Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 15:04

Rappel du premier message :

Citation :
31.01.2019

Une enveloppe de 46 millions pour des Structures Modulaires Balistiques V2 Interarmées


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 1a311

Ce jeudi, lors du point presse hebdomadaire du ministères des Armées, sera présenté le nouveau treillis F3, ainsi que d'autres équipements qui composent l'équipement du combattant 2020. rien de révolutionnaire mais le soldat français, longtemps mal équipé et mal fagoté, dispose désormais de matériels modernes et adaptés à ses missions.

Lignes de défense a déjà eu l'occasion de présenter certains de ses matériels, depuis le fusil HK aux chaussures de combat Haix et Meindel, en passant par le nouveau couteau CAC (combat assistance campagne) et la SMB (structure modulaire balistique).

Sur ce dernier équipement, je signale la parution d'un avis portant sur la "fabrication de structures modulaires balistiques V2 Interarmmées".

Le lot no1 est intitulé: SMB V2 IA et Composants. Sa valeur estimée hors TVA est de 41 660 000 euros.

Le lot no2 est intitulé: accessoires SMB V2 IA. Sa valeur estimée hors TVA est de 5 000 000 euros. Ce lot concerne toutes les poches radio, porte grenades, chargeurs, lampe etc...

Valeur totale de ce marché de 60 mois: 46,66 millions d'euros. Date limite de réception des offres: le 22 février. Le nombre de candidats admis à présenter une offre ne peut être inférieur à trois. Le nombre maximum de candidats est fixé à cinq pour chaque lot.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/31/une-enveloppe-de-46-millions-pour-des-structures-modulaires-19998.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 11 Juil 2019 - 18:51

Citation :
Forces Aériennes, merveilleusement bien, à Base aérienne 118 Mont-de-Marsan.

[#GARUDA2019🇫🇷🇮🇳] Derniers jours d'entraînement tactique conjoint pour les équipages de l'Armée de l'air et de l'Indian Air Force !

🔎 Après une première semaine de vols de familiarisation, avec du combat à vue, du « 1 contre 1 » ou « 2 contre 1 », l’exercice fait
la part belle aux missions combinées de type Large Force Employment (LFE) : défense aérienne, escorte, attaque au sol, air
interdiction…

✅ Les nombreux scénarii établis conjointement par les deux nations amènent les équipages français et indiens à préparer ensemble
leurs missions pour ensuite privilégier le travail en patrouilles mixtes, le Mission Commander étant alternativement Français et Indien.

▶ FINEX vendredi 12 juillet 2019, après une vingtaine de missions conjointes, de jour comme de nuit.
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b137
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 683822
PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 12 Juil 2019 - 16:02

Citation :
11.07.2019

Thierry Burkhard succède au général Bosser à la tête de l'armée de Terre


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b3a33

Le général Thierry Burkhard a été nommé chef d’état-major de l’armée de terre.

Voici sa biographie officielle:
Né le 30 juillet 1964 à Delle (Territoire de Belfort – 90), il est admis à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1985 (promotion 85-88)
- En 1989, après sa formation de chef de section d’infanterie à Montpellier, il est affecté au 2e Régiment étranger de parachutistes à Calvi, en Corse. Il y sert jusqu’en 1996 comme chef de section de combat, chef de la section de commandos parachutistes, commandant de compagnie et officier opération. Il participe à des missions en Guyane, en Irak, en Ex-Yougoslavie, au Tchad et au Gabon.
- En 1996, il rejoint l’état-major des armées comme officier de quart au Centre de planification et de conduite des opérations.
- En 2000, il est breveté du Collège interarmées de défense et rejoint le 4e Régiment étranger, à Castelnaudary, comme chef du bureau instruction emploi.
- En 2002, il est affecté à Cayenne, comme chef de la division opération de l’état-major interarmées des forces armées en Guyane.
- En 2004, il retourne à l’état-major des armées. Il y sert d’abord comme rédacteur puis adjoint à la cellule J3 EUROPE/CPCO.
- Il est ensuite détaché pendant une année en République de Côte d’Ivoire comme assistant militaire du général commandant la force Licorne.
- Il occupe ensuite de 2007 à 2008 la fonction d’adjoint au conseiller communication du chef d’état-major des armées. Dans ce cadre, il est projeté à deux reprises en Afghanistan.
- En 2008, il est désigné pour commander durant deux années la 13e Demi-brigade de Légion étrangère à Djibouti.
- En août 2010, il assure la fonction de conseiller communication du chef d’état-major des armées.
- En septembre 2013, il est conseiller du Coordonnateur national du renseignement à la Présidence de la République.
- En Août 2015, il est chef conduite du centre de planification et de conduite des opérations à l’état-major des armées avant d’en prendre le commandement en Août 2017.
- Le 31 Août 2018, il est nommé général inspecteur de l’Armée de Terre.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/11/thierry-burkhard-succede-au-general-bosser-a-la-tete-de-l-ar-20370.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 12 Juil 2019 - 16:38

Citation :
Avec le nouveau sous-marin « Suffren », la Force océanique stratégique va faire un bond technologique et capacitaire

par Laurent Lagneau · 12 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b537

Ce 12 juillet est un grand jour pour la Marine nationale en général et la Force océanique stratégique [FOST] en particulier puisqu’il marquera le lancement officiel, à Cherbourg, du « Suffren », le premier des six sous-marins nucléaire d’attaque [SNA] prévus par le programme « Barracuda », lancé en 1998 par la Direction générale de l’armement [DGA] et dont le coût [développement et construction] est estimé à 9,5 milliards d’euros.

Ces sous-marins remplaceront les SNA de la classe Rubis, dont le premier exemplaire – le Rubis – a été mis en service en 1983. D’ailleurs, le SNA Saphir vient de rejoindre Cherbourg en vue de son désarmement.

Par rapport aux SNA de la classe Rubis, ceux de type Barracuda permettront à la FOST de faire un bond technologique et capacitaire, étant donné les innovations et les armes qu’ils embarqueront.

Ainsi, le « Suffren » sera deux fois plus imposant que le « Rubis », avec un déplacement en surface de 4.700 tonnes et de 5.300 tonnes en plongée. D’une longueur de 99 mètres [soit presque l’équivalent d’un terrain de football] pour un diamètre de 8,8 mètres, il sera mis en oeuvre par un équipage mixte de 65 marins. Pouvant rester en plongée à une profondeur supérieure à 300 mètres, son autonomie [70 jours] sera accrue de 25% par rapport aux SNA d’ancienne génération. En outre, son constructeur, Naval Group, assure que sa disponibilité sera de 270 jours par an grâce à une maintenance « optimisée ». L’industriel indique qu’une interruption pour entretien et réparation [IPER] sera toutefois nécessaire tous les 10 ans environ.

Pour évoluer dans les profondeurs, le « Suffren » est doté d’un réacteur nucléaire à eau pressurisée, qui, dérivé des chaufferies K-15 équipant le porte-avions Charles de Gaulle et les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de la classe Triomphant, utilise de même uranium faiblement enrichi que les centrales nucléaires françaises. À ce sujet, précise Naval Group, « 1 g d’uranium 235 permet de produire plus d’énergie qu’une tonne d’hydrocarbures ». Enfin, il dispose également de deux turbines de propulsion, de deux turbo-alternateurs et de deux moteurs électriques.

S’agissant des évolutions technologiques, l’intelligence artificielle [IA] sera présente à bord du Suffren. Certes, comme l’a souligné l’miral Bernard-Antoine Morio de l’Isle, le commandant de la FOST, lors d’une récente audition parlementaire, elle l’est déjà sur les sous-marins.

« C’est dans le contrôle commande des réacteurs qu’elle est tout d’abord apparue. Lors d’une avarie sur le réacteur, le ‘contrôle commande’ propose des options pour revenir à l’état sûr. Il peut y avoir également des actions correctrices automatiques dont l’opérateur suit le déroulement », a en effet expliqué l’amiral Morio de l’Isle. Et pour le Suffren, a-t-il précisé, l’IA « concernera aussi la sécurité plongée du bateau. »

Le système d’exploitation du Suffren permettra « de commander et de surveiller, à distance, la totalité des installations [chaufferie, propulsion, électricité, sécurité plongée systèmes auxiliaires, stabilité] », explique Naval Group.

Il sera ainsi le « premier sous-marin a proposé un tel niveau d’automatisation », l’équipage étant en mesure de « conduire » le navire et de « gérer la vie à bord, à distance », depuis deux pupitres, dont « le poste de conduite propulsion [PCP], dédié à la conduite de l’usine électrique, de la chaufferie et de la propulsion, et le « poste central navigation opérations » [PCNO], dédié au contrôle et au commandement du sous-marin.

Doté d’un système de combat entièrement digitalisé, le Suffren sera dépourvu d’un équipement jusqu’alors considéré comme étant une caractéristique des sous-marins. Exit, donc, le périscope… remplacé par un mât optronique de veille et un mât optronique d’attaque non-pénétrant, munis de caméras jour haute définition, infrarouge et à intensification de lumière. Cela lui permettra d’observer la surface de jour comme de nuit.

Doté de liaisons de données tactiques assurant son interopérabilité et transmises par un système de communications modernisé, ce système de combat « intègre de nombreux sous-systèmes [sonar, radar, navigation, armes] assurant des capacités de veille et de lutte au-dessus et au-dessous de la surface de la mer », assure Naval Group. Enfin, le Suffren aura une manoeuvrabilité accrue, grâce aux barres en X de son « appareil à gouverner ».

Ces évolutions technologiques ouvrent le champ des possibles en matière capacitaire. La discrétion étant fondamentale dans le combat sous-marin, le Suffren, malgré sa masse et sa longueur, sera aussi bruyant qu’un banc de crevettes, grâce à un système de « pompe hélice ». En clair, il sera dix fois plus silencieux que les SNA de la classe Rubis. Dans le même temps, la performance de ses sonars sera quintuplée… Un atout de taille quand on sait que les sous-marins en service sont toujours de plus en plus nombreux [il y en aurait 450 aujourd’hui] tout en étant plus performants.

Le Suffren sera aussi optimisé pour les opérations spéciales, grâce à son « Dry Deck Shelter » [hangar de pont], qui est une sorte de sas où sera logé le propulseur sous-marin de troisième génération [PSM3G] qui, utilisé par le commando marine Hubert, peut emporter une dizaine de nageurs de combat, pilote compris.

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b437

Imaginé il y a plus de 10 ans par le commando Hubert et produit par ECA Group, le PSM3G permettra d’infiltration discrète de nageurs de combat. « C’est un véritable outil anti-déni d’accès. […] Il y a très peu de nations qui possédent ce type de vecteur et maîtrisent la capacité globale du triptyque PSM-DDS-SNA. Les capacités opérationnelles du PSM3G sont révolutionnaires par rapport à l’actuel PSM2G », assurait, en décembre 2017, la Marine nationale.

Par ailleurs, ce « Dry Deck Shelter » autorisera la mise en oeuvre de drones sous-marins.

Mais le bon capacitaire le plus important concerne l’action vers la terre, avec les missiles de croisière navals [MdCN] que pourra emporter le Suffren, ce qui fera de lui le premier sous-marin français à être dotée d’une « capacité stratégique de frappe dans la profondeur ». En outre, pouvant emporter deux fois plus de munitions qu’un SNA de la classe Rubis, il sera en mesure de mettre en oeuvre des torpilles lourdes F-21 et des missiles antinavires SM-39 Exocet.

Le développement et la construction du Suffren [qui compte 700.000 composants], aura exigé plus de 70 millions d’heures de travail à Naval Group et à TechnicAtome ainsi qu’à la centaine de sous-traitants et PME impliqués dans ce programme. Sans oublier le travail effectué par la DGA et la Direction des Applications Militaires [DAM] du Commissariat à l’énergie atomique [CEA].

D’ailleurs, la complexité d’un tel sous-marin a donné lieu à quelques retards… le Suffren ayant dû initialement être lancé en 2017. Ce qui a contraint la Marine nationale à prolonger la vie opérationnelle du Rubis. Il y a trois ans, Laurent Collet-Billon, alors Délégué général pour l’armement, avait évoqué un « problème de qualité du travail » pour expliquer ce contre-temps.

Quoi qu’il en soit, le Suffren entamera ses essais au premier semestre 2020. Et sa mise en service fera entrer la FOST dans une nouvelle ère… qui devrait durer une bonne quarantaine d’années.

Photos : 1/ Naval Group 2/ Marine nationale

http://www.opex360.com/2019/07/12/avec-le-nouveau-sous-marin-suffren-la-force-oceanique-strategique-va-faire-un-bond-technologique-et-capacitaire/
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
mourad27

messages : 6099
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena12
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena30

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 12 Juil 2019 - 20:52


_________________
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 477237Sanstitre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 12 Juil 2019 - 20:56

Citation :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b142
© Airbus

 12/07/2019 16:50 | ParAlexandre Rocchi

14 juillet : un défilé aux couleurs européennes



Pour ce 14 Juillet, une centaine d'appareils ainsi que 400 aviateurs vont être mobilisés.


Cette année, les aéronefs s’exhiberont, au défilé du 14 Juillet, pour la première fois sous le commandement du Général d'armée aérienne Philippe Lavigne, chef d'état-major de l'Armée de l'air. Pour marquer le coup, une centaine d'appareils ainsi que 400 aviateurs seront mobilisés. Parmi eux figurent ceux de l'Armée de l'air (49 avions et 4 hélicoptères), de l'Armée de Terre (16 hélicoptères), de la Marine nationale (6 avions et 6 hélicoptères), de la Direction Général de l'armement (DGA) (un Fokker 100), de la Gendarmerie nationale (3 hélicoptères) et de la Sécurité civile (3 avions et 2 hélicoptères). Ce défilé sera l’occasion pour l’Armée de l’air de mettre en oeuvre le nouvel A330 Phénix ayant rejoint la base d'Istres ce mois-ci. Seront également présents des avions allemands, espagnols, britanniques, belges, néerlandais et portugais. L'Espagne et l’Allemagne vont aussi mobiliser des hélicoptères tigres et caïmans. Le Royaume-Uni quant à lui mettra en œuvre deux de ses Chinook dont la mission au Sahel en soutien de l'armée française a été prolongée de six mois.

Le défilé aérien, d'une durée d'environ 45 minutes, sera développé en 13 blocs. Il sera sous la supervision du Commandement des opérations aériennes et de la défense aérienne (CDAOA) en collaboration avec le Centre national des opérations aériennes (CNOA) qui dirigeront le Dispositif particulier de sureté aérienne (DPSA). Le DPSA vient renforcer les dispositifs du PPS-A (posture permanente de sûreté aérienne) constamment mis en œuvre. Plusieurs appareils seront déployés dont : un E-3F Awacs, capable de repérer des appareils dans un rayon de 400 km, auquel se joindra un ravitailleur C135 ainsi que plusieurs hélicoptères et un drone Reaper, piloté depuis la base aérienne 709 de Cognac, pour une surveillance en altitude. La défense au sol comportera des systèmes radar et des missiles ainsi qu'un système de brouillage antidrone.

Ce 14 Juillet comprend également des démonstrations au sol ainsi que des ateliers. Deux drones DJI Matrice ainsi qu'un véhicule lanceur de drone Scorpio et deux brouilleurs de type Nerod et Dronegun Tactical servant dans la lutte antidrones seront notamment présentés au président Emmanuel Macron. Un atelier SCAF de la DGA sera quant à lui mis à disposition du grand public pour qu’il découvre le Système de combat aérien du futur qui avait été récemment présenté au salon du Bourget.

https://www.air-cosmos.com/article/14-juillet-un-dfil-aux-couleurs-europennes-21476
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeSam 13 Juil 2019 - 0:37




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeSam 13 Juil 2019 - 23:04

Citation :
14-Juillet : Les forces spéciales vont présenter le véhicule tactique Polaris MRZR

par Laurent Lagneau · 13 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12e53

Avec les coopérations européennes et les blessés des armées, l’innovation sera le troisième thème majeur du défilé du 14-Juillet, à Paris.

Parmi les matériels retenus qui seront présentés lors de l’animation initiale figureront notamment des robots [dont le Stamina de l’Institut Franco-Allemand de Recherches de Saint-Louis, le Colossus et le Barakuda de Sharks Robotics ainsi que ceux de la gamme Scorpion], le nano-drone Black Hornet, les exosquelettes Safran et Mawashi, le gilet de protection « shock absorber » du Service de Santé des Armées [SSA], le NEROD F5 et le Dronegun Tactical pour la lutte anti-drone ou encore le Système d’information et de commandement débarqué [SICS DEB] et le PLAE sur PVP [Patrouille Légère d’Appui Électronique sur Petit Véhicule Protégé].

À noter également la présence d’un pick-up doté d’une rampe de décollage de drone [le « SCORPIO »], imaginé par un militaire de l’armée de l’Air dans le cadre d’un projet d’innovation participative.

Étant donné que l’innovation est, en quelque sorte, dans leur ADN, les forces spéciales ne peuvent qu’être présentes dans cette animation.

Ainsi, le Flyboard Air, de Zapata Industries, fera une nouvelle démonstration. Cette « planche de surf volante », pour laquelle 1,3 million d’euros ont été investi par le ministère des Armées en vue de son amélioration, en collaboration avec l’ONERA et la société Poly-Shape, pourrait être utilisée comme plateforme logistique volante, pour faire du soutien médical ou encore pour en faire un engin d’assaut.

Sans doute moins spectaculaire mais tout aussi digne d’intérêt, les forces spéciales feront une présentation d’une nouvelle génération de véhicules tactiques.

Lors du dernier SOFINS [salon des forces spéciales, organisé tous les deux ans au camp de Souge, ndlr], il avait été beaucoup question des véhicules de type buggy.

« Nous travaillons également à l’acquisition de véhicules légers de type buggy afin de renforcer le segment ‘haute mobilité-vélocité’ permettant l’accès à de nouveaux modes d’actions – à la suite du retour d’expérience allié au Levant », avait expliqué, lors d’une audition parlementaire, quelques mois plus tôt, l’amiral Laurent Isnard, le chef du commandement des opérations spéciales [COS]. D’où l’intérêt des industriels pour un marché évalué à une soixantaine de véhicules.

Au SOFINS, le constructeur français Booxt avait présenté son modèle ASSAUT, développé à partir de son modèle Scorpik SRK4. Et l’américain Polaris y était aussi présent, avec son MRZR. Et c’est ce dernier qui, piloté par un binôme des forces spéciales, sera au centre d’une « démonstration dynamique ». Il sera accompagné d’un drone afin d’illustrer « les possibilités de collaboration de ce véhicule de nouvelle génération », explique le COS.

Déjà en service au sein des forces américaines, doté d’un moteur turbo-diesel à trois cylindres, le MRZR peut transporter au moins 4 commandos et jusqu’à 680 kg de matériel. De conception modulaire, il est aérotransportable et aérolargable.

Le COS en a acquis 6 exemplaires, à des « fins d’expérimentation » pour le moment, pour explorer les nouveaux modes d’actions que le MRZR, qui est à la fois très léger, ultra mobile et hyper véloce, autorise.

« Ce véhicule permet à un élément tactique de conduire un raid fulgurant après infiltration par hélicoptère de transport lourd ou avion dans la profondeur. Son emploi peut être envisagé de manière combiné avec le VPS2, un véhicule de patrouille spéciale pourvu d’une allonge plus importante », explique-t-on au COS.

Pour rappel, le VPS2 a été développé et acquis auprès du constructeur Technamm dans un délai record. Il s’était écoulé 5 mois entre la commande et la livraison du premier véhicule, en juillet 2018. Au total, le COS en compte une trentaine d’exemplaires… Dont certains ont déjà été utilisés en opération.

Photo : COS

http://www.opex360.com/2019/07/13/14-juillet-les-forces-speciales-vont-presenter-le-vehicule-tactique-polaris-mrzr/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 17:20

Citation :
14.07.2019

Espionnage, brouillage, attaques cyber, armes antisatellites...: la France militarise son espace



L'espace, indispensable aux opérations militaires, est devenu un champ de confrontation entre nations, mettant la France au défi de muscler ses capacités dans ce théâtre hautement stratégique et de plus en plus militarisé.

Le 13 juillet 2018, le Président de la République avait rappelé que l’espace, "par les incroyables potentialités qu’il offre mais également par la conflictualité qu’il suscite", constitue "un véritable enjeu de sécurité nationale". Lors de ce discours il avait demandé que soit rédigée "une stratégie spatiale de défense" qui "aura vocation aussi à être déclinée, sur tous les aspects pertinents, sur le plan européen".

Un an plus tard, Emmanuel Macron a annoncé la création d'un commandement dédié à l'espace, lors d'un discours à la veille du défilé du 14 juillet.

"Nous renforcerons notre connaissance de la situation spatiale, nous protégerons mieux nos satellites, y compris de manière active", a-t-il assuré en affirmant que "les nouveaux investissements indispensables seront décidés", tout en laissant à Florence Parly, la ministre des Armées, le soin d'annoncer prochainement plus en détail la traduction concrète des orientations stratégiques présidentielles.

A Parly, les annonces
Le commandement militaire de l'espace "va se localiser à Toulouse, qui est le grand lieu de l'espace Français", a précisé la ministre au lendemain de l'annonce du chef de l'Etat.

Dans un passé récent, Florence Parly a déjà fait des annonces. Au Salon aéronautique du Bourget, en juin dernier, Florence Parly a annoncé que la France allait lancer des études portant sur les prochaines générations de satellites militaires d'observation optique et de renseignement électromagnétique. "Nos opérations ne peuvent plus se passer de nos capacités spatiales qui contribuent de façon décisive à notre autonomie d'appréciation, de décision et d'action", avait-t-elle alors souligné en évoquant le lancement de deux programmes.

L'un d'entre eux, baptisé "Iris", aura vocation à succéder aux satellites d'observation optique CSO dédiés à la défense et à la sécurité, dont le premier a été mis en orbite en décembre dernier.

La ministre avait par ailleurs évoqué le lancement d'un autre programme, du nom de "Céleste", destiné à succéder aux satellites CERES de renseignement d'origine électromagnétique (ROEM).

Les préconisations de L'Hétairie.
Dans une note du 13 juillet, un groupe de spécialistes (Delphine GILLAIZEAU-DAVID, Vice-présidente Relations Institutionnelles 3i3s, Jean-Daniel TESTE Général de brigade aérienne, PDG de L'Observation de la Terre Appliquée, ancien Commandant Interarmées de l'Espace, et Alexandre PAPAEMMANUEL, Chef du pôle défense nationale de L’Hétairie, enseignant à Sciences Po) estiment que les réponses apportées par l’Etat sont insuffisantes et que la gouvernance demeure perfectible.

Ils formulent 14 préconisations.

Préconisation n°1 : Accroître les crédits de R&D consacrés au spatial militaire et soutenir une pensée prospective française au service des conflits spatiaux à venir, tout en s’émancipant des contraintes juridiques actuelles ;
Préconisation n°2 : Investir pour renforcer la sécurité du satellite (TC, durcissement), assurer un antibrouillage performant et des traitements à bord afin d’optimiser l’utilisation des bandes de fréquence tout en renforçant la protection des transmetteurs au sol ;
Préconisation n°3 : Créer un institut national de la donnée spatiale, véritable guiche unique et interministériel des données qui permettra d’unifier les chaînes de traitement des données ROIM et ROEM ;
Préconisation n°4 : Accroître la précision de la carte des objets spatiaux, à l’instar de ce que réalisent les Etats-Unis ;
Préconisation n°5 : Moderniser les systèmes GRAVES et SATAM ainsi que des systèmes de veille en orbite basse, conformément au programme lancé par la DGA ; améliorer le système d’informations spatiales (SIS) ;
Préconisation n°6 : Financer les travaux de conception de la prochaine génération de systèmes de surveillance de l’espace ;
Préconisation n°7 : Se doter rapidement d’une capacité d’observation de l’espace au profit de capacités de renseignement spatial plus abouties, de détection et d’alerte en cas d’attaque balistique afin de compléter notre dispositif de dissuasion nucléaire ;
Préconisation n°8 : Recourir à l’intelligence artificielle pour l’analyse de données massives afin d’identifier ces manœuvres discrètes, offensives ou sortant du pattern of life initialement caractérisé ;
Préconisation n°9 : Associer l’ensemble des services de renseignement pour participer à la caractérisation complète des satellites ;
Préconisation n°10 : Créer un Commandement des Opérations Spatiales, organisme à Vocation Interarmées (OVIA), destiné à fédérer l’ensemble des capacités militaires sous commandement unique ;
Préconisation n°11 : Etablir une Doctrine, une Organisation, des Ressources humaines, des Équipements, du Soutien, Entraînement (DORESE). Il convient donc de mettre en place une formation spatiale militaire, sanctionnant une expérience dans ce domaine au sein des Armées ;
Préconisation n°12 : Doter le Commandement militaire spatial de moyens souverains et de processus organisationnels et techniques qui utilisent des ressources humaines, matérielles et informatiques ;
Préconisation n°13 : Créer un centre militaire spatial pour rapprocher physiquement le CNES du Commandement des Opérations Spatiales ;
Préconisation n°14 : Transformer le COSPACE en un conseil national de l’Espace, sur le modèle du secrétariat général de la Mer ou du National Space Council aux Etats-Unis.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/14/espace-20372.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 17:51

Citation :
Exit l’expression « armée européenne », le président Macron parle désormais « d’agir ensemble »

par Laurent Lagneau · 14 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b271

Quand il s’agit d’évoquer les questions de défense entre Européens, encore faut-il utiliser les bonnes expressions pour se comprendre. Car, que l’on soit à Paris, à Berlin ou à Varsovie, les concepts et les mots n’ont pas forcément la même signification.

C’est en effet ce qu’a été souligné lors de l’examen par la commission sénatoriale des Affaires étrangères, la semaine passée, du rapport intitulé « Défense européenne : le défi de l’autonomie stratégique« .

« Nous utilisons souvent des termes intraduisibles ou difficilement traduisibles, par exemple ‘Europe de la défense’, cependant que d’autres n’ont pas le même sens d’un pays à l’autre », a en effet expliqué le sénateur Ronan Le Gleut, co-auteur du rapport avec Mme Hélène Conway-Mouret.

« Beaucoup d’incompréhensions avec nos partenaires européens proviennent d’ailleurs de divergences linguistiques et sémantiques : nous employons des expressions ambiguës, ou supportant mal la traduction, auxquelles chacun attribue une portée différente. Ainsi la France a longtemps parlé d »Europe de la défense’, expression intraduisible, auquel il convient de préférer celle de ‘défense européenne’, plus proche aussi de ce que souhaite la majorité des pays européens », lit-on, en effet, dans ce rapport.

L’expression « armée européenne », utilisée par le président Macron en novembre dernier, en est un autre exemple [« On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne », avait-il lancé, ndlr].

Dans l’esprit du chef de l’État, il s’agissait de mettre en avant la nécessité pour les Européens de gagner en autonomie stratégique et de prendre en main leur défense sans avoir à compter sur les États-Unis. Et, il n’était en aucun cas question de « fusionner » les armées européennes en une seule. « CSP [coopération structurée permanente], Fonds de défense, personne ne comprend. Parler d’armée permet de faire comprendre que l’UE veut être en mesure d’assurer sa propre sécurité », expliqua, plus tard, Florence Parly, la ministre des Armées, dans un entretien donné à l’AFP.
Le souci est que cette expression n’a pas été comprise ainsi sous d’autres latitudes…

Notamment en Allemagne où, par exemple, expliquent les deux rapporteurs, le porte-parole sur les questions de défense au SPD [Parti social-démocrate], leur a indiqué qu’il était « était favorable à une armée européenne qui serait créée ex nihilo. »

Avant lui, Jean-Claude Juncker, le président sortant de la commission européenne, avait défendu l’idée d’une « armée commune européenne » qui « montrerait au monde qu’il n’y aura plus jamais de guerre entre les pays de l’UE [Union européenne]. »

Enfin, en janvier dernier, le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez a estimé que « l’UE devrait progresser vers la création d’une véritable armée européenne et devenir une puissance crédible sur la scène internationale, plaidant pour un ordre mondial fondé sur l’État de droit et des règles communes ». Et d’ajouter : « Nous devons montrer au monde que l’Union européenne est ‘‘une puissance douce par choix, et non par faiblesse. »

Les deux rapporteurs, qui citent d’ailleurs le général Pierre de Villiers [« l’armée européenne est un rêve qui pourrait se terminer en cauchemar »], estiment qu’on est « bien loin d’une utopique ‘armée européenne’, idée cartésienne sans doute séduisante pour certains mais irréalisable à moyen terme, car une telle armée serait le signe d’une unification politique très avancée, qui a peu de chances d’advenir rapidement. »

« À quel chef obéirait une telle armée européenne? Selon quelles règles d’engagement? Les Européens sont-ils prêts à payer collectivement le prix du sang, dans le cadre d’une telle armée? Ne risquerait-on pas de créer une entité plus bureaucratique qu’opérationnelle, en raison des divisions de l’UE? », demandent M. Le Gleut et Mme Conway-Mouret.

En outre, « par essence fédéraliste, l’idée d’une armée européenne inquiète tous les Européens attachés à la souveraineté des nations. Mais, au-delà, ces termes inquiètent car ils engendrent la crainte qu’une protection jugée effective, celle de l’Otan, ne soit progressivement remplacée par un dispositif mal défini. La crainte d’un désengagement américain virtuel ne risque-t-elle pas, in fine, de rendre ce désengagement réel? C’est, implicitement, la question que plusieurs de nos interlocuteurs nous ont posée », expliquent les deux sénateurs. Aussi, estiment-ils, le terme d' »armée européenne » et même celui d' »autonomie stratégique » ne doivent « pas être employés à la légère », surtout s’il s’agit « d’encourager les coopérations, et de les expliquer au grand public en des termes simplifiés. »

En tout cas, lors de son discours prononcé à l’Hôtel de Brienne [siège du ministère des Armées, ndlr], le président Macron s’est gardé d’utiliser ces deux expressions au moment d’évoquer les coopérations européennes. À la place, il a défendu l’idée d' »agir ensemble ». Idée qui, d’ailleurs, est l’un des thèmes du défilé du 14-Juillet, cette année.

« C’est une priorité de mon mandat : faire en sorte de conduire les nations européennes à agir ensemble en matière de défense. Agir ensemble, ce n’est ni renoncer, ni abaisser la souveraineté nationale, ni, évidemment, renoncer à l’Alliance atlantique […] Mais se dire que développer des équipements communs et des capacités collectives a du sens », a déclaré Emmanuel Macron.

« Avec les 34 projets mis en oeuvre dans le cadre de la Coopération structurée permanente, avec le Fonds européen de défense, nous avons avancé comme jamais depuis deux ans. De même avec le Système de combat aérien du futur, le SCAF, conduit en coopération avec l’Allemagne et l’Espagne », a ensuite rappelé le chef de l’État.

« Agir ensemble, c’est faire en sorte également de construire une culture stratégique commune pour demain er pouvoir envisager des engagements opérationnels conjoints », a continué le président Macron, en faisant référence à l’Initiative européenne d’intervention, qui fédère dix pays du Vieux Continent.

« Agir ensemble, c’est tout simplement se dire qu’additionner nos atouts peut nous permettre de gagner en force, en efficacité. C’est acter le fait que notre Europe est aussi une Europe qui protège et que cette mission pour tous nos peuples est celle qui la rendra encore plus crédible », a encore insisté M. Macron.

Photo : ministère des Armées

http://www.opex360.com/2019/07/14/exit-lexpression-armee-europeenne-le-president-macron-parle-desormais-dagir-ensemble/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeLun 15 Juil 2019 - 22:32

Citation :
Pour l’amiral commandant la FOST, la discrétion des sous-marins français ne sera pas remise en cause de sitôt

par Laurent Lagneau · 15 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b3a40

Lancé le 12 juillet à Cherboug, le sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] Suffren, le premier d’une série de six exemplaires, sera aussi bruyant qu’un banc de crevettes, malgré ses 5.300 tonnes en plongée. Autrement dit, il sera dix fois plus silencieux que les SNA de la classe Rubis, actuellement en service. De quoi donner du fil à retordre à ceux qui tenteront de le repérer… grâce à leurs sonars et autres bouées acoustiques.

Cependant, il n’est pas exclu que d’autres techniques de détection soit utilisées à l’avenir. Ainsi, par exemple, la Chine a lancé le projet « Guanlan » [« observer les grandes vagues »], qui vise à mettre au point un satellite doté d’un LIDAR [Laser Imaging Detection And Ranging] et d’un radar micro-ondes afin de pouvoir détecter des objets sous-marins jusqu’à 500 mètres de profondeur.

Cette solution va-t-elle fonctionner? Quand il tenait son blog avant de prendre les rênes de l’Agence de l’innovation de Défense [AID], Emmanuel Chiva avait émis des doutes. « Les LIDAR peuvent être diffractés, notamment lorsqu’ils traversent des milieux de températures ou de salinité différents – les expérimentations réalisés par les États-Unis ou la Russie n’ont pas été concluants au-delà de 200 m de fond », avait-il expliqué.

En tout cas, l’amiral Bernard-Antoine Morio de l’Isle, commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique [ALFOST] n’est visiblement pas inquiet. Pour le moment, du moins.

« La mer est un milieu opaque. À partir du moment où vous avez atteint une centaine de mètres de profondeur, on ne vous voit plus à partir de la surface. Pour ne pas être vu, il suffit donc de descendre en immersion. Ensuite, il reste le bruit rayonné, dont la propagation est directement liée aux règles immuables de la propagation des rayons sonores dans l’eau. Ces règles ne changeront pas », a expliqué ALFOST, lors d’une récente audition parlementaire.

« Par exemple, pour une frégate multimissions qui se trouve en hiver en Méditerranée, où l’eau est à 13 degrés de la surface au fond, c’est-à-dire dans un milieu très homogène, elle pourra détecter jusqu’à des distances de 150 kilomètres. Si elle fait la même opération en septembre, l’eau est très chaude en surface et toujours à 13 degrés au fond, elle n’aura alors plus que quelques milliers mètres de détection en portée directe. Les profondeurs sous-marines vont donc encore rester vraiment très opaques », a ajouté l’officier.

Cependant, en multipliant les moyens d’écoute et, surtout, la qualité des sonars, la probabilité d’une détection augmente… « Mais sur les échelles de distances dont on parle – trois jours pour se diluer sur l’équivalent de la surface de la France, sept jours sur la surface de l’Europe – l’invulnérabilité est assurée », a assuré le commandant de la FOST.

Cela étant, et le programme Guanlan en est un exemple, les techniques de détection ne reposeront pas forcément, à l’avenir, sur des systèmes acoustiques. Mais, « bien entendu, des études sont menées sur de nouvelles techniques de détection non acoustiques. Nous les faisons systématiquement évaluer par la DGA [Direction générale de l’armement, ndlr] qui réalise des prototypes et regarde comment ça marche », a indiqué l’amiral Morio de l’Isle.

« Vous avez probablement entendu parler de l’ionisation des particules ou encore de la hauteur des vagues liées au passage des sous-marins en immersion. Ces systèmes ne fonctionnent, lorsqu’ils fonctionnent, que sur des zones très restreintes. Pour résumer : ‘dis-moi où tu es et je te trouverai’. Ces systèmes doivent être focalisés, c’est-à-dire orientés, au préalable », a relativisé ALFOST devant les députés. « Tous les systèmes un peu ‘exotiques’ ont vraiment besoin d’être dirigés pour identifier. Mais nous les étudions car il ne faut rien négliger dans ce domaine », a-t-il cependant conclu.

Photo : Marine nationale

http://www.opex360.com/2019/07/15/pour-lamiral-commandant-la-fost-la-discretion-des-sous-marins-francais-ne-sera-pas-remise-en-cause-de-sitot/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMar 16 Juil 2019 - 21:13

Citation :
 LYNX : Exercice de franchissement pour les blindés du Battle Group


Mise à jour :16/07/2019


Mardi 9 juillet 2019, les soldats français et britanniques mobilisés dans le cadre de la mission Lynx à Tapa en Estonie ont effectué ensemble un exercice de franchissement d’obstacles à bord de leurs véhicules respectifs.

Quelques jours avant cet exercice conjoint, les  sapeurs des deux armées avaient œuvré à la construction des différents obstacles créés spécialement pour la manœuvre. Fosse, bute de terre et de gravas, abatis, le parcours réunissait des conditions de franchissement particulièrement élevées permettant de  mener à bien l’exercice.

L’objectif de l’exercice était d’instruire les différents pilotes aux méthodes de franchissement d’obstacles et de comparer les capacités de réaction des véhicules de combat à ce franchissement d’obstacles, notamment dans des conditions rendues difficiles par le terrain est glissant et boueux.

Du côté français, un char Leclerc du 12e régiment de cuirassiers, trois véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) du 2e régiment étranger d’infanterie et un véhicule de l’avant blindé (VAB) du 1er régiment étranger de génie ont effectué le parcours. Les Britanniques avaient quant à eux déployé l’un de leur véhicule d’infanterie, le Warrior.

Après l’exercice, les soldats du génie britannique ont présenté leurs engins à leurs homologues français parmi lesquels le Titan, un lance-pont blindé, le Terrier, qui sert à la suppression d’obstacles et le Trojan, qui est utilisé pour le déminage.

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Estonie en 2019 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un S-GTIA composé de 4 chars Leclerc et de 13 VBCI. Cette mission Lynx est intégrée au sein d’un bataillon commandé par la Grande-Bretagne.
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b274
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b145
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b3a41
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b349
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/lynx-exercice-de-franchissement-pour-les-blindes-du-battle-group  
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8339
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Untitl10
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019 - 11:27

Citation :
Trois sapeurs du 19e Régiment du Génie ont perdu la vie lors d’une mission contre l’orpaillage illégal en Guyane
PAR LAURENT LAGNEAU · 18 JUILLET 2019

Trois militaires du 19e Régiment du Génie [RG], implanté à Besançon, ont perdu la vie lors d’une mission contre l’orpaillage illégal en Guyane, dans le cadre de l’opération Harpie. L’information, d’abord livrée par Guyane 1ere, a été confirmée par le ministère des Armées, ce 18 juillet.

« J’ai appris cette nuit avec beaucoup de tristesse la mort accidentelle de trois militaires français […] en Guyane. J’adresse toutes mes pensées et condoléances à leurs familles, leurs proches, leurs frères d’armes », a en effet réagi Florence Parly, la ministre des Armées.

Ces militaires avaient été envoyés dans une zone isolée en forêt, à 150 km au sud de Saint Laurent du Maroni, dans la région de Maripasoula. Et cela dans le cadre d’une opération « Wilau » qui, lancée le 11 juillet, visait à détruire par explosif les sites d’orpaillage qui exploitent les quartzs aurifères via des puits et des galeries

Selon les explications données par le ministère des Armées, les sapeurs « s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs » quand « huit d’entre-eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie ». Et d’ajouter : « Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés. » Il s’agit du sergent-chef Edgar Roellinger, du caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et du caporal-chef Mickaël Vandeville.

Les cinq autres militaires ont été évacués vers l’hôpital de Cayenne, qui avait déclenché un « plan blanc », c’est à dire un ensemble de mesures sanitaires spécifiques d’urgence. L’un d’entre-eux est encore dans un état grave.

« Les Forces armées en Guyane ont immédiatement fait converger les secours sur le lieu de l’accident avec un hélicoptère Puma venant de Matoury ainsi qu’un hélicoptère de la Sécurité civile de Cayenne », a ensuite précisé l’État-major des armées.

« Je salue la réactivité de nos forces, intervenues avec un grand professionnalisme, en particulier le personnel du service de santé des Armées. Je remercie également la sécurité civile, les services d’urgence et la préfecture de Guyane », a assuré Mme Parly.

Lancée en 2008 pour lutter contre l’orpaillage illégal, la l’opération Harpie, conduite par les Forces armées en Guyane et la Gendarmerie, est à la fois rude et dangereuse, en raison notamment de l’environnement et de l’attitude agressive des Garimpeiros, ces chercheurs d’or clandestins souvent originaires du Brésil voisin.


http://www.opex360.com/2019/07/18/trois-sapeurs-du-19e-regiment-du-genie-ont-perdu-la-vie-lors-dune-mission-contre-lorpaillage-illegal-en-guyane/


RIP
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 19 Juil 2019 - 21:44

Citation :
L’armée de l’Air a officialisé l’adoption du standard F3R du Rafale

par Laurent Lagneau · 19 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b3a44

Dans sa dernière synthèse hebdomadaire de l’actualité, le ministère des Armées a indiqué que l’armée de l’Air venait d’officialiser l’adoption du standard F3R du Rafale. Cette décision, prise le 16 juillet, permet désormais aux escadrons de chasse de commencer la formation de leur premiers équipages et d’amorcer ainsi une montée en puissance en vue d’un premier déploiement opérationnel de cette dernière version de l’avion développé par Dassault Aviation.

Pour rappel, la Direction générale de l’armement [DGA] avait prononcé la qualification du Rafale F3R en octobre 2018. Il revenait alors au Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM] de Mont-de-Marsan et au détachement Chasse du Centre d’expérimentations pratiques de l’Aéronautique navale/Escadrille 10S [CEPA/10S] de mener à bien un programme – complexe – d’expérimentations afin de « parfaire l’appropriation opérationnelle » de cet appareil.

Pour cela, le CEAM et le CEPA/10S ont travaillé ensemble, ce qui a permis de produire des comptes-rendus, des manuels d’utilisation et autres notes techniques reconnues à la fois par l’armée de l’Air et la Marine nationale. Ce qui a accéléré le programme d’expérimentations tout en générant quelques économies.

S’agissant du CEAM, ce travail a mobilisé plusieurs unités, dont, évidemment, l’Escadron de chasse et d’expérimentation 1/30 « Côte d’Argent » mais également le Centre d’expertise et d’instruction des liaisons de données tactiques [CEILDT], l’Escadron de programmation et d’instruction à la guerre électronique 07/330 [EPIGE], le centre d’expertise de l’armement embarqué [CEAE] ainsi que les équipes de marque Cyber et ravitaillement et transport stratégique.

Une partie de ce travail a consisté à vérifier si les nouvelles capacités ajoutées au Rafale n’ont pas eu d’incidences sur son comportement en vol. « Nous voulions vérifier que les fonctionnalités de base du standard F3.4+ continuent à se comporter normalement sur le F3R », explique en effet le commandant Thibaud, chef de l’équipe de marque « Rafale », dans le dernier numéro du magazine Air Fan.

Pour rappel, avec le standard F3R, le Rafale emporter le missile air-air longue portée METEOR qui, associé au radar RBE2 AESA [à antenne active], lui permettra d’engager des cibles volant à une centaine de kilomètres de distance. Il sera également en mesure de mettre en oeuvre la nacelle TALIOS, qui, précise le ministère des Armées, « intègre deux voies [TV et infrarouge], de nouvelles poursuites [fixes et mobiles], une nouvelle interface homme/machine et de nouvelles commandes. » En clair, elle améliorera la détection et l’identification des cibles terrestres, dans n’importe quelle condition.

Qui plus est, cette nouvelle version du Rafale est équipée d’un interrogateur IFF compatible mode 5 / mode S et d’un système AGCAS [Automatic Ground Collision Avoidance System / système automatique d’évitement de collision avec le sol]. La liaison 16, le radar RBE2 AESA et le système de guerre électronique SPECTRA ont été améliorés. Enfin, et outre le missile METEOR, elle sera en mesure d’emporter des bombes guidées laser GBU-16 [500 kg] ainsi que des Armements air-sol modulaires [A2SM] Block 3.

« Les évaluations sont compliquées car les équipements modernisés dialoguent entre eux et parlent à d’autres systèmes non modernisés. Nous devons nous assurer de l’absence de problème. Par exemple, la liaison de données L-16 échange des informations avec le calculateur central qui lui-même reçoit des pistes de différents capteurs. Tout est intégré et le standard F3R représente probablement la plus importante évolution du Rafale depuis son entrée en service », souligne le commandant Thibaud… En attendant la version F-4, qui mettra davantage l’accent sur la connectivité et le combat en réseau.

Ceux qui on lu la bande dessinées « Cyberfatale, Si on sort, on est morts » ne seront pas surpris de l’importance de l’aspect « cyber » dans ces expérimentations.

« L’équipe de marque Cyber contribue à l’homologation du Rafale F3R en validant sa robustesse vis-à-vis de menaces d’origine informatique. Cet aspect est d’ailleurs devenu une des préoccupations majeures du CEAM », assure le colonel Nicolas, directeur des expérimentations, dans les colonnes d’Air Fan.

Cela étant, ces expérimentations ne sont pas encore terminées. Elles « se poursuivront jusqu’en 2020 afin que les unités opérationnelles puissent exploiter pleinement toutes les capacités offertes par ce nouveau standard Rafale », précise le ministère des Armées. Il est ainsi prévu, cet été, de mener une campagne « temps chaud » de deux semaines, sur la base aérienne 104 d’al-Dhafra, aux Émirats arabes unis. Il s’agira notamment de mettre à l’épreuve les capteurs infrarouge de la nacelle Talios.

La première capacité opérationnelle du Rafale F3R [Talios/Meteor] est cependant attendue pour la fin 2019. Il faudra attendre, au plus tôt, le deuxième trimestre de l’année 2020 pour que soit prononcée la mise en service opérationnelle complète [MSO].

http://www.opex360.com/2019/07/19/larmee-de-lair-a-officialise-ladoption-du-standard-f3r-du-rafale/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeVen 19 Juil 2019 - 21:59

Citation :
  Friday, July 19, 2019

French Army Griffon VBMR 6x6 multi-role armored vehicles arrive in Belgium for July 21 parade...  


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b446
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b544
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b642
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b741
https://www.snafu-solomon.com/2019/07/french-army-griffon-vbmr-6x6-multi-role.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeDim 21 Juil 2019 - 18:15

Citation :
Mars Attaque

Casque à mandibule OpsCore arrivé aussi au 2è régiment de Hussards

Meilleure protection, notamment pour les pilotes des quads, sans doute

Vu au Carrousel de Saumur
Crédits : FW
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _0a0b10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMar 23 Juil 2019 - 18:26

Citation :
Le prochain porte-avions français devra composer avec la masse (imposante) de l’avion de combat du futur

par Laurent Lagneau · 23 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b357

Si l’on se fie à la maquette dévoilée lors du dernier salon de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, le New Generation Fighter [NGF], c’est à dire l’avion de combat développé par Dassault Aviation qui sera au centre du Système de combat aérien du futur, devrait mesurer 19 mètres en longueur pour une envergure de 14 mètres. Et, selon l’Usine Nouvelle, sa masse devrait être de l’ordre de 30 à 40 tonnes, armements en soute et carburant compris. C’est à dire qu’il aurait les dimensions et la masse d’un Mirage IV.

Sachant qu’il en est prévu une version navale, quelles seront les conséquences sur le prochain porte-avions de la Marine nationale, pour lequel la phase d’études a commencé? Qui plus est, il est question que ce futur navire soit en mesure de « lancer et de ramasser » en même temps ses aéronefs, afin d’avoir plus de souplesse dans les opérations aériennes. Et, pour couronner le tout, ses installations aéronautiques devront prendre en compte la mise en oeuvre de drones aériens embarqués.

Aussi, tout laisse à penser que ce futur porte-avions sera beaucoup plus imposant que l’actuel Charles-de-Gaulle… D’où la question posée à ce sujet par le député Thomas Gassilloud, lors d’une récente audition de l’amiral Christophe Prazuck, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM]. D’après le parlementaire, et en raison de la masse du NGF, ce bâtiment devrait afficher un déplacement de plus de 70.000 tonnes.

Pour le moment, d’après le CEMM, le tonnage du futur porte-avions n’est pas gravée dans le marbre. « Il n’est pas plus question aujourd’hui de 70.000 tonnes que de 60.000 ou 90.000 tonnes », a-t-il dit. Mais il est acquis que la « la masse du NGF » constitue la « donnée de départ », a-t-il dit, avant de préciser qu’elle est « compatible avec les catapultes EMALS [Electromagnetic Aircraft Launch System, catapultes électro-magnétiques] des porte-avions américains. » Pour rappel, la masse au décollage d’un F-35C [version navale du F-35, ndlr] est de 31 tonnes.

Sur ce point [sur lequel l’amiral Prazuck ne s’est pa attardé], il faudra faire un effort particulier sur les chaufferies nucléaires étant donné la quantité d’électricité qu’il faudra produire pour utiliser de telles catapultes. Celles du Charles-de-Gaulle [deux de type K-15] développent chacune une puissance de 150 MW [contre 700 MW pour chacun des deux réacteurs A1B des porte-avions américains de la classe Gerald Ford]. Cela donne une idée du travail à accomplir dans ce domaine.

Cependant, pour l’amiral Prazuck, avant de s’interroger sur la masse, il faut « évidemment se demander combien d’avions nous voulons avoir sur notre porte-avions et pour quel scénario. » Si la masse de ce futur navire doit être équivalente ou un peu plus élevée à celle du Charles-de-Gaulle, alors le nombre d’appareils embarqués pourrait être réduit considérablement. En outre, il faudra faire de la place pour les « effecteurs connectés » prévus par le SCAF.

Aussi, a-t-il continué, « la question est alors, moins la masse, mais l’envergure et corrélativement, la superficie, celle du pont d’envol, celle du hangar. » Ensuit, a poursuivi le CEMM, « il faudra déterminer la propulsion possible pour ce porte-avions, sachant que la vitesse maximale doit être d’au moins 27 nœuds », cette dernière étant celle à laquelle on « récupère un Hawkeye E-2C ou E-2D en avarie sévère. »

Au passage, le propos de l’amiral Prazuck donne à penser que la Marine nationale envisagerait d’acquérir des E-2D Hawkeye, dont la cellule intègre des matériaux composites et qui est doté d’un radar plus performant, en l’occurrence un AN/APY-9 AESA de Lockheed Martin.

Par ailleurs, l’idée de transformer des porte-hélicoptères en navire pouvant accueillir des avions de combat de type STOVL [décollage court/atterrissage vertical] a été évoqué par des députés lors de l’audition du CEMM et de celle, plus ancienne, d’Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation. Mais sans succès.

Ainsi, l’amiral Prazuck ne veut pas en entendre parler. « La grande différence entre l’architecture d’un porte-avions et celle d’un porte-hélicoptères, c’est le système de catapultage. C’est là le facteur ‘dimensionnant’ dans un porte-avions. Certes, à l’image des Japonais, on peut envisager des porte-avions sans catapulte, que l’on appelle des LHA [Landing Helicopter Assault]. Mais de tels bâtiments ne peuvent mettre en œuvre que des avions à appontage vertical et à décollage court, dont l’autonomie, les capacités d’emport et le rayon d’action sont nettement inférieurs à ce qui est nécessaire pour intervenir en premier sur un théâtre d’opération, comme la France en a l’ambition », a-t-il expliqué aux députés.

Et puis cela pose effectivement la question de l’avion de combat qui conviendrait pour ce type de navire. Et le seul disponible sur le marché est le F-35B américain. Et le restera longtemps car Dassault Aviation n’a nullement l’intention de faire une version du NGF ayant une capacité STOVL.

« S’agissant de l’emploi de moteurs du SCAF pour l’appareil de l’aéronavale, je ne crois pas qu’un avion à décollage vertical soit vraiment un avion de combat. Les Américains, n’ont développé ce type d’avion que pour les marine corps. Nous, nous n’avons pas ce type de force en Europe », a fait valoir M. Trappier, oubliant, au passage, que les Britanniques et les Italiens sont en train de se doter de F-35B et que les Espagnols l’envisagent pour remplacer leur AV-8 Harrier II embarqués à bord du LHD « Juan Carlos I »…

En outre, et cela rejoint la question du tonnage, « la version marine du F-35 est une version qui comporte le moteur de l’armée de l’air permettant à l’avion de décoller d’un porte-avions. À titre indicatif, le tonnage d’un porte-avions américain est plus du double de celui du Charles-de-Gaulle. Nous avons donc affaire à de gros avions de combat sur de gros porte-avions », a encore dit le Pdg de Dassault Aviation.

http://www.opex360.com/2019/07/23/le-prochain-porte-avions-francais-devra-composer-avec-la-masse-imposante-de-lavion-de-combat-du-futur/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMar 23 Juil 2019 - 20:43

Citation :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 0d311
© Collins Aerospace


 23/07/2019 12:39 | ParYann Cochennec

Armée de l'Air : campagne d'essai pour les C-130H modernisés par Collins Aerospace



Le premier des Lockheed Martin C-130H de l'Armée de l'Air doté de la nouvelle avionique Collins Aerospace a débuté sa campagne d'essais en vol et de certification sur la base aérienne de Bordeaux-Mérignac.


L’avion est équipé de la solution avionique Collins Aerospace Flight2™ et du double affichage tête haute (HUD), HGS-4500, avec système de vision améliorée multibande, EVS-300, pour améliorer la perception des pilotes de leur environnement. Une caméra infrarouge pour la détection d’objectifs a également été intégrée au HGS. Ensemble, ces solutions permettent d’améliorer les capacités opérationnelles des appareils pour répondre aux besoins spécifiques des missions. “Avec Flight2™, l’Armée de l’Air française dispose d’une avionique de dernière génération et d’une solution optimisée de support et de maintenance pour mener à bien ses missions exigeantes dans le monde entier,” a déclaré Olivier Pedron, directeur général, avionique de Collins Aerospace en France.

Après le premier vol et la qualification par la direction générale de l’armement (DGA) des deux premiers appareils rénovés, Collins Aerospace et Sabena Technics fourniront des kits de modification au Service industriel de l’aéronautique (SIAé) pour l’installation en série sur les 12 C-130H restants de la flotte française. Le contrat de modernisation avait été attribué en septembre 2016, par la DGA, à Collins Aerospace pour la maîtrise d’ouvrage, conformément à sa certification FRA-21J, aux côtés de ses partenaires Lockheed Martin et Sabena Technics.

Flight2™ permettra aux C-130H français un accès sans restriction à l’espace aérien mondial tel que défini par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), leur procurant des capacités tactiques accrues tant sur les théâtres d’opérations que dans l’espace aérien civil. De plus, il permet une communalité pour le support et la maintenance avec les autres plateformes de l’Armée de l’Air telles qu’ E-3, AWACS, et KC-135 ainsi qu’une communalité avec les HUD du C-130J.

https://www.air-cosmos.com/article/arme-de-lair-campagne-dessai-pour-les-c-130h-moderniss-par-collins-aerospace-21508
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMer 24 Juil 2019 - 20:11

Citation :
La Marine nationale devrait compter environ 1200 drones à l’horizon 2030

par Laurent Lagneau · 24 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b452

Publié durant l’été 2018 par la Marine nationale, le plan Mercator fait grand des engins aériens et navals piloté à distance et/ou autonomes. En effet, le document précise que chaque navire en sera doté selon la formule « petit drone, petit bateau ; gros drone, gros bateau ».

Actuellement, la Marine nationale dispose de deux drones S-100 Camcopter, dont un a récemment été affecté au porte-hélicoptères amphibie [PHA, ex-BPC] Dixmude. En outre, la Direction générale de l’armement [DGA] a confié à Airbus Helicopters et à Naval Group le programme « Système de Drone Aérien pour la Marine » [SDAM] qui vise à mettre au point un appareil tactique basé sur l’hélicoptère civil léger Cabri G2/VSR-700 de la PME française Guimbal.

Selon le plan Mercator, les 15 frégates dites de premier rang [8 FREMM, 5 FTI et 2 FDA] seront dotées d’un SDAM et d’un hélicoptère. Et d’expliquer que ce drone leur permettront « d’augmenter la présence de moyens ISR en vol et de tendre vers la permanence, au profit de la maîtrise de la situation de la zone d’intérêt tactique. »

Au total, et selon l’amiral Christophe Prazuck, son chef d’état-major [CEMM], la Marine nationale devrait compter environ 1.200 drones à l’horizon 2030.

« S’agissant des drones, j’ai aujourd’hui cinquante appareils, dont aucun n’est encore opérationnel. Ils sont tous en expérimentation, dont beaucoup au sein de la force maritime des fusiliers marins et commandos [FORFUSCO]. Mon objectif […], c’est de disposer d’un drone par bateau en 2030. J’estime donc qu’en 2030, dans la Marine, il y aura environ 1200 drones : 900 drones aériens pour équiper les bateaux, les bases à terre et les sémaphores ; une cinquantaine de drones de surface pour la surveillance et deux cents drones et gliders sous-marins pour la guerre des mines et la surveillance de l’environnement », a en effet déclaré l’amiral Prazuck, lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale.

« Parmi les drones aériens, il y aura des petits drones mais aussi des drones de moyenne altitude et longue endurance [MALE] qui peuvent voler plusieurs heures, pour compléter nos avions de patrouille et de surveillance maritime, ainsi que nos hélicoptères », a précisé le CEMM.

Quant aux « petits drones », ils équiperont les patrouilleurs. « J’espère multiplier par un chiffre compris entre six et dix la surface couverte annuellement par nos moyens », a dit l’amiral Prazuck, qui a aussi évoqué « plusieurs projets visant à exercer une surveillance satellitaire de nos zones économiques exclusives [ZEE] ».

Et d’estimer que ces programmes, « même s’ils n’augmentent pas le nombre de bateaux présents outre-mer, vont augmenter nos moyens de surveillance et d’action et seront à la hauteur des enjeux de la surveillance de nos ZEE. »

Cela étant, l’amiral Prazuck n’a pas parlé ni des drones stratosphériques [HAPS : Altitude Platform System], comme le Zephyr d’Airbus, ni des drones de combat… alors que ces appareils figurent dans le plan Mercator. En outre, il n’a pas non plus fait d’allusion aux drones HALE [Haute Altitude Longue Endurance]. L’Allemagne songe à s’en procurer quatre exemplaires [des MQ-4C Triton américains, ndlr], a priori pour la Deutsche Marine. Aux États-Unis, ces appareils sont utilisés en complément des avions de patrouille maritime P-8 Poseidon.

En tout cas, s’agissant toujours des drones aériens, l’amiral Prazuck estime que la Marine nationale n’ira pas s’en procurer auprès des États-Unis. « Il y a aujourd’hui une offre française ou européenne, que ce soit sur les petits drones ou sur les drones MALE, susceptible de répondre à nos besoins », a-t-il dit aux députés.

Quant aux drones navals, ils concerneront la lutte anti-sous-marine et la guerre des mines. Pour cette dernière, la France conduit, en coopération avec le Royaume-Uni, le programme MMCM [Mine Counter Measures].

« Nous doter d’une capacité autonome de lutte anti-mines constitue une absolue nécessité. Ce programme opère une véritable évolution conceptuelle : auparavant, le bateau qui parcourait un champ de mines, s’il n’explosait pas, était chargé de les détecter. Dorénavant, l’idée est d’envoyer des drones autonomes dans la zone minée pour détecter les mines puis les détruire », a expliqué le CEMM.

Cela étant, il reste encore quelques difficultés à surmonter. « À titre d’exemple, nous nous interrogeons sur la manière dont le drone peut transmettre les informations collectées : doit-il être doté de capacités d’intelligence artificielle et être capable d’évoluer de manière autonome? Lui faut-il ramener l’ensemble des données sur un bâtiment, ou à terre, où elles seraient analysées Une fois qu’une mine a été détectée, faut-il envoyer un autre drone pour la détruire? »; a résumé l’amiral Prazuck. « Nous devrons répondre à toutes ces questions, et nous le ferons dès lors que le prototype nous sera livré et que nous ouvrirons la phase de tests », a-t-il assuré.

Photo : SDAM (c) Naval Group et Airbus Helicopters

http://www.opex360.com/2019/07/24/la-marine-nationale-devrait-compter-environ-1200-drones-a-lhorizon-2030/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMer 24 Juil 2019 - 21:07

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 25 Juil 2019 - 20:08

Citation :
25.07.2019

Espace: entre compétition industrielle et capacité spatiale de défense



Ce jeudi, au Commandement de défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), sur la base de Lyon Mont-Verdun, Florence Parly a annoncé les grandes orientations militaires françaises dans l'espace.

Cette stratégie repose sur dix points (c'est moi qui souligne):

1- L’espace est un milieu essentiel au fonctionnement de notre société et à sa sécurité. Il est aujourd’hui au coeur d’une compétition stratégique et industrielle qui touche ses applications tant civiles (New Space) que militaires (conflictualité croissante entre États) et menace notre liberté d’accès et d’action dans l’espace. L’analyse renouvelée de l’environnement spatial et de ses menaces, de ses risques et de ses opportunités et la reconnaissance du caractère stratégique des capacités spatiales pour la France lui imposent de revisiter son modèle pour demeurer une puissance spatiale de premier plan.

2- Notre nouvelle stratégie spatiale de défense vise à renforcer notre autonomie stratégique dans ce domaine, en s’appuyant sur trois axes :
- le renforcement des capacités militaires actuelles de veille stratégique et d’appui aux opérations (observation, écoute, télécommunications, positionnement/navigation, météorologie, géographie) ;
- l’extension des capacités de connaissance de la situation spatiale (SSA) pour surveiller l’activité sur toutes les orbites ;
- enfin le développement d’une capacité spatiale de défense. Cette ambition fera l’objet d’une impulsion supplémentaire par rapport aux efforts déjà consacrés au domaine spatiale par la loi de programmation militaire (LPM, 3,6 Md€).

3- Priorité de cette stratégie, la SSA doit voir ses moyens renforcés, au sol mais aussi dans l’espace, afin de permettre de caractériser l’activité observée grâce à une évaluation des menaces affinée (effort sur le renseignement d’intérêt spatial).

4- Autre évolution capacitaire majeure, la capacité de défense (depuis le sol comme dans l’espace) doit permettre aux armées de faire respecter un usage pacifique de l’espace, de décourager des actes inamicaux ou hostiles envers nos moyens spatiaux, et d’être en mesure, le cas échéant, de défendre nos intérêts spatiaux.

5- L’acquisition progressive de capacités sera l’occasion d’approfondir les coopérations avec nos partenaires européens prioritairement, tout en entretenant notre étroite relation avec les États-Unis.

6- Le renforcement de notre autonomie stratégique dans l’espace suppose également de saisir les opportunités offertes par le New Space, afin de permettre à la France de demeurer à la pointe de la technologie. Notre modèle industriel devra également être revisité.

7- La dualité quasi systématique du domaine spatial est un facteur favorable à l’innovation dont les cycles s’accélèrent. Le recours à de nouvelles architectures de systèmes telles que les constellations de petits satellites voire les lanceurs réutilisables, devra être examiné attentivement. Le ministère des armées cherchera par ailleurs à développer des relations privilégiées avec des opérateurs privés dits de confiance.

8- L’espace dispose d’un cadre juridique international garantissant la liberté d’exploration et d’utilisation ainsi que le principe de légitime défense, dans lequel s’inscrit cette stratégie. Des adaptations de notre droit spatial national seront toutefois nécessaires, dans un cadre interministériel, pour tenir compte des spécificités des opérations spatiales militaires dont le périmètre va s’élargir.

9- Pour répondre à cette ambition renouvelée, la gouvernance de l’espace au sein du ministère doit être revue et s’incarner de manière visible dans un grand commandement de l’espace rattaché à l’armée de l’air, appelée à devenir armée de l’air et de l’espace, en liaison étroite avec l’état-major des armées pour les aspects opérationnels et capacitaires. Ce grand commandement a vocation à regrouper les organismes militaires du domaine, actuellement dispersés, afin de garantir la cohérence des moyens et être en mesure de développer le vivier d’experts du milieu spatial et leurs parcours professionnels.

10- Les synergies géographiques et fonctionnelles seront par ailleurs renforcées avec le CNES, formidable vivier d’expertise spatiale et véritable chance pour la France et sa défense. Les modalités du pilotage des relations entre le ministère et le CNES seront revisitées.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/25/espace-20407.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 25 Juil 2019 - 20:38

Citation :
Un Alphajet de la Patrouille de France a fait une sortie de piste à l’aéroport de Perpignan

par Laurent Lagneau · 25 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b453

Un Alphajet de la Patrouille de France [PAF], a priori celui de l’intérieur droit [Athos 2] a fait une embardée sur la piste de l’aéroport de Perpignan [Pyrénées-Orientales], ce 25 juillet, à la mi-journée.

D’après le quotidien « L’Indépendant« , qui avait une journaliste présente sur les lieux au moment de cet incident, l’Alphajet « aurait traversé la RD614 avant de finir sa course sur un terre-plein la séparant de la D117, route de Peyrestortes, qui borde les pistes de l’aéroport. »

Le pilote, un capitaine ayant plus de 2.800 heures de vol à son actif, a pu s’éjecter grâce au siège éjectable Martin Baker MkF10LN « zéro-zéro » [pour altitude zéro / vitesse zéro], lequel permet de s’extraire d’un avion en cas de défaillance à l’atterrissage ou au décollage. Légèrement blessé, l’officier a été hospitalisé à Perpignan pour une visite de contrôle. « Son état de pose pas d’inquiétude à ce stade », précise le Sirpa Air. Il est à espérer que cette mésaventure lui vaudra, au pire, la cravate et le diplôme de « l’Ejection Tie Club ».

Installé sur les Alphajet à partir de 2009, le siège éjectable MkF10LN a déjà sauvé la vie d’un pilote de la PAF quand, lors d’un vol d’entraînement, en 2010, il avait dû s’éjecter alors qu’il était en train d’effectuer un tonneau barriqué à basse vitesse au-dessus de l’aérodrome civil de Plan-de-Dieu [Vaucluse].

La Patrouille de France devait se produire à Saint-Cyprien, ce 25 juillet. Il va sans dire que sa démonstration a été annulée. Pour le moment, ses Alphajet sont tous cloués au sol, le temps, sans doute, de trouver un début d’explication à ce qui est arrivé à Athos 2. Sa participation aux meetings de Noirmoutier et de Pornic sont donc compromises.

Photo : armée de l’Air

http://www.opex360.com/2019/07/25/un-alphajet-de-la-patrouille-de-france-a-fait-une-sortie-de-piste-a-laeroport-de-perpignan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeJeu 25 Juil 2019 - 21:45

Citation :
Passation de commandement et adieu au Transall à Djibouti

Mise à jour :23/07/2019 - Direction : Armée de l'air


Le 18 juillet 2019, la cérémonie de passation de commandement de l’escadron de transport (ET) 88 « Larzac » s’est déroulée sur la base aérienne (BA) 188 de Djibouti.


Présidée par le général Olivier Fabre, en présence de l’ambassadeur de France et de nombreuses autorités militaires et civiles, cette cérémonie revêtait un caractère particulier, puisqu’il s’agissait également de dire adieu au C160 Transall, avion stationné à Djibouti depuis le 29 juin 1983.

Dans un premier temps, le colonel François Tricot, commandant la BA 188, a procédé à la prise de commandement de l’ET 88 par le lieutenant-colonel Gaëlle Moyen, qui succède au lieutenant-colonel Olivier Boubert.

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12e232

À l’issue de la passation de commandement, le général Fabre a rappelé l’exceptionnelle carrière opérationnelle du Transall au sein de la Corne de l’Afrique, expliquant sa glorieuse et exaltante histoire sur le territoire. L’aéronef totalise en effet plus de 13 000 heures de vol durant sa présence à Djibouti et a volé dans une multitude de pays.

Avec le départ du C160 Transall, c’est une page qui se tourne. Dernier aéronef de ce type stationné en outre-mer, il sera remplacé par le Casa CN 235.

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12e139

Arrivé le mercredi 17 juillet 2019, le Casa s’est posé sur la piste de l’aéroport international de Djibouti en provenance d’Égypte. Après le départ du Transall, à la fin du mois, l’ET 88 « Larzac » disposera alors d’un Casa CN 235 et de trois hélicoptères SA330 Puma.

L’ET 88 contribue aux missions des Forces françaises à Djibouti avec des missions de transport tactique et des évacuations sanitaires. Il effectue également des missions SAR (Search and rescue - recherche et sauvetage) au profit de la République de Djibouti et des militaires français. Ses missions sont exécutées toute l’année, sans interruption et en toutes conditions.

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12e56
Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air


https://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/passation-de-commandement-et-adieu-au-transall-a-djibouti
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeLun 29 Juil 2019 - 18:08

Citation :
Les Armées, grandes gagnantes du budget 2020

Actualités Nathan Gain 29 juillet, 2019



L’armée est à nouveau sorti gagnante des semaines d’arbitrages préliminaires à l’élaboration du projet de loi de finances pour 2020 qui sera évalué à l’automne. Le ministère des Armées est en effet celui qui devrait connaître la plus forte hausse budgétaire l’an prochain, avec 1,53Md€ de crédits supplémentaires.

Le plafond de dépense des Armées sera fixé à 39,81 Md€ par le PLF 2020, précise un document publié mi-juillet par le ministère des Finances. Soit une hausse de 1,53Md€ des crédits à prendre avec des pincettes, Bercy se basant sur les montants fixés en 2019 par la loi de finances initiale, donc susceptibles de fluctuer en fonction des crédits effectivement dépensés. Le chiffre avancé semble par ailleurs en deçà du 1,7Md€ de hausse annuelle globale établi par la LPM 2019-2025. Une réduction que Bercy expliquerait par la baisse des financements liés aux anciens combattants, dont le nombre diminue.

Le président de la République Emmanuel Macron s’y est engagé le 12 juillet à Cherbourg lors du lancement du sous-marin Suffren: « Cette loi de programmation militaire sera tenue. » Selon celui-ci, cet effort « sans précédent » est « la condition pour permettre à la France de disposer à l’horizon 2030 des équipements et des technologies nécessaires à son autonomie. » Et le président de la République de rappeler que « d’ici 2025, pas loin de 59 milliards d’euros seront ainsi consacrés à nos grands programmes d’armement, dont 37 milliards d’euros pour les 4 ans à venir. »

D’après Bercy, la trajectoire financière s’échafaude dès lors « conformément à la loi de programmation militaire, ce qui permet de préserver le financement des mesures nouvelles. » Par mesures nouvelles, le ministère des Finances pointe notamment l’amélioration des processus de MCO, le financement des grands programmes d’armement, les investissements consentis en faveur de la cybersécurité, du renseignement et de la nouvelle doctrine spatiale dévoilée la semaine dernière par la ministre des Armées, Florence Parly. Sans oublier le chantier de la nouvelle politique de rémunération des militaires.

Des propos également soutenus par le triennal 2020-2022 présenté par le ministère des Finances, qui devrait permettre de maintenir l’effort aujourd’hui consenti pour « la poursuite du réarmement des fonctions régaliennes de l’État ». D’ici la fin du quinquennat, les Armées devraient ainsi voir leur plafond budgétaire culminer à 42,92Md€, soit une revalorisation de 4,65Md€ par rapport aux projections de la loi de finances initiale 2019. Il faudra maintenant attendre la dernière semaine de septembre et le dépôt du texte du PLF à l’Assemblée nationale, puis un éventuel exercice de communication des Armées dans la foulée, pour avoir une vision détaillée des investissements prévus pour l’an prochain.

http://forcesoperations.com/les-armees-grandes-gagnantes-du-budget-2020/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMar 30 Juil 2019 - 18:30

Citation :
LYNX : Séquence de tir pour le peloton de char Leclerc


Mise à jour :30/07/2019


Le samedi 20 juillet, le peloton de chars de combat du sous groupement tactique interarmes (SGTIA) armé par le 12e régiment de cuirassiers (12e RC), s’est rendu au Central Training Area (CTA) de Tapa pour une séance de tir de chars Leclerc.

Durant une demi-journée plusieurs séances de tir ont eu lieu à commencer par l’équipage du Dépanneur de Char Leclerc (DCL), qui a pu effectuer quatre séquences de tir à la mitrailleuse de calibre 12,7 mm depuis l’engin.

Puis les deux équipages du Véhicule Blindé Léger (VBL) ont également tiré à la mitrailleuse de calibre 12,7mm. Enfin, les chars Leclerc ont effectué deux types de tirs : coaxial à la mitrailleuse et tir d’obus d’exercice de 120 mm sur cibles.

L’occasion pour le lieutenant Yannick, chef de peloton du 12e RC, de pouvoir tester les acquis des équipages qu’il a formé « Tout ce qu’ils ont pu apprendre il y a un an, ils peuvent le mettre en pratique ici, tout en étant confrontés à un terrain complexe alternant marécage, et une forêt dense offrant peu de manœuvrabilité. »

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Estonie en 2019 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un S-GTIA composé de 4 chars Leclerc et de 13 VBCI. Cette mission Lynx est intégrée au sein d’un bataillon commandé par la Grande-Bretagne.

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12b365
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 683822
PHOTOS:
 
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/lynx-sequence-de-tir-pour-le-peloton-de-char-leclerc  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28322
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitimeMar 30 Juil 2019 - 18:46

Citation :
Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos

par Laurent Lagneau · 30 juillet 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 10 _12c187

Le général Jean-Pierre Bosser, qui laissera ses fonctions de chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT] au général Thierry Burkhard, n’a eu de cesse d’insister sur la nécessité de développer et d’entretenir « l’esprit guerrier », qui doit donner aux soldats un « supplément d’âme » pour dominer l’adversaire.

« L’esprit guerrier combine la capacité à agir dans les milieux difficiles, l’utilisation de la haute technologie et les traditions », détaille le général Bosser. En clair, l’aguerrissement, indispensable pour tenir plus longtemps que l’adversaire, forge le mental du soldat, dont les capacités sont démultipliés par la haute technologie… Et les traditions donnent du sens à son action quand elles ne l’inspirent pas.

Pour l’armée de Terre, un combattant entraîné et aguerri, c’est à dire ayant une connaissance parfaite du terrain tout en faisant preuve de combativité et de résistance, est le « principal facteur de résilience. »

« Pour éviter la surprise et encaisser les chocs, il nous faut forger des soldats au caractère trempé et durs au mal. L’aguerrissement, composante clef de l’esprit guerrier, apporte ce supplément d’âme permettant au soldat de se dépasser pour remplir la mission, de prendre l’ascendant sur l’adversaire et d’emporter la décision », est-il expliqué dans la dernier numéro de la Lettre du CEMAT. Et cette dernière d’ajouter : « En se confrontant à l’adversité dès l’entraînement, chaque soldat, du caporal au général et du cavalier au pompier, doit développer intelligence de situation, audace et détermination. »

« Il y a des constantes dans l’entraînement militaire. Les soldats romains, les grognards napoléoniens ou nos militaires d’aujourd’hui ont tous vécu des avancées techniques ou technologiques importantes. Mais l’entraînement spécifique, la capacité à durer sur le terrain, l’endurcissement, la force morale demeurent les fondamentaux de la réussite de la mission », abonde le colonel Rémy, du bureau emploi de l’état-major de l’armée de Terre.

Et pour l’aguerrissement, la formation aux techniques commandos est incontournable. « Un stage de type commando est par principe un saut dans l’inconnu. Ne pas connaître le programme, avoir un encadrement différent ou arpenter une piste d’audace met le combattant en situation d’inconfort. Ce dépassement physique et moral forge sa capacité de résilience, quelle que soit son arme d’appartenance. En cela l’esprit guerrier doit s’appliquer à toute l’armée de Terre », explique le colonel Rémy.

D’où la Directive d’aguerrissement des forces terrestres [DAGUER FT], récemment entrée en vigueur. Définissant trois socles [combattant, métier, commando], elle se décline en 30 mesures devant être appliquées dans les trois ans à venir afin de permettre à l’ensemble des unités de l’armée de Terre de conduire une politique d’aguerrissement conforme à leurs exigences opérationnelles.

Pour schématiser, cette directive reprend la théorie du « ruissellement » en matière économique. En clair, l’effort sera porté sur la formation des cadres aux techniques commandos. Et ces derniers transmettrons ce qu’ils auront appris au sein de leur régiment.

« Nous allons remettre le cadre au cœur de l’aguerrissement. En augmentant le volume de personnel qualifié, nous donnons la possibilité aux régiments de mener leurs propres actions de formation », explique le lieutenant-colonel Jean-Charles, du bureau entraînement du commandement de l’entraînement et des écoles du combat interarmes [COM E2CIA].

Dans ce dispositif, le Centre national d’entraînement commando [CNEC], implanté à Mont-Louis [Pyrénées Orientales], tiendra un rôle central. « Les régiments ont besoin de spécialistes pour encadrer leurs sections. En 2019, 54 % de nos stages étaient consacrés à la formation des moniteurs et instructeurs commandos. En 2020 nous serons à 80 % », souligne le lieutenant-colonel Carl-Éric, chef du bureau entraînement instruction de cette unité.

« Les militaires qualifiés 2e niveau sont l’échelon fondamental de l’aguerrissement commando dans les corps et ils doivent irriguer toutes les fonctions opérationnelles », précise le lieutenant-colonel Victor Le Bihan, le chef du corps du CNEC.

En outre, pour mener les stages d’aguerrissement, le CNEC va s’appuyer sur les Centres d’initiation commandos [CIC] du Fort de Penthièvre [Morbihan] et d’Épinal, lesquels montent progressivement en puissance, ainsi que sur le Groupement d’aguerissement montagne [GAM]. « Ce dispositif permettra ainsi d’accueillir une quinzaine de formations qualifiantes supplémentaires par an, soit plus de 350 stagiaires », indique l’armée de Terre.

Dans le même temps, chaque brigade sera dotée d’un « espace d’entraînement et d’aguerrissement au combat » [EEAC] qui, sur le modèle du Centre d’instruction et d’entraînement au combat amphibie du 21e Régiment d’Infanterie de Marine [RIMa], permettra d’accueillir une section pendant une à deux semaines.

Comme l’assure la Lettre du CEMAT, « s’aguerrir doit se pratiquer au quotidien et dans toutes les unités ». Ce qui passe par l’entraînement physique et la conduite de séquences tactiques devant permettre au chef de section ou de groupe de « densifier les activités, d’y introduire de l’imprévu, d’en moduler la durée et le contenu, pour habituer ses hommes à exécuter collectivement leur
mission en situation d’inconfort, à agir plus fort et à durer plus longtemps. »

« La création des centres d’initiation commando et des espaces d’entraînement au combat des brigades offrira aux unités la possibilité de se consacrer pendant plusieurs semaines à des instructions spécifiques, notamment sur des parcours commando ou des pistes nautiques », explique-t-on au bureau entraînement du COM E2CIA.

Par ailleurs, cet « écosystème » reposera également sur les 9 Centres d’aguerrissement outre-Mer et étranger [CAOME], comme celui d’Arta Plage, à Djibouti. Appelé « La voie de l’inconscient », il comprend un parcours d’audace à réaliser en moins de 25 mn. En encore comme ceux établis en Guyane [Centre d’entraînement en forêt équatoriale et centre de formation forêt fleuve].

http://www.opex360.com/2019/07/30/pour-affermir-lesprit-guerrier-larmee-de-terre-va-mettre-laccent-sur-les-stages-commandos/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 10 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Création de l'armée française
» ANDROMAQUE à la Comédie Française
» Amélie Mauresmo
» Sarkozy à Versailles?
» [Les états-major des ports et régions] MARINE BORDEAUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: