Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 24 Mar 2017 - 19:39

@Shugan188 Merci pour l'article. Paru sur quel média stp?

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 789
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 24 Mar 2017 - 19:50

WRANGEL a écrit:
@Shugan188 Merci pour l'article. Paru sur quel média stp?
La page facebook de l 'auteur https://www.facebook.com/ferhat.aitali
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 24 Mar 2017 - 21:15


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 14:57

Laughing
http://mondafrique.com/lalgerie-se-jette-bras-lobby-americain/ a écrit:

L’Algérie se jette dans les bras du lobby américain

Le brutal changement décidé cette semaine à Alger à la tête de la Sonatrach confirme officiellement la nouvelle orientation atlantiste du pouvoir algérien. Avec Chakib Khellil à la manoeuvre?

Le revirement pro américain du régime a pris tout son sens, le 20 mars, avec la nomination d’un certain Abdeloumen Ould Kaddour à la tête de la Sonatrach, le poumon financier de l’Algérie.

Ce personnage controversé est l’ancien PDG de BRC, une entreprise algéro-américaine, filiale de Sonatrach et de la célèbre Halliburton. De 1994 à 2007, date de sa dissolution, BRC a mené de grandioses projets avec l’armée algérienne et le ministère de l’énergie. Formé au MIT de Boston, Abdeloumen Ould Kaddour incarnait parfaitement cette élite algérienne tournée vers le monde anglo-saxons.

Mais la BRC dépose finalement son bilan et laisse la place à un énorme scandale. Des soupçons de corruption et de détournements pèse sur des marchés de 560 millions de dollars conclus avec le ministère de l’Energie piloté par un certain Chakib Khelil, le plus « américain » des dirigeants algériens, et 1,3 milliard de dollars de marchés réalisés avec l’armée algérienne.

Passage par la case prison

Le « très compétent », apprécié et ami proche de Chakib Khelil se retrouve entre 2006 et 2007 mêlé à tous ces scandales. Pis encore, il a été présenté devant une cour militaire à Blida et accusé d’espionnage au profit de la CIA. Une enquête du DRS a enfoncé l’ex PDG de la BRC en affirmant qu’un matériel d’espionnage a été trouvé sur le bureau d’Ould Kadour. Un véritable film que même Hollywood n’aurait pas pu imaginer. Le procès se déroule dans le secret et très peu d’informations filtrent. Et c’est dans le même secret qu’Ould Kaddour est sorti de prison après plusieurs mois de détention.

Officiellement, aucune décision de justice n’a été prononcée pour réhabiliter Abdeloum Ould Kaddour. Officieusement, c’est une autre enquête du DRS qui l’a fait sortir de prison. BRC n’est en fait que le ring qui a connu l’infernal match opposant Abdelaziz Bouteflika au général Toufik du DRS. De 2006 à 2013, la Sonatrach et tout le secteur pétrolier a connu les batailles plus meurtrières entre ces deux composantes du régime algérien.

Chakib Khelil, le vice roi

Mais aujourd’hui le général Toufik n’est plus là. Le DRS a été domestiqué par le clan présidentiel. Longtemps diabolisé et combattu par les officiers du DRS, le lobby atlantiste s’installe tranquillement et pénètre le sommet de l’Etat algérien. Depuis son retour au pays le 17 mars 2016, Chakib Khelil active et fait un lobbying énorme pour influencer la politique algérienne. L’ami de Bouteflika est écouté, consulté et joue un rôle stratégique dans la nouvelle feuille de route que l’Algérie adopte dans le sillage de la chute drastique des prix du pétrole.

Sur ses conseils, l’Algérie entame un bras de fer avec Total et négocie un accord global avec les autres pays producteurs du pétrole lors d’un sommet important organisé à Alger en novembre 2016. Mais son influence ne s’arrête pas là. L’homme qui a toujours milité pour que l’Algérie abandonne la zone euro pour se tourner vers la zone du dollar inspire les nouvelles restrictions aux importations qui vont chuter les commandes faites à partir de la France et de l’Europe. Plateaux de télévision, réseaux sociaux, conférences, l’ancien ministre marié à une américaine d’origine palestinienne et ancien cadre de plusieurs sociétés américaines se fait réhabiliter doucement mais sûrement.

Le dernier bon coup est l’opération Sonatrach. Son ami, après un exil aux Emirats, Ould Kadour est placé à la tête du poumon économique de l’Algérie. Les atlantistes peuvent ainsi mettre leur feuille de route en marche puisqu’en parallèle, l’Algérie confie de grands projets à des entreprises américaines et les visites d’affaires des officiels algériens aux Etats-Unis se multiplient depuis 2016.

Sellal à Washington

Les échanges économiques entre les Etats-Unis et l’Algérie ont effectivement pris une nouvelle dimension depuis la visite de Sellal fin mars 2016 à Washington où il a rencontré les dirigeants de plusieurs grands groupes américains comme le patron d’Anadarko, Al Walker, premier producteur privé de pétrole en Algérie qui développe les gisements pétroliers de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk, situé dans le bassin de Berkine à Illizi.

Le Premier ministre algérien a eu ensuite des discussions avec Jeff Miller, PDG d’Halliburton, un grand groupe américain, spécialisé dans l’industrie et les services énergétiques. En Algérie ce groupe est partenaire de l’Entreprise nationale des services aux puits (ENSP) depuis 1999 et exerce dans quatre sites différents, situés à Hassi Messaoud, Hassi Rmel, Ourhoud et In Amenas.Toujours dans le secteur énergétique, Sellal s’était entretenu avec John Rice, vice président de General Electrcic (GE). La compagnie qui est présente en Algérie depuis quatre décennies, coopère avec Sonelgaz et Sonatrach dans divers projets énergétiques. En 2013, ce leader mondial, listée à l’indice boursier Dow Jones Industrial depuis la première indexation en 1896, a remporté en Algérie un contrat de plus deux milliards de dollars pour fournir des équipements pour la génération électrique pour six nouvelles centrales à cycles combinés. GE développe également en Algérie un projet d’investissement de 200 millions de dollars pour la construction d’un complexe industriel de production de turbines.

Une pluie de contrats

Le premier ministre algérien avait reçu, par ailleurs, le PDG de Varian Medical Systems, Dow Wilson, leader mondial des traitements et des logiciels de radio-oncologie (traitement du cancer). L’entreprise américaine a renforcé son implantation en Algérie en signant en 2014 un accord de partenariat stratégique dans le domaine de la radiothérapie avec le ministère de la Santé.

Cialfarm, la filiale de ce grand groupe américain a également signé le 24 mars dernier un contrat avec le groupe privé ETRHB pour la réalisation d’un centre algéro-américain de radiothérapie à Sidi Abdallah qui s’inscrit dans l’accompagnement du plan national de lutte contre le Cancer 2015-2019.

M. Sellal avait clôturé ses rencontres avec le PDG de Blumberg Grain, Philip Blumberg, un leader mondial dans le domaine de la sécurité alimentaire. Cette société a développé les premiers systèmes modulaires pour le stockage à froid et à sec des céréales. Blumberg Grain négocie actuellement avec le gouvernement la construction d’une unité de production de silos et d’un centre de commande dans la gestion des denrées alimentaires. Le patron de Blumberg s’est rendu en février dernier en Algérie pour poursuivre les discussions sur ce projet stratégique.

L’oncle Sam raserait gratis

Les marchés américains en Algérie ont été lancés et Chakib Khelil et son groupes d’amis et cadres favorables à l’atlantisme poursuivent leur travail dans les coulisses pour rapprocher davantage Alger de Washington. L’Algérie va jusqu’à confier de grands projets agricoles à des entreprises américaines. Sur les haut-plateaux, des partenaires américains s’investissent pour booster la productions céréalière, laitière, de viande et de pomme de terre. Le président du Conseil d’affaires Algéro-Américain, Smaïn Chikhoun, a promis aux dirigeants algériens que grâce à ses investissements américains, l’Algérie ne devra plus importer des aliments de l’étranger à partir d’ici six ou sept ans.

Le rêve américain fait rêver les hauts responsables algériens. Mais est-ce un rêve fantaisiste ? Les altantistes font tout pour assurer qu’ils font un choix qui sera payant. Déçue par le manque d’engagement de la France et le mépris que lui accorde l’Europe, l’Algérie dirige son regard au-delà de l’océan Atlantique en espérant trouver -enfin- le bon chemin vers le développement.
Basketball

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 15:10

Laughing
http://www.elwatan.com/economie/le-directeur-general-d-alnaft-limoge-25-03-2017-341885_111.php a écrit:

Nouveau changement dans le secteur de l’énergie

Le directeur général d’Alnaft limogé

A peine deux jours après le limogeage du PDG de Sonatrach, le ministre de l’énergie Noureddine Boutarfa a décidé de remercier le premier responsable de la stratégique Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft).
Basketball

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5117
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 16:23

l on remarque une chose depuis la maladie de bouteflika enormement de mouvement de nomination de limogeage grosse activité et toujours pas un mot du chef de l'Etat ni meme de son premier ministre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13036
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 17:04

Selon TSA il arrive ce que l'on avait expliqué ici, à savoir, l'effondrement du marché auto algérien. 

Production plus quota d'importation = 100k de marché. 

En gros le rêve de l'industrie automobile algérien est définitivement mort et enterrée 

http://www.tsa-algerie.com/20170325/lalgerie-importera-de-30-000-vehicules-2017/

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 18:06

WRANGEL a écrit:
Laughing
http://mondafrique.com/lalgerie-se-jette-bras-lobby-americain/ a écrit:

L’Algérie se jette dans les bras du lobby américain


Le brutal changement décidé cette semaine à Alger à la tête de la Sonatrach confirme officiellement la nouvelle orientation atlantiste du pouvoir algérien. Avec Chakib Khellil à la manoeuvre?

Le revirement pro américain du régime a pris tout son sens, le 20 mars,  avec la nomination d’un certain Abdeloumen Ould Kaddour à la tête de la Sonatrach, le poumon financier de l’Algérie.

Ce personnage controversé est l’ancien PDG de BRC, une entreprise algéro-américaine, filiale de Sonatrach et de la célèbre Halliburton. De 1994 à 2007, date de sa dissolution, BRC a mené de grandioses projets avec l’armée algérienne et le ministère de l’énergie. Formé au MIT de Boston, Abdeloumen Ould Kaddour incarnait parfaitement cette élite algérienne tournée vers le monde anglo-saxons.

Mais la BRC dépose finalement son bilan et laisse la place à un énorme scandale. Des soupçons de corruption et de détournements pèse sur des marchés de 560 millions de dollars conclus avec le ministère de l’Energie piloté par un certain Chakib Khelil, le plus « américain » des dirigeants algériens, et 1,3 milliard de dollars de marchés réalisés avec l’armée algérienne.

Passage par la case prison

Le « très compétent », apprécié et ami proche de Chakib Khelil se retrouve entre 2006 et 2007 mêlé à tous ces scandales. Pis encore, il a été présenté devant une cour militaire à Blida et accusé d’espionnage au profit de la CIA. Une enquête du DRS a enfoncé l’ex PDG de la BRC en affirmant qu’un matériel d’espionnage a été trouvé sur le bureau d’Ould Kadour. Un véritable film que même Hollywood n’aurait pas pu imaginer. Le procès se déroule dans le secret et très peu d’informations filtrent. Et c’est dans le même secret qu’Ould Kaddour est sorti de prison après plusieurs mois de détention.

Officiellement, aucune décision de justice n’a été prononcée pour réhabiliter Abdeloum Ould Kaddour. Officieusement, c’est une autre enquête du DRS qui l’a fait sortir de prison. BRC n’est en fait que le ring qui a connu l’infernal match opposant Abdelaziz Bouteflika au général Toufik du DRS. De 2006 à 2013, la Sonatrach et tout le secteur pétrolier a connu les batailles plus meurtrières entre ces deux composantes du régime algérien.

Chakib Khelil, le vice roi

Mais aujourd’hui le général Toufik n’est plus là. Le DRS a été domestiqué par le clan présidentiel. Longtemps diabolisé et combattu par les officiers du DRS, le lobby atlantiste s’installe tranquillement et pénètre le sommet de l’Etat algérien. Depuis son retour au pays le 17 mars 2016,  Chakib Khelil active et fait un lobbying énorme pour influencer la politique algérienne. L’ami de Bouteflika est écouté, consulté et joue un rôle stratégique dans la nouvelle feuille de route que l’Algérie adopte dans le sillage de la chute drastique des prix du pétrole.

Sur ses conseils, l’Algérie entame un bras de fer avec Total et négocie un accord global avec les autres pays producteurs du pétrole lors d’un sommet important organisé à Alger en novembre 2016. Mais son influence ne s’arrête pas là. L’homme qui a toujours milité pour que l’Algérie abandonne la zone euro pour se tourner vers la zone du dollar inspire les nouvelles restrictions aux importations qui vont chuter les commandes faites à partir de la France et de l’Europe. Plateaux de télévision, réseaux sociaux, conférences, l’ancien ministre marié à une américaine d’origine palestinienne et ancien cadre de plusieurs sociétés américaines se fait réhabiliter doucement mais sûrement.

Le dernier bon coup est l’opération Sonatrach. Son ami, après un exil aux Emirats, Ould Kadour est placé à la tête du poumon économique de l’Algérie. Les atlantistes peuvent ainsi mettre leur feuille de route en marche puisqu’en parallèle, l’Algérie confie de grands projets à des entreprises américaines et les visites d’affaires des officiels algériens aux Etats-Unis se multiplient depuis 2016.

Sellal à Washington

Les échanges économiques entre les Etats-Unis et l’Algérie ont effectivement pris une nouvelle dimension depuis la visite de Sellal fin mars 2016 à Washington où il a rencontré les dirigeants de plusieurs grands groupes américains comme le patron d’Anadarko, Al Walker, premier producteur privé de pétrole en Algérie qui développe les gisements pétroliers de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk, situé dans le bassin de Berkine à Illizi.

Le Premier ministre algérien  a eu ensuite des discussions avec Jeff Miller, PDG d’Halliburton,  un grand groupe américain, spécialisé dans l’industrie et les services énergétiques. En Algérie ce groupe est partenaire de l’Entreprise nationale des services aux puits (ENSP) depuis 1999 et exerce dans quatre sites différents, situés à Hassi Messaoud, Hassi Rmel, Ourhoud et In Amenas.Toujours dans le secteur énergétique, Sellal s’était entretenu avec John Rice, vice président de General Electrcic (GE). La compagnie qui est présente en Algérie depuis quatre décennies, coopère avec Sonelgaz et Sonatrach dans divers projets énergétiques. En 2013, ce leader mondial, listée à l’indice boursier Dow Jones Industrial depuis la première indexation en 1896, a remporté en Algérie un contrat de plus deux milliards de dollars pour fournir des équipements pour la génération électrique pour six nouvelles centrales à cycles combinés. GE développe également en Algérie un projet d’investissement de 200 millions de dollars pour la construction d’un complexe industriel de production de turbines.

Une pluie de contrats

Le premier ministre algérien avait  reçu, par ailleurs, le PDG de Varian Medical Systems, Dow Wilson, leader mondial des traitements et des logiciels de radio-oncologie (traitement du cancer). L’entreprise américaine a renforcé son implantation en Algérie en signant en 2014 un accord de partenariat stratégique dans le domaine de la radiothérapie avec le ministère de la Santé.

Cialfarm, la filiale de ce grand groupe américain a également signé le 24 mars dernier un contrat avec le groupe privé ETRHB pour la réalisation d’un centre algéro-américain de radiothérapie à Sidi Abdallah qui s’inscrit dans l’accompagnement du plan national de lutte contre le Cancer 2015-2019.

M. Sellal avait clôturé ses rencontres avec le PDG de Blumberg Grain, Philip Blumberg, un leader mondial dans le domaine de la sécurité alimentaire. Cette société a développé les premiers systèmes modulaires pour le stockage à froid et à sec des céréales. Blumberg Grain négocie actuellement avec le gouvernement la construction d’une unité de production de silos et d’un centre de commande dans la gestion des denrées alimentaires. Le patron de Blumberg s’est rendu en février dernier en Algérie pour poursuivre les discussions sur ce projet stratégique.

L’oncle Sam raserait gratis

Les marchés américains en Algérie ont été lancés et Chakib Khelil et son groupes d’amis et cadres favorables à l’atlantisme poursuivent leur travail dans les coulisses pour rapprocher davantage Alger de Washington. L’Algérie va jusqu’à confier de grands projets agricoles à des entreprises américaines. Sur les haut-plateaux, des partenaires américains s’investissent pour booster la  productions céréalière, laitière, de viande et de pomme de terre.  Le président du Conseil d’affaires Algéro-Américain, Smaïn Chikhoun, a promis aux dirigeants algériens que grâce à ses investissements américains, l’Algérie ne devra plus importer des aliments de l’étranger à partir d’ici six ou sept ans.

Le rêve américain fait rêver les hauts responsables algériens. Mais est-ce un rêve fantaisiste ? Les altantistes font tout pour assurer qu’ils font un choix qui sera payant. Déçue par le manque d’engagement de la France et le mépris que lui accorde l’Europe, l’Algérie dirige son regard au-delà de l’océan Atlantique en espérant trouver -enfin- le bon chemin vers le développement.
Basketball

ça met en évidence encore une fois leur désire obsessionnel d'obtenir une porte sur l’Atlantique, car ils ont tourné le dos à la méditerranée depuis longtemps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 21:02

Les us vont les achever!!!! en echange de leur protection ils vont leur siphonner leur bas de laine qu'ils leur restitueront plus tard sous forme de credits Laughing

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 853
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 21:28

Fahed64 a écrit:
Selon TSA il arrive ce que l'on avait expliqué ici, à savoir, l'effondrement du marché auto algérien. 

Production plus quota d'importation = 100k de marché. 

En gros le rêve de l'industrie automobile algérien est définitivement mort et enterrée 

http://www.tsa-algerie.com/20170325/lalgerie-importera-de-30-000-vehicules-2017/

Achmen production li 3andhoum

Soubhanlah la roue tourne avant ils se moquaient de nous an nous disons que nous importions que 100 000 vehocule que nous sommes pauvres blablabla plus le temps avance plus l'algerie se transforme en venezuela. Dans un an les reserves de change du Maroc depasseront celle de l'algerie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6921
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 25 Mar 2017 - 23:02

WRANGEL a écrit:
Les us vont les achever!!!! en echange de leur protection ils vont leur siphonner leur bas de laine qu'ils leur restitueront plus tard sous forme de credits Laughing

Bien vu Wrangler Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 10:58

Après la banane, la pomme de terre !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1374
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 22:03

Avec tous ça, s'ils n'arrivent pas à obtenir des USA, la séparation du Sahara, c'est qu'ils confirment ce qu'on pensent d'eux..

Nicolas Beau a écrit:

Le nouveau patron de la Sonatrach est un homme des Américains



Le revirement pro américain du régime est devenu patent, le 20 mars,  par la nomination d'Abdeloumen Ould Kaddour à la tête de la Sonatrach, le poumon financier de l'Algérie



Personnage controversé, Abdeloumen Ould Kaddourest l’ancien PDG de BRC, une entreprise algéro-américaine, filiale de Sonatrach et de la célèbre Halliburton. De 1994 à 2007, date de sa dissolution, BRC a mené de grandioses projets avec l’armée algérienne et le ministère de l’énergie. Formé au MIT de Boston, Abdeloumen Ould Kaddour incarnait parfaitement cette élite algérienne tournée vers le monde anglo-saxons.

Mais la BRC dépose finalement son bilan et laisse la place à un énorme scandale. Des soupçons de corruption et de détournements pèse sur des marchés de 560 millions de dollars conclus avec le ministère de l’Energie piloté par un certain Chakib Khelil, le plus « américain » des dirigeants algériens, et 1,3 milliard de dollars de marchés réalisés avec l’armée algérienne.

Passage par la case prison

Le « très compétent », apprécié et ami proche de Chakib Khelil se retrouve entre 2006 et 2007 mêlé à tous ces scandales. Pis encore, il a été présenté devant une cour militaire à Blida et accusé d’espionnage au profit de la CIA. Une enquête du DRS a enfoncé l’ex PDG de la BRC en affirmant qu’un matériel d’espionnage a été trouvé sur le bureau d’Ould Kadour. Un véritable film que même Hollywood n’aurait pas pu imaginer. Le procès se déroule dans le secret et très peu d’informations filtrent. Et c’est dans le même secret qu’Ould Kaddour est sorti de prison après plusieurs mois de détention.

Officiellement, aucune décision de justice n’a été prononcée pour réhabiliter Abdeloum Ould Kaddour. Officieusement, c’est une autre enquête du DRS qui l’a fait sortir de prison. BRC n’est en fait que le ring qui a connu l’infernal match opposant Abdelaziz Bouteflika au général Toufik du DRS. De 2006 à 2013, la Sonatrach et tout le secteur pétrolier a connu les batailles plus meurtrières entre ces deux composantes du régime algérien.

Chakib Khelil, le vice roi

Mais aujourd’hui le général Toufik n’est plus là. Le DRS a été domestiqué par le clan présidentiel. Longtemps diabolisé et combattu par les officiers du DRS, le lobby atlantiste s’installe tranquillement et pénètre le sommet de l’Etat algérien. Depuis son retour au pays le 17 mars 2016,  Chakib Khelil active et fait un lobbying énorme pour influencer la politique algérienne. L’ami de Bouteflika est écouté, consulté et joue un rôle stratégique dans la nouvelle feuille de route que l’Algérie adopte dans le sillage de la chute drastique des prix du pétrole.

Sur ses conseils, l’Algérie entame un bras de fer avec Total et négocie un accord global avec les autres pays producteurs du pétrole lors d’un sommet important organisé à Alger en novembre 2016. Mais son influence ne s’arrête pas là. L’homme qui a toujours milité pour que l’Algérie abandonne la zone euro pour se tourner vers la zone du dollar inspire les nouvelles restrictions aux importations qui vont chuter les commandes faites à partir de la France et de l’Europe. Plateaux de télévision, réseaux sociaux, conférences, l’ancien ministre marié à une américaine d’origine palestinienne et ancien cadre de plusieurs sociétés américaines se fait réhabiliter doucement mais sûrement.

Le dernier bon coup est l’opération Sonatrach. Son ami, après un exil aux Emirats, Ould Kadour est placé à la tête du poumon économique de l’Algérie. Les atlantistes peuvent ainsi mettre leur feuille de route en marche puisqu’en parallèle, l’Algérie confie de grands projets à des entreprises américaines et les visites d’affaires des officiels algériens aux Etats-Unis se multiplient depuis 2016.

Sellal à Washington

Les échanges économiques entre les Etats-Unis et l’Algérie ont effectivement pris une nouvelle dimension depuis la visite de Sellal fin mars 2016 à Washington où il a rencontré les dirigeants de plusieurs grands groupes américains comme le patron d’Anadarko, Al Walker, premier producteur privé de pétrole en Algérie qui développe les gisements pétroliers de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk, situé dans le bassin de Berkine à Illizi.

Le Premier ministre algérien  a eu ensuite des discussions avec Jeff Miller, PDG d’Halliburton,  un grand groupe américain, spécialisé dans l’industrie et les services énergétiques. En Algérie ce groupe est partenaire de l’Entreprise nationale des services aux puits (ENSP) depuis 1999 et exerce dans quatre sites différents, situés à Hassi Messaoud, Hassi Rmel, Ourhoud et In Amenas.Toujours dans le secteur énergétique, Sellal s’était entretenu avec John Rice, vice président de General Electrcic (GE). La compagnie qui est présente en Algérie depuis quatre décennies, coopère avec Sonelgaz et Sonatrach dans divers projets énergétiques. En 2013, ce leader mondial, listée à l’indice boursier Dow Jones Industrial depuis la première indexation en 1896, a remporté en Algérie un contrat de plus deux milliards de dollars pour fournir des équipements pour la génération électrique pour six nouvelles centrales à cycles combinés. GE développe également en Algérie un projet d’investissement de 200 millions de dollars pour la construction d’un complexe industriel de production de turbines.

Une pluie de contrats

Le premier ministre algérien avait  reçu, par ailleurs, le PDG de Varian Medical Systems, Dow Wilson, leader mondial des traitements et des logiciels de radio-oncologie (traitement du cancer). L’entreprise américaine a renforcé son implantation en Algérie en signant en 2014 un accord de partenariat stratégique dans le domaine de la radiothérapie avec le ministère de la Santé.

Cialfarm, la filiale de ce grand groupe américain a également signé le 24 mars dernier un contrat avec le groupe privé ETRHB pour la réalisation d’un centre algéro-américain de radiothérapie à Sidi Abdallah qui s’inscrit dans l’accompagnement du plan national de lutte contre le Cancer 2015-2019.

M. Sellal avait clôturé ses rencontres avec le PDG de Blumberg Grain, Philip Blumberg, un leader mondial dans le domaine de la sécurité alimentaire. Cette société a développé les premiers systèmes modulaires pour le stockage à froid et à sec des céréales. Blumberg Grain négocie actuellement avec le gouvernement la construction d’une unité de production de silos et d’un centre de commande dans la gestion des denrées alimentaires. Le patron de Blumberg s’est rendu en février dernier en Algérie pour poursuivre les discussions sur ce projet stratégique.

L’oncle Sam raserait gratis

Les marchés américains en Algérie ont été lancés et Chakib Khelil et son groupes d’amis et cadres favorables à l’atlantisme poursuivent leur travail dans les coulisses pour rapprocher davantage Alger de Washington. L’Algérie va jusqu’à confier de grands projets agricoles à des entreprises américaines. Sur les haut-plateaux, des partenaires américains s’investissent pour booster la  productions céréalière, laitière, de viande et de pomme de terre.  Le président du Conseil d’affaires Algéro-Américain, Smaïn Chikhoun, a promis aux dirigeants algériens que grâce à ses investissements américains, l’Algérie ne devra plus importer des aliments de l’étranger à partir d’ici six ou sept ans.

Le rêve américain fait rêver les hauts responsables algériens. Mais est-ce un rêve fantaisiste ? Les altantistes font tout pour assurer qu’ils font un choix qui sera payant. Déçue par le manque d’engagement de la France et le mépris que lui accorde l’Europe, l’Algérie dirige son regard au-delà de l’océan Atlantique en espérant trouver -enfin- le bon chemin vers le développement.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2952
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 22:14

Adam a écrit:
Avec tous ça, s'ils n'arrivent pas à obtenir des USA, la séparation du Sahara, c'est qu'ils confirment ce qu'on pensent d'eux..


faudras qu'ils me passent tous dessus!

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4321
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 22:54

BOUBOU a écrit:
Adam a écrit:
Avec tous ça, s'ils n'arrivent pas à obtenir des USA, la séparation du Sahara, c'est qu'ils confirment ce qu'on pensent d'eux..


faudras qu'ils me passent tous dessus!
Ne t'inquiete pas, ils risquent plutot que ce soit """"""""leur""""""" sahara qui soit détaché de l'algerie (les 3 departements correspondant à la regence ottomane).

Quand le nord deviendra un trop lourd handicap (en terme de cout ou de quantités non exportables pour que le nord ai de l'electrcité... ou pour que les nordistes puissent continuer a rouler en voiture) pour la preservation ou de developpement des interets us dans le petrole algerien il detacheront le sud du nord. Tout le monde sait que les crevettes pourrissent par la tete.

Aujourd'hui deja, sonatrach importe peu ou prou 15 MM de dollars incompressibles d'equipements pour un chiffre d'affaire de 30MM vu les prix actuels....


_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 792
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 23:28

Adam a écrit:
Avec tous ça, s'ils n'arrivent pas à obtenir des USA, la séparation du Sahara, c'est qu'ils confirment ce qu'on pensent d'eux..

Ne t’inquiète pas cher Adam, la prostitution n'a jamais donné de résultats, c'est même le contraire, la prostitué se fait souvent prendre par son propre jeu.

Ils font des calculs à court terme mais à moyen terme, ils vont perdre toute souveraineté.
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3368
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Mar 2017 - 23:53

Attention comme même. ump est connue par sa profonde rencune vis a vis de tout les soutiens de hilary on, il s'en fout de si tu es un bon eleve moderer et évolutionniste, tt le monde y passera pour des mexicains. L'algerie compte bien jouer sur cette corde.
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6921
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 27 Mar 2017 - 0:02

Adam,le Maroc n'a rien a craindre,quand Rumsield l'ex secretaire d'etat de defense est alle a alger il l'a dit clairement l'amitie algero US ne viendra jamai sur le dos du Maroc quand un journaliste des caporaux lui a pose la question si les USA ont change de camps et vous connaissez bien Rumsfeld.Et c'etait za3ma pendant la periode de khelil etc.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2952
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 27 Mar 2017 - 9:33

Ca ne serai pas plus mal que l'Algérie "rentre" dans le rang.
Ca ira dans le sens de nos intérêts si l'on regarde de plus loin.
il est certains que l'Algérie a un énorme retard sur le Maroc dans ses relations avec les USA, et ce n'est pas demain qu'un haut responsable algérien entrera au Pentagone! ne serais-ce pour le visiter!

Mais le Maroc, une fois que l'Algérie entrera dans le giron des US on devras faire en sorte qu'ils les obligent à s'asseoire à table pour leur faire comprendre entre 4 yeux que la partie occidentale du sahara est marocaine.
Et l'emprise graduelle de US sur le poumon économique de l'Algérie est un atout pour nous. C'est là que nos lobbys devront entrer en piste.

Tous le monde sais que tôt ou tard l'Algérie devras se rendre à l'évidence...

Sachez que ce n'est pas le pétrole qui intéresse les US dans cette histoire (car ils ont d'énormes réserves et exportent également). mais en verrouillant l'Algérie, les US  s'ingèrent dans l'approvisionnement en Europe! Et là, le projet de marocco-nigérian prend encore plus de valeur!

J'aurais voulu dire qu'il faut attendre de voir ce que les US comptent prendre encore sous leur contrôle pour être sûre, mais en Algérie en prennant la Sonatrach ils prennent réellement tout le pays.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 652
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 27 Mar 2017 - 12:48



Citation :


Algérie - "L'appel d'offres de 4GW en solaire est un échec annoncé " selon Mourad Louadah (FCE)


Mourad Louadah, président de la commission des énergies renouvelables du Forum des chefs d’entreprise (FCE), qui s’exprimait jeudi sur Radio M, dit s’attendre à l’échec du chantier des 4050 MW en énergie solaire, dont l’appel d’offres est prévu dans quelques jours.

Mourad Louadah, président de la commission des énergies renouvelables du Forum des chefs d’entreprise (FCE), qui s’exprimait jeudi sur Radio M, dit s’attendre à l’échec du chantier des 4050 MW en énergie solaire, dont l’appel d’offres est prévu dans quelques jours.

D’après lui, l’appel d’offres lui-même risquerait de ne pas être lancé. Le représentant du FCE reproche beaucoup de choses à ce projet tant sur le plan de la forme que du fond. D’abord, affirme-t-il, le cahier des charges de ce projet est "erroné", parce qu’imposant aux opérateurs de prendre en charge à la fois la production électrique et la fabrication des composants industriels.

"Comment peut-on demander à une entreprise de proposer des prix d’électricité bas en lui imposant de produire de l’électricité et de mettre en place une unité de fabrication ?", s’interroge M. Louadah.

Selon lui, l’Algérie aurait dû abandonner le principe du moins disant pour ce projet et mettre en application, plutôt, le principe du prix minimum garanti aux producteurs d’énergie. Il a critiqué également le retard accusé dans l’adaptation de la réglementation à ce projet qui pose également problème par sa taille, d’après lui. "Aucun pays n’a lancé de projet de cette taille" , constate-t-il ajoutant qu’il s’agit d’un projet difficilement banquable.

D’autre part, M. Louadah pense qu’il aurait été plus judicieux de laisser la Sonelgaz, s’occuper de ses vrais métiers au lieu de l’impliquer dans ce projet, et qu’il aurait fallu créer une entité exclusivement dédiée à ce chantier. Il déplore également la mise à l’écart des entreprises privées algériennes.

"Les entreprises devant être créées dans le cadre de ce projet sont supposées être détenues à 40% par Sonatrach au moment où les 11% restant à la partie algérienne sont censées être partagés par Sonelgaz et des entreprises privées que le ministre de l’Energie choisira lui-même ", regrette M. Louadah.

Il a rappelé à ce propos l’expérience acquise par de nombreuses entreprises algériennes du secteur privée. Des entreprises qui se sont lancées dans le photovoltaïque, notamment, dès l’annonce du programme national du développement des énergies renouvelables, dans sa première version de 2011.

Le président de la commission des énergies renouvelables du FCE considère que tous ces facteurs réunis mèneront inévitablement à l’échec du projet dont l’appel d’offres devait être lancé, rappelons-le, avant la fin du mois de janvier dernier.



http://maghrebemergent.com/energie/renouvelable/71325-algerie-l-appel-d-offres-de-4gw-en-solaire-est-un-echec-annonce-mourad-louadah-fce.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 27 Mar 2017 - 13:58

Laughing
Citation :
Investissements étrangers : l’Algérie, un marché, le Maroc, un partenaire

La Chine va investir plusieurs milliards de dollars dans la région de Tanger, située dans l’extrême Nord du Maroc. Lundi 20 mars, un protocole d’accord portant sur des investissements globaux de dix milliards de dollars sur 10 ans a été signé entre les parties chinoise et marocaine (la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le groupe Haite, et BMCE Bank) en présence du roi Mohamed VI. Le premier volet porte sur la construction d’une ville intelligente pour un montant de 1 milliard de dollars.

Des projets «dignes » de ce nom


Au mois de septembre 2016, c’est le géant américain de l’industrie aéronautique Boeing qui a signé un protocole d’accord pour la création d’un écosystème toujours dans la région de Tanger. Ce projet qui impliquera également l’implantation de 120 fournisseurs de Boeing, permettra d’augmenter les exportations du royaume de près d’un milliard de dollars et la création de 8700 postes d’emplois spécialisés, selon Jeune Afrique.

Bien avant, les deux constructeurs français d’automobiles, Renault et Peugeot, ont annoncé des investissements de plusieurs centaines de millions d’euros dans deux projets au Maroc. En effet, Renault, qui dispose déjà de deux usines installées à Tanger et Casablanca, a lancé en avril 2016 un grand projet baptisé « Ecosystème Renault », un investissement de près d’un milliard d’euros. Selon la presse marocaine, cet écosystème consiste à développer une plateforme mondiale d’approvisionnement.
Renault et Peugeot : des milliards de revenus attendus

Ce projet, dont le taux d’intégration sera de 65%, permettra la création de 50.000 postes d’emplois, selon Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique.

« Ce projet générera un chiffre d’affaires additionnel de 20 milliards DH par an (NDLR : 2 milliards de dollars), triplant ainsi le montant des achats par le constructeur Renault, de pièces fabriquées sur le territoire marocain », avait-t-il expliqué.

Pour sa part, Peugeot a injecté près de 600 millions d’euros dans une véritable usine de production d’automobile qui sera implantée dans la région de Kenitra, sur la côte ouest du pays. Ce complexe industriel, qui sera opérationnel en 2019, aura une capacité initiale de production de 90.000 unités par an avec des taux d’intégration élevés, avoisinant les 80%.

Ces dernières années, le Maroc s’est taillé la part du lion des flux d’investissements directs (IDE) opérés dans la région maghrébine. Rien que pour ces quatre projets, les sommes investies dépassent les 3 milliards de dollars. Outre les capitaux considérables investis, une bonne partie de la production qui sort de ces complexes industriels est dédiée à l’export.

L’Algérie à la traîne


Pendant ce temps, l’Algérie, qui se débat pour diversifier son économie, peine à attirer les opérateurs étrangers ou des projets sérieux. La Chine préfère plutôt faire du commerce ou obtenir des contrats de construction que d’investir dans des projets concrets. Il est le premier fournisseur de l’Algérie et premier bénéficiaire des contrats publics lancés ces dernières années (routes, logements…).

Quant aux projets français réalisés en Algérie, ils sont nettement moins ambitieux que ceux lancés au Maroc. L’on peut citer à titre d’exemple l’usine Renault d’Oued Tlelat dont la production est destinée exclusivement au marché local, avec un taux d’intégration qui ne dépasse pas les 20%, selon les récentes déclarations du ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb.

Dès lors, une question se pose. Pourquoi les investisseurs étrangers préfèrent le Maroc à l’Algérie ? Éléments de réponse.

Des infrastructures modernes

L’un des attraits du Maroc sont ses infrastructures portuaires modernes. À leur tête, le port de Tanger. Situé à 14 kilomètres des côtes espagnoles, le Tanger Med dessert 167 ports à travers le monde.  Mis en service en 2007, ce grand complexe a presque atteint sa capacité maximale de 3 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) en 2016, selon l’Antenne, une plateforme française de services et d’actualité spécialisée dans le secteur du transport et de la logistique.  Un projet d’extension a d’ailleurs été lancé par les autorités marocaines pour augmenter sa capacité à 6 millions de conteneurs annuels.

Vendredi dernier, l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) a annoncé la mobilisation de 1,4 milliard de dollars (14 milliards de dirhams) pour le port Tanger Med II, selon le site marocain Challenge.ma. L’objectif final étant d’atteindre une capacité totale de plus de 8 millions de conteneurs EVP et de faire de ce complexe le premier en Méditerranée et en Afrique.

Outre la modernisation de ses infrastructures, le Maroc mise sur l’export à travers ses zones franches dédiées à cette effet, notamment celles de Tanger et Kenitra, alors que l’Algérie n’en compte aucune jusqu’à présent. La ville de Tanger, par exemple, dispose de deux zones franches où tout un dispositif de mesures a été mis en place pour inciter les opérateurs économiques, nationaux et internationaux à s’y installer.

Parmi ces mesures figurent une exonération de 5 ans de l’impôt sur les sociétés et un rapatriement simplifié des bénéfices et capitaux pour les investisseurs étrangers. Pendant ce temps, la bureaucratie de l’administration algérienne entrave l’investissement et les rares opérations d’exportation hors hydrocarbures s’effectuent d’une façon « rudimentaire », selon un spécialiste.

Un investissement qui suit

Dans la zone franche d’exportation de Tanger où pas moins de 475 entreprises étrangères sont installées, plus de 60 hectares de la zone sont dédiés à l’industrie automobile. S’ajoutent à cela, des centres de formations intégrés pour former des employés en fonction des besoins des industriels présents.

L’on remarque à travers ces projets, une vision intégrée et une volonté politique claire d’encourager l’installation de projets structurants. Le Maroc offre ainsi des avantages conséquents aux investisseurs étrangers et se montre compétitif par rapport aux pays de la région. C’est justement ce qui fait défaut en Algérie.

La législation algérienne, notamment la règle 51/49% est un repoussoir pour les partenaires étrangers. Son application à tous les secteurs d’activités confondus ne rassure pas.

L’Algérie, un marché, le Maroc, un partenaire

Le dernier investissement chinois au Maroc est aussi colossal que la « gifle » reçue par l’Algérie. Un cinglant rappelle que l’Algérie n’est, en fin de compte, qu’un marché ou s’écoulent les marchandises fabriquées en Chine et où des entreprises de ce pays remportent de juteux contrats.

Entre 2005 et 2016, les compagnies chinoises ont remporté pour 22,22 milliards de dollars de contrats : infrastructures diverses (autoroutières, ferroviaires), logements par centaines de milliers et une mosquée grandiose dans la capitale. En échange, l’Algérie a attiré quelques dizaines de millions de dollars d’investissements chinois. Elle devrait aussi bénéficier d’un financement chinois pour la construction du grand port-Centre de Cherchell. Mais ces projets bénéficient d’abord aux entreprises chinoises, chargées de les réaliser et de les gérer.

Mais en face, le voisin de l’Ouest a patiemment négocié un véritable partenariat qui pourrait véritablement booster l’économie du royaume : industrie automobile, innovation et une technopole digne de ce nom, qui ferait pâlir d’envie son « homologue » algérienne de Sidi Abdallah.

L’exemple de cette ville nouvelle marocaine est significatif. Le projet algérien est prévu depuis plusieurs années, annoncé en grande pompe, à grand renfort de maquettes et vidéos futuristes. L’inauguration par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika en personne, finit de démontrer l’importance qu’accordent les autorités à ce projet. Pourtant, les partenaires chinois ont préféré participer à un investissement similaire encore au stade de projet au Maroc, plutôt que de se tourner vers l’Algérie qui a déjà bien « avancé ».

L’argument « politique » ne tient plus

Dans son discours, le gouvernement laisse entendre que les investisseurs étrangers boudent l’Algérie pour des raisons « politiques ». Pire, certains pays sont accusés de favoritisme en faveur du voisin de l’Ouest. Ce qui pourrait être vrai pour des pays comme la France, considérée comme un allié à toute épreuve du Maroc, ne l’est pas du tout pour la Chine. Bien au contraire. Il semble impossible de suspecter la Chine d’avoir choisi le Maroc pour des raisons politiques. Au vu des relations historiques et actuelles entre l’Algérie et la Chine, tant au niveau politique que commercial, l’argument « politique » ne tient plus.

Au contraire, ceci révèle d’abord l’absence d’attrait pour investir en Algérie et s’engager sérieusement dans des projets concrets. En cela, l’Algérie et son gouvernement ne peut s’en prendre qu’à soi-même. Le véritable défi du pays est d’offrir des perspectives stables aux investisseurs, notamment à travers une administration efficace et un environnement des affaires propice. Pour le reste, l’Algérie a des potentialités reconnues, mais pourtant inexploitées : un réseau d’infrastructure qui s’étoffe, une main-d’œuvre relativement qualifiée, un faible coût de l’énergie, un marché intéressant car « vierge » et un positionnement géographique stratégique.

Mais de l’autre côté, l’absence de réformes structurelles, l’omniprésence bureaucratique de l’administration et un environnement des affaires étouffant finissent par décourager les plus téméraires. Ils se résolvent alors à profiter des richesses financières du pays sans réelle contrepartie.

Le plus inquiétant est que l’aisance financière de l’Algérie s’amenuise en raison de l’effondrement des cours des hydrocarbures. En conséquence, la croissance économique du pays, tirée essentiellement par la commande publique, commence à s’essouffler, réduisant d’autant l’intérêt des partenaires étrangers notamment. Les promesses du gouvernement sur les réformes tardent à venir, à tel point que le Fonds monétaire international et d’autres institutions mondiales, tout comme la majorité des économistes, rappellent d’année en année et de rapport en rapport, les mêmes urgences. En vain.
TSA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2952
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 27 Mar 2017 - 20:07

Donc pour eux (certains), mettre le moteur dans son compartiment et monter les roues ça veut dire fabriquer une voiture...
dans ce cas je leur souhaite plein "d'usines" comme celle-ci.

https://youtu.be/hAufoE7LrpQ

Il ne se rends pas compte qu'avec cette vidéo il conforte ceux qui parlent d'une "arnaque".

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 28 Mar 2017 - 9:38

Encore une autre organisation de forum ratée :

Citation :
Le Forum pour l’industrie boudé par les autorités

C'est sous le thème des perspectives et du potentiel industriel que le «Forum de l’industrie algérienne» se tient depuis ce matin au Sheraton à Alger.

Alors que son organisation était prévue au niveau du Centre International de Conférences (CIC) d’Alger, le Forum de l’industrie algérienne a été organisé à l’hôtel Sheraton. Le programme du Forum a été modifié à la dernière minute. D’ailleurs il a été signalé l’absence des autorités publiques, des sponsors et des intervenants de poids à l’image d’Issad Rebrab du groupe Cevital, Aderrahmane Benhamadi du groupe Condor, Slim Othmani de NCA Rouiba et d’autres grands hommes d’affaires dont les communications étaient programmées pour le premier jour, soulignent les organisateurs de l’événement.

Le Forum en question a accueilli plusieurs dizaines de participants. Selon Abderrehmane Mebtoul, économiste et modérateur de l’événement, un conseil scientifique sera crée et sera chargé de dresser un bilan de résolutions. Il sera habilité de décider de la tenue d’un deuxième Forum et établira la liste des participants.

Cette pré-édition a pour but de créer une cellule de planification stratégique qui réunira les acteurs économiques et accueillera ainsi des réunions. L’une dédiée au conseil scientifique qui regroupera les experts économiques algériens ayant pour mission d’analyser et d’émettre des propositions concrètes aux acteurs privés ainsi qu’aux institutions étatiques. L’autre réunion, dite «réunion au sommet», est consacrée aux représentants économiques et aux confédérations patronales afin de faire converger leurs intérêts et leurs positions pour mettre en œuvre un plan d’action commun.

Le Forum abordera durant les trois jours différents sujets. Il s'agit entre autre du défi d'une Algérie exportatrice: le passage d'une industrie importatrice à une industrie exportatrice, l’encouragement des partenariats privés état (PPP): les dispositifs à mettre en œuvre pour encourager les partenariats nationaux. L'augmentation des compétences industrielles: faire profiter l'industrie Algérienne du transfert de technologie, mettre en adéquation le système universitaire avec les besoins de l'industrie figure aussi parmi les objectifs.

Ce Forum, selon ses organisateurs, comptera quatre conférences débats (Perspectives, Potentiel Industriel, Intelligence Economique, Essor de L’industrie Numérique), une exposition faite pour promouvoir l’industrie nationale avec ses deux pôles (industrie de bien de production et industrie de bien de consommation). La politique du développement industriel: le rôle des TGE et les PME dans la planification économique de l’Algérie, la libération des perspectives et l’augmentation de l’attraction envers les capitaux étrangers.

Ce Forum réunira des chefs d’entreprises privés et étatiques, experts économiques (Alexandre Kateb, Abderrahmane Mebtoul, Yacine Belarbi…) ainsi que des hauts responsables politiques Algériens et des représentants étrangers d’ambassades et de chambres de commerces (Etats-Unis, l’Autriche, l’Allemagne, la Russie, la France, le Mexique, le Vietnam, l’Espagne, la Tunisie, la Suisse, la Suède, la Pologne, le Japon …).

http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/industries/le-forum-pour-l-industrie-boude-par-les-autorites-27-03-2017-180234_340.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2952
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 28 Mar 2017 - 10:41

toujours a mettre la faute aux organisateurs! le même prétexte que lors du clash entre Sellal et le boss du medef algérien.


_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 28 Mar 2017 - 13:19

Citation :
Ratage : Un Forum sur l’industrie algérienne sans les industriels nationaux affraid

Ce devait être un grand événement réunissant les grands noms de l’industrie algérienne. Cela n'a pas été le cas. Aucun industriel n’a été présent ou représenté. Le "Forum sur l'industrie algérienne est devenu une simple rencontre d’experts.

Le Forum sur l’Industrie algérienne qui se tient à Alger du 27 au 29 mars a été marqué par l’absence des grands groupes industriels nationaux. La conférence-débat sur les perspectives de l’industrie algérienne qui devait inaugurer l’événement a été annulé.

Issad Rebrab PDG du groupe Cevital, Abderrahmane Benhamadi, PDG de Condor Electronics (Groupe Benhamadi), Slim Othmani de NCA-Rouiba et Lies Kerrar, de Med Investment Holding devaient animer cette conférence débat. Aucun d'entre eux n'était présent à l'évènement.

Selon Mohamed El Hadi Cherigui, directeur de Seven Tsar, l’agence organisatrice de l’événement, c’est suite à l’annulation "à la dernière minute" de la venue du PDG du groupe Cevital pour "des obligations professionnelles à l’étranger " que la conférence-débat a été annulée, d’autant que l’absence d’Issad Rebrab "a entrainé des défections en cascades chez les autres opérateurs".

Aucun groupe industriel n’a été représenté. Le responsable de Seven Tsar, agence d’événementiel, établie à Oran affirme pourtant que Sonatrach, Cevital et Condor sont les partenaires de l’événement. Nos tentatives de joindre la direction de communication de Cevital n’ont pas abouti.

Amateurisme

Mais il semble que l'agence organisatrice de l'évènement a manqué de professionnalisme Lies Kerrar nous a décalré avoir été contacté pour l’événement mais qu’il n’a jamais confirmé sa présence.

Pour sa part M. Slim Othmani dit ne rien comprendre à cette organisation. "On m’a envoyé un message à 20h30 hier pour savoir si je venais. Je ne connaissais ni le lieu, ni le programme ni les thématiques…c’était très étrange comme organisation" souligne-t-il. Le patron de NCA Rouïba estime que les organisateurs ont fait preuve d’un "amateurisme hors du commun".

Annoncé il y a deux semaines, l'événement qui ambitionnait de réunir responsables politiques, experts en économie, chefs d’entreprise, Confédérations patronales et organismes étatiques autour du thème des perspectives industrielles de l’Algérie, devait se tenir au Centre International des Conférences (CIC) à Alger.

Selon le directeur de Seven Tsar, "ce n’est qu’hier que nous avons été informé par le CIC de l’impossibilité d’accueillir l’événement". " Nous avons tenu à ce que ce Forum se tienne et on l’a délocalisé au Sheraton" a-t-il ajouté en soulignant que l'événement n’est pas parrainé par le ministère de l’Industrie. L’événement s’est finalement tenu en gardant les conférences-débats d’experts autour des thèmes de l’industrie.

http://www.maghrebemergent.com/entreprises-9/algerie/71382-ratage-un-forum-sur-l-industrie-algerienne-sans-les-industriels-nationaux.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: