Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Tchadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 18:40

ressemble a des toyota armored scratch


_________________
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 20:21

Yakuza a écrit:
ressemble a des toyota armored scratch


C'est du belge
http://www.caratsecurity.com/Products/Military/tactical-vehicles.php
Qu'on pense tu yakuza
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Sam 20 Avr 2013 - 20:23

Effectivement , d'après le site. C'est un châssis Toyota
Bravo pour tes yeux de lynx Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 24 Avr 2013 - 16:21

Citation :
Le contingent tchadien parti pour rester au Mali

24 avril 2013 – 14:27


Le 14 avril dernier, le président tchadien, Idriss Deby Itno, annonçait à l’antenne de RFI le retrait du contingent que N’Djamena avait déployé au Mali afin d’y assister les forces françaises de l’opération Serval contre les groupes terroristes, implantés notamment dans l’Adrar des Ifoghas, près de Kidal.

“La guerre ‘en face à face’ avec les djihadistes est terminée. L’armée tchadienne n’a pas de compétences pour affronter l’action d’une nébuleuse, du type guérilla, tel que cela est en train de se produire dans le nord du Mali”, avait-il alors avancé pour expliquer cette décision, au lendemain d’un attentat suicide auant tué trois soldats tchadiens à Kidal. “Nos soldats vont retourner au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà procédé au retrait du bataillon d’appui lourd. Le reste des éléments va rentrer au pays progressivement”, avait-il ajouté.

Le lendemain, l’Assemblée nationale tchadienne se saisissait de la question et votait, quasiment à l’unanimité, le retrait des 2.000 soldats des Forces Armées Tchadiennes en Intervention au Mali (FATIM). Et lors des débats, il a été beaucoup question du coût de cette intervention, qu’il soit humain (36 tués et 74 blessés) ou financier (56,7 milliards de francs CFA, soit 87 millions d’euros). Cela étant, le Tchad devrait remettre un mémorandum d’entente à l’ONU afin que cette somme lui soit remboursée.

Pourtant, il n’est pas dit que les FATIM soient sur le point de quitter le Mali. Car, en effet, dans le même temps, N’Djamena négocie le maintien de ses troupes avec les Nations unies, dans le cadre de la future Mission des Nations Unies de stabilisation au Mali (MINUSMA), dont il est prévu qu’elle soit constituée à partir de la MISMA (Mission de soutien au Mali) fournie par la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et à laquelle ont été intégrés les 2.000 soldats tchadiens qui ont été d’un précieux concours dans l’Adrar des Ifoghas.

Or, pour le gouvernement tchadien, un déploiement de ses troupes au Mali sous la bannière des Nations unies permettrait une prise en charge intégrale des coûts liés à cette opération. D’ailleurs, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a relativisé les propos d’Idriss Deby Itno et le vote de l’Assemblée nationale tchadienne.

“Nous sommes entrés en contact avec nos amis tchadiens et je pense que tout cela fait que l’interprétation qui lui a été donnée doit être nuancée”, a-t-il affirmé le 15 avril dernier, lors d’une conférence de presse donnée à Nouakchott, en Mauritanie.

En fait, d’après le quotidien Le Monde, N’Djamena n’a, pour le moment, retiré uniquement ses unités d’élite et les “troupes tchadiennes devraient rester dans le nord du Mali sous réserve de remplir les conditions de certification de l’ONU, ce qui leur permettra de continuer à être financées pour cette mission.”

“Le Tchad est prêt à apporter sa contribution quand il s’agit de la paix et de la stabilité dans la sous-région et en Afrique”, avait par ailleurs déclaré le président Deby-Itno. D’ailleurs, si tel est vraiment le cas, nul doute que le Tchad, fort de la reconnaissance des capacités de ses troupes, cherchera à obtenir à peser le plus possible au sein de la future MINUSMA. En intervenant au Mali, il a en quelque sorte forcé la main à François Hollande, lequel avait pris ses distances avec N’Djamena lors de son arrivée à l’Elysée.

Plus généralement, le président Deby Itno cherche à accroître son infuence en Afrique et occuper une partie du vide laissé par la chute du colonel Kadhafi en Libye. Ayant joué un rôle non négligeable en République centrafricaine (le président Bozizé est récemment “tombé” parce que N’Djamena n’a plus souhaité le soutenir), le Tchad, qui commence par ailleurs à profiter de sa modeste manne pétrolière, est désormais très actif au sein des instances régionales, que ce soit la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad, justement créée par l’ancien guide libyen) ou encore de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale).

Sans doute qu’une des raisons de cet activisme tchadien est liée au pétrole. La production tchadienne d’or noir est pour le moment modeste, de l’ordre de 115.000 barils par jour (bpj). Mais il est question de la porter à 200.000 bpj d’ici la fin de cette année.

D’après un entretien accordé à African Business en février dernier, le ministre tchadien de l’Energie et du Pétrole, Brahim Alkhalil Hileou, a indiqué “le tiers de la superficie du Tchad est constituée de bassins sédimentaires, qui, dans leur majorité, n’ont pas été explorés.” Et d’expliquer que “les potentialités sont par conséquent énormes et les recherches pétrolières en cours ou en perspective pourront nous donner une idée plus précise sur les réserves existantes.”

Seulement, comme le Tchad est enclavé, il lui faudra une certaine stabilité régionale pour pouvoir exporter en toute sécurité son pétrole.

Cependant, l’envergure que prend le Tchad ne plaît pas à tout le monde. Et si le pays a su écarter, depuis 2008, tout risque de déstabilisation par des mouvements rebelles en provenance du Soudan voisin, notamment grâce au renforcement des capacités de ses forces armées, il n’est pas à l’abri de nouvelles tentatives. Ainsi, le chef de la coalition rebelle de l’Union des forces de résistance (UFR), Timan Erdimi, a menacé de reprendre les armes contre le président Deby-Itno en mars dernier. Or, il se trouve que ce responsable est réfugié à Doha, au Qatar…

http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 6 Mai 2013 - 16:14

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 13 Mai 2013 - 16:51

Citation :
De retour du Mali, des soldats tchadiens attendus en héros


Par RFI

Retour ce lundi 13 mai à Ndjamena des premiers soldats des forces tchadiennes partis en intervention au Mali. Le mois dernier, l’Assemblée nationale avait voté une résolution demandant un retour progressif de ces forces après la fin d’une grande partie des opérations militaires. Dimanche, le président malien Dioncounda Traoré, présent au Tchad pour un sommet régional, est allé à la rencontre des soldats en route vers la capitale pour les remercier et les décorer au nom de son pays. Ce lundi, ces soldats sont attendus en héros dans la capitale.

Même si l’information a été dissimulée jusqu’au dernier moment, le comité de l’organisation du retour des Forces tchadiennes en intervention au Mali mis en place seulement vendredi 10 mai, a préparé un accueil digne à ceux qu’on appelle désormais les « vaillants fils du Tchad ».

Ce sont 400 blindés environ, et 700 hommes plus l’armement lourd ayant servi à la campagne malienne, qui rentrent à la maison. Il reste encore plus de 1 000 hommes sur le terrain.

La journée est déclarée chômée et payée. Tous les habitants de la capitale étaient appelés à se masser dès les premières heures sur leur parcours pour saluer le retour à la maison de ses valeureux soldats qui ont contribué en grande partie à débarrasser le Mali des narcotrafiquants et des terroristes.

A leur arrivée sur la place de la Nation, en face de la présidence de la République, les soldats tchadiens doivent être décorés pour la fierté du Tchad qu’ils ont défendue depuis leur entrée fin janvier sur le territoire malien.


http://www.rfi.fr/afrique/20130513-ndjamena-militaires-tchad-mali-retour-defense
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Ven 24 Mai 2013 - 17:04

jf16 a écrit:
Citation :
Idriss Déby : "Je pense que les otages français sont vivants"

Le Monde.fr | 14.04.2013 à 17h56 • Mis à jour le 15.04.2013 à 03h04
Propos recueillis par Charlotte Bozonnet, Xavier Lambrechts (TV5 Monde) et Bruno Daroux (RFI)



.

Le Tchad a éliminé Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). S'agissant de Mokhtar Belmokhtar, avez-vous des preuves de sa mort ?

Nous avons les preuves qu'il est mort, mais nous n'avons pas pu filmer car il s'est fait exploser. Nous n'avons pas voulu diffuser de telles images. Mais nous savons que les prisonniers faits sur place l'ont identifié.


http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/04/14/idriss-debyo-je-pense-que-les-otages-francais-sont-vivants_3159576_3212.html

Driss deby disait des foutaises

Citation :


Attentats au Niger: donné pour mort, le jihadiste Belmokhtar réapparaît
Donné pour mort par le Tchad, le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué le double attentat-suicide au Niger, qui a fait une vingtaine de morts, et a menacé de frapper les pays engagés au Mali.
http://www.jeuneafrique.com/actu/20130524T115228Z20130524T115223Z/attentats-au-niger-donne-pour-mort-le-jihadiste-belmokhtar-reapparait.html
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9628
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Ven 24 Mai 2013 - 17:56

Il y aurais même eu prélèvement d' ADN Suspect
Peut est-ce seulement le groupe belmokhtar ?
Pgm
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 28 Aoû 2013 - 21:51

Casques bleus tchadiens au Mali. (Photos MINUSMA/Marco Dormino)










Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Dim 1 Sep 2013 - 0:23

Cette vidéo date du mois de mars.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 19 Sep 2013 - 15:44

Citation :
Au Mali, près de 160 soldats tchadiens désertent leur position à Tessalit  


Par RFI

Des soldats tchadiens de la force de l’ONU, déployés à Tessalit, au nord du Mali, ne sont pas contents et le font savoir. Selon les informations obtenues par RFI, environ 160 hommes auraient déserté lundi 16 septembre le camp militaire d'Amachach près de Tessalit avec armes et bagages. Ils ont pris la direction de la ville de Gao où sont arrivés des hauts gradés de l'armée tchadienne.

Tout a commencé lundi après-midi. Un remue-ménage est observé dans le camp militaire de Tessalit situé au nord-est du Mali. Ce camp est occupé par des soldats tchadiens qui participent à une opération militaire internationale contre les jihadistes.

Certains militaires tchadiens se disent mécontents. La hiérarchie tente de les calmer. C’est difficile, et selon un témoin, le ton est un peu monté. À bord de quarante véhicules, les quelque 160 mécontents quittent alors le camp et prennent la direction de Gao, la principale ville du nord du Mali. Parmi eux, quelques officiers, dont un capitaine.

Déployés dans le cadre de la mission onusienne

Un officier de la Minusma, la force de l’ONU au Mali, dont font partie ces soldats tchadiens : « Nous confirmons. Plus de 150 soldats tchadiens ont quitté sans l’autorisation de leur hiérarchie la localité de Tessalit. Ils sont actuellement en route vers Gao où est arrivée une importante délégation militaire tchadienne ». Il s’agit notamment le numéro deux de l'état major, le Général Soye. Les retrouvailles s'annoncent compliquées.

Besoin d'être relevés

Pourquoi ce départ ? Deux raisons sont avancées par les soldats du groupe. D'une part le non paiement de primes et de salaires. Ces 160 soldats affirment qu'ils n'ont pas reçu les primes promises par la Misma, c’est à dire pour la période de janvier à juin. Ce financement a pourtant été versé par l'Union européenne à la Cédéao. Mais personne au sein de cette institution n'est capable de dire si les fonds ont depuis été transférés aux autorités tchadiennes.

D'autre part, Ces soldats, qui font partie de l'élite de l'armée et sont aguerris aux zones désertiques, sont basés dans le grand nord du Mali depuis neuf mois, depuis les rudes combats contre Aqmi en janvier. Depuis des semaines, ils attendent, ils demandent une relève. A titre de comparaison, les soldats français sont rentrés de mission au bout de quatre mois. Apparemment, à Ndjamena le processus pour relever les différents bataillons a été accéléré depuis l'éclatement de cette affaire, c'est en tout cas ce qu'affirme un militaire français basé à Bamako.

Les conditions de vie difficiles n'arrangent rien, explique Abdelnasser Garboa coordonnateur du Collectif de soutien aux forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim). Les soldats se sentent oubliés, et ont presque plus besoin d'un soutien moral que financier.

 Abdelnasser Garboa : Coordinateur du Collectif de soutien aux Forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim)

"Ce sont les mêmes forces qui ont combattu les jihadistes, qui sont encore là-bas. La relève est actuellement en formation, parce qu'il faut les mettre aux normes onusiennes [...]. Pour le moment ce sont donc les mêmes gars qui ont fait le boulot le plus dur sur le terrain, qui ont perdu beaucoup des leurs, et tout cela joue sur leur moral..."


Les commandants de la Minusma, force internationale qui a remplacé la Misma et qui compte actuellement 5 000 hommes, doivent gérer dans l'urgence cette affaire pour éviter que d'autres soldats imitent leurs frères d'armes tchadiens. Quant au président Idriss Déby, cette situation ternie l'image de son armée et de son pays alors qu'il est attendu demain à Bamako pour la seconde cérémonie d'investiture du président IBK.

http://www.rfi.fr/afrique/20130918-mali-160-soldats-tchadiens-desertent-position-tessalit-deby-keita-gao-fatim-garboa  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 3 Oct 2013 - 18:46

Citation :
Tchad : le groupement Terre forme les instructeurs de l’armée tchadienne

Mise à jour : 03/10/2013 16:46

Du 26 aout au 20 septembre 2013, le groupement terre de la force Epervier a conduit quatre détachements d’instruction opérationnelle (DIO) au profit d’une vingtaine d’instructeurs de l’armée nationale tchadienne (ANT), du grade de sergent à celui de capitaine.



Le détachement français, armé par 1er régiment de Spahis (1er RS) et le 1er régiment de Tirailleurs (1er RTir), a dispensé une formation tactique portant sur la pédagogie militaire, la topographie, le combat d’infanterie et sur le combat des blindés. Ces formations se sont déroulées sur le camp bâti du Groupement des écoles militaires interarmées (GEMIA) et sur un terrain de manœuvre des écoles. Le programme s’est étalé sur 4 semaines, marquées chacune par une dominante d’instruction.

La première semaine, les élèves du DIO ont reçu une formation sur les techniques et attitudes militaires pédagogiques. L’objectif était de leur donner des bases suffisantes afin qu’ils soient en mesure de conduire eux-mêmes une séance d’instruction.

La deuxième semaine a été consacrée à des cours de topographie. Après un enchaînement de cours théoriques sur la lecture de cartes, l’utilisation de matériels topographiques (boussole, jumelle, équerres de report de points, GPS…), les stagiaires ont restitué leurs apprentissages au cours d’une course d’orientation.

Le programme de la troisième semaine est centré sur les actes réflexes et les actes élémentaires du combattant: présentation de la section d'infanterie (son organisation et son articulation), présentation des missions offensives et défensives de la section d'infanterie et une étude détaillée de la mission reconnaître un axe (progression à pied et en véhicule) / mettre en place un check-point (mise en place appui, couverture, groupe assaut). L’étude de cette mission a donné l’occasion de faire travailler les stagiaires à l’aide d’une caisse à sable, outil dont l’efficacité n’est plus à démontrer à l’instruction comme en opérations.

Le cycle de formation s’est achevé par une semaine entièrement consacrée au combat en engins blindés que les stagiaires ont achevé la formation. Cette séquence a permis de revenir sur les actes élémentaires, les missions offensives et défensives, le stationnement et la sauvegarde du peloton blindé ont été revus. Un exercice individuel de synthèse en caisse à sable a clôturé le stage.

Chaque année, la force Epervier organise des détachements d’instruction opérationnelle au profit des militaires de l’armée nationale tchadienne, afin de transmettre leurs savoirs-faire. Ces formations, qui se déroulent dans le cadre des accords de coopération militaire entre la France et le Tchad, sont l’occasion de partages d’expérience et d’échanges particulièrement instructifs pour les deux armées.







Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/tchad/actualites/tchad-le-groupement-terre-forme-les-instructeurs-de-l-armee-tchadienne
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 10 Oct 2013 - 15:47

Citation :
New Spartan customers await first aircraft

Alenia Aermacchi is gearing up to deliver the first C-27J Spartans to a pair of new customers, Chad and Australia, as their respective aircraft face the final stages of assembly at the company's Caselle site in Turin.

The first example of the tactical transport for the African nation is largely complete, with its Rolls-Royce AE2100 engines installed. Avionics and mission systems are presently being added, with painting and a number of tests still to be performed ahead of delivery provisionally scheduled for mid-December.

The fuselage for the second aircraft will shortly arrive from Alenia's plant at Capodichino, Naples, says Francesco Dogliatti, product co-ordinator for the C-27J.

Training of Chad air force technicians and flight crew is already under way, adds Dogliatti.
Meanwhile, the initial Spartan destined for the Royal Australian Air Force is undergoing fuel tests at Caselle. It will move to an adjacent part of the site at the end of October for flight testing and other acceptance trials, ahead of its expected delivery in early 2014.

Two further examples from Canberra's May 2012 order for 10 aircraft are in the initial stages of final assembly at Caselle, and a fourth fuselage is in production at Capodichino.

Alenia has also begun work on another fuselage, with the serial number 190, at the Naples factory. Its internal documentation does not list a customer for the aircraft, simply identifying it as a "White Tail". The airframer would not be drawn on the identity of the eventual operator, but says an order announcement is expected soon.

Also being worked on at the Turin plant are the final three aircraft from the US Air Force's order for 21 of the type under its Joint Cargo Aircraft programme.

The USAF plans to take delivery of the C-27Js but will place them immediately into storage following its 2012 decision to remove the Spartan from its fleet. Talks are ongoing within the US administration to transfer the transports to other government agencies such as the Forest Service, Special Operations Command and Coast Guard.

http://www.flightglobal.com

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 23 Oct 2013 - 17:05

Citation :
 Mali: un attentat à Tessalit tue deux soldats tchadiens

Deux soldats tchadiens de la Minusma, la force internationale de l'Onu au Mali, ont été tués et six autres blessés mercredi dans un attentat suicide à Tessalit, dans le nord du pays. L'annonce vient d'être faite par les Nations unies.

Selon un porte-parole de l'Onu, un kamikaze a fait exploser son véhicule à un barrage routier à l'entrée de la ville. D'après un responsable local, quatre personnes en tout ont été tuées, dont un enfant.

Selon des sources militaires maliennes, quatre assaillants auraient été tués et des échanges de tirs entre assaillants et militaires se poursuivaient encore en début d'après-midi à Tessalit.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/10/23/attentat-a-tessalit-deux-soldats-tchadiens-tues-10499.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 7 Nov 2013 - 18:48

Citation :
Le SGA (  Under-Secretary-General for Peacekeeping Operations) Ladsous en visite à Tessalit  


Tessalit, 3 novembre 2103 – Les Casques bleus tchadiens lors de la cérémonie de départ du
SGA Ladsous après sa visite à Tessalit, dans le nord du Mali.

 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mar 24 Déc 2013 - 18:36

Citation :
Le contingent tchadien de la MISCA va quitter Bangui

24 décembre 2013 – 12:26

Les soldats tchadiens de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) ne sont pas acceptés epar de nombreux habitants de Bangui étant donné qu’ils sont considérés comme étant proches de l’ex-rébellion de la Séléka, qui, après avoir pris le pouvoir, est coupable de nombreuses exactions ayant conduit à la création de milices “anti-balaka”, à leur tour responsable d’actions de représailles à l’égard des populations musulmanes.

Et la conduite d’un détachement tchadien, le 23 décembre, lors d’une manifestation anti-Séléka à Bangui, n’arrangera bien évidemment pas les choses. Pour rappel, ce dernier a tiré dans la foule et tué une personne. D’ailleurs, la MISCA a ouvert une enquête sur cet incident.

En attendant les conclusions, il a été décidé de redéployer le contingent tchadien dans le nord du pays. “La sectorisation de la ville de Bangui est en cours. Bangui est sectorisée de manière à être occupée, d’ici peu, par les troupes burundaises et les troupes congolaises. Les forces tchadiennes de la Misca vont recevoir un secteur qui est plus au nord, tout comme d’autres troupes”, a ainsi expliqué le général Martin Tumenta Chomu, le commandant de la Misca, sur les ondes de RFI. Les soldats camerounais seront eux aussi concerné par ce mouvement puisqu’ils quitteront la capitale centrafricaine pour assurer la sécurité dans un autre endroit.

“Il n’y a qu’un seul objectif et c’est de pouvoir efficacement prendre des positions sur la ville de manière à ramener les populations tout près des militaires, de manière à ce que les populations se sentent plus sécurisées”, a ajouté le général Martin Tumenta Chomu, qui a précisé qu’il s’agit avant tout d’arriver à une meilleure coordination afin de “pouvoir efficacement soutenir les militaires de l’opération Sangaris”.

Le soldats tchadiens devraient être remplacés à Bangui par leurs homologues burundais. Mais visiblement; cette perspective ne les enchante guère puisqu’un incident se serait produit entre les deux contingents au cours de la journée du 23 décembre.

Le lieutenant-colonel Pontien Hakizimana a ainsi accusé des militaires tchadiens d’avoir pris à partie une patrouille burundaise qui venait d’interpeller 6 combattants de l’ex-Séléka. “Une grenade a explosé sans faire de dégâts” a-t-il affirmé. “Les soldats tchadiens sont repartis avec les six ex-Sélékas, en tirant dans tous les sens, puis ils sont revenus en force dans l’après-midi et ont attaqué nos positions, mais nous les avons repoussés sans aucun problème”, a-t-il continué. “Les soldats du contingent burundais sont très disciplinés et aguerris et n’ont aucune responsabilité dans les incidents d’hier”, a fait encore valoir l’officier.

Si la situation est tendue à Bangui, elle est tout autant à Bossangoa, plus au nord, où des incidents ont opposé des soldats congolais de la MISCA à la population et à des combattants anti-balaka. Difficile d’en déterminer avec précision les circonstances, les versions des deux bords étant radicalement différentes. D’un côté, l’on affirme qu’un soldat congolais a été lynché après des tirs de semonce vers une foule de manifestant. D’un autre, l’on prétend que ce militaire était ivre et qu’il venait de tirer sur un homme avant d’être lynché).

Mais selon Libération et France Info, deux combattants “anti-balaka” sont décédés dans la nuit du 22 au 23 décembre à l’hôpital de Bossangoa, alors qu’ils avaient été remis au contingent congolais. “Ils ont été passés à tabac, et sont morts de leurs blessures”, ont accusé des témoins. Un troisième a été pris en charge par Médecins sans Frontières (MSF).

Un capitaine du déchacement de la MISCA a admis le passage à tabac des trois hommes, en “réaction au lynchage d’un soldat congolais” par la foule quelques heures plus tôt. Quant aux circonstances de leur décès, l’officier a indiqué qu’il fallait voir avec MSF.


http://www.opex360.com/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 1 Jan 2014 - 21:49

Citation :
Bangui : Un soldat tchadien échappe ce matin à un lynchage  

(Alwihda Info) Rédigé par Djamil Ahmat - 1 Janvier 2014  


Un soldat tchadien de la MISCA a échappé ce matin à un lynchage, au quartier Combattant. Ce dernier a eu la vie sauve grâce à l'intervention d'autres soldats du contingent, avec des tirs de sommations pour disperser une foule en colère. Une balle perdue a également tué un cuisinier de l'Hôtel Oubangui, lors de l'incident.


Des soldats tchadiens déployés à Bangui. AFP  

BANGUI (Centrafrique) - Le domicile d’un colonel de l'ex-Séléka, habitant le quartier Galabadja, dans le 8ème arrondissement vient d’être attaqué par les Anti-Balaka et d'ex-FACA (Forces Armés Centrafricaines) reconvertis en milices, rapportent plusieurs témoins.

Selon les premières informations recueillies sur place, le colonel et son entourage ont été délogés de leur résidence. Les habitants auraient récupérés des quantités d'armes, rapporte DDP. Ces derniers seraient réfugiés au sein de la Paroisse Saint-Jean de Galabadja. Un autre témoin rapporte que le colonel a repoussé les assaillants.

Un soldat tchadien de la MISCA a échappé ce matin à un lynchage, au quartier Combattant. Ce dernier a eu la vie sauve grâce à l'intervention d'autres soldats du contingent, avec des tirs de sommations pour disperser une foule en colère. Une balle perdue a également tué un cuisinier de l'Hôtel Oubangui, lors de l'incident.

http://www.alwihdainfo.com/Bangui-Un-soldat-tchadien-echappe-ce-matin-a-un-lynchage_a9281.html
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 1 Jan 2014 - 22:22

je vois un paquet de FAMAS cette arme devien de plus en plus priser sur les zones de conflit
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13076
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 1 Jan 2014 - 23:00

arsenik a écrit:
je vois un paquet de FAMAS cette arme devien de plus en plus priser sur les zones de conflit

Non, la France et le Tchad sont liés par un accord de coopération et d'assistance militaire. Ils ont du recevoir ça sous forme de dons ....

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Lun 27 Jan 2014 - 20:47

Citation :
Tchad : DIO au profit d’élèves officiers tchadiens

Mise à jour : 27/01/2014 17:30  


Du 6 au 10 janvier 2014, trois militaires de la force Epervier ont conduit une instruction opérationnelle (DIO) aux premiers secours et au sauvetage de combat, au profit d’une soixantaine de lieutenants de l’Ecole d’officiers interarmes (EOIA) tchadienne.



La formation s’est déroulée en trois temps : Après avoir abordé de manière théorique toutes les situations nécessitant une intervention sanitaire, les élèves officiers se sont exercés à l’extraction de blessés sous le feu, aux premiers soins en cas de blessures par balle, d’hémorragies, de fractures ou encore d’éviscération. Un exercice final de synthèse a permis aux élèves officiers de valider leur formation. Le soutien aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes est une des deux missions permanentes assurées par la force Epervier, conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad. Ce soutien est essentiellement d’ordre logistique (ravitaillement, carburant, transport, médical, renseignement). La formation occupe cependant une place importante. Parallèlement, Epervier peut être amenée à appuyer les opérations françaises se déroulant dans cette vaste région qu’est l’Afrique centrale. La force est ainsi engagée dans l’opération Serval au Mali et l’opération Sangaris en Centrafrique.  



La formation s’est déroulée en trois temps : Après avoir abordé de manière théorique toutes les situations nécessitant une intervention sanitaire, les élèves officiers se sont exercés à l’extraction de blessés sous le feu, aux premiers soins en cas de blessures par balle, d’hémorragies, de fractures ou encore d’éviscération. Un exercice final de synthèse a permis aux élèves officiers de valider leur formation.

Le soutien aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes est une des deux missions permanentes assurées par la force Epervier, conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad. Ce soutien est essentiellement d’ordre logistique (ravitaillement, carburant, transport, médical, renseignement). La formation occupe cependant une place importante. Parallèlement, Epervier peut être amenée à appuyer les opérations françaises se déroulant dans cette vaste région qu’est l’Afrique centrale. La force est ainsi engagée dans l’opération Serval au Mali et l’opération Sangaris en Centrafrique.



La formation s’est déroulée en trois temps : Après avoir abordé de manière théorique toutes les situations nécessitant une intervention sanitaire, les élèves officiers se sont exercés à l’extraction de blessés sous le feu, aux premiers soins en cas de blessures par balle, d’hémorragies, de fractures ou encore d’éviscération. Un exercice final de synthèse a permis aux élèves officiers de valider leur formation. Le soutien aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes est une des deux missions permanentes assurées par la force Epervier, conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad. Ce soutien est essentiellement d’ordre logistique (ravitaillement, carburant, transport, médical, renseignement). La formation occupe cependant une place importante. Parallèlement, Epervier peut être amenée à appuyer les opérations françaises se déroulant dans cette vaste région qu’est l’Afrique centrale. La force est ainsi engagée dans l’opération Serval au Mali et l’opération Sangaris en Centrafrique.  



Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/tchad/actualites/tchad-dio-au-profit-d-eleves-officiers-tchadiens
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 5 Fév 2014 - 20:49

Le premier, des deux C-27J commandés en 2011 en configuration DSL (Direct Commercial Sale).


Photo prise le : 20 janvier 2014 par Luca Nicolotti.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 5 Fév 2014 - 21:58

C-130H-30 Hercules




Antonov An-26  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19160
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 5 Fév 2014 - 23:17

C-27J Spartan


Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Jeu 6 Fév 2014 - 18:58

ressemble bcp aux notres  Smile 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 8165
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   Mer 12 Fév 2014 - 3:44

meme livrée

_________________


و كان حقا علينا نصر المؤمنين - حب الأوطان من الإيمان

-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Tchadienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Tchadienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: