Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Tchadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 31 Jan 2013 - 20:19

vous avez vu la tourelle Shkval sur le BMP1 What a Face

J'ai cru voire un Galil ou un R4 sud africain - pour ce qui est des variantes de l'AK47 je suis pas assez calé pour distinguer
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 31 Jan 2013 - 20:30

bienvue missoum pour la tourelle, comment faire du neuf avec du vieux ... Very Happy

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 31 Jan 2013 - 20:37

En tous cas ça change de quelques autres armées africaines y a de la reflexion - dans le Sahel la tourelle Shkval est plus efficace que le vieux canon asthmatique de 73 mm
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 5 Fév 2013 - 19:25

Citation :
Mali : 1.880 Tchadiens à Kidal, la rébellion touareg dit collaborer avec Paris

Publié le mardi 5 fevrier 2013 | AFP

A Kidal, ancien fief des groupes islamistes dans le nord du Mali, dans le massif montagneux des Ifoghas, 1.800 éléments de l`armée tchadienne, le plus gros contingent africain dans le pays, sécurisent la ville, avec la volonté affichée d`affronter enfin les islamistes.

Dirigés par le fils du président tchadien Idriss Déby lui-même -le général Mahamat Idriss Déby- les Tchadiens "ont parcouru plusieurs milliers de
kilomètres sans tirer une seule cartouche, ils souhaitent affronter les islamistes retranchés dans les montagnes", explique une source militaire
tchadienne.

L`armée tchadienne "n`est pas étrangère à ce genre de chaînes de montagnes qui ressemblent à celles du Tibesti" (nord du Tchad), souligne cette source.

C`est en effet dans le Tibesti que, rompue à l`exercice, l`armée tchadienne avait, en 2004, mis en déroute le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) du célèbre Abderazak "el Para", dont le mouvement avait infiltré le Tchad.

Dans cette même région, les soldats tchadiens ont également traqué dix années durant, entre 1993 et 2003, la rébellion du Mouvement pour la
démocratie et la justice au Tchad (MDJT).

C`est aussi dans le Darfour soudanais que se sont illustrés les Tchadiens contre plusieurs rébellions, en se positionnant petit à petit comme l`une des meilleures armées de la région.

En décembre, juste avant de s`engager au Mali, l`armée tchadienne s`est également positionnée en "force d`interposition" en Centrafrique voisine, pour stopper la progression de la coalition rebelle du Séléka, qui s`était emparée de la majeure partie du pays avant de se retrouver aux portes de Bangui.

Une force reconnue dans la région

"On a fait appel au Tchad du fait de leur expertise, de leur combativité, de la valeur reconnue de leurs soldats", a pour sa part souligné le ministre
malien des Affaires étrangères Tiéman Coulibaly, lors d`un hommage appuyé au président tchadien Idriss Déby.

"D`un point de vue géographique, les soldats tchadiens et les soldats nigériens avaient un couloir de progression qui, dans notre stratégie, était
important", a précisé le ministre.

Forts d`une réputation qui n`est plus à faire dans la région, les éléments tchadiens, composés notamment de forces spéciales antiterroristes formées par l`armée américaine en 2004, "ont pour la plupart participé aux différentes opérations militaires au Tchad", précise la source miltaire tchadienne.

"Ce sont des troupes extrêmement aguerries au combat dans le désert, contrairement aux armées de la Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest" (Cédéao), relève Philippe Hugon, directeur de recherche à l`Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) en charge de l`Afrique.

"Ils supportent bien la chaleur extrême, ils savent que l`adversaire est très mobile, car c`est une guerre de pick-up, où les djihadistes se déplacent
tout le temps", ajoute le chercheur, soulignant que l`engagement tchadien au Mali "est une manière d`anticiper la lutte contre les djihadistes sur leur propre territoire".

Au total, c`est environ 2.000 soldats que le gouvernement tchadien a promis. Ils ne font pas partie de la Mission internationale de soutien au Mali
(Misma), mais agissent en coordination avec elle.

Kidal, à 1.500 km de Bamako, a longtemps été le bastion d`Ansar Dine. Mais, avant même l`arrivée dans la nuit du 29 au 30 janvier de soldats français qui ont pris le contrôle de l`aéroport, elle était passée sous le contrôle duMouvement islamique de l`Azawad (MIA, groupe dissident d`Ansar Dine) et du Mouvement national pour la libération de l`Azawad (MNLA, rébellion touareg).

Selon Paris, c`est dans cette région que seraient détenus les sept otagesfrançais au Sahel.


http://news.abamako.com/h/13363.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 19 Fév 2013 - 12:17

Citation :
Chad’s armed forces have recently taken delivery of the first eleven Bastion Patsas out of a total order for 22 vehicles. The other eleven Bastion Patsas will be delivered by the end of June 2013. This twelve tonne armoured vehicle is intended to conduct patrols or raids in an extreme climatic environment. ACMAT has made use of over fifty years of experience in producing the legendary VLRA high endurance vehicle, designed for Special Forces or response units. Tuesday, February 19, 2013, 05:24 AM


http://www.armyrecognition.com/february_2013_army_military_defense_industry_news/index.php
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 25 Fév 2013 - 10:21

Citation :
Tchad : communiqué de l’État-major sur les opérations militaires au Mali
25/02/2013
L’État-major de l’armée tchadienne à faire lire hier un communiqué relatives aux opérations militaires au Nord du Mali. Le bilan en vie humaines est lourd, 23 de nos soldats ont trouvés la mort, le rapatriement de leurs corps se fera sous peu et sera suivi des funérailles officielles. Écoutons la lecture dudit communiqué par le Général de brigade Zakaria Ngobongue.

Lire l'article sur tchadinfos.com : Tchad : communiqué de l’État-major sur les opérations militaires au Mali | Tchadinfos.com | Portail d'information sur l'actualité tchadienne et internationale


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 25 Fév 2013 - 14:05

Citation :
Questions et discrétion après la mort d'au moins 23 soldats tchadiens


Après les violents accrochages de vendredi qui ont provoqué, officiellement, la mort de 23 (et non plus 13) soldats du contingent tchadien, la communication officielle reste prudente.

Rien sur le site de la présidence tchadienne... Rien sur le site de l'ATP, agence tchadienne de presse... Le communiqué lu à la télévision nationale dans la nuit de vendredi à samedi, est sobre mais certainement pas circonstancié. Y a-t-il eu une attaque-suicide contre le commandement tchadien à Kidal? Les unités sont-elles tombées dans une embuscade? Les 93 (et non plus 65) terroristes tués l'ont-ils été lors d'engagements terrestres seulement ou au cours de raids aériens français?

L'EMA français reste d'ailleurs discret, rappelant que c'est à N'Djamena de communiquer et annonçant, pour lundi soir, des précisions sur les opérations en cours.

Par ailleurs, les réactions de sympathie de la part des alliés des Tchadiens ne sont guère nombreuses.

La CEDEAO est restée muette , l'UA aussi (sur son site, Jean Ping est toujours président de la commission de l'UA!).

Heureusement, Dioncounda Traoré, le Président malien par intérim, a adressé à son homologue tchadien, un message de sympathie:
"C'est avec une profonde affliction et une grande tristesse que le peuple malien et moi-même avons appris la tragique perte de 13 soldats tchadiens tombés le vendredi 22 février 2013 sur le champ d’honneur, lors de violents accrochages avec des terroristes et des narcotrafiquants dans le secteur de Tessalit, Région de Kidal. En cette douloureuse circonstance, je voudrais, au nom du peuple malien, des Institutions de la République et en mon nom personnel, vous exprimer ainsi qu'au Peuple ami du Tchad durement éprouvé, ma profonde compassion et mes condoléances les plus émues. Je prie pour le repos de l'âme des disparus et souhaite prompt rétablissement aux soldats blessés lors desdits accrochages. Nous gardons des 13 jeunes soldats tombés dans la fleur de l’âge le souvenir d’intrépides et preux combattants de la liberté qui, au prix du sacrifice ultime, ont accompli la mission à eux confiée par la hiérarchie. Leur sens du devoir et leur professionnalisme font la fierté des peuples tchadien, malien et français ainsi que de tous les peuples du monde plus que jamais déterminés à éradiquer le terrorisme international sous toutes ses formes. Puisse leur sacrifice servir d’exemple à leurs frères d’armes de la coalition internationale résolument engagés dans les opérations de neutralisation des terroristes d’une part, et sonner comme un avertissement à tous les narco-djihadistes qu’ils ne trouveront de refuge sur aucun centimètre carré du territoire malien."

Quant à François Hollande, qui a échangé avec le président Deby samedi, il a fait une courte déclaration lors de sa visite au Salon de l'Agriculture:
"Nos amis tchadiens ont lancé une offensive hier (vendredi) qui a été extrêmement dure, avec des pertes humaines importantes (...). Je voudrais saluer ce que font les Tchadiens (...)témoignant ainsi de la solidarité africaine à l'égard du Mali".
"Ces combats vont se poursuivre", a prévu le président français. "C'est vraiment, là, la dernière phase du processus puisque que c'est dans ce massif-là que sont sans doute regroupées les forces d'Aqmi".


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/02/24/questions-et-discretion-apres-la-mort-d-au-moins-13-soldats.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 25 Fév 2013 - 16:10

augusta a écrit:

http://www.armyrecognition.com/february_2013_army_military_defense_industry_news/index.php
que fait la tente marocaine derriere Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6089
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 25 Fév 2013 - 16:57

ces images ont du etre prise au Maroc

_________________
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 25 Fév 2013 - 17:25

Yakuza a écrit:
augusta a écrit:

http://www.armyrecognition.com/february_2013_army_military_defense_industry_news/index.php
que fait la tente marocaine derriere Question
les tentes caidales marocaines sont très populaires dans le monde j'en ai vu au Japon et même au Tchad.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Ven 1 Mar 2013 - 16:40

RIP

Citation :
Jour de deuil national au Tchad qui accueille les dépouilles de 27 de ses soldats



Ce matin, les corps de 27 soldats tchadiens (dont onze officiers: deux colonels, un lieutenant-colonel, quatre commandants, un capitaine, un lieutenant, un sous-lieutenant et un aspirant) tombés au combat dans le nord du Mali ont été acheminés dans la capitale tchadienne. La cérémonie, pendant laquelle le président Déby a décoré les morts, était retransmise en direct sur la télévision nationale.

L'attaché de défense français au Tchad a prononcé quelques mots "au nom du chef d'état-major, l'amiral Guillaud" et salué "le sens de la mission et la combativité remarquables" des soldats tchadiens et leur sacrifice au cours d'une "bataille difficile de presque dix heures". Il a exalté "le sacrifice de nos 23 frères d'armes (...) tombés pour une cause juste".


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/03/01/jour-de-deuil-national-au-tchad-qui-accueille-les-depouilles.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 5 Mar 2013 - 14:06

Citation :
Mali : L'armée tchadienne récupère 60 véhicules et matériels éléctroniques
Alwihda) Djamil Ahmat - 4 Mars 2013 modifié le 4 Mars 2013 - 15:32
L'Etat-major, dans son communiqué précise que 60 véhicules en bon état et d’autres matériels électroniques ont été récupérés lors des combats au Mali. Par ailleurs, des matériels explosifs servant aux kamikazes ont également été abandonnés, apprend-t-on de source militaire.

Selon Edouard Takadji du journaldutchad.com, "un autre soldat tchadien est mort lors de violents combats qui se poursuivent dans les régions de Gao et du massif des Ifoghas au côté de l’armée française".

Pour le moment, le ratissage se poursuit, la seule information que l'on peut filtrer des différentes sources militaires tchadiennes.
http://www.alwihdainfo.com/Mali-L-armee-tchadienne-recupere-60-vehicules-et-materiels-electroniques_a6913.html
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 6 Mar 2013 - 10:08

Opération Serval


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Dim 10 Mar 2013 - 16:18

Citation :
Mali / Tchad - Article publié le : dimanche 10 mars 2013

Mali: le contingent tchadien rejoint officiellement la Misma

Par RFI

Le contingent tchadien de quelque 2 000 hommes envoyé au Mali, où il combat avec les troupes françaises les groupes jihadistes dans l'extrême nord, fait désormais partie de la mission africaine dans ce pays, la Misma. C’est ce qu’a annoncé samedi devant la presse le chef d'état-major ivoirien, le général Soumaïla Bakayoko, dont le pays préside actuellement la Cédéao. Annonce faite à la fin, ce samedi à Bamako, de la réunion du comité des chefs d'état-major des pays de la Cédeao sur la crise malienne. L'une des principales décisions, c'est donc l'intégration des troupes tchadiennes au sein de la Misma.

Le Tchad ne fait plus bande à part, son contingent dans le nord du Mali intègre la Misma. Et dans le dispositif de commandement de ces deux forces, le pays du président Idriss Déby prend du poids. Le second poste de commandement adjoint de la Misma créé sera confié à un général tchadien. Les Tchadiens qui ne veulent plus être seuls sur le terrain surtout dans le grand Nord. Et pour les rejoindre, les pays qui ont déjà des militaires au Mali enverront à priori avant la fin du mois le reste de leurs troupes annoncées. Il reste encore plus d’un millier de soldats africains attendus et à part des pays comme le Burkina Faso, les retardataires sont nombreux.

Quel sera l’avenir des forces africaines ? La Cédéao souhaite la transformation de la Misma en mission de l’ONU avec la participation de pays comme la Mauritanie, pays voisin du Mali. Sous ce manteau des Nations unies il y aura plusieurs avantages. L’ONU, par exemple, a de grands moyens, surtout en ce qui concerne l’équipement militaire. Ensuite, si la force africaine devient onusienne, il devrait y avoir une meilleure coordination des actions sur le terrain.

http://www.rfi.fr/afrique/20130310-mali-le-contingent-tchadien-integre-misma
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 14 Mar 2013 - 11:57

Citation :
Mali : violents combats dans le massif des Ifoghas, faisant un mort côté tchadien, six côté jihadistes
Par Le Monde - Date: 13 Mars 2013
De violents combats ont eu lieu, mardi 12 mars, dans le massif des Ifoghas, situé dans le nord du Mali, faisant un mort du côté de l'armée tchadienne et six du côté des jihadistes.

"Les forces tchadiennes en intervention au Mali au cours de leur ratissage ont eu un accrochage avec des jihadistes (...) dans le massif des Ifoghas (...) L'armée tchadienne déplore un mort et un blessé. Six jihadistes ont été tués et cinq capturés", a annoncé l'état-major tchadien dans un communiqué. Ce nouveau décès porte officiellement à trente le nombre de soldats tchadiens tués dans cette région du Mali.

Depuis le début de l'opération française le 11 janvier, en appui à l'armée malienne, le Tchad a déployé rapidement environ 2 000 hommes sur le terrain, et a payé le plus lourd tribut, avec notamment la perte de 26 hommes le 22 février dans le massif des Ifoghas.

Mobilisé dès le début du conflit, le contingent tchadien, qui est le plus nombreux et considéré comme le plus aguerri de toutes les troupes africaines déployées au Mali, a officiellement intégré la mission africaine dans ce pays, la Misma, a-t-on appris samedi de source officielle. La Misma, qui déploie désormais au Mali environ 6 300 soldats, est censée prendre à terme le relais de l'armée française pour sécuriser le Nord du Mali avec l'armée malienne.

Le Monde.fr avec AFP | 13.03.2013 à 00h05





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 18 Mar 2013 - 20:54

Citation :
L'appui crucial des Tchadiens au nord du Mali


Des soldats tchadiens se préparent à patrouiller dans le désert près de Tessalit, dans le
nord du Mali, le 14 mars. Crédits photo : KENZO TRIBOUILLARD/AFP

INFOGRAPHIE - Face à Aqmi dans l'Adrar des Iforas, l'armée française n'a d'autre soutien que ces valeureux soldats du désert.


Envoyé spécial à Tessalit

C'est une vaste plaine, sèche, plate, brûlante, aussi accueillante qu'un buisson d'épineux. Au loin se dressent les bosses noires de l'Adrar des Iforas. Le contingent tchadien campe là, ses voitures blindées et ses pick-up bourrés de munitions masqués sous les petits arbres maigres d'un wadi («oued»).

Assis sur un pliant, le général Mahamat Déby, le fils du président tchadien Idriss Déby, ne paraît en rien dérangé par la chaleur ni par les mini-tornades de poussière et de sable qui se soulèvent ici ou là. «Ce n'est pas si différent du Tibesti, du nord du Tchad», souligne le jeune officier. C'est précisément cette habitude des terrains extrêmes qui a poussé l'armée française à chercher le soutien de l'allié tchadien.

Alors que la guerre secoue depuis trois semaines ces montagnes de l'extrême nord-est du Mali, refuge des terroristes d'Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique), les soldats de N'Djamena sont toujours les seuls à épauler les Français. Dans quelques jours, ou quelques heures, ils repartiront au combat dans cet invraisemblable amas de roches que sont les monts de l'Est malien. «C'est dur, mais nous étions prêts», commente le général Déby. Dans les rangs, les traits tirés de ses hommes trahissent la fatigue. «C'est la guerre», dit Hassan avec fatalisme. Il était en première ligne quand, au matin du 22 février, ses camarades ont attaqué l'Ametettaï, une vallée encaissée et verdoyante devenue le sanctuaire d'Aqmi.



Se faire sauter avec des grenades

L'armée tchadienne avait été chargée de «fermer» l'étroit goulot à l'est, tandis que les soldats français de l'opération «Serval» progressaient depuis l'ouest. «On s'est approchés des montagnes et les djihadistes ont tiré quand on était très près», raconte Hassan en touchant du doigt les dix impacts de balle sur les flancs de son blindé. Le onzième, sur le toit, a arraché l'oreille du mitrailleur.

Cet assaut, le plus violent de l'opération dans le massif de Tigharghar, a causé la mort de vingt-six Tchadiens et sans doute trois fois plus de blessés. «Les islamistes tiraient très bien. On a eu du mal à avancer.» Fidèles à leur réputation, les soldats ont insisté, encore et encore. Et fini par passer.

Le nettoyage des grottes, tortueuses et pleines de recoins, a réservé d'autres mauvaises surprises. «Ils ne se sont pas rendus. Même quand ils étaient coincés», assure Mohand. Trois djihadistes, acculés, n'ont pas hésité à se faire sauter avec des grenades, emportant trois Tchadiens avec eux dans la mort. C'est dans ce quasi-corps à corps, à pied, que les soldats du général Déby ont laissé le plus de sang. «Dans les cavernes, on ne voyait rien. On n'a pas de lampes. On tirait un peu partout en espérant les tuer, puis on rentrait», raconte encore Mohand. Deux fois, la stratégie n'a pas fonctionné. C'est la flamme des tirs ennemis qui a alerté Mohand. Il a vidé un autre chargeur de très près et s'en est sorti vivant sans trop savoir comment.

Décidés à ne pas mourir seuls, les islamistes ont usé de pièges parfois déroutants. Hamid avoue sa surprise: «J'ai vu un garçon d'al-Qaida par terre. Il avait l'air mort. Mais quand je suis allé à lui, il s'est levé et il a tiré.» L'expérience a laissé des traces chez ces hommes pourtant habitués au combat.

Une forte confusion vite dissipée

Depuis quelques jours, un petit détachement français, équipé de deux mortiers de 120 mm, appuie la force tchadienne. «Il s'agit seulement de leur apporter ce qu'ils n'ont pas, notamment un peu d'artillerie», explique le général Bernard Barrera, commandant des forces terrestres françaises au Mali. Au quotidien, la coordination n'est pas toujours simple. «Il faut travailler ensemble», sourit le colonel Benoît, qui dirige le détachement français.

La première mise en batterie des pièces a ainsi créé une forte confusion. «On avait placé les canons juste derrière les troupes pour tirer par-dessus en cas de demande. On a vu arriver les Tchadiens fous furieux, leurs kalachs à la main: ils pensaient qu'on ne les avait pas vus», rigole un artilleur. Le malentendu a été levé. Mais les Tchadiens ont tout de même choisi d'attaquer tout seuls.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/17/01003-20130317ARTFIG00122-l-appui-crucial-des-tchadiens-au-nord-du-mali.php
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 20 Mar 2013 - 14:23





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Ven 12 Avr 2013 - 21:51

Citation :
Mali : Trois militaires tchadiens tués dans un attentat suicide à Kidal
12 avril 2013 – 17:47

Le contingent tchadien déployé au Mali, plus particulièrement dans le secteur de l’Adrar des Ifoghas, a été une nouvelle fois endeuillé, ce 12 avril, par un nouvel attentat suicide perpétré à Kidal, ville qui fut l’ancien bastion du groupe touareg jihadiste Ansar Dine.

“Un groupe d’éléments de l’armée tchadienne s’est rendu ce jour vendredi au marché de Kidal pour s’approvisionner. Au moment où ce groupe a fait son entrée, un kamikaze a fait exploser sa ceinture, tuant sur le coup trois soldats et blessant grièvement quatre autres”, a expliqué l’état-major tchadien, par voie de communiqué. “Des dispositions sont prises pour le rapatriement des corps” au Tchad, y est-il précisé.

Berceau de la rébellion touareg, la ville de Kidal est actuellement administrée par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), qui s’était opposé à la présence de l’armée malienne dans la région. Des militaires français et tchadiens y assurent la sécurité.

En février dernier, Kidal avait déjà été le théâtre de deux attentats suicides. Le premier avait visé des militaires français, sans causer de pertes dans leurs rangs. Le kamikaze avait été tué au volant de son véhicule piégé.

Le second, commis 5 jours plus tard, avait ciblé un poste de contrôle tenu par des rebelles touareg. Le MNLA avait affirmé avoir été visé, de même que le Mouvement islamique de l’Azawad (MIA) né d’une scission avec Ansar Dine.

En tout cas, le contingent tchadien, fort de 2.000 hommes au Mali et très actif aux côtés des forces françaises dans la traque des jihadistes , avait déjà perdu 26 hommes lors d’accrochages dans l’Adrar des Ifoghas.

http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 15 Avr 2013 - 12:36

Citation :
Déby menacé chez lui? Il annonce le retrait (progressif) des forces tchadiennes du Mali


"Nos soldats vont rentrer au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà retiré un bataillon mécanisé. Le reste des éléments va rentrer au pays progressivement", a annoncé le président Idriss Déby à des médias français.

Cette annonce va à l'encontre de récentes mises en garde tchadiennes contre tout retrait hâtif du Mali, même si la majeure partie du pays a été repris aux rebelles islamistes. L'opposition tchadienne a aussitôt demandé un calendrier du retrait et interpellé le Premier ministre qui doit apporter des précisions.

Trop de pertes? Le Tchad a encore perdu quatre hommes vendredi, dans un attentat à Kidal. Ou bien se sentirait-il menacé? Il est vrai que des rumeurs régulières de désertions au sein des forces armées tchadiennes ont de quoi l'inquièter. Tout comme l'annonce de l'opposant Timan Erdimi, chef rebelle de l'Union des forces de résistance, qui a déclaré vouloir reprendre les hostilités contre le président tchadien.

Toutefois, l'armée tchadienne serait disponible pour participer à une future force des Nations unies qui devrait atteindre à terme les 10 000 hommes au Mali. Une fois que le ménage sera fait à N'Djamena?

A noter: une conférence mercredi 17 avril, à 18h30 , sur "le métier des armes au Tchad", par Marielle DEBOS, maître de conférences en science politique Université Paris Ouest. Cette conférence aura lieu ) l' INALCO, 65 rue des Grands Moulins, Paris 13e, salle 3.03 (3e étage à gauche). Inscription obligatoire à l’adresse contact@pmctchad.org


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/04/15/deby-menace-chez-lui-il-annonce-le-retrait-des-forces-tchadi.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 15 Avr 2013 - 12:46

Citation :
Idriss Déby : "Je pense que les otages français sont vivants"

Le Monde.fr | 14.04.2013 à 17h56 • Mis à jour le 15.04.2013 à 03h04
Propos recueillis par Charlotte Bozonnet, Xavier Lambrechts (TV5 Monde) et Bruno Daroux (RFI)



Avec 2 000 soldats envoyés dans le nord du Mali, le Tchad a été un allié crucial de l'opération française Serval. La participation de cette armée, réputée très efficace, a été primordiale dans la bataille du massif des Ifoghas. Le pays a d'ailleurs payé un lourd tribut à cette intervention : 30 hommes sont morts dont 4, vendredi 11 avril, lors d'un attentat dans la ville de Kidal. Invité de l'émission "Internationales" de TV5 Monde, en partenariat avec RFI et Le Monde, enregistrée samedi 13 avril, à N'Djamena, le chef de l'Etat tchadien, Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis vingt-deux ans, s'explique notamment sur son rôle dans la crise malienne.

Pourquoi avoir décidé d'envoyer vos soldats au Mali ?

Idriss Déby : Le Mali était coupé en deux, occupé par des djihadistes qui menaçaient la capitale Bamako. L'intervention française a sauvé le Mali. La France est restée seule sur le terrain pendant pratiquement un mois. Nous avons été sollicités par la communauté internationale, par la France, par le président malien Dioncounda Traoré, par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), par l'Union africaine. J'ai consulté, comme la Constitution m'y oblige, l'Assemblée nationale, et j'ai informé l'ensemble de la classe politique qui m'a unanimement donné son accord pour l'envoi des troupes tchadiennes au Mali. La société civile a aussi été consultée. [Ce qui se passe dans le nord du Mali] est un mal qu'il faut extirper le plus rapidement possible. Cette guerre ne concerne pas seulement le Mali mais toute la sous-région au sud du Sahara.

Pour quand envisagez-vous le retrait des troupes tchadiennes ?

La guerre "en face à face" avec les djihadistes [menée dans le massif des Ifoghas] est terminée. L'armée tchadienne n'a pas de compétences pour affronter l'action d'une nébuleuse, du type guérilla, tel que cela est en train de se produire dans le nord du Mali. Nos soldats vont retourner au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà procédé au retrait du bataillon d'appui lourd. Le reste des éléments va rentrer au pays progressivement.

Le Tchad a éliminé Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). S'agissant de Mokhtar Belmokhtar, avez-vous des preuves de sa mort ?

Nous avons les preuves qu'il est mort, mais nous n'avons pas pu filmer car il s'est fait exploser. Nous n'avons pas voulu diffuser de telles images. Mais nous savons que les prisonniers faits sur place l'ont identifié.

Craignez-vous des représailles terroristes sur votre sol ? On dit que des cellules dormantes de Boko Haram [secte islamiste nigériane responsable de l'enlèvement d'une famille de 7 Français dans le nord du Cameroun, NDLR] se trouvent ici ?

Boko Haram n'est pas à N'Djamena, il est au Nigeria. Ils se ravitaillent en munitions et en armes depuis la Libye notamment. Que cela passe par le Tchad, c'est possible, par le Niger, c'est aussi possible. Nous avons intercepté des cargaisons qui partaient en direction du Nigeria. Pour le moment, nous n'avons pas détecté de cellules dormantes. Il n'est évidemment pas impossible qu'il y en ait. C'est pourquoi nous avons pris des dispositions sécuritaires dans la capitale.

Des otages français sont détenus dans le nord du Mali et dans le nord du Cameroun. Avez-vous des informations nouvelles ?

Nous faisons un briefing chaque soir avec le commandement militaire tchadien et le commandement militaire français ici à la présidence. La question des otages nous préoccupe beaucoup. Après la défaite des djihadistes, c'est ce qu'il reste à faire : la recherche de ces otages. Nous devons les retrouver vivants. Et je pense que les otages français sont vivants aux mains des djihadistes mais je ne suis pas sûr qu'ils soient dans le nord du Mali, car avec l'armée française nous sommes allés dans tous les recoins du massif des Ifoghas. On a fait un nettoyage important et nous n'avons pas trouvé d'indices de leur présence.

Quel a été votre rôle dans le coup d'Etat qui a renversé l'ex-président de la République centrafricaine (RCA), François Bozizé, dont vous étiez jusque-là un allié ?

Je n'étais pas un allié du président Bozizé mais un allié des Centrafricains. Je ne suis pas le seul. C'est toute la sous-région qui a été solidaire avec le peuple centrafricain. Depuis 1994, elle a injecté des ressources en RCA, envoyé des soldats, dont certains sont morts pour restaurer la paix. Malheureusement nous en sommes très loin. Et la situation actuelle est très grave. C'est pour ça que nous avons tenu un sommet extraordinaire ici [le 4 avril dans le cadre de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale, CEEAC]. Un deuxième sommet, prévu le 15 avril, a été repoussé au 18 pour donner aux Centrafricains le temps de s'organiser et de venir avec des propositions concrètes de sortie de crise

S'agissant de la situation intérieure au Tchad, avez-vous des informations nouvelles dans l'enquête sur la disparition de l'opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh, en février 2008 ?

J'ai déjà répondu plusieurs fois à cette question.

Votre prédécesseur, Hissène Habré, poursuivi pour crimes contre l'humanité, devrait être jugé au Sénégal. Vous avez été son chef d'état-major au début des années 1980. Redoutez-vous ce procès ?

En tant que soldat sur le terrain, j'ai combattu l'occupation libyenne, j'ai pris des risques. Je n'ai pas de regrets, je sais ce que j'ai fait en tant que soldat et qui est reconnu par tous.

Propos recueillis par Xavier Lambrechts (TV5 Monde), Bruno Daroux (RFI) et Charlotte Bozonnet (Le Monde, N'Djamena, envoyée spéciale).


http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/04/14/idriss-debyo-je-pense-que-les-otages-francais-sont-vivants_3159576_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 16 Avr 2013 - 12:04

Citation :
Mali: le Tchad veut redéployer ses troupes sous le mandat de l'ONU


Par RFI

L'annonce du retrait des forces tchadiennes du Mali a été faite ce dimanche 14 avril, sur l’antenne de RFI, par le président Idriss Déby, lui-même. Cela faisait plus de trois mois que les Fatim, les Forces armées tchadiennes au Mali, étaient déployées dans le nord. C'est le contingent qui a payé le plus lourd tribut. Mais ce n'est sans doute qu'un faux départ car des discussions sont en cours avec l'ONU.

« La guerre face à face avec des jihadistes est terminée. Les soldats tchadiens vont retourner au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà procédé au retrait du bataillon d’appui lourd qui a déjà quitté Kidal. Le reste des éléments progressivement va rentrer au pays », a déclaré Idriss Deby.

Mais sur place, personne n'a observé le départ des troupes tchadiennes ce week-end. Des sources concordantes assurent que les Tchadiens ont quitté Tessalit et Aguelhok pour se replier sur Kidal. Les soldats tchadiens, très nerveux aprés l'attentat kamikaze qui a coûté la vie à quatre des leurs sont, depuis dimanche, cantonnés dans leur camp militaire de cette ville du nord du Mali.

Les Fatim étaient ces dernières semaines à la pointe de ces combats, surtout à partir de la mi-février quand les opérations se sont concentrées dans le massif de l'Adrar où les islamistes ont trouvé refuge. Pour rappel, le Tchad avait été le premier pays africain à se joindre aux Français pour donner un coup d'arrêt aux groupes armés du nord du Mali en attendant le déploiement de la Misma, la force militaire ouest-africaine.

Le coût de l’intervention fait débat


Ce retrait tchadien annoncé n'est donc peut-être qu'un faux départ. Des discussions sont en cours entre l'ONU et le gouvernement tchadien pour un nouveau déploiement de l'armée tchadienne de 2 000 hommes, mais sous mandat onusien. Cette bannière onusienne qui permettrait la prise en charge des coûts de cette intervention.

Dans un débat à l'Assemblée nationale tchadienne, ce lundi matin, le Premier ministre dans son discours, comme les députés dans leurs questions, a beaucoup parlé du coût de cette intervention. Du coût humain d'abord. Le Tchad a payé le prix du sang au Mali, avec 36 morts et 74 blessés. C'est le seul contingent à avoir connu de telles pertes

Mais aussi du coût financier. Le Premier ministre a évoqué le chiffre de 56,7 milliards de francs CFA (environ 87 millions d'euros) dépensés en trois mois. Et comme l'ont souligné bon nombre de députés, c'est beaucoup pour un pays en pleine crise sociale avec des problèmes d'eau, d'électricité, de santé.

Le Tchad a préparé un mémorandum d'entente qui devrait être remis à l'ONU pour obtenir un remboursement de toutes ses dépenses.

http://www.rfi.fr/afrique/20130415-mali-tchad-entame-retrait-debat-misma-onu

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20301
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 14:15

Citation :
Idriss Déby intraitable: le Tchad dirigera la mission onusienne au Mali ou rien!


Le président tchadien l'a clairement fait savoir: il veut qu'un général tchadien dirige les futures forces onusiennes déployées au Mali (MINUSMA). Sans ça, pas de Tchadiens!

Les exigences du président Déby ne se limitent pas au commandement de la mission onusienne: il entend aussi garder le contrôle sur la zone nord-est du Mali et y déployer son contigent.

Sa menace d'un retrait graduel s'inscrirait donc dans ce bras de fer pour le leadership de la future mission onusienne composée de quelque 11 000 hommes, principalement africains.

La Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) comprendra 11 200 soldats et 1 440 policiers. Elle prendra le relais de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), force panafricaine dirigée par un général nigérian, "pour une période initiale de douze mois".


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/04/19/idriss-deby-veut-que-le-tchad-dirige-la-mission-onusienne-au.html
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4749
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 14:31

Logiquement , et au vu des dernieres déclarations de Hollande au Maroc , sa devrait etre un haut gradé marocain qui doit prendre la tete de la future force de paix au Mali . De plus ce n'est pas l'experience qui manque au gradés des FAR pour ce genre de mission .

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13197
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 14:34

En même temps je le comprends un peu de Deby, ce sont les Tchadiens qui sont allé au charbon avec les français .... Rolling Eyes

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 16:27

jf16 a écrit:
Citation :
Mali: le Tchad veut redéployer ses troupes sous le mandat de l'ONU


Par RFI

L'annonce du retrait des forces tchadiennes du Mali a été faite ce dimanche 14 avril, sur l’antenne de RFI, par le président Idriss Déby, lui-même. Cela faisait plus de trois mois que les Fatim, les Forces armées tchadiennes au Mali, étaient déployées dans le nord. C'est le contingent qui a payé le plus lourd tribut. Mais ce n'est sans doute qu'un faux départ car des discussions sont en cours avec l'ONU.

« La guerre face à face avec des jihadistes est terminée. Les soldats tchadiens vont retourner au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà procédé au retrait du bataillon d’appui lourd qui a déjà quitté Kidal. Le reste des éléments progressivement va rentrer au pays », a déclaré Idriss Deby.

Mais sur place, personne n'a observé le départ des troupes tchadiennes ce week-end. Des sources concordantes assurent que les Tchadiens ont quitté Tessalit et Aguelhok pour se replier sur Kidal. Les soldats tchadiens, très nerveux aprés l'attentat kamikaze qui a coûté la vie à quatre des leurs sont, depuis dimanche, cantonnés dans leur camp militaire de cette ville du nord du Mali.

Les Fatim étaient ces dernières semaines à la pointe de ces combats, surtout à partir de la mi-février quand les opérations se sont concentrées dans le massif de l'Adrar où les islamistes ont trouvé refuge. Pour rappel, le Tchad avait été le premier pays africain à se joindre aux Français pour donner un coup d'arrêt aux groupes armés du nord du Mali en attendant le déploiement de la Misma, la force militaire ouest-africaine.

Le coût de l’intervention fait débat


Ce retrait tchadien annoncé n'est donc peut-être qu'un faux départ. Des discussions sont en cours entre l'ONU et le gouvernement tchadien pour un nouveau déploiement de l'armée tchadienne de 2 000 hommes, mais sous mandat onusien. Cette bannière onusienne qui permettrait la prise en charge des coûts de cette intervention.

Dans un débat à l'Assemblée nationale tchadienne, ce lundi matin, le Premier ministre dans son discours, comme les députés dans leurs questions, a beaucoup parlé du coût de cette intervention. Du coût humain d'abord. Le Tchad a payé le prix du sang au Mali, avec 36 morts et 74 blessés. C'est le seul contingent à avoir connu de telles pertes

Mais aussi du coût financier. Le Premier ministre a évoqué le chiffre de 56,7 milliards de francs CFA (environ 87 millions d'euros) dépensés en trois mois. Et comme l'ont souligné bon nombre de députés, c'est beaucoup pour un pays en pleine crise sociale avec des problèmes d'eau, d'électricité, de santé.

Le Tchad a préparé un mémorandum d'entente qui devrait être remis à l'ONU pour obtenir un remboursement de toutes ses dépenses.

http://www.rfi.fr/afrique/20130415-mali-tchad-entame-retrait-debat-misma-onu

bonjour, je n'arrive pas a identifier ces véhicules blindés
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Tchadienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: