Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affaire de l'Africom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maverick
Invité



MessageSujet: Affaire de l'Africom   Mar 12 Juin 2007 - 17:49

Une délégation américaine en consultation à Rabat sur le projet de l'"AFRICA Command"
Rabat, 11/06/07- Une importante délégation américaine a rencontré, lundi à Rabat, des représentants des Forces Armées Royales et du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, pour un échange des points de vue sur les questions d'avenir ainsi que sur le rôle du commandement militaire unifié pour l'Afrique (U.S. Africa Command) des Etats-Unis.

La visite de la délégation américaine fait suite à l'annonce faite par le président américain George W. Bush sur le nouveau commandement régional, en février dernier, indique un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Rabat.

Cette visite "fait partie d'une tournée effectuée auprès des partenaires Africains des Etats-Unis d'Amérique pour discuter de l'établissement de ce commandement", précise la même source, ajoutant que "la délégation a souligné qu'aucune décision n'a été encore prise sur l'emplacement possible du personnel de l'AFRICOM".
"Nous sommes ici pour écouter" a déclaré M. Ryan Henry, sous-secrétaire principal à la Défense, chargé de la politique, qui conduit cette délégation.

"Tandis que nous avons une idée sur les grandes lignes sur ce qu'Africa Command devrait être, nous voudrions discuter et échanger des points de vue avec nos homologues avant d'entamer des procédures", a dit M. Henry cité par le communiqué.

"U.S. Africa Command", connue sous le nom d'AFRICOM, prévoit de fournir aux nations africaines et aux organismes régionaux une coordination intégrée du département de la Défense pour répondre aux besoins de la sécurité et au développement, rappelle le communiqué, faisant état actuellement de trois options pour l'établissement de sièges militaires régionaux des Etats-Unis qui maintiennent des relations avec des pays de l'Afrique.

Selon la même source, les responsables du département de la Défense américain ont déclaré que le personnel d'Africom comprendra une grande variété d'experts en diplomatie, en développement et en économie mais n'inclura pas de troupes.

"AFRICOM ne signifie pas qu'il y aurait des forces américaines additionnelles sur le continent", a dit M. Henry. "C'est surtout un siège et un point de planification", a-t-il ajouté. Il aidera à appuyer les dirigeants des nations africaines et les communautés économiques régionales, conclut la même source.

Dernière modification 11/06/2007 18:09.
©MAP-Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   Mar 12 Juin 2007 - 17:51

Le ministère des AE s'étonne de la publication par le PJD d'un communiqué sur l'installation de l'AFRICOM au Maroc
Rabat, 12/06/07- Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a exprimé, lundi, son "grand étonnement" suite à la publication par le groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), d'un communiqué évoquant une soi-disant proposition du Maroc d'abriter sur son territoire le Commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM).
Voici, par ailleurs, le communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération:.

"Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a pris note avec grand étonnement de la teneur du communiqué rendu public, lundi, par le groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD) évoquant une soi-disant proposition du Royaume du Maroc d'abriter sur son territoire le commandement militaire américain pour l'Afrique.

A cet égard, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération tient à démentir catégoriquement cette information dénuée de tout fondement.
Ce faisant, le ministère s'interroge également sur les véritables intentions et les réelles motivations ayant présidé à la diffusion de ce communiqué, en particulier à l'approche de l'échéance électorale nationale de septembre prochain.

Le ministère regrette qu'il n'ait pas été jugé utile, comme le veut la pratique en la matière et le recommande le sens des responsabilités, de s'assurer de la véracité de ces informations avant de publier ce communiqué".


Dernière modification 12/06/2007 08:14.
©MAP-Tous droits réservés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   Mer 28 Mai 2008 - 19:21

Citation :
La menace d'Al-Qaïda est "réelle" en Afrique du nord, selon un général américain

Il y a 19 minutes

TUNIS — En visite en Tunisie, le chef du commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM), le général William Ward, a évoqué mercredi d'une "menace réelle de l'extrémisme violent d'Al Qaïda" en Afrique du Nord.

"Ils l'ont dit. Je les prends au mot. Les menaces des terroristes comme Al-Qaïda sont réelles", a-t-il martelé lors d'une conférence à l'ambassade américaine à Tunis.

Selon cet ancien commandant adjoint des forces américaines en Europe, la mission de l'AFRICOM consiste à "aider les pays africains à assurer leur sécurité": "Nous travaillons ensemble pour les contrer et les empêcher de réaliser leurs desseins", a-t-il lancé.

"Il n'y a pas d'engagement de forces militaires américaines en Afrique. Il s'agit plutôt de fournir l'aide nécessaire dont ont besoin les pays du contient pour développer leurs capacités sécuritaires afin de pouvoir combattre le terrorisme, garantir la stabilité et promouvoir le développement", a-t-il précisé.

"En aidant l'Afrique, nous nous aidons nous-mêmes, car avec une Afrique stable, on aura un monde plus stable", a-t-il ajouté, affirmant que les Etats-Unis travaillaient "avec les pays européens qui ont des intérêts en Afrique de manière complémentaire". Et niant avoir demandé à Tunis "une présence militaire américaine permanente".

Le général, qui a annoncé qu'il se rendrait prochainement au Maroc, a assisté à des manoeuvres militaires conjointes tuniso-américaines à la base de Bizerte (60 km au nord de Tunis) et s'est entretenu avec le ministre de la défense, Kamel Morjane.

"La Tunisie est un pays modèle dans la région, non seulement dans la lutte contre le terrorisme, mais aussi en matière de tolérance religieuse, d'émancipation de la femme et d'éducation", a-t-il ajouté.

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5g4bPhwgC5JgUzcd_0CcHuBhCoEqw
Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   Jeu 29 Mai 2008 - 14:05

Le "commandement militaire américain pour l'Afrique " !

Ces gens la se prennent vraiment pour les rois du monde.
Qu'ils arretent de fourrer leur nez dans les affaires de pays souverains en tentant de tout controler partout, et le monde sera déja plus sur!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   Jeu 29 Mai 2008 - 19:24

Citation :
Maroc : Visite du commandant de l'AFRICOM de l'armée américaine

Le Général William Ward de l'armée américaine, commandant du Commandement américain pour l'Afrique ( AFRICOM), effectue depuis mercredi une visite de deux jours au Maroc, selon un communiqué publié jeudi par l'ambassade des Etats- Unis à Rabat.

M. Ward, qui a déjà visité le Maroc en février dernier en tant que commandant adjoint du Commandement américain pour l'Europe, visite le Maroc pour la première fois en tant que commandant de l'AFRICOM.

Durant sa visite, M. Ward aura des rencontres avec plusieurs hauts responsables marocains pour s'entretenir de la coopération militaire, selon la source.

Les relations militaires des Etats-Unis avec le Maroc sont actuellement coordonnées par le commandement européen, précise la même source, soulignant que "le commandement pour l'Afrique assurera ce rôle de coordination avec le Maroc et avec d'autres nations de l'Afrique dans le cadre d'une restructuration du Département américain de la Défense".

"Le Commandement américain pour l'Afrique compte garantir aux Nations africaines et aux organisations régionales un point de coordination intégré du Département américain de la Défense pour les aider à répondre à leurs besoins de sécurité et de développement", ajoute le communiqué.

Basé à Stuttgart en Allemagne, le commandement pour l'Afrique se concentre sur la coordination du soutien de l'armée américaine pour les programmes du gouvernement américain existants qui soutiennent le leadership des Nations africaines, conclut le communiqué.

Xinhua
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   Ven 27 Mar 2009 - 17:50



BRUSSELS, Belgium - Ambassador Mary Carlin Yates, U.S. Africa Command’s deputy to the commander for civil-military activities (seated at head of table), explains U.S. AFRICOM activities to African defense attaches to Belgium, March 12, 2009, in Brussels. Yates spoke with defense attaches from Benin, Algeria, Tunisia, Morocco, Egypt and South Africa. She also met with Belgian defense and foreign affairs officials to share information about command activities and discuss possibilities for future cooperation. From left to right: Benin Army Colonel Idrissous Latoundji; Algerian Army Colonel Miloud Lakhdari; U.S. Defense Attache to Belgium Colonel Dan Fagundes; Yates; Moroccan Navy Colonel Adderrahim Guerrouaz; and Tunisian Navy Captain Habib Boughoula. (U.S. Africa Command photo by Kenneth Fidler)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaire de l'Africom   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire de l'Africom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» Affaire de l'Autrichienne séquestrée vingt-quatre ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Forces Armées Royales :: Contrats d'achats et autres-
Sauter vers: