Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 21 Sep 2015 - 23:48

Citation :
Mali : Armée : CE QUE PRÉVOIT LA LOI D’ORIENTATION ET DE PROGRAMMATION MILITAIRE


21 septembre 2015


Des équipements adéquats, des soldats bien formés, un commandement à hauteur de mission.



L'unité méhariste de la garde nationale basée à Léré a reçu "un important renfort de l'armée", a-t-on indiqué de source militaire malienne.

La loi d’orientation et de programmation militaire a été adoptée à l’unanimité des députés présents, au mois de mai dernier. Ce texte de loi qui prévoit un immense investissement pour l’armée, d’un montant de 1.230.563.972.349 Fcfa pour la période 2015 à 2019, est une concrétisation de la volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta de doter le pays d’un outil de défense capable de relever les défis sécuritaires.
Le rapport produit par la Commission défense, sécurité et protection civile de l’Assemblée nationale, lors de l’examen de loi par les députés, souligne les dysfonctionnements de notre outil de défense et pointe l’insuffisance des effectifs pour couvrir les besoins du pays et assurer toutes les missions. « Notre armée est dans un état de sous équipement aigu. Le pays consacre actuellement 12% de son budget à la défense nationale », précise le rapport qui insiste sur la nécessité de disposer d’une force capable de défendre sa population et son territoire.
Le rapport identifie aussi les menaces comme la prolifération sans précédent des armes, la présence des islamistes dans le septentrion, les mouvements financiers avérés en faveur de la nébuleuse terroriste et du banditisme transfrontalier. « Le monde n’est pas nécessairement devenu plus dangereux qu’autrefois, mais il est plus instable et imprévisible », analyse le rapport.
La loi d’orientation et de programmation militaire cherche à faire face à ces menaces et consacre donc la volonté des hautes autorités politiques et militaires de doter le pays des forces armées à hauteur de mission. Elle vise en effet à amorcer une réforme profonde des armées, cohérente avec l’évolution de l’environnement aussi bien national qu’international. Elle contribuera à l’amélioration de la capacité opérationnelle des unités combattantes, du soutien logistique, de la mobilité des unités opérationnelles, du cadre de vie et de travail du personnel ainsi que du commandement. Les forces armées seront dotées des ressources humaines en nombre et en qualité et d’équipements adéquats. Sur un besoin réel en ressources humaines estimé à près de 20.000 hommes, il est prévu de recruter environ 10.000 hommes sur les cinq ans. Elle se traduira aussi par l’amélioration des conditions de rémunération, de travail, de vie des forces de défense avec les exigences du métier des armes et de leurs responsabilités.
La loi d’orientation et de programmation militaire comprend quatre articles relatifs à l’approbation des orientations, aux crédits budgétaires à programmer et au champ d’application de la loi ainsi qu’à la présentation annuelle du bilan d’exécution de la loi. Elle précise aussi le montant des crédits en ce qui concerne les préparations opérationnelles, le soutien aux opérations, les rémunérations, les équipements, les infrastructures, les études et les recherches, le fonctionnement. Chaque année, le ministre chargé de la défense doit présenter au Conseil supérieur de défense nationale et à la Commission défense de l’Assemblée nationale, le bilan détaillé de l’exécution de la loi d’orientation et de programmation militaire.

Améliorer l’image de l’armée. L’ambition est de permettre aux forces armées et de sécurité de faire face à un conflit majeur sur le territoire national avec une structure de commandement interarmées et opérative capable de coordonner l’atteinte de l’objectif militaire fixé. A cet effet, il est prévu l’acquisition d’aéronefs et de matériels de soutien technique de l’armée de l’air, l’acquisition de véhicules de combat et de transport de troupes modernes, la réalisation de matériels spécifiques pour les forces de sécurité, notamment pour la garde nationale et la gendarmerie nationale, la réalisation de matériels spécifiques pour le renseignement et les transmissions.
L’effort pour la loi d’orientation et de programmation militaire en 2015 est estimé à plus de 104 milliards de Fcfa. En 2016, il sera de plus de 109 milliards de Fcfa. La mise en œuvre de la loi requiert 21% du budget national. Ce taux est en deçà du plafond fixé par la Banque mondiale qui est de 25% du budget national. Le financement doit être recherché au niveau interne, notamment sur les recettes fiscales. Il est exclu de creuser davantage le déficit budgétaire. Le budget proposé n’empiète en aucun cas sur les autres secteurs. A l’état actuel, la part de la défense dans le PIB national représente environ 2,26 % qui seront portés à 3,92% en 2015 pour une moyenne sur les cinq ans de l’ordre de 2 à 3,5%, à l’horizon 2019. La gestion des ressources sera coordonnée par des commissions mises en place par chaque Etat-Major.
Cette loi n’aura un impact important que si le ministère en charge de la défense veillait au respect strict des textes, imposait la discipline, la rigueur, le dévouement, la gestion saine des deniers publics. Aussi, est-il nécessaire de créer un Centre d’études stratégiques qui se voudra un institut pluridisciplinaire de recherches et de débats consacré aux questions internationales et de gouvernance mondiale, qui aura pour mission d’éclairer et de mettre en perspective les grands évènements internationaux par l’analyse et la prévision des grands enjeux pouvant avoir une incidence directe ou indirecte sur notre pays ou notre sous-région. La création d’un cimetière militaire et d’un hôpital ne fera qu’améliorer l’image de l’armée qui « reste la colonne vertébrale de tout Etat et son renforcement est vital pour la sauvegarde de l’intégrité territoriale » comme le souligne le rapport de la commission défense de l’Assemblée nationale.
Au delà de l’adoption de la d’orientation et de programmation militaire, des actions concrètes d’équipements de l’armée ont déjà commencé avec l’achat d’uniformes et de matériels de guerre. Le chef de l’Etat a réitéré lors de sa récente visite à Sikasso d’équiper l’armée à hauteur de souhait pour qu’elle puisse faire face aux agressions des terroristes et sécuriser le territoire national. Il a promis aussi que tout sera fait pour améliorer les conditions de vie du soldat.

A. DIARRA

http://maliactu.net/mali-armee-ce-que-prevoit-la-loi-dorientation-et-de-programmation-militaire/#sthash.VWhadVSG.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 22 Sep 2015 - 15:43

Citation :
EUTM Mali

 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 22 Sep 2015 - 17:28

Citation :
EUTM Mali  

 
by
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 22 Sep 2015 - 22:31

Citation :
EUTM Mali
 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 23 Sep 2015 - 22:54

Citation :
Le président malien visite l’EUTM Mali.



Posted on 22 September 2015




Le président de la République du Mali, son excellence Ibrahim Boubakar Keita a effectué une visite officielle au Centre d’Instruction de Koulikoro jeudi dernier. Cette venue fut l’occasion pour le général Franz Xaver Pfrengle, commandent l’EUTM Mali de présenter les savoir-faire mis en œuvre par l’EUTM au profit des Forces Armées Maliennes (FAMa).



Les installations utilisées par l’EUTM se situent dans le centre d’instruction de Koulikoro au sein de la caserne « Boubacar Sada Sy ». Ce centre est parfois appelé KTC à cause de la langue anglaise utilisée par certains formateurs (Koulikoro Training Centre). A l’arrivée du président, deux détachements ont rendu les honneurs : une troupe malienne et une troupe européenne.

Cette visite constitue une première pour l’EUTM Mali. En effet, jamais un président de la République du Mali n’avait fait l’honneur de sa visite aux formateurs européens. Aussi, le général Pfrengle a saisi l’occasion pour présenter la mission européenne. Puis la délégation a été invitée à visiter le ROLE 2 qui est un hôpital de campagne installé sur le centre. A cette occasion le président a pu découvrir les matériels déployés et parler avec les médecins et le personnel spécialisé.

Ensuite, le président et le général se sont rendu sur le camp de manœuvre pour assister à une démonstration de libération d’otages conduite par le GTIA 5 « DEBO ». Le GTIA DEBO avait en effet atteint le terme de son réentrainement. Aussi, le vendredi 18 septembre dans l’après-midi, le général Pfrengle a présidé la cérémonie de clôture de ce stage. Désormais, cette grande unité des forces maliennes est prête à être engagée dans une nouvelle mission de protection de la population et de défense du Mali.



Il faut bien noter que le réentrainement du GTIA 5 n’était pas le seul stage en cours pour les formateurs de KTC. Ainsi le Cours de Commandant de CEUTM Mali (CCC) n°2 se déroule depuis début septembre et ce jusqu’en décembre. Ce fut l’étape suivante de la visite présidentielle. Autour d’une caisse à sable, les instructeurs ont présenté la formation à la préparation d’une mission tactique. Les stagiaires ont pu partager leurs impressions sur la formation. L’enjeu de ce cours était de préparer les cadres à affronter les incidents possibles lors de mission de lutte contre le terrorisme.

La dernière étape de EUTM Mali Photographes démonstrations consistait à reconstituer un check-point. Les savoir-faire mis en œuvre par les soldats maliens avaient pour but la recherche d’armes cachées. Notamment, l’accent était mis sur l’emploi de méthodes différentes de recherches sur un homme ou sur une femme. Les forces armées ont eu ensuite à réagir à diverses attaques, toujours en prenant soin de veiller à l’application du droit humanitaire international. Le droit international humanitaire est un effort permanent pour les instructeurs européens afin de permettre la mise en œuvre des bonnes pratiques vis-à-vis des adversaires et des populations.



A la fin des démonstrations, le président malien a exprimé sa satisfaction. Il a notamment développé l’importance de la contribution européenne à la formation des Forces Armées Maliennes. Il a redit sa confiance à ses soldats patriotes et serviteurs du peuple malien. Le général Pfrengle a partagé lui aussi sa satisfaction pour la coopération avec les FAMa tout en soulignant que les efforts devaient être poursuivis.

Après ces déclarations, la délégation a partagé un repas dans la salle à manger de la caserne avec des officiers et des soldats maliens. Les discussions informelles se sont poursuivies autour de la participation de l’EUTM Mali au développement des Forces Armées Maliennes. Pour tous, le but est de contribuer à la pacification de la République du Mali.

http://www.eutmmali.eu/le-president-malien-visite-leutm-mali/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 29 Sep 2015 - 18:53

Citation :
Formation Infanterie par EUTM MALI


Posted on 29 September 2015 by mhq pao


La 37ème semaine du calendrier a marqué le début du cycle de réentrainement des Forces armées maliennes (FAMa) par EUTM MALI. Environ 600 hommes du GTIA 5 (Groupement tactique interarmes) sont arrivés à Koulikoro pour leur recyclage programmé dès leur entraînement initial par EUTM MALI en mai 2014. Depuis tout ce temps, ils se sont battus dans le nord du Mali et ont également été impliqués dans l’opération pendant la période de la prise d’otages de Sévaré. Sévaré est également la ville de garnison du GTIA 5 « DEBO ». Pour les semaines à venir, le camp de Koulikoro sera à la fois leur maison et leur base d’entraînement.



Au début de la période de recyclage, les fondamentaux en tactique d’infanterie devaient être revus, y compris la progression en colonne de groupe et la patrouille à pied. Il s’agissait pour les instructeurs de garantir un juste équilibre de la formation pour qu’elle ne soit ni trop difficile ni trop facile pour les soldats maliens. Le caporal instructeur Ale, du « 1st Royal Gurhka Regiment » était satisfait du niveau de connaissance de la troupe et a déclaré : « la première formation EUTM que les soldats maliens ont reçue et le fait qu’ils ont été déployés en opérations dans le nord ces derniers mois, sont encore très visibles. Il est donc inutile de tout reprendre à zéro, mais il faut seulement rafraîchir les connaissances qu’ils possèdent déjà ! » Bon signe! Cela montre que le travail d’EUTM Mali a eu un effet positif et le niveau de compétence des soldats maliens continue à s’améliorer. La structure sur laquelle est basée la formation est restée la même. Au début, la situation tactique et les objectifs sont représentés par les instructeurs aux cadres maliens au moyen d’une caisse à sable rudimentaire. Par la suite, les officiers et les sous-officiers informent à leur tour leurs soldats sur le plan à suivre à l’aide de la caisse à sable. Une fois cela terminé, le cadencement du plan est répété à haute voix (rehearsal) pour en préparer l’exécution. Après le rehearsal, toutes les questions sont discutées avec les chefs maliens, pour se mettre d’accord sur la meilleure exécution de la mission.



Les résultats de cette discussion sont alors communiqués à leurs subordonnés par les cadres maliens. « De cette façon, l’équipe conserve sa cohésion et les dirigeants maliens conservent leur autorité et ils entrainent leurs soldats » a déclaré le Caporal Ale. La formation à l’exercice de l’autorité (leadership) est une des priorités au sein d’EUTM Mali, non seulement lors de la formation des GTIA, mais aussi lors du cours des commandants de compagnie, qui a commencé en même temps que le réentrainement du GTIA, mais qui durera jusqu’à la fin de l’année. Pendant la deuxième partie de la journée, les objectifs sont un peu plus exigeants, les soldats maliens doivent alors montrer qu’ils ont compris la formation du matin et qu’ils sont en mesure de la restituer. Pour cette raison, les instructeurs européens ont préparé un petit exercice de réaction à l’embuscade. Le but est de voir comment les soldats maliens en patrouille réagissent face à une attaque ennemie inopinée et comment ils se sortent d’affaire sur le plan tactique. Malgré des températures avoisinant 36 degrés. Les ordres sont rapidement exécutés et ils reprennent rapidement l’entrainement, en progressant avec précaution tout en observant attentivement le terrain.



Pendant ce temps, « l’ennemi », représenté par un Gurkha britannique, est tapi à l’affût. Lorsque l’embuscade se déclenche, les soldats maliens réagissent immédiatement en ripostant et en se mettant à couvert. Afin de neutraliser leur adversaire, ils doivent maintenant s’appuyer mutuellement par une succession de tirs et de manœuvres de débordement de l’ennemi. Les soldats rencontrent fréquemment ce type de situation lors de leurs missions réelles. L’ennemi est finalement vaincu et git alors blessé au sol. Les formateurs d’EUTM Mali interrompent brièvement le scenario et demandent aux soldats comment ils pensent devoir réagir. La réponse est unanime, « épargner les non-combattants et capturer l’ennemi et ses provisions ».



Des cours de droit international humanitaire (DIH) font également partie de l’entrainement. On y enseigne aux soldats maliens comment traiter avec humanité les prisonniers et les civils dans le respect des lois internationales. À la fin de la journée le caporal Ale est très satisfait : « les soldats Maliens ont appris très rapidement et se sont vite adaptés à la situation particulière. En outre, ils ont donné beaucoup de bons exemples. C’est vraiment agréable de travailler avec eux ». Au-delà des éloges de l’instructeur, c’est dans la voix du caporal des Gurkhas, la preuve que l’entraînement des soldats maliens porte déjà ses fruits

http://www.eutmmali.eu/formation-infanterie-par-eutm-mali/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 29 Sep 2015 - 23:19

Citation :
Mali : Manœuvre militaire conjointe Etats Unis – Mali : Des éléments du 33e régiment de parachutistes et de la garde nationale formés par des Marines


29 septembre 2015


Le chef d’Etat-major général des Armées Mahamane Touré


Le terrain situé en face du camp du 33e régiment des parachutistes a abrité, hier lundi 28 septembre, un exercice militaire conjoint entre les Etats-Unis et le Mali. Des éléments du 33e régiment de Parachutistes et de la garde nationale ont été ainsi formés par une vingtaine de marines sur des secours à fournir et des aides humanitaires en cas de catastrophe. Plusieurs personnalités parmi lesquelles Me Mamadou Gaoussou Diarra, représentant le gouvernement malien, l’Ambassadeur des USA au Mali, Paul Folmsbee, le chef d’état-major des armées maliennes, le général de division Mahamane Touré ont pris part à cette manœuvre.

Cette formation visait donc à améliorer la capacité collective des FAMAS dans la fourniture des services de secours en cas de catastrophe et d’urgences médicales et à offrir de l’aide humanitaire dans la sous-région. Signalons que cet exercice a mobilisé deux avions américains de type Osprey. Lequel est un aéronef unique qui peut décoller et atterrir verticalement comme un hélicoptère. En vol, ses hélices s’inclinent de manière à lui permettre de voler comme un avion. Signalons que cet appareil de très haute technologie de dernière génération permet de transporter les marines deux fois plus rapidement et cinq fois plus loin qu’un hélicoptère ordinaire, tout en ayant l’aptitude d’atterrir et de décoller sans piste. D’ailleurs, une démonstration du décollage et de l’atterrissage de ces avions hybrides américains ” Osprey ” a été faite avec à bord quelques journalistes. Représentant le gouvernement du Mali à cette cérémonie, Me Mamadou Gaoussou Diarra s’est réjoui de cette démonstration. Magnifiant l’excellence de la coopération américano-malienne,le ministre Diarra a affirmé que cela participe au processus de reconstruction de l’armée malienne afin qu’elle puisse faire face aux nouveaux défis sécuritaires.

Selon lui, à travers cet exercice, le gouvernement américain montre qu’il est un allié sûr pour aider le Mali à se doter d’une armée professionnelle capable de relever ce défi. Pour sa part, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Folmsbee a indiqué que le soutien de son pays à nos autorités n’a jamais fait défaut. Il a assuré que d’autres formations similaires se poursuivront entre les armées des deux pays, selon les besoins exprimés par le gouvernement du Mali.

Auparavant, c’était au Lieutenant-Colonel Douglas Brock, attaché de défense de l’Ambassade des Etats-Unis de déclarer que cette formation intervient dans le cadre des solides relations que son pays entretient avec le Mali. Lequel est même un partenaire privilégié des Etats-Unis. C’est dans ce cadre qu’un groupe de Marines du Corps Expéditionnaire à Objectif Spécial Air-Sol de réponse aux crises en Afrique, connu sous le nom de SP-MAGTF, dirigé par le Colonel Calvin Worth, a été dépêché au Mali pour former des militaires maliens. Ainsi, ils se sont entrainés dans le but de pouvoir mettre en pratique les capacités de l’armée malienne à fournir des secours en cas de catastrophe et offrir de l’aide humanitaire. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir le Commandant du 33e régiment des commandos parachutistes, Yssouf Traoré qui s’est réjoui de la participation de ses éléments à cette manœuvre conjointe.

Il faut noter que le Mali a été choisi pour abriter cet exercice en raison des relations solides qu’il entretient avec les Etats-Unis. En tout cas, cet exercice militaire conjoint est un bel exemple de coopération entre les armées du Mali et des Etats-Unis.

Massiré Diop

Source: L’Indépendant

http://maliactu.net/mali-manoeuvre-militaire-conjointe-etats-unis-mali-des-elements-du-33e-regiment-de-parachutistes-et-de-la-garde-nationale-formes-par-des-marines/#sthash.H8lBT58X.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Dim 4 Oct 2015 - 21:10

Citation :
Mali: échange de prisonniers entre Bamako et groupes rebelles

Par RFI Publié le 04-10-2015


Les militaires maliens libérés étaient détenus dans le nord du Mali, tandis que les combattants de la CMA étaient emprisonnés à Bamako.
Photo d'archive: militaires maliens à l'entraînement.
US Air Force photo: Master Sgt. Ken Bergmann


Au Mali, on peut entrevoir quelques signes de décrispation entre d'une part, les rebelles et les groupes armés pro-gouvernementaux, et d'autre part, le gouvernement malien et les rebelles. Bamako a libéré cette semaine une trentaine de rebelles prisonniers et la Coordination des mouvements de l'Azawad a de son côté libéré seize militaires maliens.

Les militaires maliens libérés cette semaine étaient détenus dans le grand nord du pays alors que les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) qui ont recouvré la liberté étaient emprisonnés à Bamako, la capitale malienne. L’échange de prisonniers s’est déroulé comme prévu, sans incident. Et jusque-là, aucune partie n’a annoncé que ses combattants étaient maltraités lors de leur détention.

De part et d’autre, on affirme même que ces libérations peuvent aider à restaurer la confiance. Un responsable de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) va même plus loin et parle de « décrispation » dans le cadre du processus de paix.

Des signes de décrispation ?

D’autres signes de décrispation sont par ailleurs signalés. Cette semaine, les deux principaux groupes armés rivaux impliqués dans le processus de paix se sont rencontrés sur le terrain, dans le nord-est du Mali. Pas pour se battre pour une fois, mais pour parler de paix.

Une nouvelle rencontre est prévue, ce dimanche, pour échanger encore une fois sur les futurs sites de cantonnement. Les groupes armés loyalistes ont déjà proposé six sites de cantonnement, les rebelles en ont proposé six autres. Et de l’avis d’un observateur étranger sur le terrain, pour le moment l’ambiance est plutôt bonne et les discussions pourraient rapidement avancer.

http://www.rfi.fr/afrique/20151004-mali-echanges-prisonniers-bamako-groupes-rebelles-cma-processus-paix
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 5 Oct 2015 - 17:41

Citation :
Le deuxième Cours d’Instructeur d’Armes d’Appui d’EUTM Mali a été complété.

Posted on 5 October 2015  by  dpao dpao

EUTM Mali


Ce le lundi dernier, le Cours d’Instructeur d’Armes d’Appui d’EUTM Mali a fini sa deuxième édition avec succès. Maintenant, plus de 30 soldats maliens sont prêts à instruire leurs compagnons dans l’utilisation d’armes d’appui. Après les quatre semaines du cours, ils sont prêts à retourner à leurs unités et prendre la responsabilité dans l’instruction des mitrailleuses, lance-roquettes et mortiers.

Pendant les quatre dernières semaines, le 2ème Cours d’Instructeur d’Armes d’Appui
d’EUTM Mali, ou en anglaises SWIC  (Support Weapons InstrEUTM Mali Photographeuctor Course), a été mené, la plupart du temps dans les installations militaires à Kati. Plus de 30 soldats maliens ont participé à ce cours. La plupart d’entre eux n’ayant aucune expérience précédente dans l’utilisation de ces armes, sont, maintenant, prêts à instruire d’autres soldats.



Le cours a trois spécialités différentes : lance-roquettes et mitrailleuse moyenne, ensuite mitrailleuse lourde, et finalement mortiers. Chaque groupe s’est spécialisé dans les armes différentes utilisées par les Forces armées maliennes et ils ont été enseignés EUTM Mali photographedans l’utilisation, la maintenance et, bien sûr, les techniques de tir. Bien que tous les participants n’aient pas passé le cours, tous les soldats qui l’ont suivi, sont maintenant entièrement préparés pour instruire leurs collègues.

Une des spécialités enseignée est une utilisation mixte de lance-roquettes et mitrailleuse moyenne. Apprendre aux soldats l’utilisation et la maintenance de ces différents types d’armes, a été difficile pour les différents instructeurs de la Lettonie, la République Chèque et la Finlande. Ces instructeurs EUTM Mali ont dû enseigner sur le SPG9 et le RPG7, deux lance-roquettes différents, mais tous les deux en usage dans les Forces Armées Maliennes (FAMa). La mitrailleuse PKM a également été enseignée pendant le cours, et, aussi la pratique de tir.

Autre spécialité est la mitrailleuse lourde, pour laquEUTM Mali photographeelle 12 participants étaient sélectionnés. Ils se sont approfondis dans la compréhension de DShK, Browning et KPVT mitrailleuses, et sont allés tirer au champ de tir sans incidents. En raison de certaines similarités avec le cours
mentionnée ci-dessus, certains instructeurs étaient les mêmes, et ont donné cours en différentes spécialités.



La dernière spécialité est l’utilisation des mortiers. Deux types de mortiers, 60 mm et 82 mm sont en utilisation. 9 membres des Forces armées maliennes ont reçu maintenant une bonne formation à l’utilisation de ces deux armEUTM Mali photographees, pas tous d’entre eux ont été accordés le certificat d’instructeur. Les trois entraîneurs Espagnols ont éduqué  non seulement à propos de l’utilisation, la maintenance et le déploiement des mortiers, mais aussi sur le calcul et la topographie. La connaissance approfondie de ces sujets nécessaires dans cette spécialité, était la raison pour laquelle certains des participants qui n’ont pas réussi le premier examen devrait changer à un des autres cours.

Pendant le cours, chaque participant a pu tirer avec l’arme de sa spécialité, et là, a eu l’occasion de démontrer ses compétences sur le champ de tir. Pour les cours pratiques, non seulement les instructeurs ont été impliqués, mais ausEUTM Mali photographesi d’autres membres de l’EUTM Mali. Les équipes de la Force Protection et de la neutralisation des explosifs (en anglaises EOD, Explosive Ordinance Disposal)  étaient nécessaires afin de créer l’environnement nécessaire pour que les instructeurs et les participants puissent se concentrer sur la pratique.

Dans certains cas, les cours d’EUTM Mali n’étaient pas effectués dans le Centre d’Instruction de Koulikoro (en anglaises KTC, Koulikoro Training Centre). Le SWIC était un de ces cas, on, l’équipe d’entrainement  mobile (en anglaises MTT, Mobile Training Team) devrait planifier, coordonner et superviser la formation. Cette équipe germano-autrichienne a dû faire face à toutes les éventualités qui pourraient survenir dans le cours.

Le lundi 28 Septembre, pendant une petite cérémonie dans les infrastructures fournisses par la 3e Région mEUTM Mali photographeilitaire à Kati, et en présence du Colonel Major A. Coulibaly, les participants maliens ont reçu leurs diplômes. 19 d’entre eux ont reçu un diplôme de participant à la formation, uniquement 16 soldats maliens ont été considérés et ont obtenu un diplôme comme instructeur, prêts à former leurs frères d’armes.

Après la cérémonie, les formes d’affection étaient visibles parmi les instructeurs et les participants, passant la plupart du temps ensemble pendant les quatre semaines du cours. Mais tous doivent continuer leurs tâches respectives. Les instructeurs seront bientôt impliqués dans une autre formation: le recyclage GTIA 3, ou la formation d’un nouveau GTIA; les soldats maliens doivent retourner à leurs unités d’appartenance, pour montrer les compétences qu’ils ont acquises, et instruire leurs camarades afin  d’être prêts à lutter contre les menaces du Peuple malien.


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 10 Oct 2015 - 20:22

Citation :
Mali : évasion de 8 soldats dont des proches du chef des putschistes de 2012


10 octobre 2015


camp de gendarmerie Balla Koné sis au quartier Faladié / photo archives


Huit soldats maliens, dont des proches du meneur du coup d’Etat militaire de mars 2012, Amadou Sanogo, se sont évadés samedi d’un camp de gendarmerie de Bamako, a appris l’AFP de sources militaires.

« Huit militaires dont certains sont proches du général Amadou Sanogo se sont évadés de manière spectaculaire samedi du Camp 1 de la gendarmerie de Bamako où ils étaient détenus », a déclaré à l’AFP un responsable du ministère malien de la Défense.

« Parmi les évadés, il y a les compagnons de l’ancien putschiste Amadou Sanogo. Il y a aussi des militaires accusés il y a quelques mois d’avoir voulu déstabiliser les institutions de la République », a ajouté une autre source militaire, sans plus de détail.

Un civil fait également partie des évadés, selon la même source.

Comme le général Sanogo, certains évadés étaient en attente de jugement après une inculpation dans l’affaire des militaires Bérets rouges.

Le général Sanogo est incarcéré depuis fin 2013 pour notamment « complicité d’assassinat » dans cette affaire des Bérets rouges, des soldats opposés au putsch de mars 2012 retrouvés morts dans des charniers près de Bamako.

“ « Les évadés ont bénéficié de complicité à l’intérieur du camp de la gendarmerie », a indiqué à l’AFP une autre source militaire.


Des gendarmes censés garder ces ex-détenus étaient entendus samedi par les services de sécurité, a déclaré à l’AFP un responsable du ministère de la Sécurité.

Avant le coup d’Etat qui a renversé le 22 mars 2012 le régime du président Amadou Toumani Touré, Amadou Sanogo était un obscur capitaine de l’armée malienne. Il a ensuite été promu général avant de tomber en disgrâce.

Le coup d’Etat du 22 mars 2012 a précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes armés, incluant des rebelles touareg et des jihadistes qui ont contrôlé cette région en mars-avril 2012.

Ces jihadistes liés à Al-Qaïda ont ensuite évincé les rebelles touareg, avant d’être dispersés et en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin d’un accord de paix entre le gouvernement et la rébellion.


http://maliactu.net/mali-evasion-de-8-soldats-dont-des-proches-du-chef-des-putschistes-de-2012/#sthash.wfyS8rk4.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Ven 16 Oct 2015 - 18:59

Citation :
Système de gestion du personnel pour Mali

Posted on 16 October 2015  by  mhq pao



EUTM MALI ne comprenne pas seulement les entraîneurs à Koulikoro, mais aussi les membres de l’ATF (Advisery Task Force) à Bamako. Leur tâche consiste à  soutenir le ministère de la Défense et les forces armées maliennes avec des conseils et aide pratique. Cela s’applique à tous les domaines tels que les ressources humaines, la sécurité, mais aussi la logistique et la formation. Le projet le plus important dans le domaine des ressources humaines est l’introduction d’un système de gestion du personnel.



Dans le cadre de la réforme militaire au Mali, les FAMa ont décidé d’introduire un nouveau système d’informatique pour améliorer la gestion des ressources humaines ; un « SIRH » (Système d’Information des Ressources Humaines) appelé « Gestion du Personnel des Forces Armées Maliennes » (GesPersFAMa).

Le système a été implémenté et mis en place par une entreprise civile M@liTek+, qui a formé les premiers utilisateurs. Le développement du système a été accompagné par  la Mission d’entrainement de l’Union Européenne au MALI (EUTM MALI). Les forces armées maliennes peuvent à partir de maintenant former les autres utilisateurs du système eux-mêmes.



Après avoir acquis une certaine expérience de l’utilisation du système, les FAMa sont maintenant capables d’assurer la formation initiale des utilisateurs eux-mêmes. Ca va de soi que les FAMa deviennent de plus en plus autonome et ils pourront économiser sur les frais de la formation.

Des utilisateurs bien formés garantiront une bonne implémentation, avec lequel l’exploitation du système d’information des Ressources Humaines sera plus facile et plus efficace pour satisfaire aux demandes du commandement.



La formation initiale sur le logiciel du « GesPersFAMa » (Gestion du Personnel des Forces Armées Maliennes) s’est déroulée sur deux jours, le 17 septembre et le 21 septembre 2015.

Les nouveaux utilisateurs ont été formés dans la salle de réunion de la Direction Ressources Humaines du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants  (DRH/MDAC). Ces utilisateurs venaient du service de Madame Djenèbou DIAKITE, Chef du Centre Informatique et Documentation de la DRH/MDAC. Elle est aussi administratrice du SIRH.

La formation s’est déroulée avec l’aide de la Mission d’entrainement de l’Union Européenne au MALI (EUTM MALI), représentée par le Commandant Roland S.



Les participants très motivés ont maintenant une connaissance approfondie de l’utilisation des fonctions spécifiques pour saisir des données dans le système. Ils sont maintenant complètement prêts à remplir les données dans le nouveau système.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 19 Oct 2015 - 18:49

Citation :
EUTM Mali

convoy training
 

Convoy training at the training range in the hills of Koulikoro.


 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Jeu 29 Oct 2015 - 18:33

Citation :

Mali : l’armée tue sept jihadistes dans la région de Mopti
29 octobre 2015 à 15h43


http://www.jeuneafrique.com/275567/politique/mali-larmee-tue-sept-jihadistes-dans-la-region-de-mopti/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 3 Nov 2015 - 21:20

Citation :
Mali : Coopération Mali-Belgique : Des matériels importants fournis aux Fama


3 novembre 2015


La cour du ministère de la Défense et des Anciens combattants a abrité le 28 octobre 2015, la cérémonie de la remise de matériels par le Royaume de Belgique à la République de Mali. Elle s’est déroulée en présence du chef d’état-major adjoint des armées, le général de brigade, Didier Dakouo; du colonel Antonia Vitale, Attaché de défense du Royaume de Belgique.

La coopération entre les Forces armées de Belgique et du Mali est agissante aussi bien sur le plan multilatéral que bilatéral. En témoigne cette donation constituée des matériels d’assistance en lutte anti-mines. En tout, ce sont 51 détecteurs de métal accompagné de matériels accessoires au profit des Forces des armées maliennes. «Cette donation fait suite à la demande d’assistance en matériels de lutte anti-mines du ministère de la Défense et des Anciens combattants du Mali en avril 2015 auprès de son homologue de Belgique», a expliqué le chef d’état-major adjoint, Didier Dakouo. «La promptitude avec laquelle cette requête a été satisfaite, est le témoignage de l’intérêt que portent les autorités belges à la coopération entre nos deux pays», a-t-il ajouté.

Il a ensuite indiqué que ces matériels permettront de renforcer les capacités opérationnelles de nos unités, en particulier celles du génie militaires engagées sur le théâtre des opérations de sécurisation dans le Nord de notre pays. Dans le même temps, dit-il, ces équipements, de par leur nature, contribueront à protéger les populations civiles contre les risques d’exposition aux engins explosifs de différentes natures.

Prenant la parole, l’Attaché de défense du Royaume de Belgique, colonel Antonia Vitale, a exprimé sa joie face à la coopération entre son pays et le Mali. Il a aussi souligné la participation de la Belgique à la Mission d’entraînement de l’Union européenne. Avant de donner l’assurance que son pays ne cessera d’aider, d’appuyer le Mali pour renforcer son armée afin de sécuriser son territoire dans sa lutte contre les terroristes.

Seydou Karamoko KONÉ
Source: Le Flambeau

http://maliactu.net/mali-cooperation-mali-belgique-des-materiels-importants-fournis-aux-fama/#sthash.eUSxPMXT.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 4 Nov 2015 - 21:36

Citation :
Des yeux dans le ciel


Posted on 3 November 2015  by  mhq pao


Nous sommes vendredi matin, sur le terrain de manœuvre de l’école militaire malienne de Koulikoro. La température est déjà de 35 degrés, alors qu’il est seulement 09:00. Une légère brise vient refroidit l’air, et apporte un petit moment de soulagement pour le Lieutenant B. des forces armées italiennes compte tenu des fortes chaleurs pendant les derniers jours de formation. Sa principale mission : entrainer 12 soldats maliens au “Guidage aérien tactique avancé” en trois semaines. Il doit en outre former trois soldats maliens qui deviendront eux-mêmes devenir formateurs. Le but de cette formation est de permettre au soldats de diriger des avions dans des missions diverses. Ces missions peuvent être « la reconnaissance d’une route avant de faire passer un convoy » ou l’« appui encas d’attaque contre une position ennemie ».



Pour le Lieutenant B. et ses trois camarades, c’est un travail des plus intéressants. Leur soutien permet une collaboration étroite entre l’armée malienne et la Force aérienne malienne. Cela fait environ trois ans, que les soldats maliens ont terminé leur formation de base, laquelle dure environ huit semaines. Toutefois, la formation en « Guidage aérien tactique avancé » est beaucoup plus compliquée que l’exécution de simple patrouilles. Depuis leur formation de base, ils ont été en service actif. Malheureusement, ils n’ont pas eu l’occasion d’appliquer leurs connaissances dans la pratique, et bien sûr une grande partie de celle-ci a été perdue.

Aujourd’hui, les soldats maliens doivent guider un avion de la Force aérienne malienne sur des cibles qui se trouvent en face d’eux, en plein cœur de la vallée du terrain de manœuvre de Koulikoro. Les premières cibles sont des véhicules, puis il faudra guider les avions pour attaquer des soldats à l’entraînement. En ce moment, environ 650 soldats des GTIA 3 et 7 (Groupement Tactique Interarmes) sont à Koulikoro pour suivre leur formation, ce qui promet beaucoup de mouvement sur le terrain, facilitant ainsi le nombre de cibles potentielles pour les stagiaires.


Un de ces stagiaires est Lieutenant d’Aviation T., Il a 59 ans, il est membre de l’armée de l’Air et est le plus ancien parmi des soldats maliens présents.. La fierté vis-à-vis de son corps de service saute aux yeux; « L’entraînement d’EUTM MALI est très important » dit-il, “parce qu’un avion peut remplacer un millier de soldats sur le terrain”. L’importance de l’appui aérien ne doit jamais être sous-estimée, selon les forces armées européennes. Cependant au Mali, l’appui aérien est encore souvent négligé et sous utilisé, d’autant que le niveau intermédiaire des officiers maliens, ne permet pas d’engager la force aérienne. Il s’agit d’un thème de formation, sur lequel EUTM Mali travaille en permanence, par le biais de formations régulières. C’est donc pas à pas, que la connaissance est diffusée aux collègues maliens.


Le Lieutenant d`Aviation T. est motivé et très attentif. Il guide l’avion malien par radio, prenant en compte chaque cible les unes après les autres. Son premier objectif est un camion militaire rempli de soldats. Son second objectif est un groupe de soldats en formation sur le terrain. À la fin, il répond aux exigences des formateurs européens, efficaces et précis. Le Lieutenant B. est heureux avec son stagiaire: “Il a vraiment bien réussi”. Puis, c’est au tour du prochain soldat de faire l’exercice. La reconnaissance est un élément important de la formation, car il permet l’attaque tactique. Cela manquait précédemment dans la capacité des forces armées maliennes, lesquelles ont l’intention d’acheter des avions en provenance du Brésil qui leur permettra d’avoir cette capacité. L’ensemble des cours menés par EUTM Mali met un accent spécifique sur la protection des civils et de leurs propres troupes.


“Cela est intégré dans la formation pratique”, rapporte le Lieutenant B. “La chose la plus difficile est d’expliquer au pilote, quels objectifs il doit et devrait attaquer, et quels objectifs il faut éviter à tout prix “. Aujourd’hui, les soldats maliens sont tout à fait aptes à prendre en compte ces facteurs humanitaires.

La formation se poursuit jusqu’à 13h 00, puis l’avion disparaît vers Bamako. La chaleur rend le vol difficile et dangereux. La Force aérienne malienne a seulement huit de ces avions, et ils ne veulent prendre aucun risque. Néanmoins, c’était une bonne journée pour les formateurs et les stagiaires. Aujourd’hui, les objectifs de formation ont été atteints. Grâce à cette formation, le Lieutenant d’aviation T. et ses camarades pourront mieux protéger la vie de leurs camarades sur le terrain et le peuple malien.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Jeu 5 Nov 2015 - 17:47

Citation :
Mali : Evasion du camp 1 : Les forces spéciales arrêtent deux évadés à Conakry


5 novembre 2015




Presque tous les cerveaux de l’évasion du camp 1 du 10 octobre dernier ont été arrêtés par les forces de sécurité. Les deux derniers ont été arrêtés hier entre 15 heures et 16 heures par les forces spéciales maliennes à Conakry en Guinée.

On a appris hier vers onze heures de sources concordantes, que des deux cerveaux de l’évasion spéculaire du 10 octobre dernier au niveau du camp 1 ont été arrêtés hier mercredi aux environs de 15 heures et 30 minutes par les forces spéciales maliennes à Conakry en Guinée. Cette arrestation a été rendue possible grâce à la collaboration des autorités guinéennes. Les deux repris sont le Capitaine Mamadou Alassane Maiga et de l’élève Inspecteur Souleymane Doukara. Présentés comme deux des cerveaux de l’évasion, ils séjournaient depuis trois semaines à Conakry chez une certaine Sano. Leur transfèrement vers le Mali doit intervenir dans la journée. Ces arrestations s’ajoutent à celles de 5 autres dont le soldat Nouhoum Djibo et le Caporal Sékouba Traoré arrêtés le lendemain de leur évasion dans les environs de Diéma. Il y a l’arrestation de 3 autres complices qui ont facilité l’évasion qui a eu lieu dans la nuit du vendredi au samedi 10 octobre dernier des hommes en uniforme sous mandant de dépôt au camp I de la gendarmerie de Bamako. Ils étaient au nombre neuf dont un civil qui se nomme Boubacar Touré. Ce dernier est poursuivi pour évasion du 13ième arrondissement de Police de Bamako, et également sous mandat de dépôt.

Militaires, les capitaines Mamadou Alassane Maiga, alors en service à la Direction Centrale des Services de Transmission des Armées, Yacouba Kodio Instructeur à l’EMIA de Koulikoro, l’élève Inspecteur Souleymane Doukara étaient eux, sous mandat de dépôt du juge d’instruction dans l’Affaire de tentative de Coup d’Etat du mois de juillet 2015.

A ceux-là, se sont ajoutés le Sergent-chef Thierry Diarra, également poursuivi pour tentative de coup d’Etat, les soldats de première classe Rubain Diarra et Monzon Thienou, respectivement sous mandat de dépôt pour assassinat et vol qualifié, 2ième classe Nouhoum Djibo pour vol de moto, Caporal Sékouba Traoré pour assassinat.

Youssouf Traoré

L’indicateur du renouveau

http://maliactu.net/mali-evasion-du-camp-1-les-forces-speciales-arretent-deux-evades-a-conakry/#sthash.iENZ7sE0.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Ven 13 Nov 2015 - 20:00

Citation :
Le Cours de Formation des Commandants d’Unité de l’EUTM MALI continue vers l’excellence.

Posted on 12 November 2015 by dpao dpao


Photographe EUTM Mali


Ayant débuté en Septembre, la deuxième édition du Cours de Formation des Commandants d’Unité de l’EUTM MALI continue, en se concentrant sur la formation et le leadership. L’instruction reçue dans le Centre d’Instruction de Koulikoro est bien utile pour les 22 futurs commandants de compagnie maliens, qui vont être instruit jusqu’à la mi-Décembre.

Commander semble être facile, mais être un leader est l’une des tâches les plus difficiles pour un officier pendant toute sa carrière, d’autant plus si l’unité commandée est en combat. C’est la raison pour laquelle l’EUTM MALI veut se concentrer sur l’éducation de certains des futurs commandants d’unité en matière de leadership, car un bon chef pourrait augmenter l’efficacité de son unité.


Depuis le 31 août 2015, le deuxième Cours de Formation des Commandants d’Unité est en cours d’exécution. Pendant 15 semaines, les 22 futurs commandants de compagnie reçoivent des cours en leadership, droit international humanitaire, planification des opérations, exercices de tir et bien sûr, entraînement physique. Leurs origines sont très différentes; il y a des membres de l’Armée de Terre, de la Direction du Génie militaire, de la Garde Nationale, et de la Gendarmerie. Leur âge est aussi varié; il y a des participants qui sont âgés de seulement 27 ans, et d’autres qui ont déjà passé 50 ans.

Dans les dernières semaines avant d’obtenir leurs diplômes de l’EUTM Mali, les étudiants participeront à un exercice final afin d’évaluer les nouvelles compétences acquises; mais, pour atteindre ce niveau de compétence, ils doivent apprendre l’importance de la logistique, comment commander une unité en milieu urbain ou pendant la nuit, ils auront appris à demander l’appui-feu, ainsi que planifier des opérations tactique telles que la surveillance, la rupture du contact, le contrôle de zone ou la flanc-garde d’une unité voisine.
La plupart des futurs commandants d’unité comme le capitaine S., du 27eme bataillon du génie de travaux, située à Bapho, près de Ségou, ont de l’expérience en combat,. Il a été déployé dans le nord du pays en 2013 et 2014, et il sait qu’il va revenir. Il est persuadé que le Cours de Formation des Commandants d’Unité de l’EUTM Mali est très bonne, et les Forces armées maliennes bénéficient de l’opportunité offerte pour l’EUTM Mali. À son avis, les participants améliorent leurs compétences sur le plan tactique et acquièrent confiance. Il aime beaucoup les techniques d’enseignement des cours, parce qu’ils ont appris à planifier une opération dans le bac à sable, suivi d’un exercice pratique dans le terrain, afin d’appliquer ce qu’ils ont appris. “Le partage des expériences entre les étudiants est la partie la plus rentable du cours”, souligne le capitaine S., “parce que nous ne apprenons pas seulement des instructeurs d’EUTM Mali, mais aussi de nos camarades.

Un point dans tout le cours est la langue. La langue principale des participants maliens est Bambara, la langue la plus parlée au Mali, ou le français. Pour cette raison, le personnel d’EUTM MALI utilise régulièrement un traducteur. Certains des instructeurs d’EUTM MALI n’ont pas besoin d’un traducteur, comme le capitaine allemand R. qui enseigne les participants sur la façon de planifier une opération d’escorte. Il parle couramment le français. En plus, il participe non seulement en Cours de Formation des Commandants d’Unité, mais aussi, à la formation du GTIA 7 actuellement aussi donnée à Koulikoro. Pour le capitaine R., le plus grand avantage de ce cours est apprendre aux commandants d’unité maliens de bien planifier une opération: “Dans ce cours, ils apprennent à conduire, si nécessaire, une reconnaissance avant l’exécution de la mission. De cette façon ils peuvent éviter des pertes, car déjà avant l’exécution ils peuvent identifier des endroits pour des embuscades ou des engins explosifs improvisés (en anglais, Improvised Explosive Device, IED`s)”; qui sont les dangers les plus importants dans le nord du Mali.

Pendant le mois prochain, avant la fin du cours, les instructeurs européens et les soldats maliens vont continuer à travailler, main dans la main, pour améliorer leurs compétences, et approfondir les connaissances acquises et démontrer au Peule malien que les soldats maliens sont prêts et disposés de toutes les compétences pour défendre leur pays.

http://www.eutmmali.eu/category/home/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Ven 13 Nov 2015 - 21:01

Citation :
EUTM Mali



Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 21 Nov 2015 - 10:56

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 22 Déc 2015 - 22:24

Citation :
EUTM a commencé à former les Gendarmes maliens à Koulikoro


21 déc 2015    EUTM Mali, Formation, Frontières, gendarmerie


Lors d’un exercice d’assaut sur une maison défendue par des hommes
armés, les Gendarmes maliens ont mis en pratique les enseignements
des Européens.  (Crédit: EUTM Mali)


(B2) La formation du 7ème GTIA (groupement tactique interarmes) s’est achevée au camp d’entrainement de Koulikoro. Une formation un peu particulière puisque, pour la première fois, une unité de la Gendarmerie malienne y participait. L’objectif était de faire des gendarmes « des combattants captent à maitriser les actes élémentaires (se déplacer, se poster…) en étant intégré au départ dans un groupe puis dans un peloton/ section », explique-t-on à EUTM Mali, la mission européenne de formation des forces armées maliennes.

A l’image de ses homologues espagnole (Guardia Civil) ou française, la Gendarmerie malienne a davantage des fonctions de maintien de l’ordre que d’ordre militaire. Rattachés au ministère de la sécurité nationale, les gendarmes (1) ont cependant des responsabilités dans la défense du territoire malien. Ils sont, par exemple, responsables du contrôle des points de passages aux frontières du pays. Pour ses missions principales de police, la Gendarmerie malienne est habituellement soutenue par la mission EUCAP Sahel au Mali, qui lui fournit une structure de conseil et de formation (lire : L’Europe va former policiers et gendarmes maliens).

(LH)

(1) Les gendarmes ont d’ordinaire une meilleure réputation au Mali que leurs collègues de la police, dont la population soupçonne à chaque contrôle de vouloir prélever une dîme (NGV)


http://www.bruxelles2.eu/2015/12/21/eutm-a-commence-a-former-les-gendarmes-maliens-a-koulikoro/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 11 Jan 2016 - 17:35

Citation :
EUTM délivre une formation de guidage aérien avancé

Posted on 11 January 2016  by  dpao dpao

 
Les membres de l’armée de l´air malienne participent actuellement à une formation TACP (Tactical Air Control Party) au Centre de formation de KOULIKORO (KTC).



Le stage de formation de TACP, qui a débuté à la mi-novembre,  s’est poursuivie au cours de la période de Noël et du nouvel an. Le cours a été dirigé par l’équipe de formation de TACP portugais, sous la direction du capitaine G. Medeiros. Le TACP est une petite équipe de personnels spécialisés qui guident les avions de combat jusqu’à leurs objectifs en soutien des troupes au sol.  Il se compose généralement d’un officier contrôleur aérien avancé (FAC en anglais), d’un officier en second et de personnels pour signaler ou guider le pilote.

Lors de récentes séances théoriques, les instructeurs ont enseigné aux Maliens les principaux concepts et les procédures standards pour guider un avion ou un hélicoptère à son objectif. Dans ce contexte, les stagiaires ont pu se familiariser à la lecture de cartes et à l’identification des objectifs grâce à des images satellite, tout en communiquant avec le pilote au moyen de radios.



Les stagiaires ont ensuite l’occasion de mettre en pratique ce qu’ils ont appris.  Ils ont commencé par se déployer sur le terrain en restant camouflés; Ils ont ensuite identifié les cibles militaires sur le terrain avant de guider les pilotes pour cibler l’objectif avec une extrême précision.  À la fin de la session, les troupes se sont exercées à des défis pratiques tels que la comparaison entre ce qu’ils ont pu voir sur un plan bidimensionnel ou une image satellite face à la complexité du réel terrain.

Le 7 janvier, les stagiaires ont aussi  eu l’occasion de mettre leurs compétences nouvellement acquises à l’épreuve avec un avion réel. L’exercice a duré trois jours, avec l’appui d’un avion malien « TETRA ».  Ce fut une expérience fantastique pour le cours et une avancée significative en vue de l’intégration de la composante air-terre des Forces armées maliennes.




http://www.eutmmali.eu/eutm-delivre-une-formation-de-guidage-aerien-avance/#more-3661  
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 23 Jan 2016 - 10:49

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 6 Fév 2016 - 14:03

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 16 Fév 2016 - 21:11

Citation :
Le Mali commande un Airbus C295W


Dans Actualité Défense
Publié le 16/02/2016 à 11h14, par Guillaume Belan


C295W © Airbus Military



Airbus Defence and Space indique, par voie de communiqué, avoir a enregistré sa première commande de 2016 pour le C295W, de la part du Mali. Le modèle C295W est équipé de winglets, et constitue désormais la version standard. Bamako devient le 23ème pays utilisateur du C295 précise l'industriel. La livraison est prévue au second semestre 2016. Le C295W, muni d'ailettes marginales (winglets) et de moteurs plus puissants, offre une performance accrue et une consommation de carburant réduite. La première commande de cette version améliorée du C295 a été enregistrée auprès de la marine Mexicaine.

Airbus vient par ailleurs d'indiquer ce même jour que les Philippines avaient reçu leur troisième et dernier appareil C295 commandé à l'industriel européen.

http://www.air-cosmos.com/le-mali-commande-un-airbus-c295w-63289
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19587
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 7 Mar 2016 - 19:53

Citation :
Mali : Détournements au sein de l’armée : Le bataillon GTIA 8 proteste


7 mars 2016



Les faits se sont déroulés, la semaine dernière au Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro. Sous prétexte qu’il s’agissait d’une formation, des Officiers avaient cru devoir priver les quelques six cent (600) éléments du Bataillon des fameuses primes ” Haya “. Du coup, ces derniers désertèrent les classes sous les regards médusés des instructeurs européens. Il aurait fallu une injonction du Ministre de la Défense et des Anciens combattants pour qu’ils puissent rentrer dans leurs droits. A raison de 50.000 F CFA par élément et par mois, cela ferait 30 millions. Finalement, nous-a-t-on rapporté, le mercredi 02 mars, solution a été trouvée. Serait-ce encore le temps de l’impunité ?


Faut-il rappeler que certains officiers supérieurs ont été récemment interpellés suite à la découverte d’un vaste réseau de détournement de diverses primes de l’Armée malienne. Beaucoup de nos confrères en ont fait leurs choux gras. Des noms ont été cités. Entre autres, il a été question du Colonel-Major Mary Diarra (Directeur des Finances et du Matériel du Ministère de la Défense), du Colonel Cheick Hamalla Traoré (Division Budget et Finances), du Colonel Satao (Mutuelle de l’Armée), etc. La presse a beaucoup insisté sur les primes générales d’alimentation (PGA), de gonflement des effectifs, des primes de risque. Il n’y a pas eu de démenti.

Dans ces mêmes colonnes, nous évoquions la dilapidation des fonds publics au niveau de la vaillante Armée. Dilapidation survenue à la suite du recensement des militaires. Là, ce sont des primes de logement qui se sont retrouvées dans les poches de personnes ne devant pas en bénéficier. Et lorsqu’il a été question de rembourser les sous ou de les retenir sur les soldes, ce fut une levée de bouclier. A-t-on situé les responsabilités ? Cet argent ne pouvait-il pas servir à quelque chose d’utile ? Les bénéficiaires étaient-ils des intouchables ?

Climat d’impunité

Comme si tout cela ne suffisait pas, des Officiers ont encore tenté de sevrer nos braves soldats de leurs droits. Les faits se sont déroulés, la semaine dernière, au Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro. Présentement, le Bataillon GTIA 8. Le baptême aura lieu sous peu. est en formation. Autrement dit, il s’agit du huitième contingent des militaires maliens en formation d’appui sous la direction des instructeurs européens.

Bien sûr, il y a des Instructeurs et encadreurs nationaux. Un contingent compte en moyenne six cent (600) éléments. Venant de tous les corps et de divers horizons, la formation en question ne devrait pas les priver de leurs primes, nous-a-t-on indiqué.

Tout allait bien, en tout cas, jusqu’à la semaine dernière. Les militaires-élèves ont subitement déserté les classes. Motif évoqué, la non-perception des primes dites ” Haya ” ou primes de risque. D’un montant de 50.000 FCFA, la primes est allouée par mois à chaque élément. Des Officiers avaient, en effet, trouvé que les éléments en formation n’en avaient pas droit. La protestation dura des heures. Quant aux instructeurs européens, ils observèrent une mi-temps. Histoire que les esprits se calment et que les choses rentrent dans l’ordre.

Selon nos sources, il aurait fallu que le Ministre de la Défense et des Anciens combattants, M. Tiéman Hubert Coulibaly, informé de la situation par on ne sait qui, fasse une injonction à l’adresse des Officiers indélicats. Ordre a ainsi été donné de payer immédiatement les primes ” Haya ” aux éléments du Bataillon. Ce qui fut fait dans la foulée. Mercredi 02 mars, les militaires-élèves retournèrent en classes.

Reste à savoir pourquoi ces Officiers avaient osé agit de la sorte. Ne savent-ils pas que le Colonel-Major Mary Diarra et autres ont été récemment interpellés pour des faits similaires ? Se sentiraient-ils intouchables ? GTIA, c’est le Groupement Tactique Inter-Armées.

B.koné

Source:
Le Malien


http://maliactu.net/mali-detournements-au-sein-de-larmee-le-bataillon-gtia-8-proteste/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PUMA SA 330
» Armée Malienne
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée Mauritanienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: