Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Française / French Armed Forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 21 Juin 2017 - 18:26



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 23 Juin 2017 - 20:50

Citation :
L’aviso « Commandant Blaison » a saisi une petite cargaison d’armes au large de la Libye


Posté dans Forces navales, Opérations par Laurent Lagneau Le 23-06-2017




Initialement lancée pour « casser » le modèle économique des passeurs libyens de migrants, l’opération navale européenne EUNAVFOR MED « Sophia » a été autorisée, par la résolution 2292 du Conseil de sécurité des Nations unies, à faire respecter l’embargo sur les armes imposé à la Libye.

Ce texte, adopté en juin 2016, placé sous chapitre VII (qui autorise l’usage de la force si nécessaire) et prolongé par la résolution 2357, permet ainsi aux navires de l’opération Sophia d’intercepter et d’inspecter en haute mer tout bateau suspecté de se livrer au trafic d’armes et d’équipements militaires au large de la Libye, sans avoir à en demander l’autorisation au pays dont il bat pavillon.

Depuis, les saisies ont été plutôt rares… La première ayant eu lieu en mai dernier, après l’interception du cargo libyen « El Mukhtar » par le navire auxiliaire allemand FGS Rhein. L’équipe de visite lituanienne embarquée à bord de ce dernier a ainsi pu mettre la main sur des fusils d’assaut AK-47 (Kalachnikov), des mitrailleuses, des lance-roquettes, des mortiers et des munitions.

Il aura fallu attendre plus d’un mois pour qu’une seconde saisie soit effectuée par un navire de l’opération européenne. En effet, le 19 juin, en liaison avec l’opération italienne Mare Sicuro, l’aviso « Commandant Blaison » (décrit, à tort, comme étant une frégate par le communiqué d’EUNAVFOR MED), a intercepté le cargo… « El Mukhtar ». Les armes saisies – pas plus d’une dizaine – ont été transférées à bord du navire de la Marine nationale et seront « éliminées en temps voulu conformément à la résolution 2357 ».

Le cargo en question avait été repéré par des moyens engagés dans l’opération Mare Sicuro, lancée en 2015 par l’Italie afin de contrer toute menace terroriste en Méditerranée centrale.

La « coopération entre l’opération de l’Union européenne et celle de la marine italienne est un autre exemple de la manière dont les acteurs militaires peuvent travailler efficacement ensemble et coordonner leurs activités en Méditerranée », a fait valoir le communiqué d’EUNAVFOR MED.

Pourquoi le cargo libyen, habitué à transporter des armes probablement pour le compte des milices de Benghazi, a-t-il été arraisonné une seconde fois? Tout simplement parce que l’opération Sophia n’est pas autorisée à interpeller les trafiquants, ni à se saisir de leurs navires. Sera-t-il intercepter une troisième fois? Les paris sont ouverts.

http://www.opex360.com/2017/06/23/laviso-commandant-blaison-saisi-une-cargaison-darmes-au-large-de-la-libye/
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4754
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 23 Juin 2017 - 22:58

L'Adla française viens de passer un deal avec une entreprise américaine, "Draken International", il consiste en la vente de près de 64 Mirage F1 , toute la flotte qui lui rester et été stockée.
Cette entreprise privée américaine est spécialisée dans tout ce qui est formation des pilotes , entraînements sur avion de chasse, en fait ils louent des chasseurs soit a des pilotes de l'US Air Force ou à d'autres aviations, pour effectuer des heures de vol, se perfectionner, s'entraîner hors cadre militaire. Personnelement j'ai jamais su que des entreprises de ce type exister.

Mais le plus important, devinez les américains ont choisit qui pour moderniser les F1... la SABCA belge, la même qui a mis les nôtres au format ASTRAC. Les MF1 français ont encore un bout de chemin devant eux donc.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-france-pres-de-vendre-64-mirage-f1-aux-etats-unis-741119.html

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 23 Juin 2017 - 23:39

Citation :
Le drone S-100 Camcopter a été testé à bord du BPC Dixmude


Posté dans Forces navales, Technologie par Laurent Lagneau Le 23-06-2017




Après des essais menés par le Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S) depuis le patrouilleur hauturier « L’Adroit », le drone S-100 Camcopter (également désigné par l’acronyme SERVAL, pour Système Embarqué de Reconnaissance Vecteur Aérien Léger) a été embarqué à bord du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude pour une campagne d’essais réalisée entre le 29 mai et le 3 juin, en Méditerranée.

Le S-100 Camcopter, précise l’industriel autrichien Schiebel, a effectué une trentaine de décollages et d’appontages ainsi qu’une quinzaine d’heures de vol, de jour comme de nuit, sous le contrôle du CEPA/10S. Doté du système MX-10 de L3 Wescam, il a ainsi pu transmettre des images TV/IR au BPC Dixmude, donnant ainsi à ce navire une capacité de surveillance et de détection déportée.

Le S-100 Camcopter affiche une masse de 200 kg au décollage, m mètres de longueur et 1,2 mètres de largeur. Il peut voler en mode automatique et évoluer à la vitesse maximale de 220 km/h à 5.500 mètres d’altitude. Son endurance est d’environ 6 heures.

À bord d’un patrouilleur, un tel drone permet d’étendre, à moindre coût, la superficie d’une zone à surveiller, d’identifier des navires dans le cadre de la police des pêches ou de la lutte contre les trafics ou bien encore donner à l’équipage un aperçu d’une situation tactique en temps réel.

Sur un BPC comme le Dixmude, un tel appareil peut être fort utile lors d’opérations amphibies, notamment s’assurer qu’aucun navire potentiellement hostile n’est en approche au moment de la phase de débarquement des troupes. Il peut également mener des missions de reconnaissance ou bien encore servir de relais UHF.



À en croire Schiebel, ces essais ont été concluants. « Comme lors des déploiements précédents, là encore, le Camcopter S-100, avec sa petite empreinte et ses capacités exceptionnelles, s’est avéré être un atout précieux pour les opérations maritimes exigeantes », a fait valoir l’industriel autrichien.

Ces essais visent à préparer le futur programme SDAM (Système de drone aérien tactique pour la Marine), pour lequel Airbus et DCNS comptent proposer un drone VTOL. Cette capacité sera essentielle à l’avenir, comme vient de le souligner le vice-amiral Bruno Thouvenin, commandant la force de l’aéronautique navale (ALAVIA).

« Les drones, quatrième composante en devenir de l’aéronautique navale, représentent également un enjeu considérable pour la Marine de demain », a-t-il en effet dit, dans les colonnes de Cols Bleus. « Les nombreuses expérimentations ont confirmé la nécessité de disposer de ces moyens à bord des bâtiments de la Force d’action navale afin d’étendre leur horizon de détection et leurs capacités de surveillance de zone. Leur mise en œuvre, de même que l’étude portant sur l’élargissement de leur emploi sont désormais nécessaires afin de palier un manque à la fois capacitaire et tactique », a-t-il expliqué.

http://www.opex360.com/2017/06/23/le-drone-s-100-camcopter-ete-teste-bord-du-bpc-dixmude/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 24 Juin 2017 - 20:00

Citation :
Le Bâtiment de transport léger « Dumont d’Urville » a entamé son dernier voyage


Posté dans Forces navales par Laurent Lagneau Le 24-06-2017




Dernier des 5 BATRAL (Bâtiment de transport léger) de la classe Champlain à être encore en service au sein de la Marine nationale, le « Dumont d’Urville » a appareillé, pour la dernière fois, de la base navale de Fort-de-France (Martinique) le 19 juin dernier. Ce navire doit en effet rejoindre Brest, où il sera désarmé avant d’être démantelé.

Pour rappel, le BATRAL a été conçu pour mener des opérations logistiques et amphibies, voire des patrouilles de longue durée en haute mer. Mis en oeuvre par une cinquantaine de marins, il dispose d’une plateforme hélicoptère, de 2 chalands de débarquement type « engin de débarquement pour véhicule et personnel » en mesure de transporter jusqu’à 40 soldats armés ou 10 hommes et un véhicule léger, de 2 baleinières de 20 places et de 2 embarcations pneumatiques de 6 et 10 places.

Mais avant de connaître le sort que les quatre autres BATRAL ont connu avant lui, le Dumont d’Urville va accomplir une tournée dans les Caraïbes et effectuer « deux escales de renforcement de la coopération franco-américaine », dont une à New York pour l’évènement « The Bridge 2017 », qui va commémorer le centenaire de l’arrivée des troupes américaines en France lors de la Grande Guerre. Puis, il prendra la route de Brest, où il est attendu pour la fin juillet.

Mis en service le 13 juin 1983, le BATRAL Dumont d’Urville a d’abord été affecté à Papeete (Polynésie française). Pendant 27 ans, il a ainsi pris part à de nombreuses missions de soutien aux populations dans le Pacifique et a été ponctuellement déployé en Nouvelle-Calédonie, quand les tensions entre opposants et partisans de l’indépendance de l’archipel étaient à leur paroxysme, dans les années 1980.

Durant cette période, le Dumont d’Urville a été également sollicité pour la cérémonie d’immersion, au large de Bora Bora, du célèbre explorateur français Paul-Émile Victor (1995), le sauvetage de l’équipage du cargo Vae Anu, sur les récifs de Tahaa (1998) en encore pour des recherches archélogiques sous-marines près de l’île de Vanikoro, alors menée pour éclaircir le mystère de la disparition de l’expédition de La Pérouse, disparue en 1788.

En 2010, le BATRAL Dumont d’Urville a quitté la Polynésie pour rejoindre, après 40 jours de navigation, Fort-de-France, son nouveau port-base, afin de remplacer le « Francis Garnier. »

Il faudra attendre 2018 pour voir arriver, à Fort-de-France, un nouveau navire, également appelé « Dumont d’Urville ». Il s’agira d’un Bâtiment multimissions (B2M), dont les deux premiers exemplaires sont déjà en service (le « D’Entrecasteaux » en Nouvelle-Calédonie et le « Bougainville » en Polynésie). Le troisième de la série, le « Champlain », vient d’accoster à La Réunion.

http://www.opex360.com/2017/06/24/le-batiment-de-transport-leger-dumont-durville-entame-son-dernier-voyage/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 25 Juin 2017 - 17:27

Citation :
25.06.2017

Le Premier ministre à la rencontre du sous-GTIA Lynx, en Estonie





Edouard Philippe sera mercredi et jeudi en Estonie pour son premier déplacement officiel à l'étranger.

Il doit se rendre sur la base militaire de Tapa dans le nord du pays, pour rencontrer les quelque 300 soldats français de la mission Lynx qui renforcent le bataillon britannique.

L'unité française, un sous-GTIA articulé autour d'une compagnie du 2e RIMa équipée de VBCI, est déployée dans le cadre du renforcement otanien le long de la frontière russe. Elle a pris part fin mai à l'exercice Spring Storm.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/06/23/le-premier-ministre-a-la-rencontre-de-lynx-en-estonie-18287.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 25 Juin 2017 - 20:16

Citation :
Escadron de Chasse 3/11 Corse  

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 27 Juin 2017 - 16:02

Citation :
Marine Nationale

[AÉRONAUTIQUE NAVALE] - Répétitions du défilé du 14 juillet
Les aéronefs (Rafale Marine, Falcon 50 M, Hawkeye, ATL2, Dauphin et caïman Marine) de la Marine ont participé aux répétitions du défilé
aérien du 14 juillet ce matin à Châteaudun.



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 27 Juin 2017 - 16:11

Citation :
93e RAM

Le 93 a eu l’honneur de recevoir dans ses murs le COMBIM Ougandais.
Cette visite officielle a permis au régiment de présenter ses capacités opérationnelles ainsi que ses traditions dans le cadre de la montée en
puissance de la brigade de montagne Ougandaise.




 
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9834
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 28 Juin 2017 - 10:08

Citation :
   Un général de l'armée de l'air partait en week-end en Alphajet : enquête ouverte

Le numéro 2 des forces aériennes françaises fait l'objet de trois enquêtes distinctes pour "utilisation abusive des moyens".

Tout le monde n'a pas le goût des transports en commun. Le général Richard Reboul, commandant en second des forces aériennes françaises, avait ainsi pris l'habitude de rentrer chez lui, le week-end, en Alphajet, raconte  "le Canard enchaîné" dans son édition du mercredi 28 juin.

Le vendredi après-midi, le numéro 2 des forces aériennes se rendait dans sa propriété provençale depuis Bordeaux en "réquisitionnant" un turboréacteur d'une base-école locale, avec lequel il revenait travailler le lundi matin. Depuis août dernier, le général se serait offert une dizaine de ces allers-retours avec un avion d'entraînement. L'Alphajet, mondialement connu comme l'avion phare de la Patrouille de France, est également utilisé pour la formation des futurs pilotes de chasse de l'armée de l'Air.

Pas plus tard que le week-end dernier, il aurait même emprunté un avion de transport militaire de 6 places TBM-700, avec pilote et copilote, pour le déposer dans les Bouches-du-Rhône le vendredi et revenir le chercher le lundi. Avec 4 vols Bordeaux - Salon-de-Provence par week-end, on peut parler d'une vraie liaison aérienne personnelle... D'autant plus embarrassant que les vols d'entraînement sont, eux, rigoureusement restreints faute de crédits.

Une enquête interne a été diligentée par l'armée de l'Air, précise "le Canard".


"Utilisation abusive des moyens"

La nouvelle ministre des Armées, Florence Parly, a par ailleurs fait savoir mardi soir qu'elle ordonnait une enquête de commandement en réaction à la publication de l'article.

"Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu'à la ministre des Armées", écrit le ministère dans un communiqué qui précise que Florence Parly a décidé de saisir les inspecteurs généraux des armées afin "de clarifier les faits et vérifier les circonstances d'emploi des moyens aériens, dans le cas d'espèce et plus généralement".

"Au vu des conclusions du rapport, la ministre tirera les conséquences qui s'imposent, y compris sur le plan disciplinaire, si une utilisation abusive des moyens était avérée".

Le chef d'état-major de l'armée de l'Air, le général André Lanata, a saisi de son côté l'Inspection de l'armée de l'Air, qui a ouvert une enquête le 23 juin, a indiqué à l'AFP le colonel Olivier Celo, chef du Sirpa Air.

Ancien pilote de chasse et d'essai, Richard Reboul a travaillé sur le programme Rafale, été directeur de l'enseignement à l'Ecole de l'air de Salon de Provence et a commandé le Centre d'expériences aériennes militaires (CEAM) à Mont-de-Marsan. Il avait été nommé commandant en second des forces aériennes en septembre 2016 et en a pris la direction par intérim après le décès du numéro 1, le général Serge Soulet, en mai.          

le nouvel obs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 28 Juin 2017 - 18:31

Citation :
Pour le Sénat, des choix sont à faire sans tarder pour assurer l’avenir des Forces aériennes stratégiques


Posté dans Dissuasion, Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 28-06-2017




Six mois après l’Assemblée nationale, le Sénat a publicé, ce 28 juin, un rapport sur la « nécessaire modernisation de la dissuasion nucléaire ». Comme leurs collègues députés, les auteurs de ce copieux document, les sénateurs Xavier Pintat et Jeanny Lorgeoux, ont souligné le caractère structurant et dimensionnant des forces stratégiques sur l’ensemble des armées ainsi que leur « effet de levier de l’excellence française », tant sur le plan opérationnel qu’industriel. « Les investissements consentis pour la dissuasion sont un moteur de croissance et une locomotive technologique pour toute l’industrie française », ont-ils souligné.

Si son existence n’est actuellement pas menacée (sauf peut-être la Force aéronavale nucléaire – FANu – récemment remise en cause), la composante aéroportée de la dissuasion a été vivement défendue par les deux rapporteurs, dans la mesure où elle est complémentaire des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la Marine nationale, qu’elle participe à l’exigence « absolue » de crédibilité ainsi qu’aux opérations « courantes » des forces conventionnelles, comme c’est actuellement le cas au Sahel avec les Mirage 2000N de l’escadron 2/4 La Fayette ou encore celui de avions ravitailleurs C-135FR.

« La souplesse d’emploi et la réactivité de l’arme aérienne figurent parmi ses vertus cardinales. La composante aéroportée de la dissuasion ouvre l’accès à une large palette d’options. Ainsi en jouant sur son aptitude à monter en puissance et à se déployer de manière progressive et visible lors d’une crise, la composante aéroportée offre à l’autorité politique un espace pour une manoeuvre politico-diplomatique. Elle permet même à celle-ci de prouver sa détermination en faisant décoller un raid nucléaire », font valoir MM. Pintat et Lorgeoux.

Un autre argument que ces deux sénateurs ont évoqué porte sur le risque qu’il y ait, un jour, des moyens pour détecter les SNLE. « L’utilisation de nouvelles technologies qui peuvent aujourd’hui soit être développées dans le domaine civil avant d’être utilisées dans le secteur militaire, soit le fruit de la recherche de défense, pourraient à terme modifier certains éléments essentiels de la dissuasion. Les perspectives paraissent, à ce jour, lointaines mais elles demandent une surveillance active et des compétences », écrivent-ils.

Aussi, la modernisation des Forces aériennes stratégiques (FAS) est un impératif. Ses moyens « ont été pour l’essentiel renouvelés au début de la décennie » et « sur les 10 prochaines années, l’investissement à consentir au profit de la composante aéroportée est donc soutenable et maîtrisé », relèvent les deux sénateurs. Mais c’est après que les choses vont se corser.

« À l’horizon 2035, un ambitieux programme sera nécessaire pour prendre en compte le développement de nouveaux systèmes de défense, plus performants et interconnectés et garantir l’assurance d’une dissuasion pénétrante, en toutes circonstances, avec une large gamme d’options », préviennent les rapporteurs. Cette échéance correspond à la durée de vie du missile ASMP-A, lequel fait l’objet d’un programme de rénovation à mi-vie qui « anticipe l’évolution des défenses adverses à moyen terme. » Ainsi, l’ASMPA-R (R pour rénové) devrait opérationnel pendant une quinzaine d’années à partir de 2022.

Après, au vu des évolutions technologiques (prolifération de systèmes de défense aérienne de type S-400/500, radars multifréquences, bouclier antimissile, chasseurs de 5e génération, etc…), les sénateurs estiment que le « lancement du programme d’ensemble air-sol nucléaire de 4ème génération (ASN4G) est impératif pour maintenir la crédibilité et l’efficacité de la composante aéroportée à l’horizon 2040 et avoir un niveau de performances et d’évolutivité optimal jusqu’en 2070, à coût maîtrisé. »

Cela étant, l’état-major de l’armée de l’Air planche déjà sur cet ASN4G, lequel fait déjà l’objet d’études amont. Mais il faudra également réfléchir sur une nouvelle tête nucléaire ainsi que sur le porteur, c’est à dire sur un éventuel successeur du Rafale.

« L’ASN4G devra impérativement associer portée, vitesse, furtivité et manoeuvrabilité. C’est peut-être dans le domaine aéroporté que se profile une véritable rupture technologique, avec l’avènement des systèmes de type hypersonique, c’est-à-dire capable d’évoluer à une vitesse supérieure à Mach 5 », estiment les rapporteurs, qui précisent que, « en parallèle, des réflexions ont été engagées pour envisager les caractéristiques du futur couple porteur/vecteur, successeur du couple Rafale B/ASMPA. »

Sur ce point, tout dépendra si l’ASN4G sera hypervéloce (c’est à dire hypersonique). Cela pourrait « rendre nécessaire une taille supérieure et donc un changement de plateforme ou une modernisation substantielle de l’actuel porteur », expliquent les sénateurs. Mais un « compromis vitesse/furtivité permettrait de conserver le porteur actuel tout en garantissant un niveau de performance suffisant », estiment-ils.

En tout cas, les choix devront rapidement être faits, c’est à dire d’ici à 2020. Ils seront déterminants « pour le futur de la composante aéroportée, puisque la nature du porteur conditionnera sa capacité d’emploi à partir d’un porte-avions et des infrastructures actuelles. Elle le sera aussi pour le format et la cohérence opérationnelle de l’Armée de l’air dans la réalisation des missions qui lui sont confiées », font valoir MM. Pintat et Lorgeoux.

En effet, expliquent-ils, « la montée en gamme des défenses aériennes (avions de 5ème génération type T50 et J20) va […] rendre nécessaire le renforcement de l’escorte des avions porteurs de l’arme nucléaire par des chasseurs dédiés. » En outre, mais pas seulement pour cette raison, les rapporteurs plaident également pour revoir à la hausse le format de flotte des avions ravitailleurs A-330 MRTT (ou Phénix), laquelle doit compter, à terme, 112 appareils.

« L’augmentation du parc des MRTT pour ravitailler en vol cette escorte supplémentaire qui donne de l’allonge et améliorer la sécurité du raid nucléaire devra être étudiée », font-ils valoir. Et « compte tenu des nouveaux besoins opérationnels et de la vétusté du parc actuel en bout de course, il serait souhaitable d’en accélérer l’arrivée et d’augmenter le volume du parc », ont relevé les rapporteurs.

http://www.opex360.com/2017/06/28/pour-le-senat-des-choix-sont-faire-sans-tarder-pour-assurer-lavenir-des-forces-aeriennes-strategiques/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 30 Juin 2017 - 19:56



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 1 Juil 2017 - 20:35

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 2 Juil 2017 - 20:50

Citation :
La menace cyber fait peser un risque sur la crédibilité de la dissuasion nucléaire


Posté dans Cyberguerre, Dissuasion par Laurent Lagneau Le 02-07-2017




Plusieurs menaces sont susceptibles de porter atteinte à la crédibilité des forces stratégiques françaises. Et leur prise en compte justifie la modernisation de ces dernières. Dans leur rapport qu’ils ont publié cette semaine, les sénateurs Xavier Pintat et Jeanny Lorgeoux en pointé plusieurs, comme la prolifération des systèmes de défense aérienne performants, la militarisation de l’espace exo-atmosphérique, avec la possible destruction (ou le piratage) de satellites assurant les fonctions intéressant la dissuasion (observation, écoute et télécommunication) ou encore les cyberattaques.

Pour ces dernières, il y a au moins deux types de menaces. La première porte sur les systèmes de commandement, de contrôle et de liaison d’information « utilisés dans le cadre de la dissuasion », lesquels, avancent les rapporteurs, « peuvent être vulnérables à des attaques cyber de grande ampleur qui auraient pour objet de rendre inopérant l’ordre nucléaire. »

Évidemment, cette menace est prise « très au sérieux » et « l’évolution des systèmes vers une plus grande ouverture et donc une plus grande vulnérabilité impose une vigilance accrue de la part de la Direction générale de l’armement [DGA], et des industriels. La sécurité de systèmes de plus en plus complexes et robustes s’est imposée ces dernières années au coeur des enjeux techniques liés à la dissuasion. Ce risque est effectivement pris en compte techniquement et organisationnellement », écrivent MM. Pintat et Lorgeoux.

L’autre menace est sans doute plus difficile à maîtriser car elle ne concerne pas uniquement les armées mais aussi et surtout les industriels impliqués dans la dissuasion nucléaire.

« Les capacités d’extraction de données à distance et les techniques informatiques d’espionnage industriel posent le problème du risque de diffusion de technologies proliférantes et d’une attrition de la crédibilité de la dissuasion liée au secret et à la complexité des systèmes utilisés », soulignent en effet les deux sénateurs.

Or, même si il y a eu des efforts accomplis au cours de ces dernières années, il reste encore du chemin à faire à en croire le rapport. « La conscience et la connaissance de la menace informatique semblent être encore bien en-deçà de ce qu’elles devraient être chez les industriels », peut-on y lire.

Cela étant, admettent les rapporteurs, le centre DGA « Maîtrise de l’information » de Bruz, la Direction de la protection des installations, moyens et activités de la Défense (DPID) et la Direction du renseignement et de la sécurité de la défense (DRSD, ex-DPSD) « consacrent des moyens importants au renforcement de la cyberdéfense des administrations et des opérateurs d’importance vitale ».

Plus généralement, le rapport pose la question de savoir si une frappe nucléaire peut éventuellement répondre à une cyber-attaque de grande ampleur, qui paralyserait le pays et mettrait à bas son économie. « La difficulté d’appliquer les principes traditionnels de la dissuasion au cyberespace tient à la disproportion entre le type d’attaque et les représailles encourues, ainsi qu’à la problématique de l’attribution des attaques informatiques, qui n’est pas résolue à ce jour », relèvent MM. Pintat et Lorgeoux.

Cela étant, une telle réponse n’est pas totalement exclue car, pour « certains experts », la doctrine nucléaire française est « suffisamment flexible pour prendre en compte ce type de configuration. » En effet, ce qui est pris en compte, c’est la nature de l’attaque (contre les « intérêts vitaux ») ainsi que son « origine étatique » et non les moyens utilisés pour la mener.

Lors de son discours prononcé à Istres en février 2015, le président Hollande laissa entendre qu’une cyberattaque susceptible de porter atteinte aux « intérêts vitaux » de la France pourrait concerner la dissuasion.

« L’intégrité de notre territoire, la sauvegarde de notre population constituent le coeur de nos intérêts vitaux. Quels que soient les moyens employés par l’adversaire étatique, nous devons préserver la capacité de notre nation à vivre. Tel est le sens de la dissuasion nucléaire », avait-il affirmé.

Plus récemment, en décembre 2016, l’ex-ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déclaré, lors d’une visite au centre DGA « Maîtrise de l’information » de Bruz, que « si une attaque cyber s’apparente à un acte de guerre, notamment par la gravité de ses effets, une riposte adéquate s’imposera, au-delà même de la neutralisation des seules infrastructures impliquées, dans une logique cette fois de conflit ouvert. »

Mais quelques jours plus tard, toujours à propos d’une possible attaque cyber contre la France, M. Le Drian précisa, dans les colonnes du Journal du Dimanche, que « la France se réservait le droit de riposter tous les moyens qu’elle juge appropriés. » Et d’ajouter : « Cela peut passer par l’arsenal cyber dont nous disposons mais aussi par des moyens armés conventionnels. Tout dépendra des effets de l’attaque. »

http://www.opex360.com/2017/07/02/la-menace-cyber-fait-peser-un-risque-sur-la-credibilite-de-la-dissuasion-nucleaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Dim 2 Juil 2017 - 21:08

Citation :
02/07/2017

La modernisation des Mirage 2000D !





La flotte de Mirage 2000D va être modernisée selon un plan notifié en juillet 2016. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevé pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde. Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le système de navigation et d'attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).



Photos : 1 Mirage 2000D @Guillaume Berthon 2 Mirage 2000D en vol @ SIRPA

http://psk.blog.24heures.ch/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 18:30

Citation :
Le coût du SOUTEX


3 juillet 2017/Actualité des forces


Les succès enregistrés ces dernières années par la France en termes d’exportations d’armement sont tant à mettre au crédit de la qualité du matériel proposé par l’industrie française, à l’accompagnement politique apporté par le gouvernement qu’au soutien assuré par les armées (SOUTEX). Mais ce dernier, atout essentiel et argument de vente sans équivalent lorsque les matériels sont déjà en service dans les forces françaises, représente un investissement financier et humain considérable, qui n’est pas suffisamment valorisé dans le budget de la Défense. C’est une des conclusions du dernier rapport d’information des sénateurs Jean-Pierre Raffarin et Daniel Reiner, qui pointent la nécessaire refonte de la prise en charge du SOUTEX.

Ainsi, dans chaque grand contrat, les armées participent aux salons d’armement, organisent des démonstrations, assurent le volet formation et prêtent des capacités initiales aux Etats clients en attendant les premières livraisons. Le rapport chiffre précisément ce coût et indique que les activités de SOUTEX sont en nette augmentation et c’est – sans surprise – l’armée de l’Air qui supporte le gros de cet effort, à hauteur de 23 millions d’euros en 2015 (dont 14 millions pour le Rafale) et 11,6 millions pour le premier semestre 2016. Pour la Marine nationale, il est d’environ 1,5 million d’euros pour les six premiers mois 2016 et nécessitera, pour les besoins du SOUTEX au contrat australien (sous-marins), la création en 2017 de 35 équivalents temps plein. Si l’armée de Terre ne supporte «qu’une» charge de 1 à 1,9 million d’euros, la multiplication de ces actions intervient dans un contexte de «forte sollicitation de ses moyens pour les activités opérationnelles».

Quant à la DGA, elle consacre des personnels à très forte qualification (étude de marché, constitution des dossiers) et devrait augmenter cette année ses effectifs pour répondre notamment au contrat australien (une centaine de postes). Car si les prestations de SOUTEX sont – en principe – rémunérées par l’industrie (à l’exception des dépenses courantes, comme les soldes, les primes d’alimentation et les frais d’amortissement du matériel), certains coûts indirects de MCO ne sont pas comptabilisés. Ainsi, les prêts de capacités initiales aux pays clients impliquent pour les armées des «frais supplémentaires de MCO de matériels vieillissants dont le service doit être prolongé». C’est le cas des FREMM marocaines et égyptiennes (qui ont contraint la Marine à prolonger les F-70) ou des Rafale Egypte (maintien des Mirage 2000D et 2000-5).

Se félicitant de la mise en place d’un groupe de travail dès 2015 et qui propose l’abolition de la distinction entre dépenses courantes et supplémentaires pour permettre le retour dans le budget de Défense de la totalité des rémunérations perçues, les sénateurs proposent d’aller plus loin et plaident pour la mise en place d’une «comptabilité analytique adéquate identifiant les coûts de possession complets du matériel prolongé» et pour la «prise en compte par les industriels de l’effort global de SOUTEX».

http://www.ttu.fr/le-cout-du-soutex/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 18:49

Citation :
Un militaire d’une patrouille Sentinelle agressé par un « déséquilibré » à Lille


Posté dans Forces terrestres, Opérations par Laurent Lagneau Le 03-07-2017




Des militaires engagés dans l’opération Sentinelle ont un nouvelle fois été agressés, ce 3 juillet. Cette fois, c’est à Lille que les faits se sont produits. Il était 10h45 quand un homme âgé d’une cinquantaine d’années s’est approché de soldats patrouillant dans les environs de la gare Lille-Flandres, avant de tenter de porter un coup de couteau à l’un d’entre eux.

Heureusement, l’agresseur n’est pas parvenu à ses fins. Rapidement maîtrisé, il a été pris en charge par des policiers avant d’être placé en garde à vue. Selon le quotidien « La Voix du Nord », l’individu serait de nationalité belge. La piste d’un acte terroriste n’est pas privilégiée.

En effet, d’après la préfecture, ce dernier aurait cherché à mettre fin à ses jours en s’attaquant à des militaires, rompus au techniques d’interventions opérationnelles rapprochées (TIOR). Une lettre expliquant ses motivations a été trouvée sur lui.

S’en prendre à des militaires de l’opération Sentinelle peut coûter cher sur le plan judiciaire. Récemment, un homme qui avait mimé un geste d’égorgement avec un tournevis devant des soldats en patrouille à Strasbourg a été condamné, en comparution immédiate, à 5 mois de prison ferme.

http://www.opex360.com/2017/07/03/un-militaire-dune-patrouille-sentinelle-agresse-par-un-desequilibre-lille/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 19:43

Citation :
8e RPIMa Exercice #JAGUAR , l'OAP — à Djibouti

L’un des principaux objectifs de l’exercice Jaguar organisé du 28 avril au 21 mai dernier était l’entrainement de la force de réaction rapide aéroportée de l’échelon national d’urgence (QRF-TAP- 11e brigade parachutiste) . Les paras du 8 et leurs renforts du 1er Régiment du train parachutiste , du 35e RAP - officiel et du 17e RGP ont ainsi multiplié les opérations aéroportées, les poser d’assaut et les livraisons par air grâce aux moyens aériens du 64e escadron de transport de l’armée de l’air. Découvrez ici la préparation du saut, l’ambiance dans l’avion avant de « passer par la portière » au-dessus de la zone de Koron mais également comment sont ravitaillés les paras dans le désert.

PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 20:19

Citation :
La Normandie accueillera la première base militaire franco-allemande

Modifié le 02/07/2017 à 19:32 | Publié le 02/07/2017 à 18:36


Partenaires franco-allemands du projet réunis à la mairie d’Evreux | Gilles Motteau

Gilles MOTTEAU.


La première unité aérienne franco-allemande sera en service à la base 105 d’Évreux en 2021. D’ici là, État, Ville et Agglomération préparent l’installation des 150 militaires allemands annoncés.

La première unité opérationnelle franco-allemande s’installera sur la base aérienne 105 d’Évreux en 2021.

« Nous ouvrons aujourd’hui un nouveau chapitre de la glorieuse histoire de la coopération franco-allemande, a souligné vendredi le colonel Norbert Schneider, responsable du projet outre-Rhin, qui conduisait une délégation de militaires allemands vendredi, à Évreux. Sur la base des nouvelles règles européennes régissant l’exploitation des aéronefs militaires, nous aurons, au sein de cette nouvelle unité, un niveau d’intégration de nos armées de l’air encore jamais atteint. »

L’escadron sera commun, « avec une direction bicéphale ». Le commandement sera assuré par les Français. « La partie allemande de cette unité se composera d’environ 150 militaires et de personnels civils », indique le colonel Schneider.

Des pistes pour la scolarisation des enfants

L’arrivée de ces personnels et de leur famille est prévue en 2021.

Les partenaires français ont commencé à travailler sur les questions de scolarité des enfants, travail des conjoints et hébergement.

Outre le bac bi-national pour les lycéens, « nous pouvons envisager une section internationale à partir du primaire à Évreux », souligne Laurent Le Mercier, inspecteur d’académie de l’Eure. Ces quatre prochaines années, la base 105 va engager un programme d’investissement de quelque 100 millions d’euros. « De gros investissements en infrastructure seront effectués avec la construction de trois hangars de maintenance pour les nouveaux appareils, a rappelé le colonel Vincent Breton, commandant de la base. Ceux existants datent de l’époque américaine et sont dimensionnés pour des Transalls. Ils ne peuvent pas accueillir les C-130J. Il est nécessaire aussi de construire un vaste parking pour avion et un centre de formation intégré. Celui-ci comprendra un simulateur de vol très moderne qui à lui seul coûte plusieurs dizaines de millions d’euros. »

http://www.ouest-france.fr/normandie/la-normandie-accueillera-la-premiere-base-militaire-franco-allemande-5105806
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 20:31

"HK UMP et HK 417"

Citation :
2ème Régiment de Hussards  


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 3 Juil 2017 - 22:26

Citation :
Le patrouilleur léger guyanais « La Confiance » donne pleinement satisfaction


Posté dans Forces navales, Opérations par Laurent Lagneau Le 03-07-2017




Officiellement entrée en service le 27 avril dernier, le patrouilleur léger guyanais (PLG) « La Confiance », spécialement étudié et conçu pour opérer dans les eaux guyanaises par Socarenam, a récemment mené sa première opération de police des pêches, appelée « Halicorne ».

Pour rappel, la pêche illicite est, avec l’orpaillage clandestin, l’un des fléaux qui affecte la Guyane, avec des milliers de tonnes de poissons prélevées illégalement dans ses eaux chaque année. Pour lutter contre ce phénomène, la Marine nationale dispose de patrouilleurs (uniquement des P-400 jusqu’à très récemment) et de l’embarcation remonte filet (ERF) « La Caouanne », dont la mission est de récupérer les filets dérivants laissés par les contrevenants afin de les frapper durement au portefeuille (un filet de 2.500 mètres de long coûte entre 10.000 et 12.000 euros).

Cela étant, aussi efficace soit cette ERF, la pêche illégale n’a pas été totalement découragée. D’où l’opération Halicorne. Ayant remplacé le patrouilleur « La Capricieuse », le PLG « La Confiance » a donc pu montrer l’étendue de ses capacités, lesquelles, avance l’État-major des armées, ont été « structurantes pour planifier et préparer » cette mission. Au total, 9 tapouilles ont été arraisonnées lors de patrouilles menées vers le Brésil (est) et le Suriname (ouest).

« Ses radars et ses capacités optroniques lui permettent de voir sans être vu, à longue distance, de jour comme de nuit. La propulsion électrique du patrouilleur garantit la discrétion de l’intervention, conduite en un temps record grâce au système de mise à l’eau rapide via la rampe arrière du patrouilleur », explique l’EMA.

Et d’ajouter : « Les équipes de contrôle sont ainsi projetées sans délai sur des embarcations d’intervention surmotorisées qui garantissent un effet de surprise et laissent peu de chance aux tapouilles contrevenantes. »

Les embarcations en question sont des EDO [Embarcations de drome opérationnelle, ndlr] fournies par Zodiac Milpro. Longues de 7,6 mètres, elles sont propulsées par un moteur Volvo de 260 chevaux, ce qui leur permet de naviguer à la vitesse de 35 noeuds. Elles peuvent être armées par une mitrailleuse de 7,62mm. Ce qui n’est pas anodin quand l’on sait que les rencontres avec les pêcheurs illégaux sont parfois mouvementées…

D’ailleurs, au niveau de l’armement, le PLG « La Confiance » dispose d’un système téléopéré Narwhal (Nexter Systems), de 2 mitrailleuses de 12.7mm et d’un canon à eau. Automatisé au maximum (d’où le besoin d’un équipage de seulement 24 marins), ce bâtiment long de 61 mètres est doté du système optronique Sea Cobra, lequel va aussi équiper les frégates légères furtives de type La Fayette.

« Après l’embarcation relève-filets l’année dernière, on monte cette année encore d’un cran notre arsenal répressif avec les patrouilleurs légers guyanais », a commenté le général Pierre-Jean Dupont, commandant des Forces armées en Guyane (FAG). « Des moyens lourds sont mis en œuvre, les illégaux doivent faire le constat que venir pêcher dans nos eaux, ce n’est pas une opération rentable pour eux », a-t-il ajouté.

Et cela d’autant plus que le second Patrouilleur léger guyanais – « La Résolue » – est attendue à Dégrad des Cannes en août prochain afin de relever le patrouilleur P400 « La Gracieuse ».

http://www.opex360.com/2017/07/03/le-patrouilleur-leger-guyanais-la-confiance-donne-pleinement-satisfaction/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 4 Juil 2017 - 14:58

Citation :
03.07.2017

De la casse française et tchadienne sur l'aéroport de N'Djamena après le coup de vent de samedi



Samedi, une partie de l'aviation militaire tchadienne a été endommagée par un violent coup de vent.



Des photos circulent montrant des aéronefs tchadiens renversés, des bâtiments effondrés...



Trois appareils français auraient aussi été endommagés: un C-135 légèrement et deux Casa qui mériteront "une expertise du constructeur". Pas de quoi arranger la pénurie d'avions de transport tactique dans la BSS.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/07/03/coup-de-tabac-sur-l-aeroport-de-n-djamena-18330.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 4 Juil 2017 - 15:05

Citation :
Emmanuel Macron à l'Ile Longue: plongée prévue à bord du sous-marin Le Terrible


Île Longue (France), 4 juil 2017 (AFP) -


Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé mardi matin à l'Ile Longue, dans la rade de Brest, base opérationnelle des sous-marins nucléaires où il doit notamment effectuer une plongée de quelques heures à bord du sous-marin nucléaire Le Terrible.

Le président, chef des armées, dont c'est la première visite à l'Ile Longue, est arrivé par hélicoptère à 9H15, sous le soleil, a constaté une journaliste de l'AFP. Il doit passer une grande partie de la journée au sein de la Force océanique stratégique (FOST).

Après que lui ont été rendus les honneurs, le président devait visiter des ateliers où sont réalisés les derniers assemblages et contrôles des missiles et têtes nucléaires avant leur embarquement à bord des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE).

Il devait aussi rencontrer des militaires et agents publics et privés œuvrant au sein de la FOST.

La journée doit être marquée par un embarquement de quatre heures environ à bord du sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) "Le Terrible", qui se trouve à environ 300 km des côtes, selon la FOST.

Il s'y rendra en hélicoptère. Il est prévu qu'après son hélitreuillage, le président y rencontre l'équipage et y déjeune. Pendant la plongée, il doit visiter en particulier la soute des missiles et le poste de commandement missiles. Une séquence de lancement simulé est aussi au programme.

Le SNLE Le Terrible a été admis au service en septembre 2010. Il a été le premier SNLE à être équipé d'un nouveau système de combat tactique (SYCOBS), dont l'essentiel est commun avec celui du futur sous-marin nucléaire d'attaque de type Suffren. Il est surtout équipé du système d'arme de dissuasion dans sa nouvelle version M51.

Le Terrible mesure 138 m et son équipage est composé de 113 marins dont 15 officiers.

Le missile M51 a été mis en service en 2010 à bord du SNLE Le Terrible.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14850-emmanuel-macron-a-lile-longue-plongee-prevue-a-bord-du-sous-marin-le-terrible
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 4 Juil 2017 - 15:19

Citation :
Armée de l’Air : quel avion après le «Gabriel» ?


4 juillet 2017/Actualité Industrie et matériels




Si les Transall C-160G «Gabriel» de l’armée de l’Air approchent aujourd’hui l’âge de la trentaine, leur remplacement n’est toujours pas à l’ordre du jour. Et ce alors que les deux appareils en service sont chargés d’une mission très discrète et essentielle pour les Armées françaises : l’espionnage aérien des ondes.

Extérieurement, le C-160G se distingue des autres Transall NG par un radome ventral extensible contenant le système d’écoute Comint EPICEA, par deux nacelles Elint ASTAC en bout d’aile et par quatre antennes d’écoute radio hérissant le haut du cockpit. Deux caméras panoramiques OMERA-51 sont également montées sur l’avion. Devenue inutile, la rampe arrière des deux avions est condamnée et sert à héberger des baies d’alimentation électroniques. Ils sont ravitaillables en vol et peuvent parcourir de très grandes distances ou rester en l’air plusieurs dizaines d’heures.

Les C-160G de l’Escadron électronique aéroporté (EEA) 11/54 (BA105 d’Evreux-Fauville) opèrent depuis 1989 partout où les intérêts de la France sont en jeu et lui confèrent un rôle de premier plan en matière de guerre électronique. Ils sont une source de renseignement très utile aux agents de la DRM, de la DGSE, ainsi que de différents services du ministère des Armées et de l’Intérieur. Leurs équipages sont des gens discrets composés de pilotes d’expérience aux carnets de vol bien remplis et d’opérateurs d’écoute, d’officiers «rens» et de linguistes qui mettent en œuvre des systèmes ROEM performants et modernisés à deux reprises depuis 1989.

Même si leur remplacement n’est pas acté, leur successeur devrait être, à l’horizon 2025, une version spéciale de l’Airbus A320 configurée pour les missions de renseignement électronique — comme le furent en leur temps les DC-8 SARIGuE — dotée d’une capacité de ravitaillement en vol par réceptacle, comme sur les A330 MRTT. Un avion qui permettra des missions encore plus discrètes et des déplacements plus rapides sur les voies aériennes et les théâtres d’opérations du monde entier.

http://www.ttu.fr/armee-de-lair-avion-apres-gabriel/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20748
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 4 Juil 2017 - 16:59




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les képis de l'armée française
» Création de l'armée française
» présentation des nouveaux véhicules de combat de l'armée française au portes ouvertes du 21e RIMA
» Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger : HK 416.
» L'armée française pour les nuls:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: