Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1176
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 31 Aoû 2016 - 0:29

RT a écrit:
Dounia Parc : comment ce qui devait devenir «le Parc Monceau» d'Alger est devenue un terrain vague

Au milieu des années 2000, le gouvernement Algérien souhaitait doter sa capitale d'un grand parc urbain, un projet plutôt ambitieux. Mais les difficultés financières de l'entreprise émiratie chargée de le mener à bien en ont eu raison.

Le 25 août dernier, le ministre algérien de l’Aménagement du territoire et du Tourisme, Abdelouahab Nouri, a lancé un véritable pavé dans la mare, en déplorant que 64 hectares du Dounia Parc d'Alger avaient été attribués illégalement et clandestinement. Sur un total de 96 attributions, 40 concerneraient des fast-foods ou des restaurants, selon le ministre algérien. «Quarante fast-foods, vous imaginez ! Ils n’ont pas de permis de construire et on leur a permis de lancer les travaux», a-t-il déclaré.

Cet épisode n'est qu'un énième soubresaut d'une histoire qui dure depuis près de 10 ans.
Un projet ambitieux signé entre le gouvernement algérien et un groupe émirati

Le plan d’aménagement du Dounia parc a été rendu public officiellement en septembre 2008 par le ministère algérien de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, principal porteur du projet, et le groupe Emirati International Investment Company (EIIC) qui a présenté ce projet sur maquette en 2007.

Ses promoteurs sont partis d'un double constat, environnemental et social : d'abord, Alger est l'une des capitales les moins vertes du monde. Par comparaison, la ville est dix fois moins verte que Rabat, au Maroc, et neuf fois moins que Tunis. De plus, les Algérois seraient trop repliés sur leurs propres quartiers : ce parc ambitionnait donc de rajouter de la verdure et du lien social dans une capitale qui en manquerait cruellement.

L'entreprise Emiratie était particulièrement ambitieuse. Selon le journal algérien El Watan, ce projet prévoyait de consacrer plus de 70% de la superficie globale au côté «parc» (aires de jeux, terrains de sport, jardins botaniques, forêts...) et 30% à construire, notamment, un parking de 8 000 places, 500 chambres d’hôtel, un amphithéâtre de 5 000 places, 13 000 logements de standing, des commerces, une tour de 47 étages et même... un hôpital !
La construction du nouveau parc au point mort

8 ans après, le média Tout Sur l'Algérie s'est rendu sur place et décrit, dans un article paru le 29 août, l'envers du décor. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on est loin de la mini-ville écologique que promettait le promoteur.

Le Dounia parc se résume aujourd'hui à de vastes terrains vagues, quelques chemins de terre et un lac artificiel, qui attend toujours ses premiers baigneurs.

Pourquoi le terrain prévu n'a-t-il jamais été aménagé ? Plusieurs raisons à cela, notamment liées à la société émiratie chargée de faire sortir le projet de terre. Après plusieurs crises internes au sein de la direction du groupe EIIC, la crise financière a fini par aggraver la situation économique de l'entreprise. Simultanément, le gouvernement algérien ne s'est jamais vraiment saisi du problème, délaissant peu à peu son ambitieux projet de parc.

Aujourd'hui, Dounia parc est une zone livrée à l'anarchie et à l'appétit gargantuesque des promoteurs immobiliers.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 697
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 2 Sep 2016 - 11:13

Citation :
Déclarations économiques de Sellal : entre approximations et démagogie



Tout va bien, semble dire Abdelmalek Sellal. Pour son premier discours économique de la rentrée, le Premier ministre a égrainé une série de chiffres censés démontrer la bonne santé de l’économie algérienne « malgré l’effondrement du marché pétrolier. » Seulement, au fil de son exposé, Sellal omet d’apporter des précisions et fait preuve de démagogie dans la présentation des chiffres.
PIB : une évolution en trompe-l’œil

La croissance économique devrait se situer à près de 3,5% en 2016, avant d’atteindre 3,9% en 2017, selon le Premier ministre. Il impute cette performance à « un renforcement de la production nationale, notamment dans le secteur industriel ». Ce qui est faux.

En effet, les dernières tendances démontrent un ralentissement de la croissance hors-hydrocarbures, selon les chiffres officiels de l’Office national des statistiques (ONS). Ainsi, l’évolution positive du PIB est essentiellement due à une reprise du secteur pétrolier, précise la même source.

« Pour la première fois depuis 2006 on enregistre une croissance positive en 2015 dans le secteur des hydrocarbures et un recul de la croissance hors hydrocarbures », note l’ONS dans un document daté du 28 août.

« Cette décélération de la croissance hors hydrocarbures est associée à une baisse du PIB en valeurs courantes. Ainsi le PIB nominal passe de 17.242,5 milliards de dinars en 2014 à 16 591,9 milliards de dinars en 2015, soit une baisse en valeurs courantes de 3,8% », ajoute l’ONS.

Par ailleurs, cette prévision optimiste du Premier ministre est en contradiction avec les données du FMI, qui table sur un ralentissement de l’activité en Algérie.

Surtout, Abdelmalek Sellal avance les données du PIB en valeur (ne prenant pas en compte la hausse des prix). De 17.677 milliards en 2016, cet indicateur passerait à 22.000 milliards en 2019, selon le Premier ministre. Or les chiffres en dinars, bien que positifs, sont trompeurs : la valeur de la monnaie algérienne est en constante baisse par rapport au dollar américain. Le taux de change joue donc en faveur du PIB algérien exprimé en valeur et en dinar. Mais si les chiffres sont exprimés en dollar, le PIB s’affiche en baisse.

De plus le secteur des hydrocarbures représente une part importante, soit près du tiers de la richesse créée en Algérie. Les variations du prix du baril font que le PIB du pays sera plus ou moins important d’une année sur l’autre, dépendant des cours du brut.
Réserves de change : un calcul hasardeux

Par ailleurs, le Premier ministre assure que les réserves de change de l’Algérie ne baisseront pas en-deçà des 100 milliards de dollars à l’horizon 2019. Une affirmation pour le moins surprenante. En effet, le niveau des réserves de change est tributaire du solde global de la balance des paiements (balance commerciale + services). Or, cette dernière est largement déficitaire de plusieurs années, malgré un niveau record des prix du pétrole.

De plus, le FMI et l’ensemble des économistes sérieux tablent sur une poursuite des déficits jusqu’à 2020. En 2015, l’Algérie a enregistré un déficit commercial de 13,71 milliards de dollars, sans compter la balance des services et autres éléments de la balance des paiements. Au premier semestre de l’année en cours, l’on comptabilise déjà un déficit commercial de 11 milliards de dollars.

En réalité, au rythme actuel, les réserves de change fondent à raison d’environ 20 milliards de dollars par an. À la fin 2016, ces fonds devraient se situer à un peu plus de 120 milliards de dollars. Avec des importations incompressibles et une production nationale encore loin d’être suffisante pour les réduire, l’équation de Sellal semble impossible à résoudre. À moins que ses prévisions se basent sur une forte remontée des cours du pétrole dès l’année prochaine. Il serait alors l’un des rares à faire un tel pari.
http://www.tsa-algerie.com/20160901/declarations-economiques-de-sellal-entre-approximations-demagogie/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1176
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 2 Sep 2016 - 16:28

On n'est jamais mieux servi que par ses propres trompettes

DALIA GHANEM-YAZBECK - The Cipher Brief a écrit:
Obstacles to ISIS Expansion


On September 21, 2014, a group of Algerian jihadists, named Jund El Khilafa (The soldiers of the Caliphate) kidnapped Hervé Gourdel, a 55-year-old French nature guide, in Djurdjura National Park in northern Algeria. Jund El Khilafa’s leader, Khaled Abu-Suleiman, had pledged allegiance to ISIS earlier that month, and three days after Gourdel’s abduction, the group published a video of his decapitation, stating that their act was in retaliation for France’s involvement in the war against ISIS in Iraq. Two months later, in November 2014, ISIS leader Abu Bakr El Baghdadi accepted Jund El Khilafa into his fold and officially announced, through an audio message, the creation of wilayat el Djazair, ISIS’ province in Algeria.

Faithful to its famous slogan, baqiya wa tatamaded (remaining and expanding), the Islamic State (ISIS) prioritizes expansion to new territories. One of the reasons that ISIS has targeted Algeria is due to the fact that the country has served as an important U.S. and European ally in the fight against terror in North Africa since 9/11. In addition, Algeria has a history of jihadism; hence, the group thought it would be an easy-access and easy-recruitment base.

Yet, ISIS seems unable to gain a foothold in Algeria. The only attack that the group perpetrated is the killing of Hervé Gourdel. Since then, Jund El Khilafa has published propaganda videos in which they have exaggerated their capacities. ISIS’ Algerian branch does not have the manpower or resources to represent a serious threat to the country. In fact, ISIS’ stagnation in Algeria can be attributed to the country’s high level of security, its competition with Al Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM), and the trauma of the black decade in the 1990s that remains fresh in the memory of the Algerian people.

A key reason for ISIS failing to make progress in Algeria is due to Algeria’s tough, modern, and experienced security forces that have acquired substantial counterterrorism capabilities during their decade-long fight against jihadist groups (1991-2001). This period came to be known as Algeria’s civil war or the “black decade.” During the war, the Algerian military (PNA) faced threats from various jihadi organizations, including the Islamic Armed Movement (MIA), the Movement for an Islamic State (MEI), the Islamic League for Da’awa and Jihad (LIDD), the Islamic Salvation Army (AIS), and the Armed Islamic Group (GIA). As the most formidable group, the GIA “liberated” entire villages, and subsequently applied Sharia law and acted as a “parallel-state,” where it served as the provider of justice, administration, social services, tax collection, and protection. Algerian security forces fought back and eventually retook control of the “liberated areas.”  

Today, Algerian security forces have been able to keep the number of Algerians traveling to Iraq and Syria relatively low and have also worked to confine local jihadists – that are believed to number around 1,000 – in specific regions, such as the northeastern mountainous region of Kabylie and areas bordering Libya and Mali. When, for instance, Jund El Khilafa announced the execution of Hervé Gourdel, the Algerian military killed the emir of the group, Abdelmalek Gouri, and two of his lieutenants two months after the death of the hostage. Less than 5 months later, Gouri’s successor, Bachir Kherza, was killed with 25 of his men in a military operation in Bouira. The PNA was able to keep a tight control over jihadist groups, nip the group in the bud, and prevent it from structuring itself in the country.

In addition, Algerian authorities closed their borders with six of their neighbors (except Tunisia),  and the military has beefed up security on its borders that stretch over 6,385 km. They have been relatively successful in securing them with the exception of the attack of the gas facility in Tiguentourine in January 2013. The PNA regularly conducts operations to stop jihadists from leaving the country or fighters from entering, as well as to stop drug and arm traffickers and smugglers in the most sensitive places in the South (Ain Amenas and Djanet) or in the East and Southeast (Tébessa and El Oued). Because of the recent setbacks ISIS is experiencing in Libya, Algerian authorities have intensified their operations along their Eastern borders, as it is believed that ISIS may be attempting to send fighters from Libya to Algeria.

ISIS gains in Algeria have also been impeded by its rivalry with AQIM, a well-established Salafi-jihadist organization that has been active in the country for more than a decade, has developed an extensive network, and has shown a high level of adaptation and resilience. On several occasions, AQIM has rejected ISIS and its call for all jihadists to swear allegiance to Al Baghdadi. In an official statement released on July 15, 2014, AQIM reaffirmed its allegiance to al Qaeda leader Ayman al Zawahiri. Even Mokhtar Bel Mokhtar, a jihadi leader who defected from AQIM to establish his own organization, remained faithful to Zawahiri and refused to pledge allegiance to Baghdadi.

On the ground, AQIM’s capacities are far more dangerous than ISIS. The group has been able to extend from his northern front to the Sahel and since its inception in 2007, has perpetrated more than 600 attacks against Algerian targets, ranging from guerilla-style raids, bombs, ambushes, and kidnappings.

The mass trauma of the black decade and a young generation that seems harder to lure and more attracted to Daawa salafiya (quietist Salafism) poses another obstacle for ISIS in Algeria. With the past experience of a civil war in mind, the population seems less likely to support groups, such as ISIS, as had occurred with the GIA in the 1990s. Additionally, the makeup of the Algerian population is 99 percent Sunni, making it difficult for ISIS to play on the sensitive spot of the Sunni-Shia divide.

In short, ISIS’ capacities in Algeria appear quite limited as the group lacks the resources and following to conduct numerous, or large-scale attacks. As explained by a high-ranking member in the Algiers police, “The risk from ISIS remains low in our country, so low that I think using the word ‘threat’ is an exaggeration. The plots that we managed to deter were not going to lead to any prominent attack,” he continued. “But that does not mean that we do not take it seriously, it only means that we are confident because we have the power to crash them.”

Yet risks still do exist. It should be noted that various AQIM members and factions, including the El Ghuraba brigade and Katibet El Ansar, released audio messages detailing their defections from AQIM and pledges to ISIS. These releases are aimed at creating the illusion that AQIM fighters were defecting in blocs and that the ISIS ranks were more important and powerful.

While ISIS may not currently have the resources to pull off a large-scale attack in Algeria, the country’s security forces must remain on high alert, as ISIS members are more likely to find easy targets and attempt a low scale/high impact attack like the one against French national Hervé Gourdel.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
sergent
sergent


messages : 221
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 4 Sep 2016 - 14:22

Citation :


Le gaz de schiste américain vient concurrencer le gaz algérien en Europe
Soyez le premier à commenter!


Les experts doutent encore de la rentabilité d’une telle opération d’exportation par bateau dans un contexte marqué par la baisse des prix du gaz qui sont indexés aux cours pétroliers.

Le gaz de schiste américain arrive en Europe. Il atteindrait la France dès cet été. « La prochaine livraison pourrait être pour la France dans moins de deux mois », rapporte le site Francetvinfo qui précise que « EDF a signé un contrat de 50 cargos de gaz américain, du gaz de schiste extrait aux États-Unis ».

Après le boom du gaz de schiste de la fin des années 2000, les USA comptent exporter jusqu'à 60 millions de tonnes de gaz par an d'ici à 2020. Invraisemblables, il y a quelques temps les livraisons de gaz américains sont arrivées au Brésil avant d’atteindre l’Europe, il y a deux semaines, avec une première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) américain livrée au groupe pétrolier et gazier portugais Galp Energia.

Les experts doutent encore de la rentabilité d’une telle opération d’exportation par bateau dans un contexte marqué par la baisse des prix du gaz qui sont indexés aux cours pétroliers. « Il faut que ces exportations soient rentables, ce qui n'est pas évident avec des coûts élevés et des prix actuellement au plus bas », estime le directeur de la revue « Pétrole et Gaz arabes », Francis Perrin.

Dans un entretien accordé au journal français Le Parisien, M. Perrain juge que ces opérations d’exportation requièrent une infrastructure lourde et des investissements colossaux. « Il faut construire au point de départ des usines de liquéfaction pour refroidir le gaz à des températures inférieures à - 160 °C, afin de le rendre liquide, puis louer ou développer des flottes de méthaniers pour le transport. Des bateaux qui peuvent dépasser 300 m de long pour 50 m de large ! Et enfin bâtir à l'arrivée de nouvelles usines de regazéification. Cela prend du temps », explique-t-il.

Quoi qu’il en soit, l’arrivée du gaz américain sur le marché européen est une réalité tangible surtout lorsqu’on sait que des travaux sont en cours sur le terminal de Dunkerque dans le Nord qui s’apprête à recevoir une première cargaison de gaz de schiste américain.

Pression sur le gaz algérien
Ainsi, après avoir tourné le dos au gaz algérien à la fin des années 2000, les américains viennent bousculer l’Algérie sur son marché traditionnel. L’Union européenne, principal client de l’Algérie a beau affirmer que l’Algérie est un « partenaire stratégique » en la matière, elle ne cesse de diversifier ses sources d’approvisionnement pour s’affranchir de sa dépendance notamment envers le gaz russe.

Le transport par canalisation demeure, certes, le moyen le plus fiable, mais l’arrivée du gaz américain sur le marché européen risque de mettre encore plus de pression sur l’Algérie qui a déjà perdu ses parts de marché en Europe au profit du Qatar et de la Russie au moment où elle compte augmenter ses livraisons en direction du vieux continent.

L’Algérie espère augmenter de 15% ses exportations pour atteindre les 50 milliards de mètre cubes cette année, contre 45 milliards en 2015.

http://www.maghrebemergent.info/energie/hydrocarbures/58848-le-gaz-de-schiste-americain-vient-concurrencer-le-gaz-algerien-en-europe.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 697
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 5 Sep 2016 - 9:06

Voilà comment l'Algérie compte passer l'année 2017 :

Citation :
Avant-projet de Loi de Finances 2017 : une batterie de mesures fiscales et de nouvelles taxes

L’avant-projet de Loi de Finances pour 2017, qui devrait être soumis au gouvernement cette semaine, contient une série de mesures fiscales visant à renforcer le budget et/ou encourager certains secteurs d’activités, selon les détails du texte obtenus par TSA.
Nouvelle hausse des taxes, le taux de TVA augmente de 2 points

Le gouvernement compte instaurer une nouvelle hausse des taxes en 2017. C’est le cas de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dont les taux seront relevés de 2 points de pourcentage : ils passeront de 17% à 19% pour le taux plein et de 7% à 9% pour le taux réduit. Ces nouvelles recettes devraient être affectées aux Collectivités locales afin d’améliorer leur situation financière.

Par ailleurs, la Taxe intérieure sur la consommation sera étendue et relevée pour certains produits dits « de luxe ». Déjà augmentée en 2016, la TIC concerne notamment les véhicules de grosses cylindrées, les fruits exotiques, le saumon et le caviar. En plus d’une hausse des taux, d’autres produits devraient donc être soumis à cette TIC.

Dans le même ordre d’idée, la TIC sur les tabacs sera également rehaussée. Elle concernera la partie fixe de la taxe, avec une augmentation de près de 100% pour les tabacs blancs et de 60% pour les tabacs bruns.
Taxation du marché des véhicules d’occasion et de la location de logements

Le gouvernement envisage de mettre en place une taxation des marges sur les opérations de vente et livraison de biens meubles d’occasion. Cela concernera notamment le marché des véhicules d’occasion. Le but est d’organiser ce segment, en réduisant le marché particulier, tout en assurant de nouvelles recettes pour l’État.

Par ailleurs, la location des habitations individuelles sera soumise à un nouveau taux de 10% d’imposition sur le revenu global (IRG).

Dans le même temps, les plus-values sur les cessions d’immeubles bâtis se verront imposées à hauteur de 5% (IRG) libératoire d’impôt. Ce prélèvement pourra néanmoins faire l’objet d’abattements (jusqu’à 100%) selon la durée de conservation du bien.
Les produits étrangers indirectement ciblés, mais…

Autre mesure fiscale : les contrats de production et de diffusion de publicité faite au profit des produits non fabriqués localement feront l’objet d’une taxe spécifique, selon nos informations. Cela dit, l’Algérie devrait modifier un article de la Loi de finances pour 2016 sur la TIC. En effet, le gouvernement devra se conformer avec les accords signés par l’Algérie avec l’Union européenne, notamment en ce qui concerne le respect de la non discrimination entre les produits importés et ceux produits localement.

Taxe sur les produits énergivores

Par ailleurs, le gouvernement mise sur une réduction de la consommation d’énergie, avec l’instauration d’une taxe spécifique intitulée « taxe d’efficacité énergétique». Son taux variera entre 30% et 60% selon la classification. Elle sera applicable aux produits importés ou fabriqués localement, fonctionnant à l’électricité, au gaz et aux produits pétroliers.

Cette taxe bénéficiera à hauteur de 90% au budget de l’État. Les 10% restants seront reversés au profit du fond national de maîtrise de l’énergie et pour les énergies renouvelables et de la cogénération, a-t-on appris.
Volonté d’encourager l’industrie automobile

Enfin, le gouvernement veut booster l’investissement dans la filière automobile. Ainsi l’avantage fiscal accordé au profit des sociétés de production de véhicules industriels, à l’importation de parties, accessoires et composant qui font partie des collections destinées aux industries de montage ou celles dites CKD, sera étendu à l’ensemble des sociétés de production activant dans le domaine de l’assemblage et du montage agréées par le ministère l’Industrie et des Mines. Comprendre : toutes les entreprises dans le secteur de la construction automobile bénéficieront des mêmes avantages.

Dans le même ordre d’idée, l’avantage temporaire applicable actuellement depuis le 1er  janvier  2015 pour une durée de trois  ans, devrait être remplacé par un avantage permanent pour les acteurs du secteur.
http://www.tsa-algerie.com/20160904/projet-de-loi-de-finances-2017-batterie-de-mesures-fiscales-de-nouvelles-taxes/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1176
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 6 Sep 2016 - 18:03

Louise Dimitrakis - Mondafrique a écrit:
Le régime algérien gagné par le sentiment anti français

Malgré un rapprochement certain entre Paris et Alger sous la présidence de Hollande, les relations se dégradent de plus en plus

La France n’est plus cette amie que l’on dorlote et chérit comme ce fut le cas pendant des années en Algérie. Depuis bientôt une année, un véritable ressentiment anti-français s’est emparé de plusieurs hauts responsables algériens. Positions favorables au voisin ennemi Marocain, coups bas dans les coulisses contre la diplomatie algérienne, fauteurs de troubles et violences en Libye, soutien tacite à certains anciens hauts responsables du DRS dégagés par le clan Présidentiel, les griefs retenus contre Paris sont nombreux à Alger.

La coopération militaire sur la touche

Mais certaines figures du régime incarnent encore davantage ce ressentiment anti-français. Des figures qui tentent à tout prix de privilégier les partenariats avec d’autres puissances mondiales pour porter préjudice aux intérêts de la France si détestée. Aujourd’hui, le plus puissant de ces dirigeants algériens est certainement Ahmed Gaïd Salah, le général-major qui dirige l’armée algérienne. Le vieux général affiche clairement son hostilité à la France et bloque, en ce moment, de nombreux dossiers de la coopération militaire algéro-française.

Du côté français, la déception est perceptible et le vieux général met Paris sur la touche dans plusieurs affaires jugées prioritaires, notamment la question libyenne où le général Gaid Salah est à la tête de ce mouvement de généraux algériens qui ne veulent d’aucune collaboration avec la France qu’ils soupçonnent de vouloir toucher à la stabilité de l’Algérie.

Paris, mis au ban

Et il n’y a pas que les dirigeants militaires qui se méfient de la France. Au palais d’El-Mouradia, le directeur du cabinet de la Présidence, Ahmed Ouyahia, l’un des potentiels successeurs d’Abdelaziz Bouteflika, verse lui aussi dans le sentiment anti-français et fait tout un lobbying pour désavantager la France dans sa course pour préserver ses intérêts en Algérie. Ahmed Ouyahia sent clairement que le lobby français à Alger ne le soutiendra pas s’il brigue la succession de Bouteflika. Il se venge donc et tente de peser sur les décisions qui risquent d’être favorables aux Français. Ahmed Ouyahia a été, d’ailleurs, l’un des meneurs de la campagne hostile à Manuel Valls lorsque ce dernier a diffusé un Tweet où il montre un Abdelaziz Bouteflika malade et dans un état chétif.

Chakib Khelil, l’ancien ministre de l’Energie, n’occupe plus aucune fonction officielle. Mais son influence sur le sérail algérien est très déterminante notamment depuis son retour de son exil américain. Khelil a été à l’avant-garde de la lutte contre la présence des compagnies pétrolières françaises au sud du pays. Il est le pourfendeur en chef de Total, le géant français qui a tout tenté pour imposer à l’Algérie l’exploitation du gaz de schiste. Ses sorties médiatiques contre les intérêts français se multiplient ces dernières semaines. Et son retour a désespéré Total laquelle a compris qu’il ne lui restait qu’un seul recours pour obtenir gain de cause en Algérie : l’arbitrage international.

Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat et du logement, est l’autre ministre qui se bat contre les intérêts français. Il a joué un rôle déterminant pour fermer le grand marché algérien du BTP aux entreprises françaises. Il a fait un intense lobbying pour avantager les entreprises portugaises, espagnoles ou turques.

Le PDG de Sonatrach, première compagnie du pays, Amine Mazouzi assume aussi son ressentiment anti-français et n’apprécie guère les partenariats avec les opérateurs français. Dés son arrivée, il s’attaque à Technip, qui avait obtenu un juteux contrat en 2010 pour la rénovation de la raffinerie d’Alger. Et depuis, la collaboration de Sonatrach avec les entreprises françaises bat de l’aile.

La liste des dirigeants algériens hostiles à la France risque de s’allonger encore. Après une embellie de quelques années qui a débuté avec l’arrivée à l’Elysée de François Hollande, la France peine à se faire aimer au sein du sérail algérien.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2696
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 6 Sep 2016 - 18:42

ils peuvent avoir des "sentiments anti-français" officielement, ce sont des hypocrites. Ils tentent de créer une athmospère et allimentent les ressentiments pour cacher leur incompétence dans la gestion du pays. Alors qu'ils ont des comptes en banques blindés dans les banques françaises ainsi que des propriétés immobilières, et y envois leurs enfants y étudier ou dilapider l'argent du pays...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 6 Sep 2016 - 20:17

Hypocrisie, ils vont à Mama Fransa pour se faire soigner ou acheter de l'immobilier.
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4365
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 6 Sep 2016 - 20:35

+ 1 Kurssad. Des grands skyzo, ils envoient leur enfants dans les grandes écoles françaises, la maman et les filles viennent faire le shopping a Paris avec les petrodollards détournés, ils achètent a tour de bras des biens immobiliers sur Paris pour leurs proches . Les dirigeants algériens sont francophones et surtout francophiles, des militaires aux civils, la France coulent dans leurs veines.
Mais pour le petit peuple on sort le discours de victimisations anti-colonial par ces mêmes dirigeants. Ce discours perd tout son sens et le petit peuple y croit.

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 10 Sep 2016 - 6:18

Confirmation de la part de la Compagnie Leonardo:

Citation :

Leonardo-Finmeccanica and the Algerian Ministry of National Defence to establish a joint company to manufacture helicopters

• The agreement foresees the production of three AgustaWestland light and medium helicopter types in Aïn Arnat, Algeria, for various uses including transport, medical evacuation, surveillance and control
 • The joint company will also provide after-sales services including repair and overhaul, training and the development of high technology capabilities in fields of aeronautical material production 

Rome, 09 September 2016 – Leonardo-Finmeccanica announced today that an industrial and
trade partnership agreement was signed with the Algerian Ministry of National Defence on August
11th.
The agreement foresees the establishment of a joint company to produce light and medium weight
category helicopters at an industrial site in Aïn Arnat. After the completion of the facility and during
the early years of activity, the joint company aims to manufacture three different AgustaWestland
helicopter types for various uses including transport, medical evacuation, surveillance and control.
The joint company will also benefit from a local and international distribution network and aftersales
services including a range of repair and overhaul capabilities and training solutions for the
Algerian Ministry of National Defence and other customers. The industrial programme will also
support the development of high technology capabilities in the field of aeronautical material
production. 

http://www.leonardocompany.com/documents/63265270/79114603/ComLDO_Algeria_09_09_2016_ENG.pdf?download_file
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17014
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 11 Sep 2016 - 21:31

Citation :
Le Comité paralympique enquête sur un éventuel boycott de l'Algérie face à Israël


AFP 11/09/2016


Le Comité paralympique international (IPC) enquête sur l'absence de l'Algérie lors d'un match face à Israël à Rio en goalball -un sport de ballon disputé par des déficients visuels-, s'interrogeant sur un éventuel boycott pour des raisons politiques.

L'équipe algérienne féminine ne s'est pas présentée lors de ses matches face aux Etats-Unis vendredi et Israël samedi et a invoqué des difficultés de correspondances aériennes pour rejoindre Rio. Mais plusieurs médias israéliens parlent d'un boycott, après un premier incident en judo lors des JO de Rio où un judoka égyptien avait refusé de serrer la main à son adversaire israélien après sa défaite.

L'IPC explique dans un communiqué diffusé dimanche "continuer à enquêter sur la raison pour laquelle les cinq joueurs et les deux entraîneurs de l'équipe algérienne ont eu tant de mal à arriver à Rio alors que plus de 4300 athlètes sont arrivés à temps pour ces Jeux".
"Si au cours de l'enquête nous arrivons à la conclusion qu'il y a autre chose que de la malchance ou des difficultés de transport (pour expliquer cette absence), l'IPC sera en mesure de prendre les décisions qui s'imposent", prévient l'instance. Les manifestations politiques sont interdites lors des jeux Olympiques et paralympiques.

Un porte-parole de la délégation algérienne a assuré dimanche qu'il n'y avait rien de politique, se disant "étonné" par ces accusations.
"Je me demande bien pourquoi l'équipe boycotterait des Jeux paralympiques qu'elle a préparés si durement et pour lesquels l'Algérie a dépensé tant d'argent", a souligné un porte-parole.
Il a expliqué l'absence des Algériennes par un problème de correspondance à l'aéroport de Rome.

http://www.lorientlejour.com/article/1006770/le-comite-paralympique-enquete-sur-un-eventuel-boycott-de-lalgerie-face-a-israel.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 1:01

Voila, ce qu'attends les généraux Algériens.

Citation :
Au Venezuela, l'armée chargée de remplir les rayons des supermarchés

Un général chargé des haricots, un autre du papier toilette ou des produits laitiers : des hauts gradés reçoivent pour mission de résoudre la pénurie chronique de produits de base.

http://www.liberation.fr/planete/2016/09/11/au-venezuela-l-armee-chargee-de-remplir-les-rayons-des-supermarches_1493360
Revenir en haut Aller en bas
@Winners
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 476
Inscrit le : 22/03/2014
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 1:07

Kurssad a écrit:
Voila, ce qu'attends les généraux Algériens.

Citation :
Au Venezuela, l'armée chargée de remplir les rayons des supermarchés

Un général chargé des haricots, un autre du papier toilette ou des produits laitiers : des hauts gradés reçoivent pour mission de résoudre la pénurie chronique de produits de base.

http://www.liberation.fr/planete/2016/09/11/au-venezuela-l-armee-chargee-de-remplir-les-rayons-des-supermarches_1493360
En Algérie c'est déjà le cas, les généraux ont chacun son propre segment d'activité et que personne d'autre ne doit toucher.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3780
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 1:39

Kurssad a écrit:
Voila, ce qu'attends les généraux Algériens.

Citation :
Au Venezuela, l'armée chargée de remplir les rayons des supermarchés

Un général chargé des haricots, un autre du papier toilette ou des produits laitiers : des hauts gradés reçoivent pour mission de résoudre la pénurie chronique de produits de base.

http://www.liberation.fr/planete/2016/09/11/au-venezuela-l-armee-chargee-de-remplir-les-rayons-des-supermarches_1493360

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3159
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 1:42

J'entendu dans un cafe que parmi les raisons de la baisse des prix des moutons cette fin de semaine, l'impossibilité pour des contrebandiers de faire passer les moutons depuis le maroc vers l'algerie, ils ont dû se rabattre sur le marché national au bonheur du citoyen.

Je sais pas si un algerien peut nous confirmer ces dires!
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 3:15

Tous dépend de l'endroit ou on réside Fox-One car dans Alger ou autre grande ville c'est toujours des prix cher,mais ces vrai que cette année il y a quand même une baisse de prix,l'année dernière c'était autour des 40.000Dinars et cette année plus vers les 30.000 à l'exterieur des grandes villes bien sûr. Ensuite je pense plus qu'il y a une augmentation d'éleveur que la contre bande qui a influancé sur le prix
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4885
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 11:04

40000 dinar c est l'équivalent de 4000 dh c est trop cher avec un smig moindre que le Maroc je me demande comment vous faites pour vous procurer le mouton

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 738
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 12 Sep 2016 - 18:53

FLN/ Saâdani plus que jamais dans l’œil du cyclone

Citation :
Amar Saâdani est de nouveau sur la sellette. Le secrétaire général du FLN est cerné de toute part et tout porte à croire qu’il est lâché de partout, y compris de la part des hautes sphères du pouvoir.

Un communiqué, signé par une centaine de hauts cadres du FLN, dont des députés et des membres du Comité central, a été rendu public samedi matin. Il demande aux militants «sincères de barrer la route à l’actuelle direction du parti que dirige Amar Saâdani.

Le procédé n’est pas nouveau. Mais c’est pour la première fois depuis que l’opposition au SG du FLN s’exprime ouvertement et que des noms des signataires sont mentionnés dans un communiqué. On y trouve, en plus des militants de base, des parlementaires, des membres du Comité central et surtout d’anciens moudjahidines. Du “beau monde” que réunit une seule ambition : changer la tête du FLN.

Pour ne rien arranger à la situation de Saadani, l’initiative d’anciens combattants va poursuivre après l’aïd. C’est ce que confirme Zohra Drif-Bitat, l’une des signataires de l’appel du mois d’août dernier. « Nous restons toujours mobilisés pour le même objectif. Il y a eu la période des vacances, notre initiative sera relancée après l’Aïd », affirme l’ancienne vice-présidente du Conseil de la nation au site TSA.

Les opposants à Saâdani sont allés jusqu’à appeler à la rescousse Abdelkader Hadjar. L’ambassadeur d’Algérie à Tunis est connu, en effet, pour ses nombreuses implications dans les révolutions de palais connues par son parti. Il était parmi les responsables les plus en vue lors de la mise à l’écart de Ali Benflis de la tête du FLN en 2004. Et malgré l’éloignement géographique et ses responsabilités qui lui imposent d’observer un silence total sur des questions politiques, Hadjar a toujours œuvré en coulisses lorsqu’on le sollicite pour un coup de force.

Pour l’instant, il faut patienter que l’aïd passe. C’est probablement la dernière «trêve» pour Saâdani –qui se trouve en Arabie saoudite- à la tête du FLN lui qui entame son… quatrième mois de « congé».

Essaïd Wakli

http://www.algerie-focus.com/2016/09/politiquenouveaux-tirs-croises-saadani/
Revenir en haut Aller en bas
badr le patriotique
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 440
Inscrit le : 29/11/2013
Localisation : casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 13 Sep 2016 - 12:34

mourad27 a écrit:
40000 dinar c est l'équivalent de 4000 dh  c est trop cher avec un smig moindre que le Maroc je me demande comment vous faites  pour vous procurer le mouton

Au Maroc il y a moins d habitants qu en Algérie mais en 2015 on a consumé presque le double des mouton

. a écrit:
Plus de 5 millions de moutons seront sacrifiés au Maroc pour l’Aid Al Adha cette année, en Algérie c’est plus de 3 millions de moutons, alors qu’en Tunisie c’est un peu plus de 1 million de moutons sont prévus pour le sacrifice de l’Aid de cette année.

En Tunisie les prix varient entre 400 et 700 dinars, 60.000 à 80.000 dinars en Algérie et au Maroc entre 5.000 et 9.000 dirhams. (ici ils ont abusé avec les prix

http://directinfo.webmanagercenter.com/2015/09/23/aid-al-adha-2015-maghreb-10-millions-de-moutons-sacrifies/

_________________
si vous me voyez faire des fautes grammaticales ne me dévorez pas
j'ai appris le Français depuis peu

et toujours


                                ALLAH

AL WATAN                                                AL MALIK
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1176
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 14 Sep 2016 - 16:45

Ecofin a écrit:

Algérie: la règle 51/49 régissant l’investissement étranger ne concernera plus les banques



La règle 51/49% régissant l’investissement étranger avec un partenaire local en Algérie ne devrait plus s’appliquer aux banques, selon une information rapportée le 14 septembre par le quotidien algérien L’Expression qui se réfère au projet de la loi de finances pour l’exercice 2017.

«La règle des 51/49%, qui a fait couler beaucoup d'encre et qui, tout le temps, a été présentée comme un outil juridique de protection de l'économie nationale, sera révisée dans le cadre de la LF 2017 pour être désormais plus flexible et permettre d'attirer davantage d'investisseurs, notamment dans le secteur bancaire», souligne le journal.

La loi de finances 2017 prévoit de revoir à la hausse la participation des investisseurs étrangers dans les banques jusqu’à 66% contre un seuil maximum de 49% actuellement, a-t-on ajouté de même source.

Cette mesure vise, selon ses promoteurs, à attirer des capitaux étrangers en Algérie et à moderniser le secteur bancaire local. Elle intervient dans un contexte marqué par la baisse des recettes de l’Etat consécutive à la chute des cours des hydrocarbures.

La règle 51/49% régissant l’investissement étranger, qui avait été adoptée au moment de la crise financière mondiale de 2008, est de plus en plus considérée par les opérateurs économiques algériens et les partenaires économiques du pays comme un frein aux investissements étrangers, même dans le secteur des hydrocarbures.

Pour mémoire, en juin 2014, le ministre de algérien de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb avait expliqué que la règle 51/49 « est appelée à disparaître en 2020, année de l'entrée en vigueur de la disparition des barrières tarifaires et l'établissement de la zone de libre-échange, conformément à l'Accord d'association avec l'Union européenne ». Le Premier ministre algérien avait également évoqué un délai de grâce de 4 à 5 ans avant de revoir la règle 51/49 dans le cadre des négociations pour le processus d’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4885
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 17 Sep 2016 - 12:14

Citation :
Viol collectif en plein Champ-de-Mars



Une jeune fille a été victime d'un viol collectif le week-end dernier au Champ-de-Mars, à Paris. Ses trois agresseurs ont été interpellés le lendemain des faits.

Son calvaire a pris fin grâce à l’intervention de joggeurs. Une jeune fille de 18 ans a été, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, victime d’un viol collectif, en plein cœur du Champ-de-Mars, dans le VIIe arrondissement, révèle «Le Parisien».

Deux jours avant, la jeune fille, «chassée» du domicile de sa mère en Seine-et-Marne après un différend familial, avait rencontré sur Facebook un jeune homme. «Ils ont entamé une correspondance amicale. Il lui a donné rendez-vous dans la journée de dimanche à Barbes. Ils ont finalement "fini la soirée sur le Champ-de-Mars" à "boire du coca, manger des fraises et des raisins", détaille le journal.

A ce moment-là, au niveau de l’avenue Charles Risler, ils ont été rejoint par deux complices, tendant un véritable piège à la jeune femme. Selon les premiers éléments de l’enquête, les agresseurs auraient «prémédité le viol en positionnant avant des couvertures dans le bosquet…».

"On te tue si tu ne viens pas faire la pute avec nous"

C’est un couple de Canadiens en plein jogging matinal qui, alerté par les cris, a appelé les secours et a vu trois homme s’enfuir. Frappée, bâillonnée et menacée de mort par ses violeurs, la jeune fille était «hébétée», «partiellement dénudée et en pleurs». Ses bourreaux lui auraient également dit : «On te tue si tu ne viens pas faire la pute avec nous».

Sur la scène de crime, les traces d’ADN étaient nombreuses. les enquêteurs disposaient aussi de photos, d’adresses, d’images de vidéosurveillance Ils ont rapidement retrouvé la traces des agresseurs. Toujours selon «Le Parisien», ces derniers ont été arrêtés le lendemain des faits, dans un hôtel du XVIIIe arrondissement. Agés de 17 ans et de nationalité algérienne, ils étaient sur le point de quitter Paris pour l’Allemagne où ils résident. Ils ont été placés en détention provisoire
..
http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Viol-collectif-en-plein-Champ-de-Mars-1069291#xtor=CS2-8

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1623
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 19 Sep 2016 - 18:14

Citation :
Infrastructures/ Le méga-projet du port de Cherchell compromis?

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, l’appelait le “projet du siècle”. Le futur port de Cherchell devait transformer l’économie nationale en offrant à l’Algérie une plateforme logistique de niveau international.

Le projet devait coûter  3,3 milliards de dollars. La Chine s’est engagée  à le financer par un crédit à long terme. Un premier accord a été   signé par deux compagnies chinoises, CSCEC (China state construction corporation) et CHEC (China harbour engineering company) pour la réalisation de l’infrastructure. Deux opérateurs algériens, les richissimes Réda Kouninef et Ali Haddad ont aussi pris des parts dans ce méga-projet. Jusque-là, tout se passait bien dans le meilleur des mondes.

Puis, coup de théâtre: il y a quelques semaines, la compagnie chinoise CHEC annonce aux autorités algériennes sa volonté de se retirer du projet, apprend-on de sources proches de cette compagnie. La CHEC s’est aperçu suite à une nouvelle étude qu’elle ne risquait pas d’engranger des bénéfices à hauteur de ses espérances. Selon nos sources, le groupe chinois n’est finalement pas convaincu par la rentabilité de ce projet et que les travaux étaient susceptibles de rencontrer de nombreux problèmes techniques en raison de la nature du site.

La décision de la compagnie chinoise a surpris les officiels algériens qui ont commencé à paniquer car le retrait d’un partenaire d’une telle envergure pouvait compromettre le devenir de ce méga-projet. Mais Ali Haddad est intervenu auprès du gouvernement pour leur proposer ses services. Le patron de l’ETRHB, le plus important groupe privé dans le secteur du BTP, s’est engagé à démarcher un partenaire international de référence pour réaliser le port de Cherchell. D’après nos sources, Ali Haddad serait même en contact avec des bailleurs de fonds saoudiens.

Ceci dit, pour l’heure, rien d’officiel n’a été décidé. En revanche, une source bancaire a confié, lundi, à Algérie-Focus que le projet a été ralenti en attendant que la Banque d’Algérie lance la formule du “project finance”, à savoir le financement des grands projets dont le coût est supérieur à la centaine de millions d’euros. Un vide juridique empêche l’entrée en vigueur d’une telle formule financière en Algérie. Toutes ces informations relancent plus que jamais le débat sur le devenir de ce grand projet dont le gouvernement nous dit si peu de choses…

http://www.algerie-focus.com/2016/09/doute-grandit-mega-projet-port-de-cherchellune-grande-societe-chinoise-se-retire-ali-haddad/
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
sergent
sergent


messages : 221
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 20 Sep 2016 - 12:24

Citation :


Le directeur général de l'entreprise nationale des arts graphiques (Enag) Hamidou Messaoudi a affirmé lundi à Alger que l'erreur survenue dans le livre de géographie de première année moyenne relevait d'une défaillance technique involontaire non d'un complot.

"L'erreur qui s'est glissée dans la page 65 du livre de géographie de première année moyenne relève d'une défaillance technique et non d'un complot", a soutenu le responsable dans une conférence de presse organisée par le ministère de l'Education nationale avec les parties en charge de la confection du manuel scolaire écartant "toute intervention occulte".

M. Messaoudi a expliqué que le groupe de travail qui a supervisé la confection du livre était composé d'enseignants et d'inspecteurs nationaux, réitérant ses excuses au peuple algérien et au peuple palestinien frère pour cette ellipse indélibérée de l'Etat de Palestine de la carte.

Il a expliqué que l'erreur a été commise au niveau de l'impression et que l'infographe a eu recours à une carte faisant mention à l'entité sioniste au lieu de reproduire faisant référence à l'Etat de Palestine.

Il n'y a pas eu de changement du nom de l'Etat de Palestine par celui d'Israël, a-t-il insisté. Cette erreur a été corrigée dans les 24 heures, a poursuivi le responsable précisant que la carte erronée de la page 65 a été remplacée par la bonne carte. L'opération de rectification a coûté 400.000 dinars à l'Enag qui relève du ministère de la culture.

Pour sa part, l'inspecteur général de l'éducation au ministère de l'éducation nationale Nedjadi Messeguem a mis en avant les risques découlant de l'impression sur les sites d'Internet assurant que l'erreur sur le livre de géographie était une défaillance technique. Il a annoncé que le ministère lancera une campagne en direction des élèves sur la dangerosité des messages passés a travers les réseaux sociaux ainsi que celle du recours au sites Internet pour leur recherches.

Concernant l'enquête ouverte par le ministère de l'éducation, il a fait savoir qu'elle suivait son cours et que le ministère mettra en place à l'avenir une commission pour le suivi de la confection des livres scolaires.

"L'anarchie" du parascolaire

Le livre parascolaire contenant une classification ethnique des Algériens ne concerne pas le ministère. Concernant le livre qui a procédé à une classification ethnique des Algériens, le même responsable a indiqué qu'il s'agissait d'un manuel "parascolaire édité par les éditions Houma. Le ministère de l'Education nationale n'était pas informé de l'édition de ce livre car elle relevait d'autres institutions".

Le marché du livre parascolaire demeure marquée par "l'anarchie", d'où la nécessité de promulguer un décret exécutif par les ministères de l'Education nationale et de la Culture, en vue d'organiser ce marché et de contrôler le livre parascolaire.

Au sujet de l'exploitation du document du referendum d'autodétermination sur la page 112 du manuel de l'éducation civile de la première année moyenne, l'inspecteur de l'éducation civile chargé de l'élaboration de ce manuel scolaire, Bensghir Smail a dit que "cet ordre chronologique intervient après que l'élève eut reçu des enseignements sur la fondation de l'Etat algérien, les sacrifices des martyrs et la création du gouvernement provisoire de la République Algérienne-GPRA" et n'était pas anodin.

"On ne peut pas isoler le sujet enseigné de son contexte", a-t-il estimé, soulignant que ce referendum était dans l'intérêt du GPRA et contre celui de la France", a-t-il dit.

S'agissant des erreurs contenues dans les cartes géographiques, notamment la non délimitation des frontières entre le Maroc et le Sahara Occidental et la division du Soudan toujours dans le livre de géographie de la 1re année moyenne, l'inspecteur chargé de l'élaboration de ce livre, Lakhdar Terrafi a indiqué que les lignes délimitant ces frontières ont été tracées mais elles étaient tellement fines qu'elles n'étaient pas visibles sur certains exemplaires".

Concernant certains textes relayées par certains réseaux sociaux dont certains poèmes dans le livre de littérature arabe et des illustrations sur le manuel de sciences naturelles qualifiées d'immorales, l'inspecteur de langue arabe chargé de l'élaboration du manuel de cette matière pour les élèves de 1re année moyenne, Mahfoud Kahouel a affirmé que près de 80% des textes contenus dans ce manuel sont tirés de livres écrits par des auteurs algériens.

L'inspecteur chargé de l'élaboration du livre de sciences naturelles de la 1ere année moyenne, Ali Hamidou a quant à lui dit que "l'enseignement de l'éducation sexuelle aux élèves à un jeune age "est une bonne chose et non le contraire", et qu'il était conforme à la loi d'orientation de l'éducation nationale.

http://www.lematindz.net/news/21813-leducation-nationale-explique-les-erreurs-contenues-dans-les-livres.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1623
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 20 Sep 2016 - 21:58

Citation :
Les indicateurs budgétaires s’enfoncent dans le rouge, le FRR légalement vidé

Le déficit réel du Trésor s’est établi, durant les 6 premiers mois de 2016, à près de 1 770 milliards de dinars, selon les chiffres du ministère des Finances, diffusés ce mardi 20 septembre via l’agence officielle. Ce niveau correspond à 70% du déficit prévisionnel pour l’ensemble de l’année en cours, selon la même source.

Le FRR légalement vidé, l’emprunt obligataire loin de suffire

Dans ce contexte, l’on apprend que l’emprunt obligataire interne de l’État visait effectivement à combler le déficit, contrairement au discours officiel qui affirmait que les sommes collectées allaient financer des projets. En effet, cet emprunt « a contribué à financer le déficit avec 317,62 milliards de dinars », soit 18% du déficit du Trésor, précise l’APS.

Dans les faits, l’essentiel de ce déficit semestriel a été financé par le Fonds de régulation des recettes (FRR). Avec un prélèvement de 1 333,84 milliards, l’épargne budgétaire a permis de combler près de 76% du déficit enregistré.

Sauf que le reliquat du FRR était de 2 072,5 milliards de dinars à fin 2015. Les prélèvements entre janvier et juin (1 333,84 milliards) ont donc ramené le montant du Fonds à 738,66 milliards de dinars. C’est déjà moins que le seuil légal minimum de 740 milliards de dinars. Théoriquement, le Fonds a donc été vidé, en attendant une modification de la loi pour faire baisser le seuil.

Des recettes faibles et en baisse, des dépenses toujours élevées

La Loi de finances pour 2016 (LF2016) prévoit un déficit de 2 542 milliards de dinars. Un niveau qui devrait être allègrement dépassé à ce rythme. En effet, fin juin 2016, le déficit réel du Trésor s’élevait à 1 768,98 milliards de dinars, soit déjà 70% du déficit annuel prévu.

En cause, des recettes budgétaires en baisse, légèrement en deçà des prévisions de la LF2016. L’ensemble des recettes budgétaires (fiscalités pétrolière et ordinaire cumulées) ont atteint le montant de 2 316 milliards de dinars durant le premier semestre de l’année en cours. Au total, la LF 2016 table sur des recettes de 4 747,43 milliards de dinars sur l’ensemble de 2016.

Dans le détail, l’on relève une baisse de 30% de la fiscalité pétrolière : entre janvier et juin 2016, l’État a collecté la somme de 883,13 milliards de dinars. En comparaison, la fiscalité pétrolière s’est établie, durant la même période de 2015, à 1 255 milliards de dinars. Une baisse de près d’un tiers en glissement annuel. Quant à la fiscalité ordinaire, elle s’est élevée, durant les 6 premiers mois de 2016, à 1 433,45 milliards de dinars. Une tendance haussière qui ne suffit pas pour autant à combler, ni même ralentir le déficit budgétaire.

En effet, les dépenses budgétaires restent particulièrement élevées, avec un niveau semestriel de 4 100 milliards de dinars. C’est plus de la moitié des prévisions sur l’ensemble de l’année. La LF 2016 indique un niveau prévisionnel de dépenses budgétaires de 7 984 milliards de dinars.

Plus précisément, les dépenses de fonctionnement de l’État se chiffrent à 2 527,76 milliards de dinars. Pour leur part les dépenses d’équipement ont atteint 1 572,52 milliards de dinars à la fin du semestre précédent, indique la même source.

http://www.tsa-algerie.com/20160920/indicateurs-budgetaires-senfoncent-rouge-frr-legalement-vide/
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 20 Sep 2016 - 22:13

Alger n'a plus les moyens pour finir son mur frontalier avec le Maroc...au lieu de 170 klm ... est à cause de son prix très élevé. .alger va se contenter de 4,5 klm seulement... en face le maroc a construit sa clôture de 140 klm.
Avoir un gros nez et des poches vides, c'est pas évident. ..
http://m.hespress.com/orbites/321523.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: