Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 26 Sep 2012 - 17:50

parceque le journaliste marocain ne recherche jamais,c´est trop compliqué pour lui de tapper sur google et perdre 5min de son temps precieux.
et yabiladou surtout n´est pas ce qu´on peut nommer journalisme..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 26 Sep 2012 - 18:38

Fresco a écrit:
Est ce qu'il y a des reserve prouvé au sahara occidental ?

Déjà il n'y a pas de Sahara occidentale, que un sahara Marocain !
Revenir en haut Aller en bas
sniper_sahraoui
2eme classe
2eme classe


messages : 21
Inscrit le : 10/04/2008
Localisation : usa
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mar 9 Oct 2012 - 4:21

si on cherche on trouve toujours. depuis pas mal de temps que je suis entrain de m'interesser au potentiel petrolier au Maroc et je pense qu'il ya des chances d'en trouver .
je vais donner un lien ici qui prouve que il y a eu des prelevements de petrole et apres les avoir analyser dans leur laboratoire au texas , de l'avis de ces experts le API est de 57 cela veut dire que c de la tres bonne qualite de petrole ( ligt crude oil ) . je vous laisse avec ce pdf .

http://www.geomarkresearch.com/res/Regional%20Studies%20Proposals/Africa/Central%20Atlantic%20Oil%20Study.pdf


regardez le tableau en bas , le maroc y figure avec des bons resultats , genel energy qui vient de signer un contrat (farm out) avec pura vida sait ce qu'elle fait , elle prendra en charge le financement de ce puit a mazagan et esperons inchallah que ca va donner le resultat que le peuple Marocain espere .
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mar 9 Oct 2012 - 11:07

sur le document : les bassins de sel dans la marge marocaine sont impressionnants de longueur (plus de 1000 kilomètres) et peu explorés !!!
et le sel est connu pour être un excellent piège des hydrocarbures ...

Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 10 Oct 2012 - 3:20


_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 11 Oct 2012 - 11:31

Chariot Oil and Gas , société anglaise, rachète les 75% de la licence de MPE (une société pétrolière marocaine très discrète Cool ...

Chariot intervient en Mauritanie et Namibie et dispose d'un cash de plus de 100 millions de dollars.


Citation :
Chariot Oil acquires stakes in Moroccan licences
LONDON | Thu Oct 11, 2012 2:16am
Oct 11 (Reuters) - Chariot Oil and Gas Ltd : * Ld - acquisition of offshore moroccan license area * Entered into an agreement with maghreb petroleum exploration whereby MPE will transfer 75% ownership of 2 licences



Revenir en haut Aller en bas
ultras
Caporal chef
Caporal chef


messages : 171
Inscrit le : 09/06/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 11 Oct 2012 - 14:58

Citation :
Chariot oil and gas acquiert la licence d'exploration pétrolière de deux blocs au Maroc

Chariot Oil and Gas a annoncé avoir acquis deux blocs potentiels au large des côtes du Maroc. La société a conclu un accord avec Maghreb Petroleum Exploration par lequel celle-ci transférera sa participation de 75% et des intérêts opérationnels dans les blocs du Loukos et Casablanca / Safi à Chariot.

En échange, Chariot prendra les engagements et les obligations du travail de la phase d'exploration initiale pour chacune des licences.

La société a déclaré qu'elle avait l'intention d'appliquer "des techniques d'exploration modernes pour traiter les résultats des travaux d'exploration antérieurs".

Le directeur général Paul Welch a déclaré que les zones du Loukos et de Casablanca ont attiré l’intérêt de Chariot depuis un certain temps."Nous considérons que ces blocs ont un potentiel significatif", at-il dit.

Une fois l'opération approuvée par les autorités marocaines, Chariot tiendra une participation de 75% dans les deux permis d'exploration, l'Office National des Hydrocarbures et des Mines tiendra les 25% restant.

Après approbation, Chariot devra de retraiter 835 km de données sismiques 2D dans la licence Loukos et 1.200 km de données sismiques 2D dans la licence Casablanca / Safi, pendant un délai de six mois.

Une fois terminé, Chariot auront la possibilité d'aller de l'avant dans les phases d'exploration supplémentaires qui impliquent l'acquisition de données sismiques 3D et l'engagement ultérieur des activités de forage d'exploration.

http://geologie-maroc.blogspot.com/2012/10/chariot-oil-and-gas-acquiert-la-licence.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.geologie-maroc.blogspot.com/
al_bundy
Commandant
Commandant


messages : 1128
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Lun 15 Oct 2012 - 18:04

Une série de vidéos sur les problèmes liées aux frontières maritimes entre le maroc et les iles canaries, au sujets du pétrole:
Spoiler:
 

Notez qu'il s'agit de la vision ESPAGNOLE du problème, donc partisane.


_________________


Ces gifs animés proviennent du mangas "Les chevaliers du zodiaques: the lost canvas".
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 13:58

Citation :
Cairn Energy prévoit de forer un puits au Maroc l'an prochain

LONDRES - Le groupe pétrolier écossais Cairn a annoncé jeudi son intention de forer un puits au large du Maroc à la fin de l'année prochaine et un nouveau puits au Groenland en 2014.

Au Maroc, le forage d'un puits d'exploration en eau profonde dans les blocs Foum Draa est prévu pour le quatrième trimestre de 2013, indique le groupe basé à Edimbourg dans un rapport d'activité.

Ce projet reste soumis à l'approbation du gouvernement marocain.

Cairn est devenu au mois d'août l'opérateur de deux blocs dans le champ de Foum Draa, au large du sud du pays, avec une part de 50% rachetée auprès de plusieurs entreprises.

Parmi ses autres projets, le groupe compte forer au Groenland, dans le bloc Pitu, en 2014. Une première campagne dans une autre zone au large du territoire arctique avait fait chou blanc.

Cairn Energy, qui vient de vendre 8% supplémentaires de sa filiale Cairn India afin de dégager de nouvelles ressources, a décidé de se focaliser sur l'offshore.

Cairn est satisfait des progrès enregistrés cette année pour rééquilibrer son portefeuille vers une croissance axée sur l'exploration, a commenté son directeur général, Simon Thomson.

CAIRN ENERGY

(©AFP / 18 octobre 2012 12h14)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 15:02

Et bien entendu la concrétisation des recherches pétrolière au Maroc provoque les Torchons Algériens ont commencer à se manifester...

D'ailleur voila l'exemple de ce que l'on peut trouver dans la galaxy transdimentionel et fantasmagorithe de la Maison de la Propag...euh je veus dire de la Presse à Alger.

En même temps en ce début d'automne vaut mieux trouver un truc qui nous fasse rire Wink


Citation :
La nouvelle provocation marocaine

Le Maroc est en train de mobiliser tout son potentiel pour parvenir à une exploitation à grande échelle des réserves en hydrocarbures sur le bassin de Zag, situé sur les territoires du Sahara occidental et non loin des frontières avec l’Algérie.


Dans le prolongement de ce bassin, les opérations de recherche et d’exploration sont très timides et Sonatrach tarde à exploiter un gisement estimé à 800 milliards de mètres cubes, découvert en association avec des sociétés étrangères. Une expertise élaborée en ce sens s’est révélée accablante sur les provocations marocaines par rapport à l’exploitation des richesses des territoires sahraouis, au mépris du droit international. De même qu’elle évoque la passivité de Sonatrach et de sa tutelle face à cette exploitation du bassin de Zag, en l’absence de stratégie pour contrecarrer l’hégémonie marocaine.


La légalité contournée


Lors de l’invasion du Sahara occidental en 1975, la «marche verte» marocaine avait pour objectif l’exploitation de l’énorme potentiel minier dont dispose ce pays. Pendant plus de trois décennies, le Maroc a encaissé des dizaines de milliards de dollars, résultant de l’exploitation des phosphates situés sur les territoires occupés du Sahara occidental. Mais depuis quelques années, l’appétit devient grandissant avec la découverte de pétrole et de gaz sur les territoires sahraouis. Le bassin de Zag, partagé entre les trois pays (Algérie, Maroc et Sahara occidental), fait l’objet d’un intérêt particulier de Rabat et des compagnies pétrolières qu’il a attirées pour cette opération. Avec les phénomènes de migration des richesses souterraines, le Maroc entend ainsi exploiter une bonne partie du bassin situé sur les deux côtés de la frontière.


Par ailleurs, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) continue de proposer des licences pour l’exploitation des hydrocarbures sur les territoires occupés du Sahara occidental et mène une vaste campagne de relevés sismiques 3D. Afin de réussir cette opération, le Maroc a eu recours à de petites sociétés peu connues à l’international. Car les grandes sociétés pétrolières refusent de s’aventurer sur les terrains marécageux du Sahara occidental et préfèrent ne pas s’exposer à d’éventuelles sanctions de la part de la communauté internationale. C’est la raison pour laquelle les autorités du royaume chérifien ont opté, dans la plus grande discrétion, pour la société australienne Longreach Oil and Gas pour l’exploitation du site de Zag. Cette société exploite également un site offshore baptisé Tarfaya, situé toujours sur les territoires sahraouis. Le site de Tarfaya est convoité également par une autre société australienne, Tangiers Petroleum, qui a récemment prouvé, grâce aux relevés sismiques 3D, que les côtes maritimes de ce territoire recèlent des richesses énormes en hydrocarbures.


Et comme le gouvernement marocain ne s’investit jamais dans les dépenses pour l’exploration, Tangiers Petrolium a demandé son admission à l’Alternative Investment Market du London Stock Exchange afin de lever les capitaux nécessaires au développement de ses projets au Maroc. Du coup, le gouvernement de Rabat engage indirectement les investisseurs britanniques dans l’aventure sahraouie et obtient par conséquent leur soutien indéfectible lors des batailles politiques. Il faut retenir le fait que jusqu’à ce jour, le gouvernement marocain n’a fait aucune déclaration officielle sur ces découvertes et entend maintenir ce cap jusqu’à la concrétisation de contrats avec des sociétés influentes sur les gouvernements des grandes puissances à l’image d’Anadarko (USA), BP (Grande-Bretagne), Total (France) et ENI (Italie). Ces sociétés ne veulent, pour l’heure, en aucun cas frustrer Alger pour s’engager dans une aventure pareille. D’ailleurs, la société allemande Siemens, partenaire stratégique de l’Algérie, a été sérieusement ébranlée à la suite de son implication, pour le compte de Rabat, dans un projet d’éoliennes sur les territoires occupés du Sahara occidental. Mais, au-delà de cette expérience, le Maroc ne désespère pas de voir les grandes compagnies débarquer sur ces champs pétroliers, à l’image de Genel Energy, la société de l’ancien patron de BP, Tony Hayward, qui vient d’acquérir une part majoritaire (60%) du bloc offshore de Sidi Moussa. L’ex-président de British Petrolium a engagé la somme de 1,3 million de dollars pour concrétiser cette transaction, avec en sus l’engagement de 50 millions de dollars pour couvrir les frais des forages.


Jeu de flambeurs


Au Maroc, la question de l’énergie ne relève pas seulement de l’ONHYM, mais de la stratégie d’Etat. De la propagande gouvernementale à la spéculation boursière, tout est orienté vers la mobilisation de toutes les ressources pour attirer les grands investisseurs et aboutir à une exploitation optimale des hydrocarbures, aussi bien sur le sol marocain que sur les territoires occupés. Au début de l’année, les autorités marocaines avaient forcé en quelque sorte le cabinet international d'intelligence économique Oxford Business Group à confirmer, à travers la publication d’un rapport, l’intérêt croissant des grandes compagnies pétrolières pour le potentiel pétrolier marocain. La propagande est allée plus loin lorsque la société australienne Pura Vida Energy a déclaré avoir revu à la hausse ses évaluations des réserves de Mazagan. Le champ offshore Mazagan, situé au large des côtes marocaines, censé produire 3,2 milliards de barils au départ, a vu son potentiel augmenter à 7 milliards à la suite des études annoncées par Pura Vida. Le gouvernement marocain ira jusqu’à faire des concessions inimaginables à travers la délivrance de ce permis à Pura Energy au premier trimestre 2012, en partage de production. 75% de la production reviendra à la compagnie alors que l’Etat marocain devra se contenter de 25% seulement.


Une stratégie offensive


L’attachement du Maroc aux ressources énergétiques a dépassé le seuil d’une politique de bon voisinage, allant jusqu’à créer des tensions avec des pays voisins, comme l’Espagne, et empêcher l’exploitation de sites susceptibles d’avoir des prolongements en direction des territoires marocains. A ce titre, la société espagnole Repsol a été confrontée, au début de l’année en cours, à une multitude d’attaques marocaines lors de la mise en œuvre du projet offshore aux îles Canaries. Le Maroc a mobilisé non seulement une bonne partie des habitants des îles Canaries, mais également la puissante et influente organisation Green Peace. Rabat voulait faire savoir à Madrid que la zone délimitée pour ces recherches empiète sur le territoire marocain et rappeler que les frontières maritimes hispano-marocaines n'ont toujours pas été définitivement fixées. Leur tracé est encore à l'étude au niveau d'une commission de l'ONU. Le lieutenant général César Muro Benayas, chef du Commandement militaire des îles Canaries, est alors sorti de son mutisme pour suggérer que les Forces armées de son pays se préparent à gérer un regain de tensions entre l’Espagne et le Maroc suite à la découverte de gisements de pétrole et de gaz au large du Sahara occidental. Pendant plus d’une décennie, Repsol et le gouvernement espagnol ont été empêchés par Rabat d’aboutir à l’exploitation des richesses pétrolières offshore des îles Canaries.


La faillite de Chakib Khelil


Alors que l’agitation marocaine commence à porter ses fruits et jeter les bases d’une industrie pétrolière dans le bassin de Zag, Sonatrach est pratiquement absente sur la rive algérienne du bassin. Pourtant, les réserves prouvées sur le bassin de Reggane-Nord (800 milliards de mètres cubes) prouvent que le sous-sol de la région est très riche. Mais Chakib Khelil considérait toujours que cette région ne constituait pas une priorité pour l’Algérie. Du reste, après la maturation du gisement Reggane-Nord, le projet du gazoduc GR5 (Reggane-Hassi R’mel) a été sciemment retardé et, par conséquent, sa mise en service ne sera pas possible avant 2015. Et même si Sonatrach devait rattraper le retard accusé sur les explorations dans la région de Tindouf, il faudra attendre encore une dizaine d’années avant d’exploiter les premiers puits. Pendant ce temps, les Marocains auront déjà aspiré une bonne partie de nos réserves. De même, le potentiel géologique des gisements de Mecheri Abdelaziz et de Gara Djebilet (Tindouf) avec ses 3,5 milliards de tonnes à 57% fer est resté à l’abandon, alors qu’en termes de richesse, il représente 4 fois Hassi Messaoud. Au lieu de lancer une industrie minière sur place, Chakib Khelil avait lancé des appels à manifestation d’intérêt pour l’exploitation de ces gisements et suggéré le transport des minerais sur une distance de 1 500 km. Pendant des années, aucun investisseur n’a répondu favorablement à l’appel, car considéré comme irréalisable.


Mokhtar Benzaki


Le Soir d'Algérie, 17 oct 2012

Laughing Laughing Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
al_bundy
Commandant
Commandant


messages : 1128
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 15:47

Bon alors, par où commencer?

Citation :
La nouvelle provocation marocaine Tiens, on est en guerre maintenant? Je croyais que l'algérie était neutre sur la question du sahara marocain? M'aurais-t-on menti? lol

Le Maroc est en train de mobiliser tout son potentiel pour parvenir à une exploitation à grande échelle des réserves en hydrocarbures sur le bassin de Zag, situé sur les territoires du Sahara occidental Marocain et non loin des frontières avec l’Algérie.

Nota: Tiens, c'est plus la cause sahraoui qui vous intéresse?

Dans le prolongement de ce bassin, les opérations de recherche et d’exploration sont très timides et Sonatrach tarde à exploiter un gisement estimé à 800 milliards de mètres cubes, découvert en association avec des sociétés étrangères. Une expertise élaborée en ce sens s’est révélée accablante sur les provocations marocaines par rapport à l’exploitation des ses propres richesses des territoires sahraouis, au mépris du droit international. De même qu’elle évoque la passivité de Sonatrach et de sa tutelle face à cette exploitation du bassin de Zag, en l’absence de stratégie pour contrecarrer l’hégémonie marocaine sur son propre territoire.


La légalité contournée respectée.


Lors de l’invasion du Sahara occidental la récupération de son sahara, en 1975, la «marche verte» marocaine avait pour objectif l’exploitation de l’énorme potentiel minier dont dispose ce pays. Pendant plus de trois décennies, le Maroc a encaissé des dizaines de milliards de dollars (sources?), résultant de l’exploitation des phosphates situés sur les territoires occupés du Sahara occidental son propre territoire. Mais depuis quelques années, l’appétit devient grandissant avec la découverte de pétrole et de gaz sur les territoires sahraouis le sud maroc. Le bassin de Zag, partagé entre les trois 2 pays (Algérie et Maroc et Sahara occidental), fait l’objet d’un intérêt particulier de Rabat et des compagnies pétrolières qu’il a attirées pour cette opération. Avec les phénomènes de migration des richesses souterraines, le Maroc entend ainsi exploiter une bonne partie du bassin situé sur les deux côtés de la frontière.

Nota: Et? Le contraire est valable espèce de hmar!


Par ailleurs, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) continue de proposer des licences pour l’exploitation des hydrocarbures sur les territoires occupés du Sahara occidental son territoire et mène une vaste campagne de relevés sismiques 3D. Afin de réussir cette opération, le Maroc a eu recours à de petites sociétés peu connues à l’international. Car les grandes sociétés pétrolières refusent de s’aventurer sur les terrains marécageux du Sahara occidental et préfèrent ne pas s’exposer à d’éventuelles sanctions de la part de la communauté internationale. ( Les petites compagnies cherchent, et dès qu'un potentiel est avérer, total et consors apparaissent, car ils ont les capitaux nécessaires, nuance!) C’est la raison pour laquelle les autorités du royaume chérifien ont opté, dans la plus grande discrétion, pour la société australienne Longreach Oil and Gas pour l’exploitation du site de Zag. Cette société exploite également un site offshore baptisé Tarfaya, situé toujours sur les territoires sahraouis son territoire. Le site de Tarfaya (je savais pas que les véléitées algériennent concernaient aussi tarfaya! Et pourquoi pas agadir tant qu'on y est?)est convoité également par une autre société australienne, Tangiers Petroleum, qui a récemment prouvé, grâce aux relevés sismiques 3D, que les côtes maritimes de ce territoire recèlent des richesses énormes en hydrocarbures.


Et comme le gouvernement marocain ne s’investit jamais dans les dépenses pour l’exploration (facile de parler quand on est assis sur du pétrole et du gaz, et qu'on est même pas foutu de construire soit même ses autoroutes! Merci les chinois!), Tangiers Petrolium a demandé son admission à l’Alternative Investment Market du London Stock Exchange afin de lever les capitaux nécessaires au développement de ses projets au Maroc. Du coup, le gouvernement de Rabat engage indirectement les investisseurs britanniques dans l’aventure sahraouie et obtient par conséquent leur soutien indéfectible lors des batailles politiques. Il faut retenir le fait que jusqu’à ce jour, le gouvernement marocain n’a fait aucune déclaration officielle sur ces découvertes et entend maintenir ce cap jusqu’à la concrétisation de contrats avec des sociétés influentes sur les gouvernements des grandes puissances à l’image d’Anadarko (USA), BP (Grande-Bretagne), Total (France) et ENI (Italie). Ces sociétés ne veulent, pour l’heure, en aucun cas frustrer Alger (arrêtez de croire que vous avez une quelquonque influence sur le monde, merci.)pour s’engager dans une aventure pareille. D’ailleurs, la société allemande Siemens, partenaire stratégique de l’Algérie, a été sérieusement ébranlée à la suite de son implication, pour le compte de Rabat, dans un projet d’éoliennes sur les territoires occupés du Sahara occidental. Mais, au-delà de cette expérience, le Maroc ne désespère pas de voir les grandes compagnies débarquer sur ces champs pétroliers, à l’image de Genel Energy, la société de l’ancien patron de BP, Tony Hayward, qui vient d’acquérir une part majoritaire (60%) du bloc offshore de Sidi Moussa. L’ex-président de British Petrolium a engagé la somme de 1,3 million de dollars pour concrétiser cette transaction, avec en sus l’engagement de 50 millions de dollars pour couvrir les frais des forages.


Jeu de flambeurs


Au Maroc, la question de l’énergie ne relève pas seulement de l’ONHYM, mais de la stratégie d’Etat. De la propagande gouvernementale à la spéculation boursière, tout est orienté vers la mobilisation de toutes les ressources pour attirer les grands investisseurs et aboutir à une exploitation optimale des hydrocarbures, aussi bien sur le sol marocain que sur les territoires occupés. Au début de l’année, les autorités marocaines avaient forcé en quelque sorte le cabinet international d'intelligence économique Oxford Business Group à confirmer, à travers la publication d’un rapport, l’intérêt croissant des grandes compagnies pétrolières pour le potentiel pétrolier marocain. ( source?) La propagande est allée plus loin lorsque la société australienne Pura Vida Energy a déclaré avoir revu à la hausse ses évaluations des réserves de Mazagan. Le champ offshore Mazagan, situé au large des côtes marocaines, censé produire 3,2 milliards de barils au départ, a vu son potentiel augmenter à 7 milliards à la suite des études annoncées par Pura Vida. Le gouvernement marocain ira jusqu’à faire des concessions inimaginables à travers la délivrance de ce permis à Pura Energy au premier trimestre 2012, en partage de production. 75% de la production reviendra à la compagnie alors que l’Etat marocain devra se contenter de 25% seulement.


Une stratégie offensive


L’attachement du Maroc aux ressources énergétiques a dépassé le seuil d’une politique de bon voisinage, allant jusqu’à créer des tensions avec des pays voisins, comme l’Espagne, et empêcher l’exploitation de sites susceptibles d’avoir des prolongements en direction des territoires marocains. (encore heureux! En gros ils nous reprochent de pas avoir laisser les espagnoles forer au large du maroc, pas loin des canaries! lol Même le gouvernement canarien ne voulait pas de forage!) A ce titre, la société espagnole Repsol a été confrontée, au début de l’année en cours, à une multitude d’attaques marocaines lors de la mise en œuvre du projet offshore aux îles Canaries. Le Maroc a mobilisé non seulement une bonne partie des habitants des îles Canaries (non non, les élus ET les habitants vivent du tourisme écologique, ce sont eux mêmes qui ont dis niet!), mais également la puissante et influente organisation Green Peace. Rabat voulait faire savoir à Madrid que la zone délimitée pour ces recherches empiète sur le territoire marocain et rappeler que les frontières maritimes hispano-marocaines n'ont toujours pas été définitivement fixées. Leur tracé est encore à l'étude au niveau d'une commission de l'ONU. (diantre! Une info digne de ce nom!) Le lieutenant général César Muro Benayas, chef du Commandement militaire des îles Canaries, est alors sorti de son mutisme pour suggérer que les Forces armées de son pays se préparent à gérer un regain de tensions entre l’Espagne et le Maroc suite à la découverte de gisements de pétrole et de gaz au large du Maroc Sahara occidental. Pendant plus d’une décennie, Repsol et le gouvernement espagnol ont été empêchés par Rabat d’aboutir à l’exploitation des richesses pétrolières offshore des îles Canaries. (Ce que tout état aurait fait! D'une part, avec l'élargissement de notre zee, les iles canaries n'auront droit qu'à leur 12 miles nautiques, le reste revenant au maroc. Pour ceux et celles qui s'interrogent, les ile scanaries ne sont pas des états archipels, donc ils n'ont pas le droit à plus de 12 miles nautiques sous leur juridiction. La plateforme continentale marocaine se prolonge au delà de gomeira, à l'ouest des canaries, donc une fois que le tribunal de la mer aura statuer, nous aurons une grande partie de scanaries et de madère sous notre juridiction, hormi la bande côtière de 12 miles nautiques bien sure.)

La faillite de Chakib Khelil


Alors que l’agitation marocaine commence à porter ses fruits et jeter les bases d’une industrie pétrolière dans le bassin de Zag, Sonatrach est pratiquement absente sur la rive algérienne du bassin. Pourtant, les réserves prouvées sur le bassin de Reggane-Nord (800 milliards de mètres cubes) prouvent que le sous-sol de la région est très riche. Mais Chakib Khelil considérait toujours que cette région ne constituait pas une priorité pour l’Algérie. Du reste, après la maturation du gisement Reggane-Nord, le projet du gazoduc GR5 (Reggane-Hassi R’mel) a été sciemment retardé et, par conséquent, sa mise en service ne sera pas possible avant 2015. Et même si Sonatrach devait rattraper le retard accusé sur les explorations dans la région de Tindouf, il faudra attendre encore une dizaine d’années avant d’exploiter les premiers puits. Pendant ce temps, les Marocains auront déjà aspiré une bonne partie de nos réserves. De même, le potentiel géologique des gisements de Mecheri Abdelaziz et de Gara Djebilet (Tindouf) avec ses 3,5 milliards de tonnes à 57% fer est resté à l’abandon, alors qu’en termes de richesse, il représente 4 fois Hassi Messaoud. Au lieu de lancer une industrie minière sur place, Chakib Khelil avait lancé des appels à manifestation d’intérêt pour l’exploitation de ces gisements et suggéré le transport des minerais sur une distance de 1 500 km. Pendant des années, aucun investisseur n’a répondu favorablement à l’appel, car considéré comme irréalisable. (Ah mais là fait s'en prendre à vos pantins euh dirigeant, ils ne font pas le boulot, on le fait, sur notre territoire et comptez sur nous pour en profiter comme il se doit.)


Mokhtar Benzaki Bozo le clown.


Le Soir d'Algérie, 17 oct 2012

Toujours là à fourer leur nez dans l'oeil du voisin, alors que le leur ne distingue même pas le mal du bien! J'aimerais voir ces mêmes amateurs parler de la kabylie tiens!

Le site de l'onhym: http://www.onhym.com/HYDROCARBURES/Prospectivit%C3%A9sdesBassins/ExplorationR%C3%A9gionale/Onshore/BassinduBasDraa/tabid/130/Default.aspx

_________________


Ces gifs animés proviennent du mangas "Les chevaliers du zodiaques: the lost canvas".


Dernière édition par al_bundy le Jeu 18 Oct 2012 - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 16:02

L'article est très élogieux Wink ... un Maroc qui arrive à mobiliser une partie des citoyens espagnoles, Green Peace et même le gouvernement britannique affraid Esperant que ce que raconte ce journaleux est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 16:33

ca hausse le morale Laughing
franchement..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 18:44

atlasonline a écrit:
L'article est très élogieux Wink ... un Maroc qui arrive à mobiliser une partie des citoyens espagnoles, Green Peace et même le gouvernement britannique affraid Esperant que ce que raconte ce journaleux est vrai.

Si c'est vrais ce qu'ils disent ,la je suis fier de nos renseignements bravo comme ca
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 18:47

je trouve cela parfaitement logique de commencer par exploiter un gisement qui est a cheval entre deux pays plutôt que ceux qui sont parfaitement a l'intérieur !!! on fais rien de mal c'est de la guerre économique

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 18 Oct 2012 - 22:29

Citation :
le gouvernement marocain n’a fait aucune déclaration officielle sur ces découvertes et entend maintenir ce cap jusqu’à la concrétisation de contrats avec des sociétés influentes sur les gouvernements des grandes puissances à l’image d’Anadarko (USA), BP (Grande-Bretagne), Total (France) et ENI (Italie). Ces sociétés ne veulent, pour l’heure, en aucun cas frustrer Alger pour s’engager dans une aventure pareille

c'est Anadarko qui a le permis d'Assa-Zag et quant à Total, elle a le permis Anzarane au sud de Dakhla et c'est public... Alger est déjà frustrée Very Happy

ce "journaliste" algérien continue de faire honneur à sa profession

Revenir en haut Aller en bas
yz
sergent
sergent


messages : 233
Inscrit le : 04/12/2011
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 6:19

listage complet ... http://www.onhym.com/LinkClick.aspx?fileticket=gNIIG1-CZ0Y%3d&tabid=38
Revenir en haut Aller en bas
ait atta
sergent
sergent


messages : 246
Inscrit le : 09/09/2012
Localisation : france
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Maroc exploitation du gaz / pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 6:44

shalom tous le monde je suis de tazarine prés de zagora et il y a plusieurs année 15 ans environs une famille creusant un puit est tombé sur une poche de gaz il sont mort et leur sauveteur aussi une dizaine de personne environs cela veut-il dire que cette région recelle du gaz? sinon une mine a été découverte par des canadien dans le coins il y a trois ans qu'il l'exploitent apparrament c'est resté secret puisque je ne trouve rien sur internet concernant cette découverte (or ,argent...)tout ce que je peut vous dire c'est qu'elle est dans un rayon de 40 km de tarbelt et les canadiens viennent avec des valises de dollars pour payer les ouvriers dont mon cousin fait partis .
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 13:15

ait atta a écrit:
shalom tous le monde je suis de tazarine prés de zagora et il y a plusieurs année 15 ans environs une famille creusant un puit est tombé sur une poche de gaz il sont mort et leur sauveteur aussi une dizaine de personne environs cela veut-il dire que cette région recelle du gaz? sinon une mine a été découverte par des canadien dans le coins il y a trois ans qu'il l'exploitent apparrament c'est resté secret puisque je ne trouve rien sur internet concernant cette découverte (or ,argent...)tout ce que je peut vous dire c'est qu'elle est dans un rayon de 40 km de tarbelt et les canadiens viennent avec des valises de dollars pour payer les ouvriers dont mon cousin fait partis .

khouya

les poches de gaz dont tu parles , c'est naturel et çà se trouve partout dans le monde ...et çà ne veut pas dire qu'il s'agit d'un gisement de gaz ..Les vrais gisements de gaz se trouvent à des profondeurs minimum de 1 à 2 kilomètres sous la terre et piégés à à des endroits geologiques particuliers et ce depuis des millions d'années et d'où ils ne peuvent s'échapper...

autre chose : pour exploiter une mine d'or ou d'argent, tu as besoin d'un gros matériel de mine visible et consomateur d'eau et d'energie et non de 3 à 4 pioches et pelles ..peut-être s'agit-il de géologues (de Metalex Canada) qui prennent des échantillons de roches pour analyse ..

un projet minier, c'est au minimum 4 à 5 ans de préparation avant la commercialisation ..
Revenir en haut Aller en bas
ait atta
sergent
sergent


messages : 246
Inscrit le : 09/09/2012
Localisation : france
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Maroc exploitation du gaz / pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 18:09

renseigne toi khouia marques il s'agit de la ville de majrane a environs 40 km de tarbalt et a 5 km de la frontiére est il y a des pompes a eau qui tourne h 24 dans la mine et ils arrosent une palmerai avec je vais apeller mon cousin qui y travaille et je te dirais plus de detail il est meme probable que les association canadienne qui on fourni l'eau gratuitement au villageois de la region il y a dix ans était en faite des prospecteur allah ou alam ,pour les poche de gaz jme doutais un peu que c'était des poches résiduel trop faible profondeur tu a raison marques mais pour en revenir a la mines l'armé a installé une base et est présente la bas depuis l'exploitation du gisement ils se relais je crois tous les mois un truc du genre j'apel au bled et jvous donnes des précisions.
Revenir en haut Aller en bas
yz
sergent
sergent


messages : 233
Inscrit le : 04/12/2011
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 19:22

www.managemgroup.com/Activites/Operations/Mine-d-Imiter non??
parcontre c'est 100% marocain
Revenir en haut Aller en bas
ait atta
sergent
sergent


messages : 246
Inscrit le : 09/09/2012
Localisation : france
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Maroc exploitation du gaz / pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 20:33

je sais pas si c'est marocain mon cousin m'a dit (irromine)des romains du canada clown donc suis pas sur société Nona exploitation de la carriére a la dynamite(lbaroude)bref ils extrait une poudre blanche (lmahhedn)et la transporte en semi remorque a safi et agadir et c'est envoyer au canada pour en extraire je ne sais quoi .
par contre l'armé presente sur place c'est pour la frontiere car probable incursion de cafars séparatiste en 2007 pour manifesté a zagora allah ou allam d'aprés mon cousin rien avoir avec la mine.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Ven 19 Oct 2012 - 20:40

Arrow Gaz/pétrole

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4887
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Jeu 25 Oct 2012 - 18:44


Citation :

Chariot Oil explore un peu plus au Maroc
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Mer 31 Oct 2012 - 11:54

Pura Vida a terminé les carottages sur son périmètre de Mazagan, qu'elle juge encourageants et refermant des indices d'hydrocarbures ..

le travail ensuite va être de déterminer les indices HDI de ces carottages pour pouvoir pister les mouvements et les pièges d'hydrocarbures avant de passer au forage d'exploration ..et de tenter un gros partenaire pour rentrer dans le périmétre (farm-in).

Citation :
ENCOURAGING PRELIMINARY RESULTS OF DROP CORE ANALYSIS
Pura Vida Energy NL (“Pura Vida” or the “Company”) (ASX:PVD) is pleased to announce that preliminary analysis on the cores acquired by Pura Vida’s drop core program has identified several cores that require further analysis to verify micro seepage. The survey was undertaken by specialist group TDI-Brooks International.
Many of the cores requiring further analysis are clustered around the location of our Amchad prospect as well as our largest prospect, Toubkal, which has an estimated mean resource potential of 1,507 mmbo.
Further analysis, including biomarker analysis for hydrocarbons, will be undertaken by Geomark and Geochemical Solutions International (GSI) in Houston. This analysis enables the origin and typing of hydrocarbons to be determined. These results are expected to be available within 2 months.

http://www.puravidaenergy.com.au/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd   Aujourd'hui à 5:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Maroc exploitation du Gaz/pétrole lourd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» découverte de la plus grande réserve du pétrol au Maroc !
» Transfert de fichier lourd via Megaupload
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: