Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 26 Fév 2018 - 20:24

Erdogan est en Algérie..







La mosquée turque Ketchaoua à Alger, construite il y a 220 ans par les Ottomans.

La Turquie a payé 7 millions d'euros pour la rénover. Les Algériens pourront y prier de nouveau ces prochains jours avec la visite d'Erdoğan




_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
ralek1
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1011
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 26 Fév 2018 - 22:16

Kursad2 a écrit:
Erdogan est en Algérie..

Les algériens nous ont habitués à évoquer la question du Sahara et le "droit des peuples à l'autodétermination" avec leurs hôtes. Est ce qu'ils aborderont ce sujet avec Erdogan? Etant donnée la position constante de la Turquie, je ne pense pas qu'ils le feront; d'autant plus que Erdogan est franc et ne dit pas les choses à demi mot.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 26 Fév 2018 - 22:39

La Turquie s'oppose à toute indépendance et autonomie du Sahara vis à vis du Maroc depuis le début. Le Sahara appartient au Maroc selon la Turquie et Erdogan l'a plusieurs fois rappeler. La Turquie s'opposera aussi à une indépendance d'une province algérienne si ce problème se pose en Algérie. C'est une politique d'état et de principe qui dépasse tous les courants idéologiques en Turquie.

Je pense que les officiels algériens le savent et n'aborderont pas ce sujet.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 0:34

Sur une page de FB ils citent que un A400M de la TUAF est arrivé il y a qlq jours a Alger, transportant toute une brigade de garde republicaine turque pour securiser la visite de Erdogane. Le nombre de gardes et plus supérieure que lors de précédents visites au soudan.
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 11:31

Plusieurs accords signés entre l'Algérie et la Turquie dans le domaine du tourisme, culture, hydrocarbure, éducation, agriculture, économique..








_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
adminPC
Caporal
Caporal
avatar

messages : 123
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 20:23

Kursad2 a écrit:
Plusieurs accords signés entre l'Algérie et la Turquie dans le domaine du tourisme, culture, hydrocarbure, éducation, agriculture, économique..


C'est un peu les petits fils des soldats Othman (légitime ou non) qu'il vient voir lol!
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2173
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 20:32

Benkirane la leur avait bien mise au fond quand, recevant un vice premier ministre turc, il lui déclarait devant les caméras, ''il y a peu, vous étiez nos voisins''

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
lintello
2eme classe
2eme classe
avatar

messages : 43
Inscrit le : 03/03/2017
Localisation : Maroc et France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 20:46

Les turques vont très vite découvrir que les algériens sont des rigolos.

Tout le decorum ne sert à rien d'autre qu'à essayer de le cacher de plus en plus difficilement à leur peuple.

_________________
Allah, al Watan, al Malik
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 21:02

C vrai que lors cette visite un journaliste algérien a poser la question a Erdogan, e si il considère que son pays etait un pays d'occupation qui a occupé l'algeie, alors Erdogan lui a répondu sèchement que si la Turquie etait un pays d'occupation alors le journaliste aurait poser sa question en langue turque et non en Français
Revenir en haut Aller en bas
Barsdz
Adjudant
Adjudant


messages : 338
Inscrit le : 12/08/2014
Localisation : in the water
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 21:24

lintello a écrit:
Les turques vont très vite découvrir que les algériens sont des rigolos.

Tout le decorum ne sert à rien d'autre qu'à essayer de le cacher de plus en plus difficilement à leur peuple.

Tellement rigolos qu'il appel à renforcer Laughing Laughing Laughing Laughing

Citation :
Dans son allocution à l'ouverture des travaux du forum des hommes d'affaires algériens et turcs, M. Erdogan a indiqué que "l'Algérie, qui est une île de stabilité politique et économique en Méditerranée et en Afrique, offre d'importantes et diverses opportunités d'investissement", soulignant que "les entreprises et hommes d'affaires turcs doivent développer leurs activités dans ce pays frère".

"L’Algérie (…) offre d'importantes et diverses opportunités d'investissement" (Erdogan)

Le président turc a promis de ne ménager aucun effort -avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika- pour augmenter le niveau des échanges commerciaux entre les deux pays et le faire passer de 3,5 milliards USD actuellement à 5 milliards USD dans les plus brefs délais, puis à 10 milliards USD dans une prochaine étape.
Il a estimé, dans ce sens que la participation de plus de 200 hommes d'affaires turcs au Forum d'affaires algéro-turc dénotait de la densité des liens de solidarité, "qui sera gravée en lettres d'or dans l'histoire commune entre l'Algérie et la Turquie".

Soulignant que l'Algérie garantit et protège les investissements étrangers, M. Erdogan a appelé les hommes d'affaires turcs à mettre à profit cette occasion pour bénéficier des différentes mesures incitatives offertes aux investisseurs par ce vaste pays.
http://www.aps.dz/economie/70463-erdogan-appelle-les-hommes-d-affaires-turcs-a-investir-en-force-en-algerie
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 10299
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 21:37

Existe t-il seulement des rencontres entre gvt ou l'on appelle pas au renforcement des relations bilatérales? Very Happy
C'est comme nous avec nos "partenariats strategiques"...
Langue de bois bonne pour le bon peuple.
L'Algerie n'est perçue que comme un marché, faute de production à écouler (hors hydro). La turquie à sortie la tête de l'eau contrairement à nous, elle est phase de conquête et nous ne faisons pas le poids. Nous, c'est le maghreb.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13732
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 21:38

Question vous allez leur exporter quoi aux Turcs

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 27 Fév 2018 - 22:30

Erdogan rencontre le Président Bouteflika, la Turquie et l'Algérie vont investir plus de 1 milliard $ en Turquie (province d'Adana) pour la construction d'une usine pétrochimique, le pétrole pour l'usine pétrochimique sera fourni par l'Algérie.



Emine Erdogan (femme d'Erdogan) ouvre une école soutenu par la Turquie à Alger:







Elle visite la mosquée réparée par la Turquie à Alger:


_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2173
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 28 Fév 2018 - 13:27

Citation :

Algérie, des migrants battus pendant les rafles


Les autorités algériennes ont procédé à des rafles de centaines de personnes d’Afrique subsaharienne depuis janvier 2018 – dont des femmes et des enfants – et expulsé beaucoup d’elles vers le Niger, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les autorités privent les personnes arrêtées de leur droit de contester leur détention et leur possible expulsion, ont déclaré certaines d’entre elles.




À l’instar des vagues d’arrestations qui avaient eu lieu en octobre 2017 et en décembre 2016, les forces de sécurité ont arrêté les gens par groupes, dans la rue ou sur des chantiers du bâtiment, où beaucoup travaillent. La majorité – voire la totalité – d’entre eux ont été emmenés dans un centre situé à Zeralda, en périphérie de la capitale, où ils ont passé entre un et trois jours dans de grandes pièces sans matelas et avec très peu de nourriture, ont déclaré des personnes arrêtées. Les forces de sécurité ont ensuite expédié les migrants par bus vers le sud, à 1 900 km de là, dans un camp de Tamanrasset. Lors des rafles précédentes, ils emmenaient une partie des migrants en camion à In Guezzam, une localité près de la frontière, puis leur faisaient traverser la frontière pour entrer au Niger.

« L’Algérie rafle et déporte les migrants de façon dégradante et les prive de leur droit à voir leur situation étudiée de façon individuelle », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Un activiste local, souhaitant rester anonyme, a déclaré que ces rafles de centaines de migrants s’étaient produites le 24 janvier et le 10 février. On ne connaît pas le nombre total des personnes expulsées en 2018. L’International Rescue Committee (IRC), qui gère un programme d’assistance aux migrants à Agadez au Niger, a estimé qu’elles étaient 3 000 au total depuis début 2018, dont 500 depuis le 10 février. La plupart sont originaires du Niger, d’autres, en plus petit nombre, du Nigeria, du Cameroun, du Mali et de Guinée.

Des sources fiables à Alger ont déclaré que parmi les personnes détenues en janvier et février, figuraient 20 réfugiés et demandeurs d’asile, dont deux mineurs. Les autorités ont libéré certaines de ces personnes après avoir vérifié leur statut, d’autres se sont enfuies lors de leur transfert vers Tamanrasset. Pour deux d’entre elles au moins, on ne sait pas ce qu’elles sont devenues.

Le 13 février, Human Rights Watch a pu joindre par téléphone trois hommes détenus à Tamanrasset. Chacun de leur côté, ils ont décrit comment la police les avait placés en détention sans leur donner l’occasion de récupérer leurs papiers ou leurs économies. Ils ont également rapporté que les autorités n’avaient pas procédé à des contrôles afin de vérifier leur situation ou leur statut, ne leur avaient pas informés de leurs droits et ne leur avaient pas permis de contacter les représentants consulaires de leur pays.

Ils ont déclaré avoir été détenus avec des centaines d’autres personnes à Zeralda. Ils ont déclaré que parmi les personnes détenues, se trouvaient des Nigériens, des Maliens, des Camerounais et des Ivoiriens, y compris des femmes et des enfants.

Tous trois ont déclaré soit avoir vu les gendarmes frapper d’autres détenus, soit avoir eux-mêmes été frappés lors de leur transfert vers Tamanrasset. D’après leurs descriptions, les conditions sont inhumaines dans le camp de Tamanrasset, qui est sale, surpeuplé et où les détenus passent une journée entière sans être nourris.



L’Algérie a le pouvoir de contrôler ses frontières. Elle peut déplacer les personnes dont la présence dans le pays n’est pas légale, qui n’ont pas le statut de réfugié, ne font pas l’objet d’une procédure de demande de protection en cours et n’ont pas de revendication sérieuse, du point de vue des droits humains, qui interdit leur déplacement, en tenant compte notamment du droit à une vie familiale. Cependant, l’Algérie devrait donner à chaque individu une véritable opportunité de contester son déplacement et de faire examiner ses circonstances personnelles. Elle ne devrait pas soumettre les migrants à une détention arbitraire ni à aucune forme de traitement inhumain et dégradant.

En tant que partie à la Convention de 1951 sur les réfugiés et à la Convention de 1987 contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, l’Algérie n’a pas le droit de déplacer de force un réfugié ou un demandeur d’asile dans un endroit où il serait menacé de persécution, ni de déplacer une personne quelconque dans un endroit où elle courrait le risque d’être torturée ou soumise à un traitement inhumain et dégradant. Les revendications de toute personne exprimant ces craintes doivent être examinées lors de procédures complètes et justes, alors que la personne est dans le pays.

L’Algérie est également partie à la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, qui interdit les expulsions collectives de travailleurs migrants ou de leurs proches et exige que les gouvernements parties à la convention examinent et décrètent chaque expulsion potentielle de façon individuelle. La convention s’applique à tous les travailleurs immigrés et à leurs familles, indépendamment de leur statut migratoire ou de travailleur.

Les migrants devraient être placés uniquement en détention administrative, de façon individuelle, dans le plein respect du droit à l’application régulière de la loi et des garanties de procédure, et ce seulement en dernier recours et le moins longtemps possible. Pendant cette détention, ils doivent pouvoir communiquer avec leurs familles et avoir accès au HCR, l’organe des Nations Unies pour les réfugiés, et aux représentations consulaires. Enfin les conditions de détention et de traitement doivent pleinement respecter les normes internationales relatives aux droits humains.

Human Rights Watch s’est entretenue avec trois hommes qui ont été arrêtés lors des rafles récentes. Pour les protéger, ils ne sont pas désignés par leurs véritables prénoms.

Slimane, 27 ans, originaire du Cameroun, a déclaré qu’il était venu en Algérie il y a huit mois après que l’organisation extrémiste Boko Haram avait menacé de le tuer, ainsi que sa famille, parce qu’il refusait de se joindre à eux. Il a déclaré qu’il travaillait comme agent de sécurité sur un chantier à Sidi Abdallah.

À 22 h le 10 février, alors qu’il gardait le chantier en compagnie d’un autre Camerounais, Mohamed, une demi-douzaine de gendarmes sont arrivés, ordonnant aux deux hommes de les suivre au poste de police. Lorsqu’ils ont demandé pourquoi, les gendarmes leur ont répondu en hurlant de ne pas poser de questions. Les gendarmes ont également refusé d’accéder aux demandes insistantes de Slimane qui voulait aller dans sa chambre, située sur le chantier, pour récupérer son passeport et ses économies. Ils ont menotté Slimane et son collègue, l’ont fait monter dans leur fourgon et les ont embarqués au poste de police de Sidi Abdallah.

Après avoir fait attendre Slimane et son collègue dans le fourgon pendant près d’une heure, devant le poste de police, les gendarmes les ont emmenés au camp de Zeralda. Slimane a déclaré qu’il y avait découvert des centaines d’hommes du Mali, du Cameroun, du Liberia et du Niger, entre autres, ainsi que des femmes et des enfants. Il y a passé deux nuits, dormant sur des cartons, sans couvertures et avec très peu de nourriture.

Le 12 février, a-t-il déclaré, les autorités les ont fait monter dans des autobus. Il a compté une vingtaine de bus, chacun transportant des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants.

Alors qu’ils étaient sur la route, un des hommes a essayé de prendre des photos de l’intérieur du bus avec son téléphone, a rapporté Slimane. Un gendarme l’a vu, a demandé au chauffeur de s’arrêter, puis a fait sortir cet homme du bus de force, avant de le frapper, avec d’autres gendarmes, au ventre et au visage, jusqu’à ce qu’il tombe par terre. Puis ils ont mis l’homme dans un autre bus.

Le bus est arrivé à Tamanrasset le 13 février à 14 h, a déclaré Slimane. Les autorités ont emmené les migrants dans un camp à l’extérieur de la ville et les ont détenus dans des conteneurs maritimes aménagés. Il a déclaré que les gendarmes frappaient les migrants aux jambes et au dos au moment où ils descendaient du bus.

Lorsque Human Rights Watch a pu joindre Slimane, il était dans le camp de Tamanrasset. Il a décrit les conditions comme « horribles – il y a des toilettes très sales dans la pièce, des déchets partout, des matelas répugnants. »

Il déclare : « Regardez les conditions de notre transfert, nous sommes entassés dans ce camion comme des animaux. »

Mohamed, 21 ans, qui a été arrêté en compagnie de Slimane, a fait un récit de l’arrestation et des conditions à Zeralda et à Tamanrasset similaire à celui de Slimane. Il a déclaré qu’à Zeralda il avait vu des centaines de personnes noires, toutes enfermées dans une grande pièce. Les femmes et les enfants étaient enfermés dans une pièce à part, a-t-il rapporté. Pendant son transfert de Zeralda à Tamanrasset, a-t-il déclaré, les gendarmes l’ont frappé :

Quand nous sommes arrivés à Ghardaia [une ville sur le trajet], je me suis senti mal, j’avais la tête qui tournait, étant donné que nous n’avions presque rien mangé depuis trois jours, à part un peu de biscuits et de pain. Je suis allé demander à un des gendarmes s’il pouvait me donner des médicaments et quelque chose à manger. Le gendarme m’a hurlé de me taire puis frappé à la tête avec une matraque. Je me suis évanoui. Quand je me suis réveillé, je me suis rendu compte que j’étais dans un autre bus.

Salif, un Malien de 24 ans, a déclaré qu’il était arrivé en Algérie il y a quatre ans et qu’il étudiait à l’université de Bab Ezzouar. Il a déclaré que les gendarmes l’avaient arrêté à midi le 10 février, dans une rue près de l’université. Il leur a demandé de l’accompagner à sa chambre d’étudiant pour qu’il puisse leur montrer son passeport et ses documents d’inscription à l’université, mais ils lui ont donné un coup de poing dans le ventre, l’ont menotté et forcé à monter dans leur fourgon, où il a trouvé 12 autres hommes, tous noirs. Les gendarmes les ont emmenés au poste de police de Bab Ezzouar, où des agents ont pris leurs empreintes digitales. Puis ils les ont mis dans des bus en direction du camp de Zeralda et de là, vers Tamanrasset.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2173
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 1 Mar 2018 - 21:40


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 818
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 2 Mar 2018 - 0:13

Le pétrole n'a plus d'avenir sauf dans un avenir proche, le pétrole sera toujours écoulé grâce aux pays émergents.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2173
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 3 Mar 2018 - 14:05


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1011
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 5 Mar 2018 - 21:43

Ils nous détestent mais ils ne peuvent s'empêcher de se comparer à nous!


Citation :


Marché des ciments gris en Algérie


Le casse-tête de la surproduction



En 2020, la capacité de production du pays doit augmenter à 40,6 millions de tonnes avec 20 millions de tonnes pour GICA qui dispose de 12 usines en activité, et 11,1 millions de tonnes pour Lafarge Holcim Algérie, ainsi que 9,5 millions de tonnes pour les opérateurs privés, d’après des données publiques du ministère de l’Industrie et des Mines.


Ce qui est susceptible d’entraîner un surplus de production oscillant entre 12,5 et 13,5 millions tonnes/an en 2020, annonce, fièrement, le même département.

Mieux. A cette date, et avec l’entrée en service de nouvelles capacités additionnelles dont les projets sont déjà lancés ou en voie de l’être, cet excédent pourrait bondir de 10 MT, et ce, même si les besoins actuels du marché, 22 MT/an, risquent de passer à plus de 24 MT.

C’est dire que l’Algérie est, certes, bien partie pour se hisser au rang des géants de la cimenterie à l’échelle continentale, voire méditerranéenne, mais comment compte-t-elle s’y prendre pour se délester d’une fort encombrante surcharge qu’elle va devoir supporter pendant de bien longues années ? Mettre le cap sur l’export, c’est bien beau mais vers quels marchés ? «Si les pouvoirs publics aspirent se positionner sur le marché africain, c’est peine perdue d’avance», tranchent nos sources.

Et pour cause, argumentent-elles : «Aujourd’hui que le pays dispose des capacités nécessaires pour satisfaire le marché local et que le ciment est désormais interdit à l’importation, le marché africain risque de lui être difficilement accessible.

Car dans la course, l’Algérie pourrait se confronter au voisin tunisien qui cherchera, lui aussi, à y trouver des débouchés pour ses plus de 4 MT d’excédent, dont 90 à 96% étaient jusqu’à fin 2016, faut-il le souligner, absorbés par le marché algérien. Et avec l’entrée en service, d’ici deux à trois ans, soit en 2020, de nouvelles lignes de production, ce volume est appelé à grossir davantage.»

A ne pas omettre que chez le voisin de l’Est comme celui de l’Ouest, contrairement à nous qui avons une économie structurellement dépendante aux hydrocarbures, l’acte d’exporter est dans les mœurs et depuis fort longtemps.

Les rouages et les circuits commerciaux du marché international ne leur sont pas étrangers. Et pas que. A en croire, Lakhdar Mebarki, ex-PDG de feu Ferphos Group, reconverti, depuis quelques années, dans la fabrication et le commerce international de matériaux de construction, «sur le marché africain, sont déjà confortablement installés les cimentiers européens mais aussi les Marocains.

Nous serions des champions si nous sommes en mesure d’exporter 2 MT. La chaîne logistique nécessaire sera-t-elle au rendez-vous ?», se demande-t-il. En termes relatifs, le Maroc, pays déjà doté de gros moyens propres et d’un savoir-faire avéré, insiste-t-il, «a les yeux tout aussi braqués sur le continent noir où il est déjà présent».

A cela, une explication majeure : plus d’une vingtaine de millions de tonnes sortent chaque année des cimenteries publiques et privées, alors que l’impact de décrue de la consommation s’y ferait de plus en plus sentir. D’où une surcapacité productive s’élevant, actuellement, de 6 à 7 MT. Pis, à l’horizon 2019, elle pourrait avoisiner les 9 ou 10 MT, une fois mises en marche les nouvelles usines supplémentaires en cours de construction, explique M. Mebarki.

La logistique, cet autre obstacle à l’export

Même si les premières opérations d’exportation de ciment gris (16 000 tonnes) réalisées début décembre dernier, sur un total de 50 000 tonnes que l’entreprise Lafarge Holcim Algérie projette de réaliser en Afrique de l’Ouest, au 1er trimestre 2018, est de bon augure, il ne faudrait, toutefois, pas perdre de vue que sa jumelle marocaine (Lafarge Holcim Maroc) s’y est déjà emparée de parts de marché non négligeables grâce à sa filiale exclusivement créée pour les marchés africains.

Au moins une dizaine, dont le Mali et la Mauritanie, les deux pays, en plus du Tchad et du Niger, qui sont dans le viseur des cimentiers algériens, notamment publics.

Il en est ainsi du groupe GICA, avec ses 60% de la production nationale, qui serait, d’après le secrétaire général du ministère de tutelle, en pourparlers avec «des opérateurs étrangers pour créer des partenariats permettant l’accès du ciment algérien aux marchés internationaux», autrement dit africains.

Sauf que, avoue ce même ministère, au-delà des gros efforts à déployer en vue de rendre hautement compétitif en matière de prix/qualité le ciment «made in Algeria», la logistique constitue un autre obstacle auquel se heurte toute ambition de développement à l’international. Pour pouvoir le contourner et faciliter ainsi l’acheminement du produit «par route, rail ou bateau, voire par voie multimodale» vers les marchés ciblés, il devrait, au préalable, être menées «des actions appropriées», recommande le même ministère.

Pis, dans sa feuille de route du projet initié par son collègue du Commerce portant sur la mise en place d’une stratégie nationale d’exportation (SNE) devant permettre la diversification de l’économie nationale, «10 secteurs prioritaires ont été sélectionnés, dont ceux de l’industrie des produits chimiques, les TIC, les machines et produits électroniques, les produits alimentaires et boissons et les services de transport», a indiqué Saïd Djellab, le directeur général du commerce extérieur auprès du ministère de Commerce.

On y remarquera que le ciment ne serait pas, pour l’instant, une «priorité» gouvernementale à l’export, alors que pour Abdessalem Bouchouareb, l’ex-ministre de l’Industrie, c’en était une ! D’où les surinvestissements dans la branche conclus sous son règne, bien que les marchés potentiellement acheteurs n’aient pas été préalablement identifiés et les conditions logistiques réunies.

Pour Saadi Arezki, expert-consultant international, ayant plus de trois décennies d’exercice dans le domaine des transports maritimes, dont la moitié à la CNAN, «repenser le marché africain et ses ouvertures est une chose, réaliser des opportunités en est une autre...

Aujourd’hui, le pavillon national CNAN couvre moins de 2% des échanges extérieurs, les transports maritimes sont passés sous le contrôle de trois opérateurs européens qui offrent les services qu’ils veulent et appliquent les taux et les surcharges qu’ils veulent, la chaîne logistique nationale (entrepôts...) est réduite à sa plus simple expression...»

Tandis qu’au Maroc, pour ne citer que cet exemple, tout le nécessaire semble, selon lui, avoir été fait pour permettre aux cimentiers ou autres exportateurs d’avoir une bonne visibilité en vue d’un débarquement réussi en Afrique : «Le Maroc a construit un port international capable de réceptionner les plus gros navires en exploitation.

Ce port accueille les cargaisons, en transit, pour les acheminer vers certaines régions du continent, leur destination finale, et parachève la réalisation d’un réseau de rails et d’autoroutes reliant ce port, le nord du pays, les villes et centres de production au sud du pays avec le projet de liaison et de connexion avec les pays africains.»

Les contrats en «béton» de Bouchouareb

Cette problématique de la chaîne logistique, à ce jour posée, et les appréhensions, maintes fois officiellement exprimées, de voir s’agglomérer, du fait de la bataille qui fait rage sur le marché international, des dizaines de millions de tonnes de ciment, n’ont pas, pour autant, empêché l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, de donner son feu vert au GICA qui avait décidé, au printemps 2015, soit en plein crise financière, d’engager un vaste plan d’investissements nécessitant la mobilisation de 154 milliards de dinars.

Y est, entre autres, prévue l’extension des capacités de deux cimenteries déjà existantes : la production de Aïn Kebira, dans la wilaya de Sétif devrait tripler ses capacités à 3 MT, tandis que celle de Chlef est appelée à fournir 4 MT au lieu de 2 MT, sa capacité initiale. Et pas seulement, puisqu’il y est également question de mettre sur pied deux nouvelles usines, une dans le sud du pays avec une capacité de 1 MT/an, l’autre à l’Est, Segus, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, avec 2 MT.

Leur entrée en production étant annoncée pour 2020. Et c’est au constructeur Polysius France, filiale du groupe allemand Thyssen Krupp, que sera confiée la réalisation clé en main de cette nouvelle cimenterie pour plus de 310 millions d’euros. Idem pour l’extension de la cimenterie de Chlef avec les français de Fives FCB chargés de la mise en place d’une troisième ligne de production pour 37 milliards de dinars.

Son démarrage devrait intervenir entre fin 2019 et début 2020, période au cours de laquelle le marché est appelé à accueillir environ une dizaine de millions de tonnes, issues de l’armada d’usines privées dont les chantiers sont déjà ouverts.

En somme, «décider, pour soi-disant répondre à une très forte demande, de la réalisation de nouvelles usines publiques et de l’augmentation des capacités de celles en activité au moment même où des investissements privés en cascade étaient déjà lancés, ne relèverait-il pas de l’anti-économique, pour ne pas dire de l’anti-éthique M. Bouchouareb ?» s’interrogent nos interlocuteurs.

Pour eux, les pouvoirs publics, à l’instar de l’ex-patron du secteur de l’industrie, qui distribuait généreusement les contrats «en béton» et multipliait les pseudo partenariats pour «diversifier l’économie nationale et booster les exportations hors hydrocarbures» ignorait, vraisemblablement, que le train Afrique a été raté et qu’un long et laborieux chemin reste à parcourir avant de pouvoir le rattraper.

«Les espoirs suscités par le Nepad, qui devait servir à l’Algérie, le Nigeria et l’Afrique du Sud comme axe politico-économique et commercial, furent noyés dans les aléas de la politique…

Jusqu’à aujourd’hui, on a toujours un pied dans le projet socialiste stérilisant des années 1970 et un autre qui hésite à franchir les portes de l’économie libérale, en sorte que l’écluse s’ouvre et se referme, au gré des circonstances et à la faveur des changements de gouvernement, pour finalement se rendre compte qu’on avance à reculons», témoigne Kamel Khelifa, expert-consultant auprès de nombre d’institutions de l’ONU et de l’UE, spécialisé dans les échanges internationaux, les transports et la logistique.


- 17 le nombre de cimenteries en Algérie totalisant des capacités de production de 25 MT

-96% des capacités totales installées reviennent au groupe public GICA et à l’entreprise LafargeHolcim Algérie

- 12le nombre d’usines dont est doté le GICA en plus de deux autres nouvelles usines en chantier

- 22 MT, les besoins nationaux actuels

- 04 autres projets d’usines privées, validés par le Conseil national de l’investissement, pour une capacité cumulée de 11,1 MT/an

- 40,6 MT/an, capacité de production du pays à l’horizon 2020, dont 20 MT pour le GICA et 11,1 MT pour le groupe LafargeHolcim Algérie

- 9,5 MT total des capacités de production attendus en 2020 d’usines privées en cours de réalisation.

- 12,5 à 13,5 MT/an, surcapacité du marché en 2020. L’excédent pourrait culminer à 23 MT avec l’entrée en service de plusieurs nouvelles lignes production additionnelles entre publiques et privées.



http://www.elwatan.com/economie/le-casse-tete-de-la-surproduction-05-03-2018-363790_111.php

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13732
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 5 Mar 2018 - 22:57

Attend le meilleur reste à venir avec leur usine tte playmobil ! Le ministre leur a ordonné d'exporter une partie de la production Laughing

Ce pays est une blague mais qu'est ce qu'elle est bonne Laughing

PS: Tjr pas de coup de pioche en vue pour leur projet portuaire ! À ce rythme si projet portuaire il y a, il sera opérationnel pour 2030 !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2173
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Mar 2018 - 19:36

EcoFin a écrit:

Algérie : le gouvernement confie à Sonatrach le développement d’un mégaprojet de transformation de phosphate


Le gouvernement algérien a décidé de confier à la compagnie publique en charge des hydrocarbures, Sonatrach, le développement du mégaprojet de 6 milliards $ portant sur la transformation du phosphate des mines de Tébessa, Skikda, Souk Ahras et Annaba.

C’est ce qu’a annoncé, mercredi, le PDG de la société, Abdelmoumen Ould Kaddour, lors d’une visite à Tébessa, précisant que l’investissement sera assuré par Sonatrach et ses partenaires locaux et chinois (Cetic-Crcc et Wengfu).

«L’Algérie a des réserves de phosphate très importantes», a déclaré M. Ould Kaddour, remerciant le président Bouteflika d’avoir «pris la décision de développer les champs de phosphate et d’avoir chargé Sonatrach de le faire».

Selon lui, le délai requis pour la réalisation du projet, qui devrait permettre de réduire la dépendance aux hydrocarbures, est de 30 mois. Il devrait favoriser la création de 6000 emplois dans la wilaya de Tébessa, et générer des revenus annuels de 1,5 à 2 milliards de dollars.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1472
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : Ait Mzal
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Mar 2018 - 20:22

Adam a écrit:
EcoFin a écrit:

Algérie : le gouvernement confie à Sonatrach le développement d’un mégaprojet de transformation de phosphate



Le gouvernement algérien a décidé de confier à la compagnie publique en charge des hydrocarbures, Sonatrach, le développement du mégaprojet de 6 milliards $ portant sur la transformation du phosphate des mines de Tébessa, Skikda, Souk Ahras et Annaba.

C’est ce qu’a annoncé, mercredi, le PDG de la société, Abdelmoumen Ould Kaddour, lors d’une visite à Tébessa, précisant que l’investissement sera assuré par Sonatrach et ses partenaires locaux et chinois (Cetic-Crcc et Wengfu).

«L’Algérie a des réserves de phosphate très importantes», a déclaré M. Ould Kaddour, remerciant le président Bouteflika d’avoir «pris la décision de développer les champs de phosphate et d’avoir chargé Sonatrach de le faire».

Selon lui, le délai requis pour la réalisation du projet, qui devrait permettre de réduire la dépendance aux hydrocarbures, est de 30 mois. Il devrait favoriser la création de 6000 emplois dans la wilaya de Tébessa, et générer des revenus annuels de 1,5 à 2 milliards de dollars.

Qui vivra verra Basketball

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3953
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Mar 2018 - 20:23

Ils ont pas dis inchallah
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3241
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Mar 2018 - 21:13

Ils veulent profiter de la faiblesse de la Tunisie actuellement qui a de gros problèmes dans ce secteur. Mais ça ils ne le crient pas sur les toîts.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2082
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 8 Mar 2018 - 22:27

L'OCP qui exploite les phosphates au maroc depuis 1929 et compte parmi les 3 premiers producteurs, transformateurs et exportateurs de phosphates au monde, a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 42 471 MDH  ( env. 4.5 milliards de $ ) et nos voisins veulent arriver en quelques années à des revenus de 1.5 à 2 milliards  $. Cherchez l'erreur !

Citation :
CHIFFRES CLÉS

- Année 2016

Un chiffre d’affaires de 42 471 MDH, contre 47 747 MDH en 2015.
Un EBITDA de 12 777 MDH vs. 17 659 MDH en 2015.
Une marge d’EBITDA de 30% en 2016 contre 37% en 2015.
Des cash flows opérationnels ajustés de 12 152 MDH, comparables au niveau de 2015 (12 293 MDH).
Des investissements de l’ordre de 13 261 MDH.

http://www.ocpgroup.ma/fr/media/corporate-news/ocp-publication-des-resultats-du-4e-trimestre-et-de-l%E2%80%99annee-2016
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1472
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : Ait Mzal
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 9 Mar 2018 - 12:18

Et surtout comment remplacer le pétrole avec seulement 2 milliards $ de revenue ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Revenir en haut 
Page 39 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Actualités Algeriennes
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: