Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 33 ... 40  Suivant
AuteurMessage
DragonBallDZ
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 30 Déc 2016 - 18:11

WRANGEL a écrit:
Dans le dernier CPP on apprend que la société indonésienne, qui avait signé un accord pour la transformation des phosphates dalgerie, n'a ni fonds ni le savoir faire requis dans ce domaine.
De plus la société francaise, qui était sensée etre elle aussi sur les rangs, ne donne plus signe de vie... (a la minute 23: https://www.youtube.com/watch?v=H9jEVtd0kjQ)

Pour mémoire...
http://www.jeuneafrique.com/343217/economie/lalgerie-indorama-veulent-investir-jusqua-45-milliards-de-dollars-phosphates/ a écrit:

L’Algérie et Indorama veulent investir jusqu’à 4,5 milliards de dollars dans les phosphates




https://lecourrier-dalgerie.com/phosphate-lalgerie-dans-le-futur-top-3-africain/ a écrit:
.

Phosphate : l’Algérie dans le futur Top 3 africain





La perspective de faire du secteur minier l’alternative officielle aux hydrocarbures est entrée dans son étape déterminante. Les annonces, fortement médiatisées, il y a de cela quelques mois, du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, quant à l’impératif de faire de l’année 2016, année des mines, semble tenir leurs promesses. Du moins à ce jour.

A rebours, la vidéo ci dessous est désopilante Laughing

5milliards un chiffre magique dixit bouchouareb... Tordant jocolor
. Peux tu poster le lien du CPP ?
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 2:45

DragonBallDZ a écrit:
WRANGEL a écrit:
Dans le dernier CPP on apprend que la société indonésienne, qui avait signé un accord pour la transformation des phosphates dalgerie, n'a ni fonds ni le savoir faire requis dans ce domaine.
De plus la société francaise, qui était sensée etre elle aussi sur les rangs, ne donne plus signe de vie... (a la minute 23: https://www.youtube.com/watch?v=H9jEVtd0kjQ)

Pour mémoire...
http://www.jeuneafrique.com/343217/economie/lalgerie-indorama-veulent-investir-jusqua-45-milliards-de-dollars-phosphates/ a écrit:

L’Algérie et Indorama veulent investir jusqu’à 4,5 milliards de dollars dans les phosphates





https://lecourrier-dalgerie.com/phosphate-lalgerie-dans-le-futur-top-3-africain/ a écrit:
.

Phosphate : l’Algérie dans le futur Top 3 africain






La perspective de faire du secteur minier l’alternative officielle aux hydrocarbures est entrée dans son étape déterminante. Les annonces, fortement médiatisées, il y a de cela quelques mois, du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, quant à l’impératif de faire de l’année 2016, année des mines, semble tenir leurs promesses. Du moins à ce jour.

A rebours, la vidéo ci dessous est désopilante Laughing

5milliards un chiffre magique dixit bouchouareb... Tordant jocolor
.        Peux tu poster le lien du CPP ?

Il est au début de mon commentaire (a la minute 23: https://www.youtube.com/watch?v=H9jEVtd0kjQ)

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 9:56

Ils ont pourtant construit une usine d'engrais a plus de 1 milliards de dollars au nigeria en 2013 , ils sont aussi present au senegal. je doute qu'il dit vrai quand il annonce qu'ils ont aucune competence technique et pas d'argent ....
Parfois le journaliste Algérien a tendance a dévaloriser les choses et exagérer les traits, je ne remets pas en cause sa parole mais j’émets des doutes


le mieux est d'aller directement voir sur le site et vu ce qu'ils possèdent comme infrastructure, je doute qu'ils soient en manque d'argent et de competence, indorama est un groupe etatique donc pour une lever de fond ca doit être moins compliqué.

http://www.indorama.com/article/81/affiliated-companies.html


Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 11:00

je ne voit pas plusieurs milliards d'investissement en Algérie avec la règle du 49/51%. trop risqué.
quelques millions oui, mais des milliards...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9803
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 11:33

L'OCP, leader mondial des phosphates avec une production qui va avoisiner les 50 millions de tonnes, n'a jamais eu à investir autant...
il y a des réalités qui exigent du temps....Le maroc ne peut pas par exemple devenir leader "mondial" du gaz en 2021....même si des "experts" nous le certifient

_________________
Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 12:21

PGM a écrit:
L'OCP, leader mondial des phosphates avec une production qui va avoisiner les 50 millions de tonnes, n'a jamais eu à investir autant...
il y a des réalités qui exigent du temps....Le maroc ne peut pas par exemple devenir leader "mondial" du gaz en 2021....même si des "experts" nous le certifient


Les reserves sont la, il suffit de les exploiter. Elles ont toujours etaient mise de cote et exploité en petite quantité pour le marché local, le but etant ici de le traiter, d'en exporter et de suivre le marché local qui devient demandeur.
Ca mettra du temps ne serai ce que la construction des infrastructures.

Nous avons les reserves, la volonté, le financement et un partenaire etranger pour un partenariat 51/49.
les perspective d'evolution ne peuvent qu'etre positive puisque beaucoup reste a faire dans ce domaine et que la demande national devient de plus en plus importante avec la relance de l'agriculture, c'est aussi de la que vient cette volonté, pour diminuer les importations d'une matière que nous avons en abondance .
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 899
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 13:44

DragonBallDZ a écrit:
PGM a écrit:
L'OCP, leader mondial des phosphates avec une production qui va avoisiner  les 50 millions de tonnes,  n'a jamais eu à investir autant...
il y a des réalités qui exigent du temps....Le maroc ne peut pas par exemple devenir leader "mondial" du gaz en 2021....même si  des "experts" nous le certifient


Les reserves sont la, il suffit de les exploiter. Elles ont toujours etaient mise de cote et exploité en petite quantité pour le marché local, le but etant ici de le traiter, d'en exporter et de suivre le marché local qui devient demandeur.
Ca mettra du temps ne serai ce que la construction des infrastructures.

Nous avons les reserves, la volonté, le financement et un partenaire etranger pour un partenariat 51/49.
les perspective d'evolution ne peuvent qu'etre positive puisque beaucoup reste a faire dans ce domaine et que la demande national devient de plus en plus importante avec la relance de l'agriculture, c'est aussi de la que vient cette volonté, pour diminuer les importations d'une matière que nous avons en abondance .

Vous avez beaucoup de choses que vous n'avez pas su exploiter. A commencer par l'argent (quand le baril était à 120$). Vous avez des têtes et des génies à l'étranger et qui ont décidé de ne pas rentrer au pays car ils ne trouvent pas leurs places. Vous avez des terres que vous avez abandonnées au profit de l'importation. Vous avez tant de chose, mais ce qui vous manque, c'est des gens compétents au pouvoir. Votre élite qui ne se renouvelle pas est la cause de tous vos maux et tant qu'elle se perpétue, il n'y a rien à espérer. Si demain le baril remonte à 120$, je t'assure que c'est rebolote.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9803
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 14:18

"Il suffit de"....
Si in fine votre phosphate fini par coûter plus cher que les cours mondiaux...
Non, il ne suffit pas d'avoir telle ou telle réserve. Les saoudiens qui ont aussi de grosses réserves et une énergie encore plus abondante ne sont pas arrivé a percer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 14:46

Ce n'est pas aussi simple qu'un manque de competence et de mauvaise gestion, meme si celui ci est incontestable et criant Wink
Il faut prendre en compte ce qui s'est passé avant 2000 pour comprendre l'orientation des investissements du pays apres 2000

Le gros des investissements des années 2000 2015 était orienté vers les infrastructures pour combler rapidement un gros retard pour fournir a tous, eau, électricité, gaz, route, hôpital, université, logement suite a une periode trouble des années 90 et malgré tout il reste encore beaucoup a faire. Cette periode de grand travaux aurait pu favoriser la production en Algerie de ce dont nous avions besoin, mais cela aurait pris beaucoup plus de temps et il fallait faire les chose vite, les gens attendaient et se sont serré la ceinture pendant plus de 10ans

Il y a eu un exode des populations rural vers les grandes villes du pays ce qui a complètement délaissé les zones agricoles mais aussi une fuite des competences vers l’étranger.

Les avantages sociaux coûte très cher au gouvernement qui a distribuer la manne petroliere a travers des subventions logement etc , c'est un mensonge que de dire que le gouvernement c'est accaparer les richesses du pays sans rien donner au peuple

Aujourd'hui on s'oriente vers des investissements productif et vers une creation de richesse, c'est un chemin long et difficile mais il y a une veritable volonté politique meme si elle sans doute encore maladroite.

Les perspectives de développement sont tres importante tellement il y a des choses a faire, la croissance du pays hors hydrocarbure ne peut etre que positive, dans l'agriculture beaucoup de produit dont nous etions importateur sont aujourd'hui exporter, matériaux de construction ou le pharmaceutique, sidérurgie et depuis peu électroménager. Le secteur des fabrications militaire represente aujourd'hui plus de 30.000 emplois civile

contrairement a beaucoup ici, je suis confiant en l'avenir du pays qui offre plus de perspective d'evolution que les autres pays de la regions de part tout ce qu'il y a a faire, les choses se font via des entreprise algerienne ou partenariat majoritaire, ce qui rend les choses plus difficile et plus long mais qui offre un avantage a long terme mais avec beaucoup inconvénients.




PGM a écrit:
"Il suffit de"....
Si in fine votre phosphate fini par coûter plus cher que les cours mondiaux...
Non, il ne suffit pas d'avoir telle ou telle réserve. Les saoudiens qui ont aussi de grosses réserves et une énergie encore plus abondante ne sont pas arrivé a percer...


Ce n'est pas vraiment un bon exemple meme si on peut comparé les 2 situations, les saoudiens delaisse cette ressource pour le petrole comme nous l'avons fait d'ailleurs mais ils pourraient tres bien un jour mettre un coup de boost a son developpement, et il auront comme nous l'avantage du cout energetique pour la production qui nous permettra d'avoir un coup plus bas que d'autres concurrents de ce domaine. le but premier est d'atteindre une autosuffisance des derivés du phosphate puis a terme exporté.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 15:42

DragonBallDZ a écrit:
Ils ont pourtant construit une usine d'engrais a plus de 1 milliards de dollars au nigeria en 2013 , ils sont aussi present au senegal. je doute qu'il dit vrai quand il annonce qu'ils ont aucune competence technique et pas d'argent ....
Parfois le journaliste Algérien a tendance a dévaloriser les choses et exagérer les traits, je ne remets pas en cause sa parole mais j’émets des doutes  


le mieux est d'aller directement voir sur le site et vu ce qu'ils possèdent comme infrastructure, je doute qu'ils soient en manque d'argent et de competence, indorama est un groupe etatique donc pour une lever de fond ca doit être moins compliqué.

http://www.indorama.com/article/81/affiliated-companies.html

Ce n'est pas un grroupe etatique indonesien mais une société singapourienne. Et a propos de l'algerie, tout ce que l'on trouve d'officiel sur leur site c'est
http://www.indorama.com/news/86/indorama-corporation-signed-agreements-with-asmidal.html a écrit:

Indorama Corporation signed agreements with Asmidal


July 18th, 2016Indorama Corporation, Singapore has on 18th July 2016 signed agreements with Asmidal, the Algerian national fertilisers company, and Manal Group, the Algerian mining company, to develop an integrated complex of phosphate and fertilisers processing plants in the Eastern Provinces of Algeria.

Leger pour un investissement de 4.5 Milliards de dollars. De plus a 51/49 alger devrait debourser 2.3 milliards de dollars, comment comptez vous financer ca???

Indorama met tout juste en route son complexe de fertilisant au nigeria.
Quel meilleur moyen d'empecher l'arrivee d'un nouveau concurrent en afrique que de signer un contrat avec l'algerie l'empechant ainsi de trouver un autre partenaire pendant de longues années le temps de s'assurer des parts de marchés pour son complexe nigerian....

L'avenir dira le vrai. Je ferais amende honorable quand le 1er sac d'engrais sortira de ce futur mega complexe algerien...

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1756
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 31 Déc 2016 - 19:56

@wrangel c'est une société indonésienne qui a grossi, s'est diversifié, a muté en holding présents dans pas mal de secteur et a transféré son siège à Singapour (là ou il est plus facile de lever des fonds) ...

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5226
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 1 Jan 2017 - 21:03

la chose qui me surprendra toujours chez les algeriens c 'est qu ils sont capable de bouffer les bobards de sellal bouteflika and co Laughing Laughing
et ca te parle de gouvernance machin chose Laughing Laughing

le régime qui a delapidé les denier publics 1000 MM€ avec un résultat médiocre et des scandales financiers a tour de bras civil et militaires ( donc mauvais exemple de gouvernance)

dragonbolldz arrive en faisant la fine bouche a t'expliquer que c est cette meme mafia qui est entrain de faire une révolution en terme de gouvernance cyclops cyclops clown

avant on jouait maintenant on est serieux c'est un peu ça

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 1 Jan 2017 - 21:31

Ne soyez pas sans pitié!! ils se shootent avec ce qu'il leur tombent entre les mains...

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 899
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 2 Jan 2017 - 11:54

Article très intéressant écrit par un journaliste économique, spécialiste du secteur de l'énergie et de l'Afrique.

Citation :


L’illusoire réforme de l’économie algérienne

ORIENT XXI > MAGAZINE > DÉCRYPTAGE > JEAN-PIERRE SÉRÉNI > 2 JANVIER 2017

De passage à Alger à la mi-novembre, le chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) pour l’Algérie Jean-François Dauphin a émis le vœu qu’à l’avenir « la croissance soit davantage tirée par le secteur privé et soit moins dépendante des hydrocarbures ». En clair, le secteur privé doit remplacer la dépense publique alimentée par la rente pétrolière comme moteur de l’économie algérienne. Mais ce n’est pas si simple.


Avec l’effondrement des prix du brut, passés de 112,66 dollars le baril en juin 2014 à 45,13 dollars en novembre 2016 (− 60 %), le secteur pétrolier a été fortement secoué et la manne amputée d’autant : les exportations d’hydrocarbures ont été divisées par près de trois, passant de 70,5 milliards de dollars en 2012, année record, à 26 milliards attendus en 2016. Le président Abdelaziz Bouteflika ne peut plus, comme à la belle époque de l’euphorie pétrolière (2004-2013), à la fois financer l’embauche de centaines de milliers de fonctionnaires et augmenter sans compter leurs salaires. Il n’est plus en mesure non plus comme en 2011 pour étouffer dans l’œuf un début de « printemps arabe », subventionner largement l’eau, le gaz, l’électricité, les carburants, la semoule, le sucre ou le logement, construire d’innombrables bâtiments administratifs, des milliers d’écoles, des centaines d’hôpitaux et de mosquées, acheter sans compter des cruisers 4 x 4 pour ses protégés… et lancer de grands travaux autoroutiers payés cash à des entreprises étrangères, comme l’autoroute Est-Ouest.

UNE CRISE DISSIMULÉE AUX ALGÉRIENS

Entre 2014 et 2016, le PIB aura reculé de 30 % environ, passant selon le FMI de 235 à 166 milliards de dollars. L’ampleur de l’effondrement est caché à l’opinion, le gouvernement affiche une croissance illusoire de 3,9 % au 1er semestre 2016 en phase avec les résultats de l’année précédente, grâce à un calcul du PIB en volume, et non en valeur, qui masque la forte baisse des prix du pétrole comme le recul de la devise nationale, le dinar (− 38,4 % contre le dollar). L’Algérie a produit autant qu’en 2014 mais a vendu sa production moitié moins cher.

Au cours de la dernière décennie, la part de l’investissement public dans l’économie a atteint des taux à la chinoise — 30 à 40 % du PIB —, pour des résultats, il faut l’avouer, plutôt modestes en termes de croissance. Le revenu par tête a augmenté en gros de 1 % par an jusqu’en 2014, avec des inégalités territoriales monstrueuses au détriment des hauts plateaux et du sud. Une récente enquête du ministère de l’intérieur sur les finances publiques des 1 541 communes du pays l’illustre : 958 d’entre elles (62 %) sont pauvres, c’est-à-dire qu’elles n’ont aucune activité économique susceptible d’être taxée, 480 (31 %), « moyennes », vivotent et 103 (7 %) « riches » sont seules en mesure de couvrir leurs dépenses. Les embouteillages d’Alger et de l’Algérois cachent mal la paupérisation d’une très large partie du pays et de ses habitants.

Les entreprises privées peuvent-elles prendre le relais de l’investissement public, remplacer les dizaines de milliards de dollars disparus avec la chute des prix du brut, sortir le pays d’une inévitable récession et « tirer la croissance » comme le propose Dauphin et avec lui, de nombreux réformateurs ? On peut sérieusement en douter.

L’ARGENT CACHÉ DU SECTEUR INFORMEL

Il y a d’abord ce qu’on baptise, faute de mieux, le secteur « informel », un immense patchwork d’activités et de situations plus ou moins en marge des lois qui représente au moins un bon tiers de l’économie légale et auquel le gouvernement d’Abdelmalek Sellal propose en vain depuis plus de deux ans de se « normaliser ». Et pour cause, sans la mobilisation de l’informel qui passe par son retour à la légalité, c’est-à-dire payer la douane, les impôts, les cotisations de sécurité sociale, la relance par le privé est sans avenir.

En réalité, les barons de l’informel s’intéressent d’abord à la différence entre le taux de change officiel du dinar (111 DA pour 1 euro) et celui du marché parallèle (180 DA environ). Ils obtiennent des banques des crédits d’importation en euros à 111 DA dont ils vendent une bonne part immédiatement pour 182 DA. Les 5,5 % d’intérêt promis par le Trésor ne rivalisent pas avec les 70 % que rapporte la spéculation sur le change.

L’ancien ministre des finances, Abderrahmane Benkhalfa, en a fait l’expérience. Il comptait sur l’argent caché pour son Emprunt national pour la croissance économique (ENCE) qui a rapporté 568 milliards de DA (à peine 5 milliards de dollars). Il n’en a rien été, l’argent n’est pas sorti des sacs poubelles où il se cache par milliards en attendant d’acheter des devises, de l’or ou des terrains. La méfiance a joué à plein, ce sont les banques, les entreprises, les compagnies d’assurances, appartenant toutes à l’État, et les caisses de sécurité sociale qui ont souscrit l’essentiel, sur instruction orale de leurs tutelles ministérielles. Du coup, les ressources des institutions financières publiques ont plongé et la banque centrale, la Banque d’Algérie, a dû leur venir en aide pour les sortir de ce mauvais pas et, indirectement, venir en aide au Trésor.

UN SECTEUR PRIVÉ... DE FORCE

À l’indifférence du secteur informel s’ajoute la grande faiblesse du secteur privé « légal » longtemps réprimé par le pouvoir politique et qui n’a pris son envol que depuis le milieu de la « Décennie noire » (1988-1998) pour reprendre la terminologie officielle. Selon l’Office national des statistiques (ONS) qui a publié un Recensement économique 20111, il existe en Algérie un peu moins d’un million d’entreprises dont plus de 90 % sont personnelles, familiales et ne comprennent qu’un établissement, en général un magasin, un atelier ou un véhicule. Commerçants et artisans pour l’essentiel, ils n’ont en général ni la ressource ni les compétences pour investir et remplacer l’État. Les personnes morales (sociétés par action, en commandite ou à responsabilité limitée) sont à peine 45 000. Une petite cinquantaine ont un chiffre d’affaires égal ou supérieur à 2 millions de dollars, la moitié est réalisée par le secteur public : l’énergie, la finance, les transports en commun lui appartiennent, tandis que le privé domine dans l’industrie agroalimentaire, le bâtiment et les services. L’environnement des entreprises reste défavorable à leur essor, comme le montre année après année le rapport de la Banque mondiale sur le climat des affaires2 où l’Algérie se classe 156e sur 190 pays examinés — avec des scores encore plus médiocres pour l’octroi des prêts bancaires, la protection des actionnaires minoritaires ou le transfert de propriété.

LES « CHOUCHOUS DE LA RÉPUBLIQUE »

Il y a un autre obstacle de taille : les multiples interventions du pouvoir exécutif dans la vie des affaires. Les « chouchous de la République » comme on les surnomme à Alger, bénéficient de toutes les attentions : terrains des Domaines cédés à bon marché, facilités bancaires, subventions, commandes publiques, dégrèvements fiscaux et protection contre la concurrence, le tout en échange d’un soutien politique permanent au président Bouteflika et à sa famille. Depuis dix ans, plusieurs groupes ont émergé dans ces conditions et ont gagné beaucoup d’argent. À l’opposé, ceux qui sont mal vus remarquent se dresser devant eux d’infranchissables barrières. La loi exige pour tout investissement « stratégique » le feu vert de la Commission nationale de l’investissement (CNI) présidée par le premier ministre et rattachée au ministre de l’industrie, Abdeslam Bouchouareb, et où plusieurs de ses collègues sont représentés. Il lui suffit de ne pas répondre pour geler durant de longs mois, voire des années, les projets des investisseurs mal vus qui, ainsi privés de toutes les facilités accordées aux « chouchous », sont réduits à l’impuissance.

S’y ajoute le poids non négligeable du patron des patrons, Ali Haddad, président du Forum des chefs d’entreprise (FCE). Fort du soutien du frère du président Saïd Bouteflika et du premier ministre, il canalise le soutien du petit monde patronal algérien en faveur du pouvoir en place et, en contrepartie, joue le rôle de « portier » pour l’octroi des facilités évoquées plus haut. Ce « capitalisme entre copains » ne facilite pas la relève de la rente par le secteur privé. Pas plus d’ailleurs que la multiplication des impayés de la part de l’État et de ses démembrements. Les fournisseurs privés de la Sonelgaz, le monopole public de l’électricité et du gaz, ne sont plus payés depuis de longs mois et réduisent leurs effectifs. Pour payer les salaires de leurs personnels, ils sont contraints de céder leurs créances sur Sonelgaz à vil prix à des institutions financières, notamment étrangères. Des milliards de dollars sont en jeu, car Sonelgaz est avec la Sonatrach l’un des deux principaux investisseurs du pays. Le déficit du Trésor d’une trentaine de milliards de dollars pour cette année et d’une douzaine en 2017 — si l’exécution du Budget pour 2017 adopté en décembre est respectée — qui se finance par des montagnes d’impayés, ne laisse pas présager une solution rapide.

FAIRE PLUS AVEC MOINS

Sans remontée rapide des cours du pétrole à des niveaux aujourd’hui hors d’atteinte et sans un secteur privé assez « costaud » pour prendre la relève, l’économie algérienne est-elle condamnée à la crise permanente ? On peut le redouter, même s’il existe des pistes plus modestes insuffisamment explorées. Contrairement à hier où l’investissement a été massif et la croissance modeste, il faut apprendre à faire plus avec moins, à exploiter les surcapacités industrielles là ou elles existent (cimenteries, agroalimentaires), à développer les services à la personne, par exemple pour gérer le million de logements construits depuis dix ans qui sont privés de syndics, d’agents d’entretien et de jardiniers, à faire rentrer les loyers des HLM ou payer l’eau, le gaz, l’électricité et les carburants aujourd’hui bradés. Mais tant que la succession du président Bouteflika — qui fêtera au printemps prochain ses 80 ans et sa 18e année de règne — n’est pas réglée, il ne se passera sans doute pas grand-chose.

JEAN-PIERRE SÉRÉNI




http://orientxxi.info/magazine/economie-algerienne,1631

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 899
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 2 Jan 2017 - 12:20

Citation :


Algérie:Moins de 27% des projets d’investissement implantés sur des zones d’activité de Tizi-Ouzou sont en activité  affraid


Moins de 27% des projets d’investissement implantés sur des zones d’activité de la wilaya de Tizi-Ouzou sont en activité, a indiqué le wali, précisant que sur un total de 593 projets prévus à travers les 16 zones d’activité de la wilaya, et dont les promoteurs ont bénéficié de lots de terrains, seulement 159 sont en activité.

Pour débloquer cette situation qui "freine" l’investissement au niveau local, "La wilaya a engagé une procédure judiciaire en vue de récupérer ces lots cédés ou concédés, depuis une vingtaine d’année dans certains cas, à des investisseurs qui n’ont pas concrétisé leur investissements", a souligné Mohammed Bouderbali qui était l'invité du journal de midi de la Radio locale.

M. Bouderbali a également annoncé qu’une commission de wilaya chargée du suivi des projets d’investissements portés par des promoteurs privés qui ont des difficultés à les concrétiser, a été mise en place à Tizi-Ouzou, dans le but de donner un essor à ce secteur et créer de l’emploi et de la richesse. (Il fallait attendre 20 ans pour que la mise en place d'une commission chargée du suivi des projets) Shocked

Il a expliqué que cette commission, présidée par lui-même, se réunit chaque jeudi pour étudier, au cas par cas, les projets en souffrance afin de tenter d’y apporter des solutions et permettre leur concrétisation.

M. Bouderbali a ajouté qu’il est prévu la tenu, prochainement, d’une "rencontre avec l’ensemble des investisseurs de la wilaya, afin de débattre des contraintes qu’ils rencontrent et voire comment les prendre en charge", indiquant que la wilaya a reçu 900 demandes d’investissement.
Il a souligné que l’Etat a mis en place tous les moyens nécessaires en terme d’infrastructures de base pour encourager l’investissement, Il a aussi rappelé la création de quatre nouvelles zones d’activité au profit des communes de Draa El-Mizan, d’une superficie de 21 ha, de Fréha (57 ha), de Timizart, (36 ha) et Tizi Gheniff (27 ha), pour augmenter le portefeuille du foncier industriel de la wilaya.

Abordant la situation du développement, le chef de l’exécutif a observé qu’il "n’avance pas au rythme souhaité" en raison principalement des oppositions des propriétaires terriens, de la rareté du foncier public et de la contrainte du relief de cette wilaya montagneuse ce qui engendre des surcoûts en terme de réalisation des projets.

Le chef de l’exécutif a rassuré que les projets structurants font l’objet d’un suivi permanent de la part des autorités locales et centrales annonçant que le stade de 50 000 places, la voie ferrée Thénia/Tizi-Ouzou, et le centre anti-cancer, seront réceptionnés en 2017.

APS

http://maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-maghreb/67626-algerie-moins-de-27-des-projets-d-investissement-implantes-sur-des-zones-d-activite-de-tizi-ouzou-sont-en-activite.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 2 Jan 2017 - 14:52

Sa yé c'est parti ...........

http://www.elwatan.com/actualite/greve-et-emeutes-a-bejaia-02-01-2017-336296_109.php a écrit:


Grève et émeutes à Béjaïa

Une grève presque générale a été observée depuis les premières heures de la matinée de ce lundi dans les quatre coins de la wilaya de Béjaïa.

Les commerçants ne se sont pas fait priés pour garder leurs rideaux baissés donnant suite à l’appel partagé grandement sur les réseaux sociaux. Dans la ville de Béjaïa, très rares sont ceux qui n’ont pas suivi le mot d’ordre au début de la matinée avant de le faire par «solidarité» avec leurs collègues. Beaucoup ont fini par le faire aussi au passage de centaines de jeunes qui ont marché sur la wilaya en s’attaquant à des bus et à des institutions de l’Etat.

Au début de l’après-midi l’émeute a éclaté au quartier Dawadji, à deux pas du siège de la wilaya et se poursuit encore au moment où nous rédigeons ces lignes. Les forces anti-émeute ont usé de bombes lacrymogènes face à des centaines de jeunes déterminés à en découdre.

Ailleurs, sur le territoire de la wilaya, le mot d’ordre de ville morte a été de rigueur. Depuis Tazmalt, jusqu’à Kherrata, en passant surtout par Akbou et Sidi Aich, il a régné un climat de tension. Jusqu’au début de l’après-midi, dans cette dernière ville, par exemple, des jeunes ont continué à s’en prendre au commissariat de police où l’émeute a aussi éclaté.

Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 2 Jan 2017 - 15:35

mourad27 a écrit:
la chose qui me surprendra toujours chez les algeriens c 'est qu ils sont capable de bouffer les bobards de sellal bouteflika and co Laughing Laughing
et ca te parle de gouvernance machin chose Laughing Laughing

le régime qui a delapidé les denier publics 1000 MM€ avec un résultat médiocre et des scandales financiers a tour de bras civil et militaires ( donc mauvais exemple de gouvernance)

dragonbolldz arrive en faisant la fine bouche a t'expliquer que c est cette meme mafia qui est entrain de faire une révolution en terme de gouvernance cyclops cyclops clown

avant on jouait maintenant on est serieux  c'est un peu ça


Du Bobards !!??

Bein tien ! du en veut-tu en vois-la .......

http://www.jeuneafrique.com/388080/economie/3-messages-dabdelmalek-sellal-aux-algeriens-letat-de-sante-de-economie/ a écrit:



Les 3 messages d’Abdelmalek Sellal aux Algériens sur l’état de santé de leur économie


Le Premier ministre algérien a annoncé ce mercredi la mise en place à partir de 2017 d'un nouveau modèle de croissance. Objectif : diversifier l'économie sans toucher aux aides sociales versées par l'État.
1h10 minutes. C’est le temps qu’a passé le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal mercredi 28 décembre à rassurer ses compatriotes sur la situation économique de leur pays, ébranlé par la crise pétrolière. « Tout est sous contrôle », a-t-il assuré à la télévision.

En 2017, selon lui, l’Algérie sera engagée dans un nouveau modèle de croissance qui va s’étaler jusqu’en 2019, et qui devrait permettre au pays de sortir du « tout pétrole » pour évoluer vers le « tout industrie ». « Le pétrole nous aidera encore à nous développer, mais il ne sera pas la base de notre développement , a encore assuré le Premier ministre, pour qui, dans deux ans, l’Algérie pourra alors « rejoindre les rangs des économies émergentes ».

Voici ses trois messages-clés aux Algériens.

La situation économique va s’améliorer

Placée sous le signe de « la rationalisation » et non de « l’austérité », la loi de Finances pour 2017 a été élaborée sur la base d’un baril de pétrole équivalent à 50 dollars, un taux de croissance de 3,9% (alors que le FMI prévoit 2,9%) et d’une inflation de 4%.

« Ce ne sont pas des paroles en l’air », tient à souligner Abdelmalek Sellal. Les études « d’experts indépendants » ont montré que les cours du pétrole ont repris leur hausse. De ce fait, les revenus liés aux exportations d’hydrocarbures devraient passer de 27,5 milliards de dollars en 2016 à 35 milliards de dollars en 2017 et même à 45 milliards en 2019.

Toutefois, « le pays ne dormira sur ses lauriers », a-t-il prévenu. Il fera très attention à ses dépenses de fonctionnement, légèrement en baisse par rapport à 2016, à 4,6 milliards de dinars.

Parallèlement, et c’est là que le bât blesse, le gouvernement algérien a choisi de baisser le budget d’équipement. Il devrait passer de 3,17 milliards de dinars en 2016 à 2,29 milliards en 2017. En principe, en période crise, l’augmentation de ce budget sert à dynamiser l’économie d’un pays et à créer de l’emploi.

Le gouvernement algérien semble donc plus préoccupé par le fait de faire des économies que par celui d’investir. Et ce même si sa dette extérieure, qui ne dépasse pas les trois milliards de dollars, lui donne amplement de la marge pour de futurs emprunts. « L’année prochaine, on peut se diriger vers un endettement, mais léger, pour financer les projets », fait d’ailleurs remarquer Sellal.

Les subventions sociales seront maintenues

Sur le front social, malgré la hausse de la TVA sur certains produits de consommation (carburants, produits importés, etc.), le Premier ministre algérien a assuré que la politique de son gouvernement aurait toujours le souci des classes sociales les plus fragiles. « Nous sommes une république démocratique et sociale », a-t-il affirmé. Les subventions sociales − ou « transferts sociaux − ne seront pas touchées. Leur part dans le budget de l’État devrait même connaître une légère amélioration : 23,7% contre 23,1% cette année. Un chiffre record, selon Sellal, comparativement à la Tunisie (5%) et au Maroc (4,9%).

Même s’il regrette que « les Algériens se soient habitués à la rente », il ne veut pas les bousculer. Le changement viendra doucement, dit-il, pas avec la fin des subventions généralisées et la mise en place d’un ciblage des subventions, comme le réclament certains économistes.

Il prévoit des mesures progressives, qui pour certaines sont déjà en vigueur telle la tarification par tranches dans les factures d’eau et d’électricité ou l’exonération du Sud algérien du paiement de l’électricité. « Croyez-moi, le ciblage direct des subventions publiques est très compliqué à mettre en oeuvre », jure Sellal.

Diversifier l’économie et créer des industries exportatrices

Toute l’attention du gouvernement algérien sera tournée vers la création d’un marché industriel diversifié capable de sortir le pays de la domination « d’une Sonatrach, mère nourricière de l’Algérie ». Matériaux de construction, sidérurgie, automobile… Le pays de Bouteflika veut créer des industries dans tous les domaines capables satisfaire sa demande interne et d’exporter vers l’Afrique, « son marché naturel ».

La Sonatrach est, elle-même, en train de muter vers un groupe pétrochimique, assure Sellal. « Les exportations d’hydrocarbures bruts n’ont plus de valeur ajoutée. Il faut les fabriquer sur place avant de les exporter comme font les Saoudiens », explique-t-il. Des négociations dans ce sens sont actuellement en cours entre le mastodonte pétrolier et des entreprises saoudiennes et émiraties.



Ils sont incroyable ces zigotos ,une économie qui prend l'eau de partout sans aucune perspective d'avenir ,une société au bord de explosion social ,un pouvoir tirailler par les guerres de clans ,une présidence inexistante ,et il arrive a faire avaler des bobards de ce calibre .................!!! des fois on se demande qui est dans l’état végétative ? la momie ou bien ceux qui bouffes du baratins aussi grotesque que de ce niveau ???  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 15:56

Emeutes en Algérie 2-1-2017 #Lien








_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 899
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 17:35

Le ministre algérien de l’Intérieur, Nouredine Bedoui, a trouvé le méchant coupable des émeutes. Il ne l'a pas nommé, mais pas difficile à deviner Laughing

Dans ce forum, on le connaissait avant même que les émeutes commencent Laughing
Citation :


Émeutes/ Les premières réactions
Politique, Une janvier 3, 2017janvier 3, 2017 Abdou Semmar

Les émeutes «contre la cherté de la vie», qui ont éclaté à Béjaïa, Bouira et à Aïn-Benian, à Alger, ont fait réagir les autorités et la société civile.

En déplacement à Guelma, dans l’Est du pays, le ministre de l’Intérieur, Nouredine Bedoui, a estimé que «les services de sécurité» maîtrisent la situation. Pour M.Bedoui, les coupables sont ceux «qui veulent semer la zizanie au sein du peuple algérien». «Ce sont les mêmes qui ont tenté de semer le trouble l’année passée et celle d’avant. Mais ils n’ont rien pu faire», a ajouté Nouredine Bedoui qui appelle les citoyens «à déjouer les tentatives de déstabilisation du pays».

http://www.algerie-focus.com/2017/01/emeutes-premieres-reactions/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 17:45


Inchallah que le peuple se réveille et se soulève pour évincé ce régime pourri jusque à la moelle ........
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 17:49

vinseeld a écrit:

Inchallah que le peuple se réveille et se soulève pour évincé ce régime pourri jusque à la moelle ........

le sindrome de Stokoelm les a frapper...que dis-je?!!! le virus de Stokoelm!

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 17:52

il y a quelques jours déjà:

BOUBOU a écrit:
Vous verrez...c'est la main étrangère.
celle qui a le majeur non solitaire des autres doigts clown

@ralek1 c'était déjà prévu...

les formations de puis sous leurs "autoroutes" ça viens aussi des taupes que nous avons dressé exprés... pig

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 768
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 18:02

Je préfère avoir un régime hostile avec lequel la question du Sahara est en gel, que de voir débarquer des troupes russes et toute la chiasse chiites dans la région.
Il ne faut pas se leurrer des émeutes en 2017-2018 la situation ne pourra être contenue intérieurement comme ce fus dans les années 90. Le contexte régional est complètement différent aujourd'hui sans parler des cellules dormantes qui n'attendent que ça !

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 18:27

bens.othman a écrit:
Je préfère avoir un régime hostile avec lequel la question du Sahara est en gel, que de voir débarquer des troupes russes et toute la chiasse chiites dans la région.
Il ne faut pas se leurrer des émeutes en 2017-2018 la situation ne pourra être contenue intérieurement comme ce fus dans les années 90. Le contexte régional est complètement différent aujourd'hui sans parler des cellules dormantes qui n'attendent que ça !

Il faut voir aussi les points positives aussi pour nous ;l'ennemie de notre intégrité (régime) qui disparé comme Khadafi ,et une occasion en Or pour le Maroc de remettre la mains sur nos territoires de L'Est spolier lors de la période coloniale .........

Et après les Russes ne peuvent être partout (Crimée ,Syrie ......)
Revenir en haut Aller en bas
KapMajid
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 434
Inscrit le : 03/08/2013
Localisation : Canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 3 Jan 2017 - 18:31

la main étrangère a encore frappé : -11% ce matin sur le gaz ! allah yzidhom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 33 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: