Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 12 Oct 2016 - 17:22

Citation :
Le Godetia fait route vers l’Afrique




Le navire de commandement et de soutien logistique Godetia a quitté ce lundi 10 octobre son port d’attache de Zeebruges afin de mettre le cap vers le Golfe de Guinée pour une mission de dix semaines.

Le Godetia remplira quatre opérations durant sa mission. La plus importante est la participation au programme de formation “African Partnership Station” (APS) et la mise en œuvre de plusieurs accords bilatéraux avec différents partenaires ouest-africains. Grâce à l’assistance prodiguée en matière de formation des marines ouest-africaines, en les soutenant et en poursuivant leur professionnalisation, elles contribuent à la sécurité dans le Golfe de Guinée.

L’entrainement en commun avec les nations côtières de la région a pour but final de faire en sorte que ces dernières puissent assurer elles-mêmes la sécurité du trafic maritime international. Elles doivent être à même de pouvoir lutter entre autres contre la pêche illégale, le trafic d’armes et de drogues, le trafic d’êtres humains, le vol de pétrole et la piraterie.

Concrètement, le Godetia participera à un exercice international et durant certaines périodes les marines africaines embarqueront afin de recevoir des cours théoriques et d’effectuer des exercices pratiques, comme la navigation, la gestion des équipages, les principes de base des moteurs, la lutte anti-incendie et les premiers soins. Le Godetia servira ensuite comme navire-cible afin de permettre aux équipes de boarding ouest – africaines de s’entraîner dans leur aptitude à aborder des bateaux suspects.

En guise de seconde opération, le navire servira de plateforme diplomatique durant ses escales afin d’entretenir les contacts avec les pays ouest-africains.

Le troisième volet de la mission du Godetia se déroulera durant son transfert vers l’Afrique. Les activités dans la région y seront rapportées au “Maritime Analysis and Operations Centre Narcotics” (MAOC(N) à Lisbonne et au «Carrefour d’Information Maritime » (CIM) à Zeebruges. Le MAOC(N) est le bureau de coordination entre diverses nations et partenaires dans la lutte contre le trafic illégal de drogues dans l’Océan Atlantique en direction de l’Europe et de l’Afrique de l’Ouest.

Finalement le Godetia livrera des biens humanitaires dans divers ports ouest-africains comme Banjul et Cotonou. Quatre ONG (ASBL Providence, UAOD , EST et Lamote) déchargeront dans ce cadre sept tonnes de biens.

Le Godetia sera de retour le 16 décembre à Zeebruges.


Texte : Hubert Rubbens - photos : Jorn Urbain 11/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/le-godetia-fait-route-vers-lafrique
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 12 Oct 2016 - 22:03

Citation :
Baltic Piranha, bien plus que la tactique


PHOTOS:
 

En Lituanie, 350 militaires belges affûtent leurs compétences tactiques durant l'exercice Baltic Piranha, de concert avec les troupes américaines et lituaniennes. La seconde phase de l'exercice a débuté le 5 octobre avec l'exercice de terrain Vytis Tiger.

La tactique n'est certainement pas la seule dimension de l'exercice militaire Baltic Piranha. Tout aussi importante est la solidarité que la Belgique témoigne avec les pays baltes de l'OTAN : l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie. En s'entrainant ensemble avec les collègues lituaniens, les militaires belges, surtout ceux du 1/3 Bataillon de Lanciers, scellent des liens étroits entre les pays. Et ceci influence aussi la manière de s'entraîner. En plus de la tactique, une attention particulière est en effet accordée à la population locale et aux militaires lituaniens.

Le lundi 10 octobre s'est par exemple tenue une entrevue avec les autorités locales. Les militaires belges ont reçu la visite de Vytenis Tomkus, le bourgmestre de Kaišiadorys, une ville de 9000 habitants proche du terrain d'exercice. « Je suis très content que les militaires belges soient ici en Lituanie », déclare le bourgmestre après la réunion. « Nous sommes tous deux membres d'une OTAN forte et c'est pour nous très important de recevoir un tel appui. Mes concitoyens, eux aussi, se réjouissent de la présence des soldats belges. »

Les unités d'appui contribuent elles aussi à raffermir leurs liens avec leurs collègues lituaniens. Les 34 militaires du 4 Bataillon de Génie d'Amay ont par exemple présenté leur matériel au Génie lituanien et ont appris, à leur tour, à connaître le matériel lituanien et leurs techniques.

L'exercice de terrain Vytis Tiger se poursuit jusqu'au 18 octobre. Mais les troupes belges n'auront que peu de répit. Le 21 octobre, ils entament leur deuxième et dernier exercice de terrain en Lituanie : Strong Shield, qui se déroule jusqu'au 23 octobre.

Texte : Stijn Verboven – photos : Daniel Orban 11/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/baltic-piranha-bien-plus-que-la-tactique
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 14 Oct 2016 - 16:17

Citation :
Baltic Piranha: retour aux sources


PHOTOS:
 

Après avoir côtoyé un jour durant la population civile et militaire lituanienne, les participants de l’exercice Baltic Piranha se plongent à nouveau dans leurs missions principales : les missions tactiques. Ces 11 et 12 octobre, les mouvements tactiques, les attaques (simulées) de villages et l’entrainement étaient au programme.

Si le contact avec la population lituanienne est important lors de l’exercice Baltic Piranha, l’affutage des compétences et des techniques reste l’objectif principal pour les militaires du 1/3 Bataillon de Lanciers.

« Toute notre attention se porte sur les exercices de terrains, tant sur terrains militaires que civils » précise Benoit, l’officier Ops&Trg du 1/3 Bataillon de Lanciers. « Parallèlement, nous passons également beaucoup de temps sur la formation de base. Il est essentiel de porter et de maintenir nos forces armées à un niveau d’entrainement élevé ».

Ces exercices de terrain ne sont pas  juste des exercices de tirs ou  des « nettoyages » de maisons. Il s’agit de scénarios à grande échelle qui mobilisent des centaines de soldats. Le 11 octobre, ils ont effectué un mouvement tactique de Rukla, à l’ouest du pays, jusqu’à Pabradė, à 130 kilomètres plus à l’est. Lors de ce déplacement, le 1/3 Bataillon de Lanciers et ses unités de support devaient faire face notamment à une attaque ennemie et à la traversée d’un pont entièrement miné avec des canots pneumatiques.

A l’issue de cette journée intensive, le travail des militaires belges ne s’arrêtait pas là. Le jour suivant, le mercredi 12 octobre, ils ont reçu la mission d’expulser les soldats ennemis du village d’entrainement à Pabradė. Aux côtés des militaires lituaniens et américains, ils mèneront cette mission à bien.

Texte : Stijn Verboven – Photos : Daniel Orban  14/10/2016  


http://www.mil.be/fr/article/baltic-piranha-retour-aux-sources
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 14 Oct 2016 - 19:57

Citation :
Fraternelle Royale des Chasseurs Ardennais

Voici quelques photos prisent au Mali la semaine dernière lors de la visite de presse.
Merci à Jean-Christophe GUILLAUME photographe pour la DH et La Libre B.

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 17 Oct 2016 - 18:18

Citation :
 L’infanterie sur son terrain de prédilection




Si Otterburn, dans le nord-est anglais, fut au XIVe siècle le cadre d’une grande bataille, il est encore aujourd’hui un lieu de prédilection pour confronter les soldats aux aléas du terrain. Tant les jeunes recrues que les troupes plus expérimentées y trouvent de quoi se confronter aux réalités. La Brigade légère y exerçait plusieurs de ses éléments du 3 au 14 octobre 2016.

Plusieurs unités, dont des futurs cadres et futurs para-commandos en formation ont eu l’opportunité de participer au camp organisé par le 3e Bataillon de Parachutistes. « Nous venons habituellement y faire de l’entrainement au niveau bataillon », explique le lieutenant-colonel Cedric Billiet, chef de corps du 3e Bataillon de Parachutistes. « Nous nous focalisons cette année sur la préparation des détachements qui se déploieront au Mali en décembre. Nous avons donc invité d’autres unités à venir s’entrainer. »

Les futurs éléments de la brigade légère ont ainsi profité d’une opportunité d’entrainement exceptionnelle, dans un environnement autrement plus complexe qu’en Belgique. Le colonel Peter Devogelaere, qui reprendra la place du général de brigade Eric Harvent au commandement de la mission européenne de formation malienne EUTM, lui-même en préparation au déploiement, a rendu visite à ces jeunes sur le terrain. « C’est important pour eux, de se voir suivi par un chef », dit-il. « Et ça me permet de garder un œil sur la qualité de la formation. »



PHOTOS:
 

Texte : Virginie Flawinne – photos : Jürgen Braekevelt – vidéo : Luc Carvers  17/10/2016  


http://www.mil.be/fr/article/linfanterie-sur-son-terrain-de-predilection
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 18 Oct 2016 - 19:54

Citation :
Les syndicats militaires souhaitent rencontrer Charles Michel
   

Par: rédaction
18/10/16 - 19h13  Source: Belga

 
© ap.


Le front commun des quatre syndicats du personnel militaire a réclamé mardi une réunion "de toute urgence" avec le chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernol, et avec le Premier ministre Charles Michel "si possible début de semaine prochaine" pour leur exprimer leur opposition à la décision du gouvernement de relever progressivement l'âge de la pension à 63 ans pour les militaires, a-t-on appris après de l'une des organisation.


En fonction de ces rencontres, le front commun - qui rassemble le Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Défense, la CSC-Services publics, la Centrale générale des Services Publics (CGSP) et la Centrale générale du Personnel militaire (CGPM, apolitique) - envisage d'organiser une manifestation nationale à Bruxelles le 15 novembre prochain, jour de la Fête du Roi, selon la CGPM.

Les quatre syndicats avaient qualifié lundi d'"inacceptables" cette décision du gouvernement, une mesure "surprise" de l'équipe Michel prise lors du conclave budgétaire, sans concertation préalable.

"Le gouvernement démontre ainsi qu'il ne témoigne pas du moindre respect pour l'engagement et la loyauté de nos militaires qui, tous les jours, s'investissent dans la sécurité de notre société", avaient-ils indiqué dans un rare communiqué conjoint.

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), a pour sa part rencontré lundi après-midi les syndicats militaires pour les informer de la teneur des décisions gouvernementales.


Les médecins dénoncent l'accord tarifaire

Après le principal syndicat de médecins, l'Absym, lundi, c'est au tour mardi du Cartel de dénoncer l'accord médico-mutualiste 2016-2017 à la suite de la volonté du gouvernement fédéral d'opérer de nouvelles coupes dans le budget des soins de santé, visant notamment l'indexation des honoraires.

Updatezone: containerAlors que l'Absym est historiquement implanté chez les médecins spécialistes, le Cartel est bien représenté chez les médecins généralistes. Avec en son sein le GBO, l'ASGB et MoDeS, il représente des médecins généralistes et spécialistes dans les deux communautés du pays.  L'accord médico-mutualiste assure notamment la protection tarifaire aux patients qui se rendent chez un médecin conventionné.

Pour le Cartel, "la limite a été dépassée". Le syndicat dénonce des mesures unilatérales, contraires aux accords conclus entre médecins et mutuelles. Il avait déjà dénoncé le budget 2016 lors de son élaboration l'année précédente. Il l'avait jugé inapproprié, pas à la hauteur et ne tenant pas compte des besoins d'une population vieillissante et d'une médecine à l'évolution rapide. Le Cartel s'était cependant engagé sur la voie de la sécurité tarifaire.

"Un système de soins de qualité enterré"
"A présent que le gouvernement ajoute à cet accord de nouvelles mesures d'économies unilatérales, notamment en n'attribuant pas les deux tiers de l'indexation prévue, la limite est dépassée", a-t-il dénoncé. Le Cartel estime que le gouvernement "enterre un système de soins de qualité en mettant en oeuvre une politique se limitant à des économies et en limitant la norme de croissance à 0,5%".

Comme l'Absym, le Cartel demande d'urgence un entretien avec la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block. Le budget des soins de santé a été rejeté par le conseil général de l'INAMI, le gouvernement étant dès lors appelé à trancher. Les prestataires de soins avaient rejeté le projet de budget au sein du comité d'assurance de l'INAMI.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2931193/2016/10/18/Les-syndicats-militaires-souhaitent-rencontrer-Charles-Michel.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 19 Oct 2016 - 17:41

Citation :
Mise en cause par la Russie, l’aviation belge nie avoir tué des civils dans la région d’Alep


Posté dans Forces aériennes, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 19-10-2016  





Critiquée pour bombarder sans trop de discernement la partie orientiale d’Alep – là où sont présents les groupes armés hostiles au régime syrien – la Russie a accusé, ce 19 octobre, l’aviation belge d’avoir mené un raid aérien au cours duquel 6 civils syriens auraient perdu la vie.

« Six personnes ont été tuées et quatre autres blessées à des degrés variables à la suite d’un bombardement qui a détruit deux maisons » dans la nuit du 18 au 19 octobre, à Hassajek, une localité de la région d’Alep, a constaté le ministère russe de la Défense.

« Les avions russes et syriens n’étaient pas présents dans cette zone. Mais des avions de la coalition internationale effectuaient des missions dans la région. (…) Deux F-16 de l’aviation belge ont été repérés dans cette zone au moment », a-t-il ensuite accusé, via un communiqué.

Dans la foulée, Maria Zakharova, une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a donné dans l’ironie en disant attendre « la condamnation sévère du Département d’Etat américain de frappes sur des cibles civiles ». Et d’ajouter, en référence à la diffusion de la photographie d’Omran, un jeune garçon syrien rescapé d’un bombardement à Alep : « Je pense que les photographies des morts ne seront pas difficiles à trouver pour lancer une campagne appropriée sur CNN. »

Seulement, avant de lancer des accusations, encore faut-il avoir du « biscuit »… Car Bruxelles a catégoriquement nié la moindre responsabilité dans la mort de ces 6 civils syriens. « Nous ne disons normalement pas où nous sommes actifs, mais durant ces jours-là, nous n’avons pas survolé la région concernée [c'est à dire celle d'Alep, ndlr]« , a réagi Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense.

Et ce dernier de rappeler, pour enfoncer le clou, les règles d’engagement auxquelles sont soumis les pilotes belges, ainsi que ceux de la coalition anti-jihadiste. « Les dommages collatéraux doivent toujours être évités. Il ne peut y avoir aucun doute sur la cible, qui doit être à 100% liée au groupe terroriste État islamique. Chaque mission est évaluée au quartier général et le pilote peut encore prendre une décision », a-t-il expliqué à l’antenne de Radio 1.

Enfin, toujours selon M. Vandeput, les accusations russes « s’inscrivent dans leur tactique de semer la discorde au sein de la coalition. »

Quoi qu’il en soit, cette affaire est très mal prise par le gouvernement belge, au point que l’ambassadeur russe en poste à Bruxelles, Alexandre Tokovinine, qui vient juste de recevoir ses lettres de créance, a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères.

« Nous voulons faire passer le message que la Belgique n’a aucune responsabilité dans ces frappes », a expliqué Didier Vanderhasselt, un porte-parole de la diplomatie belge, au sujet de cette convocation de l’ambassadeur russe. En outre, le mécontentement de Bruxelles s’explique aussi par le fait que les informations diffusées par le ministère russe de la Défense n’ont « pas été vérifiées avant d’être rendues publiques. »

http://www.opex360.com/2016/10/19/mise-en-cause-par-la-russie-laviation-belge-nie-avoir-tue-des-civils-dans-la-region-dalep/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 20 Oct 2016 - 16:30

Citation :
20.10.2016

Les militaires belges dans la rue.. pour dénoncer le report de l'âge de la retraite





Les syndicats belges de la fonction publique et la Centrale générale du Personnel militaire (CGPM) ont décidé de manifester le 15 novembre contre le report de leur âge de départ à la retraite. L’âge légal de leur départ va en effet être progressivement augmenté de sept ans (de 56 à 63 ans, à l'horizon 2030) et le montant de leur pension sera recalculé, par souci d’économie, sur les dix dernières années au lieu des cinq dernières.

Pour montrer leur désaccord avec ces mesures consécutives à l’accord sur le budget , ils manifesteront donc le 15 novembre, jour de la fête du Roi.

Une manifestation des militaires est très rare en Belgique, la dernière remonte à... 2002. Elle avait été surnommée "la manifestation des gamelles" (voir la photo ci-dessus).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/10/19/les-militaires-dans-la-rue-pour-denoncer-le-report-de-l-age-17021.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 21 Oct 2016 - 14:27

Citation :
Baltic Piranha entame sa dernière semaine



L’exercice de l’OTAN Baltic Piranha en Lituanie touche à sa fin. La semaine prochaine, le 26 octobre, les 350 militaires belges rentreront au pays. D’ici-là, un autre exercice intensif les attend.

Les militaires du 1/3 Bataillon de Lanciers et leurs unités d’appui viennent de clôturer l’exercice de terrain Vytis Tiger. Le 20 octobre, ils commenceront le second : Strong Shield.

L’organisation de Vytis Tiger était entre les mains des militaires belges. Ce qui n’est pas le cas deStrong Shield. « Les Lituaniens organisent eux-mêmes la dernière partie de la mission Baltic Piranha 2016 », explique Philippe, chef de corps du 1/3 Bataillon de Lanciers. « Lors de cet exercice de terrain, les Belges ne feront que participer. Ce sont les Lituaniens qui dirigent la manœuvre et nous réalisons, avec les unités lituaniennes, les missions qu’ils nous transmettent. »

« Les missions comme Baltic Piranha sont très importantes, cruciales même », poursuit le chef de corps. « Pas seulement parce que nous avons l’opportunité de collaborer avec des alliés, mais aussi parce qu' ici nous pouvons nous entraîner aux combats de haute intensité. En outre, toutes les ressources sont à notre disposition : tous les types de véhicules et d’armement. »

Ces missions, cependant, sont de plus en plus rares. Cette année, les soldats du 1/3 Bataillon de Lanciers seront déployés près de trente semaines pour l’opération Vigilant Guardian, où ils collaborent à la protection du territoire belge. Ce qui a pour conséquence un manque d’entraînement.

« Nous constatons tout d’abord que le niveau de formation de la main-d'œuvre a baissé ces derniers temps » explique Philippe. « C’est pourquoi nous consacrons, lors d’exercices comme Baltic Piranha, davantage d’attention à l’entraînement pour retrouver un niveau professionnel. Outre cela, Vigilant Guardian est également difficile pour les familles des militaires qui sont mobilisés trente semaines durant lesquelles ils ne sont pas présents à la maison. Nous essayons quand même de maintenir un niveau d’entraînement, ce qui est aussi difficile pour les hommes, les femmes et les enfants à la maison. »


PHOTOS:
 

Texte : Stijn Verboven – Photos : Daniel Orban – Vidéo : Erwin Ceuppens 21/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/baltic-piranha-entame-sa-derniere-semaine
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 21 Oct 2016 - 19:27

Citation :
21 oct. 2016 | Par Benoit Gilson

Un pas en avant pour la Défense belge


La loi de programmation militaire ouvrira la voie au remplacement des F-16 belges. © Force Aérienne Belge



Le conseil des ministres a approuvé l’avant-projet de loi de programmation militaire

La Belgique a approuvé le 30 juin dernier un ambitieux projet visant à porter le budget de la Défense de 0,9% à 1,3% du PIB d’ici à 2030. 9,2 milliards sont ainsi prévus à cette fin durant la même période, répartis sur les différentes composantes de la Défense. Il restait cependant à couler cette décision dans le marbre, à savoir une loi de programmation militaire. Une démarche attendue autant par les militaires que par les partenaires belges de l’OTAN, échaudés par les économies (1,5 milliards quand même) décidées en début de législature.

Ce sera chose faite d’ici peu. Le Conseil des ministres a ainsi approuvé ce jeudi l’avant-projet de loi de programmation militaire ouvrant la voie à une approbation de cette loi avant la fin de l’année. Cette loi permettra notamment de lancer formellement l’appel d’offres pour le remplacement des F-16 belges par 34 appareils de nouvelle génération, pour un montant de 3,5 milliards. Les autres investissements prévus concernent l’achat des deux frégates pour 1 milliard, 1,8 milliard pour les équipements de l’armée de terre et 500 millions pour l’achat de 6 drones modernes en vue du remplacement des actuels B-Hunter.

http://www.air-cosmos.com/un-pas-en-avant-pour-la-defense-belge-84275
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 26 Oct 2016 - 18:16

Citation :
La Force Aérienne belge, 70 ans d’histoire



Il y a 70 ans, jour pour jour, 22 Spitfire se posaient sur la base aérienne de Beauvechain. À bord, des vétérans expérimentés belges des 349e et 350e escadrilles de la Royal Air Force. Ce 24 octobre 1946 marqua la naissance de la base aérienne de Beauvechain. Mais c'est aussi la première page de l'histoire de la Force Aérienne belge qui est écrite ce jour-là.

C'est donc 70 ans d'histoire que la base aérienne a souhaité fêter lors d'une cérémonie à Beauvechain ce 24 octobre 2016. L'occasion de rassembler, le temps d'une journée, les anciens, les amis et le personnel actif de la base.

La météo maussade a bousculé le programme de show aérien mais le ton optimiste de l'événement et la joie d'accueillir les familles et amis lors d'un tel événement étaient palpables.

« Le but a été de fédérer l'ensemble de la base autour d'un projet en ce jour anniversaire. Il y a eu beaucoup de préparations nécessaires. On rassemble également les actuels aux anciens qui sont également invités », explique le colonel aviateur Georges Franchomme, chef de corps du 1 Wing.

Une exposition reprenant des photos d'archives, des récits explicatifs et des pièces inédites retraçant l'histoire de la Force Aérienne a été montée dans la foulée. De quoi faire revivre les temps forts de cette composante de légende.


PHOTOS:
 
Texte : DG Com – Photos : Ritchie Sedeyn – Vidéo : DG Com 25/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/la-force-aerienne-belge-70-ans-dhistoire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 27 Oct 2016 - 18:09

Citation :
Protection rapprochée au Mali



Depuis cinq semaines, la Police militaire est active dans le camp militaire de Bourg-Léopold afin de former neuf (six effectifs plus trois réserves) de leurs membres à la protection rapprochée des VIP. L'objectif étant d'envoyer cette équipe au Mali afin d'assurer la protection du prochain mission commander de la mission européenne EUTM.

La Police militaire effectue de multiples tâches : le contrôle routier des véhicules militaires, le contrôle de la tenue, le respect de la discipline et la sécurité du transport de documents classifiés, de munitions ou de fonds.

« La formation de base dure douze semaines », explique Dan, formateur au sein du Military Police Group. « Ensuite, les militaires suivent des formations complémentaires dont l'escorte des véhicules par exemple. Nous sommes ici dans le cadre de la formation Close Protection Team. La Police militaire n'est pas systématiquement formée dans ce domaine car nous n'en dispensions les cours qu'en fonction des missions prévues. »

Dimi est l'un des militaires qui partira assurer la sécurité du colonel Peter Devogelaere. Ce dernier remplacera le général de brigade Eric Harvent. « Il s'agit de ma septième mission mais de la première au Mali », explique-t-il. « Elle sera très différente de ce que j'ai vécu au sein de mon ancienne unité. Nous travaillerons en petites équipes alors que j'évoluais auparavant avec mon peloton. » D'ici le mois de décembre, Dimi et les autres poursuivront l'entraînement pour se perfectionner.

Le colonel Peter Devogelaere a tenu à assister à cet exercice et à participer au scénario du test final. « La première impression qu'il nous a laissée était très positive et nous connaissons sa bonne réputation » confie Dimi. « Je pense que cela se passera bien ».


Texte : Nadège Godefroid – Photos : Erwin Ceuppens 26/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/protection-rapprochee-au-mali
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 28 Oct 2016 - 18:33

Citation :
Réagir correctement et au quart de tour



Le mardi 25 octobre, un peloton de lignards de Spa prenait position au fort de Flémalle pour y garantir la sécurité de quelques autorités. Cet entraînement en milieu civil faisait partie de leur préparation en vue d’intégrer l’European Union Battle Group (EUBG) en janvier prochain.

À peine revenus du Mali et de missions dans les rues de notre pays, des soldats du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne se préparent à leur permanence EUBG du premier semestre 2017.

« Nous suivons deux mois d’entraînement avant le déploiement », explique le major Xavier C., commandant en second de l’unité. « C’est d’autant plus important que nous avons plusieurs personnes qui n’ont jamais connu qu’un seul type de mission : la surveillance en appui à la police. Il y a donc toute une série de gestes et de réactions à revoir pour maîtriser tous les aspects du métier de base. »

L’EUBG est un groupement tactique européen, actuellement sous commandement français. Le Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne fournira l’équivalent d’une compagnie de combat qui sera de permanence durant six mois pour intervenir rapidement en cas de crise, catastrophe humanitaire ou autre.


PHOTOS:
 

Texte : Virginie Flawinne – Photos : Daniel Orban – Vidéo : Luc Carvers 28/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/reagir-correctement-et-au-quart-de-tour
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 28 Oct 2016 - 19:01

Citation :
De l'artillerie lourde à Bergen-Hohne




Les unités de la Brigade médiane se sont entraînées, deux semaines durant, avec leurs systèmes d'armes lourdes dans le camp allemand de Bergen Hohne. Le jeudi 27 octobre, elles ont notamment reçu la visite du chef de la Défense et du commandant de la Composante Terre.

Les invités ont tout d'abord assisté à l'exercice de tir avec les véhicules blindés Piranha. Ceux-ci sont équipés actuellement de canons de calibre 30 et 90 mm (Direct Fire 30 mm et Direct Fire 90 mm) afin de prendre part prochainement à une opération en Lituanie.

Cette opération, qui porte le nom d'Enhanced Forward Presence, sert à renforcer les frontières orientales de l'OTAN. L'Allemagne, le Royaume- Uni, le Canada et les États-Unis sont chacun en charge d'un bataillon international basé en Pologne, en Lettonie, en Lituanie et en Estonie. La contribution belge se composera d'un détachement de quelque 100 soldats sous commandement allemand.

Le point d'orgue de la journée consistait en une démonstration de l'arme antichar Spike. Depuis la disparition du char Léopard, le Spike est la seule arme antichar à longue portée dont disposent nos unités terrestres.

À l'issue de leur visite, les chefs de la Défense présents ont insisté sur l'importance d'un entraînement continu avec ces armes trop peu utilisées pour l'instant sur le terrain. Le chef de la Défense, le général Marc Compernol, a à nouveau souligné qu'une de ses principales préoccupations reste le maintien des connaissances et des compétences de nos militaires. Selon lui : « La perte d'un certain savoir-faire, malgré la pression budgétaire et l'opération Vigilant Gardian, doit être évitée le plus possible. »

Les unités de combat sont, en effet, toujours fort mobilisées dans l'opération de surveillance nationale Vigilant Guardian. Ce qui laisse peu de temps et de budget pour les former à l'arme lourde.



PHOTOS:
 

Texte : Jimmy Stroobants - Photos : Ritchie Sedeyn - Vidéo: Clint Soete 28/10/2016


http://www.mil.be/fr/article/de-lartillerie-lourde-bergen-hohne
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 28 Oct 2016 - 21:56

Citation :
Bientôt moins de militaires dans les rues


Par: rédaction
28/10/16 - 13h03 Source: Belga



Le gouvernement a décidé vendredi de réduire de près d'un tiers le nombre de militaires engagés dans l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, d'un maximum actuellement autorisé de 1.808 à 1.250 d'ici le début du mois de décembre, a annoncé le ministère de la Défense, alors que le niveau d'alerte terroriste est maintenu à trois - sur une échelle de quatre.

"Le conseil des ministres a décidé, ce 28 octobre 2016, de renouveler l'engagement de la Défense pour une nouvelle période allant jusqu'au 2 décembre, avec le déploiement de 1.828 soldats dans les rues. Durant cette période, l'effectif sera progressivement réduit jusqu'à 1.250, chiffre basé sur l'optimalisation proposée et qui tient compte d'une marge de sécurité d'environ 150 soldats, une capacité-réserve qui est immédiatement utilisable", a indiqué la Défense dans un communiqué.

Après une nouvelle analyse faite par l'OCAM (l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace), le niveau 3 de menace est maintenu dans notre pays. "Les militaires continuent à soutenir la police dans la surveillance des cibles potentielles", ajoute le texte.

Depuis ces derniers mois, la Défense est, avec les services compétents, à la recherche de solutions pour pouvoir effectuer cette mission "de manière plus efficace" et avec "moins de personnes", comme le souhaitait aussi la hiérarchie militaire.

Équipes mobiles
"Une des optimalisations prévues est de travailler avec des équipes mobiles patrouillant afin de rendre l'effet de surprise plus grand. Des propositions venant des militaires mêmes ont également permis d'optimiser le déploiement. Ces propositions évaluées par des spécialistes, sous la direction du centre de crise, garantissent le même niveau de sécurité pour notre société", poursuit le communiqué.

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), s'est dit vendredi "heureux d'avoir trouvé une manière plus efficace". "Nous réussissons ici à réduire sensiblement le nombre de soldats dans les rues tout en gardant le même niveau de sécurité. Cela permettra de soulager la pression sur notre organisation et de donner aux gens la possibilité de se préparer pour les opérations internationales", a-t-il ajouté, cité par le communiqué.

Début septembre, le nouveau "patron" de l'armée, le général Marc Compernol, avait souhaité une réduction du nombre de militaires déployés en rue en appui de la police fédérale, en s'inquiétant des "pertes de compétences" que cette opération de sécurité intérieure entraîne pour ses troupes.

Les militaires sont présents en rue ainsi qu'autour de sites nucléaires depuis le 17 janvier 2015, à la suite de l'attentat contre l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo à Paris et du démantèlement d'une cellule djihadiste à Verviers.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/32684/Menaces-terroristes-en-Belgique/article/detail/2945474/2016/10/28/Bientot-moins-de-militaires-dans-les-rues.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Sam 29 Oct 2016 - 23:31

Camp de sauts au Portugal à Tancos, Santarem.

Citation :
Light Brigade - Belgium

Sauts pour le personnel du 3 para, largage de véhicule et brevet belge pour les parachutistes portugais sont au programme de cette
période à TANCOS (clichés : 1Sgt-chef VAN DE VELDE, TV Light Brigade-HQ Lt Bde)



photos:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 4 Nov 2016 - 15:33

Citation :
La Brigade médiane pétarade à Bergen Hohne



PHOTOS:
 

Les unités de la Brigade médiane se sont entraînées, du 20 octobre au 4 novembre, à manipuler des systèmes d’armes lourdes. Ce sont principalement les systèmes Piranha Direct Fire de calibres 30 et 90 mm (DF30 et DF 90) qui ont retenti dans le camp allemand de Bergen Hohne.

Les militaires de la Brigade médiane ont peu souvent l’occasion de s’entraîner avec les puissants systèmes d’armes mobiles DF30 et DF90, notamment depuis leur implication intensive dans l’opération Vigilant Guardian où ils s’emploient à protéger, aux côtés des unités d’appui, le territoire belge.

Cependant, à partir du début de l’année prochaine, un détachement belge participera à l'Enhanced Forward Presence (EFP). Pendant cette mission, quatre bataillons multinationaux renforceront les frontières orientales de l’Alliance. « Cette période d’entraînement était essentielle pour maintenir le niveau du personnel » entonne-t-on à tous les échelons. Dans le futur, des simulateurs de tir aideront à le garder. Les simulateurs DF30 et DF90 sont attendus à Bourg Léopold et à Marche-en-Famenne d’ici six à douze mois. Le 27 octobre dernier, le chef de la Défense, le général Compernol, soulignait au cours de sa visite du camp de tir, qu’une de ses principales préoccupations était le maintien des connaissances et des compétences de son personnel.

Les troupes néerlandaises pourraient également tirer profit de ces camps de tir belges, l’un des avantages de la coopération Benelux. « Il s’agit ici d’une interaction », explique le colonel Herbert Olefs, commandant de la Brigade médiane faisant fonction. « Nous nous occupons de toute l’organisation, de la logistique au soutien médical. Une lourde charge. Nous échangerons les rôles la prochaine fois. »

« Nous travaillons déjà ensemble dans un contexte international, mais c’est la première fois que nous avons cherché à collaborer activement à une si petite échelle », explique un lieutenant du 42 Bataljon Limburgse Jagers néerlandais. « En vue d'une coopération à venir, entre autres la participation à l’European Union Battle Group 2018 (EUBG18), nous souhaitons mieux nous connaître. Ici, tout s’est très bien déroulé et nous nous entraînerons encore davantage au cours de l’année prochaine. »

Texte : Jimmy Stroobants - Photos : Ritchie Sedeyn 04/11/2016

http://www.mil.be/fr/article/la-brigade-mediane-petarade-bergen-hohne
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 8 Nov 2016 - 18:19

Citation :
“We work ourselves out of a job.”



Depuis mars 2015, un détachement belge est chargé de dispenser des conseils et de former les troupes d'élite irakiennes. En tant qu'élément de l'opération Valiant Phoenix, ces militaires ont pour objectif de se rendre dispensables.

Depuis le début, le détachement belge est composé de militaires provenant de diverses unités de la Composante Terre. Pour l'instant, ils ont la responsabilité des cours médicaux et de ceux relatifs aux counter-improvised explosive devices, utiles aux soldats irakiens afin de pouvoir gérer de tels explosifs. Leur base est située près de l'aéroport de Bagdad, dans le Bagdad Diplomatic Support Centre, exploité par les États-Unis.

Au début de la mission, le détachement belge comprenait une trentaine de militaires dont le rôle était de donner cours. Depuis, les Irakiens ont pris une grande partie de la formation à leur charge réduisant ainsi l'effectif belge à treize personnes. Toutefois, la coalition internationale veille encore à la qualité de ces cours.

À un moment donné, les Irakiens devront organiser une telle formation sans aide extérieure. Pour les Belges, leur déplacement vers le nord semble constituer une meilleure option. À la demande du gouvernement irakien, la coalition réoriente ses efforts sur des missions de conseil pour les opérations dans cette région. Étant donné qu'il y règne une plus vive agitation, leur contribution y sera grandement utile. Pour l'instant, rien n'est encore défini mais les Néerlandais abondent également dans ce sens et des discussions sont en cours à ce sujet.

La mission amorcera probablement un autre tournant en 2017. Alors que le mandat de celle-ci s'axe principalement sur la formation, il s'agirait de l'orienter vers un rôle de conseillers et d'appui derrière la ligne de front. Grâce à cette mission, nos militaires contribuent à renforcer la sécurité de notre monde en bénéficiant d'une expérience dont ils pourront profiter au cours de leur carrière.


PHOTOS:
 

Texte, photos & vidéo : DG Com 08/11/2016


http://www.mil.be/fr/article/we-work-ourselves-out-job
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 8 Nov 2016 - 22:13

Citation :
Nouveau ballon à Schaffen



Après trois ans de bons et loyaux services, le ballon de Schaffen, destiné à entraîner les para-commandos à sauter en parachute, rejoindra son hangar. Il servira de réserve au nouveau ballon fraîchement livré qui le remplacera pendant trois nouvelles années.

Cette méthode, unique en Europe, sert à initier les futurs parachutistes belges et étrangers. « Figé » à 300 mètres d'altitude, le ballon permet de s'exercer avant de sauter d'un avion, procédure nettement plus coûteuse et moins aisée. Ce procédé qui existe depuis près de 70 ans, constitue une étape dans l'obtention des « ailes » de para.

Le nouveau ballon à peine livré par le fabricant anglais, le Centre d'Entraînement de Parachutistes de la Défense se met au travail. La première phase consiste en un test d'étanchéité en gonflant entièrement le ballon d'air, fluide gazeux nettement moins cher que l'hélium. Une fois entièrement dégonflé (ce qui prendra deux jours), 1 100 m³ d'hélium seront finalement impulsés pendant cinq heures dans le ballon.

Après plusieurs tests et contrôles relatifs à la pureté de l'hélium et à la pression et l'étanchéité du ballon autour des soupapes, celui-ci quitte le hangar pour un premier vol.

L'adjudant Pascal Sheffield, sous-officier mécanicien et « balloniste », suit les opérations. « Le ballon doit se comporter correctement en vol avant de le certifier pleinement opérationnel aux tests avec le personnel de saut.» Un contrôle de positon est mené à l'aide d'un GPS afin de s'assurer que le ballon ne dérive pas de son axe. À défaut, la sécurité des parachutistes pourrait être compromise.

Une fois opérationnel, près de 21 000 sauts seront effectués du haut de cette nouvelle plate-forme.


PHOTOS:
 

Texte : DG Com – Photos : Daniel Orban – Vidéo : DG Com 08/11/2016


http://www.mil.be/fr/article/nouveau-ballon-schaffen
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 9 Nov 2016 - 18:11

Citation :
Visite éclair du commandant de l’EUTM Mali en Belgique



Le général de brigade Eric Harvent lors de la reprise officielle de l’EUTM Mali par la Belgique.



Le général de brigade Eric Harvent, commandant de la mission européenne d’entraînement au Mali (EUTM Mali) a effectué une visite éclair en Belgique les 8 et 9 novembre. Il a participé à la Chiefs of Defense-meeting du Conseil européen avec le général-major Didier Dacko, chef de la Défense malienne.    

Lors de cette réunion, le général de brigade Harvent a fait un exposé sur les progrès et l'avenir de la mission EUTM Mali. Il accordait ensuite une interview où il se disait satisfait des progrès des forces armées maliennes.

« Au niveau des entraînements, nous constatons que les militaires maliens commencent à prendre davantage de responsabilités », dit-il. « Les instructeurs maliens suivent chaque cours que nous dispensons depuis deux mois. De ce fait, ils pourront normalement donner cours eux-mêmes d’ici quatre à six mois. En termes de doctrine militaire, nous faisons des progrès. Les militaires maliens ont déjà rédigé bon nombre de procédures standard. Ils ont, à présent, une manière plus uniforme de travailler. Beaucoup de points positifs. »

Succédant à l’Allemagne, la Belgique prenait le commandement de la mission EUTM Mali le 3 juillet dernier. Entamant un troisième mandat, cette mission voyait son champ d’action élargi. « Nous travaillons de manière plus décentralisée », poursuit le général de brigade Harvent. « Au lieu de former tous les militaires maliens dans notre quartier général de Koulikoro, nous allons plus souvent à leur rencontre. »

Depuis 2013, la Belgique prend part à l’EUTM Mali avec un détachement de protection composé de nonante militaires. La Défense a porté ses effectifs à 175 militaires pendant le troisième mandat. L’EUTM Mali est ainsi devenue la mission internationale la plus importante de la Composante Terre. Au total, plus de 550 militaires provenant de 28 pays participent à cette mission d’entraînement.


Texte : Stijn Verboven – Photos : Daniel Orban   09/11/2016  


http://www.mil.be/fr/article/visite-eclair-du-commandant-de-leutm-mali-en-belgique
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 16 Nov 2016 - 19:33

Citation :
Forte mobilisation des militaires belges contre la réforme de leur régime de retraite


Posté dans Europe, Social par Laurent Lagneau Le 16-11-2016




Il y a là quelque chose qui est difficile à comprendre. D’un côté, le gouvernement belge veut réduire les effectifs de ses forces armées pour améliorer l’équipement de ces dernières. Et, de l’autre, il a l’intention de porter progressivement l’âge du départ en retraite des militaires de 56 à 63 ans d’ici 2030, tout en augmentant leur temps minimum de service pour pouvoir y prétendre.

« Tout le monde en Belgique va devoir travailler plus longtemps. Les militaires devraient pouvoir le faire aussi », a ainsi fait valoir, en avril dernier, le cabinet de Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense.

Bien évidemment, ces mesures passent très mal chez les militaires d’outre-Quiévrain qui, par ailleurs, doivent composer avec les restrictions budgétaires tout en étant fortement sollicités pour les engagements extérieurs, les exercices internationaux et la mission intérieure Vigilant Guardian, équivalent belge de l’opération française Sentinelle. Et quand certains fonctionnaires font grève, comme, récemment, les gardiens de prison, ils sont réquisitionnés pour les remplacer.

Malgré les mouvements d’humeur, le gouvernement belge n’entend pas reculer sur sa réforme des retraites. « C’est une décision utile et nécessaire, qui offre une réponse aux défis sociétaux. Les défis budgétaires à long terme et le fait que nous vivons tous plus longtemps, impliquent que nous allons tous devoir travailler plus longtemps – aussi bien les collaborateurs du secteur privé, que les fonctionnaires et le personnel militaire », a encore justifié M. Vandeput, dans une lettre ouverte adressée aux soldats.

La fronde s’est même propagé sur la page Facebook de la composante terrestre de la Défense belge, un article posté par l’un de ses administrateurs ayant appelé à soutenir les militaires devant participer à une manifestation organisée le 15 novembre, jour de la fête du Roi en Belgique.

« Les mesures envisagées par le Gouvernement en matière des pensions des militaires, sont symboliques. Elles ne touchent qu’une frange de la population belge, soi-disant privilégiée par rapport au reste des citoyens. Leur impact n’aura aucun effet sur le budget fédéral. Par contre leur mise en oeuvre représente un risque majeur sur le Département de la Défense : celui de ne plus pouvoir être en mesure d’assurer ses missions de sécurité et de défense. Par manque de budget et par manque de jeunes », fait valoir le texte.

Et son auteur d’insister : « Le militaire est au service de la Nation, en pleine conscience de ses devoirs de loyauté, d’infaillible disponibilité et d’engagement total pour assurer la sécurité de ses compatriotes » e il « n’est pas un fonctionnaire, mais bien un soldat. Il ou elle exerce un métier spécifique et a droit à un statut spécifique. »

Alors que la Défense belge compte environ 30.000 militaires, ils ont donc été entre 8.000 et 10.000 à manifester, le 15 novembre, à l’appel de leurs syndicats. Ce jour a été choisi car il était férié : s’ils peuvent manifester, les soldats belges n’ont en effet pas le droit de grève.

Le cortège, qui ne comptait pas seulement que des militaires (mais aussi leurs proches), s’est dirigé vers le ministère de la Défense. Là, des incidents ont eu lieu avec les forces de l’ordre, les manifestants un peu plus remontés que les autres ayant lancé des citrons et des gamelles vides dans leur direction afin de forcer le barrage qu’elles avaient mis en place. D’après l’AFP et l’agence Belga, les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes et un canon à eau pour disperser l’attroupement.

L’idée des citrons se comprend aisément : « Le citron pressé c’est l’image du militaire, on l’écrase pour en retirer la moindre goutte », a expliqué Philippe Sion, le secrétaire général adjoint de la Centrale générale du personnel militaire (CGPM).

Alors que les militaires-manifestants étaient dans la rue, le ministre Vandeput a reçu des responsables des 4 organisations syndicales reconnues pour les représenter. Et, visiblement, cette rencontre n’aura servi à rien.

« On est resté dans une impasse, le ministre n’a pris aucune responsabilité par rapport à ce qui se passe à l’extérieur. Il a allumé la mèche et maintenant il s’étonne et nous demande à d’essayer de la calmer (la situation). Les militaires en ont ras le bol d’avoir ce genre de décisions », a déclaré, à l’issue, Gilles Van Oosthuijze, représentant du SLFP-VSOA Défense.

Au mieux, le ministre belge a assuré qu’il défendrait « la spécificité du métier de militaire », après avoir reconnu l’ampleur de la contestation. Mais pas plus car, a-t-il dit, il n’est pas question de faire des promesses « que je ne pourrai tenir ».

http://www.opex360.com/2016/11/16/forte-mobilisation-des-militaires-belges-la-reforme-de-leur-regime-de-retraite/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 21 Nov 2016 - 18:34

Citation :
Déminer dans les eaux grecques



PHOTOS:
 

Plongeurs-démineurs belges et opérateurs d’un drone sous-marin participaient début novembre à l’exercice international de déminage Aegan Seal. Celui-ci était organisé par la Marine grecque dans le golfe d’Evoikos.

L’exercice Aegan Seal organisé pendant les trois premières semaines de novembre, consistait à neutraliser des explosifs sous l’eau appelés Explosive Ordnance Disposal ou EOD. L’équipe belge de plongeurs-démineurs de l’école de plongée et la Remus search team participaient à cette manœuvre. Le Remus est un robot sous-marin que la Marine peut contrôler à distance pour détecter et neutraliser des explosifs. Les équipes prenaient part à l’exercice afin de nettoyer la côte et les zones portuaires en very shallow water ou eaux peu profondes (VSW).

Pendant l’exercice, l’équipe belge Remus search put manipuler son matériel sur d’autres fonds et dans des environnements divers, permettant d'accroître ses connaissances et techniques dans la lutte contre les mines. Les autres participants, des plongeurs principalement, provenaient de la Grèce, de la Jordanie et du Portugal. Les Néerlandais et les Albanais jouaient un rôle d’observateurs.

L'équipe mixte a obtenu de beaux résultats. Elle a été en mesure de détecter rapidement divers types de mines dans une zone de végétations typiquement méditerranéennes. L'équipe Remus search a pu, une fois de plus, prouver son efficacité et sa valeur ajoutée lors d’un tel exercice.

http://www.mil.be/fr/article/deminer-dans-les-eaux-grecques
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 21 Nov 2016 - 18:47

Citation :
Les coulisses du 4 Gp CIS



Un détachement du 4e Groupe Systèmes de Communication et d'Information (CIS) travaille dans le camp tchèque de Boletice jusqu'au 25 novembre 2016. Ses membres gèrent les systèmes de communication du Bataillon 12 Ligne Prince Léopold – 13 Ligne. Ils s'entraînent ensemble en vue d'intégrer prochainement le groupe de combat européen EUBG.

« À Boletice, la distance entre les terrains d'exercice occupés par les sections est relativement grande, à tel point qu'ils sont parfois hors de portée des radios », explique le lieutenant Sébastien Mahieu, commandant de détachement. « Notre mission la plus importante est d'établir une liaison le plus rapidement possible avec la Belgique et de la maintenir à tout prix. Nous gérons les communications avec le poste de commandement, avec notre pays ainsi qu'entre les sections. Nous posons des câbles où la chose est possible et recourons à une liaison par satellite quand ce ne l'est pas. »

L'un des plus importants systèmes mis en place à Boletice est le Battlefield Management System (BMS). Sur base des données collectées, ce système de gestion de combat forme une image sur un écran d'ordinateur. Ainsi le commandement central peut rapidement repérer la position d'une section déterminée même si celle-ci se trouve hors de portée radio.

Le 4 Gp CIS reste totalement opérationnel pendant les deux semaines passées en Tchéquie. Un exercice de grande ampleur qui regroupera toutes les unités CIS est planifié dans le courant du mois de décembre en Belgique.

 
PHOTOS:
 

Texte : Jimmy Stroobants – Photos : Ritchie Sedeyn – Vidéo : Luc Carvers  21/11/2016


http://www.mil.be/fr/article/les-coulisses-du-4-gp-cis
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 23 Nov 2016 - 19:30

Citation :
Le patron de l'armée tire la sonnette d'alarme


Par: rédaction
23/11/16 - 12h26 Source: Belga


Le général Marc Compernol. © photo_news.


Le général Marc Compernol a tiré mercredi la sonnette d'alarme à propos de la formation des militaires et des risques que fait peser la réforme des pensions sur l'avenir de la vision stratégique adoptée par le gouvernement.


"D'un point de vue budgétaire, je ne suis plus disposé à aucune concession que ce soit pour la formation", a averti le Chief of Defence (CHOD) devant la Commission de la Défense nationale de la Chambre.

De moins en moins d'argent pour la formation
Le budget de la Défense pour la formation et les opérations est sous pression et la situation risque de ne pas s'améliorer dans les années qui viennent. Des difficultés sérieuses pourraient se poser, à entendre le patron de l'armée. "Comme je ne veux plus faire de compromis sur l'instruction, cela aura un impact sur les opérations. On court le risque qu'un jour, je doive me présenter devant le ministre de la Défense en lui disant: désolé mais on ne peut participer à telle opération".

De la surveillance de rue comme seule expérience
La tension budgétaire s'ajoute à un autre problème à propos duquel le général a déjà attiré l'attention: le déploiement de militaires dans la rue pour faire face à la menace terroriste hypothèque leur disponibilité pour l'entraînement et certains chefs de peloton ou de compagnie n'auront pu se former en situation réelle.

"L'expérience opérationnelle d'une jeune génération pourrait se résumer à de la surveillance de rue", a-t-il fait remarquer.

Relèvement de l'âge de la pension: "Qui va payer?"
Le gouvernement a décidé par ailleurs au mois d'octobre de relever l'âge de la pension des militaires qui pourrait passer de 56 ans à 63 ans d'ici 2030.

"Qui va payer?" a demandé M. Compernol.

Contraire à la vision stratégique de la Défense
La Défense devra payer plus de salaires. Le coût s'élèverait à 3,1 milliards d'euros d'ici 2030 et entraînerait une augmentation du budget de personnel de 20%. "Si cela vient du budget de la Défense, alors l'argent ne sera plus disponible pour les investissements et la vision stratégique s'écroule", a souligné le général qui met également en avant un autre risque.

La vision stratégique prévoit le rajeunissement des effectifs. "Il ne faut pas avoir remporté un prix Nobel pour comprendre qu'il y aura un impact considérable sur l'âge des militaires et donc sur la capacité opérationnelle", a-t-il dit.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2998610/2016/11/23/Le-patron-de-l-armee-tire-la-sonnette-d-alarme.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21074
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 23 Nov 2016 - 22:19

Citation :
12/13 Li - Light Infantry Battalion

La Compagnie EUBG, déployée dans le camp de BOLETICE en République Tchèque, a participé à un FTX (Field Training Exercise -
Exercice d'entraînement sur le terrain) durant le week-end passé.


PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bateaux français pour armée belge?
» Armées Belge
» Reserviste dans l'armée belge
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves
» test d'entrée à l'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: