Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Actualités Algeriennes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
AuteurMessage
drwatson
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeMar 15 Mai 2007 - 8:34

Rappel du premier message :

Citation :
Algérie: 1% du PIB pour la recherche de 2007 à 2011

14.05.07 | 21h11


L'Algérie va consacrer 1% de son Produit intérieur brut (PIB) à la recherche scientifique de 2007 à 2011, a annoncé lundi le Conseil des ministres dans un communiqué.

"L'enveloppe prévisionnelle" pour le développement et la promotion de la recherche cette période, est estimée à 99,973 milliards de dinars (plus d'un milliard d'euros), a précisé cette source.

La réalisation de ce programme implique la mobilisation de 30.500 chercheurs dont 4.500 permanents et 26.000 enseignants-chercheurs.

Pour assurer l'efficacité de ce programme, il est prévu de "redynamiser" le Conseil national de la recherche scientifique et technique (CNRST), de mettre en place un "organe national directeur permanent" pour veiller à l'élaboration et la mise en oeuvre des programmes nationaux de recherche, la création d'un "conseil national de l'évaluation" chargé de l'évaluation de la politique de recherche, selon ce texte

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30888377@7-50,0.html
Citation :
Algérie/France : Sonatrach contre une union avec GDF



Honnêtement, cela ne surprend guère voire même pas du tout : la compagnie publique algérienne Sonatrach ne semble pas intéressée par un rapprochement capitalistique avec Gaz de France, rapporte La Tribune dans son édition de mardi.

En effet, sans faire de polémique, compte-tenu des récents propos prononcés par Nicolas Sarkozy en tant que candidat - certes pour “ameuter” quelques voix extrémistes diraient certains - mais hélas, il faudra qu'il s'y fasse, aux importantes conséquences internationales, les relations France/Algérie sont loin d'être au beau fixe. Pour rappel, le quotidien Le Monde avait fait état d'une lettre de M. Sarkozy à des associations de rapatriés français d'Algérie, adressée fin avril, dans laquelle le candidat UMP désormais Président avait mis en cause le traité d'amitié entre la France et l'Algérie tout en affirmant vouloir “réhabiliter” les membres de l'OAS. En réponse, la presse algérienne avait titré tout de même “Sarkozy s'attaque à l'Algérie”, tandis que le premier ministre algérien avait vivement réagi.

La presse française – à part le Monde – avait quelque peu été frileuse pour reprendre les propos de Nicolas Sarkozy envers l'Algérie avant son élection. Mais le blog finance vous avait déjà alerté de leurs très probables incidences sur les relations France/Algerie, via GDF/Sonatrach ... voire même sur les relations entre Russie et France, Poutine voyant très certainement d'un mauvais oeil que la France obtienne les faveurs de Sonatrach, chose qu'elle essaie d'obtenir depuis fort longtemps, mais – quasiment en vain pour le moment, l'amendement de la loi algérienne sur les hydrocarbures ayant mis un frein à son appétit grandissant.

Les Etats-Unis quant à eux ne devraient pas être totalement insatisfaits du refus catégorique adressé par Alger à Paris... alors que là encore la presse algérienne laisse sous entendre une possible implication des USA dans les récents attentats qui ont meurtri leur pays ... en vue peut-être notamment d'obtenir la suprématie sur son pétrole et son gaz ... et en guise de pression face au refus algérien d'implanter des bases militaires américaines et de l'Otan sur son territoire.

I – Sonatrach : pas d'alliance avec GDF

La compagnie publique algérienne Sonatrach ne semble pas intéressée par un rapprochement capitalistique avec Gaz de France, rapporte La Tribune dans son édition de mardi.
"Nous n'avons rien reçu de concert mais cette alliance est économiquement irréalisable et politiquement incorrecte", indique le journal qui cite un haut responsable de Sonatrach ayant requis l'anonymat.

Selon l'article de la Tribune, "les Algériens sont sceptiques sur l'interêt que représenterait une alliance avec GDF en échange d'une aide française pour développer le nucléaire civil", évoquant le fait que le pays ne manque pas d'autres propositions en la matière.
Selon l'article de la Tribune, "les Algériens sont sceptiques sur l'interêt que représenterait une alliance avec GDF en échange d'une aide française pour développer le nucléaire civil", évoquant le fait que le pays ne manque pas d'autres propositions en la matière.

"Nous avons signé des traités d'amitié avec beaucoup de pays, sauf avec la France qui ne veut pas. Comment peut-on réussir dans l'économie ce qu'on n'a pas pu faire dans le politique?", interroge le haut responsable de Sonatrach, dans le quotidien. Enfin, cette même source conclut qu'"une alliance avec GDF ne peut pas se faire entre une compagnie étatique comme Sonatrach et un groupe coté en Bourse comme GDF".

Le président élu Nicolas Sarkozy avait évoqué, durant la campagne, une alliance entre GDF et un producteur comme la société algérienne. Son conseiller politique, Patrick Devedjian, avait ensuite précisé qu'un tel partenariat ne pourrait se faire qu'après la fusion entre Suez et GDF.

II – Le candidat Sarkozy avait prôné une alliance Sonatrach/GDF

“Nicolas Sarkozy, privilégie un partenariat entre GDF et le producteur de gaz algérien Sonatrach à une fusion avec Suez, afin de "sécuriser l'approvisionnement de la France" en gaz, affirmait pourtant initialement l'ancien ministre de l'Industrie, Patrick Devedjian. “Un tel accord supposerait des liens capitalistiques entre le géant algérien des hydrocarbures et GDF, qui n'aurait pas besoin ainsi d'être privatisé, expliquait ainsi dans un premier temps M. Devedjian dans Le Monde. Pour rappel, le décret d'application de la privatisation du groupe gazier français, votée en novembre, n'a toujours pas été signé par Matignon.

Nous pourrions passer un accord de coopération dans le nucléaire civil", avait expliqué M. Devedjian, à travers la fourniture par EDF et Areva de leur savoir-faire. "En contrepartie, nous pourrions avoir une relation privilégiée dans la fourniture de gaz pour sécuriser l'approvisionnement de la France et des pays européens", avait-il poursuivi.

Nicolas Sarkozy avait pour sa part indiqué sur France 2 que s'il était élu à la présidence de la République, il "pourrait réfléchir (...) si Gaz de France-Suez ou Gaz de France seul (...) n'auraient pas intérêt à se tourner du côté des producteurs de gaz pour faire une grande entreprise qui produirait du gaz et le commercialiserait".

Appuyant ce scénario, M. Devedjian avait fait valoir que "l'Etat français ne peut être pieds et poings liés à une décision des actionnaires de Suez, qui ne se sont toujours pas prononcés sur la fusion avec GDF".

M. Devedjian soulignait alors qu'un tel accord permettrait de renforcer les liens entre Paris et Alger, de soutenir le développement de l'Algérie et du Maghreb pour "stabiliser l'immigration" et de "mettre le gaz algérien en concurrence avec le gaz russe", qui représente aujourd'hui un quart des approvisionnements en gaz de la France. Certes, mais il oublie de dire que Russie et Algérie sont très fortement alliés dans le domaine du gaz, et qu'Alger aurait quelques difficultés à faire concurrence à son propre partenaire, avec lequel elle envisagerait même de mettre en oeuvre un cartel gazier sur le modèle de l'OPEP.

Ainsi serait créé "un grand groupe gazier euro-africain", qui pourrait associer les Néerlandais, ajoutait M. Devedjian sans autre précision.

III – Démenti de Cirelli

Gaz de France n'a "pas pour projet" de nouer une alliance capitalistique avec un fournisseur de gaz comme le groupe algérien Sonatrach, avait déclaré en réaction son PDG, Jean-François Cirelli, lors d'une conférence de presse.

“Nous avons un principe, qui est que tout ce qui nous rapproche avec nos fournisseurs est bon", a commenté M. Cirelli, soulignant que GDF "a des relations fortes" avec ses fournisseurs Sonatrach ou Gazprom. "Mais ce n'est pas notre projet (de nouer) une alliance capitalistique avec un fournisseur", a-t-il ajouté.

Remettant les choses au clair, M. Cirelli a précisé que sa "responsabilité en tant que président de Gaz de France, était de préparer la fusion avec Suez". "Le projet de fusion a pour vocation d'accélérer le développement de Gaz de France et ne remet pas en cause la solidité de notre projet de développement", avait-t-il ajouté.

IV – L'Algérie s'estime attaquée par Sarkozy

Dans une interview au journal Le Monde publiée jeudi 3 mai, le Premier ministre algérien Abdelaziz Belkhadem a accusé le candidat de droite à la présidentielle française Nicolas Sarkozy de vouloir réhabiliter l'Organisation de l'Armée Secrète (OAS) qualifiée de "précurseur d'Al-Qaïda". Il est vrai que le candidat UMP devra quelque peu compléter ses connaissances sur le dossier, ayant récemment démontré avoir quelques "lacunes" sur le sujet.

Selon M. Belkhadem, Nicolas Sarkozy veut "réhabiliter l'OAS", organisation créée en 1961 qui avait tenté, notamment par le terrorisme, de s'opposer à l'indépendance de l'Algérie.

Fin avril, le quotidien Le Monde avait fait état d'une lettre de M. Sarkozy à des associations de rapatriés français d'Algérie, dans laquelle il affirmait sa volonté de ne pas "sombrer dans la démagogie de la repentance". M. Sarkozy souhaitait que les "victimes françaises innocentes" de la guerre d'indépendance et "tout particulièrement les victimes du 26 mars 1962" se voient reconnaître la qualité de "morts pour la France". Ce jour là, l'armée française avait tiré dans la foule lors d'une manifestation à l'appel de l'OAS à Alger, faisant une cinquantaine de tués.

Pour rappel, l'OAS, organisation politico-militaire fondée par des ultras de l'Algérie française, avait multiplié les attentats aveugles et les assassinats et tenté de tuer le général de Gaulle, alors président français.

Mais, élément encore plus important, il y a quelques jours à peine, la presse algérienne dans sa grande majorité titrait « Nicolas Sarkozy s'attaque à l'Algérie » pointant du doigt le fait que le candidat UMP veuille remettre en cause le traite d'amitié entre Paris et Alger tout en ne cachant pas son intérêt pour les ressources en hydrocarbures du sol algérien.

“Mon deuxième engagement est de construire l’amitié avec l’Algérie, pas de négocier des concessions ou renoncements autour d’un traité d’amitié » avait déclaré Nicolas Sarkozy dans sa lettre adressée le 16 avril dernier à Denis Fadda, président du Comité de liaison des associations nationales de rapatriés (CLAN-R) [1], en réponse à la liste de revendications que le CLAN-R lui avait fait parvenir au nom d’un collectif d’associations de Rapatriés Pieds-noirs.

Pour Nicolas Sarkozy, il s’agit surtout de renforcer les relations entre la France et l’Algérie dans le domaine économique, en profitant notamment de la position d’Alger en tant que producteur de gaz et de pétrole pour assurer l’avenir énergétique de la France. Selon « Le Monde », Nicolas Sarkozy a notamment déclaré en privé : « L’Algérie a d’immenses ressources énergétiques. La France maîtrise les technologies de l’électricité nucléaire. Nous devons trouver là les bases d’une coopération équitable ».
Pour l’historien Benjamin Stora, cette stratégie de refus d’un traité d’amitié équivaut « à une déclaration de guerre envers l’Algérie ». Pourtant, fin 2006, en visite à Alger, le candidat UMP avait promis de construire une relation amicale entre les deux pays, basée sur le respect mutuel. Il avait également annoncé des ouvertures sur la quasi-totalité des sujets qui préoccupent les Algériens, y compris ceux, sensibles, de l’immigration et les visas.

Plus récemment, le candidat Nicolas Sarkozy a surpris quelque peu, tant en Algérie comme en France, en proposant un accord entre Sonatrach et Gaz de France (GDF). Ces déclarations ont été perçues par les Algériens comme autant de signes d’amitié envers leur pays. « Ce durcissement de Nicolas Sarkozy envers l’Algérie s’explique en partie par son souhait de séduire l’électorat des rapatriés d’Algérie », estime désormais la presse algérienne. je voudrais rajouter de l'électorat d'une - certaine - partie des rapatriés d'Algérie, car tous ne sont pas extrémistes, loin de là.


http://www.leblogfinance.com/2007/05/algriefrance_so.html

Bonne initiative du Gouvernement Algerien cheers


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur
Samyadams

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Ambass10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena31
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena20

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeMer 25 Fév 2009 - 22:54

A la longue, les Algériens et leur propagande à la noix sont devenus lassants Sleep
En 1993, Kasdi Merbah, patron de la SM à l'époque, a été assassiné par ses propres services. On a retiré de son cadavre des balles d'Uzi. C'est peut être le Maroc qui avait aussi fourni ces balles à la SM Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeMer 25 Fév 2009 - 23:06

touché Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14602
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeJeu 26 Fév 2009 - 11:19

Citation :
L'Algérie durcit un peu plus la réglementation de son économie

LE MONDE
25.02.09
Florence Beaugé

Les sociétés importatrices étrangères présentes en Algérie vont devoir faire entrer dans leur capital des entreprises algériennes à hauteur de 30 % minimum
.La mesure - une simple instruction signée du premier ministre, pour le moment - entrera en vigueur le 1er mars. Les firmes étrangères déjà présentes dans le pays devront se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation d'ici au 30 septembre 2009.

La mesure concerne 1 600 sociétés étrangères - sur les 23 500 entreprises importatrices opérant en Algérie - au premier rang desquelles figurent les importateurs d'automobiles.

En août 2008, Alger avait déjà durci les conditions d'investissement étranger en étendant à tous les domaines d'activité une mesure qui ne concernait jusque-là que les projets pétroliers et gaziers, à savoir l'interdiction pour un investisseur étranger de détenir plus de 49 % du capital dans un partenariat avec l'Algérie.

Pas moins de cinq instructions de cette nature sont venues durcir, ces six derniers mois, la réglementation existante. La dernière d'entre elles (les 30 % de capital obligatoirement réservés à un partenaire algérien) suscite de nombreuses critiques. Certains y voient "une victoire du lobby des importateurs locaux".

A cela, les responsables algériens rétorquent que, depuis le milieu des années 1990, ils n'ont cessé d'offrir des conditions particulièrement avantageuses aux entreprises étrangères - exonération des droits de douane, des droits de mutation, de l'impôt sur les bénéfices, réduction des cotisations sociales, etc. -, sans résultats probants. Alger reproche aux sociétés étrangères de profiter de l'aubaine sans investir pour autant.

Les nouvelles dispositions placent en tout cas l'Algérie en porte à faux de tous côtés : non seulement avec sa propre législation, mais avec l'accord d'association qu'elle a conclu avec l'Union européenne, ainsi qu'avec les conventions bilatérales qu'elle a signées avec de nombreux pays (les Etats-Unis, la France, l'Allemagne...)

"Tout cela renforce grandement l'incertitude juridique qui était déjà un handicap majeur, en Algérie, pour attirer les investisseurs étrangers", remarque un diplomate européen. Le climat électoraliste qui prévaut à Alger, à moins de deux mois de la présidentielle, pourrait expliquer en partie l'adoption de telles mesures.

Quant on est apprenti les erreurs sont courantes mais jusqu'a quand???
La ils ne pourront plus se plaindre que les sociétées étrangère n'investissent plus en Algerie, se sont les seuls coupables.
Vraiment je me demande se qu'ils ont dans le crane , c'est pas possible d'être aussi médiocre que sa....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeJeu 26 Fév 2009 - 23:48

[
Citation :
b]Une croissance de 3,8% prévue en Algérie en 2009[/b]
Par :Meziane Rabhi, Liberté, 17 décembre 2008

L’institution financière internationale prévoit que les prix du pétrole se situeront en moyenne autour de 75 dollars le baril l’an prochain. Ceux des denrées alimentaires devraient baisser de 23%.

La Banque mondiale prévoit une croissance globale (GDP) de 4,9% en 2008 en Algérie, contre 3,1% en 2007. Le rapport Global Economic Prospects 2009 (Perspectives pour l’économie mondiale en 2009), publié le 9 décembre dernier, précise que la croissance hors hydrocarbures a atteint 6% en 2008, tirée par le secteur de la construction et les services liés aux projets d’infrastructures. Le document de la Banque mondiale relève que les réserves de changes de l’Algérie ont atteint 140 milliards de dollars à fin septembre 2008, en hausse de 30 milliards de dollars par rapport au mois de décembre 2007.
The Global Economic Prospects 2009 souligne que les pays exportateurs de pétrole ont accumulé 82 milliards de dollars de revenus supplémentaires entre 2003 et 2007. Ces revenus ont atteint 130 milliards de dollars l’année dernière. Pendant la première moitié de 2008, les revenus ont augmenté de 50%, soit environ 200 milliards de dollars. Cependant, en raison de la crise financière, les prix du pétrole ont plongé de 150 dollars le baril au début du mois de juillet dernier à près de 65 dollars le baril au mois d’octobre. Pour autant, les effets directs de la crise financière dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord “ont été relativement légers”, indique le rapport.
Le document de la Banque mondiale souligne que la crise financière internationale a terni les perspectives à court terme des pays en développement et le volume des échanges mondiaux devrait se réduire pour la première fois depuis 1982.
Ce fort ralentissement a entraîné la chute des prix des matières premières, mettant fin à une croissance historique de leur prix au cours des dernières cinq années. Le rapport GEP 2009 prévoit que la croissance du PIB mondial sera de 2,5% en 2008 et de 0,9% en 2009.
Les pays en développement devraient connaître l’année prochaine une croissance de 4,5% contre 7,9% en 2007. La croissance dans les pays aux revenus élevés sera négative. Pour l’Algérie, le rapport projette une croissance de 3,8% en 2009 et de 5,4% en 2010.
Le rapport de la Banque mondiale estime que les prix du pétrole l’année prochaine devraient se situer en moyenne à 75 dollars le baril alors que ceux des denrées alimentaires devraient baisser de 23% par rapport à leur moyenne de 2008. Sur le long terme, et bien que la flambée récente des prix puisse signaler une pénurie future de l’offre, le rapport considère que l’offre dépassera la demande au cours des 20 prochaines années. “Sur le long terme, les pénuries de l’offre qui ont entraîné la forte augmentation des prix des matières premières devraient faiblir”, indique Andrew Burns, principal auteur du rapport.
Les auteurs indiquent que les pays riches en ressources sont parvenus à gérer l’augmentation récente des revenus de manière plus prudente que dans le passé, ce qui devrait leur permettre de mieux supporter la baisse des prix. Cependant, les pays ayant des ressources qui viennent d’être découvertes et ceux qui reposent fortement sur les financements bancaires, peuvent être en situation de risque.
En effet, en raison de la
baisse des prix des matières premières, les profits de nombreuses sociétés sont en baisse alors que les taux d’intérêt ont augmenté. Ceci expose ces pays à une forte augmentation des coûts des emprunts.
Le document indique, par ailleurs, que les volumes du commerce mondial devraient se réduire de 2,1% en 2009 et par conséquent, les exportations des pays en développement en souffriront fortement. La croissance des investissements devrait baisser tant dans les pays développés que dans les pays en développement en raison du resserrement des crédits et de l’augmentation de l’incertitude. La baisse devrait être de 1,3% dans les pays développés et, dans les pays en développement, les investissements ne devraient augmenter que de 3,5%, contre 13% en 2007.

Meziane Rabhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeVen 27 Fév 2009 - 16:52

Citation :
Bouteflika utilise Zidane... par avion présidentiel !



Zinedine Zidane est à Djanet avec son épouse et ses enfants, aux frais du contribuable algérien, en parfait homme-lige du candidat Bouteflika, à 3 semaines du début de la campagne électorale en Algérie..

Pour effectuer ce voyage, un avion présidentiel a, en effet, été affrété, lundi, pour Zizou et sa petite famille, pour les ramener directement de Madrid vers Djanet où ils seront invités à suivre un circuit touristique bien étudié.

Selon des indiscrétions rapportées par la presse, Zidane a toujours gardé le contact avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a tenu à lui envoyer son propre avion pour le ramener lui et sa famille et effectuer cette virée. confused
La star n'a trouvé aucun inconvénient à cette largesse.

Qui a dit que Zizou n'a pas vieilli ?

http://www.lematindz.net/news/2463-b...l#art_comments

Actualités Algeriennes - Page 22 424905jpg_dessin_zizou_2ce0d
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeVen 27 Fév 2009 - 21:21

Citation :
RISQUE
Algérie : les recettes pétrolières dévissent
Chakib Khelil prévoit un recul de 60% des recettes pétrolières en 2009. La balance commerciale a déjà dégringolé de 72% en janvier.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
Viper

messages : 7672
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena12Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeVen 27 Fév 2009 - 23:12

Citation :
Algérie: Vers une élection en fanfare

Alors que le 23 février, à minuit, expirait le délai de dépôt de candidatures à l’élection présidentielle algérienne, ce sont finalement neuf candidats qui se retrouvent en lice. Mais sans le coup de pouce de l'administration, qui a réuni des paraphes pour les petits candidats, afin de leur permettre de faire de la figuration face au Président sortant, seuls deux personnalités — Louisa Hanoun et Moussa Touati — auraient eu la possibilité de se présenter, grâce à leurs élus. Rappelons que, pour être candidat, il faut recueillir 75 000 signatures ou 500 paraphes d'élus, répartis sur 28 wilayas.

Actualités Algeriennes - Page 22 Bouteflika

Quant à Abdelaziz Bouteflika, il se prépare à une élection en fanfare. Ayant donné discrètement la consigne de rassembler 3 000 000 de signatures devant le Conseil constitutionnel, il est arrivé le jour J avec 4 003 800 signatures et 11 736 paraphes d'élus. Un chiffre faramineux, qui représente pas moins d’un quart du corps électoral. L'administration, les écoles, l'université, les mosquées et les zaouias sont mobilisées aux côtés de la presse pour soutenir le troisième mandat du Président sortant. Dans les mosquées, les sermons de vendredi dernier avaient indiqué que «le vote fait partie de la croyance». Cette dernière initiative faisant partie de la panoplie pour contrer l'abstention.

Le pion islamiste

Si la société semble se désintéresser d’une élection jouée d'avance, les islamistes ne désarment pas. Le jour même du dépôt des candidatures, Al-Qaïda au Maghreb islamique a voulu une nouvelle fois troubler le jeu, en assassinant cette fois neuf agents de sécurité à Ziama Mansouriah, dans la wilaya de Jijel (Est du pays).

Car le groupe Al-Qaida au Maghreb islamique avait en effet déjà choisi le jour de l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la présidence algérienne pour faire exploser deux bombes dans l’est du pays, à côté de Tébessa, qui a fait sept morts (quatre civils, deux gendarmes et un pompier). Ce qui montre que ce groupe terroriste est bien décidé à perturber le scrutin.

L’ex-numéro deux du FIS (dissous), Ali Belhadj, semble animé des mêmes intentions. Depuis sa sortie de prison, où il a passé douze ans, Belhadj ne cesse de jouer les provocateurs : interview au Figaro, manifestation pour Gaza et, dernièrement, retrait d’un dossier de candidature pour la prochaine élection. Le ministère lui a signifié un refus catégorique, arguant de sa déchéance de tous ses droits civiques. Ce que dénie l’intéressé, qui, par son geste, montre que l’élection est sans enjeu, dans un contexte où le Président-candidat a réaffirmé sa volonté de poursuivre la politique de concorde nationale (voir TTU Monde Arabe n ° 591).

Habit neuf pour Bouteflika

Le seul élément de surprise de l’annonce de Bouteflika est qu’il se représente comme candidat indépendant. Quand on sait qu’il est président de l’ex-parti unique et que ce dernier domine ses alliés de la coalition, on peut s’interroger sur cette sortie. Deux mobiles, en fait, la justifient. Le premier est la volonté de lutter contre l’abstention, en jouant sur l’image de l’homme plutôt que sur des organisations de masses et de partis discrédités. Depuis longtemps, une partie de la presse nationale — publique et privée — met beaucoup de zèle à cultiver cette image.

Deuxième mobile de cette personnalisation excessive du pouvoir, qui peut être interprétée comme un signe en direction de sa propre coalition : le Président est décidé à peser, à l’avenir, sur sa propre succession. Beaucoup lui prêtent l’intention de se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir, afin de préparer son frère, Saïd, à lui succéder. Longtemps tenue pour une plaisanterie, cette option est maintenant relayée dans de nombreux cercles. Du reste, tout le monde sait que, dans la réalité, c’est Saïd Bouteflika qui est le vrai directeur de campagne du Président, et non le ministre des Ressources hydrauliques, Abdelamalek Sellal.

source: TTU

_________________
Actualités Algeriennes - Page 22 Sign_v10
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
Samyadams

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Ambass10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena31
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena20

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeSam 28 Fév 2009 - 1:43

[quote="interceptor"]
Citation :
[size=18]Algérie: Vers une élection en fanfare

Actualités Algeriennes - Page 22 Bouteflika
]
SM Atika I Actualités Algeriennes - Page 22 573264
Revenir en haut Aller en bas
lemay
Commandant
Commandant
lemay

messages : 1099
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena11Actualités Algeriennes - Page 22 Medail10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeSam 28 Fév 2009 - 10:26

il faut lui dire bessaha les gars il s'est fait "beau" pour la photo il s'est teint les cheveux il s'est fait pousser des cheveux à la nuque pour les ramener vers l'avant bref une classe presidentielle oups royale la aatika
Revenir en haut Aller en bas
big boss
Lieutenant
Lieutenant
big boss

messages : 755
Inscrit le : 03/04/2008
Localisation : Casablanca, Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Unbenanntgv0

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 1:29

Citation :
La presse marocaine s'attaque à nos martyrs


ELLE A DÉPASSÉ TOUTES LES LIMITES DE L’ÉTHIQUE Question Exclamation

Qualifiant le 1,5 million de chahids de «chats», cette accusation est
une atteinte d’une extrême gravité qui risque de paralyser les
relations diplomatiques entre les deux pays.

Une fois encore, le Maroc oriente ses canons vers l’Algérie. Après le roi Mohammed VI, le Premier ministre du Maroc et secrétaire général de l’Istiqlal, Abbas El Fassi, c’est au tour de la presse écrite de s’acharner contre ses voisins algériens. La gravité cette fois-ci a atteint son paroxysme et cette presse aux ordres a dépassé toutes les limites de l’éthique.

Des propos publiés sur le Net ont porté atteinte à nos martyrs qualifiés de «chats» ayant sacrifié leur vie pour l’Indépendance de l’Algérie. Pourquoi cette obstination égocentrique, nuisible aux relations diplomatiques entre les deux pays du Maghreb, largement évitable? Suspect Exclamation

L’Algérie n’a fait qu’émettre ses conditions légales pour la réouverture des frontières algéro-marocaines.

Les choses sont claires. Le Traité d’Ifrane, de 1972, officialise les
frontières existantes, telles qu’elles sont aujourd’hui, entre les deux
pays.

Aussi, Abbas El Fassi ferait bien de revoir efficacement l’histoire et
la géographie de son pays pour comprendre ce qu’il y a de vain dans les
visées expansionnistes de son pays. Et l’Algérie n’y est pour rien dans
le conflit opposant le Royaume chérifien au Sahara occidental. Elle
s’est contentée de jouer le rôle de médiateur et son intervention a été
effectuée dans le cadre de l’autodétermination d’un peuple sahraoui
opprimé.

Les articles publiés dans des quotidiens marocains sont allés plus loin
au point de toucher à la personne du Président Bouteflika, les
responsables du gouvernement ainsi qu’à l’élection présidentielle du 9
avril prochain. S’agissant de la question sahraouie, les Marocains
estiment, à tort, que «l’Algérie peut user de la violence pour défendre sa position vis-à-vis de ce conflit.» Ainsi, écrit le quotidien, le pays du 1,5 million de chahids «complique davantage la problématique au lieu d’oeuvrer à la résoudre.» Et de promettre que dans ce genre de situation conflictuelle, le Maroc passera à l’offensive. «Il ne peut répondre que par la violence consistant en l’usage des armes...»

Des menaces fortuites. Des propos dépourvus de sens. A contrario de ces
accusations infondées de la presse marocaine, l’Algérie s’est montrée
un bon exemple. Elle a toujours été au devant de la scène pour résoudre
des problèmes entre différents pays.

C’est un nouvel épisode de la surenchère politique entre frères et
voisins qui se profile à l’horizon, pas celle à utiliser contre un
ennemi réputé.

Depuis le discours du roi du Maroc à l’occasion de la «marche verte», le Royaume chérifien et sa presse ne font que nuire à l’image de l’Algérie.
La solution promise par Christopher Roos, l’envoyé spécial de Ban
ki-moon lors de sa dernière visite au Polisario, ne sera réaliste et
réalisable qu’en terre marocaine, écrit le quotidien Aujourd’hui le
Maroc. Pourtant, la réalité est tout autre.

Le Maroc a violé la loi depuis plusieurs années, allant même jusqu’à
refuser les propositions de la plus haute instance internationale
qu’est l’ONU comme en témoigne l’échec du précédent émissaire onusien
Van Walsum, qui est rentré bredouille de sa mission. Et au quotidien
marocain d’enchaîner: «A Tindouf, il (Roos, Ndlr) ne trouvera rien de particulier. On lui répétera ce que l’on lui aurait déjà dit à Alger. L’absence totale d’une autonomie de décision chez les dirigeants du Polisario fait de
cette étape une sorte de duplicata de l’escale à Alger.
» De toute façon, l’histoire retiendra ces dépassements graves du Maroc à l’encontre de l’Algérie qui refuse de participer au jeu trouble marocain. Laughing

L’Algérie a toujours réitéré sa position de principe par rapport au
conflit du Sahara occidental, à savoir le droit des peuples à
l’autodétermination

http://www.lexpressiondz.com/article/2/2009-03-01/61125.html

Ne cherchez pas l'article marocain qui insulte leurs martyres, parce que ça existe que dans l'imagination algérienne !

Vraiment quand on lis et relis cette article, on peut dire que allah yster ou safi !
Revenir en haut Aller en bas
http://far-maroc.forumpro.fr/
lemay
Commandant
Commandant
lemay

messages : 1099
Inscrit le : 02/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena11Actualités Algeriennes - Page 22 Medail10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 1:49

et vous me dites de me retenir 3la had oulad ...... allah iakhoud lhak koul wahed taijbed 3la aslou. je me dis qu'on n'a pas de chance les nations chanceuses ont la france le danemark la suede comme voisin et nous on a a wili 3la zhar l'algerie qui ne fout rien qui recule elle fait des efforts juste à nous empoisonner l'existence mais bon c'est le prix à payer quand on avance et on progresse et que l'autre n'arrive plus à suivre pire trebuche et tombe. ALLAH IAKHOUD LHAK. vive le maroc et vive le roi
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
Viper

messages : 7672
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena12Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 2:06

pas citations de la "fameuse phrase" Rolling Eyes , pas d'article d'origine et pas de titre de journal c'est clairement du pipo.

faut pas accorder d'importance à la presse algérienne qui est aux ordres.
il y a leur "dire" et il y a réalité.... Very Happy

_________________
Actualités Algeriennes - Page 22 Sign_v10
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
RED BISHOP

messages : 6828
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena21Actualités Algeriennes - Page 22 Untitl10
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena26Actualités Algeriennes - Page 22 Cheval10
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 12:30

Lol plus on avance dans le temps plus c'est de pire en pire
a croire qu'on laisse au stagiaire le soin de faire les article sur le Maroc
Encore une fois il n'y a aucune source ni preuve,ni meme le nom du journal qui l'aurai écrit
lol
C'est pas du Maroc ou des marocain qu'on se fou mais des algériens qu'on se fiche,
d'ailleur sur la couverture de l'Expres​sion( le journal qui a exiler la Prince Moulay Rachid aux USA Shocked ) le titre de cette article figure juste a coté d'un article sur.....le 33eme anniversaire de la "RASD"
Ceci explique cela
Et bien entendu le conflit du Sahara n'est pas une cause nationale algérienne....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 13:17

Le MRE Bouteflika veut créer trois millions d’emplois en Algérie à l’horizon 2014 Razz

Citation :
BOUTEFLIKA LIVRE LES CONTOURS DE SON FUTUR PROGRAMME

En mettant le doigt sur le volet social, le candidat à l’élection d’avril prochain veut se rapprocher de la couche sociale qui constitue la plus grande partie du corps électoral.

150 milliards de dollars et trois millions d’emplois sont les deux principaux chiffres qui ressortent du prochain programme quinquennal annoncé par le Président-candidat clown à l’élection présidentielle d’avril prochain. Lors de son discours électoral, prononcé jeudi à la Coupole, M.Bouteflika a donné les grandes lignes de son futur programme.

Le développement économique et social vient en troisième position après la Réconciliation nationale et la réforme des institutions de l’Etat. L’emploi et le logement formeront, ainsi, le champ sur lequel sera menée la bataille durant le prochain mandat.

Pour M.Bouteflika, les moyens ne font pas défaut. «Pour la première fois depuis notre Indépendance, l’Algérie peut aspirer à maintenir son élan de développement en dépit d’une crise économique mondiale sérieuse que nous ne pouvons ignorer», a-t-il assuré. Voulant écarter toute polémique, le candidat à la présidentielle a tenu un discours rassurant quant à la santé financière du pays. Il a annoncé que l’Etat mobilisera «encore plus intensément» ses ressources au service du développement du pays, soulignant qu’il envisage de porter cet engagement à l’équivalent de 150 milliards de dollars les 5 prochaines années. Ce budget sera consacré en priorité à l’amélioration des conditions sociales des citoyens et à la relance de la machine économique.

«Nous ne pouvons nous permettre de nouveaux retards par rapport au reste du monde qui avance. Il est vital pour nous de valoriser au mieux nos moyens et nos atouts pour résorber nos déficits sociaux mais aussi pour construire une économie diversifiée, source de revenus additionnels à ceux des hydrocarbures», a-t-il déclaré. En ce qui concerne le logement, le candidat à sa propre succession promet aux Algériens de «poursuivre les efforts pour faire reculer, voire éradiquer la crise du logement tout en renforçant, par des incitations diverses, le développement de la promotion immobilière et les capacités des citoyens à accéder à la propriété de leur propre demeure». Le Président s’engage même à poursuivre la lutte contre le chômage. «Nous continuerons la bataille contre le chômage, grâce aux programmes d’investissement publics, à la promotion de l’investissement économique dans tous les domaines, ainsi qu’aux dispositifs publics d’aide à l’emploi», a-t-il poursuivi. Il a affirmé, dans ce sens, qu’il envisage la création de trois millions d’emplois au cours des cinq prochaines années, dont la moitié par le biais des dispositifs d’emplois d’attente.

En mettant le doigt sur le volet social, le candidat à l’élection d’avril veut se rapprocher de la couche sociale qui constitue la plus grande partie du corps électoral. Hormis le logement et l’emploi, rien n’intéresse les citoyens...

Un avant-goût du discours politique qu’adoptera le président-candidat lors de la campagne électorale qui commencera le 19 mars prochain.

L'Expression
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 13:46

Phosphore a écrit:
Le MRE Bouteflika veut créer trois millions d’emplois en Algérie à l’horizon 2014 Razz

Pour un MRE il a pas l'air d'aimé son pays le Maroc, sachant que de tous les présidents c'est celui qui a toujours eu le moins de relation avec son pays d'origine.

Phrase a polémique, vide de sens, provocante et hors sujet.
On est pas sur SM ici, le forum a toujours été paisible, fais en sorte de ne rien dégrader
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 13:55

Hs
Faut arreter ton hypocrisie en disant nous sommes des frères, forum paisible Suspect
Un conseil, avant de donner des conseils ici ...prend ces même conseil que tu me donne et applique les sur le forum ou tu es Admin...c'est un vrai torchon anti-Marocain à ciel ouvert.
Hs

Je m'excuse pour le HS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 14:23

Phosphore a écrit:
Hs
Faut arreter ton hypocrisie en disant nous sommes des frères, forum paisible Suspect
Un conseil, avant de donner des conseils ici ...prend ces même conseil que tu me donne et applique les sur le forum ou tu es Admin...c'est un vrai torchon anti-Marocain à ciel ouvert.
Hs

Je m'excuse pour le HS.


Tu vois depuis toujours je n'ai jamais utiliser les Termes Cousin Ou Frere a l'égard de quiconque, Maroc Tunie etc
Ici c'est clean depuis toujours alors pourquoi le dégrader sous prétexte qu'ailleurs c'est la merde ?
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
Alloudi

messages : 7466
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena24Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena26
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena28Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena25
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena23

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 14:54

big boss a écrit:
Citation :
La presse marocaine s'attaque à nos martyrs


ELLE A DÉPASSÉ TOUTES LES LIMITES DE L’ÉTHIQUE Question Exclamation

Qualifiant le 1,5 million de chahids de «chats», cette accusation est
une atteinte d’une extrême gravité qui risque de paralyser les
relations diplomatiques entre les deux pays.

Une fois encore, le Maroc oriente ses canons vers l’Algérie. Après le roi Mohammed VI, le Premier ministre du Maroc et secrétaire général de l’Istiqlal, Abbas El Fassi, c’est au tour de la presse écrite de s’acharner contre ses voisins algériens. La gravité cette fois-ci a atteint son paroxysme et cette presse aux ordres a dépassé toutes les limites de l’éthique.

Des propos publiés sur le Net ont porté atteinte à nos martyrs qualifiés de «chats» ayant sacrifié leur vie pour l’Indépendance de l’Algérie. Pourquoi cette obstination égocentrique, nuisible aux relations diplomatiques entre les deux pays du Maghreb, largement évitable? Suspect Exclamation

L’Algérie n’a fait qu’émettre ses conditions légales pour la réouverture des frontières algéro-marocaines.

Les choses sont claires. Le Traité d’Ifrane, de 1972, officialise les
frontières existantes, telles qu’elles sont aujourd’hui, entre les deux
pays.

Aussi, Abbas El Fassi ferait bien de revoir efficacement l’histoire et
la géographie de son pays pour comprendre ce qu’il y a de vain dans les
visées expansionnistes de son pays. Et l’Algérie n’y est pour rien dans
le conflit opposant le Royaume chérifien au Sahara occidental. Elle
s’est contentée de jouer le rôle de médiateur et son intervention a été
effectuée dans le cadre de l’autodétermination d’un peuple sahraoui
opprimé.

Les articles publiés dans des quotidiens marocains sont allés plus loin
au point de toucher à la personne du Président Bouteflika, les
responsables du gouvernement ainsi qu’à l’élection présidentielle du 9
avril prochain. S’agissant de la question sahraouie, les Marocains
estiment, à tort, que «l’Algérie peut user de la violence pour défendre sa position vis-à-vis de ce conflit.» Ainsi, écrit le quotidien, le pays du 1,5 million de chahids «complique davantage la problématique au lieu d’oeuvrer à la résoudre.» Et de promettre que dans ce genre de situation conflictuelle, le Maroc passera à l’offensive. «Il ne peut répondre que par la violence consistant en l’usage des armes...»

Des menaces fortuites. Des propos dépourvus de sens. A contrario de ces
accusations infondées de la presse marocaine, l’Algérie s’est montrée
un bon exemple. Elle a toujours été au devant de la scène pour résoudre
des problèmes entre différents pays.

C’est un nouvel épisode de la surenchère politique entre frères et
voisins qui se profile à l’horizon, pas celle à utiliser contre un
ennemi réputé.

Depuis le discours du roi du Maroc à l’occasion de la «marche verte», le Royaume chérifien et sa presse ne font que nuire à l’image de l’Algérie.
La solution promise par Christopher Roos, l’envoyé spécial de Ban
ki-moon lors de sa dernière visite au Polisario, ne sera réaliste et
réalisable qu’en terre marocaine, écrit le quotidien Aujourd’hui le
Maroc. Pourtant, la réalité est tout autre.

Le Maroc a violé la loi depuis plusieurs années, allant même jusqu’à
refuser les propositions de la plus haute instance internationale
qu’est l’ONU comme en témoigne l’échec du précédent émissaire onusien
Van Walsum, qui est rentré bredouille de sa mission. Et au quotidien
marocain d’enchaîner: «A Tindouf, il (Roos, Ndlr) ne trouvera rien de particulier. On lui répétera ce que l’on lui aurait déjà dit à Alger. L’absence totale d’une autonomie de décision chez les dirigeants du Polisario fait de
cette étape une sorte de duplicata de l’escale à Alger.
» De toute façon, l’histoire retiendra ces dépassements graves du Maroc à l’encontre de l’Algérie qui refuse de participer au jeu trouble marocain. Laughing

L’Algérie a toujours réitéré sa position de principe par rapport au
conflit du Sahara occidental, à savoir le droit des peuples à
l’autodétermination

http://www.lexpressiondz.com/article/2/2009-03-01/61125.html

Ne cherchez pas l'article marocain qui insulte leurs martyres, parce que ça existe que dans l'imagination algérienne !

Vraiment quand on lis et relis cette article, on peut dire que allah yster ou safi !


les phrases que j ai aimé:


-"...La gravité cette fois-ci a atteint son paroxysme et cette presse aux ordres a dépassé toutes les limites de l’éthique..."

c est le roqueford qui dit au camenbert ..."tu pue" Laughing

-"...Pourquoi cette obstination égocentrique, nuisible aux relations diplomatiques entre les deux pays du Maghreb, largement évitable?..."Suspect

j aurait pas trouver mieu comme phrase pour decrire la position de l algerie sur le dossier du Sahara

-"...Les choses sont claires. Le Traité d’Ifrane, de 1972, officialise les
frontières existantes, telles qu’elles sont aujourd’hui, entre les deux
pays.

Aussi, Abbas El Fassi ferait bien de revoir efficacement l’histoire et
la géographie de son pays pour comprendre ce qu’il y a de vain dans les
visées expansionnistes de son pay..."

j ai pas trop saisie pourquoi inserer cette phrase hors contexte scratch

-"...Et l’Algérie n’y est pour rien dans
le conflit opposant le Royaume chérifien au Sahara occidental. Elle
s’est contentée de jouer le rôle de médiateur ..."

Suspect ...QUELS MEDIATEURS...vraiment chapeau!!!!...les ak et strela...sont d excellent moyens de mediations!!! chokrane!!!

-"...Les articles publiés dans des quotidiens marocains sont allés plus loin
au point de toucher à la personne du Président Bouteflika, les
responsables du gouvernement ainsi qu’à l’élection présidentielle du 9
avril prochain..."

si je comprend bien ...salir boutef et les elections d avril c est allé plus loin que de toucher au martyres!!! scratch Suspect

-"...Elle a toujours été au devant de la scène pour résoudre
des problèmes entre différents pays.."

Suspect ont doit en rire ou en pleurer de ce genre de phrases....???

-"...Le Maroc a violé la loi depuis plusieurs années, allant même jusqu’à
refuser les propositions de la plus haute instance internationale
qu’est l’ONU comme en témoigne l’échec du précédent émissaire onusien
Van Walsum, qui est rentré bredouille de sa mission..."

ils passent des 1 millionds de chahid au election aux frontieres a van walsum a l onu !!!

affraid

il sortent tous le dossier pour un sois disans journale sur le net qui traitent les martyrs de chats!!!!


MOI je vois cette article comme un rappel avec justifications de la position de l algerie dans les différents problèmes avec le maroc et tous cela a la sauce fln et sous couvert bidon!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
Viper

messages : 7672
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena12Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 15:26

On se calme tous ! Et tout de suite !

J'étais à 2 doigts de supprimer vos posts !

Inutile de poster et de commenter des articles Tendancieux de la presse Algérienne ( les Algériens du forum ne le fond pas alors pourquoi le faire nous même ) maintenant on arrête et on revient à un débat plus digne du Forum !
Evil or Very Mad

_________________
Actualités Algeriennes - Page 22 Sign_v10
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
Samyadams

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Actualités Algeriennes - Page 22 Ambass10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena31
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena20

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 15:35

Ok, on laisse tomber Wink J'ai dû effacer un message ( Actualités Algeriennes - Page 22 744417 ) que je venais juste de rédiger. C'est peut être mieux ainsi silent
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
Viper

messages : 7672
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena12Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 14:46

Citation :
Algérie: 2009, l’année du déficit commercial ?

Depuis plusieurs mois, les Algériens sont bombardés par des discours rassurants, défendant des thèses économiques insoutenables, comme quoi l’Algérie demeurerait à l’abri de la crise financière et économique internationale. Notre pays serait, selon certains économistes, la seule île à être épargnée par le tsunami mondial car notre système bancaire est totalement «déconnecté» du système financier international.

Cette stratégie, qui n’arrive plus à convaincre grand monde, a été mise à nu, ces trois derniers mois, par la dure réalité des chiffres. Non seulement l’Algérie est concernée par la crise financière et économique internationale, mais, plus grave encore, elle est rattrapée par les affres du marasme économique mondial. Les chiffres sont plus éloquents que les discours. L’économie nationale, largement dépendante des hydrocarbures, a sévèrement souffert, ces derniers mois, des retombées de la récession économique mondiale.

La première répercussion, et pas des moindres sur notre pays, a été l’effondrement de l’excédent commercial de 72,03% Shocked pour le seul mois de janvier 2009 en raison de la chute drastique des cours des hydrocarbures. Notre volume global des exportations a fléchi de 36,4% par rapport à la même période de l’année écoulée. Plus inquiétant encore, l’Algérie semble opter pour un train de vie qui peut être qualifié d’excessif.

En dépit de la baisse de ses ressources financières, les achats du pays sont en hausse de 8,79%. L’Algérie aurait ainsi perdu, en un seul mois, 2,23 milliards de dollars et tous les observateurs prévoient que cette tendance à la baisse va continuer durant au moins deux années.

Chute de 60% des recettes pétrolière

Ce recul sévère des recettes pétrolières préoccupe désormais les responsables du Trésor public qui s’attendent à des années de vaches maigres. Le ministre de l’Energie et des Mines a, d’ailleurs, confirmé, la semaine dernière, que les recettes pétrolières devraient chuter de 60% pour atteindre seulement 30 milliards de dollars en 2009 contre 77 milliards de dollars durant l’exercice précédent.

Avec des importations en nette croissance ces cinq dernières années (30 milliards de dollars en 2008 contre 27,8 milliards dollars en 2007), le commerce extérieur va peut-être enregistrer, pour la première fois en 2009, un déficit. Le gouvernement pourra être ainsi contraint à recourir aux réserves en devise pour équilibrer la balance. Ce repli est assez préoccupant pour le pays d’autant plus que le gouvernement a annoncé un programme de grandes dépenses budgétaires de quelque 150 milliards de dollars, visant à autoriser une relance de l’économie nationale par la demande. Cette «obstination» du gouvernement à favoriser une relance par la demande aux conséquences incertaines et qui, en plus, a prouvé ses limites, risque de prendre en otage l’avenir même du pays.

La relance par la demande est aujourd’hui une stratégie dépassée et surtout ruineuse en raison de la mondialisation qui empêche les pays émergents de barricader leurs économies face aux importations. En Algérie, cette politique de la demande n’avait pas permis une relance de l’économie nationale mais, au contraire, elle avait favorisé une hausse disproportionnée de la facture des importations qui n’a cessé de s’alourdir ces dernières années.

La relance par la demande

Une relance par la demande est une politique économique menée par l’Etat visant à élever le produit intérieur brut (PIB) et réduire le chômage en favorisant la consommation publique ou privée au moyen d’une hausse des dépenses publiques. De nombreux économistes s’interrogent, aujourd’hui, sur les choix économiques de notre pays. D’un coté, le gouvernement opte pour la relance par la demande et, de l’autre, il conclut de nombreux accords de «libre-import» avec les pays européens et des pays asiatiques. Pour corroborer le tout, le gouvernement a même annoncé l’introduction à la zone arabe de libre-échange (Zale).

L’éveil tardif du gouvernement à travers la promulgation d’une réglementation favorable au patriotisme économique n’arrive plus à inverser la tendance. Les groupements étrangers continuent à rafler ainsi les marchés publics l’un après l’autre dans tous les secteurs (hydrauliques, travaux publics, transports…), profitant de l’impuissance des nationaux. Autre argument qui confirme que l’Algérie est en train de s’enfoncer dans une grave crise économique est le taux d’inflation, notamment des denrées alimentaires, qui a sévèrement ébranlé le pouvoir d’achat des Algériens. Officiellement, le taux d’inflation est de 4,5%. En réalité, ce taux officiel n’arrive même pas à convaincre une ménagère, que dire alors des experts en économie.

Selon des centres de recherches indépendants, le taux d’inflation en Algérie est beaucoup plus important. Un autre facteur économique qui semble désormais pousser l’Algérie dans le précipice, est que nos réserves de change commencent à perdre de leur pouvoir d’achat en raison de l’éternuement du billet vert. La dépréciation du billet vert a eu aussi des répercussions sur le pouvoir d’achat du pays qui vend ses hydrocarbures en dollars et achète en euro. Il y a ainsi aujourd’hui autant d’éléments qui convergent vers une installation durable de la crise en Algérie.

L’effondrement des recettes pétrolières ne serait que l’un des prémices qui pourrait être suivie par d’autres retombées plus préjudiciables pour le pays.

source: algérie-focus.com 01/03/09


Citation :
Rapport du FMI sur l'économie algérienne

Le rapport du FMI sur l'économie algérienne rendu public hier est une lecture toujours intéressante tant par ce qui y est signalé que par ses non-dits. Le texte, dans la plus belle langue de bois habituelle, prend acte de la bonne position financière du pays mais exprime une certaine inquiétude pour le moyen terme dans le cas où le prix du baril resterait durablement bas.

Les constats sont très généraux et l'appréciation très conventionnelle. Satisfecit pour le maintien des dépenses d'infrastructures à un niveau élevé et pour l'engagement des autorités à contenir les dépenses et notamment la masse salariale. On comprend que, dans le contexte de la récession mondiale, le FMI soit heureux de voir l'Algérie maintenir des investissements réalisés par des entreprises internationales. Sans surprise, le FMI appuie les « plans visant à lier les futures hausses de salaires aux gains de productivité et aux résultats de croissance ». On ne peut attendre autre chose du FMI même si, au plan des salaires, des promesses se font entendre, ici et là, en dépit de l'engagement officiel de les lier à la productivité et à la croissance.

Question de « climat » sans doute. Les vrais reproches qu'on lit en filigrane du texte du FMI se rapportent à un autre « climat », celui des affaires, censé être rédhibitoire en Algérie. Le rapport porte sur 2008 et on peut s'attendre, à la lumière des mesures d'encadrement des investissements étrangers et de l'activité de l'importation prises ces derniers mois, à ce qu'il soit encore moins apprécié en 2009. Rien de bien nouveau sous le soleil du business. L'Algérie traîne depuis longtemps une mauvaise réputation dans ce domaine, ce qui bien entendu n'empêche pas qu'on y fasse des affaires juteuses et peu profitables à l'économie du pays. Dans le classement du Doing Business 2009, l'Algérie figure à la 15ème place sur les 19 pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, juste avant la Syrie, l'Iran, l'Irak et Djibouti. Mais qu'entend-on par climat des affaires en Algérie ? Une bureaucratie encore lourde, des politiques économiques incertaines et changeantes ?

Ce n'est pas un secret : il est bien plus aisé de créer une entreprise chez nos voisins. On oublie cependant de souligner que, par exemple, la Tunisie gère ses importations de médicaments via la pharmacie centrale qui veille à éviter de laisser entrer ce qu'elle produit. Au fond, ce fameux climat tiendrait surtout à la nature d'un pays producteur d'hydrocarbures et consommateur de tout le reste.

En dépit de ce déplorable « climat », beaucoup d'affairistes s'occupent à vendre aux Algériens ; de puissants importateurs sont là pour rendre inutile que l'on se préoccupe de produire. Le climat est franchement hostile pour l'investissement productif, mais pour le commerce en tout genre, il est idéal. Gageons que ce n'est pas le climat des investissements productifs qui inquiète le FMI et les « investisseurs étrangers », mais bien celui du commerce.

Le vrai problème est que l'Algérie, en signant l'accord d'association et en haletant derrière l'accès à l'OMC, souscrit à une vision qui réduit le pays à un marché de déversement commercial. Les dernières mesures, prises dans le souci de réduire la facture des importations, donnent ainsi la « mauvaise image » d'être revenu sur un choix essentiel.

K Selim

source: continentalnews.fr 01/03/09

_________________
Actualités Algeriennes - Page 22 Sign_v10
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14602
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 19:30

Sultan Boutflika a annoncé l'effacement de la dette des agriculteurs et promet un plan marshall pour l'agriculture.....
Alors maintenant va t'il nous dire concretement comment va t'il faire pour relancer ou plutot mettre en place une veritable agriculture en Algerie?
Le reveille sera très dure lorsque la dynastie Boutflikienne aura disparue....



Citation :
Bouteflika promet également 3 milliards de dollars par an d’investissement

Plus qu’un plan additionnel pour le développement de l’agriculture, le président de la République, en visite hier à Biskra, parlera d’un “plan Marshall” pour le secteur qu’il entend placer en position de moteur du développement économique national.

La sécurité alimentaire (l’affaire de tous), qui est ambitionnée à travers cet énorme programme, doté d’une enveloppe de 3 milliards de dollars par an, semble, selon le président, qui s’est exprimé dans une ambiance de campagne, un objectif “sacré”, socle de l’indépendance et de la souveraineté.

Ce plan détaillé en huit points se termine par la plus attendue des mesures par les agriculteurs, par la décision qui a pris effet dès son annonce, d’effacer toutes leurs dettes avec obligation aux banques de cesser de percevoir les intérêts. Il s’articule principalement sur des subventions qui toucheront tous les segments de la chaîne agricole. En premier lieu, le président a annoncé la mise en place d’une subvention pour les semences et les plants ainsi qu’une autre pour les engrais.

Toutefois, il a appelé les agriculteurs à en user de manière scientifique pour relever la quantité et la qualité de la production. Un soutien sera également accordé pour l’acquisition du matériel agricole et d’élevage. La priorité sera accordée à la formule location vente des équipements. Troisième de cette série de subventions tous azimuts, le maintien des prix des céréales alignés l’année dernière sur les prix du marché mondial pour la production locale malgré la baisse constatée à l’échelle mondiale. Ces prix recueillies seront permanents pour les récoltes de blé et d’orge par les coopératives, a-t-il annoncé avec la décision d’un prix encourageant pour les légumes secs. Le but est d’encourager la production nationale qui ne sera plus soumise aux fluctuations du marché mondial et réduire sensiblement la dépendance de l’importation.

Subventions pour l’acquisition de vaches laitières

Le segment lait bénéficiera lui d’encouragements à travers des subventions pour l’acquisition de vaches laitières, la rénovation des installations, des équipements de collecte et la production de fourrage. La production et la collecte du lait verront leurs aides revalorisées. Inversement, les subventions accordées au prix du lait en poudre importé seront conditionnées par le volume de la production nationale destiné aux opérateurs de la transformation. Cinquième décision : toute la filière viande sera subventionnée. L’élevage ovin et caprin est soutenu en matière de vaccination, modernisation des bâtiments d’élevage, centres de multiplication et subventions des prix du fourrage.

Les aviculteurs de leur côté bénéficieront de la même attention avec un soutien à l’acquisition de cheptel, la rénovation des moyens de production et l’investissement dans l’industrie de transformation.

Même l’élevage de chevaux et de chameaux a sa place dans ce dispositif. L’attention sera accordée à la reproduction des races locales et des métiers liés à l’activité. L’arboriculture qui a connu un essor ces dernières années est incluse à travers un soutien à certaines productions. Il s’agit en premier lieu de la production d’huile d’olive qui aura un soutien particulier étendu à toute la chaîne de production. “Nous devons revenir à l’huile d’olive”, a martelé le président Bouteflika.

La datte algérienne exportée en Californie sous le label tunisien ou marocain
La datte également, surtout que celle-ci, algérienne, est exportée jusqu’en Californie sous le label tunisien ou marocain, a-t-il reconnu. “Si nous ne savons pas exporter, nous apprendrons”, ( Ah bon parce que le made in Algerie ne fait pas vendre?? Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_big )lancera-t-il à l’endroit des producteurs avant d’annoncer des mesures incitatives à la production et à l’exportation par le biais de soutiens à la préservation, rénovation des palmeraies, réalisation d’unités de conditionnement, de stockage et à l’exportation. L’encadrement du secteur est également pris en compte dans cette batterie de mesures.

Le président a annoncé le renforcement de l’encadrement par l’intensification de la formation d’ingénieurs et de techniciens dans tous les métiers liés à l’activité agricole. Les coopératives agricoles figurent également dans ce plan et seront concernées par les aides en bénéficiant des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle avec l’encadrement d’universitaires dont une grande partie des salaires sera assurée, pendant un certain temps, par l’État. Un institut d’agronomie à Biskra a été inauguré à cette occasion.

Le président a réservé la surprise pour la fin, en annonçant, le huitième point qui a fait se lever l’assistance composée principalement des acteurs de l’agriculture. “J’annonce que l’État a décidé d’effacer la totalité de la dette des agriculteurs et des éleveurs qui s’élève actuellement à 41 milliards de dinars”, dit-il sous les acclamations avant de préciser que cette dette sera rachetée par le Trésor public avec ordre aux banques d’arrêter “immédiatement” le recouvrement de leurs créances.

Les investisseurs étrangers sont invités également à participer dans cet effort dans un cadre de partenariat, à condition, a-t-il précisé, que la production soit destinée en priorité à la satisfaction des besoins nationaux.

Ce programme d’une enveloppe de 200 milliards de DA devra évidemment être suivi avec attention pour éviter “les dérapages” qui seront, a souligné le président, sévèrement sanctionnés. Il a invité les intervenants à s’organiser pour accompagner “ce sacrifice” à travers un instrument s’articulant autour du triptyque “dialogue, intervention et contrôle”.
De même que la justice qui est appelée à sévir contre tout dépassement ou détournement.

Il a réservé son dernier mot à l’élection présidentielle en appelant les citoyens à voter. “Vous avez le choix en toute démocratie et transparence”, dit-il en poursuivant : “Si vous voulez poursuivre ce processus, nous serons avec vous. Si vous avez un autre choix, nous vous accompagnerons”. Il rappellera alors que “le vote est un droit et un devoir”.

Le discours, au vu des annonces que le président a faites, a, en définitive, fait oublier l’accueil et la liesse qui ont caractérisé son arrivée et éclipsé les infrastructures et édifices qu’il a inaugurés.

Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeMer 4 Mar 2009 - 21:37

YKZ:general n´abuse pas,je veux pas ca ici Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14602
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena10Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena13
Actualités Algeriennes - Page 22 Unbena15

Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeMer 4 Mar 2009 - 21:42

Atika est génereux c'est temps ci, quand le baril était a 140 $ il n'y avait rien de tout ça. Je vous parie combien qu' une fois les élection passées comme par magie les belle promesse fonderont comme neige au soleil lol!

Citation :
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a annoncé mercredi à Sidi Bel-Abbès que l’Etat a décidé d’augmenter de 50 % la bourse universitaire, à compter de la prochaine rentrée universitaire.

"J’ai (...) le plaisir d’annoncer que les bourses universitaires connaîtront, à partir de la prochaine rentrée, une augmentation de 50 % pour les étudiants de graduation et de post-graduation", a précisé le président Bouteflika dans un discours prononcé à l’occasion de la rencontre nationale sur la formation.
"En outre, une bourse de soutien de 12.000 dinars par mois sera servie, à partir de la prochaine rentrée, aux étudiants en doctorat qui ne disposent pas de salaire", a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat a souligné que cette mesure "innovante", au profit des doctorants, "nécessitera (...) la mobilisation d’une enveloppe budgétaire moyenne de plus de 1440 millions de dinars par an". "Elle permettra de renforcer davantage l’encadrement pédagogique et scientifique de rang magistral au niveau de nos universités et de nos laboratoires de recherche", a-t-il expliqué.



Par APS


Elwatan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2009 - 12:47

Bouteflika2009 - Le site web officiel du candidat bouteflika en français clown

http://www.bouteflika2009.fr/comite/


Actualités Algeriennes - Page 22 781512090304071334762619

Regardez les photos montage en bas à gauche, pitoyable. Actualités Algeriennes - Page 22 75433 Actualités Algeriennes - Page 22 75433
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Actualités Algeriennes - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Actualités Algeriennes - Page 22 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Revenir en haut 
Page 22 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 31 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» actualités du jour
» Actualité
» actualité syrienne militaire économique et politique
» jus d'orange, à quel âge?
» Actualité Malifaux + règles vf (page 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: