Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Theater-Security Cooperation Event Tifnit

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Godric
2eme classe
2eme classe


messages : 22
Inscrit le : 15/07/2011
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Mer 13 Mar 2019 - 12:08

FN SCAR-H, je ne suis pas expert en armement, mais ce n'est pas une arme pour CQB du tout, le poids,le calibre en font une arme de soutien et de précision plus que d'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
AIT
1ere classe
1ere classe


messages : 53
Inscrit le : 02/02/2019
Localisation : Bordeaux
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Mer 13 Mar 2019 - 13:13

Merci à vous tous pour ses informations.

J'aimerai signaler avec fierté que le soldat marocain est brave et pleinement dévoué à sa mission (ça se voyaient sur la vidéo), mais c'est à l'encadrement de le former et de lui donner les moyens de sa mission, c'est pas en un stage que les exploits tomberont du ciel.

C'est pour ça, notre armée doit changer de paradigme, maigrir les FAR quantitativement mais les booster qualitativement (Une armé très mobile et bien formé), compenser la quantité en boostant la formation des Forces auxiliaires pour jouer d'autres rôles, et faire réveiller les corps de la Gendarmerie qui s'endorent sur leurs acquis et optimiser leurs travail dans les villages.
(Ce remodelage est plus économique).
Il faut pas être otage tactiquement et stratégiquement du confort et de passivité du BERM dans la conception tactique de nos forces.

Ceci dit, il faut penser avec notre position et nos moyens, avoir un corps Seals est vital, mais c'est un corps chasseurs d'éléments guérillas, mais nous avons besoin de constituer un corps QUÉRILLAS pour mener des opérations sur un vaste territoire inhabitable (maintenir un territoire sans une présence statique, et harceler une armé classique).
Les occidentaux ont souvent un appuie aérien, et de par leurs forces ils ont les moyens de jouer le plus fort sur le terrain, avec des moyens de pénétration silencieuse dans un territoire et d'extraction, et ceux sur des missions limitées dans le temps et dans l'espace, chose différente du Sahara.

NB: y'a beaucoup de savoir pas cher chez les mercenaires ex Société de sécurité (Colombiens, US...), pour préparer des séminaires, créé des scénarii d'entrainement...
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
PGM

messages : 10626
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Mer 13 Mar 2019 - 15:57

Les créations de FS, dans le monde, ont toujours résultées soit du constat d'un déficit capacitaire, ou  d'un problème de coordination entre unités classiques.
Le maroc dont l'organisation des forces armées suit le modèle français,  relève du second cas. C'est la France d'avant le COS (1992). Car comme la France,  le maroc dispose d'unités specialisées dans un large éventail (haute montagne, saut à grande hauteur, nageurs de combat...) mais n'à pas mis en place une structure dédiée  pour chapeauter le tout (et disposant de moyens/budget/commandement propres). Le modèle français me plaît plus que le modèle US qui requiert des moyens que nous n'avons pas. Dans ce modèle,  les FS sont une force temporaire qui regroupe des unités spécialisée qui viennent des différentes armes. Cela suppose évidemment un cursus commun minimal. L'avantage de ce modèle réside dans son coût. Car ce n'est que de la mise à disposition d'unités régulières.
Au delà des considérations structurelles, clairement, nous n'avons pas la culture FS. Même pas de culture militaire d'ailleurs. C'est culturel et historique. Chez les ricains, l'armée est partout présente (cinéma,  jeux, commémorations sans fin   etc etc) et là culture des armes font que le moindre gamin, qui passe 4h/j devant call of duty, tient mieux son flingue que nos trouffions.

Je dis cela car il ne faut pas à tout prix tenter de coller à cet imaginaire qui colle au FS, alimenté par hollywood.
En A-stan, aucun béret vert ou seals, si balèze soit-il n'à fait la nique à un taliban de base, qui avec une gourde et 3 figues séchées avaient plus d' autonomie qu'une brigade de FS.

Pour ce qui nous concerne, je pense que nous souffrons aussi d'un manque d'exercice interarmées.  La transversalité c'est pas notre truc, tout comme l'esprit d'initiative et l'autonomie décisionnelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AIT
1ere classe
1ere classe


messages : 53
Inscrit le : 02/02/2019
Localisation : Bordeaux
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Mer 13 Mar 2019 - 17:11

PGM a écrit:

Je dis cela car il ne faut pas à tout prix tenter de coller à cet imaginaire qui colle au FS, alimenté par hollywood.
En A-stan, aucun béret vert ou seals, si balèze soit-il n'à fait la nique à un taliban de base, qui avec une gourde et 3 figues séchées avaient plus d' autonomie qu'une brigade de FS.

Pour ce qui nous concerne, je pense que nous souffrons aussi d'un manque d'exercice interarmées.  La transversalité c'est pas notre truc, tout comme l'esprit d'initiative et l'autonomie décisionnelle.

Je me souviens pas ou j'ai lu que le stress et l'intensité de combat d'un guérillo sur deux jours, équivaut à deux mois d'un soldat occidentale. Un soldat classique, après quelques semaines de combat voir moins, est retirer en retaguardia pour se reposer, mais un guerillo lui, est tout le temps en danger, avec des mesures de sécurité de vie ou de mort qui devient un mode de vie 24h/24. Tout le temps en marchant, dormant.. Calcule si je suis attaqué quoi faire, où se replier, quels sentiers choisir pour minimiser les risques, où cacher du matériel, comment reprendre contact avec ses compagnons et les retrouver...
NB: imaginer la quantité d'apprentissage d'un Daeshien ou rebelle syrien très actif, durant tout ce temps.

Il vit sans soutien aérien, et planifie ses opérations et les exécute sans laisser trop de traces ou dépendre de technologie...un membre guérilléro a une maturité tactique et sait quoi faire sans besoin d'ordres, il doit improvisé tout le temps hors du plan, il arrive a apprivoiser le danger permanent au dessus de lui (avions, renseignements ennemie, hélicoptères), et géré sa munition...mais surtout il arrive à comprendre la façon de penser de son ennemi et a anticiper son action, comment il va le pourchasser, il observe son ennemi de loin et apprend de lui ses techniques, ses habitudes d'appeler des renforts...
NB: le mot clé de la réussite d'une guérilla à long terme est sa capacité d'apprentissage organisationnel.

Un Seal (un FOS de n'importe quelle armé en général ) doit apprendre comment faire, et justement pense normes et standards dans ses actions quant il agit, et devient conditionné par son apprentissage standardisé. Mais son apprentissage est plus riche au niveau technologique, et technique.
NB: Je me souviens d'une opération en A-stan des Seals qui ont essayé avec 2-3 Chinook d'aller la nuit liquider une réunion d'un Chef Afghan, ils ont perdu un Chinook à cause d'un RPG en pleine nuit, et ont perdu des soldats durant l'action malgrés les renforts.

Pour ce qui est de l'empowerment des officiers, avec plus d'autonomie décisionnelle, et de transversalité... C'est une chose très très importante. L'armée classique de Bashar a beaucoup souffert dans ses débuts, et a perdu beaucoup d'énergie, de ressources, des bataillons entiers anéantis ...avant que l'armé décidé d'être plus souple et agile, et d'accorder plus d'autonomie aux officiers sur place. Mais c'était trop tard!


Dernière édition par AIT le Mer 13 Mar 2019 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patton01
2eme classe
2eme classe


messages : 8
Inscrit le : 31/07/2018
Localisation : France
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Mer 13 Mar 2019 - 18:03

Bonjour a tous!!

AIT désolé de ne pas avoir répondu plus tôt mais Godric et les autres on très bien pris le relais!

si cela vous intéressent voila des dossiers très bien fait sur l'organisation et la doctrine d'emploie des différente unités française cité par Godric

http://le.cos.free.fr/index.htm
http://le.cos.free.fr/cos.htm
https://www.defense.gouv.fr/ema/organismes-interarmees/le-commandement-des-operations-speciales/le-cos-presentation
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033843040&dateTexte=&categorieLien=id

Godric Le SCAR-L ou H es une arme modulaires,qui peut être adapté a tout type de mission (CQC,standard,tire de précision) à la base elle a était crée pour répondre a un appel d'offre de l'USSOCOM, aujourd'hui elle es en dotation chez le 75st Regiment de Ranger,certaines  SEAL team, les GCP français ou encore chez les forces spéciales et les unité d’intervention belges!

FREMO est il possible d'avoir plus de précision sur la réflexion qui a conduit a la création de la nouvelle unité?? pourquoi ne pas l'avoir fusionné avec les C.O.S?que faire des commando marine? la création d'un commandement opérationnel (comme le COS en France)a-t-il était envisager?

merci par avance pour vos réponses!!!
Revenir en haut Aller en bas
Godric
2eme classe
2eme classe


messages : 22
Inscrit le : 15/07/2011
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 9:14

Bonjour Camarades.

Excellente biblio Patton, Merci.

Ma réflexion était faites par rapport au SCAR-H (Mk.17 désignation U.S) et non le L, et il faut savoir que la modularité aujourd'hui est un nécessité incontournable dans les cahiers de charge de toutes les acquisitions d'armes d'infanterie. Ceci étant dit le SCAR-H reste un "Battle Rifle" et non un "Assault Rifle" , des chargeurs de 20 coups ,la configuration du fusil et la munition de 7.62 étant sensiblement plus lourde limite la mobilité dans des espaces confiné. D'ailleurs il avait été sélectionné pour le rôle justement de support et DMR à l'instar du M110 et du M14EBR. Le Scar-L quant à lui ( Mk.16 désignation US) a finit par être retiré du service car sa performance par rapport aux Sopmods M4 /Hk-416 ne justifiait pas son acquisition et je pense qu'il a été retiré du service actif depuis.

http://www.thefirearmblog.com/blog/2011/06/08/united-states-army-special-operations-command-to-dump-fn-scar-mk16/

https://www.military.com/kitup/2010/06/socom-cancels-mk-16-scar.html

Ci après deux vidéos faites par Green Berets, Navy Seals et des armuriers sur le fusil:





Revenir en haut Aller en bas
Godric
2eme classe
2eme classe


messages : 22
Inscrit le : 15/07/2011
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 9:47

AIT, vous faites référence à l'opération Red Wing, qui a tourné au foutoir, mais c'est la guerre, et la guerre c'est les imprévus, cela n'a rien à avoir avec SF ou pas, entraîné ou pas, des fois un coup de chance ou de malchance peut faire tourné une Op. au cauchemar.(Mogadiscio, l'ambuscade de Surobi...etc).
Mais Comme le veut l'adage "un arbre qui tombe, fait beaucoup plus de bruit qu'une forêt qui pousse" car si les échecs ont en entend parler, on a des centaines et des milliers d'opérations qui se passent bien,qui passent inaperçues confidentialité oblige.

Pour rebondir sur ton point AIT durant la guerre avec le Polisario, le Maroc avaient essayé de mettre en place des unités contre guérillas, les CMV (commandos de la marche verte, voir Officiers de sa majesté), et on a encore en service un bataillon de cavalerie Meharis, mais ce fut une expérience non concluante dans l'ensemble car dans l'absence d'une doctrine spécifique et de moyens adéquats ces unités ont finit soit par implosé, ou au mieux ont eu une performance en dessous des attentes.( a remettre dans le contexte d'une armée tres rigide durant cette période, aux luttes intestines entre palais et armées ...etc)

Mais c'est aujourd'hui des gens qui ont une capacité d'apprentissage et d'adaptation impressionnante, avec une expérience de plus de 70 ans. Il suffit de voir ce que faisait l'OSS et les SAS durant la deuxième guerre mondiale ,les LRRP et le MACV-SOG au Vietnam, ou encore la Mission Bravo Two Zero durant le guerre du golfe.

C'est aujourd'hui des organisations qui ne sont plus au stade de guerroyer mais au niveau de "Scientifiques de la violence appliqué".

PGM,tu soulèves des points très intéressant mais je n'ai pas compris le point suivant :
Le modèle français me plaît plus que le modèle US qui requiert des moyens que nous n'avons pas. Dans ce modèle, " les FS sont une force temporaire."

et je ne suis pas d'accord avec celui la:
En A-stan, aucun béret vert ou seals, si balèze soit-il n'à fait la nique à un taliban de base, qui avec une gourde et 3 figues séchées avaient plus d' autonomie qu'une brigade de FS.

Oui un taliban est plus autonome, if fait la guerre "fe 7oumtou" a trois pas de chez lui Very Happy mais c'est des gars qui évitent aux maximum le contact directe et les longs engagements, car physiquement il ne sont pas au standard et logistiquement ils ne peuvent coordonner. (sauf à qq exceptions près)

AIT pour le point concernant la guérilla, justement dans l'absence d'un structure d'entrainement pour centraliser et formaliser les expériences de terrains reçues, celles la finissent pas disparaître avec la mort des combattants.C'est l'une des raisons qui font que ces groupes souffrent plus si leurs encadrement est tué /capturé.

Et c'est justement cette situation de stress permanent qui entraîne un taux d'attrition plus élevé.le ratio des pertes est rarement en faveur de la guérilla. Aucun être humain, aussi solide soit t il ne peut tenir indéfiniment en opération. Au delà des aspect physique et moral, une période d'entrainement, comme ce que font les Forces occidentales entre deux rotations, permet de revoir à froid les performances, effectués les ajustements, capitaliser sur les expériences.

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 22403
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 11:12

Le fusil d'assaut sera le M4 comme tu as pu voir sur le Topic Flintlock.
Disant qu'il y a énormément à faire.. mais comme début, c'est excellent.
La création des FS n'etait pas aussi facile, la décision a été prise par le commandement avec "Amertume" .. la configuration étant la pour preuve .. au lieu de choisir des off et sous-off ... On a ajouté des hommes de troupes peu qualifiés ce qui a donné le résultat que vous avez vu plus haut .. on a une unité qui manque d'homogeniete si j ose dire qui évolue avec deux vitesses ... Sécurité du système oblige ..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AIT
1ere classe
1ere classe


messages : 53
Inscrit le : 02/02/2019
Localisation : Bordeaux
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 11:22

Merci Godric
C'est instructif comme intervention. Même si je suis pas d'accord quand à la complexité des opérations que montent les Talibans, ce sont des opérations qui peuvent durer des heures et plus d'une journée entière (voir des raids complexes sur plusieurs provinces ou bases US et les routes logistiques), et sous frappes d'hélicoptères et toutes sortes d'avions. Faut pas laisser l'impression que ce sont des fermiers payé 50€ qui ont tenue tête à une coalition mondiale. Derrière cette résistance y'avait beaucoup de pensés stratégiques et beaucoup de maturité tactique, soit au niveau du commandement ou des petits soldats volontaires.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
PGM

messages : 10626
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 13:03

Citation :
PGM,tu soulèves des points très intéressant mais je n'ai pas compris le point suivant :
Le modèle français me plaît plus que le modèle US qui requiert des moyens que nous n'avons pas. Dans ce modèle, " les FS sont une force temporaire

Citation :
Le COS est un état-major interarmées placé sous l'autorité directe du chef d'État-Major des armées (CEMA). Le COS est surtout un commandement opérationnel. À ce titre il n'a pas d'autorité organique directe sur les unités qu'il emploie. Néanmoins il assume certaines de ces fonctions, notamment en matière de politique d'équipement, de recherche et développement, d'entrainement et de préparation opérationnelle.
Wiki

Le COS n'est qu'un commandement. La ou le JSOC dispose de ses propres hommes et moyens

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Godric
2eme classe
2eme classe


messages : 22
Inscrit le : 15/07/2011
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 13:17

Le USSOCOM tout comme le COS, est un commandement aussi et fonctionne sur la base d'une relation fonctionnelle, car les SEALS par exemple organiquement dépendent de la Navy et les bérets verts de l'Army...


"The United States Special Operations Command (USSOCOM or SOCOM) is the Unified Combatant Command charged with overseeing the various Special Operations Component Commands of the Army, Marine Corps, Navy, and Air Force of the United States Armed Forces. The command is part of the Department of Defense and is the only Unified Combatant Command legislated into being by the U.S. Congress. USSOCOM is headquartered at MacDill Air Force Base in Tampa, Florida."


"A unified combatant command (UCC) is a United States Department of Defense command that is composed of forces from at least two Military Departments and has a broad and continuing mission.[1] These commands are established to provide effective command and control of U.S. military forces, regardless of branch of service, in peace and war.[2] They are organized either on a geographical basis (known as "area of responsibility", AOR) or on a functional basis, such as special operations, power projection, or transport. UCCs are "joint" commands with specific badges denoting their affiliation."

The Joint Special Operations Command (JSOC) is a component command of the United States Special Operations Command (USSOCOM) and is charged to study special operations requirements and techniques to ensure interoperability and equipment standardization; to plan and conduct special operations exercises and training; to develop joint special operations tactics; and to execute special operations missions worldwide. It was established in 1980 on recommendation of Colonel Charlie Beckwith, in the aftermath of the failure of Operation Eagle Claw.[3] It is located at Pope Field (Fort Bragg, North Carolina).
Revenir en haut Aller en bas
Anzarane
2eme classe
2eme classe


messages : 3
Inscrit le : 14/03/2019
Localisation : Fes
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 19:24

J'avais une certaine idée sur les FAR ( profesionnalisme, formation de qualité ,esprit d'initiative, innovation....) mais la je viens de prendre un coup sur la tête. Attendre tout ce temps pour crée une FS malgrè notre vécu au sahara.
Au vu des vidèos que j'ai regarder..... ça laisse perplexe meme pour les autres corps d'armée.
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3963
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   Jeu 14 Mar 2019 - 19:36

Sauf qu'il faut pas tout mélanger

les FAR sont une armée de tradition et de doctrine classique..


les militaires de toutes les armées du mondes n'aiment ni les UNITES dites sociales ni les SNIPERS

tout ce monde opérant au delà des codes …


POUR AUTANT , l'outil traditionnel des FAR est rodé et très entrainé…

LE MAROC découvre le besoins de forces de combats asymétriques par la force des choses..


A L4IMAGE de la MARINE voir de la GR, l'armée de terre et l'aviation vont développer cette composante...ça c'est le premier point..


le deuxième point, ce que l'on voit à TIFNIT , ceux sont plusieurs entités distinctes

il y a des forces de la GR, des forces de l'armée de terre et des éléments paras, voir marine qui ne travaillent pas ensemble mais apprennent le contact en milieu clos….



Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theater-Security Cooperation Event Tifnit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Theater-Security Cooperation Event Tifnit
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Configurer le pare-feu pour PG avec BitDefender Internet Security V10 ou V11
» Traité de coopération judiciaire avec l'anjou [ANN]
» Théatre
» EVENT#4 - De mots et de sang
» [Event #3] Trêve ?? feat. Min Ki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Forces Armées Royales :: Contrats d'achats et autres-
Sauter vers: