Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 637
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 1 Jan - 4:38

BOUBOU a écrit:
qu'en est-il des gisements de gaz ou pétrole en Turquie?

Presque nul, il y aura des sondages en mer profonde en 2018 en méditerranée et mer noire.

Petite remarque tous les hauts dirigeants de l'état turc ont passé leur nouvel an avec l'armée turque. Ils ont visité les soldats dans leur casernes. Cela reflète une stratégique plus offensive en 2018. Plusieurs remarques sur cette photo du PM qui visite une caserne de l'armée turque. Le slogan de remerciement et d'invocation est modifié, "Louange à notre Allah" a remplacé "louange à notre Dieu" et surtout la carte derrière qui met en évidence le Moyen-Orient et la mer rouge. La mer rouge, l'océan indien et le Golfe seront les nouvelles zones d'influence de la Turquie. La Turquie veut retrouver sa présence diplomatique et militaire dans la zone après une absence de 100 ans (fin de l'empire Ottoman).




_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 637
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 2 Jan - 9:59

La Turquie est devenu le 4ème producteur d'électricité à partir de l'énergie géothermique.



Pourcentage de l'électricité géothermique dans la consommation électrique en Turquie:



L'éolien aussi est une priorité du gouvernement.

Citation :
At the end of the four-day bidding period, pre-licenses for a total of 2,130 megawatts of wind power for 32 plants across Turkey will be granted.
Committed to increasing the share of domestic and renewable resources in energy generation, Turkey launched another series of wind power contracts and once the four-day bidding process ends megawatts will be added to the existing capacity
The first round of wind power tenders to establish wind power plants across Turkey, which was closely monitored by Energy and Natural Resources Minister Berat Albayrak, was completed yesterday. On the first day of tenders, which will run through Dec. 29, bids for 430 megawatts (MW) of wind power were collected for eight regions, while 110 energy firms participated in the tender. During the four-day tender, an aggregate amount of 2,130 MW of wind power capacity will be auctioned, and plants will be established in 32 different points across Turkey. On June 21-23, pre-licenses for 710 MW of wind power capacity in 11 regions were issued by the Turkish Electricity Transmission Company (TEİAŞ).

110 companies bid for wind power plants

While 110 companies sent their bids for eight regions with a total wind power capacity of 430 MW, the companies with winning bids according to region are as follows:

For the Amasya-Samsun (60 MW) region, Doğages Elektrik Üretim A.Ş.'s Doğages Wind Energy Plant (RES) project ($-0.88) received a capacity of 49 MW, while Ekores Enerji Üretim A.Ş.'s Taşova RES project ($-0.55) acquired an 11 MW-capacity.

For the Çorum-Kastamonu-Sinop (70 MW) region, RES Anatolia Holding A.Ş.'s Topaz RES project ($-0.66) and Ekores Enerji Üretim A.Ş.'s Kozcu RES project ($-0.71) acquired a capacity of 65 MW and 5 MW, respectively.

For Antalya (100 MW), on the other hand, Enyat Enerji A.Ş.'s Alanya RES project ($-1.18) acquired a capacity of 50 MW, while Dere Enerji A.Ş. received a total of 20 MW with 10 MW for the D3 RES project ($-0.57) and 10 MW for the D1 RES project ($-0.48), followed by Akhisar Enerji A.Ş.'s Dökükdağı project (-$0.52) with 30 MW-capacity.

The two projects that applied for the Bitlis-Muş (40 MW) region shared 40 MW equally. Difer Enerji A.Ş.'s Miskevank RES project ($7.10) received a 20 MW-capacity, while Beres Elektirk Üretim A.Ş.'s Örenlik RES project ($6.95) acquired the remaining half.

For the Bolu-Düzce-Sakarya (30 MW) region, Günışığıges Elektrik Üretim A.Ş.'s Günışığıges project ($3.78) acquired the whole capacity with 30 MW.

For Elazığ (40 MW) region, Buca Rüzgar Güneş Üretim A.Ş.'s Buca RES project ($-0.63) received the full capacity of 40 MW.

For the Gaziantep-Kilis (40 MW) region, Lacivert Yenilenebilir Enerji Üretim A.Ş.'nin Lacivert RES project ($-1.63) received a capacity allocation of 40 MW.

For Istanbul (50 MW), Gelgit Yenilenebilir Enerji Üretim A.Ş.'nin Gelgit RES project ($-1.71) received a capacity allocation of 49.5 MW, while the remaining 0.5 MW capacity was accepted by Polat Enerji A.Ş.'s Istanbul RES project ($-0.65).

2017: Gone with the wind

Turkish Wind Energy Association (TÜREB) Chairman Mustafa Serdar Ataseven said that 2017 was a productive year in terms of wind energy, recalling that a $5 billion investment will be realized for the 4,000 MW bidding this year along with the 1,000 MW tender held for the Renewable Energy Resource Area (YEKA) throughout the year in wind.

"Pre-licenses will be received after the bidding, and the process for construction permits will begin. Wind plant operations of the companies that won tenders will be commissioned within a period of approximately three to four years," Ataseven said.

By the end of 2016, the installed capacity of wind energy plants in operation was 5,751 MW, according to the Energy Ministry data.

Wind power plants are to be developed as part of the Renewable Energy Resource Zone (YEKA) project, which was devised and developed by the Ministry of Energy and Natural Resources to expand the share of domestic resources in energy and decrease Turkey's dependency on external resources.

Accordingly, in early August, a Turkish-German consortium, consisting of Siemens Gamesa-Türkerler-Kalyon, won the tender for wind power renewable energy areas by offering $3.48 per kilowatt hours (kWh), which was $10.3 per kWh for wind power.

Meanwhile, Turkey's wind energy sector attracted more than $12.3 billion in investments over the past 11 years, the Turkish Wind Energy Association (TÜREB) said last week.

The investment has boosted the country's installed capacity from 146 megawatts (MW) in 2007 to its current 6,500 MW.

By the end of the year, plans to generate 1 gigawatt (GW) under the Turkish Renewable Energy Resource Zone (YEKA) project, along with a number of finalized wind energy tenders to generate another 3 GW, will push investments in the sector to $5 billion in 2017 alone.

Among the Turkish cities, İzmir on the Aegean coast ranked first with 1,333 MW of total installed capacity. It was followed by Balıkesir in the Marmara region with 1,069 MW, and Manisa with 650 MW.

Currently, some 158 wind energy companies operate in the country and 32 projects with an installed capacity of 808 MW were under construction.

According to recent data, Turkey generates 8 percent of its electricity from wind energy. TÜREB President Mustafa Serdar Ataseven said Turkey boosted its wind energy capacity and attracted a substantial amount of foreign and local investments over the last five years.

"With the addition of another 2,130 MW to our installed capacity, to be finalized by the end of the year, a significant contribution to Turkey's wind market will be realized," he said. "After finalizing the tenders and YEKA project, Turkey's wind capacity will grow by around 4 GW in roughly three to four years."

He said for the sustainability of Turkey's expanding wind energy sector, the country should make use of private investment to meet the growing demand.

"Despite the investments and tenders, there will be an investment and capacity gap between 2018 and 2019," he said. "In order to meet demands, investors who have environmental impact assessment reports and electricity generation licenses should be provided with more electricity capacity to grow their investments and installed capacity." According to the General Directorate of Renewable Energy studies, Turkey's techno-economic wind energy potential of 48 GW but currently, only 11 GW of project stock is available. Turkey currently has an 11 GW of wind power stock available and has set a national target of 20 GW of installed capacity by 2023. The country's total energy target for 2023 is 100 GW.

https://www.dailysabah.com/energy/2017/12/26/2130-mw-wind-power-plants-to-be-established-in-32-locations-across-turkey

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 4 Jan - 6:48

Citation :
Le tronçon sous-marin du gazoduc Turkish Stream prêt à 38%

Economie
18:16 04.01.2018(mis à jour 18:25 04.01.2018)


Le gazoduc Turkish Stream, qui transportera du gaz russe en Turquie et en Europe du Sud et du Sud-Est, traverse la mer Noire pour s’approcher de l’Europe. Le géant gazier Gazprom a déjà construit plus d’un tiers de son tronçon sous-marin.


Gazprom a posé 700 km des tubes sous-marins du gazoduc Turkish Stream, qui reliera la Russie à la partie européenne de la Turquie et à la frontière grecque par le fond de la mer Noire, a annoncé jeudi Alexeï Miller, PDG du groupe gazier russe.

«Nous poursuivons la construction du gazoduc Turkish Stream. À ce jour, nous avons posé plus de 700 km (près de 38%) sur deux conduites du tronçon sous-marin du pipeline», a indiqué M.Miller.

Gazprom a commencé à construire le tronçon sous-marin du nouveau gazoduc le 7 mai dernier. Le 26 décembre, M.Miller a annoncé que 650 km des tubes avaient déjà été posés.

Le projet de gazoduc Turkish Stream prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 15,75 milliards de m3 chacune. Une conduite transportera de l’or bleu en Turquie à partir de mars 2018 et l’autre alimentera l’Europe du Sud et du Sud-Est dès 2019. La partie sous-marine du pipeline sera longue d'environ 910 km. Le coût du projet était initialement évalué à 11,4 milliards d'euros. L'opérateur de la construction est South Stream Transport.

La Russie et la Turquie ont décidé de construire le gazoduc Turkish Stream après que Moscou a abandonné le projet South Stream qui suscitait l’hostilité de l'Union européenne. Toutefois, la réalisation du projet a été suspendue en 2015 en raison d'une crise dans les relations bilatérales entre Moscou et Ankara. Le 10 octobre 2016, après l'amélioration des relations entre les deux pays, Moscou et Ankara ont signé un mémorandum en vue de relancer ce projet.



https://fr.sputniknews.com/economie/201801041034620440-turkish-stream-mer-noire-gazprom-miller/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22262
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 5 Jan - 5:22

Citation :
La coopération entre Paris et Ankara "vitale" pour la paix, affirme Erdogan


AFP 05/01/2018


La coopération entre la France et la Turquie est "d'une importance vitale" pour la paix mondiale, a estimé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour Paris où il devait s'entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron.

"Je pense que la coopération entre la France et la Turquie est d'une importance vitale pour la paix régionale et mondiale", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Istanbul avant de se rendre à Paris.
Cette visite est la plus importante du chef de l'Etat turc dans un pays de l'Union européenne (UE) depuis le putsch manqué de juillet 2016 et la répression qui l'a suivi.

M. Erdogan sera accueilli à la mi-journée par M. Macron à l'Elysée pour un tête-à-tête suivi d'un déjeuner à l'issue duquel les deux présidents s'exprimeront devant la presse.
"Le président Macron et moi sommes en contact proche sur de nombreux sujets", a ajouté M. Erdogan, affirmant qu'ils discuteront de la coopération dans les domaines économiques, commerciaux, de la défense, de la lutte contre le terrorisme et des questions régionales.

Le chef de l'Etat turc a affirmé que l'objectif est de passer d'environ 13,5 milliards de dollars d'échanges commerciaux avec la France (environ 11,2 milliards d'euros) à 20 milliards d'euros.
M. Erdogan a également évoqué des échanges sur le projet d'achat par la Turquie de missiles sol-air au consortium franco-italien Eurosam, pour lequel une lettre d'intention a été signée en novembre.
Il a affirmé qu'il rencontrerait des représentants de la communauté turque à Paris, qualifiés à plusieurs reprises ces derniers jours de "pont entre les deux pays" par le porte-parole de la présidence, Ibrahim Kalin.

Emmanuel Macron a affirmé qu'il aborderait la question des journalistes emprisonnés et des droits de l'homme en Turquie, à un moment où Ankara est vivement critiqué par ses alliés occidentaux du fait de l'étendue des purges entreprises après le putsch manqué du 15 juillet 2016.

https://www.lorientlejour.com/article/1092687/la-cooperation-entre-paris-et-ankara-vitale-pour-la-paix-affirme-erdogan.html
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 637
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 8 Jan - 7:34

La population de la Turquie au 1er janvier 2018 est de 82 835 090 (82,9 millions d'habitants). Elle était de 79 814 871 (79,9 millions d'habitants) le 1er janvier 2017. Soit une augmentation de 3 020 219 (3 millions d'habitants) sur un an.

C'est un grand boom démographique. Merci les Irakiens, Soudanais, Afghans, Ukrainiens, Pakistanais, Somaliens, Egyptiens, Iraniens et les Syriens qui ont obtenu la résidence ou la nationalité.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien


Dernière édition par Kursad2 le Mer 10 Jan - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 637
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 10 Jan - 5:54

Kursad2 a écrit:
La population de la Turquie au 1er janvier 2018 est de 82 835 090 (82,9 millions d'habitants). Elle était de 79 814 871 (79,9 millions d'habitants) le 1er janvier 2017. Soit une augmentation de 3 020 219 (3 millions d'habitants) sur un an.

C'est un grand boom démographique. Merci les Irakiens, Soudanais, Somaliens, Egyptiens, Iraniens et les Syriens qui ont obtenu la résidence ou la nationalité.

Erdogan veut officiellement que les couples turcs aient au minimum 3 enfants. Avec l'arrivée des réfugiés irako-syriens et leur intégration dans la société turque, le boom démographique est spectaculaire.

La Turquie peut nourrir plus de 150-200 millions d'habitants.

Certains Turcs se plaignent des irako-Syriens dans les rues d'Istanbul, mais il y a toujours eu une immigration des Mésopotamiens vers Istanbul (anciennement Constantinople), même lorsque cette ville fut la capitale des empires Romains et Ottomans. A l'époque de l'empereur romain Justinianus (Justinien), il y avait des quartiers entiers à Constantinople ou vivaient en paix des personnes venant surtout d'Egypte et de Syrie. Ils s'occupaient souvent du commerce de la ville. Aujourd'hui, le problème est plus compliqué, ils ont le statut de réfugiés et non pas le droit de travailler à leur guise, mais les choses changent, l'augmentation de la population en Turquie démontre qu'ils obtiennent petit à petit des permis de résidence et donc de travail.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 637
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 11 Jan - 5:18

La dette publique de la Turquie tombe de 32.9% du PIB à 25.6% du PIB notamment grâce à une forte croissance et une dépense modérée et contrôlée.

La Turquie à eu un déficit public de 6.8 milliards $ pour 2017.

Par contre pour le commerce, le déficit commercial est de 77 milliards rien que pour 2017.

Exportations (156.5 milliards $)

1- Allemagne: 15.1 milliards $
2- Royaume-Uni: 9.6 milliards $
3- Irak: 9.1 milliards $

Importations (234.2 milliards $):

1- Chine: 23.4 milliards $
2- Allemagne: 21.3 milliards $
3- Russie: 19.6 milliards $

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
 Sujets similaires
-
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: