Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 17:43

Citation :
France conducts low visibility tests of Neuron UCAV demonstrator
Nicholas Fiorenza, London - Jane's Defence Weekly (08 January 2019)


The Neuron UCAV demonstrator began its fourth low visibility flight testing campaign in November 2018. Source: DGA
The Neuron unmanned combat aerial vehicle (UCAV) demonstrator began its fourth low observability test campaign in November, the Direction générale de l'armement (DGA), the French defence procurement agency, announced on its website on 4 January. The DGA said it is conducting the campaign along with Dassault Aviation from the agency's flight testing facility at Istres airbase against various operational detection equipment.
The fourth low observability campaign aims to study the employment of aircraft like Neuron against airborne sensors, ground radars, and shipborne systems. The DGA said the campaign will enable it to evaluate ongoing developments in detection equipment. It will also enable armed forces to evaluate their capability to detect stealthy unmanned aerial vehicles representing future threats, the agency added.
On 17 December, a detachment from the Centro Logístico de Armamento y Experimentación (CLAEX), Spain's Armaments and Experimentation Logistics Centre, with two Eurofighter Typhoons from the Spanish Air Force's 11 Wing in Morón, confronted Neuron. CLAEX said on its website on 28 December that this allowed the evaluation of the Neuron's detectability by Eurofighter sensors such as the Infrared Search and Track (IRST) and IRIS-T missile.
https://www.janes.com/article/85600/france-conducts-low-visibility-tests-of-neuron-ucav-demonstrator

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 18:31

Citation :
La Marine nationale songerait à prolonger un second sous-marin nucléaire d’attaque de type Rubis

Posté dans Forces navales par Laurent Lagneau Le 09-01-2019




En raison du retard pris dans la construction du Suffren, le premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque [SNA] de la classe Barracuda attendus par la Force océanique stratégique [Fost], la Marine nationale a dû se résoudre à prolonger la carrière opérationnelle du SNA Rubis, en service depuis 1983. Ce qui a donc supposé de faire subir à ce dernier une lourde opération de maintenance, laquelle a commencé en avril 2018.

Comme l’a récemment indiqué son chef d’état-major [CEMM], l’amiral Christophe Prazuck, lors d’une audition au Sénat, la Marine a été contrainte de diminuer le nombre de jours en mer « afin de pouvoir financer la régénération du Rubis, dont l’utilisation sera prolongée en attendant l’arrivée du Barracuda, prévue en 2020 ».

Mais lors de son audition, l’amiral Prazuck a livré un détail qui n’a pas été relevé sur le moment. « Nous allons continuer à faire des choix, comme celui de prolonger certains SNA de type Rubis ou certains patrouilleurs, parce que nous en avons besoin pour mener nos opérations », avait-il dit en octobre. Donc, l’emploi du pluriel laissait supposer que le SNA Rubis ne serait pas le seul de sa classe à être prolongé… alors que, selon la Loi de programmation militaire 2019-25, quatre nouveaux SNA de type Barracuda devront avoir été livrés d’ici 2025.

Ce que vient de confirmer le site spécialisé Mer & Marine, selon qui la « Marine nationale étudie actuellement l’extension de la durée de vie […] du Casabianca, pour lequel il est envisagé un arrêt technique supplémentaire lui permettant de rester en service deux ans à deux ans et demi après la date prévue pour son désarmement. »

Entré en service en 1987, le Casabianca a connu son dernier arrêt technique majeur en 2011. Il pourrait donc imiter le Rubis pour tenir la distance jusqu’à l’arrivée du Duguay-Trouin, le second SNA de type Barracuda, dont la livraison était initialement attendue en 2021. Entre-temps, le Saphir, entré en service en 1984, sera désarmé cette année. Du moins c’est ce que prévoient les plans annoncés par le ministère des Armées en juillet dernier.

Ensuite, l’arrivée de deux SNA de type Barracuda, à savoir le « Tourville » [en 2023] et le « De Grasse » [en 2025] permettra le retrait des SNA Rubis, Casabianca et Émeraude. Le désarmement des deux derniers exemplaires de la classe Rubis, à savoir SNA « Améthyste » et « Perle », qui sont les plus récents, devrait avoir lieu en 2027 et en 2030.

Le programme Barracuda ne peut donc plus se permettre le moindre retard. D’autant plus que, si cela devait se produire, alors il y aurait des répercussions sur le renouvellement des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] étant donné que les SNA sont assemblés sur le même site, à Cherbourg.

http://www.opex360.com/2019/01/09/la-marine-nationale-songerait-a-prolonger-un-second-sous-marin-nucleaire-dattaque-de-type-rubis/
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5453
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Nowhere
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 18:40

Un Mirage-2000D s'est écrasé aujourd'hui entre le Jura et le Doubs. Des débris retrouvés sur une montagne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 19:10

Pour plus de détails à propos du 2000D crashé dans le Jura
Citation :
Un Mirage 2000D porté disparu alors qu’il survolait le Jura

Un Mirage 2000D de la 3e Escadre de chasse, implantée sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, a disparu des écrans radar alors qu’il survolait le massif du Jura, ce 9 janvier, en fin de matinée. Le plan SATER [sauvetage aéroterrestre] a immédiatement été déclenché pour retrouver l’appareil ainsi que son pilote et son navigateur officier système d’armes [NOSA].
Les recherches, avec deux hélicoptères Dragon 25 [Sécurité civile] et Fennec, se concentrent sur une zone située entre Mouthe (25), Mignovillard (39) et la frontière Suisse, plus particulièrement dans le secteur Frasne-Bonnevaux. D’après la préfecture du Doubs, elles sont rendues difficiles par les mauvaises conditions météorologiques, le plafond nuageux étant bas. En outre, 15 cm de neige sont tombés ces derniers jours.
Alors que l’équipage de ce Mirage 2000D n’avait toujours pas donné le moindre signe de vie, le journal « L’Est républicain » a rapporté qu’un habitant circulant dans la zone des recherches avaient entendu une « explosion » en fin de matinée. « J’ai alors pensé qu’un avion franchissait le mur du son, mais je n’ai pas entendu le bruit des réacteurs ensuite », a-t-il dit.
Toujours selon la même source, des débris auraient été retrouvés peu après 14h40 à la frontière entre le Doubs et le Jura, précisément dans la Combe Noire, entre Chantegrue et Bonnevaux [Doubs].
« Des premiers débris d’avion ainsi qu’un parachute et une carte ont été retrouvés à la frontière entre le Doubs et le Jura « , a en effet indiqué le journal.
La dernière fois qu’un Mirage 2000D a été perdu lors d’une mission remonte au 9 juin 2014. Ce jour-là, un appareil de ce type [le n° 665], appartenant à l’Escadron de chasse 2/3 « Champagne » s’était écrasé entre Gao [Mali] et Niamey [Niger] à cause d’un incident technique. Son équipage avait pu s’éjecter.
http://www.opex360.com/2019/01/09/un-mirage-2000d-porte-disparu-alors-quil-survolait-le-jura/

Citation :
Crash d'un mirage 2000D dans le massif du Jura, un parachute et des débris retrouvés mais pas les pilotes

Un Mirage biplace 2000D de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey s'est écrasé dans le massif du Jura vers 11h, mercredi 9 janvier 2019. Le lieu du crash a été localisé dans le massif forestier surplombant Mignovillard (Jura), à 1050 mètres d'altitude.
Mise à jour 18h15 :
Selon les pompiers sur place, les débris de l'avion recouvrent le sol sur plusieurs centaines de mètres carrés sur le lieu du crash. Mais toujours aucune trace des deux occupants de l'avion
17h30 : selon nos confrères de l'est Républicain, les grands étangs autour du site du crash (Saint-Point, Frasne et Remoray) ont tous été sondés. En vain.
17h : la Gendarmerie Nationale a déployé sur place plus d'une centaine de militaires. Elle indique sur Twitter que
"le peloton de gendarmerie de montagne des Hauts-de-Bienne et la section de recherches de la gendarmerie de l'air de Vélizy-Villacoublay sont engagés sur les recherches opérationnelles" du Mirage 2000 D de l'armée française disparu en vol à 11h.
Selon le communiqué de l'Armée de l'air, "l’aéronef effectuait un vol d’entraînement aux missions en basse altitude au-dessus du Doubs, à la limite du Jura."
Un centre opérationnel pour coordonner les recherches sur le terrain dans cette zone enneigée a été installé en mairie de Mignovillard.
Les recherches se concentraient dans un triangle réduit entre les communes de Mignovillard (Jura), Frasne et Bonnevaux dans le Doubs. Elles ont permis d'identifier le lieu du crash, à la combe noire (1050m d'altitude) sur les hauteurs de Mignovillard.
Selon nos confrères de France 3 franche-Comté un bruit d'explosion aurait été entendu en fin de matinée sur le massif et des débris ainsi qu'un parachute auraient été retrouvés en début d'après-midi entre Chantegrue et Bonnevaux.
Le dernier crash d'un avion de la BA 133 de Nancy-Ochey remonte au 9 juin 2014, au Niger. Une panne technique était à l'origine de l'accident qui n'a fait aucune victime.
Vol d'entraînement à 2 avions
Un Mirage biplace 2000D de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey est porté disparu ce mercredi 9 janvier 2019. Il effectuait une mission d'entraînement en patrouille, c'est à dire avec un second Mirage 2000D qui lui est bien rentré en fin de matinée sur la BA133.
Son plot radar a disparu des écrans alors qu'il survolait le massif du Jura en fin de matinée.
"Les recherches sont en cours pour retrouver l'avion de chasse, son pilote et son navigateur",
nous a confirmé une source militaire.
Cette source ne parle pas pour l'instant de "crash", pas plus que la préfecture du Doubs qui a activé à la mi-journée une cellule de crise.
La priorité désormais est de retrouver l'avion et ses occupants.
A cet effet pompiers et gendarmes sont déployés sur le secteur et les radios-amateurs du Jura et du Doubs ont été sollicités afin de signaler tout contact radio avec les deux militaires qui auraient pu s'éjecter de l'avion.
La météo étant mauvaise sur le massif, un Fennec SAR (Search and Rescue : recherche et secours) a été dépêché sur zone pour prendre le relais de dragon 25, l'hélicoptère de la Sécurité Civile.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/nancy-perte-contact-mirage-2000d-base-aerienne-133-au-dessus-du-massif-du-jura-1603923.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4707
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 19:17

Heureux de te relire Samy..😊

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 9 Jan 2019 - 19:35

Merci l'ami, le forum et ses membres m'ont beaucoup manqué respect

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 10 Jan 2019 - 20:11

Citation :
French Navy Receives First Rafale F3-R Standard Carrier Version


01:31 PM, January 10, 2019



Rafale F3-R Standard version delivery (Image: French Navy)


The French Navy has received its first Rafale F3-R standard carrier version fighter jet.The first flight was made from the Landivisiau platform on December 17, 2018, at 16:15. The aircraft will initially be operated by CEPA / 10 which will provide several tests and then will allow the naval aviation wing to declare the operational commissioning of the standard F3-R. The aircraft will be part of Flotilla 11F, the first unit to be armed by this aircraft standard, the French Navy said in a statement Wednesday.

The new F3-R model is integrated with Meteor long-range missile and new generation Talios laser designated pod. Other developments include the installation of an Automatic Ground Collision Avoidance System (AGCAS) and various improvements to the RBE2 radar, the Spectra electronic warfare system, the Reco NG pod and the inertial navigation system, the statement read.

With the F3-R standard, the Rafale Marine will also be equipped with a next-generation air refueling pod, making the aircraft capable of using the laser-guided version of the AASM (Modular Air-Ground Armament).

http://www.defenseworld.net/news/24045/French_Navy_Receives_First_Rafale_F3_R_Standard_Carrier_Version#.XDeWFKbbLIU
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5854
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 10 Jan 2019 - 22:01

l'équipage du mirage 2000 est décédé un homme et une femme RIP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 10 Jan 2019 - 22:02

R.I.P

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4707
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Jeu 10 Jan 2019 - 22:33

RIP

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 11 Jan 2019 - 17:29

RIP  
Citation :
11.01.2019

In memoriam. Capitaine Baptiste Chirié et lieutenant Audrey Michelon



L'armée de l'Air a diffusé, en amont de la visite ministérielle sur la BA de Nancy, les biographies des deux membres de l'équipage tué dans le crash de leur Mirage 2000D.




Le capitaine Baptiste Chirié est né le 20 juillet 1988 à Pau (64). Il était marié, père de deux enfants.
Promotion 2009 de l’École de l’air 
Breveté pilote de chasse en juillet 2015 
Pilote de combat opérationnel depuis septembre 2018 
24 missions de guerre (Sahel) 
940 heures de vol

2012: BA 701 Salon-de-Provence - Élève pilote, Centre de formation aéronautique militaire initiale
2013: BA 709 Cognac - Élève pilote, École de Pilotage de l’Armée de l’air 01.315
2014: BA 705 Tours - Élève pilote, École de l’Aviation de Chasse 00.314
2015: BA 120 Cazaux - Stagiaire pilote, Escadron de Transformation Opérationnelle 2/8
2016: BA 133 Nancy-Ochey - Officier pilote Mirage 2000D, Escadron de Chasse 1/3 « Navarre »
2018: BA 133 Nancy-Ochey - Pilote de combat opérationnel, Pilier tactique, Escadron de Chasse 1/3 « Navarre »

Détachements
2018 Opération Barkhane, Pilote de combat opérationnel, N’Djamena, Sahel

Décorations Médaille de l’outre-mer avec agrafe Sahel Médaille de bronze de la Défense nationale, agrafe Armée de l’air.




Le lieutenant Audrey Michelon est née le 17 janvier 1989 à St Germain en Laye (78)
Célibataire, sans enfant 
Entrée dans l’Armée de l’air en mars 2011 en tant qu’officier sous contrat 
Brevetée Navigateur Officier Systèmes d’Armes en juin 2013 
Navigatrice de combat opérationnel en décembre 2016 
Sous-chef navigatrice depuis avril 2018 
97 missions de guerre (Levant et Sahel) 
1250 heures de vol

2011: BA 701 Salon-de-Provence - Élève NOSA, Centre de Formation Aéronautique Militaire Initiale
2012: BA 705 Tours - Élève NOSA, École de l’Aviation de Chasse 00.314
2013: BA 120 Cazaux, Stagiaire NOSA, Escadron de Transformation Opérationnelle 1/8
2014: BA 133 Nancy-Ochey, Stagiaire NOSA, Escadron de transformation M2000D 4/3 Argonne »
2015: BA 133 Nancy-Ochey - Navigatrice Mirage 2000D, Escadron de Chasse 1/3 « Navarre »
2016: BA 133 Nancy-Ochey - Navigatrice de combat opérationnel, Escadron de Chasse 1/3 « Navarre »
2018: BA 133 Nancy-Ochey - Sous-chef navigatrice, Pilier traditions, Escadron de Chasse 1/3 « Navarre

Détachements
2015 Renfort temporaire à l’étranger, Navigatrice de combat opérationnel, Djibouti
2016 Opération Chammal, Navigatrice de combat opérationnel, Jordanie
2017 Opération Barkhane, Sous-chef navigatrice, N’Djamena, Sahel
2018 Opération Barkhane, Sous-chef navigatrice, N’Djamena, Sahel

Décorations
Croix de la valeur militaire avec 1 citation à l’ordre de la brigade aérienne
Médaille de l’outre-mer avec agrafes Sahel et Moyen-Orient
Médaille d’argent de la Défense nationale, agrafes forces aérienne et mission d’opérations extérieures

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/11/in-memoriam-capitaine-baptiste-chirie-et-lieutenant-audrey-m-19940.html  
Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2759
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 12 Jan 2019 - 13:57

ET MERDE.....
Un equipage experimenté en moins ... No
c'est les risques du metier, mais c'est vraiment triste de l'apprendre.
cela me rappelle mes 1eres lectures sur l'aviation militaire quand j'etais minot sur les exercices en Mirage IIIE en vol en radada d'ou les pilotes revenait ,livides, ayant eu a affronter une meteo capricieuse avec leur systeme a carte perforer (l'ancetre des SNA moderne...) leur carte sur un genoux ,seul.. pale
Beaucoup se sont fait des frayeurs....
R.I.P et courage a la famille et a l'"escadron
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 10563
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Sam 12 Jan 2019 - 18:27

RIP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 14 Jan 2019 - 19:39

Citation :
Le contrat de développement et d’intégration du Rafale F4 a été notifié

Posté dans Forces aériennes, Industrie par Laurent Lagneau Le 14-01-2019




En mars 2017, lors d’une réunion du comité ministériel des investissements, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, avait donné le feu vert à la mise au point de la version F4 du Rafale. Restait alors à notifier le contrat pour lancer ce projet. Ce qui a été fait ce 14 janvier.

En effet, ce 14 janvier, le Pdg de Dassault Aviation, Éric Trappier, a officiellement reçu le contrat de développement et d’intégration du standard F4 du Rafale, à l’occasion d’une visite de Florence Parly, la ministre des Armées, à Mérignac, où l’industriel dispose d’une usine. Le montant de ce contrat est de 2 milliards d’euros.

« Le Rafale F4 bénéficiera d’une connectivité, d’une fiabilité et d’une capacité à contrer les menaces renforcées. Ces améliorations amèneront cet appareil au niveau des avions de dernière génération et permettront à nos forces aériennes de maintenir leur supériorité dans des espaces de plus en plus contestés », avait auparavant souligné Mme Parly, dans un entretien donné au quotidien Sud Ouest.

Le développement de ce standard F4 s’inscrit « dans la démarche d’amélioration continue du Rafale selon les progrès de la technologie et les retours d’expérience des opérationnels », explique Dassault Aviation. « En tant qu’architecte industriel, nous aurons la responsabilité de mettre en œuvre des solutions de connectivité innovantes afin d’optimiser l’efficacité de notre avion dans le combat en réseau [nouvelles liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle] », détaille-t-il.

En outre, de nouvelles fonctions seront développées, avec des évolutions au niveau des capteurs radar et de l’optronique secteur frontal (OSF). Les capacités seront améliorées avec la mise au point d’un viseur de casque et de nouveaux armements seront intégrés [Air-Sol Modulaire de 1000 kg]

Des améliorations au niveau du Maintien en condition opérationnelle [MCO] sont aussi attendues. Ainsi, le standard F4 du Rafale comptera sur un nouveau Système de Pronostic et d’Aide au Diagnostic introduisant des capacités de maintenance prédictive. Et il sera fait appel à des solutions reposant sur l’intelligence artificielle et le Big Data. Enfin, il est aussi question d’un nouveau « calculateur moteur [M88] », précise Dassault Aviation.

« Le standard F4 représente l’assurance que le Rafale restera au meilleur niveau mondial afin que nos forces aériennes de combat puissent mener l’ensemble de leurs missions de la façon la plus efficiente, que ce soit dans le cadre de coalitions ou de façon parfaitement autonome comme l’exige la dissuasion nucléaire française », a fait valoir M. Trappier. « Ce nouveau standard garantit également que le Rafale restera une référence crédible à l’export. Enfin, il confirme la démarche d’amélioration continue et contribue au développement des compétences des industriels », a-t-il ajouté.

« Ce standard repose sur quatre piliers : la connectivité, l’engagement, la disponibilité ainsi que la détection et la lutte contre les menaces, a souligné la ministre des armées. Ce standard F4 est un saut technologique, un saut industriel, un saut stratégique », a résumé Mme Parly. « Il constituera une première étape pour le combat collaboratif connecté multiplateformes et donc vers le système de combat aérien du futur [SCAF] », a-t-elle dit.

Comme l’a rappelé la ministre, 28 Rafale supplémentaires seront livrés d’ici 2024 et 30 autres seront commandés en 2023 dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25. « Ces commandes, c’est la défense de la France. C’est sa capacité à intervenir vite, précisément. Ces commandes, c’est aussi de l’activité, pour vous. De l’emploi, pour vous, pour notre industrie », a-t-elle justifié.

Photo : Dassault Aviation

http://www.opex360.com/2019/01/14/le-contrat-de-developpement-et-dintegration-du-rafale-f4-a-ete-notifie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 14 Jan 2019 - 20:49

Citation :
BARKHANE : Premier déploiement en opération du nouveau missile moyenne portée

Mise à jour :14/01/2019



Du 10 au 22 décembre, le groupement tactique Picardie a mené une opération dans la région des trois frontières, au sud-est du Mali. A cette occasion, le nouveau missile moyenne portée (MMP) a été déployé et mis en œuvre pour la première fois sur le théâtre.


Arrivés sur la zone d’opération à l’aube, les soldats de Picardie bondissent de leur véhicule blindé et s’attèlent chacun à leur tâche pour mettre en place le MMP depuis le sommet d’une crête. Au sein du groupe de six soldats, chacun occupe une fonction bien définie : un chef de pièce, un tireur, un pourvoyeur, un gunner arrière, un radio tireur et un pilote.

Le MMP est en place. Le sergent Nicolas débute alors l’observation avec son tireur. Dans la lunette du MMP, le mouvement de terrain apparaît. Le tireur scrute chaque point particulier et s’aide du zoom pour affiner sa recherche. Pour le sergent Nicolas, « le MMP est un système d’arme exceptionnel pour l’observation de jour et de nuit. Le mode « fusion » détecte les sources de chaleur et nous permet par exemple de déceler un individu dissimulé derrière un bosquet ou un arbre. »

Ce nouveau missile est un véritable condensé d’innovations électroniques : avec une portée de plus de 4 000 mètres, il peut aussi bien être utilisé en missile anti-personnel et anti-véhicule qu’en missile « spécial infrastructure ». Une nouveauté intéressante pour le théâtre d’opération qu’est la bande sahélo-saharienne alors que les flancs de certaines barres rocheuses peuvent servir d’abris aux membres des groupes armés terroristes. Sur le plan technique, le MMP est simple d’utilisation, comme le montre le sergent : « Pour passer d’un missile anti-personnel à un missile infrastructure, je n’ai qu’à aller dans le menu déroulant du MMP et à cocher la case correspondante. Ensuite, le cœur du système étant situé dans le missile, une fois le coup parti, mon tireur voit dans sa lunette ce que voit le missile. Il peut donc à tout moment modifier sa cible grâce à la fibre optique qui le relie à la console. Le missile est équipé d’une caméra avec vision jour et nuit d’une qualité remarquable ».

Avant leur projection, le sergent Nicolas et son tireur ont suivi une formation spécifique sur le MMP à l’école de l’infanterie de Draguignan.

Innovation majeure développée au profit des unités d’infanterie et de cavalerie légère de l’armée de terre, le MMP est le successeur du système Milan. Déployé pour la première fois en opération, il équipera au fur et à mesure la majorité des unités de mêlées.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation





Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/barkhane-premier-deploiement-en-operation-du-nouveau-missile-moyenne-portee  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Lun 14 Jan 2019 - 22:05

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 15 Jan 2019 - 0:41

Citation :
14.01.2019

Crash de deux Gazelle en février 2018: le parquet retient la cause accidentelle


Lu sur le fil Reuters cet après-midi:


"Le parquet de Marseille, chargé de l'enquête sur le crash de deux hélicoptères de l'armée qui avait fait 5 morts en février 2018 dans le Var, a conclu à une cause "accidentelle" de la catastrophe, a annoncé lundi le procureur Xavier Tarabeux. "L'origine de la collision entre ces deux appareils, exclusive d'une cause fautive, s'est donc avérée purement accidentelle", indique le magistrat dans un communiqué. "Les examens réalisés n'ont pas révélé d'anomalie de maintenance ou de défaut mécanique des appareils. Par ailleurs, aucun manquement dans l'application des règles qui encadrent ce type de vol n'a été établi comme ayant concouru à la réalisation de l'abordage en vol", explique M. Tarabeux. "En l'absence d'infraction pénale, la procédure fait l'objet d'un classement sans suite", poursuit-il.

Les deux hélicoptères d'une école de l'armée de Terre s'étaient écrasés le 2 février, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, faisant cinq morts, un des bilans les plus lourds des dernières années pour ce type d'accidents.

Les appareils, deux Gazelle, s'étaient écrasés à 600 m l'un de l'autre après s'être percuté, l'un sur la départementale D24, l'autre dans un bois, moins d'un quart d'heure après leur décollage, pour un exercice, d'un site de l'Ecole de l'aviation légère de l'armée de Terre (EALAT) à 08H30, avec à bord trois instructeurs et deux stagiaires. Le premier appareil s'était totalement disloqué sous l'effet du choc, le second s'était enflammé en touchant le sol."

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/14/crash-de-deux-gazelle-en-fevrier-2018-le-parquet-retient-la-19948.html
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 15 Jan 2019 - 17:19

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2669
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 15 Jan 2019 - 21:57


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mar 15 Jan 2019 - 23:39

Citation :
Le BEA-É recommande à l’armée de Terre de doter les hélicoptères Gazelle de dispositifs « anti-abordage »

Posté dans Forces terrestres par Laurent Lagneau Le 15-01-2019




Vingt-quatre heures après la décision du parquet de Marseille de classer sans suite l’enquête judiciaire relative à la collision, le 2 février 2018, dans le Var, de deux hélicoptères Gazelle de l’École de l’aviation légère de l’armée de Terre [EALAT], le Bureau enquêtes accidents pour la sécurité de l’aéronautique d’État [BEA–É] a rendu public son rapport au sujet de ce drame, qui a coûté la vie trois instructeurs et à deux stagiaires issus du 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces spéciales [RHFS].

Ainsi, peu avant d’entrer en collision, les deux hélicoptères avaient décollé du Luc-en-Provence, à 1mn30 d’intervalle, pour réaliser chacun une mission d’entraînement « indépendante » d’entraînement aux techniques d’observation dans les environs de Carcès et de Brignoles.

« Chaque appareil quitte individuellement le circuit d’aérodrome par le secteur des ‘Ubacs1’ à une altitude d’environ 2.000 ft [610 m] et poursuit vers la zone de travail à l’ouest », résume le BEA-É. Ensuite, les Gazelle descendent en basse altitude pour rejoindre leur premier poste d’observation [PO]. Et 8 minutes après leur décollage, les deux hélicoptères « s’abordent à l’extrémité sud du lac de Carcès. »

Selon le rapport du BEA-É, les causes de cette collision « relèvent principalement du domaine des facteurs organisationnels et humains, ainsi que de facteurs environnementaux [soleil] ». Ainsi, avance-t-il, plusieurs éléments ont « ont contribué à la prise en compte insuffisante du risque d’abordage lors de l’exercice. » Et de citer l’absence « de mesures de séparation et de coordination précises pour la phase de cheminement vers les premiers PO [délais indéterminés entre deux décollages, usage non cadré de la fréquence de sécurité, imprécision des directives de déconfliction], de « briefing entre les deux équipages travaillant dans la même zone », et « d’anticipation , lors de la construction de l’exercice, des trajectoires potentiellement conflictuelles des cheminements vers les premiers PO. »

En outre, poursuit le BEA-É, d’autres éléments ont fait que les équipages des deux hélicoptères n’ont pas pu se « détecter » mutuellement.

Le rapport évoque le « sentiment erroné de protection dans le secteur VOLTAC [vol tactique, ndlr], les limites du principe « voir et éviter », la « conscience erronée de la situation, chez les moniteurs, de leur position l’un par rapport à l’autre », l’absence d’information des stagiaires, par les moniteurs, de la présence d’un autre hélicoptère dans la zone », « l’éblouissement de l’équipage » de la Gazelle n°1 « par le soleil pendant le dernier virage à gauche », le « temps disponible insuffisant pour que l’équipage » Gazelle n°2 réagisse à l’apparition de l’autre appareil surgissant de la droite », la « probable captation de l’attention des équipages au détriment de la surveillance du ciel », et, enfin de « l’absence à bord des Gazelle d’un dispositif d’alarme anti-abordage. »

Ce dernier point semble d’autant plus important que BEA-É évoque l’hypothèse selon laquelle « les montants du cockpit des Gazelle masquaient l’autre appareil ». Et d’ajouter : « Ils ont pu empêcher les équipages de détecter la présence de l’autre hélicoptère, notamment si le masquage intervient au moment où l’équipage regarde en direction de l’autre hélicoptère. Ceci est d’autant plus probable qu’aucun des équipages n’ayant conscience de la proximité de l’autre, le temps d’observation sur le côté a alors pu être réduit à quelques fugaces instants. »

L’objet de tels rapports est d’améliorer la sécurité des vols. Aussi, le BEA-É a formulé plusieurs recommandations à l’armée de Terre afin d’éviter qu’un drame de ce type puisse se reproduire à l’avenir.

La première vise à mettre en place « des mesures de séparation entre hélicoptères cheminant vers une même zone de travail en imposant un délai un minimum entre les décollages » ou, si cela n’est pas possible en raison de contraintes opérationnelles, d’adopter un « mode coordonné de déconfliction, acté lors d’un briefing commun entre équipages, incluant des itinéraires séparés, un contact radio obligatoire et une subdivision des zones attribuées. »

Il est également recommandé à l’EALAT de reformuler ses consignes permanentes opérationnelles [CPO] en insistant sur la « nécessaire vigilance du vol à vue » en Circulation aérienne militaire tactique [CAM T] et de revoir « la construction des exercices […] en intégrant la prévention du risque d’abordage, notamment pour la phase de cheminement vers les premiers points d’observation ».

Enfin, parmi les autres mesures, le BEA-É recommande à l’armée de Terre d’étudier, en liaison avec la Direction générale de l’armement [DGA], la « possibilité d’équiper ses hélicoptères de
moyens techniques de prévention des abordages » ainsi que l’accélération « de l’équipement [des Gazelle] d’enregistreur de données d’accidents (paramètres et voix, ou vidéo) ». Les deux appareils entrés en collision l’an passé n’en étaient pas pourvus.

http://www.opex360.com/2019/01/15/le-bea-e-recommande-a-larmee-de-terre-de-doter-les-helicopteres-gazelle-de-dispositifs-anti-abordage/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 16 Jan 2019 - 15:46

Citation :
16.01.2019

Exit BPC, bienvenue aux PHA: des bâtiments de la Royale changent d'appellations



On ne dira plus BPC (pour bâtiment de projection et de commandement) mais PHA (pour porte-hélicoptères amphibie). De nouvelles appellations par types de bâtiments ont en effet été décidées par le CEMM. Elles seront officialisées ce mercredi dans le cadre de la publication d'un DIM (dossier d’information Marine).

Elles permettront une plus grande lisibilité et davantage de cohérence avec la vocation opérationnelle des bâtiments de surface.

Ces nouvelles appellations correspondent à une répartition par groupe d’emploi :
- le premier concerne les bâtiments de combat à capacités offensives (PA, PHA, frégates)
- le second est lié à la patrouille / surveillance : il comprend les patrouilleurs mais aussi les frégates de surveillance (nous avons laissé l’appellation frégate pour les FS car elle est fortement ancrée dans les habitudes)
- le dernier groupe rassemble les bâtiments dédiés à un emploi spécifique (soutien, guerre des mines,…). Ils portent le baptême « Bâtiment» suivi de leur fonction principale (une seule exception : CMT – chasseur de mines tripartite).



http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/16/exit-bpc-bienvenu-aux-pha-des-batiments-de-la-royale-change-19949.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Mer 16 Jan 2019 - 16:02

Citation :
La cause « principale » de l’accident d’un hélicoptère NH-90 à bord du PHA Dixmude est « humaine »

Posté dans Forces navales par Laurent Lagneau Le 16-01-2019




Le 17 octobre dernier, un hélicoptère NH-90 TTH « Caïman » de l’Aviation légère de l’armée de Terre eut un accident au moment de décoller du Porte-hélicoptères amphibie [ex-BPC] « Dixmude », qui venait alors de mettre le cap vers la Norvège pour participer à l’exercice Trident Juncture 2018, organisé par l’Otan. Quatre marins furent blessés, dont un très gravement.

Comme il se doit, plusieurs enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les causes de cet accident. Les conclusions de celle dite de « commandement » ont été dévoilées par l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], via un canal plutôt inhabituel pour ce genre d’exercice.

« La cause principale de cet accident grave est humaine. Il s’agit de l’oubli d’une saisine, c’est à dire d’une chaîne de fixation, sur un côté de l’hélicoptère, qui l’a retenu et déséquilibré au moment du décollage », a expliqué l’amiral Prazuck, dans un message vidéo diffusé via Twitter.

« Cette saisine aurait dû être retirée bien avant la phase de décollage. Sa présence non prévue a échappé à plusieurs vérifications successives », a poursuivi le CEMM. « La mise en oeuvre d’hélicoptères, de nuit, en mer, est une activité délicate. Elle est encadrée par des procédures rigoureuses, qui nous permettent d’en conduire des milliers chaque année, en toute sécurité », a-t-il ensuite souligné. « Malgré cela, la fatigue, l’obscurité [et] les mouvements de la plateforme sont autant de facteurs de vulnérabilité », a-t-il expliqué.

Aussi, il a été décidé d’adopter de nouvelles mesures « d’organisation et de sécurité » afin de « tirer les leçons » de cet accident survenu à bord du PHA Dixmude. « Proposées par la commission d’enquête, d’autres suivront », a assuré l’amiral Prazuck, qui a aussi eu une pensée pour les marins blessés, ainsi qu’à leurs familles. « L’un d’eux est toujours hospitalisé. Il va bien mais il conservera de cet événement », a-t-il précisé.

http://www.opex360.com/2019/01/16/la-cause-principale-de-laccident-dun-helicoptere-nh-90-a-bord-du-pha-dixmude-est-humaine/
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8708
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 18 Jan 2019 - 13:29

Un vol marathon pour les Rafale et le Phénix...

http://www.air-cosmos.com/un-vol-marathon-pour-les-rafale-et-le-phenix-119383
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 25602
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Ven 18 Jan 2019 - 17:51

Citation :
Un groupe de pirates informatiques russophones a visé la chaîne d’alimentation en carburant de la Marine nationale

Posté dans Cyberguerre par Laurent Lagneau Le 18-01-2019




D’habitude, le gouvernement français est très prudent quand il s’agit d’attribuer officiellement l’origine des attaques informatiques ayant ciblé les services de l’État. Directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information [ANSSI], Guillaume Poupard en avait donné les raisons lors d’une audition au Sénat.

« La question de l’attribution des attaques est le grand problème du cyber. On a la plupart du temps une idée de qui est derrière, mais on ne peut pas prouver l’origine devant un juge par exemple », avait en effet expliqué M. Poupard. Dans ces conditions, tant qu’il n’y a pas de preuve évidente, « l’attribution est in fine une décision politique de très haut niveau, orientée par un faisceau d’indices », avait-il ajouté.

Comme elle le fit, en septembre dernier, en révélant les activités de l’engin espion russe Loutch/Olimp-K autour du satellite militaire de télécommunications franco-italien Athena-Fidus, la ministre des Armées, Florence Parly, a évoqué une affaire similaire, mais cette fois dans le cyberespace.

« Nous sommes fin 2017. Des connexions anormales sur le serveur de la messagerie internet du ministère des Armées sont constatées. Ces connexions ont révélé après analyse qu’un attaquant cherchait à accéder directement au contenu de boites mails de 19 cadres du ministère parmi elles, celles de quelques personnalités sensibles. Sans notre vigilance, c’est toute notre chaîne d’alimentation en carburant de la Marine nationale qui aurait été exposée », a ainsi raconté Mme Parly, à l’occasion de la présentation de la « stratégie cyber des Armées », ce 18 octobre.

Cette tentative d’attaque a duré jusqu’en avril 2018, le temps de « remonter la chaîne des serveurs et des adresses IP « , en « étroite collaboration avec nos partenaires, a continué la ministre. Et, a-t-elle donc ajouté, derrière cette opération se cachait « un mode d’attaque bien connu de nos services et que certains attribuent à ‘Turla' ».

Le groupe « Turla » a fait l’objet d’une enquête de l’entreprise de sécurité informatique Kapersky Lab il y a un peu plus de trois ans. D’origine russe et actif depuis 2007, il aurait infecté des centaines d’ordinateurs de par le monde, en particulier ceux d’administrations gouvernementales, d’ambassades, d’établissements de recherche et d’organismes militaires.

Ses membres sont « capables d’intercepter du trafic Internet de certains satellites et de l’utiliser pour masquer l’emplacement de leurs serveurs de Commandes et Contrôle (C&C). Ils s’appuient pour cela sur des faiblesses de sécurité de la communication par satellites », avait résumé, à l’époque, le site Silicon.fr. « Ce modus operandi permet de garder un haut degré d’anonymat » tout en n’exigeant pas un investissement de départ coûteux [moins de 1.000 dollars pour une antenne et une carte tuner DVB-S], avait-il précisé.

Les activités de Turla ont fait l’objet d’autres rapports. Ainsi, Symantec a établi qu’il était derrière des programmes malveillants qui, appelés Wipbot, infiltraient les ordinateurs des ambassades et des gouvernements fonctionnant sous Windows. Et, plus récemment, les experts d’Eset ont affirmé qu’il avait réussie à utiliser les médias sociaux pour dissimuler des logiciels espions.

Cela étant, l’affaire évoquée par Mme Parly fait partie des « 700 incidents de sécurité, dont une centaine d’attaques, qui ont ciblé les réseaux du ministère » des armées en 2017. Et la tendance s’accélère puisque ce niveau a été atteint, l’an passé, dès le mois de septembre.

« Ce sont donc plus de deux incidents de sécurité par jour qui ont touché tout autant notre ministère, nos opérations, nos expertises techniques et même un hôpital d’instruction des Armées », a détaillé la ministre. « Certaines sont le fruit de groupes malveillants. D’autres de hackers isolés. Mais certaines, nous le savons, viennent d’Etats pour le moins indiscrets, pour le moins décomplexés », a-t-elle expliqué.

D’où la nécessité de renforcer le volet « cyber », tant sur le plan défensif qu’offensif, via l’attribution de moyens supplémentaires comme le prévoit la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25; avec le recrutement de 1.000 « cyber-combattants » de plus et un investissement de 1,6 milliards d’euros. Et de préciser une nouvele doctrine en la matière.

S’agissant de la « Lutte informatique défensive » [LID], il s’agira de renforcer la Posture permanente de cyberdéfense [PPC], créée par la LPM et assurée par le Commandement de la cyberdéfense [COMCYBER] afin de protéger 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 tous les réseaux du ministère des Armées, en coordination avec l’ANSSI et les principaux partenaires, via l’Otan et l’Union européenne.

Il est aussi question de mettre en place de nouvelles synergies entre les services de renseignement, la Direction générale de l’armement [DGA] et le COMCYBER et de « faire émerger une filière numérique de confiance, pour être capables de maîtriser le développement de nos innovations et l’emploi de nos solutions numériques », cette dernière tâche relevant de l’Agence de l’innovation de Défense [AID].

« Le ministère des Armées et les entreprises doivent travailler ensemble, se comprendre et se préparer. Nous devons adapter nos méthodes de travail, notre culture, partager les bonnes pratiques, qui évitent des failles béante », a aussi fait valoir Mme Parly.

« La cybersécurité doit être prise en compte dès la conception dans chaque système d’arme, d’information et de communication. Il faut intégrer cette nécessité dans le besoin militaire et la rappeler, sans cesse, aux industriels. Je fonde beaucoup d’espoir sur le travail en plateau engagé entre l’EMA, les états-majors d’armées et la DGA. Le cyber doit être une de vos préoccupations majeures ; c’est d’autant plus nécessaire que le combat collaboratif sera au fondement de nos futurs systèmes d’arme », a encore ajouté la ministre.

http://www.opex360.com/2019/01/18/un-groupe-de-pirates-informatiques-russophones-a-vise-la-chaine-dalimentation-en-carburant-de-la-marine-nationale/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 39 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
 Sujets similaires
-
» Création de l'armée française
» présentation des nouveaux véhicules de combat de l'armée française au portes ouvertes du 21e RIMA
» Forces Armées Nigeriennes / Niger Armed Forces ( FAN )
» L'armée française pour les nuls:
» Armée Libanaise / Lebanese Armed Forces (LAF) / القوات المسلحة اللبنانية

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: