Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Investissements et projets Marocains en Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
simplet
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1281
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 0:05

alphatango a écrit:
Y-a-t-il quelqu'un dans ce forum qui pense serieusement que l'OCP investit à perte? Les usines d'engrais qu'ils construisent deviennent des marchés captifs pour l'acie phosphorique, le P2O5 et la roche produite par l'OCP.
à

au contraire on sécurise nos part de marché pour le long terme, et surtout grâce a l’Afrique on sécurise la production de  Boukraa et en met fin au chantage des blancs qui nous sortent de temps a autre leur salades d’exploitation illégale des ressources au Sahara

.
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1281
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 1:05

Fox-One a écrit:
FAR SOLDIER a écrit:
Remarquez dans ces projets , il y a toujours un aspect écologique,  développement durable et préservation des lieu de vie des populations

Je préférais que les investissements commencent d'abord par viser le désenclavement de dizaines de villages dans le moyen et haut atlas et construire des routes décentes partout  pour les marocains. C'est sur que l'impact ecolo et financier est acquis pour de tel projets.

les zone reculée en besoin surtout de barrages et des installations hydrique pour combattre la pauvreté, aussi l'etat doit imposer a ces medecins de travailler a la campagne


Voici un exemple:


un barrage construit y a deux ans a changé et changera le quotidien des gens et de la région a jamais, on peut imaginer si cet ouvrage a été construit y a 30 ans,



1- Ce barrage a coûte 50 Millions $, Y a moyen de placer 100 petits barrages de cette taille dans la région du Sud Est une des région les plus pauvre du Maroc. de Jerada Au Nord des Haut Plateaux Jusqu'a Zagora, un investissement de 5 Milliards de Dollars transformera cette région en Californie, On deviendra exportateur de viande rouge, exportateur de Dattes d'olive et beaucoup d'autre produit, des milliers de postes de travail stables seront crée directs et indirect, plus besoin ni d'INDH ni autre bricolage

2- faut équiper les barrage en installation hydraulique pour faire profiter les population en Amont, puisque la majorité des barrage profitent juste aux plaines Atlantiques,Gharb et Tadla faute d'installation hydraulique, exemple barrage Bine-Ouidane et barrage Al Wahda
.
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1597
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 8:03

PGM a écrit:
Ne pas omettre que la cop21,  désormais ratifiée par tout les participants prévoit 100 milliards de financement pour les projets structurants en matière d'économie d'énergie ou qui ont un pendant écologique.  Et c'est là que le maroc à un bon coup à jouer et il est en train de le faire intelligemment : nous sommes passé maître dans l'art de la recherche de financement structuré, et nous nous appuyons (merci Malabo) sur des bailleurs  de fond conséquents.  Le Maroc sait "manager" les grands projets et les faire aboutir....Le Maroc dispose quoi qu'on en dise parfois, un personnel compétent dans la gestion des grands projets.
une COP 22 parfaitement réussie, entrecoupée d'un sommet africain lui aussi réussie,  le tout précèdé  et suivi d'une tournée fructueuse (économiquement à tout le moins) et d'un boycott qui établi clairement le champ de notre influence. C'est tout ça à la fois que nos frères africains redécouvrent.  Et ce qui vient de se passer à alger renforce encore notre position continentale.
perso,  je trouve que ce qui vient de se passer en 1 mois, est juste ébouriffant.


J'ai pas osé le dire de peur de tombé dans l'angélisme exagérer ............
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 11:19

vinseeld a écrit:
PGM a écrit:
Ne pas omettre que la cop21,  désormais ratifiée par tout les participants prévoit 100 milliards de financement pour les projets structurants en matière d'économie d'énergie ou qui ont un pendant écologique.  Et c'est là que le maroc à un bon coup à jouer et il est en train de le faire intelligemment : nous sommes passé maître dans l'art de la recherche de financement structuré, et nous nous appuyons (merci Malabo) sur des bailleurs  de fond conséquents.  Le Maroc sait "manager" les grands projets et les faire aboutir....Le Maroc dispose quoi qu'on en dise parfois, un personnel compétent dans la gestion des grands projets.
une COP 22 parfaitement réussie, entrecoupée d'un sommet africain lui aussi réussie,  le tout précèdé  et suivi d'une tournée fructueuse (économiquement à tout le moins) et d'un boycott qui établi clairement le champ de notre influence. C'est tout ça à la fois que nos frères africains redécouvrent.  Et ce qui vient de se passer à alger renforce encore notre position continentale.
perso,  je trouve que ce qui vient de se passer en 1 mois, est juste ébouriffant.


J'ai pas osé le dire de peur de tombé dans l'angélisme exagérer ............

Et moi de passer pour un Monarchiste béat... king

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1162
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 11:41

Je ne m'inquiète pas pour la stratégie du Groupe OCP, elle a plusieurs objectifs :

1- Sécuriser et fidéliser ses clients africains, car une coproduction les engagera beaucoup plus
2- Réduire les couts de production, avec un accès direct à la matière première (gaz, potasse etc.)
3- Accompagner son changement de modèle, càd le passage d'un gros exportateur de phosphate au premier producteur d’engrais dans le monde
4- Faire des économies d'échelles au niveau national avec l'ouverture de plus de marchés

Pour information sur les 9 premiers mois de 2016, l'OCP à dégager 29% de marge brute (la plus haute dans ce secteur dans le monde), malgré une baisse de son CA.

Pour comprendre l'emplacement des futurs usines, ci-dessous une carte des gros clients africains :
Carte:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3082
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 11:59

Avec notre phosphate nous somme en train de faire ce que certains ne sont pas arrivée à faire avec le gaz et le pétrole!!!


_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 15:28

BOUBOU a écrit:
Avec notre phosphate nous somme en train de faire ce que certains ne sont pas arrivée à faire avec le gaz et le pétrole!!!
Avant tout avec nos cerveaux mis au service d'une vision et stratégie à très long terme.

La stratégie royale ne souffre d'aucune improvisation ou bricolage de derniere minute.
Il suffit de lire ce genre d'articles en mettant en perspectives les derniers moove du Royaume pour s'en rendre compte.

Maurice et le Maroc, en lice pour devenir des plates-formes incontournables d'investissement en Afrique a écrit:

Maurice et le Maroc, en lice pour devenir des plates-formes incontournables d'investissement en Afrique


Les entreprises séduites par les promesses d’une croissance africaine soutenue par la démographie et l’émergence d’une classe moyenne doivent faire face à la multiplicité marchés de ce continent de 54 Etats. L’une des stratégies utilisées par les investisseurs pour se rapprocher de ces marchés consiste dans la création sur le continent d’une holding animatrice ou de centres de services destinés à intervenir ou à coordonner leurs activités dans un groupe d’Etats cibles.


S’agissant de l’Afrique francophone, la France a longtemps constitué le choix naturel pour la mise en oeuvre de cette stratégie, en raison de la proximité géographique et culturelle, de systèmes juridiques très proches mais aussi de l’appartenance à la zone franc offrant une parité fixe entre l’euro et le franc CFA. La France est par ailleurs le seul pays ayant un réseau de conventions fiscales aussi étendu avec l’Afrique, avec plus de trente conventions fiscales en vigueur.

Pour autant, depuis quelques temps, Maurice et plus récemment le Maroc sont devenus une plate-forme incontournable pour les investisseurs en Afrique.

Les avantages de Maurice sont indéniables. Tout d’abord, le développement depuis près de vingt ans des activités de services financiers en fait un centre reconnu dans ce domaine.

En termes d’environnement du droit des affaires, le pays occupe la première place en Afrique dans les classements tels que « Doing business » de la Banque Mondiale, le Mo Ibrahim Index for African Governance ou la Best Country for Business List de Forbes.

Le système juridique à la fois inspiré du droit civil et du droit anglais est tout à fait adapté aux attentes des investisseurs en termes de proximité avec le système juridique tel qu’il résulte de l’Ohada et de souplesse dans les relations entre associés.

Maurice se distingue également grâce à un régime fiscal attractif. Lorsque les investisseurs réalisent principalement des activités à l’étranger, ils reçoivent, en fonction de leur demande, une licence de la Commission des services financiers de catégorie 1 (Global Business Companies 1 ou GBC 1) ou de catégorie 2 (GBC 2) lorsqu’elles sont considérées comme non-résidentes de Maurice.

Les GBC 2 ne sont soumises à aucun impôt sur les bénéfices mais, considérées comme non résidentes, ne peuvent pas bénéficier des dispositions des conventions fiscales. Par ailleurs, exposées à un risque plus élevé d’imposition dans l’Etat où est située leur direction effective, elles sont généralement écartées au profit des GBC 1.

Considérées comme résidentes, ces dernières bénéficient des conventions fiscales. Elles sont en principe imposables sur leurs bénéfices au taux de droit commun fixé à 15%. Toutefois, grâce à une déduction des crédits d’impôt étrangers à hauteur de 80% au moins, le taux effectif d’impôt se situe entre 0% et 3%. Par ailleurs, les dividendes et intérêts versés par une société mauricienne ne sont soumis à aucune retenue à la source.

Les revenus des GBC 1 peuvent être conservés en devises et les paiements à l’étranger ne sont soumis aucun contrôle des changes.

Pour obtenir une licence de GBC 1, une société doit notamment disposer d’au moins deux administrateurs personnes physiques résidentes de Maurice, y prévoir la réunion du conseil d’administration, y tenir sa comptabilité et la faire vérifier par des commissaires aux comptes mauriciens et disposer à Maurice de son compte bancaire principal sur lequel tous ses revenus doivent être transférés dans un premier temps.

Depuis 2015, Maurice a renforcé ses exigence en matière de substance en ajoutant une condition supplémentaire parmi six nouveaux critères, dont l’existence de locaux, l’emploi d’au moins un salarié à plein temps, la détention d’actifs à Maurice valant au moins 100 000 dollars US.

Pour sa part, le Maroc a déployé une politique d’incitation aux investissements étrangers et met en oeuvre depuis quelques années une diplomatie économique vers l’Afrique subsaharienne. Ainsi aux régimes des zones d’offshoring ou de zones franches d’exportation s’est ajoutée la création, en décembre 2010, de Casablanca Finance City (CFC), destinée à accueillir les entreprises investissant ou réalisant des prestations hors du Maroc et en pratique essentiellement en Afrique. A ce jour, plus d’une centaine d’entreprises ont été agréées à ce régime.

Les entreprises éligibles au régime CFC comprennent notamment les entreprises du secteur financier, bancaire et des assurances, les services de conseil juridique, fiscal, financier, les sièges régionaux ou internationaux qui assurent une activité de supervision et de coordination des activités d’entreprises exercées dans un ou plusieurs pays étrangers et enfin les sociétés holding détenant des participations directes ou indirectes d’au moins 60% dans des sociétés étrangères.

Le régime des sièges régionaux et internationaux prévoit une imposition au taux de 10% sur les bénéfices ou sur une base forfaitaire égale à 5% des frais de fonctionnement (le plus élevé des deux montants étant retenu).

Les holdings et autres sociétés éligibles bénéficient quant à elles d’une exonération d’impôt sur les sociétés pendant cinq ans suivie de l’application d’un taux réduction de 8,75%, sans limitation de durée.

Le régime CFC présente également l’intérêt d’alléger les contraintes résultant du contrôle des changes marocain, notamment pour ce qui concerne le règlement des rémunérations de prestations de services hors du Maroc, la possibilité de conserver les avoirs en devises de provenance étrangère, les restrictions relatives aux investissements hors du Maroc.

La comparaison des intérêts respectif du Maroc et de Maurice ne peut se limiter aux régimes intrinsèques à ces deux pays et doit prendre en compte les prélèvements applicables aux flux financiers destinés à la structure à constituer, souvent très élevés en Afrique. Le réseau de convention fiscales en vigueur entre chacun des deux pays considérés et les pays africains où se situeront les investissements envisagés doit être pris en considération.

L’appartenance à des organisations régionales africaines peut également être prise en compte, notamment lorsqu’il s’agit de vendre des biens d’origine de ces deux pays.


A ce jour, Maurice a conclu vingt conventions fiscales avec les Etats africains dont seize en vigueur (notamment avec l’Afrique du Sud, le Congo, Madagascar, le Mozambique, la Namibie, l’Ouganda, le Rwanda, la Tunisie et le Sénégal) et quatre en attente d’être ratifiées (Gabon, Kenya, Maroc et Nigeria). Quatre conventions sont par ailleurs en attente d’une signature (Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire et Ghana). Il faut rappeler qu’auparavant, Maurice était membre de l’Organisation commune africaine et mauricienne créée en 1965, qui regroupait alors quatorze autres Etats. La convention fiscale conclue entre ses membres a continué de produire des effets après la dissolution en 1985 de cette organisation et jusqu’à très récemment encore.

L’appartenance de Maurice à deux zones économiques regroupant des pays d’Afrique australe et de l’Est, la Comesa (Common Market of East and Southern Africa) et la SADC (Southern African Development Community) qui ont conclu des accords commerciaux de libre échange respectivement avec les Etats-Unis et l’Union européenne, facilite la circulation dans ces zones des biens qui seraient produits à Maurice.

Quant au Maroc, il a conclu une quinzaine de conventions dont plus de la moitié (ex. : Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Guinée Conakry, Mali, Sénégal, etc.) sont entrées en vigueur. D’autres sont en attente d’être ratifiées (ex. Burkina Faso, Cameroun, Maurice, Ethiopie, etc.) ou en cours de négociation (Afrique du Sud, Ghana, République démocratique du Congo).

En ce qui concerne les accords de protections des investissements, Maurice en a conclu une vingtaine couvrant l’Afrique australe, l’Afrique de l’Ouest et une partie du Maghreb mais dont seulement entrés en vigueur, alors que le Maroc en a conclu dix-sept avec des Etats africains, essentiellement francophones dont huit également sont en vigueur.

Il est enfin intéressant de noter que Maurice et le Maroc disposent de conventions fiscales avec le Sénégal et la Côte d’Ivoire, permettant ainsi aux investisseurs d’envisager la constitution d’une sous-holding régionale dans l’un de ces pays pour la réalisation d’activités dans l’ensemble de la sous-région en bénéficiant des différents accords régionaux en matière de réglementation des changes, de douane et de fiscalité.

2 milliards 500 millions d'habitants à l'horizon 2050 (soit demain).
Meme en gardant ses tares, l'afrique deviendra mécaniquement, du fait de sa seule demographie, un marché attractif.

Si nous parvenons a devenir un hub financier incontournable inch'ALLAH, nos hommes d'affaires et holdings seront aux premieres loges pour prendre des participations dans tel ou tel projet.

+Demain nous appartient

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1162
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 20:34

Citation :
Maroc-Nigeria: une centaine de patrons marocains feront le déplacement à Lagos, ce vendredi

http://fr.le360.ma/economie/maroc-nigeria-une-centaine-de-patrons-marocains-feront-le-deplacement-a-lagos-ce-vendredi-98887

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Jeu 8 Déc 2016 - 21:00

Le Roi est encore au nigéria c'est dingue

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Ven 9 Déc 2016 - 15:09

http://fr.le360.ma/economie/forte-impulsion-du-secteur-prive-marocain-en-afrique-subsaharienne-98953 a écrit:

FORTE IMPULSION DU SECTEUR PRIVÉ MAROCAIN EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE


Le secteur privé marocain a enregistré une très forte impulsion en Afrique subsaharienne au cours des dernières années, selon une enquête du cabinet international de conseil Bearingpoint

Réalisée en partenariat avec l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX), cette étude, dévoilée jeudi à Casablanca, lors de la 3e édition du Baromètre du développement international, note que les entreprises marocaines n’ont jamais été aussi présentes sur le marché africain avec un dynamisme de potentiel remarquable, notamment grâce à l’appui des autorités marocaines et aux exemples réussis des entreprises opérant dans les services financiers et dans l’immobilier.

Baptisée "Se développer en Afrique: regards croisés d’entreprises marocaines et françaises", cette étude, qui a ciblé 250 entreprises marocaines et françaises implantées en Afrique, indique que le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Gabon arrivent en tête des marchés les plus exploités par le secteur privé national, tandis que la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Cameroun occupent les trois premières places pour les entreprises françaises qui se déploient aussi dans certains pays anglophones, dont le Nigéria, l’Afrique du Sud et le Kenya.

S’agissant de la nature des opérations menées par les entreprises interrogées, 60 % des répondants marocains précisent qu’ils exportent et distribuent leurs productions en Afrique subsaharienne, à travers un réseau de partenaires, ce qui constitue la première étape avant d’envisager une implantation sur place.

"Conscientes du dynamisme sans précédent des économies africaines et du potentiel des différents marchés nationaux et sous régionaux, les entreprises marocaines affichent de nouvelles ambitions africaines qui se déclinent dans leurs stratégies de développement sur le continent", a souligné lors de cette rencontre Hassan Sentissi, président de l’ASMEX.

Les entreprises marocaines, qui ont enregistré au cours des dernières années une croissance soutenue de leur chiffre d’affaires, misent actuellement sur les marchés de l’Afrique de l’Est qu'ils considèrent comme une nouvelle étape dans leurs stratégies de développement, a-t-il ajouté.

De son côté, Jean-Michel Huet, associé chez Bearingpoint, a expliqué que "l’afro-optimisme est clairement partagé par les patronats marocains et français", notant que ce constat se décline dans les stratégies de croissance et les investissements engagés.

Pour 86% des entreprises marocaines interrogées, l’Afrique représentait, il y a cinq ans, moins de 5% de leur chiffre d’affaires, a-t-il relevé, ajoutant qu’en 2016, le continent pèse plus de 5% des revenus pour près de la moitié des répondants, et 20% d’entre eux estiment que l’Afrique constituera plus de 50% de leur chiffre d’affaires global dans les cinq prochaines années.

Le potentiel et les opportunités du continent, avec ses deux milliards d’habitants en 2050 dont plus de 900 millions appartiennent à la classe moyenne, a-t-il ajouté, sont des paramètres puissants dans la définition des stratégies de développement international des entreprises marocaines et françaises.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Ven 9 Déc 2016 - 20:27

Citation :


Signature à Abidjan d'un partenariat entre "Gemadec-Maroc" et Poste Tchad pour la mise en place d’un Centre de courrier hybride


Abidjan - Une convention de partenariat portant sur la mise en place d’un Centre de Courrier hybride au profit de la Société Tchadienne des Postes et de l’Epargne (STPE), a été signée jeudi à Abidjan, entre le groupe marocain "Gemadec", spécialiste du courrier hybride et de solutions postales, et la Société tchadienne, pour un montant de 3 millions d’euros.


Signature à Abidjan d'un partenariat entre "Gemadec-Maroc" et Poste Tchad pour la mise en place d’un Centre de courrier hybride

Paraphé, en marge du 7è Forum Postal Africain, par le PDG de Gemadec, Touhami Rabii et le directeur général de la STPE, Mahamat Saleh Ibrahim, cet accord s’inscrit en droite ligne de la démarche du groupe Gemadec visant à mettre son expertise et son savoir-faire à la disposition des pays africains, dans le cadre d’une coopération sud-sud mutuellement avantageuse.

'’Depuis quelques années, on assiste à une mutation des Postes, qui optent pour les innovations technologiques comme levier de développement et de modernisation des services postaux’’, a confié à la MAP, M. Touhami, laissant savoir que ‘’les postes doivent adopter une nouvelle démarche pour améliorer leur efficacité, leur qualité de service et développer de nouvelles activités connexes à celles de la Poste traditionnelle’’.

Et de faire observer qu’aujourd’hui, le courrier hybride devient une nécessité pour les organisations postales et s'inscrit comme étant une réalité stratégique et opérationnelle pour toutes les organisations postales désireuses de se moderniser, de se réinventer et surtout, d'assurer leur survie.

M. Touhami a tenu à rappeler également que son groupe a déjà mis son expertise à la disposition de plusieurs postes de pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal, la Namibie, l’Arabie Saoudite, la Côte d’Ivoire et le Bénin. La décision de se doter d’un Centre National du Courrier Hybride s’inscrit en droite ligne de la volonté de la STPE de développer le secteur postal tchadien, notamment à travers la mise en place de services à forte valeur ajoutée. L’objectif est de moderniser et redynamiser la poste tchadienne en amenant des technologies afin d’assurer la pérennité de la poste.

Créé en 1977, le groupe Gemadec est spécialisé dans l'édition et l'intégration de solutions informatiques liées à l’expertise documentaire ainsi que dans le courrier hybride tant au Maroc que dans la région de l’Afrique francophone. Le groupe est présent en Afrique, (Algérie, Tunisie, Mauritanie, Sénégal, Gabon, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, ...) et en Europe (Allemagne, Pologne, Norvège..).

http://www.lemag.ma/Signature-a-Abidjan-d-un-partenariat-entre-Gemadec-Maroc-et-Poste-Tchad-pour-la-mise-en-place-d-un-Centre-de-courrier_a107125.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1793
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 13:30

Commodafrica a écrit:

Maroc export appuiera la transformation agricole et industrielle au Sénégal



En marge de la Foire internationale de Dakar (Fidak) lors de la journée Maroc, une convention a été signée hier entre la Chambre de commerce et d’industrie de Dakar (CCID) et Maroc Export devant permettre au Sénégal de bénéficier de l’expérience marocaine dans la transformation agricole et industrielle.

« Ce que nous voulons, c'est transformer sur place afin que les jeunes diplômés puissent travailler ici et gagner leur vie et nous aurons de la valeur ajoutée à exporter. C'est pour cela, que nous avons pensé que nous pourrions travailler avec le Maroc dans un partenariat gagnant-gagnant », a déclaré le vice-président de la CCID, Daouda Thiam, à  l’APS. Daouda Thiam a pris l’exemple de la mangue où le Sénégal pourrait bénéficier des technologies marocaines pour la transformer localement.

Vingt cinq entreprises participaient à la 25ième édition de la Fidak. Le Sénégal est le premier partenaire économique du Maroc en Afrique sub-saharienne en 2014 selon les statistiques de l’Office des changes représentant 9,7% des exportations marocaines, en baisse de 39% par rapport à 2013. La Côte d’Ivoire est le deuxième partenaire (9,4%) en progression de 25,9% par rapport à 2013. L’Afrique ne représente que 8,6% de la totalité des exportations du Maroc en 2015 en hausse de 5,2% par rapport à 2014.#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1793
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 18:52

MAP a écrit:

SM le Roi préside à Casablanca une séance de travail consacrée au projet de gazoduc, reliant le Nigéria au Maroc à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest





Mardi, 13 décembre, 2016 à 17:08

Casablanca – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, mardi au Palais Royal de Casablanca, une séance de travail consacrée au projet de gazoduc, reliant le Nigéria au Maroc à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest, indique un communiqué du Cabinet royal dont voici le texte intégral:.

“Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, a présidé ce jour, au Palais Royal de Casablanca, une séance de travail consacrée au projet de gazoduc, reliant le Nigéria au Maroc à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest, qui a été initié à Marrakech lors de la rencontre tenue entre les deux chefs d’état en marge de la Cop 22 et finalisé à Abuja.

Cette séance de travail qui intervient après la cérémonie officielle présidée par Sa Majesté le Roi et le président du Nigéria, a connu la participation de hauts responsables nigérians désignés par le président de la république fédérale de Nigeria, son Excellence M. Muhammadu Buhari.

Elle s’inscrit dans le cadre des mesures concrètes visant à promouvoir ce projet régional structurant pour l’ensemble des pays de la région.

Ce gazoduc de portée stratégique, susceptible d’être relié au marché européen, favorisera l’émergence d’une zone nord-ouest africaine intégrée et permettra à la région d’atteindre l’indépendance énergétique, d’accélérer les projets d’électrification au bénéfice des populations et de développer des activités économiques et industrielles importantes.

Les discussions ont porté sur la faisabilité technique et le financement du projet.

Cette séance de travail a réuni, du côté marocain, le Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, les conseillers de Sa Majesté le Roi , MM. Fouad Ali El Himma et Yassir Zenagui, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar, le ministre de l’Economie et des Finances, M. Mohamed Boussaid, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement par Intérim, Moulay Hafid Elalamy, le Président-Directeur Général du Groupe OCP, M. Mostafa Terrab, la directrice générale de l’Office national des Hydrocarbures et des Mines, Mme Amina Benkhadra, le Président du Directoire de l’Agence Marocaine des Energies Renouvelables (MASEN), M. Mustapha Bakkoury et le directeur de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable, M. Ali Fassi Fihri; Et du côté nigérian, M. Ahmed Abubakar Rufai, Conseiller du Président nigérian, M. Said Farouk Garba, directeur général chargé de l’ingénierie et des services techniques à la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), M. Ahmed Ali Adamu, directeur général chargé du droit commercial à la à la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), M. Ibrahim Audu, Ingénieur de projet à la Nigeria Gas Processing and Transportation Company (NGPTC), M. Usman Yusuf, directeur général des Ressources, du Gaz et de l’Energie, et M. Ibraheem Folorunsho Ajadi, chargé d’affaires à l’ambassade de la République Fédérale du Nigeria à Rabat”.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4834
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 19:32

OK . Donc c'est officiel, ce projet de gazoduc c'est du sérieux,  ma kayench de7k.
Une réunion a ce niveau présidé par SM , ça veut tout dire Cool

Les autres parlent et nous ont est dans l'action concrète.

_________________



Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1793
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 19:59

SVP .. SVP .. SVP arrêtons de comparer l'incomparable et de ramener 'les moins que rien' dans nos sujets..

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 20:31

Ce qui surprenant aussi c'est la priorité donnée à ce projet. Le roi a peine rentré d'un long voyage, il a déjà présidé une réunion avec l'équipe complète. La question maintenant ce n'est pas est ce que ce projet sera concrétisé mais en combien de temps. Etant donnée la rapidité des actions, il est fort probable que le Maroc veut le finir le plus rapidement possible.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 933
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 20:36

La question aussi c est est ce que ce gazoduc sera off shore et la capacite aussi
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 20:39

ralek1 a écrit:
Ce qui surprenant aussi c'est la priorité donnée à ce projet. Le roi a peine rentré d'un long voyage, il a déjà présidé une réunion avec l'équipe complète. La question maintenant ce n'est pas est ce que ce projet sera concrétisé mais en combien de temps. Etant donnée la rapidité des actions, il est fort probable que le Maroc veut le finir le plus rapidement possible.


Réfléchissez a l'importance stratégique d un tel projet.....!!!!

la ratification par les faits de notre souveraineté etc etc

et vous vous posez la question ?????????


qd aux autres, ADAM a raison......arretez de leur donner de l'importance.....ils sonrt entrain de se mettre out tous seuls comme des grands...

arrêtons de ce comparer a eux................franchement ????
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 21:00

ce projet nous garanti une influence dans la région sans précédent , plusieurs pays de l'afrique de l'ouest seront regrouper autour de nous car leurs développement en dépendra et leurs économique cela nous permet aussi de placer nos centrale Electrique et usine d’engrais dans une 15ene de pays ... sans parler de faire rallier et faire lier le destin du plus grand pays africain au notre , bien entendu la question du sahara comme cerise sur le gateau vu que le gazuduc devrait passer par laba

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13389
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 21:03

ce n'est ni plus ni moins que la résurgence de l'empire chérifien....

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1814
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 21:24

Selon l'énoncé ça passera par l'Afrique de louest.

Faut pas oublier le senegal est un futur exportateur du gaz avec les gisement offshore teranga, sangomar mais surtout le mega gisement de Saint Louis à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie qui aura une infrastructure offshore.

Donc du Sénégal au Maroc c'est économiquement indiqué.
L exportation de se gisement sera par ce gazoduc malgré la Mauritanie et grâce au Sénégal. Il faut prolonger le gazoduque et augmenter son calibre de takoradi a tanget en passant par le Sénégal

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4482
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mar 13 Déc 2016 - 22:54

Fahed64 a écrit:
ce n'est ni plus ni moins que la résurgence de l'empire chérifien....
D'aucun rirons de ce que tu viens de dire mais c'est tu as tout a fait raison.

C'est vrai en ce sens que tant que le Maroc servait de point de sortie des richesses de l'ouest africain à destination de l'orient et de l'europe, l'empire était solide.

Sa lente deliquescence a commencée quand les europeens ont établis des comptoirs en chapelet dans le golfe de guinée ce qui a détourné les flux de marchandises vers les cotes tarissant petit à petit le fret caravanier et l'afflux d'or vers l'empire etc etc. Ce qui nous a malheureusement poussé à détruire l'empire Songhaï ( c'est la seule tache dans notre longue et glorieuse histoire ).

Aujourd'hui nous retournons à notre vocation de pont economico-culturel entre l'orient l'afrique de l'ouest et l'occident. On verra plus rapidement naitre une union politico-economique ouest africaine nous englobant ainsi que la maurétanie, e, lieu et place de la chimérique ( et problematique pour nous ) UMA.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mer 14 Déc 2016 - 11:32

Le Maroc semble sérieux sur ce projet, mais hélas ce n'est pas notre décision à nous seulement. Il y'a 15 pays à réunir et surtout des financements à trouver, le projets est estimé à 40Mds $, donc il faut beaucoup de travail pour rassembler tous ces moyens, et je crois que cette réunion va dans le sens des coordinations de tous les services pour se mettre à élaborer des montage financier et trouver des solutions diplomatiques aux obstacles qu'on peut rencontrer. Mails il ne faut pas trop s'exciter ce n'est qu'un début et le chemin est très long.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1079
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mer 14 Déc 2016 - 14:35

WRANGEL a écrit:
Fahed64 a écrit:
ce n'est ni plus ni moins que la résurgence de l'empire chérifien....
D'aucun rirons de ce que tu viens de dire mais c'est tu as tout a fait raison.

C'est vrai en ce sens que tant que le Maroc servait de point de sortie des richesses de l'ouest africain à destination de l'orient et de l'europe, l'empire était solide.

Sa lente deliquescence a commencée quand les europeens ont établis des comptoirs en chapelet dans le golfe de guinée ce qui a détourné les flux de marchandises vers les cotes tarissant petit à petit le fret caravanier et l'afflux d'or vers l'empire etc etc. Ce qui nous a malheureusement poussé à détruire l'empire Songhaï ( c'est la seule tache dans notre longue et glorieuse histoire ).

Aujourd'hui nous retournons à notre vocation de pont economico-culturel entre l'orient l'afrique de l'ouest et l'occident. On verra plus rapidement naitre une union politico-economique ouest africaine nous englobant ainsi que la maurétanie, e, lieu et place de la chimérique ( et problematique pour nous ) UMA.

Comme Wrangel fait un petit détour historique, je vais y ajouter mon grain de sel. Ceci n'est pas un HS car la comprehension de notre histoire est clef dans la reussite de nos projets et je suis persuadé que quelqu'un parmi les conseillers du roi (qui?) ou le roi lui-meme a bien etudié l'histoire economique du Maroc.

Comme le dit Wrangel, le Maroc etait une puissance economique mondiale tant que nous controlions l'axe SUD-NORD. Tout l'or dont avait besoin l'Europe (pour faire ses guerres internes) venait du Mali, du Ghana, et de la Guinée actuels (l'ancien royaume du Manding). Cet or prennait les routes sahariennes jusqu'à Fes puis vers l'Europe. Les caisses de l'etats etaient remplies par l'impot sur l'exportation de cet or. Elles etaient aussi remplie par les impots sur l'exportation du sucre (le Maroc avait le monopole de la canne à sucre).

Lorsque les Espagnoles financent Christophe Colomb et arrivent en Amerique, ils se retrouvent soudainement (au XVIeme siecle) avec une quantité jamais vue d'or "gratuit". Soudainement, l'or "Marocain" n'a plus de valeur ni d'acheteur en Europe. Pas d'exportation d'or donc pas de revenues fiscaux. Les coffres de l'etat etant vides, on ne peut plus payer l'armée et donc defendre le pays contre les tentatives de plus en plus nombreuses d'invasions.

Ajoutez à cela le fait que les Espagnoles ont réussis à voler des plants de canne à sucre et à les planter dans les caraibes. Notre sucre Marocain n'est plus en situation monopolistique. Les Saadiens n'ont plus aucune source de revenues. Le Maroc se referme lentement sur lui-meme et entre en decadence pour plus de trois siecles.

Revenir en haut Aller en bas
simplet
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1281
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   Mer 14 Déc 2016 - 20:31

. a écrit:
Terrab chez les Habachas


L’implantation de l’OCP en Ethiopie soulève plusieurs questions d’ordre stratégique, logistique et économique. Radioscopie d’un projet qui pourrait être un coup de maître… ou pas !

«C’est une opération d’ordre stratégique que réalise l’OCP et le Maroc», déclare d’emblée un haut responsable de l’office ayant requis l’anonymat. «Ça nous permet de sécuriser notre sourcing de matière première et nos débouchés», affirme-t-il. L’OCP vient ainsi, en marge de la visite royale éclaire en Ethiopie du 19 novembre dernier, de signer un méga accord portant sur un investissement de 2,4 milliards de dollars avec le gouvernement éthiopien pour la mise en place de quatre unités de production d’engrais d’une capacité de «2,5 millions de tonnes d’engrais par an, à l’horizon 2022», selon la communication de l’OCP en plus de deux unités de production d’ammoniac d’une capacité d’un million de tonnes. Le complexe qui sera implanté dans la ville de Dire Dawa, à plus de 250 km au sud de la frontière de Djibouti, pourra accueillir un investissement additionnel de 1,3 milliard de dollars d’ici 2025 pour atteindre 3,8 millions de tonnes d’engrais de capacité par an à travers neuf unités.

Gaz contre phosphates

«Concrètement, nous allons acheter du gaz éthiopien, qu’on va transformer sur place pour produire de l’ammoniac, un intrant important pour la production d’engrais», détaille notre source. Et d’ajouter: «Cette opération nous permettra de nous indépendentiser par rapport à notre sourcing. Ajouté à cela que l’Ethiopie est très riche en potasse qui est aussi un intrant important dans notre industrie, ce qui nous permettra de produire des engrais customisés selon les besoins agricoles du pays. En contrepartie, nous allons exporter de l’acide phosphorique à partir du Maroc, ce qui permettra de faire tourner nos mines et nos usines au Maroc… Une partie de la production des usines éthiopiennes devrait être exportée dans d’autres pays de la région», abonde notre source.

Grosse opération donc qui comporte un volet logistique important, surtout que l’Ethiopie est un pays enclavé après la perte de l’Erythrée en 1993 et avec elle sa façade maritime sur la Mer Rouge. Il est ainsi prévu de construire et de sécuriser des capacités de stockage dans les ports du pays voisin, Djibouti. Et c’est là où ça se complique!

Les intrants notamment, l’acide phosphorique, l’acide sulfurique et la potasse devrons être stockés au niveau du pays frontalier et transportés par train sur plus de 350 kilomètres pour alimenter l’usine. «C’est un deal pour lequel les études sont en cours depuis des mois. Tous ces aspects ont été pris en compte. D’ailleurs, pour le volet logistique, nous allons utiliser des capacités portuaires dont dispose l’Ethyopie à Djibouti. Ce sont des capacités qui ont été construites pour le compte de ce pays par la Chine».
http://www.economie-entreprises.com/terrab-chez-les-habachas/

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Investissements et projets Marocains en Afrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Investissements et projets Marocains en Afrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des idées pour l'Afrique
» Zone Afrique Equatoriale
» (AFRIQUE DU NORD)
» 3 avril : 12e Festival couleurs d'Afrique à St-Hilaire-de-la-Côte
» Projets des Ports Normands Associés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: