Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Allemande (Bundeswehr)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 22 Nov 2018 - 22:18

Citation :
22 nov. 2018 |Par Emmanuel Huberdeau

NH90 : Fin des essais de qualification du Sea Lion

  
Le Sea Lion est la version allemande du NH90 NFH. © Airbus Helicopters



Airbus Helicopters a annoncé la fin des essais de qualification du Sea Lion, version dédiée à la marine allemande du NH90 NFH.

Selon Airbus Helicopters la campagne d’essais de qualification au sol et en vol du NH90 Sea Lion s’est achevée début novembre 2018. Il faudra cependant attendre début 2019 pour que la période de qualification soit formellement close. La qualification de l’appareil par les autorités allemandes est attendue pour le second trimestre 2019.

Le second prototype du NH90 Sea Lion est en cours de reconfiguration afin d’être passé au même standard que les appareils de série. En parallèle, le premier appareil de série a été mis sous tension en octobre 2018 sur le site de Donauwörth où les Sea Lion sont assemblés.

Le NH90 Sea Lion doit être livré à la Bundeswehr à partir de la fin 2019. L’Allemagne a commandé 18 appareils de ce type. Il s’agit d’une version adaptée au besoin allemand du NH90 dans sa version navale. Il remplacera les Lynx et Sea King actuellement en service.

http://www.air-cosmos.com/nh90-fin-des-essais-de-qualification-du-sea-lion-117371  
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 22403
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 23 Nov 2018 - 0:35

FGS Baden-Wurttemberg F222

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 22403
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 1 Déc 2018 - 11:43


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 22403
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 9 Déc 2018 - 18:06

tests AMRAAM



_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 12 Déc 2018 - 19:30

Citation :
12.12.2018

Un mécano d'Airbus à l'origine du crash d'un hélicoptère au Mali (actualisé)




L'accident mortel d'un hélicoptère Tigre de l'armée allemande survenu l'an dernier lors d'une mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali a été le fait d'une erreur humaine de la part d'un mécanicien d'Airbus, le fabricant de l'appareil.

Selon Reuters, "une enquête menée par l'armée au sujet du crash, qui avait tué les deux pilotes à bord de l'hélicoptère Tigre, est arrivée à la conclusion qu'aucune défaillance technique ou usure de matériel n'étaient à mettre en cause, poursuit ce responsable qui a eu connaissance du rapport. Selon ce dernier, la cause de l'accident provient d'une mauvaise manipulation d'un mécanicien d'Airbus, qui a mal calibré les commandes du rotor de l'hélicoptère lors de réparations effectuées sur la base aérienne de Fritzlar, située dans la Hesse. Du fait de cette erreur, les deux pilotes, très expérimentés, n'avaient aucune chance de corriger le décrochage de l'hélicoptère, poursuit le responsable".

Airbus a confirmé qu'un réglage incorrect des commandes avait été identifié comme "un des facteurs dans la chaîne des événements" qui a conduit à l'accident. Le constructeur aéronautique précise que des mesures de précaution ont été mises en place pour éviter que cela ne se reproduise.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/12/12/un-mecano-d-airbus-a-l-origine-du-crash-d-un-helicopere-au-m-19867.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 13 Déc 2018 - 18:18

Citation :
Davantage de lance-roquettes MARS II pour la Bundeswehr

Actualités Alain Henry de Frahan 12 décembre, 2018


Le 5 décembre 2018, des représentants de l’Agence fédérale allemande pour l’équipement, les technologies de l’information et l’utilisation des forces armées fédérales (BAAINBw) et de Krauss-Maffei Wegmann GmbH & Co. KG (KMW) ont signé le contrat de conversion de 18 autres lance-roquettes multiples M270 MARS en MARS II. Un premier lot avait déjà été modernisé en 2013. Le budget alloué pour cette seconde vague de conversions est d’environ 42 millions €.



Tir de roquettes par un MLRS MARS II (Photo : Bundeswehr / Torsten Kraatz)



Fortes de l’approbation des comités de la défense et du budget et de la signature du contrat, les deux parties commencent à les mettre en œuvre. La conversion de 18 lance-roquettes supplémentaires sera achevée pour 2022. La mise au point et l’acquisition des missiles GMLRS (système de lance-roquettes à guidage multiple) ont nécessité une amélioration des lanceurs MARS pour évoluer en MARS II. Cette interaction entre MARS II et GMLRS permet un contrôle extrêmement précis, soit environ 7 mètres.

En coopération avec divers fabricants européens, KMW procède actuellement à l’amélioration et à la modernisation de la valeur au combat pour plusieurs pays : de MARS à MARS II pour l’armée allemande, une amélioration du MLRS pour l’armée italienne, et de MLRS à Lance-Roquettes Unitaire (LRU) pour la France.

Le renouvellement des équipements du système MARS comprend un gyroscope à laser et un développement technique du système de navigation GPS, désigné récepteur GPS résistant aux explosions (ERGR), qui succède au récepteur GPS Precision Lightweight (PLGR) initial (intégration du système européen de conduite de tir (EFCS) pour le guidage des missiles (GMLRS) ; ensuite, le mécanisme d’élévation hydraulique du conteneur de missiles a été converti en ELDS (Electric Launch Drive System) développé par KMW pour accroître la vitesse de pointage et accélérer le chargement et le déchargement jusqu’à 60% par rapport au système MARS I ; enfin, le « kit » de modernisation inclut l’installation d’un nouveau système d’extinction entièrement automatique et sans ozone pour le compartiment moteur ; ce système, contrairement aux deux autres mesures d’amélioration du combat, n’est monté qu’en Allemagne et en Italie.

Pour mémoire, le lance-roquettes multiple MARS sur châssis chenillé M993 a été développé à partir de 1983 conjointement par les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et l’Italie dans le cadre du programme international MLRS (Multiple-Launch Rocket System). Le système MARS a été introduit à la Bundeswehr en 1990 sous la désignation MARS – Mittleres Artillerieraketensystem.

Le MARS II peut tirer des missiles du type M31 Unitary dérivé du M30 actuellement en dotation, armé d’une tête à charge explosive unique pour usage en zone urbaine et montagneuse ; cet engin vole à Mach 3,4. La portée de la roquette s’étend de 60 km pour la M30 à 80 km pour la M31 qui, elle, contient une charge de 404 sous-munitions M85. Plusieurs essais ont permis de vérifier que la portée de 100 km a été largement dépassée. Ce sont des ogives modifiées, où il est possible de définir l’angle d’approche nominal ou vertical de la fusée. L’augmentation de la portée jusqu’à 140 km est prévue.

Le lance-roquettes dispose de deux conteneurs de lancement contenant chacun six missiles qui peuvent être tirés en moins d’une minute. Il faut un maximum de sept minutes entre la mise sous tension et l’état « prêt au combat » ; ensuite, il faut maximum 30 secondes pour un cycle de pointage du conteneur de missiles/roquettes.

En plus des modèles M30 et M31 en dotation dans la Bundeswehr, le MARS II peut tirer divers types de roquettes et missiles « classiques » développés par ou avec les Etats-Unis, auxquels s’ajoutent trois modèles spécifiquement allemands :
– M32 SMArt : modernisation de la roquette M30 de Diehl Defence avec 4 sous-munitions antichars SMArt et un nouveau logiciel de vol ;
– AT2 MLRS : roquette SCATMIN dérivée de la M26 américaine contenant 28 mines antichars AT2 ; la portée est de 38 km ;
– roquette de 110 mm avec ogive explosive issue du système LARS2 réutilisée à des fins d’entraînement. Cette conversion nécessite un kit qui comprend un pod spécifique de 6 roquettes.

Actuellement, les deux variantes GMLRS – Unitary et SMArt – sont prises en charge par le système de conduite de tir du MARS II. D’autres types de munitions sont en cours de développement. La cadence de tir est élevée : douze roquettes/missiles en une minute environ. Pour accroître son efficacité terminale, le MARS II offre une grande précision (inférieure à 5 mètres) permettant de limiter le nombre de munitions nécessaires pour traiter une cible mais aussi une graduation des effets par plusieurs modes de déclenchement de sa charge militaire.

La version la plus puissante de l’arsenal américain est la sous-munition BAT (Brilliant Anti-Armor Technology). Un missile MLRS peut porter deux MTD. Elle utilise des capteurs acoustiques et infrarouges pour localiser sa cible et est autonome en ce sens qu’elle est capable de la rechercher et de la frapper de manière autonome. Leur double système de pilotage permet également de frapper des cibles mobiles dans des conditions difficiles. Une fois la cible détectée, les gouvernes aérodynamiques pivotantes sont activées et « pilotent » le missile vers la cible jusqu’à la détonation. Ces munitions peuvent être tirées par le MARS allemand dans le cas de l’alliance de l’OTAN. Le missile tactique de l’armée américaine (ATACMS) est un autre missile conçu pour être tiré par le lance-roquettes multiple M142 High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS) ; il peut couvrir des distances allant jusqu’à 300 km sans suivre de trajectoire balistique.

Dans la Bundeswehr, le 6 avril 2011, le premier MARS II a été confié à l’école d’artillerie établie à Idar-Oberstein. En 2012, le Bataillon d’Artillerie – Roquettes 132 (RakArtBtl 132) a été équipé à Sondershausen en tant que première unité sur MARS II ; l’unité a été dissoute en mars 2013. En 2015, la 3ème Batterie du Bataillon d’Artillerie 131 (anciennement Bataillon d’Observation d’Artillerie 131) à Weiden, dans le Haut-Palatinat, a reçu des MARS II. En décembre 2017, le Bataillon d’Artillerie 345 et le Bureau de développement de l’armée (Amt für Heeresentwicklung) ont testé le tir de douze missiles M31 (GMLRS-U) avec une ogive à fragmentation de 81,6 kg.

En France, le LRU (équivalent du MARS II) équipe le 1er Régiment d’Artillerie établi à Belfort. Il s’inscrit dans le système numérisé de commandement et de conduite des feux pour les moyens d’artillerie ATLAS.

http://forcesoperations.com/davantage-de-lance-roquettes-mars-ii-pour-la-bundeswehr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 13 Déc 2018 - 20:42

Citation :
German Military Orders 7 Airbus H145 Helicopters to Replace Search and Rescue Fleet

01:22 PM, December 13, 2018


H145 Helicopter (Image: Airbus Helicopters)



The Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology and In-Service Support (BAAINWBw) has ordered seven H145 helicopters to replace the German Armed Forces’ (Bundeswehr) obsolete Bell UH-1D search and rescue fleet.

Airbus Helicopters will also be responsible for logistics support, repair, and maintenance of the helicopters. The aircraft will be delivered in 2020 and will be stationed at the sites in Niederstetten, Holzdorf and Nörvenich, Airbus Helicopters said in a statement Thursday.

According to an agreement with the Federal Ministry of Transport, the Bundeswehr is also responsible for search and rescue operations in the event of aircraft accidents on German territory. It therefore maintains a fleet of search and rescue helicopters on permanent standby; and these helicopters are also available for use in national disaster management operations. The Bell UH-1D model currently in use by the Bundeswehr first entered into service in the early 1970s.

Among other features, the H145 LUH SAR (Light Utility Helicopter Search and Rescue) helicopters are equipped with cameras, searchlights, and emergency beacon locator systems, a full suite of medical equipment, rescue winches and load hooks that can be used for fire-extinguishing tanks for example.

The H145M, the military version of the H145, is light twin-engine helicopter that was first delivered to the Bundeswehr in 2015.

At its site in Laupheim, the Bundeswehr operates 15 H145Ms as light support helicopters for special forces. The helicopter pilots of all branches of the armed forces train on the H135, the H145’s ‘little sister’.


Powered by two Safran Arriel 2E engines, the H145 are equipped with full authority digital engine control (FADEC) and the Helionix digital avionics suite. It includes a 4-axis autopilot, increasing safety and reducing pilot workload.

http://www.defenseworld.net/news/23874/German_Military_Orders_7_Airbus_H145_Helicopters_to_Replace_Search_and_Rescue_Fleet#.XBKzRqbbLIU
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Lun 24 Déc 2018 - 20:59

Citation :

Airbus continuera d'opérer le drone Heron au service de l'Allemagne jusqu'à mi-2020. © Airbus


L'Allemagne prolonge la mission du drone Heron en Afghanistan et au Mali


L'Allemagne a décidé d'étendre son contrat avec Airbus afin de prolonger la mission du drone Heron en Afghanistan et au Mali.

Publié le 24/12/2018 à 10h30
Par Justine BOQUET

Airbus a annoncé le 12 décembre la prolongation de son contrat avec l'Allemagne dans le cadre de la mise en œuvre du drone Heron en Afghanistan et au Mali. Le contrat a ainsi été étendu afin de couvrir plus d'une année supplémentaire. Il court désormais jusqu'à la mi-2020. Airbus, de son côté, préserve son mandat et continuera de fournir le drone, de le mettre en œuvre, de gérer la maintenance et les réparations. Du personnel sera directement déployé dans les deux pays afin de permettre la conduite des opérations.

Le drone Heron a d'ores et déjà réalisé plus de 46 000 heures de vol dans le cadre des opérations conduites en Afghanistan et au Mali. L'aéronef vient en soutien des forces terrestres et permet de collecter de nombreux renseignements grâce à une endurance de plus de 24 heures. Le drone Heron permet de détecter la présence d'IED, de surveiller le déplacement de convois, de déterminer les routes à employer ou encore d'observer les déplacements au sol, rappelle Airbus. Il est employé en Afghanistan depuis 2010 et au Mali depuis 2016.

http://www.apps-drones.com/l-allemagne-prolonge-la-mission-du-drone-heron-en-afghanistan-et-au-mali-118421  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Jeu 27 Déc 2018 - 17:53

Citation :
27.12.2018

La Bundeswehr pourrait recruter des ressortissants de l'UE  




Depuis 2011 et la fin de la conscription, l'armée allemande a du mal à recruter. Dans un rapport de février dernier, le rapporteur de la chambre des députés pour l’armée allemande, le social-démocrate Hans-Peter Bartels, constatait "la persistance de gros manques tant en termes de personnel que de matériel dans tous les domaines de la Bundeswehr" et mettait en garde contre une armée sans direction avec des soldats livrés à eux-mêmes. Ainsi 21 000 postes d’officiers et sous-officiers étaient alors vacants.

Or le ministère de la Défense allemand a annoncé vouloir porter ses effectifs d'active de 172 000 à 186 000 soldats d'ici 2025, et même 203 000 unités en comptant les réservistes.

Face à cette pénurie de candidats, l'armée allemande envisage de recruter des spécialistes issus d'autres Etats membres de l'UE, comme l'a expliqué le chef d'Etat-Major de la Bundeswehr.

Cette mesure était préconisée dès 2016. "Last but not least, opening up the Bundeswehr to citizens of the EU would not only offer potential for wide-ranging integration and regeneration and thus strengthen the personnel base of the Bundeswehr, it would also send out a strong signal for a European approach", pouvait-on lire page 120 d'un rapport gouvernemental sur le futur des armées allemandes.

 

"La Bundeswehr a besoin de personnel (...), nous devons regarder dans toutes les directions en période de pénurie de travailleurs qualifiés", a affirmé Eberhard Zorn au groupe de journaux régionaux Funke Mediengruppe. Selon lui, le recrutement de spécialistes étrangers européens, notamment des médecins ou des ingénieurs, constitue "une option" envisagée par l'armée allemande. Cela impliquerait une modification de la loi allemande qui indique qu'un soldat opérant pour la Bundeswehr doit posséder la nationalité allemande.

Par ailleurs, "la Bundeswehr ne serait pas une exception car nous avons déjà depuis longtemps des citoyens européens qui travaillent dans la police allemande", a-t-il précisé lors de l'entretien avec Funke Mediengruppe. Selon le groupe de médias, le gouvernement allemand aurait déjà sondé ses partenaires européens sur la question.

La Bundeswehr s'intéresserait prioritairement aux citoyens européens vivant déjà en Allemagne. Les candidats devront parler allemand, présenter un certificat de bonne conduite de la police et déclarer leur allégeance à l'Etat allemand.

Cette idée est soutenue par Hans-Peter Bartels, selon lequel "beaucoup de soldats (ont déjà) des origines étrangères ou la double nationalité".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/12/27/la-bundeswehr-pourrait-recruter-des-ressortissants-de-l-ue-19902.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mer 9 Jan 2019 - 21:59

Citation :
Jan 7

German special operations units to receive HK416A, designated G95K
 


Germany’s special ops units - Kommando Spezialkrafte (KSK) and sailors of the Kommando Spezialkrafte
Marine (KSM) - will receive a new rifle: the Heckler und Koch HK416 A7, which the Germans have
designated the G95K (Gewehr 95 Kurz, Rifle 95 Short). The standing order is for less than 2,000 new
rifles, to be fulfilled by the end of 2019, Stavros Atlamazoglu reports on The NewsRep.



http://worlddefencenews.blogspot.com/#!/2019/01/german-special-operations-units-to.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 22 Jan 2019 - 17:54




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 1 Fév 2019 - 19:58

Citation :
L’armée allemande est un « monstre bureaucratique », dénonce un rapport

par Laurent Lagneau · 31 janvier 2019




La hausse prévue de 1,5 milliards d’euros du budget allemand de la Défense, en 2019, fera-t-elle en sorte que le prochain rapport de Hans-Peter Bartels, le commissaire parlementaire auprès des forces armées, soit différent de celui qu’il vient de rendre, lequel est d’ailleurs quasiment identique aux précédents?

Comme l’an passé, M. Bartels a encore souligné les gros problèmes de disponibilité des matériels de la Bundeswehr. Et l’impression qui se dégage est qu’aucun progrès, même infime, n’a été réalisé au cours de ces douze derniers mois.

Ainsi, moins de la moitié des avions de combat Panavia Tornado et Eurofighter Typhoon sont en état de voler tandis que les chars Leopard 2 à peine « prêts » à être utilisés. La situation de la marine allemande n’est guère plus enviable, avec des « équipages entiers bloqués à terre », faute de navires disponibles pour naviguer comme prévu. » C’est notamment le cas des sous-marins et des bâtiments ravitailleurs. La raison est connue : les difficultés d’approvisionnement en pièces détachées.

Aussi, M. Bartels propose de constituer un « stock complet de pièces de rechange » et un recours accru aux réparations « faites en internes », afin de moins dépendre de la « rationalité économique des entreprises privées ».

En outre, des équipements de base, comme des gilets pare-balles ou des jumelles de vision nocturne font toujours défaut, ce qui ne permet pas de mettre « chaque soldat sur un pied d’égalité ». Aussi, avance M. Bartels, « la gestion de la rareté reste un phénomène courant. »

« Une action immédiate est nécessaire. Il est absolument essentiel que les achats soient accélérés », a-t-il estimé. « Les soldats ont besoin de cet équipement maintenant pour faire leur travail », a-t-il insisté.

Par ailleurs, si elles ont connu un succès d’audience sur les réseaux sociaux, les campagnes de communication de la Bundeswehr ne se sont pas traduites par un afflux de candidats à un engagement. En 2018, note M. Bartels, 52.200 jeunes allemands ont poussé la porte d’un bureau de recrutement, soit 6.239 de moins sur un an. Et le nombre d’engagés est tombé à son plus bas niveau, soit 20.012 contre 23.000 en 2017. Et cela alors que 21.500 postes restent vacants au sein des forces allemandes. Ce qui fait que l’objectif de disposer 203.000 militaires en 2025 est pour le moment compromis.

« De nombreux leviers ont été mis en place, des papiers ont été écrits, des résolutions politiques ont été prises, des fonds supplémentaires sont à venir, la Bundeswehr grossit. Cela doit être reconnu », a admit M. Bartels, issu du Parti social-démocrate. Toutefois, fait-il valoir, « il y a encore trop d’obstacles bureaucratiques, anciens et nouveaux. » Au point même que les militaires allemands parlent eux-même d’une armée vue comme un « monstre bureaucratique. »

Le quotidien Die Welt n’a pas ménagé ses critiques. « L’économie de la pénurie continue et l’administration de cette pénurie échoue à cause de l’irresponsabilité organisée », a-t-il commenté, estimant que le « le rapport du commissaire fédéral se lit – dans une large mesure – comme la description d’une économie socialiste ». Aussi, « la Bundeswehr a besoin de réformes. Ce serait fatal si cela ne venait pas », a-t-il conclu.

Comme le rappelle le Frankfurter Allgemeine Zeitung [FAZ], le budget de la Bundeswehr sera porté à 43 milliards d’euros l’an prochain [+ 5 milliards environ, ndlr]. Aussi, la question est de savoir si cela permettra d’améliorer effectivement la situation. Remplir un seau percé donnera toujours le même résultat, même si on augmente le débit de l’eau…

« J’aimerais aussi que beaucoup de choses aillent plus vite, mais 25 ans de recul et de réductions dans la Bundeswehr ne peuvent être inversés en quelques années », a répondu Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense.

Justement, cette dernière est dans le collimateur de la commission de la défense du Bundestag, laquelle a décidé, le 30 janvier, de se doter de pouvoirs d’enquête pour examiner les conditions dans lesquelles la ministre a fait appel à des consultants extérieurs pour les besoins de son ministère.

En effet, rien qu’entre 2015 et 2016, la Défense allemande a ainsi versé plus de 250 millions d’euros à des consultants privés, sans toujours avoir suivi les procédures en vigueur en matière d’appels d’offres.

« Si la Bundeswehr fait appel à des services externes, elle doit en prouver la nécessité, en vérifier la rentabilité et, en règle générale, le faire savoir publiquement afin de faciliter la concurrence. Or, la Cour des comptes fédérale a toutefois constaté que cela n’était pas le cas dans de nombreux endroits », relève le quotidien Tagesspiegel.

http://www.opex360.com/2019/01/31/larmee-allemande-est-un-monstre-bureaucratique-denonce-un-rapport/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Ven 1 Fév 2019 - 20:24

Citation :
01/02/2019

L’Allemagne n’achètera pas le F-35 !




L'Allemagne n’achètera pas l’avion de combat Lockheed-Martin F-35 pour venir remplacer la flotte actuelle de Panavia Tornado, selon des sources du ministère de la Défense. Le gouvernement allemand ne veut pas jeter de l’huile sur le feu avec le futur programme européen d’une part et de l’autre, il veut tenir ses engagements vis-à-vis du programme Eurofighter qui a besoin de soutien. Cependant, les ennuis de développement du F-35 y sont probablement aussi pour quelques choses, les critiques n’ont cessé de prendre de l’ampleur en Allemagne, ces derniers mois.

Trois possibilités :

Trois options semblent donc possibles pour le choix du nouvel avion avec l’Eurofighter et le Super Hornet/Growler qui restent en course :
•L’achat unique d’Eurofighter T3
•L’achat mixte d’Eurofighter et d’une flotte plus petite de Super Hornet ou mieux la version de guerre-électronique Growler.
•Et finalement une dernière option moins privilégiée avec l’achat de Super Hornet avec ou sans le Growler.

1.




Le ministère prendra une décision finale après avoir reçu des informations détaillées de Boeing et d'Airbus. Une question reste également ouverte en ce qui concerne l’emport d’armes nucléaires américaines pour satisfaire aux obligations de l'Allemagne vis-à-vis de l'OTAN.

Pour l’instant aucun calendrier de décision n’a été donné, mais le processus pourrait prendre du temps, car le gouvernement américain devra certifier les deux avions à réaction pour transporter les armes nucléaires.

Pour la petite histoire, il s’agit du second pays après Taïwan qui décide de pas opter pour le F-35.



Photos : 1 Tornado allemand 2 Eurofighter @ Luftwaffe 3 Super Hornet @ USN

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/02/01/l-allemagne-n-achetera-pas-le-f-35-866877.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 5 Fév 2019 - 16:54

Citation :
Otan – L’Allemagne va investir 110 millions d’euros pour des infrastructures militaires en Lituanie

par Laurent Lagneau · 5 février 2019




La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, n’est venue en Lituanie les mains vides. En effet, elle a annoncé un investissement de 110 millions d’euros d’ici 2021 pour développer les infrastructures utilisées à Rukla par le bataillon multinational de l’Otan, dont l’Allemagne est la « nation-cadre ».

« Un signe à l’appui du fait que nous allons investir dans un engagement à long terme [dans la sécurité de la Lituanie], c’est que nous allons investir environ 50 millions d’euros au cours de l’année à venir. Ce sera 110 millions [au total] d’ici 2021 pour nos quartiers communs et les terrains d’exercice » du bataillon multinational, a en effet déclaré Mme von der Leyen, alors qu’elle venait de rencontrer les militaires du Panzerbataillons 104, fraîchement arrivé à Rukla, tout comme ceux des forces tchèques et néerlandaises.

Pour rappel, en juillet 2016, l’Otan a décidé de déployer quatre bataillons multinationaux dans les trois pays baltes et la Pologne afin de démontrer « la solidarité des pays de l’Alliance, ainsi que leur détermination et leur aptitude à réagir en déclenchant une réponse alliée immédiate face à toute agression », notamment russe.

« La présence avancée rehaussée de l’Otan [eFP, pour enhanced Forward Presence] est défensive, proportionnée et conforme aux engagements internationaux. Elle représente un engagement significatif de la part des Alliés et elle vient rappeler de manière tangible qu’une attaque contre un Allié est une attaque contre tous », fait valoir l’Alliance.

Et c’est ce qu’a rappelé la ministre allemande. « Nous voulons dire clairement que la Lituanie n’est pas seule et ne restera jamais seule. Elle ne devra plus jamais sacrifier sa liberté et son indépendance », a-t-elle affirmé. « Nous resterons ici, avec la Bundeswehr, tant que la situation l’exigera », a-t-elle ajouté.

« C’est la première fois que nous entendons parler de manière aussi claire et à un niveau politique aussi élevé que l’Allemagne sera présente ici pour longtemps, c’est à dire jusqu’à ce que la situation en matière de sécurité change », s’est félicité Raimundas Karoblis, le ministre lituanien de la Défense.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier, l’Allemagne a pris la tête de la « Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation » [Very High Readiness Joint Task Force, VJTF] de l’Otan, laquelle doit être capable, le cas échéant, d’intervenir à très court préavis dans un pays attaqué afin de permettre le déploiement de deux brigades multinationales constituant un second échelon [IFFG].

Photo : Bundeswehr

http://www.opex360.com/2019/02/05/otan-lallemagne-va-investir-110-millions-deuros-pour-des-infrastructures-militaires-en-lituanie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 5 Fév 2019 - 23:59

Citation :
Otan – L’objectif de porter le budget militaire allemand à 1,5% du PIB d’ici 2025 remis en cause?

par Laurent Lagneau · 5 février 2019




Lors du dernier sommet de l’Otan, organisé à Bruxelles, en juillet 2018, la chancelière allemande, Angela Merkel, avait assuré que son pays consacrerait 1,5% de son PIB à ses dépenses militaires d’ici 2025. Même si cet objectif était bien en-deçà de celui des 2% du PIB, auquel Berlin avait pourtant souscrit en 2014, le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg salua un « pas dans la bonne direction. »

Et on pouvait penser que la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen [CDU], avait remporté la partie face au social-démocrate Olaf Scholz, son homologue des Finances, lequel n’était pas très disposé, au printemps dernier, à largement ouvrir les cordons de la bourse pour financer les besoins de la Bundeswehr [forces armées allemandes, ndlr].

Dans ce bras de fer, Mme von der Leyen avait pu compter sur le soutien de la chancelière Angela Merkel. « L’objectif des 2% [du PIB] n’est pas un ‘fétiche’ […] Les missions de la Bundeswehr rend ce montant nécessaire à l’avenir. Il en va également de la crédibilité de l’Allemagne », avait-elle affirmé à la conférence annuelle de la Bundeswehr, soulignant au passage que le budget militaire allemand était équivalent à 2,3% du PIB durant la Guerre Froide.

Depuis, le gouvernement allemand a porté le budget de la Bundeswehr à 42,9 milliards d’euros pour 2019 [+4,38 milliards, ndlr], ce qui représente 1,31% du PIB. Le même montant devrait normalement être reconduit en 2020, d’augmenter « modérément » en 2021 et 2022.

Seulement, les Écossais et des Auvergnats sont victimes du cliché [tenace] les décrivant comme étant « près de leurs sous », que dire alors d’un ministre allemand des Finances? En effet, après avoir revu drastiquement à la baisse la prévision de croissance économique pour 2019 [1% contre 1,8%] en anticipant, notamment, sur des difficultés éventuelles du secteur automobile avec l’entrée en vigueur de nouvelles normes européennes de certification, M. Scholz est déterminé à réduire les dépenses fédérales.

Malgré un budget excédentaire de 11,2 milliards d’euros en 2018 [grâce à des recettes fiscales plus élevées et à des dépenses moins élevées que prévu], le ministre allemand a logiquement tiré les conséquences d’une croissance moindre qu’espéré.

En clair, les rentrées fiscales seront moins importantes. Ce qui se traduira par la nécessité de trouver 24,7 milliards d’euros pour équilibrer les comptes publics à l’horizon 2023. Et, a priori, M. Scholz lorgne sur le budget de la Défense pour compenser le manque à gagner. Ou du moins s’interroge-t-il sur l’objectif de porter les ressources de la Bundeswehr à 1,5% du PIB.

Ainsi, selon Reuters, qui a eu accès à un document du ministère allemand des Finances, aurait « mis en doute l’engagement pris par le gouvernement de dépenser 1,5% du PIB dans la défense d’ici 2024 », alors que les « recettes fiscales seront probablement moindres à l’avenir » et que les « marges de manoeuvre budgétaires seront épuisées ».

Ce qui est évidemment inacceptable pour Mme von der Leyen. « Il existe des dispositions claires dans l’accord de coalition [CDU/SPD, ndlr]. Ce sont les conditions-cadres dans lesquelles nous opérons. [Et] il a été convenu une augmentation des dépenses de défense », a-t-elle rappelé, depuis Riga, indique Der TagesSpiegel.

Les arbitrages budgétaires devraient être connus en mars prochain. Mais quand on se rappelle de la véhémence des critiques du président américain, Donald Trump, à l’endroit de l’Allemagne, accusée de ne pas dépenser assez pour se défense, nul doute qu’il faudra s’attendre à revoir le même scénario si jamais le M. Scholz a gain de cause.

http://www.opex360.com/2019/02/05/otan-lobjectif-de-porter-le-budget-militaire-allemand-a-15-du-pib-dici-2025-remis-en-cause/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 9 Fév 2019 - 18:52

"Airbus A400M"


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Sam 9 Fév 2019 - 22:25




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 24 Fév 2019 - 18:56

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Mar 12 Mar 2019 - 20:37

"Bombardier BD-700-1A11 Global 5000"



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 26313
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   Dim 17 Mar 2019 - 19:52

"Airbus A319-133(CJ)"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Allemande (Bundeswehr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Allemande (Bundeswehr)
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Une mère allemande met en vente son bébé sur eBay
» German Navy - Marine Allemande
» FRONTIERE BELGO-ALLEMANDE AU 3 AOÛT 1914
» objets de la Marine
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: