Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Lun 9 Juil 2007 - 19:05

Citation :
Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger

LE MONDE | 09.07.07 | 15h47








Le regain de puissance de l'Algérie inquiète le Maroc, le rival historique. Dès l'annonce de la commande d'armement russe par Alger, Rabat a cherché la riposte, aiguillonné par les titres de la presse sur la "menace algérienne". Le défi n'est pas facile à relever. Dépourvu d'hydrocarbures, le Maroc ne dispose pas de l'opulence financière de son voisin. Mais il a de riches amis dans le Golfe, prêts à mettre la main à la poche. C'est ainsi que les Saoudiens - dont le roi possède des palais au Maroc - auraient accepté de financer l'acquisition, au profit de Rabat, d'une quinzaine de Rafale, les chasseurs de la firme française Dassault. Le déséquilibre militaire entre Marocains et Algériens serait ainsi quelque peu atténué.




La brouille entre les deux principaux pays du Maghreb est ancienne. En témoigne la fermeture, depuis plus de douze ans, de la frontière terrestre algéro-marocaine alors même que, paradoxalement, les visas d'entrée n'existent pas pour les ressortissants des deux pays.

La rivalité se nourrit de différences politiques (une monarchie absolue d'un côté, une république autoritaire de l'autre), d'un contentieux sur le tracé de leur frontière commune et d'une volonté de leadership régional. Elle explique que le roi Mohammed VI du Maroc, monté sur le trône en 1999, n'a jamais effectué de visite officielle en Algérie. Et réciproquement pour le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999. Le rêve d'une Union du Maghreb arabe (UMA) piétine depuis des décennies. Les institutions existantes tournent à vide. Sad

Le conflit du Sahara occidental fait figure d'abcès de fixation entre le Maroc et l'Algérie. Depuis une trentaine d'années, ni les armes ni la diplomatie n'ont permis de régler le contentieux qui porte sur le devenir de l'ex-colonie espagnole. Rabat parle de la "marocanité" des "provinces du Sud" tandis qu'Alger soutient le Front Polisario et sa demande d'un référendum d'autodétermination pour décider de l'avenir du Sahara occidental.

Des dizaines de milliers de Sahraouis, partis du Sahara occidental avec l'arrivée de l'armée marocaine, ont trouvé refuge à Tindouf, dans le Sud algérien. Alger approvisionne également le Front Polisario en armes. Le Maroc a présenté il y a quelques mois aux Nations unies un plan d'autonomie pour le Sahara occidental. La France, alliée inconditionnelle du royaume sur ce dossier et, de façon plus nuancée, les Etats-Unis et l'Espagne ont applaudi à la démarche marocaine. En revanche, l'Algérie continue à réclamer un référendum d'autodétermination pour que les Sahraouis puissent choisir entre l'indépendance ou le rattachement au Maroc.

Arrow http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-933354@51-933402,0.html
Revenir en haut Aller en bas
MW
Administrateur
Administrateur


messages : 1608
Inscrit le : 03/03/2007
Localisation : chez moi
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Lun 9 Juil 2007 - 19:19

super ennuieux cet article Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Lun 9 Juil 2007 - 20:40

surtout que c'est un article pompeux de Tuquoi le "spécialiste" du Maroc celui qui est partie écrire le livre sur le Roi ou il avait 100% Tort !
Revenir en haut Aller en bas
moulay o
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Lun 9 Juil 2007 - 22:21

Le plus drole c'est ke cet article contient kelke erreurs, kan il dit ke le roi n'est jamais allé en Algérie........

Je tient a rapeler kil y a été en mars 2005 dans le Cadre du 60ème sommet arabe.................
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Lun 9 Juil 2007 - 22:53

moulay omar a écrit:
Le plus drole c'est ke cet article contient kelke erreurs, kan il dit ke le roi n'est jamais allé en Algérie........

Je tient a rapeler kil y a été en mars 2005 dans le Cadre du 60ème sommet arabe.................

Citation :
Elle explique que le roi Mohammed VI du Maroc, monté sur le trône en 1999, n'a jamais effectué de visite officielle en Algérie. Et réciproquement pour le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 0:06

dr.watson1 a écrit:
moulay omar a écrit:
Le plus drole c'est ke cet article contient kelke erreurs, kan il dit ke le roi n'est jamais allé en Algérie........

Je tient a rapeler kil y a été en mars 2005 dans le Cadre du 60ème sommet arabe.................

Citation :
Elle explique que le roi Mohammed VI du Maroc, monté sur le trône en 1999, n'a jamais effectué de visite officielle en Algérie. Et réciproquement pour le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999

la photo de mohammed VI avec bouteflika qui a eté mise sur le forum avec pour legende "vos reactions..." c'est pas un montage, effectivement le roi est aller en algerie et a meme visiter bab el oued

http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=16017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 0:47

Oui mais c'ets dans le cadre du sommet de la ligue arabe DONC CE N'EST PAS UNE VISITE OFFICIELLE
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 2:28

CIVIL a écrit:
dr.watson1 a écrit:
moulay omar a écrit:
Le plus drole c'est ke cet article contient kelke erreurs, kan il dit ke le roi n'est jamais allé en Algérie........

Je tient a rapeler kil y a été en mars 2005 dans le Cadre du 60ème sommet arabe.................

Citation :
Elle explique que le roi Mohammed VI du Maroc, monté sur le trône en 1999, n'a jamais effectué de visite officielle en Algérie. Et réciproquement pour le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999

la photo de mohammed VI avec bouteflika qui a eté mise sur le forum avec pour legende "vos reactions..." c'est pas un montage, effectivement le roi est aller en algerie et a meme visiter bab el oued

http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=16017
une visite officiel n'a rien avoire avec une recontre de plusieur chef d'états Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 9:13

Citation :
La diplomatie de Sarkozy à l'épreuve des rivalités du Maghreb



Par William Maclean

ALGER (Reuters) - La rivalité entre le Maroc et l'Algérie est l'occasion d'un test pour la diplomatie du président Nicolas Sarkozy, qui entreprend cette semaine une visite en Afrique du Nord afin de resserrer les liens de la France avec une région clé pour la sécurité énergétique européenne.


Le dirigeant français, qui accomplit son premier voyage hors d'Europe depuis son élection en mai, a pu mesurer à quel point sa tâche est délicate lorsque Rabat a brusquement annulé l'étape marocaine de sa visite en faisant valoir que son passage de quarante-huit heures était trop bref.

Selon des diplomates, le Maroc, considéré comme l'allié le plus sûr de Paris en Afrique du Nord, s'est irrité de ce que Sarkozy entame son périple en Algérie, rival régional de Rabat et puissance montante dans le domaine énergétique.

La réaction marocaine a surpris dans une région où s'exerce depuis longtemps l'influence commerciale de la France et qui est la première destination non européenne où se rendent les présidents français après leur élection.

Certains ont parlé de bourde de la part du Maroc, dont les dirigeants entretenaient des liens personnels étroits avec le prédécesseur de Sarkozy, Jacques Chirac, qui leur apportait son soutien dans le conflit du Sahara occidental - principale pomme de discorde entre Alger et Rabat.

"Annuler la visite d'un président élu depuis peu, très puissant et populaire (...), cela aura des retombées diplomatiques", selon Kader Abderrahim, expert du Maghreb à l'Institut des relations internationales et stratégiques de Paris.

"Les Marocains pensaient qu'ils pourraient entretenir les mêmes relations avec Sarkozy qu'avec Chirac. Ce n'est pas le cas. C'est une autre génération qui prend la relève (à Paris)."

"Sarkozy ne doit rien aux Marocains ni aux Algériens. Pour ce qui est des intérêts français, Sarkozy voit que ce qui compte à moyen terme, c'est l'Algérie, un pays grand, fort, important."

Le nouveau chef de l'Elysée souhaite infléchir la politique africaine de la France, dont il estime qu'elle s'assimilait du temps de Chirac à un confortable réseau de liens personnels.

ECUEIL SAHARIEN

Sarkozy se rend mardi à Alger pour un déjeuner de travail avec le président Abdelaziz Bouteflika, avant de gagner Tunis pour un entretien et un dîner de travail avec le président Zine al Abidine ben Ali. L'étape la plus longue de son voyage - au moins deux jours - était censée se dérouler au Maroc.

Tunisie et Maroc, anciens protectorats de la France, attirent d'importants investissements français. L'Algérie est le premier partenaire commercial de la France en Afrique.

Selon l'entourage de Sarkozy, ce dernier compte exposer à ses interlocuteurs son idée embryonnaire d'"Union méditerranéenne", projet de partenariat formel entre les pays d'Europe du Sud et leurs voisins d'Afrique du Nord.

En Algérie, où il compte retourner l'automne prochain pour des entretiens économiques approfondis, on s'attend à ce que le président français aborde aussi un éventuel rapprochement entre Gaz de France et la société nationale algérienne Sonatrach.

Mais selon des commentateurs, il est peu probable que ses efforts en ce sens aboutissent en Algérie s'il ne change pas la politique française sur le Sahara occidental.

Sous la présidence de Chirac, Paris apportait un franc soutien au projet de Rabat d'octroyer une autonomie sous souveraineté marocaine aux 260.000 habitants du territoire. Les indépendantistes du Front Polisario, appuyés par l'Algérie, veulent un référendum avec l'option de l'indépendance.

Le conflit saharien fait obstacle aux échanges commerciaux inter-maghrébins: les frontières terrestres du Maroc et de l'Algérie, fermées en 1994 dans un contexte de tensions militaires, le restent aujourd'hui.

L'ex-Premier ministre algérien Redha Malek, dont les propos reflètent les positions officielles sur le Sahara, a déclaré à Reuters que Sarkozy serait jugé sur cette question à Alger.

S'agissant du report de la visite de Sarkozy au Maroc, elle s'explique par le fait que les Marocains étaient mécontents que le président français "commence à Alger", ce qui "ne pouvait pas leur plaire", a dit Malek.

Le Maroc n'a pas fait de commentaire officiel à ce sujet. Selon le quotidien Al Massa, Rabat souhaite recevoir Sarkozy quand il disposera d'un temps suffisant pour étudier toutes les questions d'intérêt commun.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31597187@7-37,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 11:45

dr.watson1 a écrit:
Citation :
La diplomatie de Sarkozy à l'épreuve des rivalités du Maghreb



Par William Maclean

ALGER (Reuters) - La rivalité entre le Maroc et l'Algérie est l'occasion d'un test pour la diplomatie du président Nicolas Sarkozy, qui entreprend cette semaine une visite en Afrique du Nord afin de resserrer les liens de la France avec une région clé pour la sécurité énergétique européenne.


Le dirigeant français, qui accomplit son premier voyage hors d'Europe depuis son élection en mai, a pu mesurer à quel point sa tâche est délicate lorsque Rabat a brusquement annulé l'étape marocaine de sa visite en faisant valoir que son passage de quarante-huit heures était trop bref.

Selon des diplomates, le Maroc, considéré comme l'allié le plus sûr de Paris en Afrique du Nord, s'est irrité de ce que Sarkozy entame son périple en Algérie, rival régional de Rabat et puissance montante dans le domaine énergétique.

La réaction marocaine a surpris dans une région où s'exerce depuis longtemps l'influence commerciale de la France et qui est la première destination non européenne où se rendent les présidents français après leur élection.

Certains ont parlé de bourde de la part du Maroc, dont les dirigeants entretenaient des liens personnels étroits avec le prédécesseur de Sarkozy, Jacques Chirac, qui leur apportait son soutien dans le conflit du Sahara occidental - principale pomme de discorde entre Alger et Rabat.

"Annuler la visite d'un président élu depuis peu, très puissant et populaire (...), cela aura des retombées diplomatiques", selon Kader Abderrahim, expert du Maghreb à l'Institut des relations internationales et stratégiques de Paris.

"Les Marocains pensaient qu'ils pourraient entretenir les mêmes relations avec Sarkozy qu'avec Chirac. Ce n'est pas le cas. C'est une autre génération qui prend la relève (à Paris)."

"Sarkozy ne doit rien aux Marocains ni aux Algériens. Pour ce qui est des intérêts français, Sarkozy voit que ce qui compte à moyen terme, c'est l'Algérie, un pays grand, fort, important."

Le nouveau chef de l'Elysée souhaite infléchir la politique africaine de la France, dont il estime qu'elle s'assimilait du temps de Chirac à un confortable réseau de liens personnels.
ECUEIL SAHARIEN

Sarkozy se rend mardi à Alger pour un déjeuner de travail avec le président Abdelaziz Bouteflika, avant de gagner Tunis pour un entretien et un dîner de travail avec le président Zine al Abidine ben Ali. L'étape la plus longue de son voyage - au moins deux jours - était censée se dérouler au Maroc.

Tunisie et Maroc, anciens protectorats de la France, attirent d'importants investissements français. L'Algérie est le premier partenaire commercial de la France en Afrique.Selon l'entourage de Sarkozy, ce dernier compte exposer à ses interlocuteurs son idée embryonnaire d'"Union méditerranéenne", projet de partenariat formel entre les pays d'Europe du Sud et leurs voisins d'Afrique du Nord.

En Algérie, où il compte retourner l'automne prochain pour des entretiens économiques approfondis, on s'attend à ce que le président français aborde aussi un éventuel rapprochement entre Gaz de France et la société nationale algérienne Sonatrach.Mais selon des commentateurs, il est peu probable que ses efforts en ce sens aboutissent en Algérie s'il ne change pas la politique française sur le Sahara occidental.
Sous la présidence de Chirac, Paris apportait un franc soutien au projet de Rabat d'octroyer une autonomie sous souveraineté marocaine aux 260.000 habitants du territoire. Les indépendantistes du Front Polisario, appuyés par l'Algérie, veulent un référendum avec l'option de l'indépendance.

Le conflit saharien fait obstacle aux échanges commerciaux inter-maghrébins: les frontières terrestres du Maroc et de l'Algérie, fermées en 1994 dans un contexte de tensions militaires, le restent aujourd'hui.

L'ex-Premier ministre algérien Redha Malek, dont les propos reflètent les positions officielles sur le Sahara, a déclaré à Reuters que Sarkozy serait jugé sur cette question à Alger.
S'agissant du report de la visite de Sarkozy au Maroc, elle s'explique par le fait que les Marocains étaient mécontents que le président français "commence à Alger", ce qui "ne pouvait pas leur plaire", a dit Malek.

Le Maroc n'a pas fait de commentaire officiel à ce sujet. Selon le quotidien Al Massa, Rabat souhaite recevoir Sarkozy quand il disposera d'un temps suffisant pour étudier toutes les questions d'intérêt commun.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31597187@7-37,0.html


Shocked


sarkozy c'est la nouvelle generation, c'est fini le copinage de chirac et giscard, il voit l'interet economique de son pays

le fait que rachida dati soit d'origine marocaine ne fera pas pencher la balance vers notre pays plus que pour l'algerie, on omet volontairement de dire qu'elle est aussi de mere algerienne

il ne faut pas oublier aussi que la communautée algerienne en france et beaucoup plus importante que la marocaine et que de nombreux algeriens occupent des postes importants (dalil boubaker,aissa dermouche,colonels dans l'armée,patrons de chaines communautaires, de compagnies d'aviations etc...) que les pieds noirs sont tres nombreux a avoir un pouvoir de decisions (les juifs nottament les artistes)
que la presse francaise est plutot docile avec l'algerie alors qu'elle est impitoyable avec nous, de meme que le nombre de livres cassant le maroc est important et quasi inexistant pour l'algerie

tout cela pour dire que l'algerie malgré qu'elle reclame sans arret des excuses a la france et que des terroristes aient faits des actes sur son territoire (tentative du deraillement du tgv parid lyon, detournement de l'airbus,attentat a la station de rer ....) et surtout impose le visa aux francais, reste quand meme le pays couchou de la france qui decide
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 12:20

Citation :
que la presse francaise est plutot docile avec l'algerie alors qu'elle est impitoyable avec nous, de meme que le nombre de livres cassant le maroc est important et quasi inexistant pour l'algerie
quoi tu me fait peur la présse française est plus impitoyable avec le maroc qu'avec l'algerie Shocked d'abor quand elle a parlé du maroc ? et puis tu ne savait pas que le qui tu qui en algerie est fabricationde la présse française Rolling Eyes

Citation :

que les pieds noirs sont tres nombreux a avoir un pouvoir de decisions (les juifs nottament les artistes)
c'est grace au pied noire que la loi du 23 février a était voté et que le trété d'amitie est tembé a l'eau
pour les juife je ne voix pas de quoi tu parle...ou est le rapport avec l'algerie ....l'algerie ne reconé méme pas cette antité (israel) alors dit mois pourquoi tu veut qu'ils soit cotté algerien Wink


Citation :

et que des terroristes aient faits des actes sur son territoire (tentative du deraillement du tgv parid lyon, detournement de l'airbus,attentat a la station de rer ....)
tu est entrain de comparé l'attaque de térririste algeriens contre la france au crime de la colonisation ...qui ont était fait par un couvernement officiel!!!! Shocked
Citation :

et surtout impose le visa aux francais, reste quand meme le pays couchou de la france qui decide
Shocked Shocked Shocked la t'a fait un trou dans le plafen mon amis Shocked pour quoi veut tu que l'algerie n'impose pas de visa au français ?
c'est pas des algerien ....des visa ya dans touts les pays du monde c'est pas une imposition mais c'est la loi international qui tu dis ....si tu veut elle dans un autre pays il te faux demandé un ....visa Shocked
a ten entendre la france n'impose pas de visa au algerien Shocked
Citation :

sarkozy c'est la nouvelle generation, c'est fini le copinage de chirac et giscard, il voit l'interet economique de son pays
heu la major partie de l'armement des far ne te dis rien? le soutien de la france au maroc dans l'affaire du sahara ? les aid éconnomique , le nembre d'invistisseur français au maroc ....ect



en risumé touts se que t'a raconté est vrai faux juste remplacé la ou il y a algerie par maroc et la ou il y a maroc par algerie lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 13:33

L'Algerie impose le visa a tous les pays qui impose le Visa au Algerien

c'ets une des choix du gouvernement Algerien les plus respectable et fiere
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 14:24

CIVIL a écrit:
dr.watson1 a écrit:
Citation :
La diplomatie de Sarkozy à l'épreuve des rivalités du Maghreb



Par William Maclean

ALGER (Reuters) - La rivalité entre le Maroc et l'Algérie est l'occasion d'un test pour la diplomatie du président Nicolas Sarkozy, qui entreprend cette semaine une visite en Afrique du Nord afin de resserrer les liens de la France avec une région clé pour la sécurité énergétique européenne.


Le dirigeant français, qui accomplit son premier voyage hors d'Europe depuis son élection en mai, a pu mesurer à quel point sa tâche est délicate lorsque Rabat a brusquement annulé l'étape marocaine de sa visite en faisant valoir que son passage de quarante-huit heures était trop bref.

Selon des diplomates, le Maroc, considéré comme l'allié le plus sûr de Paris en Afrique du Nord, s'est irrité de ce que Sarkozy entame son périple en Algérie, rival régional de Rabat et puissance montante dans le domaine énergétique.

La réaction marocaine a surpris dans une région où s'exerce depuis longtemps l'influence commerciale de la France et qui est la première destination non européenne où se rendent les présidents français après leur élection.

Certains ont parlé de bourde de la part du Maroc, dont les dirigeants entretenaient des liens personnels étroits avec le prédécesseur de Sarkozy, Jacques Chirac, qui leur apportait son soutien dans le conflit du Sahara occidental - principale pomme de discorde entre Alger et Rabat.

"Annuler la visite d'un président élu depuis peu, très puissant et populaire (...), cela aura des retombées diplomatiques", selon Kader Abderrahim, expert du Maghreb à l'Institut des relations internationales et stratégiques de Paris.

"Les Marocains pensaient qu'ils pourraient entretenir les mêmes relations avec Sarkozy qu'avec Chirac. Ce n'est pas le cas. C'est une autre génération qui prend la relève (à Paris)."

"Sarkozy ne doit rien aux Marocains ni aux Algériens. Pour ce qui est des intérêts français, Sarkozy voit que ce qui compte à moyen terme, c'est l'Algérie, un pays grand, fort, important."

Le nouveau chef de l'Elysée souhaite infléchir la politique africaine de la France, dont il estime qu'elle s'assimilait du temps de Chirac à un confortable réseau de liens personnels.
ECUEIL SAHARIEN

Sarkozy se rend mardi à Alger pour un déjeuner de travail avec le président Abdelaziz Bouteflika, avant de gagner Tunis pour un entretien et un dîner de travail avec le président Zine al Abidine ben Ali. L'étape la plus longue de son voyage - au moins deux jours - était censée se dérouler au Maroc.

Tunisie et Maroc, anciens protectorats de la France, attirent d'importants investissements français. L'Algérie est le premier partenaire commercial de la France en Afrique.Selon l'entourage de Sarkozy, ce dernier compte exposer à ses interlocuteurs son idée embryonnaire d'"Union méditerranéenne", projet de partenariat formel entre les pays d'Europe du Sud et leurs voisins d'Afrique du Nord.

En Algérie, où il compte retourner l'automne prochain pour des entretiens économiques approfondis, on s'attend à ce que le président français aborde aussi un éventuel rapprochement entre Gaz de France et la société nationale algérienne Sonatrach.Mais selon des commentateurs, il est peu probable que ses efforts en ce sens aboutissent en Algérie s'il ne change pas la politique française sur le Sahara occidental.
Sous la présidence de Chirac, Paris apportait un franc soutien au projet de Rabat d'octroyer une autonomie sous souveraineté marocaine aux 260.000 habitants du territoire. Les indépendantistes du Front Polisario, appuyés par l'Algérie, veulent un référendum avec l'option de l'indépendance.

Le conflit saharien fait obstacle aux échanges commerciaux inter-maghrébins: les frontières terrestres du Maroc et de l'Algérie, fermées en 1994 dans un contexte de tensions militaires, le restent aujourd'hui.

L'ex-Premier ministre algérien Redha Malek, dont les propos reflètent les positions officielles sur le Sahara, a déclaré à Reuters que Sarkozy serait jugé sur cette question à Alger.
S'agissant du report de la visite de Sarkozy au Maroc, elle s'explique par le fait que les Marocains étaient mécontents que le président français "commence à Alger", ce qui "ne pouvait pas leur plaire", a dit Malek.

Le Maroc n'a pas fait de commentaire officiel à ce sujet. Selon le quotidien Al Massa, Rabat souhaite recevoir Sarkozy quand il disposera d'un temps suffisant pour étudier toutes les questions d'intérêt commun.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31597187@7-37,0.html


Shocked


sarkozy c'est la nouvelle generation, c'est fini le copinage de chirac et giscard, il voit l'interet economique de son pays

le fait que rachida dati soit d'origine marocaine ne fera pas pencher la balance vers notre pays plus que pour l'algerie, on omet volontairement de dire qu'elle est aussi de mere algerienne

il ne faut pas oublier aussi que la communautée algerienne en france et beaucoup plus importante que la marocaine et que de nombreux algeriens occupent des postes importants (dalil boubaker,aissa dermouche,colonels dans l'armée,patrons de chaines communautaires, de compagnies d'aviations etc...) que les pieds noirs sont tres nombreux a avoir un pouvoir de decisions (les juifs nottament les artistes)
que la presse francaise est plutot docile avec l'algerie alors qu'elle est impitoyable avec nous, de meme que le nombre de livres cassant le maroc est important et quasi inexistant pour l'algerie

tout cela pour dire que l'algerie malgré qu'elle reclame sans arret des excuses a la france et que des terroristes aient faits des actes sur son territoire (tentative du deraillement du tgv parid lyon, detournement de l'airbus,attentat a la station de rer ....) et surtout impose le visa aux francais, reste quand meme le pays couchou de la france qui decide
j'ai deja expliqué a un de nos amis hier sur le forum que sarko ne regardera que les intérets de la france la france de chirac etait proche du palais a cause du soutien de hassan2 au candidat chirac et toute les gateries qu'il recevai de son ami.
sarko est totalent differents il cherche une croissance forte pour son econmie et cela ne peut se passer que par des ressources energitique stable et a des prix abordable ,n'oubliez surtout pas que l'algérie est un immense chantier actuellement et dont la france ne profite guerre mis a part quelque contrat par si par la aucun grand contrat n'a etait attribué au société française en cherchant a installer les grande société française en algérie c'est comme si il rend le service que lui a rendu ses amis des grandes sociétés.en plus de la concurrence atroce des americain et des chinois pour mettre pied en algérie alors que la france a des liens historique avec l'algérie et je pense pas qu'elle accepte de perdre ça soit disant chasse gardée.
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 14:50

le problème ne vient pas de Sarko mais d'Alger, Boutef lui demande la repentance et sa position sur le Sahara, avant toute autre chose
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 14:55

maverick a écrit:
le problème ne vient pas de Sarko mais d'Alger, Boutef lui demande la repentance et sa position sur le Sahara, avant toute autre chose

l'Algerie ne demandait rien avant la loi du 23 Fevrier alors quand tu sais pas FERME TA BOUCHE
parceque tu cherche a tous mettre sur le dos de l'Algerie
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 15:00

ce n'est pas moi qui le dit

L'enjeu du Sahara occidental

Mais selon des commentateurs, il est peu probable que ses efforts en ce sens aboutissent en Algérie s'il ne change pas la politique française sur le Sahara occidental. Sous la présidence de Chirac, Paris apportait un franc soutien au projet de Rabat d'octroyer une autonomie sous souveraineté marocaine aux 260.000 habitants du territoire. Les indépendantistes du Front Polisario, appuyés par l'Algérie, veulent un référendum avec l'option de l'indépendance. Le conflit saharien fait obstacle aux échanges commerciaux inter-maghrébins: les frontières terrestres du Maroc et de l'Algérie, fermées en 1994 dans un contexte de tensions militaires, le restent aujourd'hui. L'ex-Premier ministre algérien Redha Malek, dont les propos reflètent les positions officielles sur le Sahara, a déclaré à Reuters que Nicolas Sarkozy serait jugé sur cette question à Alger.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20070710.OBS5894/sarkozy_accueilli_parbouteflika_en__algerie.html

Tiens regarde l'entretien de Sarko a El Watan
http://www.elwatan.com/spip.php?page..._article=72387
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 16:05

de tt facons, avec alger il y a tjr matiere a redire

elle demande des excuses a la france pour la periode coloniale, mais pas a la turquie, pays qui l'a aussi coloniser de 1518 a 1830, soit 2.5 fois plus longtemps que la france, avec la brutalitée et la cruatée des ottomans, sans parler du fait que les ottomans n'on rien laisser labas, ni constructions ,ni agriculture, ni rien de concret Rolling Eyes

comme avec le maroc, elle detenait sur son sol des prisonniers marocains a tindouf, puisque tindouf est en algerie et qu'elle le savait tres bien en plus et laissait faire le polisario en toute impunitée
c'est comme si je laissait torturer quelqun dans une piece de ma maison par mes propres invités tout en regardant ailleur l'air de rien sans mettre les hola Arrow


d'ailleur sarkozy a bien repondu a ce sujet:


http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-933794@51-933402,0.html
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 20:33

dr.watson1 a écrit:
maverick a écrit:
le problème ne vient pas de Sarko mais d'Alger, Boutef lui demande la repentance et sa position sur le Sahara, avant toute autre chose

l'Algerie ne demandait rien avant la loi du 23 Fevrier alors quand tu sais pas FERME TA BOUCHE
parceque tu cherche a tous mettre sur le dos de l'Algerie
lésse tembé doc il ne fait que craché sont venait sur l'algerie et nous provoqué Evil or Very Mad Evil or Very Mad d'ayeur un sujet vien juste d'etre fermé accause de c'est hs Rolling Eyes ...a parament sertin on enfait leur passe temp....je pense que se jenre de provoque devré étre senctioné par la supréssion du poste non pas du sujet confused
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mar 10 Juil 2007 - 22:41

Actualité : NATION

Editorial
La France, le Sahara et le Maghreb
Publié le : 10.07.2007 | 18h44

S'exprimant à Alger sur l'affaire du Sahara dans le cadre de sa visite, Nicolas Sarkozy, président la République française, a souligné « qu'elle n'était pas un point de discorde entre l'Algérie et la France ». Si l'on ne prenait pas la peine de lire la déclaration d'un bout à l'autre, si l'on se contentait de cette approximative entrée en matière, cette première phrase eût facilement induit en erreur n'importe quel néophyte pressé, tenté de croire que le président Sarkozy s'alignait sur la position algérienne.

En fait, il s'agit de dire que le président Bouteflika respecte bel et bien la position française en la matière, connue publiquement, reconnue par tout le monde et qui tient à une solution consensuelle et politique comme la France l'a de nouveau exprimé au Conseil de sécurité en avril dernier.

Nicolas Sarkozy, après son ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, il y a quelques semaines, s'en tient à la ligne tracée depuis quelques années, apparentée au mieux à un soutien discret pour la légalité, au pire à un neutralisme positif.

Il a rétorqué d'emblée à la presse algérienne que « franchement, il avait suffisamment de problèmes à régler et qu'il reconnaissait la complexité de cette question ». « L'ONU, a-t-il ajouté, a adopté une résolution qualifiée, y compris par le président Bouteflika, d'intéressante ». Et, comme pour mieux prévenir tout malentendu avec nos confrères algériens, d'ajouter : « Le président Bouteflika m'a dit lui-même qu'il connaissait la position traditionnelle de la France et ne m'a pas demandé d'y renoncer.

Il a expliqué avec les arguments qui sont les siens et que je respecte, quelle était la position de l'Algérie. Mais moi, je n'en fais pas un point de discorde entre la France et l'Algérie ». La « position traditionnelle de la France » ! Le président de la République française a livré spontanément les mots-clés d'une vision et l'on ne peut que souscrire à cette volonté proclamée de demeurer fidèle à un choix, celui de la légalité internationale.

De plus, ce choix s'inspire d'une sagesse qui constitue depuis des années le credo irréfragable et inviolable jusqu'ici de la diplomatie française. Ce n'est, au demeurant, pas un simple hasard si Nicolas Sarkozy, tout à son irascible inclinaison équilibriste, a assorti sa déclaration sur le Sahara d'une mention sur la nécessité de bâtir le Maghreb. « Ce qui est important, selon lui, c'est que les choses progressent et qu'à un moment ou à un autre l'UMA puisse se faire sur la base d'une entente, naturellement entre le Maroc et l'Algérie.

Car on ne peut imaginer le Maghreb sans le Maroc et l'Algérie ». Vision irénique ? Que non, parce que la réalité dans les cœurs et les esprits ne peut jamais être brisée par la Realpolitik qui, elle, phagocyte et prend en otage le rêve des peuples.

| LE MATIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Mer 11 Juil 2007 - 23:39

Un reportage sur france24 qui parle des relations de la france qui change au Maghreb, des relations Algerie-Maroc etc

je vous le conseil

http://www.france24.com/france24Public/fr/debats/Debat-FRANCE-24.html
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Jeu 12 Juil 2007 - 2:34

oui c'est trés intéréssent doc merci Wink .....en diré bien que sarko veut rempre avec le passé Shocked
Revenir en haut Aller en bas
jubawiss
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Jeu 12 Juil 2007 - 10:31

scorpion-rouge35 a écrit:
oui c'est trés intéréssent doc merci Wink .....en diré bien que sarko veut rempre avec le passé Shocked

j'ai entendu sarko dire "la position de a france ne change pas au gres de mes deplacement".
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Jeu 12 Juil 2007 - 11:11

n'empéche il a bien choisie l'algerie pour ça 1er visite hor eu alors que vous serez d'accord avec moi que cette place revien au maroc
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Jeu 12 Juil 2007 - 11:58

scorpion-rouge35 a écrit:
n'empéche il a bien choisie l'algerie pour ça 1er visite hor eu alors que vous serez d'accord avec moi que cette place revien au maroc

Il n'y a pas l'ombre d'une brouille du côté français comme du côté marocain (Sarkozy)


Tunis, 11/07/07- "Il n'y a pas l'ombre d'une brouille du côté français comme du côté marocain", a affirmé, mardi soir, le président français Nicolas Sarkozy, à l'issue de son dîner de travail avec son homologue tunisien.



Interrogé sur un changement de la position de la France concernant le dossier du Sahara et sa relation avec le report de sa visite au Maroc, M.Nicolas Sarkozy a coupé court aux spéculations.
"J'ai vu des commentaires extrêmement nombreux. Moi, je n'ai pas cette version de cette vision", a-t-il déclaré à la délégation de journalistes l'accompagnant dans sa visite de travail à Alger et Tunis.
"Sur le fond, il n'y a pas de changement de la position de la France sur la question du Sahara. Je l'ai d'ailleurs dit à M. Bouteflika. Il n'y a pas de changement".
"La politique de la France sur une question pareille ne se fait pas en fonction de la date d'un voyage. Je vous le dis de la façon la plus claire", a-t-il insisté.
"Le Roi souhaite que ma première visite au Maroc soit une visite d'Etat. Les visites d'Etat doivent être préparées avec un cérémonial particulier. J'ai reçu à plusieurs reprises des émissaires du Roi. Il n'y a pas l'ombre d'une brouille du côté français comme du côté marocain", a-t-il tenu à souligner.

MAP
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Jeu 12 Juil 2007 - 12:56

oui mais il a parlé a la place du maroc la !!! que dise le couvernemnt marocain a se sujet ?
Citation :
Il n'y a pas l'ombre d'une brouille du côté français comme du côté marocain (Sarkozy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger   Aujourd'hui à 4:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sahara, abcès de fixation entre Rabat et Alger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cas Sekkah : un des problèmes du mariage avec une non-marocaine ?
» un week entre tipaza et Alger
» Compatibilité entre bébé confort et maxi cosy
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Maclaren Techno XLR, XT et Classic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: