Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spéciale Election Legislative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
maverick
Invité



MessageSujet: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 13:16

Législatives: le Maroc s'attend à la victoire des islamistes modérés du PJD

Si l'on en croit les prédictions, les islamistes modérés du Parti de la Justice et du Développement (PJD) devraient enregistrer un très bon score aux élections législatives de vendredi au Maroc: le pouvoir du roi Mohammed VI est embarrassé, alors que le royaume chérifien est pris entre la lutte contre le terrorisme et la poursuite de la démocratisation d'un régime ami de l'Occident.
Pour ce second scrutin de l'ère Mohammed VI, plus de 15 millions de Marocains doivent désigner les 325 membres de la Chambre des représentants (chambre basse du Parlement) dont 30 sont obligatoirement des femmes. Quelque 30 partis présentent des candidats pour ce scrutin proportionnel.
Aux élections de 2002, où la participation n'avait pas dépassé les 52%, le PJD avait remporté 42 sièges, devenant le premier parti d'opposition, juste derrière l'Istiqlal (nationaliste) et l'Union socialiste des Forces populaires (USFP), membres de la coalition gouvernementale.
A l'époque, le PJD avait accepté de ne pas présenter de candidats dans toutes les circonscriptions. Cinq ans après, il devrait faire mieux, bien que le Makhzen (la structure administrative royale), inquiet de sa montée en puissance, ait redécoupé au printemps les circonscriptions pour limiter la victoire attendue du parti islamiste.
En effet, selon un sondage réalisé en 2006 par l'International Republican Institute (IRI, basé à Washington et proche des républicains américains) et abondamment commenté, 47% des Marocains soutiendraient le PJD.
Dans une société marocaine bouillonnante, où la croissance (8,1% en 2006) ne profite qu'au plus petit nombre alors que 11% de la population vit sous le seuil de pauvreté et que 14,9% des 15-34 ans sont au chômage, les islamistes marocains séduisent là où les gouvernements ont échoué, notamment via l'assistance à la masse des plus pauvres.
"Le pays change, mais les gens ordinaires ne le sentent pas. Leur vie quotidienne et leur salaire ne s'améliorent pas", résume Hana Benjelloun, 31 ans, employée à Rabat d'un fournisseur d'accès à Internet.
Jusqu'ici, le Makhzen avait fait le choix d'accepter le PJD: à la différence du reste des islamistes marocains, ce dernier reconnaît Mohammed VI en tant que "Commandeur des Croyants".
Restent cantonnés hors du champ politique les islamistes radicaux, dont le principal mouvement, Al-Adl Wal Ihssane (Justice et Bienfaisance) du charismatique cheikh Abdeslam Yassine. Et, bien sûr, les groupes extrémistes ou djihadistes, qui ont eux aussi ont fleuri sur le terreau de la pauvreté, réveillant douloureusement un Maroc qui s'était longtemps cru à l'abri du terrorisme.
En 2007, le PJD a fait campagne sur des thèmes imparables: lutte contre la mauvaise gouvernance et la corruption, rationalisation de la bureaucratie, réorganisation du système éducatif pour l'adapter aux besoins économiques...
Si l'Islam est son inspiration, le PJD se veut moderniste, comme son modèle, l'AKP turc: cet autre Parti de la Justice et du Développement qui a remporté son bras de fer avec l'establishement laïc, victorieux de législatives anticipées qui ont permis à l'un des siens, Abdullah Gül, d'accéder à la présidence.
Selon les analystes, le PJD a mis la pédale douce ces dernières années, après les attentats de Casablanca en 2003 (45 morts), élargissant sa base aux classes moyennes et se choisissant pour secrétaire général le très policé Saadeddine Othmani. Ce dernier qui s'affirme, comme encore cette semaine dans les colonnes de l'hebdomadaire français "Le Pèlerin", "démocrate musulman comme d'autres en Europe sont démocrates chrétiens".
Face à ceux, nombreux dans les classes aisées, qui craignent le PJD et s'inquiètent de l'islamisation du pays, Othmani se pose en recours: "Nous jouons un rôle contre l'extrémisme car nous offrons un espoir aux plus démunis", dit-il au "Pèlerin" paraissant jeudi.
A ceux qui s'inquiètent de voir rognées des libertés nouvelles durement acquises, surtout pour les femmes, il rappelle que le PJD a voté pour: "Ces réformes (...) représentent un acquis sur lequel nous ne reviendrons pas". Depuis le nouveau Code de la famille de 2004, les femmes ne sont plus considérées comme mineures à vie.
Les analystes semblent écarter au Maroc le spectre d'un scénario à l'algérienne. Mais s'ils tablent sur un score important du PJD, reste à savoir comment se défendront les partis traditionnels et surtout ce que fera le roi.
Détenteur de l'autorité suprême, Mohammed VI peut choisir qui il veut à la tête du gouvernement. Certains analystes prédisent que le PJD pourrait se retrouver dans une coalition, noyé au milieu de partis séculiers fidèles au souverain.
Pour Ohtmani en tous cas, "avoir 75 à 80 députés (...) serait une victoire". Se refusant, toujours dans le "Pèlerin", à évoquer la suite, il réitère son allégeance: "Pour le reste, le roi décidera". AP
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 13:17

Le roi règne, le maroc vote

Une lame de fond islamiste va-t-elle emporter le Maroc ? C’est le principal enjeu des élections législatives de demain dans le pays certes le plus libéral mais aux équilibres les plus précaires du Maghreb. Depuis le dernier scrutin, en 2002, la question est clairement posée.

A l’époque, le Parti pour la justice et le développement (PJD), principale formation islamiste légale du Royaume, avait remporté 42 sièges (sur 325) alors qu’il ne s’était, volontairement, pas présenté partout, devenant le troisième parti du pays derrière l’Istiqlal (nationaliste, 48 sièges) et les socialistes de l’USFP (50 sièges). Un an plus tard, le PJD avait une fois de plus limité ses candidatures aux municipales, remportant cinq grandes villes dont Meknès (lire pages suivantes). Mais aujourd’hui, poussé par sa base, le parti est présent dans la quasi-totalité des circonscriptions.
Sous contrôle
Son chef, Saâd Eddine el-Othmani, espère en faire la première formation du pays avec 70 sièges, voire plus. Des attentes de toute façon loin d’un raz-de-marée. Le pouvoir a tout fait pour contenir le PJD en procédant à un découpage électoral sur mesure, destiné à surreprésenter les campagnes, plus imperméables au discours islamiste. Le mode de scrutin de liste à la proportionnelle intégrale, ajouté à la multiplication des partis (36 en lice !) plus ou moins représentatifs, favorise aussi un émiettement des résultats et place le roi en position d’arbitre absolu. Malgré les appels répétés du monarque à la transparence, la « démocratie » marocaine reste donc sous contrôle très étroit.
Reste à savoir si Mohammed VI fera entrer au gouvernement les islamistes du PJD, qui sont nettement plus proches des Turcs de l’AKP que du FIS algérien. Les observateurs, les partis non islamistes, et même le Palais, semblent divisés sur la question. Il y a d’un côté ceux qui estiment que le PJD a suffisamment lissé son image pour rassurer les milieux d’affaires, notamment occidentaux. A leurs yeux, il serait dangereux, à terme, de laisser cette formation, très populaire dans la classe moyenne, continuer à fustiger la corruption du régime et ses injustices. A l’opposé, d’autres pensent qu’intégrer le PJD laisserait le champ libre aux islamistes d’Al-Adl wa al-Ihssane du vieux cheikh Yassine, opposant historique à la royauté, voire même aux jihadistes disciples d’Al-Qaeda.
Misère
Depuis les attentats-suicides du 16 mai 2003 à Casablanca (46 morts), le Maroc se sait dans la ligne de mire. Une menace confirmée par les attaques kamikazes du printemps dernier et les agressions individuelles contre des touristes cet été. La plupart de ces apprentis jihadistes ont été recrutés dans les zones de non-droit que sont les bidonvilles : plus d’un habitant de Casablanca sur dix, un demi-million de personnes, vit dans l’un des 450 bidonvilles de la capitale économique. Une course contre la montre s’est engagée pour réduire cette misère extrême mais elle est loin d’être gagnée avec 40 % de la population sous le seuil de pauvreté. L’INDH, (Initiative nationale pour le développement humain), le grand chantier de Mohammed VI lancé en fanfare en 2005, patine, faute de moyens.
Economiquement, socialement, culturellement, deux Maroc cohabitent, s’ignorent, voire s’opposent. Tandis que la scène culturelle connaît une effervescence sans précédent, d’autres réclament l’application d’une morale islamique plus stricte. Tandis que les uns s’enrichissent, les autres survivent à grand-peine. Tandis que les investisseurs européens voient dans le Maroc un marché alléchant, l’afflux de capitaux du Golfe bat tous les records. Tandis qu’une jeunesse regarde les clips de MTV, une autre passe son temps devant les chaînes religieuses du Golfe et celles d’actualité diffusant la guerre en Irak en boucle. Face à cette montée des périls, la tentation est grande, chez certains responsables, de revenir aux bonnes vieilles recettes autoritaires.
Cette crispation s’est fait sentir récemment dans l’un des domaines les plus emblématiques de la libéralisation depuis l’intronisation de Mohammed VI : la presse, en butte à une cascade de procès. Si le score du PJD suscite moult interrogations, un autre, moins spectaculaire, en dira plus sur l’humeur du pays : celui de l’abstention, qui avait frisé les 50 % en 2002. Il pourrait nettement augmenter, surtout en ville, traduisant le désenchantement de citoyens auxquels on demande de voter, sans que leur choix ait une réelle influence sur les politiques menées par un Premier ministre n’ayant d’autre pouvoir que celui concédé par le Palais.

Libération.fr - Christophe Ayad
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 15:23

Scrutin du 7 septembre
Pour accélérer la proclamation des résultats
Publié le : 05.09.2007 | 17h20

Un dispositif ad hoc mis en place

«Jusqu'au 4 septembre, la campagne électorale pour l'élection, vendredi, de 325 députés membres de la Chambre des représentants, se déroulait dans des conditions normales et aucun incident grave n'a été enregistré», a annoncé Younès Bathaoui, chef de la division de la sécurité à la Direction des affaires générales du ministère de l'Intérieur.

Lors d'un point de presse organisé, mercredi, au siège du ministère à Rabat, Y. Bathaoui a ajouté que depuis le début de la campagne et jusqu'au 4 septembre, il a été enregistré la tenue par les candidats de 943 meetings qui ont rassemblé, dans la sérénité, plus de 200.000 personnes, soit une moyenne de 90 rassemblements par jour. Pour réussir cette échéance tant attendue, de nouvelles dispositions relatives à la préparation matérielle des élections et à l'accélération de l'opération de proclamation des résultats ont été prises.

De même, tous les moyens nécessaires pour le déroulement dans de bonnes conditions du scrutin ont été mis à la disposition des différentes préfectures et provinces du Royaume.Pour ce qui est de la proclamation des résultats, le gouverneur- directeur des élections, Hassan Aghmari, a fait savoir que vu la complexité du mode de scrutin, un scrutin de liste majoritaire, ainsi que le double vote, puisqu'une liste nationale, réservée aux femmes, s'ajoute aux listes régionales, les résultats définitifs ne seront proclamés que dimanche 9 septembre, deux jours après l'opération de vote, au lieu de quatre jours après la même opération en 2002.

Ces derniers ne seront connus qu'après le dépouillement des listes locales et nationales communiquées aux bureaux centraux par les commissions provinciales présidées par des juges. Ces commissions envoient par la suite des PV à la commission centrale présidée par un magistrat de la Cour suprême, avant que les résultats définitifs ne soient annoncés par le ministre de l'Intérieur.

Le contrôle du vote exercé par les mandataires des listes électorales présents et le dépouillement des voix se feront dans les bureaux de vote. «Le rôle du ministère de l'Intérieur reste un rôle informatif», a tenu à préciser H. Aghmari. Pour cela, la Direction générale des affaires intérieures a procédé à la publication d'un guide pour les commissions de statistique attaché aux provinces, préfectures et circonscriptions et un autre pour les bureaux de vote et bureaux centraux.

A noter que le nombre des bureaux de vote s'élève à 38.687, répartis entre 3.659 bureaux centraux, soit 1.139 bureaux supplémentaires par rapport aux élections législatives de 2002. Pour ce qui est des bureaux centraux, 1.529 bureaux supplémentaires ont été créés en vue d'alléger le fardeau qui pèse sur ces bureaux, le but étant d'accélérer l'opération de proclamation des résultats.

De même, l'opération électorale a mobilisé 38 687 présidents de bureaux de vote, 38.687 vice-présidents, 116.061 membres, 21.362 auxiliaires d'autorités, 77.374 membres des forces de l'ordre, 22.000 utilisateurs SMS, 2.100 fonctionnaires des provinces et préfectures et 4.721 fonctionnaires des postes de commandement. Pour réussir le déroulement, dans de bonnes conditions, de l'échéance législative, il a été procédé à l'impression de 6,5 millions d'imprimés électoraux (PV et feuilles de pointages) et 140.000 exemplaires de documents électoraux (loi organique, découpage électoral, circulaire et guide procédural).

Le coût de cette opération est de 5 millions DH. De même, le ministère de l'Intérieur a contribué avec un budget de 10 millions DH à l'équipement centralisé des 38.687 bureaux de vote en fournissant 11.000 urnes transparentes et 60.000 cadenas, 19.400 flacons de 250ml d'encre indélébile, 38.687 portraits officiels de S.M. le Roi Mohammed VI, 166.000 cartes de recharge téléphoniques de 50 DH, 2500 postes GSM et 38.687 cachets codificateurs des bulletins de vote. Pour la réalisation des BV, il a été procédé à l'acquisition de 600 tonnes de papier (120g) et à l'impression de 17 millions BV par 6 imprimeries sélectionnées après consultation de 15 sociétés. Le coût de l'opération s'élève à 17 millions DH.

Pour ce qui est du renforcement des parcs informatiques et techniques de l'administration territoriale, les autorités ont acquis 910 ordinateurs, 330 imprimantes, 140 scanners et 560 photocopieurs. Par ailleurs, il a été procédé à l'affectation des crédits nécessaires pour couvrir les dépenses de fournitures de bureau, des isoloirs supplémentaires, de carburant, des télécommunications, de restauration et des indemnités. Le coût global de ces opérations est de 150 millions DH.


El Mahjoub Rouane | LE MATIN
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 16:21

Législatives 2007
Les résultats provisoires dès samedi soir, les résultats définitifs dimanche
Publié le : 06.09.2007 | 11h37

Les résultats définitifs des élections législatives du 7 septembre seront proclamés à partir de dimanche soir, soit deux jours après le scrutin, contre quatre en 2002, a indiqué mercredi à Rabat un responsable du ministère de l'Intérieur.

Toutefois, les résultats provisoires relatifs aux circonscriptions locales seront annoncés dès samedi à partir de 18h, alors que les taux de participation seront rendus publics dans la journée, au fur et à mesure du déroulement du scrutin, a précisé Hassan Aghmari, gouverneur, directeur des élections au ministère de l'Intérieur, lors d'un point de presse. Il a souligné que le rôle du département de l'Intérieur est de réunir toutes les conditions organisationnelles, logistiques et sécuritaires pour assurer le bon déroulement du scrutin, conformément à la vision royale de consacrer la normalité des élections.

M. Aghmari a, également, relevé qu'une série de mesures ont été mises en place, notamment la formation et l'encadrement des ressources humaines veillant sur le déroulement des élections, l'utilisation de l'outil informatique et l'ouverture de 1.139 bureaux de vote supplémentaires et de 1.529 nouveaux bureaux centraux, par rapport à 2002.

Des guides détaillés portant notamment sur les règles à observer avant l'ouverture de l'opération du vote, son déroulement, le dépouillement des voix et l'établissement des PV, seront mis à la disposition des responsables des bureaux de vote et des bureaux centraux ainsi que des comités de comptage des voix, a-t-il ajouté.

D'autre part, M. Aghmari a rappelé que 80% des cartes d'électeurs ont été retirées jusqu'au 4 septembre, les cartes restantes seront mises à la disposition des électeurs aux bureaux de vote le jour même du scrutin.


| MAP
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 17:38

Législatives J-1

Les premiers résultats disponibles dès vendredi soir

· Le taux de participation annoncé au fur et à mesure

· 943 meetings organisés par les partis

C'EST une première au Maroc. Le taux de participation aux prochaines législatives sera communiqué à l’opinion publique au fur et à mesure du déroulement de l’opération de vote vendredi 7 septembre. C’est Hassan Aghmari, gouverneur, directeur des élections au ministère de l’Intérieur, qui l’a affirmé mercredi à Rabat, lors d’un point de presse.
En outre, les premiers résultats provisoires du scrutin pourront être rendus publics dès samedi 8 septembre au soir. Le ministère de l’Intérieur continuera d’en informer les citoyens le lendemain dimanche. Les résultats définitifs ne seront disponibles que quatre jours après le scrutin.
Toutefois, les résultats provisoires relatifs aux circonscriptions locales seront annoncés dès samedi aux alentours de 20 h. Il a également été souligné que le département de l’Intérieur a mis en place toutes les conditions organisationnelles, logistiques et sécuritaires pour assurer le bon déroulement du scrutin. Aghmari a également révélé que le département de l’Intérieur a assuré la formation et l’encadrement nécessaires aux ressources humaines chargées de veiller au déroulement des élections. Par ailleurs, il a fait valoir l’utilisation de l’outil informatique et l’ouverture de 1.139 bureaux de vote supplémentaires ainsi que 1.529 nouveaux bureaux centraux, par rapport à 2002. D’autre part, Aghmari a indiqué que 80% des électeurs ont retiré leurs cartes au 4 septembre. Les cartes restantes seront mises à la disposition des électeurs aux bureaux de vote le jour même du scrutin. A rappeler que plus de 15,5 millions de citoyens sont appelés à choisir parmi plus de 6.600 candidats les 325 députés (dont 30 femmes) qui vont siéger à la Chambre des représentants pour la nouvelle législature (2007-2012).
Sur un autre registre, Aghmari a indiqué que des guides détaillés, portant notamment sur les règles à observer avant l’ouverture de l’opération du vote, son déroulement, le dépouillement des voix et l’établissement des PV, seront mis à la disposition des responsables des bureaux de vote et des bureaux centraux ainsi que des comités de comptage des voix, a-t-il ajouté.
Il a aussi expliqué que «des mécanismes et procédures ont été mis en place, en étroite collaboration avec le ministère de la Justice, qui va mobiliser ses magistrats pour présider les commissions régionales de dépouillement et de comptage des voix». Le département de l’Intérieur «ne fera qu’informer sur les résultats. Leur proclamation est du ressort des magistrats».
Reste à souligner que trois rendez-vous ont été fixés à la presse accréditée pour la couverture des élections. Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, fera ainsi une «déclaration» dès 20 h vendredi. On tient à préciser qu’il s’agira «seulement d’une déclaration et non d’une conférence de presse». Celle-ci n’aura lieu que le lendemain samedi à 18 h. Enfin, un communiqué de presse sera rendu public dimanche.


Meetings

DEPUIS le démarrage de la campagne électorale, et jusqu’au 4 septembre, quelque 943 meetings ont été tenus par les différentes formations politiques participant aux législatives. Soit une moyenne de 90 manifestations électorales par jour. C’est le chiffre avancé par le ministère de l’Intérieur, qui indique aussi que près de 190.000 personnes y ont pris part. On a également appris que les cas de «confrontation» entre candidats enregistrés n’ont pas dépassé la dizaine. «Aucune violence physique, mais seulement des altercations verbales», tient-on à préciser.

Jamal Eddine HERRADI

C'est pas encore la France mais on y arrive
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Jeu 6 Sep 2007 - 17:52

Les islamistes marocains ne font pas peur aux investisseurs étrangers
Il y a 6 heures

CASABLANCA (AFP) — Les investisseurs étrangers au Maroc restent sereins face aux pronostics prédisant une victoire des islamistes modérés du Parti de la Justice et du Développement (PJD) aux élections législatives de vendredi.

"Inquiet? Moi? Mais pourquoi? Nous sommes ici pour créer des richesses et les redistribuer. Tous les partis sont d'accord avec cela", affirme l'air faussement étonné, Jean-Marie Grosbois, directeur général du Groupe des Brasseries du Maroc.

Cet homme de 60 ans, qui a fait une partie de sa carrière en Afrique, est arrivé au Maroc en 2003 quand le groupe français Castel, spécialisé dans le vin, la bière et l'eau minérale, décide de racheter la majorité des parts des Brasseries du Maroc.

"Nous avons signé l'acte d'achat au lendemain des attentats de Casablanca, cela prouve bien que nous croyons dans ce pays", ajoute-t-il. Le 16 mai 2003, cinq attaques-suicides avaient fait 45 morts, dont 12 kamikazes, et des dizaines de blessés. Aujourd'hui, le groupe français possède quatre brasseries dans le royaume, des vignobles, et s'est récemment lancé dans l'huile d'olive.

"Nous exportons 90% de notre production de vin à l'étranger. Pour la bière, la consommation est locale mais si le Maroc veut avoir 10 millions de touristes en 2010, il va bien falloir les abreuver", souligne l'entrepreneur en faisant remarquer avec malice que les taxes sur les cigarettes et l'alcool représentent deux revenus importants pour l'Etat. "Les investisseurs s'intéressent avant tout aux résultats financiers et ne craignent pas de bouleversements dans ce pays", assure-t-il.

En 2006, les flux d'investissements directs étrangers au Maroc dépassent les 2,3 milliards d'euros, soit en moyenne 4,2% du PIB. La France arrive largement en tête avec 41% des flux, devant l'Espagne (20%), la Belgique et le Luxembourg (10%).

"Il n'y a pas de souci à se faire car les résultats des élections ne changeront pas l'économie. Ce pays continuera à attirer les investissements", assure également Luca Pezzani, secrétaire général de la Chambre de commerce italienne au Maroc. "En Turquie, l'AKP islamiste a contribué au développement économique et démocratique du pays, et le PJD marocain semble vouloir s'en inspirer, alors pourquoi s'en faire?", ajoute-t-il.

Avec une centaine d'entreprises italiennes présentes au Maroc, l'Italie est le 4e partenaire commercial du royaume. "Un rééquilibrage des forces politiques avec une montée du PJD peut être positif car il veut moraliser la vie publique, ce qui est bon pour les affaires", estime pour sa part le Belge Quentin Lootjens, président de la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise. "En outre, c'est le roi qui fixe les grandes orientations du pays..., dit-il."

Même l'inscription de la charia (loi islamique) comme source principale de la législation marocaine dans le programme du PJD ne fait pas frémir les hommes d'affaires étrangers."J'ai toujours écouté avec amusement ceux qui prédisaient des choses terribles au Maroc et aujourd'hui je souris en écoutant ces Cassandres annonçant des drames", déclare Jean Luc Martinet, français né au Maroc et président de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc.

"Il n'y aura pas de profondes modifications. Le PJD qui, me semble-t-il, est un parti honorable, va peut-être légèrement se renforcer. Mais de toute façon s'il veut rentrer au gouvernement, il devra faire alliance avec d'autres partis importants", conclut-il.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Ven 7 Sep 2007 - 14:18

The Associated Press - 07/09/07 à 11:24:46 - 326 mots

Monde

Législatives au Maroc: ouverture du scrutin

Pour ce deuxième scrutin de l'ère Mohammed VI, plus de 15 millions de Marocains dont 49% de femmes désignent ce vendredi les 325 membres de la Chambre des représentants (chambre basse du Parlement) dont 30 sont obligatoirement des femmes. Au total, 33 partis présentent des candidats pour ce scrutin proportionnel.

Au total, 38.687 bureaux de vote ont été installés à cette occasion, en augmentation de 1.139 par rapport aux dernières législatives; 3.659 bureaux centraux ont été également mis en place, soit 1.529 bureaux supplémentaires.

Le scrutin a ouvert à 8h00 (6h00 GMT) et sera clos à 20h00 (18h00 GMT).

Les résultats provisoires relatifs aux circonscriptions locales seront annoncés dès samedi à partir de 18h00, alors que les taux de participation seront rendus publics dans la journée, au fur et à mesure du déroulement du scrutin.

Selon les dernières projections, les islamistes modérés du Parti de la Justice et du Développement (PJD) devraient enregistrer un très bon score alors que le royaume chérifien est pris entre la lutte contre le terrorisme et la poursuite de la démocratisation d'un régime ami de l'Occident.

Aux élections de 2002, où la participation n'avait pas dépassé les 52%, le PJD avait remporté 42 sièges, devenant le premier parti d'opposition, juste derrière l'Istiqlal (nationaliste) et l'Union socialiste des Forces populaires (USFP), membres de la coalition gouvernementale.

Une cinquantaine de personnes prennent part à la mission d'observation internationale de ce scrutin législatif du 7 septembre. Ctte mission est dirigée par des personnalités politiques de différentes nationalités, dont l'ancien président bolivien, Jorge Fernando Quiroga Ramirez. C'est le Conseil Consultatif des droits de l'homme (CCDH), une institution étatique marocaine, qui a mandaté le NDI et toutes les autres missions nationales, environ 3.000 observateurs, pour cette première expérience du genre au Maroc. AP

ma/v0
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Ven 7 Sep 2007 - 14:53

Le taux de participation atteint 5 pc à 10H00 (Ministère de l'Intérieur)

Rabat, 07/09/07- Le taux de participation aux élections législatives au niveau national a atteint 5 pc à 10H00, a annoncé vendredi le gouverneur, directeur de la communication au ministère de l'Intérieur, M. Abderrahmane Achour.

Dans une déclaration à la presse, M. Achour a affirmé que l'ouverture des bureaux de vote a eu lieu dans des conditions normales, selon les premières indications en provenance des préfectures et provinces du Royaume.

Le ministère de l'Intérieur rappelle à l'ensemble des électeurs, inscrits sur les listes électorales, qui n'ont pas encore retiré leurs cartes d'électeurs qu'ils peuvent le faire le jour même dans les bureaux de vote, a dit M. Achour.

Il a indiqué que 38.687 bureaux de vote sont ouverts dans les différentes préfectures et provinces du Royaume jusqu'à 19H00, ajoutant que 33 partis politiques et deux unions de partis sont en lice pour briguer les 295 sièges à la Chambre des représentants (listes locales) et 30 sièges au titre des listes nationales réservées aux femmes.

Les bureaux de vote, rappelle-t-on, ont été ouverts à 08H00 sur l'ensemble du territoire national.

MAP
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Ven 7 Sep 2007 - 18:29

Le taux de participation s'élève à plus de 16 pour cent à 14h00

Rabat 07/09/07-Le taux de participation aux élections législatives pour le renouvellement de la Chambre des représentants s'élève à 14h00 à plus de 16 pour cent, annonce le Ministère de l'Intérieur.
Ainsi, 2,5 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes, à l'heure pré-citée, précise la même source.

map

Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Ven 7 Sep 2007 - 19:55

Le taux de participation s'élève à 25 pour cent à 16h00

Rabat 07/09/07-Le taux de participation aux élections législatives pour le renouvellement de la Chambre des représentants s'élève, à 16h00, à 25 pour cent, annonce le Ministère de l'Intérieur.
Ce taux diffère d'une région à une autre et entre le milieu rural et urbain.

map

la sa commence a m'inquiete le taux de participation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Ven 7 Sep 2007 - 23:39

maverick a écrit:
Le taux de participation s'élève à 25 pour cent à 16h00

Rabat 07/09/07-Le taux de participation aux élections législatives pour le renouvellement de la Chambre des représentants s'élève, à 16h00, à 25 pour cent, annonce le Ministère de l'Intérieur.
Ce taux diffère d'une région à une autre et entre le milieu rural et urbain.

map

la sa commence a m'inquiete le taux de participation !

à 18h cetait 35%
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 0:34

Elections 2007 : Le taux de participation est passé à 18h00 à 34 pour cent (Benmoussa)

Rabat 07/09/07. Le taux de participation aux élections législatives a atteint 34 pour cent à 18h00 au niveau national, soit une heure avant la fermeture des bureaux de vote, a annoncé le ministre de l'Intérieur, M.Chakib Benmoussa.
Dans une déclaration à la presse, vendredi soir, le ministre a indiqué que, compte tenu de la cadence de l'affluence des électeurs vers les bureaux de vote durant la journée, le taux de participation définitif pourrait atteindre, 41 pour cent. Ce taux, qui correspondrait à quelque 6,4 millions d'électeurs, est normal par rapport à ceux enregistrés dans certains pays démocratiques, a dit le ministre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 2:30

voulez vous m'expliquer c'est quoi islamiste ?? c'est quoi islamiste modéré?? le PJD parti d'islamistes modérés et si j'aime pas ce parti alors je suis islamiste arriéré??? c'est quoi cette nouvelle vague de mots qui veulent rien dire..avez vous déjà entendu dire :christianiste ou christianiste modéré??..je suis musulman modéré et je voterai pas le PJD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 2:40

la démocratie c'est pas voter..la démocratie c'est pas 1000 partis..la démocratie c'est quand le peuple peut participer aux décisions politiques majeures du pays..30 MILLIONS de marocains dirigés et manoeuvrés par 2 ou 5 cervelles c'est pas logique..un dictateur sur un tracteur veut pas dire que c'est un laboureur..votez ou ne pas votez la liste est déjà prête il y a plusieurs mois
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 8480
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 4:30

Abstention record au Maroc

Selon le ministre de l'Intérieur marocain, l'abstention lors des législatives atteindrait un record avec seulement 41% de taux de participation alors que les islamistes du PJD semblent confiants

mms://video.france24.com.edgestreams.net/FR%20NW%20PKG%20MAROC%20FERMETURE%20B_400.wmv

--------------------------------------------------------

Maroc-élections : l´homme qui crée l´évenement

Un homme a crée l´événement en se lançant dans la campagne. Il s´agit de Fouad Ali El Himma, le vice-ministre de l´Intérieur démissionnaire. Un homme clé dans l´entourage du roi. Beaucoup s´interrogent aujourd´hui sur ses ambitions politiques, une fois le scrutin terminé.

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/28e61f4a-402d-4c4c-bcf5-c0021d8be6cb.wmv

--------------------------------------------------------

Maroc-élections : femmes à la conquête du parlement

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/39982a15-7fae-4190-919d-38af992d169f.wmv

--------------------------------------------------------

Maroc-élections : Maggie Kakoun candidate

une femme de confession juive. C´est une première au Maroc. Maggie Kakoun a peu de chances d´être élue. Sa candidature a surtout valeur de symbole.

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/56474806-6362-40ed-bcbf-0c07b1bb2e3b.wmv

--------------------------------------------------------

Législatives au Maroc: reportage à Tanger

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/7ef31ed3-cd9f-4f62-89ff-f1d0cc18e0fb.wmv

--------------------------------------------------------

Maroc : Le mode de scrutin favorise un éparpillement des voix

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/7200e605-f1d8-4747-8e15-3d15176ef100.wmv

--------------------------------------------------------

Maroc : des observateurs internationaux supervisent les opérations de vote

Vidéo
mms://streaming05.mpl1.ovea.com/medi1satvod/60901c7b-4f3f-46fc-afc9-42643809c188.wmv

--------------------------------------------------------

_________________


و كان حقا علينا نصر المؤمنين - حب الأوطان من الإيمان

-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 13:43

Voila Abstention record au Maroc comme en Algérie donc a ceux qui critiquaient les élections en Algérie et a qui j’ai dit d’attendre septembre avant de parlé
Vous voyez qu’il était inutile de critiqué alors qu’au Maroc c’est la même chose

Vous remarquerez que aucun Algérien n’a critiqué vos élections ni ici ni sur le forum Algérien
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 14:44

c'est vrai je m'excuses
je me suis moquer des élections algériennes, a cause de l'abstention...
Il est vrai que 41% c'est nul avec toute la pub qui a été faites
mais on n'a pas atteint le record de l'Algérie ( 36.5 % avec la communautée étrangère)
nan je plaisante ! Very Happy
les jeunes s'en foute de la polique...voila maintenant c'est au politique de revoir ca !
Revenir en haut Aller en bas
MW
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 1608
Inscrit le : 03/03/2007
Localisation : chez moi
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 14:49

dr.watson1 a écrit:
Voila Abstention record au Maroc comme en Algérie donc a ceux qui critiquaient les élections en Algérie et a qui j’ai dit d’attendre septembre avant de parlé
Vous voyez qu’il était inutile de critiqué alors qu’au Maroc c’est la même chose

Vous remarquerez que aucun Algérien n’a critiqué vos élections ni ici ni
sur le forum Algérien

je crois que plusieurs marocains seront d'accord avec moi si je dis que:

-le PJD ne figure aucune menace securitaire au maroc
-le maroc n'est pas un pays 100% laic (comme voulait les Algeriens pour leur pays)
-l'armee depuis les putchs occupe de moins en moins d'espace dans la scene politique
- finalement c'est le roi qui va nommer le premier ministre pour equilibrer le spectre politique dans le prochain gouverment.par le biais de la constituition et personne n'en dira du mal de la decision royale.

ces elements sont tres differants de la situation politique Algerienne au debut 90's.
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 14:54

d'aprés l'AFP le PJD a perdu

"Maroc: revers des islamistes et taux d'abstention record aux élections "
http://afp.google.com/article/ALeqM5ig0QeRp49LcQW4uXEndqBWbSW9vw
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 15:09

maverick a écrit:
c'est vrai je m'excuses
je me suis moquer des élections algériennes, a cause de l'abstention...
Il est vrai que 41% c'est nul avec toute la pub qui a été faites
mais on n'a pas atteint le record de l'Algérie ( 36.5 % avec la communautée étrangère)
nan je plaisante ! Very Happy
les jeunes s'en foute de la polique...voila maintenant c'est au politique de revoir ca !

Pas de probleme Laughing je t'avais prevenu

Sinon C'est une bonne nouvelle je pense pour le maroc et surtout pour son image a l'international la perte du PJD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 15:25

dr.watson1 a écrit:
Voila Abstention record au Maroc comme en Algérie donc a ceux qui critiquaient les élections en Algérie et a qui j’ai dit d’attendre septembre avant de parlé
Vous voyez qu’il était inutile de critiqué alors qu’au Maroc c’est la même chose

Vous remarquerez que aucun Algérien n’a critiqué vos élections ni ici ni sur le forum Algérien

80% des Marocains ont retirés leur carte pour aller voter, seulement 40% d'entre eux on voter la raisons et que le vote et beaucoup trop vague beaucoup trop de partie en liste Exclamation

Le vote es un acte irrationnel et non rationnel d'ou le nombre d'abstentions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 16:02

avez vous des resultas definive du scrutin?
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 16:04

ce soir a 8h (heure de Paris)
6h heure du Maroc
Revenir en haut Aller en bas
maverick
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 16:19

en tous cas voila un résultat qu'on connait

La liste conduite par M. Fouad Ali El Himma rafle les trois sièges de la circonscription de Rehamna

Rabat, 08/09/07- La liste sans appartenance politique (SAP), conduite dans la circonscription de Rehamna par l'ancien ministre délégué à l'Intérieur, M. Fouad Ali El Himma, a raflé les trois sièges qui étaient à pourvoir dans cette circonscription.

L'ancien ministre délégué à l'Intérieur avait, rappelle-t-on, demandé à SM le Roi Mohammed VI de le décharger de ses fonctions pour se consacrer à la campagne électorale dans sa région natale, où il a déjà été au début de la décennie 90, Président du conseil municipal et député.

Engagé à temps dans la campagne électorale, M. Fouad Ali El Himma avait sillonné le territoire de sa circonscription pour des prises de contacts directs avec les électeurs, sous le symbole du tracteur et la devise "Dignité et Citoyenneté", appuyé par un comité de soutien, constitué de cadres issus de la région.

La liste de Fouad Ali El Himma, qui avait pour co-listiers Hamid Narjis, Directeur de l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), et Fatiha El Ayadi, Directeur de la Communication au ministère de la Communication, était la plus en vue parmi les sans appartenance politique, qui se sont présentés dans 13 circonscriptions locales sur l'ensemble du territoire national.

C'est en effet, de l'avis des observateurs, une performance, d'autant plus que cette liste était en lice avec les listes de 15 partis politiques. C'est aussi une percée des sans appartenance politique, dans cette région, sachant que les SAP n'avaient remporté aucun siège à la Chambre des représentants, lors des législatives de 2002.

Les SAP, qui ne se reconnaissent à priori pas dans les programmes des partis politiques, ou ne veulent tout simplement pas s'engager sous les couleurs d'aucun parti politique, se sont présentés dans 13 circonscriptions électorales. Ils briguaient ainsi des sièges dans les circonscriptions de Bzou-Ouaouizeght, Al Hoceima, Tétouan, Khouribga, Béni Mellal, Midelt-Kbab, Nador, Berkane et Sidi Kacem, contre seulement quatre listes en 2002.

Les candidats indépendants devaient compter sur leurs propres moyens et faire prévaloir d'autres atouts, comme leur connaissance du terrain et leurs compétences.

L'attention était en effet restée focalisée sur la circonscription électorale de Rehamna, qui était prisée par la presse nationale et internationale, une région qui, grâce au profil de ce candidat, sort ainsi de l'anonymat dans lequel elle était plongée.


Dernière modification 08/09/2007 13:27.
©MAP-Tous droits réservés

mabrouk a lui !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   Sam 8 Sep 2007 - 17:04

Merci maverick pour la reponse. mais une chose est ce qu'ils vont donner des resultats pour chaque commune ou nationnal pour tout le pays?


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spéciale Election Legislative   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spéciale Election Legislative
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Année Spéciale ou Master pro ?
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009
» Election du Bureau National des Jeunes Démocrates - Collectif Motivés
» Communiqué Election Régionales 2010.
» formation médiat ou dut métier du livre en année spéciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: