Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
AuteurMessage
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 27 Aoû 2009 - 19:15

les occidentaux et les iraniens ou plutot les mollahs ce livrent des guerres dans l'ombre,mais jamais directement pourtant les théatres d'affrontement sont stratégiques de par leurs lieus ou leurs enjeux politiques j'ai identifié au moin 4 endroit dans le monde ou cette affrontement a lieu : le liban ,israel-palestine,afghanistan et yemen .

je propose d'en discuté et libre a chacun d'apporté des infos ou d'exprimé son avis sur tel ou tel stratégie a suivre .
Pour commencer je poste un article de debkafile qui fait état d'intense affrontement entre l'armée yéménite et les rebelles chiites soutenues et armés par l'iran


Citation :


The latest paroxysm of Yemen's five-year war with the rebel Houthis has left more than 2,000 dead in less than a month and up to 150,000 homeless. Yemeni government troops are battling around 15,000 Iranian-armed and trained Houthi rebels dug into the northern Sadaa mountains on the Saudi Arabian border. Saudi air force bombers are pounding the rebels and the Egyptian air force and navy are ferrying ammunition to the Yemen army with US encouragement and funding.

This is the second war in less than a year in which US allies are pitted against Iran-backed forces. The first was Israel's three-week campaign against Hamas in the Gaza Strip, which ended last January.

This strategically-located, poor Red Sea country, for years a critical stage for the war on Islamist extremists, has now become a key arena where the United States and Iran jockey for regional primacy. In that respect, the Yemen conflict compares in importance with the 2006 Lebanon War and the Gaza conflict. Its outcome will bear heavily on the relative strategic positions in the Persian Gulf and Red Sea regions of the US - as well as Saudi Arabia, Egypt and indirectly Israel too - vis-à-vis Iran.

DEBKAfile's military sources point to eight salient features of the ongoing Yemen conflict:

1. Two weeks ago, president Ali Abdullah Saleh's army launched the sixth round since the year 2000 of his war with the Houthis, deploying about 20,000 troops for a major offensive to dislodge the 15,000 Houthis from their mountain fastnesses (12-18,000 feet tall) in the northern province of Saada.

2. The Houthis are Zaydis who claim they adhere to the purest form of Shiite Islam. They are fighting to bring the true faith to Yemen by restoring the Zaydi imamate overthrown in 1962. Their name derives from the movement's founder, Badreddin al-Houthi, who was killed by the Yemeni army in 2004. The Houthi Shiites and Iranian Shia have nothing in common barring Tehran's exploitation of the Yemeni rebels as a proxy force (like the Lebanese Hizballah) for gaining Iran a military foot through the door to the Saudi Arabian border and the southern Arabian peninsula.

3. The sheer quantities of hardware the Iranians managed to transfer to the Houthis in two weeks amazed Washington, Sanaa, Riyadh and Cairo, even through Iran had previously displayed this capability by the speed with which it replenished and augmented Hizballah losses after the 2006 war against Israel. The Yemeni army is therefore hard put to quell the heavily-armed insurgents or even prevent the battles from spilling out of the Saada region into other parts of the country, including the capital.

4. Fearful that the conflict and Zaydi influence may seep across Yemen's northern border into the southern Saudi regions of Najran and Asir, Saudi Arabia has sent its air force to help the Yemeni army by pounding the Houthi strongholds in Saada's mountain villages.

5. The small 66,000 Yemeni army, lacking organized military stockpiles, soon began running out of ammunition and military equipment. The Egyptian army is running these necessary supplies to Yemen through a naval and aerial corridor.

6. The Obama administration has pitched in with financial assistance for the Saudi and Egyptian efforts to help Yemen. This was agreed at the meeting the US and Egyptian presidents held at the White House last Tuesday, Aug. 18. In this fashion, US president Barack Obama is making a stand against Iran alongside Hosni Mubarak and King Abdullah.

7. Just as the US and Israel were taken by surprise by the Iranian surrogate Hizballah's military capabilities in the 2006 Lebanon War, so too were the US and its allies astonished by the Houthi rebels' command of the battlefield. The Yemeni army's First Mechanized Infantry Division, fortified by every one of its six paratroop and commando brigades and Saudi air support, has proved unable in two weeks of combat to break into the rebels' mountain strongholds.

8. Without this breakthrough, the conflict threatens to spread and escalate into the biggest and most dangerous war to strike any part of Arabia in the last 18 years, ever since Saddam Hussein ordered the Iraqi army to invade Kuwait in 1991.


je fais des recherches sur une eventuelle implication des mollahs en somalie ,voir mémes dans le conflit qui oppose la turquie ,aux rebelles kurdes (bien que l'iran soit en guerre avec le pjak la branche iranienne du pkk)
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: a   Ven 28 Aoû 2009 - 1:38

Généralement, Glaive, j'évite de soulever le conflit du Moyen Orient avec toi, histoire de ne pas envenimer bêtement nos relations. Puisque de toute manière, ça ne va rien changer à la situation. Nombres de Marocains ne voient pas forcément Israël d'un mauvais oeil, mais les Israéliens ne nous rendent pas la tâche facile. Faire croire que l'Iran est une menace pour la région, c'est aller un peu trop loin. L'Iran veut se tailler une place de puissance dans cette région du monde, c'est indéniable, et elle surfe trés adroitement sur le problème palestinien. Comme la plupart des pays de la région ont abandonné les Palestiniens à leur sort, alors que les peuples de ces pays sont toujours attaché à cette cause, les Iraniens ont occupé la place vide, puisque la nature à horreur du vide. Si demain, un Etat palestinien est crée dans les limites du tracé de 1967, l'Iran perdra son fonds de commerce régional. Mais Israël fait tout pour donner raison aux Iraniens. Le Hamas, un outil au mains des Iraniens ? Allons, Glaive, c'est prendre les gens pour des cons. Ca veut dire que sans les Iraniens, les Palestiniens allaient accepter l'occupation et les mauvais traitements sans réagir Question La resistance palestinienne est antérieure à la République islamique d'Iran et existera toujours si le régime des Mollahs devait disparaître. Elle cessera avec la sortie des troupes israéliennes des territoires de 1967 et la proclamation d'un Etat palestinien. Mais là encore, les Israéliens jouent aux petits malins. Je te prends ta terre et je ne te rendrais une partie de celle ci qu'une fois que tu auras reconnu que j'ai le droit de te voler geek Plus illogique et injuste, tu meurs Normal que les Palestiniens cherchent appuis partout ou ils peuvent en trouver. Le cas du Liban est plus compliqué. Ce sont les chîites libanais qui ont converti les Iraniens au chîisme, ce qui donne un importance particulière aux relations entre l'Iran et cette communauté libanaise. Et là encore, les Israéliens jouent au petit malins. Si Israël devait quitter les fermes de Chabâa, que la Syrie ne réclame pas contrairement au Liban, donc pas la peine de continuer sur ce discours foireux selon lequel cette portion de terre est syrienne, et si elle devait libérer tous les prisonniers libanais encore dans ces prisons, le Hezbollah n'aurait plus d'arguments pour continuer à embêter Israël.
En Afghanistan, l'Iran utilise la communauté chîite de ce pays pour "négocier" avec l'Occident. Je n'ai par contre aucune idée sur la situation au Yemen. Bizzare que tu n'aie pas cité l'Irak parmi les régions ou Iran et pays Occidentaux+Israël s'affronent par procuration. Puisque là bas plus qu'ailleurs, les Iraniens sont trés actifs, ainsi que les...Israéliens. Le Mossad agit à sa guise au Kurdistan irakien. Quand à cette histoire de bombe atomique iranienne, les Israéliens ne peuvent ignorer que leur arsenal nucléaire n'est pas pour rassurer. Ca rassure peut être les Israéliens, mais ça met mal à l'aise tout les pays de la région. Comment les dirigeants de ces pays peuvent ils faire croire à leurs peuples que le programme nucléaire iranien est une menace pour eux s'ils ne disent rien à propos de l'arsenal nucléaire israélien ? Les peuples ne sont pas cons.
Les clés des problémes du Moyen Orient sont entre les mains d'Israël, qui doit cesser de vouloir obtenir un max sans vouloir rien consentir de concrêt en échange. Pas mal cette histoire de gel des colonies contre la reconnaissance de la judaïté de l'Etat d'Israël Laughing Ces colonies sont tout simplement illégales, puisqu'elles se trouvent sur les territoires concédés par les Nations Unies aux Arabes en 1967. Donc, rien à négocier à ce sujet. On ne négocie pas ce qui ne nous appartient pas.
Si je devais m'adresser aux Israéliens, je leur dirais, aidez vous vous mêmes en réduisant vos appetits pour que les Arabes qui ne vous detestent pas puissent vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 28 Aoû 2009 - 3:49

ce n'est pas seulement un affrontement entre l'iran et l'occident, c'est aussi un conflit millénaire entre musulmans sunnites vs chiites, c'est ce qui fait des coflits iraniens une affaire très compliquée et difficile à comprendre. des conflit comme ce qui se passe au yemen, au liban (en fait iran vs saoudite), en irak (guerre civile) c'est l'incarnation de l'idéologie chiites basée sur la vengeance des sunnites ''qui ont tué les fils de Ali bnou abi taleb'' selon les chiites. le moyen orient c'est une affaire très compliquée, seuls les naîfs y voient des peuples liés par des liens de fraternité, on réalité les pires guerres civils ont et auront lieu làbas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 28 Aoû 2009 - 9:50

Raptor a écrit:
ce n'est pas seulement un affrontement entre l'iran et l'occident, c'est aussi un conflit millénaire entre musulmans sunnites vs chiites, c'est ce qui fait des coflits iraniens une affaire très compliquée et difficile à comprendre. des conflit comme ce qui se passe au yemen, au liban (en fait iran vs saoudite), en irak (guerre civile) c'est l'incarnation de l'idéologie chiites basée sur la vengeance des sunnites ''qui ont tué les fils de Ali bnou abi taleb'' selon les chiites. le moyen orient c'est une affaire très compliquée, seuls les naîfs y voient des peuples liés par des liens de fraternité, on réalité les pires guerres civils ont et auront lieu làbas.

Ce sont les chiites eux mêmes qui ont tués Housayn en lui refusant l'accès et on lui refusant l'aide...

Puis sa parle, sa parle..

Exact, regardons du coté de l'histoire, concernant le sultan/empereur/calife/césar ottoman Selim 1er:

Il ne rompit pas la paix avec les puissances chrétiennes, en revanche à l’est les Safavides iraniens constituaient un danger pour l’Empire ottoman. Ismaïl Ier diffusait le chiisme que Selim considérait comme une horrible hérésie. Le but de Selim était d’éliminer les Safavides et de rétablir ainsi l’unité des musulmans. Le 23 avril 1514 il partit vers Sinop et y laissa un détachement de 40 000 soldats et partit en campagne vers Iran avec le reste de l’armée soit 100 000 soldats. L’armée d’Ismaïl comprenait elle aussi 100 000 hommes mais était beaucoup moins bien équipée et surtout l’artillerie ottomane était très supérieure. La bataille eut lieu à Tchaldiran (turc: Çaldıran dans la province de Van) le 23 août 1514. Les ottomans sortirent vainqueurs. Le Chah put s’échapper. Selim fit massacrer 40 000 chiites, considérés comme hérétiques dans ses États. Des mesures sévères de répression du chiisme furent prises et les historiens turcs disent qu'elles furent « efficaces ».

Erzincan et Bayburt furent envahis et la forteresse de Kemah (près d’Erzincan) fut prise. Selim continua son avancée et entra dans Tabriz. Tout l’est de l’Anatolie passa sous la domination ottomane. Le 15 septembre 1514, Selim se retira de Tabriz pour se diriger vers le Karabakh (Karabağ), mais il préféra se replier sur Amasya pour y passer l’hiver.

En Juin 1515, Selim voulut abolir le beylik des Dulkadir (Dulkadiroglu), le bey s’y refusa bien qu’il fût le grand père maternel de Selim. Son opposition fut balayée lors de la bataille du Mont Turna (Turnadağ dans la province de Kahramanmaraş) le 12 juin 1515.

Les Safavides s’allièrent avec les Mamelouks du Caire. En apprenant cela Selim partit aussitôt en campagne vers l’Égypte (juin 1516). Le 27 août la citadelle d’Antep (aujourd’hui Gaziantep en Turquie) se rendit ainsi que celle de Besni (dans la province d’Adiyaman).

La bataille eu lieu à Marj Dabiq (turc: Mercidabik, arabe: مرج دابيق marj dābīq, le prés gluant) au environs d’Alep (Syrie). Deux ans exactement après la bataille de Tchadiran, ce sont cette fois les Mamelouks qui sont écrasés par la supériorité des armées ottomanes. Le Sultan mamelouk Qânsûh al-Ghûri est tué et le calife abbasside al-Mutawakkil III est fait prisonnier. Selim entra dans Alep le 28 août 1517. Le jour suivant les prières furent dites en son nom, le déclarant calife. Une campagne éclair lui fait prendre la Syrie et le Liban, il traverse le désert du Sinaï en 13 jours. Il battit les Mamelouks une nouvelle fois aux environs du Caire le 24 janvier 1517. Le dernier sultan mamelouk est exécuté le 13 avril. Le 6 juillet La Mecque et Médine étaient territoires ottomans. Le calife al-Mutawakkil abdiqua en faveur de son père al-Mustamsik. Ce dernier remit dans les mains de Selim les insignes du pouvoir califal. Selim envoya à Istanbul les objets sacrés (turc: Emanat-ı Mukaddes) l'épée, la robe, l'étendard et des dents du prophète et transforma Istanbul en centre du califat. Cette proclamation violait manifestement la tradition arabe et plusieurs hadiths qui stipulent que le calife doit toujours être un membre de la tribu mecquoise des Quraych.

Il resta encore au Caire pendant 8 mois et revint à Istanbul le 25 juin 1518.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 16 Sep 2009 - 3:15

Citation :
Négociations sur le nucléaire avec l'Iran en Turquie



Téhéran et l'Union européenne ont annoncé la tenue d'une rencontre sur le nucléaire entre l'Iran et les six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) le 1er octobre.


L'Iran et les grandes puissances se réuniront "très probablement" en Turquie, a déclaré mardi 15 septembre le diplomate en chef de l'UE, Javier Solana à son arrivée à Bruxelles à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères. Cette réunion, qui porte sur le nucléaire, est prévue pour le 1er octobre.

Première rencontre depuis un an

Téhéran et l'Union européenne ont annoncé lundi la tenue d'une rencontre sur le nucléaire entre l'Iran et les six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne). Cette session "réunira les directeurs politiques" des Six. Le diplomate en chef de l'UE Javier Solana et le négociateur iranien Saïd Jalili y assisteront également.

La dernière rencontre dans cette configuration, y compris avec un représentant américain, a eu lieu en juillet 2008 à Genève.

Avant cela, les chefs de la diplomatie des Six pays traitant du dossier nucléaire iranien se réuniront la semaine prochaine à New York en marge de l'Assemblée de l'Onu.

(Nouvelobs.com)
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 2 Jan 2010 - 13:49

Citation :
Lors d’une manifestation progouvernementale, l’ayatollah Ali Khamenei, l’actuel Guide suprême de la révolution islamique, a dénoncé les dirigeants de l’opposition comme des « maharab », un mot persan désignant « ceux qui agissent contre la volonté de Dieu ».

Une source américaine basée en Iran y voit une menace de mort à peine déguisée contre les dirigeants d’une opposition à l’origine des manifestations récentes qui ont rappelé la réalité de son existence.

De nombreux observateurs attribuent le meurtre de Seyed Ali Mousavi, le neveu de l’ancien candidat aux élections présidentielles de 2009, Hussein Mousavi, aux milices bassidjis déployées par le régime pour traquer et abattre les opposants. Le commandant Ahmed Reza de la police iranienne a déclaré que l’assassinat par arme à feu est suspect puisque la police n’était pas équipée d’armes à feu. Pendant les manifestations de juin et de juillet, il semblerait que seuls la milice bassidjis et les agents des Corps des gardiens de la révolution islamique (GRI ou Pasdarans) étaient armés.

Les dirigeants de l’opposition ont fait savoir qu’ils ont eu vent de l’existence de « commandos de la mort » grâce à des informations provenant de l’intérieur des Pasdarans. Certains Pasdarans refusent que le conflit actuel ne dégénère en guerre civile générale et contestent la confiscation du pouvoir par Khamenei et Ahmadinejad sans pour autant vouloir un changement de régime.

« C’est le rôle de l’armée qui sera désormais déterminant », avoue une autre source. « Si l’armée se rallie à l’opposition, les tenants de la ligne dure seront devant un choix difficile. Il n’est pas sûr que le régime est prêt à déclencher une guerre civile sanglante ».

Parmi les experts, le débat fait rage : la faction dure des Pasdarans cherche-t-elle délibérément une confrontation avec Israël afin d’asseoir son propre pouvoir et en créant le prétexte idéal pour museler toute opposition ?

Dans une tribune publié par Le Figaro, François Géré, le directeur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) estime pour sa part que dans ce contexte, toute politique de durcissement des sanctions, notamment envisagé par le Conseil de sécurité de l’ONU, « serait contre-productive : elle fournirait un argument aux gardiens de la révolution pour utiliser à leur profit un sentiment national qui s’est détourné d’eux. Aujourd’hui, les plus durs parmi les pasdarans et les chefs des milices bassidjis courent le risque d’un isolement politique. Le recours à la violence et les manquements aux principes de la république islamique ont provoqué l’union des modérés, des réformateurs, des libéraux, de la bourgeoisie et des ouvriers ».

Le professeur Géré, pense qu’il est « impératif de reconsidérer les sanctions (…) Le Conseil de sécurité devrait sans tarder déclarer un moratoire sur les sanctions jusqu’au retour d’une stabilisation pacifique en Iran ».

Pour d’autres observateurs, les Pasdarans cherchent à consolider d’ici 12 à 18 mois leur mainmise totale sur les principaux ministères et l’économie iranienne. S’ils y arrivent, même le guide suprême Khamenei sera mis hors jeu.

Des spécialistes militaires de la région estiment qu’une éventuelle attaque israélienne ne se limitera pas à l’usage de l’armement conventionnel. « Israël ne peut pas endommager efficacement l’Iran sans utiliser l’arme nucléaire », avertit un spécialiste.

Lyndon LaRouche a averti cette semaine qu’Ahmadinejad, en poussant toute la région dans une guerre permanente, se comporte de fait comme un agent britannique, de concert avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, « un autre avoir britannique ».

Toute la dynamique de guerre qui enflamme cette région est « made in London », souligne LaRouche. « La monarchie britannique, y compris la Reine, tous ont pété les plombs après l’échec cuisant du sommet de Copenhague. Dans ces conditions, ils sont capables de déclencher une troisième guerre mondiale ».

http://www.solidariteetprogres.org/article6175.html
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 2 Jan 2010 - 14:49

C'est sûr qu'il y a un combat à distance entre l'Iran et les Occidentaux - Sunnites mais ça a toujours été comme ça les "grands" ont des pions qu'ils envoient au casse-pipe.

Personnellement je pense que si l'Iran doit changer (en terme de régime) ça viendra de l'intérieur (cf les manifs) il ne faut pas que Israël ou les USA s'impliquent sinon les Iraniens vont s'unir contre un ennemi commun et ce sera une unité nationale.

Faut pas se voiler la face que ce soit le Hamas ou le Hezbollah sans l'aide de l'Iran ils ont aucune chance. Le courage a ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 2 Jan 2010 - 15:12

Bonjour les amis,
Les chemins de l'empire atisent les convoitises et ce depuis sa création. Le conflit iran / occident s'inscrit pleinement dans ce jeu de participation au convoyage des "pommes" en échange de quelques friandise. Le dit conflit n'est pas une guerre idéologique mais plutôt un projet de partage stratégique: Une série d'act dissuasifs par un ramassage / création de cartes de pressions.
Je pense que le but ultime des mollah est d'atteindre un accord (gros deal) global avec les US portant sur la sécurité du commerce Est - Ouest et du partage (à l'iranniene) du pétrole de la caspienne et surtout du (deséspérement) attendu pipeline transportant le dit pétrole et le chemin qu'il empreinterait (conflit en Afghanistan).
La stratégie irannienne consiste à caresser les liaisons synaptique (détroit de gibraltar, canal de suez, corne de l'afrique oriental...) sur le long chemin liant la côte Est US à l'Asie mineure: L'emirat de Jazan que les Houtites tentent entre le yemen et l'arabie, les liens avec hamas à la frontiére égyptienne et prés du canal, les tentatives chiiste au Maroc, rabattue sur la mauritanie suite à la harka marocaine (affaire du badil hadari & l'agent belge); ne sont que des pointages de présence, une politique tentaculaire avec une adaptabilité aux different cas (il faut avouer impressionnante).

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 6 Jan 2010 - 4:16

manoeuvres de la composante navale du Pasdaran d'ici fin de mois
Citation :
اعلن قائد سلاح البحر التابع لقوات حرس الثورة الاسلامية الادميرال مرتضي صفاري، عن اجراء المناورات البحرية الکبري لحرس الثورة اواخر الشهر الجاري في مضيق هرمز.

واشار الادميرال صفاري الثلاثاء في کلمة القاها اليوم في المراسم الصباحية المشترکة لقادة ومنتسبي قيادة هذه القوات، الى الظروف السياسية والعسکرية والامنية الحساسة بالمنطقة ونوه الى سياسات الجمهورية الاسلامية الايرانية الدفاعية في الخليج الفارسي ومضيق هرمز، موکدا ضرورة اتخاذ المزيد من الاستعدادات القتالية والدفاعية نظرا لاوضاع منطقة الشرق الاوسط الحساسةز

وصرح ان منطقة الخليج الفارسي هي احدى الجبهات الدفاعية المهمة للبلاد في القطاع البحري، موضحا ان قوات حرس الثورة تعتبر في الخط الاول لتنفيذ المهام في هذه المنطقة.

واکد الادميرال صفاري ان الهدف من اجراء هذه المناورات هو تحقيق المزيد من الاستعداد ودعم القدرة القتالية والدفاعية وذلک من خلال الاستفادة من الخبرات القيمة والنقاط الاستراتيجية للمناورات السابقة في الخليج الفارسي ومضيق هرمز.

واشار قائد سلاح البحر التابع للحرس الثوري الى التدريب واختبار الامکانيات الخاصة لقوات سلاح البحر للحرس الثوري في المجال التکتيکي والتنظيمي وکذلک استخدام الکوادر البشرية والمعدات والامکانيات الدفاعية خلال المناورات التي ستجري بصورة مرکزية وبمشارکة العديد من الوحدات.

وقال الادميرال صفاري ان سلاح البحر التابع للحرس الثوري سيعد خطة المناورات بالشکل الذي يتلاءم مع سعة المسؤوليات والخصوصيات البيئية والاقليمية وسينفذ مراحل المناورات في اطار المنطق والاهداف والجدول الزمني وذلک نظرا لمسؤولية هذه القوات الواسعة والمباشرة في الخليج الفارسي.

واکد الادميرال صفاري على اهمية الخليج الفارسي ومضيق هرمز الاستراتيجية والحيوية جدا وقال، ان سلاح البحر التابع لقوات حرس الثورة الاسلامية ومن خلال عرض قدرته واستعداده الشامل لمواجهة اي اعمال شريرة ومغامرات محتملة يوکد ايضا على ثبات موقف الجمهورية الاسلامية الايرانية الباعث بايصال رسالة الاطمئنان والثقة لکافة الشعوب ودول المنطقة.

وصرح، ان قوات حرس الثورة تعلن ان دول المنطقة قادرة على توفير الامن في الخليج الفارسي ومضيق هرمز ولديها القدرات المناسبة لمواجهة اي تهديد لعبور الطاقة الى دول العالم في ضوء الاعتماد على التعاون والتناغم واستثمار الامکانيات المحلية وبدون تواجد القوات الاجنبية.
http://www.alalam.ir/detail.aspx?id=93058

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 1 Fév 2010 - 0:45

Citation :
US boosts missile presence in Gulf as warning to Iran
The Obama administration is intensifying pressure on Iran by increasing its missile defences in the Middle East to defend against potential missile strikes in the region by Tehran, it emerged today.

The US military has boosted the capability of land-based Patriot defensive missiles in several Arab nations in the Gulf, and one official told the Associated Press the navy was also increasing the presence of ships capable of knocking out hostile missiles in flight.
The move – reported in several US newspapers this morning – appears to be a deliberate attempt by the White House to ratchet up pressure on Iran ahead of attempts to increase sanctions against the country.
The US is reappraising its Iran policy after months of unsuccessful diplomatic moves, and is attempting to win broad international consensus for sanctions against the Iranian Revolutionary Guards, believed to control a covert nuclear arms programme, the New York Times reported.
Last week, in his state of the union speech, Barack Obama spoke of "consequences" if Iran failed to comply with UN demands to stop nuclear fuel production.
The move is also an attempt to dissuade Israel from unilateral strikes on Iranian nuclear facilities, the New York Times said.
A military official said the deployments in the Gulf should be seen as prudent defensive measures designed to deter Iran from taking aggressive action in the region.
According to AP, officials held secret talks yesterday on aspects of the defensive strategy. Details have not been announced, in part because of diplomatic sensitivities in Gulf countries that worry about Iranian military capabilities but are cautious about acknowledging US protection.
The White House will send a review of ballistic missile strategy to Congress tomorrow. Attention to defence of the Gulf region and co-operation with Russia are major elements of the study, according to documents obtained by AP.
On a trip to London last week, the US secretary of state, Hillary Clinton, told reporters that the failure of Iran to take up offers for fresh talks over its nuclear programme meant the US would press for additional sanctions against the Iranian government.
General David Petraeus, the US central command chief responsible for US military operations across the Middle East, has mentioned the upgrade of Patriot missile systems in several recent public speeches. Patriot batteries were originally deployed in the region to shoot down aircraft but can now hit missiles in flight.
In remarks at Georgetown Law School 10 days ago, Petraeus said the US had eight Patriot missile batteries stationed in the Gulf region, with two in each of four countries. He did not name the countries, but Kuwait has long been known to have Patriots on its territory.
A military official said yesterday that the three other countries are the United Arab Emirates, Bahrain, which also hosts the US navy's 5th Fleet headquarters, and Qatar, home to a modernised US air operations centre that has played a key role in the Iraq and Afghanistan wars.
http://www.guardian.co.uk/world/2010/jan/31/iran-us-patriot-missile-gulf

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 2 Fév 2010 - 5:20

S300 en route ?
Citation :
Il n'y a pas d'obstacles à la coopération militaire et technique entre Moscou et Téhéran, l'Iran n'étant pas sanctionné par l'ONU dans ce domaine, a déclaré jeudi à RIA Novosti le directeur général de l'agence russe d'exportation d'armements "Rosoboronexport" Anatoli Issaïkine.

"Aucune sanction de l'ONU n'interdisant à l'Iran de pratiquer le commerce des armes, rien n'empêche la poursuite de la coopération militaire et technique dans les domaines qui intéressent Moscou et Téhéran", a indiqué M.Issaïkine.

"L'Iran s'est toujours acquitté de ses engagements figurant dans les contrats militaires", a ajouté le directeur de Rosoboronexport.
http://fr.rian.ru/defense/20100128/185949142.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6564
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 2 Fév 2010 - 13:04

ce n est pas un materiel offensive, donc par de reclamation de l onu possible

c est une manne financiere pour les russe

deux raison pour ne pas que les russe accepte les condition americaine

il perdrait un de leur bon client de leur complexe militaire (qui a grandement besoin d argent frais)

et cela pour assurer au "anti iran" que l iran n ai pas de quoi faire respecter sa souvrainté en cas d attaque

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1615
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Hna & Lhih
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 2 Fév 2010 - 13:24

de toute façon ce Deal verra le jour tot ou tard. les Russes utilisent la carte pour faire pression sur les US sur le dossier bouclier a l'europe de l'EST. mais ils refuseront pas indifinment le Cash des Mollah. de n'importe qui d'ailleurs , ce n'est pas dans les traditions de la maison
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 3 Fév 2010 - 23:53

un programme spacial qui viendrait améliorer la précision des missiles ballistiques iraniens, renseigne sur les réelles volontés qui se cachent derrière leurs programme nucléaire
pour un pays sous embargo depuis 30 ans je dis bravo!!
Citation :
Iran fires satellite carrier into space
Iran on Tuesday test-fired the Kavoshgar 3 satellite carrier, sending its third explorer — with living organisms onboard — into space.

The Kavoshgar 3 (Explorer) rocket, carrying an experimental capsule, transfers telemetric data, live pictures and flight and environmental analysis data.
The Iranian Aerospace Organization (IAO) says live video transmission and the mini-environmental lab will enable further studies on the biological capsule — carrying a rat, two turtles and worms — as it leaves earth's atmosphere and enters space.
In February 2008, Iran became the 11th country to have acquired space-related technology by blasting Kavoshgar 1 into space.
The second Kavoshgar, which carried a space-lab and a restoration system, was launched in November 2008. The Kavoshgar 3 rocket is an updated version of the previous models.
Defense Minister Brigadier General Ahmad Vahidi on Wednesday hailed the successful launch and insisted on the "peaceful" nature of Iran's space program.
"Iran will not tolerate any un-peaceful use [of space] by any country," General Vahid was quoted as saying by the Islamic Republic News Agency (IRNA).
MD/JG/MD
http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=117739&sectionid=3510208

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 8 Fév 2010 - 6:06

Citation :
L'Iran commencera mardi sa production d'uranium enrichi à 20%

Le chef de l'Organisation de l'énergie atomique de l'Iran (OEAI) Ali Akbar Salehi a annoncé dimanche que l'Iran commencera mardi sa production d'uranium enrichi à 20%, a rapporté la chaîne de télévision iranienne Press TV.
L'Iran informera lundi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'il débutera mardi sa production d'uranium enrichi à 20%, a affirmé M. Salehi cité par Press TV.
Dimanche, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a indiqué que l'Iran est toujours prêt pour l'échange de combustible nucléaire avec des puissances mondiales.
Les remarques de M. Ahmadinejad interviennent deux jours à peine après que le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki eut déclaré que Téhéran espère conclure un accord sur le transfert de l'uranium avec les puissances mondiales dans un avenir proche.
Téhéran "est sérieux" sur la conclusion d'un accord avec la communauté internationale portant sur l'accès de l'Iran à l'uranium enrichi, a indiqué M. Mottaki à un groupe de discussion lors de la conférence annuelle sur la sécurité internationale de Munich vendredi dernier.
Les Etats-Unis et l'Allemagne ont déclaré samedi qu'ils n'ont observé aucun signe de concession de la part de l'Iran sur son programme nucléaire et qu'ils pourraient accroître les pressions sur Téhéran.
http://french.cri.cn/621/2010/02/08/301s211660.htm

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 2:43

je ne crois pas que les chinois vont faire un pas pareil, il semble que l'USA sont trés rassuré des chinois, et les exportations américaine de l'armement en Taiwan ne datent pas d'aujourd'hui comme même ... aujourd'hui tous le monde est contre le régime iranien ...

d'une autre part, le matos made in Iran, la façon dont il est présenté, n'est que propagande de la part des militaires iranien, mais il n'est pas du tous aussi obsoléte ( si le terme convient ) à ce qu'on peux croire ... il faut avouer qu'ils sont atteint un niveau trés élévé dans l'industrie de défense, avec une téchnologie que seulment les test de guerre qui peux nous apporter des infos sur ses capacités défensif ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13165
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 3:15

Fremo a écrit:
je ne crois pas que les chinois vont faire un pas pareil, il semble que l'USA sont trés rassuré des chinois, et les exportations américaine de l'armement en Taiwan ne datent pas d'aujourd'hui comme même ... aujourd'hui tous le monde est contre le régime iranien ...


Détrompe toi Fremo, malgré cette bonne entente de façade, chacun possède des cartes pour enquiquiner l'autre. L'Iran en est une et les dirigeant iranien la joue à fond.
Si les américains ont accepté de livrer des armes à Taïwan, tu peux être sure que les chinois vont leur rendre l'appareil. Dans tout les cas de figure, les USA ne peuvent se passer des Chinois sur le plan économique et financier.
L'Iran est bien plus importante pour les Chinois qu'elle ne les pour aucun autre pays qui essayent de faire pression sur ce dernier. L'Iran est devenu le second fournisseur de pétrole pour la Chine devant l'Arabie Saoudite.

Les choses sont plus compliqué qu'ils n'y paraissent chacun est impliqué dans une sphère d'influence
Like a Star @ heaven

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 3:23

de toute façon les prochains jours vont nous rapporter plus d'infos .. J'entends des bruits de bottes dans le golfe persique ......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 3:43

Exact Fahed !

Pourquoi la Chine ne rentrera pas dans le jeu américain:

  • La chine a un besion irresistible de matière première pour le fonctionnement de son économie et sa passe par s'accaparer des ressources autres fois réservés à l'occident

  • le soutien à Taïwan et la non reconnaissance du Tibet comme faisant parti intégrante de la souvraineté chinoise crispe les les relations sino-américaine

  • le fait que Pékin refuse de révaluer sa monaie ( par rapport au dollar), agace washington qui parle concurence faussé, tout en sachant que le gouvernement chinois possède la plus grande réserve de bon du trésors de la FED et peut à tout moment faire dévaluer le dollar américain


Voilà pourquoi l'Iran a misé sur le bon "cheval" avec la chine, car tout simplement les intérets de ses 2 nations convergent, et actuellement est un partenaire bcp plus fiable que la russie...

Si demain Pékin décide de rentrer dans une politique de confrontation vis à vis de Washington alors celà risque de faire les beau jours de Téhéran

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13165
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 4:04

+1 Viper

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 4:07

@Viper

je suis d'accord sur le fait que la chine est le meilleur choix sur le court terme, mais sur le long terme, l'économie américaine reprendra, et la maison blanche changera de hôte, et rien ne pourra empêcher les USA de réitérer le scénario irakien, à moins bien sur que les iraniens ne réussissent à construire leur bombe.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 5:21

la chine et les USA sont inter-dépendant d'un point vue économique, si les USA redresse la barre sa sera le cas de la Chine aussi.

tout les experts s'accordent à dire que l'on se dirige vers une confrotation CHINE vs USA ( pas d'un seulement d'un point vue militaire ).

Ils jouerons une partie d'échec à l'échelle mondiale, quand les USA avanceront le pion "Taïwan", la Chine jouera le pion "Iran"

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13165
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 5:35

freedom a écrit:
@Viper

je suis d'accord sur le fait que la chine est le meilleur choix sur le court terme, mais sur le long terme, l'économie américaine reprendra, et la maison blanche changera de hôte, et rien ne pourra empêcher les USA de réitérer le scénario irakien, à moins bien sur que les iraniens ne réussissent à construire leur bombe.

Pour rajouter à ce qu'a dit Viper, les rapports sino-américain c'est je te tiens, tu me tiens par la barbichette. Pour faire cours, les américains qui n'ont pas d'argent, achètent chinois et eux, financent les américain pour qu'ils achètent leur produit et se développe.
De plus la Chine possède plusieurs centaine de milliard de dollards en bond du trésor donc eux même n'ont pas intérêt à voir les USA s'écrouler. Pour résumer, la Chine a besoin des USA qui a besoin de la Chine


freedom a écrit:
les USA de réitérer le scénario irakien, à moins bien sur que les iraniens ne réussissent à construire leur bombe.

Sais tu le déficite prévue pour le budget américain pour l'année 2010 ?........................... $ 1600 milliard c'est le montant de la dette publique française, eux ils vont mettre un ans ce que la France à mis 30 ans What a Face
En gros ils n'ont plus les moyens d'envahir quiconque, ils sont empêtré en Afghanistan et la encore c'est tant mieux pour les Iraniens

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13165
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 5:54

Article pour démontrer l'incapacité financière des USA à mener une guerre ouvert avec l'Iran Like a Star @ heaven

Citation :
L’empire américain est ruiné par ses guerres

Le président américain Barack Obama a qualifié d’étape importante dans le rétablissement de la santé économique de l’Amérique le budget de 3 800 milliards de dollars US qu’il vient de soumettre au Congrès.

En fait, il s’agit d’une nouvelle forte dose donnée à un malade souffrant d’une grande dépendance à une drogue dangereuse : la dette.

Plus d’empires sont tombés à cause d’une politique budgétaire inconsidérée qu’en raison d’une invasion. Le dernier exemple en a été donné par l’Union soviétique, qui s’est ruinée en achetant des chars.

Le déficit budgétaire de Washington (la différence entre les dépenses et les revenus provenant des impôts) atteindra le montant vertigineux de 1 600 milliards de dollars US cette année. Cette somme énorme sera empruntée, principalement auprès de la Chine et du Japon, auxquels les États-Unis doivent déjà 1 500 milliards de dollars. A lui seul, le service de cette dette coûtera 250 milliards de dollars.

Dépenser 1000 milliards de dollars revient à avoir dépensé 1 million par jour, depuis le temps de la fondation de Rome, et durant les 2738 années écoulées jusqu’à aujourd’hui.

Le budget total de la défense approche les 1000 milliards de dollars. Cela inclut les dépenses du Pentagone, soit 880 milliards de dollars, auxquelles il faut ajouter les « blacks programs » secrets (environ 70 milliards de dollars), l’aide militaire à des pays étrangers comme l’Egypte, Israël et le Pakistan, le coût des 225.000 « contractuels » (mercenaires et salariés) et les dépenses pour les anciens combattants. Il faut encore ajouter 75 milliards de dollars (près de quatre fois le budget total de défense du Canada) pour les 16 agences de renseignement, qui comptent 200 000 employés.

Les guerres d’Afghanistan et d’Irak (1000 milliards de dollars à ce jour), coûteront 200-250 milliards de dollars supplémentaires cette année, y compris les coûts cachés et indirects. La décision d’Obama de renforcer de 30 000 hommes le contingent Afghan coûtera une somme supplémentaire de 33 milliards - supérieure au budget total de défense de l’Allemagne.

Le cours des actions des entreprises du secteur de la défense a évidemment augmenté après l’annonce du programme d’ « austérité » du Nobel de la paix Obama.

Les dépenses pour l’armée et le renseignement augmentent sans cesse alors que le taux de chômage s’approche des 10% et que l’économie continue de souffrir. L’Amérique est devenue l’homme malade de l’hémisphère occidental, un estropié économique à l’image du défunt Empire ottoman.

Le Pentagone représente maintenant la moitié du total mondial des dépenses militaires. Si on y ajoute les budgets des riches alliés de l’Amérique que sont les membres de l’OTAN et le Japon, ce chiffre atteint 75%.

La Chine et la Russie réunis ne consacrent qu’un petit 10% des sommes consacrées à la défense par les USA.

Il ya 750 bases militaires américaines dans 50 pays et 255 000 soldats stationnés à l’étranger, dont 116 000 en Europe et près de 100 000 au Japon et en Corée du Sud.

Les dépenses militaires engloutissent 19% des dépenses fédérales et au moins 44% des recettes fiscales. Sous l’administration Bush, les guerres d’Irak et d’Afghanistan - financées par l’emprunt - ont coûté plus de 25.000 $ à chaque famille américaine.

Comme Bush, Obama finance les guerres américaines par le biais d’autorisations supplémentaires d’endettement - en les empilant sur la carte de crédit de la nation qui a déjà atteint son maximum autorisé. Les générations futures payeront la facture.

Ce poker menteur joué par la présidence et les parlementaires est un comble de malhonnêteté publique.

Les guerres de l’Amérique doivent être financées par les impôts, pas par la fraude comptable.

Si les contribuables américains avaient dû payer les guerres en Afghanistan et en Irak, ces conflits s’arrêteraient à brève échéance.

Ce dont l’Amérique a besoin c’est d’un impôt pour la guerre, honnête et transparent.

Les États-Unis ont clairement atteint le point de rupture de leur ambition impériale. Les dépenses militaires et le service de la dette cannibalisent l’économie américaine, qui est la base réelle de leur puissance mondiale. Outre l’URSS sur le déclin, les Etats-Unis ressemblent également de plus en plus à l’Empire britannique agonisant de 1945, écrasé par les dettes immenses souscrites pour mener la Seconde Guerre mondiale, devenu incapable de continuer à financer ou à défendre l’Imperium, tout en restant imprégné de ses prétentions.

Il est de plus en plus évident que le président ne contrôle pas la fuite en avant du mastodonte militaire américain. Il ya soixante ans, le grand président Dwight Eisenhower, dont je garde le portrait dans mon bureau, avait averti les Américains de se méfier du complexe militaro-industriel. Six décennies plus tard, les partisans de la guerre permanente et de la domination du monde se sont unis aux prêteurs de Wall Street pour réduire l’Amérique en esclavage.

Un nombre croissant d’Américains redoutent les déficits incontrôlables et s’en indignent à juste titre. Mais la plupart ne comprennent pas que leurs dirigeants politiques ruinent également leur nation dans des guerres étrangères inutiles, en une vaine et orgueilleuse tentative de contrôler une grande partie de la planète - ce que les néo-conservateurs appellent la « Full spectrum dominance ».

Si Obama voulait réellement rétablir la santé économique de l’Amérique, il exigerait que les dépenses militaires soient réduites, mettrait rapidement fin aux guerres en Irak et en Afghanistan et démantèlerait les « Frankenbanks » géantes du pays.

Par Eric Margolis, Toronto Sun, 5 février 2010

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4551
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 11 Fév 2010 - 13:50

c'est pas evident de faire le gendarme dans "in the world's" apres faut assumé Razz

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 19Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: