Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Tchadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pierrot1771
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1380
Inscrit le : 09/05/2011
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Ven 25 Nov 2011 - 14:56


1 autre vue de l'hélico AS550C2 Fennec "TC-001" juste avant sa livraison.


_________________
Pour toi, pas d'espoir... Pour moi, pas de regret.

www.torapamavoa.blogspot.com
Signez svp: http://www.avaaz.org/fr/petition/Liberation_de_Bradley_Manning/?cdBaxbb
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 10 Mai 2012 - 1:23

Citation :
Un militaire tchadien tire sur des soldats français : un blessé
Faits divers mercredi 09 mai 2012

Un militaire circulant sur une motocyclette a tiré sur deux soldats français qui sortaient de la base française du dispositif Epervier à N'Djamena, blessant un des militaires français à un coude.

«Les deux soldats français à bord de leur véhicule sortaient de la base» et «un individu à bord d'une motocyclette a tiré quatre balles en direction des soldats français, blessant l'un d'entre eux à un coude», a indiqué à l'AFP une source proche de l'ambassade de France au Tchad. Un officier de la police judiciaire tchadienne a confirmé cette version précisant: «la personne qui a tiré sur les militaires français est un militaire tchadien. Il a été arrêté et se trouve actuellement au B2 (deuxième bureau, renseignements militaires)».


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Un-militaire-tchadien-tire-sur-des-soldats-francais-un-blesse-_6346-2075452-fils-tous_filDMA.Htm

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 10 Mai 2012 - 19:21

Citation :
Tchad : tirs sur soldats français condamnés
Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 10 mai 2012 à 17h00
Mis à jour le 10 mai 2012 à 17h00


Le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Bachir a "condamné" jeudi l'acte "insensé" d'un militaire tchadien ayant tiré mercredi sur deux soldats de l'armée française à N'Djamena.

"Ce qui s'est passé mercredi est très regrettable. Nous condamnons cet acte commis par un voyou à l'encontre des soldats français, c'est un acte insensé" a indiqué à l'AFP le ministre de la Sécurité.

"Le militaire est aux arrêts. Une enquête est ouverte, et nous attendons les résultats de cette enquête qui déterminera les mobiles de son acte" a-t-il poursuivi, précisant que celui-ci serait "traduit en justice et répondra de ces actes devant la justice (...) Nous ne pouvons laisser impuni un tel comportement".

http://www.europe1.fr/International/Tchad-tirs-sur-soldats-francais-condamnes-1077915/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 10 Oct 2012 - 17:19

Citation :
Les Etats-Unis offrent des équipements antiterroristes à l'armée tchadienne

Publié le 2012-10-10 11:12:25 | French. News. Cn


N'DJAMENA, 9 octobre (Xinhua) -- L'ambassade des Etats-Unis au Tchad a remis mardi un don de 18 véhicules Toyota Land Cruiser, deux camions Mercedes Benz de 5 tonnes et des systèmes radio longue distance au PAN-Sahel Initiative (PSI), groupement spécial antiterroriste de l'Armée nationale tchadienne (ANT), pour lutter contre le terrorisme et le grand banditisme.

"Ces matériels sont très utiles pour le renforcement de nos capacités et de note opérabilité. Ils nous permettront de lutter efficacement contre le terrorisme, le trafic de drogues et des armes, l'enlèvement des enfants et l'insécurité à nos frontières", s'est réjoui le colonel Abdéramane Youssouf Meri, commandant du groupement antiterroriste.

Depuis la création de l'unité antiterroriste tchadienne en 2004, c'est la quatrième fois que l'ambassade des Etats-Unis lui vient en aide.

Le Tchad, vaste pays sahélien situé au centre de l'Afrique, dispose de longues frontières avec le Soudant à l'ouest, la Libye au nord, le Niger et le Nigeria à l'ouest.

Ce dernier pays a maille à partir avec la terrible secte islamique Boko Haram. Depuis que celle-ci a fait jonction avec Al- Qaida au Maghreb islamique (AQMI) et d'autres organisations intégristes au Mali, le Tchad n'est pas tant à l'abri de la menace terroriste. Certains de ses ressortissants, à tort ou à raison, ont été expulsés du Nigeria pour collusion avec Boko Haram.

http://french.news.cn/afrique/2012-10/10/c_131896483.htm
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 16 Oct 2012 - 13:17


blindage What a Face de la toyota
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 15 Nov 2012 - 14:17

Citation :
L'armée tchadienne prête à intervenir au Mali
http://www.alwihdainfo.com/L-armee-tchadienne-prete-a-intervenir-au-Mali-si_a5899.html
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 22 Déc 2012 - 9:23

Su-25UB TT-QAM


Mi-24V TT-QAR


An-26M TT-LAD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 29 Déc 2012 - 21:57

Citation :
Tchad. Mobilisation générale


Défilé d’automitrailleuses pour la Journée de la liberté et de la démocratie. C’est à Biltine, chef-lieu de la région Wadi Fira, que s’est tenu cette année l’anniversaire de l’accession au pouvoir du président Idriss Déby. | Photo Bernard Wis

Paru dans Match

Face à la menace des terroristes salafistes au Nord-Mali, le président Idriss Déby tire la sonnette d’alarme. Nous l’avons rencontré.

De notre envoyé spécial au Tchad Patrick Forestier - Paris Match


Paris Match. Au moment où vous voulez développer votre pays en construisant des routes et en envisageant la création d’un chemin de fer international qui désenclaverait le Tchad, l’occupation des deux tiers du Mali par Al-Qaïda ne risque-t-elle pas de compromettre vos projets en déstabilisant le Sahel ?
Idriss Déby. La situation de la ­région est évidemment préoccupante, car le Tchad est situé sur cette ligne sahélienne à mi-chemin entre le monde africain et le monde arabe. Nous avons des frontières avec la Libye et le ­Soudan, deux pays auxquels nous ­souhaitons de trouver la stabilité, avec la République centrafricaine, qui vit une situation extrêmement grave, et avec le Nigeria, qui subit les attaques du groupe Boko Haram, représentant d’un mouvement inquiétant.

Ce groupe fondamentaliste, qui s’attaque aux églises et aux chrétiens, est soupçonné d’avoir enlevé un ingénieur français au nord du Nigeria, sa zone de prédilection, à la frontière du Tchad. [Le rapt a finalement été revendiqué dimanche par un autre groupe, Ansaru.]
Oui, c’est près de chez nous et du Niger, avec qui, jusqu’ici, Dieu merci, nous n’avons pas connu d’incident sur le plan sécuritaire. La communauté ­internationale traîne trop au moment où les terroristes se renforcent au Mali. Cela va être plus difficile pour ­résoudre le problème si nous les laissons s’installer davantage, parce que le temps joue contre nous. Ils disposent dans le Sahel d’un grand réservoir humain pour recruter des jeunes désœuvrés qui seront tentés par cette aventure terroriste au nord du Mali, où l’on rencontre deux difficultés : les groupes d’Al-Qaïda et le Mouvement national pour la libération de l’Azawad [MNLA], dont la question devrait être réglée par les autorités maliennes grâce à un dialogue honnête et sincère, de manière que les Touaregs ­intègrent la communauté nationale.

Afin que le MNLA se dissocie des mouvements d’Al-Qaïda et renonce à la lutte armée, comme il vient de l’annoncer à Alger...
Oui. Mais, au sujet des groupes d’Al-Qaïda, je ne vois pas comment on peut négocier avec des organisations de ce type. L’intervention militaire, en ce qui les concerne, m’apparaît incontournable. Je ne connais pas d’autre solution. C’est le moyen pour permettre au Mali de recouvrer sa souveraineté nationale. La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest [Cedeao], les Nations unies et l’Union africaine, appuyée par la France, vont dans ce sens-là. Cela va déboucher sur une décision porteuse d’espoir pour les Maliens du Nord, qui subissent la loi du terrorisme. Ce sera une bonne chose, car ce terrorisme peut être exporté hors du pays. C’est pourquoi nous sommes très vigilants. Nous multiplions les ressources pour éviter au Tchad de se retrouver encore dans une aventure guerrière.

Malgré vos précautions, Al-Qaïda ne risque-t-elle pas de pénétrer au Tchad ?
Ce n’est que depuis 2009 que, pour la première fois depuis l’indé­pendance, le Tchad est en paix et bénéficie d’une sécurité totale sur les 1 284 000 kilo­mètres carrés de son territoire. Nous espérons que tout ce qui se passe autour de nous ne va pas empêcher les projets de développement que j’ai lancés et auxquels je crois, car ces programmes correspondent aux ­besoins du peuple tchadien, c’est-à-dire l’accès à l’éducation, à la santé, à l’eau potable, et une sécurité définitive sur le plan alimentaire. Le chantier est vaste. Nous essayons de le mettre en œuvre. Aussi, je ne veux pas que mon programme soit perturbé par des attaques venues de l’extérieur.

"Si la France le demande, nous aiderons le Mali"

Si les instances internationales vous demandent de participer au déploiement d’une force africaine au nord du Mali, soutenue par la France et les Etats-Unis, accepterez-vous de vous engager sur le plan militaire ?

Notre solidarité avec le peuple malien s’appuie sur des principes comme l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation. Le désordre au Mali va engendrer un autre dans toute la sous-région. C’est inévitable. Aussi, si la communauté internationale décide d’envoyer des forces africaines pour ­rétablir la stabilité au Mali, le Tchad apportera sa contribution. Mais il faut d’abord que les Maliens eux-mêmes, et leurs dirigeants, en fassent une priorité essentielle. Ils doivent se réveiller et ­organiser leur armée. Aucune force africaine ou autre, ne peut intervenir au Mali sans l’armée malienne. C’est très important. C’est pour cela que les amis de l’Afrique doivent aider le Mali à reconstruire son armée, qui n’a pas disparu mais qui a été défaite dans le nord du pays.

Les Etats-Unis doutent que les pays de la Cedeao aient la capacité de reconquérir le Nord. Pour Washington, seuls la Mauritanie, qui pour le moment refuse d’y participer à cette entreprise, et le Tchad sont capables de mener ce type d’opération. Paris se tourne aussi vers vous. Que vous a dit François Hollande à ce propos quand vous l’avez rencontré à l’Elysée, début décembre ?
Nous avons évoqué toutes les questions avec lui. En particulier celle du Mali. C’est vrai, il m’a dit qu’il comptait sur nous pour trouver une solution à la crise. En ce qui concerne l’armée tchadienne, nous avons pu mettre sur pied des unités qui regroupent toutes les régions du Tchad. Je nourrissais depuis longtemps ce projet, que j’ai pu mettre à exécution fin 2011. J’ai dû aller moi-même sur le terrain pendant deux mois pour réorganiser et restructurer une nouvelle armée nationale et républicaine qui obéit à l’autorité civile, qui est au service de la nation. Par rapport aux défis qui se profilent à nos frontières, nous devons disposer d’une force ­capable de sécuriser les citoyens tchadiens sur l’ensemble du pays. L’armée que nous mettons en place grâce à cette restructuration, qui durera jusqu’en 2014, disposera d’une troupe, je crois, bien formée et bien équipée. La sécurité est un élément fondamental de la stabilité, et donc du développement. C’est pour cela que nous avons mis tous les moyens. Si la communauté internationale ou la France demande au Tchad d’aider le Mali, le Tchad apportera évidemment sa contribution.

Vous avez déjà dit que le Mali, c’était l’Afghanistan de l’Afrique et que vous aviez vu venir cette situation pendant la guerre contre Kadhafi, dont on vous a accusé d’être trop proche.
C’est exact. On m’a reproché à l’époque d’être le pion, un ami ou un soutien de Kadhafi. Ce n’était pas le cas. S’il y a un pays qui a souffert des ­velléités de Mouammar Kadhafi, c’est bien le Tchad. Nous portons les cicatrices de l’occupation par la Libye du nord de notre pays. Aucune autre ­nation n’a connu autant de chocs que ceux que nous avons reçus sous le ­régime libyen précédent. Pendant la guerre, nous avions toutefois dit qu’il fallait faire partir Kadhafi par la grande porte et laisser la Libye nouvelle s’organiser sur des bases démocratiques, d’unité nationale et de renforcement des institutions politiques. C’était ma proposition. On ne m’a pas écouté. Et les conséquences que j’avais prédites se sont produites, témoignant que j’avais raison de tirer la sonnette d’alarme. Je n’ai pas été compris, mais tout le monde se rend compte ­aujourd’hui que j’étais dans le vrai.

"Nous savons que le terrorisme n'a pas de visage"

Le président Sarkozy était à cette époque fermement décidé à faire partir Kadhafi, qui refusait toutes les portes de sortie par la négociation.

Oui, mais la chute du régime ­libyen de cette manière a engendré le ­désordre d’abord en Libye, et cet ­effondrement a eu pour conséquence l’occupation du nord du Mali. On n’a pas fini de voir un nombre croissant d’armes circuler dans la région. Un trafic qui n’est pas terminé, car la Libye n’est pas encore stable. Il va toucher les pays de la zone, voire le reste de l’Afrique. Personne, ni même l’Europe, ne sera épargné par ces flux clandestins d’armes. Elles sont aujourd’hui entre les mains de milices.

En attendant, cette instabilité favorise le trafic d’armes et la circulation des groupes terroristes qui risquent de “contaminer” tout le Sahel.
Oui. Mais il existe un projet de mettre en place une force ­tripartie sur les frontières du Tchad, du Niger et de la Libye. C’est à l’étude. Le 15 janvier, à N’Djamena, le sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale [CEEAC] va ­certainement apporter des réponses à la situation inquiétante qui prévaut dans le Sahel. De nouvelles structures devraient concourir à stabiliser la sous-région et le Sahara.

Ces groupes salafistes qui sont au Mali ne reconnaissent pas les frontières. Ne risquent-ils pas de gangrener les populations des pays voisins pour les entraîner dans le terrorisme ?
C’est ce qui se passe au Nigeria. Depuis deux ans, le groupe Boko Haram y sème le désordre et la mort, comme les terroristes du nord du Mali. Depuis la Corne de l’Afrique et la ­Somalie, jusqu’au Sahel, ces gens mènent les mêmes tentatives. Le Tchad et le Niger ne sont pas épargnés non plus. C’est une situation extrêmement grave qui risque de toucher tous les pays de l’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, si nous n’y prenons pas garde. Il faut décider rapidement ce qui est nécessaire, avec sérénité et détermination, afin de se prémunir du chaos dans la région.

Vous allez conduire un type de guerre que vous n’avez jamais connu, face à des groupes clandestins qui mènent un combat diffus. Ils convainquent les gens, parfois avec de l’argent, qu’il est nécessaire de changer de société et d’appliquer la charia.
Nous savons que le terrorisme n’a pas de visage. Il peut éclater à tout ­moment, n’importe où et n’importe quand. Au Tchad, nous n’avons pas de problème de religion. Les religions monothéistes se comportent parfaitement bien dans le cadre de la laïcité de l’Etat. Le dialogue entre ces différentes religions nous permet d’éviter que les ­terroristes, qui utilisent l’islam comme couverture, ne nous atteignent. Les Tchadiens ne veulent plus revivre la guerre.

Oui, mais les groupes islamistes instillent de l’antagonisme entre les différentes confessions et même au sein de la population musulmane. Pensez-vous que le Tchad, peuplé de chrétiens et de musulmans, est à l’abri de ces groupes fanatiques ?
C’est un milieu que nous connaissons, et nous sommes très bien outillés pour prévenir ce phénomène. Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires dans ce sens-là. Je n’ai pas du tout peur, aujourd’hui, qu’une quelconque religion puisse mettre à mal la stabilité et l’unité nationale du Tchad.

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Tchad.-Mobilisation-generale-454606/
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Dim 30 Déc 2012 - 17:06

tien en voila un client des RAM2000 israeliens

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 31 Déc 2012 - 0:33

T'es sur que c'est pas chinois ?
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 31 Déc 2012 - 3:17

non RAM de ramta,israel

_________________
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 31 Déc 2012 - 4:24

Yakuza a écrit:
non RAM de ramta,israel

oui c'est bien un RAM
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 16 Jan 2013 - 19:32

Citation :
Le Tchad envoie un contingent de soldats au Mali

N'DJAMENA - Le président tchadien Idriss Déby a décidé d'envoyer au Mali un contingent de soldats pour soutenir les efforts de la communauté internationale, sans préciser le nombre de militaires, a appris l'AFP mercredi de source officielle.

Nous avons pris la décision de déployer sur le sol malien un contingent de l'armée nationale tchadienne pour soutenir les efforts de la communauté internationale en vue de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la République du Mali, a indiqué le président Déby dans un message adressé à l'Assemblée nationale.

Cette décision intervient à la suite d'une demande formelle du président malien adressée au président Déby et après les appels pressants lancés par l'Union africaine, précise le message.

Nous avons agi ainsi conformément à la résolution 2085 du 20 décembre 2012 du Conseil de sécurité des Nations unies qui autorise l'envoi d'une force internationale au Mali, poursuit le texte.

Le Tchad entend assumer sur le terrain sa responsabilité avec toute la rigueur qu'exige une telle mission souligne le texte.

L'Assemblée nationale a adopté dans la foulée à l'unanimité un texte autorisant l'envoi d'un contingent de soldats, d'après la source officielle.

Il s'agit du premier pays d'Afrique centrale à décider d'envoyer des troupes au Mali, les autres pays africains contributeurs étant ceux de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Les soldats tchadiens, aguerris et rompus au combat dans le désert, devraient donc apporter une plus-value opérationnelle significative à la Force internationale de soutien au Mali (Misma).

Le Nigeria doit fournir 900 hommes, et les premiers devaient théoriquement arriver mercredi, selon Abuja. Le Niger, le Burkina Faso, le Togo et le Sénégal ont également annoncé l'envoi d'environ 500 hommes, le Bénin 300, la Guinée et le Ghana une centaine chacun


http://www.romandie.com/news/n/_Le_Tchad_envoie_un_contingent_de_soldats_au_Mali_61160120131823.asp
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 17 Jan 2013 - 15:45

Citation :
2 000 Tchadiens en route. Précision: ils n'appartiennent pas à la force de la CEDEAO

La mission militaire de la CEDEAO monte (gentiment) en puissance. Huit états ont décidé d'apporter leur concours à l'armée malienne, aux côtés de la France qui a elle-même déployé 1 400 hommes pour l'instant.

NIGERIA : 150 hommes déployés pour l'heure, 900 annoncés à terme.
TOGO : 540 hommes annoncés.
NIGER : 500 hommes, une partie est déjà sur place.
BURKINA FASO : 500 hommes annoncés.
BÉNIN : 300 hommes.
GHANA : 180 hommes.
GUINÉE : 145 hommes.
SÉNÉGAL : 450 hommes.

Au total, une quantité qui sera "pas négligeable" mais dont les capacités ne seront en rien comparable à uen task force US.

Et le TCHAD? N'Djaména a annoncé l'envoi de 1 200 combattants et d'unités de soutien, soit 2 000 hommes au final. "Nous comptons envoyer un régiment d'infanterie et deux bataillons d'appui, ce qui fait aux alentours de 2 000 hommes", a précisé le chef de la diplomatie tchadienne qui assistait au premier départ.

Détail intéressant, ces hommes ne s'inscrivent pas dans le dispositif de la CEDEAO. Mais c'est "un plus" dont on se félicite à Paris.

Question: que faire de ce bataillon d'infanterie composé d'hommes aguerris, qui connaissent bien le terrain sahélien? "On va les racrocher au dispositif français". Une relation ad hoc qui va donner de punch à Serval.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/17/2 000-tchadiens-en-route-ils-n-appartiennent-pas-a-la-misma.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 10:00


équipements de protection correctes
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 17:50

Citation :










A convoy of Chadian soldiers part of the multinational African force FOMAC mans a position near Damara on January 2, 2013. The commander of multinational African force FOMAC on Wednesday warned rebels in the Central African Republic against trying to take the key town of Damara, saying it would "amount to a declaration of war". Damara is the last strategic town between the Seleka rebel coalition and the capital Bangui, after the rebels seized much of the country in a three-week advance that began in the north and has brought them to within 160 kilometres (100 miles) of the capital, in the south.
(SIA KAMBOU - AFP/Getty Images)

http://www.globalpost.com/photo-galleries/planet-pic/5730940/central-african-republic-rebels-agree-talks-troops-chad-block-advance-photos
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 18:09

Citation :
TCHAD: Les forces tchadiennes au Mali : mythe et réalités.

21/01/2013

L’arrivée d’un contingent de 2 000 hommes de l’armée tchadienne au Mali, pour participer à la force internationale, a fait couler beaucoup d’encre. De nombreux commentateurs ont salué cette arrivée de troupes « expérimentées » et « aguerries ». Principalement composée de membres de l’ethnie zaghawa, celle du président Idriss Déby, l’Armée nationale tchadienne (ANT) a cependant aussi ses faiblesses… et même quelques points noirs hérités d’une guerre civile meurtrière. Revue de troupes en détail.

« Le Tchad entend assumer sur le terrain sa responsabilité avec toute la rigueur qu’exige une telle mission » : c’est par ces mots que le président tchadien Idriss Déby a justifié l’envoi d’un contingent de près de 2 000 soldats de l’ANT au Mali. Pas moins de 200 d’entre eux sont déjà arrivés à la base de Niamey au Niger, où ils devraient être rejoints par des Burkinabè et des Nigériens, pour ensuite pénétrer en territoire malien. Depuis cette annonce, les commentaires élogieux n’ont cessé de fleurir, évoquant ici ou là des troupes tchadiennes « aguerries », « expérimentées ». Mais cette armée est-elle à la hauteur de sa réputation ?

Comparés aux 5 à 7 000 hommes de l’armée centrafricaine, ou aux 7 800 soldats maliens, le Tchad fait effectivement figure de puissance militaire dans la région, avec ses quelque 30 000 militaires actifs, dotés qui plus est d’une artillerie conséquente. Avec son escadrille de six bombardiers Sukhoi-25 et ses hélicoptères de combat MI-24, l’armée de l’air tchadienne est aussi la plus importante de la région. Par ailleurs, il est vrai que son expérience des combats en milieu aride confère à cette armée une solide expérience. Confrontée à plusieurs rébellions durant de longues années, elle a l’habitude d’évoluer sur un terrain, et à des températures identiques à ce qui existe dans le nord du Mali. D’ailleurs, c’est dans la province de l’Equateur, au Congo-Kinshasa, en juillet 2000, face aux rebelles de Jean-Pierre Bemba et à l’armée ougandaise, que l’ANT a essuyé son seul échec opérationnel de ces dernières années. Le terrain et le climat étaient alors totalement différents. Enfin, le conflit inter-frontalier avec la Libye (1983-1987), qui s’est conclu par la victoire des colonnes tchadiennes commandées par le colonel Hassan Djamouss, a permis à l’ANT d’acquérir une connaissance des conflits de plus forte intensité.

Une armée forte grâce à sa composante ethnique

Mais ce qui fait la force de l’armée tchadienne, c’est surtout sa composante ethnique. Essentiellement recrutées parmi les Zaghawa – une ethnie du nord-est du pays –, les unités d’élite de l’ANT font preuve d’une relative homogénéité et d’une toute aussi relative fidélité au pouvoir en place. Cette montée en puissance des Zaghawa dans l’armée date de l’arrivée au pouvoir de Hissène Habré, en 1982. Cete année-là, Ndjamena fut prise par des colonnes commandées par le colonel Idriss Déby, d’origine zaghawa. Cette montée en puissance s’est quasi-systématisée après la prise du pouvoir en 1990 par Idriss Déby lui-même.

Toutes ces raisons expliquent les nombreuses victoires remportées par l’armée tchadienne contre l’armée libyenne dans le nord du Tchad (1986-87), contre les rebelles anti-Patassé à Bangui (1996-97) et contre l’armée centrafricaine pro-Patassé en 2003. Néanmoins, en mettant en place les opérations Manta (1983) et Epervier (1986), l’armée française a apporté à cette armée une aide décisive face aux troupes libyennes, alliées à l’opposant tchadien Goukouni Ouéddeï.

Une armée friable… à cause justement de cette composante ethnique

Mais le qualificatif de « relative » n’est pas superflu, lorsqu’on évoque l’homogénéité de l’armée tchadienne. A plusieurs reprises par le passé, des dissensions au sein de la hiérarchie militaire -et donc de la communauté zaghawa - ont bien failli provoquer la chute du régime. Dernier exemple en date, l’attaque de Ndjamena en février 2008. Le mouvement rebelle était dirigé notamment par Timane Erdimi, un neveu et ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat tchadien. L’assaut avait atteint la capitale, et Idriss Déby avait dû son salut à ses chars lourds et à la sécurisation par l’armée française de l’aéroport, d’où avaient pu décoller ses hélicoptères de combat.

Un passé trouble

L’autre faiblesse de l’armée tchadienne tient probablement à son manque de professionnalisme, à commencer par son comportement violent vis-à-vis des populations civiles. Certes, les temps sombres de la « pacification » du Sud menée après la prise de pouvoir en 1982 par Idriss Deby sous Hissène Habré – notamment lors des massacres de « septembre noir » en 1984 dans la région de Sarh – semblent désormais révolus. Mais les soldats de l’ANT se rendent toujours coupables d’exactions.

A plusieurs reprises, des organisations internationales comme Human Rights Watch ont notamment pointé du doigt les agressions commises par l’armée tchadienne à l’encontre de populations civiles, en particulier dans le nord-ouest de la République centrafricaine. En mars 2008, l’organisation y dénonçait « les nombreuses attaques transfrontalières (de l’armée tchadienne) contre des villages (…) tuant des civils, incendiant des villages, et volant du bétail. » La présence d’enfants soldats au sein de l’armée a aussi longtemps été reprochée au gouvernement tchadien, jusqu’à ce que ces enfants soient officiellement démobilisés en 2007.

Depuis la signature de l’accord de paix avec le Soudan en 2010, le président Idriss Déby a entrepris, selon ses propres mots, une opération de « nettoyage » de l’armée. Celle-ci visait selon lui à professionnaliser l’institution, à y faire régner « l’ordre et la discipline », et à la purger des « brebis galeuses et fossoyeurs de l’armée qui doivent rendre le béret et les insignes militaires avant la fin des opérations ». La réforme prévoyait une meilleure rémunération et une meilleure formation des forces armées, mais aussi une baisse des effectifs. Simple cure d’amaigrissement ou réelle volonté de faire évoluer l’armée tchadienne ? Il est encore trop tôt pour répondre.

En envoyant un nombre aussi important de soldats au Mali, bien au-delà de son périmètre d’action traditionnel, Idriss Déby poursuit bien évidemment un objectif diplomatique. Les premières réactions élogieuses à l’arrivée de ses troupes répondent à ses attentes, mais nul doute que le comportement de ses soldats sera suivi de près.

RFI
http://www.letchadanthropus-tribune.com/article-1659-327.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 18:41

ils vont griller des sardines dans le desert ces guerriers tchadiens

_________________
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 18:52

Yakuza a écrit:
ils vont griller des sardines dans le desert ces guerriers tchadiens

ce qui est frappant c'est le nombre de roquette qu'ils ont sur eux,ils n'ont apparement pas peur d'en abuser
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9593
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 20:46

C'est vrai qu'a première vue, ce qui saute aux yeux, euh c'est comme dire, le coté rock'n roll des gars.
Mais bon c'est l'Afrique, ils voulait du rustique, ils vont en avoir pour leur fric. La France va devoir jeter ses guides d'interoperabilité et revenir a des notions plus basique. Faudra leurs fixer les objectifs mais pas être regardant sur la méthode

Pgm
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 20:52

Citation :
Quelques détails sur l’armée tchadienne…

Peu d’informations filtrent sur les unités tchadiennes qui arrivent en renfort de l’opération Serval. Au total, Idriss Déby a décidé d’envoyer 2000 hommes, dont 200 au moins sont déjà arrivés à Niamey. Ils seront déployés bientôt au nord du Mali avec les Nigériens et les Maliens. Quant à leurs matériels, des véhicules blindés ainsi que des transports de troupes accompagneront ces forces.
Les effectifs : N’Djamena afficherait une armée de 30 000 hommes au total après un dégraissage massif réalisé en 2011. Le déploiement d’une force de 2000 soldats, à 3000 km de chez eux, n’est donc pas anodin.

Les équipements

Les forces tchadiennes sont plutôt bien équipées : ils disposent de 4 ERC-90 Lynx (version de la Sagaie équipée de la tourelle de l’AML-90), qui datent de la fin des années 80 ; mais aussi, sur le papier, de 62 AML-90 de première génération (datant des années 70). Une vingtaine d’AML-90 « Eland » d’origine sud-africaine leur a été livré il y a moins de 8 ans, donc en parfait état de marche. Même si le canon de 90 mm n’est pas aux derniers standards, il offre une puissance de feu très intéressante. Les tchadiens disposent par ailleurs de 22 Bastions Patsas, véhicules 4X4 blindés français (une dizaine en service, les autres en cours de livraison dans les deux mois qui viennent). Plus de 110 VLRA leur ont également été livrés ainsi que des camions Kerax pour la logistique lourde. Par ailleurs, une vingtaine de véhicules 4X4 protégés ALTV de RTD viennent de leur parvenir. L’armée française, au titre de la coopération, leur a cédé en 2008, une quarantaine de VAB. Enfin, le Tchad avait également passé commande de 180 véhicules légers 4X4 TC-10.

Si on ne sait pas encore quels matériels seront précisément engagé, les tchadiens disposent de véhicules rustiques mais modernes et de blindés légers très mobiles et bien adaptés au théâtre malien.

Par: Guillaume Belan
http://forcesoperations.com/2013/01/21/quelques-details-sur-larmee-tchadienne/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 21 Jan 2013 - 21:00

Faut faire gaffe, l'armée Française doit contrôler l'armée Tchadienne s'ils tirent dans le tas sans distinctions, ça peut vite faire des crimes de guerres, crimes contre l'humanité, les soldats Français pourraient avoir des soucis.

Je comprenais pas le mot "sardines" depuis le début, j'ai fait le rapprochement avec Ansar Dine, ça va mieux maintenant Very Happy

Moi je dis pas ikhwan mais iguane, c'est dans le même registre je suppose ...

_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 24 Jan 2013 - 15:59

Citation :
Les soldats tchadiens en route pour le Mali continuent d'arriver au Niger

NIAMEY - Un important convoi de blindés et d'autres véhicules transportant des soldats tchadiens destinés au Mali est arrivé jeudi matin à Niamey, ont indiqué des habitants à l'AFP.

Nous avons vu une importante colonne de chars et de véhicules chargés de soldats tchadiens et de matériel entrer dans le camp de la gendarmerie, a déclaré à l'AFP un habitant du Koiré-Tégui, quartier populaire dans la périphérie nord de Niamey, qui abrite un immense camp de la gendarmerie.

Ce camp, devant lequel était massée une foule de curieux, est situé sur la route menant à la ville de Ouallam, à une centaine de kilomètres au nord de Niamey, dans une région frontalière du Mali. Le bataillon de 500 soldats nigériens appelé au Mali est cantonné à Ouallam.

Selon une source sécuritaire nigérienne, ce renfort de soldats tchadiens est arrivé au Niger par la route après avoir parcouru plus d'un millier de kilomètres.

Plus de 200 soldats avaient traversé mardi la frontière entre le Tchad et le Niger en direction de Niamey, selon une source de l'état-major tchadien.

Plus de 400 soldats tchadiens sont déjà au Niger, sur les 2.000 promis par NDjamena pour le Mali.

Les soldats nigériens et tchadiens doivent être déployés, à une date non précisée, dans la région de Gao (nord du Mali).

Lors d'un bref passage à Niamey jeudi, le président tchadien Idriss Deby Itno a rendu visite au contingent tchadien au camp de la gendarmerie, après un entretien avec son homologue nigérien Mahamadou Issoufou.

Nous sommes engagés dans une opération militaire périlleuse bien sûr (...). Je suis venu m'entretenir avec mon frère (Mahamadou Issoufou, ndlr) puisque nous allons être ensemble, nos deux armées vont être ensemble pour manoeuvrer ensemble. Je suis venu voir le dispositif du contingent tchadien qui est mis en place, avoir une idée de ce qui est mis en place et évaluer leur capacité, a déclaré M. Deby sur la Voix du Sahel, la radio publique nigérienne.

Les militaires nigériens font partie de la force africaine destinée à reprendre les zones tenues par les islamistes armés dans le Nord malien, la Mission internationale de soutien au Mali (Misma). Le contingent tchadien agira en coordination avec la Misma mais n'est pas placé sous son commandement.

http://www.romandie.com/news/n/_Les_soldats_tchadiens_en_route_pour_le_Mali_continuent_d_arriver_au_Niger11240120131512.asp
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21543
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 31 Jan 2013 - 17:23

Opération Serval
AML90


BMP1


Des soldats avec des AK47 à la M4


_________________


Dernière édition par Fremo le Jeu 31 Jan 2013 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7649
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 31 Jan 2013 - 18:49

les Tchadiens sont équiper avec le Sa.vz58 de fabrication tchèque, c'est bien ça Question

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Tchadienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: