Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 15:04

Citation :
31.01.2019

Une enveloppe de 46 millions pour des Structures Modulaires Balistiques V2 Interarmées


Armée Française / French Armed Forces 1a311

Ce jeudi, lors du point presse hebdomadaire du ministères des Armées, sera présenté le nouveau treillis F3, ainsi que d'autres équipements qui composent l'équipement du combattant 2020. rien de révolutionnaire mais le soldat français, longtemps mal équipé et mal fagoté, dispose désormais de matériels modernes et adaptés à ses missions.

Lignes de défense a déjà eu l'occasion de présenter certains de ses matériels, depuis le fusil HK aux chaussures de combat Haix et Meindel, en passant par le nouveau couteau CAC (combat assistance campagne) et la SMB (structure modulaire balistique).

Sur ce dernier équipement, je signale la parution d'un avis portant sur la "fabrication de structures modulaires balistiques V2 Interarmmées".

Le lot no1 est intitulé: SMB V2 IA et Composants. Sa valeur estimée hors TVA est de 41 660 000 euros.

Le lot no2 est intitulé: accessoires SMB V2 IA. Sa valeur estimée hors TVA est de 5 000 000 euros. Ce lot concerne toutes les poches radio, porte grenades, chargeurs, lampe etc...

Valeur totale de ce marché de 60 mois: 46,66 millions d'euros. Date limite de réception des offres: le 22 février. Le nombre de candidats admis à présenter une offre ne peut être inférieur à trois. Le nombre maximum de candidats est fixé à cinq pour chaque lot.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/31/une-enveloppe-de-46-millions-pour-des-structures-modulaires-19998.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 16:08

Citation :
L’armée de Terre précise son projet « Combattant 2020 »

par Laurent Lagneau · 31 janvier 2019


Armée Française / French Armed Forces 00b324

Pour l’armée de Terre, l’évolution des équipements individuels du combattant [EIC] est aussi un élément clé de sa modernisation, au même titre que le programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation], qui est plus « visible ». En outre, cela faut aussi partie de l’amélioration de la condition de ses soldats, conformément au mot d’ordre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, qui doit être à « hauteur d’homme ».

D’où son projet « Combattant 2020 », qui est une « première étape » pour améliorer « le quotidien du combattant’ et son « efficacité opérationnelle. » Il s’agit de fournir aux soldats de l’armée de Terre des « équipements adaptés » à la formation, à l’entraînement et aux missions.

Pour le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], le général Jean-Pierre Bosser, la livraison de nouveaux équipements individuels doit être rapide afin que ses soldats puissent « constater la réalité physique de cette remontée en puissance » prévue par la LPM.

Ainsi, d’ici 2024, les combattants de la Force opérationnelle terrestre [FOT] seront dotés du treillis F3. Résistant au feu, compatible avec tous les équipements de combat, il se déclinera en plusieurs versions [été/hiver et camouflage centre-Europe et désert]. Il sera évidemment compatible avec la version 1.3 du système FELIN [Fantassin à Equipements et Liaisons INtégrés], plus légère que les précédentes [-10 kg].

Confectionné avec du tissu « Ripstop », plus résistant, ce treillis F3, sera complété par un « ensemble intempéries » qui sera à la fois plus léger, compact, confortable et « moins bruyant ». Il y aura deux modèles, dont un pour le combat débarqué et l’infanterie de montagne. En complément, un nouveau poncho, pouvant offrir une « capacité d’abri de fortune » sera dans le paquetage. Tout comme des sous-vêtements de type Ullfrotté, un bonnet et des sous-gants pour se protéger du grand froid. L’armée de Terre assure que ces accessoires seront « plus performants et confortables », avec une « respirabilité plus importante ».

Quant aux chaussures de combat, chaque soldat en percevra deux paires : l’une pour les milieux chauds [en espérant que les semelles ne se décolleront plus], l’autre pour les milieux tempérés.

La protection de ce « combattant 2020 » sera accrue, avec l’entrée en dotation d’un nouveau casque composite et du gilet de protection balistique individuel, encore appelé « Structure modulaire balistique électronique ». D’une masse de 12 kg et conçu pour le système FELIN, ce dernier résiste aux impacts de calibre 7,62 mm perforant [soit protection balistique de classe 4]. Un effort a été fait au niveau de l’ergonomie pour ne pas entraver la mobilité du combattant. Disposant du système d’attache rapide Tubes de First Spear, il se décline selon 8 configurations possibles.

La protection auditive n’est pas oubliée, avec de nouveaux bouchons anti-bruit, censé être plus ergonomique. Des lunettes balistiques protégeront les yeux du combattant contre les impacts, la poussière et le soleil. Et elles pourront même être adaptée à l’acuité visuelle du combattant, l’armée de Terre ayant précisé qu’il sera possible de leur intégrer des « correctifs oculaires du Service de santé des armées. »

Dans le même fil, des gants de combat, avec une ergonomie « adaptée au tir » et offrant une meilleure protection, seront compatibles avec l’utilisation des écrans tactiles. Un détail auquel il fallait penser.

S’agissant de l’armement individuel, il reposera évidemment sur le fusil d’assaut HK-416F, qui remplace progressivement les FAMAS. Il sera complété par un couteau de combat « résistant, ergonomique et polyvalent. »

Enfin, deux modèles de musettes de combat seront disponibles, l’une étant mieux adaptés pour le combat débarqué et la montagne. D’une capacité de 45 litres, elles présenteront une « ergonomie et une modularité » améliorées.

« Les équipements individuels du combattant ont ainsi été entièrement repensés. Ils sont en effet conçus désormais comme un système global, cohérent avec les menaces et besoins actuels », souligne l’armée de Terre. Et de préciser : « La distribution des différentes composantes de ce nouvel équipement individuel a déjà commencé, l’objectif étant que toute la force terrestre soit équipée pour 2024. »

http://www.opex360.com/2019/01/31/larmee-de-terre-precise-son-projet-combattant-2020/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 19:58

Citation :
503e régiment du Train - Officiel

Armée Française / French Armed Forces 0029
Armée Française / French Armed Forces 00a27
Armée Française / French Armed Forces 00b26
Armée Française / French Armed Forces 683822
PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 23:06

Citation :
Mégacontrat de 1,7 milliard d'euros pour les Chantiers de l'Atlantique et Naval Group

Par Michel Cabirol            |    31/01/2019, 18:48  |  730  mots

Armée Française / French Armed Forces 00b430
La France a sélectionné le design italien de Fincantieri pour équiper en pétroliers ravitailleurs la marine
nationale (Crédits : Naval Group)

     
L'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement a notifié pour le compte de la France un contrat de 1,7 milliard d'euros à Naval Group et au Chantier de l'Atlantique pour la fourniture de quatre pétroliers ravitailleurs destinés à la marine nationale.


L'année commence très bien pour les Chantiers de l'Atlantique et Naval Group. Avec six ans de retard sur le planning initial, les deux groupes empochent un mégacontrat de 1,7 milliard d'euros pour la construction de quatre navires pétroliers ravitailleurs de 194 mètres de longueur dans le cadre du programme FLOTLOG (flotte logistique). Thales fait également partie du programme. Dans le cadre de la coopération entre Naval Group et le chantier naval italien Fincantieri, la France a rejoint le programme Logistic Support Ship (LSS), dont l'Italie a confié la gestion à l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAR).

De la charge pour Fincantieri

C'est donc l'OCCAR qui a notifié le 30 janvier aux deux industriels le contrat de soutien logistique (LSS), qui permettra à la Marine nationale de mettre en service quatre navires flambant neufs, dont les deux premiers seront livrés à partir de 2022 (contre 2017 à 2020). Les six premières années de maintien en condition opérationnelle (MCO) font également partie du contrat signé par les deux industriels. La livraison des quatre navires permettra le déclassement de la flotte actuelle à simple coque, qui est entrée en service actif dans les années 1970 et 80.

Les LSS commandés pour la marine française seront basés sur la conception du LSS Vulcano commandé pour la marine italienne, dans le cadre d'une coopération italo-française gérée par l'OCCAR. "Afin de promouvoir l'efficacité industrielle, Fincantieri, concepteur du LSS Vulcano, fournira une assistance technique et érigera certaines parties de la coque", a précisé l'OCCAR dans un communiqué. des modifications seront nécessaires pour s'adapter au soutien du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle. Par ailleurs, Naval Group sera en charge de fournir le système de combat des navires.

Garantir la posture de dissuasion

Cette commande a pour objectif de fournir à la Marine nationale les moyens navals pour déployer simultanément un groupe aéronaval et un ou deux groupes navals (groupe amphibie ou groupe de protection du trafic maritime) tout en garantissant la posture de dissuasion. Les moyens FLOTLOG doivent donner à ces groupes la capacité de durer jusqu'à 60 jours à la mer (15.000 km) par un flux logistique régulier, y compris lorsqu'ils sont déployés loin de la métropole ou d'un point d'appui logistique et pour une longue durée, de jour comme de nuit et quelles que soient les conditions météorologiques. Ils accueilleront des équipages de 130 marins et pourront héberger au total 190 personnes à bord.

Les quatre navires doivent également participer au ravitaillement des forces maritimes alliées déployées, notamment dans le cadre des accords de défense. Enfin, ils sont en mesure de concourir, en complément d'autres moyens, au soutien logistique de tous types d'opérations interarmées. Les navires seront dotés d'une double coque conforme à la réglementation anti-pollution et permettront une optimisation de la protection des munitions stockées contre les attaques extérieures. Ils auront quatre mâts de ravitaillement polyvalents pour un soutien simultané de deux navires (dont le porte-avions). Enfin, la plate-forme et le hangar aviation de grandes dimensions pourront accueillir des hélicoptères et drones.

Une commande de 14 engins de débarquement amphibie

Le ministère des Armées a annoncé jeudi avoir commandé 14 engins de débarquement amphibie pour un montant de 65 millions d'euros en vue d'équiper les navires porte-hélicoptères (BPC). Plus précisément la direction générale de l'armement (DGA) a notifié le 16 janvier à CNIM la conception et la fabrication de 14 nouveaux engins de débarquement amphibie standard (EDA-S) ainsi que cinq ans de soutien. Ces nouveaux chalands remplaceront plusieurs types de navire actuellement en service. Huit EDA-S sont destinés à la flottille amphibie de Toulon tandis que les six autres EDA-S seront déployés outre-mer pour remplacer divers chalands logistiques à Djibouti, Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, aux Antilles et en Guyane.
D'une longueur de 28 mètres, ces monocoques en acier, avec quatre membres d'équipage, pourront transporter la plupart des véhicules de l'armée de Terre, y compris les plus lourds tels le char Leclerc. La livraison des EDA-S s'effectuera à partir de 2020. La production sera réalisée par le chantier naval Socarenam, sous-traitant de CNIM pour ce projet. Cette commande permettra de conforter près de 200 emplois chez CNIM, Socarenam et leurs sous-traitants.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/megacontrat-de-1-7-milliard-d-euros-pour-les-chantiers-de-l-atlantique-et-naval-group-805918.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 1 Fév 2019 - 20:46

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeSam 2 Fév 2019 - 22:34

Citation :
La frégate anti-aérienne « Cassard » a réalisé une saisie « record » d’héroïne en mer d’Arabie

par Laurent Lagneau · 2 février 2019


Armée Française / French Armed Forces 00b1718

Depuis qu’elle a appareillé de Toulon, il y a trois mois, la frégate anti-aérienne [FAA] de type F 70 « Cassard », admise au service actif le 29 juillet 1988, n’a pas chômé. Après avoir participé à un entraînement avec les Forces françaises stationnées à Djibouti, elle a répondu à une demande d’assistance médicale émise par le paquebot italien Aidablu, alors en transit dans le golfe d’Aden, le 13 novembre dernier.

Une semaine plus tard, le navire de la Marine nationale a porté assistance à l’équipage d’un navire de commerce, le Durban Queen, qui était en train de sombrer après avoir chaviré dans les eaux du golfe arabo-Persique. L’intervention de son hélicoptère embarqué, un Panther, a ainsi permis de sauvé 12 marins indiens lors de trois « rotations ».

Ensuite, la frégate Cassard a participé à l’exercice « Pearl of the West » qui, organisé par la marine koweïtienne, prévoyait une « simulation de lutte asymétrique.

Et, le 30 décembre, après avoir reçu à son bord l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale, le navire français a intégré le Carrier Strike Group 3 [CSG-3] et ainsi assuré l’escorte du porte-avions américain USS John C. Stennis. À cette occasion, il a pris part à l’exercice « Intrepid Sentinel », aux côtés, notamment, des frégates HMAS Ballarat de la Royal Australian Navy, HMS Dragon de la Royal Navy.

« L’intégration du Cassard au CSG3 a permis de préparer les interactions à venir du carrier strike avec le groupe aéronaval du porte-avions Charles De Gaulle », a alors fait valoir la Marine nationale.

Après cet épisode, la frégate Cassard a mis le cap vers la base navale de Bombay, en Inde, qui accueillait pour la première fois un navire français. « Cette escale s’inscrit dans un cadre plus large de consolidation du partenariat stratégique franco-indien en matière de défense, scellé par le président de la République et le premier ministre indien lors de leur rencontre en mars 2018 », a expliqué la Marine.

Armée Française / French Armed Forces 00b1619

Puis, la frégate française a intégré la Force opérationnelle combinée 150 [Combined Task Force 150 – CTF-150], mise en place au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, afin de s’attaquer aux trafics de stupéfiants dans une zone allant de la mer Rouge à l’Océan Indien. Et c’est dans le cadre de cette nouvelle mission qu’elle a réalisé une saisie « record » de 670 kg d’héroïne lors d’une inspection à bord d’un boutre, en mer d’Arabie.

« La frégate anti-aérienne Cassard était en mer d’Arabie dans le cadre de la Task Force 150. Elle a procédé à un contrôle sur un boutre qui n’avait pas de pavillon », a en effet indiqué l’État-major des armées [EMA].

Une prise qu’a saluée Florence Parly, la ministre des Armées. « J’adresse toutes mes félicitations à l’équipage de la frégate anti-aérienne Cassard déployée depuis près de 3 mois en océan Indien, qui a intercepté 670kg d’héroïne le 31 janvier. Une saisie record qui porte un coup dur au financement du terrorisme », a-t-elle déclaré, via Twitter.

En 2017, la frégate légère furtive Surcouf, également engagé dans la CTF-150, avait saisi 400 kg d’héroïne, soit 4 millions de doses. Mais elle avait dû s’y prendre à deux fois pour obtenir ce total.

L’an passé, les navires français mis à la disposition de la CTF-150 ont intercepté 1,4 tonne d’héroïne et 13,4 tonnes de cannabis. Soit le tiers des saisies réalisées par cette force opérationnelle combinée.

À noter que la frégate australienne HMAS Ballarat a également effectué une belle prise, le 28 janvier, avec la découverte de 2,1 tonnes de haschich et 345 kilogrammes d’héroïne dissimulés à bord de deux bateaux de pêche au « comportement suspect », naviguant en mer d’Arabie.

Quoi qu’il en soit, ces saisies illustrent, s’il en était encore besoin, l’ampleur du trafic de stupéfiants entre l’Afrique de l’Est et l’Afghanistan. Selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime [ONUDC], ce commerce illicite « nourrit l’instabilité dans certains pays africains et permet à des groupes armés de se financer. »

http://www.opex360.com/2019/02/02/la-fregate-anti-aerienne-cassard-a-realise-une-saisie-record-dheroine-en-mer-darabie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeDim 3 Fév 2019 - 18:31

Citation :
 3e RPIMa

OPERATION : les GCP du 3e RPIMa profitent de chaque instant pour perfectionner leur entraînement : tir, combat, SAN, ...
Armée Française / French Armed Forces 00b434
Armée Française / French Armed Forces 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
Adam

messages : 2920
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena31Armée Française / French Armed Forces Ambass10
Armée Française / French Armed Forces Medail10Armée Française / French Armed Forces Unbena15

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeMar 5 Fév 2019 - 13:34

RT a écrit:

Tchad : l'armée française bombarde un convoi armé en provenance de Libye


Armée Française / French Armed Forces 5c58aa4d488c7b68638b4568

L'aviation française a bombardé le 3 février, dans le nord du Tchad, une colonne de 40 pickup d’un groupe armé en provenance de Libye. Selon le ministère français des armées, l’opération a été menée pour soutenir l’armée tchadienne.


Le ministère français des armées a annoncé ce 4 février qu'une «patrouille de mirages 2 000» avait bombardé, la veille, un convoi composé de 40 pickup d’un groupe armé dans le nord du Tchad en appui à l’armée tchadienne.

«Cette intervention en réponse à la demande des autorités tchadiennes a permis d’entraver cette progression hostile et de disperser la colonne», précise le communiqué. «La colonne avait été repérée depuis au moins 48 heures. L'armée de l'air tchadienne avait déjà procédé à des frappes pour les stopper [avant l’intervention française]», a détaillé le porte-parole de l'état-major français, le colonel Patrik Steiger. Avant leur intervention, les mirages 2 000 avaient effectué dans la matinée une vol d’intimidation à très basse altitude au-dessus de la colonne. Constatant la progression des véhicules malgré cet avertissement, une seconde patrouille avait par la suite procédé à deux frappes dans l’après-midi.

Une ingérence française dans les affaires internes du Tchad, selon la rébellion

Du côté tchadien, le porte-parole de l’armée, Azem Bermendoa Agouna a affirmé dans un communiqué, que la «colonne de mercenaires et terroristes» avaient été «neutralisée et mise hors nuire» grâce à l’intervention des forces aériennes tchadiennes et celles de Barkhane, la force française dont l'objectif affiché est de lutter contre les groupes armés djihadistes dans toute la région du Sahel. «Les frontières tchadiennes sont sous contrôle et totalement sécurisées», a-t-il par ailleurs ajouté.

Si l’intervention française a été saluée par les autorités tchadiennes, l’Union des forces de la résistance (UFR), une alliance de huit mouvements rebelles tchadiens opposés au président Idriss Deby visée dans cette opération, a dénoncé l’ingérence de la France dans les affaires internes du Tchad. «Le peuple tchadien répondra [aux frappes aériennes françaises], cela peut passer par manifester une hostilité à l'encontre des Français», a menacé son porte-parole, Youssef Hamid qui a fustigé le «tournant dangereux» pris par la France en menant une opération militaire en s'ingérant dans les «affaires internes» tchadiennes. D’après lui, «Paris est devenu une force hostile au peuple tchadien».

Ce n’est pas la première fois que la France appuie les autorités tchadiennes face à l’UFR. Début 2008, une colonne armée de l’UFR avait atteint la périphérie de N’Djamena menaçant de renverser le chef de l’Etat. La France, qui contrôlait alors l’aéroport de la capital N’djamena, avait apporté une aide décisive en ravitaillant l'armée tchadienne.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeMar 5 Fév 2019 - 16:46

Citation :
Dissuasion – Un Rafale de l’escadron 2/4 La Fayette a effectué avec succès un tir d’évaluation du missile ASMP-A

par Laurent Lagneau · 5 février 2019


Armée Française / French Armed Forces 00b8a13

Régulièrement, les Forces aériennes stratégiques [FAS] mènent un exercice qui, appelé « Poker », vise à simuler un raid nucléaire. Il s’agit ainsi de vérifier leur capacité opérationnelle et de renforcer la crédibilité de la composante aéroportée de la dissuasion française.

Mobilisant des dizaines d’appareils, y compris d’unités « conventionnelles » [*], ce type d’exercice est planifié comme une opération à part entière. Il s’agit avant tout pour l’avion des FAS sollicité d’assurer un vol d’endurance de plusieurs heures tout en déjouant des menaces aériennes et terrestres et d’effecter un tir – réel ou simulé – d’un missile ASMP-A [Air-Sol Moyenne Portée – Amélioré] à plusieurs centaines de kilomètres de la cible.

Un tel exercice a donc eu lieu, avec succès, le 4 février, a annoncé le ministère des Armées. En effet, un Rafale B de l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette a décollé de la base aérienne 113 de Saint-Dizier pour une mission « comprenant toutes les phases caractéristiques d’une mission de dissuasion nucléaire ».

Pendant les 11 heures qu’aura duré sa mission, ce Rafale B a enchaîné une phase à haute altitude, pendant laquelle il a été ravitaillé en vol par un C-135FR et un A-330 MRTT « Phénix » de la 31e Escadre aérienne de ravitaillement et de transport stratégique, une pénétration à très basse altitude et à très grande vitesse en mode « suivi de terrain » [300 pieds, à 500 noeuds] et un tir de précision d’un missile ASMP-A, évidemment sans charge nucléaire, sur une zone d’essais du centre DGA Essais de missiles, à Biscarrosse, dans les Landes.



Via un communiqué, la ministre des Armées, Florence Parly, a exprimé sa « sa satisfaction après le nouveau succès d’un tir d’évaluation des forces du système d’armes ‘Rafale B / missile Air sol de moyenne portée amélioré’, au terme d’une opération représentative d’une mission réelle de dissuasion nucléaire » et adressé ses « vives félicitations à l’ensemble des aviateurs des Forces aériennes stratégiques (FAS), des personnels de la Direction générale de l’armement (DGA) et des entreprises qui ont œuvré à sa réussite. »

« Ce succès renforce la crédibilité technico-opérationnelle de la dissuasion dont la permanence de la composante aéroportée est assurée sans discontinuité par l’armée de l’Air depuis 1964 », a souligné le ministère des Armées.

Cette simulation d’un raid nucléaire a été réalisée deux semaines après le vol retour, le 17 janvier, de deux Rafale de la 4e Escadre de chasse ayant décollé de La Réunion, où ils étaient arrivés après avoir participé à l’exercice Marathon Monfreid, à Djibouti.

Selon Air&Cosmos, « pour démontrer qu’ils restent opérationnels après plus de 11 heures de vol, les Rafale ont participé à un exercice tactique a leur arrivée au dessus de la métropole », au cours duquel ils « devaient réaliser une mission de pénétration et simuler le tir d’un missile ASMPA tandis que d’autre appareils ayant décollés de Saint-Dizier tentaient de les intercepter. »

[*] Les avions des FAS [Rafale B et avions ravitailleurs] participent aussi aux missions « conventionnelles ».

Photo : capture d’écran

http://www.opex360.com/2019/02/05/dissuasion-un-rafale-de-lescadron-2-4-la-fayette-a-effectue-avec-succes-un-tir-devaluation-du-missile-asmp-a/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 8 Fév 2019 - 15:06

Citation :
La DGA commande quatre nacelles de ravitaillement de nouvelle génération pour avions de chasse

Mise à jour :07/02/2019


La Direction générale de l’armement vient de notifier une commande supplémentaire de quatre nacelles de ravitaillement de nouvelle génération (NARANG) pour avions de chasse à la société Zodiac Aerotechnics, filiale du groupe Safran.

Armée Française / French Armed Forces 00b440
Nacelle de ravitaillement de nouvelle génération (NARANG) pour avions de chasse

Pour le groupe aérien embarqué, les nacelles de ravitaillement permettent d’augmenter de façon significative le rayon d’action des Rafale, en particulier lorsque le porte-avions est déployé en opérations loin du territoire national. Elles sont emportées par des Rafale Marine (Rafale M) afin de ravitailler en kérosène d’autres Rafale en vol.

Par rapport à la génération précédente, les nouvelles nacelles, dont le développement a été mené en étroite collaboration avec les utilisateurs de la Marine nationale, permettent notamment de réduire le temps de ravitaillement du fait de leur augmentation de débit. Leur disponibilité a également été optimisée grâce à des fonctions internes de maintenance intégrée (autotests, aide à la localisation de panne) pour en faciliter le soutien.

Les quatre nacelles supplémentaires, qui seront livrées en 2021 et 2022, viendront compléter une commande initiale de douze premiers équipements dont les livraisons sont prévues entre mi-2019 et fin 2021.

La nacelle NARANG est l’une des nouvelles capacités introduites avec le standard F3-R, qualifié le 31 octobre 2018 ; cet équipement s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue du Rafale, lui permettant de se maintenir au meilleur niveau opérationnel.

https://www.defense.gouv.fr/dga/actualite/la-dga-commande-quatre-nacelles-de-ravitaillement-de-nouvelle-generation-pour-avions-de-chasse
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 17:44

Citation :
Le porte-avions Charles de Gaulle s’est doté d’une imprimante 3D

par Laurent Lagneau · 9 février 2019


Armée Française / French Armed Forces 00b839

Depuis le 3 février, le porte-avions Charles de Gaulle participe à l’exercice Fanal, qui, organisé en Méditerranée, réunit la frégate SPS « Cristobal Colon » [Espagne], la FREMM Provence, le destroyer américain USS « Donald Cook » [US Navy], le Bâtiment de commandement et de ravitaillement [BCR] « Marne » et un sous-marin nucléaire d’attaque [SNA].

Cet exercice marque la fin de la remontée en puissance de l’unique porte-avions de la Marine nationale, entamée à l’issue de son second arrêt technique majeur [ATM], qui l’aura tenu éloigné des opérations navales depuis près de deux ans.

À l’occasion de ce chantier, le « Charles de Gaulle » a reçu de nombreux nouveaux équipements, dont il a été beaucoup question ces derniers mois [système EOMS NG, radars SMART-S et SCANTER 6002 , refonte des réseaux informatiques, etc…]. En revanche, l’installation, à son bord, d’une imprimante 3D n’a pas fait l’objet, jusqu’à présent, de beaucoup de publicité.

Or, d’après une information de l’hebdomadaire Le Point, le navire-amiral de la Marine nationale sera pour la première fois doté d’une telle machine lors de son prochain départ en mission, en mars prochain.

Pour rappel, l’impression 3D [ou fabrication additive] permet de fabriquer un objet par la juxtaposition de couches successives d’un matériau selon un plan élaboré par CAO [Conception assistée par ordinateur]. Dans le domaine de la logistique, cette technologie ouvre des perspectives nouvelles, dans la mesure où, grâce à elle, il est possible de produire des pièces et des équipements spéciaux à la demande, sans nécessairement les avoir en stock.

Cependant, d’après Le Point, l’imprimante 3D installée à bord du « Charles de Gaulle » ne servira pas à fabriquer des composants « critiques » d’un aéronef ou du navire, car cela exigerait une « certification poussée », mais des « petites pièces simples » du quotidien. Soit le « genre de choses qu’on trouverait en magasin de bricolage », a confié un marin à l’hebdomadaire.

Le porte-avions Charles de Gaulle ne sera pas le premier navire de la Marine nationale à disposer d’une imprimante 3D. Le porte-hélicoptères amphibie [PHA] Dixmude l’a en effet précédé l’an passé, dans le cadre des « activités ingénierie du MCO » [Maintien en condition opérationnelle] de Naval Group. Mais pour un usage différent.

« L’objectif est de mieux appréhender les besoins du bord et d’expérimenter des impressions 3D à distance de pièces d’équipement opérationnel », avait précisé Naval Group, à l’époque.

Cela étant, l’équipage du PHA Dixmude n’avaient pas de plans sous la main pour produire les pièces à bord. Pour cela, il devait en exprimer le besoin, par liaison de données, à Naval Group et à son partenaire, Prodways Group. À charge ensuite, pour ces derniers, de concevoir les plans de la pièce par CAO et de définir les paramètres de programmation de l’imprimante 3D pour réaliser le composant en question.

Photo : Imprimante 3D à bord du PHA Dixmude (c) Naval Group

http://www.opex360.com/2019/02/09/le-porte-avions-charles-de-gaulle-sest-dote-dune-imprimante-3d/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 18:26

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 15:35

Citation :
11.02.2019

Pirenn livre deux embarcations pour les forces spéciales Terre  



Lu dans Ouest-France ce lundi, cet article de mon confrère Stéphane Gallois:

Armée Française / French Armed Forces 00b842

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 16:53

Citation :
1er Régiment de chasseurs parachutistes

Immersion avec les #commandos parachutistes du 1er Para ! 🦅
Armée Française / French Armed Forces 00b843
Armée Française / French Armed Forces 00b8b30
Armée Française / French Armed Forces 00b8a32
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 17:36

Citation :
Mars Attaque

Du monde au balcon.
30 Rafale Marine, 1 Panther, 1 NH-90 et 2 Hawkeye sur le pont du porte-avions

Crédits Marine Nationale

Armée Française / French Armed Forces 00b8a33
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeMar 12 Fév 2019 - 18:46

Citation :
Sous-marin Barracuda : 99 mètres de haute technologie

Par Olivier Hertel le 12.02.2019 à 09h00  


Le premier sous-marin nucléaire d’attaque français de nouvelle génération prendra la mer à l'été 2019. Visite guidée du "Suffren".

Armée Française / French Armed Forces 00b850
Le "Suffren", premier submersible du programme Barracuda, en construction dans la "nef" Laubeuf, à Cherbourg.
OLIVIER HERTEL POUR SCIENCES ET AVENIR
   


Enserrée dans les mailles métalliques des échafaudages, la silhouette sombre et massive du sous-marin s'impose, menaçante. Le nez en ogive est recouvert de grandes bâches bleues qui masquent quatre tubes lance-armes. Sur les flancs, d'autres bâches dissimulent les antennes latérales du sonar intégrées à la coque. Et à l'arrière, c'est le système de propulsion qui a été soigneusement empaqueté. "Secret-défense ! nous confie Laurent (prénom modifié pour des raisons de sécurité), ingénieur en chef de la direction générale de l'armement (DGA). La moindre image, la moindre information sur ces systèmes peut servir à déduire leurs performances."

Les sous-marins Barracuda embarquent des armes de nouvelle génération

C’est donc avec de grandes précautions que Naval Group, groupe français spécialisé dans l’industrie navale de défense, a ouvert pour la première fois à la presse, en novembre 2018, les portes du hangar Laubeuf situé sur son site de Cherbourg. C’est ici que l’entreprise achève la construction du premier représentant du programme Barracuda (9,1 milliards d’euros), la nouvelle génération de sous-marin nucléaire d’attaque français (SNA). Baptisé Suffren, ce navire sera mis à l’eau cet été pour plusieurs mois d’essais en mer avant d’être livré à la marine nationale en 2020. Cinq autres suivront jusqu’en 2029 pour remplacer progressivement les SNA de la classe Rubis. Au passage, le submersible change d’échelle : 99 mètres de long et 5100 tonnes pour la classe Suffren contre 73 mètres et 2670 tonnes pour les Rubis.

L’armement a aussi été revu à la hausse. Le nouveau SNA emportera pour la première fois des missiles de croisière navals (MdCN) en plus de ses torpilles FM21 et de ses missiles antinavires SM39. "Les torpilles peuvent détruire un bateau ou un sous-marin à une distance de 10 km. Les missiles, tirés sous l’eau, sont conçus pour toucher un bateau en surface avec une portée d’environ 50 km. Mais la grande nouveauté, c’est le MdCN. Tiré en plongée, il peut atteindre des cibles se trouvant à terre jusqu’à une distance de 1000 km", assure le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin, porte-parole de la marine nationale et ancien commandant de sous-marins SNA et SNLE (voir lexique). Sur le plan technologique, ce missile est une prouesse. Au moment du tir, il est contenu dans une sorte de véhicule sous-marin dont il se débarrasse discrètement une fois à quelques mètres au-dessus de la surface. "Le missile doit rester très bas pour ne pas être repéré par les radars. La France est très performante dans la maîtrise de cette hauteur, dont la valeur exacte est classée secret-défense", indique le capitaine de frégate Vincent Trifot, qui prépare les premiers essais en mer du Suffren.

La fin de l’emblématique périscope

Le programme Barracuda marque aussi une véritable rupture dans l’histoire des sous-marins en se débarrassant de l’emblématique périscope si cher au cinéma d’Hollywood. Il est remplacé par des mâts optroniques télescopiques qui combinent optique et électronique. « Deux mâts sont équipés d’une caméra haute définition, d’une caméra avec intensification de lumière et d’une caméra infrarouge. Ces équipements sont utilisés pour le renseignement et le retour à la surface. Un troisième mât radar sert à la navigation en surface, et un autre avec une antenne multifonction capable de capter à peu près toutes les fréquences de communication. Un dernier mât est dédié à Syracuse, le système de communication satellites des armées », détaille Vincent Martinot-Lagarde, directeur du programme Barracuda chez Naval Group. Ces équipements sont indispensables à l’une des missions premières du SNA, le renseignement : « Dans une zone de crise, le Suffren peut s’approcher très près des côtes pour observer tout ce qui se passe dans les environs sans être détecté », explique Bertrand Dumoulin.

Voir et écouter, sans se faire repérer. Une "furtivité" qui exige, là encore, de vraies ruptures technologiques notamment dans la conception du système de propulsion. L’hélice est carénée dans une tuyère qui "étouffe" le bruit de la rotation. Cette tuyère oriente en outre le filet d’eau avec un angle optimal pour attaquer l’hélice. "Le rendement propulsif est alors maximal avec une hélice qui tourne pourtant très lentement et donc produit peu de bruit", précise Vincent Trifot. Cette réduction de "l’indiscrétion acoustique" a un coût : le système étant optimisé pour la marche avant, le Barracuda ne peut quasiment pas faire marche arrière ! Ce que relativise Vincent Trifot pour qui "la marche arrière est habituellement utilisée uniquement pour ralentir sur ce type de navire". En plus, le nouveau système de barre en croix de Saint- André (en X) - inédit sur les sous-marins français -, apporte un gain de 30 % en manoeuvrabilité par rapport à la classe Rubis. Chaque bras de la croix est équipé d’un safran indépendant dont l’action conjuguée permet des changements de direction plus serrés. Ainsi lors de ses premières missions en 2020, le Suffren sera, à en croire ses concepteurs, l’un des navires les plus avancés au monde. Mais la future flotte devra subir des remises à niveau régulières. Car le dernier Barracuda sera retiré du service actif… en 2062

https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/sous-marin-barracuda-99-metres-de-haute-technologie_131038?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3dpAIvCsUBLpQw16t_Dmfa4FQIw3gtclcYYMimROUw29ifoQbXYnxhc0o#Echobox=1549958946  
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
Adam

messages : 2920
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena31Armée Française / French Armed Forces Ambass10
Armée Française / French Armed Forces Medail10Armée Française / French Armed Forces Unbena15

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 15:37

opex360 a écrit:

Les données personnelles d’experts de la cyberdéfense française ont été exposées sur Internet



« La cybersécurité, c’est un sport collectif », avait lancé Florence Parly, la ministre des Armées, en commençant son discours prononcé à l’occasion du Forum international de la cybersécurité, le 23 janvier dernier.

Et comme pour tout sport collectif, une équipe n’est jamais à l’abri d’une bévue individuelle. Certaines ne prêtent pas à conséquence, comme celle commise par Hugo Lloris, le gardien de l’équipe de France de football, lors de la finale de la coupe du Monde. D’autres, en revanche, peuvent coûter la victoire. L’arrière du XV de France, Yoann Huget, en sait quelque chose, lui qui a laissé le gallois George North aller à l’essai après avoir échappé le ballon juste devant la ligne.

Pourtant, sans les arrêts décisifs d’Hugo Lloris, il n’y aurait probablement pas eu de deuxième étoile sur le maillot des bleus. Et lors du match contre le Pays-de-Galle, Yoann Huget avait marqué un superbe essai en première période.

Aussi, être bon dans sa discipline ne veut pas dire infaillible. Et le Club de la sécurité de l’information français [CLUSIF] vient de l’apprendre à ses dépens.

Le CLUSIF est une association qui vise à « favoriser les échanges d’idées et de retours d’expériences au travers de groupes de travail, de publications et de conférences thématiques » autour de la cybersécurité. Ce qui fait que l’on trouve parmi ses adhérents les principaux responsables de la sécurité informatique, que ce soit dans le privé ou le public.

Or, selon une information révélée par le Canard Enchaîné, les fiches personnelles des adhérents du CLUSIF, parmi lesquels figurent des experts de la Direction générale de l’armement et, plus largement, du ministère des Armées, ont été laissées en libre accès sur Internet. Plus précisément, il suffisait de saisir les mots clés « clusif » et « csv » dans un moteur de recherche pour les obtenir.

Le CLUSIF a cependant immédiatement réagi à cette information pour le moins embarrassante et prévenu ses adhérents, via un communiqué.

« Le CLUSIF tient à vous informer qu’il a été prévenu que des fichiers de données à caractère personnel relatives à ses membres auraient pu être consultés par des tiers depuis des moteurs de recherche », a-t-il commencé par admettre.

Armée Française / French Armed Forces DzRVeclU0AEoOpg

« Nos équipes techniques ont procédé aux vérifications nécessaires et ont immédiatement mis en œuvre les mesures correctrices. Compte tenu de cet événement, le jour même, une notification a été réalisée auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés et nos membres ont été informés », a ensuite indiqué le CLUSIF.

Et d’ajouter : « Nous accordons à la protection des données la plus grande importance et cherchons sans cesse à maintenir la sécurité de nos services. Cette situation ne reflète en rien le travail du personnel et des bénévoles de notre association. »

Reste que ces données personnelles quasiment en libre accès sur Internet peuvent être utilisées pour mener des cyberattaques selon la technique dite du « Spear Phishing » [ou « harponnage »], laquelle fait appel à l’ingénierie sociale. En effet, son principe consiste à rassembler le maximum d’informations relatives à une « cible » afin de lui envoyer un courriel personnalisé [afin d’endormir sa vigilance] mais contenant un logiciel malveillant.

Ce mode opératoire est généralement utilisé pour mener des attaques informatiques majeures contre les grandes entreprises et les administrations sensibles.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 15:23

Citation :
Succès des premiers tirs d’expérimentation du missile air-air METEOR réalisés par des Rafale

par Laurent Lagneau · 15 février 2019


Armée Française / French Armed Forces 00b8e20

Après le JAS-39 Gripen suédois et l’Eurofighter Typhoon, des Rafale ont effectué, les deux premiers tirs d’expérimentations du missile air-air longue portée METEOR [pour les forces françaises], avec le soutien de la Direction générale de l’armement [DGA].

En effet, un premier tir a été réalisé au cours de l’après-midi du 13 février par une patrouille de deux Rafale ayant décollé de la base aérienne de Cazaux. Le second tir a été effectué lors d’un vol de nuit.

La ministre des Armées, Florence Parly, a exprimé « sa satisfaction après le succès des deux premiers tirs d’expérimentation du missile METEOR, réalisés conjointement par des Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale » et adressé « ses félicitations au personnel ayant contribué à cette réussite. »

Ces deux tirs ont été assurés par le Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM] de l’armée de l’Air et du Centre d’expérimentations pratiques de l’aéronautique navale [CEPA/10S] de la Marine nationale, grâce « à la mise en œuvre par la DGA, du dispositif d’essai, comprenant la sécurité, l’instrumentation, la mise en œuvre des cibles, et la restitution des tirs, depuis son site situé sur l’île du Levant au large de Hyères, dans le Var », souligne le ministère des Armées.

Missile de type BVRAM [Beyond visual range missile / air to air missile], le METEOR a été développé par MBDA, avec Saab, Thales ou encore Roxel pour partenaires, dans le cadre d’une coopération associant la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Suède et le Royaume-Uni.

Armée Française / French Armed Forces 00b8d28

Doté d’un autodirecteur électromagnétique actif et propulsé par un statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée [Throttleable Ducted Rocket ou TDR], le METEOR affiche une masse de 190 kg pour une longueur de 3,7 mètres et un diamètre de 178 mm. Couplé au radar à antenne active RBE2 AESA, il permet au Rafale F3R d’engager des cibles situées à une centaine de kilomètres de distance. Il sera complémentaire du missile MICA NG.

La force aérienne suédoise et la Royal Air Force utilisent déjà le METEOR pour leurs opérations, la première ayant qualifié ce missile dès 2016 pour le Gripen C/D.

Quant à la seconde, elle fit savoir, en décembre 2018, que ses Eurofighter Typhoon, qui ne disposent pas encore de radar AESA, en étaient désormais dotés pour les missions de police du ciel, chaque appareil emportant 4 METEOR et autant de missile ASRAAM [Advanced Short Range Air-to-Air Missile].

« Les Typhoon tenant l’alerte pour la police du ciel sont désormais armés du missile air-air le plus performant au monde », s’était en effet félicité le ministère britannique de la Défense [MoD] . Par ailleurs, ce dernier prévoit d’intégrer le METEOR aux F-35B de la RAF.

Photo 1 : Tir METEOR par un Rafale Marine (c) DGA

http://www.opex360.com/2019/02/15/succes-des-premiers-tirs-dexperimentation-du-missile-air-air-meteor-realises-par-des-rafale/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 16:41

Citation :
4e Régiment de chasseurs- 4RCH

Camp tactique pré-OPEX
Du 4 au 10 février 2019, le 4e escadron réalise des exercices tactiques et des parcours de tir offensif et défensif niveau patrouille et
peloton au camp de La Courtine.
Ce camp escadron s'inscrit dans la préparation de leur opération extérieure prévue cet été a Kidal au nord Mali. L'occasion pour les
chasseurs du 4e escadron de s'approprier leur nouvelle arme de dotation : le HK 416.
A l'aise partout, ils s'aguerrissent dans la neige des camps de Creuse pour mieux affronter les conditions extrêmes qui les attendent
au Mali.
Armée Française / French Armed Forces Vbl_4e10
Armée Française / French Armed Forces 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 17:55

Citation :
vendredi 15 février 2019
   
La bataille d’Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ? Un article remarquable du colonel Légrier.  


Armée Française / French Armed Forces 00b8i18

Je remercie le cabinet de madame la ministre des Armées d'avoir attiré mon attention sur cet excellent article en voulant s'en prendre à son auteur.

Dans le dernier numéro de la Revue Défense Nationale, le colonel François-Régis Légrier signe un excellent article dans la rubrique Opinions (rappelez-vous, cet espace nécessaire où on peut s'exprimer librement sans engager aucune institution !). Cet article est intitulé : La bataille d’Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ? Il s’agit peut-être, assez loin des éléments de langage habituels, de l’exposé le plus clair fait de la manière dont nous faisons la guerre sur ce théâtre d’opérations, avec ses points forts mais aussi ses grandes limites.

À la frontière entre l’Irak et la Syrie Hajin était la dernière localité tenue par l’État islamique. Sa prise constitue donc de fait la fin de l’ennemi en tant que territoire, mais certainement pas en tant qu’organisation. Le colonel Légrier, qui commandait le groupement d’artillerie français sur place, a été aux premières loges de cette victoire. Son analyse et son témoignage n’en ont que plus de valeur.

L’auteur part d’une interrogation simple : comment un point tenu par 2 000 combattants équipés légèrement armés a-t-il pu tenir pendant cinq mois face à une telle coalition de forces ? Rappelons juste que si on fait le total des ressources des nations engagées dans la lutte contre l’État islamique, en termes de centaines de milliards d’euros de budget, de dizaines de milliers d’avions de combat, d’hélicoptères, de canons, de chars, de millions de soldats, on obtient la plus grande puissance militaire de toute l’histoire de l’humanité. Comment donc cette puissance colossale ne parvient-elle pas à écraser en quelques jours, sinon en quelques heures, 2 000 hommes équipés de Kalashnikovs ? La réponse est évidente : parce que cette coalition refuse de faire prendre des risques à ses propres soldats.


En novembre 2015, le président de la République s’engageait solennellement à « mettre en œuvre tous les moyens afin de détruire l’armée des fanatiques qui avait commis cela [les attaques du 13]. Il mentait (c’est ici moi qui m’exprime). Le « tous les moyens » a consisté dans l’immédiat à augmenter le nombre de frappes aérienne (qui dans l’urgence du besoin de montrer avaient surtout frappé du sable) et à l’envoi du groupement d’artillerie évoqué plus haut (et au passage, pourquoi avoir attendu plus d’un an pour le faire ?). C’était donc là « tous les moyens » dont disposait la France ?

La description politique de cette guerre contre l’État islamique (oui, l’ « État islamique » et non Daesh, terme devenu étrangement obligatoire dans le langage officiel) est un village Potemkine, mais c’est un village Potemkine transparent. Nous voyons bien en réalité que nous ne combattons pas vraiment l’ennemi, que nous préférons montrer nos soldats dans les rues de Paris plutôt que de les envoyer sur l’ennemi, ce qui est normalement leur raison d’être ; que nous préférons conseiller et bombarder, ce qui nous place dans la dépendance des Américains, les seuls à pouvoir frapper de loin en grande quantité ; que nous préférons que ce soient les autres qui se battent plutôt que nous, ce qui là encore nous rend dépendants de leurs propres agendas.

Tactiquement, tout cela est d’une grande stérilité quand ce n’est pas négatif. Quand des puissants mettent des mois pour vaincre une poignée de combattants, qui sont symboliquement les vainqueurs ? L’État islamique n’est pas mort avec la chute d’Hajin, et les symboles vont demeurer. Quand on détruit Mossoul, Raqqa et Hajin, « pour les sauver » selon les mots d’un colonel américain au Vietnam, a-t-on vraiment fait progresser la cause des vainqueurs ? Car bien entendu ces ravages ne sont pas neutres, le refus de prendre des risques importants pour les soldats, relatif pour les Irakiens ou les FDS qui y vont quand même, mais presque total pour nous, implique un transfert vers les civils. Malgré toutes les précautions prises, le « zéro mort » pour nous implique « beaucoup de morts » parmi la population civile locale, le bassin de recrutement de nos ennemis.


Au bout du compte, on ne peut s’empêcher, comme l’auteur, de se poser cette question : pourquoi entretenir une armée que l’on n’ose pas engager contre l’ennemi le plus dangereux que nous ayons ? Nous l’avons bien fait en 2013 au Mali. Si Hajin était un objectif aussi important, et il l’était au moins symboliquement, pourquoi, comme le demande l’auteur avec une certaine évidence, ne pas avoir envoyé un groupement tactique interarmes (GTIA) s’en emparer ? L’affaire aurait été réglée infiniment plus vite et avec moins de dégâts locaux. Il ne nous a fallu que quelques semaines pour détruire sur l’ensemble du nord Mali les bases d’un ennemi du même volume supérieur à l’EI à Hajin. Nous avons à l’époque accepté d’avoir sept morts au combat .Est-ce la peur d’un enlisement ? Soyons sérieux. Si le politique le décide, un ou quatre GTIA, comme au Mali, peuvent se dégager aussi vite qu’on les engage. Ce n’est pas un problème technique, c’est juste une décision politique.

J’ai tendance à considérer, comme l’auteur, que c’est à nous de mener nos combats. En Irak et en Syrie, nous avons suivi les Américains et leur manière. Ce n’était pas forcément une bonne idée, ce qui était assez clair très rapidement. Maintenant la guerre n’est pas terminée, tant s’en faut. Il est plus que temps d’avoir une vision stratégique et une action autonomes, et ne pas se contenter de dire que nous faisons des choses formidables alors que nous imitons à petite échelle des manières discutables et d’annoncer régulièrement des dates de victoire finale toujours démenties (la dernière était…février 2018), preuve que nous ne maitrisons pas grand-chose.

On me dit que l’article du colonel Légrier n’est plus disponible à la vente depuis hier sur le site de la RDN et je ne le vois plus dans le sommaire de la revue en ligne. Je n’ose imaginer une seule seconde qu’une expression intelligente et soucieuse de l’efficacité des armes de la France puisse faire l’objet d’une quelconque censure, du cabinet ministériel par exemple. Je n’ose imaginer que l’on revienne à ces sottes pratiques qui dans le passé ont toujours constitué le prélude à de grandes déconvenues. Je conseille donc encore plus la lecture de cet exemplaire de la RDN en version papier, en souhaitant y voir encore plus souvent des articles qui font avancer les choses. À défaut, je dispose de cet article (goyamichel@gmail.com). Plus on s’opposera à sa diffusion et plus j’en ferai la publicité.


Colonel François-Régis Légrier, La bataille d’Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ? Revue Défense Nationale n° 817 - Février 2019

Le colonel Légrier est aussi l’auteur de Si tu veux la paix, prépare la guerre. Essai sur la guerre juste, aux éditions Via Romana (2018).

 
https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/02/la-bataille-dhajin-victoire-tactique.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 20:44

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeSam 16 Fév 2019 - 20:59







Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 16:50

Citation :
17.02.2019

Camouflage: le ministères Armées veut réduire la signature des grands véhicules


Armée Française / French Armed Forces 00b8f30

Les FEM? Ce sont des filets-écrans multispectraux (comme l'ULCAS de Saab, photo ci-dessus) dont veut s'équiper le ministère des armées. L'avis de marché a été mis en ligne le 13 février (merci à Nathan de FOB pour l'avoir repéré).

L'objectif est de disposer de "capes d'invisibilité" pour camoufler ou réduire la signature des shelters et autres véhicules imposants.

Cet avis précise que
"face aux capteurs de plus en plus performants sur le champ de bataille, et afin de prendre en compte le besoin de camouflage statique des grands véhicules et des grands shelters postes de commandement de l'armée de terre, ces FEM seront utilisés pour décaractériser la silhouette et réduire la signature globale de ces matériels, en leur permettant de se confondre avec l'environnement afin d'échapper à la surveillance ennemie. Ils fourniront une réponse adaptée et modulable en fonction :
-de la taille des matériels à camoufler (surface des filets de l'ordre de la centaine de m2),
-des conditions et contraintes d'emploi (théâtres européens, zones désertiques ou enneigées),
-des caractéristiques des capteurs de la menace, en permettant une dissimulation dans les différentes longueurs d'onde de la menace, dont visible, proche infrarouge, infrarouge thermique et radar."


Autre point mis en avant: "Un des enjeux de ce marché est également de définir de nouveaux motifs et couleurs de bariolage, dans le visible et le proche infrarouge, permettant de remplacer le bariolage actuel des filets de l'armée de Terre".

Le marché porterait sur la fourniture d'une "quantité globale de 1 500 à 6 000 filets-écrans multispectraux".

Armée Française / French Armed Forces 00b8e30

L’US Army, dans le cadre du programme ULCANS (Ultra-Light Camouflage Netting System), a attribué un marché assez similaire en novembre dernier à Fibrotex USA, HDT Expeditionary Systems et Saab.

Ce contrat de 10 ans, d'une valeur de de 480 millions de $, remplacera les camouflages "forêt" et "désert " par de nouvelles variantes "forêt" sombre et clair, "neige", "montagne", "désert" et "environnement urbain".

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/02/14/camouflage-le-ministeres-armees-veut-reduire-la-signature-des-grands-vehicu.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeLun 18 Fév 2019 - 22:30

Citation :
1er régiment de Chasseurs a ajouté 4 photos.

Le 25 janvier, la Force Commander Reserve (FCR), principalement armée par le 1er régiment de chasseurs, a participé à l’exercice multinational Ritex, organisé par la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Cet exercice de gestion de crise sécuritaire grande ampleur visait à éprouver les procédures d’intervention de la FCR au profit des autres unités de la FINUL. Dernier recours ou marquant la volonté du Force Commander, les soldats de l’opération Daman doivent en effet se tenir prêts à intervenir sous très court préavis au profit de n’importe quel contingent.

Dès la réception de l’ordre de déploiement, les soldats se préparent ; ils doivent se rendre sur la zone de tension dans les plus brefs délais. En moins d’une heure, l’escadron de reconnaissance et d’intervention quitte le camp de Dayr Kifa, accompagné d’un poste de commandement tactique avancé.

Précédé par un élément de reconnaissance, la colonne progresse rapidement jusqu’à la zone d’incident. Sur place, la FCR entre en contact avec l’unité espagnole, responsable de la zone, pour un point de situation actualisé. En parallèle, le poste de commandement tactique avancé a déjà installé son espace de travail (postes de transmissions, ordinateurs, cartes de la zone, etc.) pendant que les pelotons de l’escadron de reconnaissance et d’intervention sécurisent la zone, prêts à se déployer.

Après avoir reçus leurs derniers ordres, les pelotons s’élancent. Travaillant en étroite coordination avec les éléments espagnols, la FCR se déploie pour protéger les emprises ONU et mettre fin aux agressions commises contre les casques bleus. Dans le même temps, le second échelon de la FCR intégrant des éléments finlandais vient renforcer le dispositif français.

Afin d’intégrer toutes les dimensions d’une gestion de crise, l’exercice prévoit également la simulation d’une blessure d’un soldat nécessitant une évacuation par hélicoptère. Ainsi, l’équipe santé est déployée avec les éléments avancés pour prodiguer les premiers soins. Une fois le blessé stabilisé, il est transporté sous escorte jusqu’au camp ONU le plus proche. Il peut alors être héliporté jusqu’à un hôpital.

Au bilan, l’exercice Ritex a permis de mettre en pratique les savoir-faire des soldats français et finlandais de la Force Commander Reserve, démontrant leur capacité à réagir vite et à faire face à tout type de situations, permettant ainsi de contribuer à la stabilité au Sud-Liban.

Dans le cadre de l’opération Daman, près de 700 militaires français et une compagnie d’infanterie finlandaise contribuent à la force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) en armant une partie de son état-major et la Force Commander Reserve de l’opération. Cette unité de réserve et d’intervention de la FINUL réalise ses missions sur l’ensemble de la zone du Sud-Liban en étroite coopération avec les forces armées libanaises.
Armée Française / French Armed Forces 00b8d42
Armée Française / French Armed Forces 00b8e36
Armée Française / French Armed Forces 00b8f36
Armée Française / French Armed Forces 00b8g29
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28495
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces Unbena32Armée Française / French Armed Forces Unbena24
Armée Française / French Armed Forces Unbena25Armée Française / French Armed Forces Unbena26
Armée Française / French Armed Forces Cheval10Armée Française / French Armed Forces Unbena15
Armée Française / French Armed Forces Medail10

Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 20:13

AS 365N1 Dauphin 2  
Armée Française / French Armed Forces 00b8d43

Falcon 10MER
Armée Française / French Armed Forces 00b8e37

Socata TBM-700A
Armée Française / French Armed Forces 00b8f38
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Française / French Armed Forces Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Création de l'armée française
» ANDROMAQUE à la Comédie Française
» Amélie Mauresmo
» Sarkozy à Versailles?
» FLOTTILLE 3 F

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: