Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32 ... 35 ... 40  Suivant
AuteurMessage
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 792
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 29 Jan 2017 - 18:44

Fahed64 a écrit:


Ça va exploser à côté de chez nous et pour très bientôt...

Il faudra s'y préparer.
Le régime algérien sera aux abois et fera tout pour détourner l'attention du peuple, avec "la fameuse main étrangère".
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 792
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 29 Jan 2017 - 19:09

Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule : le secteur de l'assurance auto ne se portent pas bien ...

http://afrique.le360.ma/algerie/economie/2017/01/29/9326-algerie-les-craintes-dun-effondrement-du-secteur-des-assurances-sont-grandes-9326
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 30 Jan 2017 - 23:22

Aurait-on des choses a cacher sur le deroulement de la mythique revolution
http://www.tsa-algerie.com/20170130/limportation-livres-revolution-algerienne-soumise-a-lecture-obligatoire/ a écrit:

L’importation des livres sur la Révolution algérienne soumise à la lecture obligatoire

L’importation des livres est soumise à de nouvelles conditions. Un décret exécutif fixant les modalités de mise en œuvre de la procédure de dépôt de la liste des titres de livres importés avant distribution en Algérie a, en effet, été publié au Journal officiel, ce lundi 30 janvier. Selon le texte, et à « l’exception du livre religieux et du livre parascolaire, l’importation du livre sur support papier, numérique ou électronique, édité à l’étranger, destiné à la vente, à la lecture publique ou au don en Algérie, est soumise à la procédure de dépôt de la liste des titres auprès des services du ministère chargé de la culture avant leur distribution ».


Pour les livres qui traitent des questions du mouvement national et de la révolution algérienne, l’importateur du livre « est tenu de fournir deux exemplaires du ou des livre(s) », selon le décret. « Les livres qui traitent des questions du mouvement national et de la Révolution algérienne sont, systématiquement, soumis à la lecture du contenu », précise le texte, en mentionnant que les services du ministère chargé de la culture sont tenus de solliciter l’avis des services du ministère chargé des moudjahidine ».

a l'ere de l'internet et des clefs usb ils veulent encore essayer d'interdire l'écrit ces vieux schnoks. Leur administration utilise encore le telex

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3368
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 1:14

docleo a écrit:
Citation :
Algérie : Loukal présente les chiffres relatifs à l’évolution économique et monétaire en 2015
Soyez le premier à commenter!


Le rapport annuel  de 2015 relatif à l’évolution économique et monétaire en Algérie  a été présenté dimanche devant  l'Assemblée Populaire Nationale (APN) par le Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), au cours d'une présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de la première chambre du Parlement.


En plus des chiffres concernant l’année 2015, le  Gouverneur de la BA a mis en exergue  la baisse des réserves de change de l’Algérie qui ont reculé à 114,1 milliards de dollars à fin 2016, contre  144,1 milliards de dollars en 2015.

4,3 milliards de dollars perdus dans la reconversion d’autres devises en dollars
Ainsi, les réserves de change entre fin décembre 2015 et fin décembre 2016 ont accusé une baisse de 30 milliards de dollars.  Mohamed Loukal, a souligné que sur 29,9 milliards  de dollars dépensés,  4,3 milliards ont été consommés lors de  la reconversion des autres devises en dollars et les 25,6 milliards restants ont été déboursé dans les flux. « Ceci n’a pas eu d’effet négatif sur notre politique monétaire, mais a aidé à la protection du pouvoir d’achat », a soutenu M. Loukal en expliquant la perte de 4,3 milliards de dollars.

« Malgré  ce contexte  de fragilité de l’activité monétaire, la situation de l’Algérie vis-à-vis la position financière vers l’extérieur est qualifiée de relativement solide et  confortable», a-til affirmé. Il a, en outre, rappelé  que les réserves de change de l'Algérie s'étaient établies à 121,9 milliards de dollars  à fin septembre 2016 et à 129 milliards de dollars à fin juin de la même année. Dans la sphère  monétaire, le choc pétrolier a marqué, selon le Gouverneur de la Banque d’Algérie, un tournant dans la baisse des réserves de change qui s’explique par le recul des revenus des hydrocarbures de 19,4 milliards de dollars  avec un moyen de prix  de 42,69 dollars en septembre 2016.

Loukal appelle à diversifier l’économie nationale
Mohamed  Loukal, a ainsi appelé afin de garantir un bon niveau au dinar. La valeur du dinar a connu un recul de 20% par rapport au dollar en 2015 et de 3,6 % par rapport à l’euro, a-t-il souligné.

«Cette situation a des limites et ne peut, à elle seule, supporter encore longtemps les conséquences de la baisse des revenus des hydrocarbures et les perturbations des marché»,  a martelé Mohamed Loukal, avant de signaler que, le dinar a, néanmoins, connu une stabilité importante, voire une amélioration par rapport à l’euro durant le derniers semestre 2015.

Loukal a oublié de recommander a son gouvernement de foutre la paix au Maroc et a ses frontières pour la bonne santé de l'économie algérienne
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3368
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 1:17

WRANGEL a écrit:
Aurait-on des choses a cacher sur le deroulement de la mythique revolution
http://www.tsa-algerie.com/20170130/limportation-livres-revolution-algerienne-soumise-a-lecture-obligatoire/ a écrit:

L’importation des livres sur la Révolution algérienne soumise à la lecture obligatoire


L’importation des livres est soumise à de nouvelles conditions. Un décret exécutif fixant les modalités de mise en œuvre de la procédure de dépôt de la liste des titres de livres importés avant distribution en Algérie a, en effet, été publié au Journal officiel, ce lundi 30 janvier. Selon le texte, et à « l’exception du livre religieux et du livre parascolaire, l’importation du livre sur support papier, numérique ou électronique, édité à l’étranger, destiné à la vente, à la lecture publique ou au don en Algérie, est soumise à la procédure de dépôt de la liste des titres auprès des services du ministère chargé de la culture avant leur distribution ».


Pour les livres qui traitent des questions du mouvement national et de la révolution algérienne, l’importateur du livre « est tenu de fournir deux exemplaires du ou des livre(s) », selon le décret. « Les livres qui traitent des questions du mouvement national et de la Révolution algérienne sont, systématiquement, soumis à la lecture du contenu », précise le texte, en mentionnant que les services du ministère chargé de la culture sont tenus de solliciter l’avis des services du ministère chargé des moudjahidine ».

a l'ere de l'internet et des clefs usb ils veulent encore essayer d'interdire l'écrit ces vieux schnoks. Leur administration utilise encore le telex

Le minitel si ca se trouve
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 2:39

Fox-One a écrit:
docleo a écrit:
Citation :
Algérie : Loukal présente les chiffres relatifs à l’évolution économique et monétaire en 2015
Soyez le premier à commenter!


Le rapport annuel  de 2015 relatif à l’évolution économique et monétaire en Algérie  a été présenté dimanche devant  l'Assemblée Populaire Nationale (APN) par le Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), au cours d'une présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de la première chambre du Parlement.


En plus des chiffres concernant l’année 2015, le  Gouverneur de la BA a mis en exergue  la baisse des réserves de change de l’Algérie qui ont reculé à 114,1 milliards de dollars à fin 2016, contre  144,1 milliards de dollars en 2015.

4,3 milliards de dollars perdus dans la reconversion d’autres devises en dollars
Ainsi, les réserves de change entre fin décembre 2015 et fin décembre 2016 ont accusé une baisse de 30 milliards de dollars.  Mohamed Loukal, a souligné que sur 29,9 milliards  de dollars dépensés,  4,3 milliards ont été consommés lors de  la reconversion des autres devises en dollars et les 25,6 milliards restants ont été déboursé dans les flux. « Ceci n’a pas eu d’effet négatif sur notre politique monétaire, mais a aidé à la protection du pouvoir d’achat », a soutenu M. Loukal en expliquant la perte de 4,3 milliards de dollars.

« Malgré  ce contexte  de fragilité de l’activité monétaire, la situation de l’Algérie vis-à-vis la position financière vers l’extérieur est qualifiée de relativement solide et  confortable», a-til affirmé. Il a, en outre, rappelé  que les réserves de change de l'Algérie s'étaient établies à 121,9 milliards de dollars  à fin septembre 2016 et à 129 milliards de dollars à fin juin de la même année. Dans la sphère  monétaire, le choc pétrolier a marqué, selon le Gouverneur de la Banque d’Algérie, un tournant dans la baisse des réserves de change qui s’explique par le recul des revenus des hydrocarbures de 19,4 milliards de dollars  avec un moyen de prix  de 42,69 dollars en septembre 2016.

Loukal appelle à diversifier l’économie nationale
Mohamed  Loukal, a ainsi appelé afin de garantir un bon niveau au dinar. La valeur du dinar a connu un recul de 20% par rapport au dollar en 2015 et de 3,6 % par rapport à l’euro, a-t-il souligné.

«Cette situation a des limites et ne peut, à elle seule, supporter encore longtemps les conséquences de la baisse des revenus des hydrocarbures et les perturbations des marché»,  a martelé Mohamed Loukal, avant de signaler que, le dinar a, néanmoins, connu une stabilité importante, voire une amélioration par rapport à l’euro durant le derniers semestre 2015.

Loukal a oublié  de recommander a son gouvernement de foutre la paix au Maroc et a ses frontières pour la bonne santé de l'économie algérienne

Mais comment peut-on se permettre de perdre 4.3 MILLIARDS DE DOLLARS dans des operations de conversion de devises en dollars????????????????????? alors qu'ils sont sensés avoir des milliards de dollars en reserves??? scratch

Qu'est-ce que cela revele???? incompetence crasse ou autre chose?

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3368
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 12:08

WRANGEL a écrit:
Fox-One a écrit:
docleo a écrit:


Loukal a oublié  de recommander a son gouvernement de foutre la paix au Maroc et a ses frontières pour la bonne santé de l'économie algérienne

Mais comment peut-on se permettre de perdre 4.3 MILLIARDS DE DOLLARS dans des operations de conversion de devises en dollars????????????????????? alors qu'ils sont sensés avoir des milliards de dollars en reserves??? scratch

Qu'est-ce que cela revele???? incompetence crasse ou autre chose?

Tant mieux pour tout le monde sauf pour l'algerie elle meme
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 652
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 18:22


ralek1 a écrit:
WRANGEL a écrit:
http://www.agenceecofin.com/industrie/1912-43317-algerie-la-sonatrach-attribue-des-contrats-d-etude-a-tecnicas-reunidas-et-amec-foster-wheeler a écrit:

Algérie : la Sonatrach attribue des contrats d’étude à Tecnicas Reunidas et Amec Foster Wheeler




(Agence Ecofin) - En Algérie, la Sonatrach a signé des contrats avec la société espagnole Tecnicas Reunidas et la société britannique Amec Foster Wheeler pour entreprendre des études pour deux nouvelles usines de raffinage, annonce Amine Mazouzi, le patron de la société d’Etat.

D’un coût global de 26 millions de dollars, les études concerneront deux projets de raffineries : celles de Skikda et d’Arzew.

Selon Reuters, l’usine de Skikda génèrera 4,6 millions de tonnes de mazout, 4 millions de tonnes de naphta, 3,2 millions de tonnes de gazole et 3,5 millions de tonnes d'essence sur une base annuelle. C’est Tecnicas Reunidas qui travaillera sur ce projet.

Quant à l’installation d’Arzew, elle produira 75 000 tonnes par an de méthanol et 150 000 tonnes de butane, annuellement. Les travaux seront exécutés par Amec Foster Wheeler.

D’après Akli Remini, vice-président de la Sonatrach, les deux installations permettront au pays de passer du statut d’importateur à celui d’exportateur net de produits pétroliers.

Le raffinage du pétrole est devenu l’une des priorités phares de la Sonatrach car le pays, même s’il produit du pétrole, importe environ pour 1,4 milliard de dollars d’essence. L’objectif pour les autorités est de commencer à faire des économies sur le moyen terme.

On y comprends rien. Je croyais que la realisation de 4 raffineries avait été lancée et là on parle d'études pour la realisation.

Il y a effectivement une ambiguité dans les annonces des projets par la gouvernement algérien; et je crois que cette ambiguité est voulue pour certaines raisons.

Sur le site du ministère de l'énergie, ces raffineries sont déjà "encours d'exploitation". Et, selon le site toujours, il s'agit d'un projet de "réhabilitation"! Cependant, les chiffres annoncées ne sont pas cohérents!

Citation :


Raffinage

L’outil de raffinage en Algérie dispose actuellement de six raffineries en cours     d’exploitation (Alger, Arzew, Skikda (RA1K et Topping condensat), Hassi-Messaoud et Adrar.  La  capacité  de  traitement  annuelle  s’élève  à  27 millions de tonnes,  dont 5 millions tonnes/an en condensat à Skikda et 0,6 million tonne/an pour la raffinerie d’Adrar.

De par ses caractéristiques, l’industrie du raffinage est assujettie aux évolutions et mutations qui sont entrain d’être opérées sur le marché national et international essentiellement en termes d’offre et de demande de produits pétroliers sur le plan  qualitatif et quantitatif.

Dans ce cadre, les trois grands projets de réhabilitation de raffineries ont été lancés visant à l’augmentation des capacités et adaptation pour la fabrication des essences aux normes euro 2009. Il s’agit de :  

- Réhabilitation et augmentation de la capacité de traitement de la raffinerie de Skikda pour porter sa capacité à 16,5 millions tonnes/an de pétrole brut. Soit une augmentation de 10%. Actuellement la capacité de traitement est de 15 millions tonnes/an.

- Réhabilitation et augmentation de la capacité de traitement de la raffinerie d’Arzew pour porter sa capacité à 3, 75 millions tonnes/an de pétrole brut. Soit une augmentation de 50%. Actuellement la capacité de traitement est de 2,5 millions tonnes/an.

- Réhabilitation et augmentation de la capacité de traitement de la raffinerie d’Alger pour porter sa capacité à 3, 645 millions tonnes/an de pétrole brut. Soit une augmentation de 35%. Actuellement sa capacité de traitement est de 2,7 millions tonnes/an.

Capacité de traitement des raffineries :




Raffinerie                                                                Capacité en millions tonnes/an

                                         Avant Réhabilitation                                Après Réhabilitation      

Raffinerie de Skikda (RA1.K)              15,000                                                16,500

Raffinerie d’Arzew (RA1.Z)                  2,500                                                 3,750

Raffinerie d’Alger (RA1.G)                   2,700                                                 3,645

Topping Condensat (RA2.K)                  5,000                                                5,000

Raffinerie de Hassi-Messaoud (RHM)      1,200                                                1,200

Raffinerie d’Adrar                                0,600                                               0,600

Total                                             27,000                                            30,695



De plus, un important programme de développement a été lancé pour augmenter les capacités de l’outil de raffinage avec la construction de cinq nouvelles raffineries d’une capacité totale de 30 millions tonnes par an (quatre raffineries d’une capacité de traitement de 5 millions tonnes par an chacune et une  raffinerie d’une capacité de traitement du brut lourd de 10 millions tonnes par an.

Ainsi, ces programmes de réhabilitation des raffineries et de développement  permettront de porter la capacité de traitement de brut de 27 millions tonnes/an actuellement à 60 millions tonnes/an à long terme.



http://www.energy.gov.dz/francais/index.php?page=raffinage

Tu te rappelles de cette discussion WRANGEL? C'était il y a 6 semaines environ. Aujourd'hui encore un article qui parle d'un "appel d'offres" !! Effectivement, il n'y a rien à comprendre dans ce drôle de pays. Ni le peuple, ni les journalistes ne remarquent pas les contradictions flagrantes.

Citation :

Sonatrach lance un appel d’offres pour 6 milliards de dollars de projets de raffineries

17:31 lundi 30 janvier 2017 | Par Yacine Babouche | Actualité

Le groupe pétrolier national Sonatrach a lancé ce lundi un appel d’offres international pour la construction de quatre raffineries dont le montant total pourrait atteindre 6 milliards de dollars rapporte aujourd’hui l’agence Reuters.

Les projets concernent la construction de quatre raffineries : à Tiaret, à Hassi Messaoud et deux à Skikda. Les sites de Tiaret et Hassi Messaoud auront une capacité de cinq millions de tonnes chacun, précise Reuters qui explique que l’Algérie veut accroître ses capacités de raffinage pour augmenter les revenus qu’elle tire du secteur pétrolier.

L’Algérie produit actuellement 30 millions de tonnes de produits pétroliers raffinés chaque année.


http://www.tsa-algerie.com/20170130/sonatrach-lance-appel-offres-6-milliards-de-dollars-de-projets-de-raffineries/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 18:49

Oui oui je m'en souviens tres bien. N'eut été l'intense actu d'hier j'aurais mis en ligne cet appel d'offres.
C'est hallucinant en effet un enieme effet d'annonce pour les memes projets.

Quant à leurs journalistes, ils ne tiquent meme pas quand en pleine fonte de leurs reserves en devises on leur annonce que les branquignols  qui les dirigent ont perdus 4.3MILLIARDS DE DOLLARS dans des operations de change affraid

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”



Dernière édition par WRANGEL le Mar 31 Jan 2017 - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 652
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 18:50

Citation :


SONATRACH-ROSNEFT : Les dessous d’un bras de fer

La compagnie pétrolière russe Rosneft tente actuellement d'exercer des pressions sur la Sonatrach pour obtenir des concessions sur les délais de réalisation des installations des champs de Gara Tisselit, dans le bassin d'Illizi, ont indiqué plusieurs sources au fait des affaires. Ces pressions se sont accentuées lundi, à travers la publication, par un site russe, de rumeurs selon lesquelles Rosneft compte vendre ses actifs et se retirer d'Algérie.

Nos sources précisent que le partenaire Rosneft tente d'obtenir le maximum de concessions de la partie algérienne, à laquelle il a proposé le rachat de ses actifs. D'ailleurs, les dernières rencontres entre les deux parties ont porté plutôt sur le développement des champs de Gara Tisselit et les moyens de rattraper le retard prolongé sur le plan de développement approuvé conjointement en 2009, ajoute-t-on encore.

Le groupement russe Rosneft-Stroytransgas a noué, le 24 mars 2001, un partenariat avec la Sonatrach dans le cadre du Contrat de partage de production (PSC) sur le périmètre Gara Tisselit (bloc 245), comprenant les champs de Takouazet et Tisselit Nord. Il s'agit surtout de la première expérience à l'étranger de Rosneft, en qualité d'opérateur. Il avait alors acquis une participation de 50% alors que Stroytransgas a opté pour 10 % seulement. Les 40% restants sont détenus par la Sonatrach.

Les plans de développement du gisement de Takouazet ont été approuvés en date du 5 décembre 2007 alors que ceux de Tisselit Nord ont été déposés et adoptés le 20 octobre 2008. Ces deux champs devaient entrer en production en 2012. Mais les autorités en charge du secteur n'avaient exercé aucune pression sur les partenaires russes en vue de les presser d'entamer la réalisation du projet, alors que le baril de pétrole était coté à 100 dollars.

Au lendemain du forage de sept puits de développement, le groupement russe a souhaité bénéficier d'une période supplémentaire pour, justement, évaluer avec plus de précision le potentiel pétrolier et gazier sur les deux champs. Afin de réaliser des travaux complémentaires visant à préciser l’étendue des réserves en place, un plan de développement révisé a été introduit et approuvé par Alnaft en date du 18 mars 2014. Selon les éléments présentés dans ce dossier remis à l'autorité des hydrocarbures, les champs contiennent un volume prouvé de gaz estimé à 379 milliards de mètres cubes, avec un taux de récupération de l'ordre de 65%, constituant une production de 3 millions de mètres cubes par jour. Quant au pétrole brut, on a estimé la production quotidienne à 16 000 barils. Un potentiel très important, selon tous les experts pétroliers. Les sanctions imposées par l'Union européenne contre les compagnies russes ont lourdement pesé sur la trésorerie des deux compagnies constituant le groupement avec la Sonatrach. Les banques ne sont plus impliquées dans le financement des projets des compagnies russes.

Il y a quelques mois, le gouvernement russe avait proposé la privatisation de 20% du capital de Rosneft, pour sauver la compagnie de la situation financière chaotique qui prévaut depuis plus de deux ans. Quant à sa compatriote Stroytransgaz, il faut dire qu'elle ne détient que 10% du capital du groupement et qu'elle n'a aucune influence significative sur les événements en cours.
En octobre 2015, les responsables du groupement russe ont informé leurs homologues algériens des difficultés dont ils souffrent et leur incapacité à mettre sur la table le financement nécessaire à la réalisation des installations des productions sur les deux champs pétrolier et gazier.
Récemment, les membres du groupement russe ont proposé à la Sonatrach la cession de leurs participations dans cette association, contre un remboursement différé. Autrement dit, la Sonatrach ne payera aucun dollar, avant la mise en production de l'usine de traitement des hydrocarbures des champs de Gara Tisselit. Mais, jusqu'à ce jour, la compagnie publique algérienne n'a pas encore fait connaître sa position quant à cette proposition. En attendant la décision définitive, les Russes ont proposé la mise en production des deux champs avec des installations provisoires (EPF), en attendant la construction de l'usine. Mais, il faut avouer que cette solution n'arrange pas l'Algérie, puisque ces deux compagnies russes se sont présentées en 2001 avec un plan d'investissement qui tarde à se dessiner au bout de 15 ans d'attente.

Pour rappel, l'autre compagnie russe d'engineering pétrolier, Stroytransgaz, a fait part, il y a quatre ans, de sa volonté de vendre, à Rosneft, les parts qu'elle détient dans le groupement Gara Tisselit, en évoquant des difficultés financières. Mais Rosneft avait refusé cette opération, jugeant le prix de cession exorbitant. Du côté algérien, le meilleur scénario possible serait le départ des deux compagnies russes et la mise en œuvre d'un accord sur un remboursement différé des investissements consentis par les partenaires. Car, aujourd'hui, les Russes ne sont pas en mesure d'honorer leurs engagements contractuels, en raison notamment du manque de liquidité.
En date du 15 juin 2015, un contrat a été signé avec le cabinet britannique Genesis, pour l'élaboration de l'avant-projet détaillé (FEED) pour la mise en service de la production sur les deux champs du groupement.

Même ces études FEED ont enregistré beaucoup de retard en raison de la découverte de quantités importantes de GPL, qu'il s'agit de dissocier des liquides. Cela implique des investissements supplémentaires pour le groupement. Le projet comprend également la réalisation d’une usine de traitement d’huile, de gaz et de condensat, ainsi que le forage de 65 nouveaux puits et tant d'autres opérations que les deux compagnies russes ne sont pas en mesure de réaliser, faute de moyens financiers. Pour se maintenir en position de force, les Russes ont actionné l'arme de la rumeur en faisant croire que s'ils se désengageaient de Gara Tisselit, l'Algérie allait en souffrir. Après 15 ans de tergiversations, les Russes semblent se tourner vers des moyens peu habituels pour tirer le maximum de profits de leur départ d'Algérie.


http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/01/12/article.php?sid=207657&cid=2

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 652
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 19:04

WRANGEL a écrit:
Oui oui je m'en souviens tres bien. N'eut été l'intense actu d'hier j'aurais mis en ligne cet appel d'offres.
C'est hallucinant en effet un enieme effet d'annonce pour les memes projets.

Quant à leurs journalistes, ils ne tiquent meme pas quand en pleine fonte de leurs reserves en devises on leur annonce que les branquignols  qui les dirigent ont perdus 4.3MILLIARDS DE DOLLARS dans des operations de change affraid


_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1769
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 31 Jan 2017 - 19:27

Citation :
Economie nationale/ La Banque d’Algérie dresse un tableau peu rassurant

Contrairement au gouvernement qui cherche constamment à éluder la réalité, la Banque d’Algérie est plus alarmiste concernant la situation économique du pays.

Lors d’une intervention devant les députés, le gouverneur de la banque d’Algérie a reconnu que la situation économique du pays était «fragile» durant l’année 2016. Présentant le bilan de la situation économique et financière du  pays à fin septembre 2016 devant l’Assemblée Populaire Nationale (APN), Mohamed Loukal a relevé «la fragilité de la situation économique et financière de l’Algérie durant l’année 2015 et les neuf premiers mois de 2016». Selon le même responsable, cette conjoncture est due «à une faible relance économique, une poursuite du ralentissement de la croissance du commerce international, une chute drastique des prix des matières premières, notamment ceux du pétrole, et une forte évolution des cours de change internationaux dans le sillage de la hausse de la valeur du dollar américain face à l’euro».

Selon Mohamed Loukal, le déficit budgétaire et le compte courant extérieur «se sont fortement creusés entraînant une érosion quasi totale des  ressources du Fonds de régulation des recettes (FRR) et une baisse sensible des réserves de change». Il a ajouté que «l’activité économique a conservé la même cadence par rapport à l’année dernière soutenue principalement par le maintien à un niveau élevé des dépenses publiques».

Ce constat tranche avec le discours du gouvernement qui assure toujours que la situation économique du pays est « maitrisée ». Même si, il est vrai, les autorités commencent ces derniers temps à reconnaître que «la situation est difficile».

Ce discours de vérité du gouverneur de la Banque d’Algérie a toujours été tenu par l’ancien responsable de cette institution, Mohamed Laksaci. Même si dans le cas de Loukal, le discours est truffé d’euphémismes pour ne pas fâcher le gouvernement.
http://www.algerie-focus.com/2017/01/economie-nationale-banque-dalgerie-dresse-tableau-rassurant/
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 1 Fév 2017 - 20:25

2017 / 55 après "" l'indépendance ""...
http://www.maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-maghreb/68893-algerie-exportation-en-fevrier-de-la-1ere-cargaison-experimentale-de-produits-agricoles-depuis-le-port-djendjen.html a écrit:

Algérie:Exportation en février de la 1ère cargaison expérimentale de produits agricoles depuis le port Djendjen


La première cargaison expérimentale de produits agricoles sera exportée en février prochain depuis le port Djendjen (Jijel) vers celui de Gênes en Italie, a affirmé mardi à l’APS le Pdg de l’entreprise portuaire de Djendjen, Abderrezak Salami.

Trois (03) conteneurs de divers produits agricoles des wilayas de Jijel, Biskra, El Oued et Tiaret seront à cet effet réservés, a souligné le même responsable, précisant que l’entreprise nationale de transport maritime CNAN- Med se chargera de l’opération de transport de la marchandise dans de bonnes conditions.

Le partenaire italien, représenté par Veronique Lister présidente du groupe des investisseurs d’Italie, se chargera de l’opération d’emballage de la marchandise, une mission qui sera ultérieurement confiée aux exportateurs algériens en cas de réussite de l’opération, a-t-on souligné.

Un exposé a été présenté lundi au wali de Jijel, Larbi Merzouk, au cours d’une rencontre de concertation et de sensibilisation sur les facilitations accordées pour favoriser l’exportation à partir du port de Djendjen, a-t-on rappelé.
Le partenaire italien a présenté, à cette occasion, une offre pour la réalisation d’une pépinière de la fraise dans cette wilaya pour éviter de ramener des plants de l’étranger comme c’est le cas actuellement.

Cette offre a été acceptée par le wali qui a promis d’assurer toutes les facilitations nécessaires pour la réussite de cette opération et donné des instructions au directeur local des services agricoles (DSA) pour dégager une assiette foncière susceptible d’abriter ce projet et une autre (assiette) pour y entreposer les produits agricoles destinés à l’exportation.
De son côté l’investisseur Khaled Boudjaâtit, intermédiaire entre les deux parties, s’est engagé à prendre en charge les opérations relatives à l’emballage une fois l’opération d’exportation devenue effective, pour venir en aide aux agriculteurs et décrocher de nouveaux marchés.

APS

En vrac en plus leurs produits... Bon à priori c'est pas demain la veille qu'ils nous concurrenceront dans ce domaine

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9593
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 1 Fév 2017 - 20:56

Very Happy

http://www.elwatan.com/international/le-bon-coup-de-la-diplomatie-algerienne-01-02-2017-338338_112.php

C'est comme si les habitants d'Hiroshima se félicitaient d'avoir reçu une bombe A sur la tronche, au motif que ça dissipe les nuages.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 374
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 1 Fév 2017 - 21:51

WRANGEL a écrit:
2017 / 55 après "" l'indépendance ""...
http://www.maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-maghreb/68893-algerie-exportation-en-fevrier-de-la-1ere-cargaison-experimentale-de-produits-agricoles-depuis-le-port-djendjen.html a écrit:

Algérie:Exportation en février de la 1ère cargaison expérimentale de produits agricoles depuis le port Djendjen



La première cargaison expérimentale de produits agricoles sera exportée en février prochain depuis le port Djendjen (Jijel) vers celui de Gênes en Italie, a affirmé mardi à l’APS le Pdg de l’entreprise portuaire de Djendjen, Abderrezak Salami.

Trois (03) conteneurs de divers produits agricoles des wilayas de Jijel, Biskra, El Oued et Tiaret seront à cet effet réservés, a souligné le même responsable, précisant que l’entreprise nationale de transport maritime CNAN- Med se chargera de l’opération de transport de la marchandise dans de bonnes conditions.

Le partenaire italien, représenté par Veronique Lister présidente du groupe des investisseurs d’Italie, se chargera de l’opération d’emballage de la marchandise, une mission qui sera ultérieurement confiée aux exportateurs algériens en cas de réussite de l’opération, a-t-on souligné.

Un exposé a été présenté lundi au wali de Jijel, Larbi Merzouk, au cours d’une rencontre de concertation et de sensibilisation sur les facilitations accordées pour favoriser l’exportation à partir du port de Djendjen, a-t-on rappelé.
Le partenaire italien a présenté, à cette occasion, une offre pour la réalisation d’une pépinière de la fraise dans cette wilaya pour éviter de ramener des plants de l’étranger comme c’est le cas actuellement.

Cette offre a été acceptée par le wali qui a promis d’assurer toutes les facilitations nécessaires pour la réussite de cette opération et donné des instructions au directeur local des services agricoles (DSA) pour dégager une assiette foncière susceptible d’abriter ce projet et une autre (assiette) pour y entreposer les produits agricoles destinés à l’exportation.
De son côté l’investisseur Khaled Boudjaâtit, intermédiaire entre les deux parties, s’est engagé à prendre en charge les opérations relatives à l’emballage une fois l’opération d’exportation devenue effective, pour venir en aide aux agriculteurs et décrocher de nouveaux marchés.

APS

En vrac en plus leurs produits... Bon à priori c'est pas demain la veille qu'ils nous concurrenceront dans ce domaine

Dire que l'actuel Algérie et l'Egypte fournissaient pas mal de blé à Rome, greniers à blé de l'empire Romain..
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 1 Fév 2017 - 22:56

Kursad2 a écrit:
WRANGEL a écrit:
2017 / 55 après "" l'indépendance ""...
http://www.maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-maghreb/68893-algerie-exportation-en-fevrier-de-la-1ere-cargaison-experimentale-de-produits-agricoles-depuis-le-port-djendjen.html a écrit:

Algérie:Exportation en février de la 1ère cargaison expérimentale de produits agricoles depuis le port Djendjen


La première cargaison expérimentale de produits agricoles sera exportée en février prochain depuis le port Djendjen (Jijel) vers celui de Gênes en Italie, a affirmé mardi à l’APS le Pdg de l’entreprise portuaire de Djendjen, Abderrezak Salami.

Trois (03) conteneurs de divers produits agricoles des wilayas de Jijel, Biskra, El Oued et Tiaret seront à cet effet réservés, a souligné le même responsable, précisant que l’entreprise nationale de transport maritime CNAN- Med se chargera de l’opération de transport de la marchandise dans de bonnes conditions.
APS

En vrac en plus leurs produits... Bon à priori c'est pas demain la veille qu'ils nous concurrenceront dans ce domaine

Dire que l'actuel Algérie et l'Egypte fournissaient pas mal de blé à Rome, greniers à blé de l'empire Romain..

Il faut préciser que c'était l'algérie Romaine et l'egypte Grecque...
Meme quand elle exportait en France du temps de la Régence, le blé exporté était le tribut imposé aux indigenes. Les locaux se serraient la ceinture mais la Régence exportait,  ce n'était pas une exportation de surplus de production.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 1 Fév 2017 - 23:55

PGM a écrit:
Very Happy
http://www.elwatan.com/international/le-bon-coup-de-la-diplomatie-algerienne-01-02-2017-338338_112.php
C'est comme si les habitants d'Hiroshima se félicitaient d'avoir reçu une bombe A sur la tronche, au motif que ça dissipe les nuages.

Il ne leur reste plus qu'a en convaincre leurs marionnettes

http://fr.le360.ma/politique/retour-du-maroc-a-lua-quand-la-propagande-pro-separatiste-broie-du-noir-106169 a écrit:

RETOUR DU MAROC À L'UA: QUAND LA PROPAGANDE PRO-SÉPARATISTE BROIE DU NOIR

Une fois n'est pas coutume, la propagande pro-Polisario, prompte à "dégainer" quand il s'agit d'attaquer le Maroc, a reconnu la victoire du royaume à Addis-Abeba en fustigeant les "mensonges" de la direction du front séparatiste, de son mentor algérien et son allié sud-africain.

Une position qui nous change du ton faussement triomphaliste que celui qu'ont adopté les sites de propagande pro-séparatiste. Alors que le Polisario se terre dans un silence de mort, après la réadmission du Maroc au sein de l'Union africaine, quasi plébiscitée par les Etats africains, lesdits sites pro-séparatistes ont changé de fusil d'épaule pour tirer, une fois n'est pas coutume, sur la direction tapie dans son QG capitonné à Rabouni et surtout sur les fausses certitudes qu'elle n'a eu de cesse de ressasser.

Preuve de ce retournement de situation, les "confrères" sahraouis ont reconnu expressément la victoire du Maroc du côté d'Addis-Abeba. Une reconnaissance qui n'aurait rien d'étonnant si elle émanait d'une source autre que la machine de propagande pro-séparatiste, rompue à la manipulation de l'information, à l'intox et au travestissement des faits. Fait inédit, cette même machine a pris ses distances avec la phraséologie de la direction du Polisario, qu'elle accuse désormais de "mensonge" en alléguant que les chefs d'Etat africains allaient faire bloc contre le retour du Maroc au sein de l'UA.

"Après des mois de campagne contre la réadmission du Maroc au sein de l'UA, marquée par un vaste ballet diplomatique dans des pays africains influents, de l'est au sud de l'Afrique, en passant par l'Ouest, les paris engagés par la direction, appuyée par Alger et Pretoria, se sont écroulés dès le début du 28e Sommet de l'UA, le 30 janvier", constate un site séparatiste, réputé pour son hostilité farouche au Maroc.

"Le Maroc a bénéficié du soutien de plus de trente Etats africains, ce qui édifie sur l'ampleur de son influence et de son poids en Afrique", admet ledit site, avertissant que le Maroc ne manquerait pas de peser de tout son poids pour éjecter la "RASD" hors de l'Union africaine.


Toute la presse internationale, les chancelleries et les experts savent pertinemment que nos adversaires en ont mangé leur chapeau
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/02/01/que-fera-le-maroc-maintenant-qu-il-est-dans-l-union-africaine_5072815_3212.html a écrit:

En direct : que fera le Maroc maintenant qu’il est dans l’Union africaine ? (video)

http://www.slateafrique.com/716768/retour-du-maroc- a écrit:

Le retour réussi du Maroc au sein de l'Union africaine est une victoire politique "symbolique" qui reste sans grande conséquence dans l'immédiat, notamment sur le dossier du Sahara occidental, et révèle surtout l'affaiblissement de l'Algérie, estime l'historien français et spécialiste du royaume Pierre Vermeren.

Comment analysez-vous le retour réussi du Maroc au sein de l'Union africaine (UA)?

Le Maroc avait claqué la porte de l'UA en 1984, il a choisi de revenir, et vient de réussir son retour. Les Marocains sont heureux et fiers, c'est normal. Et c'est incontestablement une victoire diplomatique pour le Maroc.

Mais personne n'est dupe. C'était avant tout une bataille symbolique. Dans l'immédiat, ça ne va rien changer dans les faits. C'est un succès d'estime, mais qui n'aura pas concrètement beaucoup de conséquences. Ce n'est pas, par exemple, une adhésion à l'Union européenne, avec des conséquences directes sur le niveau des échanges. L'essentiel, avec les pays africains, va continuer de se passer en bilatéral.

Quelles seront les conséquences sur le dossier du Sahara occidental, stratégique pour le royaume?

Sur le fond là aussi, les positions des protagonistes n'ont pas bougé d'un pouce. Pour le Maroc, ce sera sans doute mieux d'avoir son adversaire du Polisario +en visuel+ au sein l'UA. De leur côté, le Polisario et son soutien algérien vont en profiter pour dire que la réintégration marocaine vaut reconnaissance des frontières de la RASD (République arabe sahraouie démocratique, proclamée par le Polisario). A terme, de façon générale, ce sera peut-être une bonne chose, car on ne fait la paix qu'avec ses ennemis.

Depuis des années que les armes se sont tues, la bataille pour le Sahara se joue aujourd'hui surtout avec le reste de l'Afrique. Le Maroc a marqué un point, car la plupart des pays africains n'allaient pas s'opposer à son retour à l'UA. Mais ces pays que l'on pourrait qualifier de +tampon+ au sein de l'organisation ne vont pas pour autant rejoindre la position marocaine sur le Sahara.

Donc au final ça ne change pas grand chose dans l'immédiat. Ceci d'autant plus que ce dossier est actuellement géré par l'ONU, et non l'UA. Il ne faut pas se laisser tromper par un effet d'optique.

Comment jugez-vous le rôle de l'Algérie dans cette bataille?

L'Algérie a joué la carte de l'opposition à un retour marocain. Quand elle a vu la tournure que prenaient les choses, elle a changé de cheval, et assure maintenant que la réintégration du Maroc dans l'UA vaut comme une reconnaissance de la RASD par Rabat.

Mais l'affaire révèle également l'affaiblissement et la fragilité actuelle de l'Algérie, dont le président ne voyage pas, ne s'exprime pas, avec une politique étrangère gérée par des fonctionnaires. Alors que de l'autre côté, le dossier est directement entre les mains d'un roi chef d'Etat, fréquemment en tournée sur le continent.

AFP

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1650
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 3 Fév 2017 - 13:04

Citation :
Hannah Armstrong : « En Algérie, le Sud est devenu le foyer de la contestation »
LE MONDE | 03.02.2017 à 11h49

Manifestations contre l’exploitation du gaz de schiste à In Salah, chômeurs en colère à Ouargla, violences intercommunautaires dans la ville de Ghardaïa : depuis 2013, le sud de l’Algérie, riche en hydrocarbures mais politiquement marginalisé, a connu plusieurs vagues de contestation. Dans un rapport intitulé « Sud de l’Algérie : turbulences à l’horizon », le centre de réflexion International Crisis Group (ICG) appelle les autorités algériennes à sortir de la politique « du bâton et de la carotte » pour s’attaquer aux problèmes de fond, sous peine de voir la contestation s’intensifier. Entretien avec la chercheuse d’ICG Hannah Armstrong.

Votre rapport porte exclusivement sur le sud de l’Algérie. Pourquoi cette région revêt-elle un tel enjeu ?

Le Sud a émergé comme l’épicentre de la contestation au cours des dernières années. Pour l’Etat algérien, cette région a une importance économique sans égal : c’est là que se trouvent les ressources en pétrole et en gaz du pays. Elle représente aussi un défi politique majeur, car c’est une région peu peuplée, avec des communautés différentes, éloignée des centres de pouvoir du Nord, et qui a montré, comme d’autres parties du Sahara au cours de l’Histoire, qu’il était difficile pour les autorités centrales d’y exercer leur contrôle.

La contestation dans le Sud est un phénomène récent. Comment expliquer son émergence ?

Le Sud a vécu les bouleversements nés des « printemps arabes » [à partir de la fin 2010 en Tunisie, puis à partir de 2011]de façon plus intense que le Nord. Le Nord, qui a subi la « décennie noire » [la guerre civile algérienne dans les années 1990] et connaît donc le chaos que les transitions populaires peuvent parfois engendrer, s’est montré plus cynique et fataliste. Les régions du Sud, elles, ont vécu les années 1990 de loin. Elles n’avaient pas de tradition de contestations populaires postcoloniales avant les « printemps arabes ». Mais les manifestations dans les pays voisins – en Libye, en Tunisie et au Mali – ont influencé les habitants d’In Salah et de Ouargla, les encourageant à descendre dans les rues pour exiger que l’Etat prenne des mesures, pour protester contre l’exploitation du gaz de schiste ou contre le chômage.

Il n’était pas question d’un changement de régime. Ces mouvements spontanés étaient menés par des gens qui, pour la première fois, faisaient entendre leur voix en tant que citoyens. Les habitants du Sud représentent moins de 10 % de la population nationale et se sentent souvent marginalisés ou considérés comme « folkloriques » par une culture algérienne étatiste. Le fait que le chômage soit plus élevé et les conditions de vie plus dures dans une région qui produit pourtant la majeure partie de la richesse nationale crée de l’indignation.

A Ghardaïa, des affrontements récurrents ont lieu entre Arabes sunnites et Mozabites, une minorité berbère musulmane de rite ibadite. Vous estimez cependant que le facteur ethnique n’est pas essentiel.

A Ghardaïa, tous s’accordent sur le fait qu’une absence de loi et d’ordre a précipité le basculement dans la violence. Les fractures entre les deux principales communautés, les Mozabites ibadites et les Arabes, ont pris une tournure extrêmement violente ces dernières années, avec des dizaines de morts dans des combats à mains nues et des centaines de maisons et de commerces incendiés. Mais il existe aussi des fractures à l’intérieur de chaque communauté. Face aux attaques, l’approche conciliatrice du leadership traditionnel mozabite perd du terrain au profit d’une approche plus radicale qui appelle à l’autodéfense armée. Du côté arabe, il y a une poignée de tribus récemment sédentarisées, sans hiérarchie traditionnelle, ce qui facilite les appels à la violence des prédicateurs salafistes contre les Mozabites, qu’ils considèrent comme des apostats chiites.


Marché de Ghardaïa (nord du Sahara algérien), en 2006. | Wikimedia Commons
Les autorités algériennes ont ignoré les appels – y compris du Parlement – à mener des enquêtes sur les raisons pour lesquelles les tensions communautaires avaient dégénéré en violences. Les déclarations de plusieurs ministres, accusant des acteurs étrangers d’en être responsables n’ont fait qu’ajouter à la confusion. Depuis l’été 2015, la zone a été placée sous contrôle militaire, mais le calme reste précaire. Si l’on veut se diriger vers une résolution du conflit, il faudra nécessairement aller au-delà : déterminer les responsabilités et prendre des mesures pour encourager le dialogue.

A In Salah, des milliers de personnes se sont mobilisées en 2015 contre l’exploration du gaz de schiste. En quoi ce mouvement a-t-il été novateur ?

Le mouvement environnemental à In Salah était novateur car il est apparu en une nuit, grâce aux réseaux Internet et au haut niveau de connaissance de l’industrie extractive parmi les manifestants. Le jour qui a suivi l’annonce [par les autorités, en décembre 2014] de la première exploration, des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour une grande marche pacifique. Le mouvement s’est poursuivi pendant des mois. Les inquiétudes quant aux effets négatifs des gaz de schiste sur les réserves d’eau ont été un facteur particulièrement mobilisateur : l’eau est la ressource la plus importante pour les Sahariens, et particulièrement pour les femmes, qui ont joué un rôle majeur dans l’organisation des manifestations et dans leur déroulement pacifique. D’autres facteurs ont compté, notamment le fait que la fracturation hydraulique soit interdite en France et que le Sahara algérien ait été utilisé par le passé comme un laboratoire pour les essais nucléaires français.

Dans la ville de Ouargla, de jeunes chômeurs ont créé un mouvement pour dénoncer l’abandon des autorités centrales. Cette contestation est-elle terminée ?

Le mouvement des chômeurs a baissé en intensité, mais il n’a pas disparu. En mars 2013, la marche du « million » avait mobilisé entre 5 000 et 10 000 personnes, exigeant des emplois et des politiques de développement pour le Sud. Des mesures d’urgence ont alors été annoncées par les autorités, mais les habitants ont vite été déçus. Les réformes de fond – telles que la lutte contre la corruption ou la mise en place de formations – sont tombées aux oubliettes. La répression, constante depuis 2011, a conduit certains à des modes d’action extrêmes. Récemment, des jeunes chômeurs ont ainsi cousu leurs lèvres et se sont infligé des scarifications.


Le quartier de Carrière-Jaubert, à Alger, réputé pour ses gangs violents, illustre la montée de l’insécurité dans le pays depuis les années 1990. | STRINGER / AFP
Qu’est-ce que ces divers mouvements ont en commun ?

Tous sont liés au fait que le Sud algérien a été historiquement lésé. Non seulement les problèmes tels que la corruption ou le chômage, qui existent au niveau national, sont pires ici, mais les voix de ses habitants sont moins entendues. Il existe un fort nationalisme dans ces régions, et les protestataires font très ­attention à rappeler qu’ils sont Algériens, autant que leurs compatriotes du Nord. C’est là une réponse aux accusations selon lesquelles la contestation dans le Sud serait nourrie de tendances séparatistes ou manipulée par des acteurs des pays voisins cherchant à redessiner les frontières. Au cœur de la contestation, dans chaque zone, il y a une demande pour plus d’inclusion et d’intégration. Pourtant, l’approche du gouvernement consiste à traiter ces mouvements comme un risque sécuritaire au lieu de les considérer comme des acteurs politiques avec qui engager un dialogue. C’est là que réside le véritable risque.

Quelles ont été les réactions des autorités ?

Les forces de sécurité ont connu, depuis les années 1990, une vaste et profonde réorganisation, et les autorités font très attention à doser le niveau de répression face aux manifestations populaires dans le Sud. Ces mouvements vus comme une menace pour la sécurité et la stabilité sont réprimés par les autorités qui ciblent leurs leaders en les arrêtant. Il y a eu aussi des initiatives positives. Ainsi la ministre de l’éducation, Nouria Benghebrit, fait campagne pour réduire le taux d’abandon scolaire dans le Sud, qui s’élève à 12 % contre 6 % au niveau national. En 2016, l’une de ses premières initiatives a été de se rendre dans le Sud afin de demander aux habitants quels étaient leurs besoins et de quelle manière l’éducation peut s’adapter. C’était une approche forte qui a été bien reçue. L’Etat essaie également de minimiser l’impact des mesures d’austérité à venir dans les régions du Sud. Récemment, il a été annoncé que l’Etat couvrirait 65 % de la facture d’électricité pour l’ensemble de la zone, après une série de manifestations contre la hausse des prix.


« Le Printemps algérien », de Sadek Rahim (photos, textile et acrylique, 2009). Un témoignage artistique de la crise politique et morale que traverse l’Algérie. | Sadek Rahim
Les demandes du Sud pour des emplois et une protection environnementale posent la question de l’inclusion et de la représentation de ces zones. Un début de solution serait d’améliorer la communication avec les leaders de la protestation. L’Etat devrait aussi clarifier sa position sur un certain nombre de sujets. Si les impératifs économiques signifient que le gaz de schiste est l’unique option, cela doit être dit clairement. La Tunisie a annoncé en juin 2016 la publication « totale et immédiate » de ses contrats pétroliers en réponse à la campagne d’opinion « Où est le pétrole ? » et à des affrontements avec les forces de sécurité. De même, si Alger a de bons arguments, montrant que le gaz de schiste peut être extrait sans nuire à l’environnement, il doit les présenter de façon transparente. Même chose pour la discussion sur la création d’emplois.

Cette contestation constitue-t-elle un danger pour la stabilité du pays ?

La contestation dans le Sud révèle un problème de gouvernance plus large, dont les groupes djihadistes ont déjà cherché à tirer parti. Le gouvernement a géré les troubles de manière à les calmer momentanément, mais, s’il ne traite pas les problèmes, il est probable que le mécontentement éclate à nouveau. En raison de la chute des prix du pétrole, l’Algérie va affronter une période d’austérité économique. Cela signifie qu’acheter la paix sociale n’est plus une option. Trouver les formes d’une intégration politique effective des acteurs du Sud et de leurs inquiétudes est devenu une urgence.

Propos recueillis par Charlotte Bozonnet

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2097
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 3 Fév 2017 - 19:27

Citation :
Université de Bab Ezzouar/ Des examens aux chandelles….

Les récentes fortes pluies qui se sont abattues sur notre pays ont provoqué des situations rocambolesque au niveau de nos universités. Preuve en est, à l’USTHB de Bab Ezzouar, de nombreux étudiants ont été contraints de passer leurs examens dans le noir en raison d’une coupure générale de l’électricité qui a touché plusieurs départements de la plus grande université du pays.

Des examens aux chandelles ! Cette situation loufoque a donné naissance à des moqueries et des blagues auxquelles recourent les étudiants pour rire sur leur sort dramatique. Et pourtant, ces pannes électriques ont de quoi susciter un véritable scandale puisqu’en 2017, la plus grande université algérienne s’avère incapable de fournir de la “lumière” à ses étudiants enfermées dans des salles d’examens sombres. D’après plusieurs sources universitaires, les intempéries ont porté préjudice à quelques installations électriques de l’université. Mais l’administration aurait pu utiliser des groupes électrogènes pour fournir de l’électricité aux facultés. Rappelons enfin qu’à Alger, le secteur universitaire a bénéficié pour l’année 2016/2017 d’une enveloppe conséquente de 5 400 milliards de centimes afin de moderniser et renforcer ses infrastructures. Les 40 mille étudiants de l’USTHB n’ont pas encore vu l’impact de ses milliards sur leur quotidien.



http://www.algerie-focus.com/2017/02/universite-de-bab-ezzouar-examens-aux-chandelles/
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 4 Fév 2017 - 21:48

L'économie le pib la fiscalité les réserves de change de l'algérie sans langue de bois.
ex: les 176 Tonnes d'or de l'algérie n'apparaissent pas à l'actif de la banque d'algérie.
Les réserves de change ont diminuées de 29 Milliards de dollars et sur cette somme 4.3 Milliards ont bien été perdus dans des opérations de change

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6452
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Fév 2017 - 0:19

Le budget defense/interieur à représenté combien de % du buget en 2016,

je pense que c est le secteur ou il est possible de faire pas mal d economie, en lieu et place de la banane
.

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1734
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Fév 2017 - 0:37

Alloudi a écrit:
Le budget defense/interieur à représenté combien de % du buget en 2016,

je pense que c est le secteur ou il est possible de faire pas mal d economie, en lieu et place de la banane
.
La défense à elle seule bouffe le 1/4 du budget de fonctionnement algérien.... Loin loin devant les autres...
En 2016 : 22.9% ... (1118 BDA)
L'intérieur 8.7 %

Voici la répartition de ce budget par département ministériel, les chiffres entre parenthèses sont ceux de la LFC 2015 pour comparaison (unité : en milliards de DA) :
Citation :
– Présidence de la République------------------------        7,9 (8,3 )
– Services du Premier ministre---------------------------------        3,4 (3,6 )
– Défense nationale------------------------------------------- 1.118,2 (1.047,9 )
– Intérieur et collectivités locales-------------------------------    426,1 (586,8 )

– Affaires étrangères et coopération internationale----------      30,5 (42,2 )
– Affaires maghrébines, Union africaine et ligue arabe-------(PM )
– Justice--------------------------------------------------------------       73,4 (77,5 )
– Finances------------------------------------------------------------       95,3 (92,4 )
– Energie--------------------------------------------------------------      44,8 (46,8 )
– Industrie et Mines--------------------------------------------------        5,3 (5,5 )
– Agriculture, développement rural et pêche---------------------    254,2 (255,3 )
– Moudjahidine---------------------------------------------------------    248,6 (252,3 )
– Affaires religieuses et Wakfs---------------------------------------      26,03 (27,06 )
– Commerce------------------------------------------------------------       20,5 (24,4 )
– Transports------------------------------------------------------------       11,2 (12,7 )
– Ressources en eau et Environnement----------------------------       17,6 (21,3 )
– Travaux publics-------------------------------------------------------       19,08 (20,1 )
– Habitat, Urbanisme et Ville-----------------------------------------       21,3 (22,8 )
– Education nationale--------------------------------------------------     764,05 (746,6 )
– Enseignement supérieur et Recherche scientifique--------------     312,1 (300,3 )
– Formation et Enseignement professionnel------------------------       50,3 (50,8 )
– Travail, Emploi et Sécurité sociale---------------------------------      226,4 (235,09 )
– Aménagement du territoire, Tourisme et Artisanat-------------          4,1 (6,2 )
– Culture------------------------------------------------------------------        19,05 (25,7 )
– Solidarité nationale, Famille et Condition de la femme---------       118,8 (131,8 )
– Relations avec le Parlement-----------------------------------------           0,24 (0,27 )
– Santé, Population et Réforme hospitalière------------------------       379,4 (381,9 )
– Jeunesse et Sports----------------------------------------------------         37,2 (40,6 )
– Communication---------------------------------------------------------        19,3 (18,9 )
– Poste et TIC-------------------------------------------------------------          3,8 (3,9 )
– Charges communes----------------------------------------------------       448,1 (479.4 )

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6452
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Fév 2017 - 1:16

youssef_ma73

c'est un budget de guerre ça, non ? Le souci est je crois qu à moin de trancher dans le vif (effectifs, acquisition, materiel)
;c est peut ou plus compressible !?

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6921
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Fév 2017 - 1:30

Regardez le budget de culture cela dit beaucoup sur un pays.ils n'en n'ont pas. Ou est l'histoire algerienne.Postes et IT/Energie/ commerce/industrie./ finance/ oresidence plus que la technologie IT. On voit bien que ce pays veut se developer. J'adore ce budget qu'ils continuent .et ils disent qu'ils veulent ratrapper le Maroc, courage et bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
Adjudant
Adjudant


messages : 300
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Fév 2017 - 2:01

Je préfère qu'il augmente le budget de la formation et l'enseignement comme c'est le cas (misé sur l'avenir)que celle de la culture . En attendant la nouvelle administration Américaine nous gratifie d'un beau message:

L’Algérie, partenaire solide qui joue un rôle constructif dans la région (Département d'Etat)



Citation :
WASHINGTON - L’Algérie, un partenaire "solide" des Etats-Unis d'Amérique, joue "un rôle constructif " dans la promotion de la stabilité régionale, a indiqué le département d’Etat américain.

"L’Algérie, stratégiquement située, est un partenaire solide avec lequel les Etats-Unis entretiennent de fortes relations dans le domaine diplomatique, sécuritaire et l’application de la loi", souligne-t-il dans une fiche technique sur l’Algérie publiée jeudi soir à Washington.

Le département d’Etat relève que l’Algérie "est restée stable malgré les turbulences ayant secoué les pays voisins et joue un rôle constructif dans la promotion de la stabilité régionale", mettant en exergue ses efforts "considérables" déployés pour le renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme.

A ce titre, le département d’Etat note que l’Algérie est "un membre actif du forum mondial contre le terrorisme" et copréside également le groupe de travail sur le renforcement des capacités de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel, tout en apportant un appui  logistique aux opérations de maintien de la paix de l'ONU et de l'Union Africaine.

Relevant la densité et la richesse des relations bilatérales, le département d’Etat souligne également "l’importance des dialogues politiques et militaires fréquents tenus entre Alger et Washington".

Il rappelle à ce propos l’échange important de visites durant les deux dernières années à l’instar du dialogue stratégique entre les deux pays, tenu à Washington en 2015, et les visites de hauts responsables politiques et miliaires américains à Alger en 2016.

Au plan économique, le département d’Etat précise que l’Algérie est l’un des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Les deux pays ont signé un accord-cadre sur le commerce et l'investissement qui établit les principes communs de leur relation économique et constitue une base pour la négociation d'autres accords bilatéraux.


Les Etats-Unis ont indiqué qu’ils soutenaient l’Algérie dans ses efforts de diversification de son économie et appuyaient également le processus de son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce.


http://www.aps.dz/algerie/52827-l%E2%80%99alg%C3%A9rie,-partenaire-solide-qui-joue-un-r%C3%B4le-constructif-dans-la-r%C3%A9gion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 31 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32 ... 35 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: