Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
[Adhérents FNAC] 30€ offerts tous les ...
Voir le deal

 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 15:04

Rappel du premier message :

Citation :
31.01.2019

Une enveloppe de 46 millions pour des Structures Modulaires Balistiques V2 Interarmées


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 1a311

Ce jeudi, lors du point presse hebdomadaire du ministères des Armées, sera présenté le nouveau treillis F3, ainsi que d'autres équipements qui composent l'équipement du combattant 2020. rien de révolutionnaire mais le soldat français, longtemps mal équipé et mal fagoté, dispose désormais de matériels modernes et adaptés à ses missions.

Lignes de défense a déjà eu l'occasion de présenter certains de ses matériels, depuis le fusil HK aux chaussures de combat Haix et Meindel, en passant par le nouveau couteau CAC (combat assistance campagne) et la SMB (structure modulaire balistique).

Sur ce dernier équipement, je signale la parution d'un avis portant sur la "fabrication de structures modulaires balistiques V2 Interarmmées".

Le lot no1 est intitulé: SMB V2 IA et Composants. Sa valeur estimée hors TVA est de 41 660 000 euros.

Le lot no2 est intitulé: accessoires SMB V2 IA. Sa valeur estimée hors TVA est de 5 000 000 euros. Ce lot concerne toutes les poches radio, porte grenades, chargeurs, lampe etc...

Valeur totale de ce marché de 60 mois: 46,66 millions d'euros. Date limite de réception des offres: le 22 février. Le nombre de candidats admis à présenter une offre ne peut être inférieur à trois. Le nombre maximum de candidats est fixé à cinq pour chaque lot.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/31/une-enveloppe-de-46-millions-pour-des-structures-modulaires-19998.html  
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeVen 20 Nov 2020 - 20:36

Citation :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 7a58
La Marine recevra ses trois premiers Airbus Dauphin N3 le 1er décembre © Héli-Union


 20/11/2020 08:45 | Jean-Marc Tanguy

La Marine recevra ses trois premiers Airbus Dauphin N3 le 1er décembre



Reconditionnés par Héli-Union, les trois premiers Airbus Dauphin N3 rejoindront la base d'aéronautique navale de Hyères, première équipée.


Reconditionnés par Héli-Union


Ces Airbus Dauphin N3 sont reconditionnés par Héli-Union en France, en Norvège (deux appareils actuellement) et chez Hélidax dans les Landes. Le reste sera ensuite livré à la cadence de trois appareils par an en métropole (Lann-Bihoué) et outremer (Antilles, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie). Le contrat de location FILHPER, couvrant dix ans d’exploitation, inclut un objectif de disponibilité extrêmement élevé (supérieur à 90%) que l’industriel dit pouvoir tenir grâce à sa connaissance de l’exploitation de l’offshore. Pas forcément simple avec des configurations différentes, dont certaines très complètes (pilote automatique 4 axes, boule optronique Euroflir 410).

MCO partagée

Des lots de déploiement sont prévus en ce sens, et Héli-Union interviendra dans le Pacifique pour assurer les visites périodiques de maintenance.
Ailleurs, et notamment sur les navires d’emploi de ces appareils, la Marine assurera la maintenance en ligne. Environ 300 heures de vol seront générées par chaque appareil par an. Le contrat couvre aussi la formation initiale des pilotes et mécaniciens. Des QT de navigants ont aussi été assurées par la société dans son centre d’Angoulême. Ce sont des navigants de la Marine qui se chargeront du convoyage.

En attendant l'Airbus Guépard

A l’issue des dix ans, la Marine disposera de suffisamment d'Airbus Guépard pour pouvoir se passer de ces appareils. Une prolongation sera toujours possible si ce n’est pas le cas. Avec cette location, Héli-Union reconvertit ainsi son parc de Dauphin auparavant utilisés dans l’offshore (à l’exclusion d’un unique appareil), une belle martingale d’avoir réussi à faire d’un passif inutilisé par la crise de l’exploitation pétrolière une flotte de location au profit des Armées. Un exploit également réussi pour les trois H225 destinés à DGA EV.

https://www.air-cosmos.com/article/la-marine-recevra-ses-trois-premiers-airbus-dauphin-n3-le-1er-dcembre-23880
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeSam 21 Nov 2020 - 18:01

Citation :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 8100
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 9100

Les #Griffon du @1er_ri ne volent pas et ne nagent pas. Alors pour franchir un cours d'eau 🌉 on fait appel à nos sapeurs.

Mais avez-vous une petite idée du poids total supporté par cet engin de franchissement de l’avant #EFA du #19RG ⚖ ?#PrépaOps #MatosTerre #CapaciTerre pic.twitter.com/Cq91vpVlw2
— Armée de Terre (@armeedeterre) November 20, 2020
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeSam 21 Nov 2020 - 18:21

Citation :
 France confirms order for 3 US-made E-2D Advanced Hawkeye carrier-capable early warning aircraft

Naval News November 2020 Navy Forces Maritime Defense Industry
Posted On  Saturday, 21 November 2020 17:11  



According to a statement published by the French Ministry of Defense on November 20, 2020, the French Minister of Defense Florence Parly has confirmed the order for three E-2D Advanced Hawkeye American-made all-weather, carrier-capable tactical airborne early warning (AEW) aircraft. This twin-turboprop aircraft was designed and developed by the company Northrop Grumman.

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 10a70
An E-2D Advanced Hawkeye attached to the “Greyhawks” of Airborne Command and Control Squadron (VAW) 120 approaches the aircraft
carrier USS Gerald R. Ford (CVN 78) flight deck, Oct. 29, 2020. (Picture source U.S. Navy)



The new E-2D Advanced Hawkeye will be the flying command center for Rafale fighters on board the Charles aircraft carrier. The E-2D will replace the three E-2C Hawkeye currently in service with the French Navy. More modern, the new aircraft will offer additional capabilities including in-flight refueling.

The first delivery will take place in 2027 to ensure the continuity of operational capabilities between the current E-2C Hawkeye and the new aircraft.

The E-2D Advanced Hawkeye is in service with U.S. Navy and Japan Air-Self Defense Force (JASDF). In November 2014, the Japan Ministry of Defense competitively selected the Northrop Grumman E-2D to fulfill an emerging next-generation airborne early warning requirement. The first E-2D Advanced Hawkeye was delivered to JASDF in March 2019.

The E-2D Advanced Hawkeye (AHE) is the newest variant of the E-2 aircraft platform. The aircraft began full system development and demonstration in August 2003, and in July 2007, Northrop Grumman was awarded by the U.S. Navy the first production contract for three aircraft for delivery in 2010. The first aircraft was delivered to the U.S. Navy in July 2010.

The design of the E-2D Advanced Hawkeye is very similar to the previous version but it features a state-of-the-art AN/APY-9 radar with a two-generation leap in capability and upgraded aircraft systems that will improve supportability and increase readiness. The APY-9 radar features an active electronically scanned array, which adds electronic scanning to the mechanical rotation of the radar in its radome. The aircraft also features a Northrop Grumman Navigation Systems tactical glass cockpit. The new equipment also includes a radio suite, mission computer, integrated satellite communications, and flight management system.

The E-2D Advanced Hawkeye is a high-wing airplane powered by two Rolls-RoyceT56-A-427A turboprop engines mounted on each wing and retractable tricycle landing gear. As with most carrier-borne airplanes, the E-2D is equipped with a tailhook for recovery (landing), and the nose gear can attach to a shuttle of the aircraft carrier's catapults for launch (takeoff). The aircraft also uses the Grumman Sto-Wing folding wing system for carrier storage. A distinguishing feature of the Hawkeye is its 24-foot (7.3 m) diameter rotating radar dome that is mounted above its fuselage and wings.

https://www.navyrecognition.com/index.php/news/defence-news/2020/november/9301-france-confirms-order-for-3-us-made-e-2d-advanced-hawkeye-carrier-capable-early-warning-aircraft.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeLun 23 Nov 2020 - 19:58

Citation :
French General Directorate of Armament notifies Oceanic Patrol Vessel Program

Naval News November 2020 Navy Forces Maritime Defense Industry
Posted On  Monday, 23 November 2020 15:19
 


The French defense procurement agency (DGA, Direction Générale de l’Armement) notified a framework agreement relating to French Navy
oceanic patrol vessel (PO, patrouilleurs océaniques) program on Oct. 23.


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 7a60
Oceanic patrol vessels will carry out deterrence support, autonomous situation assessment in areas of sovereignty or interest, escort of valuable
or vulnerable units, evacuation of nationals, sovereignty and protection of national interests in maritime approaches and state action at sea (Picture
source: French DoD and DGA)



In a context marked by the increase in maritime traffic and the increase in threats at sea, oceanic patrol vessels will carry out deterrence support, autonomous situation assessment in areas of sovereignty or interest, escort of valuable or vulnerable units, evacuation of nationals, sovereignty and protection of national interests in maritime approaches and state action at sea.

The objective of the program is to have multi-mission combat boats, with a better situational awareness capacity than the patrollers currently in service (combat direction system, radar, sonar, tactical data links, infrared sensor , helicopter, drone, new generation drome), a self-defense capability against asymmetric threats and efficient communication systems. The program also incorporates an overall energy efficiency target.

The oceanic patrol program will allow the complete renewal of the patrol boats stationed in metropolitan France, namely the high seas patrol boats (PHM, Patrouilleurs de Haute Mer) based in Brest and Toulon, and the public service patrol boats (PSP, patrouilleurs de service public) based in Cherbourg. Oceanic patrol vessels will resume all of their territorial defense and maritime security missions, with an extension of their capabilities, in particular the ability to accommodate a drone or a helicopter.

The chosen acquisition strategy is based on a framework agreement made up of several subsequent contracts. Considering the nature of the missions which will be entrusted to the POs, it aims to make the most of national industrial skills in the fields of development, construction and naval equipment. The program will consist of two stages: a design / development phase, which has just been launched, then a production phase.

The first contract, awarded to Naval Group, concerns a value analysis as well as the design activities that will be carried out at objective cost

http://www.navyrecognition.com/index.php/news/defence-news/2020/november/9307-french-general-directorate-of-armament-notifies-oceanic-patrol-vessel-program.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeMar 24 Nov 2020 - 17:31

Citation :
CORYMBE 154 : OBAMBA, exercice amphibie franco-gabonais

Mise à jour :24/11/2020



Afin de maintenir la capacité opérationnelle du TG 450.1, un exercice amphibie complet a été réalisé du 12 au 14 novembre sur le site de Nyonié au Gabon. Le but de cet exercice baptisé OBAMBA, nom donné à un peuple bantou d’Afrique centrale, établi à l’Est du Gabon, reposait sur la réalisation d’un raid aéro-maritime entre le Porte-hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude et la zone d’exercice à terre.

Pendant près de 36 heures, le Groupement tactique embarqué (GTE), composé d’unités de la 6e Brigade Légère Blindée aux ordres d’un état-major tactique du 21e Régiment d’infanterie de Marine (RIMa) et d’un sous groupement aéromobile à deux hélicoptères de manœuvre du 3e Régiment d’hélicoptères de combat (RHC), en coordination avec les Forces armées gabonaises (FAG), a été entièrement mis à terre et a évolué dans le parc national de Nyonié afin de mener à bien sa mission : s’emparer d’un camp de pirates fictif qui se serait établi dans la zone.

L’équipe de reconnaissance de plage et le détachement de fusiliers marins ayant reconnu et sécurisé la zone de plageage, le débarquement des troupes héliportées et amphibies fut lancé : la coordination entre le Dixmude, le GTE, les Eléments français au Gabon (EFG) et les FAG a permis une insertion à terre héliportée synchronisée avec le débarquement par engins de la flottille amphibie et l’appui feu naval du Ventôse. Afin d’obtenir des éléments de renseignements et un appui aérien, un Fennec du détachement air des EFG a également apporté son concours aux troupes au sol. Après une insertion des engins lourds à proximité du lieu de débarquement, le GTE a débuté son infiltration motorisée et pédestre sur plusieurs kilomètres dans la profondeur le long d’un itinéraire difficilement praticable, battu par les grains équatoriaux, afin d’aller reconnaitre puis lancer l’assaut sur le village fictif.

Cet exercice amphibie complet et ambitieux, qui a vu le débarquement de près de 230 militaires sur un terrain exigeant, a permis de confirmer la pleine capacité opérationnelle du TG 450.1.

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 5131

Depuis 1990, le France déploie un à deux bâtiments en mission CORYMBE de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : être en mesure d’apporter une éventuelle protection des Français dans la zone en cas de crise et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe, et des centres de la structure issue du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission CORYMBE complète le dispositif français stationné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 6117
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 7114
Sources : État-major des armées
Droits : EMA


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/corymbe-154-obamba-exercice-amphibie-franco-gabonais
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeMar 24 Nov 2020 - 21:07

Citation :
24.11.2020

Le SEA veut externaliser le MCO des systèmes pétroliers des armées ainsi que des véhicules et matériels


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 1332

Le service des essences des armées (SEA) envisage de passer un marché de soutien en service de ses systèmes pétroliers ainsi que de ses véhicules et matériels (hors véhicules en opex). Ce qui n'était pas annoncé dans le plan stratégique du SEA.

Ce marché portera sur la mise en place d'une solution de soutien externalisée au profit des systèmes pétroliers des armées ainsi que des véhicules et matériels du SEA.

Les prestations consistent en l’assistance au maintien en conditions opérationnelles par le titulaire et à la prise en charge complète ou partielle de la maintenance des parcs de véhicules et matériels pétroliers par ses partenaires et son réseau de concessions agréées sur la partie châssis ou sur la partie pétrolière ou sur les deux parties.

Les parcs de véhicules, matériels et accessoires susceptibles de rentrer en gestion au cours du marché sont les suivants (photo ci-dessus Dicod):
- parcs pétroliers: 2068 véhicules et matériels pétroliers ;
- autres parcs de véhicules et matériels : 403 véhicules et matériels terrestres (non pétroliers) ;
- accessoires pétroliers réparables: 1692.

Ces matériels sont dispersés sur 57 sites.

Ce marché, d'une durée de 7 ans, aurait une valeur totale estimée hors TVA : 24 701 257 euros.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/24/le-sea-veut-externaliser-le-mco-des-systemes-petroliers-des-21648.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeMer 25 Nov 2020 - 16:53

Citation :
25.11.2020

Externalisations: le capitaine Commine (ALAT) propose un outil d'évaluation aux décideurs


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 5133


Le capitaine Quentin Commine, de l'ALAT, a soutenu en avril dernier une thèse intitulée "Définition d’une théorie de l’externalisation dans les armées : le cas de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre".

Cette thèse propose la construction d’un outil de caractérisation de l’opportunité de la décision d’externalisation dans les organisations à haute fiabilité (HRO). "Je ne dis pas si l'externalisation est une bonne ou mauvaise chose, j'essaie de décrire un modèle simple, synthétique, qui permette d'évaluer si un projet s'inscrit dans un environnement", prévient l'officier qui a accepté de présenter ses travaux dans Lignes de défense.

outil pourrait permettre aux décideurs de caractériser une potentielle externalisation dans le contexte de leur organisation en déterminant si ledit projet bénéficie de "vents contraires" ou de "vents favorables".

Qu’est-ce qui, professionnellement, vous a amené à vous pencher sur les externalisations ?
Mon parcours de formation initiale m’a amené à m’engager très jeune (19 ans) dans l’armée de terre et je suis passé par le cursus d’échange franco-allemand de l’ESM Saint-Cyr entre les années 2008 et 2014. Durant ma scolarité en Allemagne et pour mon mémoire de master, j’ai travaillé sur les externalisations dans le cadre de la formation des pilotes d’hélicoptères (HELIDAX). Le fait d’étudier un phénomène aussi crucial et intéressant que l’externalisation, associé à l’utilisation d’une méthodologie se devant d’être la plus robuste possible, a été un élément déclencheur. Une fois mon année d’application terminée, j’ai rejoint l’ALAT tout d’abord au 1er RHC puis au 3è RHC, en tant qu’officier mécanicien. Confrontée à de nombreux défis en termes de maintenance et de production d’heures de vol pour nos navigants, j’ai également compris l’essentialité de notre état militaire, état extrêmement singulier dans le cadre de la maintenance. Projeté en 2017 en BSS, diverses situations opérationnelles m’ont amené à me demander ce qui caractérise la maintenance de l’ALAT, par rapport à des prestataires civils et comment on pourrait tracer les limites de ce qui ne peut être fait que par nos maintenanciers. Un évènement très particulier et soudain arrivé sur notre plate-forme m’a permis de comprendre à quel point la notion de « cœur de métier » est diffuse dans le monde militaire et combien une démarche d’externalisation fondée sur cette notion peut être complexe. Passé par le Lycée Militaire d’Aix en Provence, j’en ai conservé une approche « lyautéenne » de mon métier dans laquelle l’officier réfléchit, écrit, et propose une vision des problématiques étudiées afin de faire avancer les choses et d’avoir « ses lanternes ouvertes sur tout ce qui fait l'honneur de l'humanité ». Cette thèse vise ainsi à mettre en œuvre cette approche, à un modeste niveau, au travers du concept de « praticien-chercheur » qui est très présent en sciences de gestion. La recherche dans les sciences économiques et la gestion n’est pas nouvelle dans l’ALAT, la base abritant mon régiment actuel -le 3è RHC- porte le nom d’un éminent économiste et aérocombattant : Etienne Mantoux.

Quel était l’objectif en vous lançant dans ce travail doctoral ?
Outre le fait de mêler une approche scientifique à une réflexion professionnelle, je voulais m’attaquer à un phénomène très actuel et crucial non seulement pour notre maintenance, mais pour l’ensemble des organisations hautement fiables dont l’ALAT fait partie. Ce travail doctoral vise à créer un modèle pour la caractérisation d’un projet d’externalisation dans un contexte organisationnel donné. Il s’agit pour moi de montrer en quoi un certain projet peut être mené à bien dans un certain contexte et ne pas l’être lorsque ledit contexte est différent. Il s’agit donc de modéliser une potentielle décision externalisation en déterminant si l’étude de celle-ci la place dans des « vents favorables »...ou non. Ma thèse, au travers du concept d’organisation à haute fiabilité (ou High Reliability Organizations (HRO)), étudie comment insérer l’externalisation dans un concept de résilience organisationnelle (une des cinq caractéristiques propres aux HRO, dans les définitions issues de la littérature scientifique afférente au sujet). L’actualité récente, avec l’épidémie de COVID-19, a montré combien le contexte d’une HRO peut rapidement changer et combien les relations entre les armées et le privé doivent tenir compte de cet aspect versatile. La décision d’externaliser est, comme toute décision en contexte militaire, le fait du chef qui décide dans le « brouillard de la guerre ». Mes travaux visent à aider à la prise de décision en apportant un outil de caractérisation simple d’utilisation, généralisable, et parfaitement adapté au contexte militaire.

Quels en sont les principaux enseignements ?
Cette thèse permet ainsi la construction d’un outil de caractérisation de l’opportunité de la décision d’externalisation dans les organisations à haute fiabilité (HRO) au travers d’un modèle simple défini par quatre grandes conditions : (
1) la propension à externaliser des agents ;
(2) la rentabilité économique (exprimée en coûts complets) ;
(3) la cardicité (notion spécifique et apport de cette thèse qui correspond au rapport entre projection, risques sur la zone d’action et « proximité par rapport à l’action de feu » d’une fonction) ;
et (4) l’apprentissage organisationnel, notion très peu étudiée dans la littérature existante sur le sujet.
Ce modèle est ainsi abrégé en PReCA (pour : Propension-Rentabilité-Cardicité-Apprentissage). L’agencement des quatre valeurs de cet outil permet ainsi de caractériser une potentielle externalisation dans son contexte organisationnel en déterminant si un projet donné bénéficie de « vents » contraires ou favorables. Afin de permettre une utilisation aisée des apports de cette recherche, j’ai créé un indice de décision d’externalisation (IDE). Cet outil semble également parfaitement adapté aux contextes de transformation que vivent nombre de HRO, notamment militaires, mais pas seulement. De nombreuses perspectives de recherche, d’utilisation, et d’extension semblent ainsi se dessiner.

Pourriez-vous préciser le concept d’IDE ?
L’indice de décision d’externalisation (IDE) est le volet « opérationnel » des apports de cette thèse. Cet indice permet de caractériser l’opportunité d’un projet d’externalisation au travers d’un résultat compris entre 0 (projet absolument non opportun) et 1.5 (projet totalement opportun, au regard des conditions étudiées). L’IDE permet ainsi une utilisation décisionnelle aisée du modèle préconisé par ces travaux.

Quelles limites avez-vous identifiées ?
Les limites déterminées reposent essentiellement sur les travaux afférents à l’utilisation de ce modèle à d’autres contextes organisationnels. Des travaux complémentaires devront donc être menés en appliquant le modèle final (PRéCA) et l’IDE à un grand nombre d’externalisations dans les contextes organisationnels les plus divers. Ainsi, cette thèse aboutit à la définition d’un modèle décisionnel propre au contexte actuel de l’ALAT en se fondant sur des dimensions communes aux forces armées, et pouvant être appliqué à l’ensemble des HRO. Le fonctionnement dudit modèle à l’aune des caractéristiques propres aux HRO semble indiquer un potentiel de généralisation des résultats obtenus.

Ce modèle est-il applicable à toutes les HRO, voire plus largement aux armées ?
Les HRO peuvent être militaires, mais pas seulement : de nombreux autres types de HRO existent à l’instar des services d’urgences hospitalières, du contrôle aérien, de la police nationale, des sapeurs-pompiers etc. Nous appliquons avec succès notre modèle sur nombre de HRO, militaires ou non, dans le chapitre conclusif de la thèse. Ce modèle semble donc applicable à toute HRO, y compris militaires. Enfin, nous montrons que ce modèle pourrait s’appliquer à d’autres types organisationnels : des travaux complémentaires permettront de définir (ou non) une approche plus générale de l’externalisation au travers des apports de cette thèse. Cette thèse permet de théoriser l’externalisation dans les HRO. Les perspectives de recherche et de généralisation de notre outil semblent donc très ouvertes et passionnantes !

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeMer 25 Nov 2020 - 20:12

Citation :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 1083
(RTSYS picture)

RTSYS Delivers New SEMA MK-II Recoverable Training Targets to French Navy

Within the framework of a contract notified by the DGA (French Directorate General of Armaments), RTSYS is carrying on innovations initiated in 2011 regarding ASW training targets.

Naval News Staff  25 Nov 2020


French Navy’s operational capabilities increased thanks to SEMA MK-II recoverable training target

RTSYS press release

As a result, two new training targets SEMA-MKII were delivered to the French Navy in September 2020, bringing to six the number of units on duty within this Navy. Two other training targets are planned to be delivered in early 2021.

These new SEMA MK-II targets strengthen crews training capabilities in Anti-Submarine Warfare (ASW) by offering acoustic signature simulation of a submarine, and respond to latest-generation LFA1 sonars and homing torpedo heads, putting crew at the heart of operational scenarios by surprising it with kinematic escapes.

More compact than the Mark I, SEMA MK-II weighs 33 kilograms and measures 2.13 meters long. It offers unrivaled acoustic and kinematic performances while keeping the strong skills of a light target easy to deploy and recover from any kind of watercraft (from RHIB to frigate).


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 9a59
A SEMA MK-II training target installed on a French Navy’s FREEM frigate (RTSYS picture)

SEMA MK-II can navigate down to 300 meters depth during 10 hours at 4 knots (1.5 hours at 15 knots) thanks to its secured battery, high-capacity and easily rechargeable on board. Navigation skills combined with GPS repositioning also offer optimal and increased surface localization conditions at the end of the mission.

Various improvements have been qualified on this new standard such as safety of use, safety in transport and on board (UN38.3 air transport compliance), data security, UHF surface localization module, escape capability, or functionalities of the new user-friendly and intuitive HMI.

SEMA MK-II’s modular section design allow to respond to customers specific needs such as adapted buoyancy for freshwater training, MAD antenna, or spare battery section for instant reconditioning

https://www.navalnews.com/naval-news/2020/11/rtsys-delivers-new-sema-mk-ii-recoverable-training-targets-to-french-navy/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeMer 25 Nov 2020 - 20:20

Citation :
La réparation du sous-marin « La Perle » fait courir un « risque calendaire » pour le programme Barracuda

par Laurent Lagneau · 25 novembre 2020


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 1177

Le 22 octobre, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé que le sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] « La Perle », gravement endommagé par un incendie au niveau de sa proue quatre mois plus tôt lors d’un arrêt technique majeur à Toulon, allait être finalement réparé à Cherbourg.

« Nous pouvons réparer la Perle et nous allons la réparer. Je dis en premier lieu ‘nous pouvons’ car le chemin qui s’ouvre devant nous est long et ardu. Cette décision ne sous-estime aucune difficulté. Elle affirme une ambition et la confiance en notre ressource et nos capacités collectives. Elle sera réévaluée à chaque étape de la réparation, à l’aune des expertises et de nos exigences sur lesquelles nous ne transigerons pas », avait alors expliqué Mme Parly.

Le chantier consistera à remplacer la proue de La Perle par celle du Saphir, désarmé l’an passé et en attente d’être démantelé. « Nous reconnecterons par la suite les liaisons intérieures, les câbles et les tuyaux. La Perle achèvera ensuite son entretien majeur au point où il avait été interrompu, le 12 juin dernier », avait précisé la ministre.

Un « chemin long et ardu », donc. Et avec une contrainte de temps. Lors de sa première audition au Sénat en sa qualité de chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’amiral Pierre Vandier a indiqué que deux autres options avaient été étudiées, à savoir « prolonger chacun des quatre sous-marins [de la classe Rubis] restants ou réaliser un entretien majeur du sous-marin ‘Emeraude' ».

Seulement, et alors que la tête de série de la nouvelle génération de SNA « Barracuda », le Suffren, allait être livrée à la Marine nationale, ces deux solutions n’étaient pas satisfaisante d’un point de vue opérationnel.

« Dans la décision de la ministre, le besoin opérationnel a été parfaitement pris en compte afin de maintenir cinq SNA en ligne, tout au long de la décennie, nombre minimal nécessaire pour tenir le contrat opérationnel tant qu’il n’y a pas d’entretien majeur à conduire », a souligné l’amiral Vandier. Par conséquent, afin de pouvoir « assurer un soutien permanent à la force océanique stratégique en Atlantique », « être en permanence en mesure de répondre aux sollicitations en Méditerranée » et « employer un sous-marin pour d’autres opérations », la seule solution pour ne pas baisser la garde passait donc par la réparation de la « Perle ».

Mais cette décision porte un risque pour la bonne marche du programme Barracuda, le second de la série, le « Duguay-Trouin » étant en construction à Cherbourg.

« Le risque que fait porter cette opération sur le programme ‘Barracuda’ est d’ordre calendaire. L’industriel nous garantit sa capacité à réaliser la soudure entre la partie avant du ‘Saphir’ et l’arrière de ‘La Perle’, avant que le ‘Duguay-Trouin’ qui est actuellement en phase de construction, n’ait besoin du dispositif de mise à l’eau de Cherbourg à l’été 2021 », a indiqué le CEMM.

Aussi, étant donné que « La Perle » doit arriver à Cherbourg « normalement en décembre », Naval Group n’aura que six mois pour mener à bien la réparation. Autant dire qu’il n’y aura pas de temps à perdre… « Le deuxième enjeu calendaire se posera au retour de la coque à Toulon pour la fin des travaux de réparation. Ces derniers devant se faire dans un bassin dont la refonte est prévue dans le cadre de la rénovation des infrastructures nucléaires de Toulon », a également indiqué l’amiral Vandier.

Par ailleurs, le CEMM a précisé que Naval Group était assuré « à hauteur de 50 millions d’euros » au moment de l’incendie de « La Perle » à Toulon. « La facture pour l’Etat s’élève à 60 millions d’euros et inclut la réparation de la « Perle » et la prolongation du [SNA] ‘Rubis' », a-t-il détaillé. « Rapporté au budget global de la Défense, ce coût ne représente donc pas un choc financier majeur », a-t-il estimé.

À noter que pour remédier aux retards du programme Barracuda, en 2016, la Marine nationale avait déjà été contrainte de faire jouer les prolongations au SNA Rubis, alors qu’il aurait dû rejoindre Cherbourg l’année suivante pour y être désarmé, après 34 ans de service

http://www.opex360.com/2020/11/25/la-reparation-du-sous-marin-la-perle-fait-courir-un-risque-calendaire-pour-le-programme-barracuda/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeJeu 26 Nov 2020 - 18:18

Citation :
La Direction générale de l’armement a qualifié la version « poste de commandement » du blindé Griffon

par Laurent Lagneau · 26 novembre 2020


Armée Française / French Armed Forces - Page 40 5134

La version « VTT » [transport de troupe] du Véhicule blindé multi-rôles [VBMR] Griffon avait été qualifiée par la Direction générale de l’armement [DGA] en juin 2019, soit quelques jours à peine avant la livraison des premiers exemplaires à l’armée de Terre. Il aura fallu attendre plus d’un an pour qu’il en soit fait de même pour la version « poste de commandement » [PC] de ce nouveau blindé, appelé à succéder au Véhicule de l’avant blindé [VAB] dans le cadre du programme SCORPION.

En effet, ce 26 novembre, Nexter a annoncé que la variante « engin poste de commandement [EPC] du véhicule Griffon » venait d’être qualifiée par la DGA.

« Les premiers exemplaires sont en parallèle soumis à l’acceptation du service qualité de la DGA sur le site de Roanne. Les trois premiers Griffon EPC ont d’ailleurs été livrés à la Section technique de l’armée de Terre [STAT] afin qu’elle poursuive l’évaluation opérationnelle de cet équipement en vue de son affectation rapide dans les régiments », a précisé Nexter qui, pour rappel, fait partie du groupement momentané d’entreprises [GME] SCORPION avec Arquus et Thales.

D’un aspect évidemment similaire à la version VTT FELIN, le Griffon EPC est armé d’une mitrailleuse de 7,62 mm montée sur un tourelleau téléopéré de nouvelle génération T2. Pouvant transporter 7 soldats [1 pilote et 1 tireur à l’avant ainsi que 5 autres à l’arrière], il a été conçu pour recevoir des moyens de communication, des écrans de grande dimension, un tableau, une imprimante et tout le nécessaire pour mener un combat collaboratif [vétronique, radio CONTACT, système d’information SCORPION, système optronique ANTARES, détecteur de départ de tirs, etc]. Le bon fonctionnement de ces équipements [et le confort de l’équipage] est garanti par la climatisation.

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 6120

« Grâce à son niveau de protection et sa mobilité, la variante EPC du GRIFFON permet de déployer sans préavis un poste de commandement au cœur des opérations. Le commandement de la force peut ainsi conduire un engagement ou suivre le déroulement d’une action de niveau régiment ou brigade », souligne Nexter.

Alors que, en raison de l’épidémie de covid-19, l’échéancier des livraisons aura du mal à être tenu, Nexter, Arquus et Thales se disent « pleinement mobilisés sur la production des 20 premiers Griffon EPC de série à présenter aux opérations de vérification d’ici la fin de l’année. » Au total, 333 exemplaires de cette variante ont été commandés par l’armée de Terre [sur 1.872 véhicules], dont la moitié devra être livrée d’ici 2025.

Photos : © Nexter

http://www.opex360.com/2020/11/26/la-direction-generale-de-larmement-a-qualifie-la-version-poste-de-commandement-du-blinde-griffon/

Alloudi et Anzarane aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeJeu 26 Nov 2020 - 20:53

Citation :
 26/11/2020 08:45 | Jean-Marc Tanguy

Barkhane : la cause de la collision d'Indelimane  



13 militaires de l’Armée de Terre sont morts il y a un an dans la collision d’un Tigre et d’un Cougar, au Mali. C’est une conscience erronée de la situation tactique qui a conduit à cet accident aérien.


Mission déclenchée de nuit


Treize militaires de l’Armée de Terre sont morts il y a un an dans la collision d’un Tigre et d’un Cougar, au Mali. C’est une conscience erronée de la situation tactique qui a conduit à cet accident aérien, un des pires rencontrés par l’Armée de Terre ces dernières années en zone opérationnelle. La mission des deux appareils a été déclenchée de nuit, dans l’urgence, pour appuyer une équipe de commandos parachutistes (GCP) du 2e REP pris à parti, au sol. Ces derniers poursuivaient une cible à haute valeur. Deux Tigre et un Cougar chargé d’un groupe IMEX (immediate extraction) des commandos montagne (GCM) avaient été engagés par l’état-major de Barkhane, basé au Tchad, pour appuyer les GCP. Ils n’ont toutefois pas pu briefer leur mission ensemble en partant de leur base de départ, pour cette mission d'urgence vitale.

Un des Tigre et le Cougar se croiseront deux fois : le troisième sera fatal

Une fois sur la zone des combats, les trois hélicoptères ont assuré des évolutions, une lumière au sol aurait pu parasiter la vision de nuit sans entrer en ligne de compte dans l'accident qui a suivi. Un des Tigre et le Cougar se croiseront deux fois : le troisième sera fatal. Les familles, la priorité de l’Armée de Terre, ont été informées des conclusions de l’enquête, dès la fin juin. C’est sa prérogative, le directeur du BEA-E s’en est chargé en personne, dans un site du ministère des Armées dans le sud de la France, le 30 juin. Ce n’est sans doute qu’en janvier 2021, au plus tôt, 30 jours après que Florence Parly, la ministre des Armées, aura lu le rapport définitif, que ce dernier sera disponible sur internet, pour, c’est le but de chacun de ces rapports, faire progresser la sécurité aérienne.

Les procédures et modalités ont été revisitées

Interrogé aujourd’hui, le colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l’état-major des Armées, lui-même pilote d’hélicoptères, a répondu à Air&Cosmos « que le retex a été intégré, les procédures et modalités ont été revisitées pour prendre en compte ce qui s’est passé. Il convient d’avoir également les conclusions de l’enquête (l’EMA n’en dispose pas à ce stade, NDLR). « Des pops (procédures d’opérations) ont été modifiées", a ajouté cet ancien chef de corps du 1er RHC. Il faut prendre en compte les résultats de l’enquête » ce qui génèrera « un deuxième batch de recommandations », a-t-il conclu. Les recommandations du BEA-E sont régulièrement prises en compte par les commandements organiques. C’est notamment ce qui a contribué à réduire, tendanciellement, l’attrition des aéronefs d’état, particulièrement celle des armées.

 https://www.air-cosmos.com/article/barkhane-la-cause-de-la-collision-dindelimane-23905  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeVen 27 Nov 2020 - 13:38

Citation :
  LYNX 8 : Derniers tirs pour les chars Leclerc et les VBCI du SGTIA

Mise à jour :26/11/2020



Les 19 et 20 novembre 2020, sur le camp de Pabradé, les marsouins du Régiment de marche du Tchad (RMT) et les chars Leclerc du 501e Régiment de chars de combat (RCC) du Sous groupement tactique interarmes (SGTIA) ont procédé aux derniers tirs de la mission LYNX 8 en territoire lituanien. Cela a été l’occasion de réaliser un bilan très positif de plus de deux mois de séquences opérationnelles et tactiques, au premier rang desquelles figure l’exercice IRON WOLF.

C’est sous un ciel voilé que quatre chars Leclerc se sont d’abord alignés sur le champ de tir de Pabradé. Après s’être entraînés tactiquement lors d’IRON WOLF, les tankistes du 501°RCC ont mis à profit cette séance pour travailler plus spécifiquement leurs techniques. Quatre-vingts obus ont ainsi pu être été tirés.

Le lieutenant Christophe, chef de peloton Leclerc, explique : « le maître de tir a organisé un scénario offensif et défensif, ce qui nous a permis de nous entraîner sur la répartition des feux ». Après bientôt trois mois passés en Lituanie, le lieutenant se déclare particulièrement satisfait: « nous avons pu travailler pendant deux mois et demi non-stop sur notre matériel majeur. Mes hommes ont beaucoup progressé dans leur manière d’exécuter les ordres et de travailler ensemble. Après IRON SPEAR et IRON WOLF, les tirs du 19 novembre ont permis à chacun de travailler dans leurs domaines d’emploi respectifs, ce qui est très positif ».

Pour onze de ses soldats, c’était le premier départ en opérations. La mission LYNX  a permis à ces jeunes de s’entraîner et de s’aguerrir, tout en optimisant la connaissance et la maîtrise de leur char. À titre personnel, le chef de peloton constate : « c’était une très belle expérience humaine. Intégré à une compagnie d’infanterie, j’ai pu partager des moments de combat intenses et apprendre énormément sur mes hommes. Nous ressortirons tous grandis de cette expérience. Si certains de mes soldats avaient déjà été engagés sur LYNX, pour la plupart c’était une première dans un milieu multinational et les échanges avec nos Alliés ont été particulièrement enrichissants ».

Quelques heures plus tard, c’est au tour des Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) de s’engager sur les pistes sablonneuses.

Le lieutenant Godefroy, chef de section, commente : « Nous sommes déjà entrainés sur le déplacement tactique, mais cet exercice nous a permis de perfectionner nos savoir-faire liés au combat VBCI ». Grâce à IRON WOLF les fantassins ont travaillé plus de dix jours d’affilé avec leurs véhicules, ce qui s’est avéré particulièrement intéressant : « Nous avons pu pleinement bénéficier de la capacité de nos engins. C’était une véritable chance ». Le 1ère classe Franco, tireur VBCI, se montre particulièrement enthousiaste : « IRON WOLF a été une super belle expérience, j’ai adoré travailler avec d’autres nations, apprendre et comprendre comment ils travaillent. Je garde un souvenir particulièrement ému du dernier jour dans le village de combat, où nous avons effectué des actions au profit d’autres compagnies et neutralisé nos ennemis. Après ma formation générale élémentaire cela restera mon meilleur souvenir de la mission ».

Le lieutenant Godefroy conclut : « Ma section étant jeune, ces derniers tirs du mandat ont permis de constater comment elle a évolué, comment mes soldats ont tiré bénéfice de ces trois mois en terre lituanienne. Je suis très content d’eux ».

C’est au total 1040 obus de 25mm qui ont été tirés par les VBCI du RMT sur la journée du 19 novembre. Le lendemain, les soldats du SGTIA ont achevé leur séjour à Pabradé par une séance de feux mortiers de 81 mm au cours de laquelle 144 obus ont, à leur tour, été tirés.

Pour le lieutenant Christophe comme pour le lieutenant Godefroy, ces derniers jours d’entraînement ont permis de développer les capacités de leurs soldats.
     
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 5135

Décidée par les chefs d’État et de gouvernement au sommet de Varsovie en 2016, la Posture de présence avancée renforcée de l’OTAN (enhanced Forward Presence ou eFP) permet aux Alliés de déployer, en nombre limité, des forces militaires dans les pays baltes et en Pologne. Cet engagement non permanent vise à renforcer encore la posture de défense de l’Alliance par un dispositif dissuasif, à caractère purement défensif, selon une planification validée collectivement. Dans ce cadre, la France engage en Lituanie en 2020 un dispositif articulé autour de 300 militaires français et d’un S-GTIA composé de 5 chars Leclerc, de 14 VBCI et de 5 VAB. Cette mission LYNX est intégrée au sein d’un bataillon commandé par l’Allemagne

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 7a64
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 6121
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 7118
Sources : État-major des armées
Droits : EMA


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/lynx-8-derniers-tirs-pour-les-chars-leclerc-et-les-vbci-du-sgtia  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeVen 27 Nov 2020 - 14:01

Citation :
Florence Parly salue la livraison du premier A330-200 à l’armée de l’Air et de l’Espace

Mise à jour :27/11/2020 - Auteur : La Rédaction - Direction : DICoD



Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé en juin 2020 le volet militaire du plan de soutien à l’aéronautique. Trois avions A330-200 faisaient partie de ces commandes anticipées : le 1er de ces trois avions vient d’être livré à l’armée de l’Air et de l’Espace.

L’appareil a été convoyé ce jeudi 26 novembre 2020 par un équipage du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) vers l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Un second avion est attendu prochainement. Les deux premiers avions seront exploités à partir de cet aéroport et remplaceront les deux A340 de l’escadron de transport 3.60 « Estérel » qui seront retirés du service à la fin du mois de décembre 2020. Le troisième avion, qui sortira de la chaîne de production d’Airbus à Toulouse, sera livré mi-2021.prévoit l’acquisition de deux avions d'occasion disposant d’un très bon potentiel technique et d'un avion neuf. Ces trois avions seront convertis en Multi Rôle Tanker Transport (MRTT) ultérieurement, pour achever le renouvellement de la flotte de ravitailleurs, fixée à 15 appareils. Cet objectif est inscrit dans la Loi de programmation militaire 2019-2025.
L’A330 MRTT Phénix est en phase de montée en puissance. Il vise à remplacer plusieurs flottes anciennes par un modèle unique, dans le domaine du ravitaillement en vol, comme dans celui du transport stratégique ou des évacuations sanitaires. Cette acquisition de trois A330-200 par le ministère des Armées, au titre du plan de soutien à l’aéronautique présenté par le gouvernement le 9 juin 2020, va permettre à l’armée de l’Air et de l’Espace d’accélérer le retrait de service des deux A340 et des deux A310 vieillissants, utilisés pour des missions logistiques de transport de personnels et de transport de fret.

Sources : Ministère des Armées

https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/florence-parly-salue-la-livraison-du-premier-a330-200-a-l-armee-de-l-air-et-de-l-espace  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 31687
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitimeHier à 19:24

"Griffon PC"
Armée Française / French Armed Forces - Page 40 8106
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 40 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: