Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mar 2 Oct 2007 - 22:46

Cyrax a écrit:
anakin a écrit:
je pense que Cirax voulait dire que c'est pas grave pour hitler, c'etait apres tout que des juifs, non mais c'est vrai, qui ne savent faire que s'engraisser sur le dos des autres, veulent diriger le monde.........
ca me desole de lire ca, surtout de quelqu'un de croyant

Peut-on savoir la cause de ton revirement anakin. Je doit dire qu'en ce qui concerne l'objectivité sur votre propre histoire vous êtes sur le même pied que les régimes despotiques ou les pays du Tiers Monde. Je ne dit pas ça pour t'offenser loin de là.
Sache que les juifs ont vécu pendant de long siècles en terre d'Islam alors qu'ils étaient persecutés en Europe. C'est vrai qu'on les avaient à l'oeil mais ils n'avaient rien à craindre tant qu'ils étaient eux mêmes respectueux des lois et pouvaient mener ainis une vie paisible et faire leur propre commerce.
Mais contrairement à ce que l'on croit les juifs sémites ne représentent que 10% de la population juive mondiale alors que les autres sont juifs ashkénazes d'origine turco-mongole et de ce fait ne sont mêmes pas sémites. Leur descendants sont les fondateurs du sionisme au 19eme siècle fondé sur les écrits un peu déconcertants du Talmud. Et franchement il y a de quoi s'inquiéter sérieusement.


Le premier royaume Juif a etait fonder par les Turcs, les Khazars:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 2:16

anakin a écrit:
ben les Francais libre Anglais et americains auraient duent debarquer direct en sicile plutot qu'au magrheb alors.... si l'occupation allemande n'etait pas concernante pour le maroc
Pis bon au yeux des nazis, le difference entre un musulman et un juif c'est plus sa langue quautre chose, faudrais pas l'oublier, j'pense pas qu'il y avait beaucoup d'aryens au Magrheb en 1941
awaaaaaaaaaaaaaaaah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 2:35

les officiers français étaient des anti-juifs c'est pourquoi ils ont changé l'étoile dans le drapeau Marocain..les goumiers étaient conduits,avec l'accord du roi MV, pour faire une guerre qui les concernait pas..il y avait toujours deux sortes de Maroc; un qui combattait l'occupation française,l' A.L.N avec ses braves purs et durs Marocains..un autre présenté par les goumiers qui ont donné leur foutue vie pour la liberté de la même france qui l'occupait
Revenir en haut Aller en bas
anakin
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 558
Inscrit le : 20/06/2007
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 10:59

Cyrax a écrit:
anakin a écrit:
je pense que Cirax voulait dire que c'est pas grave pour hitler, c'etait apres tout que des juifs, non mais c'est vrai, qui ne savent faire que s'engraisser sur le dos des autres, veulent diriger le monde.........
ca me desole de lire ca, surtout de quelqu'un de croyant

Peut-on savoir la cause de ton revirement anakin? Je doit dire qu'en ce qui concerne l'objectivité sur votre propre histoire que vous êtes sur le même pied d'égalité que les régimes despotiques ou les pays du Tiers Monde. Je ne dit pas ça pour t'offenser loin de là.
Sache que les juifs ont vécu pendant de long siècles en terre d'Islam alors qu'ils étaient persecutés en Europe. C'est vrai qu'on les avaient à l'oeil mais ils n'avaient rien à craindre tant qu'ils étaient eux mêmes respectueux des lois et pouvaient mener ainis une vie paisible et faire leur propre commerce.
Mais contrairement à ce que l'on croit les juifs sémites ne représentent que 10% de la population juive mondiale alors que les autres sont juifs ashkénazes d'origine turco-mongole et de ce fait ne sont mêmes pas sémites. Leur descendants sont les fondateurs du sionisme au 19eme siècle fondé sur les écrits un peu déconcertants du Talmud. Et franchement il y a de quoi s'inquiéter sérieusement.
Je ne revire pas.
toute religion prone le repect, l'amour des autres...
Sache aussi, qu'au debut, les jufs n'ont pas pu vivre en terre d'islam, mais bien le contraire (l'exode -1200 av JC Mohammed 652 APRES JC)
Renié le Shoah est d'ailleurs conciderer comme complicité de crime ontre l'humanité.
Et les camps de la mort n'etaient pas fait de bois et toile, mais bien de briques et de pierre (je les aient quasiment tous fait)
Les allemand n'ont pas bloqués les bolchevicks, mais plutot les alliés (la course a berlin d'ailleurs etait un enjeu crucial entre Trumann et Staline)
la guerre Froide a commencée a Yalta en janvier 45.
Les actes des goumiers marocains sont heroiques, au meme titre que ceux des americains venus se battre en europe et des Francais libres.
c'est pas vichy qui a ammener les allemand en afrique, mais eux meme.
voila pourquoi je ne supporte pas qu'on disent partout que tout est la faute des Juifs
Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 14:36

Cyrax a écrit:

Naourikh voyons! T'a appris par coeur les cours d'histoire de l'Education Nationale française ou quoi.
D'abord comme je l'ai dit plus haut l'Afrique du Nord du fait de sa dépendance des puissances coloniales n'était pendant la Deuxième Guerre Mondiale qu'une gigantesque zone militaire où les puissances de l'époque s'y affrontaient. Et j'admet que ce fût une erreur stratégique de la part des nazis de s'allier avec les Italiens ou de ménager le régime de Vichy qui les ont entraînés malgrés eux à guerroyer en Afrique du Nord alors qu'ils avaient de plus sérieux soucis sur le front russe.
J'ai même lu sur une ancienne interview avec Jamal Abdel Nasser qui disait que les égyptiens était pour la victoire des allemands sur les british.
Les Arabes voient les évènements se passant en Occident d'un oeil différent. Et si tu as pris le temps de vivre dans n'importe pays arabe tu saura de quoi je parle.
Et puis je maintient aussi ce que j'ai dit: il faut s'estimer heureux que les allemands se trouvèrent là pour stopper Staline le criminel le plus sanglant et le plus dangereux du 20eme siècle à la tête de sa horde rouge. A part si ça te réjouit de voir un régime totalitaire t'effacer ta religion et ton identité pour le bien de la domination bolchevique.
Quant aux prétendues usines de mort elles sont impossibles à imaginer vu qu'ils n'y a aucune preuve écrite, que ces prétendues industries de la mort étaient de ridicules camps construits en bois et que les chiffres des prétendues vicyimes sont tout bonnement irréels. C'est de la propagande sioniste pour s'en mettre plein les poches.

Pas l'éducation nationale francaise, Cyrax. Belge. Je suis belge et marocain. Et prof par dessus le marché donc en terme d'éducation je crois my connaitre un peu.
Sache également, pour ta gouverne, que ceux qui nient ou minimisent le génocide commis sur les juifs lors de la seconde guerre mondiale commettent un délit et peuvent etre poursuivis pénalement en Europe. Demande à Le Pen il en sait quelque chose. D'ailleurs je trouve domage que tu ait les memes idées que lui. Pour Le Pen aussi, les chambres a gaz n'ont jamais existé et ce génocide est un "détail de l'Histoire".

Un conseil: va visiter Auchwitz, Dachau ou Treblinka et tu saura de quoi je parle.
Les Arabes qui nient le génocide juif ne le font que par esprit de vengeance par rapport à Israel. C'est stupide d'un point de vue historique. Et c'est ce qui permet à de nombreux sionistes et américains conservateurs de nous traiter de Nazis et de justifier leur soutient à Israel.
Mais je sais que au Maroc au moins, ce n'est pas le cas; j'ai déja eut l'occasion de me plonger dans les manuels scolaires marocains d'histoire et on en parle aussi bien qu'en Europe.

Pour en revenir aux Goumiers marocains, tout cela n'enleve rien à leur courage et aux sacrifices qu'ils ont consentis: si vous voulez débattre du génocide et des sionistes, je suggere qu'on le fasse ailleurs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Red Star
sergent
sergent
avatar

messages : 207
Inscrit le : 25/05/2007
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 18:51

anakin a écrit:
ben les Francais libre Anglais et americains auraient duent debarquer direct en sicile plutot qu'au magrheb alors.... si l'occupation allemande n'etait pas concernante pour le maroc
Pis bon au yeux des nazis, le difference entre un musulman et un juif c'est plus sa langue quautre chose, faudrais pas l'oublier, j'pense pas qu'il y avait beaucoup d'aryens au Magrheb en 1941

En ce qui concerne les musulmans historiquement ya aucune preuve ki confirme ce que tu dis...

Extrait d'un discours de hitler :
(187ème propos d’Adolf Hitler tenu au Werwolf, l’après-midi du 27 Août 1942

« Ce n’est que dans l’empire universel romain que l’on peut dire que la culture a été un facteur (sous entendu de gouvernement). Le gouvernement aussi des Arabes en Espagne fut quelque chose d’infiniment distingué : les plus grands scientifiques, penseurs, astronomes, mathématiciens, une des époques les plus humaines, en même temps qu’une chevalerie colossale. Lorsque, plus tard, y vint le Christianisme, alors on peut dire : les barbares. La chevalerie qu’ont les Castillans est en réalité un héritage arabe. Si Charles Martel n’avait pas vaincu à Poitiers : puisque le monde juif s’est déjà emparé de nous – que le Christianisme est bien quelque chose de fade - nous aurions bien mieux encore reçu le Mahométisme, cette doctrine de la récompense de l’héroïsme – : le combattant seul a le septième ciel ! Les Germains auraient avec cela conquis le monde, ce n’est que par le Christianisme que nous en avons été tenus éloignés. »

Hitler et le grand mufti de Palestine



A part ca g aucune raison pour etre fier des gens ki ont combattu pour leur occupant...
La majorité d'eux étaient des ignorents et analphabétes donc ils font partie des victimes de cette horrible guerre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 19:12

Himmler était un admirateur de la religion musulmane, il y voyait la possibilité d'obtenir des combattants redoutables grâce au Jihad permettant le sacrifice ultime.

"Je n'ai rien contre l'islam, parce que cette religion se charge elle-même d'instruire les hommes, en leur promettant le ciel s'ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille : bref, c'est une religion très pratique et séduisante pour un soldat."
(1943, Heinrich Himmler)
Revenir en haut Aller en bas
anakin
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 558
Inscrit le : 20/06/2007
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 19:55

tu viens de te contredire tout seul, pis garde ta propagande neo nazi pour toi. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-rouge35
Victime
Victime


messages : 466
Inscrit le : 20/02/2007
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 20:14

les nazis se considéré comme une race supérieur et voulaient éliminé les races inférieurs
donc les arabe et autre indigéne étaient une race inférieur pour eux

si Himmler a fait se genre de déclaration c'est pour faire des énnemie en moins ou des allies potenciel
si les nazi l'auraient emporte a la 2 GM ont ne serait probablement pas de se monde


Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Mer 3 Oct 2007 - 22:13

Encore heureux que je ne suis pas naît en occident. La plupart des forumistes n'ont pas grandit et ne vivent pas dans leur pays d'origine et c'est navrant. Quand je pense à ces lavages de cervaux que vous font subir les médias: Le juif est intouchable et sacré, l'Homme descent du singe, les comportements humains se réduisent à des pulsions Freudiennes, ...

Et puis pour Naourikh puisque tu as choisi d'ouvrir une parenthèse je peut t'informer que j'ai déjà vu certaines photos de ces fameuses "chambres à gaz" à Auschwitz ou ailleurs qui n'était autres que de simples douches. J'ai aussi appris que le nombre soit-disant victimes inscrit sur les plaques commemoratives de ces camps a chuté de quelques millions (en passe de 18 à 6 millions et on pense revoir ce chiffre à la baisse).
Cependant a-tu vu au moins une vraie chambre à gaz dans ta vie? Regarde quelques photos sur les chambres à gaz dans les prisons américaines: des portes en acier blindé à fermetures hérmétiques, des produits et des revêtements isolants pour les murs, des conduits étanches, ... Puis compare ce que tu voit avec n'importe quel camp de ton choix : ça paraît évident on flaire la supercherie.
Les soit-disant chambres ou douches sont trop étroites pour contenir des centaines de gens à la fois, elle ne disposent que des portes en bois tout à fait ordinaires et les briques et le ciment qui recouvrent ces petites bâtissent sont très poreux pour un gaz extrêmement volatile et dangereux comme le Zyklon B. Il est impératif pour fréquenter ces lieux très toxiques d'effectuer des protocoles de sécurté très stricts car ce gaz peut être fatal au contact de la peau. Il lui faut plusieurs heures pour se déposer au sol. Il en reste toujours des traces sur les corps et les vêtements et les quelques gardes allemands de l'époque ne disposait d'aucune combinaison de protection de type NBC pour effectuer des tâches aussi dangereuses que je sache.

Pour une vraie exécution dans une chambre à gaz (qui ne doit pas dépasser 12m carrés), on amène un condamné (et rien qu'un seul), on le fait entrer, on s'assure de la fermeture de la porte puis on libère le gaz pour quelques minutes mais il fauderait dépenser un bon nombre d'heures pour la ventilation de gaz et la désinfection minutieuse. Alors je te laisse imaginer pour les allemands de l'époque en admettant qu'ils eurent diposé de telles techniques entrain de gazer et d'incinérer systématiquement quelques millions d'êtres humains en 3 ou 4 ans à peine! C'est dire que pour que ces camps aient une efficacité de destruction industrielle ils doivent à avoir l'allure d'une grande raffinerie ou d'un grand complexe pétrochimique et non celle d'un minable camp de concentration.
Et puis pour tuer des millions de gens, il faut :
- un fret inférnal et sans répit comparable à un immense effort de guerre
- que les gens aient l'intelligence d'un bétail qu'on amène à l'abatoir
- que les gens "à déporter" soient concentrés dans des zones réduites
- OU que les principales victimes concernés se comptent par disaines ou centaines de millions au lieu des quelques millions rescencés avant la guerre
- des montagnes de plusieurs milliers de tonnes de cendres et de corps visibles depuis le ciel
- des disaines de milliers de bourreaux travaillant avec l'efficacité de démons enragés infatiguables.
- ...
Je pense qu'il n'est après cela nullement nécessaire d'élargir encore plus le débat.

On se sert de la Shoah comme une industrie pour extorquer les fonds et la sympathie des pays occidentaux de l'après-guerre en faveur du sionisme et de ses actions infâmes.
Et sache pour ta gouverne aussi que la Shoah n'est pas ma religion qu'on ne va pas me l'imposer gratuitement, que je ne suis pas européen et que sa fait partie de la liberté de penser et d'analyser que de rejeter cette thèse invraisemblable.

Finallement anakin peut-tu m'expliquer pourquoi la Whermacht a perdu 4 millions d'hommes sur le front de l'est en 4 ans à peine seulement? Si ce n'est pas ça que de se jeter corp et âme pour stopper les bolcheviks. Les alliés faiaient surtout face à des éléments moins bons et bien inférieurs en nombre qui leur ont tenu tête.
Et du fait que Vichy collaborait avec l'Allemagne et que l'Italie avait des difficultés en Libye l'Allamagne a était contrainte à se déplacer en Afrique du Nord pour stopper l'avancée des britaniques et le débarquement américain sur les colonies françaises.

Et j'aimerai bien voir un jour une célébration sur les actes héroiques des goumiers marocains en occident ou ailleurs dans le monde. Je ne sais pas pour vous, mais au Maroc on les voit comme de miraculeux rescapés d'un périple extrêmement dangereux plutôt que de vrais héros (ça ne veut pas dire qu'on ne les respecte pas mais quelques uns admirent leur parcours d'une certaine façon).

Pour tout ce qui concerne l'histoire je n'avale jamais rien tout cru sans faire un minimum de recherches et de documentation variés et je vous conseille de faire pareil avant de vous emporter contre moi.

Petite remarque pour scorpion-rouge35: rapporte des preuves et de vrais écrits au lieu de raconter des sottises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 3:12

les goumiers n'étaient et ne seront jamais des héros aux yeux des Marocains..les héros sont ceux qui ont combattu l'occupant français et qui le combattent tjrs..1000 rahma 3la chouhada dial A.L.N
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 3:14

les héros sont ceux qui meurent dans le champ de bataille
Revenir en haut Aller en bas
anakin
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 558
Inscrit le : 20/06/2007
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 9:09

cyrax, je t'invite chez moi qd tu veux pour que l'on parte sur les camps!
marequin, reste avec des duplo et lego, et arrete avec ta haine de l'occident un peu, ca deviens gonflant la
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 12:46

Dites-moi si je me trompe, mais le sujet ne serait-il pas: "les Goumiers marocains de 1908 à 1956..., non?

Rafi Wink
Revenir en haut Aller en bas
naourikh
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 453
Inscrit le : 19/03/2007
Localisation : Devant un PC
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 12:57

rafi a écrit:
Dites-moi si je me trompe, mais le sujet ne serait-il pas: "les Goumiers marocains de 1908 à 1956..., non?

Rafi Wink

Exact alors si vous voulez parler de la Shah, créez un topic.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 17:02

anakin a écrit:
cyrax, je t'invite chez moi qd tu veux pour que l'on parte sur les camps!
marequin, reste avec des duplo et lego, et arrete avec ta haine de l'occident un peu, ca deviens gonflant la

Merci pour l'invitation en tout cas. Ca sera pour moi une occasion pour me dégourdir un peu les jambes et respirer le grand air, mais revenons en au sujet principal.


Dernière édition par le Jeu 4 Oct 2007 - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 17:56

Voici des texte que j'ai pu récupérer de la mutinerie des Tirailleurs marocains à Fes en 1912:

Mohammed Kenbib

Les officiers charges de la "reorganisation des tabors cherifiens" et les instructeurs - venus directement de metropole - prirent exempe sur leur chef. Bien que se trouvant en premiere ligne", ils ne modifierent en rien leur comportement. Ils commencerent meme a renvoyer sans menagementles soldats juges inaptes. La substitution du francais a l'arabe comme langue d'instruction dans les cinq premiers tabors (soit pres de 5.000 hommes au total) nes d la refonte des troupes du Makhzen se fit aussi de maniere abrupte. Nul compte ne fut non plus tenu de l'opposition des soldats a des reglements et une justice militaires negligeant leur qualite de Musulmans, ni de leur reticences a manipuler des paquets de cartouches enduites de graisse de porc, a porter des havresacs, et a monter a cru les chevaux.

Une grande brutalite marqua aussi la mise en application des premieres mesures de lutte contre la contrebande d'armes. Les autorites militaires francaises se proposaient de requisitionner tous les fusils et les munitions que detenaient les habitants de Fes-Jdid, de la Medina, et du Mellah et dont la quantite semble avoir notablement augmente tant a la faveur des prelevements effectues sur les stocks du Makhzen au profit des milices formees lors des evenements de 1907-1908 que los du siege de a ville au printemps de 1911.

En raison du role habituel des Juifs dans l'approvisionnement des tribus en armes, ce fut vers le Mellah qu'elles orienteres les premieres perquisitions. Elles stimulerent le zele des soldats en leur promettant des primes (50 francs) en cas de decouvertesde caches de fusils ou de cartouches. D'autant plus "alleches" que leur solde etait derisoire (un quart de franc par jour), ces derniers se livrerent, en particulier dans les journee du 5 avril, a toutes sortes d'exces au Mellah, defoncant les portes des boutiques et des maisons, "violentant les femmes, frappant les gens a coups de crosse et provoquant des scenes effroyable de desordre".

Ces violences et l'arrestation d'un commercant accuse de cacher des cartouches et conduit manu militari dans une caserve ou "sur ordre d'officiers francais, il recut a titre de question une cruelle bastonnade" provoquerent un choc enorme au Mellah. Ss habitants ne parvenaient pas a admettre que n'aient pas ete pris en consideration ni "les transports d'allegresse" avec lesquels ils avaient accueili tant les troupes de Moiniers (1911) que l'ambassade conduite par Regnault (24 mars 1912), ni leur contribution au ravitaillement des forces francaises stationnees a Fes meme, Sefrou et Meknes, ni leur francophilie et leur disponibilite a collaborer a l'affermissement du Protectorat.

Plus vives encore furent la surprise et la deception du directeur des ecoles de l'AIUa Fes, El Maleh, Representant une association ayant ete l'un des principaux instrumets de propagation de l'influence francaise au Maroc, il eut l'impression de voir s'ecrouler d'un coup les "acquis" de pres d'un demi-siecle d'efforts. D'autant que les derniers graves desordres auxquels le Mellah de Fes ait ete confronte remontaient a 1830. Ce quartier etait demeure a l'abri de toute violence lors de la grande "revolte des tanneurs" (1873) et meme pendant la phase critique de quasi-vacances du pouvoir dans a capitale en 1907-1908, la regression sous laquelle s'instaurait le nouveau regime lui semblait de fort mauvais augure.

"Les pillage qu'a subis le Mellah il y a plus d'un siecle devaient etre des scenes pacifiques a cote des perquisitions illegales..., veritables dragonnades..., ordonnees par l'autorite militaire... rapporta-t-il. Je fremis d'indignation a faire abolir au Maroc soumis a la volonte despotique d'un souverain absolu, revit en 1912 de par la volonte de chefs francais dans un pays de protectorat.".

Le refus de Regnault d'ouvrir une enquete accrut l'indignation d'El Maleh. Pour demeurer credible aux yeux de ses coreligionnaires, principalement ceux qu'il s'efforcait de dissuader de tout activisme sioniste, il dut hausse le ton. Avec l'appui d'un depute francais present a Fes, ils menaca d'etaler toute l'affaire dans la presse europeenne et devant la Chambre des deputes.

Les petites gens du Mellah ne furent pas loin d'assimiler "l'invasion" de leur quartier par des detachements de soldats a une tentative de mise a sac : "les commercants allerent implorer les notables israelites (lesquels) supplierent a leur tour les autorites qui eloignerent ces (malfaiteurs) musulmans" dit a ce propos un temoin. Meme si certains d'entre eux eurent plus de details par la suite, la memoire collecive ne les retint guere par une epreuve encore plus terrible s'abattit sur eux douze jours plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 17:57

Suite:

Tenus en echec devant ces objectifs, les mutins et les emeutiers repartirent vers Fes-Jdid. Ils s'y rabattirent sur quelques boutiques appartenant a des Europeens. Leur dechainement s'etendit au Mellah voisin. Ils deborderent sur ce quartier a la fois a la recherche de Francais pouvant y etre refugies et pour "chatier" les Juifs ; ceux-ci s'etat ouverement rejouis de l'"arrivee des ennemis" et ayant facilite le ravitaillement de leurs troupes.

La "xenophobie" qu'inspiraient a la foule la presence d'Europeens dans la cite et leur volonte de mainmise sur le pays rejaillissait d'une certaine maniere depuis plusieurs annees deja sur les Juifs. L'une des chansons satiriques en vogue dans la capitale vouait ainsi "les Chretiens a l'hamecon" (ou au crochet) et les "Juifs a la broche" ; la derniere strophe reservait aux Musulmans le jasmin (du paradis)

Les insultes echangees lors des perquisitions dont le Mellah fut le theatre douze jours plus tot, les accrochages ayant ponctue la recherche d'armes de contrebande, et l'insistance de notables juifs sur la necessite de severes sanctions contre les soldats les ayant malmenes ou ranconnees n'etaient pas non plus de nature a temperer la fureur des mutins. La richesse du mobilier et l'abondance des marchandises constatees par ces derniers dans des maisons et des magasins fouilles avaient sans doute deja exicete leurs convoitises. Habitues comme ils l'etaient a razzier les biens des tribus contre lesquelles ils partaient en harkas, il ne pouvaient etre tentes de laisser libre cours aux instincts de pillage.

Des Musulmans du petit peuple travaillant au Mellah meme n'etaient pas mieux disposes a l'egard de leurs clients ou employeurs juifs. En butte a des invectives et des bourrades quasi-quotidiennes, notamment en periode de fete (la Paque celebree quelques jours plus tot), les maitres fourniers et les mitrons collectant les "trihas" (planches} de pain petri dans les maisons juives et les plateaux de patisseries et les rapportant apres la cuisson s'empresserent en effet de se joindre aux emeutiers. Et ce sous les "youyou" de femmes de Fes-Jdid elles aussi employees en permanence ou de maniere plus episodique a des taches menageres dans ce quartier.

Le "desarmement" dont le Mellah avait ete l'objet au debut du mois d'avril facilita son invasion. Des Juifs essayerent bien de se defendre du haut de la tour en commandant l'entree. Mais commes ils n'avaient pu soustraire aux perquisitions que quelques vieux fusils, leurs tirs ne servirent qu'a exciter encore davantage les assaillants ; "Les portes du Mellah furent fermees, rapporte El Maleh. Malheureusement, elles n'etaient pas gardees car es Israelites manquaient de fusils et de munitions... Nos ecoles furent envahies par des groupes de femmes et d'enfants... Ils ne savaient pas que notre presence leur serait fatale car les revoltes recherchaient pour les massacrer tous les Francais de Fes...Nous avions en tout 5 fusils pour plus de 400 refugies".

La nouvelle de l'invasion du Mellah parvint rapidement au general Brulard. Celui-ci commandait, en l'absence de Moinier parti le 13 avril pour Rabat, les troupes francaises stationnees sur le plateau de Dar Debibagh et le promontoire de Dhar Mehraz - situes a environs trois kilometres au sud de la ville. Son principal souci fut cependant de "porter secours a l'ambassade".

C'est pourquoi il ordonna par telephone a ses forces de contourner ce quartier et de couper a travers les vergers qu'il surplombait. Pourtant une ouverture, avait ete specialement pratiquee depuis 1911 dans la muraille sud du Mellah pour faciliter ses communications avec Dar Debibagh. Sa rue principale assurait le passage entre les campements des troupes et Fes-Jdid (dont un secteur etait occupes par des magasins appartenant a des Europeens).

L'un des buts de cette manoeuvre etait d'eviter que ces forces ne soient retardees par les emeutiers ayant envahi le quartier juif, de detourner l'attention de ces derniers en les laissant se livrer au pillage et, eventuellement, s'entret-tuer pour le partage du butin. Sachant que les secours des mutins avaient en fait deja pris position sur les remparts du Mellah.Lorsque les compagnies appelees a la rescousse emprunterent l'itineraire qui leur etait indique, elles essuyerent un feu tellement nourri qu'elle ne purent "avancer que pied a pied"> Les zouaves algeriens et les tirailleurs tunisiens et senegtalais subirent de "grosses pertes" et durent meme battre en retraite".

Pour arreter les tirs, le general resolut de faire bombarder le Mellah pendant plusieurs heures.l Par la suite, il fit valoir et l'importance des pertes essuyees par ses soldats et la confusion creee l'intensite des coups de feu provenant des remparts de ce quartier et donnant l'impression que les Juifs participaient a la revolte".
Pour eviter que ceux-ci soient pris sous le feu de canons francais dans l'eventualite d'une guerre de conquete, le Ministere de la Guerre avait pourtant fait proceder depuis plusieurs annees deja au releve systematique de l'emplacement des Mellah la ou il en existant.

Les obus de la melinite provoquerent des incendies, detruisirent "des rangees entieres de maisons" et firent sans doute plus de morts et de blessees parmi les Juifs que n'en firent les violences des emeutiers. Certains de ces derniers perirent du reste sous les decombres en meme temps que des personnes qu'ils etaient en train de ranconner ou de forcer a reveler les cachettes d'argent et de bijoux.

Le temoignage d'une Juive ayant vecu ces tragique evenements et dont le recit recele, malgre quelques confusions, des details d'une grande precision, semble indiquer que les plus graves degats etaient effectivement imputables aux "obus francais". A ses dires, le premier pilonnage emporta a lui seul "plus de cent jeunes hommes israelites" qui essayaient de repousser les emeutiers du haut des remparts de leur quartier :

"Le Mellah fut envahi par des Musulmans a cheval et armes... (Ils) nous mettaient en joue en disant "donnez la zettata, batards !". Terrorises, nous (leur) donnions tout, (les) suppliant seulement de nous laisser la vie sauve. Ils dechargeaient la poudre sur quiconque refusait de donner et les depouillaient... Beaucoup de Juifs enterrerent leurs biens ou les jeterent dans les puits... Alors que nous etions dans nos maisons nous vimes une grande flamme montait jusqu'au fond du ciel... Les obus firent tomber la moitie du Mellah... Les Francais (tiraient) de gros obus qui atteignirent les jeunes gens juifs ; il ne resta parmi ceux-ci grand ni petit."

Le saccage s'etendit le lendemain (18 avril) du fait de l'afflux a Fez, a l'occasion du souk hebdomadaires du jeudi. "d'un grand nombre de bedouins des tribus voisines qui se sont joints aux emeutiers", de l'exploitation deliberee des desordres par certains d'entre eux pour faire disparaitre toute trace des creances que detenaient sur leux des Israelites, et de l'echec des "oulemas (ayant) essaye d'intervenir aupres des soldats cherifiens et de precher le calme a la population. Cette extension ne parait cependant pas avoir entraine de pertes supplementaires en vies humaines chez les Juifs car ce fut dans un Mellah abandonne par ses habitants que le pillage se poursuivit.

Que des blesses juifs demeures bloques sous les decombres pendant les 17 et 18 avril avaient refuse, quand ils en furent degages le 19, le secours de medecins francais, etait d'ailleurs significatif en tant que tel du ressentiment des Israelites contre le general Brulard. El Maleh, qui reprit rapidement ses reclamations contre les officiers ayant ordonne les perquisitions du 5 avril, exprima explicitement le sentiment de ses coreligionnaires. Ceux-ci estimaient qu'en les desarmant, les Francais les avaient laisses sans defense, voire livres en boucs-emissaires a la fureur des emeutiers.

"Nous etions abandonnes a notre sort alors que cent tirailleurs auraient suffi a empecher notre malheur, ecrit-il. Nous avons ete les victimes expiatoires et innocentes du mouvement anti-francais qui a eclate a Fes... Nous avons ete le plus cruellement atteints tant il est vrai qu'a toute explosion de la colere populaire au Maroc, c'est sur les Mellahs que s'exercent les vengeances et que s'assouvissent les haines.

Le president de l'AIU estima lui aussi que "la protection et la defense du Mellah s'imposait de (facon) d'autant plus imperieuse que la proclamation du Protectorat devait fatalement exciter les elements turbulents et louches, eveiller le fanatisme populaire et exposer davantage (ce quartier) aux entreprises d'emeutiers. Il s'abstint cependant de toute critique contre des autorites francaises qui non seulement n'avaient rien fait pour defendre ses coreligionnaires mais le pressaient de contribuer, a la reparations de degats causes en partie par leur negligence. Son insistance sur le role qe la francophilie afichee par ces derniers eut dans le dechainement des fureurs qu'ils eurent a subir n'en revelait pas moins a contrario, l'etendue des defaillance de Brulard et de Regnault.

Les Israelites marocains ont ete consideres de tout temps par la France, ecrivait-il, comme les pionniers de sa civilisation... Ils ont ete des auxiliaires actifs de (ses) consuls... (dans la propagation) dans le pays de l'influence et du prestige francais. L'accueil qu'ils ont fait aux soldats francais et la satisfaction qu'ils ont temoignee de l'etablissement du Protectorat les ont naturellement designes aux haines et aux vengeances des adversaires de l'action francaise. C'est ce qui fait comprendre l'explosion de fanatisme et de fureur sauvage qui vient de reduire en ruine le quartier israelite de Fea et qui a fait des veuves et des orphelins si nombreux.

Leur rapide eparpillement dans diverses directions, notamment les jardins avoisinnants, une petite zone d'habitat sauvage dite des Nuawel (huttes) occupee extra-muros par leur coreligionnaires les plus miserables et le cimetiere du Mellah, permit a la majorite des Juifs d'echapper aux emeutiers et aux bombardements. Pres de 2.000 furent admis dans l'enceinte du palais tard dans la soiree du 17 avril. Les autres y affluerent tout au long de la matinee du 18. Ceux qui etaient demeures caches les rejoignirent apres que le Sultant eut charge (vendredi 19) un crieur public de parcouir leur quartier et ses environs immeidats et de les appeler a se refugier au "Dar el Makhzen". Le total de (leurs) victimes denombrees fut de 51 morts et 72blesses (contre 63 tues et 72 blesses - algeriens, tunisiens et senegalais pour la plupart - parmi les troupes francaises et les civils europeens). Les combats et surtout les represailles firent plus de 1.000 morts parmi les Musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 18:03

Mohammed Kenbib, historien et sociologue, est docteur d'Etat en-lettres et sciences Humaines de Paris, Sorbonne. Il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages portant essentiellement sur l'histoire de l'Empire Cherifien.

Voici maintenant quelques photos prises lors ou peu après ces évènements:

















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 18:12

ah... c'est tres bien comme idee ça cyrax. elle sont tres jolie ces anciennes photos. a tu d'autres photos s'emblables des berbres du moyen atlas? stp parlant s'ont un peu Merci a toi cyrax.
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 18:34

Ca dépend de ce que tu veux exactement et où tu les veux (parcequ'ici ce n'est pas le topic adéquat).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Jeu 4 Oct 2007 - 18:46

oui je dire quelque photo des berbere du moyen atlas pendant l'epoque de la colonisation par exemple. des batailles avec moha ou hammou zaini ect....... la fete du roi (Med V) fete de tizi n'ghten.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Dim 14 Oct 2007 - 6:42

photos du fameux moha ou hammou zaiani sont rares,dommage!!

par contre je peux vous offrire ca



soldats marocains en avion sur saigon(ex-indochine) en 56,ou un battaillon combattait a coté d´un autre bataillon de legion etrangere,contre une vague de 30.000 rebelles viet minh pendant 5 jours de combats intensifs.

peu a peu la reputation du combattant marocain se montra agressivement sur le terrain,tel que le vieux Ho chi minh n´hesita pas a demander a son ami Abdelkrim Khattabi d´influencer les soldats marocains pour qu´ils cessent de combattre au cotés des colonialistes francais.
effectivement,quelques soldats marocains ont changé le camps apres l´appel du charismatique Abdelkrim et ont combattu du coté des viet minh.

voili voilou


Dernière édition par Yakuza le Jeu 23 Juil 2009 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Dim 14 Oct 2007 - 23:54

On dit même que les prisonniers marocains recevaient un traitement de faveur de la part des viet alors que les français croupissaient dans des camps de concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   Lun 15 Oct 2007 - 0:29

merci a toi yakousa et a cyrax. c'est dommage pour les photos des soldats berberes du moyen atlas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Goumiers Marocains (de 1908 à 1956 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Mode en 1908
» médaille d'or des abrutis 1908 ... euh 2008
» 1956
» Français ou Marocains : Même préjugés sur la Normandie...
» Marcinelle 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: La vie dans l'Armée :: Histoire de l'Armée Marocaine-
Sauter vers: