Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Mar 10 Avr 2018 - 17:41

Citation :
Le rentrée atmosphérique de la station spatiale chinoise Tiangong-1 est « mystérieuse » pour le CNES

Posté dans Asie-Pacifique, Espace par Laurent Lagneau Le 10-04-2018





Mise sur orbite en septembre 2011, la station spatiale chinoise Tiangong-1 a commencé à perdre de l’altitude depuis mars 2016, sans que l’on sache vraiment si cette descente vers la Terre était contrôlée ou non par le China Manned Space Engineering Office [CMSEO – l’agence chargée des vols spatiaux, qui dépend du département des armements de l’Armée populaire de libération, ndlr].

En tout cas, certains médias avancèrent cette hypothèse. Laquelle fut confirmée à demi-mots par Wu Ping, la directrice adjointe du CMSEO, lors d’une conférence de presse donnée en septembre 2017.

Un autre élément semblant confirmer cette perte de contrôle est la note officielle adressée par la Chine aux Nations unies, en décembre dernier. Dans ce document, il était précisé que la rentrée atmosphérique de la station Tiangong-1 était prévue entre le 10 février et le 21 mars 2018. Finalement, l’engin s’est désintégré le 2 avril, au-dessus du Pacifique. Ce qui n’aurait pas été le cas si le CEMSEO avait gardé la main.

Alors que la presse spéculait sur son point de chute (alors qu’entre -42 degrés de latitude sud et +42 degrés de latitude nord, il y a de la marge), la station chinoise s’est précisément désintégrée à environ 780 km à l’est de de l’archipel des Samoa… Donc pas si loin du « point Nemo », c’est à dire la » Zone Océanique Inhabitée du Pacifique Sud », laquelle est la plus éloignée de toute terre émergée (position : 48°52 Sud et 123°23 Ouest). Ce « pôle d’inaccessibilité » est donc utilisé comme « décharge » des engins spatiaux en fin de vie, comme la station MIR en 1999.

D’où l’étonnement de Jean-Yves Le Gall, le président du Centre national d’études spatiales (CNES), lequel a évidemment suivi avec intérêt la trajectoire de la station chinoise.

« Le CNES cherche en effet à assurer la sécurité des satellites qui lui sont confiés – et pour cela il doit connaître la position précise des autres satellites et des débris. L’approche des militaires est liée à leur besoin de connaître la position des satellites adverses. Nos relations avec les armées nous permettent de bénéficier des données des radars de l’armée de l’air et de la DGA [Direction générale de l’armement, ndlr], en particulier du radar de surveillance GRAVES qui offre à la France un certain niveau d’autonomie dans la connaissance de la situation spatiale », a commencé par expliquer M. Le Gall, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le 4 avril.

« Le CNES s’est organisé pour avoir une capacité d’analyse permanente. Nous avons un centre d’orbitographie opérationnel (COO) à Toulouse. Nous avons le système d’analyse Caesar qui, sur la base des alertes détectées par les systèmes étrangers, notamment américains, ou par le radar GRAVES, assiste les opérateurs pour calculer et décider les manœuvres qui permettront d’atténuer le risque de collision. Nous travaillons main dans la main avec les militaires pour avoir une vision synthétique des trajectoires des objets, afin d’éviter les collisions de satellites civils et de savoir ce qui se passe », a continué M. Le Gall. Et c’est donc « dans ce cadre que nous avons suivi la manœuvre de Tiangong-1 », a-t-il ajouté.

Or, justement, la trajectoire de la station spatiale chinoise est « mystérieuse » pour le président du CNES.

« Les Chinois nous affirmaient, depuis quatre ans, qu’ils avaient perdu le contrôle de la station. Pour leur rentrée dans l’atmosphère, tous les objets sous contrôle sont orientés vers le point dit ‘Nemo’ dans le Pacifique Sud […]. Et aujourd’hui, on nous explique que cette station chinoise, théoriquement hors de contrôle, est tombée, comme par hasard au point Nemo », s’est étonné M. Le Gall devant les députés.

Or, selon lui, il y avait environ 1 chance sur 100 pour qu’un tel scénario se produise. « Nous avons lancé des investigations et nous saurons peut-être un jour de quoi il retourne. Mais je doute que seul le hasard ait contribué à cette chute appropriée! », a continué le président du CNES. « Cela donne une idée de l’importance de la surveillance de l’espace et de l’intérêt stratégique qu’elle revêt pour un pays comme la France », a-t-il conclu.

http://www.opex360.com/2018/04/10/rentree-atmospherique-de-station-spatiale-chinoise-tiangong-1-mysterieuse-cnes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Mar 10 Avr 2018 - 23:39

Citation :
Vers une base militaire chinoise dans le Pacifique Sud?

Posté dans Asie-Pacifique par Laurent Lagneau Le 10-04-2018




En mai 2016, Pékin a obtenu un petit succès diplomatique dans son différend territorial concernant la mer de Chine méridionale, avec le soutien du Vanuatu, État situé dans la mer de Corail, à environ 600 km de la Nouvelle-Calédonie et 3.600 km de l’Australie. Cette position géographique en fait un pays stratégique aux yeux des autorités chinoises. D’où, d’ailleurs, l’aide que ces dernières lui apportent régulièrement, notamment en matière de développement.

Ainsi, Pékin investit des centaines de millions de dollars dans cet archipel de 270.000 habitants environ, dans le cadre d’une politique plus vaste concernant les pays du Pacifique. Selon le Lowy Institute, basé en Australie, la Chine leur a apporté 1,44 milliards d’euros d’aide entre 2006 et 2016.

La semaine passée, encore, Pékin a pris l’engagement de construire une nouvelle résidence pour le Premier ministre vanuatais, Charlot Salwai. Il y a deux ans, l’ambassadeur chinois y avait inauguré un palais des congrès flambant neuf, cadeau de son gouvernement.

De tels investissements pour un pays aussi modeste seraient-ils désintéressés? Une telle hypothèse paraît peu vraisemblable. En tout cas, elle l’est pour le Sydney Morning Herald. Le 9 avril, et s’appuyant sur plusieurs sources, le quotidien australien a affirmé que la Chine et le Vanuatu venaient d’entamer des négociations en vue de la construction d’une base militaire chinoise dans l’archipel. De quoi « bouleverser l’équilibre géostratégique » dans la région, a-t-il estimé. Et d’augment le risque d’une confrontation entre la Chine et les États-Unis.

Seulement, Ralph Regenvanu, le ministre des Affaires étrangères du Vanuatu, a démenti cette information. « Personne au Vanuatu n’a jamais parlé d’une base militaire chinoise », a-t-il dit, à l’antenne de la radio ABC. « Nous sommes un pays non-aligné. Nous ne sommes pas intéressés par une militarisation. Nous ne sommes pas intéressés par une base militaire sur notre sol », a-t-il insisté.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a lui aussi opposé un démenti formel. « C’est une fausse information », a-t-il accusé.

Cependant, d’après le Sydney Morning Herald, il ne serait pas question, du moins dans un premier temps, d’installer une base militaire chinoise au Vanuatu au sens strict du terme mais d’accorder à Pékin quelques facilités, comme autoriser les navires de le composante navale de l’Armée populaire de libération (APL) d’y faire des escales pour s’y ravitailler. Le reste viendrait par la suite.

« L’ambition militaire de Pékin au Vanuatu serait probablement réalisée progressivement, en commençant éventuellement par un accord d’accès qui permettrait aux navires de la marine chinoise d’accoster régulièrement et d’être entretenus, ravitaillés et réapprovisionnés », a en effet expliqué le quotidien australien.

Cela étant, la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, qui a d’ailleurs accompagné le prince de Galles au Vanuatu, la semaine passée, a dit ne « pas être au courant d’une proposition militaire faite par la Chine » à l’archipel. En outre, elle s’est dit « confiante » [sur le point] que l’Australie est le partenaire stratégique de choix de Vanuatu. »

Plusieurs raisons pourraient justifier l’intérêt de la Chine pour le Pacifique Sud. L’exploitation des fonds marins en est une (et l’on sait que, par exemple, ceux de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie seraient riches en ressources minérales et autres terres rares). Un deuxième serait la présence militaire américaine dans la région.

Directeur du National Security College de l’Australian National University, le professeur Rory Medcalf, a cité la proximité – relative – de l’île de Guam, où sont basées des forces américaines, et donc la possibilité de la prendre à revers. La « Chine ne constitue actuellement pas une menace militaire directe pour l’Australie », a-t-il écrit. Cependant, « les planificateurs de la défense [australienne] doivent tenir compte des pires scénarios. Et la Chine est une source de risque – une menace potentielle si elle le souhaite et si la dynamique stratégique régionale continue de se détériorer », a-t-il ajouté.

http://www.opex360.com/2018/04/10/vers-base-militaire-chinoise-pacifique-sud/
Revenir en haut Aller en bas
Henri K.
Aspirant
Aspirant


messages : 593
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Mer 11 Avr 2018 - 16:48

Lancement d'une nouvelle constellation NOSS-like YG-31



Citation :
4 ans après la mise en orbite de la dernière des 5 constellations NOSS-like chinois, conçues pour suivre le mouvement des navires de surface, la Chine a lancé de nouveau, hier midi, trois satellites de premier groupe de la nouvelle constellation YG-31 destinée à remplacer les anciens.

http://www.eastpendulum.com/lancement-dune-nouvelle-constellation-noss-like-yg-31

Henri K.

_________________
Actualités militaires de la Chine :
* Site de East Pendulum
* Page Facebook
* Chaîne Youtube
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Jeu 12 Avr 2018 - 19:42

Citation :
La Chine va mener des exercices navals en face de Taïwan


Pékin, 12 avr 2018 (AFP) -


La Chine a annoncé jeudi que des exercices militaires seraient menés la semaine prochaine non loin de Taïwan, une action qui pourrait accentuer les tensions avec cette île de facto autonome mais considérée par Pékin comme relevant de sa souveraineté.

"Des manoeuvres militaires à tir réel auront lieu (...) dans le détroit de Taïwan le (mercredi) 18 avril 2018 entre 08H00 et minuit", a indiqué l'Administration océanique du Fujian (est), la province située en face de Taïwan.

La Chine continentale et Taïwan sont dirigés par des régimes rivaux depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949. L'île se gère de façon autonome mais n'a jamais déclaré son indépendance.

Pékin la considère toujours comme partie intégrante de la Chine et n'a pas exclu de la reprendre par la force en cas de déclaration d'indépendance. Le président Xi Jinping a répété en mars que son pays n'accepterait "jamais" le retrait d'un seul pouce de son territoire.

Les autorités n'ont pas précisé l'ampleur des moyens qui seront déployés lors des exercices militaires. Le détroit de Taïwan sépare la Chine continentale et l'île sur environ 170 km.

La Chine a renforcé ses patrouilles aériennes et navales depuis l'arrivée au pouvoir à Taïwan de la présidente Tsai Ing-wen, dont le parti est connu pour ses positions traditionnellement en faveur de l'indépendance.

L'annonce de jeudi intervient au moment où un porte-avions américain est ostensiblement présent en mer de Chine méridionale au large des Philippines. Pékin et Washington rivalisent d'influence dans la région.

La Chine est également vent debout contre une récente loi américaine encourageant les visites mutuelles entre responsables des Etats-Unis et de Taïwan. Or, la Chine n'autorise aucun contact entre les autorités taïwanaises et des pays étrangers.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/16083-2018-04-12-11-29-05
Revenir en haut Aller en bas
Henri K.
Aspirant
Aspirant


messages : 593
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Dim 15 Avr 2018 - 15:19

La Chine organise le plus grand défilé naval de son histoire



Citation :
Le 12 Avril 2018, la marine chinoise a organisé le plus grand défilé naval de son histoire en mer de Chine méridionale et en présence du président chinois XI Jin Ping. 48 navires de guerre, 76 avions et 10 000 soldats ont participé à cette manœuvre qui a pour l'objectif de "montrer le nouveau visage de la marine".

http://www.eastpendulum.com/la-chine-organise-le-plus-grand-defile-naval-de-son-histoire

Henri K.

_________________
Actualités militaires de la Chine :
* Site de East Pendulum
* Page Facebook
* Chaîne Youtube
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 23192
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Dim 15 Avr 2018 - 22:19

Citation :
Chinese MoD releases imagery showing group of newest Y-9 transport aircraft

by Colton Jones - 15, April, 2018




Chinese Ministry of Defence (MoD) or, more precisely, the Ministry of National Defense People’s Republic of China released imagery showing the big group of the newest transport aircraft, called the Y-9, being used during a flight training exercise on April 10, 2018.

According to the press department of the Chinese MoD, a group of newest Y-9 transport aircraft attached to an aviation division of the air force under the PLA Western Theater Command taxi take part in a flight training exercise on April 10, 2018.

The Y-9 is one of the most modern transport aircraft on the service of the People’s Liberation Army Air Force. It is a medium-sized, medium-range transport aircraft produced by Shaanxi Aircraft Company and developed on the Soviet Antonov An-12 bases.

The Y-9 is powered by four Wojiang FWJ-6C turboprop engines, and equipped with 6-bladed JL-4 composite propellers. The tail ramp is capable of handling vehicle cargo. The aircraft is capable of transporting 25 tons of cargo, or configured with 106 troop seats in the troop transport role, or 72 stretchers for the medical evacuation role, or up to 132 armed paratroopers in the para-drop role. The dimension of the cargo bay is 16.2m X 3.2m X 2.35m (length X width X height).





http://defence-blog.com/news/chinese-mod-releases-imagery-showing-group-newest-y-9-transport-aircraft.html
Revenir en haut Aller en bas
Henri K.
Aspirant
Aspirant


messages : 593
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Mer 18 Avr 2018 - 7:30

L'armée de l'air chinoise déclare le J-10C combat-ready



Citation :
Le nouveau chasseur mono-réacteur chinois J-10C commence à être engagé sur des missions de combat opérationnelle, selon un communiqué de l'armée de l'air chinoise paru ce lundi. L'avion développé par l'Institut 611 Chengdu a démarré ses essais en vol en 2013 et est entré en service actif en 2016.

http://www.eastpendulum.com/larmee-de-lair-chinoise-declare-le-j-10c-combat-ready

Henri K.

_________________
Actualités militaires de la Chine :
* Site de East Pendulum
* Page Facebook
* Chaîne Youtube
Revenir en haut Aller en bas
Henri K.
Aspirant
Aspirant


messages : 593
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   Ven 20 Avr 2018 - 6:11

Brouilleur, bombardier, drone... Ces appareils chinois qui tournent autour du Taiwan



Citation :
L'armée de l'air et la marine chinoise ont envoyé cette semaine des appareils survoler la première chaîne d'îles et tourner autour de l'île de Taiwan deux jours d'affilés. Les hélicoptères de l'armée de terre chinoise ont eux-aussi mené un exercice de tirs contre des cibles à la mer le 18 Avril. Tour d'horizon.

http://www.eastpendulum.com/brouilleur-bombardier-drone-ces-appareils-chinois-qui-tournent-autour-du-taiwan

Henri K.

_________________
Actualités militaires de la Chine :
* Site de East Pendulum
* Page Facebook
* Chaîne Youtube
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Chinoise / People's Liberation Army (PLA)
Revenir en haut 
Page 25 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
 Sujets similaires
-
» Marine chinoise - Chinese navy
» The Vocal People 2010
» Boulettes de boeuf à la chinoise
» Fondue chinoise
» Médecine chinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: