Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 886
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 26 Avr 2017 - 23:00

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 27 Avr 2017 - 19:31

Citation :
Les milices kurdes syriennes demandent l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne



Posté dans Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 27-04-2017




Le bilan des frappes aériennes turques ayant visé, le 25 avril, des positions tenues par les milices kurdes syriennes (YPG) près de la ville d’al-Malikiyah s’est encore alourdi, avec désormais 20 combattants tués et une vingtaine de blessés.

Au lendemain de ces raids aériens, le ton est monté d’un cran entre les forces turques et les milices kurdes syriennes, qui font partie des Forces démocratiques syriennes (FDS), actuellement engagées, avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, contre l’État islamique.

Ainsi, il a été signalé des accrochages entre les deux camps à l’ouest de Darbasiyah, une localité frontalière dans la province syrienne de Hassaké (nord-est), après que les YPG ont tiré sur un véhicule blindé turc qui s’était risqué à franchir la frontière.

En outre, les FDS ont accusé les autorités turques de viser les YPG, que lesquelles ont des liens avec le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), pour « l’avancée de la bataille pour Raqqa », un des fiefs de l’État islamique en Syrie.

D’ailleurs, Washington a fait part de sa préoccupation après les raids turcs. « Nous sommes (…) profondément préoccupés par le fait que la Turquie ait mené des frappes aériennes (…) dans le nord de la Syrie et dans le nord de l’Irak, sans coordination adéquate avec les Etats-Unis ou la coalition mise en place pour défaire l’EI », a ainsi déclaré Mark Toner, un porte-parole du département d’État.

Ces raids contre les milices kurdes syriennes ont également été condamnés par la Russie. Les frappes turques ont visé « les forces kurdes qui en réalité s’opposent aux groupes terroristes sur le terrain et en premier lieu à l’EI », a fait valoir le ministère russe des Affaires étrangères, via un communiqué. « Nous considérons de telles actions comme inacceptables et allant à l’encontre des principes fondamentaux des relations internationales », a-t-il ajouté, avant d’appeler « toutes les parties à la retenue ».

En attendant, les Kurdes syriens ont lancé un appel en faveur de l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne pour empêcher l’aviation turque de frapper à nouveau.

« C’est seulement quand le nord de la Syrie sera décrété zone d’exclusion aérienne que les YPG pourront défendre le pays sans entraves. La Turquie doit respecter la zone d’exclusion aérienne », ont fait valoir les milices kurdes syriennes via leur compte Twitter.

Cet appel à instaurer une zone d’exclusion aérienne (NFZ pour No Fly Zone) a ainsi été relayé sur le réseau social par le hashtag #NoFlyZone4Rojava.

L’idée d’une NFZ n’est pas nouvelle. Elle a été notamment avancée, du moins dans l’esprit, par le président américain, Donald Trump, lequel a dit souhaiter des « zones de sécurité » en Syrie pour… protéger les civils syriens.

http://www.opex360.com/2017/04/27/les-milices-kurdes-syriennes-demandent-linstauration-dune-zone-dexclusion-aerienne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 4 Mai 2017 - 18:55

Citation :
Qui prendra Raqqa ?


4 mai 2017/Actualité des forces


En dehors des Kurdes du YPG, il semble que les deux principaux alliés de Washington dans le conflit syrien se laissent séduire par des velléités d’indépendance.

Ainsi les Irakiens, dotés de leurs nouveaux F-16, se sont coordonnés avec les troupes de Bachar al-Assad pour réaliser plusieurs frappes aériennes sur la ville pétrolière de Deir Es-Zor, qui constitue toujours une redoutable base arrière de Daech pour ses opérations sur le sol irakien. Cette coopération n’est pas récente puisqu’en juin 2014, Bagdad avait autorisé les Syriens à bombarder la ville d’Al-Qaim dans la région d’Anbar. Mais désormais l’ambition est toute autre puisqu’il s’agit d’aider Damas à reprendre non seulement Deir es-Zor mais également Raqqa avec l’aide des milices chiites irakiennes… Une ville qui aiguise également les appétits des Turcs, qui ont interdit aux Américains l’usage de la base d’Incirlik pour soutenir l’offensive des Kurdes du YPG, y compris contre Taqba.

On assiste, depuis, à un redéploiement logistique des Américains sur le territoire syrien. L’aéroport de la ville kurde de Kobané aurait ainsi accueilli près d’une centaine de posés de C-130 et d’une cinquantaine de C-17. Deux autres bases plus modestes, mais aussi plus discrètes, ont été construites par les Américains l’année dernière à Rmelian et Qamishli. Celles-ci auraient notamment permis de parachuter des commandos kurdes entraînés par l’Ussocom, à l’intérieur des territoires contrôlés par Daech. Pour autant ces bases n’offriraient pas les conditions de sécurité pour permettre aux Américains d’y déployer des avions de combat ou des hélicoptères «gunship». Mais la base irakienne de Qayyarah, qui héberge les Apache, est trop éloignée du théâtre, de même que celle d’Incirlik concernant les opérations aéromobiles.

Quant à la coordination aérienne avec les Russes, celle-ci est au point mort depuis le bombardement de la base aérienne de Shayrat par 59 missiles Tomahawk… La solution pourrait venir de la frontière jordano-syrienne, où les forces spéciales américaines entraînaient une milice destinée à reprendre Deir es-Zor, la New Syrian Army. Mais, leur base d’Al-Tanf fut malencontreusement bombardée par l’aviation russe en juin 2016. Or depuis plusieurs jours, les renforts américains convergent à ce niveau et les hôpitaux de campagne comme les entraînements conjoints s’y sont multipliés. Au point que, selon la presse russe, le renseignement syrien aurait donné l’alerte quant à une offensive jordano-irakienne vers Deir es-Zor pour prendre à revers les combattants de Daech fuyant à la fois Mossoul et Raqqa…

http://www.ttu.fr/qui-prendra-raqqa/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 5 Mai 2017 - 20:14

Citation :
La Russie et la Turquie sont d’accord pour instaurer des « zones de sécurité » en Syrie


Posté dans Diplomatie, Moyen-Orient par Laurent Lagneau Le 05-05-2017




La Russie, proche alliée du régime de Bachar el-Assad avec l’Iran, et la Turquie, soutien de la rébellion syrienne dite modérée, ont trouvé un accord, le 4 mai à Astana [Kazakhstan], pour instaurer en Syrie des « zones de sécurité », encore appelées « zone de désescalade ». Il va sans dire que les organisations jihadistes en seront exclues.

« Notre position commune est que la création de zones de désescalade doit amener à une plus grande pacification et à un renforcement du régime de cessez-le-feu », avait expliqué, la veille, le président russe, Vladimir Poutine, après avoir rencontré à Sotchi son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Toujours d’après M. Poutine, ces zones doivent permettre d’installer un « dialogue politique entre les belligérants » afin d’arriver à « un rétablissement complet de l’intégrité territoriale » de la Syrie. En outre, elles s’accompagneront d’une « zone d’exclusion aérienne », à la condition « qu’il n’y ait aucune activité militaire » dans les territoires concernés.

Concrètement, quatre « zones de sécurité » devraient être instaurées dans des régions contrôlées par la rébellion, à savoir celles d’Idlib, d’Homs, du quartier de la Ghouta et une autre située dans le sud de la Syrie. Délimitées par des postes de contrôle et de surveillance, elles seront gérées conjointement par l’armée gouvernementale syrienne et les rebelles, sous le regard d’observateurs russes, iraniens et turcs. Elles auront pour buts de « mettre immédiatement fin à la violence » et de « fournir les conditions pour un retour sécurisé et volontaire des réfugiés. »

En janvier dernier, le président américain, Donald Trump, avait plaidé pour la mise en place de zones de sécurité en Syrie afin de permettre aux « déplacés syriens d’attendre une affectation définitive, comme un rapatriement ou une relocalisation dans un pays tiers ». Ce qu’avait catégoriquement refusé Bachar el-Assad… Aussi, Washington a salué l’accord trouvé à Astana, mais en exprimant une réserve concernant l’implication de l’Iran.

« Nous sommes sensibles aux efforts de la Turquie et de la Russie dans la poursuite de cet effort et nous avons encouragé l’opposition syrienne à participer activement aux discussions », a commenté Heather Nauert, porte-parole du département d’Etat. Mais, a-t-elle ajouté, « nous restons préoccupés par l’accord d’Astana, notamment l’implication de l’Iran comme prétendu ‘garant’ et dont les actions en Syrie n’ont fait qu’alimenter la violence. » Et, a-t-elle continué, « à la lumière des échecs des accords antérieurs, nous avons des raisons d’être prudents. »

Quoi qu’il en soit, ce projet de zones de « désescalade » est soutenu par les Nations unies. Le secrétaire général de l’organisation, Antonio Guterres, a en effet, selon son porte-parole « salué l’engagement à mettre fin à l’utilisation de toutes les armes, particulièrement les moyens aériens et la promesse de livrer de l’aide humanitaire aux zones concernées. »

http://www.opex360.com/2017/05/05/la-russie-et-la-turquie-sont-daccord-pour-instaurer-des-zones-de-securite-en-syrie/
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1586
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 6 Mai 2017 - 21:34

Des militaires algériens pour la Syrie?

Aidarbek Tumatov responsable au MAE du Kazakhstan a déclaré, en marge des négociations d'Astana:

Citation :
'"It is not yet clear which international organizations will facilitate the security in the four safe zones. We have not decided yet. We are considering all options. We want them to be moderate, independent. Algeria, Egypt, the United Arab Emirates, as well as the BRICS [Brazil, Russia, India, China and South Africa] and the CSTO [the Collective Security Treaty Organization] countries are under consideration.'''

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 9 Mai 2017 - 18:13

Citation :
U.S forces are training Maghaweir Al Thowra at At Tanf, Syria for thier continued fight against ISIL




http://syria.liveuamap.com/en/2017/9-may-us-forces-are-training-maghaweir-al-thowra-at-at-tanf



Citation :
Pro-Assad forces UAV monitor the military build-up inside Jordanian territory near the border of Syria (43 kms to Syria)




Spoiler:
 

http://syria.liveuamap.com/en/2017/8-may-proassad-forces-uav-monitor-the-military-buildup-inside

Citation :
This compound is located East of Az-Zarqa city, Jordan. It is 43 km away from Syria border and its part of large Jordanian base.

Spoiler:
 

http://syria.liveuamap.com/en/2017/8-may-this-compound-is-located-east-of-azzarqa-city-jordan

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 886
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 9 Mai 2017 - 19:20

http://www.nbcnews.com/news/us-news/officials-trump-approves-plan-arm-syrian-kurds-n756886
Citation :

Two U.S. officials tell NBC News that Trump has approved a plan to arm the Syrian Kurds

by Courtney Kube

Two U.S. defense officials tell NBC News that President Donald Trump has approved a plan to arm the Syrian Kurdish militia — an important U.S. ally in Syria in the fight against ISIS.

One of the officials said the move is significant because it supports the notion that the Syrian Democratic Force is the fighting force that will eventually go in to Raqqa. The move also reinforces the idea that the entire Syrian Democratic Force, Syrian Kurds (YPG) and the Syrian Arab Coalition, has the backing of the U.S.
Image: Fighters from the Kurdish People's Protection Units (YPG) stand guard at the site of Turkish airstrikes

Fighters from the Kurdish People's Protection Units (YPG) stand guard at the site of Turkish airstrikes near northeastern Syrian Kurdish town of Derik, known as al-Malikiyah in Arabic, on April 25, 2017. Delil Souleiman / AFP - Getty Images file

Trump and members of the Cabinet spoke about it during a meeting late yesterday at the White House with Secretary of Defense James Mattis joining by video teleconference.

The order has been signed and that "allows the process to begin to function," one official said. Once the order comes to the Pentagon, the U.S. can begin providing the Syrian Kurds with arms and equipment fairly quickly since some equipment is pre-positioned.

The officials could not say what might flow in first or how it would get there, but among the expected options are:

Breaching equipment — bulldozers, engineering equipment
More effective infantry equipment: rifles, ammunition, armor and communication gear (radios)

The officials said the equipment could be delivered by any number of methods: Ground convoys, C-130s, and air drops are all possible, depending on what the equipment is and the area.

What's unclear is whether the U.S. may provide bigger equipment.

The Turks will be notified about the decision soon and the officials expect a strong reaction from them. In March, Secretary of State Rex Tillerson traveled to Turkey to meet with President Recep Tayyip Erdogan, who sees the YPG as terrorists.

This is a developing story. Please refresh for details.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 10 Mai 2017 - 18:37

Citation :
Armes aux Kurdes de Syrie : les Etats-Unis veulent rassurer la Turquie, selon Mattis


AFP 10/05/2017


Le chef du Pentagone Jim Mattis a assuré mercredi que les Etats-Unis allaient "dissiper toutes les inquiétudes" de la Turquie concernant la décision américaine de fournir des armes aux milices kurdes considérées comme "terroristes" par Ankara.

"Nous allons travailler très étroitement avec la Turquie pour soutenir sa sécurité sur la frontière sud", a déclaré Mattis lors d'une conférence de presse en Lituanie. "Nous avons des discussions très ouvertes sur les options et nous allons travailler ensemble, nous allons dissiper toutes les inquiétudes. Je ne suis pas du tout inquiet sur l'Otan et les relations entre nos pays", a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump a approuvé mardi la fourniture d'armes aux milices kurdes YPG (Unités de protection du peuple kurde), la principale composante des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui combattent le groupe Etat islamique en Syrie.

Ankara considère les YPG comme l'extension en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation séparatiste qui livre une sanglante lutte armée aux autorités turques depuis 1984 et qui est classée comme "terroriste" par la Turquie et ses alliés occidentaux.

"Fournir des armes aux YPG est inacceptable", a dénoncé mercredi le vice-Premier ministre turc Nurettin Canikli, premier responsable turc à réagir à la décision américaine. "Nous espérons que l'administration américaine mettra un terme à cette erreur", a-t-il ajouté.

https://www.lorientlejour.com/article/1051042/armes-aux-kurdes-de-syrie-les-etats-unis-veulent-rassurer-la-turquie-selon-mattis.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 11 Mai 2017 - 18:36

Citation :
Syrie : les bérets verts kurdes


11 mai 2017/ Actualité des forces




Contrairement aux propos tenus par le Pentagone, les miliciens kurdes du YPG syrien soutenus par 900 conseillers militaires américains auraient désormais à leur disposition la majeure partie des équipements de la «tenue ninja» standard utilisée par les forces spéciales américaines. Le YPG serait doté d’une unité d’élite antiterroriste baptisée YAT («Yekineyen Anti-Terror») comptant plusieurs centaines de membres.

Et il semble que ces miliciens kurdes soient particulièrement choyés dans la mesure où ils bénéficieraient de matériels strictement réservés aux membres de l’Otan. En fait, l’article 50 du code militaire américain autorise les opérations clandestines menées par la CIA ou le JSOC à contourner les décisions du secrétaire à la Défense et des législateurs dans l’intérêt de la sécurité nationale.

Les premières indiscrétions remontent en fait à l’exploitation des clichés diffusés sur Twitter lors de la bataille de Taqba, à l’ouest de Raqqa, à la fin mars. Dotés des tenues à camouflage «digital» des forces spéciales des Marines, d’un casque léger «Ops-Core», de protection destinées à renforcer leur survivabilité, le YAT est surtout équipé de moyens d’un montant de 8 000 dollars par combattant, lui permettant de communiquer et de frapper Daech lors de raids nocturnes.

Si les goggles de vision de nuit AN/PVS 7b de dernière génération font partie de l’équipement, c’est le fusil d’assaut M4 qui est doté de plusieurs améliorations : un magasin en polymère, un viseur holographique à grossissement EOTech, un désignateur laser AN/PEQ-2 et une torche à LED surpuissante de marque Surefire.

En raison de la porosité entre le YPG et le PKK, plusieurs analystes s’interrogent sur le risque de prolifération tant des procédures que des équipements de l’USSOCOM qui pourraient bénéficier à l’organisation kurde. Que ce soit après la chute de Raqqa ou en réponse à une offensive terrestre turque à la frontière syro-irakienne, pour protéger notamment l’oléoduc Kirkouk-Ceyhan. Un oléoduc stratégique pour la Turquie, avec celui provenant de Bakou en Azerbaïdjan, qui passe par les faubourgs de Mossoul mais surtout par la ville arabe sunnite de Tal Afar en Irak toujours occupée par Daech et revendiquée par Ankara, et les Kurdes…

http://www.ttu.fr/syrie-berets-verts-kurdes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 11 Mai 2017 - 18:54

Citation :
Raqqa : Daesh chassé de la ville et du barrage de Tabqa par les Forces démocratiques syriennes


Posté dans Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 11-05-2017




L’offensive en direction de Raqqa ne devrait pas tarder. Le 10 mai au soir, les Forces démocratiques syriennes (FDS), constituées de milices kurdes (YPG) et de groupes arabes armés, ont en effet confirmé avoir pris le contrôle du barrage et de la ville de Tabqa, cette dernière étant le dernier verrou stratégique sur la route menant vers la « capitale » du califat autoproclamé par l’État islamique (EI ou Daesh).

Les FDS ont « obtenu une grande victoire et libéré complètement la ville et le barrage », s’est félicité Talal Sello, leur porte-parole. Cette victoire, si elle permet d’envisager de lancer une offensive pour chasser Daesh de Raqqa, prend aussi de court les forces gouvernementales syriennes, lesquelles avancent vers l’est du pays.

Il aura donc fallu près de deux mois aux FDS pour venir à bout de la résistance opposée par les jihadistes dans ce secteur. Conduite dans le cadre de l’offensive « Colère de l’Euphrate », la manoeuvre visant Tabqa avait commencé le 22 mars dernier par une opération héliportée menée derrière les lignes de l’EI par les forces américaines de la coalition anti-jihadiste, après plus de 300 frappes effectuées dans le secteur.

Deux jours plus tard, les FDS s’étaient emparées de l’aéroport de Tabqa. Mais après ce premier coup, la situation se figea. Et il aura fallu attendre un mois pour les voir entrer dans la ville, partagée en deux secteurs distincts (avec une partie moderne, appelée al-Thaoura).

Les combats dans les rues de Tabqa ont été violents, l’EI ayant eu recours, comme à Mossoul, à des tireurs embusqués, des véhicules piégés (VBIED), des attentats suicides et même à des drones capables de larguer des munitions. De son côté, et outre les frappes aériennes, la coalition internationale a soutenu les FDS en brouillant les communications des combattants de Daesh, afin d’empêcher toute coordination de leurs mouvements.

Désormais, la ville de Raqqa est totalement encerclée par les FDS. Le seul moyen pour les jihadistes d’en sortir (voire pour y entrer) est d’utiliser de naviguer sur l’Euphrate. Cela étant, les cadres de Daesh ont anticipé l’offensive à venir en se repliant dans le gouvernorat de Deir ez-Zor.

Toutefois, il resterait environ 3.000 jihadistes prêts à défendre la « capitale » syrienne de leur califat autoproclamé. Ils ont « construit des tunnels autour de la ville et installé des sacs de sable à l’intérieur », a récemment témoigné un habitant ayant réussi à s’enfuir de Raqqa. Là encore, il faudra s’attendre à une bataille difficile, les combattants de Daesh ayant été appelés par leur chef, Abou Bakr al-Baghdadi, à défendre leurs positions jusqu’au bout.

Quant au barrage de Tabqa, au sujet duquel il avait été dit qu’il risquait de s’effondrer, des techniciens sont attendus sur place pour l’inspecter. Sa prise de contrôle par les FDS est cruciale dans la mesure où cela empêche désormais l’EI de le détruire pour inonder Raqqa et permettra d’éviter un chaos économique une fois la ville libérée.

http://www.opex360.com/2017/05/11/raqqa-daesh-chasse-de-la-ville-et-du-barrage-de-tabqa-par-les-forces-democratiques-syriennes/
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 13 Mai 2017 - 13:32

Citation :
Photo published on social media, reportedly shows SAA soldiers inside Al-Jarrah airbase in eastern Aleppo province.



http://syria.liveuamap.com/en/2017/12-may-photo-published-on-social-media-reportedly-shows-saa

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 18 Mai 2017 - 20:06

Citation :
4 government tanks, 8 pickup vehicles, one shilka and anti-aircraft weapons have been destroyed in coalition airstrike near Tanf border.

http://syria.liveuamap.com/en/2017/18-may-4-government-tanks-8-pickup-vehicles-one-shilka-and

Citation :
Military official: US strikes Syrian government-allied militia that refused warnings to stop advancing toward US special forces.

http://syria.liveuamap.com/en/2017/18-may-military-official-us-strikes-syrian-governmentallied

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 19 Mai 2017 - 9:56

A quoi rime cette offensive du régime en plein milieu du désert et loin de ses lignes d'approvisionnement ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Ven 19 Mai 2017 - 13:30

il y a une course dans ce desert entre regime et coalision venue de Jordanie
le regime veut couper la route à ces derniers pour les empecher d arriver à Deir Eizzor

comme on l a vu, avec les frappes d hier, les US ne l entendent pas de cette oreille

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Lun 22 Mai 2017 - 9:36

Peut etre, mais Deir Ezzor est beaucoup plus proche de la frontière irakienne, et s'il y a quelqu'un qui risque d'y arriver ce sont les SDF/YPG qui sont à moins de 100 km. Mais tu as raison sur le fait que le régime fait tout pour contrôler les axes routiers, tous ses mouvement depuis Alep se concentrent autour de ca, et il faut dire que ca lui réussit bien car il contrôle toutes les routes de l'ouest du pays sauf autour d'Idlib. Même ses poussées contre l'EI à Palmyre et le long de l'Euphrate se font le long d'axes routiers. à cours terme ca lui donne un avantage certains mais à long terme à force de ne s’intéresser qu'aux axes il risque de se retrouver avec de longues lignes d'approvisionnement en plein milieu de terrain hostile ce qui le rend vulnérable à la guerre de harcèlement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 30 Mai 2017 - 15:33

Encore des morts civiles dues au bombes du boucher en chef.

https://twitter.com/QalaatAlMudiq/status/869224244844081153

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mer 31 Mai 2017 - 18:22

Citation :
La Russie a frappé l'EI en Syrie avec des missiles de croisière


Moscou, 31 mai 2017 (AFP) -


La Russie a tiré depuis un sous-marin et une frégate déployés en mer Méditerranée plusieurs missiles de croisière Kalibr contre des cibles de l'organisation Etat islamique (EI) près de Palmyre en Syrie, a annoncé mercredi l'armée russe.

"La Russie a déclenché quatre frappes de missiles Kalibr contre le groupe terroriste EI dans la région de Palmyre. Les cibles étaient des abris où se trouvaient du matériel lourd et un rassemblement de combattants redéployés depuis Raqa", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Tous les objectifs ont été atteints", ajoute le communiqué qui précise que les Etats-Unis, la Turquie et Israël avaient été prévenus à l'avance de ces frappes effectuées par la frégate "Amiral Essen" et le sous-marin "Krasnodar".

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a précisé aux agences de presse russes que le président Vladimir Poutine avait été informé par le ministre de la Défense Sergueï Choïgou d'une "série de frappes réussies de missiles de croisière Kalibr depuis les eaux de la Méditerranée contre des cibles de l'EI sur le territoire syrien".

La dernière fois que la Russie avait annoncé avoir frappé la Syrie en utilisant des missiles Kalibr remonte à novembre 2016, quand son unique porte-avions, l'Amiral Kouznetsov, s'était rendu en Méditerranée pour participer à des frappes contre l'EI.

L'armée russe avait annoncé mardi que la frégate "Amiral Essen" prendrait part à des exercices en Méditerranée impliquant des frappes de missiles à proximité de la Syrie. Appartenant à la flotte russe de la mer Noire, le "Krasnodar" et "l'Amiral Essen" ont été fraîchement commissionnés par la marine russe.

Moscou a lancé en septembre 2015 une campagne de frappes en Syrie en soutien au régime du président Bachar al-Assad. Une trêve a été conclue en décembre 2016 entre les forces loyales au régime et les rebelles, mais elle ne s'applique pas aux jihadistes de l'Etat islamique.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14701-la-russie-a-frappe-lei-en-syrie-avec-des-missiles-de-croisiere
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 6 Juin 2017 - 20:41

Citation :

Syrie : la bataille pour la prise de Raqqa a commencé

VIDÉO. Les Forces démocratiques syriennes ont annoncé ce mardi être entrées dans le quartier de Mechleb, dans l'est de la ville tenue par l'État islamique.
SOURCE AFP
Modifié le 06/06/2017 à 18:13

L'un des principaux bastions de l'EI en Syrie est-il sur le point de tomber ? Des combattants arabes et kurdes syriens soutenus par les États-Unis sont entrés mardi dans la ville de Raqqa, au premier jour de l'assaut final sur le principal bastion syrien du groupe djihadiste État islamique (EI). Sept mois après avoir lancé une offensive d'envergure qui leur a permis de s'emparer de vastes régions autour de Raqqa, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé « le début de la grande bataille pour libérer » la ville, qualifiée de « capitale du terrorisme ».
Les FDS attaquent Raqqa depuis le nord, l'ouest et l'est, a également indiqué le porte-parole des FDS Talal Sello devant des journalistes à Hazima, au nord de Raqqa.

Peu après, une commandante de cette alliance arabo-kurde ainsi qu'une ONG ont fait état de l'entrée des FDS dans Raqqa à partir de l'est. « Nos forces sont entrées dans le quartier de Mechleb », a déclaré à l'AFP la commandante Rojda Felat. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a affirmé que les FDS avaient chassé les djihadistes de plus de la moitié de ce secteur. Ces forces tentaient par ailleurs d'avancer dans le secteur d'Al-Andalous, dans le nord-ouest de la ville, majoritairement peuplé de Kurdes avant la guerre, d'après l'OSDH selon lequel « les combats se poursuivaient » mardi en fin de journée sur les trois fronts de l'offensive.


Une bataille « longue et difficile »

Chef des forces de la coalition internationale antidjihadistes qui fournit aux FDS des armes, un appui aérien et les assiste au sol avec des conseillers, le général américain Steve Townsend a averti dans un communiqué que la bataille serait « longue et difficile ». Néanmoins, elle « assènera un coup décisif » au « califat de l'EI », a-t-il dit en allusion au « califat » autoproclamé par l'EI en 2014 sur les territoires conquis en Syrie et en Irak voisin, dont une grande partie lui a depuis été reprise. L'EI est notamment en passe de perdre en outre Mossoul, son dernier grand fief urbain en Irak. En préparation de l'assaut sur Raqqa, « la coalition a mené des raids aériens toute la nuit », selon l'OSDH. Les FDS ont demandé aux civils dans la ville de s'éloigner des positions de l'EI et des zones de front.

Raqqa était peuplée d'environ 300 000 habitants avant le début de la guerre en Syrie. Les forces antidjihadistes accusent l'EI de se servir des civils comme « boucliers humains » et de se cacher au milieu de la population. Selon l'International Rescue Committee (IRC), « le nombre de civils ayant fui la ville au cours de la semaine dernière est en baisse ». « Cela pourrait refléter l'intention de l'EI d'utiliser les (...) personnes toujours prises au piège dans la ville comme boucliers humains », a affirmé dans un communiqué Thomas Garofalo, un responsable de cette ONG.

Fuite des civils

Selon l'OSDH, une frappe aérienne de la coalition internationale a fait 21 morts parmi des civils qui tentaient lundi de fuir la ville. « Les civils embarquaient dans de petits bateaux sur la rive nord de l'Euphrate pour fuir les faubourgs du sud de Raqqa », a expliqué Rami Abdel Rahmane. Des femmes et des enfants font partie des victimes. Des avions russes ont aussi effectué des raids contre des convois de l'EI partant de Raqqa.

Près de 200 000 personnes ont quitté la ville de Raqqa en Syrie, selon un porte-parole de la coalition internationale. L'organisation humanitaire Médecins sans frontières avait aussi indiqué que la fuite des civils syriens hors de Raqqa s'accélérait. « 800 personnes par jour arrivent dans le camp » de déplacés d'Aïn Issa, à une trentaine de kilomètres au nord de Raqqa, et la situation est difficile faute de moyens humanitaires.

Déclenchée en mars 2011 par la répression de manifestations pacifiques pro-démocratie, la guerre en Syrie s'est complexifiée avec la montée en puissance des djihadistes et l'implication d'acteurs régionaux et de certaines grandes puissances. Elle a fait plus de 320 000 morts et jeté à la rue plus de la moitié des quelque 22 millions d'habitants.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-la-bataille-pour-la-prise-de-raqqa-a-debute-06-06-2017-2133128_24.php

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 433
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Mar 6 Juin 2017 - 22:50

L'US Air Force détruit un convoi de l'armée syrienne avançant vers Al-Tanf.

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 8 Juin 2017 - 18:25

Citation :
Syrak : vers le clash Washington-Téhéran


Publié le 8 juin 2017/Actualité des forces


Les accrochages qui ont débuté il y a deux semaines, à proximité de la base d’Al-Tanf, à la frontière syro-jordano-irakienne, entre les forces spéciales anglo-américaines et les forces fidèles à Assad ont pris une dimension toute autre ce week-end avec le déploiement de chars T-72 syriens et l’arrivée de renforts du Hezbollah.

Ce conflit dans le conflit, qui a surpris, a en fait pour enjeu non seulement le contrôle de la frontière syro-irakienne et de l’autoroute Bagdad-Damas opposant les forces chiites syro-irako-iraniennes et anglo-saxonnes, mais surtout celui de la plus grande zone pétrolière syrienne.

C’est le 29 mai que les Forces de mobilisation populaire irakiennes (FMP) ont opéré la jonction avec les forces spéciales et les proxies syriens à 60 km au nord d’Al-Tanf, où l’Ussocom et les SAS (ainsi que des commandos allemands, norvégiens et tchèques) entraînent la «Free Syrian Army». Selon celle-ci, Téhéran chercherait à créer un couloir qui traverserait l’Irak pour relier l’Iran à la zone contrôlée par le gouvernement syrien, et lui permettrait de soutenir militairement Damas et d’accéder à la Méditerranée.

L’Ussocom dispose d’une autre base à quelques kilomètres plus à l’est, à Al-Zquf, mais lutte actuellement pour ne pas être encerclé. Le Premier ministre irakien est donc dans une position des plus inconfortables puisqu’il ne peut ni se permettre de désavouer les FMP ni se mettre à dos son allié américain. Pire, il ne semble plus contrôler les initiatives de Téhéran. Les Gardiens de la révolution lui sont indispensables pour contrôler la frontière syro-irakienne au nord près de Mossoul, et disposent ainsi d’une liberté de circulation totale.

Qassem Soleimani, le chef de la force Al Qods, en charge du dossier Syrien pour Téhéran, s’appuie ainsi au sein des FMP irakiennes pour construire la légitimité de son action sur les brigades Imam Ali et Sayyid al-Shuhadda, qui mènent les opérations au nord comme au sud de la frontière irakienne. Dans le but d’endiguer la présence américaine au nord-est de la Syrie. Celles-ci sont même parvenues à pousser 500 combattants yazidis à quitter, le mois dernier, les peshmergas, soutenus par Washington, pour rallier les FMP, en attendant d’opérer une seconde jonction avec les forces loyalistes syriennes.

Alors que les opérations militaires aériennes et terrestres entre les armées syrienne et irakienne ne cessent de s’accroître, la frontière syro-irakienne risque de devenir très vite une zone de confrontation directe entre Washington et Téhéran au travers de leurs proxies respectifs.

http://www.ttu.fr/syrak-vers-clash-washington-teheran/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19581
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 8 Juin 2017 - 23:58

Citation :
Syrie : Un drone pro-régime abattu après avoir attaqué les forces de la coalition à At-Tanf


Posté dans Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 08-06-2017




La situation devient de plus en plus chaude à At-Tanf, localité syrienne située près de la Jordanie et de l’Irak. Alors que des forces spéciales américaines, britanniques et norvégiennes y sont présentes pour entraîner une faction de l’Armée syrienne libre engagée contre l’État islamique (EI ou Daesh), la coalition anti-jihadiste a bombardé, le 6 juin, et pour le seconde fois en moins d’un mois, des forces pro-Damas au comportement jugé menaçant.

Dans la foulée, le Hezbollah a menacé de s’en prendre aux forces américaines dans le cas où il y aurait un nouvel accrochage avec les troupes syriennes. A-t-il mis sa menace à exécution? Toujours est-il que, ce 8 juin, la coalition a abattu un drone probablement pro-régime qui venait de tirer sur ses forces à At-Tanf.

« Le drone abattu n’a pas causé de dégâts sur les forces de la coalition », a précisé le colonel Ryan Dillon, un porte-parole de la l’opération Inherent Resolve [nom de la coalition, ndlr].

Peu avant, dans le même secteur, les forces spéciales américaines avaient été contraintes d’ouvrir le feu pour arrêter deux pick-up armés des forces pro-régime parce qu’ils étaient « menaçants », selon le colonel Dillon.

Pour rappel, la coalition a établi une zone de « déconfliction » dans un rayon de 55 km autour d’At-Tanf. Ce qui signifie que toute intrusion dans ce périmètre est considérée comme menaçante.

« La coalition ne cherche pas à combattre le régime syrien ou les forces pro-régime mais nous restons prêts à nous défendre contre toute menace », a fait valoir l’officier.

Aucune précision n’a été donné sur le drone abattu. Il est possible qu’il soit de facture iranienne et qu’il s’agisse d’un Shahed-129, un appareil de type MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) pouvant être armé. Quelques exemplaires ont déjà été signalés en Syrie.

D’ailleurs, Al-Manar, la télévision du Hezbollah, a diffusé, ce 8 juin, des images supposées montrer un Shahed-129 en train de suivre un drone américain MQ-1 Predator au-dessus d’At-Tanf. « Nous nous pourrions vous abattre n’importe quand, mais nous avons de la pitié », a dit une voix off, en commentaire.

http://www.opex360.com/2017/06/08/syrie-un-drone-pro-regime-abattu-apres-avoir-attaque-les-forces-de-la-coalition-tanf/
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Sam 10 Juin 2017 - 14:10

Les forces du regime atteignent la frontiere irakienne et  encerclent totalement les forces de la coalition dans le secteur


_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Jeu 15 Juin 2017 - 19:49

D'après plusieurs sources les US ont déployé des HIMARS à la base du Tanf. Histoire de balayer tote force qui se rapprocherait trop. Je me demande à quoi jouent les belligérants dans cette partie de la Syrie. Même avec des HIMARS les forces US peuvent être harcelée continuellement avec des drones ou des véhicules fantômes. Ca risque de faire jaser au congrès de voir les soldats américains en danger. En même temps si le régime syrien et le gvt irakien veulent sécuriser la route Bagdad-Damas, ils vont devoir se débarrasser des US au sud, et ils risquent d'y laisser des plumes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Dim 18 Juin 2017 - 23:42

Citation :
Israel Gives Secret Aid to Syrian Rebels
Fighters near Golan Heights in Syria receive cash and humanitarian help

By Rory Jones in Tel Aviv,  Noam Raydan in Beirut and Suha Ma’ayeh in Amman, Jordan
June 18, 2017 3:17 p.m.

Israel has been regularly supplying Syrian rebels near its border with cash as well as food, fuel and medical supplies for years, a secret engagement in the enemy country’s civil war aimed at carving out a buffer zone populated by friendly forces.

The Israeli army is in regular communication with rebel groups and its assistance includes undisclosed payments to commanders that help pay salaries of fighters and buy ammunition and weapons, according to interviews with about half a dozen Syrian fighters. Israel has...

TO READ THE FULL STORY
SUBSCRIBE

https://www.wsj.com/articles/israel-gives-secret-aid-to-syrian-rebels-1497813430

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6532
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   Lun 19 Juin 2017 - 4:34

Citation :

L'armée américaine confirme avoir abattu un avion syrien



AFP18/06/2017

Un avion de chasse américain a abattu dimanche un appareil de l'armée syrienne qui avait bombardé des forces soutenues par la coalition luttant contre le groupe jihadiste Etat islamique dans le nord de la Syrie, a annoncé cette coalition dirigée par Washington.

"A 18H43 (17H43 GMT), un avion syrien de type SU-22 a largué des bombes près de combattants soutenus par la coalition au sud de Raqa, et en vertu de nos règles d'engagement et de la légitime défense qui prévaut au sein de la coalition (anti-Etat islamique), il a été immédiatement abattu par un avion américain F/A-18E Super Hornet", a affirmé le commandement de la coalition dans un communiqué. Damas avait auparavant accusé la coalition d'avoir abattu un de ses avions.

https://www.lorientlejour.com/article/1057891/larmee-americaine-confirme-avoir-abattu-un-avion-syrien.html


Citation :

L'Iran tire des missiles sur des bases du groupe Etat islamique en Syrie

Par RFI Publié le 18-06-2017

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20170618-iran-tir-missiles-bases-groupe-etat-islamique-ei-syrie-gardiens-revolution-att

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Civile en Syrie ( LISEZ LE PREMIER POST ! ) - Statut spécial -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2011-__Syrie, guerre civile
» « L'Etat se prépare à une guerre dans les cités »
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» L'explosion sociale qui couve et l'Ademocratie
» [SEPTEMBRE] Joliebox (Versions dans le premier post sans spoilers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: