Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 21 Juin 2017 - 19:03

Citation :
Soldats turcs intoxiqués : le patron d'une entreprise alimentaire arrêté


AFP 21/06/2017


Les autorités turques ont arrêté mercredi le patron d'une entreprise de restauration dans le cadre d'une enquête sur l'intoxication alimentaire de plus de 700 soldats, une affaire qui a suscité une forte indignation en Turquie, selon les médias. Le dirigeant de l'entreprise de restauration Rota Yemekçilik, qui avait livré les repas incriminés à une base militaire de la province de Manisa (ouest), a été interpellé à Ankara et placé en garde à vue, a rapporté l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Une quarantaine d'employés de cette entreprise avaient déjà été arrêtés après l'hospitalisation, la semaine dernière, de 731 militaires qui avaient été pris de maux de ventre et de vertiges après avoir consommé le repas livré. Les images diffusées par les médias de jeunes soldats se tordant de douleur sur les bancs de la cantine ou à même le sol ont provoqué une vive émotion en Turquie, au moment où l'armée est fortement sollicitée dans le sud-est du pays et dans le nord de la Syrie.

Plusieurs opposants du président Recep Tayyip Erdogan ont même accusé le gouvernement de ne pas prendre soin des militaires. Signe du caractère sensible de cet événement, le ministre de la Défense a rendu visite aux soldats hospitalisés. Le Premier ministre turc Binali Yildirim a déclaré lundi que "toutes les pistes" étaient explorées dans l'enquête sur l'intoxication alimentaire et assuré que des mesures seraient prises pour éviter la reproduction de tels événements.

Le 24 mai, la même caserne avait connu un incident similaire, qui avait coûté la vie à un militaire. Au total, 200 soldats avaient été victimes d'une intoxication alimentaire ce jour-là, causée par la bactérie salmonelle. Après la deuxième intoxication alimentaire, la base militaire de Manisa a annulé son contrat avec l'entreprise Rota Yemekçilik, et le gouvernorat de la province s'est engagé à prendre en charge les services de restauration des soldats. Sur son site, Rota Yemekçilik se présente comme une entreprise préparant des repas pour l'armée, des hôpitaux et des entreprises en suivant des "méthodes modernes et saines".

https://www.lorientlejour.com/article/1058478/soldats-turcs-intoxiques-le-patron-dune-entreprise-alimentaire-arrete.html#sthash.NKnOrJr0.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Jeu 22 Juin 2017 - 23:19


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mar 27 Juin 2017 - 12:22

L'armée turque fête ces 2226 ans d'existence.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Lun 17 Juil 2017 - 19:24

Citation :
La Turquie veut coopérer avec le consortium franco-italien Eurosam pour sa défense aérienne


Posté dans Défense antimissile, Industrie par Laurent Lagneau Le 17-07-2017




C’est à en perdre son latin, tant ce dossier aura donné lieu à maints rebondissements. En 2013, la Turquie annonça son choix en faveur du système de défense aérienne chinois Hongqi-9/FD 2000, aux dépens du consortium franco-italien Eurosam (SAMP/T ou Mamba) et du tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3).

Seulement, la décision turque, motivée par le coût avantageux du système chinois (qui est une copie du S-300 russe) et les gains industriels attendus, prêta le flanc à la critique. Ainsi, pour l’Otan, le Hongqi-9/FD 2000 ne pouvait pas être compatible avec ceux mis en oeuvre par les Alliés, sauf à livrer à son fabricant, CPMIEC (China Precision Machinery Export-Import Corporation), des données confidentielles, comme par exemple les codes IFF (amis/ennemis).

Puis, des désaccord apparurent entre Ankara et Pékin sur la mise en oeuvre du contrat, en particulier sur la question du partage de la charge industrielle. En 2014, le président turc Recep Tayyip Erdogan alla même jusqu’à évoquer des discussions en cours avec la France au sujet du SAMP/T d’Eurosam, arrivé second de l’appel d’offres. « La production conjointe est importante », avait-il souligné.

Était-ce une manoeuvre pour faire plier la partie chinoise? Toujours est-il que, un an plus tard, le ministère turc de la Défense confirma le choix du Hongqi-9/FD 2000 dans le cadre de son programme T-Loramids… avant finalement d’y renoncer officiellement quelques mois plus tard. Et d’annoncer le lancement d’un « projet national » confié aux entreprises turques Aselsan (électronique) et Roketsan (missile), avec le « soutien d’un système d’armement mondialement reconnu ».

Puis, moins d’un an plus tard, à la faveur du spectaculaire rapprochement entre Moscou et Ankara, l’on apprenait que le système de défense aérienne russe S-400 « Triumph » (code Otan : SA-21 Growler) suscitait l’intérêt de l’état-major turc. En février dernier, e ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, alla jusqu’à affirmer, selon l’agence russe TASS, qu’un accord était sur le point d’être trouvé. Mais Fikri Isik, son homologue de la Défense, se montra nettement plus prudent.

« La Turquie a besoin d’un système de défense antimissile et a lancé un programme dans le but de développer une solution nationale. Ce programme prend du temps, donc nous avons discuté avec différents pays pour répondre à cette exigence urgente. Et il semble que la Russie est le candidat le plus approprié pour satisfaire les besoins du pays. Toutefois, nous ne sommes pas encore en mesure de signer un accord demain », avait expliqué M. Isik.

En juin dernier, Sergueï Tchemezov, le président du conglomérat russe Rostec, déclara que les négociations « concernant les détails techniques du contrat sur les S-400 » entre Moscou et Ankara étaient « quasiment terminées » et que les discussions portaient désormais sur les aspects financiers.

On en était donc là quand, le 14 juillet, à l’occasion d’une réception donnée à l’ambassade de France en Turquie, le ministre turc de la Défense a annoncé un accord préliminaire avec le consortium Eurosam, constitué par Thales et MBDA, sur la « production conjointe de systèmes de défense. »

« Je suis heureux d’annoncer que cet après-midi, la Turquie a signé un accord de coopération avec le consortium franco-italien Eurosam pour produire des systèmes de défense antimissile », a en effet déclaré le ministre.

Selon cet accord, les entreprises turques et Eurosam produiront ensemble des systèmes Sol-air de moyenne portée/terrestre (SAMP/T). Ce dernier, en service au sein des forces françaises et italiennes, fonctionne avec le missile Aster 30 et dispose d’un rayon d’action supérieur à 100 km. Son radar Arabel, d’une portée de 120 km, est capable de suivre jusqu’à 100 cibles simultanément.

Cela étant, le projet d’acquérir des S-400 russes n’est pas abandonné. L’agence Bloomberg a ainsi indiqué, le 13 juillet, qu’Ankara avait accepté de payer 2,5 milliards de dollars à Moscou pour acquérir 4 systèmes S-400. L’accord prévoit la livraison de deux premiers exemplaires – fabriqués en Russie – d’ici la fin de l’année 2018 et la production, en Turquie, des deux derniers.

http://www.opex360.com/2017/07/17/la-turquie-veut-cooperer-avec-le-consortium-franco-italien-eurosam-pour-sa-defense-aerienne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 19 Juil 2017 - 23:37

Citation :
Turkey deploys artillery to Qatar

Jeremy Binnie - IHS Jane's Defence Weekly

19 July 2017



The Qatari ministry of defence (MoD) announced on 18 July that a sixth batch of Turkish troops had arrived in the country, and
released photographs of a T-155 Fırtına self-propelled howitzer being unloaded from a Qatari C-17 transport aircraft at Al-Udeid
Air Base.


A T-155 Fırtına is unloaded from a Qatari Emiri Air Force (QEAF) C-17 transport aircraft at Al-Udeid Air Base
(Qatari ministry of defence)


This is the first time Turkish artillery has been seen in Qatar, although the MoD released photographs of the first two deployments
that arrived in June, showing the units with ACV-15 armoured personnel carriers.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Ven 28 Juil 2017 - 17:04

3 drones Anka-B de la Jandarma (gendarmerie turque) avec radar SAR et CatsFlir.


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 142
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Dim 30 Juil 2017 - 23:22

Baykar Makina, à part le TB2 (Taktik Blok 2), ont aussi le Bayraktar Mini et le Malazgirt avec aile rotative :



Actuellement, ils travaillent sur un UCAV: Système de Aeronef de Combat sans tripulation (MİUS):

Caractérístiques:

# Plafond de vol: 40.000 pieds (12.192 m)
# Porté de combat: 4-5 h
# Poid máx au décollage : 3,5 t
# Moteur : turbofan
# Vitesse : Mach 0,8
# Transmition de donnés : SATCOM

Profil de mission:

# Ataque stratégique
# CAS
# SEAD/DEAD
# Ataque avec misilies



Dessein Conceptuel



_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Lun 31 Juil 2017 - 16:18

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 2 Aoû 2017 - 15:41

Citation :
La Turquie remplace les chefs des armées de terre, air et mer


AFP 02/08/2017


Les plus hautes autorités militaires et gouvernementales turques ont décidé mercredi de remplacer les chefs des armées de terre, de l'air et de mer, un an après un putsch manqué, ont rapporté les chaînes d'information NTV et CNN-Türk.

Cette décision a été prise lors d'une réunion du Conseil militaire suprême (YAS) présidée par le Premier ministre Binali Yildirim, en présence des dirigeants de l'armée et de plusieurs ministres. Elle doit être formellement approuvée par le président Recep Tayyip Erdogan.

https://www.lorientlejour.com/article/1065385/la-turquie-remplace-les-chefs-des-armees-de-terre-air-et-mer.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 2 Aoû 2017 - 17:04



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Jeu 3 Aoû 2017 - 18:23





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Sam 5 Aoû 2017 - 16:06

Citation :
La Turquie renforce sa présence militaire à la frontière syrienne


AFP 05/08/2017


L'armée turque a déployé samedi plusieurs pièces d'artillerie dans un secteur de la frontière syrienne où les forces d'Ankara et des milices kurdes s'accrochent régulièrement, a rapporté l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Un convoi militaire comprenant au moins cinq obusiers est arrivé dans la nuit à Kilis (sud), province frontalière de la Syrie et théâtre d'échanges de tirs transfrontaliers récents entre l'armée turque et les Unités de protection du peuple kurde (YPG), selon Anadolu.
Ce déploiement ne vise pas à relever, mais à renforcer les effectifs déjà présents à la frontière syrienne, a précisé l'agence, citant des sources militaires.

La province de Kilis se trouve en face du "canton" kurde d'Afrin, situé dans le nord-ouest de la Syrie et contrôlé par les YPG, honnies par Ankara, mais soutenues par Washington.
L'armée turque et les YPG ont échangé à plusieurs reprises ces derniers mois des tirs dans cette zone frontalière et Ankara a maintes fois menacé de lancer une offensive contre Afrin.

La Turquie considère les YPG comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation séparatiste kurde classée "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux.
Les Etats-Unis soutiennent en revanche ces milices kurdes qui, associées à des combattants arabes, ont lancé une offensive pour reprendre la ville de Raqa, fief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Ankara a déjà lancé une offensive terrestre dans le nord de la Syrie en août 2016 afin de repousser l'EI de sa frontière et empêcher la jonction des différentes zones contrôlées par les YPG.

https://www.lorientlejour.com/article/1065880/la-turquie-renforce-sa-presence-militaire-a-la-frontiere-syrienne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Lun 7 Aoû 2017 - 22:58

Citation :
Turkish Base Mogadishu

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mar 12 Sep 2017 - 16:30

Citation :
La Turquie a signé un contrat portant sur l’achat du système de défense aérienne russe S-400


Posté dans Moyen-Orient, Otan par Laurent Lagneau Le 12-09-2017




Qui aurait dit, en novembre 2015, c’est à dire au moment où les relations russo-turques étaient exécrables, que la Turquie allait se doter du système de défense aérienne russe S-400? Depuis, et même si tous les contentieux qui les opposent n’ont pas été aplanis, Ankara et Moscou ont opéré un spectaculaire rapprochement, y compris dans le domaine militaire.

Ainsi, le 12 septembre, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé la signature d’un contrat portant sur l’acquisition du système S-400 « Triumph » (code Otan : SA-21 Growler), pour un montant qui n’a pas été précisé. « Un acompte a également été versé pour autant que je le sache », a-t-il même précisé. « Le président Poutine et moi-même sommes déterminés sur cette question », a-t-il ajouté.

Selon des informations ayant « fuité » cet été, la commande turque porterait sur 4 systèmes S-400, pour un montant de 2,5 milliards de dollars. Les deux premiers exemplaires seraient livrés d’ici la fin de l’année 2018 tandis que les deux derniers devraient être produits en Turquie.

Initialement, dans le cadre de son programme T-Loramids, Ankara avait sélectionné, en 2013, le système chinois Hongqi-9/FD 2000, basé sur le S-300 russe. Et cela, aux dépens du consortium franco-italien Eurosam (SAMP-T) et du tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3).

Ce choix fut vivement critiqué étant donné que ce système chinois était incompatible avec ceux mis en oeuvre par l’Otan, dont la Turquie est membre. Sauf à livrer à Pékin des informations confidentielles de nature à compromettre les procédures entre les membres de l’Alliance atlantique.

Puis, finalement, Ankara renonça au système Hongqi-9/FD 2000, non pas pour des raisons liées à l’Otan mais à cause d’une mésentente sur les transferts technologiques consentis par Pékin. Ce renoncement redonna de l’espoir aux industriels qui avaient été éconduits quelques mois plus tôt. Et même à d’autres, comme le consortium MEADS (Medium Extended Air Defense) qui, réunissant Lockheed-Martin et les filiales italienne et allemande de MBDA, se risqua à faire une proposition à la Turquie.

Dans le même temps, des bruits coururent sur un intérêt turc pour le S-400, notamment après le rapprochement de Moscou et d’Ankara à l’été 2016. Mais là-encore, le choix du système russe posait des problèmes de compatibilité avec ceux de l’Otan. « Généralement, c’est plutôt une bonne idée pour des alliés d’acheter des matériels compatibles entre-eux », fit ainsi valoir le Pentagone.

Mais visiblement, tel n’est pas le souci des dirigeants turcs. « Nous prenons seuls les décisions relevant de notre indépendance », a ainsi affirmé M. Erdogan. « Nous sommes obligés de prendre des mesures de sécurité et de défense pour défendre notre pays », a-t-il insisté. Qui plus est, la Russie est prête à faire quelques facilités de paiement, le président turc ayant évoqué le « transfert d’un crédit russe » afin de permettre de financer ce contrat.

Côté russe, on a confirmé les propos de M. Erdogan. « Le contrat a été signé et on se prépare à le mettre en oeuvre », a dit Vladimir Kojine, conseiller pour la coopération militaire et technique du président Poutine. « Les S-400 sont un des systèmes les plus compliqués, composé d’un ensemble de matériels techniques », d’où un grand nombre de « subtilités » à régler, a-t-il ajouté. « Je peux seulement dire que toutes les décisions prises sur ce contrat correspondent à nos intérêts stratégiques », a-t-il encore fait valoir.

Actuellement, la Turquie entretient des rapports tendus avec plusieurs membres de l’Otan, dont les Pays-Bas et l’Allemagne, au sujet de laquelle le président Erdogan multiplie les provocations. Et c’est aussi le cas avec les États-Unis, ces derniers ayant fait le choix, dans le cadre du combat contre l’État islamique (EI ou Daesh), de soutenir les milices kurdes syriennes, considérées comme terroristes à Ankara.

Cela étant, et outre ce contrat concernant les S-400, la Turquie a signé, en juillet dernier, un accord de coopération avec Eurosam afin de développer des « systèmes de défense antimissile ». Et cela, dans le cadre d’un programme « national », impliquant les groupes turcs Aselsan (électronique) et Roketsan (missile).

http://www.opex360.com/2017/09/12/la-turquie-signe-un-contrat-portant-sur-lachat-du-systeme-de-defense-aerienne-russe-s-400/
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Ven 15 Sep 2017 - 11:17

Après le S-400, on verra le Hisar-U (avec la coopération de Eurosam). On se retrouvera avec une bonne couverture AA.

Bayrkar travail sur un projet de drone de 5 tonnes avec un moteur Jet pouvant transporter plus de 1 tonne de munition avec une vitesse de croisière de 0.9 mach.


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Lun 18 Sep 2017 - 17:57

Citation :
Des exercices militaires entamés par la Turquie à sa frontière avec l'Irak


© REUTERS/ Revolutionary Forces of Syria Media Office/Handout

International
17:17 18.09.2017(mis à jour 17:27 18.09.2017)



A la veille du référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien, la Turquie a organisé des manœuvres militaires à sa frontière avec l'Irak, selon une chaîne télévisée locale.

L'armée turque mène des exercices à sa frontière avec le Kurdistan irakien, qui organise le 25 septembre un référendum sur son indépendance, considéré comme une menace à la sécurité nationale par Ankara, annonce la chaîne télévisée Habertürk.

Selon la chaîne, les exercices se déroulent dans la région de Silopi-Haber de la province de Sirnak. Le ministère turc de la Défense a déclaré que les exercices visaient à entraîner les troupes à mener une lutte antiterroriste.

Auparavant, il a été annoncé que le Président turc Recep Taiyyp Erdogan devrait rencontrer mardi son homologue français Emmanuel Macron en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York pour mettre au point une initiative conjointe visant à réagir aux perspectives du référendum.


Le chef de l'État turc compte proposer à Paris de s'unir pour appeler Erbil (capitale du Kurdistan irakien) à renoncer au vote prévu le 25 septembre. En cas de succès, Ankara et Paris se poseraient en médiateurs entre Bagdad et les Kurdes afin d'assurer le respect des droits constitutionnels de ces derniers, régler les problèmes des régions contestées et rédiger une feuille de route qui constituera la deuxième étape du plan turc.

Au cas où Erbil maintiendrait tout de même le référendum, la Turquie propose à Paris d'introduire un paquet de sanctions contre le Kurdistan irakien, soit la troisième étape du projet. Dans ce cas, estime Ankara, les mesures adoptées par la Turquie et la France à l'encontre d'Erbil doivent être similaires, voire identiques.

Le Parlement du Kurdistan irakien, qui ne s'était pas réuni depuis deux ans, s'est prononcé la semaine dernière à une très large majorité en faveur de la tenue de la consultation, que le gouvernement juge inconstitutionnelle. L'Iran et la Turquie, qui craignent qu'elle n'alimente les velléités séparatistes de leurs propres minorités kurdes, y sont également très hostiles.

Malgré les appels à renoncer, le dirigeant du Kurdistan autonome irakien Massoud Barzani a fait savoir vendredi dernier que le référendum était aurait bel et bien lieu à la date prévue.

https://fr.sputniknews.com/international/201709181033105819-turquie-irak-exercices/
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 20 Sep 2017 - 11:06

La marine turque dans le futur:


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Ven 29 Sep 2017 - 15:05

Citation :
S-400: la Turquie a versé la première tranche selon les termes du contrat avec la Russie


© Sputnik. Sergei Malgavko

Russie
13:40 29.09.2017(mis à jour 14:48 29.09.2017)



La Russie a touché un prépaiement de la Turquie pour les systèmes de DCA S-400 selon les termes du contrat signé début septembre, a annoncé Vladimir Kojine, conseiller du président russe.

Le conseiller de Vladimir Poutine pour la coopération militaro-technique, Vladimir Kojine, a confirmé que la Russie a touché un prépaiement versé par la Turquie dans le cadre du contrat de livraison des systèmes sol-air S-400 signé le 12 septembre dernier.

«C'est vrai, nous l'avons reçu (le prépaiement). Nous ne pouvons pas encore préciser les délais de livraison. Ils veulent que ce soit plus tôt et la question est en cours de discussion», a-t-il déclaré.

Les autorités turques avaient précédemment fait savoir que les livraisons devaient avoir lieu dans un délai de deux ans.

Le 12 septembre, Moscou et Ankara ont signé un contrat de livraison de systèmes S-400. Les détails du contrat n'ont pas été révélés en raison du caractère «spécifique et sensible du sujet».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie avait viré la première tranche du paiement.

Le système de DCA S-400 Triumph est destiné à détruire des cibles aériennes, dont des avions et des missiles balistiques. Le système n'ayant pas d'égal dans le monde suscite un vif intérêt des partenaires étrangers de la Russie. Le Service fédéral pour la coopération militaro-technique a fait état d'une dizaine de commandes de cette arme. Un contrat de livraison a été signé avec la Chine.

La Turquie a expliqué son intérêt pour les S-400 par la nécessité pour chaque pays d'assurer sa sécurité nationale et sa volonté de le faire.

https://fr.sputniknews.com/russie/201709291033254106-contrat-s-400-prepaiement-russie-turquie/
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1581
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Sam 30 Sep 2017 - 19:28

Inauguration de la première base militaire turque en Somalie ,Mogadiscio .







Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Ven 13 Oct 2017 - 16:28

Citation :
L'armée turque se déploie dans la province rebelle d'Idleb


Une base militaire à Atmeh, à Idleb, le 11 octobre 2017. AFP / Omar Haj Kadour

Syrie
Selon le quotidien Hürriyet, le convoi militaire turc est constitué d'une trentaine de véhicules blindés et d'une centaine de soldats, dont des membres des forces spéciales.


OLJ/AFP 13/10/2017


La Turquie a déployé des dizaines de soldats et des blindés dans la province syrienne d'Idleb pour commencer à y instaurer une zone de désescalade visant à mettre fin aux combats dans cette région contrôlée par des jihadistes.

Ce déploiement d'Ankara semble également viser à empêcher l'expansion dans le nord de la Syrie de milices kurdes soutenues par les Etats-Unis, mais considérées par la Turquie comme des groupes "terroristes".

"Le (jeudi) 12 octobre, nous avons entamé les travaux d'installation des postes d'observation" dans la province d'Idleb, a indiqué vendredi l'état-major turc dans un communiqué.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé peu après l'entrée en Syrie de "nos forces armées, avec l'Armée syrienne libre", nom donné par Ankara à une faction rebelle.

Cette opération survient en plein réchauffement des relations entre la Turquie, soutien des rebelles, et la Russie, parrain du régime syrien, qui ont négocié avec l'Iran un accord à Astana, capitale kazakhe, prévoyant quatre zones de désescalade en Syrie, dont une à Idleb.
L'armée turque avait lancé le 8 octobre une mission de reconnaissance en vue d'établir des postes d'observation pour instaurer la zone de désescalade à Idleb. L'état-major indique d'ailleurs mener son opération "suivant les règles d'engagement négociées à Astana".

Selon le quotidien Hürriyet, le convoi militaire turc, constitué d'une trentaine de véhicules blindés et d'une centaine de soldats, dont des membres des forces spéciales, est arrivé à Idleb dans la nuit de jeudi à vendredi. Le convoi est notamment constitué de chars, de véhicules de transport de troupes et d'engins de chantier comme des excavatrices, selon des images de l'armée transmises aux médias.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait annoncé tard jeudi soir l'entrée des forces turques dans la province d'Idleb, en vue d'un "déploiement" dans le nord-ouest de la Syrie.


Contenir les YPG
Selon les médias turcs, l'accord négocié à Astana prévoit notamment l'installation par la Turquie de 14 postes d'observation dans lesquels seront déployés jusqu'à 500 soldats au total, dans la province d'Idleb.

Le président turc Erdogan avait annoncé la semaine dernière le lancement d'une nouvelle opération à Idleb, province en grande partie contrôlée par Tahrir al-Cham, une coalition jihadiste composée essentiellement de l'ex-branche d'el-Qaëda dans le pays.
Mais selon l'OSDH, les troupes turques ont été escortées jeudi soir par des éléments de Tahrir al-Cham, ce qui semble indiquer que le déploiement turc se fait en coordination avec le groupe qui avait déjà accompagné une mission de reconnaissance d'Ankara cette semaine.

Idleb est la seule province dans le nord-ouest syrien à échapper au régime de Bachar el-Assad et de nombreux rebelles s'y étaient repliés après la reprise d'Alep par les forces pro-Damas, l'an dernier.
Alors que la guerre syrienne s'éternise, la Turquie semble désormais plus préoccupée par les activités des milices kurdes YPG dans le nord de la Syrie.

L'un des objectifs du dernier déploiement turc semble vouloir dissuader toute velléité d'expansion des YPG depuis leur canton d'Afrine, dans le nord de la Syrie.
"Les forces turques ont commencé à entrer en territoire syrien et à déployer des postes d'observation (...) pour protéger la région des bombardements et couper la voie aux séparatistes" kurdes, a déclaré sur Twitter Moustafa Sejari, un haut responsable du groupe rebelle Liwa al-Moutassem, qui doit participer à la nouvelle opération d'Ankara.

Les YPG sont soutenues par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique (EI), mais Ankara considère ces groupes kurdes comme l'extension en Syrie des séparatistes kurdes du PKK qu'elle combat dans le sud-est de la Turquie depuis 1984.

La Turquie a lancé l'année dernière une offensive d'ampleur dans le nord de la Syrie, visant à la fois l'EI et les YPG. Ces derniers ont d'ailleurs réagi au dernier déploiement de troupes turques en accusant Ankara de les cibler.
"La Turquie n'est pas du tout intéressée par Idleb, mais par un siège d'Afrine (qui) pourrait déclencher le feu d'une nouvelle guerre dans la région", ont déclaré les YPG sur leur compte Twitter.

Le conflit en Syrie a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés et de réfugiés depuis son déclenchement en mars 2011.

https://www.lorientlejour.com/article/1077973/larmee-turque-installe-des-postes-dobservation-a-idleb.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 8 Nov 2017 - 17:58

Citation :
Nouvel axe de défense aérienne: Paris-Rome-Ankara

Défense
17:12 08.11.2017(mis à jour 17:22 08.11.2017)



Les ministres de la Défense turc, français et italien se préparent à signer un accord pour développer en commun un système de défense aérienne, selon une chaîne TV turque.

La Turquie, la France et l'Italie signeront mercredi à Bruxelles un accord sur le développement commun d'un système de défense aérienne, relate la chaîne de télévision NTV.

Précédemment, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg a déclaré à Sputnik que la Turquie menait des négociations avec le consortium franco-italien Eurosam ayant pour objectif de développer un nouveau système de défense aérienne.

Selon la chaîne, l'accord en question prévoit la production conjointe et la livraison à Ankara d'un système de défense aérienne de nouvelle génération SAMP-T, qui répondra aux besoins de la Turquie à court terme. Les ministres turc, français et italien de la Défense, ainsi que les dirigeants du consortium Eurosam, devront assister à la cérémonie de signature.

En vertu du document, Ankara recevra en outre les technologies pour la production du système national de défense aérienne HISAR. Il ne s'agit pourtant pas d'une alternative à l'achat de systèmes de missiles antiaériens russes S-400 qui est actuellement mis en œuvre.

En septembre dernier, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir qu'Ankara avait versé le premier acompte portant sur la commande de systèmes antiaériens russes.

https://fr.sputniknews.com/defense/201711081033792935-france-turquie-italie-defense-aerienne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21511
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Mer 15 Nov 2017 - 22:41

"ATR 72 ASW "



Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 597
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   Hier à 10:55

F-16 au dessus du mont Nemroud (Nimrud) en Turquie.



Des soldats turcs dans les montagnes contre le PKK à plus de 3000 mètres d'altitude.






_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Turque/Turkish Armed Forces/Türk Silahlı Kuvvetleri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Armée Turque
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée de terre Japonaise
» Armée de terre , 102.000 hommes d’ici 2015
» Armée de turquie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: