Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
lemay
Commandant
Commandant


messages : 1055
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 16:07

Pgm tu es trop gentleman est je te connais très bien pour ne pas jeter de fleurs c'est la pure réalité cependant lorsque tu essaies de discuter avec des personnes qui vivent dans le monde don quichote et qui combattent les moulins à vent tu ne fais leur donner la place qu'ils ne méritent pas laisses stp bouzebal aalik rah mama franca hia li tat3ref l had la population et je ne dis pas peuple car bezzaf aalihoum peuple mais bon une population sans histoire ni rien bref je jubile lorsqu'ils foncent droit dans le mur et qu'ils sont fier de ce suicide général je meurs de rire ils sont khaouar had nass ils n'ont même pas besoin d'un jim Jones pour un suicide massif hhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6235
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 16:23

Wrangel, relis mon poste,

j ai bien precicer que c est loin d etre la panacée comme methode

mais au vu du niveau et faute de capacité ou de volonté à investir et à se sortir du tout petrole, tout importation, tu conviendra qu on aurait pu s attendre à pire.

sans diversification, l economie fonce dans le mur, le petrole haut, et les reserves mises de coté retardent juste l echeance.







_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 16:36

lemay a écrit:
Pgm tu es trop gentleman est je te connais très bien pour ne pas jeter de fleurs c'est la pure réalité cependant lorsque tu essaies de discuter avec des personnes qui vivent dans le monde don quichote et qui combattent les moulins à vent tu ne fais leur donner la place qu'ils ne méritent pas laisses stp bouzebal aalik rah mama franca hia li tat3ref l had la population et je ne dis pas peuple car bezzaf aalihoum peuple mais bon une population sans histoire ni rien bref je jubile lorsqu'ils foncent droit dans le mur et qu'ils sont fier de ce suicide général je meurs de rire ils sont khaouar had nass ils n'ont même pas besoin d'un jim Jones pour un suicide massif hhhhhh


Le suicide arrivera c'est clair et il sera voulu
1/ par leurs """""elites""""" pour ne pas laisser en place un etat susceptible de les poursuivre apres l'effondrement du systeme et leur fuite
2/ Par le peuple pour eviter le grand deballage qui fera passer la nation qu'ils ont tenté de creer pour la risée de la planete et dans l'histoire du monde ( d'autant que c'est d'ores et déja le cas )

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 16:41

Alloudi a écrit:
Wrangel, relis mon poste,

j ai bien precicer que c est loin d etre la panacée comme methode

mais au vu du niveau et faute de capacité ou de volonté à investir et à se sortir du tout petrole, tout importation,  tu conviendra qu on aurait pu s attendre à pire.

sans diversification, l economie fonce dans le mur, le petrole haut, et les reserves mises de coté retardent juste l echeance.


C'est pour cela que je concluais que dans l'absolu etant donné que c'était d'eux d'on parlait tu avais raison. Laughing

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”



Dernière édition par WRANGEL le Lun 25 Juil 2016 - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6235
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 16:45

Wink

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1334
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 18:08

Fulcrum a écrit:
et alors ? les groupe terroriste de syrie sont bien multinational ? les serpilleres du MO qui agresse le Yemen utilise bien des colombiens et d'autre pays africain pourquoi le cas de la syrie devrait etre dérangeant ?

C'est ce que vous ferez aussi lorsque la population se réveillera ?

Vous ferez appel aux milices du Zimbabwe ,S.Africaine & biélorusse pour vous aidez à assiéger une ville comme Annaba pendant que vous bombarderez ces quartier avec vos Su .....?
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 18:17

PGM a écrit:
Barsdz a écrit:
Il y en a qui ont une raffinerie et elle est en faillite,nous sa investit



http://www.maghrebemergent.com/energie/hydrocarbures/61709-algerie-importants-investissements-en-2017-pour-mettre-fin-a-l-importation-de-derives-petroliers.html

Jamais un Marocain n'a patienté plus de 5 minutes pour faire son plein. Comme jamais les marocains n'ont connu de coupure électrique ou rupture d'eau ....Cela devrait t'interroger  eu égard à vos moyens comparé aux nôtres.
6 mois que la raffinerie est fermée, as-tu lu le moindre article faisant état de pénuries ?

PGM c'est normal vu le parc automobile conséquant et qui a explosé en Algérie ces dernières années(5 425 000),par rapport au votre c'est pratiquement une fois et demi(3 473 000):

http://www.tsa-algerie.com/20150808/le-parc-automobile-algerien-sagrandit-et-rajeunit-un-peu/

http://lnt.ma/parc-automobile-au-maroc-compte-3-437-948-unites-fin-2014/
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 18:26

Une croissance hors hydrocarbure de 3,8% alors que pour nos voisins de l'ouest avec toute leurs usines frôle le zéro,C'est des piques amicales,mais elle me font plaisir

Citation :


Lundi, 25 Juillet 2016 13:59

Croissance de 3,6% du PIB au 1er trimestre 2016


ALGER - Le taux de croissance du PIB s'est établi à 3,6% au 1er trimestre 2016 par rapport au même trimestre 2015, avec une reprise de certaines activités du secteur des hydrocarbures mais un ralentissement en agriculture, a appris lundi l'APS auprès de l'ONS.

La croissance hors hydrocarbures s'est située à 3,8% au 1er trimestre 2016 alors qu'elle était de 5,1% au même trimestre 2015, tandis que le PIB hors agriculture a augmenté de 3,5% sur les trois premiers mois de l'année en cours, précise l'Office national des statistiques.

Croissance du PIB au 1er trimestre 2016 :


- Taux de croissance du PIB (3,6%)  
- Croissance hors hydrocarbures (3,8%)  
- Valeur ajoutée du secteur agricole (4,8%)  
- Croissance du PIB industriel (5%)  
- Taux de croissance du secteur du BTPH (4,3%)    
- Taux de croissance du PIB des services marchands (4,2%)  
- Taux de croissance du PIB des services non marchands (administrations publiques, services financiers, affaires immobilières...) de 2,5%.  
- La Loi de finances 2016 table sur une croissance du PIB de 4,6%.

Par secteur d'activité, la valeur ajoutée du secteur agricole a enregistré une croissance de 4,8% contre 6,3% au 1er trimestre 2015, un ralentissement qui s'explique essentiellement par les conditions pluviométriques défavorables.

Quant à la croissance du secteur des hydrocarbures, elle a été positive en s'établissant à 3,2% en 2016 (contre -1,9% durant la même période de l'année précédente) grâce à la progression des activités de raffinage et de liquéfaction.

Le PIB industriel a quelque peu marqué le pas avec une croissance de 5% entre les deux périodes de comparaison alors qu'il avait connu une hausse de 6,1% au 1er trimestre 2015 en comparaison avec le même trimestre de 2014.

La désagrégation de la valeur ajoutée de l'industrie par secteur d'activité confirme de nouveau la primauté des industries agro-alimentaires qui ont enregistré une croissance de 6,8% au 1er trimestre 2015.

La croissance du PIB par secteur et filière d'activité au 1er trimestre 2016 par rapport au même trimestre 2015. Les chiffres entre parenthèses représentent la croissance au 1er trimestre 2015 comparativement au même trimestre 2014 (Source: ONS):

-Hydrocarbures: 3,2% (-1,9%)
-Services et travaux pétroliers: 4% (3%)
-Agriculture, sylviculture et pêche: 4,8% (6,3%)  
-Eau et énergie hors-hydrocarbures: 2,3% (9,2%)
-BTPH: 4,3% (4,8%)-Matériaux de construction: 5,2% (6,3%)
-Chimie-caoutchouc-plastique: 8% (2,3%)
-Industries agroalimentaires: 6,8% (4,6%)
-Textiles-confection: 2,2% (0,7%)
-Cuirs et chaussures: 0,6% (-1,9%)
-Bois-liège-papiers: 8,6% (0,5%)
-Mines et carrières: 5,6% (3,6%)
-Industries sidérurgiques-métallurgiques (ISMME): 9,1% (18,1%)
-Industries diverses: -20,2% (-11,7%)
-Transport et Communication: 5% (6,3%)-Commerce: 3,9% (6,9%)  
-Hôtels-cafés-restaurants: 1,1% (5%)
-Services fournis aux entreprises: 5,3% (6,2%)
-Assurances et banques: 5,7% (7,8%)
-Affaires immobilières: 3,3% (3%).  

Des améliorations du PIB industriel sont constatées notamment dans les filières chimie et plastique, textiles, cuirs, bois-liège-papier et les mines et carrières.


Mais une décélération a été enregistrée dans les filières des industries métallurgiques et sidérurgiques, matériaux de construction et les industries diverses.

Quant au secteur du BTPH, il a enregistré une croissance de 4,3% contre 4,8% au même trimestre 2015.

Les services marchands ont affiché une croissance de 4,2% contre 6,4% au 1er trimestre 2015, avec un net ralentissement de l'activité "commerce" dont le taux de croissance a été de 3,9% alors qu'il était de près de 7% au 1er trimestre 2015.

Ce rétrécissement constaté dans le commerce est à imputer essentiellement à la baisse des importations de marchandises, explique l'ONS.

S'agissant des services non marchands (administrations publiques, services financiers, affaires immobilières...), leur PIB a connu une croissance de 2,5%.

Pour rappel, la Loi de finances 2016 table sur une croissance du PIB de 4,6%.

http://www.aps.dz/economie/45019-croissance-de-3,6-du-pib-au-1er-trimestre-2016
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2716
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 18:44

Barsdz...c'est facile, et même honteux de ne faire que 3,8 quand in est à zéro. Tu ne devrait pas comparer le secteur hors hydrocarbure de l'Algérie avec le Maroc, on ne joue pas dans la même cours...compare-le au secteur volaillé de la Mauritanie....

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 19:03

Citation :
Crash d'Air Algérie au Mali : les pilotes étaient mal formés (syndicat)


AFP  25/07/2016


Les pilotes espagnols aux commandes de l'avion d'Air Algérie qui s'était écrasé en juillet 2014 au Mali, causant 116 morts, n'étaient pas formés aux manoeuvres qui auraient pu éviter le drame, a dénoncé lundi le principal syndicat de pilotes espagnol.

Le McDonnell Douglas MD83 s'est écrasé il y a tout juste deux ans, dans le nord du Mali, avec 110 passagers et six membres d'équipage à bord. Il reliait Ouagadougou à Alger, et transportait principalement des Français (54), des Burkinabè (23), des Algériens ( 8 ) , et des Libanais (6). Les six membres d'équipage étaient des Espagnols mis à disposition par une compagnie espagnole de leasing, Swiftair.

L'accident a été provoqué par "la non-activation" par l'équipage du système antigivre, suivie de l'absence de réaction des pilotes pour sortir d'une situation de décrochage, selon le rapport final du Bureau d'enquêtes et d'analyse français pour la sécurité de l'Aviation civile, ou BEA, publié en avril.

L'obstruction des capteurs de pression des moteurs en raison du givre a conduit à une diminution de la poussée des moteurs, puis de la vitesse de l'avion. L'équipage n'aurait pas détecté cette diminution de vitesse jusqu'au décrochage, puis n'a pas été en mesure de le rattraper.

"Les pilotes n'avaient jamais été formés pour affronter de telles situations", a dénoncé lundi le syndicat Sepla dans un communiqué.
Le syndicat a rappelé que d'autres accidents aériens avaient déjà été causés par ce type de problème, notamment celui du vol Rio-Paris d'Air France qui s'était abîmé dans l'Atlantique en juin 2009 avec 228 passagers à bord.

Depuis, l'Organisation de l'aviation civile internationale a prévu des formations complémentaires, qui n'ont pas été mises en oeuvre par Swiftair avant l'accident.
"Nous n'apprenons pas de nos erreurs", a dénoncé lors d'une conférence de presse Ariel Shocrón, chef du département technique du syndicat.
Le pilote et le copilote étaient "très expérimentés", et avaient plus de 16.000 heures de vol sur cet aéronef, a-t-il ajouté. Mais "nous avons besoin de davantage d'entraînement et de meilleure qualité".

http://www.lorientlejour.com/article/998289/crash-dair-algerie-au-mali-les-pilotes-etaient-mal-formes-syndicat.html
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 19:22

C'est quand même incroyable qu'en Europe on laisse des pilotes exercer leurs métiers sans une formation accomplie et complète et surtout régulière
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Lieutenant
Lieutenant


messages : 705
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 19:46

Barsdz a écrit:
Une croissance hors hydrocarbure de 3,8% alors que pour nos voisins de l'ouest avec toute leurs usines frôle le zéro,C'est des piques amicales,mais elle me font plaisir

Citation :


Lundi, 25 Juillet 2016 13:59

Croissance de 3,6% du PIB au 1er trimestre 2016



ALGER - Le taux de croissance du PIB s'est établi à 3,6% au 1er trimestre 2016 par rapport au même trimestre 2015, avec une reprise de certaines activités du secteur des hydrocarbures mais un ralentissement en agriculture, a appris lundi l'APS auprès de l'ONS.

La croissance hors hydrocarbures s'est située à 3,8% au 1er trimestre 2016 alors qu'elle était de 5,1% au même trimestre 2015, tandis que le PIB hors agriculture a augmenté de 3,5% sur les trois premiers mois de l'année en cours, précise l'Office national des statistiques.

Croissance du PIB au 1er trimestre 2016 :


- Taux de croissance du PIB (3,6%)  
- Croissance hors hydrocarbures (3,8%)  
- Valeur ajoutée du secteur agricole (4,8%)  
- Croissance du PIB industriel (5%)  
- Taux de croissance du secteur du BTPH (4,3%)    
- Taux de croissance du PIB des services marchands (4,2%)  
- Taux de croissance du PIB des services non marchands (administrations publiques, services financiers, affaires immobilières...) de 2,5%.  
- La Loi de finances 2016 table sur une croissance du PIB de 4,6%.

Par secteur d'activité, la valeur ajoutée du secteur agricole a enregistré une croissance de 4,8% contre 6,3% au 1er trimestre 2015, un ralentissement qui s'explique essentiellement par les conditions pluviométriques défavorables.

Quant à la croissance du secteur des hydrocarbures, elle a été positive en s'établissant à 3,2% en 2016 (contre -1,9% durant la même période de l'année précédente) grâce à la progression des activités de raffinage et de liquéfaction.

Le PIB industriel a quelque peu marqué le pas avec une croissance de 5% entre les deux périodes de comparaison alors qu'il avait connu une hausse de 6,1% au 1er trimestre 2015 en comparaison avec le même trimestre de 2014.

La désagrégation de la valeur ajoutée de l'industrie par secteur d'activité confirme de nouveau la primauté des industries agro-alimentaires qui ont enregistré une croissance de 6,8% au 1er trimestre 2015.

La croissance du PIB par secteur et filière d'activité au 1er trimestre 2016 par rapport au même trimestre 2015. Les chiffres entre parenthèses représentent la croissance au 1er trimestre 2015 comparativement au même trimestre 2014 (Source: ONS):

-Hydrocarbures: 3,2% (-1,9%)
-Services et travaux pétroliers: 4% (3%)
-Agriculture, sylviculture et pêche: 4,8% (6,3%)  
-Eau et énergie hors-hydrocarbures: 2,3% (9,2%)
-BTPH: 4,3% (4,8%)-Matériaux de construction: 5,2% (6,3%)
-Chimie-caoutchouc-plastique: 8% (2,3%)
-Industries agroalimentaires: 6,8% (4,6%)
-Textiles-confection: 2,2% (0,7%)
-Cuirs et chaussures: 0,6% (-1,9%)
-Bois-liège-papiers: 8,6% (0,5%)
-Mines et carrières: 5,6% (3,6%)
-Industries sidérurgiques-métallurgiques (ISMME): 9,1% (18,1%)
-Industries diverses: -20,2% (-11,7%)
-Transport et Communication: 5% (6,3%)-Commerce: 3,9% (6,9%)  
-Hôtels-cafés-restaurants: 1,1% (5%)
-Services fournis aux entreprises: 5,3% (6,2%)
-Assurances et banques: 5,7% (7,8%)
-Affaires immobilières: 3,3% (3%).  

Des améliorations du PIB industriel sont constatées notamment dans les filières chimie et plastique, textiles, cuirs, bois-liège-papier et les mines et carrières.


Mais une décélération a été enregistrée dans les filières des industries métallurgiques et sidérurgiques, matériaux de construction et les industries diverses.

Quant au secteur du BTPH, il a enregistré une croissance de 4,3% contre 4,8% au même trimestre 2015.

Les services marchands ont affiché une croissance de 4,2% contre 6,4% au 1er trimestre 2015, avec un net ralentissement de l'activité "commerce" dont le taux de croissance a été de 3,9% alors qu'il était de près de 7% au 1er trimestre 2015.

Ce rétrécissement constaté dans le commerce est à imputer essentiellement à la baisse des importations de marchandises, explique l'ONS.

S'agissant des services non marchands (administrations publiques, services financiers, affaires immobilières...), leur PIB a connu une croissance de 2,5%.

Pour rappel, la Loi de finances 2016 table sur une croissance du PIB de 4,6%.

http://www.aps.dz/economie/45019-croissance-de-3,6-du-pib-au-1er-trimestre-2016

Allah Hdik à bou Nif,

A titre d'exemple vous exportez hors hydrocarbure et annexes 300 millions de $, quand le Maroc exporte 25 milliards de $

Wa koune Te7chem

_________________
Revenir en haut Aller en bas
badr le patriotique
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 440
Inscrit le : 29/11/2013
Localisation : casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 19:58

Barsdz a écrit:
PGM a écrit:
Barsdz a écrit:
Il y en a qui ont une raffinerie et elle est en faillite,nous sa investit



http://www.maghrebemergent.com/energie/hydrocarbures/61709-algerie-importants-investissements-en-2017-pour-mettre-fin-a-l-importation-de-derives-petroliers.html

Jamais un Marocain n'a patienté plus de 5 minutes pour faire son plein. Comme jamais les marocains n'ont connu de coupure électrique ou rupture d'eau ....Cela devrait t'interroger  eu égard à vos moyens comparé aux nôtres.
6 mois que la raffinerie est fermée, as-tu lu le moindre article faisant état de pénuries ?

PGM c'est normal vu le parc automobile conséquant et qui a explosé en Algérie ces dernières années(5 425 000),par rapport au votre c'est pratiquement une fois et demi(3 473 000):

http://www.tsa-algerie.com/20150808/le-parc-automobile-algerien-sagrandit-et-rajeunit-un-peu/

http://lnt.ma/parc-automobile-au-maroc-compte-3-437-948-unites-fin-2014/
vous avez 40m d habitans nous 33m
nous on a pas de pétrole et pourtant on a jamais eu ces problème
des fois il faut avouer l évident pour se sauver la face car là t es en train de t humilier tout seul

_________________
si vous me voyez faire des fautes grammaticales ne me dévorez pas
j'ai appris le Français depuis peu

et toujours


                                ALLAH

AL WATAN                                                AL MALIK
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 20:17

En parlant d'humiliation, il y a peu ils affirmaient que """Total et Repsol "n'ont aucune chance" de gagner l'arbitrage"""" et aujourd'hui
http://www.tsa-algerie.com/20160725/main-tendue-ministre-de-lenergie-francais-total/ a écrit:

La main tendue du ministre de l’Énergie au français Total



Nouredine Bouterfa, ministre de l’Énergie, a exprimé ce lundi la disponibilité de Sonatrach à régler à l’amiable son différend avec le groupe français Total qui a engagé une procédure d’arbitrage internationale contre l’Algérie.

« Nos portes sont ouvertes et nous avons pu résoudre les problèmes avec tous nos autres partenaires. Il n’y a pas de raison pour ne pas faire pareil avec Total. C’est un petit différend », a affirmé le ministre en marge d’une visite à Oran.


Selon le ministre, il s’agit d’un « différend contractuel ». «C’est naturel qu’ils essaient de défendre leurs intérêts et nous savons aussi défendre les nôtres. La Sonatrach a assez d’arguments dans son dossier. Sauf que nous sommes étonnés qu’un tel problème soit posé des années après », a-t-il dit.

Total a lancé une procédure d’arbitrage pour contester la taxe sur les superprofits pétroliers. Cette dernière a été introduite à la faveur de la loi sur les hydrocarbures de 2006.


Quand les francais etaient ouverts à la discussion c'était niet niet niet et aujourd'hui....
Mais pour cacher déculottée on parle de main tendue Rolling Eyes

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
lemay
Commandant
Commandant


messages : 1055
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 20:17

Arrêtez vous ne faites comme dit l'adage marocain : tatkoub lma f remla. Vous parlez à des habitants de l'Algérie
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9336
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 21:29

Fulcrum,

Ecoutes ton compatriote Laughing

http://www.algerie-focus.com/2016/07/video-loffshoring-cette-opportunite-de-developpement-ignoree-lalgerie/


_________________


Dernière édition par PGM le Mar 26 Juil 2016 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 25 Juil 2016 - 21:32

C'est peu 5 millions de voiture pour 40 millions d'habitants.
Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine


messages : 941
Inscrit le : 27/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 13:18

Barsdz a écrit:
Il y en a qui ont une raffinerie et elle est en faillite,nous sa investit



http://www.maghrebemergent.com/energie/hydrocarbures/61709-algerie-importants-investissements-en-2017-pour-mettre-fin-a-l-importation-de-derives-petroliers.html

Il serait temps un comble pour un pays riche en Hydrocarbure qui doit toujours importée de l'Essence chiffrable en Milliards de Dollars /An.

Mais bon ça va faire 5 ans qu'il y a les même promesse, en sachant qu'il faut 3 ans de travaux pour qu'une Raffinerie soit opérationnel si le terrains est prêt bien sur.

Donc en attente de les voir en sachant qu'il n'y a pas de Date pour le début des travaux.
Contrairement a nous quand on annonce un projet en grande pompe il y a toujours une date pour les début des travaux, c'est ce qui fait la différence entre un Pays qui progresse et un autre qui vie que sur des promesse, bienvenue dans le pays des Bounif faut voire plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 13:58

PGM a écrit:
Fulcrum,

Ecoutes ton compatriote Laughing

http://www.algerie-focus.com/2016/07/video-loffshoring-cette-opportunite-de-developpement-ignoree-lalgerie/


C'est Peine perdue!!!!

Lis les commentaires des psychorigides d'a coté sur la page facebook dalgerifocus. On a vendu le pays ya pas de transfert de technologie ya pas d'impots qui rentrent les salariés sont des quasi esclaves le dvp des infrastructures n'est pas une reussite marocaine mais n'est dû qu'aux entreprises etrangeres pour pouvoir exporter plus facilement etc etc alors que nous savons bien tellement c'est flagrant et chiffres a l'appui que tous ces points sont faux.

Meme si interieurement ils le reconnaissent ils ne l'avoueront jamais et les rares comme cet abdou semmar qui parle de notre reussite ca leur fait tellement mal au C** qu'ils ne peuvent quand meme pas s'empecher de commencer par ""on a des defauts eux aussi par exemple j'ai vu des enfants faire la manche'' comme si il n'y avait pas de mendiants en nalgerie.

Ils ont le gouvernement qu'ils meritent et ce depuis 1962 et il les emmene droit dans le mur a grande vitesse et ces tant mieux pour nous.

VAE VICTIS

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fulcrum
Victime
Victime


messages : 650
Inscrit le : 03/09/2015
Localisation : Algerien
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 14:22

PGM a écrit:
Fulcrum,

Ecoutes ton compatriote Laughing

http://www.algerie-focus.com/2016/07/video-loffshoring-cette-opportunite-de-developpement-ignoree-lalgerie/



PGM il a raison selon ton point de vu.

Il parle sous le coup d’émotion en se disant pourquoi chez eux et pas chez nous...

cette personne ne prend pas en considération des questions qu'en a l'orientation politique d'un revirement économique. Nous suivons chacun une ligne politique qui ont des répercussions sur notre économie, c'est a prendre en compte avec ce que nous sommes. l’Algérie ne souhaite pas que le pays soit totalement dépendant d'IDE qui viennent profiter d'une main d'oeuvre puis quitter le pays en cas d'instabilité et c'est une chose que nous avons vécu en 1990 et c'est ce que vit la Tunisie aujourd'hui. Donc on demande un 51/49 qui peuvent te paraître dingue, ca ralentie les IDE, le pays avance tres lentement mais c'est une assurance derrière qui correspond a l’orientation socialiste du pays et qui permet en cas de trouble d'avoir un minimum de contrôle sur les entreprises.

le combat numéro un dans notre orientation économique et de combattre la mauvaise gestion et la corruption, c'est un fait mais a choisir entre l'orientation marocaine ou Algérienne, je choisis la notre qui sera au final plus stable que la pluie ou les cours du pétrole si elle est bien dirigée.

Si le Maroc traverse une période de trouble, les mêmes entreprises que tu vente ici quitteront ton territoire a la demande de leurs pays d'origine et ajouteront des troubles dans le pays sans compter sur le fait que les gros pays investisseur peuvent se servir du positionnement important des multinationales comme moyen de pression politique.

Pour conclure au final, qu'on ne peut pas juger l’orientation économique de l'un ou de l'autre sans prendre en considération la politique du pays, on peut dire qu'elle est bonne, on peut dire qu'elle est mauvaise mais dans le fond aucune des 2 n'est parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Lieutenant
Lieutenant


messages : 705
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 14:23

Fulcum lisez cet article de votre compatriote Wink

Citation :
Monsieur Abdeslam Bouchouareb, que comptez-vous exporter vers l’Afrique ?

http://www.lematindz.net/news/21292-monsieur-abdeslam-bouchouareb-que-comptez-vous-exporter-vers-lafrique.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Adjudant
Adjudant


messages : 319
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 14:25

WRANGEL a écrit:

comme cet abdou semmar qui parle de notre reussite ca leur fait tellement mal au C** qu'ils ne peuvent quand meme pas s'empecher de commencer par ""on a des defauts eux aussi par exemple j'ai vu des enfants faire la manche'' comme si il n'y avait pas de mendiants en nalgerie.
Celui la même qui écrivait il y a quelques mois dans un article que l'algérie devait concevoir une alliance économique avec la Tunisie et oublier le Maroc qui a choisit de faire cavalier seul haha  !!! Il a du saigner du nif quand il a visité la mosquée hassan II.

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 742
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 26 Juil 2016 - 19:45

« Panama papers » : comment l’élite algérienne a détourné l’argent du pétrole

Citation :
Le diamantaire Laurent Bloch ne se doutait pas, en ce mois de décembre 2006, que ses retrouvailles avec le frère de son ami d’enfance allaient l’amener, huit ans plus tard, à témoigner devant la justice italienne. Dans les années 1970, l’actuel gérant du diamantaire parisien Raymond Bloch SA fréquentait la même école primaire à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) que Ryad, frère cadet de Farid Bedjaoui. C’était avant que la famille Bedjaoui n’émigre au Canada au début des années 1990, avant que les frères Bedjaoui ne fassent fortune et que l’aîné vienne lui acheter, pour son épouse, deux diamants pour près de 1 million de dollars (environ 900 000 euros).

« Le prix payé par Farid correspondait à la valeur de ces diamants sur le marché », a affirmé Laurent Bloch devant le tribunal de Milan, pour justifier deux virements effectués par Farid Bedjaoui sur le compte à Genève (à l’Union bancaire privée) d’une compagnie offshore, Bexhill International Inc., dont la famille Bloch était bénéficiaire économique.

En l’occurrence, ce n’est pas la structure offshore des Bloch qui intéressait la justice, mais le train de vie de Farid Bedjaoui, neveu de l’ancien ministre algérien des affaires étrangères, Mohammed Bedjaoui. Farid, personnage flamboyant aujourd’hui âgé de 47 ans, est poursuivi pour corruption et blanchiment d’argent dans l’affaire Sonatrach-Saipem.

L’affaire éclate en 2009. L’ancien PDG de la Sonatrach, Mohamed Meziane, ses deux fils, ainsi que de nombreux hauts responsables de la compagnie nationale algérienne de pétrole ont été condamnés en février 2016 au terme du procès algérien dit « Sonatrach 1 ». La filiale algérienne de Saipem, elle-même filiale d’ENI, le grand groupe pétrolier italien, a également été jugée coupable de corruption et de blanchiment d’argent.

« Schéma corruptif »

Une deuxième procédure a été ouverte en Italie, dans le sillage des commissions rogatoires envoyées par l’Algérie. Cette fois, les pistes mènent à Farid Bedjaoui, en fuite et aperçu pour la dernière fois à Dubaï, et à l’entourage du ministre de l’énergie de l’époque, Chakib Khelil. Les magistrats italiens accusent Bedjaoui d’avoir touché de la Saipem l’équivalent de 205 millions de dollars par l’intermédiaire de la compagnie Pearl Partners Ltd, domiciliée à Hongkong. Et le soupçonnent d’avoir arrosé de nombreux responsables algériens afin de faciliter l’obtention, par la Saipem, de huit contrats entre 2006 et 2009, pour 10 milliards de dollars : des centaines de kilomètres de pipelines et plusieurs usines de traitement.

« Le rôle d’intermédiaire joué par Farid Bedjaoui dans le schéma corruptif (…) aurait été imposé à Saipem par le ministre Khelil. (…) Les magistrats algériens ont identifié des versements qui ont profité à Najat Arafat, épouse de Chakib Khelil », indique le Tribunal pénal fédéral suisse, le 14 janvier 2015, sollicité par une demande algérienne d’entraide judiciaire.
En 2013, « Docteur Chakib », comme aimaient l’appeler ses collaborateurs au ministère de l’énergie et à la Sonatrach, a été brièvement placé par Interpol sur la liste des personnes recherchées avant que le mandat d’arrêt émis à son encontre par le parquet d’Alger ne soit frappé de nullité. Réfugié aux Etats-Unis, il est revenu triomphalement en Algérie en 2016. Joint par téléphone, Chakib Khelil a indiqué qu’il n’avait pas le temps de parler de ce sujet.
La quasi-totalité des montages offshore ayant servi de lessiveuse à ces commissions et rétrocommissions ont été lancés par la fiduciaire suisse Multi Group Finance, à Lausanne, pour le compte de Farid Bedjaoui et exécutés entre 2007 et 2010 par le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. Les documents obtenus par le biais du Consortium international des journalistes d’investigation et le journal allemand Süddeutsche Zeitung révèlent les ramifications de ce réseau que les magistrats italiens et algériens tentent d’élucider.

Farid Bedjaoui, surnommé « M. 3 % », avait ainsi un mandat de gestion sur Girnwood International Engineering Ltd. et Cardell Capital S.A., qui disposent de comptes domiciliés à la banque Edmond de Rothschild à Nassau (Bahamas). Il a fait constituer Sorung Associates Inc. pour gérer des portefeuilles placés à la banque Mirabaud, en Suisse et à Dubaï. Justin Invest Developments SA gère pour lui un portefeuille placé en 2008 à la banque genevoise BLOM Bank. Il a aussi hérité des pouvoirs de Pietro Varone, ancien directeur des opérations de Saipem, également cité dans l’affaire Sonatrach, sur la société Farnworth Consultants Inc., laquelle a servi à l’achat d’un bateau.

Myriade de sociétés offshore

Farid Bedjaoui nie les faits qui lui sont reprochés. Ses avocats affirment qu’il n’a jamais exercé une quelconque influence sur les élites politiques en Algérie pour organiser une entreprise de corruption d’une telle ampleur. Tout comme Saipem, qui dément tout versement de pots-de-vin à des responsables algériens. « L’expertise externe que l’entreprise a commandée pour examiner les livres comptables de l’entreprise n’a trouvé aucune trace prouvant les présumés paiements effectués au profit de responsables algériens à travers des contrats d’intermédiation ou de sous-traitance », a-t-elle fait savoir.

Si ENI a toujours entretenu de bons rapports avec l’Etat algérien depuis que son fondateur, Enrico Mattei, a fourni dès 1959 au FLN l’assistance technique nécessaire à ses négociations avec la France coloniale, c’est lorsqu’elle a engagé Farid Bedjaoui comme consultant, en 2003, qu’elle a réussi une ascension fulgurante, décrochant quantité de contrats en quelques années. Les magistrats italiens sont convaincus que les prix de ces contrats entre Sonatrach et Saipem ont été majorés d’un commun accord afin de pouvoir dégager des « marges » au profit des responsables des deux compagnies.

Diplômé de HEC Montréal et jouissant des nationalités algérienne, française et canadienne, Farid Bedjaoui gagnait sa vie dans le négoce alimentaire avant de se lancer dans les affaires au début des années 2000 avec ses beaux-frères libanais du groupe Ouais. En 2002, à Beyrouth, l’homme d’affaires franco-algérien Omar Habour lui présente Chakib Khelil, alors ministre algérien de l’énergie et des mines. Ce dernier n’allait pas tarder à le traiter « comme un fils », a déclaré un témoin au procès de Milan.
Cette même année, Farid Bedjaoui recourt pour la première fois aux services du cabinet Mossack Fonseca. Il s’agissait d’ouvrir un compte suisse pour sa société de courtage Rayan Asset Management. Une tâche qu’il a confiée à son gestionnaire de fortune, Ludovic Guignet, de la fiduciaire suisse Multi Group Finance, basée à Lausanne. C’est ce même homme qui aura à gérer la frénésie d’achats de compagnies offshore préexistantes qui s’empare de Farid Bedjaoui à partir de 2006. Une myriade de sociétés domiciliées au Panama et aux Iles vierges britanniques.

Désormais, Farid Bedjaoui et son mode de vie princier sont devenus emblématiques d’une élite algérienne corrompue, et cela alors que l’Algérie, qui souffre aujourd’hui de la chute des cours du pétrole, aurait perdu chaque année entre 2004 et 2013, selon l’ONG Global Financial Integrity, près d’1,5 milliard de dollars de recettes en raison de l’évasion fiscale, de la corruption et du vol de ressources publiques.
Et pourtant, les vérifications diligentées en interne par le cabinet Mossack Fonseca n’ont rien détecté de suspect. Bedjaoui ayant utilisé son passeport canadien pour ouvrir certains comptes et sa carte d’identité algérienne pour d’autres. Des montages qui permettent une redistribution des actifs à près d’une dizaine de membres de sa famille, d’amis et associés de ce réseau offshore : son épouse libanaise Rania Dalloul, son beau-frère Ziad Dalloul, l’épouse du ministre de l’énergie Chakib Khelil, Najat Arafat, et son fils, Khaldoun, la fille de l’actuel premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, Rym, l’homme d’affaires franco-algérien Omar Habour, et le directeur des opérations de Saipem, l’Italien Pietro Varone, ainsi que son épouse.

Des tableaux de Warhol, Miro et Dali saisis

Selon les magistrats italiens, les pistes sont brouillées par des comptes éparpillés dans plusieurs pays, à Dubaï, Singapour, Londres, Hongkong, en Suisse et au Liban. Minkle Consultants SA, par exemple, qualifiée de « carrefour des flux financiers illicites » par les enquêteurs italiens, a servi pour l’acheminement de près de 15 millions de dollars de pots-de-vin. Elle a bénéficié à un éventail de destinataires qui ne sont toujours pas identifiés par l’enquête judiciaire. Le capital social des sociétés créées par Mossack Fonseca est constitué d’actions au porteur (anonymes), ce qui rend difficile la remontée de la chaîne des bénéficiaires finaux.
Les soupçons au sujet de Farid Bedjaoui pour son rôle dans les transactions entre Sonatrach et Saipem ont fait les gros titres de la presse d’Algérie et d’ailleurs dès février 2013. Quelques mois plus tard, la police canadienne a saisi ses actifs à Montréal ; les autorités françaises ont perquisitionné son appartement parisien et saisi de nombreux tableaux signés Andy Warhol, Joan Miro et Salvador Dali. Son yacht de 43 mètres a également été saisi.
Ce n’est pourtant qu’en septembre 2013 que Mossack Fonseca semble prendre conscience qu’il y a un problème avec Farid Bedjaoui. Et cela un peu par hasard : ce mois-là, les autorités des îles Vierges britanniques exigent du cabinet panaméen les documents de la compagnie Abode Finance Services Corporation dont le bénéficiaire économique, Omar Habour, lié à Farid Bedjaoui, est activement recherché par les justices italienne et algérienne dans le cadre de l’affaire Sonatrach-Saipem.

« Embarrassant », dit une employée de Mossack Fonseca

Or, cela fait des années que Mossack Fonseca n’a pas eu de contact avec M. Habour. Dans l’un de ses courriels, la directrice de Mossack Fonseca aux îles Vierges britanniques, Rosemarie Flax, estime que cela est « embarrassant » et expose le cabinet à une amende. Par ailleurs, Mossack Fonseca a continué de s’occuper de Rayan Asset Management, la société de Farid Bedjaoui, jusqu’au moins en novembre 2015.
M. Habour, qui n’a pas répondu à nos appels, tout comme ses avocats du cabinet suisse Chabrier, est accusé, lui aussi, de corruption et de blanchiment d’argent. Il disposait de mandats sur six compagnies offshore créées par Mossack Fonseca à travers Ludovic Guignet, dont certaines ont changé de main entre-temps pour bénéficier notamment à l’épouse de Chakib Khelil, Najat Arafat, à la fille d’Abdelmalek Sellal, Rym. Cette dernière apparaît comme l’ayant droit de la société Teampart Capital Holdings Limited (TCH). Elle en est devenue la bénéficiaire quatre mois après sa constitution, le 26 octobre 2004, par Multi Group Finance et son inscription aux îles Vierges britanniques par Mossack Fonseca en faveur d’Omar Habour.
Najat Arafat, elle, a disposé en 2005 de deux sociétés offshore au Panama dans le cadre de ce montage. Deux sociétés servant de paravent à des comptes bancaires en Suisse : Carnelian Group Inc., créée en mai 2005, et Parkford Consulting Inc., en octobre de la même année. Les pouvoirs de Mme Khelil ont été transmis deux ans plus tard, les 26 et 27 novembre 2007 à Omar Habour.

« Tu veux 10 millions de dollars ? »

Collingdale Consultants Inc. a bénéficié respectivement à Khaldoun, fils cadet de Chakib Khelil, et à Regina Picano, épouse de Pietro Varone. Cette compagnie gérait un « patrimoine » de près de 15 millions de dollars.
Quant aux biens immobiliers acquis durant cette période par Farid Bedjaoui, les autorités américaines ont diligenté une enquête au sujet de trois appartements à New York dont deux à Manhattan, d’une valeur totale de plus de 50 millions de dollars. L’un de ces appartements est un condominium situé au 5, Central Park Avenue, acheté pour 28,5 millions de dollars. Selon les documents fournis aux enquêteurs italiens par le département américain de la Justice, le paiement a surtout été effectué, par le biais d’une compagnie domiciliée au Delaware.
En Italie, le tribunal de Milan a prononcé des peines de prison à l’encontre d’anciens dirigeants d’ENI, à l’image de Tullio Orsi, ancien directeur de la filiale algérienne de Saipem, qui a plaidé coupable en échange d’une remise de peine. Orsi, qui a désormais purgé deux ans et dix mois en prison, a raconté aux enquêteurs ses rencontres avec Farid Bedjaoui à l’Hôtel Bulgari de Milan, où la facture du neveu de l’ancien ministre algérien des affaires étrangères s’est élevée à plus de 100 000 euros en cinq ans. Il a indiqué que Bedjaoui l’avait aussi invité à une soirée organisée sur son yacht amarré au large des côtes espagnoles et qu’il lui a offert 10 millions de dollars. « Il l’a fait avec d’autres qu’il a aidés financièrement et il l’a fait avec plaisir », a témoigné Orsi, ajoutant avoir refusé cette somme.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/07/26/panama-papers-comment-l-elite-algerienne-a-detourne-l-argent-du-petrole_4974778_3212.html#2M5iupIiSDGAiCGX.99

Un peu long mais intéressant.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/07/26/panama-papers-comment-l-elite-algerienne-a-detourne-l-argent-du-petrole_4974778_3212.html#2M5iupIiSDGAiCGX.99
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 27 Juil 2016 - 18:05

http://www.tsa-algerie.com/20160727/crise-economique-2017-sera-plus-dure-2016/ a écrit:

Crise économique : pourquoi 2017 sera plus dure que 2016


Depuis maintenant plus d’un an, l’Algérie fait face à de grandes difficultés financières. Déjà déficitaire à hauteur de 25 milliards de dollars en 2015, l’État devrait enregistrer un déficit de près de 30 milliards de dollars en 2016.

Mais le pire est à venir. En effet, la situation ne devrait pas s’améliorer d’ici l’année prochaine. Bien au contraire, tout semble indiquer qu’elle risque d’empirer en 2017, lorsque les effets de la crise se feront véritablement ressentir. Dans tous les cas, l’Algérie restera déficitaire jusqu’en 2020, selon le FMI. Explications.

Réduction des rentrées fiscales

Le contre-choc pétrolier se fera durement ressentir en 2017. Avec la possibilité d’un second choc prévu par un groupe de professeurs et économistes algériens, les recettes fiscales tirées de la production de pétrole vont se réduire en 2016, voire en 2017.

Du côté des recettes fiscales ordinaires, soit hors hydrocarbures, l’impact de la crise se fait souvent ressentir avec un ou deux ans de décalage. En effet, les conséquences interviennent lorsque les recettes des impôts, notamment sur les sociétés, se réduisent. Les entreprises ne paient leurs impôts que l’année qui suit l’activité.

Par exemple, les impôts de 2015 sont perçus par l’État en 2016. C’est ce qui a permis d’atténuer le choc. Sauf que l’année 2015 était marquée par une activité encore robuste, contrairement à l’année 2016 qui a vu notamment les premiers gels effectifs de projets par le gouvernement. Ainsi, avec une activité économique en baisse en 2016, les recettes fiscales de l’État seront particulièrement faibles en 2017.

Pas de reprise en vue pour le pétrole

En parallèle, la faiblesse des prix du pétrole ne permet pas de compenser ce vide. Le budget de l’État, déjà dépendant à 60% des recettes fiscales pétrolières, s’en verra lourdement handicapé. Avec une moyenne des prix du baril extrêmement faible lors des 6 premiers mois de l’année – sous la barre de 50 dollars – l’Algérie est bien loin du minimum de 100 dollars/baril nécessaire à équilibrer son budget.

Pourtant, le gouvernement algérien semble largement miser sur une reprise des cours. Les annonces enthousiastes d’économistes sur un début de rééquilibrage du marché tardent à se concrétiser, du moins au niveau des prix du baril de pétrole. Ceci présage donc de grandes difficultés budgétaires dès 2016, et plus encore en 2017.

Pour y faire face, l’Algérie a des choix limités : entreprendre des réformes structurelles, parfois douloureuses, notamment sur la politique de subvention, réduire ses dépenses d’investissement et de fonctionnement (pour le secteur public).


Réserves de change : l’impossible équation de Sellal

L’autre partie du matelas financier réside dans les réserves de change du pays. À ce titre, au rythme actuel des dépenses d’importation l’Algérie peut, théoriquement, tenir pendant un peu plus de 4 ans. Or, le Premier ministre a récemment fait une annonce étonnante : les réserves de change ne baisseront pas sous les 100 milliards de dollars, « quelles que soient les circonstances ».

Actuellement autour des 116 milliards de dollars, les réserves de change baissent normalement au gré du déficit de la balance commerciale. Ce dernier a atteint, pour le seul premier semestre de l’année en cours, pas moins de 11 milliards de dollars. L’affirmation d’Abdelmalek Sellal semble difficile à tenir.

Baisse du dinar, inflation et incertitudes

Dans ce contexte, la valeur du dinar est en chute libre depuis plus de deux années. Face au dollar, la monnaie nationale enchaîne, à la baisse, les records historiques. Cette dépréciation dirigée par la Banque d’Algérie répond à deux objectifs. Le premier, officiel, consiste à ramener le dinar à sa valeur réelle, actuellement surévaluée par rapport aux fondamentaux de l’économie et du taux de change effectif réel. Le second objectif, officieux cette fois, reflète la volonté de minimiser les déficits et l’impact de la chute des prix du pétrole. Par un effet de change, les recettes pétrolières libellées en dollar génèrent plus de revenus une fois exprimées en dinar.

Seulement, la perte de valeur du dinar est l’origine du phénomène de l’inflation importée : les produits consommés en Algérie sont, pour beaucoup, importés de l’étranger, faute de production nationale suffisante. Ainsi, un dinar faible renchérit mécaniquement les importations. L’inflation s’envole alors, comme en attestent les derniers chiffres officiels.

L’emploi, une bombe à retardement

Enfin, le problème de l’emploi (ou du chômage) risque de se poser avec acuité en 2017. La crise n’a pas encore eu d’effets notables sur les recrutements et les licenciements, indique une source bien au fait de la question. Mais ces effets interviendront inévitablement avec le ralentissement de l’activité attendu.

En effet, à travers les derniers chiffres sur la croissance en Algérie, l’on relève une hausse de 3,6% du PIB au premier trimestre 2016. Seulement, cette évolution positive est essentiellement tirée par une croissance retrouvée du secteur des hydrocarbures (3,2% contre une baisse de 1,9% au premier trimestre de l’année précédente).

En revanche, la croissance hors hydrocarbures a sensiblement ralenti, passant 5,1% sur les trois premiers mois de 2015 à 3,8% à la même période de l’année en cours. En somme, les prémices d’un ralentissement de la machine économique se font déjà sentir, malgré une certaine résilience. Des signes qui ne présagent rien de bon en termes de création d’emplois pour 2017, à moins d’une reprise des cours du pétrole.

De fait, avec les nombreux diplômés sortant des universités chaque année, ainsi que la population active inoccupée (au chômage), l’économie algérienne doit créer près d’un million d’emplois par an pour stabiliser et résorber progressivement le chômage dans le pays.


Voila! il faut eviter de faire cocorrico devant un chiffre de croissance du pib avant d'analyser son origine. Laughing

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
KapMajid
Adjudant
Adjudant


messages : 392
Inscrit le : 03/08/2013
Localisation : Canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 27 Juil 2016 - 19:58

Bssahatkom le drop du oil ojd ! J'espère que nos analystes (qui se prennent pour des golden boys au passage) puissent faire un bon hedging ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 19:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 21Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: