Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1833
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Économie marocaine   Lun 12 Sep 2016 - 11:41

Citation :

Le groupe chinois Haite sur le site du futur complexe industriel et résidentiel près de Tanger



French.xinhuanet.com   2016-09-11 09:41:24  
RABAT, 10 septembre (Xinhua) -- Une délégation de la société aéronautique chinoise Haite se trouve au Maroc pour les premières étapes logistiques du futur complexe industriel et résidentiel de Tanger (nord), a-t-on appris samedi auprès de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

Le dossier a rempli toutes les conditions juridiques et administratives, précise-t-on. Cette visite s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d'accord signé entre le Maroc et Haite le 12 mai dernier à Beijing, rappelle un communiqué du Conseil de la région.

Selon le ministre marocain de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, ce projet de 10 milliards de dollars s'étendra sur une superficie oscillant entre 1.000 et 2.000 hectares. Il pourra accueillir, outre de nombreuses entreprises, quelque 300.000 résidents.

La délégation chinoise a tenu vendredi plusieurs réunions techniques avec les acteurs concernés par le projet et visité les sites industriels de Tanger, notamment le complexe portuaire de Tanger Med et la zone d'Aïn Dalia, qui abritera le chantier de la cité industrielle.

Selon le communiqué du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, les parties concernées par ce projet d'envergure ont réitéré leur engagement à respecter les délais de réalisation prévus.

La délégation chinoise a salué les efforts déployés par les parties concernées par le projet. Celui-ci constitue un jalon important pour conforter davantage les relations économiques bilatérales, ainsi qu'un stimulateur d'investissement et de croissance économique pour le Maroc, d'autant plus que ce chantier s'érige en un nouveau modèle qui assure l'équilibre entre les dimensions économiques et sociales.

http://french.xinhuanet.com/2016-09/11/c_135679015.htm
En attendant des détails du département de MHE, je ne fais pas trop confiance à El omari surtout à l'approche des élections.

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 815
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 12 Sep 2016 - 18:35

Le secteur informel accapare 95% du marché des épices au Maroc

Citation :
Les Marocains consomment à peu près 30.000 tonnes d'épices par an, selon les estimations de l'Association des opérateurs des épices. Ce marché, dominé essentiellement par l'informel, réalise 2 MMDH chaque année. Eclairage.


Deux milliards de DH de chiffre d'affaires et 30.000 tonnes, dont 95% commercialisées chaque année par le secteur informel. Ce sont les chiffres clés du secteur des épices au Maroc, révélés par Driss Terrab, président de l'Association des opérateurs des épices relevant de la Fédération des industries de la conserve des produits agricoles du Maroc (Ficopam).

Notre interlocuteur nous informe également que "si les autres pays se contentent de consommer 3 ou 4 variantes d'épice, les familles marocaines en consomment plus de 30. Il est à noter que les épices les plus consommées au Maroc sont quatre, à savoir le piment rouge, le poivre, le cumin et le gingembre."

"Mis à part le piment et la coriandre, produits localement, toutes les épices sont importées. 5% seulement des épices consommées au niveau national sont produites ou importées par quelques opérateurs, tandis que le reste est accaparé par l’informel", ajoute-t-il.

Driss Terrab pointe du doigt l'anarchie du secteur et les pratiques de dumping qui font que beaucoup d'unités de production baissent leur rideau. Exemple: "Des opérateurs espagnols avaient lancé 9 unités de production de piment depuis les années quarante, mais n'ont pas pu tenir le coup face à la concurrence déloyale de l'informel".

Quid de la qualité? Le président de l'Association des opérateurs des épices fait savoir que l'origine des épices importées par le secteur informel est inconnue. Concernant celles produites localement, à l'instar du piment rouge, les producteurs de l'informel ne respectent pas certaines conditions d'hygiène et de qualité, dont la spécification physique et chimique (niveau d'huile) durant le processus de production.

"Ils utilisent par exemple des machines de broyage destinéés à broyer les fourrages industriels. Ils ajoutent plus qu'il n'en faut d'huile (limitée à 8% selon les normes) ou du blé avec un colorant rouge", accuse-t-il.

Ces pratiques dangereuses pour la santé du consommateur n’épargnent pas les autres épices comme le poivre ou le safran pur. "Les restes du safran importé d'Iran sont commercialisés comme étant du safran produit localement", assène-t-il.

Selon Almajalla24, le 22 août dernier, trois individus à Béni Mellal ont été condamnés à des peines allant de 3 à 5 ans de prison pour avoir produit et commercialisé du piment rouge ayant subi une fraude alimentaire.

http://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ECONOMIE/166959-Le-secteur-informel-accapare-95-du-marche-des-epices-au-Maroc.html
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5385
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 12 Sep 2016 - 19:49

le probleme est l'approvisionnement enfait les hanouts doivent etre en mesure de justifier la source de leurs épices avec facture c est comme la viande si y a pas le tampon on saisit

avec tout le potentiel et la qualité qu on a au Maroc coté épice on n'arrive pas a devenir fournisseur de l'europe quand on voit que petite boite de poivre de mauvaise qualité avec 50g dedant est vendu 3 4€ ou 5€ c est rentable il suffit d'un bon paquaging et la notoriété du Maroc jouera le reste mais on ne trouve pas d'epices marocain dans les grandes surfaces en france du moins

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 12 Sep 2016 - 22:38

mourad27 a écrit:
le probleme est l'approvisionnement enfait   les hanouts doivent etre en mesure de justifier la source de leurs épices  avec facture c est comme la viande si y a pas le tampon on saisit

avec tout le potentiel et la qualité qu on a au Maroc coté épice on n'arrive pas a devenir fournisseur de l'europe  quand on voit que petite boite de poivre de mauvaise qualité  avec 50g dedant  est vendu 3 4€  ou 5€  c est rentable il suffit d'un bon paquaging  et la notoriété du Maroc jouera le reste mais on ne trouve pas d'epices marocain dans les grandes surfaces en france du moins

Sur la viande on met directement le cachet du contrôleur, ce n'est pas le cas pour les épices. Tu trouveras toujours chez les revendeurs une facture ou deux pour la présenter en cas de contrôle, mais tu ne sauras jamais si la marchandise en vrac est la même qui est sur la facture. Avec une facture de 50kg de poivre, par exemple, le commerçant vendra 500 kg de poivre. Mais dans le magasin tu ne trouvera que 40kg qu'il ramène à chaque fois quand il en a plus. C'est un peu compliqué. J'espère que tu as compris l'astuce..

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1795
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 13 Sep 2016 - 16:30

just style a écrit:

US to review some Morocco FTA rules of origin



The United States is looking at possible modifications to the rules of origin under the United States-Morocco Free Trade Agreement – and is seeking input on the proposals.

The investigation by the US International Trade Commission (USITC) – 'Probable Economic Effect of Certain Modifications to the US-Morocco FTA Rules of Origin' – was requested by the US Trade Representative (USTR) last month.

The possible changes have been prompted by concerns that US and Moroccan producers are unable to produce certain fabrics, in commercial quantities, in a timely manner.

Products affected by the proposed modifications include:

Dresses, skirts, blouses, and tops classified in HTSUS Chapter 62, of 100% viscose rayon woven fabric classified in HTSUS 5408.24
   
Women's or girls' cotton corduroy skirts and divided skirts classified in HTSUS 6204.52, of cotton corduroy fabrics classified in HTSUS 5801.22

Women's or girls' manmade fibre blouses, shirts, and shirt-blouses classified in HTSUS 6206.40, of cotton corduroy fabrics classified in HTSUS 5801.22
   
Women's pants classified in HTSUS 6204, of synthetic bi-stretch fabric of 45-52% by weight of polyester, 45-52% by weight of rayon, and 1-7% by weight of spandex, classified in HTSUS 5515.11
   
Women's pants classified in HTSUS 6204, of woven fabric of 60-68% by weight of polyester, 29-37% by weight of rayon, and 1-7% by weight of spandex, classified in HTSUS 5515.11
   
Women's pants classified in HTSUS 6204, of woven herringbone fabric of 31-37% by weight of viscose rayon, 17-23% by weight of polyester, 17-23% by weight of cotton, 13-19% by weight of wool, 5-11% by weight of nylon, and 1-6% by weight of spandex, classified in HTSUS 5408.33

The USITC expects to submit its findings to the USTR by 24 January 2017.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 667
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 15 Sep 2016 - 10:53

Citation :

Reportage : Tanger, symbole de l’avance prise par le Maroc sur la Tunisie



Par Samy Ghorbal - envoyé spécial



Chantiers titanesques, infrastructures modernes, attractivité économique… Pour les Tunisiens, le Maroc – à l’exemple de la ville du détroit de Gibraltar – est de prime abord un modèle de réussite.

Sagement alignées à l’extérieur de l’atelier de maintenance de l’ONCF, la compagnie marocaine des chemins de fer, une dizaine de motrices d’un éclatant gris métallisé baignent dans le soleil de la gare de Tanger. Elles équiperont la future LGV (ligne à grande vitesse) qui reliera la ville à Kenitra, 200 km plus au sud, premier tronçon d’un réseau TGV long de 1 500 km, une première en terre africaine.

Une ville pauvre modernisée

La mise en service est prévue en 2018. Cet investissement de 3 milliards d’euros flatte légitimement l’orgueil de tout habitant du royaume. Il symbolise aussi un formidable bond en avant en matière d’infrastructures et de technologie, et il donne de la substance au récit de « l’émergence du Maroc ». La région de Tanger, épicentre de ce Nord frondeur et rebelle, longtemps délaissé par la monarchie hassanienne, vit une transformation impressionnante depuis l’avènement de Mohammed VI.

Une zone franche, qui a entraîné la création de 70 000 emplois, un port en eau profonde sur la Méditerranée (Tanger Med), l’autoroute, l’aéroport et, bientôt, la LGV ont contribué à faire de la ville du détroit de Gibraltar un véritable hub industriel entre l’Europe et l’Afrique.

Sur le front de mer, la Corniche, hérissée de buildings et de malls, a maintenant des faux airs de Dubaï et témoigne de l’incroyable boom de l’immobilier que l’on observe un peu partout dans les grandes métropoles que sont Casablanca, Rabat, Marrakech ou Tanger. Je ne reconnais plus cette ville que j’avais arpentée il y a douze ans, au lendemain des terribles attentats de la gare d’Atocha, à Madrid (191 morts), à la recherche des familles des terroristes.

Jamel Zougam, le principal accusé, ainsi que ses complices présumés étaient en effet tous originaires du bidonville tangérois de Beni Makada. C’était une époque où l’on parlait encore du « miracle économique tunisien » et où l’on spéculait volontiers sur l’avenir de la monarchie « féodale », en s’interrogeant à voix haute sur la capacité du nouveau roi à tenir un royaume aux fondations minées par la pauvreté et l’islamisme radical.

Aujourd’hui, cinq ans après la révolution qui a déboulonné Zine el-Abidine Ben Ali, les rôles se sont inversés. Des images me viennent à l’esprit, celles des ordures et des déchets qui jonchent les rues de Tunis ou de Sfax, de la saleté omniprésente, des étals et constructions anarchiques qui défigurent ces villes et leurs abords. Elles contrastent cruellement avec ce que je vois de Tanger.

Les trottoirs sont propres, les espaces verts bien entretenus par des armées de cantonniers en uniforme. Évidemment, le roi est en villégiature dans la région, ceci expliquant peut-être cela. Et je sais qu’il faut nuancer : Tanger est à la fois une vitrine et un miroir déformant de la modernité marocaine, et sa prospérité a aussi des causes inavouables (nul besoin de faire un dessin : nous sommes dans le Rif). Mais, malgré tout, quelle différence !



Fin novembre, la Tunisie accueillera la Conférence internationale sur les investissements dans l’espoir de mobiliser des fonds pour toucher les dividendes de la démocratie et faire repartir son économie, en plein marasme. Le Maroc, lui, n’attend pas. Il est devenu une destination industrielle phare pour les géants de l’automobile (Renault-Nissan, Peugeot), de l’aéronautique ou de l’énergie.

Une avance indéniable sur la Tunisie

Le match séculaire qui opposait les deux nations maghrébines, positionnées sur les mêmes créneaux et disposant des mêmes avantages comparatifs, semble avoir tourné – définitivement ? – à l’avantage de la monarchie chérifienne.

Et que dire du tourisme, secteur en voie de disparition du côté tunisien après les terribles attentats du Bardo et de Sousse ? « C’est fini, nous ne les rattraperons plus », m’affirmait, désabusé, un chef d’entreprise tunisien ayant un pied dans chacun des deux pays. Pourtant, le coût du travail est presque deux fois plus élevé au Maroc qu’en Tunisie, avec un smic aux alentours de 220 euros et des ouvriers spécialisés qui peuvent gagner jusqu’à 50 % de plus en raison de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

La qualité des infrastructures, des relations sociales plus pacifiées et la stabilité politique expliquent cet attrait qui ne se dément pas. Inversement, les grandes entreprises marocaines, à l’instar de la banque Attijari ou de la RAM, sont parties, depuis plus d’une décennie, à la conquête des marchés africains quand leurs consœurs tunisiennes préféraient le confort douillet de leur marché domestique.

Pourtant, la réussite marocaine, dont les signes sont visibles à l’œil nu, ne se reflète pas dans les chiffres. La machine connaît des ratés, et la croissance ne tourne pas à plein régime. De 4,7 % en 2015, elle retombera à 1,5 % à la fin de cette année, soit à peine de quoi compenser l’accroissement naturel de la population. Le rythme de l’activité demeure extrêmement volatil et fortement tributaire… de la production agricole !

La célèbre formule attribuée à Lyautey – « Gouverner, c’est pleuvoir » –, vieille de près d’un siècle, n’a pas pris une ride. Si le dirham se maintient, contrairement au dinar tunisien, qui a dévissé depuis la révolution en perdant presque 30 % de sa valeur, les fondamentaux macroéconomiques marocains indiquent des fragilités réelles. La dette publique du royaume est nettement supérieure à celle de la Tunisie.

Certes, les deux situations ne sont pas comparables : l’endettement de la Tunisie a augmenté de presque 50 % depuis 2010 et a servi à soutenir la consommation (de produits importés) et à financer l’expansion de la masse salariale de la fonction publique. Cette folie dépensière aura été strictement improductive sur le plan économique.

Le Maroc, au contraire, a fait dans le durable. D’après la Banque mondiale, le pays serait dans le trio de tête des nations en ce qui concerne le niveau d’investissement rapporté au PIB (28 %, soit juste après la Corée du Sud et la Chine). Mais cette belle performance est en soi problématique, car les effets escomptés n’ont pas été au rendez-vous. Cet effort d’investissement colossal n’aurait généré qu’un petit 3,2 % de croissance annuelle moyenne sur la période 2000-2014, selon le Haut-Commissariat au plan.

« La dette s’est accrue onze fois plus rapidement que l’activité économique qu’elle est censée générer », conclut le mensuel Économie & Entreprises dans sa livraison de juillet. Désespérant !

Comme la Tunisie, le Maroc fait face de surcroît à des défis socio-économiques redoutables. Certains sont bien connus, comme le chômage, la question des diplômés-chômeurs (c’est ici que l’expression a été forgée par les « sit-inners » qui manifestaient chaque vendredi devant le Parlement, à Rabat) et l’inclusion des femmes dans le marché du travail. La remise à niveau du système d’enseignement public, qui est à l’agonie, est aussi urgente dans les deux pays.

Mais le sujet le plus préoccupant, à long terme, n’est pas forcément celui dont on parle le plus : l’équilibre des caisses de retraites, bouleversé par la transition démographique, qui suppose tout à la fois un allongement de la durée des cotisations et de l’âge du départ, et une baisse du « taux de remplacement » (en Tunisie, il représente 90 % du dernier salaire perçu, c’est l’un des mécanismes de couverture les plus généreux du monde).

La République tunisienne et le royaume chérifien, aux destins à la fois si différents et si proches, vont devoir l’une et l’autre réinventer leur modèle et négocier des caps périlleux d’ici à 2020. Le chemin de l’émergence est encore long.

http://www.jeuneafrique.com/mag/354113/economie/reportage-tanger-symbole-de-lavance-prise-maroc-tunisie/
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5385
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 15 Sep 2016 - 11:30

on m'a dit a une époque que les tunisiens avait des homme au Maroc leur boulot est de detourner les investisseurs en leur proposant plus d'avantages

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1892
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 17 Sep 2016 - 13:29

Citation :
Seattle accueille le 3ème forum États-unis/Maroc en partenariat avec Boeing
La troisième édition du Forum Etats-Unis/Maroc pour le commerce et l'Investissement, lancé en 2014 dans le cadre du Dialogue Stratégique entre les deux pays, aura lieu à Seattle.

Le Maroc se prépare pour le 3ème Forum Etats-Unis/Maroc pour le commerce et l’investissement, qui aura lieu à Seattle le 3 octobre 2016. Mené par l’ambassade du Maroc en partenariat avec Boeing, le rendez-vous sera l’occasion pour promouvoir les opportunités d’investissements et de partenariats qu’offre le Maroc, notamment dans les secteurs aéronautique et aérospatial.

Le forum se déroulera en deux sessions, une plénière dédiée au "Doing Business in Morocco" et une autre session thématique sur "Aerospace Growth opportunities in Morocco". En marge du forum, Boeing, partenaire américain important du Maroc, organisera une visite de terrain en faveur des participants marocains.

L'événement regroupera plus de 60 compagnies américaines entreprises de l’industrie aéronautique. La première édition s’est tenue à Dallas, Etat du Texas, alors que la deuxième édition a eu lieu à Atlanta, dans l’Etat de Géorgie.

http://www.aeronautique.ma/Seattle-accueille-le-3eme-forum-Etats-unis-Maroc-en-partenariat-avec-Boeing_a4297.html
Revenir en haut Aller en bas
badr le patriotique
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 466
Inscrit le : 29/11/2013
Localisation : casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 17 Sep 2016 - 22:27

telquel a écrit:
L’OCP pourrait ouvrir une partie de son capital à des investisseurs étrangers. Seule ligne rouge: le Maroc restera toujours l’actionnaire majoritaire.

C’est une première. L’Office chérifien des phosphates (OCP), détenu à 95% par l’État marocain, pourrait ouvrir une partie de son capital à des entreprises étrangères, rapporte lundi 14 septembre l’agence Bloomberg.

L’OCP est « prêt à prendre en considération toutes les possibilités et un partage des (parts du capital, ndlr) n’est pas tabou », affirme Bloomberg, citant le PDG Mostafa Terrab.

Selon l’agence, qui cite cette fois-ci deux sources en off, l’OCP « étudie l’introduction d’investisseurs, à l’image de fond souverain,  comme prélude à une offre publique qui sera formulée dans deux ou trois ans ».

Contacté par telquel.ma, une source au sein de l’OCP confirme les déclarations de Mostafa Terrab, mais nuance : « Le PDG a déclaré que ce n’est pas tabou, mais cela ne veut pas dire pour autant que c’est un sujet à l’étude en ce moment même ». L’OCP est « une société anonyme dans sa forme juridique, ce serait donc une décision tout à fait normale », poursuit notre source.

Si le timing de cette ouverture de capital n’est pas connu, une condition est déjà tracée: « si ouverture il y’a, l’État gardera la majorité et le contrôle », assure notre source.
http://telquel.ma/2015/09/14/locp-souvrir-capitaux-etrangers_1462894

j'espère que c est seulement du blabla et que le Roi les laissera pas car on risque de perdre le monopole après

_________________
                                ALLAH

AL WATAN                                                AL MALIK
Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 933
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 17 Sep 2016 - 23:18

Infomédiaire Maroc - Une information citant l’agence Bloomberg a circulé ce soir sur le web, annonçant que le Groupe OCP, leader mondial des phosphates et dérivés, songerait de plus en plus à céder une part minoritaire de son capital à des investisseurs étrangers.

Contacté par Infomédiaire Maroc, une source au sein du géant marocain indique qu’il s'agit d'une information ancienne parue en septembre 2015 suite à des déclarations du PDG Mostafa Terrab faites à Bloomberg.

‘‘Rien de nouveau à ce sujet pour OCP n'est à signaler’’, affirme notre source.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1892
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 19 Sep 2016 - 16:05

L'expansion des entreprises marocaines en afrique continue :

Citation :
Infomediaire Maroc - Saham Finances SA, le pôle assurance de Saham Group, annonce l’acquisition de 100% du capital de la Compagnie mauricienne Sun Insurance Co Ltd.

S’inscrivant dans la continuité du plan d’expansion du Groupe, cette acquisition permet à SAHAM Finances de consolider son développement en Afrique et notamment, en Afrique de l’Est à travers le Kenya, le Rwanda et Madagascar.

Le marché mauricien de l’assurance se compose de 25 compagnies d’assurances dont 14 en Non-Vie, 7 en Vie et 4 Mixtes. L’activité assurance représente un total primes de 700 MUSD et des perspectives de croissance prometteuses.

"Notre volonté est de jouer un rôle structurant sur le marché mauricien pour devenir un acteur de référence et ainsi hisser l’ore aux standards internationaux", commente le Directeur Général de Saham Finances, Raymond FARHAT.

À propos de SUN INSURANCE CO Ltd

La compagnie d’assurances SUN INSURANCE Co Ltd, a obtenu l'autorisation administrative d'exploiter les assurances Vie et Non-Vie en 1981.

Après avoir récemment cédé son portefeuille Vie, SUN INSURANCE Co Ltd offre des couvertures d'assurance contre toutes les autres catégories de risques (Incendie, Accident, Risques Divers et Transport) s'étendant des assurances de biens (automobile, habitation, commerces, industries, etc.) aux assurances de responsabilité et aux assurances de personnes (santé, assistance, accident) aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises

Rédaction Infomédiaire
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1833
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 23 Sep 2016 - 21:35

Selon l'économiste, le projet de la future zone industrielle chinoise de Tanger sera présenté au roi la semaine prochaine!!  C'est allé trop vite je trouve....
La première entreprise à s'installer sera Dongfeng Yang Tse qui produira des bus electriques dès 2017!!!
Citation :

Zone industrielle de Aïn Dalia
Les Chinois mettent les bouchées doubles

http://www.leconomiste.com/article/1002673-zone-industrielle-de-ain-dalia

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9979
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 23 Sep 2016 - 21:59

Est ce que c'est les mêmes dongfeng que ceux qui ont racheté Peugeot Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1833
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 23 Sep 2016 - 22:18

PGM a écrit:
Est ce que c'est les mêmes dongfeng que ceux qui ont racheté Peugeot Question
Non c'est  Dongfeng Yangtse (http://en.dfyzj.com/)  spécialisé dans la fabrication de bus.
Peugeot a cédé 14% de son capital à Dongfeng Motor corp (http://www.dfmc.com.cn/dfmczg/main_en.aspx)

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 23 Sep 2016 - 23:44

Citation :


Le cabinet DLA Piper s’implante au Maroc


Le cabinet international d’avocats d’affaires DLA Piper se positionne en Afrique francophone avec l’inauguration, le 20 septembre, d’un bureau à Casablanca.

L’ouverture de ce bureau au niveau du Maroc a pour objectif de couvrir l’ensemble du continent africain, ainsi qu’avec celui ouvert à Johannesburg (Afrique du Sud) en 2015. DLA Piper consolide son positionnement en Afrique après un an d’activité et s’est vu décerner récemment le prix du meilleur réseau en Afrique aux African Legal Awards 2016. «L’implantation de DLA Piper à Casablanca veut tirer profit de l’émergence de la capitale économique en tant que hub financier et de sa proximité économique et culturelle avec les pays d’Afrique francophone qui connaissent une croissance soutenue depuis plusieurs années», nous expliquent les responsables de DLA Piper.

Le cabinet présent à Casablanca a pour mission de réaliser des opérations de fusions-acquisitions transfrontalières dans le domaine de l’immobilier, des télécommunications, de la santé et des assurances.


http://aujourdhui.ma/economie/le-cabinet-dla-piper-simplante-au-maroc

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 27 Sep 2016 - 13:09

Citation :



Maroc : voici les huit prochaines autoroutes

Le Maroc a pour ambition, dans le cadre de son « Plan Routier à l’horizon 2035 », de construire 3 400 kilomètres d’autoroutes et 2 100 kilomètres de voies expresses.
C’est dans cette optique que le ministère des Transports vient de lancer les premiers appels d’offres, rapporte le magazine La Vie éco qui précise que ces chantiers se feront en partenariat avec le secteur privé. Voici les huit nouveaux axes autoroutiers qui devraient être construits :

Desserte de la ville de Nador à partir de l’autoroute Fès-Oujda (Guercif),

Desserte du futur Port Nador West Med,

Autoroute Tanger-Tétouan,

Desserte de Fès-Meknès et Tanger-Tétouan et

Autoroute Fès-Taounate,

Autoroute Rabat-Casablanca continentale d’une longueur de 57 kilomètres,

Autoroute Marrakech-Kelâat Sraghna sur 65 kilomètres,

Contournement de la ville d’Agadir sur 62 kilomètres.

Comme le rappelle le journal, il s’agira pour le cabinet d’étude choisi par le ministère « d’analyser la faisabilité de réalisation et d’exploitation de ces projets d’autoroutes » dans le cadre d’une partenariat public privé (PPP).

http://www.bladi.net/maroc-prochaines-autoroutes,46325.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9979
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 28 Sep 2016 - 9:20

Renégociation d'un nouvel accord de pêche maroc/ue.

http://www.yabiladi.com/articles/details/47337/maroc-l-ue-armateurs-espagnols-negocient.html

Il vaut prendre au mot le souverain espagnol ainsi que l'avis de la cjue pour stopper cette renegociation qui nous rapporte des clopinettes. Surtout qu'ils veulent se défaire de l'obligation de débarquer le poisson au maroc....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1164
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 28 Sep 2016 - 16:56

Citation :
Le Groupe Cosumar est en train de réaliser une campagne sucrière exceptionnelle cette année.

Le Groupe Cosumar vient de publier ses résultats semestriels. Le Groupe Cosumar réalise une campagne sucrière 2015-2016 exceptionnelle.

Au premier semestre 2016, le Groupe Cosumar enregistre des chiffres très satisfaisants malgré un contexte climatique très difficile: Le Groupe a enregistre une hausse de son chiffre d’affaires de plus de 11%, soit 3.667 millions de DH. Dans son communiqué financier, le Groupe Cosumar annonce également une forte progression de ses ventes à l’export. En effet, les ventes à l’export ont atteint 136.000 Tonnes à fin juin 2016.

Le Groupe précise que « la campagne 2015-2016 constitue une année record en termes de production des plantes sucrières ». Le Groupe pense et espère pouvoir atteindre un « taux de couverture des besoins nationaux en sucre proche de 50%. Un niveau en ligne avec les objectifs du contrat de programme 2013-2020 ». Cosumar compte fermement poursuivre « les efforts d’amélioration des performances opérationnelles et industrielles » de ses différentes unités de production. Le Groupe souhaite aussi améliorer la génétique de la betterave à sucre. De plus, le Groupe Cosumar envisage d’investir 1,80 milliard de DH afin d’augmenter sa capacité de raffinage et favoriser sa compétitivité au sein de son usine à Casablanca en 2017.

À la Bourse de Casablanca, Cosumar évolue toujours de manière positive. Aujourd’hui, l’action s’échangeait à 195 DH, une hausse de 2,59% en l’espace d’une séance.
http://www.agrimaroc.ma/cosumar-la-campagne-sucriere-2015-2016-est-exceptionnelle/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9979
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 29 Sep 2016 - 10:46

Selon MHE :

Citation :
 Mais pensez-vous réellement que ce chiffre soit atteignable ?
Ma conviction, c'est que ce montant sera largement dépassé. Pour vous donner un exemple, nous travaillons aujourd'hui sur une opération, un très gros projet d'investissement qui vaudra à elle seule 800 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel. Je vous en parlerai plus en détail dès que ce sera signé. Lorsque le chiffre d'un milliard de dollars a été prononcé, cela a donné lieu à des palpitations dans la salle. Après des vérification auprès de quelques sous-traitants et équipementiers, il s'est avéré que c'était possible d'aller plus loin.  
http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-grace-a-boeing-le-secteur-aeronautique-devrait-doubler-d-ici-a-moins-de-5-ans-selon-le-ministre-de-l-industrie-moulay-hafid-elalamy.N443442

Y a du lourd dans le pipe Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1892
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 30 Sep 2016 - 17:46

Citation :
Charles Robertson: Pourquoi investir au Maroc est un excellent pari à long-terme

En effet, Charles Robertson, économiste britannique, grand spécialiste des marchés émergents et haut cadre au groupe financier russe Renaissance Capital, a indiqué que le Maroc appartient à un groupe de pays émergents dans le monde, représentant les meilleures opportunités d’investissement à long-terme.

Cité par le site britannique, The Spectator, Charles Robertson a dit, qu’en tant qu’économiste spécialisé dans les marchés émergents, il est ‘fan’ du Maroc mais aussi du Pakistan, de la Roumanie, du Vietnam, de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque.

Selon l’économiste anglais, ce que ce groupe de pays ont de particulier pour qu’il les recommande, plus que les autres pays émergents aux investisseurs, c’est que chacun d’entre eux, possède tous les attributs dont un pays a besoin pour faire sa transition d'un état de pays émergents à l'état de marché développé.

Charles Robertson est l’auteur d’un livre intitulé ‘The Fastest Billion’ dans lequel il développe une thèse selon laquelle, l’Afrique est l’avenir du monde en matière d’économie et que ses marchés seront à terme les meilleures opportunités qu’il soit pour les investisseurs.

http://www.lemag.ma/Charles-Robertson-Pourquoi-investir-au-Maroc-est-un-excellent-pari-a-long-terme_a104815.html
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1833
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 30 Sep 2016 - 22:26

PGM a écrit:
Selon MHE :

Citation :
 Mais pensez-vous réellement que ce chiffre soit atteignable ?
Ma conviction, c'est que ce montant sera largement dépassé. Pour vous donner un exemple, nous travaillons aujourd'hui sur une opération, un très gros projet d'investissement qui vaudra à elle seule 800 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel. Je vous en parlerai plus en détail dès que ce sera signé. Lorsque le chiffre d'un milliard de dollars a été prononcé, cela a donné lieu à des palpitations dans la salle. Après des vérification auprès de quelques sous-traitants et équipementiers, il s'est avéré que c'était possible d'aller plus loin.  
http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-grace-a-boeing-le-secteur-aeronautique-devrait-doubler-d-ici-a-moins-de-5-ans-selon-le-ministre-de-l-industrie-moulay-hafid-elalamy.N443442

Y a du lourd dans le pipe  Cool
Ou MHE est sur de rempiler pour un autre mandat à la tête du ministère de l'industrie, ou alors la signature est imminente et il va en parler avant les élections histoire de donner plus de gras à son bilan à la tête de ce ministère.
On sent que ça le démange d'en parler. Ce n'est pas de ses habitudes de balancer des infos comme ça.
Ce qu'on sait c'est que ça sera à Nouacer, que ce n'est pas en relation avec l’aéronautique et c'est un gros projet.
Question bounce

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9979
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 30 Sep 2016 - 22:38

Il a dû un faire paquet de miles sur la ligne Seattle (boeing)-Detroit-(ford)-Casa Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1126
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 30 Sep 2016 - 23:38

youssef_ma73 a écrit:
PGM a écrit:
Selon MHE :

Citation :
 Mais pensez-vous réellement que ce chiffre soit atteignable ?
Ma conviction, c'est que ce montant sera largement dépassé. Pour vous donner un exemple, nous travaillons aujourd'hui sur une opération, un très gros projet d'investissement qui vaudra à elle seule 800 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel. Je vous en parlerai plus en détail dès que ce sera signé. Lorsque le chiffre d'un milliard de dollars a été prononcé, cela a donné lieu à des palpitations dans la salle. Après des vérification auprès de quelques sous-traitants et équipementiers, il s'est avéré que c'était possible d'aller plus loin.  
http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-grace-a-boeing-le-secteur-aeronautique-devrait-doubler-d-ici-a-moins-de-5-ans-selon-le-ministre-de-l-industrie-moulay-hafid-elalamy.N443442

Y a du lourd dans le pipe  Cool
Ou MHE est sur de rempiler pour un autre mandat à la tête du ministère de l'industrie, ou alors la signature est imminente et il va en parler avant les élections histoire de donner plus de gras à son bilan à la tête de ce ministère.
On sent que ça le démange d'en parler. Ce n'est pas de ses habitudes de balancer des infos comme ça.
Ce qu'on sait c'est que ça sera à Nouacer, que ce n'est pas en relation avec l’aéronautique et c'est un gros projet.
Question bounce
Je pense que ca srait un projet qui a besoin du fret aérien.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6526
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 1 Oct 2016 - 0:05

raison pour laquelle je pense que Alami et Akhenouch garderons leurs poste peu importe la forme de la prochaine coalition gouvernementale pour venir à bout de leurs stratégies sectorielles

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1833
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 4 Oct 2016 - 19:21

C'est fait pour wafabank en Egypte.
AttijariWafa Bank rachète Barclays Bank Egypt

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» Fajitas à la marocaine
» Sites gratuits proposant des cours en bibliothéconomie
» Comprendre qu'est-ce que c'est la biblioéconomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: