Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 12 Fév 2017 - 22:48

ScorpionDuDesert a écrit:
ralek1 a écrit:
Tout le monde à droit à une part du gâteau algérien...

Citation :


Emmanuel Macron, candidat atypique, en campagne à Alger
...
Emmanuel Macron sera reçu dès lundi par le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, avant de se rendre à l’avenue Saadane pour rencontrer le premier ministre Abdelmalek Sellal au Palais du gouvernement qu’il avait visité au printemps dernier lors de la réunion du Haut comité mixte algéro-français. Lundi encore, Macron a rendez-vous avec le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aissa avant de dîner avec des personnalités de la société civile et du monde de la culture.
...
http://www.tsa-algerie.com/20170212/emmanuel-macron-candidat-atypique-en-campagne-a-alger/

Mon vote vient de passer en une journée de Macron à Fillon.
J'avais déjà remarquer le nombre important de déplacement qu'il avait effectué en Algérie en tant que ministre. J'ai pensé que ses soutiens (Attali, Hermand, Pierre Bergé) l’aiderais à changer de cap mais ... non. Maintenant tout est claire.
J’espère que les franco-marocains prendrons leurs responsabilités et iront vers Fillon.

1 francais sur 17 est algerien ou d'origine algerienne. Ceci explique cela. L'important est que; eux se contentent des promesses tandis que nous récoltons.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 12 Fév 2017 - 22:52

Barsdz a écrit:
C'est pas tout noir pour l'Algérie  Very Happy
https://www.youtube.com/watch?v=Ualh8J5ORHc

Et te reste à esperer que ca arrive avant ceci Laughing
Omar Bessaoud: « Le risque sur la sécurité alimentaire guette l’Algérie sur le moyen terme »

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 294
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 12 Fév 2017 - 23:37

Wrangel désolé mais je suppose que tu as regardé que le début de l'émission,si tu as le temps de regarder tu comprendra que d'après les données et l'analyse de ce monsieur on est plus que sur la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 658
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 13 Fév 2017 - 0:40

Citation :

Algérie : L’américain AIAG de l’agriculture saharienne a tout l’air d’un passager clandestin dans le partenariat

Maghreb Emergent publie ici la première partie d’une investigation menée par l’expert financier Ferhat Ait Ali au sujet du double partenariat d’AIAG avec le groupe Lacheb et Tifra Lait. 800 millions de dollars en jeu.



http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69348-doutes-sur-la-fiabilite-de-l-americain-aiag-engage-dans-des-partenariats-a-800-million-en-algerie-enquete.html

2ème partie
http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69360-algerie-comment-l-americain-aiag-peut-tirer-profit-d-un-investissement-irrealisable-enquete-2e-partie.html
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 13 Fév 2017 - 1:50

Barsdz a écrit:
Wrangel désolé mais je suppose que tu as regardé que le début de l'émission,si tu as le temps de regarder tu comprendra que d'après les données et l'analyse de ce monsieur on est plus que sur la bonne voie.

Je n'ai jamais commenté un article ou une video sans en prendre connaissance dans leur entièreté, cela s'apppelle de l'honneteté intellectuelle.
Désolé mais si nous entendons bien les memes choses, il semble que nous ne les comprenons pas de la meme maniere.

Et je peux t'assurer que si une annonce sur le redressement de l'algérie paraissait et me semblait dangereuse je ne la denigrerais pas tout comme je ne la sous estimerais pas. Bien au contraire j'en parlerais et la pointerais comme dangereuse pour nous ( le sahara, les frontieres ne sont qu'anecdotiques, ce n'est pas le danger principal que vous etes susceptibles de nous poser).

Ma seule crainte, aux premisses de la crise, était que vos dirigeants en prennent la pleine mesure et qu'ils fassent appel à des pools de spécialistes et de decideurs compétents et honnetes pour , en s'appuyant sur vos ex 200MM$ de dollars, donner les coups de barre necessaire pour vous mettre enfin sur de bons rails.

Vous avez loupé le coche!!! vos réserves flirtent deja avec les 100$, toutes les mesures en trompe l'oeil qui ont été prises portent en elles les causes meme de leur destruction à moyen terme, aucun cap n'a veritablement été fixé, les elections legislatives à venir et les elections présidentielles susceptibles d'intervenir a tout moment d'ici 2019 vont figer les decisions et le restant des reserves ne servira qu'a amortir l'atterissage.

Tu me retorqueras; bon bein apres l'atterrissage on rebondira! encore faut il etre en mesure de reunir les conditions necessaires au rebond. N'y ayant pas reussi alors que sur le papier vous reunissiez toutes les conditions necessaires je te laisse estimer les chances d'y parvenir à temps pour eviter l'irreparable.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6358
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 13 Fév 2017 - 2:06

Citation :
le restant des reserves ne servira qu'a amortir l'atterissage.

Tu me retorqueras; bon bein apres l'atterrissage on rebondira! encore faut il etre en mesure de reunir les conditions necessaires au rebond. N'y ayant pas reussi alors que sur le papier vous reunissiez toutes les conditions necessaires je te laisse estimer les chances d'y parvenir à temps pour eviter l'irreparable.

si atterissage il y a , et non crash Wink

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 14 Fév 2017 - 13:16

http://www.tsa-algerie.com/20170214/frappee-crise-lusine-algerienne-dalstom-risque-fermeture-video/ a écrit:

Frappée par la crise, l’usine algérienne d’Alstom risque la fermeture

(Vidéo)

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12932
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 14 Fév 2017 - 14:01

C'était prévisible....  et ce n'est que le début !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 14 Fév 2017 - 18:26

Fahed64 a écrit:
C'était prévisible....  et ce n'est que le début !
A titre indicatif, voici ce que nous on a obtenu en echange de contrats

http://www.economie-entreprises.com/la-saga-dalstom-au-maroc/ a écrit:



Que gagne le Maroc?

La solide implantation d’Alstom au Maroc est ainsi le fruit de tractations au plus haut niveau, qui visent à favoriser les intérêts français et marocains de façon équitable. Et c’est dans cette logique que s’inscrit donc la convention de partenariat industriel stratégique signée en début d’année entre le gouvernement du Royaume du Maroc et Alstom. «Ce partenariat gagnant-gagnant renforce la compétitivité des sites du groupe français tout en permettant au Maroc de disposer d’une nouvelle filière industrielle de près de 5.000 emplois», a indiqué Ahmed Reda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.

En effet, selon les termes de cette convention, le groupe français s’engage à réaliser, sur les 10 prochaines années, un volume d’achats auprès d’opérateurs installés au Maroc pour une valeur de 6 milliards de dirhams, à investir dans une unité industrielle devant générer sur la même période un volume à l’export de plus de 3,5 milliards de dirhams, et à contractualiser avec une société d’offshoring présente au Maroc pour près de 65 emplois à valeur ajoutée technique.

Depuis quelques mois en effet, Chami travaille pour développer la compensation industrielle. Le principe du concept consiste à faire en sorte que les opérateurs étrangers qui décrochent des marchés importants au Maroc génèrentdes emplois et de la valeur ajoutée au Maroc, soit en augmentant le volume de leurs approvisionnements auprès d’entreprises marocaines, soit en investissant directement dans des
unités industrielles sur place. Le projet de texte prévoit, à ce titre, que tout opérateur
adjudicataire d’un marché supérieur à 200 millions de dirhams est tenu par un taux de compensation de 50%
.

C’est ainsi qu’Alstom et Nexans ont récemment signé un protocoled’accord portant sur la création d’une société commune ayant pour objet de produire au Maroc, des faisceaux de câbles ferroviaires et des armoires électriques basses tension, qui équiperont dans un premier temps certains des matériels roulants Alstom destinés aux marchés marocains.

Dans un second temps, elle diversiera ses activités pour satisfaire d’autres clients
. Le chiffre d’affaires de la société commune devrait atteindre 685 millions de dirhams vers 2018. Un observateur averti nous a cependant fait remarquer que «sans remettre en cause le potentiel de création d’emplois, il est quand même intéressant de noter qu’Alstom a choisi Nexans, une entreprise française, dans le cadre de la compensation industrielle, qui est censée bénécier au,Maroc».

Entre autres

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3270
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 15 Fév 2017 - 15:13

Yahoo France a écrit:
Un journal algérien reprend un canular du Gorafi sur Marine Le Pen

“Le Pen: Je vais construire un mur entre nous et l’Algérie, et cette dernière va le financer” titre mardi le quotidien El Hayat, reprenant le site parodique “Le Gorafi”.

“Le Pen: Je vais construire un mur entre nous et l’Algérie, et cette dernière va le financer”, peut-on lire en Une mardi du quotidien algérien El Hayat. Une phrase prononcée par Marine Le Pen ? Pas vraiment. Inspirée de la fameuse promesse de Donald Trump de faire construire un mur avec le Mexique et de faire payer à ce dernier le coût, le site parodique “Le Gorafi” a publié lundi un pastiche de la candidate du Front National reprenant cette proposition fortement référencée.

Marine Le Pen propose d’entourer la France d’un mur payé par l’Algérie https://t.co/ozglsupJ5l pic.twitter.com/VtDCBfJ6iI

— Le Gorafi (@le_gorafi) February 13, 2017

Pas suffisamment visiblement pour le quotidien algérien qui a pris l’information sérieusement et l’a publié noir sur blanc en Une de son journal, allant jusqu’à citer le site parodique comme source de son article.


En une d'El Hayat une blague du @le_gorafi. Il est beau le journalisme #fake #Algérie #WAAAAAAAAAAAAAAA @AbedCharef pic.twitter.com/N1CfXBzl9c

— Adlène Meddi (@adlenmeddi) February 14, 2017

“Inspiré par Trump, adapté pour l’Hexagone”. Le Gorafi entendait se moquer des similitudes entre Donald Trump et Marine Le Pen avec des citations plus vraies que nature : “De toute évidence, l’Algérie est notre Mexique à nous”. Le site a même poussé le vice jusqu’à faire dire à Marine Le Pen “J’invite donc le président Bouteflika à réunir au plus vite la somme de 9,36 milliards d’euros, et à me la faire parvenir par virement ou mandat postal à l’adresse suivante”. De quoi en effet effrayer les algériens.

Le Gorafi n’a pas manqué d’utiliser ce raté en annonçant mardi leur rachat, évidemment fictif, du journal El Hayat.

Nous confirmons le rachat du journal El Hayat en Algérie par le Gorafi News Network, une étape de plus dans notre stratégie de globalmédia.

— Le Gorafi (@le_gorafi) February 14, 2017

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 15 Fév 2017 - 18:27

Les mega-projets americains d'agriculture saharienne sensés metamorphoser l'agriculture algérienne Laughing
Ainsi, pour rester sur le plus récent des contrats, les deux partenaires, AIAG et Tifra-Lait, projettent de produire à Adrar, 22 000 tonnes de céréales, 105 000 tonnes d'aliments de bétail sans préciser lequel, ainsi que 20.000 tonnes de viande, et 190 millions de litres de lait, sur une surface totale de 25 000 Hectares. A l'analyse de ces données, il est facile de conclure, que ces prévisions ne sont pas rationnelles. a écrit:

http://www.algerie-focus.com/2017/02/investissements-americains-algerie-polemique-rage/ a écrit:

Investissements américains en Algérie/ La polémique fait rage

L’annonce du lancement de deux projets d’investissement américains dans le sud du pays donne lieu à une véritable polémique. L’expert financier, Ferhat Aït-Ali, a publié une analyse, en deux parties, dans Maghreb Émergent. Il doute de la faisabilité de ces projets et remet en cause la fiabilité des investisseurs américains. Des réserves qui n’ont pas été du goût de Smaïl Chikhoune, le président du conseil d’affaires algéro-américain qui a répondu dans le même média.

Dans une longue analyse, Ferhat Aït Ali relève notamment que si «la partie algérienne» du projet de la ferme d’Adrar est connue à travers les groupes Lacheb et Tifra Lait, la partie américaine, une société dénommée AIAG, l’est moins. «Il s’avère que ce groupe n’a dans les faits que le dernier mot de son appellation en anglais», écrit l’expert qui pense que la société américaine n’a pas d’existence réelle. « C’est une LLC, l’équivalent d’une Sarl, créée le 06 juin 2015, au 4031 Université Drive, dans le comté de Fairfax dans l’Etat de Virginie, sous le numéro USVAS565945, et sans aucune autre action commerciale depuis sa création, au capital social indéfini, sans aucun compte bancaire ni aucune activité connue dans son domaine d’activité supposé», note-il. Plus loin, Ferhat Aït Ali observe que l’un des patrons de cette entreprise est un vétéran des services secrets américains.

Sur le plan économique, Ferhat Aït Ali affirme que les partenaires américains n’ont pas les moyens de financer un aussi grand projet, dont les investissements sont estimés à 800 millions de dollars. «AIAG n’a donc aucun actif qui la prédispose à investir pour près de moitié de 800 millions de dollars (49 – 51) dans l’agriculture saharienne en Algérie». Plus, il croit savoir que les financements seront assurés par les banques publiques algériennes.

Les accusations n’ont pas laissé insensible Smaïl Chikhoune, président du Conseil d’affaires algéro-américain. «L’attaque de l’expert financier visant le dénigrement et le doute dans le travail des experts (confrères) des plus grandes universités américaines ne peut être justifiée. Car les propos sont non vérifiés, subjectifs et souvent hors contexte pour un expert dont la préoccupation doit être la vérité scientifique», écrit-il, citant dans les détails les références des entreprises américaines qui sont des «consortiums».

Pour Smaïl Chikhoune, seul le projet entamé à El-Bayadh est concret. Pour celui d’Adrar, «le partenariat est à ses débuts avec la signature d’une lettre d’intention. Le projet est à la phase de pré-étude de faisabilité, pour laquelle des experts américains se sont déplacés sur place afin de prospecter les lieux; d’autres suivront pour des analyses plus approfondies», indique-t-il tout en invitant son contradicteur et la presse à une visite sur le site d’El-Bayadh en mars prochain.

http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69348-doutes-sur-la-fiabilite-de-l-americain-aiag-engage-dans-des-partenariats-a-800-milliard-en-algerie-enquete.html a écrit:

Algérie : L’américain AIAG de l’agriculture saharienne a tout l’air d’un passager clandestin dans le partenariat (Enquête)

Maghreb Emergent publie ici la première partie d’une investigation menée par l’expert financier Ferhat Ait Ali au sujet du double partenariat d’AIAG avec le groupe Lacheb et Tifra Lait. 800 millions de dollars en jeu
http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69360-algerie-comment-l-americain-aiag-peut-tirer-profit-d-un-investissement-irrealisable-enquete-2e-partie.html a écrit:

Algérie- Comment l’américain AIAG peut tirer profit d’un investissement irréalisable (enquête 2e partie)

Dans cette deuxième partie de l'investigation sur le double partenariat de l'américain AIAD et les groupes algériens Lacheb et Tifra Lait, l’expert financier Ferhat Ait Ali décortique le business plan de cet investissement pour démontrer son côté "factice". Il évoque aussi la manière dont l'américain pourrait en tirer profit.

Je me souviens des titres dithyrambiques dans la presse au moment de l'annonce de ces projets pharaoniques. Les chiffres (nb de vaches, production laitiere et fourrageres, montants) etaient hallucinants.
Titres en mode """l'algérie SERA une puissance agricole""" Wink

Il n'y a pas de petits projets concrets en algérie, il n'y a que des Mega-projets potentiels ou portants en eux-memes les raisons de leurs disparition à court terme.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”



Dernière édition par WRANGEL le Mer 15 Fév 2017 - 18:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 15 Fév 2017 - 18:31

http://fr.le360.ma/politique/discrimination-les-sahraouis-des-camps-sommes-de-remettre-leur-passeport-algerien-des-leur-retour-de-107949 a écrit:

DISCRIMINATION: LES SAHRAOUIS DES CAMPS SOMMÉS DE REMETTRE LEUR PASSEPORT ALGÉRIEN DÈS LEUR RETOUR DE L'ÉTRANGER


Des instructions "au plus haut niveau" ont été données aux autorités algériennes afin de procéder au retrait des passeports algériens aux Sahraouis des camps dès leur retour de l'étranger, accentuant le sentiment d'humiliation et de ras-le-bol chez la population qui crie à la discrimination.

Une nouvelle mesure qui illustre jusqu'à la caricature le degré de décadence avec laquelle les autorités algériennes se comportent avec les Sahraouis retenus contre leur gré dans les camps de Lahmada-Tindouf. "Des instructions au plus haut niveau ont été données aux autorités algériennes en poste aux frontières terrestres, maritimes et aux aéroports, afin de procéder au retrait systématique des passeports algériens aux Sahraouis des camps dès leur retour de l'étranger", rapporte un site séparatiste.

Cette mesure, à laquelle Alger avait renoncé par le passé sous la pression des ONG internationales de défense des droits de l'Homme, a été appliquée à un groupe de Sahraouis hier mardi 14 février au port de Mostaganem en provenance de Valence, via une compagnie maritime espagnole, indique la même source

"Un responsable algérien en poste au port de Mostaganem a affirmé aux malheureux voyageurs sahraouis que son service avait reçu des instructions "au plus haut niveau" pour reconduire la procédure de retrait des passeports algériens aux Sahraouis une fois arrivés sur le sol algérien", déplore la même source, s'interrogeant sur la passivité déconcertante des dirigeants du Polisario tapis dans leur QG à Rabouni face à cette mesure discriminatoire, de surcroît contraire à toutes les conventions internationales, dont la Convention de Genève du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés.

Les Sahraouis des camps voyagent en effet avec un passeport algérien. Cela pose des problèmes souvent liés au fait que l’Algérie prête des papiers pour voyager, mais se garde de prendre toutes les dispositions, y compris les plus humiliantes, pour retirer les passeports après, de peur que les Sahraouis ne se prévalent ensuite de la nationalité algérienne.

Il en ressort que les Sahraouis des camps sont traités comme une "sous-race", du moins par rapport aux citoyens algériens. Un déni d'humanité et de justice appliqué à cette catégorie de séquestrés appelés abusivement "réfugiés", et qui continuent d'être retenus contre leur gré dans des camps où les conditions de vie et de dignité les plus élémentaires font défaut.

"Ce procédé pue la discrimination raciale. Il s'inscrit en faux de l'usage universellement connu et reconnu selon lequel le passeport est un document individuel et ne peut être confisqué que sur une décision judiciaire", a asséné l'une des victimes de ce procédé, citée par le site séparatiste.

Autre indicateur sur ce mépris algérien primaire et quasi "institutionnalisé" envers les Sahraouis des camps, ces derniers sont sommés une fois de retour de remplir un formulaire dans lequel ils s'engagent à renoncer à leur passeport (et donc à la nationalité algérienne). Un procédé qui, là encore, fait fi de toutes les réglementations internationales, pour ne pas parler des droits humains qui sont foulés au quotidien par un régime despotique qui n'épargne même pas son propre peuple, a fortiori une population kidnappée et installée de force depuis les années 70 dans les camps de Tindouf, dernier vestige de l'époque stalinienne.

Où est-il donc ce fameux "droit du peuple sahraoui à l'autodétermination" dont monsieur Ramtane Lamamra, mégaphone du régime grabataire et autocratique légué par Houari Boumediene, de son vrai nom Mohamed Boukharrouba, et dont Abdelaziz Bouteflika, cloué dans son fauteuil roulant depuis son AVC diagnostiqué en 2013, se veut le prolongement? L'usage veut qu'Alger n'ait recours à ce slogan que proportionnellement au degré de préjudice qu'elle croit, du haut de sa légendaire rancune gratuite, pouvoir porter à son voisin de l'Ouest, le Maroc!

Las, les Sahraouis n'ont qu'un seul moyen pour en finir avec cette humiliation: retourner dans leur mère patrie où ils seront traités comme des citoyens à part entière, jouissant de tous leurs droits sur un pied d'égalité avec tous leurs concitoyens marocains. Le recouvrement de leur dignité passe nécessairement par là.

http://futurosahara.net/archives/30180

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
sergent chef
sergent chef


messages : 294
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 15 Fév 2017 - 21:17

WRANGEL a écrit:
Les mega-projets americains d'agriculture saharienne sensés metamorphoser l'agriculture algérienne Laughing

http://www.algerie-focus.com/2017/02/investissements-americains-algerie-polemique-rage/ a écrit:

Investissements américains en Algérie/ La polémique fait rage


L’annonce du lancement de deux projets d’investissement américains dans le sud du pays donne lieu à une véritable polémique. L’expert financier, Ferhat Aït-Ali, a publié une analyse, en deux parties, dans Maghreb Émergent. Il doute de la faisabilité de ces projets et remet en cause la fiabilité des investisseurs américains. Des réserves qui n’ont pas été du goût de Smaïl Chikhoune, le président du conseil d’affaires algéro-américain qui a répondu dans le même média.

Dans une longue analyse, Ferhat Aït Ali relève notamment que si «la partie algérienne» du projet de la ferme d’Adrar est connue à travers les groupes Lacheb et Tifra Lait, la partie américaine, une société dénommée AIAG, l’est moins. «Il s’avère que ce groupe n’a dans les faits que le dernier mot de son appellation en anglais», écrit l’expert qui pense que la société américaine n’a pas d’existence réelle. « C’est une LLC, l’équivalent d’une Sarl, créée le 06 juin 2015, au 4031 Université Drive, dans le comté de Fairfax dans l’Etat de Virginie, sous le numéro USVAS565945, et sans aucune autre action commerciale depuis sa création, au capital social indéfini, sans aucun compte bancaire ni aucune activité connue dans son domaine d’activité supposé», note-il. Plus loin, Ferhat Aït Ali observe que l’un des patrons de cette entreprise est un vétéran des services secrets américains.

Sur le plan économique, Ferhat Aït Ali affirme que les partenaires américains n’ont pas les moyens de financer un aussi grand projet, dont les investissements sont estimés à 800 millions de dollars. «AIAG n’a donc aucun actif qui la prédispose à investir pour près de moitié de 800 millions de dollars (49 – 51) dans l’agriculture saharienne en Algérie». Plus, il croit savoir que les financements seront assurés par les banques publiques algériennes.

Les accusations n’ont pas laissé insensible Smaïl Chikhoune, président du Conseil d’affaires algéro-américain. «L’attaque de l’expert financier visant le dénigrement et le doute dans le travail des experts (confrères) des plus grandes universités américaines ne peut être justifiée. Car les propos sont non vérifiés, subjectifs et souvent hors contexte pour un expert dont la préoccupation doit être la vérité scientifique», écrit-il, citant dans les détails les références des entreprises américaines qui sont des «consortiums».

Pour Smaïl Chikhoune, seul le projet entamé à El-Bayadh est concret. Pour celui d’Adrar, «le partenariat est à ses débuts avec la signature d’une lettre d’intention. Le projet est à la phase de pré-étude de faisabilité, pour laquelle des experts américains se sont déplacés sur place afin de prospecter les lieux; d’autres suivront pour des analyses plus approfondies», indique-t-il tout en invitant son contradicteur et la presse à une visite sur le site d’El-Bayadh en mars prochain.

http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69348-doutes-sur-la-fiabilite-de-l-americain-aiag-engage-dans-des-partenariats-a-800-milliard-en-algerie-enquete.html a écrit:

Algérie : L’américain AIAG de l’agriculture saharienne a tout l’air d’un passager clandestin dans le partenariat (Enquête)


Maghreb Emergent publie ici la première partie d’une investigation menée par l’expert financier Ferhat Ait Ali au sujet du double partenariat d’AIAG avec le groupe Lacheb et Tifra Lait. 800 millions de dollars en jeu
http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69360-algerie-comment-l-americain-aiag-peut-tirer-profit-d-un-investissement-irrealisable-enquete-2e-partie.html a écrit:

Algérie- Comment l’américain AIAG peut tirer profit d’un investissement irréalisable (enquête 2e partie)


Dans cette deuxième partie de l'investigation sur le double partenariat de l'américain AIAD et les groupes algériens Lacheb et Tifra Lait, l’expert financier Ferhat Ait Ali décortique le business plan de cet investissement pour démontrer son côté "factice". Il évoque aussi la manière dont l'américain pourrait en tirer profit.

Je me souviens des titres dithyrambiques dans la presse au moment de l'annonce de ces projets pharaoniques. Les chiffres (nb de vaches, production laitiere et fourrageres, montants) etaient hallucinants.
Titres en mode """l'algérie SERA une puissance agricole""" Wink

Il n'y a pas de petits projets concrets en algérie, il n'y a que des Mega-projets potentiels ou portants en eux-memes les raisons de leurs disparition à court terme.

Un démenti suite à cette publication à lire:

Citation :
En référence à l'article de Maghreb Emergent du 12 février 2017, l'AIAG regrette l'information inexacte et erronée qui a été publiée sur son identité et sa capacité à mettre en œuvre de grands projets agricoles.

Il est évident que les informations contenues dans l'article provenaient de sources qui n'avaient pas les informations complètes et exactes sur AIAG en tant qu'entreprise. L'intention de cette réponse est de mettre les choses au clair.

AIAG est une société réelle et solide basée aux Etats-Unis, constituée en Virginie avec des adresses au 4031 University Drive, Suite 100, Fairfax, Virginie 22030. Elle fait partie du programme « Incubator » au sein du SBDC Network : il s'agit d'une alliance stratégique entre la Small Business Administration des Etats-Unis, l'Université George Mason et d'autres partenaires essentiels. Elles est en règle avec son institution financière.

AIAG a été formée par Ted Ayash, Dale Didion et Dirk Parkinson, qui ont tous une vaste expertise dans le domaine agricole. Fait intéressant, l'article ne mentionne pas M. Dirk Parkinson comme l'un des fondateurs d’AIAG. M. Parkinson est un agriculteur de troisième génération et il est le plus important producteur de semences de pommes de terre de l'État de l'Idaho. Il est également président de l'Idaho Potato Seed Growers Association. Il dirige la mise en œuvre et le fonctionnement du projet AIAG.
Lire la suite:http://www.maghrebemergent.com/economie/69481-l-americain-aiag-nous-ecrit-suite-a-notre-enquete-sur-ses-investissements-en-algerie.html
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division


messages : 4091
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 15 Fév 2017 - 23:02

Barsdz a écrit:
WRANGEL a écrit:
Les mega-projets americains d'agriculture saharienne sensés metamorphoser l'agriculture algérienne Laughing

http://www.algerie-focus.com/2017/02/investissements-americains-algerie-polemique-rage/ a écrit:

Investissements américains en Algérie/ La polémique fait rage

http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69348-doutes-sur-la-fiabilite-de-l-americain-aiag-engage-dans-des-partenariats-a-800-milliard-en-algerie-enquete.html a écrit:

Algérie : L’américain AIAG de l’agriculture saharienne a tout l’air d’un passager clandestin dans le partenariat (Enquête)

Maghreb Emergent publie ici la première partie d’une investigation menée par l’expert financier Ferhat Ait Ali au sujet du double partenariat d’AIAG avec le groupe Lacheb et Tifra Lait. 800 millions de dollars en jeu
http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/69360-algerie-comment-l-americain-aiag-peut-tirer-profit-d-un-investissement-irrealisable-enquete-2e-partie.html a écrit:

Algérie- Comment l’américain AIAG peut tirer profit d’un investissement irréalisable (enquête 2e partie)


Il n'y a pas de petits projets concrets en algérie, il n'y a que des Mega-projets potentiels ou portants en eux-memes les raisons de leurs disparition à court terme.

Un démenti suite à cette publication à lire:

Citation :
En référence à l'article de Maghreb Emergent du 12 février 2017, l'AIAG regrette l'information inexacte et erronée qui a été publiée sur son identité et sa capacité à mettre en œuvre de grands projets agricoles.

Il est évident que les informations contenues dans l'article provenaient de sources qui n'avaient pas les informations complètes et exactes sur AIAG en tant qu'entreprise. L'intention de cette réponse est de mettre les choses au clair.

AIAG est une société réelle et solide basée aux Etats-Unis, constituée en Virginie avec des adresses au 4031 University Drive, Suite 100, Fairfax, Virginie 22030. Elle fait partie du programme « Incubator » au sein du SBDC Network : il s'agit d'une alliance stratégique entre la Small Business Administration des Etats-Unis, l'Université George Mason et d'autres partenaires essentiels. Elles est en règle avec son institution financière.

AIAG a été formée par Ted Ayash, Dale Didion et Dirk Parkinson, qui ont tous une vaste expertise dans le domaine agricole. Fait intéressant, l'article ne mentionne pas M. Dirk Parkinson comme l'un des fondateurs d’AIAG. M. Parkinson est un agriculteur de troisième génération et il est le plus important producteur de semences de pommes de terre de l'État de l'Idaho. Il est également président de l'Idaho Potato Seed Growers Association. Il dirige la mise en œuvre et le fonctionnement du projet AIAG.
Lire la suite:http://www.maghrebemergent.com/economie/69481-l-americain-aiag-nous-ecrit-suite-a-notre-enquete-sur-ses-investissements-en-algerie.html

Et l'article (qui a mon sens ne rassure en rien) se termine selon les mots de AIAG par """"AIAG et ses partenaires de confiance ont engagé des ressources importantes pour assurer le succès de ces projets stratégiques. L'avenir est le juge ultime."""




Quant au phenomene plus général de ces supers fermes

http://www.agrimaroc.ma/fermes-sahariennes-abandonnees/ a écrit:

Quel avenir pour les grandes fermes sahariennes ? Doivent-elles être abandonnées?

Les grandes fermes sahariennes développées doivent-elles êtres remises en cause? C’est en tout cas l’avis d’un professeur d’économie agricole et rurale en Méditerranée au Centre International des Hautes Etudes Agronomique de Montpellier, monsieur Omar Bessaoud.

Pour Omar Bessaoud, les grandes fermes agricoles sahariennes ne sont plus des modèles sains d’investissement et conduisent à des dépenses trop importantes et à une consommation de grandes quantités d’eau. Ce spécialiste de l’agriculture en méditerranée rappelle que plusieurs pays qui avaient investis dans de grandes fermes en zone désertique, tels que l’Arabie Saoudite ou l’Egypte ont fini par renoncer à ce modèle d’investissement lourd.

Alors qu’une tonne de blé produit dans ce genre de ferme coûte plus de 1 000 dollars à produire, aux Etats-Unis le coût de production est estimé à 250 dollars la tonne. « C’est d’ailleurs ce qui a poussé l’Arabie saoudite à acheter des terrains dans d’autres pays pour y produire des produits agricoles à moindre coût« , rappelle le professeur Bessaoud dans des propos rapportés à maghrebemergent.

Il y a peu nous vous présentions la plus grande ferme laitière du monde située en Arabie Saoudite et dont le modèle est donc pointé du doigt par Omar Bessaoud. Ce dernier indique même que les grandes fermes sahariennes vont petit à petit disparaître au vu du manque de rentabilité même pour les pays pétroliers.

Omar Bessaoud: « Le risque sur la sécurité alimentaire guette l’Algérie sur le moyen terme »

Omar Bessaoud confirme les chiffres et l'analyse de Ferhat Ait Ali  sur les coût de revient dans ce genre d'exploitation et leur non viabilitée a partir de 26:30

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 426
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Fév 2017 - 19:46

Citation :


Algérie:L'Arabie saoudite investira 15 milliards de dollars dans le domaine du phosphate


Le président du Conseil d'affaires algéro-saoudien, Raid Al Mazrouï a indiqué mercredi à Alger que des entreprises de son pays investiront un montant de 15 milliards de dollars américains dans le domaine du phosphate.

Intervenant en marge des travaux de la 12e session de la commission mixte algéro-saoudienne, l'homme d'affaires saoudien a estimé que les relations entre les deux pays sont appelées à se développer dans les années à venir, compte tenu des potentialités qu'offrent les deux nations.
Prenant la parole, le ministre algérien de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb a pour sa part qualifié de "bonnes" les relations économiques entre Alger et Riyad.

D'après lui, il existe quelque 16 projets en commun entre les deux pays. Ceci dit, il estime que cela n'est pas suffisant, invitant ainsi les hommes d'affaires saoudiens à investir davantage en Algérie dans les secteurs du ciment, du médicament, de l'électricité, de la mécanique, de la pétrochimie et dans l'agroalimentaire.

De son côté, le ministre saoudien de l'Industrie et du Commerce, Madjed Ben Abdellah El Qasbi juge que la coopération bilatérale est en marche, notamment dans les secteurs de la pétrochimie, l'agriculture, l'artisanat, l'industrie pharmaceutique, les services logistiques et les transports.

Sur le volume global des investissements saoudiens en Algérie, le président du Conseil d'affaires algéro-saoudien, représentant la partie algérienne, Azeddine Addoul, estime qu'il est actuellement de l'ordre de 2 à 3 milliards de dollars américains.
Quant au volume des échanges entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, il s'est élevé en 2016 à quelque 654 millions de dollars.

Au cours des travaux de la commission mixte, huit mémorandums d'entente et accords de partenariat économique ont été signés entre les sociétés des deux pays.
Les accords en question concernent les industries de transformation du phosphate, de production d'engrais, de papier, l'industrie pharmaceutique et médicale ainsi que le tourisme et l'hôtellerie.
Mais les projets les plus en vue sont les trois accords passés entre Asmidal-Manadjim El Djazaïr (MANAL) du côté algérien et Radiola, côté saoudien pour la production d'engrais à base de phosphate et de gaz naturel.

http://www.maghrebemergent.info/actualite/breves/fil-maghreb/69534-algerie-l-arabie-saoudite-investira-15-milliards-de-dollars-dans-le-domaine-du-phosphate.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12932
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 16 Fév 2017 - 20:13

Franchement...  Ils ne se laisseront donc jamais ? 

Les saoudiens eux même possède des réservé sois exploité mais préféreraient aller investir excusez moi du peu 15B$ dans les réserves d'un failled state ? 

Le tout concurrencer leur propre production qui elle même peine à concurrencer les poids lourd du secteur ? 

Franchement....

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9488
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Fév 2017 - 11:58

Une promesse chasse l'autre, l'essentiel étant qu'il y est toujours une promesse dans le pipe.
Ce pseudo investissement vient en remplacement de celui de l'indonésien "indorama" qui devait déjà investir 5 mds $ dans le phosphate algérien.

http://www.agenceecofin.com/phosphate/2007-39692-algerie-le-groupe-indonesien-indorama-investira-4-5-milliards-dans-le-secteur-du-phosphate

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1288
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 17 Fév 2017 - 12:28



Citation :

Comment l’Algérie lutte contre le radicalisme religieux





La lutte contre les mouvements terroristes en Libye, au Sahel et en Afrique sub-saharienne est un enjeu qui engage la survie du régime algérien. Ce denier a édifié une stratégie mêlant initiatives sécuritaires et lutte contre le radicalisme religieux.

Cette stratégie s’appuie d’abord sur le rayonnement culturel de la pratique religieuse officiellement soutenue par le régime. En dépit de la crise financière qui a induit une sévère austérité budgétaire, les autorités algériennes ont maintenu l’organisation de nombreux colloques nationaux et internationaux visant à défendre la vision algérienne de la pratique de l’Islam. Tout a commencé en 2009 avec l’organisation d’un colloque sur « la liberté de culte ».

A l’époque, les autorités algériennes ont senti le vent tourner en faveur d’une idéologie conservatrice. En 2011, 11 autres colloques nationaux et internationaux sont organisés dans le cadre de la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique ». L’Algérie s’impose alors comme une plaque-tournante dans la réflexion sur la lutte contre le radicalisme religieux et enchaîne avec le colloque sur l’Islam contre la violence et une conférence intitulée « la fatwa entre règles de la charia (loi islamique) et défis de la mondialisation ». Toutes ces rencontres « ont enregistré une forte participation de la part de différents pays du monde islamique » permettant aux Algériens d’acquérir une véritable expérience de terrain concernant la désormais célèbre « déradicalisation ».

Peu de jeunes algériens chez Daech          (AQMI ne sont pas des terroristes?? Laughing )

Dernière grande réussite en 2012 avec l’organisation du colloque international à Oran sur la 20e session de l’Académie islamique internationale du fiqh avec la participation de plus de 150 personnalités religieuses et scientifiques de différents pays arabes et occidentaux. Désormais, les autorités algériennes n’hésitent pas à vanter les résultats de toutes ces rencontres sur le terrain : le nombre des jeunes algériens qui ont adhéré à Daech est dérisoire par rapport aux tunisiens, marocains, égyptiens et des autres pays arabes.

La mosquée algérienne a joui également de toute l’attention des autorités. La formation des imams a été renforcée, le contrôle des mosquées salafistes nettement amélioré et le ministère des affaires religieuses a été mobilisé pour dispenser des idées éclairées au sein de la société algérienne. Pas moins de 300 femmes imams ont été formées pour être à l’avant-garde de la lutte contre la radicalisation en Algérie. Elles effectuent le même travail que leurs homologues masculins à l’exception de la conduite de la prière, réservée à l’homme dans la religion musulmane. Objectif : sensibiliser les mères de famille pour surveiller l’éducation religieuse de leurs enfants.

En parallèle, une importante opération de communication est lancée par les autorités pour faire de l’ombre au radicalisme religieux diffusé sur les télévisions satellitaires ainsi que les réseaux sociaux. Cette communication s’articule essentiellement autour du colloque du rite malékite » qui entame sa 12e édition et la 5e édition du  Colloque historique sur  » Okba Ibn Nafi » organisé au sud du pays à Biskra. Enfin, la diffusion des idées soufi est encouragée pour limiter l’influence des idées djihadistes. De nombreuses confréries sont soutenues financièrement et plusieurs rencontres et regroupements ont été fortement appuyés par l’Etat algérien à l’image du Colloque sur le Soufisme à Relizane, à l’ouest de l’Algérie, le Colloque sur la Tradition du prophète (QSSL) à Constantine, ainsi que le Colloque sur le Coran à Chlef.

#lien

Nicolas Beau vient de trouver un trésor!!

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 426
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Fév 2017 - 14:04

Après le scénario vénézuélien, on parle maintenant du scénario égyptien Smile

Citation :


Crise économique : le scénario égyptien est-il possible en Algérie ?

Contrainte de laisser flotter sa devise pour obtenir un prêt du FMI il y a trois mois, l’Égypte voit sa monnaie nationale accuser une baisse de près de 50% de sa valeur face au dollar. Vendredi 17 février, le taux de change était en moyenne de 16 livres pour un dollar, selon les données disponibles sur le site internet de la Banque centrale du pays (CBE) contre 8,83 livres début novembre.

C’était l’une des conditions sine qua non imposées par le Fonds monétaire international (FMI) pour obtenir un prêt de 12 milliards de dollars sur trois ans. Le 3 novembre, la Banque centrale d’Égypte a dans un premier temps, procédé à une nouvelle dévaluation de la monnaie nationale, à hauteur de 32,3% pour regagner en compétitivité. Puis, elle a été contrainte de libérer le taux de change de la livre égyptienne.


Au moment où les autorités acceptent (sous la pression du FMI) de prendre une telle mesure, le pays fait déjà face à une grave crise monétaire. En effet, depuis la révolution de 2011 et l’instabilité qui s’est ensuivie dans le pays, les investisseurs ont perdu confiance et ont préféré vendre massivement la monnaie nationale. Bref, la livre égyptienne est devenue nettement moins attractive et sa valeur a chuté. Pour autant, la banque centrale a continué de maintenir le taux de change officiel à 8,80 livres (LE) pour 1 dollar, alors qu’au marché noir, la livre s’échangeait le double. De plus, la banque centrale a imposé des mesures strictes de contrôle des changes pour éviter la fuite des devises étrangères tout en maintenant la livre à un niveau artificiellement élevé.

Cette situation a eu deux conséquences. Afin de soutenir la livre égyptienne face au billet vert, les autorités ont puisé dans les réserves de change (des avoirs libellés en devises étrangères, dans le cas de l’Égypte en dollars, et détenues par une banque centrale). Elles sont ainsi passées de 36 milliards de dollars fin 2010, à 23 milliards de dollars en novembre. De plus, cette stratégie a eu un impact direct sur la population. La pénurie de dollars a rendu les importations extrêmement compliquées et donc engendré un manque de produits alimentaires de première nécessité : sucre, riz, lait par exemple.

Forte inflation

Au bord de l’asphyxie, l’option dévaluation suivie de l’adoption d’un taux de change flottant, avait donc vocation à faire revenir rapidement des devises étrangères. Elle vise en effet à rendre la monnaie plus compétitive, et donc à stimuler les exportations pour relancer l’économie. Une relance de ces dernières doit permettre en effet d’améliorer la balance commerciale (la différence entre les exportations et les importations), et de renflouer les caisses des réserves de change.

Mais, la dévaluation de la monnaie a aggravé l’inflation. L’inflation globale annuelle est ainsi montée à 28,14% en janvier 2017, selon un communiqué de la Banque centrale égyptienne en date du 16 février. D’après les données du rapport mensuel de l’institut national de la statistique, le CAPMAS, le prix des denrées alimentaires a augmenté de 38,6% en janvier 2017 par rapport à la même période en 2016. Le pain et les céréales ont augmenté de 65,5%, le riz de 86%, la farine de 75,5% et le café, le thé et le cacao de 82%.

Scénario possible en Algérie ?

Si ces chiffres ne sont pas aussi dramatiques en Algérie, le pays fait également face à une inflation élevée. Les prix au détail de la majorité des produits alimentaires ont fortement augmenté en décembre dernier par rapport au même mois de 2015, selon les données publiées mi-janvier par le ministère du Commerce, via l’agence officielle. Derrière cette hausse des prix, se cache une dévaluation silencieuse du dinar algérien et la hausse générale des taxes notamment sur les produits importés.

Il y a quelques semaines, Djamel Benbelkacem, vice-gouverneur de la Banque d’Algérie (BA) expliquait que la valeur du dinar avait reculé de 20% à 22% en 2015, puis « autour de 3% », en 2016. L’Algérie, dont la monnaie est gérée dans le cadre d’un régime dit de « flottement dirigé », (donc décidé par la Banque centrale et non par les marchés) a notamment déprécié le dinar en raison de la baisse des cours du pétrole amorcée mi-2014.


Dans un contexte de contre-choc pétrolier et donc d’un effondrement des recettes d’hydrocarbures, le pays a été contraint d’ « adapter les ressources aux dépenses », expliquait Djamel Benbelkacem. Cette dévaluation vise notamment à rendre les importations moins avantageuses pour le pays, au profit des exportations.


Si officiellement une dévaluation est nécessaire car la valeur du dinar ne reflète pas la réalité de l’économie nationale, elle engendre surtout une forte inflation que les Algériens constatent sur les produits de la vie courante.

De plus, les colossales réserves de change en Algérie, dont les revenus en devises sont issus de l’exportation d’hydrocarbures, ont fondu. Le mécanisme est purement comptable : les recettes ont diminué mais les dépenses (dont les importations de biens et services) se sont maintenues à des niveaux élevés et le pays a été contraint de puiser dans ses placements et dépôts à l’étranger, autrement dit dans ses réserves de change. Résultat : alors qu’elles s’élevaient encore à 178,938 milliards de dollars fin décembre 2014, les réserves de change continuent de chuter, se situant à 114 milliards de dollars fin 2016. Pour juguler cette baisse, il faut absolument que les exportations d’hydrocarbures, qui représentent environ deux tiers des recettes publiques, repartent à la hausse.

Problème : l’Algérie reste dépendante de la hausse des cours du pétrole. Vendredi 17 février à la mi-journée, ils fléchissaient de nouveau en raison des doutes sur la capacité de l’Opep et des autres producteurs à maintenir le niveau de leur engagement sur une réduction de la production. Les cours reculent autour de 55,25 dollars pour le baril de Brent et de 53 dollars pour le baril de brut léger américain.

http://www.tsa-algerie.com/20170218/crise-economique-scenario-egyptien-possible-algerie/


_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 5022
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Fév 2017 - 21:23

je sais pas ce que ca vaut khaled arreté avec deux kilos de coc a heatrow
http://metro-uk.com/le-chanteur-algerien-cheb-khaled-a-ete-arrete-a-laeroport-de-londres-heathrow-avec-2kg-de-cocaine/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6840
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Fév 2017 - 22:53

mourad27 a écrit:
je sais pas ce que ca vaut  khaled arreté avec deux kilos de coc a heatrow
http://metro-uk.com/le-chanteur-algerien-cheb-khaled-a-ete-arrete-a-laeroport-de-londres-heathrow-avec-2kg-de-cocaine/

Foutaise ils ont dit aussi que Najat Aatabou arrete aussi avec 2 kg de cocaine.a heathrow.

http://metro-uk.com/najat-aatabou-a-ete-arrete-a-laeroport-de-londres-heathrow-avec-2kg-de-cocaine/
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 5022
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Fév 2017 - 23:02

autant pour moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel


messages : 1631
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 18 Fév 2017 - 23:11

metro-uk.com est un fake (site enregistré en octobre 2016 pour une année !!!) il a déjà annoncé la maladie de Buhari, la mort de la reine....
Le site du tabloïd anglais metro est : http://metro.co.uk
Code:
  Updated Date: 25-oct-2016

   Creation Date: 25-oct-2016

   Expiration Date: 25-oct-2017

_________________
“L'art de gouverner consiste à ne pas laisser vieillir les hommes dans leur poste.”. Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine


messages : 833
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 19 Fév 2017 - 12:34

Citation :
Algérie: sept militaires tués dans un violent accrochage avec un groupe armé à Bouira

http://fr.le360.ma/monde/algerie-sept-militaires-tues-dans-un-violent-accrochage-avec-un-groupe-arme-a-bouira-108425

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9488
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 19 Fév 2017 - 12:38

Allahyerhamhoum
RIP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: