Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30 ... 34 ... 40  Suivant
AuteurMessage
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 11:17

Citation :
   

BERNARD EMIÉ, AMBASSADEUR DE FRANCE EN ALGÉRIE
"L'Algérie plus grand demandeur de visas"
Jeudi 12 Janvier 2017 00:00
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Selon l'ambassadeur de France en Algérie, Son Excellence Bernard Emié, 430 000 visas ont été attribués aux demandeurs algériens en 2016 ce qui fait de notre pays le pays le plus demandeur de ce document dans le monde. Ce quota important ne peut que renforcer les liens de coopération entre les deux pays, notamment en facilitant la circulation des hommes d'affaires entre les deux rives de la Méditerranée. La déclaration de l'ambassadeur a eu lieu en marge de la pose de la première pierre pour la réalisation de l'usine Soprovi de camions badgés Renault Trucks, à Meftah, dans la wilaya de Blida, confirmant que les Algériens sont favorisés en matière d'attribution de visas.

Lexpression.dz

...mais tout va bien en Algérie...on prend le soins de faire croire que ces 430 000 (officiellement) fugueurs, sont des hommes d'affaires!

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3509
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 12:17

400000 sont soit des visas etudiants soit des visas à but médical ou aller simple sans retour
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 19:33

http://www.tsa-algerie.com/20170108/diffusion-de-can-lentv-pourrait-acheter-droits/ a écrit:

Diffusion de la CAN : l’ENTV pourrait acheter les droits


À une semaine du début de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, les autorités réfléchissent à acheter les droits de diffusion du tournoi continental via la télévision publique (ENTV), a-t-on appris de sources sûres. Coût de l’opération : environ 20 millions de dollars, si on se base sur le montant de la précédente édition.


Les négociations sont en cours. Les autorités estiment que les Algériens ne doivent pas être privés de la CAN et pensent à acquérir les droits de diffusion. En effet, à l’heure actuelle, seuls des abonnements coûteux à des télévisions étrangères comme BeIn Sports proposent l’intégralité de la compétition.

C'est le probleme avec le conditionnel Laughing

http://www.algerie-focus.com/2017/01/retransmission-matchs-de-can-2017-bein-sports-plier-television-algerienne/ a écrit:

Retransmission des matchs de la CAN 2017/ beIN SPORTS humilie la télévision algérienne


Les Algériens ne pourront pas voir les matchs de l’équipe nationale de football sur les écrans de leur télévision nationale. En effet, l’Etablissement public de télévision (EPTV) a fait savoir, jeudi, dans un communiqué, qu’il ne sera pas en mesure de diffuser les matches de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017), en raison, avance-t-il, des coûts en «perpétuelle augmentation» des droits de retransmission ».

Le groupe qatari beIn Sports, détenteur des droits de diffusion des matchs de la CAN 2017, a fait plier la télévision algérienne en exigeant des prix exorbitants. C’est une véritable humiliation. L’EPTV a dénoncé, dans son communiqué, “l’attitude incompréhensible du détenteur de ces droits”. Le même organisme prive “les téléspectateurs, en Algérie et dans toute la région, de suivre les matches de leurs équipes nationales”, accuse la même source.

Malgré tous les efforts déployés pour trouver un terrain d’entente entre les différentes parties, L’EPTV dit avoir été surprise par les montants “dorénavant exigés et atteignant des sommets jamais égalés” pour une manifestation sportive organisée en Afrique. Les téléspectateurs algériens sont donc contraints de subir le diktat de l’opérateur qatari beIN Sports qui impose sa volontés à des Etats.

Il n'y a que l'entv d'humiliée bien sur!!!! Les autorités qui estimaient que patati patata ne sont bien evidemment pas concernées jocolor

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1757
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 19:48

Citation :

Il n'y a que l'entv d'humiliée bien sur!!!! Les autorités qui estimaient que patati patata ne sont bien evidemment pas concernées jocolor

T'inquietes ils se vengeront...
Pour la coupe du monde 2022 l'ENTV achètera les droits et privera les qataris de voir LEUR coupe du monde sur leur télé nationale .... lol!

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20357
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 20:54

Citation :
Deux islamistes armés tués à l'est d'Alger


AFP 12/01/2017


Deux islamistes armés ont été tués à l'est d'Alger lors d'une opération militaire, a annoncé jeudi le ministère de la Défense.

Les deux "terroristes" ont trouvé la mort mercredi lors d'une embuscade dans la région de Skikda (470 km à l'est d'Alger). Des armes et des munitions ont été saisis lors de cette opération toujours en cours, selon la même source. En Algérie, les autorités utilisent le mot "terroriste" pour désigner les islamistes armés qui sévissent dans le pays depuis le début des années 1990.

Malgré l'adoption en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile qui a fait 200.000 morts pendant la "décennie noire", des groupes armés islamistes restent actifs dans certaines régions du pays et visent principalement les forces de sécurité.

Selon la revue El Djeich (l'armée), dépendant du ministère de la Défense, les services de sécurité ont tué 125 "terroristes" et arrêtés 225 autres en 2016.

http://www.lorientlejour.com/article/1028743/deux-islamistes-armes-tues-a-lest-dalger.html
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Jan 2017 - 23:33

jf16 a écrit:
Citation :
Deux islamistes armés tués à l'est d'Alger


AFP  12/01/2017


Deux islamistes armés ont été tués à l'est d'Alger lors d'une opération militaire, a annoncé jeudi le ministère de la Défense.

Les deux "terroristes" ont trouvé la mort mercredi lors d'une embuscade dans la région de Skikda (470 km à l'est d'Alger). Des armes et des munitions ont été saisis lors de cette opération toujours en cours, selon la même source. En Algérie, les autorités utilisent le mot "terroriste" pour désigner les islamistes armés qui sévissent dans le pays depuis le début des années 1990.

Malgré l'adoption en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile qui a fait 200.000 morts pendant la "décennie noire", des groupes armés islamistes restent actifs dans certaines régions du pays et visent principalement les forces de sécurité.

Selon la revue El Djeich (l'armée), dépendant du ministère de la Défense, les services de sécurité ont tué 125 "terroristes" et arrêtés 225 autres en 2016.

http://www.lorientlejour.com/article/1028743/deux-islamistes-armes-tues-a-lest-dalger.html

Ce subtil distinguo que font systématiquement AFP et REUTERS, depuis des années, ne cesse de m'intriguer scratch presqu'autant qu'il me réjouit Laughing .
Au mali l'armée francaise neutralise des terroristes, au nigéria le tchad élimine des terroristes de BokoHaram...
Meme en syrie on dit terroristes modérés pour distinguer les barbus hallal des barbus qui ne respectent pas la Cacherout

Terroriste en deçà du hoggar, Combattant au delà? D'aucuns se garderaient t'ils la possibilité de présenter un jour ces islamistes comme des combattants de la liberté et les galonnés de l'aNp comme des génocideurs

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9810
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 13 Jan 2017 - 8:03

Au moment où la semoule passe de 1000 à 1450 DA, il est quasi existentiel pour le pouvoir d'occuper l'esprit des gens avec des jeux. Ou quand la non retransmission de matchs de foot peut devenir une vrai question sociale.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 13 Jan 2017 - 10:21

youssef_ma73 a écrit:
Citation :

Il n'y a que l'entv d'humiliée bien sur!!!! Les autorités qui estimaient que patati patata ne sont bien evidemment pas concernées jocolor

T'inquietes ils se vengeront...
Pour la coupe du monde 2022 l'ENTV achètera les droits et privera les qataris de voir LEUR coupe du monde sur leur télé nationale .... lol!

un pays qui se dit pouissance rigiounale et même d'Afrique et qui se targue de ne subire la crise économique mondiale, tout en confirmant détenir un épais matelas de devises, ne devrais pas avoir de problème pour acheter des droits pour la retransmission de la CAN2017! Surtout pour une chaîne Etatique! qui reflètte la "santé" des finances. Pour moi le bonheur d'un peuple n'a pas de prix ( hormis celui de la banane...)

bref, en tout cas je comprendrai la frustration du public algérien qui veut suivre l'aventure des Fenecs surtout qu'ils sont en forme en ce moment.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 14 Jan 2017 - 1:31

Je poste un article de propagande algérienne, pas pour les info qu'il contient, mais pour ce qui est écrit entre les lignes. Les mots clés sont soulignées. Il n'est pas difficile de faire le lien: sécurité de la Guinée contre l'alignement à la position d'Alger. Voilà donc ce que propose en coulisses les Harkis au candidat à la présidence de l'UA, M. Alpha Condé, proche du Maroc, pour le soutenir.

Citation :


Algérie - Guinée : étroite collaboration

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a affirmé que l'année 2017 sera «riche» en réunions «importantes» entre l'Algérie et la Guinée.


Décision des Chefs d’État de la CÉDÉAO de proposer le Président Bouteflika à la présidence de l’UA

Dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Abdoul Kabèlè Camara, qui effectue une visite en Algérie, M. Lamamra a déclaré que l'année 2017 «sera riche en réunions importantes entre les deux pays». Les entretiens entre le ministre guinéen avec les responsables algériens «ont permis d'enrichir le dialogue entre les deux pays et se traduiront sur le terrain par la tenue de plusieurs rencontres importantes» a indiqué M. Lamamra ajoutant que des recommandations concernant ces rencontres seront soumises aux Présidents Abdelaziz Bouteflika et Alpha Condé». Ces entretiens «seront couronnés par une visite d'Etat qu'effectuera le président Condé en Algérie, et ce, en réponse à l'invitation du Président Bouteflika», a précisé le MAE algérien.

Il a, en outre, indiqué que la visite de la délégation guinéenne en Algérie, s'inscrit dans le cadre de «la dynamisation des relations bilatérales et de la coopération entre les deux pays, eu égard aux acquis historiques caractérisant leurs relations bilatérales». M. Lamamra a qualifié le message porté par M. Camara au Président Bouteflika de la part du président Condé d'«important» ajoutant qu'il portait sur «le développement des relations bilatérales et les préparatifs de plusieurs échéances importantes, à leur tête, le prochain Sommet africain prévu à Addis-Abeba».

Profiter de la grande expérience de l’Algérie en matière de sécurité

La Guinée veut profiter de "la grande expérience" de l'Algérie en matière de sécurité, a affirmé le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Abdoul Kabèlè Camara. "L'Algérie a acquis une grande expérience dans le domaine de la sécurité et la Guinée veut profiter de cette grande expérience", a déclaré le responsable guinéen à l'issue de son entretien avec le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui. "Au plan bilatéral, il y a des perspectives et M. Bedoui vient de réaffirmer l'engagement de l'Algérie à soutenir la réforme du secteur de la sécurité en Guinée et de tous les domaines relevant de la sécurité et de la protection civile", a-t-il ajouté. Il a expliqué, à cet effet, que les deux parties "vont échanger des cadres et discuter, notamment au sujet de la formation des formateurs guinéens en Algérie", ajoutant que la Guinée "a besoin de la formation dans tous les domaines liés à la sécurité".

M. Camara a soutenu, à ce propos, que son pays "attend beaucoup de l'Algérie, qui est prête à aider la Guinée", appelant à "perpétuer les grands idéaux de nos pères fondateurs du panafricanisme". "Nous n'avons aucune raison de rester éloignés l'un de l'autre", a déclaré le ministre guinéen, estimant qu'il "faut raffermir la coopération algéro-guinéenne et la consolider, en tirer des avantages certains au profit des deux pays".

M. Camara a annoncé, par la même occasion, qu'il "était chargé d'un message du président Alpha Condé pour son frère et aîné, Abdelaziz Bouteflika" pour lui notifier la décision des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (la CEDEAO) de le porter à la tête de la présidence de l'Union africaine. Laughing

Entretien entre M. Ould Khelifa et le ministre de la Sécurité et de la Protection civile

Le président de l'Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa s'est entretenu avec le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Abdoul Kabèlè Camara, sur l'état des relations bilatérales et "les voies de leur développement, notamment dans le domaine économique". Evoquant les domaines de coopération bilatérale, le président de l'APN a affirmé que "l'Algérie, qui adopte un nouveau modèle économique, est prête à élever le volume de sa coopération avec la Guinée, à travers la formation de cadres dans différentes spécialités", indique un communiqué de l'APN. "En raison de la recrudescence de la menace terroriste et des développements survenus dans le continent, l'Algérie a opté sur orientation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour le renforcement de sa coordination avec la Guinée, au sein de l'UA, de par leur poids au sein des différentes organisations régionales dont ils sont membres en Afrique du Nord ou de l'Ouest", a indiqué M. Ould Khelifa. "Les deux pays qui partagent les mêmes visions, sont convaincus de la nécessité de faire face aux crises qui frappent les pays de la région, à travers la relance du dialogue inclusif entre les belligérants et le respect du droit des peuples à l'autodétermination", a-t-il ajouté. "Les ingérences étrangères visant à imposer des solutions par la force ne font qu'aggraver les situations", a estimé le président de l'APN, appelant à "tirer des enseignements des expériences menées en Libye, en Syrie et en Irak", a-t-il estimé.

Le ministre d'Etat guinéen a insisté, pour sa part, sur "le rôle central de l'Algérie dans le continent africain", soulignant que le président Alpha Condé l'avait chargé de transmettre ses sentiments d'amitié à l'Algérie, peuple et gouvernement, car soucieux de renforcer ses relations avec l'Algérie qui a été d'un soutien indéfectible pour son pays et pour l'Afrique". M. Camara a exprimé son souhait que la coopération bilatérale "enregistre un saut qualitatif notamment après l'installation de la commission de coopération mixte dans les mois à venir", tout en portant "un intérêt particulier à l'expérience algérienne en matière de formation des cadres de la sécurité pour faire face aux menaces terroristes". Le ministre d'Etat guinéen était accompagné du ministre d'Etat, Conseiller à la présidence guinéenne, Hadj Tidiane Traore et de l'Ivoirien Amara Issy, ancien secrétaire général de l'Organisation de l'union africaine (OUA).

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/104023


_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 14 Jan 2017 - 14:46

Citation :

En 2017, ça passe ou ça casse en Algérie


C’est l’année de tous les dangers en Algérie. La crise financière qui paralyse l’Etat est sans doute le principal obstacle que doit surmonter l’Algérie. Une baisse de plus de 40 % des exportations des hydrocarbures et un déficit commercial qui se creuse et se chiffre à plusieurs milliards, une monnaie nationale qui se déprécie, de grands projets suspendus comme le métro d’Alger, les nouveaux hôpitaux, l’autoroute des Hauts Plateaux, etc., l’Algérie va changer de visage en 2017 et découvre après plus de 15 ans d’une insolente aisance financière le véritable sens de l’austérité.

Le spectre du printemps arabe

Une austérité instaurée par la fameuse Loi de Finances 2017 qui impose des augmentations quasi-générales et multiplie les taxes ainsi que les restrictions budgétaires. Martyrisée par la cherté de la vie et révoltée par l’absence d’un impôt sur la fortune des plus riches, la rue s’est révoltée dans un mouvement de colère inédit qui s’est enclenché notamment en Kabylie. De violentes émeutes ont secoué Béjaïa et ses localités. Quelques troubles ont éclaté à Alger.

Le spectre de 2011 a plané sur le pays. En janvier 2011, des émeutes contre la cherté de la vie ont ravagé tout le territoire algérien provoquant une série de changements politiques pour ramener la paix sociale. Officiellement, au niveau de la DGSN, la police algérienne, tout a été préparé pour parer à des mouvements de masses. Les rapports des renseignements généraux algériens décrivaient une rue en colère et exaspérée par les mauvaises conditions sociales aggravées par la crise financière. Ces rapports mettaient en garde les autorités contre une explosion sociale dés la fin 2016.

Des marges de manoeuvre politique

Les hommes du régime savent pertinemment que la répression ne suffira pas pour contrôler le pays. Il faudra donc lâcher du lest. C’est pour cette raison que des pourparlers ont été entamés entre les négociateurs du régime et des partis de l’opposition à l’image du RCD et des islamistes du MSP qui ont annoncé leur participation à la prochaine élection législative prévue en avril prochain. Des élections d’une importance majeure puisqu’elles pourraient recomposer le paysage politique algérien.

Le FLN de l’après-Saâdani est en pleine mutation et l’opération de nettoyage des écuries d’Augias se poursuit sous la coupe d’un Djamel Ould Abbès qui rêve de préparer le… 5e mandat de Bouteflika. Le RND d’Ahmed Ouyahia lance une opération de séduction en direction des oligarques algériens pour s’offrir leur soutien en prévision de la succession du locataire du Palais d’El-Mouradia.

Chute libre des devises

Mais, c’est surtout le plan économique qui occupera les devants de la scène en cette année 2017. L’Etat algérien cherche à tout prix à attirer les investisseurs étrangers pour équilibrer ses finances ruinés par une chute de 45 % de ces recettes en devises. Les opérateurs chinois et français sont choyés pour s’installer dans le pays et chaque lobby tente de privilégier ses intérêts.

Si Renault Trucks a réussi à implanter son usine de montage de camions, le dossier Peugeot connait toujours des complications. Le futur Port de Cherchell, financé par la Chine, devra impulser un dynamisme au pays. Toutefois, cela ne risque pas de suffire car la législation algérienne demeure hostile aux investisseurs étrangers et le pays a besoin, tout de même, d’environ un million d’entreprises pour renforcer sa croissance économique. Dans le secteur agricoles, les immenses fermes réalisés par des investisseurs américains capitalisent tous les espoirs pour réduire la facture alimentaire qui dépasse les 10 milliards de dollars.

Réduire à tout prix les importations, sauf celles des armes où l’armée algérienne continue à dépenser sans compter et sans aucun contrôle. L’année 2017 ne marquera aucune rupture dans ce domaine. Pour répondre aux critiques, l’armée algérienne développe ses propres entreprises économiques et son partenariat avec Mercedes-Benz et un fonds émirati pour le montage de véhicules militaires semble être une première opération pour diversifier les revenus d’une armée budgétivore. Quoi qu’il en soit, l’année 2017 est sans doute la plus difficile et la plus déterminante pour l’avenir de l’Algérie.  C’est l’année où le régime algérien risque de laisser des plumes s’il ne réussit pas sa mutation économique.

Par Louise Dimitrakis #Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Nasri
2eme classe
2eme classe


messages : 47
Inscrit le : 08/01/2017
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 14 Jan 2017 - 20:15

trés fort mr.sellal
https://twitter.com/InfoOumma/status/820039438231367680
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 14 Jan 2017 - 21:28

...en même temps les algériens ne disent rien tellement ils ont peur. et ils s'y sont abitué.
en cas de panique ils sortent l'excuse de la main étrangére qui veut les déstabiliser eux et leur nation multi millénaire car on est jaloux de leur économie riche et variée leur stabilité politique (bah oui, presque 60 ans de dictature sans alternance, c'est trés stable) et blablabla...


_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 14 Jan 2017 - 22:27

PGM a écrit:
Au moment où la semoule passe de 1000 à 1450 DA, il est quasi existentiel pour le pouvoir d'occuper l'esprit des gens  avec des jeux. Ou quand la non retransmission de matchs de foot peut devenir une vrai question sociale.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 15 Jan 2017 - 0:18

Peter Speetjens, journaliste néerlandais a écrit:

L’Algérie en 1992 : le premier printemps arabe qui n’a jamais laissé place à l’été





La guerre civile algérienne oubliée, qui a tué jusqu’à 200 000 personnes, a donné le ton au « printemps arabe » et au paradoxe de la démocratie



Ce 11 janvier, cela faisait exactement 25 ans que les forces armées algériennes menèrent un coup d’État visant à empêcher le Front islamique du salut (FIS) de remporter les premières élections multipartites après l’indépendance du pays.

Ce qui aurait pu être le début d’un printemps algérien – des années avant que quiconque n’ose parler d’un pseudo printemps arabe – a déclenché à la place une guerre civile cruelle et sale pendant une décennie.

Le meurtre, la torture, les disparitions et le massacre de villages entiers devinrent monnaie courante. On estime que 150 000 à 200 000 personnes furent tuées dans ce qui est aujourd’hui un chapitre largement oublié.

Un printemps algérien

Malheureusement, le conflit algérien présente des parallèles remarquables avec les événements qui se sont déroulés dans le monde arabe depuis la fin de l’année 2010.

Par exemple, tout a commencé de manière très semblable avec une série de manifestations de masse et d’émeutes.

Alors que les prix du pétrole baissaient et que l’économie algérienne entrait en crise, la jeunesse désenchantée était descendue dans la rue en 1988 pour protester contre l’augmentation du chômage et de la pauvreté. Ceci venait s’ajouter à la croyance largement partagée que les immenses richesses pétrolières et gazières du pays ne retombaient jamais dans les poches des individus lambda.

En réponse aux manifestations, qui firent des centaines de morts, le Front national de libération (FLN), unique entité politique d’Algérie, modifia la constitution pour permettre des élections multipartites libres pour la première fois depuis l’indépendance.

Ainsi, en 1989, le FIS fut créé. Fortement influencé par les Frères musulmans, ce parti gagna rapidement en popularité. Il devint le plus grand parti lors des élections municipales de juin 1990 et remporta le premier tour des élections législatives en décembre 1991 avec deux fois plus de voix que le FLN au pouvoir.

Cependant, ce dernier avait toujours été intimement lié à l’armée, qui était alors sérieusement inquiète face à la perspective de perdre son pouvoir et ses privilèges. Les militaires n’étaient pas les seuls à commencer à s’inquiéter.

Bénédictions de l’Occident

Les Américains n’étaient pas satisfaits de la vive opposition du FIS à la première guerre du Golfe, ni de sa position pro-palestinienne.

La France, ancienne puissance coloniale à la tête de l’Algérie qui continuait à avoir une mainmise sur l’économie du pays, s’inquiétait de plus en plus de la rhétorique du FIS concernant l’élimination de la langue, de la culture et de l’influence françaises.

C’est ainsi que Washington et Paris donnèrent le feu vert à l’armée algérienne le 11 janvier 1992 pour annuler le second tour des élections législatives et déclarer l’état d’urgence. Deux mois plus tard, le FIS fut complètement interdit.

En voyant le coup d’État égyptien de juillet 2013 et l’interdiction subséquente des Frères musulmans, il semble que l’armée égyptienne n’ait pas oublié le début du printemps algérien.

« Nous avons poursuivi une politique d’exclusion des fondamentalistes radicaux en Algérie alors même que nous reconnaissions que cela était en contradiction avec notre soutien à la démocratie », a expliqué plus tard l’ancien secrétaire d’État américain James Baker.

Le peuple algérien allait payer un lourd tribut pour cet amour sélectif de la démocratie. Après le coup d’État, des dizaines de milliers de membres et de sympathisants du FIS furent arrêtés. Ceux qui ne se retrouvèrent pas en camp de détention au Sahara s’exilèrent ou prirent les armes.

Arrivée du mystérieux GIA

Au début, la lutte fut dominée par le Mouvement islamique armé (MIA), qui était lié au FIS. Mais bientôt, le mystérieux Groupe islamique armé (GIA) fit son apparition.

Opérant à et autour d’Alger, c’est surtout le GIA qui commit les atrocités les plus horribles. Les décapitations, par exemple, se produisaient régulièrement en Algérie bien avant que l’État islamique (EI) ne les filme et choque le monde à travers YouTube.

Bien qu’officiellement « islamistes », il est aujourd’hui douloureusement clair que le GIA fut infiltré par les services secrets algériens. Plusieurs anciens officiers des renseignements algériens l’ont admis.

L’objectif des atrocités était de montrer les islamistes algériens sous un mauvais jour, de briser leur base de soutien et de forcer le peuple algérien à choisir le régime militaire comme le moindre de deux maux. Certains soutiennent que le régime syrien, du moins dans une certaine mesure, a joué un jeu similaire avec l’EI.

On pourrait arguer que, du point de vue du régime algérien, cette stratégie a fonctionné. Peu à peu, la violence a décliné et la guerre s’est terminée avec la mort du dernier émir du GIA, Antar Zouabri, en 2002.

Héritage répressif

Le pays est toujours régi par un triumvirat composé de l’armée, du FLN et des services de sécurité. Bien que l’état d’urgence ait été levé en 2011, ce sont eux qui décident des principales politiques, attributions de postes et sphères d’influence du pays.

Un exemple de l’état général des choses en Algérie est que, pendant de nombreuses années, l’homme le plus puissant du pays était le général Mohamed « Toufik » Mediène, chef du Département du renseignement et de la sécurité (DRS). De 1990 à 2015, le chef de l’espionnage algérien a pu faire ou briser n’importe qui.

Pendant ce temps, l’Algérie n’a guère avancé sur l’échelle de la liberté. Les libertés d’expression, d’association et de réunion sont strictement restreintes.

En 2016, un journaliste a été arrêté pour s’être interrogé sur la santé du président Bouteflika, un autre pour avoir remis en cause la corruption.

La corruption est endémique en Algérie. En 2010, le scandale de la Sonatrach a éclaté. Responsable d’environ 98 % des recettes en devises étrangères du pays, la compagnie pétrolière publique algérienne a excellé dans les pots de vin et les dessous-de-table pour les personnes liées à ceux au pouvoir.

Une entreprise italienne, par exemple, aurait payé 207 millions de dollars pour obtenir un contrat de 8,4 milliards de dollars. L’autoroute principale du pays reliant l’est et l’ouest est considérée comme la route la plus chère jamais construite au monde.

Cependant, pendant que des pays comme la Tunisie et l’Égypte étaient confrontés à des soulèvements populaires, l’Algérie est restée relativement calme ces dernières années.

Un mélange de réformes politiques minimales et une augmentation des dépenses du secteur public semblent avoir suffi à maintenir les gens satisfaits et éloignés de la rue.

La question est : pour combien de temps ? En termes de liberté, de représentation équitable et de répartition égale, quasiment rien n’a changé dans le pays depuis la fin des années 1980.

Pourtant, comme à la fin des années 1980, le prix du pétrole a chuté et l’Algérie est confrontée à une crise économique croissante.

En 2015, les exportations ont quasiment diminué de moitié, la monnaie locale a diminué en valeur, tandis que le déficit budgétaire a presque doublé et le chômage des jeunes a augmenté à près de 30 %.

Si les autorités étaient obligées de couper certaines des nombreuses subventions qui maintiennent les pauvres sur leurs pieds, le 11 janvier 1992 pourrait soudainement sembler beaucoup moins lointain.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6583
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 15 Jan 2017 - 10:46

D'une pierre trois coups, tu cibles les contestations, la main etrangere et les migrants subsahariens :

Citation :

Ghardaïa
Démantèlement d’une cellule d’espionnage au profit d’Israël



Pour tentative d’atteinte à la sécurité de l’Etat algérien, dix ressortissants africains ont été placés, jeudi, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Ghardaïa, sur recommandation du procureur de la République de la même instance, avons-nous appris de sources judiciaires.

Selon les premières informations, ce groupe d’étrangers composait une cellule d’espionnage au profit d’Israël qui écume la wilaya de Ghardaïa. Pour les enquêteurs de la sûreté de wilaya de Ghardaïa, il a fallu plusieurs semaines de filature et de renseignements, au terme desquelles ce réseau a été démantelé. L’opération de perquisition a permis de récupérer un important lot d’équipements de communication et de transmission de dernière génération. L’identification de ces mis en cause a permis de définir leur nationalité et la manière avec laquelle ils sont entrés sur le sol algérien.

Originaires du Mali, du Kenya, du Liberia, du Nigeria, d’Ethiopie et du Ghana, ces présumés espions ont pu entrer en Algérie dans le cadre de l’accueil des réfugiés maliens. «Ils ont été enrôlés par les services de renseignement israéliens avant d’entrer sur le sol algérien», assure l’un des enquêteurs dans cette affaire d’espionnage.

http://www.elwatan.com/actualite/demantelement-d-une-cellule-d-espionnage-au-profit-d-israel-14-01-2017-337092_109.php

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 15 Jan 2017 - 10:58

ils sont incroyables!!!
c'est du hors catégorie.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 15 Jan 2017 - 16:57


Citation :


Crise des voitures neuves en Algérie/ Les concessionnaires commercialiseront bientôt les voitures d’occasion


Les voitures neuves se font rares et chères, très chères, en Algérie. Pour répondre aux besoins des Algériens qui recherchent désespérément une voiture en bon état, les autorités viennent d’autoriser les concessionnaires automobiles agréés à commercialiser des véhicules d’occasion.

L’information a été confirmée officiellement par le DG des impôts Abderrahmane Raouya. Ce dernier a expliqué publiquement que les concessionnaires des marques automobiles, qui seront versés dans cette activité, bénéficieront bientôt de réductions d’impôts, notamment de la TVA.

L’objectif de ce cette mesure est de faciliter la réorganisation du marché de voitures d’occasion afin de permettre aux clients algériens d’acquérir des voitures à des prix abordables. Il est à rappeler que les prix des voitures ont connu une envolée vertigineuse dans notre pays. Aujourd’hui, à titre d’exemple, une simple Peugeot 406 datant de 2003 avec plus de 220.000 kilomètres au compteur mise en vente pour la coquette somme de 1.100.000 dinars, soit près de 9.000 euros. “Un modèle qui se négocie en France entre 2.500 et 4.500 euros”, s’étonne un journaliste de la télévision française BFM TV.

Soulignons enfin que le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, a réitéré samedi à partir de Jijel l’engagement de l’Etat à organiser le marché intérieur des véhicules d’occasion à travers un cahier des charges, actuellement en cours d’élaboration avec les différentes parties concernées. Dans un point de presse, organisé en marge d’une visite de travail dans cette wilaya, le même ministre a estimé qu’il était “aujourd’hui important de régir le marché automobile d’occasion et d’instaurer la traçabilité de ces engins pour une parfaite sécurité”.

http://www.algerie-focus.com/2017/01/crise-voitures-neuves-algerie-concessionnaires-commercialiseront-bientot-voitures-doccasion/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 16 Jan 2017 - 15:22

Citation :

Abdelamalek Sellal annonce l’achèvement de la transsaharienne Alger-Lagos pour cette année 2017


Ce samedi, lors du 27ème sommet Afrique-France à Bamako, le Premier ministre, Abdelamalek Sellal, a annoncé que la route transsaharienne Alger-Lagos devrait être achevée en 2017, avec la réalisation du dernier tronçon qui traversera le Niger. « L’Algérie voudrait faire part de l’achèvement du tronçon national de la route transsaharienne Alger-Lagos, longue de 4800 Km, et souligner que celui du dernier tronçon, situé sur le territoire de la République du Niger, est prévu en 2017 », a déclaré M. Sellal, selon l’APS.

Pour ce qui concerne la fibre optique, le chef du gouvernement algérien a également annoncé que la partie algérienne du câble Alger-Lagos est désormais réalisée.

Le projet de cette transsaharienne Alger Lagos est né il y a plus de 50 ans d’une initiative de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique dans le but de désenclaver les pays du Sahel en leur offrant un accès à la Méditerranée. Il pourrait également rapprocher les intérêts des économies du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest.

Le tracé routier relie l’Algérie et la Tunisie à 4 pays subsahariens : le Mali, le Niger, le Tchad et le Nigeria. Il est financé par les pays concernés et par la Banque africaine de développement. L’Algérie, qui en est le premier contributeur, estime y avoir déjà investi 3 milliards de dollars. Les dernières tranches de travaux de ce gigantesque chantier, dont une partie significative déroule une autoroute, ont été freinées par les problèmes sécuritaires que subit toute cette zone.

Une fois le tronçon nigérien achevé et Alger enfin relié à Lagos, il restera toutefois d’importants défis à surmonter : créer un cadre légal et fiscal favorable aux échanges et aux transits de marchandises, assurer la sécurité des voyageurs et de leurs cargaisons sur des milliers de kilomètres à travers le Sahel et gérer les flux de migrants de manière moins brutale qu’ils l’ont été encore récemment. #Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 16 Jan 2017 - 18:44

http://www.tsa-algerie.com/20170116/reduction-importations-gouvernement-echoue-a-atteindre-objectif/ a écrit:

Réduction des importations : le gouvernement échoue à atteindre son objectif


Il font au marché de la banane ce qu'il ont fait au marché de l"automobile. Ya pas de petites économies quand il s'agit de garder ses devises

http://www.tsa-algerie.com/20170116/prix-de-banane-veritables-raisons-de-flambee/ a écrit:

Prix de la banane : les véritables raisons de la flambée

Le prix de la banane a triplé ces dernières semaines. Le kilogramme a atteint les 650 dinars. Dimanche, le ministre avait estimé que ce prix était « non justifié » et qu’il « cachait une grande spéculation » avant d’affirmer que le produit était disponible dans les chambres froides. En réalité, plusieurs raisons expliquent l’envolée des prix de ce fruit exotique.

« L’importation de la banane était libre jusqu’en septembre 2015. À partir de cette date, le produit a été soumis à une autorisation technique préalable qui était exigée seulement pour le matériel végétal auparavant », avance d’emblée Abdelhamid Bouarroudj, expert et consultant pour le privé groupe Lacheb l’une des filiales importatrice de ce fruit.

« Donc la réduction des quantités ne date pas d’aujourd’hui. Elle a commencé en septembre 2015. On donnait des autorisations en fonction des quantités qu’on veut mettre sur le marché », poursuit notre interlocuteur. Malgré cette réduction, le prix des bananes n’avait pas augmenté sur le marché.

Que s’est-il donc passé ? Selon lui, aucune autorisation technique n’a été délivrée aux importateurs depuis octobre 2016. Et les chambres froides de l’entreprise dédiées à stocker les bananes sont vides depuis plusieurs mois. « En fait, la banane est un produit périssable. On ne peut pas le garder très longtemps dans les chambres froides », assure M. Bouarroudj.


Entre la date de la cueillette des régimes de bananes et leur consommation, il faut compter une soixantaine de jours, selon lui. « Chez nous, les opérateurs importent la banane de l’Équateur. Les bateaux mettent 20 à 25 jours avant d’arriver à Alger ou Oran. Elles sont placées dans des chambres froides notamment pour mûrir. Elles peuvent rester une quarantaine de jours seulement », explique-t-il.

Même sur le marché de gros, le produit n’est pas disponible. « Je suis parti au marché de Boufarik, il n’y avait pas de bananes », affirme-t-il. Mais la banane est bien présente dans les marchés de proximité et dans les magasins. « Ce ne sont pas les marques habituelles et donc les bananes importées par les 6 ou 7 importateurs bien connus », assure-t-il.

D’autres circuits ont pris le relais depuis octobre 2016. Il s’agit notamment de la contrebande via les frontières ou le port, selon lui. « Les services de la douane ont d’ailleurs saisi 61 conteneurs qui ont été vendus par la suite aux enchères », rappelle Abdelhamid Bouarroudj. « Personnellement, je préfère que ce soit l’État qui organise et non la contrebande », dit-il.

Abdelhamid Bouarroudj rappelle que l’activité contribue de manière très significative au budget de l’État sur le plan financier. Chacune des étapes de l’importation, à partir du débarquement au port jusqu’à la livraison vers le réseau de distribution de détail est « génératrice de valeur qui contribue à l’élargissement de l’assiette fiscale », plaide-t-il.

En été, les opérateurs se sont réunis au ministère de l’Agriculture qui leur a annoncé la prochaine mise en place de licences d’importation pour les fruits. Pour lui, il s’agit d’une bonne solution qui permettrait de « fixer les conditions d’éligibilité aux seuls importateurs » qui justifie notamment « l’investissement des revenus dans le domaine agricole » comme le fait son groupe.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 17 Jan 2017 - 18:26

Voilà qui va bien les aider à gagner de nouvelles parts de marché
http://www.tsa-algerie.com/20170117/france-etat-dun-probleme-de-production-de-gaz-algerie/ a écrit:

La France fait état d’un problème de production de gaz en Algérie


L’opérateur français GRTgaz indique que l’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie connait des problèmes alors que la demande augmente suite à la vague de froid qui touche l’Hexagone.

« Les livraisons au terminal de Fos-sur-Mer (sud de la France, NDLR) étaient d’environ 40 gigawatt-heure (GWh) par jour, alors que la demande est de 70 GWh par jour durant cette période de l’année », a déclaré le directeur général de GRTgaz, cité par Reuters. Selon ce responsable, repris également par l’AFP, « le Sud-Est de la France connait une situation ‘assez préoccupante’ du fait du quasi-arrêt des livraisons de gaz depuis l’Algérie au terminal méthanier de Fos-sur-Mer ».


D’après la même source, « cette situation tendue vient d’un ‘problème de production’ en Algérie, l’un des principaux fournisseurs de gaz en France ». De nombreux « bateaux (transportant du gaz naturel liquéfié) ont été annulés », a ajouté le DG de GRTgaz.

Il a également souligné les tensions existantes sur le marché mondial du gaz, indiquant que la production américaine serait destinée à l’Asie au lieu de l’Europe, ce qui exacerbe le problème. Si les stockages de la région permettent de tenir à court terme, le DG de l’opérateur français appelle néanmoins les expéditeurs de gaz « à s’organiser pour faire venir du GNL en février ».

‘problème de production’ J'aimerais bien savoir ce que cache ce doux euphemisme scratch  
En sont ils déja à devoir faire des choix entre marché intérieur ou marché extérieur???

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 17 Jan 2017 - 18:27

Citation :


Accord d’association Algérie-UE : les douanes crient à « l’arnaque »


Les douanes s'estiment lésées

L’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (UE) a engendré un manque à gagner de plus de 700 milliards de DA aux recettes douanières algériennes depuis sa mise en oeuvre en 2005 jusqu’à fin 2015, a indiqué un responsable de la Direction générale des douanes.

Rien qu’en 2016, ce manque à gagner en termes de recettes douanières
s’est élevé à 120 milliards DA et à 140 milliards DA en 2015, selon les chiffres avancés par le sous-directeur à la Direction des recettes et des recouvrements des douanes, Toufik Saci, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des douanes pour l’année 2016.

Mais selon lui, en dépit de ce manque à gagner dans le cadre de l’Accord
d’association, les recouvrements globaux de l’administration des douanes ont avoisiné les 1.000 milliards de DA en 2016, soit 40% de l’ensemble de la fiscalité ordinaire de l’Etat.

« Dans d’autres pays, la mission fiscale de la douane est en déclin en
faveur des missions économique et sécuritaire (de cette institution). En Algérie, beaucoup d’efforts sont consentis pour consolider le rôle fiscal des douanes afin de maintenir les recettes des recouvrements à ce niveau (de 1.000 milliards de DA »), a-t-il ajouté.

Le représentant des douanes a rappelé, à cette occasion, que les exonérations et réductions douanières prévus dans l’Accord d’association avec l’UE s’ajoutent à plusieurs autres exonérations ou réductions de taxes introduites dans le cadre de la promotion des investissements et de l’emploi (ANDI, ANSEJ…).


http://observalgerie.com/actualite/2786/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 17 Jan 2017 - 18:47

Toutes ces mesures, obstacles et taxes contre les importations pour gagner enfin moins de 10% sur la facture!!

Citation :


Commerce extérieur : L’Algérie peine à limiter ses importations


Malgré les mesures prises pour limiter les importations, la facture reste salée

L’Algérie a deboursé pour ses importations 46,72 milliards de dollars en 2016, ont déclaré hier des responsables de la direction des Douanes, lors d’une conférence de presse tenue à Alger.


L’Algérie peine à réduire de manière significative ses importations en dépit des mesures restrictives mises en place pour le contrôle du commerce extérieur. En 2016, les achats du pays à l’extérieur se chiffraient à 46,72 milliards de dollars contre 51,7 milliards en 2015, en baisse de 9,62%, a annoncé hier le directeur des relations publiques et de l’information à la direction générale des Douanes, Djamel Brika, cité par l’APS. Celui-ci s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des bilans des Douanes pour l’année 2016.

Dans le détail, les importations de produits alimentaires ont reculé en 2016 à 8,22 milliards de dollars (contre 9,31 milliards en 2015), alors que les importations de biens de consommation non alimentaires ont baissé à 8,27 milliards de dollars (contre 8,67 milliards en 2015). Les importations de biens destinés à l’outil de production ont diminué à 14,33 milliards de dollars en 2016 (contre 15,97 milliards en 2015) alors que celles de biens d’équipement ont baissé à 15,89 milliards de dollars (contre 17,74 milliards), selon la même source.

S’agissant des exportations algériennes, elles ont reculé à 28,88 milliards de dollars en 2016 contre 34,66 milliards en 2015, soit une chute de 16,7%. En ce qui concerne les recettes de pétrole et de gaz, elles se sont réduites en passant à 27,1 milliards de dollars en 2016 contre 32,69 milliards en 2015, soit une baisse de 17,12%. Les exportations hors hydrocarbures ont également baissé à 2,063 milliards de dollars en 2016 contre 2,582 milliards en 2015, soit un recul de 20,1%.

Globalement, les exportations ont couvert les importations à hauteur de 62% en 2016 contre 67% en 2015. La chute des recettes pétrolières a eu pour conséquence de creuser le déficit commercial qui a atteint 17,84 milliards de dollars en 2016, contre un déficit de 13,71 milliards de dollars en 2015, soit un creusement du déficit de 4,8%, selon le bilan des Douanes.

Les finances publiques de l’Algérie se sont détériorées dans le sillage de la baisse drastique des cours des hydrocarbures, qui représentent 95% des recettes extérieures de l’Algérie et contribuaient à hauteur de 60% au budget de l’Etat. Face à cette situation alarmante, l’Etat a adopté une série de mesures contraignantes pour limiter le boom des importations dont la facture a presque triplé en dix ans. Pour ce faire, le gouvernement a durci le contrôle de son commerce extérieur en introduisant les licences d’importation pour une vingtaine de produits dont la facture pèse lourdement sur la balance commerciale (véhicules, ciment, aliment du bétail).

Or depuis 2015, ces mesures n’ont pas eu les effets escomptés puisque la balance commerciale restait déficitaire après des années d’excédent. Dans ces conditions, l’objectif fixé par l’Exécutif de réduire la facture des importations de 15% en 2016 paraissait un pari perdu d’avance, d’autant que la majorité des importations (alimentation, biens d’équipement, intrants nécessaires à la production) sont incompressibles, de l’avis même des spécialistes.

Une tendance confirmée par les chiffres fournis par les Douanes. Pendant de longues années, l’Algérie, dans une aisance financière aujourd’hui révolue suite à la chute des prix du pétrole, importait à tout-va et sa facture des importations était passée de 20 milliards de dollars en 2005 à plus de 50 milliards en 2015.


http://www.elwatan.com/economie/commerce-exterieur-l-algerie-peine-a-limiter-ses-importations-17-01-2017-337280_111.php

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 17 Jan 2017 - 19:10

LA GUERRE DES CLANS, saison 5, épisode 30

Citation :


Abdeslam Bouchouareb se paye Total et la tête d'Ali Haddad !

L'esclandre a eu lieu à Oran pendant la visite d'Abdeslam Bouchouareb, l'insubmersible ministre de l'Industrie et des Mines.

Abdeslam Bouchouareb se fend d'une déclaration de guerre contre la société française Total dont le lancement de l'usine des huiles à Betioua (Oran) accuse du retard. Le ministre a refusé d'entendre les arguments avancés. Cette usine qui s'etend sur 3,5 ha pour un budget de lancement de 20 millions d'euros accuse en effet des lenteurs dans les travaux. Son ouverture était prévue pour le deuxième semestre 2017, mais selon El Khabar, tout semble remis en cause.

Les justificatifs avancés par la multinationale française ne tiennent pas la route. "Elle veut retarder au maximum l'ouverture de cette usine parce que Total a un plus grand bénéfice dans l'exportation des huiles pour voitures vers l'Algérie", estime le journal.

Total exporte de son usine installée dans les Emirats arabes vers l'Algérie des huiles sans taxes douanières, souligne le quotidien arabophone puisque l'Algérie a des accords de partenariat privilégié avec certains pays arabes. Il est aussi relevé des divergences au sein du gouvernement sur le traitement avec Total sachant que Sonatrach a signé en décembre dernier avec cette multinationale un important contrat sur une usine pétrochimique. Faut-il comprendre par là que le ministre en veut aux Français par patriotisme ? Ou simplement, il pourrait y avoir là, une occasion de règlement de comptes que les citoyens ne sont pas censés connaître ? Il y a toutefois une évidence : tant que l'usine n'a pas lancé sa production, c'est l'Algérie qui paye les importations à prix d'or.

Ali Haddad en a pris pour son matricule également, selon El Khabar. Le ministre a aussi critiqué le retard accusé dans la construction du complexe de tubes dont le patron n'est que le président du FCE. L'enveloppe de ce projet d'usine est de 21 milliards de dinars dont 72% du capital est détenu par les banques et 30% par le groupe qui appartient à l'homme d'affaires Ali Haddad.

Tout aussi proches du clan au pouvoir, il faut rappeler que les relations entre les deux hommes sont particulièrement difficiles. Rappelons-nous que pendant le forum africain des affaires, organisé par Ali Haddad, Abdeslam Bouchouareb a assuré le service minimum et a même boudé l'essentiel des travaux.

http://www.lematindz.net/news/23023-abdeslam-bouchouareb-se-paye-total-et-la-tete-dali-haddad.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 20 Jan 2017 - 14:41

RT a écrit:

Algérie : l'accord de libre-échange avec l'UE a déjà fait perdre six milliards d'euros à 'l'Etat'


Les autorités algériennes ont fait état d'un manque à gagner considérable en droits de douane, dû à un accord de libre-échange signé entre Bruxelles et Alger en 2005 qui bénéficie essentiellement aux exportations européennes.

700 milliards de dinars (environ six milliards d'euros) : c'est le manque à gagner cumulé sur ces onze dernières années pour l'Etat algérien à cause de l'accord d’association entre l'Union européenne (UE) et le pays nord-africain, d'après une déclaration de la Direction des recouvrement des Douanes algériennes le 16 janvier. Ses pertes s'expliquent par la réduction des droits de douanes mise en place par cet accord signé en 2005.

Pour la seule année 2016, le manque à gagner pour 'l'Etat' maghrébin s'est élèvé à 120 milliards de dinars (soit un milliard d'euros). En 2015, les pertes avaient atteint le montant record de 140 milliards de dinars (1,1 milliard d'euros).

Cette problématique, pour les finances publiques algériennes, ne devrait que s'aggraver au cours des prochaines années. L'accord algéro-européen prévoit en effet une diminution graduelle des droits de douane entre les deux parties, afin d'atteindre une suppression totale de ceux-ci en 2020.

L'accord de libre-échange bénéficie plus à l'économie européenne qu'à celle de son partenaire. Alger importe en effet une part conséquente de ses produits de la zone euro, relève le site d'informations Tout sur l'Algérie, tandis que l'Union européenne, elle, achète très peu de biens algériens. jocolor

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4438
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 22 Jan 2017 - 22:18

http://www.tsa-algerie.com/20170122/lalgerie-veut-interdire-limportation-agrumes-durant-periode-de-recolte/ a écrit:

L’Algérie veut interdire l’importation des agrumes durant la période de récolte

Abdelmadjid Tebboune a donné, dimanche à Alger, des instructions pour l’interdiction de l’importation de toute sorte d’agrumes durant la période de récolte, indique un communiqué du ministère, publié via l’agence officielle.

Le ministre de l’Habitat et ministre par intérim du Commerce a appelé à la prise des mesures nécessaires pour « l’interdiction de l’importation de toute sorte d’agrumes durant la période de récolte, quelle qu’en soit l’origine », précise la même source.

Pour M. Tebboune, il est nécessaire de réduire la facture des importations vu la disponibilité de produits locaux de même qualité, selon la même source.

Le ministre a insisté sur l’impératif de fixer des normes rigoureuses concernant les produits importés notamment les produits électroménagers, électroniques et autres produits de large consommation.

Le ministre qui a accordé un délai d’un mois pour définir ces normes, a précisé que celles-ci seraient à l’avenir appliquées en matière d’importation.


J'espere que cela va vite etre mit en place

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 29 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30 ... 34 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: