Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

 

 Airbus A400M

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
Invité
Invité



Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeSam 1 Nov 2008 - 23:10

Rappel du premier message :

L'Airbus A400M

Citation :
L'Airbus A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par Airbus et qui doit entrer en service à l'horizon 2009-2010. Il est pour l'instant commandé à 192 exemplaires par 9 pays différents, chez qui il doit remplacer les vieillissants C-130 Hercules et C-160 Transall.

La soute de l'A400M fait 17,71m de long, 4m de large et 3,85m de haut. Elle permet d'accueillir 9 palettes militaires standard, 116 soldats avec leur équipement, ou encore 66 civières et une équipe médicale de 25 personnes.

Wiki

Images de la bête:


Airbus A400M - Page 18 A400mcl2sw1

Airbus A400M - Page 18 A400m2bg0

Airbus A400M - Page 18 A4002qt8
Airbus A400M - Page 18 A1wb6

Airbus A400M - Page 18 A400mcoastalpatrol1024ae5

Airbus A400M - Page 18 A400mcockpitwithpilots1vp9




Airbus A400M - Page 18 A400mhighsun1024as5

Airbus A400M - Page 18 A400mfrancazal1024zn6
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeVen 28 Déc 2018 - 16:17

Citation :
La remise à plat contractuelle du programme d’avion de transport A400M suspendue à une décision allemande

Posté dans Forces aériennes, Industrie par Laurent Lagneau Le 28-12-2018


Airbus A400M - Page 18 13a9b47

Face aux problèmes rencontrés lors du développement de l’avion de transport A400M Atlas et aux surcoûts générés par ces derniers [environ 8 milliards d’euros, ndlr], Airbus souhaita renégocier les contrats de livraison concernant cet appareil avec ses clients, via l’organisation conjointe de coopération en matière d’armement [OCCAr]. Et les discussions débutèrent en février dernier.

L’objectif était donc de tout remettre à plat en revoyant le calendrier de livraisons des A400M ainsi que celui des mises à niveau [retrofit] des appareils déjà livrés, afin de les doter des capacités tactiques inscrites dans leur cahier des charges, comme le largage des parachutistes en mode automatique et le ravitaillement en vol des hélicoptères. En terme technique, l’on appelle cela le « re-baselining. »

Seulement, ces négociations n’ont pas été simples à mener, comme l’avait expliqué Joël Barre, le Délégué général pour l’armement [DGA], lors d’une audition à l’Assemblée nationale, en octobre.

« L’A400M n’est certainement pas le plus grand succès des programmes d’armement de ces dernières années, mais il est en phase de redressement. Les choses ont été engagées début 2018, il nous reste à transformer les principes de ce re-baselining […] en un contrat en bonne et due forme, et, pour ne rien vous cacher, nous constatons actuellement quelques difficultés dans la négociation entre l’OCCAr et Airbus, entre l’OCCAr et les six nations participantes. J’espère que nous y arriverons d’ici à la fin de l’année », avait en effet dit le M. Barre.

D’après le quotidien Les Échos, un accord a été trouvé par les parties prenantes au début du mois. A priori, aucun des pays clients [France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Royaume-Uni, Espagne, Turquie] n’a revu à la baisse le nombre d’A400M commandés. Cependant, les livraisons devraient s’étaler jusqu’en 2030, avec un rythme de production ne devant pas aller en-deça de 8 appareils par an, soit le minimum pour éviter à Airbus de perdre de l’argent.

Quant aux capacités tactiques, et si l’on se réfère aux explications données par M. Barre aux députés, le retrofit « doit s’étaler entre 2021 et 2026 » [au moins pour ce qui concerne les 25 avions qu’aura reçus l’armée de l’Air d’ici 2025, ndlr]. « C’est un peu long, j’en conviens, mais c’est ce qui a été décidé », avait-il dit.

Cela étant, cet accord doit trouver une traduction juridique. Et ce n’est a priori pas pour tout de suite, car, toujours selon le journal économique, il faut pour cela un feu vert du Bundestag [chambre basse du Parlement allemand], qui aura à se prononcer sur cette question qu’au printemps prochain. « Et chacun espère que ce dernier ne fera pas tomber le fragile château de cartes », écrit-il. D’autant plus que Berlin aurait pris l’engagement d’aider les « pays en difficultés budgétaires, comme l’Espagne, à repousser dans le temps leurs commandes ».

La force aérienne espagnole a commandé 27 A400M. Or, elle envisagerait de n’en disposer finalement que 13. L’une des solutions passerait par… le troc. En effet, Madrid et Séoul discuteraient de l’éventualité d’échanger 4 à 6 A400M contre des avions d’entraînement produits par Korea Aerospace Industries.

http://www.opex360.com/2018/12/28/la-remise-a-plat-contractuelle-du-programme-davion-de-transport-a400m-suspendue-a-une-decision-allemande/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 18:37

Citation :
Airbus A400M - Page 18 00b8f43
Airbus certifies A400M Cargo Hold Tanks refueling unit

 21/02/2019 A400M, Airbus, Cargo Hold



Getafe, 21 February 2019 – Airbus has successfully completed the certification flight tests for the A400M Cargo Hold Tanks (CHT) refueling unit, taking a new step towards the full certification of the aircraft for air-to-air refueling operations as a tanker.

Airbus A400M - Page 18 00b8j24

The campaign, performed together with the Spanish Air Force Test Centre (CLAEX), featured a total of nine flights where 90 tonnes of fuel were dispensed to Spanish Air Force F-18 receivers and to another A400M prototype as a representative heavy aircraft receiver.

The test campaign included the development and certification of the Cargo Hold Tanks with the latest Fuel Quantity Management System software, to be certified during 2019, enhancement of the night refueling vision system and preliminary testing of helicopter air-to-air refueling capabilities.

Photos courtesy Airbus

https://www.edrmagazine.eu/airbus-certifies-a400m-cargo-hold-tanks-refueling-unit
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 17:00

Citation :
Airbus : A400M Atlas, cet avion enfin prêt pour sa seconde vie

Par Michel Cabirol | 02/05/2019, 6:00 | 790 mots

Airbus A400M - Page 18 _11a51
L'armée de l'air française a reçu son quinzième A400M (Crédits : Pascal Rossignol)


Après de très nombreux déboires techniques et financiers, le programme A400M est enfin proche de devenir un des standards de l'aviation tactique. Airbus devrait signer en juin l'avenant au contrat qui devrait remettre une fois pour toute le programme au carré.


Contrairement à la mythologie grecque, l'Atlas, l'avion de transport militaire d'Airbus, a finalement droit à une seconde chance. Progressivement l'A400M vole enfin vers des standards de maturité opérationnelle de plus en plus satisfaisants. Ainsi, le quinzième A400M livré à l'armée de l'air française, qui a atterri le 26 avril sur la base aérienne d'Orléans-Bricy, est le premier avion neuf livré directement dans un standard tactique incluant notamment son utilisation élargi "à partir de terrains sommaires" et disposant d'une capacité d'approche autonome en tout temps des zones d'atterrissage, selon le ministère des Armées. Depuis son lancement, le programme a cumulé de très nombreux déboires techniques et financiers (provisions de 5,5 milliards d'euros environ sur la période 2015-2018)


"Les capacités tactiques de ce quinzième aéronef illustrent le chemin récemment parcouru vers le standard cible : aérolargage de parachutistes par une porte latérale, ravitaillement en vol d'un autre aéronef de transport en point central et amélioration des performances sur terrains sommaires", a précisé le ministère des armées dans un communiqué publié mardi.

Airbus devrait mettre également fin à son cauchemar financier. Il avait signé en février 2018 une déclaration d'intention avec les sept pays européens clients portant sur la signature d'un avenant au contrat permettant la remise à plat le programme. Le constructeur a indiqué dans son communiqué portant sur les résultats du premier trimestre publié le 30 avril que le processus d'approbation de l'avenant contractuel progressait conformément au calendrier convenu avec les clients. Selon nos informations, il doit être signé en juin. Peut-être au moment du salon aéronautique du Bourget?

De nouvelles améliorations jusqu'en 2021

Les nouvelles performances opérationnelles de l'A400M, baptisé Atlas dans l'armée de l'air, permettent d'accroître, au fil des livraisons, les capacités du transport aérien militaire des forces armées. L'armée de l'air disposerait actuellement en permanence de cinq à six appareils en tenant compte du rétrofit en cours des premiers A400M, explique-t-on au sein d'Airbus à La Tribune. "L'avion répond au besoin des missions", indique-t-on à La Tribune. Depuis le début de 2019, trois A400M ont d'ailleurs été mis au niveau du nouveau standard tactique. "Les activités de rétrofit progressent conformément au calendrier convenu avec les clients", a assuré Airbus dans son communiqué publié le 30 avril. Enfin, la solution définitive du TP400 avec sa nouvelle boite de transmission de puissance (Propeller Gear Box ou PGB), qui a tant fait couler d'encre, est entré en production lors du premier trimestre.

En outre, selon le ministère, deux nouvelles capacités viendront compléter l'A400M à l'automne : éjection de charges lourdes jusqu'à 16 tonnes et ravitaillement en vol par le point central, principalement au profit d'autres A400M et d'avions de transport Transall Ce n'est que vers la mi-2021 que le constructeur aura terminé de développer et de tester l'ensemble des capacités des missions de l'appareil prévues, selon nos informations. Ce sera le cas notamment du ravitaillement en vol des hélicoptères, l'une des capacités qui a posé le plus de problème dans ce programme. Des essais de faisabilité d'un tuyau de ravitaillement allongé de 90 (27,4 mètres) à 120 pieds (36,5 mètres) ont été lancés dans ce cadre en début d'année. Airbus doit également valider la capacité d'éjection de 58 parachutistes mais a eu dû mal à trouver la zone de largage adéquate (drop zone).

Des exportations ?

C'est le point noir de l'A400M. Toutefois, l'appareil qui dispose désormais d'une bonne maturité, pourrait enfin séduire d'éventuels clients moins effrayés par ce programme qui a été longtemps en souffrance. Début 2018, Airbus avait même failli signer avec un consortium financier en Indonésie une commande d'un appareil pour des missions humanitaires. Cela ne s'est pas fait. "C'est toujours dans les tuyaux", affirme-t-on à La Tribune. D'autres pays sont dans le viseur du groupe comme la Jordanie, le Kazakhstan, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Pérou, le Mexique et la Nouvelle-Zélande (4/8 exemplaires).
Des commandes à l'export qui pourrait relancer la production de l'appareil, Airbus ayant été contraint de réduire les cadences. Après en avoir livré 19 en 2017 et 17 en 2018, le constructeur devrait en livrer 11 au total en 2019. Airbus a indiqué avoir livré au premier trimestre de cette année un seul A400M. Ce qui porte à 75 le nombre d'appareils en service dans l'ensemble des flottes de ses clients (sur les 174 commandés), dont 15 pour l'armée de l'air française. En France, la loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit la livraison de 11 A400M durant la période. Soit un total de 25 appareils en service fin 2025.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/a400m-l-avion-phenix-enfin-pret-pour-sa-seconde-vie-815815.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeLun 17 Juin 2019 - 21:41

Citation :
Salon du Bourget

A400M, la revanche de "l’avion maudit"

Par Vincent Lamigeon le 14.06.2019 à 09h33


Après des années de déboires techniques et 11 milliards d’euros de surcoût, l’avion de transport militaire d’Airbus voit enfin le bout du tunnel. L'avionneur vient de signer un avenant au contrat avec les Etats clients qui clarifie l'avenir du programme.

Airbus A400M - Page 18 _12a027
Après dix ans de cauchemar technique et financier, l'A400M débarque au salon du Bourget en pleine forme, ou presque.



L’A400M renaît de ses cendres. Après un développement cauchemardesque, marqué par des problèmes techniques à répétition et des milliards d’euros de surcoûts, l’avion de transport militaire d’Airbus débarque au salon du Bourget en pleine forme, ou presque. L’armée de l’air a reçu en avril son quinzième exemplaire, sur une cible totale de 50 appareils. Le programme atteint la barre des 80 appareils livrés. Et Airbus a annoncé le 14 juin avoir bouclé les négociations, entamées en mars 2017, sur l’avenant au contrat A400M avec les Etats clients (Allemagne, France, Royaume-Uni, Espagne, Turquie, Belgique et Luxembourg). Le document étale la centaine de livraisons restantes jusqu’à 2030, établit un nouveau calendrier de développement des dernières capacités tactiques de l’avion, et met en place un nouveau système de pénalités financières en cas de retards de l’industriel.

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’Airbus semble -enfin- en bonne voie pour achever le développement des capacités tactiques de l’A400M, appelé Atlas par l’armée de l’air. « Ses capacités tactiques s’affirment, avec blindage, posé sur terrain sommaire, ravitaillement en vol de chasseurs et largage de parachutistes en ouverture automatique par une porte », détaillait le général Philippe Lavigne, chef d’état-major de l’armée de l’air, lors d’une audition de la commission de la défense de l’Assemblée nationale le 15 mai dernier.

Ravitaillement d'hélicoptères

Airbus entame désormais le sprint final : la mise au point des dernières capacités qui manquent à sa panoplie de l’appareil. Premier sujet épineux à traiter : le largage de parachutistes. « Le largage par ouverture automatique de trente parachutistes sera prêt en 2019, de jour et par une porte, et en 2020, pour 116 parachutistes, par deux portes latérales », indique le général Lavigne. Cette capacité de largage de 116 paras.

https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/a400m-la-revanche-de-l-avion-maudit_658139
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeMar 23 Juil 2019 - 19:40

Citation :
L’Airbus A400M franchit une nouvelle étape dans le largage de parachutistes

Airbus A400M - Page 18 _12b549
@AirbusDefence #A400M



Getafe, le 22 juillet 2019 – L’avion de transport de nouvelle génération, Airbus A400M, continue de franchir des jalons en vue d’atteindre sa capacité complète, avec le déploiement réussi de 50 parachutistes par une porte latérale en un seul passage. La photo représente une partie des récents essais réalisés sur la zone de saut de Ger Azet, dans le sud de la France.

La campagne d’essais en vol qui vise le largage de 58 parachutistes par une porte latérale se poursuivra jusqu’à la qualification finale du largage simultané en 2020 et de la capacité complète en 2021.


Crédits photo : DGA.

https://www.airbus.com/newsroom/press-releases/fr/2019/07/airbus-a400m-achieves-paratrooping-milestone.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeVen 26 Juil 2019 - 18:39

Citation :
RMAF Atlas Conducting Air to Air Refueling with Su-30MKM

26 Juli 2019

Airbus A400M - Page 18 _12b454
Air to Air Refueling of A400M with Su-30MKM (photos : RMAF)


In-flight refueling is the process of transferring aviation fuel from one military aircraft to another during flight.

Tactical locations are often long distances from supporting airfields, which means aircraft may require refueling midflight. Operating a specialized from A400M,

In-flight Refueling Specialist pump jet fuel into aircraft in need of fuel.

Airbus A400M - Page 18 _12b3a52

These highly trained experts must have a steady hand and nerves in order to complete this remarkable and crucial task so we can continue to successfully complete all of our missions.

"Enroute In-flight Refuelling performed by Su30MKM from No 11 Sqn over South China Sea in support of East Malaysia Operation."

(RMAF)

http://defense-studies.blogspot.com/2019/07/rmaf-atlas-conducting-air-to-air.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeVen 27 Sep 2019 - 22:43

Citation :
Airbus A400M - Page 18 _12f74
© DGA-Essais en vol

 24/09/2019 16:34 | Alexandre Rocchi

L’Airbus A400M teste le ravitaillement pour hélicoptère



L’avion de transport Airbus A400M a été testé sur ses capacités de ravitaillement en vol d'hélicoptères avec une série de contacts secs.

Sous supervision de la DGA, l’Airbus A400M a conduit une série de contacts secs pour évaluer les capacités de ravitaillement de l’appareil. De son côté, Airbus Helicopters a mis en oeuvre un H225M pour opérer ces essais en vol. Lors des quatre vols effectués de jour dans le sud la France, l’Airbus A400M a ainsi réalisé 51 contacts pour simuler un ravitaillement, sans carburant, à une altitude comprise entre 1 000 et 10 000 pieds (soit entre 305 et 3 050 mètres) et à une vitesse réduite de 105 nd. Ces essais doivent démontrer l’ensemble des capacités du transporteur à pouvoir mener des missions de ravitaillement. En effet, l’appareil a déjà pu prouvé sa capacité à ravitailler des avions de chasse comme l’Eurofighter, le Rafale, le Tornado ou le F/A-18, à leurs vitesses et altitudes de prédilection, ainsi que d’autres gros-porteurs tels que le C295, le C-130 et même un autre A400M.

L’appareil est certifié pour être rapidement transformé en ravitailleur, sans qu’une version spécifique de l’appareil soit nécessaire. Il peut transporter jusqu’à 50,8 tonnes de combustible dans les ailes et le caisson central de la voilure, sans réduire la capacité de la soute. Deux réservoirs supplémentaires de chargement peuvent également être installés, fournissant une capacité d’emport de carburant additionnelle de 5,7 tonnes chacun. Le combustible transporté dans ces réservoirs supplémentaires peut être différent de celui contenu dans les réservoirs principaux, ce qui permet à l’A400M de ravitailler des types d’appareils distincts.

Par ailleurs, sur demande de la DGA, la campagne d’essais en vol comprenait également une série de vols de rapprochement, menés avec succès, entre l’A400M et un hélicoptère H160. Ces essais s’inscrivent dans l’étude de levée des risques du Guépard, le programme français d’hélicoptère interarmées léger (HIL).

L’Airbus A400M effectuera des contacts humides en fin d’année, avant d’entamer sa certification finale pour le ravitaillement en vol d’hélicoptères prévue d’ici à 2021.

https://www.air-cosmos.com/article/lairbus-a400m-teste-le-ravitaillement-pour-hlicoptre-21752
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
mourad27

messages : 6655
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena26Airbus A400M - Page 18 Unbena12
Airbus A400M - Page 18 Unbena30

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeVen 27 Sep 2019 - 23:23

je croyais que l'a400m ne convient ni au ravitaillement ni a la projection de forces par porte latéral a cause de la puissance des hélices d'ou la commande de KC130J

_________________
Airbus A400M - Page 18 477237Sanstitre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeMar 8 Oct 2019 - 19:08

Citation :
Pour la première fois, un avion A400M a pu larguer 80 parachutistes par ses deux portes latérales

par Laurent Lagneau · 8 octobre 2019


Airbus A400M - Page 18 _12e200

Atterrissage sur terrains sommaires, autoprotection, ravitaillement en vol des hélicoptères, largage de parachutistes… Le développement des capacités tactiques de l’avion de transport A400M « Atlas » a longtemps donné quelques soucis à Airbus, alors confronté à des retards et à des dépassements de coûts. Ce qui a conduit la France et l’Allemagne à se tourner vers l’américain Lockheed-Martin pour se procurer des KC/C-130 Hercules, lesquels seront mis en oeuvre au sein d’un escadron franco-allemand basé à Évreux.

Cependant, Airbus a progressé significativement dans la mise au point de ces capacités tactiques au cours des dernières semaines. Fin septembre, l’industriel a ainsi fait état d’essais « prometteurs » pour le ravitaillement en vol des hélicoptères H-225M Caracal et H-160. Ces tests, coordonnés par la Direction générale de l’armement [DGA], ont consisté à établir des contacts « secs » entre l’A400M et les voilures tournantes. Des « contacts humides » seront tentés d’ici la fin de cette année.

Dans un autre domaine, Airbus a annoncé, le 7 octobre, que l’Atlas est désormais en mesure de larguer des parachutistes simultanément, via ses deux portes latérales.

Jusqu’à présent, l’avion de transport ne pouvait larguer des parachutistes que par sa rampe arrière et par l’une de ses deux portes latérales. Cette capacité a d’ailleurs été utilisée en septembre 2018, lors d’une opération aéroportée [OAP] menée par la force Barkhane dans la région de Ménaka [Mali].

L’A400M « a réalisé les essais en vol de certification pour le déploiement simultané par les deux portes latérales de 80 parachutistes [40+40] avec leur équipement complet, en un seul passage. Les essais ont été menés en étroite coordination avec la Direction générale de l’armement et les forces armées françaises et belges […], sur la zone de saut de Ger Azet, dans le sud de la France », a ainsi indiqué Airbus.

En outre, cette campagne, au cours de laquelle 9 vols et 564 sauts ont été effectués, a également permis de réaliser les essais de certification pour le largage de 58 parachutistes par une porte latérale, soit le maximum qu’il est possible de faire pour un A400M.

« Ces étapes importantes concluent la phase d’essais de certification des capacités de largage de l’A400M, et ouvrent la voie au déploiement simultané de 116 parachutistes et à la certification des opérations mixtes. La fin des activités de certification est prévue au premier semestre 2020 », précise Airbus.

Par ailleurs, l’A400M a récemment réalisé ses premières « livraisons par air » [LPA] au titre de l’opération Barkhane, dans le cadre d’une expérimentation réalisée par le Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM], en relation avec un détachement de de la Section Technique de l’armée de Terre [STAT] et des équipes du 1er Régiment du train parachutiste [RTP]. En deux vols, l’avion d’Airbus a ainsi largué 30 tonnes d’eau et de vivres à la base française avancée de Kidal.

http://www.opex360.com/2019/10/08/pour-la-premiere-fois-un-avion-a400m-a-pu-larguer-80-parachutistes-par-ses-deux-portes-laterales/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 13 Fév 2020 - 17:51

Citation :
Les surcoûts du programme européen d’avion de transport A400M ont dépassé les 10 milliards d’euros

par Laurent Lagneau · 13 février 2020


Airbus A400M - Page 18 _12f3c81

Le développement du F-35, le chasseur-bombardier de combat dit de 5e génération de Lockheed-Martin, a suscité bien des critiques en raison des surcoûts, des problèmes techniques et des retards qu’il a accumulés au cours de ces dernières années. Mais, en Europe, le programme européen d’avion de transport stratégique ET tactique A400M « Atlas » n’est pas exempt de reproches. Loin de là.

Lancé au début des années 2000 par sept pays [dont la France, l’Allemagne, l’Espagne et la Grande-Bretagne], ce projet devait initialement coûter 20 milliards d’euros pour un total de 180 appareils à livrer. Seulement, c’était sans compter sur les problèmes qu’Airbus allait devoir affronter, notamment au niveau des turbopropulseurs TP-400.

« Nous avons sous-estimé les problèmes de moteur et sommes rattrapés par ce péché originel. […] Lors du démarrage du programme, nous nous sommes laissé convaincre par des chefs de gouvernement européens de confier les moteurs à un consortium peu expérimenté tout en endossant nous-mêmes la responsabilité pour ce turbopropulseur d’un nouveau genre », expliquera Tom Enders, alors Pdg d’Airbus, en mai 2016, dans un entretien donné au quotidien allemand Bild.

Résultat, et alors que le vol inaugural de l’A400M n’avait toujours pas eu lieu, il fallut trouver 5,2 milliards d’euros pour financer les surcoûts générés par ce programme. Une solution fut trouvée à l’issue de négociations menées avec les pays clients en 2010. Ces derniers acceptèrent de payer une rallonge de 2 milliards d’euros et d’accorder à Airbus [ex-EADS] une avance remboursable de 1,5 milliard d’euros, gagée sur les exportions futures de l’appareil.

À l’époque, le constructeur était résolument optimiste sur ce point puisqu’il estimait pouvoir vendre 500 exemplaires de son avion de transport militaire au cours des 30 prochaines années. Un chiffre cependant divisé par deux dans une étude du cabinet PricewaterhouseCoopers, réalisée à la demande des autorités allemandes. « Si le nombre d’A400M exportés est moins important que prévu, le gouvernement fédéral [allemand] s’expose à un risque de défaut pour le reste du prêt », avait-elle alors prévenu.

Pour autant, et malgré des avancées tangibles, le programme A400M continua à générer des surcoûts importants. En effet, les problèmes des logiciels de contrôle des TP400 [FADEC] persistèrent, des soucis au niveau des boîtiers de transmission [AGB accessory gearbox] des turbopropulseurs apparurent, de même que des fissures sur le fuselage d’appareils livrés. En outre, le développement des capacités tactiques de l’avion, comme le ravitaillement en vol des hélicoptères, l’aptitude à opérer depuis des terrains sommaires et à larguer des parachutistes par les deux portières latérale, prit du retard.

En outre, dans le même temps, la disponibilité des appareils déjà livrés peinait à décoller. En 2016, l’impossibilité pour un A400M de la Luftwaffe de redécoller vers l’Allemagne lors d’une visite en Lituanie de la ministre de la Défense, qui était Ursula von der Leyen à l’époque, fit mauvais effet… D’ailleurs, selon un récent reportage du magazine Stern, cet avion est surnommé « Pannenflieger » par les aviateurs d’outre-Rhin.

Cela étant, en Allemagne, l’A400M n’est pas le seul type d’appareil affecté par les soucis de disponibilité, les rapports publiés chaque année sur l’état de la Bundeswehr pointant d’ailleurs régulièrement les difficultés « systémiques » d’approvisionnement en pièces détachées.

Reste que depuis l’accord de 2010, l’industriel a été contraint de remettre plusieurs fois la main à la poche pour sauver le programme. Et pour des sommes importantes : 2,2 milliards d’euros en 2016 auxquels sont venus s’ajouter 1,2 milliard en 2017 et 436 millions en 2018. Et ce n’est pas fini.

En effet, ce 13 février, jour de la publication de ses résultats pour l’année 2019, Airbus a annoncé avoir passé dans ses comptes une nouvelle provision de 1,2 milliard d’euros au titre du programme A400M, alors que ce dernier, remis à plat en deux ans plus tôt, a connu des évolutions positives au cours de ces derniers mois.

« En 2019, 14 avions de transport militaire A400M ont été livrés conformément au dernier calendrier de livraison, portant la flotte en service à 88 appareils à la fin de l’année. Plusieurs jalons clés vers la pleine capacité ont été atteints […], avec notamment le largage simultané de parachutistes et des contacts secs pour le ravitaillement en vol des hélicoptères. En 2020, les activités de développement se poursuivront en vue de réaliser la feuille de route des capacités révisée », a d’abord souligner Airbus.

Cependant, poursuit-il, « alors que la refonte du programme A400M a été achevée et que des progrès significatifs ont été accomplis en matière de capacités techniques, les ambitions d’exportation s’avèrent de plus en plus difficiles à atteindre pour la phase contractuelle initiale. » Et cela, précise-t-il, dans un contexte marqué par la « prolongation répétée de l’interdiction d’exportation [de matériels militaires] de l’Allemagne vers l’Arabie Saoudite. »

Ce n’est pas la première fois qu’Airbus dénonce la politique en apparence restrictive menée par Berlin en matière de ventes d’équipements militaires. « Sans approche européenne commune, Airbus pourrait envisager de fabriquer des produits sans l’Allemagne », avait averti, l’an passé, Tom Enders, à quelques semaines céder son siège à Guillaume Faury.

Quoi qu’il en soit, malgré un chiffre d’affaires de 70,5 milliards d’euros [en hausse de 11%], grâce à la livraison d’un nombre record d’avions commerciaux [863 au total], Airbus affiche une perte nette de 1,36 milliard d’euros, notamment à cause de la nouvelle provision passée pour l’A400M mais aussi et surtout des 3,6 milliards d’euros d’amendes qu’il a acceptés de payer pour solder les affaires de corruption.

http://www.opex360.com/2020/02/13/les-surcouts-du-programme-europeen-davion-de-transport-a400m-ont-depasse-les-10-milliards-deuros/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeMar 26 Mai 2020 - 21:39

Citation :
Airbus A400M - Page 18 _12f5276
L'Airbus A400M obtient la certification vol automatique à basse altitude © Airbus Defence


 26/05/2020 16:44 | Antony Angrand

L'Airbus A400M obtient la certification vol automatique à basse altitude



L'Airbus A400M a franchi une nouvelle étape décisive après la certification de sa capacité de vol automatique à basse altitude, offrant une capacité unique dans sa catégorie pour un avion de transport militaire.

150 m d'altitude

L'Airbus A400M a franchi une nouvelle étape décisive. L'appareil a reçu la certification de capacité de vol automatique à basse altitude, offrant une capacité unique dans sa catégorie pour un avion de transport militaire. La campagne de certification, réalisée en avril au-dessus des Pyrénées et du centre de la France, a impliqué des opérations réalisées jusqu’à 500 pieds (152 m environ), avec différents types de missions.

VFR puis IFR

Cette première phase de certification concerne les opérations de vol VFR, c’est-à-dire avec visibilité pour l’équipage. Une deuxième phase comprenant des conditions de vol aux instruments, IFR et en conséquence sans visibilité, devrait aboutir à une certification au deuxième trimestre 2021. Inhérent au monde des avions de chasse et en tant que capacité unique pour un avion de transport militaire, les vols automatiques à basse altitude rendent l’avion moins détectable dans les zones hostiles et moins sensible aux menaces.

https://www.air-cosmos.com/article/lairbus-a400m-obtient-la-certification-vol-automatique-basse-altitude-23135  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 28 Mai 2020 - 20:55

Citation :
Nouvelles certifications militaires pour l’avion de transport A400M Atlas


Mise à jour :28/05/2020


Le 14 mai 2020, le comité d’experts CQC (certification and qualification committee1) représentant les sept pays partenaires2 du programme A400M a annoncé la certification3 de la capacité de largage de parachutistes en simultané par les deux portes de l’avion de transport militaire Atlas, ainsi que la capacité de suivi de terrain à très basse altitude en mode automatique dans les conditions de vol à vue. Deux étapes de plus dans la montée en puissance des capacités techniques de l’avion.

Airbus A400M - Page 18 _12f5321

Ces deux certifications sont l’aboutissement d’un processus qui aura nécessité la contribution de nombreux acteurs étatiques français et européens. La Direction générale de l’armement (DGA), autorité technique du programme pour la France, a joué un rôle majeur dans ces travaux de certifications militaires de l’aéronef. Soutenue par les armées, sa direction technique a coordonné et fourni une part importante des moyens d’expertise et d’essais.

La nouvelle capacité d’aérolargage permettra à partir de 2021 le largage simultané en une seule passe de 116 parachutistes, soit 58 par chacune des deux portes latérales de l’avion, amélioration significative de la capacité opérationnelle déclarée récemment par l’Armée de l’air de 30 parachutistes par une porte latérale.

Le centre DGA Ingénierie des projets était notamment chargé de la définition du processus de certification de la capacité, du suivi de son développement et de son instruction sur la base des données d’essais et de simulation, jusqu’au prononcé de la certification. Toutes ces activités ont eu lieu en multinational au profit du CQC A400M.

Les centres d’expertise et d’essais DGA Techniques aéronautiques et DGA Essais en vol ont quant à eux fourni l’expertise de leurs parachutistes d’essais pour la réalisation des sauts de développement et de certification. DGA Techniques aéronautiques a également participé à la conduite des campagnes d’aérolargage d’essais et de certification en lien avec Airbus, l’armée de Terre française et l’armée de Terre belge, ainsi qu’à l’identification des zones de mise à terre et à l’analyse de la conformité des résultats présentés par Airbus.

La direction technique de la DGA a également participé à la campagne de certification de la seconde capacité de l’A400M qui vient d’être validée, celle du suivi de terrain à très basse altitude en mode automatique (« LLF/Low Level Flight ») dans les conditions de vol à vue (VFR, Visual Flight Rules), une première mondiale pour un avion de transport.

Résolument novatrice, cette nouvelle capacité technique de l’A400M prend en compte la variabilité des performances en fonction des conditions du jour, ainsi que la possibilité d’apparition de pannes telles que les avaries de moteurs ou la perte de positionnement (latéral et/ou vertical). Elle peut être utilisée soit en mode automatique intégral, soit en suivant les indications du directeur de vol. De plus, la trajectoire horizontale « LLF » peut être modifiée quasiment à tout moment, apportant une souplesse d’emploi particulièrement appréciable dans un contexte tactique complexe. A terme, elle permettra à l’Armée de l’air d’effectuer des missions à très basse altitude dans des conditions de vol sans visibilité.

DGA Essais en vol a mis à disposition un de ses avions d’essais Alphajet et une base de données (terrain et obstacles) pour les vols de développement conduits par Airbus. Le centre a également participé aux travaux de certification, aux groupes de travail visant à fixer les caractéristiques de sécurité, d’enveloppe opérationnelle et de performance de la capacité ainsi qu’aux vols de certifications réalisés en 2018 et 2019.

Le premier avion neuf dans cette configuration sera livré à la France début 2021 mais un avion déjà en service dans l’Armée de l’air sera rétrofité avant la fin de l’année 2020 par Airbus avec une première capacité opérationnelle prévue pour 6 des A400M français à l’été 2021. La qualification du standard final de l’A400M est attendue pour l’année 2022 et apportera notamment la capacité de ravitaillement en vol des hélicoptères, ainsi que des améliorations des capacités actuelles d’aérolargage et d’autoprotection.


1 Le comité d'experts comprend un représentant de chaque nation. Il a pour mission principale de vérifier la tenue des exigences de sécurité militaire et les performances de l'A400M présentées par Airbus. Il s'appuie sur 15 groupes de travail, dans tous les domaines concernés (vol, cargo, avionique, facteurs humains, guerre électronique, etc.). Il est actuellement présidé par un ingénieur de la DGA.

2 Les pays partenaires du programme A400M sont les suivants : Allemagne, Belgique (qui achète aussi un avion au profit du Luxembourg), Espagne, France, Royaume-Uni et Turquie.

3 Le CQC n’étant pas une autorité de navigabilité ; ce sont les Etats (et donc la DGA pour la France) qui prononcent la certification.


https://www.defense.gouv.fr/dga/actualite/nouvelles-certifications-militaires-pour-l-avion-de-transport-a400m-atlas
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 20 Aoû 2020 - 20:02

Citation :
Premier ravitaillement en vol réussi d’un hélicoptère Caracal par un avion de transport A400M « Atlas »

par Laurent Lagneau · 20 août 2020


Airbus A400M - Page 18 _12f1094

Disposer d’un avion de transport pouvant ravitailler en vol les hélicoptères : tel était l’un des objectifs du programme européen A400M Atlas, conduit par Airbus. Or, les premiers appareils livrés n’en sont nullement capables. D’où la commande passée par la France auprès de l’américain Lockheed-Martin pour se procurer quatre C-130J Hercules, dont deux KC-130J, c’est à dire des appareils disposant d’une telle capacité.

Le problème était que, pour ravitailler un hélicoptère en vol, l’A400M doit voler à une vitesse comprise entre 200 et 240 km/h, ce qui l’oblige à braquer fortement ses volets, ce qui a pour effet de perturber l’écoulement de l’air. Ce qui fait que l’appareil se présentant pour recevoir du carburant est pris dans des turbulences.

Pour remédier à ce problème, les ingénieurs d’Airbus ont étudié une piste consistant à utiliser un tuyau plus long d’une douzaine de mètres… Mais d’un diamètre réduit afin de pouvoir le loger dans la nacelle Cobham dont est doté l’A400M. Mais qui diamètre plus petit dit débit plus lent… Et donc une manoeuvre plus longue pour les équipages d’hélicoptères.

Quoi qu’il en soit, avec le concours de l’Office national d’études et de recherches aérospatiales [ONERA], les tests réalisés en soufflerie se révélèrent concluants. Et des pistes d’amélioration furent avancées.

Mais il aura fallu attendre près de trois ans pour passer aux premiers essais en vol. En septembre 2019, Airbus a indiqué qu’une première campagne de tests réalisés avec la Direction générale de l’armement [DGA] avait donné lieu à une « série de contacts de ravitaillement en vol avec un H225M [Caracal].

Ainsi, durant ces essais, 51 « contacts secs », c’est à dire sans transfert de carburant, ont ainsi été effectués à des altitudes comprises entre 1.000 et 10.000 pieds [305 et 3.500 mètres], à une vitesse inférieure à 200 km/h [105 noeuds]. Il ne restait plus qu’à en refaire de même, cette fois avec des « contacts humides » [avec transfert de pétrole, nldr].

Et c’est justement ce qui vient d’être fait, sous la supervision du Centre d’expertise et d’essais DGA Essais en vol, avec un Caracal de l’escadron d’hélicoptères EH 1/67 ‘Pyrénées’, basé à Cazaux.

En effet, via un communiqué publié le 19 août, la DGA a annoncé avoir « réalisé le premier vol d’essai de ravitaillement avec transfert de carburant entre un avion de transport A400M Atlas et un hélicoptère Caracal », avec le concours d’Airbus Helicopters. Cette première a eu lieu le 22 juillet.

« La campagne d’essais, menée du 20 au 31 juillet 2020 avec un A400M d’Airbus et un Caracal […] mis à disposition par l’armée de l’Air, avait pour objectif de transférer du carburant entre les deux appareils afin d’évaluer le domaine de vol et les performances de ravitaillement », explique la DGA.

Déjà capable de ravitailler en vols des avions de combat ou de transport, l’A400M va donc bientôt pouvoir ajouter une nouvelle corde à son arc. En outre, en mai, sa capacité à larguer des parachutistes en simultané par les deux portes latérales a été certifiée. Et cela était une autre exigence inscrite dans son cahier des charges.

« Côté Caracal, cette campagne va permettre d’ouvrir la capacité opérationnelle au ravitaillement par A400M en plus de celle par KC130J de l’armée de l’Air », précise par ailleurs la DGA.

La capacité de ravitailler des hélicoptères en vol est très attendue par les forces spéciales. Jusqu’à présent, les équipages de l’escadron Pyrénées étant qualifiés pour ce type de manoeuvre, l’armée de l’Air dépendait d’avions américains ou italiens pour être en mesure de la mettre en oeuvre.

« Le ravitaillement en vol, conjugué au transport de fret, offre […] à la composante aéromobile une allonge beaucoup plus importante. Le domaine d’intervention des hélicoptères est alors démultiplié et ne rencontre plus d’autres limites que les capacités physiologiques de l’équipage et les contraintes météorologiques », explique-t-elle.

http://www.opex360.com/2020/08/20/premier-ravitaillement-en-vol-reussi-dun-helicoptere-caracal-par-un-avion-de-transport-a400m-atlas/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A400M - Page 18 Unbena32Airbus A400M - Page 18 Unbena24
Airbus A400M - Page 18 Unbena25Airbus A400M - Page 18 Unbena26
Airbus A400M - Page 18 Cheval10Airbus A400M - Page 18 Unbena15
Airbus A400M - Page 18 Medail10

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeJeu 29 Oct 2020 - 20:27

Citation :
Un avion de transport A400M « Atlas » peut charger un véhicule Griffon à « quelques centimètres près »

par Laurent Lagneau · 29 octobre 2020


Airbus A400M - Page 18 686

Le 19 octobre dernier, l’armée de l’Air & de l’Espace [aAE] a indiqué que l’un de ses avions de transport A400 « Atlas » avait transporté un Véhicule blindé multi-rôles [VBMR] « Griffon », la nouvelle « bête de somme » de l’armée de Terre, au cours d’un vol de 7 heures entre Djibouti et la France. Une première.

Une telle opération n’allait pas forcément de soi, non pas rapport à la capacité d’emport d’un A400M Atlas mais au regard des dimensions du Griffon [7,58m x 2,54m x 3,50m], dont la masse, par ailleurs, est de 24,5 tonnes. « Pour le chargement du véhicule en terme de hauteur, tout s’est joué à quelques centimètres », a ainsi expliqué le commandant de bord de l’appareil. Aussi a-t-il fallu aménager les modalités et chargement et de déchargement pour un véhicule d’un tel gabarit.

Ce vol a mobilisé trois pilotes et trois mécaniciens navigants de la 61e escadre de transport [ET] et de l’équipe de marque avion de transports tactiques [EM ATT]. Mais la mission de cet A400M n’a pas seulement consisté à rapatrier un Griffon. Elle a en effet conduit dans le cadre d’une expérimentation plus large en vue d’homologuer les conditions d’aérotransport d’un blindé de ce type, sous l’égide du Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM].

Airbus A400M - Page 18 787

Quelques jours après l’aAE, la Direction générale de l’armement [DGA] est revenue sur cette expérimentation réussie. Ainsi, rappelle-t-elle, ce vol fait suite à une campagne d’essais menée par sa division « Techniques aéronautiques » en 2017. Campagne qui s’était déroulée en trois phases : mesures précises des dimensions du Griffon et de la masse de ses essieux et de ses roues pour « déterminer sa capacité à être chargé en A400M », vérification de cette capacité par chargement dans la maquette de soute de l’avion instrumentée MAQCIS [Maquette de chargement et d’instruction simplifiée A400M] et vérification et l’optimisation des arrimages élaborés par simulation au sein du département aérotransport.

Quoi qu’il en soit, cette expérimentation a permis de démontrer la capacité de l’A400M à déployer et surtout à récupérer un Griffon sur tous les terrains qui lui sont accessibles, souligne la DGA.

À noter que cette première a eu lieu quelques jours après des tests d’embarquement d’un Griffon à bord du porte-hélicoptère amphibie [PHA] Mistral par une entrée latérale. « L’objectif était de vérifier l’interopérabilité du véhicule avec un bâtiment amphibie amarré à un quai dépourvu de capacité Ro-Ro », avait alors expliqué la Marine nationale.

http://www.opex360.com/2020/10/29/un-avion-de-transport-a400m-atlas-peut-charger-un-vehicule-griffon-a-quelques-centimetres-pres/
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Caporal
Caporal
Vamtac

messages : 149
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitimeHier à 1:16



l'A400M présente également les caractéristiques d'un transport tactique, comme sa capacité à opérer à partir de pistes mal préparées . C'est précisément l'été dernier que la Royal British Air Force (RAF) a testé ce modèle sur la plage de Pembrey , dans le Carmarthenshire (sud du Pays de Galles), un test qui a démontré l'excellente capacité de cet avion en tant que transport tactique. Un avion de l'escadron LXX, basé à RAF Brize Norton, a atterri en douceur sur la surface sablonneuse et a décollé en toute sécurité. Il y a quelques jours, Dafydd Phillips a publié une vidéo en qualité 4K de ce test:

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Airbus A400M - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A400M   Airbus A400M - Page 18 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Airbus A400M
Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: