Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Espagnoles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Mer 28 Sep 2016 - 22:14

Citation :
Espagne: 11 ans de prison pour un ancien de Guantanamo, recruteur de candidats au jihad


AFP 28/09/2016


La justice espagnole a condamné mercredi à onze ans et demi de prison un ancien détenu marocain de Guantanamo, reconnu coupable d'avoir dirigé une cellule de recrutement de jihadistes pour la Syrie.

Lahcen Ikassrien, 48 ans, a écopé de dix ans pour coordination d'une cellule terroriste et un an et demi pour la falsification de documents officiels. Extradé de Guantanamo en 2005 vers l'Espagne, le Marocain avait pris la tête depuis Madrid d'une cellule qui envoyait de nouvelles recrues vers la Syrie pour le compte de l'organisation Etat islamique et du Front al-Nosra.

Le tribunal a aussi condamné huit membres de la cellule - six Marocains, un Argentin et un Bulgare - à huit ans de prison pour participation à une entreprise terroriste. "Les accusés avaient parfaitement connaissance du fait que les groupes jihadistes Front al-Nosra et Etat islamique d'Irak et du Levant étaient des structures jihadites sous l'ombrelle d'el-Qaëda", estime la cour dans son jugement. Les neuf membres de la cellule avaient été arrêtés en juin 2014 à Madrid.

Ikassrien, un ancien jardinier, cuisinier et travailleur du bâtiment, avait été arrêté en Afghanistan en 2001 et emprisonné dans la base américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba. Il avait été libéré en 2006, un an après son retour en Espagne, faute de preuves sur ses liens avec el-Qaëda.

Le président américain Barack Obama tente de fermer la base de Guantanamo avant de quitter la Maison Blanche début 2017, mais se heurte à l'opposition des parlementaires républicains.
Environ 780 hommes ont été détenus dans cette prison depuis son ouverture après les attentats du 11 septembre 2001. Il en reste aujourd'hui 61, contre 242 à l'arrivée au pouvoir de M. Obama en janvier 2009.

http://www.lorientlejour.com/article/1009873/espagne-11-ans-de-prison-pour-un-ancien-de-guantanamo-recruteur-de-candidats-au-jihad.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Mar 11 Oct 2016 - 15:48

Citation :
Deux recruteurs de l'EI arrêtés dans le nord de l'Espagne


AFP 11/10/2016


Deux propagandistes et recruteurs de l'organisation Etat islamique (EI), de nationalité espagnole et marocaine, ont été arrêtés dans le nord de l'Espagne, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Les deux hommes, interpellés à Gijon et Saint-Sébastien (nord), étaient "pleinement intégrés dans la structure" de l'EI, "incitant à commettre des actes terroristes", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.
Les propagandistes, dont les autorités ne précisent pas s'ils étaient en contact entre eux, faisaient l'apologie de l'EI sur Internet, avec d'une part des contenus "clairement maquettés pour une diffusion massive attractive" et d'autre part des vidéos "extrêmement radicales, d'une crudité frappante".

L'homme arrêté à Gijon, un Espagnol d'origine marocaine qui avait juré loyauté au chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait créé "un réseau de diffusion virtuelle important et organisé" et sécurisé, et communiquait avec "des membres et dirigeants de Daech".
L'homme arrêté à Saint-Sébastien, en plus de ses activités en ligne, recrutait dans "le milieu radical jihadiste" de sa province, notamment auprès de "personnes risquant l'exclusion sociale", précise le ministère de l'Intérieur.

Les deux hommes ont été arrêtés lors d'opérations policières distinctes, dont la date n'est pas précisée, coordonnées par l'Audience nationale, juridiction spécialisée notamment dans les affaires de terrorisme.
La police a par ailleurs annoncé avoir arrêté le 6 octobre à Manresa, à une soixantaine de kilomètres de Barcelone (nord-est), un homme de 38 ans qui possédait des armes à feu et diffusait des messages à contenu jihadiste sur les réseaux sociaux, et des photos où il posait avec des armes à feu.
Elle précise toutefois dans un communiqué qu'il "n'avait pas de relation ou de lien (avec un groupe) terroriste".

Selon le ministère, depuis 2015, les forces de sécurité espagnoles ont identifié 150 présumés jihadistes, dont 120 ont été arrêtés en Espagne.
L'Espagne a été frappée par des jihadistes pour la dernière fois en 2004, quand une dizaine de bombes avaient explosé dans des trains de banlieue à la gare d'Atocha à Madrid, lors des attentats islamistes les plus meurtriers ayant touché l'Europe (191 morts).
Elle a depuis été épargnée par les attentats de nature islamiste.
Mais selon la presse espagnole la police s'inquiète de nouvelles références à l'Espagne sur des forums jihadistes.
Fin septembre, les administrateurs basés en Belgique et en Allemagne d'une page Facebook faisant l'apologie du jihad suivie par plus de 30.000 internautes, "Islam en Español", ont aussi été arrêtés.

http://www.lorientlejour.com/article/1012148/deux-recruteurs-de-lei-arretes-dans-le-nord-de-lespagne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Sam 15 Oct 2016 - 16:02

Citation :
Espagne: démantèlement d'un trafic de migrants vers la France, l'Allemagne et la Suisse


AFP 15/10/2016


La police espagnole a annoncé samedi avoir démantelé un réseau de passeurs ayant fait entrer clandestinement dans le pays 500 migrants africains en 2016, avant de les envoyer vers la France, l'Allemagne et la Suisse.

Six membres du réseau ont été arrêtés à Madrid, dont quatre ont été placés en détention provisoire, indique la police dans un communiqué, sans donner de détails sur leur nationalité ou leur âge.

Moyennant 3.000 euros par personne, les migrants, "d'origine subsaharienne", étaient introduits en Espagne dans des embarcations de fortune partant des côtes marocaines pour accoster sur l'île de Grande Canarie ou sur les rivages proches de Grenade et de Cadix, en Andalousie.

Après avoir été secourus par des ONG locales, les migrants reprenaient contact avec les passeurs du côté espagnol, qui les regroupaient à Madrid, les répartissant par groupes de 30 ou 40 en fonction de leur destination finale.
Les passeurs affrétaient ensuite des autocars de lignes régulières, "avec la collaboration d'employés espagnols" de ces entreprises, selon la police. Ils faisaient payer aux migrants 30% de plus que pour un billet normal. "Les autocars semblaient effectuer un service régulier, mais ils déviaient de leur trajet supposé à la demande des membres de l'organisation", explique la police.

Une fois la frontière française franchie, les clandestins étaient pris en charge par d'autres passeurs jusqu'à leur destination finale. Les passeurs faisaient aussi parfois traverser la frontière espagnole à pied aux clandestins, en plus petits groupes.

Sur les six premiers mois de l'année, 4.606 migrants originaires d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient sont arrivés en Espagne par voie terrestre ou maritime, selon l'Organisation internationale pour les migrations.

L'Espagne est régulièrement épinglée par les organisations de défense des droits de l'Homme pour le traitement réservé aux migrants.

L'ONG Oxfam, ainsi que le Défenseur des droits en Espagne, ont récemment dénoncé le refoulement de candidats à l'asile à qui le droit de formuler une demande est refusé, en particulier aux abords des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc.
Du coup, "les migrants doivent emprunter des routes plus dangereuses, enrichissant les mafias", selon l'ONG.

http://www.lorientlejour.com/article/1012819/espagne-demantelement-dun-trafic-de-migrants-vers-la-france-lallemagne-et-la-suisse.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Ven 11 Nov 2016 - 21:56

Citation :
Visite du roi d'Espagne en Arabie: la vente de navires de guerre en question


AFP 11/11/2016


Le roi d'Espagne Felipe VI entame samedi une première visite d'Etat en Arabie saoudite dont l'un des enjeux est la vente de cinq navires de guerre à l'armée saoudienne, dénoncée vendredi par des défenseurs de droits de l'Homme.

Felipe VI, 48 ans, se rend à Riyad de samedi à lundi, à l'invitation du roi Salmane, 80 ans.
Salmane ben Abdelaziz Al Saoud avait accédé au trône le 23 janvier 2015, après la mort à 90 ans de son demi-frère Abdallah.
Dès le lendemain, Felipe VI s'était rendu à Riyad pour présenter ses condoléances au dirigeant de la première puissance pétrolière mondiale, dont la famille fréquente assidûment la station balnéaire espagnole de Marbella (sud).

Vendredi, l'organisation de défense des droits humains Amnesty international a souhaité, sur Twitter, que l'Espagne renonce à vendre "cinq navires de guerre à l'armée saoudienne". Elle a fait valoir que ces corvettes pourraient être utilisées dans le conflit au Yémen, pour "commettre des violations graves du droit international humanitaire".
"Ils bombardent des hôpitaux, des écoles publiques, des centres de santé, parmi d'autres infrastructures pleines de gens", a dénoncé le directeur pour l'Espagne d'Amnesty international Esteban Beltran.

En janvier, d'autres ONG - dont Greenpeace et Oxfam - avaient adressé une lettre ouverte à l'entreprise Navantia et au gouvernement espagnol de Mariano Rajoy pour s'y opposer.

Le journal espagnol El Pais a assuré cette semaine que "l'un des impératifs de la visite" du roi "est la signature d'un contrat avec l'entreprise espagnole Navantia, qui construira cinq corvettes de type Avante 2200 pour la Marine saoudienne pour un montant supérieur à deux milliards d'euros".
Ce serait pour l'entreprise publique espagnole Navantia "le plus gros contrat jamais signé", susceptible de garantir "des emplois à deux milliers de personnes pour cinq ans", écrit le journal.

Interrogée par l'AFP la Maison royale n'a pas souhaité commenter ces informations.

Le roi d'Espagne sera accompagné du tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, et du ministre de l'Equipement, Íñigo de la Serna. Le porte-parole du gouvernement espagnol, Íñigo Méndez de Vigo, a cependant déclaré vendredi qu'il s'agissait "d'une visite comme tant d'autres que font les rois, où sont en jeu les relations personnelles entre familles régnantes et de nombreux intérêts de l'Espagne", refusant de répondre aux critiques des ONG.
Il a notamment rappelé l'implication de Madrid et Riyad dans la lutte contre l'organisation Etat islamique (EI) et sur "la question de la Syrie".

http://www.lorientlejour.com/article/1017829/visite-du-roi-despagne-en-arabie-la-vente-de-navires-de-guerre-en-question.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Sam 12 Nov 2016 - 18:22

Citation :
Le roi d'Espagne ajourne sa visite en Arabie Saoudite après le décès d'un frère du roi


AFP 12/11/2016


Le roi d'Espagne Felipe VI a reporté samedi une visite d'Etat en Arabie saoudite dont l'un des enjeux était la vente de cinq navires de guerre à l'armée saoudienne, après le décès d'un des frères du roi Salmane, ont annoncé les autorités espagnoles.

"Après le décès du prince (Turki ben Abdel Aziz), la visite officielle que Sa Majesté le roi (Felipe VI) devait effectuer en Arabie Saoudite (ce samedi) jusqu'au 14 novembre a été reportée", a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères espagnoles.

Le ministère a précisé qu'après le décès du prince tard vendredi, les autorités saoudiennes avaient décrété trois jours de deuil. Le roi Salmane doit recevoir, pendant ces trois jours, les condoléances de membres de la famille royale, des responsables et des simples citoyens, selon le palais royal. Une source diplomatique espagnole a précisé à l'AFP qu'aucune nouvelle date n'avait été arrêtée.

Felipe VI devait être accompagné du nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis, et du ministre de l’Équipement, Íñigo de la Serna pour sa première visite dans la monarchie pétrolière.
Le journal espagnol El Pais a assuré cette semaine que "l'un des impératifs de la visite" du roi était "la signature d'un contrat avec l'entreprise espagnole Navantia, qui construira cinq corvettes de type Avante 2200 pour la Marine saoudienne", pour un montant "supérieur à deux milliards d'euros".

Ce projet a choqué les défenseurs des droits de l'Homme. Vendredi, l'ONG Amnesty international a souhaité que l'Espagne renonce à la vente de ces cinq navires de guerre, redoutant qu'ils ne soient utilisés dans le conflit au Yémen pour "des violations graves du droit international humanitaire".

Certains opposants à la visite royale ont dit redouter que les frégates ne soient utilisées contre des civils au Yémen où la coalition militaire arabe conduite par Riyad, en soutien aux forces gouvernementales, procède depuis mars 2015 à une intense campagne de bombardements contre les rebelles chiites appuyés par l'Iran.

http://www.lorientlejour.com/article/1017955/le-roi-despagne-ajourne-sa-visite-en-arabie-saoudite-apres-le-deces-dun-frere-du-roi.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Mer 16 Nov 2016 - 18:12

Citation :
L'UE lève la menace de suspension des fonds structurels pour l'Espagne et le Portugal


AFP 16/11/2016


La Commission européenne a levé mercredi la menace qui pesait sur l'Espagne et le Portugal concernant la suspension des fonds structurels européens pour 2017.
"Nous n'allons pas proposer de suspendre ces fonds. Je sais que c'était attendu et c'est évidemment une bonne nouvelle pour les deux pays", a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici.

L'Espagne et le Portugal avaient échappé en juillet à des amendes (qui auraient pu atteindre jusqu'à 0,2% du PIB) pour dérapage budgétaire en 2015, des sanctions qui auraient été sans précédent dans l'histoire de l'UE, mais ils étaient toujours sous la menace de suspension des fonds structurels européens pour 2017.


Les fonds structurels européens visent en particulier à réduire les écarts de développement en Europe en aidant les régions en difficulté.
"La Commission européenne est arrivée à la conclusion que la procédure engagée pour déficit excessif à l'encontre de ces deux pays devait être suspendue. Par conséquent, il n'y a plus de faits qui susciterait une proposition de la Commission de suspendre une partie des fonds structurels européens et il n'y aura pas de telle proposition", écrit l'exécutif européen, dans un communiqué.

En 2015, le déficit public espagnol avait atteint 5,1% du PIB, un chiffre bien au-dessus du plafond de 3% fixé par le pacte de stabilité et des objectifs de la Commission de 4,2%.
Quant au Portugal, il avait affiché un déficit public de 4,4% du PIB l'an passé alors que l'objectif fixé était de repasser sous les 3%.

http://www.lorientlejour.com/article/1018681/lue-leve-la-menace-de-suspension-des-fonds-structurels-pour-lespagne-et-le-portugal.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17000
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Jeu 1 Déc 2016 - 19:46

Citation :
Ceuta et Melilla, territoires de non-droit pour les migrants (Amnesty)


AFP 29/11/2016


Amnesty International (AI) a dénoncé mardi le non-respect par l'Espagne du droit d'asile dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc, "des territoires sans droits pour les migrants et réfugiés" selon l'ONG.

Violences policières, refoulement de demandeurs d'asile potentiels, mauvaises conditions de séjour, protection défaillante des plus vulnérables (femmes battues, personnes homosexuelles, handicapés)... L'organisation de défense des droits de l'Homme a recensé huit types de violations de droits des migrants dans ces enclaves, seules frontières terrestres entre l'Europe et l'Afrique, après avoir mené une cinquantaine d'entretiens sur place en octobre.

"Les difficultés d'accès, les expulsions sommaires et les violences policières (...) rendent presque infranchissable cette frontière pour les réfugiés", dénonce le rapport. "L'Espagne est un cas d'école en termes de freins à l'entrée" sur son territoire, a assuré à l'AFP Virginia Alvarez, l'auteure du rapport, évoquant des "frontières fermées" par l'action conjuguées des forces de sécurité espagnoles et marocaines.

A Melilla, les migrants sont face à une double barrière grillagée de six mètres, qu'ils tentent d'escalader, y restant parfois perchés pendant des heures. Certains pourraient se présenter à la frontière et demander l'asile: c'est ce que prévoit le droit international pour les personnes dont la vie est en danger dans leur pays, comme les Syriens.

Mais même pour eux, c'est un parcours d'obstacles: "La police marocaine ne les laisse pas passer", affirme Virginia Alvarez. Ils se retrouvent à la merci des passeurs qui procurent des faux papiers et autres moyens de passage. Les familles se dispersent pour être plus discrètes.

A Ceuta, il n'y a tout simplement pas de poste ouvert pour présenter une demande d'asile, selon AI.
Dans ses recommendations, Amnesty souhaite que l'Espagne "suspende la coopération avec le Maroc en matière de contrôle migratoire", en dénonçant les mauvais traitements infligés par les forces de l'ordre des deux pays. "Il existe des vidéos où l'on voit comment la police marocaine frappe (les migrants) en territoire espagnol, les fait tomber et les expulse", affirme l'ONG, selon laquelle des agents espagnols font mine de ne rien voir.

En 2015, 14.600 personnes ont demandé l'asile en Espagne dont 5.720 Syriens, selon des données du défenseur du peuple. En moyenne 31% des demandes ont été acceptées, contre 48% au niveau européen.
Sollicité par l'AFP, le ministère espagnol de l'Intérieur n'a pas commenté ce rapport.

http://www.lorientlejour.com/article/1020948/ceuta-et-melilla-territoires-de-non-droit-pour-les-migrants-amnesty.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Espagnoles   Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Espagnoles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: