Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
AuteurMessage
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 1 Jan 2018 - 16:38

BOUBOU a écrit:
qu'en est-il des gisements de gaz ou pétrole en Turquie?

Presque nul, il y aura des sondages en mer profonde en 2018 en méditerranée et mer noire.

Petite remarque tous les hauts dirigeants de l'état turc ont passé leur nouvel an avec l'armée turque. Ils ont visité les soldats dans leur casernes. Cela reflète une stratégique plus offensive en 2018. Plusieurs remarques sur cette photo du PM qui visite une caserne de l'armée turque. Le slogan de remerciement et d'invocation est modifié, "Louange à notre Allah" a remplacé "louange à notre Dieu" et surtout la carte derrière qui met en évidence le Moyen-Orient et la mer rouge. La mer rouge, l'océan indien et le Golfe seront les nouvelles zones d'influence de la Turquie. La Turquie veut retrouver sa présence diplomatique et militaire dans la zone après une absence de 100 ans (fin de l'empire Ottoman).




_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 2 Jan 2018 - 21:59

La Turquie est devenu le 4ème producteur d'électricité à partir de l'énergie géothermique.



Pourcentage de l'électricité géothermique dans la consommation électrique en Turquie:



L'éolien aussi est une priorité du gouvernement.

Citation :
At the end of the four-day bidding period, pre-licenses for a total of 2,130 megawatts of wind power for 32 plants across Turkey will be granted.
Committed to increasing the share of domestic and renewable resources in energy generation, Turkey launched another series of wind power contracts and once the four-day bidding process ends megawatts will be added to the existing capacity
The first round of wind power tenders to establish wind power plants across Turkey, which was closely monitored by Energy and Natural Resources Minister Berat Albayrak, was completed yesterday. On the first day of tenders, which will run through Dec. 29, bids for 430 megawatts (MW) of wind power were collected for eight regions, while 110 energy firms participated in the tender. During the four-day tender, an aggregate amount of 2,130 MW of wind power capacity will be auctioned, and plants will be established in 32 different points across Turkey. On June 21-23, pre-licenses for 710 MW of wind power capacity in 11 regions were issued by the Turkish Electricity Transmission Company (TEİAŞ).

110 companies bid for wind power plants

While 110 companies sent their bids for eight regions with a total wind power capacity of 430 MW, the companies with winning bids according to region are as follows:

For the Amasya-Samsun (60 MW) region, Doğages Elektrik Üretim A.Ş.'s Doğages Wind Energy Plant (RES) project ($-0.88) received a capacity of 49 MW, while Ekores Enerji Üretim A.Ş.'s Taşova RES project ($-0.55) acquired an 11 MW-capacity.

For the Çorum-Kastamonu-Sinop (70 MW) region, RES Anatolia Holding A.Ş.'s Topaz RES project ($-0.66) and Ekores Enerji Üretim A.Ş.'s Kozcu RES project ($-0.71) acquired a capacity of 65 MW and 5 MW, respectively.

For Antalya (100 MW), on the other hand, Enyat Enerji A.Ş.'s Alanya RES project ($-1.18) acquired a capacity of 50 MW, while Dere Enerji A.Ş. received a total of 20 MW with 10 MW for the D3 RES project ($-0.57) and 10 MW for the D1 RES project ($-0.48), followed by Akhisar Enerji A.Ş.'s Dökükdağı project (-$0.52) with 30 MW-capacity.

The two projects that applied for the Bitlis-Muş (40 MW) region shared 40 MW equally. Difer Enerji A.Ş.'s Miskevank RES project ($7.10) received a 20 MW-capacity, while Beres Elektirk Üretim A.Ş.'s Örenlik RES project ($6.95) acquired the remaining half.

For the Bolu-Düzce-Sakarya (30 MW) region, Günışığıges Elektrik Üretim A.Ş.'s Günışığıges project ($3.78) acquired the whole capacity with 30 MW.

For Elazığ (40 MW) region, Buca Rüzgar Güneş Üretim A.Ş.'s Buca RES project ($-0.63) received the full capacity of 40 MW.

For the Gaziantep-Kilis (40 MW) region, Lacivert Yenilenebilir Enerji Üretim A.Ş.'nin Lacivert RES project ($-1.63) received a capacity allocation of 40 MW.

For Istanbul (50 MW), Gelgit Yenilenebilir Enerji Üretim A.Ş.'nin Gelgit RES project ($-1.71) received a capacity allocation of 49.5 MW, while the remaining 0.5 MW capacity was accepted by Polat Enerji A.Ş.'s Istanbul RES project ($-0.65).

2017: Gone with the wind

Turkish Wind Energy Association (TÜREB) Chairman Mustafa Serdar Ataseven said that 2017 was a productive year in terms of wind energy, recalling that a $5 billion investment will be realized for the 4,000 MW bidding this year along with the 1,000 MW tender held for the Renewable Energy Resource Area (YEKA) throughout the year in wind.

"Pre-licenses will be received after the bidding, and the process for construction permits will begin. Wind plant operations of the companies that won tenders will be commissioned within a period of approximately three to four years," Ataseven said.

By the end of 2016, the installed capacity of wind energy plants in operation was 5,751 MW, according to the Energy Ministry data.

Wind power plants are to be developed as part of the Renewable Energy Resource Zone (YEKA) project, which was devised and developed by the Ministry of Energy and Natural Resources to expand the share of domestic resources in energy and decrease Turkey's dependency on external resources.

Accordingly, in early August, a Turkish-German consortium, consisting of Siemens Gamesa-Türkerler-Kalyon, won the tender for wind power renewable energy areas by offering $3.48 per kilowatt hours (kWh), which was $10.3 per kWh for wind power.

Meanwhile, Turkey's wind energy sector attracted more than $12.3 billion in investments over the past 11 years, the Turkish Wind Energy Association (TÜREB) said last week.

The investment has boosted the country's installed capacity from 146 megawatts (MW) in 2007 to its current 6,500 MW.

By the end of the year, plans to generate 1 gigawatt (GW) under the Turkish Renewable Energy Resource Zone (YEKA) project, along with a number of finalized wind energy tenders to generate another 3 GW, will push investments in the sector to $5 billion in 2017 alone.

Among the Turkish cities, İzmir on the Aegean coast ranked first with 1,333 MW of total installed capacity. It was followed by Balıkesir in the Marmara region with 1,069 MW, and Manisa with 650 MW.

Currently, some 158 wind energy companies operate in the country and 32 projects with an installed capacity of 808 MW were under construction.

According to recent data, Turkey generates 8 percent of its electricity from wind energy. TÜREB President Mustafa Serdar Ataseven said Turkey boosted its wind energy capacity and attracted a substantial amount of foreign and local investments over the last five years.

"With the addition of another 2,130 MW to our installed capacity, to be finalized by the end of the year, a significant contribution to Turkey's wind market will be realized," he said. "After finalizing the tenders and YEKA project, Turkey's wind capacity will grow by around 4 GW in roughly three to four years."

He said for the sustainability of Turkey's expanding wind energy sector, the country should make use of private investment to meet the growing demand.

"Despite the investments and tenders, there will be an investment and capacity gap between 2018 and 2019," he said. "In order to meet demands, investors who have environmental impact assessment reports and electricity generation licenses should be provided with more electricity capacity to grow their investments and installed capacity." According to the General Directorate of Renewable Energy studies, Turkey's techno-economic wind energy potential of 48 GW but currently, only 11 GW of project stock is available. Turkey currently has an 11 GW of wind power stock available and has set a national target of 20 GW of installed capacity by 2023. The country's total energy target for 2023 is 100 GW.

https://www.dailysabah.com/energy/2017/12/26/2130-mw-wind-power-plants-to-be-established-in-32-locations-across-turkey

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23833
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 4 Jan 2018 - 18:48

Citation :
Le tronçon sous-marin du gazoduc Turkish Stream prêt à 38%

Economie
18:16 04.01.2018(mis à jour 18:25 04.01.2018)


Le gazoduc Turkish Stream, qui transportera du gaz russe en Turquie et en Europe du Sud et du Sud-Est, traverse la mer Noire pour s’approcher de l’Europe. Le géant gazier Gazprom a déjà construit plus d’un tiers de son tronçon sous-marin.


Gazprom a posé 700 km des tubes sous-marins du gazoduc Turkish Stream, qui reliera la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire, a annoncé jeudi Alexeï Miller, PDG du groupe gazier russe.

«Nous poursuivons la construction du gazoduc Turkish Stream. À ce jour, nous avons posé plus de 700 km (près de 38%) sur deux conduites du tronçon sous-marin du pipeline», a indiqué M.Miller.

Gazprom a commencé à construire le tronçon sous-marin du nouveau gazoduc le 7 mai dernier. Le 26 décembre, M.Miller a annoncé que 650 km des tubes avaient déjà été posés.

Le projet de gazoduc Turkish Stream prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de m3 chacune. Une conduite transportera de l’or bleu en Turquie à partir de mars 2018 et l’autre alimentera l’Europe du Sud et du Sud-Est dès 2019. La partie sous-marine du pipeline sera longue d'environ 910 km. Le coût du projet était initialement évalué à 11,4 milliards d'euros. L'opérateur de la construction est South Stream Transport.

La Russie et la Turquie ont décidé de construire le gazoduc Turkish Stream après que Moscou a abandonné le projet South Stream qui suscitait l’hostilité de l'Union européenne. Toutefois, la réalisation du projet a été suspendue en 2015 en raison d'une crise dans les relations bilatérales entre Moscou et Ankara. Le 10 octobre 2016, après l'amélioration des relations entre les deux pays, Moscou et Ankara ont signé un mémorandum en vue de relancer ce projet.



https://fr.sputniknews.com/economie/201801041034620440-turkish-stream-mer-noire-gazprom-miller/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23833
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 5 Jan 2018 - 17:22

Citation :
La coopération entre Paris et Ankara "vitale" pour la paix, affirme Erdogan


AFP 05/01/2018


La coopération entre la France et la Turquie est "d'une importance vitale" pour la paix mondiale, a estimé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour Paris où il devait s'entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron.

"Je pense que la coopération entre la France et la Turquie est d'une importance vitale pour la paix régionale et mondiale", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Istanbul avant de se rendre à Paris.
Cette visite est la plus importante du chef de l'Etat turc dans un pays de l'Union européenne (UE) depuis le putsch manqué de juillet 2016 et la répression qui l'a suivi.

M. Erdogan sera accueilli à la mi-journée par M. Macron à l'Elysée pour un tête-à-tête suivi d'un déjeuner à l'issue duquel les deux présidents s'exprimeront devant la presse.
"Le président Macron et moi sommes en contact proche sur de nombreux sujets", a ajouté M. Erdogan, affirmant qu'ils discuteront de la coopération dans les domaines économiques, commerciaux, de la défense, de la lutte contre le terrorisme et des questions régionales.

Le chef de l'Etat turc a affirmé que l'objectif est de passer d'environ 13,5 milliards de dollars d'échanges commerciaux avec la France (environ 11,2 milliards d'euros) à 20 milliards d'euros.
M. Erdogan a également évoqué des échanges sur le projet d'achat par la Turquie de missiles sol-air au consortium franco-italien Eurosam, pour lequel une lettre d'intention a été signée en novembre.
Il a affirmé qu'il rencontrerait des représentants de la communauté turque à Paris, qualifiés à plusieurs reprises ces derniers jours de "pont entre les deux pays" par le porte-parole de la présidence, Ibrahim Kalin.

Emmanuel Macron a affirmé qu'il aborderait la question des journalistes emprisonnés et des droits de l'homme en Turquie, à un moment où Ankara est vivement critiqué par ses alliés occidentaux du fait de l'étendue des purges entreprises après le putsch manqué du 15 juillet 2016.

https://www.lorientlejour.com/article/1092687/la-cooperation-entre-paris-et-ankara-vitale-pour-la-paix-affirme-erdogan.html
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 8 Jan 2018 - 19:34

La population de la Turquie au 1er janvier 2018 est de 82 835 090 (82,9 millions d'habitants). Elle était de 79 814 871 (79,9 millions d'habitants) le 1er janvier 2017. Soit une augmentation de 3 020 219 (3 millions d'habitants) sur un an.

C'est un grand boom démographique. Merci les Irakiens, Soudanais, Afghans, Ukrainiens, Pakistanais, Somaliens, Egyptiens, Iraniens et les Syriens qui ont obtenu la résidence ou la nationalité.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien


Dernière édition par Kursad2 le Mer 10 Jan 2018 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 10 Jan 2018 - 17:54

Kursad2 a écrit:
La population de la Turquie au 1er janvier 2018 est de 82 835 090 (82,9 millions d'habitants). Elle était de 79 814 871 (79,9 millions d'habitants) le 1er janvier 2017. Soit une augmentation de 3 020 219 (3 millions d'habitants) sur un an.

C'est un grand boom démographique. Merci les Irakiens, Soudanais, Somaliens, Egyptiens, Iraniens et les Syriens qui ont obtenu la résidence ou la nationalité.

Erdogan veut officiellement que les couples turcs aient au minimum 3 enfants. Avec l'arrivée des réfugiés irako-syriens et leur intégration dans la société turque, le boom démographique est spectaculaire.

La Turquie peut nourrir plus de 150-200 millions d'habitants.

Certains Turcs se plaignent des irako-Syriens dans les rues d'Istanbul, mais il y a toujours eu une immigration des Mésopotamiens vers Istanbul (anciennement Constantinople), même lorsque cette ville fut la capitale des empires Romains et Ottomans. A l'époque de l'empereur romain Justinianus (Justinien), il y avait des quartiers entiers à Constantinople ou vivaient en paix des personnes venant surtout d'Egypte et de Syrie. Ils s'occupaient souvent du commerce de la ville. Aujourd'hui, le problème est plus compliqué, ils ont le statut de réfugiés et non pas le droit de travailler à leur guise, mais les choses changent, l'augmentation de la population en Turquie démontre qu'ils obtiennent petit à petit des permis de résidence et donc de travail.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 11 Jan 2018 - 17:18

La dette publique de la Turquie tombe de 32.9% du PIB à 25.6% du PIB notamment grâce à une forte croissance et une dépense modérée et contrôlée.

La Turquie à eu un déficit public de 6.8 milliards $ pour 2017.

Par contre pour le commerce, le déficit commercial est de 77 milliards rien que pour 2017.

Exportations (156.5 milliards $)

1- Allemagne: 15.1 milliards $
2- Royaume-Uni: 9.6 milliards $
3- Irak: 9.1 milliards $

Importations (234.2 milliards $):

1- Chine: 23.4 milliards $
2- Allemagne: 21.3 milliards $
3- Russie: 19.6 milliards $

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 18 Jan 2018 - 18:59

La Turquie déclare 2018, l'année de Troie. Des festivités et des commémorations sont célébrées pour la ville de Troie.


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 18 Jan 2018 - 20:13

Kursad2 a écrit:
BOUBOU a écrit:
qu'en est-il des gisements de gaz ou pétrole en Turquie?

Presque nul, il y aura des sondages en mer profonde en 2018 en méditerranée et mer noire.

Petite remarque tous les hauts dirigeants de l'état turc ont passé leur nouvel an avec l'armée turque. Ils ont visité les soldats dans leur casernes. Cela reflète une stratégique plus offensive en 2018. Plusieurs remarques sur cette photo du PM qui visite une caserne de l'armée turque. Le slogan de remerciement et d'invocation est modifié, "Louange à notre Allah" a remplacé "louange à notre Dieu" et surtout la carte derrière qui met en évidence le Moyen-Orient et la mer rouge. La mer rouge, l'océan indien et le Golfe seront les nouvelles zones d'influence de la Turquie. La Turquie veut retrouver sa présence diplomatique et militaire dans la zone après une absence de 100 ans (fin de l'empire Ottoman).




Moi ce qui me tape a l'œil c'est l'homme en uniforme noir debout derrière, armé et prêt a dégainé. Je pense que la gouvernance turque ne fait toujours pas confiance a son armée ou du moins il reste de la suspicion.
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 18 Jan 2018 - 20:55

La Turquie est toujours en période de purges, la suspicion existe bien sûr. C'est culturel et historique. Même les sultans ottomans se lavaient dans les cages en or de peur de se faire tuer lors de leur bain. Des soldats rebelles faisaient partie des cercles proches du pouvoir, notamment les 5 aides camps d'Erdogan sur 6 (sauf celui à gauche d'Erdogan). Tous les autres sont en prison pour traîtrise, renversement du pouvoir par les armes. Ils risquent plusieurs fois la prison à vie.



Ne jamais faire confiance, c'est le crédo. Les purges continuent.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 18 Jan 2018 - 21:11

Kursad2 a écrit:
La Turquie est toujours en période de purges, la suspicion existe bien sûr. C'est culturel et historique (l'armée turque aime la rébellion, aime être indépendante selon les intérêts). Même les sultans ottomans se lavaient dans les cages en or de peur de se faire tuer lors de leur bain. Des soldats rebelles faisaient partie des cercles proches du pouvoir, notamment les 5 aides camps d'Erdogan sur 6 (sauf celui à gauche d'Erdogan). Tous les autres sont en prison pour traîtrise, renversement du pouvoir par les armes. Ils risquent plusieurs fois la prison à vie.



Ne jamais faire confiance, c'est le crédo. Les purges continuent.

merci pour votre repense franche et précise. cela explique ceci.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23833
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 19 Jan 2018 - 17:43

Citation :
La Turquie rejette le partenariat proposé par Macron


Reuters 19/01/2018


La Turquie rejette tout autre scénario qu'une adhésion à l'Union européenne, et notamment l'idée d'un partenariat ou d'une coopération avec l'UE sans appartenance au bloc communautaire, a déclaré le ministre turc des Affaires européennes dans une interview à Reuters. Cette proposition avait été avancée il y a deux semaines par le président français Emmanuel Macron lors d'une visite à Paris de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

"Un partenariat privilégié, ou des approches similaires, nous ne prenons rien de tout cela au sérieux", a dit Omer Celik. "Quelle que soit son nom, partenariat privilégié ou coopération contre le terrorisme, une telle offre ne sera même pas examinée par la Turquie."

Emmanuel Macron avait estimé le 5 janvier que "les évolutions récentes et les choix" de la Turquie "ne permett(ai)ent aucune avancée du processus" d'adhésion. L'UE a critiqué l'ampleur de la campagne de répression lancée en Turquie après le coup d'Etat manqué de juillet 2016. Plus de 50.000 personnes ont été emprisonnées dans l'attente d'un procès et 150.000 autres ont été licenciées ou suspendues de leurs fonctions.

Omer Celik a également accusé l'UE de ne pas respecter toutes les clauses de l'accord conclu en mars 2016 avec la Turquie pour endiguer le flot de migrants et réfugiés passant par le territoire turc, en échange d'une aide financière européenne de 3 milliards d'euros et d'autres promesses. L'aide financière "ne fonctionne pas bien", aucun nouveau chapitre n'a été ouvert dans le cadre du processus d'adhésion et les discussions sur l'élargissement des accords douaniers entre Bruxelles et Ankara sont au point mort, s'est plaint le ministre turc. "Techniquement, la Turquie n'a aucune raison de maintenir cet accord", a prévenu Omer Celik.

https://www.lorientlejour.com/article/1095168/la-turquie-rejette-le-partenariat-propose-par-macron.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23833
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 23 Jan 2018 - 20:15

Citation :
Athènes n'extradera pas les huit militaires turcs réfugiés en Grèce


Reuters 23/01/2018


Athènes n'extradera pas les huit militaires turcs qui se sont réfugiés en Grèce dans la foulée de l'échec de tentative de coup d'Etat conduit à l'été 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan, mais l'organisation d'un procès ne peut être exclue, a annoncé mardi le ministre grec de la Justice.

Ankara considère ces hommes comme des traîtres et les accuse d'avoir participé au putsch manqué.
Leur présence sur le sol grec envenime les relations historiquement tendues entre les deux pays, voisins et membres de l'Otan.

Stavros Kontonis a dit à la presse avoir abordé ce dossier avec le vice-ministre turc de la Justice, Bilal Uçar à Athènes.
"Bien sûr, le cas des huit a été abordé", a-t-il déclaré avant d'indiquer que la plus haute cour de justice grecque avait rejeté la demande d'extradition formulée par Ankara et qu'ils ne seraient, par conséquent, pas expulsés vers la Turquie.
"Les solutions sont clairement énoncées dans le code pénal grec si bien qu'il revient à la Turquie de prendre les mesures légales appropriées", a-t-il dit, évoquant l'hypothèse d'un procès en Grèce.

Disant craindre d'être tués, les huit militaires réclamés par la Turquie - trois commandants, trois capitaines et deux sergents-majors - sont arrivés par hélicoptère le 16 juillet en Grèce où ils ont demandé.
Ils nient toute implication dans la tentative de putsch, qui a été suivie de vastes purges dans l'armée et la fonction publique, notamment.
La justice grecque les a condamnés en juillet dernier à deux mois de prison avec sursis pour être entrés illégalement sur le territoire grec.

https://www.lorientlejour.com/article/1095864/athenes-nextradera-pas-les-huit-militaires-turcs-refugies-en-grece.html
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 25 Jan 2018 - 21:30

@RT_Erdogan était en téléconférence avec les commandants de l'armée turque qui participent aux opérations à Afrin à partir du bunker de la présidence de la République de Turquie. Sur les images on peut apercevoir les images de drones en direct. Des cartes et la téléconférence. Des images satellites. On aperçoit aussi le QJ des forces armées turques avec les généraux. Le commandant de la 2eme armée turque et le superviseur des opérations à Afrin, ainsi que des gouverneurs et des haut responsables de l'armée et des services de renseignements.














_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 21 Fév 2018 - 16:31

La Turquie récupère tous les objets de l'époque antique, c'est positif, nous devons prendre soin de notre héritage antique.

Citation :
La Turquie célèbre la restitution des artefacts millénaires

Le ministère turc de la Culture et du Tourisme a célébré lundi le retour des artefacts millénaires de « la Couronne en or » et de la figurine de « la Chèvre de montagne » dans leur patrie lors d’une cérémonie dans la capitale Ankara.



Les artefacts retrouvés, tous deux vieux de plusieurs milliers d’années, sont exposés au Musée des civilisations anatoliennes.

Vantant les deux précieux ajouts au musée, le ministre de la Culture et du Tourisme, Numan Kurtulmuş, a déclaré que la couronne en or provenait de la région de Karya, dans le sud-ouest de l’Anatolie.

« Cette œuvre semble être une pièce commémorative provenant d’une sépulture d’une personne très riche de la région de Karya, une œuvre très rare, une œuvre unique à l’échelle mondiale », a-t-il déclaré.

La figurine de chèvre de montagne, découverte dans la province d’Erzurum, semble remonter à environ 2 000 av. J.-C., a ajouté Kurtulmuş.

Kurtulmuş a également déclaré qu’il n’y avait aucun moyen d’empêcher la contrebande d’artefacts sans une véritable coopération entre les pays.

« Il est impossible d’empêcher complètement le traffic d’artefacts sans la coopération sincère des pays, tout comme il n’est pas possible d’empêcher la dimension mondiale de la terreur sans une coopération sincère dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Le ministre a souligné l’importance de la protection des artefacts historiques, du renforcement de la coopération pour la préservation de la culture et du retour des artefacts trafiqués internationalement à leur place.

Il a ajouté que de nombreuses œuvres provenant de Turquie sont toujours exposées dans des musées en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux États-Unis, et que la Turquie s’efforce de les rapatrier.

La Turquie attend de ramener au pays 55 artefacts historiques, a-t-il dit.

Un de ces artefacts est l’ancien autel de Zeus, découvert dans la province occidentale d’Izmir en Turquie et maintenant exposé au Musée de Pergame à Berlin, en Allemagne.

Un autre cas de contrebande qui a attiré l’attention internationale est celui des pièces volées de la fameuse mosaïque Zeugma de Gaziantep, achetée en 1965 par l’université d’État de Bowling Green, où elles sont toujours exposées. La Turquie a fait plusieurs tentatives pour récupérer les artefacts de l’université américaine.

https://www.redaction.media/articles/turquie-celebre-restitution-artefacts-millenaires/

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
daama94
Caporal chef
Caporal chef


messages : 185
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Fév 2018 - 14:16

Visite d'Erdogan au Sénégal du 28 février au 3 mars

http://afrique.le360.ma/senegal/politique/2018/02/23/19222-senegal-turquie-erdogan-annonce-dakar-pour-une-visite-de-quatre-jours-19222

Citation :


Ankara convoque un diplomate néerlandais après le vote sur le génocide arménien





Ankara a renvoyé les Pays-Bas au massacre de plus de 8.000 musulmans à Srebrenica (Bosnie) en 1995
Ankara a convoqué vendredi le chargé d'affaires néerlandais en Turquie et lui a fait part de sa "condamnation" au lendemain d'un vote par le parlement néerlandais d'une motion appelant à la reconnaissance du génocide des Arméniens, selon un responsable turc.Les autorités turques ont fait part au diplomate néerlandais de leur réaction et "condamné" ce vote, a affirmé un responsable du ministère turc des Affaires étrangères.La chambre basse du Parlement néerlandais a massivement approuvé jeudi par 142 voix contre trois une motion proposant "que le Parlement parle en termes clairs du génocide arménien". Elle a également approuvé l'envoi d'un représentant du gouvernement à Erevan le 24 avril pour la commémoration des massacres perpétrés entre 1915 et 1917 sous l'Empire ottoman.Mais la Turquie refuse catégoriquement l'utilisation du terme de "génocide", évoquant des massacres réciproques sur fond de guerre civile et de famine ayant fait des centaines de milliers de morts dans les deux camps.Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a ainsi fustigé vendredi une décision "populiste", qui n'est "contraignante d'aucune façon" et qui "reflète le racisme, le sentiment antiturc et l'islamophobie croissants en Europe".Il a ajouté que la décision "est très mauvaise" et fondée sur "des informations insuffisantes".


Son homologue chargé des Affaires européennes Ömer Celik, a qualifié plus tôt vendredi la motion néerlandaise de "nulle et non avenue".Il a toutefois "noté" que l'exécutif néerlandais a pris ses distances avec la motion parlementaire. "C'est important", a souligné M. Celik.Signe de l'irritation provoquée par le vote des députés néerlandais, Ankara a renvoyé les Pays-Bas au massacre de plus de 8.000 garçons et hommes musulmans à Srebrenica (Bosnie) en 1995, reconnu comme "génocide" par plusieurs décisions de la justice internationale.L'enclave de Srebrenica était sous protection de Casques bleux néerlandais et La Haye a été reconnu partiellement coupable du décès de 350 musulmans."Les décisions infondées prises par le Parlement d'un pays qui a fermé les yeux sur le génocide de Srebrenica (...) n'ont aucune place dans l'Histoire", a ainsi grincé jeudi soir le ministère turc des Affaires étrangères.Erevan a en revanche salué la décision du parlement néerlandais."Avec cette mesure, le parlement néerlandais a réitéré son engagement pour les valeurs universelles et la noble tâche d'empêcher que des génocides et crimes contre l'humanité ne se reproduisent", a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Edward Nalbandian, dans un communiqué.


https://www.i24news.tv/fr/actu/international/168381-180223-ankara-convoque-un-diplomate-neerlandais-apres-le-vote-sur-le-genocide-armenien

Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Fév 2018 - 9:51

Erdogan se rendra en Algérie, Mauritanie, Sénégal et Mali pour une visite économique, Erdogan sera accompagné de plus de 500 chefs d'entreprises.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Fév 2018 - 10:16

La Turquie construira plusieurs champs éolien en mer égée (des côtes des Dardanelles-Troie-Saros, en passant par Marmaris, Halicarnasse jusqu'à la côté carienne-lydienne) et en Thrace en offshore d'une capacité 32 000 mégawatt.

En Turquie, on a le soleil, le vent et les sources géo-thermales et surtout hydrique en abondance.


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Fév 2018 - 18:21

Kursad2 a écrit:
Erdogan se rendra en Algérie, Mauritanie, Sénégal et Mali pour une visite économique, Erdogan sera accompagné de plus de 500 chefs d'entreprises.

Y a t'il un pépin diplomatique avec le Maroc?
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 516
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Fév 2018 - 19:41

Fox-One a écrit:
Kursad2 a écrit:
Erdogan se rendra en Algérie, Mauritanie, Sénégal et Mali pour une visite économique, Erdogan sera accompagné de plus de 500 chefs d'entreprises.

Y a t'il un pépin diplomatique avec le Maroc?

juste concurrence!!
Revenir en haut Aller en bas
daama94
Caporal chef
Caporal chef


messages : 185
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Fév 2018 - 20:51

YASSINE a écrit:
Fox-One a écrit:
Kursad2 a écrit:
Erdogan se rendra en Algérie, Mauritanie, Sénégal et Mali pour une visite économique, Erdogan sera accompagné de plus de 500 chefs d'entreprises.

Y a t'il un pépin diplomatique avec le Maroc?

juste concurrence!!


Il me semble que le Roi est à Hong-Kong, pourquoi y aller si le boss n'y est pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 26 Fév 2018 - 16:23

Fox-One a écrit:
Kursad2 a écrit:
Erdogan se rendra en Algérie, Mauritanie, Sénégal et Mali pour une visite économique, Erdogan sera accompagné de plus de 500 chefs d'entreprises.

Y a t'il un pépin diplomatique avec le Maroc?

Non, c'est juste la concurrence économique, la Turquie ne veut pas se contenter de l'Afrique de l'est (Somalie, Djibouti, Ethiopie, Soudan, etc..). Les intérêts du Maroc et de la Turquie ne peuvent pas toujours être identiques, la Turquie ne va pas laisser un pays ou plusieurs pays chercher des opportunités en Afrique de l'Ouest, la concurrence est toujours bénéfique.

D'ailleurs, la Turquie a vendu des blindés aux forces de l'ordre du Sénégal. Suivra les autres pays de l'Afrique de l'Ouest. Turkish Airlines veut faire de Dakar un point stratégique vers l'Amérique du sud.






_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 26 Fév 2018 - 22:35

Un journal sénégalais pour la visite d'Erdogan prochainement:


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 27 Fév 2018 - 11:01

Un théoricien Islamiste, Alparslan Kuytul qui critique Erdogan mise en détention par la police turque. Il est accusé de soutenir la tentative de coup d'état et de renverser le gouvernement turc par la force.





Et un autre monte en puissance, Nurredine Yildiz:





Il défend Ibn Taymiyya en Turquie:


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 27 Fév 2018 - 14:44

Une folie pour la robotisation envahit la Turquie, le gouvernement turc et l'armée turque veulent robotiser l'armée turque au plus vite, après les drones aériens, les engins de la génie sont devenus robotiques, la Turquie prévoit de robotiser les 3400 M-113. Les autres blindés seront robotisés, Erdogan parle de char-drone qui verra le jour prochainement. Le tout en poursuivant les projets de drone dans presque tous les domaines. L'armée turque réfléchit à robotiser les avions de transport comme pour le C-160T Transall et le CN-235.

Aselsan et les centres de R&D travaillent aussi sur une IA globale pour l'armée turque qui pourra aider l'humain dans ses prises de décision. Un autre projet est pour la police turque afin de déterminer les comportements suspects et alerter l'humain.

Kursad2 a écrit:
La prochaine génération de drone turc pourra emporter 4 MK-81 avec tête à guidage GPS (les livraisons sont prévus pour 2021).

Poids: 5 tonnes
Emport: 1 tonne de munitions
Communication: SATCOM/LOS
Autonomie: 24 heures
Plafond: 40 000 feet
Autres spécificités: radar SAR, EO/IR, guerre électronique, renseignement électronique et optique.



Et un autre projet de drone, le projet MIUS:

Poids: 3.5 tonnes
Emport: 1 tonne de munitions
Communication: SATCOM/LOS
Autonomie: 5 heures
Plafond: 40 000 feet
Vitesse: 0.8 mach
Autres spécificités: radar SAR, EO/IR, guerre électronique, renseignement électronique et optique,SEAD/DEAD.


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Revenir en haut 
Page 26 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: