Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4707
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 18 Nov 2018 - 19:41

Oui c'est ce que je me disais, 76M pièce, mais MCO, assurance, et équipements...ça doit faire mal.
C logique Hollande,Belgique,Danemark,Norvège devait être doté du F35..

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8708
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 18 Nov 2018 - 19:51

Voici un site que vous devriez mettre dans vos favori...

https://www.dsca.mil/

Le contrat des 34 F-35 pour la Belgique...

https://www.dsca.mil/major-arms-sales/belgium-f-35-joint-strike-fighter-aircraft

Si le coût de l'avion "à poil" est estimé à 76 millions d'euros, le coût total "tout compris" se monte à 6,53 milliards $ (5,7 milliards d'euros), soit 192 millions $ (168 millions d'euros) par avion.


Dernière édition par rafi le Dim 18 Nov 2018 - 20:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4707
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 18 Nov 2018 - 19:57

C'est plus convenable..

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 19 Nov 2018 - 22:48

Citation :
"La Belgique a acheté un avion furtif sur une décision de l'OTAN" (Stavros Kelepouris, Knack)

Par Propos recueillis par Michel Cabirol            |    19/11/2018, 12:39  |  1116  mots


"Les missions SEAD (Suppression of enemy defenses) ne sont pas des missions que la Belgique est
traditionnellement habituée à mener", a expliqué à La Tribune le journaliste flamand, Stavros Kelepouris.
(Crédits : © Peter Nicholls / Reuters)

     
Dans une passionnante enquête publiée le 8 octobre dans Knack, un hebdomadaire flamand, le journaliste Stavros Kelepouris montre comment la Belgique avec l'OTAN comme donneur d'ordres, a subtilement orienté l'appel d'offres vers un choix inexorable en faveur de l'avion de combat américain F-35. "C'est possible d'avoir une compétition et de construire, en même temps, cette compétition afin qu'un candidat ait un avantage sur certains points", explique-t-il dans une interview accordée à La Tribune. Tout est dit...  


Après avoir lu votre enquête sur la façon dont la Belgique a écrit et mené l'appel d'offres pour l'achat de nouveaux avions de combat, on a la très nette impression que les militaires belges ont tout fait - mais de façon très subtile - pour orienter le choix vers le F-35. Est-ce votre avis ?
Ce que je voulais montrer dans mon enquête, c'est que dès le tout début du processus, il y a eu plusieurs marqueurs dans l'appel d'offres, qui indiquaient que cela devait être le F-35. Toutefois, cela ne veut pas dire que la compétition était totalement faussée. C'est plus subtil. C'est possible d'avoir une compétition et de construire, en même temps, cette compétition afin qu'un candidat ait un avantage sur certains points. D'ailleurs, l'avion de combat Eurofighter est allé jusqu'au bout de cette compétition. Quels sont ces marqueurs qui laissaient suggérer un choix orienté ? C'est clairement l'exigence de furtivité. Le F-35 est l'avion le plus moderne et le plus avancé qui inclut cette technologie.

La furtivité est l'un des points forts du F-35 pour remplir des missions sur des zones où il y a de fortes capacités sol-air (mission Suppression of enemy defenses - SEAD). Est-ce une demande de l'OTAN pour que la Belgique ait un avion furtif ?
Oui, selon mes sources. Parmi les nouvelles missions que le nouvel avion de combat belge devra assurer, il y a des missions exigeant des capacités de furtivité. Un des arguments de l'armée et du ministère de la Défense pour expliquer que la compétition restait ouverte, était de dire que les missions SEAD n'impliquent pas forcément la furtivité. C'est vrai, vous pouvez faire des missions SEAD sans être furtif mais la furtivité aide bien sûr si vous disposez d'un avion qui détient ce genre de capacité moderne et éprouvée... Même si beaucoup d'avions ont ce type de capacités, tout le monde sait bien que le F-35 dispose des capacités de furtivité les plus avancées. Un des critères de l'appel d'offres était que l'avion devait être capable de réduire sa détectabilité à différents niveaux... Donc bien évidemment, plus l'avion est furtif, plus votre score sera meilleur dans la compétition.

Donc le F-35 avait une capacité cruciale pour remporter la compétition...
... Si vous évaluez les candidats pour une offre dont la furtivité est une mission cruciale, bien sûr que le F-35 aura un grand avantage. Mais pour être clair, il n'y a aucun problème de demander à un avion d'être doté d'une telle capacité. Si votre pays exige de tels besoins, vous devez l'avoir. Mais les missions SEAD ne sont pas des missions que la Belgique est traditionnellement habituée à mener. C'est ce point qui est étrange et remarquable, que cette mission ait été incluse dans l'appel d'offres. Ce point n'a jamais été discuté en profondeur avec le Parlement. Les missions SEAD sont des missions plus dangereuses que ce que fait la Belgique habituellement. C'est un point qui aurait dû être  évoqué démocratiquement avec le Parlement.

La Belgique n'a jamais évoqué la mission nucléaire dans l'appel d'offres. Pourquoi ?
De ce que j'en sais, l'offre belge n'incluait aucune mention au sujet d'une capacité nucléaire. Je pense vraiment que c'était une bonne chose. Premièrement, cela aurait voulu dire qu'il existe officiellement des armes nucléaires sur le sol belge. Officiellement ce n'est pas le cas, même si beaucoup de monde pense le contraire. Ce point n'a jamais été admis officiellement. Par conséquent, dans le processus de sélection, rien n'a jamais été officiellement évoqué sur les capacités nucléaires du futur avion de combat belge. Donc je ne suis pas sûr que ce soit un point qu'on peut prendre en considération. Mais bien sûr, si - et je dis bien si - on prend l'hypothèse que l'on veut le F-35 pour ses capacités nucléaires, vous pouvez bien sûr orienter l'appel d'offres pour que le F-35 gagne à la fin sans mentionner le besoin de capacité nucléaire.

Avec le F-35, la force aérienne belge va changer de dimension avec des missions SEAD. Mais en même temps, le F-35 n'est semble-t-il pas fait pour de la police du ciel, qui est l'une des missions traditionnelles de la force aérienne belge ?
Oui je suis d'accord. Mes enquêtes et les documents, que j'ai pu voir, montrent que la Belgique a accepté en 2013 de suivre les décisions de l'OTAN en décidant d'acheter des avions furtifs pour des missions de guerre comme des missions SEAD dans lesquelles la Belgique n'a quasiment pas d'expérience. Je suis d'accord que le F35 va certainement changer la capacité aérienne belge en termes de dimension.

Avez-vous l'impression que le gouvernement belge et notamment le N-VA a été honnête par rapport à tous les autres candidats autres que Lockheed Martin?
C'est une question difficile... Quand le Premier ministre a décidé de reporter sa décision, c'était très clair que la seule raison pour laquelle il avait fait cela était pour donner plus de temps à l'offre française à base du Rafale. Je suis désolé de le dire, elle n'a jamais été une véritable offre. La Belgique n'aurait jamais pu décider d'acheter ou non le Rafale car elle n'a jamais su combien cela lui aurait coûté. Or le Premier ministre a vraiment voulu donner plus de temps aux Français pour finaliser leur offre. Donc si votre question porte sur le fait que les politiques belges étaient fortement liés à Lockheed Martin ? Peut-être car il est vrai que Lockheed Martin a mené des opérations de lobbying très influentes depuis 2008-2009. Donc avaient-ils eu beaucoup de contacts avec Lockheed Martin ? Probablement. Mais, cela est-il grave ? Non, je ne le pense pas. Notre Premier Ministre a même montré qu'il avait plus de liens avec l'offre française. Je ne pense pas que cela pose un problème du moment que cela n'a pas eu d'influence sur la décision à la fin. Ce que je pense vraiment en revanche, c'est qu'en Belgique il nous faut plus de moyens de contrôle des lobbies et être plus transparent concernant les lobbies. Car tout est couvert d'un voile de secret. Ce qui serait une bonne chose c'est que les ministères et les cabinets consignent les tentatives d'approches de compagnies étrangères pour qu'il n'y ait pas de discussion à ce propos, au moins sur les processus de décision.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-belgique-a-achete-un-avion-furtif-sur-une-decision-de-l-otan-stavros-kelepouris-knack-797911.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8708
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 20 Nov 2018 - 12:31

Bonjour,

Les français ont encore une fois vendu... "du vent" en ne répondant pas aux interrogations du gouvernement belge, par contre côté communication c'était milliards à gogo que l'on distribuaient sur le papier. Preuve que la communication en matière d'armements est la même que pour vendre des yaourts, la transparence (des fringues de la superbe nana qui en fait la pub) en moins...
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 21 Nov 2018 - 21:40

Citation :
Iron Wolf : exercice majeur pour les Belges en Lituanie



Iron Wolf est à la fois le nom d’une brigade lituanienne et celui de l’exercice qui se déroulait début novembre et auquel le bataillon multinational de l’OTAN eFP (enhanced Forward Presence) participait. Engagé depuis fin août, le détachement eFP 09/18, piloté par le Bataillon 1/3 Lanciers, prenait également part à cet exercice majeur de sa période de déploiement.

La compagnie Delta, formée par les Belges, s’est avancée dans les forêts lituaniennes de la région de Pabradè afin d’y mener une série d’opérations défensives et offensives dans un contexte de guerre conventionnelle.

Pour cet exercice, le détachement belge travaillait étroitement avec des détachements allemands, luxembourgeois, néerlandais, norvégiens et tchèques sous le commandement du lieutenant-colonel allemand René Braun. Mille cinq cents personnes et 400 véhicules formaient cette force alliée du contingent belge. Le Battle Group ennemi rassemblait, quant à lui, des troupes anglaises, canadiennes, estoniennes, italiennes et lituaniennes selon un déploiement de forces équivalentes.

La compagnie d’infanterie motorisée aura enchaîné les actions onze jours durant. Dans son trou de fusilier, le premier soldat Diego expliquait : « C’était très impressionnant il y a deux jours. On a eu les Italiens. Ils sont passés dans nos pièges puis nous les avons engagés sur leurs flancs. »

Passant d’une position défensive à l’autre, on sentait les hommes tendus et concentrés. Le sergent Allan ajoutait : « Au milieu des bois, on ne saisit pas toujours l’ampleur de l’exercice. Lorsque la nuit, on entend les drones d’observation survoler nos positions pour accroître notre protection ou encore lorsqu’on voit les chars « Léopard 2 » nous soutenir, on comprend que les dispositifs sont énormes. C’est surtout lorsqu’on fait le plein que l’on peut constater l’ampleur du déploiement. »

« Nous ressentons une différence de moyens face aux autres nations », expliquait un autre gradé. « Nos véhicules sont beaucoup plus limités sur le terrain que ceux de nos alliés. Pourtant, nous tenons tactiquement la route. Je le constate lorsque j’assiste aux débriefings internationaux. »

« L’expérience, grâce aux moyens déployés sur place et la conduite de la bataille en collaboration avec les autres nations, est l’énorme plus-value de ce déploiement », expliquait encore Gaetan, sous-officier de l’état-major compagnie.

Début 2019, une compagnie d’un autre bataillon belge sera déployée dans un pays balte. Ainsi, notre pays honorera à nouveau son engagement au sein de l’OTAN et maintiendra sa réputation de partenaire fiable au sein de l’organisation. L’Estonie sera le pays hôte du déploiement de la prochaine rotation.



PHOTOS:
 

Texte : Rodolphe Polis – Photos : Vincent Bordignon – Vidéo : DG StratCom   20/11/2018

https://www.mil.be/fr/article/iron-wolf-exercice-majeur-pour-les-belges-en-lituanie  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 23 Nov 2018 - 22:49

Citation :
23 novembre 2018 Marie-Madeleine Courtial

Deuxième réforme de la Composante Terre avec la création de la Brigade Motorisée


Commandant depuis mars 2018 de la Brigade Médiane,
le colonel Crucifix est devenu commandant de la Brigade
Motorisée lors d’une cérémonie à Marche-en-Famenne le
22 novembre 2018 (crédit-photo Malek Azoug/BE Defense)



La Brigade Médiane est devenue hier la Brigade Motorisée lors d’une cérémonie à Marche-en-Famenne.

En juillet dernier, la Brigade légère se transformait en Special Operations Regiment. C’était la première étape de la réforme de la Composante Terre comme voulue dans la vision stratégique de l’ancien ministre Steven Vandeput. Autre brigade de la Composante Terre, la Brigade Médiane a connu aussi une transformation en devant la Brigade Motorisée. Prélude à ces transformations, le 12/13 de Ligne de Spa auparavant dans l’autre brigade, avait intégré la Brigade Médiane en janvier 2017.

De cinq bataillons à savoir le 1/3 Bataillon de Lanciers, le Bataillon de Chasseurs Ardennais, le Bataillon Libération-5 Ligne, le Bataillon Carabiniers Prince Baudouin -Grenadiers et le Bataillon 12/13 Ligne, la nouvelle brigade est composée désormais de 15 unités et compte plus de 6.500 hommes. Se sont en effet ajoutées 4 unités de support au combat avec le bataillon de Chasseurs à Cheval (capacité ISTAR de reconnaissance), le bataillon d’Artillerie, les 4ème et 11ème bataillons de Génie ainsi que 4 unités d’appui avec les 4ème et 10ème Groupes Systèmes de Communication et d’Information et les 4ème et 18ème bataillons Logistique. Dans une deuxième phase, ces unités seront rejointes par les Camps de Marche et de Beverlo.

La cérémonie a eu lieu à Marche-en-Famenne en présence des principales autorités militaires belges et du nouveau ministre de la Défense Sander Loones qui a axé son discours sur l’importance d’avoir une bonne défense pour assurer la sécurité des citoyens et d’investir plus dans le personnel afin d’assurer son bien-être et d’attirer des recrues. « L’attractivité du métier de militaire que je chéris. Et je me rends bien compte que nous devons aller plus loin à ce niveau. Nous devons le faire pour vous et nous devons le faire pour réussir notre mission : convaincre davantage de personnes à s’engager. Pour que la Défense puisse continuer à briller, pour qu’elle puisse continuer à exceller dans la garantie de la sécurité de nos citoyens et la protection de notre prospérité et de notre économie », a-t-il notamment déclaré. « Nous passons d’une structure polarisée à une structure où les différents métiers des unités de la force terrestre se côtoient davantage au quotidien », a souligné de son côté le colonel Jean-Louis Crucifix, commandant de la nouvelle brigade qui était arrivé à la tête de la Brigade Médiane en mars dernier.


Avec cette nouvelle Brigade Motorisée, la Belgique a notamment l’ambition de fournir de façon illimitée un Battlegroup interarmes de 800 à 1.200 hommes pour des opérations de gestion de crise en mettant l’accent sur le concept interarmes, qui doit permettre un déploiement rapide avec une meilleure efficacité comme le prévoit la vision stratégique. Plus globalement les missions de la Brigade Motorisée se concentreront sur la préparation, la planification et la conduite des opérations terrestres au sens large, tant sur le territoire national que dans le cadre d’interventions extérieures. La nouvelle brigade connaîtra une première mission importante dès janvier prochain avec le déploiement d’une compagnie de manœuvre de 250 hommes au sein d’un battlegroup britannique en Estonie au sein de l’opération “enhanced Forward Presence”(eFP).

La Brigade Motorisée sera notamment dotée des nouveaux véhicules Griffon et Jaguar en coopération avec la France dans le cadre du contrat CaMo pour les cinq bataillons de manœuvre. La vision stratégique prévoit d’autres investissements en matériel pour les unités de support au combat et d’appui: génie, artillerie, logistique etc.

Le quartier général de la nouvelle Brigade Motorisé sera réparti entre les deux sites de Marche-en-Famenne et de Bourg-Léopold.

https://defencebelgium.com/2018/11/23/deuxieme-reforme-de-la-composante-terre-avec-la-creation-de-la-brigade-motorisee/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Sam 24 Nov 2018 - 22:20

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 22192
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 25 Nov 2018 - 13:17


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2759
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 27 Nov 2018 - 16:42

rafi a écrit:
Bonjour,

Les français ont encore une fois vendu... "du vent" en ne répondant pas aux interrogations du gouvernement belge, par contre côté communication c'était milliards à gogo que l'on distribuaient sur le papier. Preuve que la communication en matière d'armements est la même que pour vendre des yaourts, la transparence (des fringues de la superbe nana qui en fait la pub) en moins...

Les Français n'ont fait que suivre Boeing sur le fait que les dés été pipés d'entree de jeu.
Si la france n'a pas été jusqu'au bout elle savait pertinament que la voie pour le F35 était acté.
Penser le contraire ne serait que mensonge.
La Belgique est souveraine ,son choix est fait,je leur souhaite honnétement bien du courage.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 14 Déc 2018 - 19:49

Citation :
Première réunion franco-belge dans le domaine de la mobilité terrestre



Son Comité Directeur (CODIR) se réunissait le 12 décembre dernier. Institué par l'accord intergouvernemental signé le 7 novembre 2018 par le ministre français des Armées Florence Parly et le ministre de la Défense belge de l'époque Steven Vandeput, il fixe les orientations et supervise un partenariat stratégique entre nos deux pays.

Le partenariat Scorpion intervient à l'occasion du renouvellement de la brigade motorisée belge et du segment blindé médian français dans le cadre du programme Scorpion. Il doit garantir une interopérabilité maximale en opération.

Le programme Scorpion dépasse tout ce qui se développe actuellement en Europe et même dans l'OTAN. Les personnels belge et français connectés ainsi que tous les systèmes d'armes pourront ainsi utiliser les informations disponibles de manière optimale.

Les véhicules seront, quant à eux, livrés à notre Composante Terre dès 2025. Scorpion porte, entre autres, sur l'acquisition de 382 véhicules blindés multirôles Griffon et de 60 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar complètement équipés selon ses critères.

Le lieutenant général Rudy Debaene, Directeur national de l'armement, et le général-major Marc Thys, chef de notre Composante Terre coprésident le CODIR avec de hautes autorités françaises.

Cette première réunion permettait de lancer officiellement les travaux de trois comités de pilotage (COPIL). Ceux-ci traitent de la cohérence capacitaire entre les deux pays, de la collaboration dans le partenariat armement et de la supervision des contrats d'acquisition.

Outre la rédaction d'une feuille de route fixée pour chaque comité, ce CODIR s'achevait par la signature du Plan de Management Étatique du partenariat par ses coprésidents.



Texte : DG Stratcom - Photos : Armée de Terre française 14/12/2018

https://www.mil.be/fr/article/premiere-reunion-franco-belge-dans-le-domaine-de-la-mobilite-terrestre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Ven 21 Déc 2018 - 20:05

Citation :
21 décembre 2018 Marie-Madeleine Courtial

Les fidèles Sea King tirent leur révérence


Dernier vol en formation pour les trois derniers Sea King
belges avant leur retrait définitif du service (crédit-photo
Michael Moors/Compoante Air)


Les Sea King de la 40ème escadrille de Coxyde ont effectué ce mercredi un dernier vol en formation.

Avant leur prochain retrait du service actif, les Sea King ont effectué un dernier vol de formation à partir de la base de Coxyde à travers la Flandre orientale et la Flandre occidentale ce mercredi pour un dernier au-revoir nostalgique. Cet événement était un moment fort pour cette escadrille dont les hélicoptères ont rempli de loyaux services pendant plus de 40 ans depuis 1976. Avec un retrait de service prévu au départ en 2015, les Sea King auront effectué des missions de sauvetage jusqu’en 2018 à cause du retard de livraison pris par son successeur le NH-90. Le dernier vol opérationnel du dernier Sea King est prévu en mars 2019. L’un des trois derniers Sea King de l’armée belge a atteint la fin de son potentiel de vol et sera retiré prochainement du service, a indiqué la Défense dans un communiqué pour cet événement.

Depuis 1976, les Sea King ont effectué 3.305 missions de sauvetage et sauvé 1.752 personnes. En plus des missions de sauvetage en mer, ils effectuaient des missions d’évacuation médicale, de transport médical d’organes mais aussi d’interventions terrestres en cas de catastrophes. Ils ont ainsi joué un rôle lors des attentats de Bruxelles du 22 mars. En décembre 2000, un Sea king a également assisté leurs collègues néerlandais lors de l’incendie d’un hôtel près d’Amsterdam qui a fait dix morts et 183 blessés.

Les Sea King ont été remplacés progressivement par des NH-90 en version navale qui sont entrés en service en juin 2015 pour effectuer en alternance des missions de sauvetage durant un an avant de prendre en charge l’ensemble des missions de sauvetage. Ils effectuaient encore un tiers des temps de permanence. Ils ont également assuré l’intérim au début de l’année durant trois semaines quand aucun des NH-90 n’étaient plus opérationnels pour une mise à niveau.

Sur les cinq Sea King au départ, l’un se trouve au musée de l’Armée à Bruxelles depuis 2008. Un autre était gardé à Coxyde en réserve en cas d’une possible remise en service depuis 2013. En novembre 2015, la Défense avait acheté un Sea King d’occasion au Royaume-Uni pour 392.000 euros afin de s’en servir pour des pièces de rechange car cela se révélait moins coûteux. L’armée fera cadeau d’un Sea King à la commune de Coxyde, partie intégrante de l’histoire de cette hélicoptère. L’avenir de la base de Coxyde reste en suspens et les missions de sauvetage pourraient être assurés depuis l’aéroport d’Ostende.

https://defencebelgium.com/2018/12/21/les-fideles-sea-king-tirent-leur-reverence/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Dim 23 Déc 2018 - 21:03

Citation :
23 décembre 2018 Marie-Madeleine Courtial

La Composante Air retire du service un deuxième C-130



Le C-130 CH-10 lors de son dernier vol
(crédit-photo Kristof Moens/18 Wing)

Un deuxième C-130 belge a été retiré du service.

Le 15ème Wing a annoncé ce vendredi qu’un deuxième C-130 avait été retiré du service après avoir effectué un dernier vol. Il s’agit du CH-10. Le premier avait été mis en retrait du service en décembre 2017. Ces deux avions seront mis en rebut et ne seront pas conservés comme pièce de musée par exemple, a précisé l’unité. Rien a encore été décidé pour les autres appareils qui seront retirés du service. La flotte de C-130 ne compte désormais plus que dix unités sur les douze commandés en 1972 dont un d’occasion acheté en 2009 suite à la perte d’un appareil lors d’une maintenance en 2006. Ce retrait de service progressif amorce l’arrivée des 7 A-400M qui ne seront livrés finalement qu’à partir de 2020. La flotte avait été clouée au sol en juin 2017 pendant plusieurs semaines suite à des problèmes techniques dus à l’utilisation d’une nouvelle huile. La Composante Air avait dû décaler des opérations et faire appel à des pays partenaires durant cette période. La flotte de C-130 a subi plusieurs mises à jour ces dernières années afin de prolonger leur durée de vie.

Le C-130 continue de fournir de bons services à la Composante Air. L’avion de transport est déployé au sein de la MINUSMA à Bamako depuis six mois et le sera encore pour six mois.

https://defencebelgium.com/2018/12/23/la-composante-air-retire-du-service-un-deuxieme-c-130/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mer 26 Déc 2018 - 17:42

Citation :
Des Chasseurs ardennais en partance pour une mission de quatre mois en Estonie

Par: rédaction
26/12/18 - 12h25 Source: Belga


Démonstration des chasseurs ardennais lors du défilé du 14 juillet © getty.


La Belgique va déployer début janvier pour quatre mois une compagnie renforcée de la composante Terre en Estonie afin de s'intégrer (et c'est une première) au sein d'un bataillon multinational commandé par le Royaume-Uni dans le cadre de la "présence avancée renforcée" de l'Otan, a-t-on appris mercredi de sources militaires.


Cette compagnie, forte de quelque 250 militaires, sera principalement fournie par le bataillon des Chasseurs ardennais, caserné à Marche-en-Famenne, l'une des cinq "unités de manoeuvre" de la composante Terre.

La Russie est considérée comme "plus agressive"
La Belgique participe depuis 2017 au renforcement du flanc oriental de l'Alliance atlantique face à une Russie considérée comme plus "agressive". Cela se traduit par le déploiement par rotations de quatre bataillons multinationaux d'un millier d'hommes dans les trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) ainsi qu'en Pologne, sous l'appellation d'"enhanced Forward Presence" (eFP).

L'armée belge a jusqu'à présent toujours contribué au "Battle Group" dirigé par l'Allemagne et stationné à Rukla, en Lituanie.

Le gouvernement a décidé, sur proposition du ministère de la Défense, de se joindre pour la première fois au bataillon britannique installé à Tapa, en Estonie.

La coopération militaire se poursuivra après le Brexit
Il s'agit de montrer que la coopération militaire avec le Royaume-Uni se poursuivra au sein de l'Otan notamment après le Brexit, qui doit intervenir le 29 mars prochain, ont expliqué plusieurs sources militaires à l'agence Belga.

Cette participation consistera en une compagnie de manoeuvre des Chasseurs ardennais composée de trois pelotons (deux pelotons d'infanterie et un peloton "Direct Fire") équipés de blindés à roues Piranha, de mortiers de 120 mm et de missiles anti-chars Spike. Elle est renforcée par une unité de génie de combat ainsi que d'une série d'appuis au profit de la compagnie et du Battle Group britannique.

Un départ début janvier
L'avant-garde de ce détachement quittera la Belgique le 5 janvier et le gros des troupes s'envolera pour l'Estonie vers le 10 janvier, a précisé un porte-parole militaire.

Le "patron" de la composante Terre, le général-major Marc Thys, compte dans la foulée se rendre auprès de ses troupes, a-t-il indiqué.

L'armée devrait renouveler ce genre de déploiement au second semestre 2019 en dépêchant à nouveau une compagnie de manoeuvre, mais au sein du bataillon dirigé par l'Allemagne en Lituanie, selon le plan des opérations militaires pour 2019 approuvé en novembre par le gouvernement.

Quatre "Battle Groups"
Lors de son sommet de juillet 2016 à Varsovie, les chefs d'Etat et gouvernement des pays de l'Otan ont donné leur feu vert au concept de présence avancée renforcée, (en anglais "enhanced Forward Presence", eFP) avec le déploiement, par rotations, de quatre "Battle Groups" multinationaux pour renforcer la posture de dissuasion ("deterrence") et de renforcer les moyens de défense collective ("reassurance") dans les pays baltes et en Pologne.

Ce renforcement venait compléter une série de mesures prises depuis 2014 - et l'annexion de la Crimée par la Russie - dans le cadre du "plan d'action pour la réactivité" ("Readiness Action Plan", RAP) destiné à rassurer les alliés est-européens. Il implique une présence militaire accrue - terrestre, aérienne et navale - en Europe de l'est ainsi qu'en mers Baltique et Noire.

https://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3510653/2018/12/26/Des-Chasseurs-ardennais-en-partance-pour-une-mission-de-quatre-mois-en-Estonie.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 27 Déc 2018 - 19:00

Citation :
Le gouvernement rend une copie "peu ambitieuse" à l'OTAN

Par: rédaction
27/12/18 - 18h14  Source: Belga  


Charles Michel au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 22 juin 2018. © photo news.


Le conseil des ministres a autorisé jeudi le Premier ministre Charles Michel à envoyer à l'OTAN une lettre - certes peu ambitieuse en raison de la situation d'affaires courantes - énumérant les efforts que la Belgique s'engage à fournir pour respecter ses engagements en matière de défense, a-t-on appris de source gouvernementale.


L'ensemble des pays membres de l'Alliance atlantique se sont engagés, lors d'un mini-sommet le 25 mai 2017 à Bruxelles, à remettre chaque année un "rapport national" afin d'indiquer comment ils rempliront les engagements contractés trois ans auparavant en matière d'investissement de défense - dont l'objectif d'atteindre les 2% du Produit intérieur brut (PIB) consacrés à leurs dépenses militaires d'ici 2024.

Dans une situation d'affaires courantes, depuis la démission de l'équipe Michel II le 18 décembre, la lettre de M. Michel au secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, est "moins ambitieuse" que si le gouvernement avait été de plein exercice, a reconnu une source informée à l'agence Belga.

La missive n'est donc pas vraiment le "Strategic Level Report" que l'Alliance attend de tous ses membres - celui des Pays-Bas prévoit ainsi, par exemple, l'achat d'une quinzaine d'avions de combat F-35 américains supplémentaires en plus des 34 appareils déjà commandés.

La lettre rappelle, selon un communiqué gouvernemental, que l'équipe Michel 1er avait "réussi à concrétiser un certain nombre d'investissements capacitaires de taille", comme l'acquisition de 34 nouveaux avions de chasse F-35, le remplacement des véhicules de la capacité motorisée de la composante Terre par des véhicules blindés Griffon (382 exemplaires) et Jaguar (60) du programme français Scorpion dans le cadre d'un partenariat privilégié avec la France, deux systèmes drones MALE ("Medium Altitude Long Endurance") de MQ-9B Sky Guardian et le lancement (qui reste à concrétiser, ndlr) d'une collaboration avec les Pays-Bas pour le remplacement d'équipements majeurs pour la marine (deux frégates et six navires de lutte contre les mines).

https://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3510911/2018/12/27/Le-gouvernement-rend-une-copie-peu-ambitieuse-a-l-OTAN.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Sam 29 Déc 2018 - 18:17

Citation :
Otan : La Défense belge restreint l’usage du téléphone portable pour ses soldats déployés en Estonie

L’affaire avait été soulevée récemment par le syndicat militaire belge ACMP-CGPM. Et elle vient d’être en partie confirmée : par souci de « sécurité opérationnelle » [SECOPS], les 250 soldats d’outre-Quiévrain bientôt déployés en Estonie dans le cadre de l’opération « enhanced Forward Presence » [eFP] de l’Otan devront laisser leur smartphone à la caserne.
« Nous savons que la Russie s’intéresse à ce genre de données mobiles » de géolocalisation, a fait valoir le colonel Carl Gillis, auprès de la VRT. « Nous investissons depuis quelques années dans la prévention et la sensibilisation, mais cela ne semble plus suffire », a-t-il ajouté.
Dans un premier temps, explique l’agence Belga, « les militaires en opération dans les Etats baltes, limitrophes de la Russie, ne devraient plus pouvoir utiliser leurs appareils personnels lorsqu’ils quittent leur base, voire même en toutes circonstances. »
Et une analyse pour savoir si de telles restrictions doivent être étendues à d’autres théâtres d’opérations est en cours au sein de la Défense belge. Mais il faut « un gigantesque exercice d’équilibre » entre usage intelligent du smartphone et impératifs militaires », a estimé le colonel Gillis. « Tous les Belges sont vulnérables à des personnes mal intentionnées via leur smartphone », a-t-il souligné.
Cette année a notamment été marquée par l’affaire « Strava », du nom de cette application qui, utilisant la fonctionnalité GPS des téléphones mobiles [et des montres connectées], permet de suivre les activités sportives de ses utilisateurs. C’est ainsi que la position de bases mais aussi des parcours empruntés par les militaires ont pu être dévoilés. L’application Polar Flow, a également posé des problèmes de cet ordre.
En août, le Pentagone a annoncé des mesures visant à restreindre les fonctions de géolocalisation des accessoires connectés. « L’évolution rapide du marché des appareils, des applications et des services dotés de capacités de géolocalisation représente un risque important pour […] nos opérations militaires à l’échelle mondiale », fit valoir Patrick Patrick Shanahan, alors secrétaire américain adjoint à la Défense.
Et ce dernier d’insister : « Ces capacités de géolocalisation peuvent dévoiler des informations personnelles, des lieux, des routines et les numéros de téléphone d’employés du département [de la Défense], ce qui pourrait avoir des conséquences imprévues et augmenter le risque du groupe ou de la mission. »
Quoi qu’il en soit, et même si la Défense belge a assuré que des « moyens sécurisés nécessaires pour permettre la ‘communication sociale’ avec les familles » alllaient être déployés et que l’utilisation d’Internet serait toujours autorisée, le syndicat militaire ACMP-CGPM a déjà émis des réserves sur ces restrictions annoncées.
« Compte tenu des moyens de renseignement dont dispose la Russie, l’utilité d’interdire les cartes SIM belges dans le contexte de SECOPS est extrêmement douteuse, voire inexistante », a estimé le syndicat. En outre, a-t-il ajouté, « le déploiement de l’armée belge dans les États baltes a[yant] déjà fait l’objet de nombreuses publications dans les médias en termes de durée, de lieu et de force numérique », il n’y a donc pas de « secret » à garder, d’autant plus que « l’objectif du détachement est précisément de dissuader une attaque grâce à la présence et à la visibilité des troupes. »
Reste à voir si, par souci d’efficacité, ces mesures s’appliqueront aux autres soldats déployés au côté du détechement belge, ce dernier devant faire partie d’un bataillon multinational dont le Royaume-Uni est la nation-cadre. « Nous ne pouvons hélas pas aller aussi loin que les Britanniques, qui utilisent des téléphones et des laptops jetables. La Défense n’a pas les budgets suffisants », a toutefois précisé le colonel Gillis.
http://www.opex360.com/2018/12/29/otan-la-defense-belge-restreint-lusage-du-telephone-portable-pour-ses-soldats-deployes-en-estonie/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Mar 8 Jan 2019 - 19:37

Citation :
Elno et Hutchinson embarquent sur les LTTV belges

Actualités Nathan Gain 8 janvier, 2019


Les français Elno et Hutchinson ont récemment intégré le programme belge « Light Troop Transport Vehicle » (LTTV), qui vise à renouveler une partie des véhicules du SO Regt de la Composante Terre belge.


Un visuel 3D du futur LTTV des forces spéciales belges (Crédit photo: Jankel)



Petit rappel. Le 28 mars 2018, le britannique Jankel décrochait un contrat de 67M€ pour la production de 199 véhicules LTTV et 175 kits de mission. Destinés aux forces spéciales, ces véhicules seront livrés entre 2019 et 2021 et remplaceront une flotte de camions Unimog en service depuis les années 1990. Depuis lors, cette PME du Surrey n’a pas chômé et aura franchi le cap de 2019 en fanfare en attribuant une volée de contrats, notamment au profit de la BITD française.

Spécialiste de la communication en milieu sévère, Elno remportait le 2 janvier une commande évaluée à 1M€ pour équiper tous les LTTV avec son intercom digital Elips. Un choix loin d’être anodin, ce dernier ayant déjà été sélectionné en 2016 dans le cadre du rétrofit des MPPV Dingo 2 de la Composante Terre. Coïncidence ou non, l’Elips est également l’intercom retenu pour équiper les Jaguar et Griffon des programmes Scorpion et CaMo.

Le même jour, la filiale britannique du groupe français Hutchinson, Hutchinson Defense and Mobility, remportait un marché pour la livraison d’un millier de systèmes Run-Flat R20. Une fois installés sur les pneumatiques du LTTV, ces éléments en caoutchouc permettront à celui-ci de couvrir une distance de 100 km avec un pneu crevé, sur tout type de terrain.

Ces deux contrats font notamment suite à une commande de 7M€ attribuée début décembre à la société britannique Rygor Commercials pour la livraison de 60 Unimog 5000, châssis sélectionné pour le programme LTTV. Le modèle U5000 n’a évidement pas été choisi au hasard, car il correspond à celui utilisé pour développer le MPPV Dingo 2, en service depuis 2006 au sein de la Composante Terre. Cette rationalisation des châssis facilitera grandement le MCO des deux flottes tout en générant des économies substantielles au profit de la Défense belge.

Après avoir accumulé un certain retard, le dossier relatif à l’acquisition de l’armement de bord des LTTV devrait se concrétiser cette année. Un contrat évalué à 4M€ et pour lequel FN Herstal se place logiquement en pôle position.

Reste, enfin, à résoudre l’épineuse question des kits de blindage, source d’inquiétude pour les opérationnels concernés. Selon une source parmi ceux-ci, le LTTV, trop « léger », ne serait pas adapté pour répondre efficacement aux modes opératoires employés par les groupements terroristes au Sahel. L’apparition d’un armement lourd et plus sophistiqué, de même que la prolifération des IED, rendent en effet l’utilisation de ce type de plateforme particulièrement périlleuse dans cette région.

http://forcesoperations.com/elno-et-hutchinson-embarquent-sur-les-lttv-belges/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Jeu 10 Jan 2019 - 19:50

Citation :
Soframe s’impose en Belgique

Actualités Nathan Gain 10 janvier, 2019


La Composante Terre belge, nouvel eldorado de la BITD française? Après l’intégration d’Elno et Hutchinson sur les LTTV du SO Regt, la PME alsacienne Soframe vient de décrocher un contrat de 31,9M€ pour la production de 28 véhicules de recouvrement au profit des unités logistiques de la Brigade Motorisée.


Un visuel 3D du prototype de HRV dévoilé par Soframe durant Eurosatory 2018 (Crédit: Soframe)



Le chef de la Défense belge (CHOD), le général Marc Compernol, l’avait certifié : l’acquisition des Combat et Protected Recovery Vehicles (CRV/PRV) se concrétiserait en 2018. La Vision stratégique de l’ex-ministre de la Défense belge Steven Vandeput insistait en effet clairement sur l’urgence de rattraper « autant que possible le retard pris dans le rééquipement de la capacité logistique avec des véhicules blindés, adaptés à la réalité d’un théâtre d’opérations où règne une menace permanente en dehors des compounds ». Promesse tenue, avec seulement sept jours de « retard ».


Ce marché, remporté face à Tatra, Iveco et Scania, comprend la livraison de 15 CRV et 13 PRV ainsi qu’un contrat ouvert pluriannuel pour l’assistance technique. D’ici 2022, ces véhicules remplaceront la trentaine de dépanneuses Kerax 385.40 bX4 en service depuis 2001 au sein des 4e, 18e et 29e Bataillons Logistique de la Composante Terre.

Tant le CRV que le PRV seront développés sur base du « Heavy Recovery Vehicle » (HRV), dont le prototype avait été dévoilé en juin dernier durant Eurosatory, nous explique Soframe. À l’instar du principe appliqué pour le programme PPLD de l’armée de Terre, Soframe travaille aujourd’hui en partenariat avec sa société soeur JIGE (anciennement JIGE LOHR) pour affiner le développement du HRV selon les desiderata de l’armée belge. Les premiers exemplaires de chaque version seront livrés avant la fin 2020, ajoute l’entreprise.

Basé sur un châssis 8×8 Mercedes, le HRV combine les fonctions de dépannage, de remorquage et d’évacuation de véhicules lourds. Doté d’une autonomie de 600 km, le HRV est capable de tracter un véhicule de 44 tonnes et de lever jusqu’à 32 tonnes de charge. Mais l’accent est aussi placé sur la protection de l’équipage, au travers d’une cabine pressurisée et pourvue d’une protection balistique de base de niveau 2. Enfin, le HRV intègre une capacité d’autodéfense rapprochée, avec l’ajout d’un tourelleau téléopéré sur la cabine.

http://forcesoperations.com/soframe-simpose-en-belgique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Lun 14 Jan 2019 - 22:26

Citation :
Bataljon Bevrijding - 5 Linie

Training in river crossing with our colleagues of 11 Engineer Bn.



PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    Aujourd'hui à 19:24

"Alpha Jet 1B+"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army    

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Belge / Defensie van België / Belgian Army
Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Armées Belge
» Reserviste dans l'armée belge
» Armée Populaire Vietnamienne/Vietnam People's Army (VPA)
» Si on revoit pour les chars, pourquoi pas pour les navires?
» Norwegian Navy - Marine norvégienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: