Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités nationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Lun 3 Juil 2017 - 19:44

Citation :

Le foncier comme solution de crise à Al Hoceima


Et si le foncier faisait partie de la solution pour calmer les mouvements de contestation qui embrasent la région d’Al Hoceima ? C’est en tout cas le pari que semble avoir pris l’exécutif, à travers la visite entamée, jeudi 29 juin 2017, par le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch.

Entre autres points d’intervention du ministre, la propriété foncière en milieu rural, qui constitue l’un des problèmes cristallisant les tensions et justifiant la colère des manifestants. « À Béni Amaret, le ministre a pris part à une rencontre où Karim Tajmouati, le président de l’Agence nationale de la conservation foncière, a annoncé que l’ensemble des terres situées en milieu rural dans la province d’Al Hoceima bénéficieront de l'enregistrement foncier d’ici 2021. Le programme a été lancé dans neuf communes cette année, et d'autres localités seront progressivement intégrées, a-t-il promis. Au total, le projet sera étendu à 31 communes et devrait couvrir 215.000 hectares. Au total, ce programme coûtera à l’État 500 millions de dirhams ».

Outre le foncier, le ministre Akhannouch a profité de son déplacement pour exposer les priorités du Plan Maroc vert et le programme « Al Hoceima, phare de la Méditerranée ».

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 4 Juil 2017 - 20:54

Citation :

Des liaisons aériennes pour Al Hoceima


Soulignant la ferme volonté du gouvernement pour développer la région à tous les niveaux, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a annoncé hier que des efforts sont en cours pour le lancement de nouvelles lignes aériennes directes entre Al Hoceima et Casablanca, entre autres, ainsi qu’entre la ville et d’autres destinations internationales.

Le ministre a en outre souligné la nécessité d’œuvrer à encourager les touristes marocains à se rendre dans la région, faisant savoir que l’organisation d’événements culturels et sportifs est à même de renforcer l’attractivité de la région.

Infomédiaire

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 13:59

Quelqu'un connait il un pays du tiers monde qui a réduit son budget enseignement et qui a réussi à se développer ?

ميزانية "التربية الوطنية" تتقلص .. واعتمادات الأكاديميات تنتعش

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9868
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 14:24

ce n'est pas tant l'augmentation ou la diminution qui compte chez nous que le système retenu.
Dans le système actuel, tu peux augmenter de manière significative le budget que ça ne servirait à rien. c'est un tonneau des danaïdes. il faut d'abord réformer l’éducation nationale, lui donner un nouveau cap. je ne crois pas que nous ayons les moyens d'un système efficient 100% public, il faudra nécessairement s'appuyer aussi sur le privé ou a tout le moins garantir la gratuité du public pour les moins aisés et payant pour les autres (à partir du Bac).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 14:35

C'est déjà le cas mon cher PGM, aujourd'hui à part mes potes les plus pauvres (moins de 4000 MAD par mois), toutes mes autres connaissances sont dans le privé. Et pour les plus aisés il n'hésitent pas à mettre la moitié de leur revenus là dedans (jusqu'à 4000 MAD par enfant). il ne reste donc pour l'école public que les moins favorisés (qui sont majoritaires) mais vu qu'ils sont déjà pénalisés par leur milieu social, et que la tendance est à la baisse des dotations dans le public, ca se verra sur les performances globales, ce qui justifiera d'autres baisses budgétaires, qui engendreront encore une baisse du niveau. Bref c'est un cercle vicieux qui finira par tuer l'école publique.

Nous avons les moyens de faire une école 100% publique, c'est juste que le palais qui contrôle les orientations à long terme n'en a pas du tout envie. L'école publique a fourni au Maroc tous ses cadres post-indépendance, mais l'investissement s'est arrêté là parce qu'hélas certains pensent qu'il suffit de former une petite portion de la population mais que le reste ne mérite pas l'instruction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9868
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 15:45

Pyro, le privé n'est pas nécessairement là que pour palier les déficits du public, c'est avant tout une histoire de fric, suffit de regarder le régime fiscal de l'enseignement privé. Oui, je sais bien que ceux qui en ont les moyens sont d'ores et déjà dans le privé.
Ce que je veux dire, c'est que l’éducation est d'abord histoire de méthodologie avant d’être une question de moyens. de mon point de vue, c'est la qualité du corps enseignants qui détermine le plus la qualité de l'enseignement reçu. des pays plus pauvre que nous offre une éducation de meilleure qualité.
un pays comme la slovaquie par exemple (53 000 $/an/ par élève) obtient de meilleurs scores que les USA (115 000 $/an/enfant).
Nous vivons aujourd'hui, grâce a internet, une révolution qui nous offre une chance de refaire notre retard. Un peu comme les GSM ont permis au pays pauvre de refaire leur retard en matière de communication (pas nécessaire de bâtir des infra coûteuses de l'ère ante-numérique ).

Je viens de finir la lecture d'un texte sur le sujet, voilà ce qu'il dit dit en résumé :
jusqu'à présent, ce qui primait dans l’éducation, c’était "la connaissance ". c’était le socle des connaissances qui déterminait ton "employabilité". Pour ce faire l’éducation reposait essentiellement sur l'apprentissage de connaissance (bachotage, par cœur, récitation etc etc).
Demain ce qui primera, ce qui déterminera ton employabilité, c'est "ce que tu sais faire" , et ce sans égard pour ton socle de connaissances.
Internet a vulgarisé le savoir et le mets à la disposition de tous, pour zéro ou presque.
Bien entendu, il y aura toujours des domaines de la science dure qui nécessiteront toujours un long apprentissage.
Il est tout a fait possible aujourd'hui de donner à un élève un socle de connaissance suffisant pour exercer une profession sans nécessairement passer par le cursus complet qu'offre l’éducation nationale, bref on peut raccourcir les parcours et par là même diminuer les coûts.

des ingénieurs planchent aujourd'hui sur une technologie qui va par exemple révolutionner, voir supprimer l'apprentissage des langues : une simple oreillette avec un logiciel traducteur, qui te traduit dans ta langue ce qu'elle entend dans une autre langue ! ce système expérimental "comprend et traduit" dans 8/10 langues. sous peu il devrait gérer quasiment toute les langues . Tu entendras la langue traduite et répondra dans ta propre langue puisque l'oreillette de ton interlocuteur fera le même boulot ! Gageons que dans 30 ans tout le monde en sera équipé et que l'apprentissage des langues étrangère deviendra caduque.

Tout ça pour dire que notre système éducatif reposant sur l'apprentissage à l'ancienne n'a plus d'avenir, et qu'il faut repenser l'éducation à l'aune du monde de demain.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1368
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 16:41

Cher PGM,

je reste très impressionné par ton optimisme à toute épreuve. Je suis conscient que je suis trop matérialiste et pas assez rêveur, et qu'il faut bien des gens comme toi pour nous permettre de transcender notre condition humaine. Cependant (car il y a toujours un mais Wink ), nous ne sommes pas d'accord sur l'utilité de l'éducation de masse. Ce n'est pas juste une question de connaissance et d’employabilité, c'est premièrement une histoire d'instruction des futurs citoyens, de création d'un socle commun à une population et de l'intégration des générations futurs dans le pacte social du pays. Alors ca peut donner des écoles qui mentent aux élèves et les formatent pour obéir en tuant tout esprit critique comme au Maroc, ou bien s'il y a une vraie volonté politique on peut l'utiliser pour créer de vrais citoyens éclairés. Et deuxièmement c'est un vecteur de justice sociale, la connaissance peut très bien être disponible gratuitement, si tu n'es pas éduqué pour apprendre tu feras comme ton père prolétaire et tu iras te faire exploiter dans une usine, une mine ou un champ. Il y aura bien des exceptions éclatantes mais hélas statistiquement insignifiantes. L'éducation de masse ne marche que parce qu'elle est obligatoire ET gratuite, car même les parents les mieux intentionnés au monde, une fois confrontés à la misère, voient en leur enfant une ressource de travail et de revenu qu'on ne peut immobiliser pour son éducation. Finalement tu crois que l'éducation doit être dictée par l'employabilité et donc in fine les entreprises, sauf que cette affirmation ne repose sur aucune justification rationnelle. Dans tous les pays avancées la recherche est majoritairement publiques, et se nourrit des cerveaux issus des écoles publiques, et c'est ca qui fait avancer un pays. Pas quelques start-up qui veulent des employés hyper-spécialisés qu'elles s'empresseront de jeter dès q'une nouvelle technologie sortira. Ce qu'il faut c'est des employés capable de réfléchir et assez curieux pour se former tout au long de leur carrière. Et je suis désolé mais cela ne s'acquière nul par ailleurs qu'à une école centrée sur l'élève et non sur un hypothétique emploi.

Et pour finir avec ton gadget de traduction, c'est marrant effectivement et ca serait très pratique si c'était pleinement fonctionnel, mais hélas la majorité des linguistes et des informaticiens que je connais n'y croient pas du tout. De plus un gadget comme ca ne permettra jamais d'apprécier un roman de Victor Hugo à un arabophone, ou un poème d'Al mutanabi à un francophone, or la richesse de l'apprentissage des langues ce n'est pas juste la capacité à communiquer oralement avec les gens qui parlent la langue, mais surtout l'accès que ca te donne à la culture d'un peuple et à son histoire et aux idées qu'on pu créer ses ancêtres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9868
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 17:22

entendons-nous pyro, je ne renonce pas à la nécessite d'une éducation généralisée et gratuite, meilleur gage d'égalité.
je regarde juste du coté des méthodes alternatives capable d'offrir une dignité à chacun. Partant du principe que nous n'avons pas aujourd'hui les moyens de nos souhaits. Pour atteindre cet objectif (scolarité généralisée, classe pas surchargée, infrastructures correctes etc etc) il faudrait doubler notre budget. Or, ce n'est pas possible. Que faire donc ? renoncer ? certainement pas. On peut trouver des méthodes alternatives. et malgré cela tout le monde ne pourra apprécier à sa juste valeur une lecture d'Hugo ou Al mountanabi.
Je ne suis pas un optimiste béat, simplement je ne baisse pas les bras. il y a forcément, une solution quelque part.
j'ai fait toute ma scolarité en France et ici aussi, les lecteurs d'Hugo sont devenus une denrée rare. la désaffection pour un certain savoir n'est pas propre au maroc .
Pour le secteur de la recherche, je suis en phase avec toi. mais je ne dis que l'employabilité est THE facteur, mais s'en est un. combien de marocains font des études supérieures (doctorat etc) pour finir chômeur ? trop de cursus cul de sac justement parce l'employabilité n'est pas considérée. Dans ma famille, j'ai des tas d'exemples de sur-diplômés qui ne trouvent pas de travail dans leur rang...

a cet égard je trouve le système marocain trop généraliste et pas assez de lycées techniques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 917
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 17:31

Fait marquant : Une zone économique au large des côtes marocaines
5 juillet 2017


Infomédiaire Maroc – Un Conseil de gouvernement se tiendra ce jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani.

Et selon un communiqué du département du Chef du gouvernement, le Conseil examinera notamment 2 projets de loi: le 1er modifiant et complétant le Dahir portant loi fixant la limite des eaux territoriales et le second modifiant et complétant la loi instituant une zone économique exclusive de 200 milles marins au large des côtes marocaines. A suivre !



Rédaction Infomédiaire
Revenir en haut Aller en bas
daama94
Caporal chef
Caporal chef


messages : 156
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 19:11

PGM a écrit:
entendons-nous pyro, je ne renonce pas à la nécessite d'une éducation généralisée et gratuite, meilleur gage d'égalité.
je regarde juste du coté des méthodes alternatives capable d'offrir une dignité à chacun. Partant du principe que nous n'avons pas aujourd'hui les moyens de nos souhaits. Pour atteindre cet objectif (scolarité généralisée, classe pas surchargée, infrastructures correctes etc etc) il faudrait doubler notre budget. Or, ce n'est pas possible. Que faire donc ? renoncer ? certainement pas. On peut trouver des méthodes alternatives. et malgré cela tout le monde ne pourra apprécier à sa juste valeur une lecture d'Hugo ou Al mountanabi.
Je ne suis pas un optimiste béat, simplement je ne baisse pas les bras. il y a forcément, une solution quelque part.
j'ai fait toute ma scolarité en France et ici aussi, les lecteurs d'Hugo sont devenus une denrée rare. la désaffection pour un certain savoir n'est pas propre au maroc .
Pour le secteur de la recherche, je suis en phase avec toi. mais je ne dis que l'employabilité est THE facteur, mais s'en est un. combien de marocains font des études supérieures (doctorat etc) pour finir chômeur ? trop de cursus cul de sac justement parce l'employabilité n'est pas considérée. Dans ma famille, j'ai des tas d'exemples de sur-diplômés qui ne trouvent pas de travail dans leur rang...

a cet égard je trouve le système marocain trop généraliste et pas assez de lycées techniques.



Le fait qu'il n'y pas assez de lycées "techniques" n'est pas un point impactant l'état actuel de notre système éducative, on a qu'à voir les Etats-Unis qui ont une éducation de qualité eux ont des lycées "techniques" très peu nombreux. Tu souligne que même en France les lecteurs d'Hugo sont devenus rares, je comprend donc là que tu fais allusion à la baisse de qualité du programme éducative français, dû à de mauvais programmes sont aujourd'hui mis en place. Je peux parler par exemple dans le domaine scientifique, l'apprentissage en France que cela soit au collège et au lycée non seulement le niveau est bas mais cela est dû à des enseignants qui n'ont même pas le niveau et ne comprennent pas ce qu'ils enseignent (quand on voit qu'au CAPES les profs de physiques sont pris à 6/7 de moyennes ou bien en math ou les profs sont pris à 8/9 de moyenne). Il y a de quoi critiquer le système éducative français et tous ces défauts sont reliés au système d'éducation marocain. Mais quand on regarde de plus près on se rend compte que le système éducative marocain est calqué sur le système français (la grosse différence qu'il y a c'est la langue) en faite et on comprend mieux pourquoi on est en échec
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 19:12

dan a écrit:
Fait marquant : Une zone économique au large des côtes marocaines
5 juillet 2017


Infomédiaire Maroc – Un Conseil de gouvernement se tiendra ce jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani.

Et selon un communiqué du département du Chef du gouvernement, le Conseil examinera notamment 2 projets de loi: le 1er modifiant et complétant le Dahir portant loi fixant la limite des eaux territoriales et le second modifiant et complétant la loi instituant une zone économique exclusive de 200 milles marins au large des côtes marocaines. A suivre !



Rédaction Infomédiaire

On l'a déjà !!!!!LA ZEE 200

il faut la ZEE 400
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mer 5 Juil 2017 - 20:15

Dés que ça se calme un peu ....

Citation :

Un individu évacué à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceima après avoir tenté de s’immoler par le feu (autorités locales)



mercredi, 5 juillet, 2017 à 16:39

Al Hoceima – Un homme de 41 ans, qui a tenté de s’immoler par le feu mercredi matin à Al Hoceima, a été évacué par la protection civile à l’hôpital provincial Mohammed V pour recevoir les soins nécessaires, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Cet individu a agi de la sorte pour des raisons personnelles, selon les premières données.
Une enquête a été ouverte par la police judiciaire sous la supervision du parquet, a indiqué la même source.

MAP

.....................
.....................

Citation :

Maroc: le PJD islamiste en plein questionnement


Le Parti de la justice et du développement, qui dirige le gouvernement de coalition au Maroc, "traverse une épreuve très difficile", a déclaré son secrétaire général Abdelilah Benkirane alors que la fomation islamiste est en proie à de fortes dissensions depuis plusieurs mois.


"Le parti traverse une épreuve très difficile", la plus difficile de son existence (…)", a estimé M. Benkirane, dans une courte vidéo diffusée mercredi par cette formation, rapporte l'AFP.

"Comment allons-nous sortir de cette impasse? Certains ne voient pas qu'on est dans une impasse, ce n'est pas le cas pour moi. Qui sommes-nous? Que voulons-nous? Que devons-nous faire?", s'est interrogé l'ancien Premier ministre, qui s'exprimait en début de semaine devant des cadres de son parti.

Le chef du Parti de la justice et du développement (PJD) n'explicite pas les difficultés précises auxquelles fait face son parti.
Mais la première formation politique du pays connait actuellement de fortes dissensions, rapporte régulièrement ces derniers temps la presse marocaine, même si ces divisions n'ont pas encore éclaté au grand jour.

A la tête du gouvernement depuis 2011 et reconduit par le roi Mohammed VI dans ses fonctions de Premier ministre dans la foulée des législatives d'octobre, M. Benkirane n'était pas parvenu à former de majorité pendant de longs mois, avant d'être finalement limogé en mars par le souverain au profit de Saad-Eddine El Othmani, numéro deux du PJD.

M. El Othmani avait pu alors rapidement former sa coalition, mais en cédant sur plusieurs exigences d'autres partis, avec au final un gouvernement dominé par des technocrates proches du palais, dans lequel l'influence du PJD apparait désormais très réduite.
La formation islamiste est sortie considérablement affaiblie de cet épisode, son chef annonçant même un moment son retrait de la vie politique.

"Au début, je me suis dit que c'était fini pour moi. Mais il y a eu une insistance interne au sein du parti et externe dans la société pour que je ne baisse pas les bras. Cette insistance m'a aidé à me relever", confie à ce propos M. Benkirane, dont les interventions publiques sont rares désormais.

Toujours selon la presse marocaine, la gestion de la contestation populaire qui secoue depuis des mois la région du Rif, dans le nord du pays, a également alimenté les divisions au sein du parti, plusieurs de ses responsables contestant l'approche "sécuritaire" des manifestations et les arrestations menées par le ministère de l'Intérieur.

AFP / Sputnik

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 14:38

Citation :

Maroc, vers l’apaisement dans la crise du Rif


Huit mois après le début des manifestations de protestation dans le Rif, la tendance est aujourd’hui à l’accalmie. La plus haute autorité de l’Etat aurait ordonnée qu’une solution soit trouvée rapidement, afin de mettre fin au « Hirak » (le mouvement de protestation).

Ainsi, une initiative de conciliation est tentée dans les coulisses gouvernementales. Des contacts sont engagés entre quelques activistes emprisonnés du Hirak, le ministère de l’Intérieur, ainsi que la structure d’Al Hoceima du Conseil National des Droits de l’Homme. « L’espoir, confie un ministre, est d’évoluer vers une sortie de crise gagnant-gagnant ».

Des forces policières plus discrètes

Pour montrer sa bonne volonté, le gouvernement a commencé par réduire la présence visible des forces de l’ordre à Al Hoceima. La libération de certains détenus devrait intervenir dans les semaines qui arrivent sous forme d’une grâce royale. Ensuite, tout pourrait rentrer dans l’ordre pour permettre au roi Mohammed VI de rendre visite à la région afin d’y inaugurer des projets sociaux et en lancer d’autres.

Le souverain alaouite pourrait adresser le 20 août prochain, depuis Al Hoceima, le discours de commémoration de la révolution du roi et du peuple. Avec l’espoir de pacifier définitivement la région.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1042
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 18:07

Je viens de lire l'echange sur l'education (Pyro vs PGM). Il y a un fait que nous devons reconnaitre aujourd'hui: que ce soit le public ou le privé (privé Marocain et non les missions etrangères), le niveau est affligeant. Il y a bien des ilots d'excellence mais le niveau est mauvais en general et ce que ce soit en math, en arabe, ou en langues etrangères.

Contrairement à PGM, je ne pense pas que ce soit la methodologie (ou la langue d'enseignement) qui soit le probleme. Le probleme est bien un manque de moyens (dans le public et dans le privé Marocain). Le fait est que le budget a bien été charcuté depuis le plan d'ajustement structurel de 1983. Le fait est que notre plus grand probleme est un corps enseignant sous formé. Nous en avons parlé plusieurs fois: Le programme de generalisation de l'enseignement a impliqué le recrutement d'eleves instituteurs et eleves-professeurs sans aucun critère de selection... et leur renvoi devant les éleves apres une formation sommaire (un an ou deux). Il n'y a pas de budget pour la formation continue et il n'y a aucune incentivation pour suivre une formation continue.

Je pense qu'une gestion efficiente du budget et des ressources humaines pourrait améliorer la situation de l'ecole publique car les enseignants du secondaire passent moins de 15 heures par semaine devant des eleves.

Aussi, et c'est là le plus graves, toutes les recherches scientifiques sur le sujet prouvent que l'enseignement privé à but lucratif est un poison qui detruit le systeme educatif d'un pays et son economie. Au Maroc, nos "leaders" ont optés pour une tel systeme pour les classes sociales les plus faibles. Ceci fait que le secteur privé du pauvre (les ecoles privées des quartier populaires) offrent un enseignement tout aussi lamentable que le public... avec en plus le fait que l'on peut acheter son diplôme.

L'enseignement privé doit etre "à but non lucratif". Ceci est une condition necessaire à la reussite du processus de delegation de la fonction d'enseignement que l'etat dit ne pas pouvoir remplir car il ne dispose pas du budget.

Sans doute que si nous fermions les missions françaises, espagnoles, italienne, americaines... et que les enfants des rentiers (je n'utilise plus le terme "élite" pour les decrire) leurs parents s'activeraient nettement plus à la revalorisation de l'ecole nationale (publique et privée). Mais on me repondra que ce serait une mesure populiste... Mais cela devrait etre fait. Comme Tariq Ibn Ziyad, nous devons bruler les navires pour que tous n'ayons d'autre choix qu'aller de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1194
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 18:46

alphatango a écrit:
Je viens de lire l'echange sur l'education (Pyro vs PGM). Il y a un fait que nous devons reconnaitre aujourd'hui: que ce soit le public ou le privé (privé Marocain et non les missions etrangères), le niveau est affligeant. Il y a bien des ilots d'excellence mais le niveau est mauvais en general et ce que ce soit en math, en arabe, ou en langues etrangères.

Contrairement à PGM, je ne pense pas que ce soit la methodologie (ou la langue d'enseignement) qui soit le probleme. Le probleme est bien un manque de moyens (dans le public et dans le privé Marocain). Le fait est que le budget a bien été charcuté depuis le plan d'ajustement structurel de 1983. Le fait est que notre plus grand probleme est un corps enseignant sous formé. Nous en avons parlé plusieurs fois: Le programme de generalisation de l'enseignement a impliqué le recrutement d'eleves instituteurs et eleves-professeurs sans aucun critère de selection... et leur renvoi devant les éleves apres une formation sommaire (un an ou deux). Il n'y a pas de budget pour la formation continue et il n'y a aucune incentivation pour suivre une formation continue.

 

selon toi les moyens dont disposé l’éducation dans les années 50, 60 46  70 sont supérieur de ceux d"aujourd'hui ?

selon toi comment des écoliers arrivent au CM1 et ne savent ni lire ni ecrire?  comment ca ce fait, comment ils ont reussi a passer toutes ces classes?

y avait des milliard qui ont été dilapidé dans le programme d'urgence sans résultat et c'est un résultat logique . comment veut tu que les présidents des académie ce concentre sur le cœur de métier de l'education (les programme, les instiuteurs, la formation continue) si ces présidents sont responsable de la construction des Lycées et des ecoles. c'est normal qu'il vont ce concentrer sur le béton pour ce remplir les poches avec les entrepreneur

grand 1

pour commencer, il est indispensable pour le Maroc de déléguer la responsabilité de tout les travaux de construction concernant  l’éducation, la santé, justice au seul ministère des travaux public. pour que ses ministere ce concentre sur leur coeur de métier




.


Dernière édition par simplet le Jeu 6 Juil 2017 - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1042
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 19:52

Simplet, tu as bien choisi ton avatar
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1194
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 20:14

alphatango a écrit:
Simplet, tu as bien choisi ton avatar

الحمير تعرف بعضها  

.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 933
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Jeu 6 Juil 2017 - 20:54

alphatango a écrit:
Simplet, tu as bien choisi ton avatar

alphatango,

D'habitude tu fais des commentaires bien argumentés, mais dans ce dernier tu n'as pas été à la hauteur. "simplet" a exprimé son désaccord avec toi par rapport à un point précis, et tu as répondu en s'attaquant directement à sa propre personne à travers le choix de son avatar. C'est très décevant de ta part...

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 933
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Sam 8 Juil 2017 - 13:36

Citation :


EXPLOSION DES TRANSFERTS FRAUDULEUX D’ARGENT DEPUIS LE MAROC EN 2017


Au cours des six premiers mois de l’année, 220 tentatives de passage illégal d’argent vers l’étranger ont été enregistrées pour l'équivalent de 39,5 millions de dirhams. Un record.

Le nombre de tentatives de transfert frauduleux de fonds vers l’étranger au premier semestre 2017 a atteint 220 cas, contre 136 pour la même période de l’année dernière. En dirhams comme en devises, les montants concernés sont conséquents et totalisent 39,5 millions de dirhams, contre 28,2 pour la même période en 2016.

Le poste-frontière Bab Sebta reste le point de passage privilégié. 55 tentatives de passage illégal d’argent y ont été enregistrées depuis le début de l’année. Il est suivi par l’aéroport Marrakech-Ménara (48 tentatives), Fès-Saïss (30), l’aéroport Ibn-Battouta de Tanger (28 cas), Rabat-Salé (22) et le poste-frontière Beni Ansar (15). L’aéroport Mohammed V de Casablanca et celui d’Agadir Al-Massira arrivent en dernier avec respectivement 13 et 6 cas.

Les nationaux sont les premiers auteurs des tentatives de transfert frauduleux de fonds avec 24,4 millions de dirhams suivis des Français avec 2,3 millions de dirhams, des Irakiens avec 1,9 million de dirhams, des Espagnols avec 1,8 million de dirhams, des Mauritaniens (1,5 million de dirhams), des Anglais (713.141 dirhams) et des Iraniens (617.542).


http://fr.le360.ma/politique/explosion-des-transferts-frauduleux-dargent-depuis-le-maroc-en-2017-126473

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Silent Urban SERE
Caporal
Caporal
avatar

messages : 142
Inscrit le : 04/03/2017
Localisation : Barcelone
Nationalité : Spain

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Dim 9 Juil 2017 - 23:33

Citation :

Exembajador español en Marruecos: “La respuesta no es la represión, sino más democracia y más desarrollo”

Redacción/ Rabat./ El exembajador español en Marruecos y exdirector del Centro Nacional de Inteligencia (CNI), Jorge Dezcallar, analiza la compleja situación en el norte de Marruecos en el artículo ‘El Rif protesta’, publicado hoy por el Diario de Mallorca. En él, el diplomático repasa la historia rifeña – desde la época del protectorado español hasta la reciente nuestros días, pasando por la represión de Hassan II, así como la marca a fuego en la memoria de los habitantes imazighen – y señala sus diferencias con los marroquíes del sur.

Los rifeños están islamizados pero no son árabes y se refieren con desprecio a los habitantes de Casablanca o de Marrakech como “esos negros del sur”. No me lo invento, lo he oído más de una vez" recuerda. Del mismo modo, rememora la sorpresa de su entonces homólogo galo cuando constató que en el norte “no se hablaba francés sino español y que no hablaban árabe sino tamazigh (bereber)”.

Nb: ce Monsieur est ex embassadeur et ex directeur de l'intelligence espagnole!

Traduction: Les rifains sont islamisés mais sont pas des arabes, et ils se refèrent avec mépris aux habitants de Casablanca ou de Marrakech comme "ses noirs du sud", je l'inventes pas, je l'est éntendu plus d'une fois"
Puis de remémorer la surprise de son homólogue gaullois, à voir le nord parlant berber et non arabe, et espagnole et non français.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Lun 10 Juil 2017 - 22:36

Marwane Ben Yahmed . Dir franco-tunisien de Jeune Afrique a écrit:

Le Maroc compliqué



Discussion animée avec un ami, industriel marocain (devinez qui!!). Les reproches fusent. En cause, un éditorial de « Jeune Afrique » intitulé « Dior n’est pas marocain », publié en avril dernier. Une opinion, revendiquée comme telle.

Protagonistes : Leïla Slimani, notre ancienne collaboratrice et, de surcroît, lauréate du Goncourt 2016, et Abdallah Taïa. Deux romanciers qui revendiquent l’un comme l’autre leur liberté de penser (et d’agir) et exhortent leurs concitoyens à s’émanciper des carcans du conservatisme et de la bien-pensance présumée. Deux modernistes résolus, salvateurs agitateurs d’idées pour les uns, provocateurs hors limites pour les autres, cités dans cet éditorial. Les thèmes qu’ils abordent dans leurs œuvres ? Souvent des sujets tabous.

Objet du « délit » : dix pages d’interviews croisées de nos deux auteurs, qui vivent à Paris, accordées à L’Officiel Maroc. Et, plus précisément, dixit notre éditorial, « la présentation récurrente en France d’écrivains ou de cinéastes [tel Nabil Ayouch, qui a réalisé le très progressiste Much Loved, avec Loubna Abidar, à l’origine d’une vaste polémique au Maroc, où il est interdit en salles] culturellement offshore comme représentatifs d’un « Maroc des Lumières » en lutte contre l’intolérance et l’obscurantisme d’un pseudo-« Maroc des ténèbres » ».

Et de préciser que le problème ne provient pas d’eux, encore moins de leur talent, car « ils écrivent ce qu’ils veulent ». Le vrai problème, c’est « l’exploitation politique du phénomène de mode et de l’engouement médiatique qui les entoure par des milieux qui nous sont hostiles », d’après l’analyse d’un proche du pouvoir cité dans ledit éditorial, qui ajoute : « Le Maroc a des valeurs et des principes conservateurs respectables sans être fondamentalistes qui lui permettent d’avancer de façon résolue, mais surtout équilibrée, vers la modernité. »

Mon ami ne comprend pas qu’un hebdomadaire comme JA, qui promeut le progrès – mais aussi, faut-il le rappeler, la liberté d’écrire –, ait pu exprimer une telle opinion, donnant du grain à moudre à ceux que mon interlocuteur qualifie d’« intolérants ». Pour lui, Ayouch, Slimani, Taïa et tant d’autres doivent être soutenus. Il a bien entendu mille fois raison. Et c’est du reste ce à quoi JA s’est toujours employé sans l’ombre d’une hésitation. Mais faut-il pour autant bannir la nuance, proscrire la contradiction et censurer le débat ?

Un pays au double visage

Ce débat – progressistes vs conservateurs et les moyens utilisés par les uns et les autres pour promouvoir leur(s) vision(s) de la société – concerne à vrai dire toute l’Afrique. Mais il est particulièrement intéressant dans le cas du Maroc. Car, de la plupart de nos contrées, elle est celle qui évolue le plus rapidement, ce qui ne peut cependant se faire sans secousses, sans heurter les différentes sensibilités. On ne peut non plus mettre sous le boisseau la dualité d’un système qui a autant besoin du référentiel religieux pour asseoir sa légitimité que d’une certaine modernité pour épouser le cours de l’Histoire et faire avancer la société. C’est la nature, pour ne pas dire la quintessence, du royaume chérifien, même si ce double visage se retrouve ailleurs, notamment au Maghreb, mais dans des proportions moindres.

Ajoutons à cela une phase de tensions, inéluctable dans de telles circonstances, au cours de laquelle il est difficile de trancher sur le degré d’affranchissement autorisé ou non. Le Maroc est complexe ; sa société comme le système qui la régit ne sont pas un tout indissociable. A fortiori quand le comportement du même citoyen diffère à ce point selon qu’il se trouve dans la sphère privée ou publique. La société marocaine dispose d’un potentiel extraordinairement riche à même d’impulser une puissante dynamique. À condition que celle-ci soit portée de la manière la plus sereine possible.

La seule question qui vaille, en définitive, au-delà des clivages manichéens et des postures rigides, ne serait-elle pas plutôt celle de la tolérance ? Penser librement par soi-même, accepter les différences, concevoir et même saluer l’altérité, faire montre d’empathie en se mettant à la place de l’autre, voilà qui devrait être la règle. Chez les conservateurs comme chez les progressistes.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
alphatango
Commandant
Commandant


messages : 1042
Inscrit le : 09/04/2008
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 11 Juil 2017 - 9:41

ralek1 a écrit:
alphatango a écrit:
Simplet, tu as bien choisi ton avatar

alphatango,

D'habitude tu fais des commentaires bien argumentés, mais dans ce dernier tu n'as pas été à la hauteur. "simplet" a exprimé son désaccord avec toi par rapport à un point précis, et tu as répondu en s'attaquant directement à sa propre personne à travers le choix de son avatar. C'est très décevant de ta part...

La raison en est simple: Un dialogue n'est possible que lorsqu'il y a de l'honnêteté intellectuelle. La réponse que j'ai eu montre un populisme avéré dont l'objectif n'est pas de reconstruire le système educatif mais de detruire les institutions du pays.

Comparer les budgets de l'education avant les années 80 avec le budget actuel est du populisme car l'education nationale de l'independance à la fin des années 70 avait pour objectif de générer une elite nationale et non un enseignement de masse. Il n'y avait qu'un nombre limité de lycées dans des centres urbains importants et seuls y accedaient les meilleurs (si pauvres ils recevaient des bourses et un logement). Le budget necessaire pour ce projet n'est pas le meme que celui necessaire pour un enseignement de masse où l'objectif est de couvrir 100% des enfants en age d'accéder à l'enseignement.

Donc je maintient que @Simplet a bien choisi son nom et j'estime que j'ai pris là l'hypothèse la plus positive (le simplisme intellectuel). Car l'hypothèse negative (en lisant ses autres posts) est qu'il cherche non pas à construire le pays mais à le detruire... Et là, je lui souhaiterait bien du courage car d'autres bien plus competents ont échoués avant lui.
Revenir en haut Aller en bas
simplet
Commandant
Commandant


messages : 1194
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 11 Juil 2017 - 13:40

alphatango a écrit:
00]Comparer les budgets de l'education avant les années 80 avec le budget actuel est du populisme car l'education nationale de l'independance à la fin des années 70 avait pour objectif de générer une elite nationale et non un enseignement de masse. Il n'y avait qu'un nombre limité de lycées dans des centres urbains importants et seuls y accedaient les meilleurs (si pauvres ils recevaient des bourses et un logement). Le budget necessaire pour ce projet n'est pas le meme que celui necessaire pour un enseignement de masse où l'objectif est de couvrir 100% des enfants en age d'accéder à l'enseignement.


 bien sur qu'on peut faire une comparaison, il y a ce qu'on appel les ratios exemple Budget education/budget generale il y a surtout  (Budget education)/(nb d'etudiant) ca donne a peu prés 500$, y a aussi le nombre d'eleves/classe.

alphatango a écrit:


Comparer les budgets de l'education avant les années 80 avec le budget actuel est du populisme car l'education nationale de l'independance à la fin des années 70 avait pour objectif de générer une elite nationale et non un enseignement de masse. Il n'y avait qu'un nombre limité de lycées dans des centres urbains importants et seuls y accedaient les meilleurs (si pauvres ils recevaient des bourses et un logement). Le budget necessaire pour ce projet n'est pas le meme que celui necessaire pour un enseignement de masse où l'objectif est de couvrir 100% des enfants en age d'accéder à l'enseignement.


une autre precision, ce programme de géneralisation qui avait pour nom Programme d’Urgence n'est entré en vigueur qu'en 2012 , alors que la faillite de l’école est bien anterieure

http://www.ibe.unesco.org/fileadmin/user_upload/Policy_Dialogue/48th_ICE/Presentations/IBE_ICE_Workshop_1D_Presentation_FR_Minister_Education_Morocco_Nov08.pdf

alphatango a écrit:


Donc je maintient que @Simplet a bien choisi son nom et j'estime que j'ai pris là l'hypothèse la plus positive (le simplisme intellectuel). Car l'hypothèse negative (en lisant ses autres posts) est qu'il cherche non pas à construire le pays mais à le detruire... Et là, je lui souhaiterait bien du courage car d'autres bien plus competents ont échoués avant lui.

y a que les c. qui peuvent croire que c'est a cause de manque de moyens que  76% des élèves ne savent ni lire ni écrire après quatre années passées au primaire


Citation :
Ecole primaire: 76% d’illettrés au bout de quatre ans


La révolution Benmokhtar est en marche. Le ministre de l’Éducation nationale n’a pas mâché ses mots dans une récente sortie médiatique où il a dressé un triste état des lieux de l’enseignement primaire public.

Pour la réforme de l’éducation, dont les premières mesures seront appliquées à partir de la rentrée prochaine, le ministère a sondé les avis de 100.000 personnes parmi les intervenants du système éducatif, dont 68.000 enseignants. Résultat: "76% des élèves ne savent ni lire ni écrire après quatre années passées au primaire", d’après un article publié dans les colonnes de L’Économiste.

Rachid Benmokhtar en a fait sa priorité: il souhaite que les élèves du primaire améliorent l’écrit, la lecture et le calcul. Pour cela, il mise sur de toutes nouvelles méthodes d’apprentissage.

La formation des enseignants sera également l'une de ses priorités. "Les critères de recrutement seront plus sélectifs et la durée et le contenu de la formation seront modifiés", indique le ministre.
Une politique à long terme
Jean-Michel Blanquer, spécialiste français des questions éducatives, était l'invité des "Tribunes de Marrakech", un cycle de conférences organisé par l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, vendredi dernier.
Selon lui, "les questions de l'éducation et de la formation nécessitent une vision politique à long terme". Il a mis l'accent sur l'importance de l'éducation tout au long de la vie en tant que levier de développement socioéconomique.
"Les systèmes éducatifs sont appelés à accorder une grande importance à la révolution digitale, qui a transformé les modes d'apprentissage en permettant l'interactivité avec les apprenants", a-t-il ajouté au sujet de la méthode d'apprentissage à mettre en place.

https://www.h24info.ma/maroc/societe/ecole-primaire-76-dillettres-au-bout-de-quatre-ans/

.


Dernière édition par simplet le Mar 11 Juil 2017 - 20:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1767
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 11 Juil 2017 - 13:52

@ simplet et AT.
On se calme SVP.
Pour simplet je vous demande de modérer votre publication on est pas entre cons ici. Merci d avance

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 788
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Actualités nationales   Mar 11 Juil 2017 - 14:56

Je pense que ce n'est pas une question de moyens mais de volonté politique.
Tout les maux de l'école marocaine ont été esquissé dans dans ce forum: incompétences des profs, manque de pédagogie, la manière de transmettre le savoir basé du par cœur, autorité de l'instituteur qui a disparu, corruption, conflit d’intérêt etc.

La problématique ne se pose que de la manière suivante : quel genre de population on veut avoir demain, une population sous éduqué sans sens politique ou un système éducatif performant qui participe au pib et tous ce que ça implique en terme de changement politique (remise en cause du makhzen et ses derives... )

Entre étudiants marocains qui ont eu cette chance de venir en Europe et donc de goûter à deux système éducatifs différents on a abordé ce sujet pendant des heures, en long et à travers, et à chaque fois la conclusion était: ils ne veulent pas la haut.

Si on consulte les pages anciennes du thread je suis sur qu'on va retomber sur les même échanges avec le même constat et les même solutions, il y a un effet de redondance que personnellement je trouve inutile tant la question est monolithique (en prise de décision et en application).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités nationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités nationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: