Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Excee à moins de 80€
Voir le deal
76.97 €

 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1548
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena24L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Untitl10
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena26L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena25


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeVen 21 Aoû - 22:37

Rappel du premier message :

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN(NATO - North Atlantic Treaty Organisation)
drapeau de l'OTAN:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 150pxdrapeaudelotansvg
cartes membres de l'OTAN:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 616pxlocationnato2009bl
Citation :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN (NATO - North Atlantic Treaty Organisation en anglais), parfois connue avec le nom d'Alliance Atlantique, est une organisation politico-militaire créée à la suite de négociations entre les signataires du traité de Bruxelles (la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume-Uni), les États-Unis et le Canada ainsi que 5 autres pays d’Europe occidentale invités à participer (le Danemark, l’Italie, l’Islande, la Norvège et le Portugal), ayant pour vocation initiale d'assurer la défense et la sécurité de l’Europe face à l’Union soviétique après la Deuxieme Guerre mondiale. L'OTAN a néanmoins survécu à l'implosion de l'URSS.
Le siège de l’OTAN se trouve depuis 1966 à Bruxelles et son commandement militaire (SHAPE) à Mons (Belgique). Grâce à ses moyens logistiques, l’OTAN a su, durant la Guerre froide, « garder les Américains à l’intérieur, les Russes à l’extérieur et les Allemands sous tutelle. »1 comme le souhaitait son secrétaire général d’alors, Hastings Lionel Ismay. Son rival côté soviétique fut le Pacte de Varsovie.
Les pays membres de l’OTAN et son élargissement depuis 1949.
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Natocountriessince1949
Un des 18 E-3 AWACS de l’OTAN:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 790pxawaclanding01
Boeing CT-49A NATO:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Boeingct49anatotcalxn20
Sommet de l’OTAN à Prague (2002):
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Nato2002summit
f-16 de l'OTAN:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 F16deliberateforce

coopération avec les non-membres:
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 88510806
NATO E-3A avec US F-16s
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 800pxnatoawacs

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Clipboard01xr112
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
QuickShark
Capitaine
Capitaine
QuickShark

messages : 892
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMer 28 Oct - 19:07

Sans la Turquie, l'OTAN sera un pitbull qui est censé protéger un terrain vague, mais qu'on a enchainé à sa niche avec une laisse qui ne dépasse pas 2 mètres. Et rien n’empêchera la Turquie, une fois hors OTAN, de signer des accords de partenariat militaire avec la Russie et la Chine.

Les US savent parfaitement que leur premier rempart face à la Russie c'est la Turquie, et que les européens n'arrivent même pas à se mettre d'accord sur une politique migratoire conjointe, alors se mettre d'accord pour défendre l'Europe face à la Russie.......

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 17308
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena13
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMer 28 Oct - 19:16

L’ex président François Machin doit surtout aller faire un tour de scooter Laughing

Aucun membre ne peut être exclu de l’OTAN c’est pas Kohlanta ou tu dégages quelqu’un en réunion secrète !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Signat10

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 5 Nov - 0:40

L'OTAN fait exploser 28 mines dans les eaux estoniennes et trouve un navire coulé.
https://www.defensa.com/otan-y-europa/otan-detona-28-minas-aguas-estonia-encuentra-barco-hundido
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 _2020126

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeSam 14 Nov - 20:22

L'OTAN reçoit son cinquième et dernier système de surveillance au sol RQ-4D Phoenix, atterrissant à la base d'opérations principale AGS à Singonella:

http://galaxiamilitar.es/la-otan-recibe-el-quinto-y-ultimo-dron-rq-4d-phoenix/
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Uav_na10

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeVen 11 Déc - 9:51





Bien que les vidéos datent d'août, elles me semblent intéressantes, elles appartiennent à l'exercice Sabre Junction 2020 qui a eu lieu en Allemagne et auquel participent plus de 4000 soldats d'Albanie, des États-Unis, de Géorgie, de Lituanie, de Moldavie, de Macédoine du Nord. , Roumanie, Lettonie et Ukraine

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4304
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume pour tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena31L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Ambass10
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeSam 26 Déc - 16:21

POLITICO a écrit:

Sweden edges closer to NATO membership


Parliament voted in favor of the NATO option — allowing the country to join the alliance in future.


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Gettyi18
In August, Sweden deployed troops to its Baltic island of Gotland following a security scare triggered by Russian warships |

Sweden is rethinking its security, and whether it really is safest outside NATO.

Two years out from the next election, debate over whether to join the Western defense alliance is intensifying, setting up a left-versus-right clash on the question in 2022.

The current minority government of Social Democrats and Greens — plus their allies the Left Party — remain staunchly against, citing the value of neutrality in what they see as a polarizing world.

On the other side, four traditionally allied center-right parties — the Moderate Party, the Liberals, the Center Party and the Christian Democrats — are in favor, saying Sweden needs the security of the defense guarantees that NATO membership offers.

The pro-NATO side scored a big win last week when the far-right Sweden Democrats, who are angling for closer cooperation with the center-right bloc in a range of policy areas, reversed a previous anti-NATO stance and backed a motion for Sweden to adopt a so-called NATO option — allowing it to join NATO at some point in the future. Parliament voted in favor of the motion by 204 votes to 145.

“Issues of defense don’t normally sit high on the agenda in elections here, but since the Sweden Democrats have now moved their position, we could well see more interest,” said Allan Widman, a lawmaker with the Liberal Party and spokesman on defense policy.

Adopting a “NATO option” is not a commitment to join — Finland has had such an option since 1995 and remains outside the pact — but is widely seen as a movement in that direction. The government has acknowledged as much by so far refusing to act on it.

Foreign Minister Ann Linde called parliamentary backing for the move “a significant negative event for Swedish security.”

For Sweden, joining NATO would be a big policy shift, as it would end more than 200 years of official military neutrality. The country has not formally taken sides in a war since Napoleon was advancing across Europe, and has over recent years sought to carve out a diplomatic role as an impartial international arbiter while at the same time developing a closer partnership with NATO.

Swedish NATO membership would also shake up a delicate balance of power in the volatile Baltic Sea region, where officially unaligned Sweden and Finland and NATO members Denmark, Germany, Poland and the Baltic states regularly face off against Russia.

In August, Sweden deployed troops to its Baltic island of Gotland after a security scare triggered by Russian warships sailing close to the island.

Russian military jets regularly enter Swedish airspace without permission and many pointed the finger at Russia when a mysterious submarine was detected in waters close to the capital Stockholm in 2014.

Analysts say that last week’s vote in the Swedish parliament on the NATO option likely signals the start of a new phase in the wrangling over full entry into the alliance.

“We can now expect a more comprehensive political debate about an eventual Swedish membership,” Calle Håkansson, an analyst at the think tank the Swedish Institute of International Affairs, told public service television.

The arguments of both sides are already clear. The Social Democrats’ resistance is based on a long-held belief that Sweden’s “freedom from alliances,” as the party calls it, has served the country well.

Defense Minister Peter Hultqvist has engineered a range of joint training exercises with NATO, such as the cold weather exercise Northern Wind in Sweden in March 2019, but at every turn, he has sought to underline Swedish independence.

The Social Democrats say that joining NATO would represent unnecessary antagonization of Russia, and risk destabilizing an already tense security situation along Europe’s eastern flank.

“We don’t want to go down a road of security policy experiments or adventurism,” Hulqvist wrote in an editorial in August.

Meanwhile, Widman, of the pro-NATO Liberals, said Sweden’s strategy has left it in a security “no-man’s land,” viewed by Russia as part of the “European security system” but lacking the guarantee of the NATO members’ commitment to mutual defense.

“That is a very dangerous position to find yourself in,” he said.

While public support for NATO membership in Finland has remained low and steady, in Sweden it has been rising.

Research by Gothenburg University’s SOM Institute shows roughly equal support (around 30 percent) for joining NATO as those opposed. In 1994, when the SOM Institute began researching the question, 48 percent said joining was a bad idea versus 15 percent in favor.

How the issue develops will depend on the rival sides’ abilities to convince voters ahead of the 2022 vote. If the pro-NATO side does well at the polls and knock the minority center-left incumbents out of power, they could push for a referendum on the question, experts say.

Moderate Party leader Ulf Kristersson has previously said that he believes Sweden will be a member of NATO before the decade is out and he called the NATO option vote “historic.” In a social media post, he said it would allow Sweden to “update and modernize” its security stance and tell the world that Sweden is ready to join NATO at a future point of its choosing.

“A government can’t just look away from a parliamentary majority view in a foreign policy or security question,” he said. “We expect the government to get behind the parliament’s security policy line.”

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32251
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena32L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena24
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena25L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena26
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Cheval10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 21 Jan - 21:33

Citation :
Le futur chef de la diplomatie américaine estime que la Turquie n’agit « pas comme un allié »

PAR LAURENT LAGNEAU · 20 JANVIER 2021


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 1438

Au cours de ces quatre dernières années, il a souvent été reproché aux autorités américaines alors en place d’avoir « ménagé » la Turquie, alors que ce pays accueille deux sites utilisés par l’Otan, dont la base aérienne d’Incirlik, avec son dépôt de bombes nucléaires tactiques B-61, et celle de Kurecik, laquelle abrite un radar d’alerte avancée utilisée dans le cadre de la défense antimissile de l’Alliance. Ce qui, sans doute, peut expliquer une certaine retenue, faute de disposer de solutions de rechange.

Cela étant, et sous la pression, il est vrai, du Congrès, l’administration Trump a fini par prendre des mesures fortes en réponse à l’acquisition par Ankara de systèmes russes de défense aérienne S-400, incompatibles avec ceux de l’Otan. En 2019, la Turquie a ainsi été exclue du programme Joint Strike Fighter, alors qu’elle avait commandé 100 avions F-35A. Puis, plus récemment, elle est allée plus loin en sanctionnant la SSB, l’agence du ministère turc de la Défense chargée des contrats d’armements, en lui interdisant toute licence d’exportation de composants militaires d’origine américaine.

Enfin, lors d’une récente réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, s’en est pris vertement à son homologue turc, dénonçant le comportement d’Ankara en Méditerranée orientale, en Libye, en Syrie ou encore dans le conflit du Haut-Karabakh.

Aussi, la semaine passée, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a dit espérer avoir de meilleures relations avec la nouvelle administration américaine, qui prendra ses fonctions après l’investiture du président Joe Biden.

« Les F-35 n’ont pas été livrés bien que nous ayons versé une somme conséquente. C’est une erreur grave de la part des États-Unis en tant que pays allié. J’espère qu’avec l’investiture de M. Biden, nous pourrons avoir des pourparlers et arriver à des résultats positifs », a en effet déclaré M. Erdogan, le 15 janvier.

A priori, le président turc devrait en être pour ses frais… Si, en 2016, il avait affirmé que la « Turquie n’a[vaot] pas de plus grand ami que les États-Unis », le successeur désigné de M. Pompeo à la tête de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a été très clair.

« L’idée selon laquelle un de nos partenaires stratégiques – ou considéré comme tel – pourrait s’aligner sur l’un de nos plus importants concurrents stratégiques n’est pas acceptable [la Russie, ndlr] », a estimé M. Blinken, lors de son audience de confirmation devant le comité sénatorial des Affaires étrangères, le 19 janvier.

« Je pense que nous devons évaluer l’impact que les sanctions existantes ont eu et ensuite déterminer si [il y a] lieu d’aller plus loin », a-t-il ajouté.

Quoi qu’il en soit, pour M. Blinken, « la Turquie est un allié qui, à bien des égards… n’agit pas comme un allié. Et c’est un défi très important pour nous. » Et d’insister : « Nous sommes très lucides à ce sujet. »

Les propos du futur secrétaire d’État américain rejoignent ceux tenus récemment par Florence Parly, la ministre française des Armées. « Formellement, la Turquie est membre de l’Alliance atlantique, mais cela fait des mois que la Turquie ne se comporte pas comme un allié et nous l’avons fait savoir. Et pendant plusieurs mois, nous avons été bien seuls au sein de l’Alliance atlantique pour le dire », avait-elle déclaré à l’antenne de France Inter, le 10 janvier. « Nous l’avons d’autant plus fait savoir que des manœuvres très désagréables avaient été faites à l’encontre d’un navire Français en Méditerranée », avait-elle rappelé.

http://www.opex360.com/2021/01/20/le-futur-chef-de-la-diplomatie-americaine-estime-que-la-turquie-nagit-pas-comme-un-allie/
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4304
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume pour tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena31L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Ambass10
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMer 17 Fév - 19:54

Gen. Lloyd James Austin III - US Secretary of Defense a écrit:

The U.S. can’t meet its responsibilities alone. That’s why we believe in NATO.


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 479px-10

President Biden made it clear two weeks ago that diplomacy will be our primary means of engaging with the world, and it must be our first tool of choice. At the same time, the president also recognizes that all of our decisions and actions must be accomplished from a position of strength.

For the Defense Department, this means fielding a credible force, ready to back up the hard work of diplomacy. It also means working closely with our allies and partners to secure our common interests and promote our shared values abroad. Simply put, we cannot meet our responsibilities alone, nor should we try.

This is the message I will deliver Wednesday to my counterparts at the NATO defense ministers’ meeting. We must consult together, decide together and act together.

More than seven decades ago, we forged an alliance with like-minded nations to defend one another from tyranny, aggression and oppression. Over the years, the United States and our NATO allies adapted to an ever-changing strategic landscape, and we sacrificed much to fulfill the principles outlined in the North Atlantic Treaty.

Those sacrifices and that service continue. Global crises, such as the pandemic, climate change and economic downturns, present significant dangers that span our borders. In many countries, internal strife, brought on by corruption, inequality and polarization, and transnational threats, such as violent extremism and criminal organizations, threaten stability around the alliance’s rim. We still work toward a political settlement in Afghanistan as we try to prevent that country from again being a haven for terrorists. Meanwhile, aggressive and coercive behaviors from emboldened strategic competitors such as China and Russia reinforce our belief in collective security.

I am a firm believer that the United States is strongest when it works as part of a team. Our alliances and partnerships are strategic advantages none of our competitors can match. They lend to the mission-unique capabilities and credibility that sometimes each of us alone might lack.

But teams succeed only when every player is trusted and respected. And our alliance teammates haven’t always felt that respect.

That’s why my very first call as defense secretary was to NATO Secretary General Jens Stoltenberg. And in subsequent days, I made similar calls to many of my NATO counterparts as well as to key allies in the Indo-Pacific region and partners around the world.

I wanted them to know the United States was going to lead again. I wanted them to know we were going to be good teammates.

Collective security is a shared responsibility. Building a ready and capable force is inextricably linked to our work with our allies and partners. Indeed, job No. 1, for us and for the NATO alliance, is to deter conflict. Should that deterrence fail, we must be prepared to fight and win. We shouldn’t shy away from the tough but necessary discussions and negotiations to advance our shared security interests.

For NATO, presenting a credible deterrence and defense requires all of us to invest in the forces and capabilities our nations pledged during the 2014 Wales Summit — or, as Stoltenberg puts it, “the cash, capabilities, and contributions” necessary for alliance readiness.

2021 will mark the seventh straight year that our NATO allies have increased their total defense spending. It is heartening to see many of them meeting or exceeding their obligations, even as further increases are essential for some to get there.

We recognize that each nation faces myriad pressures when it comes to spending on security. Each must match its resources to strategy and to national policies.

At the president’s direction, we are conducting a global posture review that will help us do just that. But we are not withdrawing from Europe. Indeed, we have already halted previously announced drawdowns of U.S. forces in Germany. And any decisions we make as a result of our review will be made in close consultation with our allies and partners.

Alliances are not a burden; they are a benefit to both our individual and our collective security. Our shared principles of democracy, individual liberty and the rule of law do not make us more vulnerable; they make us stronger as a team.

Our work to secure a more peaceful and prosperous future requires leadership and bold action. It demands an ironclad commitment to ourselves and to each other to ensure the alliance remains strong militarily. Under the president’s leadership, the United States is ready again to make that commitment.

We are ready to consult together, decide together and act together.

We are ready to revitalize our alliances.

We are ready to lead.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32251
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena32L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena24
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena25L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena26
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Cheval10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMer 17 Fév - 20:07

Citation :
Otan : L’administration Biden restera ferme sur l’exigence de porter les dépenses militaires à 2% du PIB

PAR LAURENT LAGNEAU · 17 FÉVRIER 2021


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 14a39

L’an passé, 20.000 militaires américains étaient attendus en Europe afin de participer l’exercice « Defender Europe 2020 », annoncé comme devant être le plus important des 25 dernières années. Évidemment, la pandémie de covid-19 en affecta l’ampleur qui devait lui être donnée.

Cela étant, deux ans plus tôt, les forces américaines constituèrent le gros des troupes engagées dans l’exercice Trident Juncture 2018, qui était alors plus important organisé par l’Otan depuis 2002. En outre, durant les années de la présidence de Donald Trump, les États-Unis ont maintenu, voire renforcé parfois, leurs effectifs militaires en Europe. Ce qui n’avait pas été le cas de son prédécesseur, la 172nd Infantry Brigade Combat Team ayant été désactivée en mai 2013

Reste que, au sein de l’Otan, le président Trump n’aura pas été un interlocuteur facile. Ayant tardé à afficher son attachement au princide de défense collective [article 5], il s’était surtout attaché à exiger des Alliés qu’ils tinssent l’engagement pris en 2014 de porter leurs dépenses militaires à 2% de leur PIB. Et sans y mettre les formes, comme ce fut le cas lors du sommet de Bruxelles, en juillet 2018. Là, Berlin en prit pour son grade… L’Allemagne « paie des milliards de dollars à la Russie pour ses approvisionnements en énergie et nous devons payer pour la protéger contre la Russie. Comment expliquer cela? Ce n’est pas juste », s’était-il emporté, en faisant référence au projet Nord Stream 2.

Maintenant que M. Trump a quitté la Maison Blanche, son successeur, Joe Biden, entend « réparer » les alliances des États-Unis. Et donc, en premier, les rapports avec l’Otan. Déjà, Washington a déjà réaffirmé son attachement à l’article 5 et suspendu le redéploiement de 12.500 militaires américains d’Allemagne vers d’autres États membres européens [Pologne, Italie et Belgique] qu’avait décidé la précédente administration. S’agissant des relations avec la Russie, un accord a été trouvé pour prolonger de cinq ans l’accord de contrôle des armements stratégiques New Start, qui arrivait à échéance.

Pour autant, il ne sera pas question pour les États-Unis ne revenir sur l’engagement de porter l’effort de défense à 2% du PIB et de dédier 20% des dépenses d’investissement aux équipements. Tel est le message que fera à nouveau passer Lloyd Austin, le nouveau chef du Pentagone, à l’occasion de sa première réunion avec ses homologues de l’Otan, ces 17 et 18 février.

« Je pense que vous allez voir lors de cette conférence ministérielle un réel accent sur la revitalisation de la relation américaine avec l’alliance, un changement de ton et d’approche, et un désir de travailler avec nos alliés et partenaires », a indiqué un responsable du Pentagone, lors d’une conférence de presse donnée le 16 février. Et, désormais, il ne sera plus question pour Washington de prendre des décisions sans consulter préalablement ses alliés, contrairement à la pratique qui avait cours sous l’ère Trump.

Si le ton va donc changer, le fond ne bougera pas. « Nous attendons de tous les alliés qu’ils respectent l’engagement » de porter leur dépenses militaires à 2% du PIB, a fait savoir l’un des responsables du Pentagone. « C’est un engagement que nous avons tous pris. Nous apprécions ceux qui ont évolué dans cette direction, et nous applaudissons cela, mais nous savons tous qu’il reste du travail à faire », a-t-il ajouté.

Sur ce point, le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a fait valoir de son côté que le « partage du fardeau concerne également les contributions et les capacités. » Sauf que M. Austin devrait rester inflexible sur la fameuse règle des « 3 C », à savoir « cash, capacité et contributions ». En clair, l’argent est indissociable des deux autres point. « Si nous n’investissons pas suffisamment d’argent aujourd’hui, nous ne serons tout simplement pas prêts pour les défis de demain », a fait valoir le responsable du Pentagone.

Cette normes des 2% n’est pas très pertinente en soi. Avec les conséquences économiques de l’épidémie de covid-19 [et la chute des PIB], certains membres de l’Otan sont dans les clous sans avoir eu à augmenter leurs budgets militaires au-delà de ce qu’ils avaient prévu pour 2020. Tel est le cas de la France [pensions comprises] et celui de la Norvège

http://www.opex360.com/2021/02/17/otan-ladministration-biden-restera-ferme-sur-lexigence-de-porter-les-depenses-militaires-a-2-du-pib/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32251
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena32L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena24
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena25L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena26
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Cheval10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeLun 8 Mar - 18:16

Citation :
3 MARS 2021 PIERRE BRASSART

Le 5,7x28mm de FN Herstal : nouveau standard OTAN pour les pistolets et pistolets-mitrailleurs


Le 5,7x28mm de FN Herstal : nouveau standard OTAN pour les pistolets et pistolets-mitrailleurs.

La FN Herstal a annoncé récemment que son calibre maison, le 5,7x28mm a été reconnu comme un calibre officiel de l’OTAN via le STANAG 4509 (standardization agreement). Ce standard fournit une garantie aux différentes armées en termes d’interchangeabilité entre les munitions de différents fournisseurs et d’efficacité opérationnelle pour les armes dans ce calibre.

Cette munition a été développée dans les années 1980 en parallèle avec le pistolet-mitrailleur P90, produit star de la Fabrique Nationale et répondant au concept de PDW (personnel defense weapons). Elle offrait un meilleur pouvoir de pénétration face aux gilets pare-balles qui se répandaient et contre lesquels la 9mm, munition standard pour les pistolets et pistolets mitrailleurs à travers le monde, montrait des signes de faiblesses. Suite au P90, la FN Herstal a également commercialisé un pistolet dans ce calibre, subtilement baptisé Five-Seven.

Le 5,7x28mm rejoint donc les mythiques calibres de l’OTAN tels que le 9x19mm (pistolet et pistolet-mitrailleur) la 5,56x45mm (fusils d’assaut et mitrailleuses légères), le 7,62×51 (fusils de précision et mitrailleuses légères) et le 12,7×99 mm (mitrailleuses lourdes et fusils de précision lourds).

En même temps que le 5,7×28, son calibre concurrent, le 4,6x30mm tiré par le MP7 d’Heckler & Koch (concurrent lui du P90), a également reçu l’aval de l’OTAN sous la forme du STANAG 4820.

Le P90 est en service dans plus de 40 pays à travers le monde, principalement au sein d’unités de forces spéciales ou des forces de police. Dans l’armée belge, on le voit surtout dans les mains des forces spéciales et du personnel de la Composante Médicale.


https://defencebelgium.com/2021/03/03/le-57x28mm-de-fn-herstal-nouveau-standard-otan-pour-les-pistolets-et-pistolets-mitrailleurs/

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 1 Avr - 15:59


Exercice Crystal Arrow 2021 au terrain d'entraînement d'Adazi (Lettonie) entre les troupes canadiennes, polonaises, espagnoles et lettones, l'OTAN.

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Capitaine
Capitaine
QuickShark

messages : 892
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 1 Avr - 20:04

Vamtac a écrit:

Exercice Crystal Arrow 2021 au terrain d'entraînement d'Adazi (Lettonie) entre les troupes canadiennes, polonaises, espagnoles et lettones, l'OTAN.

Le déploiement russe en Crimée annoncé hier prend plus de sens

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 1 Avr - 22:40

le déploiement russe en Crimée a du sens dans une confrontation avec l'Ukraine, mais je ne vois aucun sens dans une confrontation avec la Lettonie, c'est ce que je vois en regardant la carte ... le point rouge est l'Adazi où l'exercice que j'ai précédemment publié est effectuéL’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 20210410

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Capitaine
Capitaine
QuickShark

messages : 892
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeJeu 1 Avr - 23:24

Il n'est nullement question de confrontation avec la Lettonie, mais l'OTAN qui déploie des unités à la frontière russe c'est un message sur sa capacité à encercler la Russie de plus en plus. D'où la réaction russe qui bien qu'elle ne soit pas géographiquement localisée à la frontière lettone, mais elle a bien plus d'impact car les russes se redéploient dans un pays clé pour l'OTAN, à savoir l'Ukraine.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeVen 2 Avr - 14:02

La présence de l'OTAN dans les pays de la Pologne, de la Lettonie, de la Lituanie et de l'Estonie est une manière de soutenir ces pays qui a été menée depuis 2017 et a été convenue lors du sommet de Varsovie en 2016, comme un moyen d'éviter et de dissuader une éventuelle invasion russe. après que les forces russes ont saisi la Crimée de l'Ukraine et son annexion ultérieure par la Russie. Je ne pense pas que le déploiement de l'armée russe en Ukraine soit dû au déploiement de l'OTAN dans les pays baltes, je pense que la cause en est l'Ukraine. 《Le timing de ces événements autour de l'expiration du cessez-le-feu semble particulièrement remarquable, ou il pourrait être destiné à dissuader une offensive ukrainienne dans le Donbass. Dans le même temps, si une nouvelle série de combats à grande échelle éclate, il est également possible que la Russie tente de changer le statu quo autour des zones actuellement occupées par des éléments séparatistes, ce qui exercerait une pression supplémentaire sur Kiev. Joseph Trevithick》

_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32251
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena32L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena24
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena25L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena26
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Cheval10L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Unbena15
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Medail10

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMar 6 Avr - 18:35

Citation :
Le gouvernement suédois exclut une adhésion à l’Otan

PAR LAURENT LAGNEAU · 6 AVRIL 2021


L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 13a27

Depuis qu’elle a rejoint le programme de Partenariat pour la paix [PPP] en 1994 et qu’elle participe, à ce titre, au processus de planification et d’examen [PARP], la Suède n’a cessé de renforcer sa coopération avec l’Otan, sans toutefois jusqu’à l’adhésion.

Ainsi, ce pays neutre est devenu membre du Conseil de partenariat euro-atlantique en 1997, puis il a été désigné comme « partenaire – nouvelles opportunités », dans le cadre de l’initiative pour l’interopérabilité. Enfin, il adhère au Concept de capacités opérationnelles [OCC] de l’Otan.

Or, depuis l’annexion de la Crimée par la Russie et l’intensification des activités militaires russes dans la région de la Baltique ainsi que dans celle du Grand Nord, le débat sur une éventuelle adhésion à l’Otan a pris de la vigueur à Stockholm.

En attendant, le gouvernement suédois a revu sa politique de défense, ce qui s’est traduit notamment par la remilitarisation d’île de Götland [le « porte-avions » de la Baltique], la réactivation de certaines unités, le retour du concept de défense totale ou encore par une hausse significative des dépenses militaires.

Dans le même temps, la Suède a renforcé ses coopérations militaires avec ses voisins nordiques et scandinaves [en particulier avec la Finlande] tout en se rapprochant des États-Unis et du Royaume-Uni, via la Force expéditionnaire commune [Joint Expeditionary Force, JEF] créée par Londres et le programme d’avion de combat de 6e génération « Tempest ».

Cela étant, en décembre 2020, le Riksdag [Parlement] a adopté une « option Otan », ouvrant ainsi la voie à une éventuelle adhésion à l’Alliance. Seuls les partis de la gauche suédoise [sociaux-démocrates et écologistes], actuellement au pouvoir, s’y sont opposés.

Pour les promoteurs de cette « option Otan », il s’agirait de permettre à la Suède de rejoindre l’Alliance dans le cas où le contexte sécuritaire viendrait à se dégrader davantage. Et de bénéficier ainsi de la clause de défense collective définie par l’article 5 du Traité de l’Atlantique-Nord.

Pourtant, l’article 42-7 du Traité de l’Union européenne [dont la Suède est membre], prévoit un mécanisme de défense collective… mais qui n’est pas contraignant… tout en étant flou sur les moyens à mettre en oeuvre en cas d’agression contre l’un des pays membres. En 2018, le président Macron avait proposé de le modifier pour qu’il y ait une « solidarité renforcée quasi-automatique ». Sans succès. « Notre volonté est clairement que l’Europe assume son autonomie stratégique et renforce sa solidarité en matière de défense », avait-il plaidé à l’époque.

Quoi qu’il en soit, et alors que selon une enquête du Pew Research Center, 65% des Suèdois disent avoir un regard positif sur l’Alliance atlantique, il n’est pas question pour leur gouvernement d’aller vers une adhésion à l’Otan. Tel est le message qu’ont fait passer Ann Linde et Peter Hultqvist, respectivement ministres des Affaires étrangères et de la Défense, dans une tribune publiée ce 6 avril par le quotidien Dagens Nyheter.

Ainsi, écrivent-ils, il n’est pas question pour le gouvernement suédois – minoritaire – d’abandonner « sa politique de non-alignement » en rejoignant une alliance militaire comme l’Otan.

« Nous vivons à une époque où nos choix sont très importants. Ils peuvent déterminer notre propre destin et celui des autres à court et à long terme. Le monde qui nous entoure a changé et nous voyons davantage le nationalisme, la croyance en des systèmes autoritaires ainsi que les divisions entre les nations et au sein des nations. Les valeurs démocratiques sont remises en question d’une manière qui aurait été inimaginable il y a à peine quelques années. Ce sont de sérieux défis », ont commencé par expliquer les deux ministres.

Aussi, « à cette époque pleine d’incertitudes, nous avons besoin de stabilité, de perspectives à long terme et de prévisibilité dans la politique de sécurité. Le fait de ne pas conclure d’alliances militaires donne à la Suède la liberté d’agir dans n’importe quelle situation, de la manière qui contribue le mieux à la détente et à une issue pacifique. Et cela garantit à la Suède son indépendance en matière de politique étrangère. Par conséquent, la doctrine de la politique de sécurité du gouvernement reste inchangée », ont ensuite fait valoir Mme Linde et M. Hultqvist.

Pour autant, ont-ils souligné, cela ne veut pas dire que la Suède est isolée dans la mesure où elle « promeut la coopération en matière de défense avec les pays voisins ainsi qu’avec l’Otan. »

« Le lien transatlantique avec les États-Unis est essentiel à la stabilité, le rôle du Royaume-Uni est important. Avec notre partenaire le plus proche, la Finlande, nous avons développé une planification opérationnelle conjointe […]. En développant une synergie, c’est-à-dire la capacité de travailler ensemble, nous créons une base pour une action commune […]. Les exercices conjoints et les échanges d’informations sont ici d’une importance décisive », ont-ils souligné.

Dans ces conditions, M. Hultqvist et Mme Linde estiment qu’ils revient aux partis ayant voté « l’option Otan » de démontrer en quoi cette dernière pourrait profiter à la Suède. Reste qu’il se pourrait bien que cette question fasse partie des enjeux des prochaines élections législatives suédoises, prévues en septembre 2022.

Photo : Forces suédoises lors de l’exercice BALTOPS 2015 – Otan

http://www.opex360.com/2021/04/06/le-gouvernement-suedois-exclut-une-adhesion-a-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
Vamtac
Adjudant
Adjudant
Vamtac

messages : 379
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : España
Nationalité : Spain

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitimeMer 14 Avr - 1:38


_________________
SI VIS PACEM, PARA BELLUM
                  
DULCE BELLUM INEXPERTIS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO - Page 13 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: