

Texte : Lieve Deduytschaever – Photos : Special Forces Group

23/02/2016
 


http://www.mil.be/fr/article/les-forces-speciales-sentrainent-au-senegal
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 24 Fév 2016 - 19:56

Citation :
Le remplacement des F-16 coûtera 15 milliards d'euros


Par: rédaction
24/02/16  Source: Belga

 
Un F-16 de la Force aérienne belge. © belga.


L'achat prévu par le gouvernement de 34 chasseurs-bombardiers, d'un type encore à déterminer parmi cinq candidats américains et européens, pour un coût global estimé à près de 15 milliards d'euros (achat et utilisation sur une quarantaine d'années) permettra à la Belgique d'assurer la défense de l'espace aérien belge et de déployer au moins six avions en opération à l'étranger, a indiqué mercredi l'officier chargé du programme, le colonel Harry Van Pee.


Le coût du cycle de vie (CCV, en anglais "Life Cycle Cost", ou LCC) sur une durée de vie estimée à une quarantaine d'années - entre la mise en service et l'année 2058 - représente environ un triplement du prix d'achat, a-t-il expliqué lors d'une audition devant la commission de la défense de la Chambre.

"Plan stratégique"
Le gouvernement a, en approuvant le 22 décembre le "plan stratégique 2016-2030" présenté par le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), réservé un montant de 3,573 milliards d'euros à l'achat de 34 nouveaux avions de combat, destinés à succéder aux F-16 vieillissants à partir de 2023. Mais il ne s'agit que d'une "estimation", a souligné l'officier.

En additionnant l'ensemble des coûts (acquisition, utilisation de deux types d'avions durant la période de transition, pièces de rechange et documentation, entraînement du personnel et même modifications et évolutions à terme), on arriverait à plus qu'un triplement des coûts sur la durée de vie, soit un montant d'environ 14,967 (BIEN: 14,967) milliards d'euros, a ajouté le colonel Van Pee.

Ce qui représente environ 470 millions d'euros par an, ou 15% du budget actuel de la Défense (lequel est appelé à croître à partir de 2019, ndlr), selon l'officier.

Mais les dépenses pendant la période de transition, avec l'utilisation de deux types d'appareils et le début des paiements à partir de 2020-2021, pour des livraisons étalées entre 2023 et 2030, devraient être plus élevées, a-t-il reconnu en réponse à des questions des députés, dont George Dallemagne (cdH), qui a évoqué un nouveau "marché du siècle", en référence à l'achat des F-16 en 1975.

Calcul difficile
Le colonel Van Pee, qui dirige le bureau de programme de l'état-major de la Défense destiné à piloter le choix par le gouvernement (en principe d'ici la mi-2018) d'un successeur au F-16, a toutefois souligné combien il était difficile de calculer les coûts sur une longue période en raison de facteurs comme les taux de change entre monnaies - en aéronautique la plupart des prix sont calculés en dollars - et l'inflation.

Entretien plus facile
Il a cependant prédit que les futurs appareils permettront davantage le recours à la simulation pour compléter les coûteuses heures de vol, alors que leur entretien devrait s'avérer plus aisé que celui de F-16 actuels.

Ambition
Le chiffre de 34 chasseurs fixé par le gouvernement est déterminé par le "niveau d'ambition" défini pour la composante Air, qui doit être capable de consacrer deux avions à la "police de l'air" au dessus des territoire belge et luxembourgeois - et bientôt néerlandais -, d'en déployer deux et "peut-être plus temporairement" en opération extérieure, tout en assurant l'entraînement de ses pilotes au quotidien.

Le colonel Van Pee a assuré qu'aucun choix n'avait encore été fait entre les cinq candidats en lice: le F-35A Lightning II de Lockheed Martin, le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, le Rafale F3R du français Dassault, le JAS-39E/F Gripen du suédois Saab et l'Eurofighter du consortium éponyme. Chacun est proposé par une agence étatique car la Belgique souhaite conclure un accord de gouvernement à gouvernement.

Tous sont des avions "multirôles valables", a assuré l'officier, précisant que dans l'état actuel aucun des cinq types n'était capable d'emporter une bombe nucléaire de type B-61 - une préoccupation de plusieurs députés, dont Benoît Hellings (Ecolo) et Wouter De Vriendt (Groen).

Selon lui, le gouvernement devrait approuver dans les prochains mois un "Request for Government Proposal" qui permettra de lancer la phase de programme.

"Le meilleur avion sur base de considérations militaires et budgétaires"
Après analyse des offres, la Défense recommandera au gouvernement, en tenant compte également des "retours" économiques, le choix d'"un ou de deux" appareils. Il s'agira de choisir "le meilleur avion sur base de considérations militaires et budgétaires", a résumé le chef du programme.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2626799/2016/02/24/Le-remplacement-des-F-16-coutera-15-milliards-d-euros.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bateaux français pour armée belge?
» Armées Belge
» Reserviste dans l'armée belge
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves
» L’épopée des SAS Belges et de leur leader, le Cpt « BLUNT » BLONDEEL (HISTORIQUE 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: