Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités nationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1868
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 2 Nov 2016 - 19:23

les résultats de la tournée du roi en Afrique de l'Est ne seront pas sans réaction de la part de ceux qui nous aiment bien (et ils sont nombreux) qui voudront les contre balancer en cherchant n'importe quel prétexte pour allumer le feu surtout à la veille et pendant la COP 22 où tous les projecteurs seront braqués sur nous. Le père du poissonnier d'Al Hoceima lui, l'a bien compris et a adressé un message à l'algérie : "si vous vous attendez à des troubles au Maroc, vous attendrez jusqu'à la fin des temps..."
Citation :
http://www.algeriatimes.net/algerianews36188.html
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1035
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 2 Nov 2016 - 22:16

Il faut bien admettre qu'il y a beaucoup de jalousie. Les élites de tous ces pays (Tunisie, Syrie, Egypte) pensaient que le Maroc serait le premier à vivre une révolution... déjà durant les années 70.
Aujourd'hui, ils voient un pays normal qui avance à son rythme et eux s'enfoncent dans l'anarchie ou se renferment dans un systeme nord coreen (pour l'Algérie et la Syrie).

Quant aux Occidentaux, je ne comprends pas ce qu'ils veulent. Un Maroc anarchique c'est la fin de l'Espagne et des millions de refugiés en Europe... Donc, ils devraient reflechir.

Lorsque des policiers Americains tuent des innocents (et ils en tuent chaque jour) pour la simple raison qu'ils sont noirs ou hispaniques, on ne parle pas de revolution. Les gens manifestes, des commissions d'enquete blanchissent les policiers et on recommence.

Le Maroc montre que c'est un pays normal avec un systeme qui n'est pas parfait mais qui fait ce qu'il peut pour changer.

Mais les Marocains aussi doivent changer. On ne peut pas sortir le terme de "hogra" dés qu'on n'obtient pas ce que nous voulons. Il y a des lois et elles ne s'appliquent pas qu'aux autres.
On ne peut plus demander de meilleurs services (education santé etc) mais tout faire "au noir" pour ne jamais payer d'impots.

Les Marocains qui marchaient ce weekend ne demandaient pas la fin de "el hogra", ils demandaient à pouvoir faire ce qu'ils veulent sans etre inquièté. Cela n'est pas la democratie mais l'anarchie.

Quant à ceux qui nous ont sorti de nouveaux drapeaux (je n'avais jamais vu ce drapeau rouge et blanc) et parlent de marginalisation du nord... ils sont simplement ridicule et incoherents. Le roi a passé tout l'été dans cette region. Si ils sont tellement marginalisé pourquoi n'ont-ils pas manifesté devant son palais ou devant sa voiture? Non, devant le roi ils crient "vive le roi" et quand les cameras françaises arrivent ils crient "vive la république du Rif". Cela ne merite qu'une seule reponse: F... YOU


Dernière édition par alphatango le Jeu 3 Nov 2016 - 8:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4442
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 2 Nov 2016 - 23:11

@alphatango


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9838
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 2 Nov 2016 - 23:19

Pas mieux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
romh
Adjudant
Adjudant


messages : 316
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 11:51

Moi aussi je dis que tout ceux et celles qui portent un drapeau autres que notre drapeau celui de tout les marocain pour moi ce sont des traîtres et il faut les condamner pour haut trahison, lahyerhmak A hassan 2, je suis pas contre les manifestations pacifiques pour réclamer ces droits ou contester la corruption mais je suis contre ces cochonneries que certain veulent nous imposer je suis un Amazigh et arabe mais avant tout un marocain qui ne fait pas de différence entre les autres marocain alors je vous rejoins Alpha sur toute la ligne
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 391
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 12:58

Les condamner pour haute trahison parce qu'ils ont sorti le drapeau de la république du Rif qui a quand même vécue 5 années, et ne pas condamner les sahraouis qui à n'importe quelle occasion ou manifestation arborent un simulacre de drapeau d'une pseudo république fantoche qui n'a pour terre que les lopins "prêtés" au sud algérien? C'est juste moi ou bien notre pays a un double discours avec ses citoyens?
D'un côté nous avons un sud dont les habitants sont gâtés à outrance, produits subventionnés, aides sociale en tout genre, accès prioritaire aux citées universitaires, système fiscal inappliqué et quasi inexistant, discours mielleux de nos responsables pour ne jamais froisser cette "race supérieur" à tous les marocains, et qui malgré tout ça n'hésite pas une seule seconde à sortir les étendards séparatistes devant les caméras du monde entier, réclame des "droits de l'homme" que même les marocains n'ont pas, envoi ses "leaders" aux 4 coins du monde, avec des passeports marocains, vociférer leurs haine de notre nation, envoi "sa jeunesse" comploter avec l'ennemie dont des camps aménagés pour leur apprendre à mener des "actions de résistances à l’oppresseur", égorgent et pissent sur les cadavres de nos valeureux soldats et crient à l'injustice devant le monde entiers lorsqu'ils sont condamnés à des peines que tout le peuple marocain juge insuffisantes pour que nos martyres puissent reposer dans leurs tombes. Et malgré tout ça, on ne les a jamais accusé de traîtrise.
De l'autre côté, nous avons une zone au nord, boudée par le défunt souverain pendant 4 décennies, livrée à elle même, sa jeunesse n'avait pas de choix pour survivre : Narcotique, contrebande, immigration. Leur histoire a été complètement occultée, on leur interdit de poursuivre l'ex pays colonisateur pour ses crimes de guerre dont la descendance de cette région souffre encore des séquelles (le taux de malades du cancer le plus élevé du pays), on leur refuse de célébrer la mémoire de leur héro (et de celui de tous les marocains), Abdelkrim El Khattabi, le simple fait de brandir son portrait lors d'un match de foot il y'a quelques années a suffit pour sortir le ministère de l'intérieur de ses gonds (l'affaire avait fait du bruit à l'époque). Toute une génération de cette région en voulait à l'état en général, le roi actuel a réussi à corriger quelques erreurs du passé, les investissements en infrastructure ont désenclavé la région et elle commence à respirer économiquement, mais là n'est pas le problème, les rifains réclament une reconnaissance de leur histoire, que l'état rende hommage à leurs héros, tous leurs héros, et surtout, une franchise au vu de leur période "républicaine", car oui, même en le cachant des manuels historiques scolaires, il y a bien eu une république au nord du pays pendant une certaine période. Le reconnaître par l'état marocain dissoudra le jeu malsain des groupuscules indépendantistes du nord, car leur « fond de commerce » est de se demander pourquoi une autonomie avancée doit être accordée au sud, alors qu’on ne la propose pas pour le nord. Le fait d’en parler ouvertement ne fera qu’enlever ce sentiment d’oppression que certains rifains ont vis-à-vis de l’état. Leur montrer qu’ils sont, en tant que marocains, tous égaux et que personne n’a de « faveurs » grâce à ses origines rendra de facto toutes les tentatives des magouilleurs indépendantistes sans fondement. Continuer par contre à nier l’histoire c’est ce qui donne ce genre de comportement qu’on a tous pu voir lors des manifestations à Al Hoceima, avec des drapeaux brandis comme un signe de victoire et comme un message à l’état comme quoi les mémoires du nord ne s’effaceront jamais.

Plusieurs pays ont des mouvements indépendantistes parmi leurs populations, l’expérience a démontré que tant que l’état nie ces réclamations, ces mouvements ne font que se renforcer. Par contre dès que l’état commence à en parler ouvertement avec les citoyens concernés, l’influence de ces mouvements est amoindrie et les adhérents à ce genre d’idées deviennent minoritaires.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
romh
Adjudant
Adjudant


messages : 316
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 13:10

QuickShark a écrit:
Les condamner pour haute trahison parce qu'ils ont sorti le drapeau de la république du Rif qui a quand même vécue 5 années, et ne pas condamner les sahraouis qui à n'importe quelle occasion ou manifestation arborent un simulacre de drapeau d'une pseudo république fantoche qui n'a pour terre que les lopins "prêtés" au sud algérien? C'est juste moi ou bien notre pays a un double discours avec ses citoyens?
D'un côté nous avons un sud dont les habitants sont gâtés à outrance, produits subventionnés, aides sociale en tout genre, accès prioritaire aux citées universitaires, système fiscal inappliqué et quasi inexistant, discours mielleux de nos responsables pour ne jamais froisser cette "race supérieur" à tous les marocains, et qui malgré tout ça n'hésite pas une seule seconde à sortir les étendards séparatistes devant les caméras du monde entier, réclame des "droits de l'homme" que même les marocains n'ont pas, envoi ses "leaders" aux 4 coins du monde, avec des passeports marocains, vociférer leurs haine de notre nation, envoi "sa jeunesse" comploter avec l'ennemie dont des camps aménagés pour leur apprendre à mener des "actions de résistances à l’oppresseur", égorgent et pissent sur les cadavres de nos valeureux soldats et crient à l'injustice devant le monde entiers lorsqu'ils sont condamnés à des peines que tout le peuple marocain juge insuffisantes pour que nos martyres puissent reposer dans leurs tombes. Et malgré tout ça, on ne les a jamais accusé de traîtrise.
De l'autre côté, nous avons une zone au nord, boudée par le défunt souverain pendant 4 décennies, livrée à elle même, sa jeunesse n'avait pas de choix pour survivre : Narcotique, contrebande, immigration. Leur histoire a été complètement occultée, on leur interdit de poursuivre l'ex pays colonisateur pour ses crimes de guerre dont la descendance de cette région souffre encore des séquelles (le taux de malades du cancer le plus élevé du pays), on leur refuse de célébrer la mémoire de leur héro (et de celui de tous les marocains), Abdelkrim El Khattabi, le simple fait de brandir son portrait lors d'un match de foot il y'a quelques années a suffit pour sortir le ministère de l'intérieur de ses gonds (l'affaire avait fait du bruit à l'époque). Toute une génération de cette région en voulait à l'état en général, le roi actuel a réussi à corriger quelques erreurs du passé, les investissements en infrastructure ont désenclavé la région et elle commence à respirer économiquement, mais là n'est pas le problème, les rifains réclament une reconnaissance de leur histoire, que l'état rende hommage à leurs héros, tous leurs héros, et surtout, une franchise au vu de leur période "républicaine", car oui, même en le cachant des manuels historiques scolaires, il y a bien eu une république au nord du pays pendant une certaine période. Le reconnaître par l'état marocain dissoudra le jeu malsain des groupuscules indépendantistes du nord, car leur « fond de commerce » est de se demander pourquoi une autonomie avancée doit être accordée au sud, alors qu’on ne la propose pas pour le nord. Le fait d’en parler ouvertement ne fera qu’enlever ce sentiment d’oppression que certains rifains ont vis-à-vis de l’état. Leur montrer qu’ils sont, en tant que marocains, tous égaux et que personne n’a de « faveurs » grâce à ses origines rendra de facto toutes les tentatives des magouilleurs indépendantistes sans fondement. Continuer par contre à nier l’histoire c’est ce qui donne ce genre de comportement qu’on a tous pu voir lors des manifestations à Al Hoceima, avec des drapeaux brandis comme un signe de victoire et comme un message à l’état comme quoi les mémoires du nord ne s’effaceront jamais.

Plusieurs pays ont des mouvements indépendantistes parmi leurs populations, l’expérience a démontré que tant que l’état nie ces réclamations, ces mouvements ne font que se renforcer. Par contre dès que l’état commence à en parler ouvertement avec les citoyens concernés, l’influence de ces mouvements est amoindrie et les adhérents à ce genre d’idées deviennent minoritaires.
je n exclue personne mon avis est valable pour tout le monde y compris les sahraoui et je m en fiche de ce que les autres pays font et je m en fiche de cet histoire de république rifain à la Con qui s est déroulé sous le colonialisme espagnol ( hna wolad lyoum) pour moi avoir un autre drapeau autre que celui du Maroc ç est de la trahison finito basta sdiina le patriotisme n a qu un seule titre c est l'intégrité et l'union
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 391
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 13:27

Le problème c'est que 'intégrité et union" reste juste un slogan face à la réalité. Intégrité? On vit encore l'épisode de Guerguarate qui a démontré que notre pays ne contrôle pas du tout une partie de son territoire, et que les séparatistes (épaulés par un pays que nous considérions jusqu'à lors comme sous notre influence) peuvent avec 2 Jeeps et une tente bloquer tout projet d'infrastructure en dehors d'une zone dans laquelle des accords qu'on a nous même signé nous confinent. Union? Oui je veux bien, si je m'en tiens à ce que j'ai vu comme gens civilisés et responsables, qui ont manifesté dans tout le royaume sans casser un verre, pour s'insurger contre les méthodes datant de l'ère bassrienne avec lesquelles certains responsables administratifs traitent les citoyens lambda.
La réalité est là et on ne peut pas la combattre avec des slogans, à chaque fois que c'est possible, au nord comme au sud, des étendards qui n'ont rien à voir avec notre pays sont brandis. Il y'a un malaise ça c'est clair et net. Le tout est de savoir si on veut aller de l'avant et essayer de comprendre pourquoi ces gens agissent de la sorte, on prend le taureau par les cornes et on essaye de discuter avec eux et écouter leur point de vue, pour déjà leur faire sentir que le dialogue sans heurs et sans violence peut s'installer dans le Maroc du 21ème siècles, et essayer de leurs démontrer qu'ils sont des citoyens marocains comme les autres, et qu'ils jouissent des droits qui leurs ont été accordé par la constitution, sans discrimination aucune.

On peut aussi faire comme si de rien n'était, détourner le regard et les traiter de fouteurs de trouble, d'ingrats et de traîtres, dire que nous somme un seul pays unis et intègre, point barre. Mais dans 10 ans, 20 ans, ou à la première occasion, on devra encore une fois faire face à des drapeaux autres que celui du royaume, brandis en direct sur toutes les chaines internationales diffusées dans tous les pays "qui nous veulent du bien".

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 13:33

Le patriotisme n'est pas une relique .. C'est un arbre vivant qu'il faut irriguer et soigner en continue, si nous voulons qu'il nous donne de bons et beaux fruits ...

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 776
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 13:45

Regardez moi ces sauvages ! le makhzen n'est que le reflet de notre propre population !!

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1035
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 15:56

Eh oui.

En hors sujet: A quoi bon mettre des sièges dans ces stades si ils sont detruits et utilisés comme projectiles à la première occasion?

Autant revenir aux bonnes vielles places debout. De toute façon, nous ne voulons plus de la coupe du monde, donc nous n'avons pas besoin de stades homologués FIFA.

Fin du HS

C'est qui qui va payer pour les réparations du stade, les voitures brulées etc...? Ceux qui manifestaient contre "la Hogra"? Non, ceux-là ne veulent pas payer d'impots
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1868
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 19:14

Dispositif de sécurité de la GR mis en place pour la COP 22

Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 657
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 20:02

La Marocaine Leïla Slimani a remporté aujourd'hui le très prestigieux et convoité prix Goncourt pour son roman ''Chanson douce'' publié chez Gallimard. C'est une excellente nouvelle pour la littérature marocaine d'expression française.
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 815
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 23:34

Al hoceima, sa continue ...

Citation :
Al Hoceima s’apprête à vivre demain un « vendredi de colère contre la Hogra ». Les organisateurs insistent sur le caractère pacifiste de la protestation. Une manière pour eux de répondre à certaines voix qui mettent en garde contre la « Fitna » au Maroc, réclamant de tourner la page du décès de Mohcine Fikri et de laisser la justice faire son travail.
Par ailleurs, des appels fleurissent sur les réseaux pour observer une « grève » avec fermetures des boutiques et cafés durant la journée dans la ville et ses localités.
Quant à l’organisation d’une marche nationale à Rabat, elle fait encore l'objet de discussions entre différents acteurs associatifs. Certains proposent de l'organiser dimanche 6 novembre.


...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/48210/deces-mohcine-fikri-vendredi-colere.html
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 915
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 3 Nov 2016 - 23:43

Citation :


Depuis l’ambassade d’Algérie, Ghannouchi fait l’éloge du Maroc



Lors d’une déclaration accordée aux médias, le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, est revenu sur les tensions sociales enregistrées au nord du Maroc au lendemain de la mort de Mouhcine Fikri, marchand de poissons à Al-Hoceima, broyé dans une benne à ordures.

Rached Ghannouchi, qui s’exprimait en marge de sa participation, mardi, à une réception organisée à l’ambassade d’Algérie en Tunisie à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne, a affirmé que le Maroc est un pays de droit et qu’il réussira à apaiser rapidement les tensions.

Selon le chef du mouvement islamiste, le gouvernement marocain , faisant preuve de démocratie et de sagesse, saura résoudre rapidement les problèmes auxquels il fait actuellement face.

Notons que la mort du vendeur de poisson a suscité une vague de manifestations populaires à Al-Hoceima, dans la région du Rif, et des manifestations de grande ampleur dans d’autres grandes villes marocaines.

Le roi Mohammed VI avait très vite ordonné une enquête minutieuse et approfondie sur le drame. Une semaine à peine après les faits, la justice marocaine a annoncé l’arrestation de 11 personnes pour leur implication directe dans l’affaire du décès de Mouhcine Fikri.


http://www.realites.com.tn/2016/11/depuis-lambassade-dalgerie-ghannouchi-fait-leloge-du-maroc/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1025
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Ven 4 Nov 2016 - 13:32

Citation :
Why Morocco’s protests won’t usher in another Arab Spring

The ongoing protests in Morocco, sparked by the death of a fish vendor
last week, have led some to speculate that Morocco might be on the verge of a second Arab Spring. The uprisings that began in Tunisia in December 2010 and spread across much of North Africa and the Middle East share many similarities to the Moroccan protests. Yet there is one major difference between 2010-2011 and today—hindsight. While the promises of the Arab Spring quickly faded across the region, the popular revolts left one lasting legacy: a fundamental shift in the relationship between the governments and the governed and a recognition by Arab leaders that they, too, might suffer the fate of Hosni Mubarak or Moammar Gadhafi.

The parallels between Mouhcine Fikri, the Moroccan fish vendor, and Mohammed Bouazizi, the Tunisian fruit seller whose death started the Arab Spring, are numerous. Both come from poor, marginalized regions of their respective states. Both suffered from mistreatment by the authorities that threatened their livelihoods. And both of their deaths resonated with many of their compatriots who saw their situation as representative of a larger problem of inequality, corruption, and injustice at the hands of the state.

Yet despite these similarities, Fikri’s death occurred in a dramatically different context from that of Bouazizi’s death. Prior to 2011 most authoritarian regimes in the region allowed for minimal forms of political expression, believing they had complete control over their citizenry. Today, Arab leaders have developed a clear understanding of the ability of the people to demand and execute change, and thus, with the notable exception of Tunisia, the Middle East and North Africa region has seen a closing space for expression and a pushback against all forms of political opposition. While the shared political and economic grievances that propelled the Tunisian protests across the region still exist, rather than enact measures to improve economic performance, reduce corruption, and ensure equality for all citizens, many Arab states have instead focused on preventing and containing dissent. Frequently using security as a justification, Arab governments have enacted a variety of legal measures criminalizing protests, inhibiting the media, censoring the Internet, and stifling civil society. And though these measures so far have effectively prevented a second wave of popular uprisings akin to the Arab Spring, they are, in reality, a band aid over the gushing wound of frustration and grievance experienced by many in the region.
How will Morocco Weather this Storm?

This wave of protests is likely to subside with little lasting effect for multiple reasons. First, the Moroccan government is experienced in handling protests, as evidenced by the Arab Spring. Though Morocco did not witness the same level of protest in 2011 as Tunisia and Egypt, starting in February 2011, tens of thousands of mostly young Moroccans carried out a series of protests in more than 50 towns across the country calling for a limit to the king’s power and the election of an empowered parliament. Morocco was also able to control the size and scope of the uprisings due, in part, to its tradition of protests. Unlike some of its North African neighbors, the Moroccan government had allowed regular protests activity as a pressure-release mechanism and was therefore seasoned in protest control.

This current wave of protests reflects that experience. The Moroccan police have not interfered in the protests, and the government has so far made all the right moves to prevent the protests from turning violent or spiraling out of control. The king ordered a thorough investigation into Fikri’s death and sent the Interior Minister to deliver his personal condolences to Fikri’s family. Interior Minister Mohamed Hassad even issued a statement expressing solidarity with the protesters, “No one had the right to treat [Fikri] like this…We cannot accept officials acting in haste, anger, or in conditions that do not respect people’s rights.”

Second, the Moroccan political system is under a lesser level of threat than the 2011 Tunisian or Egyptian governments, because it is a monarchy. While during this week’s protests, some have called for
the end of the makhzen (Morocco’s ruling elite), they have refrained from directly criticizing the king. Kings generally fare better
than presidents during times of upheaval, and even more so than other monarchies in the region, King Mohammed managed to stay above the fray during each wave of protests due both to the innate legitimacy afforded him by his dual position as head of state and religious leader (emir al-mu’minun or commander of the faithful) and by the protection he garners from his large and loyal network of regime allies.

Regardless, the current wave of protests in Morocco should not be taken lightly. They are a reminder to the king and the government that the grievances that came to light almost six years ago are still there. More importantly, they suggest that the measures put in place to quell the 2011 protests (including a new constitution and some devolution of power) are insufficient to address the deep economic and political challenges facing Moroccans. So far, the Moroccan government—from the local prosecutor to the king—has taken positive steps to address the specific incident of Fikri’s death. On Tuesday, Moroccan officials arrested 11 people related to the case including security officials, and the prosecutor announced
that a preliminary investigation suggests the death was the result of an involuntary homicide. But while a conviction might provide comfort for Fikri’s family, it would only be another band aid for the issues fueling the protests. And failing to address the underlying issues—corruption, police brutality, and the economic marginalization of Morocco’s rural regions—will make it impossible for the band aid to hold.
https://www.brookings.edu/blog/markaz/2016/11/02/why-moroccos-protests-wont-usher-in-another-arab-spring/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5254
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 0:41

communiqué de l'ANRT a propos de la VoIP
Citation :
4 novembre 2016
Les Opérateurs de télécommunications ont été autorisés à procéder au
rétablissement de tous les services et applications de téléphonie sur IP (VoIP) sur
l’ensemble de leurs réseaux fixes et mobiles.
Cette décision intervient suite à l’évaluation faite par l’ANRT de l’évolution, tant aux
niveaux national qu’international, de la situation des marchés des
télécommunications et du contexte réglementaire, d’une part, et, compte tenu des
exigences d’un développement harmonieux du secteur au bénéfice des usagers,
d’autre part.
Il est à préciser que la problématique de l’encadrement des applications de type
OTT (Over The Top) fait l’objet, depuis quelques mois, de discussions et de débats
soutenus aux niveaux des groupements régionaux concernés et à l’échelle
internationale, visant à convenir des modalités relatives à la fourniture et à
l’exploitation desdites applications.
L’ANRT suit avec intérêt ces questions et veillera à faire bénéficier les consommateurs
des meilleures évolutions technologiques, en harmonie avec les impératifs de
développement du secteur et des acteurs, et dans le respect de la réglementation
en vigueur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4759
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 1:03

Ils vont la remettre pour de bon ou juste le temps de la COP22 ??

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5254
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 1:05

visiblement pour de bon on verra bien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4759
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 1:07

Ah d'accord, merci , oui on verra bien hein Smile

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 915
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 20:43

Citation :


DROITS DE L'HOMME: LES OBSERVATIONS EN DEMI-TEINTE DE L'ONU CONCERNANT LE MAROC

Genève
Conseil des droits de l'Homme, à Genève: un chemin parsemé d'épines!

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU vient de rendre ses observations finales concernant la situation des droits de l’homme au Maroc. Petit zoom sur ces observations en demi-teinte.

Des observations mi-figue mi-raisin. Celles que vient de rendre publiques le Comité des droits de l’homme de l’ONU, en réponse au sixième rapport périodique présenté dernièrement par le Maroc à Genève. Première observation en chaîne, elle touche à la question des droits de l’homme au Sahara. Le Comité affirme «prendre note de l’Initiative marocaine d’autonomie», à l’origine du lancement en 2007 à Manhasset, banlieue new-yorkaise, du processus de négociations pour trouver une issue politique, durable et définitive au conflit saharien.


Mais voilà, ledit Comité se dit «préoccupé par les progrès limités sur la question relative à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental», sans expliquer toutefois ce que cela veut dire «autodétermination du peuple du Sahara occidental»! L’autonomie n’est-elle pas finalement une forme d’autodétermination? Pourquoi le Polisario continue-t-il, sous l'instigation de ses maîtres à Alger, de faire obstruction à cette initiative constructive née d’une volonté réelle de solder ce conflit plus que quarantenaire?

Voilà une question que ledit Comité aurait mieux fait de soulever, au lieu de reprendre à son compte une phraséologie éculée, de surcroît contreproductive. A l’en croire, le Maroc «ne prendrait pas toutes les mesures nécessaires pour consulter le peuple du Sahara occidental sur l’exploitation des ressources naturelles au Sahara occidental»! On se demande alors pourquoi ce «peuple du Sahara occidental» a voté spontanément, et en grand nombre, s’il n’adhérait pas réellement aux efforts de son pays, de Tanger à Lagouira, pour se développer, avancer et rejoindre ainsi le peloton des pays démocratiques et prospères.

Au-delà du Sahara, qui fait partie intégrante du royaume, envers et contre une orientation qui voudrait que cette partie chère du territoire national soit traitée séparément, le Comité des droits de l’Homme trouve à redire sur d’autres questions où le Maroc a pourtant franchi des pas très significatifs. Sur le point concernant l’égalité des genres, l’organe onusien fait part de sa préoccupation face à «la subsistance de dispositions législatives discriminatoires à l’égard des femmes, notamment en matière de régime matrimonial puisque la polygamie reste autorisée par la loi, de divorce, de la garde des enfants et de tutelle légale, d’héritage, et de transmission de la nationalité à l’époux étranger».

Une préoccupation qui aurait semblé naturelle si le pays visé était de confession chrétienne, que sais-je, judéo-chrétienne! Le Maroc doit-il renier ses spécificités religieuses, culturelles et civilisations pour faire plaisir à l’ONU! Il est curieux de constater que ledit comité fait l’impasse sur les avancées majeures réalisées par le Maroc en matière des droits de l’homme et ne voit que la moitié vide du verre! Qui des pays de la région Mena, voire au-delà, a soldé les comptes du passé via un mécanisme inédit (Instance Equité et réconciliation )? La réforme du Code de la famille, avec ce que cela comporte de droits pour les femmes, pouvait-elle avoir lieu s’il manquait cette volonté politique exprimée à haut niveau de l’Etat marocain?

Lancer des appels, ou des recommandations à la hussarde, du genre «il faut décriminaliser les relations sexuelles hors mariage entre adultes consentants», cela revient à pousser le bouchon assez loin! Surtout quand on sait que, comparés au Maroc, bien des pays en Afrique, au Proche-Orient, pour ne pas sortir de sa sphère géopolitique, vivent encore au Moyen-Age!
http://fr.le360.ma/politique/droits-de-lhomme-les-observations-en-demi-teinte-de-lonu-concernant-le-maroc-94103

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
butters
Caporal
Caporal


messages : 105
Inscrit le : 17/01/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 5 Nov 2016 - 23:14

Je suis quand même consterné de voir que certains envisagent de manifester demain en pleine célébration de la Marche Verte...
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5254
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Dim 6 Nov 2016 - 22:46


Citation :
«Louange à Dieu,
Paix et Salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons.
Cher peuple,
En M’adressant à toi aujourd’hui, à l’occasion du quarante-et-unième anniversaire de la Marche Verte, depuis la ville de Dakar, capitale de la République du Sénégal sœur, Je sais que tu ne seras point surpris par une telle décision.
En effet, le Sénégal fut parmi les Etats ayant participé à cette épopée nationale, aux côtés d’autres pays africains et arabes.
Ce pays qui nous est si cher, a toujours été à la tête des défenseurs de l’intégrité territoriale et des intérêts supérieurs du Royaume.
Plus encore, il a démontré, par les actes et par la parole, à plusieurs occasions, qu’il considère la question du Sahara marocain comme étant sa cause nationale propre.
Les Marocains n’oublieront pas sa position solidaire courageuse, lors de la sortie du Maroc de l’Organisation de l’Unité Africaine en 1984. En effet, l’ancien président, Monsieur Abdou Diouf, avait estimé qu’on ne pouvait concevoir cette Organisation sans le Maroc.
La même prise de position avait été exprimée à l’époque par de nombreux Etats africains, tels que la Guinée, le Gabon et l’ex-Zaïre.
J’ai aussi choisi le Sénégal au regard de la place particulière qu’il occupe en Afrique, grâce à son modèle démocratique historique, à sa stabilité politique et sociale et à son dynamisme économique.
A cela s’ajoutent les relations de fraternité, de solidarité et de communauté de destin, qui unissent, à travers l’histoire, les peuples sénégalais et marocain, comme un seul peuple, l’un représentant le prolongement naturel de l’autre, dans une symbiose singulière entre deux pays indépendants respectueux de leurs spécificités mutuelles.
Cher peuple,
Si Je me suis adressé à toi, ce même jour de l’année dernière, à partir de Laâyoune, au Sahara marocain, au sujet de l’Afrique, je m’adresse à toi maintenant depuis le cœur de l’Afrique au sujet du Sahara marocain.
Ce discours, prononcé à partir de cette terre accueillante, traduit tout l’intérêt que nous portons à notre continent.
La politique africaine du Maroc ne se limitera pas à l’Afrique occidentale et centrale. Nous veillerons plutôt à ce qu’elle ait une portée continentale, et qu’elle englobe toutes les régions de l’Afrique.
C’est dans ce cadre que Nous avons effectué des visites au Rwanda et en Tanzanie, malgré le fait que les relations avec les Etats d’Afrique de l’Est n’étaient pas suffisantes, non pas par négligence ou par omission, mais pour des raisons objectives comme la langue, l’éloignement géographique et les différences de patrimoine historique.
Animé d’une volonté partagée avec les directions fortes de ces Etats, nous avons décidé d’imprimer une nouvelle dynamique aux relations économiques et politiques entre nos pays, compte tenu du poids politique que représente cette région et des potentialités économiques et des atouts stratégiques dont elle dispose.
J’ai donc jugé bon, au terme de cette tournée inédite, de partager avec toi, cher peuple, les résultats de ces visites.
Les prémices de l’ouverture sur cet espace africain important sont apparues avec la visite que Notre frère, Son Excellence le président Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda, a effectuée au Maroc en juin dernier.
De plus, Notre visite au Rwanda a permis de conforter cette orientation, en posant les jalons d’un partenariat prometteur dans les différents domaines, et en faisant de ce partenariat un axe fondamental pour le développement de nos relations avec cette région.
Quant à Notre déplacement en Tanzanie, il traduit l’estime que Nous lui portons au regard de son statut régional, de sa dimension géographique et de son poids démographique, ainsi que Notre volonté de coordination avec ce pays sur les questions régionales et internationales.
J’ai également engagé des contacts avec les autorités en République d’Ethiopie, et nous entamerons -si Dieu le veut- une étape nouvelle dans nos relations avec elle.
Ce sera, donc, la première étape de la deuxième partie de Notre tournée dans un certain nombre de pays africains sub-sahariens, toujours dans le cadre du retour du Maroc à cette institution continentale.
Cher peuple,
La réintégration par le Maroc de l’Union africaine n’est pas une décision tactique, pas plus qu’elle n’a obéi à des calculs conjoncturels. Elle est plutôt l’aboutissement logique d’une réflexion approfondie.
Et lorsque nous annonçons notre retour, nous ne demandons la permission de personne pour obtenir notre droit légitime.
En tout état de cause, le Maroc est de retour pour retrouver sa place naturelle. Il dispose d’une majorité écrasante pour occuper son siège au sein de la famille institutionnelle africaine.
Le Maroc, qui ne s’immisce pas dans la politique intérieure des pays, pas plus qu’il ne suit une politique de division, a bon espoir que toutes les parties réagiront avec toute la sagesse requise et en toute responsabilité à cette décision, de manière à faire prévaloir l’unité de l’Afrique et l’intérêt de ses peuples.
En effet, cette décision est le couronnement de notre politique africaine et de l’action solidaire que le Maroc mène sur le terrain avec de nombreux pays du continent pour y assurer la promotion du développement économique et humain, au service du citoyen africain.
Outre la coopération bilatérale et avec les ensembles régionaux, ce retour permettra à notre pays de s’impliquer dans les stratégies de développement sectorielles en Afrique et d’y contribuer efficacement en les enrichissant de l’expérience singulière que le Maroc a accumulée dans de nombreux secteurs.
S’agissant des questions et des problématiques majeures, le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle le mettra en capacité de faire entendre la voix du continent dans les forums internationaux.
Il lui permettra également de poursuivre et de renforcer son engagement pour trouver des solutions objectives à ces problématiques, et respectant les intérêts et les spécificités des peuples africains.
A cet égard, Nous avons à cœur de continuer à contribuer à la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans les différentes régions qui vivent des situations de tension et de guerre, et d’œuvrer au règlement des différends par les moyens pacifiques.
Ce retour sera, également, l’occasion pour le Maroc de renforcer son implication dans les efforts continentaux de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, qui hypothèquent l’avenir de l’Afrique.
Par ailleurs, Nous sommes engagé à partager notre expérience singulière et reconnue mondialement avec nos frères africains, que ce soit dans le domaine de la coopération sécuritaire ou en matière de lutte contre l’extrémisme.
Concernant la problématique migratoire, notre pays poursuivra ses efforts pour remédier aux causes réelles de ce phénomène, en le reliant au développement et en adoptant une approche humanitaire et solidaire, protégeant les droits des immigrés et préservant leur dignité.
Ayant conscience que l’Afrique compte parmi les régions les plus affectées par les changements climatiques, Nous avons tenu à ce que la Conférence sur le climat, dont les travaux démarreront cette semaine à Marrakech, soit une conférence pour l’Afrique.
Aussi, Nous avons appelé à la tenue d’un sommet africain, en marge de cette conférence, en vue de mettre au point une vision commune pour défendre les revendications de notre continent, notamment en ce qui concerne le financement et le transfert de technologie.
Cher peuple,
Le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle continentale ne changera rien dans nos positions immuables concernant la marocanité du Sahara.
Il nous permettra plutôt de défendre nos droits légitimes et de corriger les contre-vérités colportées par les adversaires de notre intégrité territoriale, notamment au sein de l’Organisation africaine.
Nous nous emploierons aussi à contrecarrer leurs manœuvres visant à impliquer cette Organisation dans des décisions contraires aux bases adoptées par les Nations unies pour le règlement de ce conflit régional artificiel, et en contradiction avec les positions de la majorité des Etats du continent.
Cher peuple,
Notre politique en Afrique, Dieu soit loué, a démontré son succès en commençant à porter ses fruits, tant au niveau des positions politiques au sujet de la question de notre intégrité territoriale qu’en ce qui concerne le renforcement de la présence économique du Maroc et le développement de ses relations avec les différents pays du continent.
En effet, aujourd’hui, le Maroc constitue une puissance politique influente et jouit d’estime et de crédibilité non seulement auprès des dirigeants des pays africains, mais aussi aux yeux de leurs peuples.
Nous aspirons à ce que la future politique du gouvernement soit globale et intégrée vis-à-vis de l’Afrique, et que celle-ci y soit perçue comme un ensemble.
Nous attendons également des ministres qu’ils attachent à l’Afrique le même intérêt qu’ils accordent à leurs missions et à leurs déplacements dans les pays occidentaux.
Le Maroc a besoin d’un gouvernement sérieux et responsable. Toutefois, la formation du prochain gouvernement ne doit pas être une affaire d’arithmétique, où il s’agit de satisfaire les desideratas de partis politiques et de constituer une majorité numérique, comme s’il était question de partager un butin électoral.
Le gouvernement, c’est plutôt un programme clair et des priorités définies concernant les questions internes et externes, avec l’Afrique au premier chef. Un gouvernement apte à aplanir les difficultés héritées des années passées, concernant le respect des engagements du Maroc vis-à-vis de ses partenaires.
Le gouvernement est une structuration efficace et harmonieuse qui s’adapte au Programme et aux priorités. C’est un ensemble de compétences qualifiées, avec des attributions départementales bien définies.
Je veillerai, donc, à ce que la formation du prochain gouvernement se fasse conformément à ces critères et suivant une méthodologie rigoureuse. Et Je ne tolérerai aucune tentative de s’en écarter.
De fait, les Marocains attendent du prochain gouvernement qu’il soit à la hauteur de cette étape décisive.
Cher peuple,
Nous sommes convaincu que la consolidation du processus démocratique et développemental et le renforcement de notre politique africaine contribuent à immuniser l’unité nationale et l’intégrité territoriale du pays.
En effet, Nos provinces du Sud, Dieu soit loué, sont fortes par l’attachement de leurs enfants à leur marocanité et au système politique de leur pays.
Ceci se reflète dans leur participation massive aux différentes échéances électorales et leur implication en toute liberté et en toute responsabilité dans la gestion de leurs affaires locales.
Elles sont ambitieuses du fait de leur modèle de développement propre et des projets qui ont été lancés.
Ces provinces possèdent aussi toutes les potentialités en termes de sécurité, de stabilité et d’infrastructures, qui les habilitent à devenir un pôle de développement intégré et agissant dans son environnement régional et continental, et un axe pour la coopération économique entre le Maroc et sa profondeur africaine.
En effet, le développement et la stabilité de nos provinces du Sud sont une charge historique et une responsabilité nationale que tout le monde se doit d’assumer avec dévouement et dans un esprit de collaboration et de solidarité.
A cette occasion, Nous avons une pensée émue et déférente pour la mémoire de l’Artisan de la Marche Verte, Notre Auguste Père, Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu bénisse son âme, et pour celle des valeureux martyrs de la patrie.
Nous rendons également hommage à la mobilisation constante des membres de Nos Forces Armées Royales, dans toutes leurs composantes, sous Notre commandement, ainsi qu’à leur dévouement dans la défense de l’unité et de la souveraineté du pays et la préservation de sa sécurité et de sa stabilité.
Wassalamou alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Dim 6 Nov 2016 - 23:02


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5254
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Dim 6 Nov 2016 - 23:07

le discours est bien je trouve

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités nationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités nationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: