Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 15:04

Rappel du premier message :

Citation :
31.01.2019

Une enveloppe de 46 millions pour des Structures Modulaires Balistiques V2 Interarmées


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 1a311

Ce jeudi, lors du point presse hebdomadaire du ministères des Armées, sera présenté le nouveau treillis F3, ainsi que d'autres équipements qui composent l'équipement du combattant 2020. rien de révolutionnaire mais le soldat français, longtemps mal équipé et mal fagoté, dispose désormais de matériels modernes et adaptés à ses missions.

Lignes de défense a déjà eu l'occasion de présenter certains de ses matériels, depuis le fusil HK aux chaussures de combat Haix et Meindel, en passant par le nouveau couteau CAC (combat assistance campagne) et la SMB (structure modulaire balistique).

Sur ce dernier équipement, je signale la parution d'un avis portant sur la "fabrication de structures modulaires balistiques V2 Interarmmées".

Le lot no1 est intitulé: SMB V2 IA et Composants. Sa valeur estimée hors TVA est de 41 660 000 euros.

Le lot no2 est intitulé: accessoires SMB V2 IA. Sa valeur estimée hors TVA est de 5 000 000 euros. Ce lot concerne toutes les poches radio, porte grenades, chargeurs, lampe etc...

Valeur totale de ce marché de 60 mois: 46,66 millions d'euros. Date limite de réception des offres: le 22 février. Le nombre de candidats admis à présenter une offre ne peut être inférieur à trois. Le nombre maximum de candidats est fixé à cinq pour chaque lot.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/31/une-enveloppe-de-46-millions-pour-des-structures-modulaires-19998.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 28 Juin 2019 - 18:36

Citation :
En attendant le blindé Serval « cyno », le 132e Bataillon cynophile de l’armée de Terre devient un régiment

par Laurent Lagneau · 28 juin 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b611

En 1977, il fut décidé de regrouper le Centre d’instruction des formations vétérinaires de Compiègne, le 54e groupe vétérinaire de Tarbes et le 24e groupe vétérinaire de Suippes au sein d’une seule unité, en l’occurrence le 132e Groupement cynophile de l’armée de Terre [GCAT], par ailleurs héritier des traditions du 132e Régiment d’Infanterie [RI], qui s’illustra notamment durant les guerres de la Révolution et du Premier Empire ainsi que lors de la Première Guerre Mondiale.

Cette unité fut alors chargée de l’acquisition du « cheptel canin » au profit des trois forces armées et de la Gendarmerie. Mais, avec les besoins opérationnels allant crescendo, le 132e GCAT devint le 132e Bataillon cynophile de l’armée de Terre [BCAT]. Depuis, ce dernier est constamment sollicité pour les opérations extérieures auxquelles il fournit des équipes spécialisées dans l’appui cynotechnique au combat débarqué, l’appui aux opérations spéciales [SCAOS], la sécurisation de sites et, enfin, la recherche et la détection d’explosifs, d’armement ou de stupéfiants.

ll en va de même pour les missions intérieures, comme Sentinelle. Là, le 132e BCAT déploie généralement des chiens détecteurs d’explosifs, afin de renforcer les dispositifs lors de grandes manifestations.

Actuellement, implanté à Suippes, où il dispose du plus grand chenil d’Europe, le 132e BCAT compte 600 militaires [et autant de chiens] répartis selon 5 compagnies [2 d’intervention, une de détection et recherche d’explosif, une de commandement et de logistique et une de réserve] et 40 équipes déployées hors du territoire métropolitain.

Or, le 1er juillet, cette unité va à nouveau changer d’appellation pour devenir le 132e Régiment d’Infanterie Cynotechnique [RIC].

« Ce changement dans la continuité, qui ne modifie pas le fonctionnement de l’unité au quotidien, permet de donner au 132e RIC la reconnaissance qu’il mérite par son engagement opérationnel », explique en effet l’armée de Terre.

En outre, ajoute-t-elle, le 132e RIC « sera intégré dans le programme Scorpion avec l’arrivée du ‘SERVAL cyno’ un blindé dédié qui permettra au personnel d’être totalement intégré dans la manœuvre interarmes. »

Pour rappel, le « Serval » est un véhicule blindé mutirôle léger [VMBR-L] de 15 tonnes dont la conception a été confiée à Nexter et à Texelis. Disposant des mêmes équipements que les autres véhicules du programme SCORPION [électronique, détecteurs de menaces, mitrailleuse téléopérée et, évidemment le système d’information du combat – SICS], il pourra transporter jusqu’à 10 soldats dotés du système FELIN [Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés]. Selon la Loi de programmation militaire, 489 exemplaires – sur 978 – devront avoir été livrés à l’armée de Terre d’ici 2025.

Photo : armée de Terre

http://www.opex360.com/2019/06/28/en-attendant-le-blinde-serval-cyno-le-132e-bataillon-cynophile-de-larmee-de-terre-devient-un-regiment/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMer 3 Juil 2019 - 17:36

Citation :
Encore insuffisante, l’évolution de la disponibilité des hélicoptères des forces françaises est contrastée

par Laurent Lagneau · 3 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b3a18

« ll faut que ça vole! », avait lancé Florence Parly, la ministre des Armées, en décembre 2017, au moment de préciser la réforme du maintien en condition opérationnelle aéronautique [MCO-Aéro], qui a depuis abouti à la création de la Direction de la maintenance aéronautique [DMAé].

Il y a deux ans, pratiquement tous les voyants étaient au rouge s’agissant de la disponibilité des 13 flottes d’hélicoptères en service au sein des forces françaises. Et cela, malgré une enveloppe conséquente de 571,57 millions d’euros dédiée à l’Entretien programmé du matériel [EPM]. À l’époque, trois types d’appareils, seulement, avaient vu leur taux de disponibilité progresser légèrement.

Selon les derniers chiffres communiqués au député François Cornut-Gentille par le ministère des Armées, la situation s’est améliorée, en 2018, pour 7 flottes d’hélicoptères, avec un budget dédié à l’EPM en baisse de 9,4 millions d’euros par rapport à l’année précédente.

Toutefois, aucun type d’hélicoptères n’a affiché un taux de disponibilité supérieur à 50% l’an passé. Et la situation tend à s’aggraver pour certains modèles tandis qu’elle s’améliore, parfois significativement, pour d’autres [il faut dire que l’on partait de très bas…].

Pour rappel, un aéronef est dit « disponible » quand il est « apte à moins de 6 heures à effectuer au moins une mission correspondant à celles indiquées dans sa fiche de caractéristique militaire, sur tous sites d’emploi. » Aussi, les chiffres donnés par le ministère des Armées sont des moyennes. En outre, la disponibilité est toujours plus élevée pour hélicoptères utilisés en opération extérieure que pour ceux restés sur le territoire national.

Cela étant, on constate que le taux de disponibilité continue de se dégrader pour les hélicoptères Fennec [38,65%], Tigre HAD [appui et destruction – 30,2%], Puma/Super Puma [31,6%], Dauphin [43,5, soit -18 points par rapport à 2016!], Lynx [15,5%, soit le taux le plus bas] et NH-90 TTH de l’Aviation légère de l’armée de Terre [30,4%].

Ensuite, deux types d’hélicoptères ont vu leur taux de disponibilité progresser légèrement en 2018. Tel est le cas du NH-90 NFH de la Marine nationale [35,5% contre 34,80% en 2017 mais 41,10% en 2016] et du Panther [39,9% contre 39,60%].

Lentement mais sûrement, le taux de disponibilité des Tigre HAP [appui et protection] et des Cougar s’est amélioré constamment depuis 2016, passant de 20% à 28,1% pour les premiers et de 20,30% à 27% pour les seconds.

S’agissant des appareils figurant parmi les plus anciens, les Alouette III [44,7%] et les Gazelle [46,2%] ont affiché, en 2018, des taux des disponibilités similaires à ceux qui étaient les leurs en 2016. Et cela, alors que les crédits d’Entretien programmé du matériel qui leur ont été alloués ont baissé d’environ 45% par rapport à 2017, pour atteindre les 51,2 millions d’euros.

D’ailleurs, s’agissant des budgets dédiés à l’EPM, on constate de fortes variations d’une année sur l’autre, selon les flottes d’hélicoptères. Si les crédits affectés à l’entretien des Gazelle et des Alouette III ont été fortement réduits, ceux destinés aux Fennec et aux Caracal ont augmenté significativement : ils sont passés de 7,13 à 24,1 millions pour les premiers et de 31,79 à 72,8 millions pour les seconds. Et cela, avec des fortunes diverses.

En effet, si le taux de disponibilité des Fennec ne s’est pas amélioré [sans doute faut-il voir la conséquence de la faiblesse des crédits d’EPM qui leur furent alloués en 2017…], celui des 18 Caracal en service a en revanche bondi, passant de 26,50 à 40%.

Les crédits d’EPM ont aussi augmenté significativement pour les NH-90 TTH et NH-90 NFH. Cette hausse s’explique en partie par le fait que 11 nouveaux appareils ont été livrés en 2018. Reste que le taux de disponibilité de ces hélicoptères très récents est décevant. Comme, d’ailleurs, celui de leurs « contemporains », c’est à dire les Tigre HAP et HAD.

Les soucis des NH-90 NFH utilisés par l’aéronautique navale sont récurrents. Le chef d’état-major de la Marine nationale, l’amiral Christophe Prazuck, avait montré son irritation lors d’une audition parlementaire. « Je ne suis pas satisfait de la disponibilité ni du coût d’entretien du NH90, sans parler du nombre colossal d’heures de maintenance qui doit lui être consacré [30 heures pour 1 heure de vol…]. Cet appareil présente des problèmes de maturité technique, de corrosion et de maintenance que l’on n’arrivera pas à résoudre du jour au lendemain », avait-il expliqué.

En outre, étant donné que les premiers NH-90 NFH ont été livrés à la Marine nationale dans un standard provisoire [Step A et Step B], ils devront être « rétrofités » pour disposer de l’ensemble des capacités qu’ils sont censés avoir. Ce qui jouera sur leur disponibilité.

Quant aux NH-90 TTH de l’ALAT, le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], a récemment évoqué, devant les députés de la commission de la Défense, un « problème de boîte de transmission ».

« Ce problème est connu et commun à toutes les flottes qu’elles soient française, espagnole ou autre. Je demeure persuadé qu’une des solutions est de n’avoir qu’un seul industriel. En effet, changer une boîte de transmission de NH90 en opérations demeure, encore aujourd’hui, compliqué. Si cet hélicoptère est très fiable, ce problème engendre des indisponibilités pouvant aller jusqu’à trois semaines », avait affirmé le CEMAT.

S’agissant des hélicoptères d’attaque Tigre, le souci concerne leur « pare-brise ».

« Au sujet des pare brises de l’hélicoptère Tigre, je considère que c’est l’exemple type du problème des pièces détachées. […] Il ne me semble pas envisageable d’annoncer qu’un Tigre est indisponible pendant 15 jours en raison de l’absence d’un pare-brise. […] J’estime que la gestion des pièces détachées des hélicoptères doit se rapprocher au maximum de celle des pièces détachées des automobiles. Sur ce point, les progrès sont encore trop lents », avait expliqué le général Bosser.

« Il faudra probablement, un jour, taper du poing sur la table pour rappeler que nos hélicoptères sont engagés en opérations et qu’au vu des sommes déjà investies et de celles qui seront investies en 2019 dans le MCO aéronautique, l’armée de Terre est en droit d’obtenir rapidement un joint qui coûte 15 euros et dont l’absence immobilise un hélicoptère pendant 15 jours », avait-il insisté.

http://www.opex360.com/2019/07/03/encore-insuffisante-levolution-de-la-disponibilite-des-helicopteres-des-forces-francaises-est-contrastee/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 16:20

Citation :
 04.07.2019

Déploiement des blindés Griffon: dans l'Ouest, Vannes et Cesson-Sévigné en première ligne


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 2c11

Et de six Griffon! Les premiers des 92 exemplaires qui seront livrés cette année à l'armée de Terre ont été remis au ministère des Armées.

Les premières unités de l’armée de Terre à percevoir les véhicules blindés multi-rôles Griffon (successeur du VAB) sont les régiments d’infanterie suivants :
- 3e Régiment d’infanterie de Marine de Vannes,
- 13e Bataillon de chasseurs alpins,
- 1er Régiment d’infanterie,
- 21e Régiment d’infanterie Marine,
- 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine.

Dans l'Ouest, les 6e RG (Génie, Angers) et 11e RAMa (artillerie de marine, Saint-Aubin du Cormier) seront équipés à compter de 2020.

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b325

Pour accompagner ce déploiement, plusieurs unités et écoles joueront un rôle essentiel pour les primoformations puis les formations :
- le 1er régiment de chasseurs d’Afrique,
- l’école des transmissions de Cesson-Sévigné en banlieue rennaise,
- l’école de la maintenance ainsi que toutes les écoles d’armes (dont Angers et Saumur).

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b249

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/04/deploiement-des-blindes-griffon-vannes-et-cesson-sevigne-en-20350.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 17:39

"Alpha Jet"
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b625
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b723
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12c97
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 22:03

Citation :
jeudi 4 juillet 2019

Déjà le 46e Griffon sur chaîne à Roanne



La LPM a gâté l'industrie terrestre française, qui maintenant doit se montrer digne de cadeau inédit. Nexter et ses partenaires mettent donc le turbo pour tenir la promesse de 92 Griffon livrés à la fin de l'année.
Un challenge bien réel, car la qualification du véhicule a pris du retard -au moins six mois- suite à des défauts constatés lors des essais de réception réalisés par la DGA. La nature des problèmes rencontrés a été intégrée pour ne pas se reproduire sur le Jaguar, qui suit pas très loin derrière.

Nexter, le maître d'oeuvre, semble confiant : le 46e Griffon est arrivé sur chaîne il y a quelques jours, soit la moitié du volume promis d'ici la fin de l'année.
Quatre véhicules doivent être livrés la semaine prochaine, puis encore deux, soit douze engins livrés pour la fin du mois. Certains -on ignore toujours combien- vont défiler en ouverture de la fête nationale parisienne, le 14 juillet. D'autres permettent déjà de former les primo formateurs à la Courtine. D'autres, enfin, servent à des essais spécifiques pour l'armée de terre.
Nexter estime pouvoir produire en croisière 160 véhicules annuels pour la France. Le cap des 200 annuels sera franchi quand le programme belge CAMO viendra s'y ajouter.

Pour accompagner cette montée en puissance et un carnet de commandes qui en fait pâlir beaucoup, Nexter recrute, beaucoup même : 500 personnes l'an dernier, et au moins autant encore en 2019.

http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/deja-le-46e-griffon-sur-chaine-roanne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 15:34

Citation :
05.07.2019

Une médaille pour les réservistes et ceux qui les soutiennent  


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b251

Au JO du 3 juillet sont parus un décret et deux arrêtés du 1er juillet 2019 instituant la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure (armée, gendarmerie et police donc) se substituant à la médaille des services militaires volontaires.

Cette médaille est composée de trois échelons (bronze, argent et or) et comporte trois agrafes ;
- garde nationale
- réserve citoyenne
- partenaire de la garde nationale.

Elle est portée immédiatement après la médaille de la défense nationale.

Décret n° 2019-688 du 1er juillet 2019 relatif à la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure

Arrêté du 1er juillet 2019 relatif à la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure

Arrêté du 1er juillet 2019 portant désignation des autorités militaires habilitées à attribuer la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure.

Le modèle de la médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure est le suivant :

Citation :
"Du module de 32 mm, elle présente à l'avers un profil de la République et au revers l'inscription « Réserviste volontaire de défense et de sécurité intérieure ». L'insigne est suspendu à un ruban de 37 mm. De couleur bleu outremer, il est partagé par une bande médiane rouge foncé du tiers de la largeur, pour la médaille à l'échelon bronze. Le ruban de la médaille à l'échelon argent aux mêmes couleurs est agrémenté d'un liseré blanc de 3 mm. Le ruban de la médaille à l'échelon or aux mêmes couleurs est agrémenté d'un liseré jaune de 3 mm."


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/04/une-medaille-pour-les-reservistes-et-ceux-qui-les-soutiennen-20351.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 15:50

Citation :
Polynésie: elle accouche en vol à bord d'un hélicoptère militaire

Papeete, 5 juil 2019 (AFP) -


C'est le baptême de l'air le plus précoce qui soit: en Polynésie, une habitante de Bora Bora a donné naissance à un bébé à bord d'un hélicoptère en plein vol de la Marine française qui l'emmenait à l'hôpital.

Jeudi vers 04h du matin, une évacuation sanitaire est déclenchée pour aller chercher la femme enceinte sur son île et la transporter vers l'hôpital du Taaone, à Tahiti, à 250 km de Bora Bora. Une équipe médicale monte à bord d'un Dauphin de la Marine et arrive sur place deux heures plus tard, après un vol ralenti par un fort vent.

L'hélicoptère décolle peu après avec la patiente, mais au bout de quelques minutes, le bébé décide de pointer le bout de son nez. La patiente accouche en plein vol sur sa civière, assistée par le médecin et la sage-femme mais aussi par un militaire qui les éclaire avec des lampes.

La jeune maman et sa petite fille sont finalement accueillies à l'hôpital de Raiatea, une île plus proche de Bora Bora.

"A ma connaissance, c'est la première fois qu'un bébé naît dans l'un des appareils de notre flottille", raconte à l'AFP le capitaine de corvette Antonio, aux commandes de l'hélicoptère pendant l'accouchement.

"L'histoire ne dit pas quel lieu de naissance sera mentionné sur l'état-civil du nouveau-né", s'amuse un porte-parole de la Marine.

https://www.marine-oceans.com/actualites/18658-polynesie-elle-accouche-en-vol-a-bord-d-un-helicoptere-militaire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 17:14

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 18:11

Citation :
 Armée de Terre

Nous vous l’avions annoncé. Le "petit" dernier est déjà dans son parc et prêt à rugir. Nom de code : Griffon. Ce véhicule blindé multi-rôles (VBMR)
remplacera les 2 700 véhicules de l’avant blindés (VAB) dès la fin de l'année
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b627
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 20:33

Citation :
L’Acquisition automatique de cibles par imagerie en temps réel pourrait être intégrée au programme SCORPION

par Laurent Lagneau · 5 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12e47

Chaque année, l’Association de l’Armement Terrestre [AAT] remet le prix « Ingénieur Général Chanson » afin de récompenser des « travaux ayant fait progresser le domaine de l’armement terrestre, comportant une certaine part d’innovation, mais suffisamment concrets pour être susceptibles d’applications pratiques. »

Ces dernières années, des innovations majeures comme la caméra Kamelon, permettant de filmer en couleur de jour comme de nuit, le Missile Moyenne Portée [MMP], pile à combustible portable pour le fantassin FELIN ou encore les panneaux sandwich 3D absorbeurs d’énergie de forte puissance, ont ainsi été distinguées.

Les travaux primés le 3 juillet ne sont pas moins innovants. En effet, l’AAT décerné son prix à l’équipe du projet « Acquisition Automatique de Cible par Imagerie » [2ACI], composée d’équipes du missilier MBDA, de Kalray, le spécialiste français des microprocesseurs dits MMPA [Massively Parallel Processor Array], de la Direction générale de l’armement [DGA] et de la Section Technique de l’Armée de Terre [STAT].

« MBDA a réalisé ce projet d’innovation planifiée en collaboration avec la PME française Kalray, pionnier des processeurs pour les nouveaux systèmes intelligents », précise la DGA, pour qui se programme « s’inscrit également dans la stratégie de souveraineté mise en place par MBDA dans le cadre de l’Open Innovation, en renforçant ses liens avec des partenaires français et européens. »

Ce projet 2ACI a consisté à développer une fonction de détection, reconnaissance et identification de cibles en temps réel grâce à l’intelligence artificielle [chaînes algorithmiques et base de données d’apprentissage] ainsi qu’au « traitement massivement parallèle » des données.

« La fonction 2ACI permet ainsi de détecter, reconnaître et identifier en temps réel des cibles terrestres, fixes ou mobiles, via un traitement d’images en temps réel réalisé sur les flux vidéo issus des viseurs de systèmes d’armes », explique MBDA, via un communiqué.

Un tel système facilitera la tâche des opérateurs dans la mesure où il lui donnera plus de latitude pour confirmer l’identification d’une cible et réduire ainsi le temps de réaction en cas de menace.

Deux démonstrateurs du système 2ACI ont été réalisés : l’un a été envoyé au centre de la DGA « Maîtrise de l’Information » [DGA MI] pour une évaluation en laboratoire tandis que l’autre a été intégré sur un blindé afin d’être évalué en conditions opérationnelles sur un site du centre d’expertise et d’essais de DGA Techniques Terrestres [DGA TT].

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12d222

Évidemment, un tel système de détection et d’identification de cibles est susceptible d’intéresser l’ensemble des forces armées, que ce soit pour détecter des aéronefs ou pour assurer la protection d’un périmètre par veille continue. Mais, pour le moment, l’armée de Terre est à la pointe de ce projet.

« Ces travaux ont démontré l’efficacité opérationnelle de la fonction 2ACI, qui pourrait à terme être intégrée au système SCORPION ou au poste de tir MMP [de MBDA, ndlr] », a en effet précisé la DGA.

Photos : 1/ Ministère des Armées 2/ MBDA

http://www.opex360.com/2019/07/05/lacquisition-automatique-de-cibles-par-imagerie-en-temps-reel-pourrait-etre-integree-au-programme-scorpion/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeSam 6 Juil 2019 - 21:58

Citation :
OPEX : De nouvelles antennes médicales seront bientôt utilisées par le Service de santé des Armées

par Laurent Lagneau · 6 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12f124

Le retour d’expérience [RETEX] de l’opération Serval [2013/2014] a mis en évidence que les antennes chirurgicales aérotransportables [ACA] du Service de santé des armées [SSA] avaient été mises en difficulté à suivre les mouvements des troupes sur le terrain. En outre, il est apparu qu’elles n’étaient pas adaptées pour traiter un afflux « massifs ou saturants » de blessés.

D’où la décision, prise en 2016, de développer « l’antenne de réanimation et de chirurgie de sauvetage » [ARCS] afin de remplacer les actuelles antennes chirurgicales aérotransportables dès 2020.

D’une masse de 5 tonnes et d’un volume de 30 mètres-cube [elle tient dans deux conteneurs, ndlr] et transportable par camion ou avion de transport tactique, l’ARCS a été pensée de manière à pouvoir être déployée très rapidement, c’est à dire en moins de deux heures.

Cette nouvelle antenne chirurgicale dispose de quatre blocs spécialisés : triage, réanimation, chirurgie et soins/évacuation. Le matériel médical a également été mis à niveau.

En outre, la qualification et l’effectif du personnel médical seront renforcés, avec davatange d’infirmiers spécialisés, de spécialistes et de chirurgiens.

Avec l’ARCS, le Service de santé de Armées sera en mesure de traiter dix blessés graves par jour et d’assurer la réanimation de 8 à 10 blessés, intubés et ventilés, pendant 48 heures avant leur évacuation vers une structure médicale plus étoffée ou vers le territoire national.

Selon une réponse donnée par le ministère des Armées au député François Cornut-Gentille, qui s’interrogeait sur la disponibilité du matériel utilisé par le SSA, 11 « antennes de réanimation et de chirurgie de sauvetage » entreront en dotation en 2020.

Au passage, on apprend que le taux de disponibilité des antennes chirurgicales aérotransportables, mises en service il y a 14 ans, est de 80%.

Cette nouvelle antenne chirurgicale viendra s’ajouter au « kit sanitaire » [ou KITSAN] qui a récemment été mis au point pour les Véhicules blindés de combat d’infanterie [VBCI] et les Véhicules de l’avant blindé [VAB] « Ultima ».



http://www.opex360.com/2019/07/06/opex-de-nouvelles-antennes-medicales-seront-bientot-utilisees-par-le-service-de-sante-des-armees/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeDim 7 Juil 2019 - 17:00

Citation :
L’armée de l’Air veut améliorer ses capacités en matière de « suppression des défenses adverses ennemies »

par Laurent Lagneau · 7 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b254

Lors des interventions de l’Otan dans les Balkans, durant les années 1990, les missions dites SEAD [Suppression of Enemy Air Defences / Suppression des défenses aériennes ennemies] représentèrent une part significative des sorties aériennes. Ce qui n’empêcha pas la perte de plusieurs appareils, comme un Mirage 2000NK2 de l’escadron 2/3 Champagne au-dessus de Pale [Bosnie-Herzégovine, opération Deliberate Force] ou encore, lors de l’opération Allied Force, au Kosovo, d’un F-117 « Nighthawk », un appareil « furtif » pourtant détecté [a priori] par un vieux radar P18 « Spoon Rest D » fonctionnant sur la bande des fréquences VHF [30-300 Mhz].

Pour autant, en 1999, l’armée de l’Air retira du service ses AS-37 Martel, c’est à dire des missiles moyenne-portée anti-radar, sans avoir de quoi les remplacer pour assurer les missions SEAD. À l’époque, il était estimé que cette capacité allait devenir secondaire : la Guerre Froide était terminée et les probables futurs engagements se feraient dans des environnements faiblement contestés ou défendus, comme ce fut le cas en Libye, par exemple, par des capacités anti-aériennes anciennes, principalement d’origine soviétique.

Pour autant, les forces aériennes françaises [armée de l’Air et aéronautique navale] ne sont pas pour autant dans l’incapacité à mener des missions dites SEAD. Ainsi, par exemple, les vols à très basse altitude, c’est à dire en deçà des limites des radars adverses, est une solution. Comme réduire, autant que possible, la prédictibilité des trajectoires des raids. Le renseignement d’origine électromagnétique [ROEM] constitue un autre moyen, dans la mesure où il permet d’établir l’ordre de bataille électronique [OdBE] de l’adversaire et déterminer ainsi si des radars sont actifs près d’une zone où les chasseurs-bombardiers doivent intervenir. Ce qui cela suppose une prise de risques que certaines de leurs homologues ne sont pas prêtes à accepter.

Par ailleurs, l’armée de l’Air mise aussi sur la survivabilité, avec le SPECTRA [Système de protection et d’évitement des conduites de tir du Rafale], qui se compose de détecteurs multispectraux [radar, infrarouge, laser], de brouilleurs et de leurres. Mais aussi performant soit-il [ce que tend à démontrer les exercices auxquels des Rafale ont participé, comme lors de MACE XIX, en 2018, où ils ont été confrontés à des systèmes d’origine russe S-300P en Slovaquies], ce système est nécessaire mais pas suffisant.

Pour détruire des défenses aérienne adverses, l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale peuvent avoir recours aux missiles de croisière SCALP, ces derniers permettant de frapper une cible de haute valeur à distance de sécurité. Mais au regard du prix de ces munitions et de leur nombre en service, ce serait chercher à écraser une mouche avec un marteau… En Libye, l’utilisation de l’Armement Air Sol Modulaire [AASM] contre les anciens SA-3 et SA-8 des forces du régime du colonel Kadhafi aura fait ses preuves… mais à condition, là encore, d’assumer une prise de risque quand il s’agira de faire face à des systèmes plus récents.

Car le contexte depuis le retrait des AS-37 Martel a changé, avec le retour de la menace dite de la force, de la politique de puissance affichée par certains États prêts à s’assoir sur le droit international pour atteindre leurs objectifs. Dans le même temps, et via le jeu des alliances géopolitiques, on assiste à une prolifération des capacités de déni et d’interdiction d’accès, qui se sont [a priori] améliorées et qui continueront à se perfectionner. En clair, les moyens mis en oeuvre par les forces aériennes françaises en matière de SEAD seront insuffisantes.

Or, les Livres blancs sur la Défense et la sécurité nationale [LBDSN] publiés en 2008 et en 2013, comme la Revue stratégique de 2017, insistent sur l’importance pour les forces françaises d’avoir la capacité d’entrée en premier, c’est à dire de pouvoir pénétrer les espaces contestés. Ce qui suppose de disposer de capacités SEAD performantes.

« La liberté d’action dans la troisième dimension est un préalable à toutes nos opérations militaires. Il ne faut jamais l’oublier. Il s’agit là d’un enjeu majeur selon moi qui doit alimenter les réflexions de l’avenir de notre système de combat aérien », avait ainsi affirmé le général André Lanata, l’ex-chef d’état-major de l’armée de l’Air [CEMAA], lors d’une audition parlementaire. Et son successeur, le général Philippe Lavigne, ne dit pas autre chose.

La Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 n’évoque la capacité SEAD qu’à une seule reprise… pour dire qu’elle devra faire l’objet, comme d’autres [action dans l’espace exo-atmosphérique, de coordination I3D] d’un « effort particulier » afin de permettre un « effet d’entrainement au profit de nos partenaires. »

Pour autant, l’armée de l’Air entend remédier à son déficit capacitaire dans ce domaine, si l’on en juge par le document de prospective qu’elle a récemment publié.

« Cette stratégie de déni d’accès remet en cause notre liberté d’action, essentielle pour mettre en œuvre les modes d’action les plus efficaces. Ces dernières décennies, ces modes d’actions se sont largement appuyés sur le maintien de la supériorité aérienne complète ou locale et sur la confiance dans les signaux satellitaires de type GPS pour assurer la navigation aérienne et le guidage des armes. Ces deux points ne sont plus acquis aujourd’hui », est-il constaté dans ce document.

Aussi, il n’est pas possible de rester les bras croisés… « L’armée de l’Air a pour ambition de disposer le plus rapidement possible d’armements capables de neutraliser les défenses aériennes ennemies », lit-on encore.

Et des travaux ont d’ores et déjà été lancés à cette fin. Le document de prospective de l’armée de l’Air parle « d’augmenter la portée des armes pour atteindre ces batteries de missiles antiaériens en
maintenant les avions hors de portée, y compris à long rayon d’action [plusieurs centaines de kilomètres] » et « d’améliorer la survie des munitions afin qu’elles ne soient pas détruites avant d’atteindre leurs cibles. » S’agit-il du programme FMAN/FMC [Futur Missile Antinavire / Futur missile de croisière], mené en coopération avec le Royaume-Uni en vue de trouver un successeur au missile SCALP?

« Parallèlement, il faut développer les capacités de détection de ces cibles à très grande distance, déterminer leur position précise, pouvoir les suivre lorsqu’elles sont mobiles, puis les atteindre
alors qu’elles sont en mouvement, de jour comme de nuit, y compris par mauvais temps’, poursuit l’armée de l’air.

« Enfin, les études se concentrent sur le développement de la capacité des munitions à voler en meute, c’est-à-dire naviguer de manière coordonnée vers ces cibles. Cela nécessite que les munitions puissent dialoguer entre elles, s’appuyant sur la connectivité et l’intelligence artificielle pour adapter leur trajectoire », conclut-elle. D’où l’intérêt des « effecteurs connectés« … pour saturer les défenses adverses.

On aurait pu imaginer qu’un drone de combat furtif, comme le démonstrateur nEUROn, allait donner des idées en matière de SEAD. De tels appareils pourraient en effet déjouer les radars adverses pour ensuite soit communiquer leurs positions en vue d’une frappe réalisée par un chasseur-bombardier se tenant à distance de sécurité, soit tirer lui-même des missiles sur les défenses aériennes à neutraliser. Visiblement, cette solution n’a pas été retenue… comme d’ailleurs le développement d’un successeur de l’AS-37 Martel.

Photo : armée de l’Air

http://www.opex360.com/2019/07/07/larmee-de-lair-veut-ameliorer-ses-capacites-en-matiere-de-suppression-des-defenses-adverses-ennemies/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeDim 7 Juil 2019 - 18:58

Citation :
12e régiment de cuirassiers

Cette année nos cuirassiers du 1er escadron vont défiler sur les Champs-Elysées à l’occasion du 14 juillet ! Suivez au quotidien leur préparation pour ce grand événement.
Jour 1 : arrivée et déchargement des chars Leclerc à Brétigny-sur-Orge (lieu dédié aux répétitions). – à Brétigny-sur-Orge.
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12c101
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 683822
PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 0:37

Citation :
La mission « Clemenceau » est terminée pour le porte-avions Charles de Gaulle et son groupe aéronaval

par Laurent Lagneau · 7 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b3a26

Quand il a appareillé de Toulon avec son groupe aéronaval [frégates Forbin, Latouche-Tréville et Provence, du bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne et un sous-marin nucléaire d’attaque], le 5 mars dernier, pour la mission « Clemenceau », sa première depuis son second Arrêt technique majeur [ATM], le porte-avions Charles de Gaulle avait devant lui un programme extrêmement chargé.

Depuis, en effet, le groupe aéronaval [GAN ou Task Force 473] a intégré l’opération Chammal au Levant, avant de rejoindre la région indo-pacifique pour y mener une série d’exercices avec des forces navales amies, afin d’être en phase avec la volonté du président Macron de constituer un axe « indo-pacifique » pour contrer les velléités d’expansion chinoise et défendre les intérêts de la France. D’où, d’ailleurs, sa présence au Shangri-La Dialogue [Singapour], où la ministre des Armées, Florence Parly, a développé la stratégie française dans la région Indo-Pacifique.

En outre, le GAN de nouveau démontré, à cette occasion, qu’il pouvait être un moyen d’agréger des forces européennes dans la mesure où les frégates danoise « Niels Juel » et portugaise « Corte Real » l’ont accompagné pendant un temps.

Plusieurs exercices ont été menés avec l’Inde [Varuna], les États-Unis, l’Australie et le Japon. « À chaque fois que nous sommes passés à côté de pays avec qui nous avons des intérêts partagés, nous en avons profité pour mener des actions de coopération », comme avec le Vietnam ou encore avec Singapour, a ainsi souligné, auprès de l’AFP, le contre-amiral Marc Aussedat, qui a succédé au vice-amiral Lebas à la tête du groupe aéronaval le 3 juin dernier.

Le groupe aéronaval est « là pour appuyer un message d’engagement de la France dans la région. C’est de la diplomatie navale au service d’un message politique fort qui consiste simplement à rappeler que la France est une puissance navale engagée pour défendre le droit international », avait d’ailleurs expliqué le vice-amiral Lebas au Journal du Dimanche, peu avant de quitter ses fonctions.

Et d’ajouter : « Il est crucial que la liberté [de navigation] soit garantie. C’est un aspect ­fondamental de l’économie du monde. Une partie du trafic de données numériques passe aussi par des câbles sous-marins. Or, il y a une militarisation des espaces avec le retour des États-puissances dont les forces navales sont de plus en plus nombreuses. Cela crée de la crispation. »

La mission Clemenceau n’a pas été épargnée par les imprévus, comme quand 7 avions Rafale M furent contraints de se poser « en urgence » sur la piste de la base aérienne « Sultan Iskandar Muda », [province d’Aceh, en Indonésie], à cause d’une tempête tropicale.

Interrogé sur cet épisode par un député lors d’une audition à l’Assemblée nationale, Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation, a rassuré sur les capacités du Rafale à opérer dans des conditions météorologiques dégradées.

« Le Rafale, je vous rassure, vole dans l’orage, mais quand vous faites, en temps de paix, un exercice au fin fond de l’Indonésie, que les avions doivent revenir au porte-avions et que passe par là un ouragan, on dit aux avions : ‘Attendez que ça passe ». Les avions ont donc été détournés vers le terrain le plus proche, en Indonésie, pays ami, en attendant que le grain passe, car ça chahutait dur », a raconté M. Trappier.

Les avions de combat sont « sont faits pour aller d’un point à un autre à travers toutes sortes d’intempéries ou même à travers les gros cumulus de ces régions. Ils sont résistants à la foudre, à la grêle, mais ce n’est pas la peine de prendre des risques, car on sait que les conditions climatiques peuvent être très dures dans ces secteurs. Quand la météo est aussi défavorable, il est également plus difficile de retrouver le porte-avions et même d’apponter. Il se serait agi de F/A-18, ç’aurait été pareil », a ensuite fait valoir le patron de Dassault Aviation.

Quoi qu’il en soit, la mission Clemenceau est désormais terminée. Ce 7 juillet, le ministère des Armées a annoncé le retour du Charles-de-Gaulle et de son escorte à Toulon. « Dans un contexte géostratégique en mutation, ce déploiement du groupe aéronaval, vecteur clé de la projection de puissance, agrégateur de forces et catalyseur de coopérations, a permis de soutenir la stratégie nationale dans la région indopacifique et de contribuer à l’autonomie d’appréciation de situation de la France », a-t-il résumé dans un communiqué.

Les chiffres qu’il a donnés à l’occasion de ce retour illustrent l’intensité de la mission Clemenceau : en 125 jours, le GAN a assuré 2.744 catapultages, parcouru 36.000 milles [soit une fois et demi le tour de la terre], eu 29 interactions avec 18 pays différents, intégré 7 navires de combats étrangers de 6 nationalités différentes et assuré 83 ravitaillements à la mer avec 19 bâtiments de 11 nationalités.

La priorité du GAN est désormais de se « régénérer ». Et cela vaut pour les marins comme pour les équipements.

« Jusqu’à 3.800 marins ont constitué le groupe aéronaval, ils vont dans un premier temps se reposer. Quatre mois avec quatre escales, cela représente un taux d’effort important, sans dimanche, sans week-end en mer », a ainsi souligné le contre-amiral Marc Aussedat, dans un entretien donné à l’AFP. Et d’assurer que le GAN sera prêt à repartir « avant la fin de l’année, en fonction du besoin ou de l’ambition politique » de la France.

Photo : Marine nationale

http://www.opex360.com/2019/07/07/la-mission-clemenceau-est-terminee-pour-le-porte-avions-charles-de-gaulle-et-son-groupe-aeronaval/
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8339
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Untitl10
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 13:48

Citation :
Le dernier Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain a été livré à la Marine nationale
PAR LAURENT LAGNEAU · 8 JUILLET 2019


Confiée en 2015 à Kership, la co-entreprise de Naval Group et du chantier naval Piriou, la réalisation du programme de Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain [BSAM – ex-Bâtiment de soutien et d’assistance hauturier, ndlr] s’est déroulée dans les temps. En effet, le quatième et bâtiment de la série – la « Garonne » – a été livré le 4 juillet à la Direction générale de l’armement [DGA].

Avant d’être mis en service, ce navire, qui sera basé à Brest, avec le BSAM « Rhône » [les deux autres, la « Loire » et la « Seine », ont été affectés à Toulon, ndlr] devra effectuer un déploiement de longue durée [DLD] afin de vérifier ses capacités militaires.

Polyvalent, le BSAM a été conçu pour mener trois types d emissions, dont la sauvegarde des personnes et des biens [actions de l’État en mer], le soutien des forces [accompagnement des navires de surface et des sous-marins, remorquage de cibles ou d’antennes] et le soutien de région [remorquages d’engins, travaux d’ancrage et d’entretien des coffres d’amarrage, relevage d’épaves, etc]. L’avantage d’un tel bâtiment est qu’il remplace donc trois types de navires différents pour mener à bien de telles tâches.

Affichant un déplacement de 2.265 tonnes à pleine charge et développant un puissance de 5.200 kilowatts, les BSAM ont été construits avec des techonologies civiles. Long de 70 mètres pour 16 mètres de large, il est mis en oeuvre par 17 marins et peut utiliser des engins sous-marins téléopérés.

Les déploiements longue durée des trois précédents BSAM ont mis en avant les capacités de ce type de navire à naviguer loin et longtemps dans des milieux et des conditions météorologiques difficiles. Ainsi, en septembre 2018, le Rhône a été le le premier navire de la Marine nationale à emprunter le passage du Nord-Est [de la mer de Norvège au détroit de Béring, en passant par les mers de Barents, de Kara, de Laptev, de Sibérie orientale, des Tchouktches].

Plus récemment, le BSAM « La Seine » a rejoint la mission Jeanne d’Arc, et donc le porte-hélicoptères amphibie [PHA] Tonnerre la frégate légère furtive « La Fayette » au beau milieu de l’Atlantique Sud, après avoir notamment fait une escale à Dakar [Sénégal].


http://www.opex360.com/2019/07/08/le-dernier-batiment-de-soutien-et-dassistance-metropolitain-a-ete-livre-a-la-marine-nationale/




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 20:26

Citation :
 LYNX : Les soldats estoniens, britanniques et français manœuvrent ensemble pendant l’exercice Hunt


Mise à jour :08/07/2019


Du 28 au 30 juin 2019 s’est déroulé l’exercice interallié Hunt au court duquel les soldats estoniens, britanniques et français se sont entrainés à manœuvrer ensemble au Central Training Area (CTA). L’exercice HUNT avait pour but de tester la tactique défensive des Estoniens ainsi que la ré-articulation de leur dispositif dans la profondeur.

Cette manœuvre impliquait les Estonian Defence League (EDL) qui étaient répartis dans quatre zones tenues par des Français et des Britanniques. Hunt a débuté par une phase d’instruction durant laquelle les conscrits ont pu assister à une ouverture d’axe dans un bouchon de mine, du combat en forêt, une évacuation sanitaire et une embuscade anti-char. Dans un second temps, les alliés ont pu tester les différentes tactiques mises en place par les EDL au court d’une manœuvre offensive.

Hunt a permis aux soldats français, estoniens et britanniques de partager leur expérience, et leur savoir-faire tout en renforçant leur interopérabilité et leurs coopérations.

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Estonie en 2019 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un S-GTIA composé de 4 chars Leclerc et de 13 VBCI. Cette mission Lynx est intégrée au sein d’un bataillon commandé par la Grande-Bretagne.

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b3a27
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 683822
PHOTOS:
 
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/lynx-les-soldats-estoniens-britanniques-et-francais-manoeuvrent-ensemble-pendant-l-exercice-hunt  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 21:50

Citation :
08/07/2019

Un second A330 MRTT Phénix pour l’Armée de l’air !


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12d65

Le 2 juillet 2019, la Direction générale de l'armement (DGA) a reçu le deuxième avion-citerne multi-rôles A330-MRTT « Phénix » (MultiRole Tanker Transport) sur la base aérienne 125 d'Istres. Cet avion a été livré à la Force aérienne trois mois à l’avance et doté d’une première capacité MedEvac (évacuation médicale), afin d’atteindre sa pleine capacité opérationnelle à l’automne.

Il permettra le transport médicalisé d'une douzaine de patients très gravement blessés, ou le transport médical de 40 patients légèrement blessés nécessitant moins d'assistance médicale. Grâce à sa polyvalence, le MRTT Phoenix remplace deux flottes distinctes pour toute cette gamme de missions: la flotte actuelle de ravitaillement en vol de C135-FR et de KC135R et la flotte stratégique de transport de personnel et de fret de A310 et A340.

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit l'accélération de la modernisation de l'équipement des forces, et en particulier de la flotte d'avions ravitailleurs. Il proposera à 2023, deux ans plus tôt que prévu, la livraison des douze premiers avions et créer les conditions permettant une augmentation ultérieure du parc à quinze appareils les années suivantes.

Après une campagne d'évaluation technique et opérationnelle visant à développer les procédures d'utilisation de l'avion en exploitation, les deux premiers appareils Airbus A330 Phénix seront déclarés opérationnels d'ici la fin du mois d'octobre 2019.

L’A330 MRTT « Phénix » :

Nommé « Phénix » au sein de l’Armée de l’air, le premier A330 a été remis sur la base aérienne 125 d'Istres-Le Tubé en septembre dernier, les appareils suivants devant être livré d'ici la fin de 2023 dans les délais prescrits par la France. Le Phénix est équipé de moteurs Rolls-Royce Trent 700 et d’une combinaison du système de rampe de ravitaillement Airbus (ARBS) et de cosses de ravitaillement sous tuyau orientables. Les « Phénix » pourront également être reconfigurés pour transporter 271 passagers en tant qu’avion de transport. En version évacuation médicale (MEDEVAC) l'avion est équipé du module « Morphee » de soins intensifs, qui peut transporter 10 patients et 88 passagers.

L’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile.

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12c248

Photo : A330 MRTT Phénix @ DGA

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/07/08/un-second-a330-mrtt-phenix-pour-l-armee-de-l-air -867680.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 0:01

Citation :
Une expérimentation « mule » en OPEX en 2020

Actualités  Nathan Gain  8 juillet, 2019  


Selon un avis de marché publié aujourd’hui par la DGA, le ministère des Armées envisage l’acquisition d’une petite série de robots terrestres « mule » en vue d’une première expérimentation sur un théâtre d’opération extérieure en 2020.

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12f36
Un soldat estonien du détachement ESTPLA-30 déployé en appui de Barkhane montre les capacités du robot
THeMIS à un militaire français (Crédit photo: Forces de défense estoniennes)


Ce marché de trois ans au montant indéfini prévoit l’achat de cinq robots entre la notification et la mi-2020, ainsi que les pièces détachées nécessaires pour leur fonctionnement en OPEX pour une durée de quatre à six mois. Il prévoit en outre « des prestations d’assistance et de transfert de compétences sont assurées par le titulaire » durant la phase de préparation au déploiement ». L’accord comprend par ailleurs le MCO jusqu’à la fin de la durée du marché, de même que « l’acquisition de robots supplémentaires ainsi que des prestations d’assistance en vue de nouvelles expérimentations ». Enfin, la DGA laisse manifestement la porte ouverte à d’autres prestations susceptibles d’être requises par bons de commandes.

La mule sélectionnée devra présenter une capacité d’emport de 400 kg à 800 kg afin de décharger le fantassin d’une partie de son paquetage et « de gagner en mobilité ». Il est aussi susceptible de remplir des missions logistiques classiques, tel que le ravitaillement en munitions, aliments, ou autres. La liste des exemples de scénarios présentée par la DGA se veut en effet être « non exhaustive ». Téléopérable à vue et hors de la vue, le robot devra également être tractable par certains modèles de véhicules en service au sein de l’armée de Terre et sera nativement doté de fonctions ISR.

Difficile, à l’aune de cette description succincte, de ne pas penser au robot THeMIS de l’Estonien Milrem. Déjà évalué par la STAT au travers de la variante OPTIO-X20 développée avec Nexter, le THeMIS est évalué depuis mai par le détachement estonien ESTPLA-30 déployé en appui de l’opération Barkhane.

Moins médiatisée mais prometteuse, la mule Barakuda de Shark Robotics dévoilée en avril au salon SOFINS aura elle aussi une solide carte à jouer. Nouveau venu sur ce segment, l’industriel de La Rochelle pourra compter sur une autonomie de 10 à 12 heures, une capacité d’emport d’une tonne, ainsi que sur un poids et un volume réduits pour s’imposer face au THeMIS. Réservée aux entreprises ou groupements d’entreprises démontrant une « capacité à concevoir et assembler des robots terrestres de grande taille », la phase de soumission des offres sera clôturée le 7 août prochain.

http://forcesoperations.com/une-experimentation-mule-en-opex-en-2020/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 18:32

Citation :
Alain Berthin

LFBD-BOD
07.2019

Beech 350 King Air
"Light Air Monitoring and Reconnaissance (ALSR)"
-French Air Force-
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _7df610
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 18:43

Citation :
12e régiment de cuirassiers

[14 Juillet à Paris]
Nos mécaniciens assurent le soutien au contact des véhicules chenillés du défilé : les chars Leclerc du régiment et les AUF1 (canon automoteur
de 155 mm sur châssis AMX30) du 40e Régiment d'Artillerie.
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b3a28
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b433
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b533
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMer 10 Juil 2019 - 18:26

Citation :
La France lance son nouveau sous-marin nucléaire, le Suffren


Paris, 10 juil 2019 (AFP) -


La France lance vendredi en grande pompe à Cherbourg le Suffren, premier d'une série de six nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) capables de tirer des missiles de croisière et de déployer des forces spéciales, permettant à la Marine d'effectuer un "saut générationnel".

La cérémonie, en présence d'Emmanuel Macron, marque la fin de la construction de la tête de série des sous-marins de classe Barracuda, dont 12 exemplaires à propulsion conventionnelle ont été vendus à l'Australie.

Le sous-marin à propulsion nucléaire se trouve actuellement sur son dispositif de mise à l'eau, sorte d'ascenseur à bateau, sur le site de Naval Group. La mise à l'eau proprement dite, avec trois ans de retard, n'aura lieu que fin juillet avant les essais à quai puis en mer et sa livraison à la Marine à Toulon avant l'été 2020.

Les SNA Barracuda remplacent les six sous-marins de classe Rubis entrés en service à partir du début des années 1980. Les trois ans de retard du programme, débuté en 1998, ont conduit à prolonger l'exploitation du Rubis le temps de l'entrée en service du Suffren. Le Saphir, deuxième de la série, doit être retiré du service fin juillet.

"Il y a un vrai saut générationnel. On passe d'une plate-forme de taille extrêmement réduite -environ 2.500 tonnes- au Barracuda qui sera deux fois et demie plus lourd", avec 5.300 tonnes de déplacement en plongée, observe Patrick van den Ende, spécialiste des sous-marins.

"Il a la capacité de se déployer plus loin, plus vite et plus longtemps. On passe de la 207 à la Formule 1", se félicite le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin, porte-parole de la Marine.

La facture, initialement évaluée à 7,9 milliards d'euros, s'élève désormais à 9,1 milliards d'euros pour le développement et la construction des six sous-marins, dont le dernier devrait entrer en service en 2030.

- "Base avancée secrète" -

Outre les traditionnelles tâches dévolues aux SNA de chasseur de sous-marin, de protection de bâtiments précieux comme le Charles-de-Gaulle ou les quatre sous-marins porteurs de missiles nucléaires (SNLE), et de recueil du renseignement au plus près de côtes ennemies, les Barracuda auront deux nouvelles missions.

Tout d'abord, la "frappe contre terre" grâce au missile de croisière naval (MdCN) d'une portée de 1.000 km que le Suffren pourra tirer par salve de quatre, ensuite la mise en oeuvre de forces spéciales via un hangar de pont amovible.

"C'est une base avancée secrète et immergée pour les nageurs de combat et leur équipement, dont un mini-sous-marin", explique Bertrand Dumoulin .

Le Suffren pourra naviguer jusqu'à 70 jours en parfaite autonomie (contre 45 pour les Rubis) à 350 mètres de profondeur, selon la Direction générale de l'Armement (DGA).

Autre impératif dans le monde du silence: la discrétion acoustique. "On attend du Suffren une discrétion presque 10 fois (inférieure) par rapport aux sous-marins actuels", selon le capitaine de vaisseau Dumoulin.

Chaque équipement vibratoire est placé sur des berceaux suspensifs. L'intérieur de la coque est même recouvert de liège qui absorbe le bruit des équipements et évite la propagation des sons à l'extérieur.

L'arrivée du Suffren intervient dans un contexte d'augmentation mondiale du nombre de sous-marins (+6% en 5 ans). Il y en aujourd'hui plus de 450. Si les Etats-Unis, la Russie, la Chine et le Royaume-Uni sont les seuls avec la France à être dotés de SNA, de nombreux pays cherchent à renouveler leur flotte conventionnelle (Inde, Australie) et d'autres s'en dotent pour la première fois (Malaisie, Bangladesh, Vietnam).

"En Asie du Sud et du Sud-Est, la menace chinoise incite les Etats à se doter de ces capacités parce qu'elles constituent un excellent moyen de défense, de déni d'accès et de protection des infrastructures stratégiques", explique Patrick van den Ende.

Si ces sous-marins conventionnels, à propulsion diesel-électrique, n'ont pas la même autonomie car obligés de remonter à la surface de temps à autre, ils deviennent "extrêmement performants en termes de discrétion". Autant de futures menaces pour le Suffren.

https://www.marine-oceans.com/actualites/18685-la-france-lance-son-nouveau-sous-marin-nucleaire-le-suffren

Citation :
Le sous-marin Barracuda en chiffres


Paris, 10 juil 2019 (AFP) -


Les Barracuda, dont la tête de série, le Suffren, est officiellement lancé vendredi à Cherbourg, sont des sous-marins d'attaque à propulsion nucléaire (SNA) aux capacités accrues qui seront en service jusque dans les années 2060. En voici les principaux chiffres:

0

Le nombre de périscope. Pour voir ce qu'il se passe à la surface, plus de long tube traversant la coque, ce qui en faisait un point de vulnérabilité. A la place un mât optronique "non pénétrant" doté de caméras. Les images sont retransmises sur les écrans du poste où sont gérés la navigation et les opérations.

1

Réacteur nucléaire à eau pressurisée dérivé des chaufferies équipant les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins et le porte-avions Charles-de-Gaulle. Il a été réalisé par TechnicAtome sous la maîtrise d'oeuvre du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

6

Le nombre de sous-marins de classe Barracuda. Outre le Suffren, le Duguay-Trouin, le Tourville et le De Grasse doivent être livrés d'ici 2025. Viendront ensuite le Rubis et le Casabianca.

50

En pourcentage, le nombre d'armes que les Barracuda pourront emporter en plus par rapport à la précédente classe Rubis. Cela comprend des missiles de croisière navals (MdCN), des torpilles lourdes filoguidées F21, des missiles antinavires Exocet SM39 modernisés.

60

La durée de vie du programme en années. Lancé en 1998, il a fallu une dizaine d'années pour la conception, 20 ans pour la construction des six exemplaires et 30 ans pour l'utilisation en service de chacun d'eux.

63

Le nombre de membres d'équipage, qui pourra comprendre des femmes, une première sur les sous-marins d'attaque. A cela il faut ajouter deux "oreilles d'or", ces spécialistes capables d'identifier grâce au sonar les bruits à l'extérieur du bâtiment, et une équipe de forces spéciales. Près de 1.000 sous-mariniers devront être formés sur SNA d'ici 2030.

70

L'autonomie du sous-marin en mer. Au cours de cette période, il n'a pas besoin de revenir à la surface. Celle des sous-marins de la précédente génération était de 45 jours.

99

La longueur en mètres, pour un diamètre de 8,8 mètres.

270

Le nombre de jours de disponibilité à la mer des Barracuda qui n'auront besoin que d'une période d'entretien de 10 semaines par an, contre deux pour la classe Rubis.

350

La profondeur à laquelle le sous-marin pourra opérer.

5.300

En tonnes, le déplacement du Barracuda en plongée (4.700 en surface).

10.000

Le nombre de personnes qui ont travaillé sur le projet qui a représenté 50 millions d'heure de travail pour Naval Group et ses prestataires. Huit cent entreprises ont été mobilisées, notamment chez Thales (sonars, communications) et Safran (systèmes de détection au-dessus de la surface). Chez TechnicAtome, 500 personnes ont planché sur le réacteur nucléaire.

700.000

Le nombre de pièces composant le sous-marin, qui comprend 20 km de tuyaux et 150 km de câbles.

https://www.marine-oceans.com/actualites/18686-le-sous-marin-barracuda-en-chiffres
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMer 10 Juil 2019 - 19:04

Citation :
Des véhicules « Griffon » de l’armée de Terre seront bientôt dotés de mortiers de 120mm embarqués

par Laurent Lagneau · 10 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Vab_2r10

Plusieurs forces armées sont déjà équipées de mortiers embarqués 2R2M [Rifled, Recoiled, Mounted Mortar] de 120 mm, proposés par TDA Armements, une filiale du groupe Thales. Et les unités d’artillerie de l’armée de Terre devraient en recevoir une cinquantaine d’exemplaires [54 exactement]. La décision a été prise lors d’un récent Conseil ministériel d’investissement [CMI] par Florence Parly, la ministre des Armées, rapporte La Tribune.

En réalité, le mortier qui sera commandé est une variante du 2R2M, connue sous le nom de MEPAC [Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact]. Il sera monté sur des véhicules blindés multi-rôles [VBMR] Griffon, du programme SCORPION.

Selon la présentation qui en est faite par TDA Armements, le mortier 2R2M se met en batterie très rapidement [de l’ordre de quelques secondes]. Relié à « navigateur terrestre et à un calculateur très performants, l’affût rallie automatiquement les éléments de tir et n’est mis en œuvre que par deux servants : un pointeur/tireur et un munitionnaire/pourvoyeur, tous deux placés sous la supervision d’un chef de pièce », explique l’industriel. Pour l’armée de Terre, il sera couplé au système ATLAS [Automatisation des tirs et liaisons de l’artillerie sol/sol ].

Ce mortier est doté d’un système de chargement semi-automatique qui lui permet de tirer jusqu’à 10 coups à la minute, « avec une précision accrue par rapport à la version rayée/tractée grâce au frein de recul. » Comme il peut être mis en position de route aussi rapidement qu’en batterie, il sera en mesure d’éviter plus facilement les tirs de contrebatterie.

En 2014, le journal de l’artillerie, ArtiMag, donnait les avantages qu’allait procurer le MEPAC par rapport au mortier tracté : « pas de tir d’ancrage permettant ainsi le tir d’emblée et une dispersion réduite, pointage automatique pour une plus grande rapidité du tir, une dispersion et une consommation de munitions réduites, protection des servants, meilleure survivabilité [délais entrée/sortie de batterie réduits], mobilité, empreinte visuelle faible [tube rentré dans le véhicule], sécurité accrue [double alimentation interdite par le système automatisé] » et, enfin, « équipage réduit. »

Et d’ajouter : « Ce véhicule [le Griffon MEPAC, ndlr] sera intégré dans ATLAS, le tir en mode dégradé restant possible : mouvement tube par pompe manuelle, orientation par goniomètre, chargement manuel depuis les trappes de toit et tir en commande manuelle. »

S’agissant des obus, ArtiMag précisait que deux évolutions étaient attendues, avec la MURAT [munitions de 120 mm à risque atténuée], susceptible de gagner 12% en portée maximal sans perte d’efficacité et une munition à précision métrique [qui était alors à l’étude] avec guidage terminal laser, d’une portée d’environ 15 km.

http://www.opex360.com/2019/07/10/les-vehicules-griffon-de-larmee-de-terre-seront-bientot-dotes-de-mortiers-de-120mm-embarques/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeMer 10 Juil 2019 - 23:26

Citation :
Scramble Magazine
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 0ca23
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 0c40
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 0cb27
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 0cc10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 11 Juil 2019 - 16:49

Citation :
11.07.2019

Un Casa 235 privé pour effectuer 26 000 sauts au profit de l'ETAP


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b260

Un récent avis portant sur la "location d’un avion d’une capacité minimale de 28 places de type CASA 235 ou équivalent, homologué, avec équipage" (avec 3 largueurs) a été diffusé par le ministère des Armées.

On lira cet avis en se rappelant le rapport parlementaire sur le PLF 2019, "préparation de l'avenir", rédigé par François Cornut-Gentille. L'élu a travaillé sur "les externalisations: le bouche-trou capacitaire. Le cas du MCO Para" et n'a pas caché ses "motifs d'étonnement quant aux modalités de passation des marchés publics d'externalisation du MCO des parachutistes"."

Cet avis, par ailleurs, rappelle le projet (enterré) de Vitruve, il y a quelques années, ainsi que d'autres projets d'externalisation au profit de l'ETAP et des marchés passés avec quelques opérateurs locaux et avec CAE (lire plus bas).

Le marché anticipé aujourd'hui est au profit de l’école des troupes aéroportées (ETAP) "aux fins de la formation et de l’entraînement des parachutistes (avec ou sans gaine) ainsi que des équipes de largage du ministère des armées et de la gendarmerie". L'avion proposé doit être immatriculé en France ou dans le périmètre géographique pris en charge par l’AESA (union européenne, Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse).

Le contrat notifié à l’issue de la consultation a pour objectif d’effectuer environ 26 000 sauts en SOA (saut à ouverture automatique) et en SOCR (saut à ouverture commandée retardée) individuels ou en équipe :
- de jour et de nuit ;
- avec ou sans charge gaine ;
- avec ou sans armement assujetti ;
- avec ou sans petits colis.

Les SOA représentent 77% des sauts (soit 20 000 sauts) pour un volume annuel de 415 heures de vol. Les SOCR représentent 23% des sauts (soit 6000 sauts) pour un volume annuel de 143 heures de vol.

"L’accord-cadre est conclu pour une période d’exécution de 36 mois fermes. Il peut ensuite être reconduit annuellement à date anniversaire, sur décision tacite, sans que la durée de l’accord-cadre ne puisse excéder 84 mois consécutifs et ce, dans la limite de 4 reconductions", précise l'avis.

L’aéroport de Pau représente l’aire d’embarquement principale pour 95% des sauts. De manière résiduelle, le titulaire doit assurer des embarquements sur les aires suivantes :
- aéroport de Carcassonne (département de l’Aude) ;
- aérodrome de Pamiers (département de l’Ariège) ;
- aéroport de Toulouse-Francazal (département de la Haute-Garonne) ;
- aérodrome de Souge (département de la Gironde) ;
- aéroport de Calvi (département de la Haute-Corse);
- aéroport de Bayonne (département des Pyrénées Atlantiques) ;
- aéroport de Castres (département du Tarn).

Quelques commentaires.
Voici un marché qui permettra de faire réaliser "95%" des 26 000 sauts annoncés au profit de l'ETAP où quelque 44 000 sauts sont effectués chaque année. Soit grosso modo la moitié de la charge annuelle, le reste étant (normalement) à charge de l'armée de l'Air.

Les 5% restants seront effectués au profit d'unités comme le 13e RDP, 1er RPIMa etc, ce qui pourrait mettre fin à l'émiettement des marchés locaux lancés par des unités et attribués à des aéro-clubs par exemple. On se souviendra qu'"au cours de l’année 2018, 13 marchés d’externalisations ont été soit notifiés, soit sont en cours de consultation concernant le seul segment du maintien en condition opérationnelle des parachutistes des trois armées (terre-air-mer)", selon François Cornut-Gentille qui ne pouvait s'empêcher alors de "tiquer" devant certaines pratiques.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/10/un-casa-235-prive-pour-larguer-les-parachutistes-de-l-etap-20366.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitimeJeu 11 Juil 2019 - 17:15

Citation :
L’armée de Terre pourrait déployer des robots « mules » en opération extérieure d’ici 2020

par Laurent Lagneau · 10 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 9 _12b336

Alors que le détachement d’infanterie estonien déployé à Gao [Mali] au titre de l’opération Barkhane expérimente le robot THeMIS [Tracked Hybrid Modular Infantry System], associé au drone KX-4 Titan LE, pour des missions de transport et d’observation, l’armée de Terre pourrait en faire de même d’ici quelques mois.

En effet, via un avis de marché déniché par Forces Operations Blog [FOB], la Direction générale de l’armement [DGA] a fait savoir qu’elle cherche à se procurer cinq « robots terrestres ‘mule’ à des fins d’essais en opération extérieure et sur le territoire français ».

« La première expérimentation doit se dérouler en opération extérieure, en 2020. D’autres expérimentations suivront sur opportunité pendant la durée du marché », est-il indiqué dans l’avis.

La durée de l’expérimentation conduite lors d’une opération extérieure sera de quatre à six mois.

Concrètement, la DGA cherche un robot « mule » d’une capacité de charge de 400 à 800 kg, devant permettre aux fantassins de se décharger d’une partie de leur paquetage, afin de gagner en mobilité ». Cet engin pourra avoir à remplir des « missions connexes », comme « procéder à un ravitaillement [munitions, alimentation ou autre], ou assurer une liaison entre deux groupes distants. »

En outre, ce robot devra avoir des « fonctions d’observation et de reconnaissance » et être « téléopérable, à vue et hors de la vue, et est tractable derrière certains modèles de véhicule de l’armée de Terre. »

« Pendant la phase de préparation au déploiement en opération extérieure, des prestations d’assistance et de transfert de compétences sont assurées » par celui remportera le contrat. « Suite à cette première expérimentation, le marché comprend le maintien en condition d’expérimentation des robots jusqu’à la fin du marché, l’acquisition de robots supplémentaires ainsi que des prestations d’assistance en vue de nouvelles expérimentations », précise la DGA.

En janvier 2018, la DGA avait déjà lancé le programme FURIOUS [FUturs systèmes Robotiques Innovants en tant qu’OUtilS au profit du combattant embarqué et débarqué], lequel prévoyait de mettre à l’essai trois démonstrateurs de « tailles différentes » au sein d’une section d’infanterie dès 2019 au Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine [CENZUB] de Sissonne.

Photo : Barakuda, de Sharks Robotics

http://www.opex360.com/2019/07/10/larmee-de-terre-pourrait-deployer-des-robots-mules-en-operation-exterieure-dici-2020/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Création de l'armée française
» ANDROMAQUE à la Comédie Française
» Amélie Mauresmo
» Sarkozy à Versailles?
» [Les états-major des ports et régions] MARINE BORDEAUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: