Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
AuteurMessage
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 22 Nov - 16:05

""Sellal exécute la feuille de route d’Abdelaziz Bouteflika a Ryadh.""

http://mondafrique.com/lalgerie-drague-pays-golfe/ a écrit:

L’Algérie drague les pays du Golfe


Après un bras de fer diplomatique avec les monarchies du Golfe notamment depuis le début du conflit syrien, l’Algérie revoit radicalement sa politique. Ce repositionnement s’explique par la crise financière qui plombe le pays! Il a donc plus que jamais besoin des sous des monarchies du Golfe pour éviter le recours au FMI aussi catastrophique que celui qui fut appliqué durant les années 90. A l’époque, le Club de Paris avait « déshabillé » une Algérie endettée jusqu’au cou.

Le vieux Président algérien est, certes, malade. Mais il demeure perspicace et dispose encore de plusieurs réseaux influents à Dubai, Ryadh et Doha.  Après un coup froid entre l’Algérie et l’Arabie Séoudite après l’intervention saoudienne au Yémen, un début de réconciliation a été entamé lors de la réunion extraordinaire de l’OPEP à la fin du mois de septembre dernier.
Les échanges s’intensifient, l’Algérie met en stand-by  son rapprochement stratégique avec l’Iran et promet de défendre les intérêts de l’Arabie Saoudite dans la région. Les Saoudiens affirment leur intention de reprendre l’Algérie dans leur viseur.

Echappée vers Ryadh

Le 15 novembre dernier, le Premier ministre Sellal algérien prend l’avion et s’envole vers Ryadh pour une visite officielle d’une importance stratégique. Cette visite intervient après plusieurs années d’une torpeur diplomatique entre les deux pays.  Sur place, Sellal dévoile toutes les bonnes intentions d’Alger : « Nous allons avec nos frères saoudiens vers des relations stratégiques qui nous permettent de préserver nos intérêts mutuels et de défendre l’islam dont certains veulent ternir l’image », a-t-il déclaré à ses homologues saoudiens en se félicitant des relations »fortes » entre l’Algérie et l’Arabie saoudite.

L’émissaire de Bouteflika fait même une étrange déclaration qui ne cessera de faire couler beaucoup d’encre : « Le peuple algérien fera barrage à tous ceux qui voudront attenter aux Lieux saints de l’Islam ». Comprendre : l’Algérie interviendra aux côtés de l’Arabie Saoudite si l’Iran entre en guerre contre la monarchie saoudienne. Une position étrange qui n’a jamais reflété l’attitude officielle du régime algérien ces dernières années. Ce dernier se méfiait énormément au wahhabisme saoudien et de ses réseaux au Maghreb. L’Algérie n’appréciait guère également le soutien indéfectible de l’Arabie Saoudite au rival marocain. Mais les temps ont changé et l’Algérie a besoin de nouvelles alliances pour s’en sortir de sa crise financière.

Sellal exécute la feuille de route d’Abdelaziz Bouteflika. A Ryadh, l’heure est à la danse du ventre. Le Premier ministre a enchaîné les entretiens avec le Prince héritier, Vice-Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, l’Emir Mohamed Ben Nayef Ben Abdelaziz, et avec le prince Mohamed ben Salmane ben Abdelaziz Al- Saoud, vice-prince héritier et ministre de la Défense saoudien, le ministre d’Etat aux affaires étrangères Nizar Ibn Oubaid Madani, le ministre du travail et du développement social Mofrij Al Hakabani, le ministre du Commerce et de l’investissement Madjid El Qassabi et le directeur du Fonds saoudien des investissement publics, Yasser Erramiane.

Les autorités saoudiennes apprécient la démarche et récompensent Bouteflika en sortant le chéquier.  En marge du forum des hommes d’affaires algéro-saoudiens, de nombreux investissements sont négociés. En tout et pour tout : pas moins de dix milliards de dollars seront investis par l’Arabie Saoudite en Algérie. Le président du conseil des chambres de commerce et de l’industrie saoudiennes Hamdane Assamrain promet aux Algériens un avenir plein de pétrodollars. Des projets concrets ont été retenus dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat, des mines, des transports maritime et aérien, de l’habitat, des banques et des douanes.

Le salut par les pétro-dollars

Il est question désormais de procéder à la création de la société algéro-saoudienne de transport maritime et de la banque algéro-saoudienne pour le financement de projets d’investissements. Les investisseurs saoudiens veulent utiliser l’Algérie pour l »accès aux marchés africain et européen. Et pour sceller définitivement la réconciliation algéro-saoudienne.

Ce n’est pas tout. Le royaume séoudien ordonne à  la compagnie aérienne Saudi Airlines de revenir officiellement à Alger. Quatre vols hebdomadaires ont été programmés par Saudi Airlines en provenance de Djeddah. La compagnie saoudienne aspire à travers la reprise de ses vols réguliers à faciliter le transport des hommes d’affaires et opérateurs économiques des deux pays en vue de contribuer à promouvoir la coopération économique bilatérale.

Bouteflika réalise un coup de maître et son opération de séduction a totalement fonctionné. Il pourra compter sur les dollars de la monarchie saoudienne dans ces temps difficiles. Mais, il ne s’arrête pas là et poursuit son opération de charme vis-à-vis des autres monarchies richissimes du Golfe. Il envoie Lamamra au Bahreïn pour rencontrer Premier ministre du Royaume de Bahreïn, Cheikh Khalifa ben Salmane Al-Khalifa. Des projets et des investissements seront discutés. Et plusieurs étapes restent à venir. A Alger, il sera plus que jamais difficile de contrecarrer à l’avenir les lobbys saoudiens et qataris.

Plus de sous = plus de NiF  Laughing

Pensez vous que cela soit bon pour nous???
Certes les monarchies du golfe leurs lancent une bouée pour leur eviter de boire la tasse mais peut etre ont ils fait aussi pression pour que nos voisins levent le pied sur le dossier de nos provinces sud?

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3172
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 22 Nov - 16:20

WRANGEL a écrit:
""Sellal exécute la feuille de route d’Abdelaziz Bouteflika a Ryadh.""

http://mondafrique.com/lalgerie-drague-pays-golfe/ a écrit:

L’Algérie drague les pays du Golfe



Après un bras de fer diplomatique avec les monarchies du Golfe notamment depuis le début du conflit syrien, l’Algérie revoit radicalement sa politique. Ce repositionnement s’explique par la crise financière qui plombe le pays! Il a donc plus que jamais besoin des sous des monarchies du Golfe pour éviter le recours au FMI aussi catastrophique que celui qui fut appliqué durant les années 90. A l’époque, le Club de Paris avait « déshabillé » une Algérie endettée jusqu’au cou.

Le vieux Président algérien est, certes, malade. Mais il demeure perspicace et dispose encore de plusieurs réseaux influents à Dubai, Ryadh et Doha.  Après un coup froid entre l’Algérie et l’Arabie Séoudite après l’intervention saoudienne au Yémen, un début de réconciliation a été entamé lors de la réunion extraordinaire de l’OPEP à la fin du mois de septembre dernier.
Les échanges s’intensifient, l’Algérie met en stand-by  son rapprochement stratégique avec l’Iran et promet de défendre les intérêts de l’Arabie Saoudite dans la région. Les Saoudiens affirment leur intention de reprendre l’Algérie dans leur viseur.

Echappée vers Ryadh

Le 15 novembre dernier, le Premier ministre Sellal algérien prend l’avion et s’envole vers Ryadh pour une visite officielle d’une importance stratégique. Cette visite intervient après plusieurs années d’une torpeur diplomatique entre les deux pays.  Sur place, Sellal dévoile toutes les bonnes intentions d’Alger : « Nous allons avec nos frères saoudiens vers des relations stratégiques qui nous permettent de préserver nos intérêts mutuels et de défendre l’islam dont certains veulent ternir l’image », a-t-il déclaré à ses homologues saoudiens en se félicitant des relations »fortes » entre l’Algérie et l’Arabie saoudite.

L’émissaire de Bouteflika fait même une étrange déclaration qui ne cessera de faire couler beaucoup d’encre : « Le peuple algérien fera barrage à tous ceux qui voudront attenter aux Lieux saints de l’Islam ». Comprendre : l’Algérie interviendra aux côtés de l’Arabie Saoudite si l’Iran entre en guerre contre la monarchie saoudienne. Une position étrange qui n’a jamais reflété l’attitude officielle du régime algérien ces dernières années. Ce dernier se méfiait énormément au wahhabisme saoudien et de ses réseaux au Maghreb. L’Algérie n’appréciait guère également le soutien indéfectible de l’Arabie Saoudite au rival marocain. Mais les temps ont changé et l’Algérie a besoin de nouvelles alliances pour s’en sortir de sa crise financière.

Sellal exécute la feuille de route d’Abdelaziz Bouteflika. A Ryadh, l’heure est à la danse du ventre. Le Premier ministre a enchaîné les entretiens avec le Prince héritier, Vice-Premier ministre, le ministre de l’Intérieur, l’Emir Mohamed Ben Nayef Ben Abdelaziz, et avec le prince Mohamed ben Salmane ben Abdelaziz Al- Saoud, vice-prince héritier et ministre de la Défense saoudien, le ministre d’Etat aux affaires étrangères Nizar Ibn Oubaid Madani, le ministre du travail et du développement social Mofrij Al Hakabani, le ministre du Commerce et de l’investissement Madjid El Qassabi et le directeur du Fonds saoudien des investissement publics, Yasser Erramiane.

Les autorités saoudiennes apprécient la démarche et récompensent Bouteflika en sortant le chéquier.  En marge du forum des hommes d’affaires algéro-saoudiens, de nombreux investissements sont négociés. En tout et pour tout : pas moins de dix milliards de dollars seront investis par l’Arabie Saoudite en Algérie. Le président du conseil des chambres de commerce et de l’industrie saoudiennes Hamdane Assamrain promet aux Algériens un avenir plein de pétrodollars. Des projets concrets ont été retenus dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat, des mines, des transports maritime et aérien, de l’habitat, des banques et des douanes.

Le salut par les pétro-dollars

Il est question désormais de procéder à la création de la société algéro-saoudienne de transport maritime et de la banque algéro-saoudienne pour le financement de projets d’investissements. Les investisseurs saoudiens veulent utiliser l’Algérie pour l »accès aux marchés africain et européen. Et pour sceller définitivement la réconciliation algéro-saoudienne.

Ce n’est pas tout. Le royaume séoudien ordonne à  la compagnie aérienne Saudi Airlines de revenir officiellement à Alger. Quatre vols hebdomadaires ont été programmés par Saudi Airlines en provenance de Djeddah. La compagnie saoudienne aspire à travers la reprise de ses vols réguliers à faciliter le transport des hommes d’affaires et opérateurs économiques des deux pays en vue de contribuer à promouvoir la coopération économique bilatérale.

Bouteflika réalise un coup de maître et son opération de séduction a totalement fonctionné. Il pourra compter sur les dollars de la monarchie saoudienne dans ces temps difficiles. Mais, il ne s’arrête pas là et poursuit son opération de charme vis-à-vis des autres monarchies richissimes du Golfe. Il envoie Lamamra au Bahreïn pour rencontrer Premier ministre du Royaume de Bahreïn, Cheikh Khalifa ben Salmane Al-Khalifa. Des projets et des investissements seront discutés. Et plusieurs étapes restent à venir. A Alger, il sera plus que jamais difficile de contrecarrer à l’avenir les lobbys saoudiens et qataris.

Plus de sous = plus de NiF  Laughing

Pensez vous que cela soit bon pour nous???
Certes les monarchies du golfe leurs lancent une bouée pour leur eviter de boire la tasse mais peut etre ont ils fait aussi pression pour que nos voisins levent le pied sur le dossier de nos provinces sud?

il était où le soutien aux lieux saints quand ils ont refusé de participer à la coalition anti Houtis, et lorsque ils ont signé des partenariat avec Iran bom Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 22 Nov - 18:27

Je croyais que la Coface était justement faite pour assurer ce genre de risque???elle suit plus sur ces 3 pays???
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/exportation-une-assurance-pour-les-envois-vers-lalgerie-le-liban-et-legypte-1,0,3519863701.html a écrit:

EXPORTATION

Une assurance pour les envois vers l’Algérie, le Liban et l’Égypte

Le ministère de l’Agriculture et celui de l’Économie annoncent le lancement d’un dispositif d’assurance à l’exportation spécifique pour les exportateurs agricoles.

C’est l’assureur Coface qui est chargé de la gestion de cette nouvelle offre d’assurance-crédit à court terme destinée spécifiquement aux exportateurs agricoles, à destination de l’Algérie, du Liban et de l’Égypte. Elle doit permettre le remboursement à 90 % des exportateurs en cas du non-paiement par les acheteurs. La durée de couverture maximale est de 18 mois, précise le communiqué de presse des ministères, publié le 22 novembre 2016.

Cette mesure fait partie du plan soutien à l’ensemble des filières agricoles, présenté par Manuel Valls le 4 octobre.

http://www.coface.fr/Garanties-publiques/Securiser-la-realisation-et-le-paiement-du-contrat-export/Dispositif-court-terme-filieres-agricoles a écrit:

DISPOSITIF COURT TERME FILIÈRES AGRICOLES

OFFRE D'ASSURANCE-CRÉDIT COURT TERME DESTINÉE AUX PRODUCTEURS AGRICOLES FRANÇAIS QUI VEULENT EXPORTER VERS DES PAYS PRÉSENTANT DES DÉFAILLANCES DU MARCHÉ DE L’ASSURANCE PRIVÉE

Dans l’attente de la mise en place d’un dispositif pérenne d’assurance pour les exportations françaises de produits agricoles vers des marchés risqués où la carence du marché privé est avérée, Coface s’est vu confier par l’Etat la gestion d’une nouvelle offre d’assurance-crédit court terme destinée spécifiquement aux exportateurs agricoles.

Ce dispositif temporaire s’inscrit dans le cadre de l’article L432-2 a) du code des assurances et est conforme aux règles multilatérales et européennes en termes de bénéficiaires, du risque couvert et de la durée de la garantie.

Les caractéristiques du dispositif, définies par l’Etat sont les suivantes :
Opérations garanties : opérations individuelles d’exportation françaises de produits agricoles à court terme à destination de certains pays à risque
Pays du débiteur : Algérie, Liban, Egypte
Risque couvert : Non-paiement du débiteur
Durée maximale de la garantie : 18 mois
Les créances commerciales seront, en cas de sinistre, indemnisées à hauteur de 90%.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9336
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 22 Nov - 19:48

C'est un mauvais signe. Le Rating va être revu à la baisse sous peu. L'Algérie présente cependant un risque bien moindre que l'Égypte oú le Liban.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 742
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 1:33

avec un rating qui baisse, lever de la dette sur les marchés va devenir un vrai parcourt du combattant.

concernant, les supposés investissement saoudiens en algérie, moi j'attends de voir du concret Wink.
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1334
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 7:13

RadOne a écrit:


concernant, les supposés investissement saoudiens en algérie, moi j'attends de voir du concret Wink.

Ce n'est qu'une main tendu ,pour éventuellement les faire revenir un petit peu à la raison ,et avec (sans aucun doute) la bénédiction du Maroc Wink
Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
1ere classe
1ere classe


messages : 81
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 10:56

C'est une manière de ménager la chèvre et le choux, l'Arabie se trouve dans une situation géopolitique instable plus delicate . l'Algerie a de bonne relation avec tout les acteurs de la region et notre neutralité a donné raison au pays.
c'est le seul pays "arabe" pouvant servir d’intermédiaire entre l'Iran et l'Arabie. Le Maroc n'a aucune benediction a donner, il ne faut pas se leurrer c'est plus un statut de suiveur que de donneur d'ordre et encore moins a l'AS.

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1188
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 11:09

DragonBallDZ a écrit:
.... notre neutralité .....


Vous n'êtes pas neutres!! Vous êtes inexistants!!

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1334
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 16:31

DragonBallDZ a écrit:
notre neutralité a donné raison au pays.
. Le Maroc n'a aucune benediction a donner, il ne faut pas se leurrer c'est plus un statut de suiveur que de donneur d'ordre et encore moins a l'AS.


Parce-que tu pense que si les signatures (et je le répète qui n'est qu'une main tendu) entre ton pays et l'A.S égratignaient le Maroc  ,auraient-elle eus lieu ??????


Neutralité ou axe de la résistance ? faut savoir ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6235
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 23 Nov - 20:11

Combien d algeriens neutres  Laughing

on sort la carte neutralité quand sa arrange car il faut bien justifier la visite de Sellal et ses yeux doux à ceux qui detiennent en partie la clé du futur economique du pays.

Sinon, en temps normal,  l image des saouds en algerie et servi au algeriens, c est plutot ça :

http://www.lematindz.net/news/20237-pourquoi-lingerence-saoudienne-en-algerie-est-devenue-recurrente.html

http://www.presse-dz.com/revue-de-presse/apres-le-braconnage-les-saoudiens-veulent-des-domestiques-algeriens

http://www.algeriepatriotique.com/article/cheikh-imran-hosein-à-algeriepatriotique-«le-wahhabisme-saoudien-est-au-service-disraël»-v

http://www.lexpressiondz.com/actualite/236776-l-art-de-dire-non-au-roi.html

http://www.presse-dz.com/revue-de-presse/hostilite-saoudienne-contre-lalgerie

http://www.lematindz.net/news/17508-quand-larabie-saoudite-sempetre-dans-ses-mensonges.html

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1334
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 24 Nov - 6:11

Revenir en haut Aller en bas
yassine149
1ere classe
1ere classe


messages : 98
Inscrit le : 01/11/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 24 Nov - 11:21

DragonBallDZ a écrit:
C'est une manière de ménager la chèvre et le choux, l'Arabie se trouve dans une situation géopolitique instable plus delicate . l'Algerie a de bonne relation avec tout les acteurs de la region et notre neutralité a donné raison au pays.
c'est le seul pays "arabe" pouvant servir d’intermédiaire entre l'Iran et l'Arabie. Le Maroc n'a aucune benediction a donner, il ne faut pas se leurrer c'est plus un statut de suiveur que de donneur d'ordre et encore moins a l'AS.

L'algérie n'a aucun poids dans les questions géostratégiques...le Maroc aussi mais ce dernier a un positionnement d'influence plus efficace.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 24 Nov - 17:37

Ya pas à dire, ils sont forts en économie!!!! Ca va leur donner du crédit auprès des pays africains auxquels ils sont sensés offrir des partenariats pour assurer un developpement win-win Zwit rwit... Laughing

http://www.tsa-algerie.com/20161124/flux-dinvestissements-etrangers-algerie-plonge-rouge-a-cause-de-djezzy/ a écrit:

Le flux d’investissements étrangers en Algérie plonge dans le rouge à cause de Djezzy

L’Algérie a enregistré pour la première fois en 2015 un flux négatif d’Investissements directs étrangers (IDE), estimé à -587 millions de dollars, selon un rapport sur les investissements étrangers et les partenariats d’affaires en Méditerranée publié ce jeudi par Anima Investment Network.

En 2014, le flux était supérieur à 1,5 milliards de dollars, selon la même course. Le rapport explique cette baisse par le rachat, par l’État algérien, de l’opérateur télécom Djezzy. En Algérie, 35 IDE et 23 partenariats ont été annoncés en 2015.

Selon le rapport, malgré le « fort potentiel » de l’Algérie en termes de marché domestique, de richesses naturelles et d’opportunités, le pays reste peu attractif pour les IDE et obtient le plus faible ratio IDE/PIB de la région. Ce manque d’attractivité s’explique par un climat des affaires « médiocre » et des contraintes imposées aux investisseurs (avec la règle 49/51%), qui ont fait chuter les flux d’IDE au cours des dernières années après un pic du flux à 2,754 milliards de dollars en 2009. Selon le rapport, il n’y a « pas de décollage en vue » et des réformes sont urgentes.

Les secteurs de tête en Algérie sont l’énergie, la banque et les assurances, le ciment, le verre et les matériaux de construction, les médicaments et l’ingénierie et le conseil. L’essentiel des flux d’IDE proviennent de la France (123 annonces d’IDE entre 2006 et 2015). Les États-Unis sont en deuxième position avec 36 annonces d’IDE sur la même période, suivies par l’Italie (29 annonces), l’Espagne (28 annonces) et la Tunisie (24 annonces).

Au Maghreb, les secteurs qui attirent les plus gros montants d’IDE sont la banque et l’assurance, suivis des énergies conventionnelles puis par les logiciels et l’informatique. L’agroalimentaire est en 4e position. À travers les pays de la Méditerranée, les investisseurs privilégient les « secteurs de rente », selon le rapport.

L’Égypte et le Maroc sont respectivement le 2e et le 5e pays africains les plus attractifs en 2015. En Égypte, le flux entrant d’Investissements directs étrangers (IDE) a rejoint celui d’avant la chute de Moubarak (6,9 milliards de dollars). Un léger recul est observé au Maroc, qui conserve cependant sa position de « poids lourd de l’investissement étranger en Afrique », précise le rapport. En Tunisie, le flux d’IDE peine à redémarrer, compte tenu du manque de clarté autour de la situation économique du pays.

Dans la région méditerranéenne, l’Europe réalise 40% des IDE. Au Maghreb, c’est la France qui est le pays le plus actif. Le rapport note que ce sont les projets d’IDE européens et intra-méditerranées qui créent le plus d’emplois.

Le Golfe et l’Amérique du Nord, qui étaient respectivement 2e et 3e investisseurs dans la région sur la période 2006-2015, se sont vu dépasser en 2015 par ce que le rapport appelle les « autres pays », soit notamment la Russie, la Chine, l’Inde, le Japon, l’Afrique du Sud et la Corée. Le rapport souligne la faiblesse des investissements intra-méditerranées et des projets intra-régionaux et déplore l’insuffisance des résultats de la région, compte tenu du « poids » de son PIB et de sa population.

Si on met cela en parallele du fait que Le Royaume est devenu le premier investisseur africain en afrique, le Green Growth Infrastructure Facility for Africa (GGIF) que nos realisations dans ce domaine accredite l'interet etc etc...

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
sergent
sergent


messages : 227
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 25 Nov - 7:50

Dans cet article, une phrase a attiré mon attention. En parlant de la colonisation de l'Algérie, Emmanuel Macron a évoqué "l'émergence d'un Etat". On peut être d'accord ou pas d'accord avec ses propos, mais là il n'a pas tort sur ce point. L'histoire confirme qu'avant la colonisation française, l'Algérie n'a pas eu d'existence en tant qu'Etat. Il peut citer "les bienfaits de la colonisation" sur le Maroc, mais au moins il ne pourra pas évoqué l'émergence de notre pays en tant qu'Etat.


Citation :


Tollé après les propos de Macron, qui évoque des éléments positifs dans la colonisation de l’Algérie


Emmanuel Macron a évoqué une vision bien à lui de la colonisation de l'Algérie
Interrogé sur l’histoire de France, le candidat à la présidentielle française, à la tête du mouvement En Marche ! a provoqué de vives réactions des internautes après avoir donné sa vision de la colonisation de l’Algérie.

Dans un entretien au journal Le Point intitulé «Ce que je suis», Emmanuel Macron a estimé qu’il y avait eu à la fois «des éléments de civilisation et des éléments de barbarie» dans la colonisation de l'Algérie.

«Alors oui… en Algérie il y a eu la torture mais aussi l’émergence d’un Etat, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation», a déclaré l’ancien ministre de l’Economie dans l’interview publiée le 23 novembre.


Il répondait à une question sur la notion de «Roman national» français, estimant que le pays devait également revenir sur les passages les «moins glorieux» de son histoire.

Les propos peuvent rappeler ceux d’un autre prétendant à l’Elysée, François Fillon, qui estimait dans un discours le 28 août que la colonisation française était notamment «un partage de culture».

La question fait débat sur Twitter
Une vague de tweets a suivi la déclaration, certains internautes parlant de «barbarie positive» ou encore de «sketch nauséabond».

https://francais.rt.com/france/29521-tolle-propos-macron-effets-positifs-colonisation-algerie





_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1188
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 25 Nov - 16:59

RT a écrit:

Face à un déficit commercial alarmant, l’Algérie tente de faire pression sur l'OPEP





Confrontée à une économie en pleine crise, alors que ses exportations sont en chute libre, Alger tenterait de remonter la pente en pressant l'OPEP de diminuer sa production pour faire remonter les prix du brut.

Selon les chiffres du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS), le déficit commercial de l’Algérie a atteint la barre des 15,8 milliards de dollars en octobre 2016, contre 13,7 milliards sur la même période en octobre 2015. Le déficit s'est donc creusé de 14,75% en un an.

Une situation qu'accentue la baisse du prix du pétrole qui constitue 95% des exportations algériennes. Elles sont d'ailleurs en baisse de 23,44% sur un an. Du côté des importations, les chiffres ne sont guère meilleurs car elles enregistrent une baisse de 11,34%.

Face à cette situation économique alarmante, le site d’information spécialisé dans l’énergie Oilprice.com, indique que les autorités algériennes tentent, pour se relancer, d'influer sur le niveau deproduction d'or noir.

L’accord de réduction de la production pétrolière à 35 millions de barils par jour, obtenu lors du sommet de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à Alger, a constitué la première étape de cette réorientation.

Si cet accord reste symbolique, il signale toutefois la volonté des trois plus grands producteurs du cartel, l’Arabie saoudite, l’Irak et l’Iran, de réduire leur production afin de permettre une normalisation des prix sur les marchés internationaux. Même légère, une hausse des prix du baril serait bénéfique, selon les autorités algériennes.

Citant les données de l’OPEP, l’agence de presse Reuters a confirmé que l’ensemble de ses membres, à l’exception du Nigeria et la Libye, avaient appliqué une baisse de 4% à 4,5% de leur production lors du mois d’octobre.

#Lien


Mondafrique a écrit:

Primaires à droite : Alger vote Juppé



Les primaires de la droite française revêtent une importance stratégique pour Alger. Dans les arcanes du régime algérien, le deuxième tour de ces primaires engage des enjeux majeurs qui marqueront l’avenir des relations algéro-françaises. Or, dans cette bataille politique, l’Algérie a choisi son camp. Celui d’Alain Juppé qu’elle soutient bec et ongles pour préserver ses intérêts dans une France déchirée par les extrêmes et où le régime algérien est de plus en plus contesté.

Tout sauf Sarko

Avec plus de deux millions d’Algériens officiellement inscrits sur les fichiers électoraux des divers consulats et sans compter les millions de franco-algériens, l’Algérie dispose en France d’une carte politique qui peut renverser les équilibres du scrutin. Alain Juppé en est conscient depuis le début de sa campagne électorale. Au début du mois de février dernier, le candidat se déplace à Oran et Alger pour rencontrer les officiels du pays. Il leur fait une offre de services en bonne et due forme. Pour Bouteflika et son entourage, une alliance s’impose avec ce disciple de Jacques Chirac afin de contrer le très dangereux Nicolas Sarkozy, trop proche du pouvoir marocain dans la région et dont l’hostilité à l’Algérie est non-seulement assumée mais également promue dans ses programmes politiques. Alger donne donc son soutien à un Alain Juppé réconciliateur qui n’hésite pas à promettre un soutien inconditionnel au régime lorsqu’il est reçu par Abdelaziz Bouteflika le 2 février.

Entre les deux hommes le courant passe très bien d’autant plus que le maître d’Alger apprécie les « chiraquiens » dont il garde un bon souvenir en dépit de certaines incompréhensions. Pour Alger, « le tout sauf Sarkozy » est une priorité absolue. L’homme qui avait détruit la Libye voisine en refusant d’écouter les conseils du Palais d’El-Mouradia incarnait un véritable danger pour les intérêts du régime algérien. L’alliance avec Alain Juppé est nouée. Son lieutenant dans le pays, l’homme d’affaire Laurent Stefanini, réussit à convaincre les médias algériens et les principaux décideurs d’applaudir l’étape algérienne de Juppé. Il négocie comme il se doit un appui politique pour sa campagne électorale.

Alger exécute rapidement ses promesses. A Paris et dans les autres grandes villes françaises, les diverses associations algériennes soutenues, financées par le régime de Bouteflika passent à l’action et défendent la candidature de Juppé contre Sarkozy. La stratégie semble bien fonctionner sauf qu’au premier tour, François Fillon surprend tout le monde et menace le plan d’Alger.

Il faut sauver le soldat Juppé

Pris de panique, les décideurs algériens jettent toutes leurs forces dans ce second tour afin de secourir leur allié. Le Mouvement Citoyen Algérien de France, l’une des associations algériennes les plus influentes dans le pays, s’apprête à lancer publiquement un appel à voter Pour Alain Juppé dimanche 27 novembre.  « Sarko = Fillon. Les deux compères ne sont qu’une copie de Marine Le pen » explique dans son appel ce mouvement connecté avec plusieurs décideurs algériens et qui a joué un rôle important dans la campagne pour le quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika en France. « Votez et faites voter Alain Juppé » insiste l’appel de ce mouvement avec pour slogan « Algériennes et algériens de France, cette primaire vous concerne ! »

D’autres appels ont circulé un peu partout dans d’autres collectifs franco-algériens. Il faut sauver le soldat Juppé, telle est l’opération qu’Alger a lancé à Paris. Il faudra attendre ce dimanche pour savoir si elle va atteindre son objectif.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3803
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 25 Nov - 21:37

Ces gens là n'ont vraiment aucunes limites

http://www.tsa-algerie.com/20161125/video-amara-benyounes-compare-bouteflika-a-angela-merkel/ a écrit:

VIDÉO. Quand Amara Benyounès compare Bouteflika à Angela Merkel

Amar Benyounès compare le président Abdelaziz Bouteflika à la chancelière allemande Angela Merkel. « La chancelière (allemande) a annoncé sa volonté de se présenter pour un quatrième mandat, il ne s’est rien passé en Allemagne, vous avez vu ce qui s’est passé quand on a parlé de quatrième mandat en Algérie », a lancé Amara Benyounès lors du congrès de la région et de son parti organisé ce vendredi 25 novembre à Constantine.


« On a parlé de dictature et on a dit que ce n’était pas démocrate », a ajouté le Secrétaire général du MPA qui a également lancé un défi aux journalistes et aux responsables politiques algériens. « Pourquoi ne critiquent-ils pas le quatrième mandat d’Angela Merkel ? », leur demande Amara Benyounès, qui limite cette comparaison aux mandats présidentiels.

Dans un entretien accordé à TSA, le patron du MPA a assuré que son parti soutiendrait pour un cinquième mandat le président Bouteflika si ce dernier décide de se représenter en 2019.


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine


messages : 941
Inscrit le : 26/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 1:12

DragonBallDZ a écrit:
C'est une manière de ménager la chèvre et le choux, l'Arabie se trouve dans une situation géopolitique instable plus delicate . l'Algerie a de bonne relation avec tout les acteurs de la region et notre neutralité a donné raison au pays.
c'est le seul pays "arabe" pouvant servir d’intermédiaire entre l'Iran et l'Arabie. Le Maroc n'a aucune benediction a donner, il ne faut pas se leurrer c'est plus un statut de suiveur que de donneur d'ordre et encore moins a l'AS.


Je réagis à ta dernière phrase suis tu l'actualité ? Faut croire que Non pour mémoire qui a suivie le boycott du sommet Arabo-Africain?
Les Pays du CCG sauf le Koweït, donc pour un pays qui est suiveur faut croire qu'il a du poid pour faire en sorte que les 4 Pays du CCG boycotte le sommet.

Avant de poster des suppositions renseigne toi mieux et documenté toi.
Il fut un temps où vous Algérien vous, vous  vantier d'être riche et que le Maroc Mandier l'argent a AS, la roue tourne qui va faire des courbettes en AS pour mendier cette fois si? La Puissance Régional Algeriene pathétique comme posture.

Ps/ AS et Iran n'ont pas besoin d'un Pays intermédiaire pour régler leur problème et encore moin de l'Algerie pays insignifiant pour eux et surtout pas crédible du tout , personne dans la communauté international n'écoute Alger surtout avec une énorme vacance du pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6235
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 2:47

Citation :

La confirmation de la présence de drones américains en Tunisie agace Alger



Interrogé sur la coopération militaire avec les Etats-Unis, le président tunisien a reconnu mercredi 23 novembre la présence de drones américains à la frontière libyenne. Ras Jedir, à la frontière avec la Libye.
© FATHI NASRI / AFP


Par RFI Publié le 25-11-2016 Modifié le 25-11-2016 à 05:08

La confirmation par le président Béji Caïd Essebsi de l’autorisation donnée à des drones américains de survoler le ciel tunisien ainsi que les frontières a suscité l'inquiétude de l'Algérie voisine, liée avec le pays par un accord de défense commun.

Cette inquiétude ne date pas d'aujourd'hui. Mais elle s'est accentuée avec la confirmation de la présence américaine à Tunis. Depuis, la presse proche du gouvernement à Alger mène une forte offensive contre le président tunisien. La classe politique se sent trahie et la Tunisie est accusée d'avoir planté un couteau dans le dos des Algériens.

Les deux pays sont liés par un accord de coopération sécuritaire, mais Alger dit ne pas avoir été informée de cette présence américaine. Et bien qu’elle coopère avec les Etats-Unis dans la lutte antiterroriste, l'Algérie reste opposée à toute initiative américaine cherchant à s’implanter militairement en Afrique du Nord.

L’inquiétude a commencé au moment de la visite du président Essebsi en 2015 à Washington, quand Barack Obama a décidé d'accorder à la Tunisie le statut d'allié spécial non-membre de l’Otan. Peu de temps après, l’Algérie a annoncé son intention d’ériger un mur de 365 km à la frontière avec la Tunisie pour lutter contre le trafic d’armes et le terrorisme.

Louisa Hanoune, chef de la gauche algérienne, se fait la porte-parole de l'Algérie officielle en affirmant qu’« au nom de la guerre contre le terrorisme, la présence américaine à Tunis met en danger la sécurité nationale algérienne ».

http://www.rfi.fr/afrique/20161125-confirmation-presence-drones-americains-tunisie-agace-alger

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
1ere classe
1ere classe


messages : 81
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 10:24

Avoir une presence americaines dans la region est tres dangereux parceque ca donnera aux terroristes une justification a leurs actes en dénonçant cette presence américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 11:28

Citation :
Lancement prochain des travaux de réalisation de l’usine de véhicules Volkswagen à Relizane

RELIZANE - Les travaux de réalisation d'une usine de montage de véhicules de la marque allemande Volkswagen seront prochainement lancés dans la zone industrielle de Sidi Khatab (wilaya de Relizane), a-t-on appris auprès de la direction locale de l’Industrie et des mines.

Une assiette foncière de 150 hectares a été dégagée dans ce site, situé à 20 kms au nord du chef-lieu de wilaya, pour abriter ce projet, le premier du genre pour cette marque à l’échelle nationale et africaine

Un protocole d’accord sera signé dans les prochains jours entre le groupe allemand Volkswagen et le groupe algérien Sovac pour la mise sur pied de ce projet qui nécessite un investissement dépassant les 20 milliards de DA, a-t-on ajouté de même source.

L’usine devra assurer une production annuelle de 100.000 véhicules de tourisme et utilitaires à l’exemple de Seat et Skoda.

Quelque 1.400 postes de travail seront créés, dès la mise en service de l’usine, au profit de la main d’œuvre locale et des wilayas limitrophes.

L’usine de Volkswagen est le troisième grand projet dont a bénéficié la wilaya de Relizane après le méga-complexe de textile, en cours de réalisation dans le cadre d’un partenariat algéro-turc, et du projet de cimenterie dans la région d’El Kelaa dans la commune de Yellel, rappelle-t-on.
http://www.aps.dz/economie/49580-lancement-prochain-des-travaux-de-réalisation-de-l’usine-de-véhicules-volkswagen-à-relizane
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Adjudant
Adjudant


messages : 319
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 12:11

Il faut comprendre la Tunisie, elle a besoin de matériel militaires pour combattre le terrorisme et cela ne se fait pas sans contrepartie ! Vos renseignements le savent probablement depuis le début qu'il y a des drones américains à vos portes, donc la réaction d’Alger est ridicule, tant que ce n’était pas officiel les vôtres n'osaient pas la ramener !

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 283
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 12:23

Depuis la visite du président tunisien au USA et que ces dernier on déclaré Tunisie partenaire stratégique il faut vraiment être naif pour ne pas se douté qu'il y a eu des concessions pour avoir se titre,et perso les journaux en rajoute pour vendre du papier.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4887
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 12:40

il y a une base de drone au sud au niger la france est présente dans une base en mauritanie et au Mali alors ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chiffalo
2eme classe
2eme classe


messages : 12
Inscrit le : 19/08/2016
Localisation : *****
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 14:33

Citation :

Volkswagen produira la Golf 7 en Algérie





La Golf Série 7 sera le premier modèle de véhicule qui sortira de la future usine de Volkswagen à Relizane, affirme à TSA une source proche du projet. La première voiture est attendue pour la fin du premier semestre 2017.

La Seat Ibiza, la Skoda Octavia et le Volkswagen Caddy seront également produits dans l’usine qui sera construite dans la zone industrielle de Sidi Khettab, précise la même source.

La signature du protocole d’accord entre le constructeur allemand et le groupe Sovac (représentant officiel de Volkswagen en Algérie) interviendra dimanche 27 novembre en présence du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb. Pour l’occasion, une délégation du groupe allemand est attendue à Alger.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1188
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 26 Nov - 15:08

JEAN ABINADER - FAIR OBSERVER a écrit:

Economic Woes Continue for Algeria




Algeria’s leaders have yet to revamp the economic system to make the country globally competitive.

Economic news for Algeria, tied to its opaque political-business regimen, is hardly heartening. Despite the recent decree of yet another attempt at reform, the country remains stagnated within a system that inspires little confidence in international investors and drives away its talented youth looking for opportunities elsewhere.

Robert Looney, writing in Foreign Policy, argues that Algeria has done little to significantly change its business culture, characterized by an interlocking coterie of politicians and businesses that still regard foreign investment as a Trojan horse for breaking their stranglehold on the commercial life of the country. Worse still, Algeria “is perceived to be among the world’s 10 most corrupt.” Its indicators are all moving in the wrong direction as “Fiscal and trade deficits have shot up, international reserves are falling rapidly, and the currency has been devalued by nearly 30 percent.”

Similar negative outcomes are projected for gross domestic product (GDP) growth, which will end up around half of last year, largely due to the overreliance on all things hydrocarbon. Looney paints a damning picture. He asks: “Will the new strategy [New Economic Growth Model] be the stabilizing force the government needs? If Algerian history and international experience are any indication, the answer is no.”

He goes on to note that on critical indicators such as quality of governance, rule of law, control of corruption, government effectiveness and regulatory quality, it ranks below all of its North African neighbors. Algeria is unable to mobilize its population of 40 million, shrinking foreign reserves now around $150 billion, and proximity to Europe and Francophone African countries to take steps as its neighbor Morocco has done to implement a more sophisticated and open investment regime.

Looney mentions that there are “too many vested interests with a stake in blocking economic, social and political reforms have been created. Since it appears that the new reform plan was designed precisely by such vested interests in the corrupt government inner circle, it is unrealistic to expect the plan to set off a virtuous circle of reforms.”

DOWNWARD TRENDS IN ALGERIA

Some indications of how far Algeria has yet to go were noted in an article in the Sada Journal. It says: “This new approach has failed to convince some Algerian economists, who insist the current system needs a wholesale transformation, including tackling the structural obstacles that deter foreign investors or the emergence of a dynamic private sector.”

This recommendation flows from the assumption that needed reforms—which would, among other steps, shift trade and investment responsibility to technocrats, free the financial and monetary system from its political albatross, provide transparency to contracting and commercial laws, and accept international accounting and banking standards—would be forthcoming. Not likely.

The basic structure of the economy, under the new model, like Saudi Arabia, is meant to move from its dependence on hydrocarbons to a more diversified economy. While the kingdom has Prince Mohammed bin Salman as the cheerleader-in-chief for Vision 2030, there is no comparable leadership in Algeria. Smile  It is ironic that it hosted the most recent meeting of the Organization of the Petroleum Exporting Countries (OPEC), which will only continue to make it difficult to wean itself away from hydrocarbons if the price of oil even incrementally rebounds, thus making it easy for the Algerian leadership to once again postpone needed reforms.

The latest figures from Algeria paint a very difficult situation ahead. According to BMI Research, using Algerian government sources, “Cuts in public spending, mainly affecting capital expenditure, and higher taxes and import duties will be negative for investment and consumption. While Algeria’s remaining fiscal buffers will help to delay a more dramatic fiscal and economic adjustment, the next few years are likely to see subdued growth and rising macroeconomic challenges.”

The problem with business as usual is broad and deep. For example, due to declining hydrocarbon exports, the trade deficit went from a $4.3 billion surplus in 2014 to a $13.7 billion deficit in 2015, with the rate continuing throughout 2016. As the BMI report points out: “With investment largely dependent on public spending, there are few other domestic sources to pick up the slack. Private investment has long been constrained by Algeria’s byzantine operating environment, marked by difficult access to credit and numerous regulations and time-consuming procedures.”

There can be little satisfaction in watching Algeria weaken itself by continuing to bring on its own debilitation  by continuing to rely on inadequate assumptions for economic strategies. Even the agreement with China to build and run a new port project valued at some $3.5 billion will not alleviate the long-term consequences of failing to restructure and relaunch its economy based on a globally competitive series of assumptions that takes advantage of the keen human resources in the country.

#Link

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 18:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: