Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Fox-One
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4034
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Fév 2018 - 15:01

Si al khiam le dit, c'est que c'est vrai. Et c'est probablement pour celà que les FAR ne tolerent plus les gestionnation au delà du mûr de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13806
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Fév 2018 - 15:19

Polisario groupe terroriste j'applaudis.

Il est temps de le déclarer comme tel et couper court à toute négociations ! Ils nous menace avec une intervention militaire de L'UA Laughing

Les algériens lâchent comme ils sont vont pousser des pays africains à envoyer leur fils mourir au Sahara....

J'ai jamais vu autant de l'achèté !

Cette sorti est notre réponse à "tout le monde le sait"

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3275
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Fév 2018 - 18:17

Il n'a fait que dire tout haut ce que les services qui opèrent dans la région pensent tout bas...

Les services de sécurité algériens ne contrôlent que le Nord du pays. Et laissent "volontairement" le Sud aux différents groupes terroristes et qui trafiquent drogues dures et armes...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2126
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 10 Fév 2018 - 18:11

[quoteFinances/L’Algérie se dirige vers l’emprunt extérieur en 2019

Les autorités algériennes se sont refusé jusque-là à opter pour l’emprunt extérieur pour réduire le déficit du trésor. A cet effet, décision à été prise de recourir cette année au financement non conventuel, en d’autres termes, la planche à billet. Néanmoins, pour 2019, le gouvernement semble réfléchir à s’endetter auprès des pays étrangers. «Le gouvernement ne s’attendait pas à avoir besoin d’emprunter de l’argent cette année, bien que l’emprunt ne puisse pas être exclu l’année prochaine», a déclaré, aujourd’hui, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, face à des journalistes en marge d’une réunion des ministres arabes des finances et du Fonds monétaire international qui se tient à Dubaï, aux Emirats arabes unis. Par ailleurs, celui-ci a confirmé, pour la même occasion, la volonté du gouvernement de «réformer le système des subventions d’ici trois ou quatre ans». En 2019, par exemple, il y aura une autre hausse des prix des carburants. Par contre, en 2020, c’est d’autres subventions qui seront levées. Le ministre n’a pas donné d’indications quant à la nature des produits qui seront touchés. En tous cas, il est clair aujourd’hui que les autorités sont décidées à aller progressivement vers la levée des aides indirectes aux ménages. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait affirmé déjà auparavant que le pays aller se diriger dans un proche avenir vers un système des subventions ciblées. Une commission a même été installée pour mettre sur pieds un fichier national des potentiels bénéficiaires de ces aides directes.

]http://www.algerie-focus.com/2018/02/finances-lalgerie-se-dirige-vers-lemprunt-exterieur-2019/[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
bradli23
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 481
Inscrit le : 27/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 11 Fév 2018 - 6:20

Usine Peugeot Algérie : l’Iran fournira 30% des pièces automobiles

Citation :
Le groupe automobile français PSA va acheter pour son usine d’assemblage en Algérie 30% des pièces automobiles nécessaires à partir de l’Iran, rapporte le média iranien PressTV.

L’obligation imposée à Peugeot pour son usine d’assemblage d’Algérie provient de l’accord qu’a signé le groupe PSA avec le principal constructeur automobile iranien, Iran Khodro (IKCO).

« Selon le contrat signé, 30% des parts nécessaires pour la production doivent être fournies par l’Iran », a affirmé Mohammad Reza Najafi-Manesh, membre du conseil d’administration de l’Association iranienne des constructeurs automobiles.

Le mois dernier, le directeur des Achats du groupe PSA, Yann Bézard, a invité Iran Khodro à s’installer en Algérie où Peugeot va lancer son usine de montage. Le constructeur français a signé en novembre dernier un accord pour monter des voitures pour le marché algérien, avec une entrée en production supposée être totalement opérationnelle en 2019.

si c'est vrai c'est eux qui ont exigés cette clause juste pour ne pas importer les pièces de l'usine de kenitra, ils sont capables d'importer de la marchandise de la Papouasie de moindre qualité et plus chère plutôt que du Maroc.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1474
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : Ait Mzal
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 11 Fév 2018 - 10:36

Il restera de la place pour nous dans les 70% des pièces restantes Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3275
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 11 Fév 2018 - 12:17

Socket-error a écrit:
Il restera de la place pour nous dans les 70% des pièces restantes Wink

même pas en rêve!
leur orgeuil mal placé vis à vis du Maroc mérite pour "eux" le suicide.

Et si équipement made in Maroc devait étre importé, il passerait par les ports de Barcelone puis Marseille avant d'arriver à Oran.

Et ils se permettent de "offrire" une aide pour la CM2026!!! La seule aide serait de nous laisser tranquille.
Allah i ster.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5657
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 11 Fév 2018 - 15:05



le mythe du marché auto a 500K vehicule expliqué par une imminence algerienne


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24728
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 13 Fév 2018 - 22:46

Citation :
France: un avion d'Air Algérie perd une pièce du train d'atterrissage au décollage


AFP 13/02/2018


Un avion d'Air Algérie aurait perdu un élément de son train d'atterrissage au décollage de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, le 8 février, a-t-on appris mardi auprès du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).
"A ce stade nous n'ouvrons pas d'enquête, nous nous coordonnons avec les autorités algériennes, l'avion étant arrivé à Alger", selon un porte-parole du BEA.

Selon les premières constatations, l'avion "au décollage aurait perdu une pièce métallique qui appartiendrait à la roulette de nez" c'est-à-dire "un élément du train d'atterrissage situé sous le nez de l'avion", a-t-on précisé de même source.
La direction de l'aéroport de Toulouse a indiqué à l'AFP qu'"un axe de roue sectionné (...) a été retrouvé sur la piste, mais pas la roue" après le décollage de l'appareil.

Plusieurs sites spécialisés dans l'aviation, repris par des médias en ligne algériens ont fait état de la perte au décollage de l'aéroport de Toulouse, le 8 février dernier, d'une des roues du train avant d'un Boeing 737-600 d'Air Algérie, immatriculé 7T-VJR, qui opérait le vol AH-1077 à destination d'Oran.
Sollicité par l'AFP, Air Algérie n'avait pas réagi mardi en fin d'après-midi.

https://www.lorientlejour.com/article/1099845/france-un-avion-dair-algerie-perd-une-piece-du-train-datterrissage-au-decollage.html
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4034
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 13 Fév 2018 - 23:11

Franchement si il donnent pas d'explications, il faudra interdire cette compagnie des cieux européens. ALLAH YSTER
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13806
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 14 Fév 2018 - 0:10

Fox-One a écrit:
Franchement si il donnent pas d'explications, il faudra interdire cette compagnie des cieux européens. ALLAH YSTER

Pas d'enquête du BEA histoire de pas fâcher " tout le monde le sait" ! De toute façon qui prend Air Algérie ? Il n'y a que les algériens Laughing

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 14 Fév 2018 - 0:44

C est incroyable comment les choses se retournent contre eux
Ils insultes la RAM, leurs compagnies aérienne n as que des problèmes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bradli23
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 481
Inscrit le : 27/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 14 Fév 2018 - 4:16

Fox-One a écrit:
Franchement si il donnent pas d'explications, il faudra interdire cette compagnie des cieux européens. ALLAH YSTER

pas d’enquête, pourtant c'est grave, très grave meme, on ne joue pas avec la sécurité aérienne la loi est très strict, rappelez vous qu'un concorde a craché en France en 2000 à cause d'un petit bout métallique tombé d'un DC-10 de Continental Airlines, mais puisque c'est air couscous une compagnie Algérienne on ne veux pas les froisser.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5657
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 14 Fév 2018 - 17:41

photo prise a Oran

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2222
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 16 Fév 2018 - 14:06

Ecofin a écrit:

Algérie : près de 26 milliards $ circulent dans le marché parallèle, en dehors du circuit bancaire (Banque centrale)


Le gouverneur de la Banque d’Algérie (la Banque centrale du pays – Ndlr), Mohamed Loukal (photo), a annoncé, ce mardi, que l’institution qu’il dirige allait promulguer incessamment une nouvelle instruction permettant de tracer le mouvement des capitaux et d’identifier leur origine.

Ainsi, cette nouvelle mesure permettra au guichet de renseignements financiers qui sera mis en place, d’identifier, en 48 heures, le client et l'origine des fonds déposés. Après quoi, les fonds pourront alors circuler dans le réseau bancaire.

« Une fois cette instruction promulguée, le client ne sera plus questionné sur l’origine des fonds qu’il souhaite déposer ou retirer. La procédure sera effectuée par des organes spécialisés », a indiqué Mohamed Loukal.

Ajoutant, par ailleurs, que cette nouvelle instruction s’inscrivait dans le cadre du renforcement de l’efficacité de la loi en vigueur, relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais aussi, dans le cadre des actions menées par la Banque d’Algérie, en vue de faire converger la masse monétaire circulant dans le marché parallèle vers le circuit bancaire.

Le Gouverneur de la Banque d’Algérie a, en effet, estimé que les fonds en circulation dans le marché parallèle varient entre 2500 milliards de dinars (environ 21,8 milliards $) et 3000 milliards de dinars (environ 26,2 milliards $). Tandis qu’un volume de masse monétaire compris entre 1500 milliards de dinars (environ 13,1 milliards $) et 2000 milliards de dinars (environ 17,4 milliards $) est thésaurisé par les privés, opérateurs économiques et ménages.

A noter, par ailleurs, que Mohamed Loukal a également annoncé que la Banque d’Algérie allait procéder au changement des billets de 100, 500 et 1000 dinars, dans le but de lutter contre la contrefaçon de la monnaie algérienne.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 10373
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 16 Fév 2018 - 16:46

l'un des moyens de faire entrer cet argent dans le circuit reste la radiation de coupure sous 30j.
tu mets fin à la coupure de 5 000 dinars, et hop !
le change restera possible longtemps après pour l'argent dans le circuit formel et limite le change espèce à 30j. Boumedienne avait déjà usité cette méthode.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2126
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 17 Fév 2018 - 19:09

Article intéressant :

Citation :
Algérie : l'incroyable mosquée de Bouteflika

L'histoire a commencé il y a cinquante ans par une insomnie. Nous sommes en 1968. Le grand architecte brésilien Oscar Niemeyer se trouve à Alger pour superviser les grands projets qu'il lance dans cette Algérie révolutionnaire. Dans sa chambre de l'hôtel Aletti, qui surplombe le port et la baie, ne parvenant pas à trouver le sommeil, il commence à réfléchir à... la construction d'une mosquée. Lui, le communiste exilé ! Au matin, ses croquis sont prêts. Se profile alors un engin spatial posé sur la baie, relié au port par une passerelle en forme de croissant. « Mais c'est une mosquée révolutionnaire que tu as dessinée là ! » s'exclame, conquis, Houari Boumediene, le président algérien, quand le père de Brasilia lui présente son projet. Taquin, Niemeyer répond : « Monsieur le président, la révolution ne doit jamais s'arrêter, elle doit être partout ! » Le projet restera dans les tiroirs de la jeune république adepte du « socialisme spécifique » – mélange de gauche révolutionnaire et d'islam ascétique. La disparition soudaine de Boumediene, en 1978, expliquerait pourquoi le rêve de Niemeyer ne s'est pas réalisé.

L'idée dormira une quarantaine d'années avant d'être relancée par Abdelaziz Bouteflika, qui se veut l'héritier du président Boumediene. La grande mosquée change d'emplacement et d'envergure. Djamaa el-Djazaïr deviendra enfin un point de fixation sur lequel les détracteurs de Bouteflika se déchaîneront. Et pour cause...

« Ce projet est celui du président. Tous les moyens sont mis à disposition de ce chantier. Retards, coûts, polémiques, on gère, mais ce n'est pas important. Le plus important, c'est que le projet présidentiel avance... coûte que coûte » : un responsable du projet résume l'état d'esprit ambiant, balayant les couacs et les mésaventures du gigantesque chantier.

En matière de parcours accidenté, le projet de la grande mosquée d'Alger est un cas d'école, tout comme la nature même de l'édifice, qui collectionne les superlatifs. Placée presque au centre de l'arc de la côte ceinturant la baie d'Alger, à l'embouchure de l'oued El-Harrach, la plus grande mosquée d'Afrique – et 3e au monde après celles de La Mecque et de Médine – repose sur une assise d'un peu plus de 27 hectares et pourra accueillir 120 000 fidèles. Son minaret – le plus haut du monde, qui culmine à 267 mètres de hauteur (60 de plus que celui de la mosquée Hassan-II de Casablanca) – abritera un musée sur l'art et l'histoire de l'islam en Algérie sur 15 étages. La salle de prière occupera 20 000 mètres carrés. Il y aura aussi une bibliothèque de 1 million de livres pouvant accueillir 1 800 personnes, un centre culturel (3 000 personnes), un institut La Maison du Coran et un parking de 4 000 places, sans oublier une salle de cinéma, une salle de conférence, des restaurants, des cafés, des boutiques d'artisanat... ! Pharaonique, la « mosquée de Bouteflika » – ou le « tombeau de Bouteflika », comme certains l'appellent – suscite les polémiques.

Décisions arbitraires
Dès la genèse du projet, les critiques ont fusé. D'abord du côté des grands architectes algériens : Mohamed Larbi Merhoum et Halim Faïdi. Ce dernier, concepteur du nouveau siège du ministère des Affaires étrangères, a refusé de se présenter au concours lancé par les autorités pour la mosquée. Faïdi et Merhoum ont dénoncé les nombreux vices de fond et de forme du concours entre bureaux d'études lancé par l'Agence nationale de réalisation et de gestion de la grande mosquée d'Alger (ANRGMA) : un cahier des charges de seulement 3 pages pour un si ambitieux projet, et qui ne comprenait aucun texte fondateur. « Le cahier des charges se contente en quelques lignes de décrire les contours et l'organisation d'un projet déjà circonscrit dans une image. Il n'y a aucune information sur les conditions de sécurité et de sûreté. Aucune information sur la surface globale, donc sur la taille effective du projet. » Ils remarquent aussi que « toutes les questions liées à l'insertion de la mosquée dans la ville et le paysage de la baie ont été occultées ». Et de conclure qu'il s'agit là d'un « dessin sans dessein ». De plus, l'ANRGMA n'a pas associé le bureau d'études canadien Dessau-Soprin, pourtant payé pour ce travail, à l'élaboration du cahier des charges et du concours d'architecture, « préférant avoir recours aux moyens du bord, voire au système D », ajoute Merhoum. « Aussi, la capacité financière démesurée (80 millions de dinars, environ 570 000 euros) imposée aux architectes concurrents comme premier critère de sélection a éliminé ipso facto les architectes nationaux, qui, même réunis, ne pourront jamais rassembler un tel pactole », soulignaient les protestataires. Mais cela ne décourage pas la machine mise en branle par le chef de l'État, car c'est Bouteflika qui finira par choisir le bureau d'études.

En juillet 2008, en présence de Bouteflika et d'Angela Merkel, à Alger, l'ANRGMA signe le contrat confié au bureau d'études allemand Krebs und Kiefer. Quant à la société publique chinoise qui a raflé le marché de la construction, la China State Construction Engineering Corporation (CSCEC), elle faisait l'objet d'une mesure d'interdiction de tout contrat financé par la Banque mondiale de janvier 2009 à janvier 2015 pour suspicion de corruption.

Les Allemands de Krebs und Kiefer avaient toutefois de quoi s'inquiéter. L'éviction du directeur de l'ANRGMA, Mohamed Lakhdar Aloui, fin 2015, et son remplacement par l'ombrageux Mohamed Guechi, proche du ministre de l'Habitat, Abdelmadjid Tebboune (qui récupère aussi le ministère des Affaires religieuses), sonnent le glas pour le bureau d'études allemand. « Dès le début de son mandat, Guechi ne cessait d'intimider les ingénieurs allemands, les recevait debout, leur criant dessus. Ils supportaient de moins en moins cette tension », témoigne un des collaborateurs de Guechi. « Les Allemands étaient sous pression : ils devaient coordonner une équipe de planification de 100 architectes et ingénieurs et travailler avec des Chinois qui n'étaient pas toujours coopératifs », explique ce cadre algérois, aujourd'hui évincé du projet. Guechi, de son côté, était lui aussi marqué à la culotte : son ami Tebboune exigeait des comptes rendus quotidiens sur l'avancée des travaux, transmis ensuite au chef de l'État. En octobre 2015, Krebs und Kiefer est remplacé par le bureau d'études français Egis (contrat signé sans concours). Les Allemands s'épanchent alors dans la presse algéroise et affirment « payer » leurs désaccords avec la partie chinoise, le constructeur, sur les normes de qualité et de sécurité du mégaprojet. « Nous avons vu que la qualité et l'organisation de l'entreprise chinoise n'étaient pas à la hauteur des attentes. L'exécution des plans contenait beaucoup d'erreurs et parfois les travaux n'étaient même pas finis », ont-ils dénoncé. Selon Guechi, les Allemands sont à l'origine des retards accumulés. « C'est aussi à cause d'eux qu'en haut lieu on se faisait engueuler », confie un responsable du ministère de l'Habitat. Mais Krebs und Kiefer aurait, selon les Algériens, fourni à peine 1 000 plans, fiches et notes de calcul sur un total de 27 500 ! L'entreprise française Egis mobilise sur place 20 expatriés et 65 experts algériens, accompagnés à distance par 25 autres experts français, basés à Montreuil.

Les délais sont-ils tenus ? Non, et Guechi, le patron du projet, est démis de ses fonctions par son ami Tebboune, alors Premier ministre, en juillet 2017. En visite sur le chantier, devant les caméras, Tebboune explose : « Rien n'a avancé, on a deux mois de retard ! » Et d'ajouter, devant les excuses avancées par son ex-protégé : « Je ne veux rien comprendre, je vous dis une seule chose : en décembre, on sera là pour prier... » Mais la mosquée est toujours, en cet hiver 2018, en construction.

Autre épisode du feuilleton « grande mosquée » : la nature instable du terrain. L'alerte a été lancée par le président du Club des risques majeurs, le Pr Abdelkrim Chelghoum, qui s'inquiète des dégâts que pourrait provoquer un séisme. En particulier de la liquéfaction du sol, qui serait ici favorisée par la nature du site, sur une rive, et celle du terrain. En 2008, le ministre des Affaires religieuses de l'époque avait déjà tonné contre ceux qui s'opposaient au choix de cet emplacement : « Il n'est pas question de changer de terrain. L'étude du choix du site a été faite par des spécialistes et les autorités l'ont agréée. » Puisque c'est Bouteflika qui a choisi la maquette et le site, le débat est clos.
Lanceurs d'alertes
Selon l'expert, si un séisme « superficiel » (qui a lieu dans les 100 premiers kilomètres de profondeur) de 7 sur l'échelle de Richter venait à secouer Alger, le minaret accuserait des dégâts très préjudiciables, avec un grand risque de basculement. Chez des compagnies d'assurances mondialement réputées, une plaisanterie circule déjà sur la « tour de Pise d'Alger » que personne ne voudrait assurer... Excédé, l'ex-Premier ministre Tebboune, qui avait suivi le projet, traitait les lanceurs d'alertes de « malades qui cassent tout ce qui est algérien ». « Jamais, depuis l'indépendance, un édifice n'a été construit avec les techniques japonaises et allemandes d'amortisseurs qui réduisent l'intensité d'un séisme par cinq ! » a-t-il lancé lors d'une de ses visites au chantier.

Lors de la signature du contrat, en 2008, la CSCEC avait estimé le projet à 900 millions de dollars, avec un délai de réalisation de quatre ans ! Dix ans plus tard, après plusieurs surcoûts et de nombreux délais non respectés, la facture s'est considérablement alourdie. Depuis 2016, les chiffres qui ont filtré sur le coût global (hors budget décoration) flirtaient avec les 2,2 milliards de dollars. « Vu la taille du projet, les matériaux et les technologies employés, nous estimons le coût global actuel entre 3,5 et 4 milliards de dollars », affirme un bureau d'études consulté par Le Point. « Son coût au départ aurait permis de construire vingt CHU. Dix ans après, je vous laisse imaginer le gouffre financier et tout le gâchis de temps et d'énergie pour la plus grande gloire d'un chef », regrette un opposant politique. Le journaliste et écrivain Yassine Temlali tente aussi des parallèles : la mosquée et ses annexes devraient coûter 1,5 milliard de dollars, soit 2 % du total des revenus des exportations algériennes et les trois quarts des exportations, hors hydrocarbures. Les pouvoirs publics jouent la carte de l'opacité, y compris en interne. « J'ai refusé de présenter un grand projet à Bouteflika parce que des officiels m'ont demandé de lui donner des coûts à la baisse. Leur argument : le président est habitué à des coûts moins importants et un peu dépassés, il ne faut donc pas le contrarier ! » raconte le patron d'une grande entreprise de construction. Au ministère de l'Habitat, un haut cadre tranche : « C'est le projet du président, une réalisation historique pour le rayonnement du pays, forcément il coûte cher, c'est ainsi. »

Le 27 avril 2013, Bouteflika est transféré en urgence au Val-de-Grâce à la suite d'un AVC. Ce n'est pas sa première hospitalisation en France, mais la polémique enfle autour de ce chef d'État qui a « songé à construire la plus grande mosquée d'Afrique et pas le plus grand hôpital d'Afrique », pour reprendre une chronique de Kamel Daoud ( Mosquée d'Alger/hôpital de Paris : le val d'Allah et le Val-de-Grâce ). En mai de la même année, un sit-in est organisé devant le CHU Mustapha-Pacha, à Alger, pour dénoncer l'état de la prise en charge des malades en Algérie : « Un président qui part se soigner à l'étranger alors que son peuple crève sur le pavé du délabré centre Pierre-et-Marie-Curie [centre anticancer du CHU algérois, NDLR], cela touche à la souveraineté de l'État ! » proclamait l'appel anonyme sur les réseaux sociaux. « Au lieu de construire des hôpitaux, on va prier pour ne pas tomber malade », ironisait le caricaturiste Dilem.

L'islam, monopole d'État
« Cette mosquée est un signe civilisationnel, un signe de l'indépendance. Elle marquera l'Histoire comme l'autre grande mosquée fondée par les Morabitine [Almoravides] au XIe siècle, à Alger », insiste un haut responsable de l'État pour justifier le budget colossal. « Le véritable enjeu pour Bouteflika et pour tout le système, prêts à débourser 50 % du budget de l'Algérie, est de reprendre aux islamistes le monopole de l'islam », tranche, avec moins de romantisme, un ancien ministre. Depuis son élection, en 1999, et en parallèle des lois d'amnistie pour les terroristes islamistes, Bouteflika a développé une politique ambiguë avec les partis religieux et la sphère islamiste : tout en leur laissant un certain champ d'action, il leur a rappelé qu'au même titre que la violence, l'islam est un monopole de l'État. « On ne peut pas combattre l'islamisme armé par les armes, il nous faut prouver à la population que nous sommes plus musulmans que ceux qui les haranguent pour les monter contre nous », résume le même ancien ministre, laïque convaincu mais qui a dû accomplir le grand pèlerinage à La Mecque « pour faire taire [ses] opposants barbus » dans sa propre administration.

En Algérie, l'article 2 de la Constitution précise que l'islam est la religion de l'État. La brutale épopée du Front islamique du salut et de l'insurrection islamiste armée des années 1990 est, aux yeux des tenants du pouvoir – et de Bouteflika particulièrement –, le résultat de la perte de cette légitimité religieuse et de la mainmise sur l'islam historiquement étatique depuis les jeunes années de la République algérienne. « Dans les années 1970, l'Algérie a connu le socialisme islamique parce que le pouvoir devait l'instaurer pour juguler la montée en puissance de l'islamisme. Il n'a jamais été question de laïcité, encore moins de démocratie. L'islam est dès lors devenu un instrument de l'État. Qui contrôle la religion contrôle le peuple », expliquait dans une interview la sociologue Zoulikha Badaoui. Il n'est donc pas étonnant que, dans des milieux salafistes, la « grande mosquée de Bouteflika » soit décriée. « Cette architecture ne ressemble pas à une mosquée ! Celui qui a permis à des juifs allemands de décider de la forme de cette mosquée est coupable d'apostasie, c'est un ennemi de l'islam », pouvait-on lire sur un forum salafiste à l'époque du démarrage du chantier et des premières images de la maquette de Djamaa el-Djazaïr. « Ce qui inquiète vraiment les salafistes, c'est que l'État, avec ce projet, tente de se poser comme le véritable champion de l'islam, comme le seul arbitre sur les questions religieuses. D'un autre côté, le projet s'inspire des premières mosquées de l'islam. Ils doivent trouver mieux, ou bien être plus francs sur ce qui les taraude », ironise un proche de la présidence algérienne.
Aujourd'hui, les travaux se poursuivent et les 17 000 ouvriers du chantier – 10 000 Algériens et 7 000 Chinois – s'activent autour du dôme d'acier gigantesque fabriqué en Chine et transporté depuis Shanghai par un cargo spécialement adapté. L'opinion et même les médias algérois, lassés par les retards accumulés et non assumés, se laissent à aller à la fatalité : la mosquée se terminera quand Dieu le voudra. « Pourquoi se presser ? Bouteflika a tout le temps pour l'inaugurer », commente un ingénieur du site.

En se projetant dans un cinquième mandat, 2019-2024, le président Abdelaziz Bouteflika veut aussi faire de la réalisation de cette grande mosquée, qui rassemble tous les errements de son règne, le couronnement de ses plus de deux décennies au pouvoir.


http://afrique.lepoint.fr/culture/algerie-l-incroyable-mosquee-de-bouteflika-page-2-17-02-2018-2195704_2256.php
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13806
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 17 Fév 2018 - 23:59

Le passage ou il parle de symbole civilisationnels en faisant référence à la mosquée construit par les marocains au XI ème siècle est savoureux Laughing

Complexés ils sont et Complexés ils resteront !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 18 Fév 2018 - 0:46

Je rappel que la Mosquée Hassan II, que Boutef veut concurrencer à étais réaliser en moins de 7 ans avec un cout globale de 400 millions de dollars, ce qui a permis de relancer l artisanat marocain et de developper de nouvelles techniques de fabrication...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13806
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 18 Fév 2018 - 0:50

De plus je vois pas où il est le symbole civilisationnels lorsque tout est made in China...

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3275
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 18 Fév 2018 - 7:23

Fahed64 a écrit:
De plus je vois pas où il est le symbole civilisationnels lorsque tout est made in China...

je pense qu'il s'est fait porte parole des chinois expatriés Laughing

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2126
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 18 Fév 2018 - 18:59

Citation :
France : expulsion de 10 mille ressortissants d’Algérie

Plus de 10 000 ressortissants algériens, en situation irrégulière sur le territoire français, font actuellement l’objet d’une procédure d’expulsion vers l’Algérie.

Selon une information rapportée par TSA et reprise par Observalgerie, plus de 10 000 ressortissants algériens dont 484 mineurs, se trouvant en situation irrégulière en France, font actuellement l’objet d’une procédure d’expulsion vers leur pays d’origine, l’Algérie.

Les sites algériens insistent que depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la tête de l’Etat français au mois de mai dernier, celui-ci a pris une série de mesures par rapport au dossier de l’immigration. Le nouveau chef de l’Etat français aurait durci le ton particulièrement en ce qui concerne le dossier des « sans-papiers ».

Observalgerie rappelle que plusieurs dizaines de milliers d’Algériens, dont le nombre exact reste inconnu, sont établis de manière illégale en France. La majorité de ceux-ci risquent l’expulsion. Rappelant que des accords pour le renvoi des personnes en situation irrégulière ayant été signés entre l’Algérie et la France.

A noter que 1954 ressortissants algériens sont actuellement détenus dans les prisons en France, selon des informations fournies par le ministère français de la Justice.

http://www.afrik.com/france-expulsion-de-10-mille-ressortissants-d-algerie
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1018
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 22 Fév 2018 - 21:52

Citation :


L'Algérie facilitera l'octroi de visas aux touristes chinois


L'Algérie va alléger les procédures d'octroi des visas aux touristes chinois voulant se rendre en Algérie.

Pour cela, une convention entre les deux pays sera signée avant fin mars, a annoncé jeudi à Oran (ouest d'Algérie), le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hassan Mermouri, cité par l'agence officielle APS.

"Les grandes lignes de la convention ont été arrêtées alors que la signature est prévue en Algérie avant la fin du premier trimestre de cette année", a précisé le ministre en marge de l'ouverture de la 9ème édition du Salon international du tourisme, des voyages, des transports et de l'équipement hôteliers (SIAHA).
Outre les touristes chinois, le ministère du Tourisme cible d'autres marchés touristiques tels que la Russie et les pays de l'Europe de l'Est.

Ces démarches s'inscrivent, selon la même source, dans le cadre de la stratégie du ministère pour promouvoir la destination Algérie sur les marchés internationaux et réhabiliter sa place comme destination d'excellence.


Pour attirer les touristes, notamment chinois, les deux voisins de l'Algérie, à savoir la Tunisie et le Maroc ont carrément supprimé les visas. Chose que l'Algérie n'est pas prête de faire, selon des observateurs algériens, dans la mesure où elle tient au principe de réciprocité. F

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua




http://french.china.org.cn/foreign/txt/2018-02/22/content_50584535.htm

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
daama94
Caporal chef
Caporal chef


messages : 187
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 23 Fév 2018 - 14:19

Citation :

LE REPORT DE LA VISITE DE MACRON EN ALGÉRIE RELANCE LES INQUIÉTUDES SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DE BOUTEFLIKA








La visite d’Etat qu’Emmanuel Macron devait effectuer en février en Algérie a été reportée. Le report de cette visite, annoncée en décembre dernier par le président français lui-même, alimente plus que jamais les inquiétudes concernant l’état de santé du président algérien. Eclairage.

Rappelez-vous: lors d’une escale le 6 décembre 2017 à Alger, le président français, Emmanuel Macron, avait annoncé qu’il effectuerait en février 2018 sa première visite d'Etat en Algérie. Cette visite officielle qui devait durer trois jours, et dont les médias algériens s'étaient fait l'écho, a finalement été reportée au mois d’avril prochain.



http://fr.le360.ma/monde/le-report-de-la-visite-de-macron-en-algerie-relance-les-inquietudes-sur-letat-de-sante-de-bouteflika-157109

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1018
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 25 Fév 2018 - 11:02

Premier acheteur d'arme en Afrique et parmi les premiers dans le monde!!!

Vas comprendre affraid

Citation :


L'Algérie élue vice-présidente de la Commission du désarmement des Nations-Unies

APS



L’Algérie a été élue par acclamation à la vice-présidence de la Commission du désarmement des Nations unies pour l’année 2018, a appris l'APS auprès de la mission permanente de l’Algérie à New York.

Cette élection "témoigne une fois de plus de la reconnaissance du rôle et de l’engagement de l’Algérie en faveur de la réalisation des objectifs de désarmement et de la non-prolifération".

Cette année, la Commission aura à examiner deux thématiques : la réalisation de l’objectif du désarmement nucléaire, et la prévention d’une course aux armements dans l’espace extra-atmosphérique.

Créée en 1978, la Commission du désarmement est un organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations Unies et composée de tous les Etats membres. Elle a pour mandat de formuler des recommandations sur diverses questions liées au désarmement, à la non-prolifération, et à la sécurité internationale.



http://www.huffpostmaghreb.com/2018/02/24/algerie-vice-presidente-desarmement-nations-unies_n_19314074.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: