Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Françaises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2409
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Actualités Françaises   Ven 19 Mai 2017 - 12:28

Avant d en arriver à voter extrême, on test les solutions républicaines en premier

Et puis le Fn ferait plus de mal au pays en l'isolant et en détruisant son économie.

C est le peuple français qui doit se lever contre ces barbares du moyen âge.

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3101
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 19 Mai 2017 - 13:50

charly a écrit:
Avant d en arriver à voter extrême, on test les solutions républicaines en premier

Et puis le Fn ferait plus de mal au pays en l'isolant et en détruisant son économie.

C est le peuple français qui doit se lever contre ces barbares du moyen âge.

Que vient faire le FN là-dedans?

Avant de se lever, le peuple français devrait se "laver".
Ce quartier a été laissé aux mains des fils et petits fils d'un ancien département français. La Fance doit assumer son histoire...ces gens ont du sang français qui coûle dans veines.
Le FN qui "revendique" l'Algérie française se garderait de même commenter ce que les enfants de l'Algérie française ont fait de ce quartier...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2409
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 19 Mai 2017 - 15:09

Regarde la réponse de far

Ensuite l origine de ces battants n a pas d'importance, ils doivent être stoppés

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 19 Mai 2017 - 19:50

Citation :
Chef d’état-major des armées

Le général de Villiers présente le dispositif de la force Barkhane au président de la République et à la ministre des Armées.

Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1925
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 19 Mai 2017 - 21:36

Notre compatriote mounir mahjoubi, secretaire d'état dans le gouvernement macron, était très précoce et avait remporté un prix science et vie pour une innovation à l'âge de 13 ans.

Citation :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/19/a-13-ans-et-demi-mounir-mahjoubi-inventait-regle-a-camembert_a_22099228/?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Dim 21 Mai 2017 - 21:15

Citation :
France: Macron veut en finir avec "les mauvaises habitudes" de Sarkozy et Hollande (porte-parole)


AFP 21/05/2017


Le nouveau président français Emmanuel Macron a l'intention de ne pas reproduire "les mauvaises habitudes" en matière de communication de ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy et François Hollande, a prévenu dimanche le porte-parole de son mouvement.
"La parole présidentielle va se raréfier et je suis certain que chacun va s'en accommoder et va s'y habituer", a déclaré Benjamin Griveaux, porte-parole de La République en marche !, sur Radio J.
M. Griveaux a pointé "les mauvaises habitudes qui ont été prises ces 10 dernières années, avec la multiplication des offs, des prises de parole sans doute intempestives (...) qui répondent à une forme de dictature de l'urgence".
"Il est certain qu'Emmanuel Macron va mettre une distance avec cela. Ce sera un président du temps long parce que le rôle du président, c'est de fixer un horizon et de ne pas être dans la réaction à la petite phrase et le commentaire de l'actualité", a-t-il souligné.
Le nouveau chef de l'Etat affirme de fait régulièrement qu'il entend rester "le maître des horloges".
L'Élysée a tenté vendredi d'apaiser les tensions avec la presse qui, quelques jours seulement après l'investiture d'Emmanuel Macron, s'est alarmée des tentatives de la présidence de choisir les journalistes couvrant les déplacements du nouveau chef de l'État.
En amont du déplacement d'Emmanuel Macron vendredi au Mali, la cellule communication de l'Élysée avait contacté directement des journalistes pour leur proposer de couvrir cette visite, une entorse sans précédent aux relations entre l'exécutif et les médias.
Les sociétés de journalistes de 25 médias parmi lesquels l'AFP, TF1, BFMTV, Europe 1, Le Figaro, Le Monde ou Franceinfo, une quinzaine de responsables de rédactions, ainsi que Reporters sans frontières (RSF), avaient co-signé une lettre ouverte au président de la République pour manifester leurs "inquiétudes quant à l'organisation de la communication présidentielle".
Pendant son déplacement vendredi au Mali, les journalistes accrédités ont été tenus bien à distance du chef de l'Etat, qui s'est gardé du moindre "off" avec eux, contrairement à son prédécesseur François Hollande qui parlait très souvent avec la presse.

https://www.lorientlejour.com/article/1052953/france-macron-veut-en-finir-avec-les-mauvaises-habitudes-de-sarkozy-et-hollande-porte-parole.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Dim 21 Mai 2017 - 23:29



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 23 Mai 2017 - 19:38

Citation :
Macron semble avoir modifié son calendrier de réforme, selon Martinez


Reuters 23/05/2017


Emmanuel Macron semble avoir modifié son calendrier pour la réforme du droit du travail et n'être plus aussi pressé qu'auparavant, a déclaré mardi le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, après un entretien avec le chef de l'Etat.

"Le calendrier a l'air d'avoir bougé", a-t-il dit aux journalistes. "J'ai cru comprendre que l'agenda rapide qui était prévu n'est pas aussi rapide que ce que j'avais pu comprendre, l'échéance de fin août et du 1er septembre l'air plus floue, mais, après, c'est lui qui décide."

Emmanuel Macron souhaite présenter durant l'été un projet de loi d'habilitation pour pouvoir, par ordonnances, simplifier le droit du travail, décentraliser la négociation sociale en donnant plus de place aux accords majoritaires d'entreprises et de branches, et encadrer les décisions des prud'hommes.

https://www.lorientlejour.com/article/1053275/macron-semble-avoir-modifie-son-calendrier-de-reforme-selon-martinez.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 24 Mai 2017 - 18:17

Citation :
Plantu

CALENDRIER SOCIAL. Le dessin du Monde de ce mercredi 24 mai.

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1855
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 24 Mai 2017 - 19:38

Citation :

Macron: An American Trojan horse in the Elysee Palace




The new French president, Emmanuel Macron, who was thrust into the French presidential race as a pro-European Union counterweight to prevent the election of National Front leader Marine Le Pen, appears to have more than a casual relationship with the United States. While he worked within the Ministry of the Economy as both a special inspector and as minister, Macron oversaw the virtual theft of strategic French industries by American firms having strong links to the U.S. Intelligence Community.

The hacking of the computers of Macron’s «En Marche!» campaign movement by unknown parties yielded some interesting material. Defenders of Macron contend that the computer files released were either «fake» or extraneous information. However, one set of files dealing with the virtual theft of France’s top information technology giant by individuals connected to the U.S. Central Intelligence Agency is exactly the type of files one would expect the Macron campaign would keep. Macron’s first job in the French government was to protect the interests of French companies from foreign competition and, most of all, acquisition.

The move by the American intelligence services to acquire French smart card technology leader Gemplus International began in 2001 and the operation was largely complete by 2004, the year Macron became an Inspector of Finances in the French Ministry of Economy. French industry has long been a target for surveillance and/or acquisition by American companies and the CIA has played an important role in such «economic warfare» operations. For example, the French electronics firm Thomson-CSF was long a top target for U.S. National Security Agency and CIA surveillance.

Documents concerning the successful takeover of Gemplus, along with its main factory in Gemenos, Bouches-du-Rhône, France, by an American firm called Texas Pacific Group (TPG) are included in the tranche of files lifted from the «En Marche!» computers. TPG first acquired Gemplus shares in February 2000. In 2006, Gemplus merged with Axalto to form Gemalto and the effective U.S. control of the firm was complete.

In September 2002, Alex Mandl, an American native of Vienna, Austria, and a former President of AT&T, chairman and CEO of Teligent, board member of the CIA's venture capital firm IN-Q-TEL, and member of the board of the neoconservative American Enterprise Institute, was named CEO of Gemplus International. He continues as the executive chairman of Gemalto.

As a result of the disclosures of former NSA contractor Edward Snowden, it is now known that the British Government Communications Headquarters (GCHQ), working with the NSA, successfully penetrated the SIM cards used by Gemalto. The GCHQ/NSA successfully intercepted mobile communications using encryption-enabled Gemalto SIM cards in Afghanistan, Yemen, India, Serbia, Iran, Iceland, Somalia, Pakistan and Tajikistan. The GCHQ-NSA attack also targeted Gemalto SIM card personalization centers in Japan, Colombia. and Italy. The NSA and GCHQ hack of Gemalto's SIM chips by their joint Mobile Handset Exploitation Team (MHET) represents perhaps the largest NSA interception operation in history, one that saw billions of mobile calls and text messages successfully intercepted and decoded by NSA and its Bitish partner. More sinister is the inclusion of Gemalto SIM card identification data in the CIA's database of cell phones targeted in U.S. drone strikes.

«En Marche!» internal documents point to four French government agencies having conducted investigations into the Gemplus takeover. They are the «Renseignements généraux» (RG) (General Intelligence), «Direction de la sûreté du territoire» (DST), the Industry Ministry, and Macron's Economy Ministry.

The French corporate press, which lavished Macron with praise, a former Rothschild banker, describes the Gemplus documents as having nothing to do with Macron. The French media argues that Macron was a mere student at the elitist French civil service academy, the École nationale d'administration (ENA) until he graduated in 2004. However, as the leaked documents clearly indicate, the Gemplus takeover was still being investigated by the French government when Macron became an Inspector within the Economy Ministry in 2004. Since Macron's role was to ensure that French companies were free of foreign attempts to stymie French economic growth, his performance, as seen in the loss of French jobs to foreign interests, was abysmal.

It is very likely that En Marche's files on the Gemplus takeover were to have backup information at the ready in the event Macron's role in covering up details of the American takeover of Gemplus were to become public. Any political party must be prepared to confront revelations exposed by «opposition research» into their candidates. It is also noteworthy that one of En Marche's few published policy planks stated it was Macron’s policy to «monitor» but not prevent foreign ownership of strategic French industries and businesses.

In 2008, Macron left government to join the Rothschild & Cie Banque. He also became a leader in the neoconservative-heavy French-American Foundation, which counts among its alum Hillary Clinton, General Wesley Clark, and former World Bank president Robert Zoellick.

The operative question about Macron is: what did he know about the Gemplus takeover and when did he know it? «En Marche’s» Gemplus files, contained in a folder labeled «Macron» and dealing with the American takeover, read like a John LeCarré spy novel.

One file, marked «Confidential», and sent to Stefan Quandt of the billionaire Quandt family of BMW and Daimler fame in Germany, deals with Gemplus’s plummeting stock value in 2001 amid «extremely tense relationship and clashes between the main people at the top echelons, and breakdown of communication with the personnel. As a result, the bulk of them is completely unmotivated today».

As an inspector within the Economy Ministry, it is astounding that Macron would not have been aware of the violation of French law that occurred with the American takeover of Gemplus. This is also described in another Gemplus file from his campaign, which points to the situation regarding Gemplus’s post-U.S. takeover: «Irresponsible statements, often followed by reversals on site closures and firing of personnel, even before consulting with their representatives (as the law and common sense requires)».

The Quandts are very publicity-shy and there is a good reason for it. Guenther Quandt manufactured Mauser firearms and anti-aircraft rockets for the Third Reich. He divorced his first wife, Magde Quandt, after they had one child, Harald Quandt. Magde then married Nazi Propaganda Minister Joseph Goebbels. Stefan Quandt, who was involved in the takeover of Gemplus, is the son of Harald Quandt's half-brother Herbert Quandt.

The negative information on Gemplus resulted in a January 24, 2002 report from Goldman Sachs that urged the company to continue with its American-directed restructuring to maintain market health. Although he was a student at the ENA at the time, there is scant information on what projects to which Macron was assigned from 2001 to 2003 by his civil service professors.

Other Gemplus-related files in the «En Marche!» folder include those related to one of the principals of Gemplus, Ziad Takieddine, a French-Lebanese Druze arms broker and graduate of the CIA-linked American University of Beirut. Takieddine helped engineer the American takeover with the help of Herr Quandt. Takieddine has helped conclude major French arms deals with Libya, Syria, Saudi Arabia, and Pakistan. Accused of money laundering in the British Virgin Islands by his ex-wife, Takieddine is also the uncle of Amal Alamuddin, the wife of actor George Clooney. Takieddine is also a bitter political foe of former President Nicolas Sarkozy, who lost out in the presidential race in 2017 to rival conservative François Fillon. Macron edged out Fillon in the first round of the presidential election, coming in second ahead of Fillon's third place finish.

Takieddine, Quandt, and a suspected CIA-linked firm, Texas Pacific Group (TPG), were all clearly part of a conspiracy to get rid of Gemini’s French co-founder Marc Lassus and the firm’s French executives. The decision to fire Lassus and his French colleagues was made at a Gemplus board meeting held in Washington, DC, not in France, on December 15, 2001. Another principal in the American takeover of Gemplus was Lee Kheng Nam, a Singapore business executive and a recipient of an M.S. degree in Operations Research and System Analysis from the U.S. Naval Postgraduate School in Monterey, California. The co-founder of TPG, David Bonderman of Fort Worth, Texas was also heavily involved in the hostile takeover of Gemplus. TPG's acquisition of Gemplus shares was conducted through a virtually unknown shell company registered in Gibraltar that was called «Zensus». Bonderman, who is Jewish, created a political stir in 2012 in Egypt when he met with Khairat El-Shater, the deputy leader of the Muslim Brotherhood and a member of the Mohamed Morsi government. Bonderman said he was looking for «investment opportunities» in Egypt.

In an undated Word document found in the «En Marche!» computers, Lassus is quoted as saying, «I am convinced that the investment TPG had some kind of agreement with its government to move the head office to California. They tried again in January 2002». The Gemplus workers' unions predicted the firm's production would move from France to Poland. The largest French union, «Confédération générale du travail» (CGT), said the takeover of Gemplus was to strip France of its smart card technology leadership. Gemplus employed 7000 French workers before its takeover by the Americans. The undated Word document also refers to French government agencies having «launched inquiries» and sought «internal informers». Did Macron play a role in either the investigations by the Economy Ministry or ratting out Gemplus «internal informers» to his American friends?

When the U.S. firm General Electric took over the French turbine and nuclear technology company Alstom, then-Economy Minister Macron said he approved of such takeovers because «state intervention in industry only happens in Venezuela». That came as music to the ears of the billionaires in the Donald Trump administration.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1855
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 30 Mai 2017 - 4:06


_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 30 Mai 2017 - 17:03

Citation :
Edouard Balladur mis en examen dans l'affaire Karachi


Reuters 30/05/2017


L'ancien Premier ministre français, Edouard Balladur, a été mis en examen lundi par la commission d'instruction de la Cour de justice de la République dans le volet financier de l'affaire Karachi, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information du Canard enchaîné.

Ce volet de l'affaire Karachi concerne le financement de la campagne présidentielle de l'ancien Premier ministre en 1995.

Edouard Balladur, 88 ans, a notamment été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics, précise-t-on de même source.

Au terme de leur enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi, les juges d'instruction avaient décidé en juin 2014 de renvoyer six protagonistes présumés en correctionnelle :

Renaud Donnedieu de Vabres, conseiller spécial au cabinet du ministre de la Défense d'Edouard Balladur, François Léotard, entre 1993 et 1995, deux proches d'Edouard Balladur, Nicolas Bazire, qui fut son directeur de cabinet, et Thierry Gaubert, Dominique Castellan, ancien PDG de la Direction des Constructions Navales, l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine et un autre intermédiaire en armement.

Les magistrats ont acquis la conviction que la campagne d'Edouard Balladur, devancé par Jacques Chirac, l'autre candidat de la droite en 1995, a été financée par des rétrocommissions illégales sur des contrats de sous-marins vendus au Pakistan et de frégates destinées à l'Arabie Saoudite.

L'une des hypothèses envisagées est que la fin du versement des commissions, ordonné par Jacques Chirac devenu président, est à l'origine de l'attentat de Karachi qui a coûté la vie à 15 personnes dont 11 ouvriers français de la Direction des Constructions Navales, en 2002.

La Cour de justice de la République (CJR), seule habilitée à juger des ministres pour des délits commis dans l'exercice de leur fonction, était chargée d'enquêter sur le rôle présumé joué par Edouard Balladur et son ancien ministre de la Défense François Léotard.

https://www.lorientlejour.com/article/1054474/edouard-balladur-mis-en-examen-dans-laffaire-karachi.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 31 Mai 2017 - 19:06

Citation :
Large majorité de Français pour la démission de deux ministres (sondage)


AFP 31/05/2017


Une large majorité de Français estiment que deux ministres du gouvernement nommé par le président Emmanuel Macron devraient démissionner en raison des soupçons qui pèsent sur eux, selon un sondage publié mercredi.

Les Français estiment majoritairement que les faits reprochés à Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, et à Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, sont graves, indique ce sondage de l'institut Harris Interactive pour la radio RMC et le site d'information Atlantico.


La position de ces deux ministres est fragilisée au moment où le nouveau gouvernement nommé par le centriste Emmanuel Macron et dirigé par Edouard Philippe, venu de la droite, prépare un texte de loi sur la moralisation de la vie publique. M. Macron a fait de ce sujet le premier chantier de son quinquennat.

D'après le sondage, 73% des personnes interrogées jugent que les faits reprochés à Richard Ferrand sont graves, 27% étant d'un avis contraire. Pour 70%, le ministre doit démissionner, contre 30% qui estiment qu'il peut rester en place.

M. Ferrand, député du Finistère, dans l'ouest de la France, est un socialiste rallié de la première heure à M. Macron. Il est au centre de la polémique depuis une semaine, après les premières révélations de l'hebdomadaire Le Canard enchaîné concernant une location immobilière des Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait, impliquant sa compagne. M. Ferrand assure qu'il n'est "coupable de rien". La justice a estimé qu'à ce stade il n'y avait pas matière à enquêter.

Le Premier ministre a une nouvelle fois apporté son soutien à M. Ferrand mardi soir sur la chaîne de télévision publique France 2, déclarant qu'il pouvait rester au gouvernement. M. Philippe a toutefois déclaré "avoir parfaitement conscience de l'exaspération des Français, de leur émotion, de leur agacement".

Le sondage, réalisé après l'intervention télévisée de M. Philippe, porte également sur le cas de la centriste Marielle de Sarnez. La ministre des Affaires européennes est visée avec 18 autres députés européens de tous bords par une enquête préliminaire pour des soupçons d'emplois fictifs de collaborateurs au Parlement européen. Mme de Sarnez a nié toute irrégularité.

Pour 65% des Français, les faits reprochés à Mme de Sarnez sont graves, contre 35% d'un avis opposé. Et 62% estiment qu'elle devrait démissionner (contre 38%). Enfin, 67% des sondés pensent que le gouvernement d'Edouard Philippe "souhaite vraiment moraliser la vie politique", contre 33% d'un avis contraire. Mais seuls 43% estiment qu'il y parviendra (57% pensant qu'il échouera).

Sondage réalisé en ligne auprès d'un échantillon de 924 personnes représentatif des Français de 18 ans et plus (méthode des quotas).

https://www.lorientlejour.com/article/1054590/large-majorite-de-francais-pour-la-demission-de-deux-ministres-sondage.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 31 Mai 2017 - 19:47

Citation :
Un homme condamné à 5 mois de prison pour avoir menacé des militaires de l’opération Sentinelle


Posté dans Opérations par Laurent Lagneau Le 31-05-2017




Des insultes aux menaces en passant par les agressions, la présence de militaires dans les rues, dans le cadre de l’opération Sentinelle, donne lieu à de nombreux incidents qui ne sont évidemment pas tous signalés par la presse. Seuls les plus importants font l’objet d’un traitement médiatique. Et les poursuites judiciaires contre leurs auteurs sont encore plus rarement évoquées.

Cela étant, menacer des militaires peut coûter relativement cher. Ainsi, en avril, un quinquagénaire « anarchiste » et, selon l’Est Éclair, « passablement ivre » au moment des faits a été condamné à 10 mois de prison de sursis, avec une mise à l’épreuve de deux ans et une amende de 540 euros pour avoir insulté une patrouille « Sentinelle » à Troyes avant de brandir un sabre. « Je voulais intimider les militaires », a-t-il dit, lors de l’audience, pour sa défense.

Plus récemment, un homme d’une trentaine d’années, également sous l’emprise de l’alcool, rapporte le quotidien « Les Dernières Nouvelles d’Alsace », s’en est aussi pris à des militaires de Sentinelle à proximité de l’église Sainte-Aurélie, à Strasbourg. Il s’est en effet approché d’eux en mimant un geste d’égorgement avec un tournevis. Mal lui en a pris car il a été rapidement plaqué au sol et maîtrisé.

Jugé en comparution immédiate (le 29 mai, soit 5 jours après les faits), cet individu a prétendu que son geste était adressé à son beau-frère, avec qui il venait d’avoir un différend. Une version qui n’a pas convaincu le tribunal, qui l’a condamné à 5 mois de prison ferme et a prononcé son maintien en détention.

Photo : Archive

http://www.opex360.com/2017/05/31/un-homme-condamne-5-mois-de-prison-pour-avoir-menace-des-militaires-de-loperation-sentinelle/
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1855
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 31 Mai 2017 - 23:48

Citation :

155 manifestations interdites en 18 mois : Amnesty dénonce le «dévoiement» de l'état d'urgence




Amnesty international a publié un rapport chiffré épinglant le «caractère abusif» de l'état d'urgence en France et les violences «excessives et arbitraires» des forces de l'ordre. L'ONG a mis en garde contre «un état d'exception permanent».


Intitulé Un droit, pas une menace : restrictions disproportionnées aux manifestations sous couvert d'état d'urgence, un rapport de l'ONG Amnesty international paru le 31 mai a dénoncé une utilisation «abusive» de l'état d'urgence, régime d'exception qui donne davantage de pouvoir aux autorités administratives. L'ONG a appelé les Français à interpeller leur président, Emmanuel Macron.

D'après des chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur à Amnesty international, les préfets ont eu recours à leurs pouvoirs d'urgence pour signer 155 arrêtés interdisant des cortèges, des réunions et des manifestations entre le 14 novembre 2015 et le 5 mai 2017.

Le document publié par l'ONG a également rappelé que 639 mesures restreignant le droit de circuler avaient été prises pour empêcher des personnes de participer à des manifestations, notamment contre la loi Travail, ou encore à l'occasion de la COP-21 de décembre 2015.

Interrogé par l'AFP, un des auteurs du rapport d'Amnesty, Marco Perolini, n'a pas mâché ses mots en expliquant : «Les mesures d'urgence ont été prises pour restreindre des droits.» Marco Perolini a ajouté qu'il craignait une transformation de l'état d'urgence en «un état d'exception permanent».

Un millier de manifestants blessés : Amnesty Violences dénonce des «violations des droits humains» par les forces de l'ordre.

Dans son rapport, Amnesy international a estimé que la police et la gendarmerie s'étaient rendues coupables de «violations des droits humains» lors du maintien de l'ordre de rassemblements publics. L'ONG a par ailleurs rappelé que 102 manifestants avaient déposé plainte auprès de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) ou de la gendarmerie (IGGN), entre le 14 novembre 2015 et le 5 mai 2017.

Interrogé par Amnesty, les Street medics, un mouvement informel de secouristes, ont évalué à 1000 le nombre de manifestants qu'ils ont dû soigner durant cette période.

Selon Nicolas Krameyer, responsable du pôle liberté chez Amnesty France, un grand nombre de violences, excessives, disproportionnées et arbitraires ont été commises par les forces de l'ordre contre les manifestants. «Alors que je filmais, à une distance extrêmement respectable, les forces de l'ordre, on m'a jeté, sans sommation préalable, une grenade de désencerclement, qui a atterri à 30 centimètres de mes jambes», a-t-il ajouté.

Selon le ministère de l'Intérieur, 336 policiers et 45 gendarmes ont été blessés en encadrant des manifestations durant ces 18 mois.

Le régime de l'état d'urgence a été décrété le 13 novembre 2015 au soir des attentats perpétrés par Daesh à Paris. Prolongé à cinq reprises, ce régime d’exception vise à contrecarrer de nouvelles attaques djihadistes et devrait être reconduit jusqu'au 1er novembre 2017. Si la mesure est votée et va à son terme, la France aura connu 23 mois consécutifs sous ce régime d'exception, un record.

AFP

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 1 Juin 2017 - 5:47

Citation :


M’jid El Guerrab porte plainte contre Leila Aïchi


M’jid El Guerrab, le candidat de Macron au Maroc, a décidé de porter plainte contre Leila Aïchi, la sénatrice centriste du MoDem qui avait suscité la polémique à cause de ses positions sur le polisario.

Les Français du Maroc ont reçu cette semaine des documents censés présenter les candidats aux élections législatives qui auront lieu le 4 mai et le 18 juin 2017. Dans ces documents, Leila Aichi se présente comme « La candidate d’Emmanuel Macron », alors que le parti l’a pourtant désavouée. Rappelons que l’équipe de Macron ne présente pas de candidat dans la 9e circonscription des Français établis hors de France, mais soutient M’jid El Guerrab.

« Depuis des semaines et des mois, j’ai voulu faire une campagne de terrain, sur mon projet, en restant dans la bienveillance et le respect de mes compétiteurs politiques », indique M’jid El Guerrab, dans un communiqué.

« Malheureusement cet état d’esprit n’est pas partagé par tous. Certains pratiquent encore la vieille politique et le déni de démocratie, pourtant tant rejetés par nos concitoyens. Certains cherchent à tromper indûment les électrices et les électeurs en utilisant les pires méthodes qu’ils soient: invectives, insultes, manœuvres politiciennes et diffamations », ajoute le communiqué.

« Madame la sénatrice Aïchi a fait l’objet d’un parachutage raté, elle cherche aujourd’hui à entraîner tout le monde dans la médiocrité politique et dans l’invalidation juridique de cette élection », peut-on lire.

Selon M’jid El Guerrab, Leila Aïchi utilise aujourd’hui illégalement le logo de la République En Marche ! et fait abstraction du retrait de son investiture qui lui avait été accordée dans le cadre d’accords politiques avec le MODEM mais qui ont finalement été abandonnés sur cette circonscription.

« Cette situation ne peut que créer de la confusion et de l’incompréhension auprès de nos électeurs. Tous les recours judiciaires seront donc engagés contre cette manipulation qui scandalise nos concitoyens. Une plainte pour diffamation sera déposée à son encontre », affirme M’jid El Guerrab.

« Aujourd’hui, je suis le seul candidat officiellement soutenu par La République en Marche, comme le démontre la communication officielle du mouvement. Durant tous ces longs mois de campagne pour faire gagner Emmanuel Macron, aux côtés des Marcheuses et des Marcheurs, je n’ai cessé de porter les valeurs de notre mouvement. Valeurs qui lui semblent bien lointaines à la sénatrice », note le communiqué.

De plus, « légalement, Madame Aïchi ne peut se prévaloir du logo et des images de LREM. Et encore moins se revendiquer du Président de la République. Sa candidature a été reconnue comme illégitime et clivante alors même que la 9 ème circonscription des Français de l’étranger a besoin de représentants en phase avec les besoins et les aspirations de nos concitoyens ».

M’jid El Guerrab dénonce ces agissements « avec force ». Il dit que par respect de nos compatriotes établis dans notre circonscription, aucune manipulation ne me détournera de son objectif: « défendre les Françaises et les Français ».

Et de conclure que « la justice fera son œuvre en temps voulu contre toutes celles et ceux qui sont dans l’illégalité et qui usent de la diffamation à mon endroit ».




http://www.lesiteinfo.com/maroc/mjid-el-guerrab-porte-plainte-contre-leila-aichi/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 2 Juin 2017 - 23:37

Citation :
Tombe du général de Gaulle vandalisée: l'auteur condamné à un an avec sursis


AFP 02/06/2017


L'auteur des dégradations de la tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises (est de la France) a été condamné vendredi à un an d'emprisonnement avec sursis et à une mise à l'épreuve de deux ans, a-t-on appris auprès du parquet.

Jugé en comparution immédiate pour "vol", "dégradations aggravées" et "violation de sépulture", le prévenu de 38 ans originaire de Haute-Garonne (sud), "a été condamné à un an d'emprisonnement avec sursis, avec mise à l'épreuve pendant deux ans", a indiqué à l'AFP Frédéric Nahon, le procureur de la République de Chaumont (est).

Parmi ses obligations : "Réparer le préjudice aux parties civiles - la famille de Gaulle et la mairie - soit environ 8.000 euros de dommages et intérêts, se soigner par rapport à l'alcool, accomplir un stage de citoyenneté", a précisé le procureur. Il a par ailleurs "l'interdiction de comparaître à Colombey-les-Deux-Église pendant deux ans".

L'auteur, interpellé mardi soir après les dégradations samedi de la tombe du général de Gaulle, a reconnu les faits, mais les motivations de son acte demeurent obscures. "Il n'a fait aucune revendication et regrette les faits", pour lesquels il n'y a "aucun élément de préparation", avait souligné mercredi Frédéric Nahon.

Une fois connu, son acte avait immédiatement suscité un vif émoi parmi les dirigeants politiques.
L'homme, au casier judiciaire vierge, avait affirmé pendant sa garde à vue qu'il était "fortement alcoolisé" lorsqu'il a brisé la croix surplombant la tombe de l'ancien président et que, par conséquent, il ne se souvenait pas "de grand-chose pour l'instant".

https://www.lorientlejour.com/article/1055122/tombe-du-general-de-gaulle-vandalisee-lauteur-condamne-a-un-an-avec-sursis.html
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Dim 4 Juin 2017 - 12:21

Citation :


Leila Aïchi : « On m’a désignée comme une militante du Front Polisario alors que cela est faux »


ENTRETIEN. Leila Aïchi était de passage ce week-end à Alger dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives françaises du 4 juin. Dans cet entretien, la candidate de la République En Marche pour la 9e circonscription des Français à l’étranger revient sur son investiture par le parti du président français, Emmanuel Macron, et sur la polémique autour de sa position concernant le Sahara occidental.


Vous êtes finalement toujours candidate de la République En Marche aux élections législatives françaises pour la 9e circonscription malgré la polémique liée à votre position sur le Sahara occidental ?

Je suis toujours candidate de la République En Marche. Je suis légalement investie pour la 9e circonscription des Français à l’étranger et dont le premier vote aura lieu le 4 juin prochain à Alger et dans les capitales des quinze autres pays du Maghreb et de l’Afrique francophone qui composent cette circonscription. La polémique a été créée par M’jid El Guerrab (candidat d’origine marocaine aux élections, NDLR). Il s’agit d’un candidat indépendant toujours adhérent au Parti socialiste (PS). D’ailleurs, son premier fédéral lui a demandé de démissionner. M’jid El Guerrab a créé cette confusion volontairement aux fins de me voir retirer l’investiture et de la récupérer. On a même modifié ma fiche Wikipédia. Ce monsieur organise officiellement la désinformation en ce qui me concerne. Ce qui est scandaleux et indigne.

Avez-vous le soutien du président Emmanuel Macron ?

Ma candidature a été validée. J’ai été investie par l’accord politique entre le MoDem et la République En Marche validé par François Bayrou et Emmanuel Macron. D’ailleurs, nous sommes les seuls candidats à pouvoir apposer sur nos affiches de profession de foi le logo du MoDem. Mon investiture a été légalement reconnue par le ministère de l’Intérieur. Je suis la seule (candidate) à pouvoir me revendiquer de la République En Marche (pour la 9e circonscription).

Mais la presse a rapporté que la République En Marche vous a retiré son soutien…

Cela est faux ! En réalité, ma candidature gêne quelques personnes d’En marche à Paris. Désormais, je me pose plusieurs questions : est-ce lié à mes origines sociales ? À mes origines algériennes ? Est-ce en rapport avec ma proximité avec Jean-Yves Le Drian (ministre des Affaires étrangères, NDLR) ? Est-ce que c’est dû au fait que je sois centriste ? Cela étant dit, j’ai le soutien des Marcheurs de la 9e circonscription des Français à l’étranger, y compris au Maroc. D’ailleurs, j’étais très bien accueillie par les autorités marocaines, par les Franco-Marocains et par les Français expatriés. On m’a juste demandé d’arriver discrètement pour des raisons de sécurité (vu la polémique qui a eu lieu auparavant concernant le Sahara occidental, NDLR).

Mais les « Marcheurs » du Maroc ne vous soutiennent pas publiquement ?

Ils ont subi quelques pressions. On est dans des tactiques politico-politiciennes de quelques gens qui cherchent à profiter d’une désorganisation d’un jeune mouvement (En Marche, NDLR) pour pouvoir s’approprier le pouvoir d’une manière indue et inadmissible en ne respectant pas les accords politiques, en étant déjà frondeurs, indignes du projet politique porté par Emmanuel Macron et en trahissant les promesses du Président.

Donc vous n’avez pas été « lâchée » par la République En Marche ?

C’est de la désinformation ! L’ensemble de mes concitoyens en France verront que dans les consulats et les ambassades, il y a ma profession de foi et mon bulletin de vote avec la République En Marche. Je suis la seule candidate légalement et légitimement investie par la République En Marche. Il n’y a personne d’autre.

Aucun responsable politique du mouvement du président Macron ne vous a demandé de vous retirer après la polémique ?

Personne ne me l’a notifié. J’ajoute qu’il n’y a pas eu de pressions. Il y a eu un communiqué (d’En Marche, NDLR) transmis par M. El Guerrab et sur lequel il n’y avait pas de signature. On est dans une cabale politique que je trouve triste. Je me suis sentie touchée en tant que femme et en tant que militante politique. On a tenté de dépeindre de moi un portrait qui est loin de ce que je suis. Dans le cadre de mon mandat de sénatrice et de vice-présidente de la Commission des affaires étrangères, de défense et des forces armées au sénat, j’ai toujours fait en sorte de mettre en lien l’ensemble des acteurs autour d’un sujet donné pour avancer. Je suis la première à avoir rassemblé des écologistes et des militaires. Je suis la première à avoir porté le sujet du dérèglement climatique à la Cop 21.

Quelle est votre position aujourd’hui sur le conflit au Sahara occidental ?

J’ai toujours été très claire là-dessus. Je suis une élue française et j’ai toujours soutenu la position de la France et la position des Nations unies sur la question du Sahara occidental. Je l’ai dit et je l’ai écrit dans un communiqué de presse quand j’ai fait l’objet de ces attaques.

La France est pour le projet d’autonomie proposé par le Maroc tandis qu’aux Nations unies, cette question est inscrite à la quatrième commission chargée des affaires politiques spéciales et de la décolonisation…

Je suis sur la position de la France et la position des Nations unies. Je suis triste qu’on soit toujours dans cette rhétorique. Tous les acteurs sont d’accord pour trouver ensemble un chemin et avancer. Tout le monde s’est réjoui de la nouvelle proposition des Nations unies (résolution pour la reprise des négociations de la paix, NDLR).

Est-ce que le conflit au Sahara occidental est une question de décolonisation selon vous ?

Sur cette question, je soutiens la position de la France. Mais je pense qu’on a tendance à mélanger tout concernant ce sujet. Sur certaines questions, on attribue une terminologie qui appartient à un autre temps. Quand on parle de la décolonisation, on fait référence à la décolonisation européenne. Aujourd’hui, le sujet avance. Les différents acteurs se sont mis d’accord pour travailler.

Vous avez tout de même changé de position par rapport à l’avis de la presse marocaine ?

Je n’ai pas du tout changé ma position sur la question. On m’a attribué des propos qui ne sont pas les miens. On m’a désignée comme une militante du Front Polisario alors que cela est faux. En 2013, j’avais effectivement parrainé et non organisé un colloque. En tant qu’élue de la République française, j’ai reçu une délégation d’avocats européens, de hauts fonctionnaires de l’Union européenne et une délégation américaine. Si une élue de la République ne peut pas inviter des avocats européens ou des hauts fonctionnaires de l’UE, il faut qu’on m’explique à quoi on sert. En 2016, j’ai organisé un débat sur le dérèglement climatique. Le ministre marocain de la Défense est venu me saluer et me féliciter. Vous croyez qu’il serait venu me saluer s’il y avait un problème autour de cette question. C’est une cabale montée contre moi pour permettre à M. El Guerrab de récupérer l’investiture. Ce n’est que ça.


https://www.tsa-algerie.com/leila-aichi-on-ma-designee-comme-une-militante-du-front-polisario-alors-que-cela-est-faux/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Dim 4 Juin 2017 - 12:55

Citation :



La mairie de Nice s’attaque à la finance islamique


Après le feuilleton « burkini » durant la saison estivale 2016, voilà qu’une nouvelle polémique, cette fois-ci sur la finance islamique, est en train de prendre forme en France. Selon les médias français, le maire de Nice, Christian Estrosi, a adressé un courrier au réseau bancaire Noorassur, une entreprise financière qui propose des produits respectant les préceptes de l’Islam, pour lui notifier son refus quant à la mention de la spécificité de ses activités sur l’enseigne de son nouvel établissement niçois.

Comprendre : la mairie de Nice, dont Christian Estrosi, un homme politique connu pour ses positions contre l’islam, est redevenu le maire en mai dernier, ne veut pas que Noorassur affiche le terme « finance islamique » sur son agence niçoise.

Pour la mairie de Nice, l’affichage de cette mention pourrait provoquer « des troubles à l’ordre public », sachant que la ville n’a pas pansé le malheureux souvenir de l’attentat du 14 juillet 2016. Un attentant qui a fait, pour rappel, pas moins de 85 morts et plus de 300 blessés.

Dans son courrier adressé à l’établissement financier, la ville évoque un risque de « de rassemblements antagonistes » qui « mettraient en danger le personnel et les clients de l’établissement », d’après l’Express.

Monique Bailet, directrice générale adjointe déléguée à la proximité et la sécurité, a appelé Noorassur à ne pas être « provocateur » dans une ville où il existe « une sensibilité très forte ». « L’activité peut être exercée, il suffit de trouver une enseigne qui soit plus consensuelle », a-t-elle déclaré à l’AFP.

De côté, Noorassur, qui dispose déjà de plusieurs agences à travers le territoire français, a fait savoir qu’elle saisirait le tribunal administratif pour « contester l’interdiction ». « Ce n’est pas une salle de prière. On n’y fait pas de prosélytisme, il n’y a pas d’imam », a regretté auprès du quotidien Nice-Matin, Sonia Mariji, fondatrice de Noorassur.


https://www.tsa-algerie.com/france-la-mairie-de-nice-sattaque-a-la-finance-islamique/

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 957
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Lun 5 Juin 2017 - 17:51

Citation :


Législatives françaises: M’jid El Guerrab en tête au Maroc, probable second tour Guerrab-Aichi


Le 1er tour de l’élection du député qui représentera les Français établis hors de France dans la 9ème circonscription a eu lieu dimanche 4 juin. Les résultats provisoires font état de la qualification pour le deuxième tour de M’jid Guerrab et de Leila Aichi qui a une légère avance sur son concurrent.

Les chiffres du votes des Français ou binationaux dans les 16 pays de la 9ème circonscription ne sont pas encore disponibles mais selon une source diplomatique, Leila Aichi se classe première des 27 candidats qui se sont présentés en vertu des chiffres provisoires.

Au niveau du Maroc, sur un réservoir électoral de 50.000 votants, seuls 21,5% se sont déplacés aux urnes soit 10.750 personnes. M’jid Guerrab qui se réclame de la majorité présidentielle, est arrivé premier au Maroc suivi de Leila Aichi (Modem), Erwan Davoux (LR) et de Didier Le Bret (PS).

Le candidat franco-marocain ElGuerrab a obtenu au Maroc 23,74% des suffrages (2.552 bulletins) contre 14,74 % (1.584) pour sa concurrente franco-algérienne soit un écart de 9 points.


https://www.medias24.com/MAROC/Quoi-de-neuf/173972-Legislatives-francaises-M-jid-El-Guerrab-en-tete-au-Maroc-probable-second-tour-face-a-Leila-Aichi.html

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1855
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mar 6 Juin 2017 - 16:12

Citation :

Pour la première fois, un musulman d'origine turque proche d'Erdogan deviendrait président du CFCM


Ahmet Ogras, dont la belle-famille travaille au service du président turc Recep Tayyip Erdogan, devrait devenir le prochain président du Conseil français du culte musulman – un poste jusqu'ici occupé par des Marocains et des Algériens exclusivement.

Selon le quotidien Libération, Ahmet Ogras, représentant de l'islam turc en France et proche de l'AKP, le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan, deviendrait le prochain président du Conseil français du culte musulman. Il s'agirait d'une première pour un membre de la communauté turque, mais cette nomination pourrait également déclencher de vives polémiques.

Ahmet Ogras devrait donc succéder à Anouar Kbibech le 1er juillet prochain à la tête du Conseil français du culte musulman, un poste que n'avaient occupé jusqu'ici que des Marocains et des Algériens. Ses proximités avec l'AKP risquent néanmoins de susciter de virulents débats, dans un contexte de crispation des relations entre l'Union européenne et la Turquie.

L'ascension d'Ahmet Ogras, raconte Libération, serait principalement due à sa belle-famille, sa belle-sœur et son beau-frère travaillant tous deux dans les relations publiques du palais présidentiel d'Ankara. En 2000, il a cofondé l’Union des démocrates turcs européens (UDTE), parrainée par l’AKP de Recep Tayyip Erdogan. Il était notamment l'un des organisateurs de la grande manifestation franco-turque de janvier 2012 contre la loi pénalisant la négation du génocide arménien.

De plus, Ahmet Ogras n'a jamais dirigé de lieu de culte et n'est pas réputé pour sa connaissance approfondie des dossiers relatifs à l'islam en France. Ce gérant d'une agence de voyage située dans le dixième arrondissement de Paris assure vouloir conduire le Conseil français du culte musulman de manière «indépendante». «Il ne faut pas regarder le passé», assure-t-il néanmoins à Libération, expliquant que les critiques qui lui ont été adressées sont un «bizutage» de la part de ses rivaux. Désormais, il assure ne plus vouloir faire de politique et martèle : «Je vais m'occuper du culte.»

Conscient des difficultés posées par cette nomination, le gouvernement de Bernard Cazeneuve avait tenté, dans ses derniers jours, de trouver une autre solution, envisageant notamment la prolongation du mandat d'Anouar Kbibech. Ce dernier ayant néanmoins refusé en raison d'un emploi du temps chargé (il exerce des fonctions de cadre chez SFR), le choix d'Ahmet Ogras s'est peu à peu imposé. Pour l'heure, le cabinet du nouveau ministre de l'Intérieur Gérard Collomb n'a pas fait de commentaires.

RT

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 7 Juin 2017 - 18:07

Citation :
L’Élysée annonce la création d’un Centre national de contre-terrorisme


Posté dans Renseignement par Laurent Lagneau Le 07-06-2017




C’était l’une des promesses faites durant la campagne présidentielle par Emmanuel Macron. La création d’une « task force » anti-terroriste sera bientôt effective. L’annonce en a été faite ce 7 juin, à l’issue d’un Conseil de défense et de sécurité nationale qui s’est tenu à l’Élysée.

Placée sous l’autorité du président de la République, cette « task force », qui prendra l’appellation de « Centre national de contre-terrorisme » (CNCT), aura vocation à « organiser une action de renseignement plus rapide et ouverte entre services compétents face à la menace terroriste », en assurant « une coordination plus forte et un pilotage renforcé des services engagés. » En revanche, elle n’aura pas son mot à dire dans la direction opérationnelle de ces derniers.

Le CNCT aura à « proposer au président des plans d’action concertés sur l’action des services de renseignement » et « rendra compte chaque semaine au conseil de défense, où s’élabore la stratégie de lutte contre le terrorisme. » En clair, il s’agit de s’assurer et d’encourager la coopération entre les différents services de la communauté française du renseignement.

Cette structure, qui sera, dans un premier temps, composée d’une vingtaine d’analystes venus des ministères de la Défense, de l’Intérieur, de la Justice et de l’Économie, sera intégrée à la Coordination nationale du renseignement (CNR), dont la direction sera confiée à Pierre Bousquet de Florian, ancien patron, entre 2002 et 2007, de la défunte Direction de la surveillance du territoire (DST). Il prendra ses fonctions à compter 21 juin prochain.

Ce CNCT, qui fonctionnera 24 heures sur 24, s’inscrit dans « une stratégie globale d’action, de coordination », a précisé Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, le plan Vigipirate sera une nouvelle fois « actualisé » pour qu’il soit « adapté à la nouvelle menace ». Et un nouveau projet de loi « visant à renforcer et stabiliser l’arsenal législatif de lutte contre le terrorisme » sera prochainement dévoilé. Il « permettra d’introduire dans le droit commun des dispositions concrètes, ciblées et encadrées pour lutter efficacement contre le terrorisme et de réserver le régime de l’état d’urgence à des circonstances exceptionnelles », est-il expliqué dans le communiqué diffusé par l’Élysée.

Étant donné que l’état d’urgence ne devrait pas être prolongé au-delà du 1er novembre, certaines de ses dispositions devraient être reprises par ce projet de loi. « Assignations à résidence, perquisitions administratives, fermeture de lieux de culte, zones de protection et de sécurité, toutes ces mesures emblématiques du régime d’exception créé en 1955 pendant la guerre d’Algérie et perfectionné par touches successives depuis les attentats du 13 novembre 2015, devraient se retrouver dans le droit commun avec quelques modifications marginales », explique en effet le quotidien Le Monde.

http://www.opex360.com/2017/06/07/lelysee-annonce-la-creation-dun-centre-national-de-contre-terrorisme/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Jeu 8 Juin 2017 - 23:45

Citation :
Macron se rendra en Algérie dans les prochaines semaines


Reuters 08/06/2017


Emmanuel Macron a indiqué jeudi, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, qu'il se rendrait en Algérie dans les prochaines semaines, a-t-on appris dans l'entourage du chef de l'Etat français.

Lors de cet entretien, le président a "souligné son attachement et sa volonté de construire un rapport d'amitié et de confiance avec l'Algérie, partenaire stratégique pour la France".

Les deux dirigeants ont également fait le point sur le dossier libyen et le dossier sahélo-saharien et rappelé l'importance de leur coopération dans la lutte contre le terrorisme, précise l'Elysée.

La présidence a par ailleurs confirmé jeudi la visite officielle d'Emmanuel Macron les 14 et 15 juin prochain, au cours de laquelle le chef de l'Etat rencontrera le roi Mohammed VI.

https://www.lorientlejour.com/article/1056177/macron-se-rendra-en-algerie-dans-les-prochaines-semaines.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Ven 9 Juin 2017 - 18:30

Citation :
France : le ministère du Travail porte plainte sur les fuites


Reuters 09/06/2017


Muriel Pénicaud annonce vendredi que le ministère du Travail a porté plainte contre X à la suite de la publication, mercredi dans Libération, de plusieurs documents issus de la Direction générale du travail faisant état de pistes étudiées pour la réforme du Code du travail.

"L'administration du ministère de Travail a décidé de porter plainte contre X, parce que ça porte atteinte à l'honneur, à l'intégrité de toute l'administration", a déclaré Muriel Pénicaud sur franceinfo, en précisant que cette plainte "ne concerne pas le gouvernement".

La ministre du Travail a visé "quelques personnes qui ont enfreint la loi, qui ont [violé le] secret professionnel, qui ont volé ou divulgué des documents".

D'après les textes publiés par Libération, le ministère entendrait mettre en place la primauté des négociations au sein des entreprises.

"Je rappelle que ce document n'a en rien engagé le gouvernement", s'est une nouvelle fois défendu la ministre.

Dès mercredi, Muriel Pénicaud avait dénoncé ce qu'elle avait présenté comme "pas un document officiel".

"Il n'y a pas de plan caché. Il y a des orientations qui ont été clairement annoncées lors de la campagne présidentielle et que le président et donc le gouvernement portent", avait-elle déclaré sur France Inter.

Cette plainte vient exacerber les inquiétudes des syndicats. "Si elle porte plainte, elle admet que ce sont ses documents. Elle valide donc bien ces axes de travail", a réagi Eric Beynel de Solidaires.

Le groupe syndical a rencontré jeudi soir la CGT, la FSU, le syndicat étudiant Unef et le syndicat lycéen UNL pour discuter de mobilisations.

"Nous, on est persuadés que le gouvernement ne fait qu'attendre les résultats des législatives. Les choses sont assez graves", a dit le syndicaliste à Reuters.

https://www.lorientlejour.com/article/1056348/france-le-ministere-du-travail-porte-plainte-sur-les-fuites.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 22300
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Françaises   Mer 14 Juin 2017 - 18:22

Citation :
14.06.2017

Les assises pour les trois terroristes potentiels du sémaphore de Béar





Selon l'AFP, des juges d'instruction antiterroristes ont renvoyé devant une cour d'assises trois jeunes radicalisés arrêtés en juillet 2015 et soupçonnés d'avoir planifié une attaque contre un sémaphore militaire dans le sud de la France.

Interpellés le 13 juillet 2015, les trois amis, dont l'un était un ancien soldat de la Marine, sont soupçonnés d'avoir projeté un attentat contre le sémaphore de Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales). Selon les enquêteurs, leur plan consistait en une attaque de soldats et la décapitation filmée du commandant de ce site de la Marine nationale. Une scène qu'ils auraient souhaité filmer pour la diffuser sur internet.

L'exécution de ce projet aurait été envisagée pour la fin d'année, peut-être le 31 décembre 2015.

Les trois hommes, âgés de 17, 19 et 23 ans, qui se réclamaient lors de leur garde à vue de l'organisation de l'État islamique (EI) et revendiquaient leur engagement jihadiste, projetaient d'attaquer le Fort Béar (photo ci-dessus AFP), un site militaire situé sur les hauteurs de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales). Le benjamin du groupe a possédé jusqu'à 17 comptes Twitter, tous suspendus pour prosélytisme.

Le plus âgé du trio a été guetteur au sémaphore de Fort Béar avant d'être réformé de la Marine nationale. Son contrat a pris fin le 21 janvier 2014. Selon les enquêteurs, il aurait pu "nourrir une rancune personnelle contre le chef de détachement".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Françaises   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Françaises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: