Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diplomatie marocaine - Relations internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 12:24



Citation :


Maroc: Mohammed VI se rendra au sommet de l'Union Africaine

Mohammed VI, le roi du Maroc se rendra au sommet de l'Union Africaine (UA) à Addis Abeba en Ethiopie. Le Maroc avait quitté l'UA en 1984.

Le roi du Maroc assistera fin janvier à Addis Abeba au prochain sommet de l'Union Africaine (UA) que le royaume entend réintégrer à cette occasion, a indiqué jeudi soir le chef du gouvernement marocain désigné Abdelilah Benkirane.

"Le roi ira à Addis Abeba pour défendre l'entrée du Maroc à l'Union Africaine", a déclaré à la presse M. Benkirane.

Offensive diplomatique Marocaine

Le Maroc avait annoncé en juillet sa volonté de réintégrer l'organisation panafricaine, qu'il avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme sien.

Depuis, le pays mène une vaste offensive diplomatique pour baliser le terrain à ce retour, et le roi Mohammed VI a enchaîné les tournées diplomatiques en Afrique, notamment au Rwanda, en Tanzanie, au Gabon, au Sénégal, en Ethiopie ou encore à Madagascar.

Lutte d'influence avec l'Algérie

Le retour du Maroc dans l'UA doit être validé par un vote des Etats membres à la majorité des deux tiers (soit 36 pays).

Il donne lieu à une sourde lutte d'influence avec l'Algérie dans les couloirs de l'organisation, avec en toile de fond la question du Sahara occidental, ex-colonie espagnole contrôlée depuis 1975 par Rabat, et dont le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame l'indépendance.


http://www.bfmtv.com/international/maroc-mohammed-vi-se-rendra-au-sommet-de-l-union-africaine-1080971.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
bradli23
Adjudant
Adjudant


messages : 359
Inscrit le : 27/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 14:03

ralek1 a écrit:


Citation :


Maroc: Mohammed VI se rendra au sommet de l'Union Africaine

Mohammed VI, le roi du Maroc se rendra au sommet de l'Union Africaine (UA) à Addis Abeba en Ethiopie. Le Maroc avait quitté l'UA en 1984.

Le roi du Maroc assistera fin janvier à Addis Abeba au prochain sommet de l'Union Africaine (UA) que le royaume entend réintégrer à cette occasion, a indiqué jeudi soir le chef du gouvernement marocain désigné Abdelilah Benkirane.
   
"Le roi ira à Addis Abeba pour défendre l'entrée du Maroc à l'Union Africaine", a déclaré à la presse M. Benkirane.  

Offensive diplomatique Marocaine

Le Maroc avait annoncé en juillet sa volonté de réintégrer l'organisation panafricaine, qu'il avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme sien.
   
Depuis, le pays mène une vaste offensive diplomatique pour baliser le terrain à ce retour, et le roi Mohammed VI a enchaîné les tournées diplomatiques en Afrique, notamment au Rwanda, en Tanzanie, au Gabon, au Sénégal, en Ethiopie ou encore à Madagascar.

Lutte d'influence avec l'Algérie

Le retour du Maroc dans l'UA doit être validé par un vote des Etats membres à la majorité des deux tiers (soit 36 pays).
   
Il donne lieu à une sourde lutte d'influence avec l'Algérie dans les couloirs de l'organisation, avec en toile de fond la question du Sahara occidental, ex-colonie espagnole contrôlée depuis 1975 par Rabat, et dont le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame l'indépendance.


http://www.bfmtv.com/international/maroc-mohammed-vi-se-rendra-au-sommet-de-l-union-africaine-1080971.html

Si c'est vrai on peut etre sur que le retour est dans la poche. Je ne crois pas que M6 assisterait s'il n'à pas eu des garanties de la part de l'Éthiopie que le vote pour le retour sera à l'ordre du jour. Ma question est est ce quelqu'un sait si le vote est secret (anonyme)ou à main levée pour qu'on puisse voir qui va voter pour et contre les pays qui nous intéresse le plus sont -la Mauriatnie.  Tunisie. Égypte. Algérie. Mali.  Nigeria. ...
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1162
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 14:35

Il ne faut pas se précipiter, le Roi devait aussi assister au sommet de Kigali.

Puis au dernier moment sa visite a été annulée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1832
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 16:39

Socket-error a écrit:
Il ne faut pas se précipiter, le Roi devait aussi assister au sommet de Kigali.

Puis au dernier moment sa visite a été annulée.
medias24 a écrit:

Déplacement du Roi à Addis Abeba: Pas encore de décision finale


medias24.com

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3697
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 18:27

selon goud, le Maroc a demandés aux opposants mauritaniens installés au Maroc de cesser toute activité politique à l'encontre de la Mauritanie à partir de notre pays

http://www.goud.ma/%D8%B1%D8%B3%D9%85%D9%8A%D8%A7%D9%8B-%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%BA%D8%B1%D8%A8-%D9%8A%D9%8F%D8%A8%D9%84%D8%BA-%D9%85%D8%B9%D8%A7%D8%B1%D8%B6%D9%8A%D9%8A%D9%86-%D9%85%D9%88%D8%B1%D9%8A%D8%AA%D8%A7%D9%86-262707/
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 20:41

Ils commencent a ouvrir les yeux au lieu de jouer aux autistes.

http://www.tsa-algerie.com/20170113/mohammed-vi-se-rendra-a-addis-abeba-defendre-ladhesion-maroc-a-lunion-africaine/ a écrit:

Mohammed VI se rendra à Addis-Abeba pour défendre l’adhésion du Maroc à l’Union africaine



Le roi du Maroc se rendra fin janvier à Addis-Abeba pour participer au sommet de l’Union africaine (UA) pour défendre la demande de son pays d’intégrer l’Union africaine, rapporte la presse marocaine ce mercredi.

« Le roi ira à Addis-Abeba pour défendre l’entrée du Maroc à l’Union africaine », a déclaré jeudi soir Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement marocain.

En juillet dernier, le Maroc avait annoncé sa volonté de réintégrer l’UA, avant d’en faire officiellement la demande au mois de septembre. En 1984, le Maroc avait quitté l’organisation de l’Unité africaine (OUA) qui avait précédé l’UA, afin de manifester son opposition à la reconnaissance par l’Organisation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Le ministre des affaires maghrébines et africaines de la ligue arabe, Abdelkader Messahel, avait déclaré en juillet que la demande du Maroc correspondait à une « adhésion » et non à un « retour », et que l’adhésion à l’UA, fondée en 2002, ne pouvait pas s’accompagner d’une demande de suspension de la RASD, l’un de ses membres fondateurs.

L’intégration du Maroc au sein de l’UA dépend d’une validation par un vote des États membres à la majorité des deux-tiers, soit 36 pays. Les deux chambres du Parlement marocain doivent de plus ratifier l’acte constitutif de l’UA. Vendredi, le Premier ministre a annoncé une réunion des chefs de partis représentés aux deux chambres. Cette réunion devrait se tenir avant le sommet de l’UA, une situation « inédite » dans un pays qui n’est pas encore parvenu à former son gouvernement, rapporte l’AFP.

Mardi dernier, le Maroc a adopté la loi relative à cet acte constitutif, ce qui a été vu comme une reconnaissance indirecte de la RASD.

Mais en novembre dernier, le Maroc avait quitté le sommet Afrique – Monde arabe en Guinée Équatoriale à cause de la présence d’une délégation de la RASD.

Depuis 2013, le Maroc a lancé une offensive diplomatique et s’est rapproché économiquement et politiquement de l’Afrique de l’Ouest, mais aussi de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique centrale.

Ces manœuvres sont regardées avec inquiétude par le Polisario et par les soutiens de la RASD au sein de l’UA, l’Algérie en particulier, qui y voient une volonté marocaine de consolider des soutiens à sa politique et d’affaiblir l’influence des géants de l’UA, l’Algérie et l’Afrique du Sud.

Parmi ces craintes figure celle de voir un candidat pro-marocain à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la commission de l’UA, jouer un rôle de « cheval de Troie du Maroc », selon une formulation du Monde. Lors du Sommet d’Addis-Abeba, l’UA élira la personne qui succédera à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la présidence de la Commission de l’UA. Le 30 novembre, le Maroc avait violemment attaqué Mme Zuma pour « avoir  retardé la diffusion de sa demande d’adhésion aux membres de l’UA ».

L’Acte constitutif de l’Union africaine ne prévoit pas l’exclusion d’un État qui, comme la RASD, en est membre depuis sa création. Mais une possibilité consisterait en une modification du texte fondateur de l’Union, qui elle est prévue par l’Acte constitutif de l’organisation.

’affaiblir l’influence des géants de l’UA, l’Algérie et l’Afrique du Sud.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 21:10

quoi que l'on fasse, l'Algérie le voit comme une opposition à elle.
Il faut qu'ils sachent que l'on en a rien à foutre d'eux...qu'ils fassent leur vie au lieu de pleurnicher dés que le Maroc bouge.

Le retour du Maroc dans sa famille africaine ne l'est pas contre l'Algérie, mais pour l'Afrique et le Maroc. Donc s'ils voient le bien de l'Afrique et du Maroc comme un mal pour eux, qu'ils réflèchissent à pourquoi.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 21:23

BOUBOU a écrit:
quoi que l'on fasse, l'Algérie le voit comme une opposition à elle.
Il faut qu'ils sachent que l'on en a rien à foutre d'eux...qu'ils fassent leur vie au lieu de pleurnicher dés que le Maroc bouge.

Le retour du Maroc dans sa famille africaine ne l'est pas contre l'Algérie, mais pour l'Afrique et le Maroc. Donc s'ils voient le bien de l'Afrique et du Maroc comme un mal pour eux, qu'ils réflèchissent à pourquoi.

Mais si !! virer le Polisario = virer l'Algérie. Peut être qu'on assistera à un scénario de 1984 à l'envers, et j'espère bien qu'il se réalisera. J'espère le Nif algérien réagit à l'expulsion du Polisario en quittant l'UA.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 21:31

il faut aller de l'avant! c'est pour l'Afrique. y'en a marre de voir les gens crever de faim, leurs richesses pillés, et les guerres les tuer.
Avrc ou sans l'Algérie.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 22:26

ralek1 a écrit:
BOUBOU a écrit:
quoi que l'on fasse, l'Algérie le voit comme une opposition à elle.
Il faut qu'ils sachent que l'on en a rien à foutre d'eux...qu'ils fassent leur vie au lieu de pleurnicher dés que le Maroc bouge.

Le retour du Maroc dans sa famille africaine ne l'est pas contre l'Algérie, mais pour l'Afrique et le Maroc. Donc s'ils voient le bien de l'Afrique et du Maroc comme un mal pour eux, qu'ils réflèchissent à pourquoi.

Mais si !! virer le Polisario = virer l'Algérie. Peut être qu'on assistera à un scénario de 1984 à l'envers, et j'espère bien qu'il se réalisera. J'espère le Nif algérien réagit à l'expulsion du Polisario en quittant l'UA.
moi j'espere avant tout une reaction populaire devant la deculottee subie par leur gouvernants

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 13 Jan 2017 - 22:42

WRANGEL a écrit:
ralek1 a écrit:
BOUBOU a écrit:
quoi que l'on fasse, l'Algérie le voit comme une opposition à elle.
Il faut qu'ils sachent que l'on en a rien à foutre d'eux...qu'ils fassent leur vie au lieu de pleurnicher dés que le Maroc bouge.

Le retour du Maroc dans sa famille africaine ne l'est pas contre l'Algérie, mais pour l'Afrique et le Maroc. Donc s'ils voient le bien de l'Afrique et du Maroc comme un mal pour eux, qu'ils réflèchissent à pourquoi.

Mais si !! virer le Polisario = virer l'Algérie. Peut être qu'on assistera à un scénario de 1984 à l'envers, et j'espère bien qu'il se réalisera. J'espère le Nif algérien réagit à l'expulsion du Polisario en quittant l'UA.
moi j'espere avant tout une reaction populaire devant la deculottee subie par leur gouvernants

"Une réaction populaire" est moins probable parce qu'il suffit pour le régime de sortir une soit disant "enquête qui confirme l'implication d'Israel et ses pressions sur des pays africains dans l'expulsion du Polisario" pour que le peuple dorme.

La seule chose qui peut provoquer un renversement du régime algérien est un scénario à la Vénézuélienne qui mène à une implosion sociale.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Sam 14 Jan 2017 - 13:12

C'est un article sur la politique européenne. Je le poste ici car il critique cette politique vis à vis du Maroc. L'auteur fait aussi référence au rapprochement Maroco-Russe. Cette lecture faite par un philosophe et politologue (Michel Lhomme) est différente des lectures classiques.

Citation :


Europe, réveille-toi : Poutine ne peut pas être le seul méditerranéen !


Michel Lhomme, philosophe, politologue

Avec la renaissance de l’Europe de l’Est et le groupe de Višegrad, l’Europe du Sud doit se réveiller. Pourquoi la France ne prendrait-elle pas la tête d’une renaissance sudiste de l’Europe en délaissant ouvertement la politique suicidaire pro-immigrationniste d’Angéla Merckel, et en retrouvant le chemin de son ancienne puissance, la Méditerranée et l’Afrique ?

sud-mediterraneeEt si la solution à l’égard de ses anciennes populations coloniales présentes aujourd’hui en masse sur son territoire et qu’elle a effectivement formées culturellement, passait par une autre renaissance, celle de l’Eurafrica et pour commencer de l’Euro Méditerranée ?

En effet, l’une des conséquences de l’intervention de la Russie en Syrie est la prise de contrôle de la Méditerranée par le maintien et le renforcement pour la marine russe de son accès permanent à la « Mare Nostrum ». Nous l’avons écrit ici plusieurs fois, si la Syrie s’est engagée à fond pour la défense du régime de Bachar El Asad, c’est que son limogeage de Syrie était non négociable pour Moscou eu égard à sa base maritime et cela explique aussi en grande partie à côté du gaz , la détermination inébranlable de Poutine.

Le succès manifeste de l’intervention russe en Syrie aboutit à la véritable constitution d’une puissance russe en méditerranée qui nécessite maintenant la consolidation des forces maritimes russes et la mise à disposition de points d’appui. Celui de Syrie étant sécurisé, Poutine s’est donc tourné naturellement vers l’Égypte, partenaire traditionnel de la Russie. Les relations russo-égyptiennes sont au beau fixe. Mais le nouveau tsar ne s’arrête pas là. Poutine regarde maintenant vers la Libye et surtout sur le port en eau profonde de Tobrouk en Cyrénaïque. D’où son soutien au général Haftar présent au Kremlin dès novembre 2016. Plus loin encore, le président russe en venant d’ appuyer le Maroc sur la question du Sahara occidental, se rapproche d’une l’ouverture russe sur l’océan atlantique qui serait le summum de son contrôle méditerranéen. Il est donc maintenant clair que la Russie prépare cette ouverture, l’Europe ayant été incapable de construire l’Euro-Méditerranée qui fut en réalité sacrifiée par Nicolas Sarkozy en abattant la Libye et en assassinant sauvagement le colonel Kadhafi alors que la Libye aurait pu et aurait du être la pièce maîtresse du dispositif euro-méditerranéen.

La réussite de Poutine en Méditerranée laisse maintenant sans voix Bruxelles, l’isolant sans politique internationale et sans défense autre que celle de l’Otan qui impose maintenant à chaque pays européen la règle des 2 % du budget. La Russie abandonne aussi l’Algérie, devenue il est vrai la tête de pont américaine du Maghreb. L’Algérie se retrouve ainsi paralysée et mise hors-jeu en Méditerranée en raison de son soutien au Polisario.

De la Crimée au Maroc, en passant par la Syrie, l’Egypte, la Libye, la politique militaro-diplomatique russe rebat les cartes de la géopolitique méditerranéenne. Bernard Lugan, grand spécialiste de l’Afrique définit dans l‘Afrique réelle , en sept étapes, ce coup de force poutinien en Méditerranée. Soulignons en plus qu’il s’est accompli en un temps record, à savoir en moins de trois ans preuve qu’on peut changer la donne et les cartes en moins de temps : il suffit de vouloir les battre et de savoir jouer.

Délaissons Berlin avec ses Turcs et regardons vers le Sud (Espagne, Italie, Grèce, Maghreb) ! La géopolitique nous l’impose.



http://metamag.fr/2017/01/14/europe-reveille-toi-poutine-ne-peut-pas-etre-le-seul-mediterraneen/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9974
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Sam 14 Jan 2017 - 13:31

Alger tête de pont US au Maghreb...
L'épisode du PA russe que tout le monde à part Alger a refusé de ravitailler, relativise le propos de l'auteur.
L'US Navy domine les mers pour un moment . Combien de GAN de part et d'autre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
shizuo
2eme classe
2eme classe


messages : 6
Inscrit le : 06/09/2016
Localisation : atlantique
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 0:24

Citation :

La volonté d’indépendance économique du Maroc vis-à-vis de l’Union Européenne


Utile est le Front Polisario quand il sème le trouble entre le Maroc et son premier partenaire commercial : l’Union Européenne. L’Algérie ambitionne un corridor d’accès à l’Atlantique, et sert ici son partenaire historique, la Russie. Celle-ci coopère d’une main avec le Royaume du Maroc, mais le combat de l’autre sur le marché européen.

Le partenariat Maroc – UE et la question du Sahara occidental

Puissance continentale indéniable, le Royaume du Maroc observe depuis deux décennies une politique d’ouverture économique forte, à travers des partenariats avec l’Union Européenne, des mains tendues à ses voisins africains mais aussi par une coopération forte avec des investisseurs étrangers, majoritairement russes et chinois ces dernières années. Ce dynamisme est illustré par la tenue en ce moment même de la conférence sur le réchauffement climatique COP 22 à Marrakech.
Nous nous intéresserons plus particulièrement ici aux accords liant le Maroc et l’Union Européenne. L’UE est en effet le premier partenaire commercial du Maroc. Examinons le projet le plus ambitieux, l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA). Celui-ci nous donne de bons indicateurs quant à la position de certains acteurs liés à la rupture de l’accord commercial agricole de 2012.
L’ALECA est un accord global de libre échange, il propose des partenariats « tactiques » et d’autres plus stratégiques dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie et de la sécurité.
Agriculture et pêche : l’accord propose l’amélioration réciproque des concessions adoptées (en 2012) en matière de produits agricoles, produits agricoles transformés et produits de pèche. Ce premier point appelle à l’accord agricole bilatéral signé en 2012, remis en cause en décembre 2015 suite à une plainte du Front Polisario auprès de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE).
Energie : Concernant l’énergie, la feuille de route fait état d’un impératif de sécurité des approvisionnements, le Maroc ambitionne ainsi d’intégrer son marché de l’énergie au marché européen. On sait par ailleurs que l’UE cherche des alternatives au fournisseur gazier quasi monopolistique russe, et des opportunités pour augmenter sa part d’énergies renouvelables dans la production de son électricité, objectivée pour 2020 par le Parlement Européen. Aussi le Maroc a géographiquement une position stratégique dans ce domaine car il est l’interconnexion des réseaux électriques et gaziers Sud-Sud ainsi qu’un potentiel d’exploitation photovoltaïque gigantesque (centre solaire Noor).
Sécurité – migration : Pour l’aspect sécuritaire de l’ALECA, on voit se dessiner des coopérations liées contre-terrorisme (CT) mais aussi sur le contrôle des flux migratoires, qui dans le contexte actuel sont intimement liés : coopération des services sur l’identification des étrangers immigrants en Europe à des fins terroristes, rumeurs récentes des attentats déjoués en France grâce aux services de renseignement marocains. A cette facette s’ajoute la lutte contre le crime organisé : éradication des cultures de cannabis et mise en vigueur d’un programme de développement alternatif (plan d’action Maroc pour la mise en œuvre du statut avancé)
Le second sujet structurant est la question du Sahara occidental : on assiste à une interminable guerre froide entre le Maroc et le Front Polisario, soutenu par l’Algérie.
Ce territoire présente plusieurs intérêts pour le Maroc : il est riche en ressources (métaux précieux / pétrole / terres agricoles / pèche / phosphates) et permet au Maroc d’avoir une plus grande ouverture sur la façade atlantique ainsi que sur les territoires plus au sud.
L’objectif pour l’Algérie est double : freiner les ambitions du concurrent régional par un appui à l’autodétermination des peuples du Sahara occidental, et par voie de conséquence de créer un corridor d’accès à l’Atlantique (propos déclassifié d’Houari Boumediene). L’Algérie est en effet dans une géopolitique de l’enfermement méditerranéen qu’elle cherche à éviter.
La façade atlantique offre une zone importante d’exploitation pétrolière offshore, les opérations de prospection sont menées par une entreprise marocaine. Les exploitations agricoles de la région sont gérées en majorité par le groupe franco-marocain Azura. La pêche est organisée autour de concessions importantes faites aux navires européens, en majorité espagnols. Les réserves en phosphate du Sahara occidental représentent ¾ des réserves mondiales connues, le principal exploitant est l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), avec un partenaire espagnol.

Maroc – Front Polisario – UE – Russie

Le Maroc : derrière la famille royale s’activent d’importants think tank, Amadeus notamment.
Le Front Polisario: est le mouvement autonomiste soutenu et armé par le concurrent algérien.
L’Union Européenne : elle cherche des partenaires commerciaux en mesure de concurrencer la Russie dans le domaine de l’énergie, et fait face à une importante problématique de migration qui dégrade son environnement sécuritaire. En Europe, le Front Polisario bénéficie de relais politiques, notamment Allemands, Français et Scandinaves. Ils surfent sur la question des droits de l’homme et du droit des peuples à s’autodéterminer.
La Russie : réalise d’importants investissements au Maroc (dans le tourisme notamment), et est aussi un partenaire privilégié dans la modernisation de l’armée royale. Elle est en concurrence avec le Maroc concernant l’acheminement du gaz et la production de phosphate. La Russie manœuvre pour contrer le partenariat lié à l’énergie entre le Maroc et l’UE. Bruxelles travaille depuis mars 2016 sur un projet de loi visant à réglementer le taux de cadmium dans les produits phosphatés importés en zone UE. La Russie est un des seuls acteurs du marché en mesure de répondre aux futures normes édictées. Le groupe OCP se trouverait dans l’obligation d’investir dans des technologies de purification de sa roche pour mettre à niveau son offre et réintégrer le marché européen.
La polémique a débuté suite à l’annulation de l’accord commercial agricole de 2012 entre l’Union Européenne et le Maroc : la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a annulé, le 10 décembre 2015, l’accord commercial sur les produits agricoles conclu en 2012, suite à une plainte déposée par l’organisation du Front Polisario, au motif que l’accord s’appliquait au territoire sahraoui, alors que ni l’Union Européenne ni ses états membres ne reconnaissent la souveraineté du Maroc sur ce territoire.
En désaccord avec cette décision, le Conseil de l’Union Européenne a introduit un pourvoi devant la CJUE le 19 février 2016. Dans sa demande, le Conseil est soutenu par cinq états membres : la Belgique, l’Allemagne, le Portugal, la France, et étonnement l’Espagne. Il faut préciser que cette dernière est en concurrence forte avec le secteur agricole marocain, notamment sur les exploitations présentes au Sahara occidental. D’un autre côté, l’Espagne exploite conjointement avec une entreprise marocaine les gisements de phosphates de la région.
La réaction du Royaume a été forte, l’ordre a été donné de procéder à une rupture des relations diplomatiques avec l’UE à compter du 25 février 2016, même après les propos apaisants de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, l’italienne Federica Mogherini. La reprise des contacts avec l’UE est intervenue le 17 mars 2016.
L’appel a été examiné le jeudi 19 juillet 2016 par la CJUE.
Le 13 septembre 2016, l’avocat général a rendu public sa décision : il est en faveur du rétablissement de l’accord car le recours en annulation du Polisario est irrecevable. Selon lui, le Front Polisario n’a aucune légitimité ou qualité pour représenter les intérêts économiques de la population, mais souligne que les états membres n’ont jamais reconnu le Sahara occidental faisant parti du Maroc. Le verdict sera rendu dans le courant du mois (novembre).

Qui tire profit d’un froid commercial et diplomatique entre l’UE et le Maroc ?


La Russie parce qu’elle s’impose en tant que partenaire et investisseur privilégié au Maroc si l’UE lui fait défaut. On a ainsi pu observer un voyage de la diplomatie marocaine en Russie quelques jours après la publication de l’arrêt de la CJUE annulant l’accord commercial agricole de 2012. De plus, la Russie a peu intérêt à voir le Maroc collaborer avec l’UE pour lui offrir une alternative à son approvisionnement en gaz.
Pour aller plus loin, il serait intéressant d’identifier les acteurs influençant la future réglementation sur le taux de cadmium dans les phosphates importés en UE. En cas d’application de ces mesures, la Russie serait grande gagnante car elle s’imposerait à l’UE en tant que fournisseur de produits phosphatés à taux de cadmium bas. Plusieurs voix se sont élevées pour critiquer la teneur de l’étude motivant la réglementation.
L’Algérie et son mouvement régional de déstabilisation (Front Polisario) tirent aussi un intérêt certain à un ralentissement des partenariats du Maroc avec l’UE : cela freine les ambitions africaines du Maroc. Le cœur de la discorde repose à Alger, il n’y a question du Sahara occidental que parce que l’Algérie n’accepte pas de voir que son voisin marocain se retrouve doté d’atouts géopolitiques considérables qui vont faire que dans les années à venir le Maroc va avoir un rôle déterminant dans la géopolitique de l’Afrique. L’Algérie en dépit de ses richesses découvertes par la France au Sahara n’est qu’un état enclavé par la Méditerranée.
Fort de ces constatations, on observe une volonté d’indépendance économique du Maroc vis-à-vis de l’Union Européenne. L’UE déçoit ce partenaire stratégique par la manipulation aisée de ses institutions, et s’ingère dans des questions de légitimité politique et territoriale très sensibles pour les marocains et leur monarchie. La question sécuritaire est presque occultée alors qu’elle devrait être source de compromis importants dans le contexte actuel.
De fait, le Maroc n’a que l’embarras du choix quant à ses futurs partenaires : investisseurs russes, partenaires africains : les vallées du fleuve Sénégal et Niger sont toutes deux naturellement tournées vers le Maroc.

Thibault Chanteperdrix
http://www.infoguerre.fr/matrices-strategiques/la-volonte-dindependance-economique-du-maroc-vis-a-vis-de-lunion-europeenne-5900
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 3:51

C'est exactement sur la même ligne que ce que raconte Bernard lugand, l'UE est gouverné par des magistrats qui se sont octroyés une mission de défenseurs des droits humains et de la démocratie, une sorte de missionnaires !
Par conséquent L'UE verse dans l’idéologie là ou la réal politique est nécessaire. Quand on a une vision des choses qui ne correspond pas à la réalité ou en tous cas n'est pas en phase avec la vrai nature des choses, on se dirige tous droit vers le mur !
Le Maroc reste avant tous comme l'a si bien dit un des anciens du fn une muraille pour la civilisation européenne, mais ces derniers ne s'en rendent pas compte. La ou on doit avoir un soutient ferme et totale sur le dossier du Sahara on laisse le champ aux prophètes des droits de l'homme et au traitement juridique. Notre pays est très patient avec cette mentalité de "nhih nhih ila 3ma sir o khalih" mais il y a bien un moment ou il faudra prendre le large et ce jours la les européens regretteront leur ingratitude.
Je ne vois pas la Russie comme une alternative car mis à part la coopération militaire je ne vois pas trop ce que ce pays peut nous apporter économiquement, d'autant plus qu'il sont totalement absents en Afrique ! Leur démographie est en déclin et leur perspectives économiques sont très limités car un système politique incapable d’évoluer et de s'adapter pour stimuler la croissance économique. Toute fois ça reste une bonne monnaie d'échange car les russes sont très fiables avec une politique très claire.
Par ailleurs des pays comme la Chine, L'inde, l’Indonésie, et le Brésil sont des pays avec lesquelles il faut impérativement intensifier nos relations tant diplomatiques qu'économiques, ce sont les futurs géants ! Je conseil un très bon livre de faatha laalou ( Laughing  passant ses affaires de mœurs) "La Chine et nous : Répondre au second dépassement".
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 19:53

Thomas Flichy de La Neuville
CNRS - Université Paris IV - Sorbonne
Bernard Lugan
Historien, professeur et écrivain français
http://www.huffpostmaghreb.com/thomas-flichy-de-la-neuville/comment-la-russie-de-poutine-avance-ses-pions-en-mediterranee_b_14181346.html# a écrit:

Comment la Russie de Poutine avance ses pions en Méditerranée

INTERNATIONAL - Les avancées russes en Méditerranée se sont propagées à une telle vitesse que les chancelleries européennes ont été confondues par leur incapacité à anticiper le renouveau d'une puissance vivante. La stratégie de Vladimir Poutine est pourtant limpide au regard de l'histoire: elle s'articule en deux actes.

Le premier correspond à la politique traditionnelle de la Russie depuis la fin du XVIIIe siècle. Il s'agit de contenir l'empire Ottoman en s'entendant ponctuellement avec lui. Ainsi, le rattachement de la Crimée à la Russie du mois de février 2014 redonne à Vladimir Poutine les atouts stratégiques obtenus lors de la paix de Jassy, signée le 9 janvier 1792.

La sauvegarde du régime syrien, effectuée dès le mois d'octobre 2015, s'inscrit également dans une longue histoire: en 1774, par le traité de Kütchük-Kaynardja, la Russie obtint de l'empire Ottoman la protection des nombreux Orthodoxes vivant en son sein. La Russie arracha également à cette occasion l'ouverture des détroits pour sa marine de guerre.

Le rapprochement effectué entre la Turquie et la Russie à l'été 2016 permet donc à cette dernière de retrouver la position stratégique qui était la sienne au début du règne de Louis XVI.

Au début du XIXe siècle, la Russie joua l'Egypte contre la France napoléonienne puis contre l'Empire ottoman. A l'heure actuelle, le rapprochement égypto-russe s'opère au détriment de l'Arabie Saoudite. Ainsi, le triple point d'appui obtenu par Vladimir Poutine en Turquie, Syrie et Egypte s'inscrit dans une politique constante de la Russie depuis près de deux siècles.

Mais le président russe ne s'arrête pas là: l'acte deux de la pièce se joue actuellement sur des rivages plus nouveaux pour la Russie, il s'agit de la Libye où Poutine s'est rapproché du général Haftar et surtout du Maroc, préféré à l'Algérie dans la mesure où le vieux royaume pourra prêter sa façade atlantique à la Russie.

Le mardi 20 décembre 2016, le ministère des Affaires étrangères marocain déclarait dans un communiqué: "Le Maroc condamne dans les termes les plus forts l'assassinat de l'ambassadeur de Russie à Ankara, M. Andreï Karlov". Ce communiqué ne saurait surprendre: il est de plus en plus question de conclure un accord de libre-échange entre le Maroc et la Russie.

La coopération entre les deux pays revêts plusieurs aspects: en premier lieu, le Maroc - qui est sous embargo sanitaire américain depuis le 31 décembre - exporte des produits alimentaires comme les agrumes et les tomates vers la Russie, autre pays sous embargo.

En second lieu, la Russie est intéressée par la formation d'imams russes au Maroc. En troisième lieu, le projet de gazoduc entre le Nigeria et le Maroc suscite les craintes des dirigeants russes dans la mesure où sa mise en place pourrait diminuer la dépendance énergétique de l'Europe.

D'un point de vue maritime enfin, le Maroc a signé un accord de pêche permettant à un certain nombre de navires russes de pêcher au large des côtes atlantiques, moyennant la présence d'observateurs scientifiques russes à bord des bateaux.

Les avancées marines de la Russie en Méditerranée ne porteraient pas à grande conséquence si la Russie n'était alliée avec l'Iran. D'un point de vue géopolitique, l'Iran a été puissant sous l'empire achéménide, lorsqu'il maîtrisait la Méditerranée orientale par le biais de peuples navigateurs comme les Omanais, les Phéniciens ou bien les Grecs.

Confiné depuis la mer par la marine britannique au XIXe siècle, l'Iran verra sa puissance décuplée s'il peut s'appuyer sur une marine de haute mer, comme celle de la Russie dans son ancienne zone d'influence. D'aucuns argueront que les avancées russes sont inversement proportionnelles au néant de la diplomatie occidentale en Méditerranée.

Sans doute, toutefois, le jour où les Européens émergeront du coma artificiel dans lequel les a plongé la connexion permanente et le rejet de la lecture, la Russie disposera vraisemblablement de solides points d'appui sur leurs frontières ultramarines.
Basketball

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 20:28

http://fr.le360.ma/politique/union-africaine-des-lundi-vaste-tournee-des-ambassadeurs-du-maroc-en-afrique-103815 a écrit:

UNION AFRICAINE: DÈS LUNDI, VASTE TOURNÉE DES AMBASSADEURS DU MAROC EN AFRIQUE


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 20:31

3 articles qui paraissent cette semaine par des écrivains francophones ( Michel Lhomme, Thibault Chanteperdrix et Bernard Lugan) et qui vont tous dans la même sens: mettre en garde l'Europe contre les avancées russes en Méditerranée, notamment au Maroc. Curieux, non?

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 20:55

Poutine déjoue les pronostics et les désitératats des Européens (et à travers eux les USA) qui veulent mettre la Russie à genoux.
Et ça passe par le Maroc sachant que l'Espagne a l'obligation de s'aligner sur l'UE. Quant à l'Algérie, elle n'est pour les Russes qu'une vache à lait sans réelle importance en méditérrannée.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Dim 15 Jan 2017 - 22:27

ralek1 a écrit:
3 articles qui paraissent cette semaine par des écrivains francophones ( Michel Lhomme, Thibault Chanteperdrix et Bernard Lugan) et qui vont tous dans la même sens: mettre en garde l'Europe contre les avancées russes en Méditerranée, notamment au Maroc. Curieux, non?
On peux aussi l'exprimer ainsi: Europe UsA, arretez de faire chier le Royaume du Maroc au risque de...


Je me remet dans mon role d'horrible cynique pour faire remarquer que cette sanglante opération ''''printemps arabe'''' à jusqu'ici été extremement profitable pour nous.

1/ Dans sa phase réussite (pour les manipulateurs):
-Dezinguage de khadafi qui nous permet de réintégrer l'u.A, ce qui aurait été impossible sans la destruction de la joumhouria.
-Reprise à notre compte de la place laissée libre dans la sous region par la disparition de khadafi avec de vrais projets en lieu et place des declarations sans lendemains
-Une algerie encerclée de zones frontieres insecures( sauf une) susceptibles de perturber ses echanges commerciaux transsaheliens ( qui n'existent pas encore mais qu'elle aimerait justement developper) et la mobilisation de l'anp que cette situation aux frontieres exige (avec les surcouts de tout ordre que cela entraine etc etc).

2/Dans sa phase échec  (pour les manipulateurs): Irruption sur la scene de la Russie Poutinienne qui vient de démontrer qu'avec son aide, n'importe quel régime bénéficiant d'un minimum de légitimité pouvait se maintenir face à une révolution colorée meme armée et puissamment soutenue militairement mediatiquement et diplomatiquement  a l'echelle mondiale. Ce qui change tout dans nos rapports de force avec l'occident et qui attenue grandement les chantages et diktat qu'il pourrait nous imposer.

Ma seule inquietude, quid de la politique etrangere russe sans un Poutine.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1832
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Lun 16 Jan 2017 - 14:48

Du fatalisme...

'Le Maroc est assuré de son adhésion à l’Union africaine, et ce, avant même la tenue du sommet d’Addis-Abeba'  propos de Sellal lors d'un point presse a Bamako en marge du sommet France-Afrique.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 397
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Lun 16 Jan 2017 - 22:08

Les algériens, leur pantin et les pays "satellitaires" savent pertinemment qu'ils n'ont absolument aucun moyen de stopper la réintégration du royaume à l'UA, ils ont du retourner la question dans tous les sens depuis plusieurs mois et savent que toute tentative de bloquer ce retour est complètement vaine et une cavalcade contre des moulins à vent. Mais croire qu'ils vont en rester là serait une grave erreur, le ballet incessant de visite des diplomaties de ces pays signifie qu'ils préparent une riposte après le sommet de l'UA, une fois que le Maroc siégera officiellement au sein de cette instance. Donc notre diplomatie doit rester sur le qui-vive, mais surtout, il faut faire appel à toute une armada de juristes pour décortiquer tout amendement ou tout projet d'amendement et en déceler les teneurs. Ils ne lâcheront pas leur marionnette de sitôt et soyons sur qu'en matière de coups fourrés ils vont passer au stage supérieur. Donc vigilance.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Lun 16 Jan 2017 - 22:28

C'est surtout au moment de notre réintégration qu'ils vont tenter des coups bas à leur "hauteur"

ex: faire sièger la "rasd" juste à côté du Maroc.
drapeau du Maroc à côté de l'étandars du polisario.
photos côte à côte.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Lun 16 Jan 2017 - 22:34

BOUBOU a écrit:
C'est surtout au moment de notre réintégration qu'ils vont tenter des coups bas à leur "hauteur"

ex: faire sièger la "rasd" juste à côté du Maroc.
drapeau du Maroc à côté de l'étandars du polisario.
photos côte à côte.

Si je me trompe pas, cela relève de l'organisation. Ces taches sont généralement confiées au pays hôte de le faire comme il veut.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 397
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Lun 16 Jan 2017 - 22:43

Si c'est juste ça ce n'est pas bien grave, les marocains ont déjà été à la même table que les membres du polisario, mais je ne pense pas que cela arrivera, le sommet se déroule en Ethiopie, après la visite royale et les accords signés avec eux ils ne voudront pas froisser le Maroc (et la présence probable du souverain au sommet ne se fera pas sans garantie que ce genre d'inconvénient soit évité). Moi je parle de vrais coups fourrés pour bloquer le projet d'évincer le pantin d'Alger de l'UA, je ne peux pas deviner ce que ce sera et personne ne peut savoir quel genre de riposte les algériens et leurs alliés ont prévu, mais la riposte sera bien là et il faudra être prêt non seulement à esquiver mais aussi à contre attaquer.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diplomatie marocaine - Relations internationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Master Relations Internationales
» Accords économiques Jersey-Normandie.
» histoire relation internationale
» Infos sur les relations internationales (et le baptême)
» Relations Internationales de Fontenay-sous-Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: