Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 11 Juil - 18:31

Citation :
Guantánamo, le sujet qui fâche

ALGÉRIE - 8 juillet 2007 -

Le gouvernement algérien a rejeté les conditions posées par l’administration américaine pour la libération des vingt-quatre Algériens détenus à Guantánamo. À la grande surprise de l’administration Bush. Celle-ci a proposé un accord-cadre à l’ensemble des pays ayant des ressortissants internés par l’armée américaine dans sa base sur l’île de Cuba. Tous ont accepté et fini par obtenir la libération de leurs citoyens. Tous sauf l’Algérie Laughing , qui estime que les conditions sont inacceptables, car portant atteinte à sa souveraineté nationale Cool . Parmi celles-ci, la possibilité pour la justice américaine d’obtenir, à tout moment, une commission rogatoire pour interroger, en cas de besoin, les élargis, ou encore l’interdiction pour l’administration algérienne de leur délivrer à l’avenir un passeport.
Le refus des Algériens perturbe sérieusement l’agenda du Pentagone, qui avait décidé de fermer le camp avant la fin de l’année. Tout cela n’a pas empêché George W. Bush et Abdelaziz Bouteflika de s’échanger des amabilités épistolaires à l’occasion de leurs fêtes nationales respectives (le 4 juillet pour les États-Unis, le 5 pour l’Algérie).

http://www.jeuneafrique.com/pays/algerie/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN08077guantehcfiu0
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 11 Juil - 19:06

Laughing Laughing Laughing j'adore notre politique étrangére Cool Cool et les tengos ils peuvrnt bien les gardé ....on a rien a foutre qu'ils les renvoi en afghanisten lol!
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 11 Juil - 20:01

Citation :
Autouroute Est-Ouest : « chantier du siècle », selon « Le Monde »
Par le monde le 10/07/2007

Dans l'Algérie engourdie par le soleil de juillet, le seul mouvement semble être celui des convois des mariages qui sillonnent les routes à la poursuite d'une voiture fleurie. Mais à y regarder de plus près, il y a, au milieu des champs de blé fauchés de l'oued Fodda, à mi-chemin entre Alger et Oran, une autre activité, plus discrète : ce sont les employés chinois du consortium Citic-CRCC, lancés depuis quelques semaines dans une course contre la montre. Ils ont quarante mois (à compter du 18 septembre 2006) pour construire 528 kilomètres de l'autoroute est-ouest, un record mondial.

Leurs deux tronçons, du centre et de l'ouest, s'ajouteront au réseau existant et aux 399 km qu'un consortium japonais construit à l'est du pays. L'ensemble de 1 216 km sera en 2009, année de la fin du mandat du président Abdelaziz Bouteflika, la contribution algérienne à l'axe transmaghrébin de 7 000 km entre la mer Rouge à l'Atlantique.

Au ministère des travaux publics, qui chapeaute le "chantier du siècle" si cher au président, on suit les travaux de près. "Nous avons imposé aux Chinois d'utiliser 70 % de main-d'oeuvre locale afin que nos Algériens se frottent à une autre culture, explique Omar Oukil, conseiller en communication du ministre. Nous avons besoin d'une culture du travail assez rigoureuse, nous avons besoin de voir les choses de façon assez sérieuse. Les Chinois sont une race à part, ils font les trois-huit, sept jours sur sept", ajoute-t-il en conclusion de sa journée de travail au ministère, déjà désert sur le coup de 16 heures.

Les Japonais du groupement Cojaal ont les mêmes délais que les Chinois mais remplaceront une partie de la main-d'oeuvre par de la haute technologie. "La hauteur des lames de nos bulldozers et tous les mouvements de nos engins seront dictés par satellite, explique Atshushi Furuta, directeur général du bureau d'Alger. Cela permet de réduire les coûts, même s'il n'est pas très économe de construire une autoroute en quarante mois."

Relier ses frontières tunisienne et marocaine va coûter 11,1 milliards de dollars à l'Algérie (près de 8,5 milliards d'euros), c'est le plus gros chantier jamais entrepris dans le pays, avec 74 881 ouvriers - dont 21 973 expatriés asiatiques -, 11 tunnels percés sur deux fois 3 voies et 390 ouvrages d'art réalisés, dont 25 viaducs. Les offres d'autres groupements, comme le franco-allemand Razel-Vinci-Bilfinger, n'ont pas été jugées compétitives.

Omar Oukil, qui se dit peu attiré par l'Asie ("Quand je suis fatigué, c'est à côté de Marseille que je vais me reposer"), est pourtant impressionné par les Japonais. "Sur les chantiers, leurs manières strictes forcent le respect, affirme le cadre du ministère des travaux publics. Ils dégagent de l'intelligence et une véritable élégance. Les Chinois, eux, ont l'air misérable. Ils n'ont que leur travail à offrir." Ceux du bureau de Chlef, à 210 km à l'ouest d'Alger, font pourtant excellente impression : hommes et femmes en tenue sport chic, jeunes et accueillants, parlant français ou arabe, équipés d'ordinateurs dernier cri et respectant à la lettre les consignes affichées au mur.

"INVASION JAUNE"

"Les groupements que nous avons retenus au terme de l'appel d'offres sont de rang mondial", confirme Mohammed Kheladi, directeur de la division programme neuf, qui supervise les 927 km attribués aux deux consortiums asiatiques. Son quartier général sur les hauteurs d'Alger, tout juste aménagé par une entreprise chinoise, est une véritable ruche.

Une partie de l'administration algérienne a en effet adopté le rythme asiatique : "Nous faisons les cinq-huit !", plaisante M. Kheladi, qui nous reçoit en fin de journée, entre une délégation japonaise et une chinoise.

Afin de ne laisser aucun prétexte de retard aux constructeurs, qu'il "bouscule en permanence", il doit s'assurer que le tracé soit libéré des habitations et des réseaux d'eau, d'électricité, de gaz ou de pétrole, que les bases de vie soient proprement installées, que les paiements soient effectués, que la douane laisse passer les engins des consortiums, que la main-d'oeuvre algérienne soit engagée et formée, que les visas des expatriés soient délivrés, sans compter les changements de tracé, comme celui destiné à limiter l'impact sur le parc national d'El-Kala, à la frontière tunisienne. "Cette autoroute va harmoniser et développer le pays, dit-il. Des villes et villages vont se dresser le long du tracé. Elle sera le feu vert pour les investisseurs et les touristes."

En haut lieu, on estime que l'autoroute a aussi valeur de test pour les entreprises chinoises. "S'ils réussissent, toutes les portes leur seront ouvertes." Pour l'heure, la participation chinoise aux grands projets algériens a été restreinte, notamment pour le programme de 1 236 883 logements entre 2001 et 2009. Moins de 30 000 unités ont été confiées à l'entreprise chinoise CSCEC, qui se dit capable de beaucoup plus, le plus gros allant aux entreprises égyptiennes, turques et bien sûr nationales.Il s'agissait sans doute de limiter les frictions avec une population troublée par ces nouveaux migrants, qui sont officiellement 18 000 dans le pays. Le journal El-Youm vient de faire scandale avec une double page venimeuse sur les méfaits des Chinois, "cette invasion jaune qui ne respecte pas les interdits religieux (...) et adore les brochettes de chat et de chien".

Mais ce n'est pas tout : le géant aurait failli. Des retards ont été enregistrés dans la livraison des logements et les autorités algériennes refusent de voir que les Chinois n'y pouvaient rien : épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003 qui a bloqué l'arrivée des expatriés, tremblement de terre la même année, énormes retards administratifs et techniques algériens. "Nous ne sommes plus une économie de monopole, nous sommes ouverts à tous, aux Chinois mais aussi aux Français !" sourit un haut responsable du ministère de l'habitat. Avant d'avouer qu'il est déçu par les Chinois, dont il attendait des miracles. "Mais ne me citez pas, dit-il, je ne veux pas me mettre 1,3 milliard de personnes à dos."

Serge Michel, Le Monde
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 11 Juil - 20:32

Citation :
Visite de Nicolas Sarkozy : le point de vue du journal « Le Monde »
Par le monde le 11/07/2007

Dans son édition datée de jeudi 12 juillet, le célèbre quotidien français « Le Monde » publie un éditorial consacré à la tournée maghrébine de Nicolas Sarkozy. Un texte que « toutsurlalgerie.com » vous propose de lire.

Dès son premier voyage présidentiel au sud de la Méditerranée, Nicolas Sarkozy s'est heurté aux obstacles maghrébins. Les Marocains lui ont fait comprendre qu'ils n'entendaient pas être traités à la sauvette et visités en quelques heures, comme leurs voisins et rivaux algériens. Le chef de l'Etat voulait pourtant donner le coup d'envoi d'une nouvelle politique méditerranéenne qui se distingue, au moins implicitement, de l'action de son prédécesseur. Il n'y est parvenu qu'en partie.


En Algérie, il a tiré un trait définitif sur le traité d'amitié cher à Jacques Chirac. Le texte, calqué sur le traité d'amitié et de coopération de 1963 entre la France et l'Allemagne, était prêt depuis des mois. Sa conclusion a buté sur l'exigence d'Alger d'une "repentance" française pour les crimes commis pendant la guerre d'Algérie. La preuve de l'amitié, ce ne sont pas les excuses, mais les projets d'avenir, a dit en substance M. Sarkozy au président Bouteflika. Et l'avenir, c'est l'"Union méditerranéenne", dont les Algériens attendent avec intérêt de connaître la substance.

Même écoute "enthousiaste" à Tunis, de la part du président Ben Ali. Là, M. Sarkozy a mis ses pas dans ceux de son prédécesseur en restant très discret sur les violations des droits de l'homme dans un pays qu'il voit cheminer vers la démocratie. La Tunisie est avant tout considérée comme une alliée dans la lutte contre le terrorisme. Paris et Tunis vont renforcer la coopération de leurs services de sécurité, et, en ce qui concerne les "services", M. Ben Ali est imbattable.

Pour sa première sortie internationale, la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, Rama Yade, a gardé un profil bas. Elle était visiblement mal préparée à un voyage inopiné, mais elle a promis de se rattraper en recevant la présidente tunisienne de la Fédération internationale des droits de l'homme... à Paris.

Cette brève escapade maghrébine illustre la difficulté de mener cette "diplomatie des droits de l'homme" dont Nicolas Sarkozy semble partager l'ambition avec son ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner. A plusieurs reprises pendant la campagne et depuis son élection, le président de la République a mis en avant le respect des droits de l'homme comme l'un des critères de la politique internationale. Il avait même exprimé ses réticences à serrer la main des dirigeants étrangers qui n'en font pas grand cas.

Mais la diplomatie a ses exigences. De l'autre côté de la Méditerranée, les partenaires potentiels de la France ne sont pas tous, loin de là, des parangons de vertu démocratique. Et c'est avec eux qu'il faut traiter pour faire progresser cette communauté méditerranéenne que la France appelle aujourd'hui de ses voeux. Dans l'espoir très téméraire qu'elle produira aussi des changements politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 12 Juil - 9:43

Citation :
De l'énergie à revendre, au propre et au figuré

Magazine Challenges | 12.07.2007 | Réagir à cet article

En Algérie, la visite de Nicolas Sarkozy le 10 juillet poursuivait des objectifs économiques.

La visite de Nicolas Sarkozy en Algérie le 10 juillet n'a pas été seulement une visite de courtoisie. La France tient à jouer un rôle dans le boom économique que connaît le pays. L'Algérie, troisième exportateur de pétrole d'Afrique après le Nigeria et l'Angola, possède surtout de gigantesques réserves de gaz qui en font le quatrième exportateur mondial, derrière la Russie, le Qatar et la Norvège. Sonatrach, l'entreprise publique d'énergie, est devenu incontournable, si bien que l'Etat français voudrait en faire un partenaire. Et l'Algérie s'apprête à inaugurer un gazoduc transsaharien qui acheminera le gaz nigérian jusqu'aux terminaux méthaniers du pays, comme celui d'Arzew.

Avec l'envolée des prix des hydrocarbures, l'Algérie a remboursé sa dette et détient près de 80 milliards de dollars, la dixième résolve mondiale de devises Cool . Résultat: les salaires des fonctionnaires (ils représentent 25% de la population active) ont pu être augmentés de 16% en 2006 et le smic l'a été de 20%. Le PIB, lui, a progressé de 6% l'an dernier. Une tendance qui devrait perdurer. «La croissance économique sera forte en 2007, prédit Christoph Witte, expert pays de l'assureur Ducroire. Le gouvernement prévoit d'investir 70 milliards d'euros d'ici à 2009, essentiellement dans les infrastructures, les transports, la communication et le capital humain. L'argent est disponible, il n'y a pas de doute là-dessus.»
Même son de cloche chez un ancien ministre algérien: «Le pays connaît une très forte croissance. Il faut souhaiter que l'Etat en profite pour intégrer l'OMC et attirer des investisseurs étrangers.» Certes, «les, investissements étrangers ont douille par rapport à 2005, reconnaît Christoph Witte, mais ils restent limités, à peine 1% du PIB».

La France en retrait

Pourtant, précise Stéphane Boujnah, responsable du Maghreb à la Deutsche Bank, «la politique d'ouverture et de reforme est claire, mais la rapidité de mise en oeuvre varie selon les secteurs. Elle est efficace dans le secteur financier avec la privatisation du Crédit, populaire d'Algérie et l'ouverture du marché intérieur aux banques étrangères». BNP Paribas, Crédit agricole, Natixis et Société générale ont d'ailleurs fait acte de candidature pour reprendre ce réseau de 132 agences et 1,2 million de clients. Les biens de consommation connaissent une croissance rapide, de même que les surfaces de distribution (Carrefour est en train d'ouvrir plusieurs hypers).
Mais les plus gros investisseurs dans les grands projets d'infrastructure demeurent les pays du Golfe (immobilier), la Chine et le Japon. La France reste finalement très en retrait. Une situation que Nicolas Sarkozy voudrait modifier.
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 18 Juil - 21:16

la future algerie est en marche Cool
Citation :
Autoroute Est-Ouest : les délais peuvent-ils être respectés ?
Par ali idir le 18/07/2007 à 12:30

Projet ou flop du siècle ? Confiée en septembre 2006 à deux groupements chinois et japonais pour plus de 11 milliards de dollars, la réalisation d'une autoroute de 900 km entre l'Est et l'Ouest algérien pourrait prendre beaucoup plus de temps que prévu. La livraison de ce projet est attendue pour fin la 2009, pour coïncider avec la fin du mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Mais sur le terrain, les choses semblent plus compliquées : les Chinois et les Japonais pourront difficilement tenir leurs engagements.

Dix mois après l'attribution du projet, le plus grand chantier d'infrastructure en Afrique n'a pas encore véritablement démarré. Sans compter le gel des travaux du tronçon de 70 km entre El-Tarf et la frontière tunisienne, après les contestations des associations écologiques les dangers que représente un tel projet pour le Parc national d'El Kala.

Résultat : des spécialistes algériens dans les travaux routiers commencent à douter sérieusement de la capacité des Asiatiques à construire 900 km d'autoroute en 28 mois. C'est en effet le temps qui reste du délai de 40 mois calculé à partir de septembre 2006, date de l'attribution officielle du projet autoroutier aux deux groupements. « Comment réaliser 900 km d'autoroutes en moins de trois ans ? C'est impossible avec les contraintes actuelles et les intempéries de l'hiver. Si les Chinois et les Japonais réussissent à livrer le projet dans les délais, il faudra l'inscrire dans le livre mondial des records. Ce sera un vrai miracle », affirme un ingénieur algérien qui travaille depuis deux ans dans la réalisation d'un tronçon de la future autoroute.

Ce "miracle" a-t-il des chances se produire ? Peu probable affirment plusieurs techniciens dans le domaine des grands travaux interrogés par toutsurlalgerie.com. « La conjoncture économique mondiale actuelle n'est pas en notre faveur. Le bitume n'est pas disponible et les entreprises n'arrivent pas à s'approvisionner d'une façon régulière, ce qui causera des retards considérables », ajoute le même ingénieur. En plus des tensions sur le bitumes au niveau mondial, l’Algérie doit faire face à une autre difficulté : le manque des aires de stockage pour ce matériau, indispensable pour la réalisation des routes.

Les entreprises chargées du projet confrontées à un autre problème de taille : la difficulté de trouver les agrégats aux normes internationales. En Algérie, les graviers sont de piètre qualité à cause de la forte présence du calcaire dans les roches. Comme ils ne peuvent pas importer des gravillons pour des raisons de coûts, les entreprises devront se contenteront d’utiliser des graviers locaux, au détriment de la qualité et de la solidité des routes et ouvrages d'arts de l'autoroute est-ouest.

A ces contraintes techniques et environnementales s'ajoutent la rareté de la main d'œuvre qualifiée locale. Le gouvernement a fixé à 30% le taux des travailleurs étrangers admis à rentrer en Algérie pour travailler sur les chantiers.

Malgré ces difficultés, les autorités restent aussi fermes sur le respect des délais. Officiellement, le non respect des délais prévus dans le cahier des charges entraînerait des pénalités de retards et pourrait aller jusqu'à la résiliation du contrat avec les entreprises défaillantes. Mais les groupements chinois et japonais préparent déjà les arguments pour justifier d'éventuels glissements sur leurs engagements de livrer l'autoroute en 40 mois.

Au retard inévitable dans les délais de réalisation s'ajoute le fait que l'autoroute coûtera très chère à l'Algérie. Plus de trois fois son prix réel !
Citation :
Algérie : les investissements se multiplient dans l'aluminium
Par nacer safer le 18/07/2007 à 15:07

Tunisie Profilés Aluminium (TPR), numéro un tunisien des profilés en alliage va s'implanter prochainement en Algérie. Cette filiale du groupe tunisien Payahi, détient 90% des parts du marché en Tunisie, avec une production de plus de 20.000 tonnes par an. Ses produits sont exportés dans sept pays d'Afrique et d'Europe dont la France, l’Italie et la Belgique.

La société TPR, pour un investissement de plusieurs millions d'euros, sera dotée d'ici fin 2008 d'une usine opérationnelle aux environs d'Alger. Ses dirigeants entendent profiter de l'essor de l'immobilier algérien, avec la construction prévue d'un million de logements d'ici 2009.

Cette annonce intervient alors le groupe privé Cévital a entamé des négociations avec le numéro deux mondial de l’aluminium, le canadien Alcoa en vue d’un partenariat pour un montant estimé à 2,5 milliards de dollars. Le géant algérien projette de créer dans les prochains mois un complexe de production d'aluminium d’une capacité de 400 000 tonnes par an.
Citation :
Algérie-Espagne : Chakib Khelil jeudi à Madrid pour des discussions sur gaz
Par avec afp le 18/07/2007 à 19:44

Le ministre de l'Energie et des mines, Chakib Khelil, doit se rendre jeudi à Madrid pour une visite de travail centrée sur le gaz, à l'invitation de son homologue espagnol Joan Clos. Selon le ministère algérien de l’énergie, ce déplacement « s'inscrit dans le cadre de la poursuite des discussions sur les questions en cours entre les deux pays dans le domaine de l'énergie ».

Les relations énergétiques algéro-espagnoles sont marquées par un différend commercial sur le niveau de participation de la société publique algérienne Sonatrach (entre 26 et 36 %) dans le projet de gazoduc Medgaz qui doit relier les deux pays en 2009.

Le contentieux porte sur la quantité de gaz que Sonatrach est autorisée à commercialiser dans Medgaz. La commission espagnole de l'énergie avait exigé de Sonatrach de limiter à 1 milliard de M3/an au lieu de 3 milliards de M3/an, le volume de gaz qu'elle est autorisée à commercialiser en Espagne, en échange de l'augmentation de ses droits de vote dans la société Medgaz, à la suite de sa montée de 16% dans le capital. Début juillet, M. Khelil avait indiqué que l'Algérie allait saisir les tribunaux espagnols et la Commission européenne pour régler ce litige.

L'Algérie livre à l'Espagne 8 milliards de m3 de gaz par an acheminés par le Gazoduc Maghreb-Europe (GME), reliant les deux pays via le Maroc, ou sous forme de Gaz naturel liquéfié (GNL).
Citation :
Algérie : le suisse SGS rachète la société publique COTA
Par ali idir le 18/07/2007 à 20:57

Le groupe suisse SGS (société générale de surveillance) prend le contrôle de l'entreprise publique COTA (Contrôle technique automobile). L’opération a été annoncée aujourd'hui de source officielle qui n'a pas donné de précisions sur le montant de la transaction.

Avec cette opération, SGS détient 76.96% du capital de la société publique spécialisée dans le contrôle technique des véhicules légers et poids lourds. Le groupe suisse, numéro un mondial de l'inspection et de la certification, était en concurrence avec l'espagnol Ivesur sur ce projet.

Détenue par des entreprises publiques du secteur du transport, COTA dispose de 18 stations de contrôles techniques automobiles à travers le pays. Son siège social est située dans la zone industrielle de Rouiba (est d'Alger).

En rachetant COTA, le groupe suisse se positionne favorablement sur le marché algérien du contrôle technique automobile, en plein essor : les nouvelles lois obligent automobilistes à contrôler régulièrement leurs voitures auprès d'agences de contrôles techniques agrées.

Estimé officiellement à plus de 3 millions d'unités, le parc algérien de voitures se développe de façon rapide, avec des ventes annuelles qui avoisinent les 200.000 véhicules.
Revenir en haut Aller en bas
MW
Administrateur
Administrateur


messages : 1608
Inscrit le : 02/03/2007
Localisation : chez moi
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: GAZDUC MEDGAZ   Mer 18 Juil - 21:55

MEDGAZ





MEDGAZ est un projet stratégique, autant pour l'Algérie et l'Espagne que pour le reste de l'Europe. D'une part, il contribuera à améliorer la sécurité d'approvisionnement, étant donné qu'il reliera directement le marché européen à la source d'approvisionnement en gaz algérien. D'autre part, c'est la voie la plus économique d'approvisionnement en gaz naturel pour le sud de l'Europe selon les conclusions des observateurs internationaux ainsi que de l'Observatoire Méditerranéen de l'Energie ou Wood Mackenzie. MEDGAZ répondra également à la demande de plus en plus croissante de gaz naturel en Europe. Et finalement, il aidera à atteindre les objectifs fixés par le Protocole de Kyoto.

Citation :
Pour toutes ces raisons, MEDGAZ compte sur un vaste soutien institutionnel. En Espagne, il est inclus dans la "Planification des Secteurs d'Electricité et Gaz. Développement des Réseaux de Transport 2002-2011" du Ministère de l'économie espagnol, (MINECO, 13/09/2002). Le Ministère de l'Industrie, du Tourisme et du Commerce lui a accordé la classification "A" (prioritaire).

En Europe il a été approuvé par la Commission Européenne comme "Projet d'intérêt prioritaire des réseaux trans-européens du secteur de l'énergie" (Décision 1229-2003/CE); MEDGAZ figure également dans le programme "Quick Start" (mise en marche immédiate) de la Commission Européenne.

http://www.medgaz.com

je vous invite de voir cette illustration fort intressante du projet :

http://www.medgaz.com/medgaz/pages/viaje-fr.htm
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 19 Juil - 4:58

on touts les cas pas assé pour les espagnioles vue les blocage de leur part Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 19 Juil - 7:02

si les espagnols n'accepterons pas les 36% de sonatrach dans le projet la commercialisation de 3 milliards de métres cubes sur leurs sol et la revue a la hausse des prix du gaz il pourront dire au revoir au medgaz.
l'algérie a les capacités de liquifié son gaz et le vendre sur d'autre marché les etats-unis sont demandeur la chine l'inde et le brésil .
l'algérie est deuxiéme exportateur mondial de GNL 3eme en gaz naturel.
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Aoû - 18:22

il tape fore cette fois ....28 milliar de dollars
Citation :
Economie (Lundi 06 Août 2007)

Un investissement de 28 milliards de dollars
Temmar annonce un accord définitif avec le groupe Emaar

Par : Badreddine Khris
Lu : (119 fois)

Les obstacles à la réalisation des quatre mégaprojets de cette grande entreprise viennent d’être levés. On entre bientôt dans la phase concrète de réalisation.
Les projets d'investissement que les hommes d'affaires émiratis comptent réaliser en Algérie sont en voie d’être lancés. Le programme d’investissement émirati concerne des secteurs stratégiques diversifiés tels que l'industrie, l'agriculture et l'habitat. Le groupe Emaar et le gouvernement algérien viennent d’achever les négociations pour la mise en œuvre des 4 principaux projets déjà identifiés. Selon
M. Abdelhamid Temmar, ministre de l’Industrie et de la Promotion de l’investissement, les négociations ont été finalisées et la mise en œuvre des projets se fera incessamment. Le groupe émirati compte, pour rappel, investir un montant de 28 milliards de dollars dans notre pays. Les 4 projets ciblés par Emaar ont trait au développement et à la modernisation de la baie d'Alger, la restructuration de la gare ferroviaire d'Agha, la construction d’un technopole à Sidi-Abdallah et le lancement d'un vaste complexe touristique à la plage Colonel-Abbès, à l'ouest de Zéralda. Si l’on en croit les déclarations de M. Temmar en marge de la rencontre de la délégation d’hommes d’affaires émiratis, conduite par la ministre de l’Économie des Émirats arabes unis (EAU), Cheikha Loubna Al Kassimi, et les responsables algériens, les obstacles soulevés par Emaar ont été levés. Ainsi, le groupe envisage de doter la baie d'Alger d'hôtels de luxe, d'appartements haut standing et de centres commerciaux. Autour de la gare de l’Agha, il est prévu la construction de trois tours dont une haute de 18 étages, un centre commercial et un hôtel. Son domaine d'intérêt va de la construction d'hôpitaux à l'exploration du pétrole et du gaz. Les investisseurs émiratis sont venus pour réaliser des projets dans des secteurs bien définis tels que l’habitat, l’eau, l’énergie et les ports…Trois ateliers ont été à cet effet dégagés : “ports et foncier”, “énergie, gaz, électricité et eau” et “industrie”. Des groupes de travail se sont constitués et des discussions sont ainsi programmées entre les deux parties dans le but de “conforter le mouvement des investissements qui est en train de s’opérer”, affirmera M. Karim Djoudi, ministre des Finances en précisant que l’État veille à ce que toute contrainte qui risque d’entraver les projets d’investissement soit levée. Pour lui, le coût global de ces investissements est conséquent sans, toutefois, préciser le montant exact. Le directeur exécutif du groupe D World P&O Jafza, M. Jamal Majid Bin Thaniah, avouera que l’Algérie dispose de nombreuses opportunités de par, notamment, sa situation géographique. Les hommes d’affaires émiratis voient en l’Algérie, précisera-t-il, un marché porteur et une grande opportunité pour l’investissement. Ce groupe, faut-il le souligner, s’est spécialisé entre autres secteurs, dans les ports.

“L’Algérie : un marché porteur”
C’est ainsi que des négociations ont eu lieu entre ses représentants et ceux du ministère des transports. Dubaï Port Wold (DPW) est intéressée par la gestion du terminal à containers du port d'Alger et, probablement, du port de Djendjen, à Jijel. “Nous venons avec des propositions concrètes. Aux syndicats de nous écouter car, nous sommes prêts à travailler ensemble”, dira M. Jamal Majid Bin Thaniah. Des banques émiraties ont formulé leur demande pour s’installer en Algérie. Les dossiers sont, confirmera le ministre des Finances, actuellement à l’étude alors que l’une d’elles, en l’occurrence Al Salam, vient d’être autorisée. Une deuxième banque a d’ores et déjà demandé son agrément. Le groupe Al Qudra, pour entreprendre des études d'investissement, intensifie ses activités en Algérie et s’intéresse à un partenariat dans le domaine économique. À tous ces projets, il y a lieu d’ajouter celui qui concerne la réalisation d'un complexe industriel de production d'aluminium à Béni-Saf, dans la wilaya de Aïn Témouchent, dont l'accord a été signé il y a quelques mois entre le consortium algérien Sonatrach-Sonelgaz et le consortium émirati Mubadala Developpement Compagny et Dubai Aluminium pour un investissement de 5 milliards de dollars. Un financement émirati (participation au capital de la société d’investissement) est également prévu pour le projet de la centrale électrique de Hadjret Enous, à l'ouest de Cherchell, dans la wilaya de Tipasa. Cette centrale, d'une capacité globale de 1 200 mégawatts, sera réalisée par la canadienne SNC Lavalin pour un montant de un milliard de dollars. Il faut dire qu’en 2006, les investissements des Émirats en Algérie ont dépassé les 10 milliards de dollars. Pour la même année, les échanges commerciaux ont dépassé les 400 millions de dollars, soit une augmentation de 200% en sept ans. Ces efforts ont, faut-il l’indiquer, insufflé une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale qui a connu “un nouvel élan” depuis la réunion de la 4e session de la commission mixte en mai 2006 à Alger, après une rupture de 16 ans, et de la tenue de la 5e réunion les 12 et 13 juin 2007 à Abu Dhabi. Depuis, l'Algérie et les Émirats arabes unis sont, désormais, liés par 22 documents juridiques couvrant la majorité des domaines de coopération, dont, l'investissement, l'exonération fiscale, le dessalement de l’eau de mer, l'information, la culture, la jeunesse et les sports et le tourisme. Neuf projets sont actuellement en cours d'examen dans les domaines de l'environnement, la formation professionnelle, des Affaires religieuses et des PMI. Notons qu’une convention a été signée, hier, entre la direction générale des forêts et l’instance émiratie chargée de l’environnement.

Badreddine KHRIS


Citation :
Ouverture des travaux de la commission mixte algéro-émiratie

Lancement de plusieurs projets émiratis en Algérie

Lundi 6 Aout 20070

Par Radia Djouzi

Le secteur financier algérien intéresse fortement les banques émiraties. C'est d'ailleurs ce qui ressort de la déclaration du ministre des Finances, Karim Djoudi, qui a annoncé hier à Alger, en marge de l'ouverture des travaux de la Commission mixte algéro-émiratie, qu'«après l'installation de la banque émiratie Esselam en Algérie, notre département a reçu une seconde demande d'agrément de la part d'une autre banque émiratie au moment où d'autres banques ont manifesté un vif intérêt pour le secteur financier algérien». Cet intérêt serait encouragé par la nouvelle politique de l'Etat dans le secteur financier avec le lancement de l'opération de privatisation à travers, notamment, l'expérience du Crédit populaire d'Algérie (CPA). S'ajoute à cela le projet de la réforme bancaire qui prévoit la modernisation de l'administration bancaire à travers l'informatisation des réseaux bancaires, et l'amélioration de ses services, notamment dans le domaine des transferts bancaires. En effet, la coopération algéro-émiratie a tendance à se développer de plus en plus. C'est ce qui confirme le bal économique qui s'accélère entre les deux pays ces deux dernières années. Une coopération boostée par l'accord signé dernièrement à Alger entre le président de la République Abdelaziz Bouteflika et son homologue émirati Echeikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane. C'est dans cette optique que M. Karim Djoudi a souligné, lors de son allocution, "les résultats positifs qui ont découlé des travaux de la cinquième session de la Commission mixte tenue les 12 et 13 juin dernier à Abou Dhabi.
Cette rencontre a permis la découverte du marché algérien par les opérateurs économiques émiratis dont certains lanceront prochainement de grands projets en Algérie”. Il a cité, à titre d’exemple, les groupes El Imar, El Kodra, les entreprises Dimo et Amiral ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie d’Abou Dhabi. Interrogé sur le montant global des investissements émiratis en Algérie, le ministre n’a avancé aucun chiffre. Il s’est contenté de dire que “le montant des investissements émiratis en Algérie est conséquent”.
Pour sa part, la ministre de l’Economie et de la Planification émiratie, Echeikha Lobna Bent Khaled Al Kacimi, a rappelé, lors de sa courte intervention, les efforts déployés par les deux Etats dans le relance de la coopération entre les deux pays constatée durant ces deux dernières années.
En ce qui concerne les travaux de la Commission lancés hier, ceux-ci ont connu l’organisation de trois groupes de travail divisés en trois ateliers : le premier est chargé du domaine de l’énergie (pétrole, gaz, électricité, eau et industrie), le deuxième atelier a pris en charge les ports et le troisième et dernier atelier concerne le domaine de l’immobilier. Vers la fin de leurs travaux, les animateurs des trois groupes de travail doivent rencontrer, vers la fin de la journée d’hier, les ministres des secteurs concernés par les thèmes étudiés lors des travaux des trois ateliers.
Il est utile de souligner que la délégation émiratie est composée dune quinzaine d’opérateurs économiques.

R. D.

Cap sur le secteur portuaire

La compagnie émiratie Dubaï Ports World (DP World) est en négociation avec les responsables algériens pour investir dans le secteur portuaire en Algérie. C’est ce qu’a annoncé hier un responsable de cette compagnie, en marge des ateliers de travail qui regroupent des représentants de compagnies émiraties et leurs homologues algériens. Le vice-président exécutif de DP World, M. Djamel Madjed Ben Thenia, a indiqué que sa compagnie examine actuellement ce projet d’investissement avec le ministère des Transports et le gouvernement algérien. Il a également précisé que sa compagnie, qui a remporté le marché pour la gestion de quelques ports algériens, compte dynamiser le commerce et l’économie dans la région de manière générale. Dans ce sens, M. Madjed Ben Thenia a indiqué que la présence de la délégation émiratie en Algérie, plutôt que de procéder à des études de faisabilité économique, vise surtout la réalisation de ces projets, étant donné que l’Algérie représente un important marché d’investissement pour les hommes d’affaires émiratis.

Le président de la République
reçoit la ministre de l’Economie des Emirats arabes unis

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier à Alger la ministre de l’Economie des Emirats arabes unis, cheikha Loubna Bent Khaled Al Kacimi, qui effectue une visite de travail en Algérie. L’audience s’est déroulée au palais du Peuple.
Cheikha Loubna qui est arrivée samedi dernier à Alger à la tête d’une importante délégation composée de représentants d’entreprises émiraties activant dans les domaines de l’investissement, de l’immobilier, du pétrole et du gaz, de l’industrie et du développement des ports a également été reçue par le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci. Les deux parties ont évoqué, «l’état de la coopération bilatérale», indique un communiqué du ministère repris par l’APS.
Cette coopération bilatérale «vient de connaître une évolution significative à travers l’entrée dans la phase de concrétisation de grands projets d’investissements retenus dans le cadre de la promotion et de l’intensification des relations économiques, commerciales et financières entre les deux pays», précise-t-on de même source. Le renforcement de la coordination et de la concertation entre l’Algérie et les EAU, notamment au niveau des organisations économiques et financières internationales, ont été également évoquées par les deux ministres, ajoute-t-on.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 6 Aoû - 6:55

les 28 milliards c'es les projets D'EMMAR deja présenté au président bouteflika il seront lancés avant la fin de cette année et ça promet de belle realisation.
l'algérie va exploser tout les chiffres cette année les IDE dépasseront les 10 milliards de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 23 Aoû - 13:36

ha ces israeliens ....avec leur 200 téte nuclear ils surveillent encore les autre Rolling Eyes
Citation :
Le nucléaire algérien inquiète les Israéliens
La presse israélienne continue sa propagande sur les intentions nucléaires de l’Algérie. Dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien israélien Haaretz s’inquiète de la volonté de certains pays arabes d’accéder à la technologie nucléaire. Parmi les pays cités par ce journal proche des décideurs israéliens, figure l’Algérie. Selon Haaretz, notre pays « est en train de construire un second réacteur nucléaire ». Le journal affirme également que l’Algérie a signé en 1996 un accord avec la Russie prévoyant une coopération dans le domaine du nucléaire dont la nature n’a pas été révélée.

En réalité, l’Algérie possède déjà deux réacteurs nucléaires expérimentaux, construits en partenariat avec la Chine et l’Argentine. Les deux structures sont soumises aux contrôles réguliers de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).


En conclusion, Haaretz lance un message aux pays Européens, qualifiés d’hésitants sur le dossier du nucléaire iranien. Pour le quotidien israélien, une prolifération dans la région constituerait un danger non seulement pour Israël mais pour l’ensemble du monde
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Jeu 23 Aoû - 16:14

Reda Taliani intedit d'antenne pour ses propos sur le Sahara marocain

Maroc: Le petit père des peuples n'est pas mort

La Tribune (Algiers)
BILLET
Publié sur le web le 23 Août 2007
SAS

Entre une pomme de terre inabordable et un mois d'août capricieux, il y a un Etat, grand comme un cratère lunaire et étroit d'esprit comme le col de l'utérus d'une pucelle sourde.

Un Etat qui pense encore diriger nos pensées. Prêcher la bonne parole dans un prosélytisme stupide et violent, comme des missionnaires en Amazonie.


Un Etat qui se croit suffisamment savant et moral pour nous indiquer le chemin du bien et nous détourner pour toujours de la déviation humaine. Nous sommes les Indiens, les Peaux-Rouges de cet Etat blanc. Des sauvages à qui il faut tout enseigner.

L'Etat est dans la vérité et nous dans l'erreur. Forcément. C'est de cet axiome de départ que naissent tous les malentendus et se forgent toutes les dictatures.

Il y a du religieux dans cette démarche «civilisatrice». Nous en sommes encore dans une représentation éculée de l'Etat, figé dans l'image du petit père des peuples qui corrige ses enfants, les gronde quand il estime qu'ils ont été turbulents. Les renvoie précipitamment dormir sans regarder la télévision et les prive de dessert quand ils ont été insolents. C'est un peu ce qui vient d'arriver à un chanteur de rai à succès, Reda Taliani.

Reda Taliani est un chanteur sans histoires. Il n'est pas ce qu'on appelle pompeusement, parfois de manière totalement galvaudée, un chanteur engagé. Parce que des chanteurs engagés on en a eu. Mais ils n'ont jamais été interdits d'antenne. Bien au contraire. Leur engagement était celui du parti unique et des chants élogieux conçus uniquement pour glorifier la sainte puissance des choix de l'Etat.

Ne pas être un chanteur engagé est loin d'être une tare.

Reda Taliani fait de la musique. Il a un public. Il n'est pas dans la contestation politique. A chacun sa façon de faire. Il y a quelques jours, il se produisait dans une salle au Maroc. Pour des raisons qui le concerne, il a tenu des propos, forcément aux allures démagogiques dans cette salle de Casablanca, devant son public, pour préciser, sans que personne lui ait demandé ou l'ait forcé, que le Sahara était marocain. Soit.

D'après ce qu'on a lu dans la presse, la riposte ne s'est pas fait attendre. Immédiatement une décision a été prise au niveau de la radio nationale pour interdire d'antenne Reda Taliani.

Une affaire d'Etat qui n'en est pas une. Un acte de censure abject. Nous pouvons juger que le propos ne brillait pas par une intelligence criante, mais beaucoup de gens partagent cet avis. Un éminent écrivain algérien l'a même écrit dans un journal national. Faut-il interdire ses livres ? Faut-il l'interdire d'antenne ? Bien sûr que non.

Comment arrive-t-on jusqu'à interdire d'antenne un chanteur ? Qui le décide et pourquoi ? Quel est ce processus mystérieux qui aboutit à la censure ?

Reda Taliani ne représente aucune menace. Qu'il soit pour ou contre l'indépendance du Polisario ne va faire basculer aucun des deux côtés de la balance. C'est son point de vue. On peut le considérer comme étant un point de vue réactionnaire et totalement idiot. Mais l'idiotie n'est pas un délit. Si Reda Taliani avait dit que le Tibet, occupé par les Chinois depuis 1949, était une province chinoise, personne n'aurait bougé le petit doigt pour appuyer sur le bouton de la censure. Parce que l'Etat n'a pas de point de vue tranché sur le Tibet.

La radio nationale a décidé de censurer Reda Taliani parce qu'elle a estimé que son propos ne cadrait pas avec le discours officiel. Le point de vue de l'Etat que la radio nationale semble connaître parfaitement.

Personne n'est tenu de partager les points de vue de l'Etat. Même pas Reda Taliani. Et entre Reda Taliani et le Polisario beaucoup prendraient Reda Taliani, non pas parce qu'ils sont des analphabètes politiques ou des hommes insensibles à la souffrance d'un peuple mais seulement parce qu'ils connaissent les chansons de Taliani par coeur alors que le conflit sahraoui ils ne l'apprécient qu'à travers le prisme de la propagande gouvernementale et non pas comme l'histoire d'un peuple dominé par une puissance militaire injuste. Reda Taliani n'est pas le porte-parole du gouvernement.

L'Etat a une démarche et l'individu en a une autre. Parfois les deux démarches peuvent se croiser au détour d'une idée et souvent non.

Il fut un temps où les chanteurs étaient interdits d'antenne pour ce qu'ils chantaient. Maintenant on les interdit pour ce qu'ils disent aussi. On n'arrêtera jamais le progrès.

Le petit père des peuples a décidé de censurer un chanteur non pas pour ses chansons, qui n'ont rien de subversif, mais pour ses propos, qui n'ont rien de révolutionnaire non plus.

Reda Taliani est puni, il sera donc privé de desserts. Le dessert de la radio. Un service public. Il se couchera tôt. Mangera seul. Et copiera pendant 100 millions de fois qu'il ne dira plus de bêtises. Le petit père des peuples ramassera les copies avant la fin du conflit sahraoui. Sinon au plus tard, avant le règlement de la crise de la pomme de terre.
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 26 Aoû - 8:48

Citation :
Dimanche 26 Août 2007)

Coopération militaire
Un sous-marin allemand accoste à Alger

Par : Rédaction de Liberte
Lu : (787 fois)

Le sous-marin allemand S 183 a accosté, hier matin, au port d'Alger pour une escale “non officielle” de trois jours. Cette escale s'inscrit dans le cadre de la coopération militaire bilatérale entre l'Armée nationale populaire (ANP), représentée par les Forces navales, et l'armée allemande, a indiqué à la presse le responsable de la cellule de communication au Commandement des forces navales (CFN), le lieutenant-colonel Slimane Deffairi. À cette occasion, le lieutenant-colonel Deffairi a affirmé que les marines des deux pays développent une coopération visant à se connaître mutuellement et à échanger les expériences, notamment dans les domaines technique et de formation. Ainsi, l'Algérie a déjà reçu des visites d'autres navires de la marine allemande à l'instar de celles du voilier George-Fock en 2002 et d'une frégate en juillet dernier. Pour le lieutenant-colonel Deffairi, les nombreuses visites des navires relevant de différentes marines à l'Algérie “prouvent l'intérêt particulier porté à l'ANP et à ses forces navales vu notamment leur compétence et leur sérieux”. Cool Au cours de son séjour en Algérie, l'équipage du S 183 bénéficiera d’un riche programme culturel et sportif comprenant, notamment des visites à des sites historiques d'Alger et de ses environs, a-t-il relevé. À la fin de son escale,

le S 183 accomplira une démonstration de ses compétences de navigation en haute mer en présence d'officiers des forces navales, a annoncé le chef de la cellule de communication au CFN.
Peu après son arrivée au port d'Alger, le commandant du S 183, le capitaine de corvette Brant Kail, a rendu une visite de courtoisie au commandant de la Base navale d'Alger, le colonel Mohamed Drari. Mis en service en janvier 2006, le S 183 est long de 55,90 mètres, large de 6,90 mètres et haut de 5,75 mètres. Il pèse 1 830 tonnes en plongée et 1 500 tonnes en surface, avec une vitesse de 20 nœuds en profondeur et 12 nœuds en surface. Fort de ses 28 membres d'équipage dont 8 officiers, le sous-marin allemand S 183 est doté de propulseurs diesel et électrique ainsi que d'une pile combustible pour augmenter la durée de la plongée. Ce submersible compte 4 missiles, 12 torpilles et 24 mines ainsi qu'un radar de veille, un sonar et un détecteur pour les contre-mesures. Grâce à sa coque en acier magnétique, le S 183, qui est un sous-marin de type 212 A, est difficile à détecter.

Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 8:22

Au moins 22 morts dans l'attentat de Batna, dans l'est algérien

Le 7 septembre 2007 - 07:31 | Presse Canadienne

L'attentat perpétré jeudi à Batna, dans l'est algérien, a fait au moins 22 morts et 107 blessés, selon le dernier bilan annoncé par la radio officielle.

Un précédent bilan communiqué à l'Associated Press par des sources hospitalières de Batna faisait état de 20 morts et 104 blessés, dont 24 jugés dans "un état grave".

Un kamikaze a fait exploser sa bombe jeudi au milieu d'un rassemblement qui attendait le président algérien Abdelaziz Bouteflika à Batna, à environ 450km à l'est d'Alger.

Allah yraham les victimes décédées Sad

Les photos ci dessous sont choquantes et interdites aux mineurs.

- http://img248.imageshack.us/img248/1258/86138268la9.jpg
- http://img248.imageshack.us/img248/2065/48657962cx6.jpg
- http://img411.imageshack.us/img411/1033/59491479mn5.jpg
- http://img267.imageshack.us/img267/8923/93205149xv0.jpg
Revenir en haut Aller en bas
MW
Administrateur
Administrateur


messages : 1608
Inscrit le : 02/03/2007
Localisation : chez moi
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 10:41

c'est desolant de voir nos freres algeriens dans un tel etat fort choquant. mes condolenaces pour les familliers des chouhada. et mes avoeux pour la vite indemnisation des blesses.

a mon avis. cette attaque va submerger les algeriens dans la nostalgie des Annees noirs et va attenuer la cofiance du citoyen en les services de securite. il'est intressant de signaler que cet attentat est le deuxieme cette annee contre les civiles apres celui d'Alger. les attaques qui se sont suivit etait deriger contre les militaires, ceci nous emmene a dire que les terros sont pres a tout pour ne pas se rendre a l'etat.

que vous en dites-vous ??
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 10:49

C'est en fait un combat d'arrières garde, la preuve avant il utiliser des camions pièger maintenant des ceintures d'explosif, bref c'est la preuve que la sécurité algérienne a sérrer la vis.
Mais comme au Maroc sa sent la fin pour eux...

sans transition Sa Majesté le Roi a envoyer un message au président Bouteflika.:

Message de condoléances et de solidarité de SM le Roi au président algérien suite à l'attentat de Batna

Tétouan, 07/09/07 - SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de solidarité au président de la République algérienne démocratique et populaire, M. Abdelaziz Bouteflika, suite à l'attentat terroriste ayant visé, jeudi, la ville algérienne de Batna.

Dans ce message, le Souverain se déclare "profondément ému" tout autant que le peuple marocain tout entier à la suite de l'agression terroriste perpétrée dans le centre de la ville de Batna (Est de l'Algérie), faisant de nombreuses victimes innocentes.

SM le Roi exprime Sa "condamnation totale" de cette agression terroriste qui n'est qu'"un résidu du terrorisme lâche et odieux", réitérant la disposition du Maroc à poursuivre sa coopération et sa coordination (avec l'Algérie) pour combattre le fléau du terrorisme qui "reste le véritable ennemi commun à nos peuples frères et à leurs valeurs ancestrales".

Le terrorisme, lit-on dans le message Royal, n'est en fait qu'une "tentative désespérée pour faire avorter toute oeuvre démocratique et de développement, faisant de la sécurité, de la cohabitation, de la stabilité, de l'intégration et du bon voisinage entre nos deux peuples frères et dans notre région en général, le fondement de toute action de progrès et de prospérité".

Le Souverain réaffirme en cette circonstance "la solidarité constante du Royaume du Maroc et son soutien à l'Algérie soeur dans son combat contre les bandes terroristes", soulignant que le terrorisme "ne fera que raffermir la détermination de l'Algérie à mettre hors d'état de nuire ces criminels avides de sang, qui sont totalement étrangers à notre religion tolérante".

SM le Roi s'est dit, par ailleurs, convaincu que l'Algérie parviendra à surmonter cette épreuve, grâce à la mobilisation et à la cohésion établie entre sa direction légitime et historique et ses assises populaires dans toutes leurs composantes.

Le Souverain exprime, enfin, au président Bouteflika et, à travers lui, aux familles des victimes Ses condoléances attristées et Ses sentiments compassionnels, implorant le Très-Haut d'épargner le peuple algérien de tout malheur et de gratifier l'Algérie soeur des bienfaits de la quiétude et de la stabilité.

map
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 13:18

MoroccanWing a écrit:
c'est desolant de voir nos freres algeriens dans un tel etat fort choquant. mes condolenaces pour les familliers des chouhada. et mes avoeux pour la vite indemnisation des blesses.

a mon avis. cette attaque va submerger les algeriens dans la nostalgie des Annees noirs et va attenuer la cofiance du citoyen en les services de securite. il'est intressant de signaler que cet attentat est le deuxieme cette annee contre les civiles apres celui d'Alger. les attaques qui se sont suivit etait deriger contre les militaires, ceci nous emmene a dire que les terros sont pres a tout pour ne pas se rendre a l'etat.

que vous en dites-vous ??
allah yerham les morts de batna .
morrocan wing se genre d'evenement nous ne fera pas peur dailleur la nuit d'hier dés l'arrivée de boutef a batna y'avait des foules enorme qui l'attendait alors que l'aprés midi mm ya eu un attentat.
les terro vivent leurs dernier mois en algérie et il font tout pour desserer l'etaut mis en place dans les monts de yakouren.
on a vécu plus que ça et on est toujours la et encore plus fort et plus déterminer a eradiquer cette vermine.
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 18:05

oui alah yarhamhoum
des chien qui ont se genre de comportement sont comdané a disparétre l'histoire la mentré
il ne payent rien pour attendre Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Ven 7 Sep - 18:21

scorpion-rouge35 a écrit:
oui alah yarhamhoum
des chien qui ont se genre de comportement sont comdané a disparétre l'histoire la mentré
il ne payent rien pour attendre Evil or Very Mad Evil or Very Mad

dommage qu'il n'y a pas une cooperation maghrebine étroite de lutte anti-terroriste ça sera bénéfique pour tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 8 Sep - 8:51

Nouvel attentat sanglant en Algérie
V.F. (lefigaro.fr) avec AFP et AP..
Publié le 08 septembre 2007
Actualisé le 08 septembre 2007 : 14h02


Après l’explosion d’une bombe jeudi à destination du cortège du président Abdelaziz Bouteflika dans la ville de Batna et qui a fait, selon un dernier bilan, 22 morts et 107 blessés, l’Algérie a été aujourd’hui la cible d’un nouvel attentat. Un kamikaze a fait sauter une voiture piégée devant la caserne de la marine à Dellys, sur la côte est de l’Algérie.

Selon un dernier bilan fourni par des sources médicales, il y aurait au moins 28 morts et une soixantaine de blessés. La ville de Dellys a été immédiatement bouclée et le port, où l'attentat a eu lieu, a été isolé par un cordon de sécurité établi rapidement.

La France condamne


Paris n'a pas tardé à réagir. "La France condamne le nouvel attentat qui s'est produit ce matin dans la ville de Dellys", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Et de poursuivre : "Elle adresse ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et à leurs proches ainsi qu'aux autorités et au peuple algériens, endeuillés par cette nouvelle manifestation de terrorisme".


Située en Kabylie, la région de Dellys a été le théâtre d'attaques islamistes ces dernières années. En Algérie, plusieurs attentats kamikazes ont eu lieu depuis le 11 avril où deux attaques simultanées à la voiture piégée avaient visé le palais du gouvernement et un commissariat de la banlieue est de la capitale, faisant au moins 30 morts et plus de 200 blessés.


A Lakhadaria, à l'est d'Alger, une caserne de l'armée avait été le 11 juillet la cible d'un kamikaze à bord d'un véhicule frigorifique piégé. L'attaque avait fait 10 morts et 35 blessés parmi les militaires.

le Figaro

Paix au ames des innocentes victimes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 8 Sep - 9:11

Voila !! Enfin

Encore un autre et le gouvernement va enfin se décidé d'attaqué et arrête cette foutu lois sur la réconciliation
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 9 Sep - 10:39

quelque photos parue dans la présse national !!
regarde la taille de l'éxplosion Shocked


NOS MARTIRES DU DEVOIR NATIONAL
ALAH YARHAMHOUM














Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 9 Sep - 10:40

dr.watson1 a écrit:
Voila !! Enfin

Encore un autre et le gouvernement va enfin se décidé d'attaqué et arrête cette foutu lois sur la réconciliation
oui j'espére qu'ils vont se réveille !!!
ceux qui voulaient se rendre se sont déja rendu Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 10 Sep - 9:20

Shocked Shocked Shocked
Citation :
Algérie attentat: le kamikaze de Dellys était un collégien de 15 ans (presse)



Le kamikaze de l'attentat contre la caserne des gardes côtes de Dellys était un collégien de 15 ans, selon un communiqué d'Al-Qaïda au Maghreb (ex GSPC), cité lundi par le quotidien algérien Al-Watan.

Ce collégien, Nabil Belkacemi s'était donné pour nom de guerre Abou Moussaab al-Zarqaoui, celui d'un dirigeant du réseau de nationalité jordanienne tué par l'armée américaine en Irak, selon le communiqué.



Le portrait de Nabil Belkacemi, en tenue militaire, arborant un large sourire, une Kalachnikov en bandoulière, illustre le communiqué islamiste, qui a revendiqué les attentats de Batna (Aurès, est) jeudi et de Dellys (Kabylie, est) samedi, qui ont fait au total 52 morts et plus de 150 blessés.

Le kamikaze était originaire d'un quartier de la banlieue d'Alger, Bachdjarah, théâtre au début des années 1990 d'affrontements entre les forces de sécurité et les groupes islamistes armés.

Selon sa mère, interrogée par Al-Watan, Nabil Belkacemi avait quitté le domicile familial dix jours avant de passer l'examen du brevet élémentaire (mi-juin)".

"Il passé la nuit à la mosquée, puis il a disparu. Il m'a appelé sur un téléphone portable pour me dire de ne pas m'inquiéter et qu'il allait bientôt rentrer. C'était dix jours avant le brevet élementaire", a-t-elle précisé.

Dans un autre appel téléphonique, la mère affirme que son fils lui avait dit: "maman j'ai peur, je ne sais pas où je suis. J'ai envie de m'enfuir, mais j'ai peur qu'il vous tuent. Ils (les islamistes) m'ont averti que si jamais je leur échappais, ils s'en prendraient à vous. Mais ne t'inquiète pas, je trouverai l'occasion de fuir".

Ce récit recoupe les informations des experts algériens de l'antiterrorisme selon lesquels les jeunes recrues, choisies parfois parmi des chômeurs déclassés, sont isolées dès leur arrivée dans les maquis, conditionnées et placées directement sous la coupe d'émirs, qui s'emploient à en faire des commandos suicide.

Les responsables algériens ont exprimé une sourde inquiétude devant cette évolution des groupes armés islamistes vers les opérations kamikaze, inconnues juqu'alors en Algérie.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la chaîne qatari Al-Jazira avait fait état d'un communiqué de la branche d'Al-Qaïda au Maghreb, revendiquant sur l'internet les deux attentats qui ont frappé l'Algérie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 18:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: