Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
-54%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Paris Saint-Germain 2019 / 2020 à 41€ seulement
41 € 90 €
Voir le deal

 

 le Sahel zone de non-droit

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 24 ... 34  Suivant
AuteurMessage
reese
Colonel
Colonel
reese

messages : 1639
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite : le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena10
le Sahel zone de non-droit - Page 14 M15c10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeLun 11 Jan 2010 - 19:34

Rappel du premier message :

pour illustrer ce nouveau fil de discussion et lancer le debat je vous invite a lire cet article HALLUCINANT sur la realité des filieres d emigrations clandestines au Mali

Citation :


Trafic d’Etres humains au Nord du Mali


Le voyage de la peur



Depuis plusieurs mois, TTU tente de comprendre l’évolution dans la bande du Sahel et dans la région Touarègue. A Gao, capitale de la 7e Région du Mali (au nord du pays), le quartier Château abrite depuis plusieurs années une antenne de transit d’immigrants clandestins qui viennent en général de nombreux pays d’Afrique francophone ou anglophone mais également du Sri-Lanka (le plus souvent des Tamouls), du Pakistan, etc à destination de l'Europe via les pays les pays méditerranéens. Les listes des « passagers » sont établies par ordre d’arrivée. Les passeurs, bien connus des services, sont également inscrits dans cet ordre. Comme on dit dans le milieu, « chacun attend son tour ».

Mais il ne suffit pas d’être premier sur la liste pour trouver son strapontin dans la première caravane pour la Méditerranée. Des négociations sont d’abord menées entre les passeurs, les chefs des groupes d’immigrants et les chefs d’antennes sur « les frais de transport et les risques ». Selon nos informations locales, les discussions peuvent souvent durer plusieurs jours avant d’aboutir à une entente entre les parties (immigrants et chefs des groupes d’immigrants, passeurs et chefs des groupes d’immigrants, et enfin entre les passeurs et les chefs d’antenne…). Les chefs des groupes d’immigrants rendent compte à leurs camarades et ensuite procèdent à la collecte de l’argent qui constitue, comme dans tout groupe mafieux, le butin. Les chefs des groupes des immigrants (ceux qui sont adoubés par les immigrants pour les représenter dans les négociations) prélèvent un pourcentage avant la remise de l’argent aux responsables de l’antenne de transit. Les chefs d’antenne prélèvent aussi leur pourcentage avant la remise de l’argent aux passeurs. Quant aux passeurs, ils remettent un autre pourcentage aux chefs d’antenne pour garantir le prochain voyage. L’argent généré est ensuite blanchi selon différents circuits encore mal connus.

Le voyage démarre sous l’œil bienveillant des agents des services de sécurité maliens qui touchent au passage, de la part des passeurs et de l’antenne, « le prix d’un thé… ». La caravane des immigrants traverse le Sahara touareg malien pour entrer en Algérie, Libye, Maroc… Ils sont des milliers à tenter chaque année la « traversée » du Sahara. Cette rotation d’immigrants est permanente et selon une interminable chaîne où chacun, ou presque, trouve son compte sur le dos des immigrants.

Pour rejoindre, depuis Gao, la ville de Tamanrasset (Sud Algérien), le voyage harassant dure de 5 à 7 jours. Les clandestins (hommes et femmes) sont entassés dans les véhicules comme du bétail. Ils font en général partie d’une caravane de plusieurs véhicules (2 à 6 véhicules). Ils traversent le territoire des Touaregs de l’Adrar des Iforas dans le Nord du Mali (région de Kidal) pour atteindre l’Algérie. Des droits de passage sont possibles. Quand ils réussissent à rejoindre Tamanrasset, le plus grand nombre des immigrants est raflé par la police des frontières algérienne (PAF). Ils sont regroupés dans l’enceinte de la PAF, dans des conditions plus que difficiles. Après plusieurs jours de détention, ils sont mis dans des camions algériens qui les déposent à Tinzawaten, village frontière algérien, situé à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali. Dans le cadre de Frontex, le dispositif surveillance de ses frontières extérieures de l’Union Européenne, l’Algérie touche des subventions pour toute reconduite de clandestins à ses frontières ; elle a donc tout intérêt à ce que cette situation perdure ; c’est donc devenu un cycle sans fin dans lequel l’Europe et les Etats Africains sont devenus les principaux piliers du système inhumain qui a cours dans le désert (et en mer).



Survivre et ne pas craindre l’échec

De Tinzawaten, certains immigrants tentent de revenir à Tamanrasset, d’autres cherchent des petits boulots sur place pour trouver l’argent pour rentrer au Mali. Les passeurs qui les suivent dans tous leurs déplacements leur font miroiter un avenir meilleur et leur promettent de réussir là où le premier voyage a échoué. Ceux qui réussissent à échapper à la police algérienne de Tinzawaten ou de Tamanrasset traversent le sud algérien en direction du Nord de l’Algérie, grâce à d’autres passeurs qui, à Tamanrasset, prennent le relais.

Un nombre important d’immigrants (ceux qui ne sont pas arrêtés en chemin) réussit à joindre les grandes Wilayas du Nord de l’Algérie et poursuivent leur route vers la frontière algéro-marocaine. Où ils seront pris en mains par d’autres passeurs, vers le Nord du Maroc, où d’autres passeurs tenteront de leur faire traverser la mer pour entrer en Europe. Le Maroc fera son maximum pour les arrêter, et toujours dans le cadre du dispositif Frontex, touchera des subsides pour les refouler vers l’Algérie.

Les immigrants qui tentent depuis l’Algérie d’aller vers la Libye seront accueillis par des passeurs libyens qui les attendent aux premiers postes frontaliers algéro-libyens (Ghat et Elbarkate). Les passeurs libyens entassent les immigrants les uns sur les autres dans des Peugeot 504 bâchées ou des Mazda et les couvrent d’une bâche pour les dissimuler aux contrôles de police libyens. Ces passeurs partent de Ghat et Elbarkate en passant par Oubari, Sabha (deux grandes régions du sud libyen (dont la majorité de la population est touareg) et arrivent avec leurs immigrants à Tripoli sans difficultés majeures. Sur la route qui mène à la capitale libyenne, chaque fois qu’ils tombent sur un contrôle de police, les passeurs disent « transporter des légumes et des fruits » et glissent quelques billets aux policiers, et cela marche toujours. Dès leur arrivée à Tripoli, certains immigrants cherchent et trouvent un travail journalier. D’autres campent près de la mer en attendant d’entrer en contact avec d’autres passeurs pour traverser la Méditerranée vers l’Europe. La police libyenne organise régulièrement des rafles et garde les immigrants en détention pendant souvent plusieurs mois dans des conditions inhumaines. Périodiquement, des immigrants d’originaire malienne sont expulsés par dizaines et mis dans un avion pour Bamako, capitale du Mali (où ils ne recevront aucun accueil et aucune aide de l’Etat malien pour leur réinsertion au pays et seront donc tentés de repartir à nouveau). D’autres sont rapatriés vers leur pays d’origine en fonction d’accords passés avec ces pays. D’autres immigrants sont relâchés, et tentent leur chance pour quitter la Libye et rejoindre l’Europe par la mer.



Des passeurs sans scrupule : quelques exemples vécus

Certains passeurs prennent en otages leurs passagers après avoir quitté Gao (Nord Mali). On se souvient que fin 2006, près de la frontière algérienne à Insabouk (en territoire Malien), des passeurs ont pris en otages leurs passagers, en majorité des Sri-Lankais (Tamouls), Pakistanais, Camerounais, Gambiens et quelques Maliens. Ils étaient 157 immigrants. Les passeurs avaient réclamé au chef d’antenne de Gao, le nommé Alassane Maiga, la somme de 187 millions de francs CFA (285.000 euros) et fait savoir que « le non paiement de cette somme entrainerait la mort de tous les immigrants…». Les passeurs avaient empêché les immigrants pris en otages de se nourrir et les avaient obligés à boire de l’eau bouillante. Le chef d’antenne de Gao, Alassane Maiga, était alors entré en contact avec les parents de certains immigrants pour leur expliquer la situation et leur demander de contribuer au paiement de la rançon. Des éléments de la rébellion touareg avaient constaté des remue-ménage suspects dans la zone et pensaient qu’il s’agissait de patrouilles de l’armée malienne. Après avoir pris les renseignements nécessaires, ils avaient finalement compris de quoi il retournait.

Dix jeunes combattants de la rébellion touareg avaient alors monté une opération de sauvetage des immigrants. L’assaut avait duré une demi-heure après des échanges des tirs nourris de part et d’autre. Les immigrants avaient été récupérés et les passeurs arrêtés par les Touaregs. L’un des passeurs avait fourni le nom et le numéro de téléphone du chef de l’antenne de Gao. Les combattants touaregs étaient entrés en contact avec ce chef d’antenne, Alassane Maiga, et son second Anara. Leur ayant expliqué le dénouement de la situation, ils leur avaient dit qu’ils étaient « responsables de ce commerce humain, que les passeurs allaient ramener les immigrants à Gao et que si un seul de leurs cheveux était touché », « ils sauraient où les joindre… ». Les Touaregs avaient récupéré les armes des passeurs et les avaient obligés à retourner à Gao avec l’ensemble des immigrants. Que s’est-il passé ensuite ? Ces immigrants sont-ils repartis de Gao pour une nouvelle traversée après ce qu’ils venaient de vivre ? Des centaines de situations comme celle-ci se sont produites et continuent de se produire.

Prenons un autre exemple : un véhicule bâché quitte Gao pour le Sud algérien, avec à bord 25 immigrants clandestins, hommes et femmes, tous entassés les uns sur les autres (véhicule généralement fait pour transporter au maximum 9 personnes). Il tombe en panne à 90 km du poste frontière algérien de Borj Baji Moctar (au Nord-Ouest de Tessalit, qui est le poste frontalier malien). Les provisions sont épuisées puisqu’il est prévu d’entrer en Algérie le même jour, jour de la panne. On est en pleine saison chaude, il fait près de 45° à l’ombre. Le chauffeur, c’est-à-dire le passeur, prend alors la décision de se rendre en Algérie pour chercher un mécanicien et la pièce qui manque. Il confie à son apprenti (d’origine touareg) qui assurait sa protection rapprochée, de veiller sur les immigrants et sur la voiture ; il prévoit d’être de retour dans une journée et de rapporter des provisions. Il part à pied vers Borj Baji Moctar, poste frontalier algérien, situé à 90 km de là. Deux jours passent, il n’est toujours pas de retour. Les immigrants croient qu’ils ont été abandonnés. Ils n’ont pas mangé depuis deux jours. Il ne leur reste plus qu’à se dévorer entre eux. Ils s’emparent de l’apprenti d’origine touareg et le tuent. Il sert de repas pour l’ensemble des immigrants.

Le troisième jour, le passeur n’est toujours pas de retour, ils s’emparent d’une femme qui fait partie du groupe et lui font subir le même sort. D’autres s’en vont, sans aucune orientation, l’essentiel étant de partir quelque part. C’est seulement le quatrième jour que le passeur revient dans une voiture avec un mécanicien, la pièce et des provisions. En s’approchant du lieu de la panne, il constate des vautours qui survolent la zone. De plus près, les immigrants courent à sa rencontre. Il comprend ce qui s’est passé après son départ. Il revient sur ses traces et retourne à Borj Baji Moctar (poste frontalier algérien). Il revient un jour plus tard et trouve sur place seulement deux immigrants qui sont encore vivants. Ils lui racontent la tragédie. Les deux survivants font savoir que les autres sont partis. Le passeur répare sa voiture et entre en Algérie. Que sont devenus ceux qui ne se sont pas dévorés entre eux ? Ils sont certainement morts et ensevelis quelque part dans les dunes de sable.

Bien évidemment, il n’y a aucun recours contre ces organisations criminelles dont les réseaux sont bien implantés et ne cessent de grandir et de se ramifier dans les pays du Sahel.



Quel impact pour les Touaregs qui peuplent le Sahara.

Les Touaregs qui peuplent le Sahara du Nord du Mali ne peuvent qu’assister impuissants à ce trafic d’être humains -qui traverse leurs territoires- dont l’issue pour ces immigrants est souvent la mort. Ils tentent quand ils le peuvent de porter secours à ces êtres humains en danger. Et restent stupéfait face à cette absence de réactions des autorités politiques des pays du Sahel et des pays africains. Ils observent la tragédie, le sacrifice de centaines, voire de milliers de jeunes, d’hommes, de femmes. On voit là l’échec des politiques des dirigeants africains. Car la responsabilité n’est pas seulement imputable aux pays qui organisent les reconduites des immigrants clandestins dans leurs pays d’origine. Malgré la situation de citoyens de seconde zone dans laquelle l’Etat malien maintient les Touaregs depuis l’indépendance du pays, on pourrait s’étonner que très peu d’entre eux cherchent à émigrer vers l’Europe et qu’on ne les retrouve pas dans ces cohortes d’immigrants clandestins.





http://www.ttu.fr/francais/Dossiers/index.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
badr le patriotique
Aspirant
Aspirant
badr le patriotique

messages : 572
Inscrit le : 29/11/2013
Localisation : casablanca
Nationalité : Maroc

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeSam 7 Mar 2015 - 22:25

on devrait montrer à notre voisin comment defendre la nation des attack et des organisations terroristiques le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_big
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeSam 7 Mar 2015 - 22:59

youssef_ma73 a écrit:
Attentat à Bamako au Mali : cinq morts.
Citation :

Une attaque perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi contre un restaurant d'une rue très animée de Bamako a fait cinq morts, trois Maliens, un Français et un Belge. Le ressortissant français, Fabien Guyomard, était âgé de 30 ans et résidait à Bamako, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. L'attentat, commis par au moins un homme armé, a également fait huit blessés. Il n'avait toujours pas été revendiqué en début d'après-midi. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (Sdat).

L'ambassade de France à Bamako a constitué une cellule de crise et conseillé «la prudence» à tous les ressortissants français vivant dans la capitale malienne. De son côté, le président du Mali a convoqué un conseil de défense. A Paris, François Hollande a dénoncé «avec la plus grande force le lâche attentat» et offert «l'aide de la France» au président malien.


Vers minuit, plusieurs hommes cagoulés, ont lancé des grenades dans la rue Princesse, fréquentée par de nombreux expatriés avant de faire irruption à La Terrasse, un bar-restaurant et boîte de nuit de la capitale malienne, rapportent des témoins. «Armés de grenades et de fusils automatiques », ils auraient «ouvert le feu, tuant sur le coup un ressortissant français», explique RFI. «Ils auraient crié Mort aux blancs ! en rentrant dans le restaurant (...) Ca fait penser à un attentat contre la présence des Européens. Puis ils auraient visé le Français», selon une source diplomatique.

Selon la police locale citée par l'AFP, l'attaque a été perpétrée par au moins un homme armé. Selon la BBC, les agresseurs seraient au nombre de quatre.
http://www.boursorama.com/actualites/attentat-a-bamako--un-francais-de-30-ans-parmi-les-victimes-1f67a69286ca608d87360d2fe7cf3e62

Le groupe El Mourabitoune, de Mokhtar Belmokhtar le revendique ,ceux méme qui ont mener l'attaque d'in amenas .
Revenir en haut Aller en bas
kurahee
Colonel-Major
Colonel-Major
kurahee

messages : 2296
Inscrit le : 16/02/2014
Localisation : fes
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena10
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeSam 7 Mar 2015 - 23:00

plus de précision sur le sujet (et dire que toute la presse algérienne n'a cessé d'ergoter ce jour sur "la main des services marocains ")

Citation :
Le groupe de Belmokhtar revendique l'attentat de Bamako

Nouakchott - Le groupe jihadiste Al-Mourabitoune de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar a revendiqué l'attentat qui a fait cinq morts à Bamako, dans un enregistrement audio diffusé par l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

Nous revendiquons la dernière opération de Bamako menée par les vaillants combattants d'Al-Mourabitoune pour venger notre prophète de l'Occident mécréant qui l'a insulté et moqué, et notre frère Ahmed Tilemsi, un chef du groupe tué par l'armée française en décembre, affirme un porte-parole sur cet enregistrement diffusé par Al-Akhbar.

Cette agence mauritanienne publie régulièrement des communiqués de la mouvance Al-Qaïda sans jamais être démentie.

Le porte-parole précise que des informations supplémentaires sur la mort de Tilemsi seront communiquées ultérieurement et revendique d'autres opérations, dont une tentative d'assassinat le 26 janvier contre un des officiers arabes restés loyaux à l'armée malienne lors de la crise de 2012, le général Mohamed Abderrahmane Ould Meydou.

L'enregistrement en arabe de moins d'une minute et demie est accompagné d'une mention exclusif, avec l'effigie de Mokhtar Belmokhtar, considéré comme le chef jihadiste le plus recherché du Sahel.

Tilemsi, un Arabe malien de Tarkint (nord-est), était un des fondateurs du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) qui a fusionné en 2013 avec le groupe de l'Algérien Belmokhtar, cerveau de la prise d'otages meurtrière sur le site gazier algérien d'In Amenas en janvier 2013, pour former Al-Mourabitoune.

Un Français, un Belge et trois Maliens ont été abattus dans la nuit de vendredi à samedi dans un restaurant en plein coeur de Bamako, premier attentat visant des Occidentaux dans la capitale du Mali qui vit depuis 2012 sous la menace jihadiste.

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda (dont le Mujao), qui en ont été partiellement chassés par l'opération Serval, lancée à l'initiative de la France en janvier 2013, à laquelle a succédé en août 2014 Barkhane, dont le rayon d'action s'étend à l'ensemble de la zone sahélo-saharienne.

http://www.romandie.com/news/Le-groupe-de-Belmokhtar-revendique-lattentat-de-Bamako/572812.rom
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
arsenik

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeSam 7 Mar 2015 - 23:15

kabylius a écrit:
juba2 a écrit:
HS,si vous voyez la carte de l'algerie et de l'irak ils se ressemblent un peu

algerie
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Dzcolor

irak
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Iraqs-provinces



l'algerie est comme meme plus belle Razz
en plus on fait 6 fois la taille l'irak qui a la meme superficie que le Maroc environ 440 000 km²

ca laisse imaginé la superficie qu'on a controlé

440 000 km2 sans sahara et jusqu'a preuve du contraire on le controle a 80%
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMer 11 Mar 2015 - 20:42

Citation :
Sahel : Les effectifs de l’opération Barkhane vont augmenter; Deux militaires français gravement blessés au Mali

Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 11-03-2015


le Sahel zone de non-droit - Page 14 5201

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée ce 11 mars, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que, dans le nord du Mali, deux militaires français avaient été gravement blessés par l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule blindé, le 10 mars. « Cela prouve s’il en était besoin la persistance de la menace », a-t-il estimé.

Justement, pour continuer à maintenir la pression sur les groupes jihadistes présents dans la bande sahélo-saharienne (BSS) mais aussi en raison des tensions liées à l’activité de Boko Haram dans la région du lac Tchad, M. Le Drian a annoncé un renforcement des effectifs de l’opération Barkhane, qui, lancée le 1er août 2014, est dirigée depuis N’Djamena.

« On va légèrement augmenter notre chiffre sur Barkhane, on le diminue par ailleurs sur Sangaris [en Centrafrique, ndlr], pour nous donner des moyens de soutien et d’accompagnement sur les tensions qui se produisent autour du lac Tchad », a-t-il ainsi affirmé, sans donner de précision sur le format des renforts envisagés.

Pour rappel, la force Barkhane, dont la zone d’opération couvre le Niger, le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad, compte 3.000 militaires. Le renfort « léger » annoncé par le ministre sera facilité par le désengagement progressif de la Centrafrique, où une mission des Nations unies, la Minusca, prend le relais des troupes françaises.

« Nous n’avons pas la volonté d’intervenir dans le combat (contre Boko Haram) mais nous sommes dans le soutien logistique (notamment en carburant) et en renseignement aux forces tchadiennes, nigériennes et camerounaises engagées sur le terrain », a expliqué M. Le Drian. « Ce qui est rassurant sur Boko Haram, a-t-il continué, c’est qu’il y a une vraie volonté des pays concernés de s’organiser entre eux et de mener le combat et c’est un élément nouveau qu’on apprécie. »

Depuis le 8 mars, les forces tchadiennes et nigeriennes ont en effet lancé une vaste offensive contre les jihadistes de Boko Haram, lesquels menaçaient de déstabiliser le sud du Niger ainsi que l’extrême-nord du Cameroun.

La France apporte son appui aux pays engagés contre le groupe armé nigérian via une Cellule de coordination et de liaison (CCL), accolée au PC de l’opération Barkhane et un détachement de liaison et de contact déployé à Diffa (Niger). En outre, l’aviation française mène des missions de reconnaissance au-dessus des zones frontalières des secteurs contrôlés par Boko Haram.

S’agissant plus particulièrement de la BSS, M. Le Drian a précisé que la base avancée de Madama, située au Niger, non loin de la frontière avec la Libye, sera « pleinement opérationnelle au 1er juillet » prochain. Elle permettra ainsi de mieux surveiller les mouvements des groupes jihadistes ainsi que leurs trafics entre le sud-libyen – « hub » terroriste – et le nord du Mali.

http://www.opex360.com/2015/03/11/sahel-les-effectifs-de-loperation-barkhane-vont-augmenter-deux-militaires-francais-gravement-blesses-au-mali/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeSam 14 Mar 2015 - 21:56

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

Barkhane : Point de situation du 12 mars

Du 1er au 10 mars 2015, la force Barkhane a participé à une opération tripartite de contrôle de zone aux côtés des forces armées maliennes (FAMa) et mauritaniennes (FARIM) dans la région de la forêt d’Ouagadou.

Cette nouvelle opération transfrontalière avait pour objectif de signifier la liberté d’action des forces partenaires dans une zone qui représente un bastion de repli pour les groupes armés terroristes. Plus de 700 militaires mauritaniens et près de 500 militaires maliens ont ainsi mobilisé leurs efforts dans cette zone aux côtés de la quarantaine de militaires français déployés en appui.


L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armées terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

le Sahel zone de non-droit - Page 14 869
le Sahel zone de non-droit - Page 14 683822
PHOTOS:
 
Crédits : Etat-major des armées / Armée de Terre

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)

Le 11 février 2015, sur un champ de tir nigérien, un tireur d’élite français s’entraine au fusil de précision FRG2.

Armée par 3 000 militaires, l’opération Barkhane consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne, en partenariat avec les pays du G5 Sahel.

le Sahel zone de non-droit - Page 14 5214
le Sahel zone de non-droit - Page 14 6165
le Sahel zone de non-droit - Page 14 798
Crédits : État-major des armées / armée de l’Air
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMar 17 Mar 2015 - 16:59

Citation :
[JDef ] Operation BARKHANE, at the heart of the cooperation  

Ajoutée le 17 mars 2015

Destination Africa. This month, Le Journal de la Défense (#JDef) takes you deep into the desert, to the heart of Operation Barkhane.
We'll begin in N’Djamena, from where every action is planned. We'll see the important role played by logistics and communications in accomplishing the many missions assigned to the forces of Operation Barkhane. They include the air force detachment based at Kossei, with its squadron of Rafales. Then we'll move on to Niger, to see the drones in action. They are vital to allow the forces to manage such a vast zone of operations. Finally, we'll travel to Mali to see Operation Piana at work on the ground, a symbol of cooperation with the Malian armed forces. In the heat and the dust, we will share the day-to-day lives of the men.


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 26 Mar 2015 - 19:56

Très beau reportage photos de Thomas Goisque (471 photos quand même !  bravo comme ca ) : http://theatrum-belli.org/barkhane-reportage-photos-de-thomas-goisque-sur-les-legionnaires-du-2e-rep/   liebe

Citation :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 552
le Sahel zone de non-droit - Page 14 650
le Sahel zone de non-droit - Page 14 737
http://theatrum-belli.org/barkhane-reportage-photos-de-thomas-goisque-sur-les-legionnaires-du-2e-rep/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 21:06

Citation :
Mali | La sécurité des citoyens : Du « Bè b’i ba bolo » ou le sauve-qui-peut

8 avril 2015


le Sahel zone de non-droit - Page 14 673

La récente attaque meurtrière contre la population civile de Gao pousse à l’interrogation à propos des efforts fournis par gouvernement pour assurer la sécurité des populations maliennes.

L’insécurité va crescendo au Mali. Le nord qui était déjà en proie aux groupes criminels connait une recrudescence des attaques et le reste du pays ne constitue désormais plus une exception. Tout le Mali, y compris la capitale, est ainsi touchée par une insécurité chronique.

Face à la dégradation de la situation sécuritaire dans l’ensemble du pays, la question de la priorité qu’accorde le gouvernement à ce fait vital se pose. Plus un jour ne passe plus sans qu’on ne fasse cas d’une attaque contre un camp, des convois ou visant de paisibles citoyens. Si avant les actes des groupes criminels ciblaient davantage les forces armés et intérêts étrangers, aujourd’hui les citoyens sont directement visés.

A Gao, pour la première fois les forces du mal ont dirigé, dimanche, leurs roquettes contre des civils. La terreur a atteint son paroxysme dans cette ville où l’armée est présente avec un effectif non négligeable. Mais encore faudrait-il qu’elle se fasse remarquer car, selon les habitants de Gao, elle brille par son immobilisme et sa passivité.

“« Même sous les islamistes, on se sentait plus en sécurité », s’indigne Elhadj Tandina, leader d’une association à Gao et observateur de France24.


Le laxisme des services de sécurité est dénoncé au plus haut niveau régional. Partageant le même constat que ses administrés, le maire de Gao croit, en effet, que les militaires maliens ne font pas assez de mouvements pour dissuader ou empêcher les terroristes d’agir.

“« Le problème, selon le maire, est qu’il n’y a pas de patrouille. S’il y a des patrouilles, il n’y a pas de raison que les bandits fassent ce qu’ils veulent chaque semaine », a-t-il affirmé sur RFI.


Démission de l’Etat face à l’insécurité croissante

En matière de sécurité, l’Etat malien est soulagé dans sa tâche régalienne par Barkhane et la MINUSMA. Des forces qui, il faut le rappeler, sont déployées au Mali en appui à l’armée malienne mais qui semblent aujourd’hui plus préoccupées de la situation et résolument plus engagées à lutter contre les facteurs d’insécurité que les nôtres.

“« J’encourage le Gouvernement à envoyer des forces de sécurité et des fonctionnaires, dont des enseignants et du personnel de santé, dans les zones qu’il contrôle ».


Ceci est l’appel pressant qu’adresse Ban Ki Moon à nos autorités. Dans son dernier rapport sur la situation au Mali, le secrétaire général de l’ONU note le faible déploiement de l’armée dans les zones du nord non occupées par les groupes armés.  Selon Ban Ki Moon, à la date du 15 mars, seulement 1.995 membres des services de sécurité étaient en poste dans le nord.

“« Un sentiment général d’insécurité persiste dans les localités où la présence des forces de sécurité est réduite au minimum », rapporte-t-il.


La sécurité des maliens constitue-t-elle une priorité pour les autorités actuelles ? Le gouvernement est-il-il dans une logique de sous-traiter éternellement la sécurité des maliens ?

L’enfer dans lequel nous vivons est une conséquence de politiques qui ont délégué au second plan les questions de défense et de sécurité. N’avons-nous donc rien appris de nos erreurs ? Aujourd’hui, plus que jamais, les autorités doivent se ressaisir avant qu’il ne soit, encore une fois, trop tard.

Aliou Hasseye


http://maliactu.net/mali-la-securite-des-citoyens-du-be-bi-ba-bolo-ou-le-sauve-qui-peut/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMer 15 Avr 2015 - 15:15

Citation :
Les drones Reaper de l’armée de l’Air ont franchi le cap des 4.000 heures de vol au-dessus du Sahel


Posté dans Afrique, Forces aériennes, Opérations par Laurent Lagneau Le 15-04-2015


le Sahel zone de non-droit - Page 14 699  


Depuis son engagement, en janvier 2013, dans la bande sahélo-saharienne, le détachement déployé à Niamey (Niger) par l’Escadron de drones 1/33 Belfort a réalisé près de 14.400 heures de vol avec ses appareils MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Harfang et MQ-9 Reaper, d’abord dans le cadre de l’opération Serval, puis dans celui de l’opération Barkhane, lancée le 1er août dernier.

Les deux MQ-9 Reaper ont accompli leurs premières missions en janvier 2014. En un peu plus d’un an, ils ont ainsi effectué plus de 4.000 heures de vol. Au sujet de cet appareil, l’État-major des armées souligne que « sa vitesse de déplacement et la qualité des images prses par son capteur principal sont devenues un atout indéniable dans la réalisation des missions d’appui renseignement aux opérations menée par Barkhane » et il permet ainsi « d’assurer un appui quotidien en matière de FMV (Full Motion Vidéo) et complète parfaitement l’action du Harfang ».

Les drones sont engagés avant le début d’une opération, dans le cadre de ce que l’on appelle la Préparation Renseignement de l’espace opérationnel » (PREO), puis pendant, afin d’en assurer en permanence la surveillance.

« Face à l’immensité du théâtre d’opérations, la capacité ISR (Intelligence, surveillance and reconnaissance) du drone s’inscrit au cœur de la mission aérienne et vient en appui et en complément des autres capteurs, comme ceux du Rafale équipé de la nacelle RECO NG. Le drone peut cibler des zones de danger ou de surveillance et mettre en œuvre dans la durée la précision de ses instruments de recueil d’images », explique encore l’armée de l’Air, dont le chef d’état-major, le général Denis Mercier, estimait récemment que « plus on a de drones, plus on en a besoin » car « c’est la clé des opérations en Afrique ».

Pour rappel, les MQ-9 du 1/33 Belfort ne sont pas armés, à la différence de ceux mis en oeuvre par l’US Air Force et la Royal Air Force. Ces appareils sont mis en oeuvre par un équipage composé d’un pilote, d’un opérateur capteur, d’un opérateur image, d’un coordinateur tactique et d’un officier de renseignement.

D’ici peu, un troisième MQ-9 Reaper viendra rejoindre les deux autres mis en oeuvre dans la bande sahélo-saharienne (BSS). Et il est prévu de commander un second système (3 appareils et la station de contrôle) avant la fin de cette année.  



http://www.opex360.com/2015/04/15/les-drones-reaper-de-larmee-de-lair-ont-franchi-le-cap-des-4-000-heures-de-vol-au-dessus-du-sahel/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 16 Avr 2015 - 17:19

Citation :
Le 2e REP a sauté sur la passe de Salvador, dans le nord du Niger

le Sahel zone de non-droit - Page 14 6107


On en saura davantage ce matin lors du point presse de l'EMA. Entre le 7 et le 13 avril, une opération conjointe a eu lieu dans l'extrême nord du Niger.

Objectif: la passe de Salvador, grand carrefour des trafics du Sahel.

Particularité: trois sections du 2e REP ont sauté sur la passe. Un saut de nuit, semble-t-il. Les paras ont été appuyés par des cavaliers français et une trentaine de soldats nigériens, tous venus de la garnison de Madama.

Au total 140 soldats français ont pris part à ce raid qui a permis de saisir des moyens logistiques (vivres, carburants, matériel de communication...).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/04/15/le-rep-140-francais-et-30-nigeriens-13899.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 16 Avr 2015 - 17:51

Citation :
Opération aéroportée au nord Niger


Publié le 16/04/2015 à 16h04, par Emmanuel Huberdeau

le Sahel zone de non-droit - Page 14 779
Les parachutistes du 2eme REP ont été largués depuis deux C-130 Hercules de l'armée de l'Air. © Armée de l'Air



C'est un mode d'action assez exceptionnel. Le 7 avril 2015, dans la nuit, les troupes françaises de l'opération Barkhane ont conduit une opération aéroportée au nord Niger. L'Etat Major des Armées a annoncé que 90 hommes du deuxième régiment étranger de parachutistes (2eme REP) ont été largués sur la passe de Salvador à proximité des frontières Algériennes et Libyennes.

Les légionnaires ont embarqué à N'Djamena, au Tchad,  à bord de deux avions de transport C-130 Hercules de l'armée de l'air. L'opération s'est déroulée sous la surveillance de drones opérés par le détachement de l'escadron 1/33 Belfort basé à Niamey. Chaque homme a sauté avec 80 kg d'équipements et des caissons de matériel, munitions ou encore vivres ont été largués simultanément.

Une fois au sol, les parachutistes ne sont pas entrés en contact avec des éléments terroristes mais trois plots logistiques abritant du carburant et des vivres ont été découverts et détruits. Les détachements du 2eme REP a ensuite été rejoint par une colonne mixte de l'armée française et de l'armée nigérienne, venant de Madama et comprenant des véhicules blindés ERC90 Sagaie. Les opérations se sont poursuivies jusqu'au 13 avril.

Les opérations aéroportées mettant en oeuvre des unités conventionnelles (Non forces spéciales) sont assez exceptionnelles. En 2013, durant l'opération Serval,  le 2eme REP, déjà, avait été largué avec des sapeurs et des artilleurs sur un objectif non sécurisé au nord de Tombouctou. Ce saut opérationnel était le premier du régiment depuis Kolwezi en 1978. Selon l'état major des armées ce type d'opérations avec des moyens limités pourrait devenir de moins en moins rares.

Le largage de matériel est déjà fréquemment employé. Les unités de la force Barhane se retrouvant isolées au cours de leurs opérations sont ainsi ravitaillées par les Casa, Transall ou Hercules de l'armée de l'Air.


http://www.air-cosmos.com/2015/04/16/32304-operation-aeroportee-au-nord-niger  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 16 Avr 2015 - 22:50

Citation :
Niger: des arrestations lors d’une opération militaire franco-nigérienne


le Sahel zone de non-droit - Page 14 783
Saut nocturne du 2e REP (Régiment étranger de parachutistes) au-dessus de la passe de Salvador.
Photo ECPA via Olivier FOURT


Durant une semaine, des militaires de l’opération Barkhane et des Forces armées nigériennes (FAN) ont mené une opération d’envergure dans l’extrême nord du Niger. Pour la première fois depuis 2013, l’armée française a mené une opération aéroportée, en faisant sauter ses parachutistes à quelques kilomètres de la passe de Salvador. Mais c’est à 60 kilomètres de là, dans le massif rocheux d’Emi Bouli, sur une zone de transit située à 15 kilomètres de la frontière algérienne, que Barkhane et les FAN ont mis la main sur un petit groupe de suspects.

Ils descendent de l’hélicoptère de l’armée de l’air, les mains derrière le dos, escortés par des soldats français et nigériens. Les soldats de Barkhane leur donnent à boire et à manger. Trois hommes : deux sont très jeunes, un autre aux traits plus durs est assis par terre à l’écart, peut-être le chef.

Le groupe serait constitué de Maliens de la tribu des Ifoghas, comme l’explique le capitaine Mohamed qui commande le détachement des Forces armées nigériennes à Madama dans l’extrême Nord du pays : « Ils venaient de la Libye donc ces personnes ne peuvent être que des trafiquants de drogue ou dans des groupes armés terroristes ».

Barkhane pistait un 4x4 devant relier Ubari en Libye à l’Adrar des Ifoghas dans le nord du Mali, mais ce sont les soldats nigériens qui ont découvert un premier suspect au lever du jour. « Nous n’avons pas tiré un coup de feu, on les guidait avec nos transmissions et nos renseignements, on était avec eux au sol, mais c’est eux vraiment qui étaient en tête et qui ont conduit l’action de feu », détaille le colonel Jean-Michel Menier. Il commande le regroupement tactique du désert-Est de l’opération Barkhane.

Probablement des guetteurs

Pas de traces toutefois du convoi recherché, le groupe était en possession d’une seule kalachnikov et ne l’a pas utilisée. Plus intéressants, les téléphones satellitaires retrouvés ainsi que de puissantes jumelles laissent penser que les trois hommes constituaient une équipe de guetteurs chargés d’informer les transporteurs de la présence éventuelle de militaires français.

« Ils étaient cachés sur une hauteur, quand ils ont aperçu notre approche, ils ont voulu un peu s’esquiver, mais on les a rattrapés à pied, poursuit le capitaine Mohamed. Quand on les a trouvés, ils étaient déjà fatigués compte tenu de la marche. Beaucoup de choses peuvent leur être reprochées, ils sont détenteurs illégalement d’arme, ils n’ont aucun accès sur notre territoire parce que ce sont des étrangers. On va les transférer aux autorités compétentes, c’est à elles de décider ».


le Sahel zone de non-droit - Page 14 945
Patrouille motorisée sur le plateau de Manguéni.
RFI/olivier Fourt

le Sahel zone de non-droit - Page 14 857
La passe Salvador vue du plateau du Manguéni au Niger: C'est là que l'armée française s'est déployée
pendant quatre jours: jamais Barkhane et l'armée nigérienne ne s'étaient avancées aussi loin de leur
base avancée de Madama.
RFI/Olivier Fourt  


http://www.rfi.fr/afrique/20150416-niger-mali-algerie-passe-salvador-arrestations-barkhane-/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 17:15

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 17:29

Citation :
Sahel/Terrorisme : Bien qu’efficace, l’opération Barkhane est appelée à durer

Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 21-04-2015


le Sahel zone de non-droit - Page 14 6121

Les députés François Loncle (PS) et Pierre Lellouche (UMP) ont effectué, le mois dernier, un déplacement dans trois pays de la bande sahélo-saharienne (BSS), qui plus est membre du G5 Sahel, à savoir le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Lors d’une séance de travail de la commission des Affaires étrangères, ils en ont fait le compte-rendu. Et le moins que l’on puisse dire est que les perspectives ne sont pas très encourageantes.

Classés parmi les pays les moins avancés, ces trois États sahéliens se caractérisent par une démographie importante (6 à 7 enfants par femme) et une faillite de leurs systèmes éducatifs, avec 70 à 80% d’analphabètes au sein de leurs populations respectives. Et cela, avec une « islamisation préoccupante des sociétés », selon les mots de François Loncle.

« Dans les trois pays, l’islam wahhabite progresse au détriment de l’islam local, traditionnellement tolérant et modéré », a souligné le député socialiste. « Les mosquées et écoles coraniques financées par des ONG qataries ou des fonds saoudiens prolifèrent », a-t-il ajouté, notant au passage que « le Niger porte déjà les stigmates d’une ‘République islamique’ ». Si l’on y ajoute les difficultés économiques, pour M. Lellouche, « toutes les conditions sont remplies pour qu’une jeunesse désespérée se trouve sans autre perspective d’emploi que d’être recrutée par des groupes terroristes ou des trafiquants ».

Là-dessus, la présence militaire française, dans le cadre de l’opération Barkhane, est mal vue par certaines populations. « Au Niger, il existe une croyance bien ancrée que la France est présente militairement dans le pays pour accaparer les ressources, en particulier le maigre filon d’or qui a été découvert dans le nord du pays. Pour certains Nigériens, ‘la France n’est pas l’alliée du Niger mais l’alliée d’Issouffou’ », a affirmé M. Loncle.

Quant à la situation sécuritaire, elle est évidemment compliquée. Cela est vrai dans le nord du Mali, où les indépendantistes touareg et Bamako peinent toujours à s’entendre. L’accord d’Alger, trouvé en mars, n’a toujours pas été signé par les deux parties [ndlr, il l'a été par les groupes armés proches des autorités maliennes]. Dans son compte-rendu, M. Loncle a expliqué que cela tenait en partie à l’influence d’Iyad Ag Ghali, le chef du groupe jihadiste Ansar Dine, allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

« D’après nos informations, il terroriserait les groupes tentés de signer l’accord, en menaçant d’égorger leurs familles », a déclaré le député à son sujet, après avoir indiqué qu’il s’était réfugié en Algérie.

Et il y aussi le jeu des voisins du Mali. « Le Maroc continue de jouer un rôle ambigu dans le processus de paix, notamment à travers ses relations avec le chef du MNLA, Bilal Ag-Cherif. Quant à l’Algérie, beaucoup continuent de se poser la question de sa réelle neutralité en tant que médiateur », a expliqué M. Loncle, qui a également pointé certains « ambiguités » sur la volonté de Bamako à trouver un accord avec les indépendantistes.

Outre la situation politique instable du Burkina Faso, celle du Niger préoccupe, d’autant plus que ce pays est le plus fragile de la zone et qu’il est situé au « centre d’un triangle de menaces : nord-Mali, sud-Libye et Boko Haram », avec des forces armées « surengagées au regard » de ses moyens.

« Le Niger consacre 10% de son PIB à sa défense, ce qui accentue les difficultés économiques et sociales du pays. Au total, 9000 à 10.000 Nigériens sont engagés en opération, soit la moitié des forces disponibles. Les forces nigériennes manquent de couverture aérienne, de moyens de renseignement, de transport. Toutes les troupes se déplacent par la route », a noté François Loncle. En outre, pour Niamey, AQMI est vue comme une menace extérieure alors que le groupe jihadiste nigérien Boko Haram est vu comme une « menace locale, à l’intérieur-même de la société nigérienne ».

Dans ces conditions, le rôle de la force Barkhane (avec 3.000 hommes) est essentiel. Et c’est la raison pour laquelle il va durer longtemps. « Les capacités des groupes armés terroristes ont été fortement diminuées grâce à l’action de Barkhane. A l’heure actuelle, sur l’ensemble des pays du Sahel, la menace terroriste est contenue et ne déstabilise pas les Etats en place », a relevé M. Loncle. Mais cette efficacité suppose aussi le maintien de ce dispositif militaire « sur le temps long ».

Le député a ainsi rapporté les propos du général Salaün, le commandant de la force Barkhane : « Dans toute la bande sahélo-saharienne, la France est assise sur le couvercle de la marmite. » En clair, si les forces françaises se retirent, « cela induira des risques de déstabilisation en cascade pour tous les pays de la sous-région » car, selon M. Loncle, « la menace terroriste n’a pas pu être éradiquée ». Et pour cause : il y aurait encore 300 à 500 jihadistes dans le nord du Mali et leurs « forces se régénèrent en dépit des opérations, en raison du chaos libyen ». Et le parlementaire d’ajouter : « Les forces spéciales nous ont dit qu’ils avaient du mal à capturer les grands chefs qui se réfugiaient souvent en Algérie ».

Et la mission des Nations unies au Mali dans tout ça? Elle aurait dû être notre « ticket de sortie »… Seulement, régulièrement prise à partie par les groupes armés, « elle ne peut pas se débrouiller sans Barkhane qui est son  ‘assurance-vie’ ». En outre, elle ne dispose pas des capacités nécessaires pour mener des missions de contre-terrorisme. Pour compléter le tableau, « elle accuse de nombreuses faiblesses intrinsèques concernant le nombre et la formation des hommes, le manque d’équipements et le soutien structurellement défaillant ». Et, d’après M. Loncle, « ces faiblesses combinées à la forte mortalité ont induit une frustration voire une démotivation des troupes, certaines refusant d’obéir, à l’image du contingent sénégalais ».

Aussi, le député Pierre Lellouche s’est montré très pessimiste. « Autant il me semblait qu’il était nécessaire d’aller stopper les terroristes qui descendaient vers Bamako en janvier 2013, autant je suis très réservé sur la pérennisation de cette présence, qui nous conduit à nous mettre dans la main d’une classe politique locale dont le tropisme bien connu est d’attendre que les autres gèrent la situation pour elle. Grâce à nous, les Maliens ont l’ONU pour dix ans », a-t-il lancé.

« Aujourd’hui, le nord-Mali n’est pas stabilisé. Nos militaires continuent à y faire un travail qui s’apparente à de la dentellerie fine : en plusieurs mois, nous n’avons tué que quelques dizaines de terroristes, et capturé autant, avec tous les moyens de pointe que nous y mettons », a encore estimé le député UMP. « Nous sommes face à une population terroriste potentielle qui ne cesse de croître : ces pays regorgent de jeunes désœuvrés. Ils ont à leur disposition des stocks d’armes considérables en provenance de Libye. Autant dire que nous sommes là devant une mission sans fin prévisible! », a-t-il continué.

D’où sa conclusions : « De force d’intervention, nous risquons de devenir – et d’être perçus comme – une force d’occupation du Sahel. Il ne s’agit pas d’un jugement moral, simplement d’un constat. Nous sommes partis pour une présence durable, sur une zone qui mesure plus de deux à trois fois la France, avec les problèmes considérables de logistique, de communication, d’usure des matériels que cela suscite ».



http://www.opex360.com/2015/04/21/sahelterrorisme-bien-quefficace-loperation-barkhane-appelee-durer/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 23 Avr 2015 - 15:42

Citation :
Aérolargage au niveau de la passe de Salvador  

Ajoutée le 22 avr. 2015

EMBARQUEZ à bord d'un Hercules pour un aérolargage au profit de militaires parachutés quelques jours avant au
niveau de la passe de Salvador


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeLun 27 Avr 2015 - 15:45

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle) a ajouté 4 nouvelles photos.


Le 15 avril 2015, dans le ciel nigérien, des Rafale de l’opération Barkhane viennent de faire le plein de kérozène auprès d’un C135-FR.

Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armées
terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

le Sahel zone de non-droit - Page 14 1729
le Sahel zone de non-droit - Page 14 967
le Sahel zone de non-droit - Page 14 1054
le Sahel zone de non-droit - Page 14 1146
Crédits : État-major des armées / ECPAD
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMar 28 Avr 2015 - 16:42

Citation :
Le groupe jihadiste Boko Haram inflige de lourdes pertes à l’armée nigérienne


Posté dans Afrique, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 28-04-2015


Le bilan n’est pas encore définitivement établi mais on est sûr d’une chose : il sera très lourd pour l’armée nigérienne. Ainsi, au cours d’une attaque lancée le 25 avril par le groupe nigérian Boko Haram, désormais affilié à l’État islamique (EI ou Daesh), contre l’île de Karamga, une île isolée du Lac Tchad, au moins 48 soldats nigériens ont été tués selon une source tchadienne, qui a aussi précisé que 36 autres sont actuellement portés disparus.

Un élu nigérien sollicité par l’AFP a quant à lui fait état de 80 soldats tués et d’une trentaine de disparus tandis qu’une source de l’armée nigérienne a évoqué le bilan d’une centaine de morts.

En outre, des civils présents sur l’île ont été massacrés. « Après en avoir terminé avec les soldats, ils ont retourné leurs armes contre les habitants, visant les têtes de ceux qui s’étaient jetés à l’eau pour leur échapper et brûlant vivant beaucoup de résidents dans leurs maisons », a raconté Umar Yerima, un pêcheur nigérian vivant à Karamga.

Quoi qu’il en soit, il s’agit des pertes les plus sévères infligées par Boko Haram à la coalition régionale formée en janvier par le Tchad, le Niger, le Cameroun et le Nigeria pour contrer la menace jihadiste dans la région du Lac Tchad.

L’assaut a été donné contre l’île de Karamga dès l’aube. Là encore, il est difficile, selon les sources, de déterminer avec exactitude le nombre de jihadistes engagés. Certaines ont parlé de 2.000 combattants. D’autres, plus prudentes, ont évoqué « plusieurs centaines » d’assaillants. Submergés, les soldats nigériens, qui était une centaine, n’ont rien pu faire.

Les jihadistes sont restés sur l’île jusqu’à l’intervention, à la mi-journée, d’hélicoptères de l’aviation tchadienne, basés à Diffa (Niger). Une opération de « ratissage » a ensuite été menée par les forces nigériennes et tchadiennes.

L’île de Karamga avait été attaquée une première fois en février dernier. Le bilan avait fait état de la mort de 7 soldats nigériens et d’un civil. Quinze jihadistes avaient été tués. Depuis, Boko Haram, mis sur la défensive grâce à l’action de la coalition régionale, ne s’était plus aventuré au Niger. Toutefois, la semaine passé, il a mené un raid sur le village camerounais de Dia (au moins 18 tués parmi les habitants).

La situation sécuritaire du Niger est inquiétante. Considéré comme étant le pays le plus fragile de la bande sahélo-saharienne, avec une triple menace jihadiste venue du sud de la Libye, du nord du Mali et du nord du Nigeria. Qui plus est, ses forces armées, bien que Niamey leur consacre 10% de son PIB, présentent de fortes lacunes en matière de couverture aérienne, de renseignement et de transport.


http://www.opex360.com/2015/04/28/le-groupe-jihadiste-boko-haram-inflige-de-lourdes-pertes-larmee-nigerienne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2015 - 15:02

Citation :
jeudi 7 mai 2015
 
Le 3e Reaper est à Niamey



Le troisième drone MQ-9 Reaper de l'ED 1/33 Belfort sera opérationnel demain à Niamey, vient-on d'apprendre. Deux cockpits sont disponibles, pour mener autant de missions simultanées.

La commande de 9 drones supplémentaires doit intervenir en 2015



http://lemamouth.blogspot.fr/2015/05/le-3e-reaper-est-niamey.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 7 Mai 2015 - 17:15

Citation :
Armée française - opérations militaires OPEX (page officielle)


Du 15 au 27 avril 2015, 100 militaires français et 200 militaires nigériens et tchadiens ont mené une opération tripartite de reconnaissance de la
frontière nigéro-tchadienne dans le but de dissuader toute action terroriste dans la zone.

Bilan : 38 fûts d’essence détruits, une centaine de munitions et un pick-up saisis.

Armée par 3000 militaires et en lien avec les forces partenaires, Barkhane lutte contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

le Sahel zone de non-droit - Page 14 10111
le Sahel zone de non-droit - Page 14 1179
le Sahel zone de non-droit - Page 14 1275
Crédits : État-major des armées / Armée de Terre
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMar 12 Mai 2015 - 17:33

Citation :
Defense.gouv a ajouté 14 nouvelles photos à l’album #Barkhane La base avancée de #Madama 1/2 — à Madama, Agadez, Niger.

Située au Nord Niger, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière libyenne, la base avancée de Madama constitue un point d’appui pour les
forces de l’opération Barkhane dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Au cœur du désert sahélo-saharien, la base de Madama est
actuellement en pleine montée en puissance.

le Sahel zone de non-droit - Page 14 10138
La base de Madama s’élève à proximité d’un ancien fort colonial français construit en 1931 et, aujourd’hui, occupé par les forces armées
nigériennes – Crédits : Z.Boncourre/Armée de Terre – à Madama, Agadez, Niger.
le Sahel zone de non-droit - Page 14 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeMer 13 Mai 2015 - 13:42

Citation :
Defense.gouv a ajouté 14 nouvelles photos à l’album #Barkhane La base avancée de #Madama 2/2 — à Madama, Agadez, Niger.

Située au Nord Niger, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière libyenne, la base avancée de Madama constitue un point d’appui pour les forces
de l’opération Barkhane dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Au cœur du désert sahélo-saharien, la base de Madama est actuellement en
pleine montée en puissance

le Sahel zone de non-droit - Page 14 10146
le Sahel zone de non-droit - Page 14 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 14 Mai 2015 - 16:11

Citation :
Sahel : Le groupe jihadiste al-Mourabitoune aurait fait allégeance à l’État islamique

Posté dans Afrique, Opérations, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 14-05-2015



Après Boko Haram et les mouvements libyens, al-Mourabitoune? Selon l’agence de presse mauritanienne Alakhbar, ce groupe jihadiste  a fait allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi chef de l’organisation État islamique, via un message audio lu par Adnane Abou Walid Al-Sahraoui , son porte-parole.

« Nous appelons tous les groupes jihadistes à prêter allégeance au calife pour unir la voix des musulmans et serer leurs rangs face aux ennemis de la religion », affirme-t-il dans l’enregistement.

Le groupe al-Mourabitoune (Les Almoravides), actif dans le nord du Mali – où il a revendiqué plusieurs attaques, dont celle contre un restaurant de Bamako, en mars – et au Niger, est le fruit de la fusion du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao) et des « Signataires par le sang », un mouvement dirigé par Mokhtar Belkmokhtar, un ancien chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), responsable de la prise d’otage meurtrière du site gazier d’In Amenas (Algérie), en janvier 2013.

Ce serment d’allégeance à l’État islamique (EI ou Daesh) est surprenant dans la mesure où, l’an passé, Belmokhtar avait réaffirmé sa fidélité à l’égard d’Ayman al-Zawahiri, le successeur de Ben Laden à la tête d’al-Qaïda « central ».

« Nous affirmons notre confiance et notre engagement en faveur de l’approche et des orientations de notre émir, cheikh Ayman al-Zawahiri (…), car nous sommes convaincus de la justesse de son approche », avait en effet affirmé Belmokhtar, à la fin mars 2014.



http://www.opex360.com/2015/05/14/sahel-le-groupe-jihadiste-al-mourabitoune-aurait-fait-allegeance-letat-islamique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeJeu 14 Mai 2015 - 20:17

Citation :
Les pays du Sahel s’engagent à serrer les rangs face au terrorisme et au trafic de migrants


14 mai 2015    


Les pays du Sahel, en première ligne dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de migrants vers l’Europe, se sont engagés jeudi à intensifier leur coopération, en présence du ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve.

« Au vu des interactions existant entre ces crimes, seule une action commune de nos pays est à même de relever ces défis », ont pointé les ministres de l’Intérieur des pays du G5 du Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) dans une « déclaration de Niamey » qu’ils ont tous signée.

« Un pas de plus a été franchi dans la construction de cet espace sur le plan de la sécurité », s’est félicité le ministre nigérien de l’Intérieur Hassoumi Massaoudou en clôture de la réunion.

Le Sahel est l’une des zones les plus pauvres au monde. Ses 137 millions d’habitants y vivent avec des indices de développement parmi les plus bas. Ses Etats peinent à juguler les groupes islamistes tels qu’Aqmi ou Boko Haram.

Les représentants du « G5 Sahel », créé l’an dernier pour contrer la menace terroriste, se sont ainsi engagés jeudi à mettre en place un système de communication informatisé et sécurisé pour échanger des informations.

C’est « la clé de l’efficacité dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée », a commenté Bernard Cazeneuve, invité à cette réunion avec son homologue espagnol Jorge Fernandez Diaz.

« Il était devenu indispensable et même vital que les pays les plus concernés par le phénomène terroriste se mobilisent ensemble pour y répondre », a-t-il assuré.

Des moyens mutualisés et « l’appui de nos partenaires » permettront d’atteindre cet objectif, selon le ministre nigérien. Les contours financiers de la déclaration de Niamey, qui prévoit aussi la création d’un « centre d’études stratégiques », restent encore très flous.


– Mesures ‘en amont’ sur l’immigration –


En matière d’immigration, les Etats se sont engagés à prendre des mesures « en amont » pour empêcher les migrants d’arriver sur les côtes italiennes.

Le Sahel, vaste étendue désertique aride, constitue l’une des principales routes pour les migrants d’Afrique subsaharienne souhaitant se rendre en Europe. Agadez, la capitale du nord du Niger, est le dernier lieu de regroupement massif de clandestins avant la Libye.

« L’immigration clandestine vers l’Europe n’est pas seulement une tragédie humaine, mais aussi un défi sécuritaire car elle sert de fond de commerce à des organisations criminelles qui en tirent des profits substantiels », a regretté l’envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour le Sahel, Hiroute Guebre Sellassié.

Quelque 1.800 personnes sont mortes dans des naufrages en Méditerranée depuis le début de l’année, selon l’Organisation internationale des migrations. De nombreux autres périssent régulièrement dans la traversée du Sahel.

Intensification de la collaboration entre pays source, de transit et de destination, renforcement des capacités des forces de sécurité… les ministres ont aussi convenu d’une coopération renforcée avec les agences européennes Europol (police) et Frontex (patrouille au frontières).

Au delà de la réponse policière, des avancées sont possibles dans le domaine économique, politique ou en matière d’éducation, a observé M. Massaoudou.

« Toutes ces stratégies, nous voulons les discuter avec nos partenaires européens pour casser les filières criminelles en amont, combattre l’immigration clandestine et éventuellement favoriser une immigration légale », a remarqué le ministre nigérien de l’Intérieur.

« Nous souhaitons être dans la solidarité pour les demandeurs d’asile, et dans des politiques partenariales pour les migrants qui relèvent de l’immigration économique » irrégulière, lui a répondu Bernard Cazeneuve.

La réunion du G5 du Sahel a aussi accouché d’une déclaration distincte visant à « prévenir et combattre la radicalisation de l’extrémisme violent » religieux, en contrôlant notamment certains flux financiers.

Jeudi, le mouvement jihadiste Al-Mourabitoune, actif au Sahel et créé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI) dans une déclaration d’un de ses responsables, diffusée par l’agence privée mauritanienne Al-Akhbar.


http://maliactu.net/les-pays-du-sahel-sengagent-a-serrer-les-rangs-face-au-terrorisme-et-au-trafic-de-migrants/#sthash.9h69oSfi.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30950
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena32le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena24
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena25le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena26
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Cheval10le Sahel zone de non-droit - Page 14 Unbena15
le Sahel zone de non-droit - Page 14 Medail10

le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitimeLun 18 Mai 2015 - 21:07

Citation :
19e RG

A l'heure de la relève, la section de la 51e compagnie d'aide au déploiement lourd, projetée à Niamey dans le cadre de l'opération Barkhane, a
« consommé » en quatre mois près de 8 000 m3 de latérite, 30 tonnes de sable, 60 tonnes de gravier et 15 tonnes de ciment. Déployée depuis
septembre 2014 en auto-relève, la section travaux du 19e RG a pour mission d’appuyer le déploiement de la force sur la base aérienne

le Sahel zone de non-droit - Page 14 119
le Sahel zone de non-droit - Page 14 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le Sahel zone de non-droit - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: le Sahel zone de non-droit   le Sahel zone de non-droit - Page 14 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
le Sahel zone de non-droit
Revenir en haut 
Page 14 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 24 ... 34  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: