Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 456
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 30 Déc - 19:07


L'Iran a tiré près de navires US et français Home ACTUALITE Flash Actu Par Lefigaro.fr avec ReutersMis à jour le 30/12/2015 à 08:01 Publié le 30/12/2015 à 07:51 Les États-Unis ont accusé mardi les Gardiens de la révolution iranienne d'avoir lancé des roquettes samedi dernier près du porte-avions américain Harry S. Truman et d'autres navires de guerre alors qu'ils entraient dans le golfe Arabo-persique. Selon des militaires américains cités par NBC News, le Truman est arrivé à environ 1500 mètres d'une roquette, alors que les pasdarans effectuaient un exercice de tir. Le Truman, accompagné de deux navires de guerre de la coalition emmenée par les États-Unis contre l'État islamique en Syrie et en Irak, entrait dans le Golfe par le détroit d'Ormuz pour un transit de routine quand l'incident s'est produit, a précisé un porte-parole américain. Selon NBC News, le destroyer américain Buckley et une frégate française étaient dans le secteur quand les roquettes ont été mises à feu. a écrit:


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/30/97001-20151230FILWWW00015-l-iran-a-tire-pres-de-navires-americains.php
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 31 Déc - 15:25

Citation :
Iran : Washington prépare des sanctions liées aux missiles balistiques (média)


AFP 31/12/2015


Les Etats-Unis préparent de nouvelles sanctions contre des entreprises et des individus en Iran, à Hong Kong et aux Emirats arabes unis liés au programme iranien de missiles balistiques, a rapporté mercredi le Wall Street Journal.

Il s'agirait des premières sanctions prises par Washington depuis l'accord sur le programme nucléaire iranien, conclu le 14 juillet à Vienne entre les grandes puissances et Téhéran, qui a entraîné la levée d'autres sanctions.

Le ministère américain des Finances prépare des sanctions contre deux réseaux liés à l'Iran qui ont aidé à développer le programme de missiles balistiques. Ces sanctions interdiraient de faire des affaires avec les entreprises et les individus de ces réseaux, dont les avoirs aux Etats-Unis seraient gelés par les banques américaines.

A la mi-décembre, des experts de l'Onu avaient conclu qu'un tir d'essai de missiles balistiques par l'Iran en octobre violait la résolution 1929 du Conseil de sécurité datant de 2010. Ce texte interdit à Téhéran de mener des activités liées aux missiles balistiques pouvant porter des armes nucléaires. Téhéran affirme au contraire que ses missiles balistiques sont purement défensifs, ne sont pas conçus pour transporter des armes nucléaires, et ne sont donc visés par aucune résolution de l'Onu.

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, avait déclaré que l'Iran n'accepterait "aucune limitation" dans son programme balistique. Le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, pourrait considérer ces sanctions comme une violation de l'accord sur le programme nucléaire, avaient rapporté des responsables iraniens.
Des responsables américains ont expliqué au Wall Street Journal (WSJ) que le Trésor avait le droit de sanctionner des entités iraniennes en ce qui concerne les missiles ou le soutien de violations de droits de l'homme ou d'activités terroristes. Iran a procédé à deux tirs de missiles balistiques depuis l'accord de juillet, ont indiqué ces responsables au WSJ.

Les sanctions visent l'entreprise basée aux Emirats Mabrooka Trading et son fondateur, Hossein Pournaghshband, qui auraient fourni de la fibre de carbone pour ce programme de missiles. M. Pournaghshband aurait utilisé une filiale à Hong Kong pour la fourniture et le financement de ce matériel résistant à la chaleur, selon le WSJ.
Le Trésor prépare aussi des sanctions contre cinq responsables iraniens ayant travaillé sur ce programme.

http://www.lorientlejour.com/article/962727/washington-prepare-de-nouvelles-sanctions-contre-teheran-sur-les-missiles-media.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 1 Jan - 18:59

Citation :
Iran: Washington diffère des sanctions liées aux missiles balistiques (presse)


AFP 01/01/2016


La Maison Blanche a décidé de repousser sa décision concernant la mise en place d'éventuelles nouvelles sanctions contre l'Iran liées à son programme de missiles balistiques, affirme jeudi le Wall Street journal (WSJ) sur son site internet.

Faisant référence à des responsables américains non identifiés, le journal écrit que Washington "reste déterminé à combattre le programme de missiles" de Téhéran et que les sanctions concoctées par le Trésor américain "restent sur la table".
Selon ces sources, la mise en oeuvre de telles sanctions serait compatible avec l'accord historique signé en juillet à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances au sujet de son programme nucléaire.
Elles n'ont pas fourni de calendrier concernant l'imposition éventuelle de ces sanctions, après la décision mercredi de l'exécutif américain de retarder leur adoption, a ajouté le WSJ.

Ce même journal avait rapporté mercredi que les Etats-Unis préparaient de nouvelles sanctions contre des entreprises et des individus qui auraient oeuvré notamment en Iran au développement du programme de missiles balistiques de Téhéran.
Il précisait qu'elles devaient être une réponse aux tirs d'essai de missiles balistiques effectués par l'Iran les 10 octobre et 21 novembre.

Sans confirmer pleinement les informations publiées mercredi par le WSJ, l'administration Obama avait alors indiqué "étudier différents aspects" liés à de possibles nouvelles sanctions ainsi qu'une "évolution de son action diplomatique" avec Téhéran.
"Nous examinons depuis un certain moment les possibilités de prendre des actions supplémentaires liées au programme de missiles balistiques en raison de nos inquiétudes persistantes concernant ces activités", avait détaillé un haut responsable de l'administration américaine dans un communiqué transmis à l'AFP.

Un responsable américain avait affirmé mercredi que la marine iranienne avait effectué des tirs d'essai à proximité de trois navires américains et français le 26 décembre. "Nous considérons que tirer aussi près des navires est hautement provocateur".

L'Iran a accusé jeudi Washington d'avoir menti en affirmant que des tirs d'essai iraniens avaient été effectués près d'un porte-avions américain dans le détroit d'Ormuz. Et des responsables iraniens ont dénoncé les menaces de nouvelles sanctions américaines.

http://www.lorientlejour.com/article/962795/iran-washington-differe-des-sanctions-liees-aux-missiles-balistiques-presse.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 11 Jan - 15:21

Citation :
Mise en oeuvre "bientôt" de l'accord nucléaire iranien (Mogherini)


AFP 11/01/2016


La mise en oeuvre de l'accord historique sur le programme nucléaire iranien devrait avoir lieu "bientôt", a déclaré lundi la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, en visite à Prague.

L'accord scellé le 14 juillet à Vienne sur le programme nucléaire iranien entre les grandes puissances et l'Iran doit garantir que la République islamique chiite ne se dote pas de la bombe atomique, en échange d'une levée progressive et contrôlée des sanctions internationales. "Selon mes attentes, ce jour peut venir bientôt", a déclaré Mme Mogherini, au cours d'une conférence de presse conjointe avec le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomir Zaoralek.
"L'application des accords est sur la bonne voie, ce qui est encourageant", a également dit la chef de la diplomatie européenne. "Il n'y a pas encore de date fixée car c'est aussi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui a son mot à dire", a-t-elle souligné. Cette agence de l'Onu doit vérifier que l'Iran a rempli toutes ses obligations en la matière, ce qui devrait permettre la levée progressive des sanctions économiques liées à ce programme.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait déclaré jeudi dernier que l'accord devrait commencer à être mis en oeuvre dans quelques "jours". Les sanctions imposées par l'UE et les Etats-Unis se sont avérées assez dommageables pour l'économie iranienne, bloquant à l'étranger de nombreux avoirs iraniens et privant cette économie, dépendante du pétrole, de technologies et d'investissements absolument nécessaires.

http://www.lorientlejour.com/article/964233/mise-en-oeuvre-bientot-de-laccord-nucleaire-iranien-mogherini.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 12 Jan - 15:18

Citation :
Nucléaire : l'Iran va vendre 40 tonnes d'eau lourde aux Etats-Unis


AFP 12/01/2016


L'Iran va vendre aux Etats-Unis une partie de son stock d'eau lourde, utilisée dans les réacteurs du même type, dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances, a déclaré un haut responsable iranien.

"L'Iran va vendre 40 tonnes d'eau lourde aux Etats-Unis par l'intermédiaire d'un autre pays", a déclaré le vice-président de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Ali Asghar Zarean, cité par les médias.
Il n'a pas donné d'indications sur cet "autre pays", le montant de la transaction et la date de l'opération.
Il a précisé que, une fois vendues, "six tonnes seront utilisées dans les centres atomiques et le reste dans les centres de recherche américains".

L'Iran possède une usine de production d'eau lourde dans son site nucléaire d'Arak. Cette usine est en opération depuis plusieurs années.
Cette eau lourde devait être utilisée dans le réacteur d'Arak mais l'Iran a accepté de le modifier pour donner des garanties à la communauté internationale qu'il ne servira pas à fabriquer l'arme atomique.

Dans le cadre de l'accord nucléaire avec les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) conclu le 14 juillet, l'Iran doit accomplir un certain nombre de gestes pour limiter son programme et obtenir en échange la levée des sanctions internationales.
Téhéran a réduit le nombre de ses centrifugeuses et transféré l'essentiel de son stock d'uranium faiblement enrichi en Russie. Il doit encore retirer le coeur du réacteur d'Arak pour le transformer en coopération avec la Chine et les Etats-Unis.

"Nous devons avoir un accord solide avec la partie étrangère, notamment la Chine (...) Les documents de l'accord seront officiellement échangés à la fin de la semaine prochaine ou cette semaine", a déclaré M. Zarean. "Tant que l'accord n'est pas finalisé, nous ne prendrons certainement aucune mesure concrète pour sortir le coeur du réacteur d'Arak", a-t-il ajouté.
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit vérifier que l'Iran a bien rempli toutes ses obligations, ce qui permettra la levée des sanctions internationales.

http://www.lorientlejour.com/article/964416/nucleaire-liran-va-vendre-40-tonnes-deau-lourde-aux-etats-unis.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 15 Jan - 15:57

Citation :
Nucléaire: l'UE "prête" à lever les sanctions contre l'Iran dès le feu vert de l'AIEA


AFP 15/01/2016


L'UE a pris ses dispositions pour être en mesure de lever ses sanctions contre l'Iran dès que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aura donné son feu vert, conformément à l'accord signé en juillet, a-t-on appris vendredi de source diplomatique.

"Quand le rapport de l'AIEA sera publié, l'Union européenne sera prête" pour lever immédiatement les sanctions économiques et financières qu'elle a décrétées au fil des ans en raison du programme nucléaire controversé de l'Iran, a indiqué à l'AFP un diplomate.

Vingt-sept des 28 Etats membres devaient adopter vendredi avant la mi-journée, par une procédure écrite, une brève décision faisant entrer en vigueur la levée des sanctions, ont précisé ce diplomate et une autre source diplomatique.

L'arsenal juridique entourant la levée des sanctions est déjà en place depuis octobre en vertu des différentes étapes prévues par l'accord nucléaire historique signé par Téhéran et les grandes puissances en juillet 2015.
Cet accord, qui garantit le caractère civil du nucléaire iranien et rend quasi impossible la construction d'une bombe atomique, a mis fin à plus d'une décennie d'isolement diplomatique de l'Iran, dont l'économie a été lourdement pénalisée par les sanctions occidentales.

Les Pays-Bas, qui assurent la présidence tournante de l'UE au premier semestre 2016, signeront en dernier lieu la décision, qui devrait dans la foulée paraître au Journal officiel de l'UE afin d'entrer en vigueur avec effet immédiat. Mais "ils ne signeront qu'après le feu vert du rapport de l'AIEA et de Federica Mogherini", la chef de la diplomatie européenne, a précisé le deuxième diplomate.

Téhéran a affirmé jeudi avoir retiré le coeur du réacteur à eau lourde situé sur son site nucléaire d'Arak, ce qui serait une étape cruciale de la mise en oeuvre de l'accord. L'Iran, qui avait déjà appliqué plusieurs des dispositions de l'accord en réduisant le nombre de ses centrifugeuses et en envoyant à l'étranger la quasi-totalité de son stock d'uranium faiblement enrichi, espère recevoir vendredi un feu vert de l'AIEA, suivi d'ici dimanche d'une levée des sanctions occidentales.

L'AIEA n'a toutefois donné aucune indication sur la date de la publication de son rapport. A Bruxelles, aucune source interrogée par l'AFP n'était en mesure vendredi de prédire quand la publication aurait lieu.
Les Etats-Unis et l'Onu doivent également lever leurs sanctions immédiatement après le feu vert de l'AIEA.
Selon Téhéran, un "communiqué commun" sera publié par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et Mme Mogherini au nom des puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) pour annoncer officiellement le jour de l'entrée en application de l'accord.

Les sanctions européennes, concentrées sur des secteurs-clés (défense, pétrole, finance), ont entraîné le placement sur une liste noire de 92 Iraniens et 466 sociétés ou groupements, dont les avoirs sont gelés et qui sont interdits de visas pour l'UE.

http://www.lorientlejour.com/article/965029/nucleaire-lue-prete-a-lever-les-sanctions-contre-liran-des-le-feu-vert-de-laiea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 9 Fév - 16:24

Citation :
IISS: l'accord nucléaire retarde de "10 voire 15 ans" l'arrivée de l'arme atomique en Iran


AFP 09/02/2016


L'accord conclu en juillet à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances mondiales a permis de "retarder de 10 voire 15 ans l'acquisition par l'Iran de l'arme atomique", a déclaré mardi à l'AFP John Chipman, le directeur de l'IISS.

"Dans son ensemble, l'année 2015 a été une assez bonne année concernant la prolifération d'armes de destruction massive principalement parce que nous avons assisté à la signature de l'accord P5+1 sur le dossier iranien", a fait valoir John Chipman qui s'exprimait en marge de la présentation du rapport annuel sur l'équilibre des forces dans le monde de l'Institut de recherche géostratégique (IISS).

"Il y a beaucoup de sceptiques quant à savoir si c'est un bon accord mais il y a un consensus sur le fait qu'il a au moins permis de retarder pour une dizaine d'années voire peut-être 15 ans, l'acquisition par l'Iran de l'arme atomique ce qui est une bonne nouvelle en matière de prolifération pour les années 2015 et 2016", a-t-il dit.

L'accord conclu à Vienne en juillet entre l'Iran et le groupe P5+1 des grandes puissances mondiales (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne), limite le programme nucléaire iranien au nucléaire civil, en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions économiques internationales imposées à l'Iran depuis 2006.

http://www.lorientlejour.com/article/969400/iiss-laccord-nucleaire-retarde-de-10-voire-15-ans-larivee-de-larme-atomique-en-iran.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 18 Fév - 16:07

Citation :
Les États-Unis avaient planifié une vaste cyber-offensive en cas d’échec des discussions sur le programme nucléaire iranien


Posté dans Cyberguerre, Moyen-Orient par Laurent Lagneau Le 18-02-2016




En 2010, la découverte du virus « Stuxnet » avait mis la communauté de la sécurité informatique en émoi. Ce programme malicieux, sans doute la première « cyberarme » de l’histoire, s’en prenait aux systèmes de contrôle industriels SCADA, notamment ceux des sites du programme nucléaire iranien.

Deux ans plus tard, l’on apprenait que Stuxnet avait été développé conjointement par la National Security Agency (NSA) américaine et l’unité 8200 israélienne, dans le cadre de l’opération « Olympic Games« , approuvée en 2006 par le président George W. Bush et confirmée par son successeur Barack Obama. L’idée était alors de perturber le fonctionnement des centrifugeuses iraniennes servant à enrichir l’uranium.

Mais Stuxnet n’était rien comparé aux plans qui étaient en préparation dans le cas où les négociations portant sur le programme nucléaire iranien auraient échoué (elles ont abouti à l’accord de Vienne, conclu le 14 juillet 2015).

Ainsi, le documentaire « Zero Days » d’Alex Gibney, diffusé lors d’un festival à Berlin, révèle que les États-Unis avaient planifié l’opération « Nitro Zeus », dont l’objectif était de neutraliser les défenses aériennes de l’Iran ainsi que ses systèmes de communication et une partie de son réseau électrique. Ce plan a été confirmé dans les grandes lignes au New York Times par des responsables militaires américains.

Ces préparatifs, qui faisaient partie « d’un effort pour assurer au président Obama une solution de rechange » dans le cas d’un échec des négociations, ont mobilisé des milliers de militaires et de membres du renseignement américain et coûté « des dizaines de millions de dollars ».

En outre, une action plus ciblée devait détruire l’usine d’enrichissement souterraine de Fordo. Ce site était alors considéré comme étant le plus difficile à détruire par des frappes aériennes en raison de sa résistance supposée aux bombes conventionelles les plus puissantes de l’arsenal américain.

Un autre enjeu de « Nitro Zeus » était d’éviter une intervention militaire israélienne contre le programme nucléaire iranien, ce qui aurait entraîné les États-Unis dans un conflit dont ils ne voulaient pas.

Ce plan suggère, écrit le New York Times, que l’administration Obama envisageait « sérieusement » un échec des négociations sur le programme nucléaire iranien et « montre également que les cyberopérations joue désormais un rôle crucual dans la planification militaire et les opérations de renseignement ». Et d’ajouter que, désormais, « la cyberguerre est devenue un élément standard de ce qu’on appelle aujourd’hui les ‘guerres hybrides’ ».

Cela étant, l’opération « Nitro Zeus », si elle avait été mise en oeuvre, aurait pu causer des « dommages collatéraux » sur la population iranienne (et pas seulement), en particulier à cause des cyberattaques contre le réseau de distribution électrique, qui, par ailleurs, auraient pu s’étendre aux pays voisins.

Cette affaire démontre-t-elle que des cyberarmes peuvent avoir un effet dissuasif au même titre que l’arme nucléaire? « Pas du tout! », avait estimé, dans un entretien accordé au Point en janvier 2014, le contre-amiral Arnaud Coustillière, responsable de la cyberdéfense au ministère de la Défense.

« Les fondements de la dissuasion nucléaire n’existent pas dans le cyber. En France, le nucléaire est une arme de non-emploi, censée établir un dialogue de la terreur entre gens raisonnables. Le cyberespace est totalement gris. Les armes cyber sont des armes d’emploi, avec une prolifération galopante, et ses acteurs sont très divers », avait-il expliqué.

« En revanche, une attaque catastrophique peut se produire sur des infrastructures vitales. Surtout sur celles dont on sait qu’elles peuvent se limiter à un pays. L’électricité, c’est compliqué, car cela peut s’étendre aux pays voisins, par effet château de cartes. En revanche, l’eau, les transports, tout ce qui est opérateurs réseaux : ces secteurs peuvent prendre place dans une escalade globale et entraîner des dégâts considérables », avait ajouté le contre-amiral Coustillière.

http://www.opex360.com/2016/02/18/les-etats-unis-avaient-planifie-vaste-cyber-offensive-en-cas-dechec-des-discussions-sur-le-programme-nucleaire-iranien/
Revenir en haut Aller en bas
Vortex10
1ere classe
1ere classe


messages : 99
Inscrit le : 03/10/2015
Localisation : Planete Terre
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Sam 26 Mar - 13:04

L'Iran et l'Inde main dans la main pour destabiliser le Pakistan ?



Citation :


Dunya News reveals undeniable facts about arrested RAW agent


ISLAMABAD (Dunya News/AFP) – Dunya News on Friday obtained exclusive pictures and documents belonging to Indian intelligence agency Research and Analysis Wing’s (RAW) agent Kulbhushan Yadav who was arrested from Balochistan province a day ago.

While presenting exclusive details, Dunya News’ senior anchor Kamran Khan revealed that the RAW agent hails from Mumbai and possesses a passport registered under the name Hussain Mubarak Patel . His passport number is L9630722 that bears Iranian visa with April 16, 1970 mentioned as the date of birth.

The Indian spy joined RAW in 2013 while served the Indian naval intelligence in the past with his number being 41558. He was earlier appointed at Iran’s port Chabahar.  The spy used to live with his wife and two children.





Copies of passport and visa possessed by the RAW agent

Reportedly, the RAW officer sneaked into Balochistan through Iranian border.

During interrogation, Yadav made several confessions admitting links with Balochistan militants including Haji Baloch. He said that Baloch used to provide financial and logistic support to operatives of banned outfits.

Baloch was consolidating Daesh network in Sindh’s Karachi. He said that culprits behind Safoora carnage were in contact with Baloch as well. Earlier in 2015, at least 45 people were killed as armed men opened fire at a bus in Karachi’s Safoora Goth.

Indian intelligence operative further revealed that terrorists present in Karachi were used for sectarian violence. Numerous meetings have been called so far with sole agenda of spreading unrest in Sindh especially Karachi, he added.

Earlier today, Foreign Office summoned Indian High Commissioner Gautam Bambawale and lodged a strong protest. Bambawale was summoned a day after Yadav’s arrest in Balochistan.

The authorities handed over the protest dossier to the Indian HC.

Confirming the arrest, Balochistan Home Minister Mir Sarfaraz Bugti had said on Thursday, "the arrest has proved Indian involvement in Balochistan".

Last year, Bugti claimed that RAW and NDS were behind the funding and training of Baloch Republican Army militants.

The arrested man identified as Bhushan Yadav is a serving officer in the Indian Navy and deputed to the Indian intelligence agency Research and Analysis Wing.

Yadav was captured from the southern part of the province and was sponsoring terrorist activities.

According to a Pakistani security official, the Indian national was involved in acts of sectarian terrorism and attacks in Karachi. Yadav has been moved to Islamabad using a special flight for interrogation.

Foreign ministry’s statement described the incident as the "illegal entry into Pakistan by a RAW officer and his involvement in subversive activities in Balochistan and Karachi".

Last year, Pakistan’s permanent representative at the United Nations (UN), Maleeha Lodhi had handed over evidences of Indian interference in Balochistan and other parts to UN Secretary General Ban Ki-moon.

Balochistan, Pakistan’s largest but least developed province, has been battling terrorism for past years while the army has repeatedly claimed that it is promoted by states hostile to Pakistan such as India.

On the other hand, Karachi, a city of 20 million and economic hub, is frequently hit by religious, political and ethnic violence.

WATCH VIDEO:

http://dunyanews.tv/en/Pakistan/329205-Dunya-News-reveals-undeniable-facts-about-arrested





Citation :

Gen Raheel discusses RAW's involvement in Balochistan with Rouhani



ISLAMABAD: Chief of Army Staff (COAS) General Raheel Sharif on Saturday discussed the issue of Research and Analysis Wing's (RAW) involvement in Pakistan's internal affairs with Iranian President Hassan Rouhani, who is here on a two-day visit, said a statement issued by the military's media wing.

The army chief called on President Rouhani to discuss matters relating to regional security and Pakistan-Iran relations, said a Inter-Services Public Relations (ISPR) statement.

The army chief while highlighting the challenges being faced by Pakistan, discussed the alleged involvement of RAW in Pakistani affairs, especially in Balochistan, said the statement.


Matters relating to border security and regional connectivity also came under discussion.

According to the handout, President Rouhani "paid rich tributes to the professionalism of the Pakistan Army and its phenomenal achievements in operation Zarb-i-Azb", which entered its final phase last month in Shawal valley of North Waziristan.

The COAS has taken up the issue of RAW's involvement in Pakistan with President Rouhani two days after security forces announced the arrest of a RAW agent in Balochistan's Chaman area.

Read: 'RAW officer' arrested in Balochistan

Identified as Kulbhushan Yadav, the man has been accused of being involved in subversive and terror related activities in Balochistan and Karachi.

Yadav is said to be originally from Indian Navy, where he served as a commissioned officer. In Pakistan, he operated under fake identities and was alleged to have been working with separatist and sectarian organisations.

The government has long accused Indian intelligence agency RAW of sponsoring terrorism in Karachi, Fata and Balochistan.


At a corps commanders meeting in May last year, military’s top brass had unprecedentedly pointed fingers directly at RAW for “whipping up terrorism in Pakistan”.

The arrest coincided with the visit of Iranian President Hassan Rouhani to Islamabad.

The detained spy is claimed to have entered Pakistan via Iran and was also reportedly having valid Iranian visa.

Examine: India accepts ‘spy’ as former navy officer, denies having links

Pakistan has had reservations regarding India’s close ties with Iran, particularly the cooperation in regards to Chabahar Port.

Though, not many were paying attention to the timing of disclosure about Yadav’s arrest with President Rouhani’s trip, but the interior minister tipped about that possibility as well.

“We will ask Iran for assistance in probing the matter,” Chaudhry Nisar said.

A disclosure by a security official that the spy had been active in the area since 2013 and had been based in Chabahar left little doubt that the timing of the incident might have been used to underscore Pakistani concerns about Indian involvement in Chabahar port.

http://www.dawn.com/news/1248064/gen-raheel-takes-up-raws-involvement-in-balochistan-with-rouhani
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 22 Avr - 19:02

Citation :
Nucléaire iranien: Washington achète 32 tonnes d'eau lourde à Téhéran


AFP 22/04/2016


Les Etats-Unis vont acheter à l'Iran 32 tonnes d'eau lourde pour répondre aux besoins de l'industrie et de la recherche nucléaires américaines, a annoncé vendredi le département d'Etat, au moment où les deux pays discutent de l'application de l'accord sur le nucléaire iranien.

"Cette transaction", dont le montant n'a pas été annoncé, va "apporter à l'industrie des Etats-Unis un produit crucial, tout en permettant à l'Iran de vendre son surplus d'eau lourde", a vanté le porte-parole de la diplomatie américaine, John Kirby.


http://www.lorientlejour.com/article/982471/nucleaire-iranien-washington-achete-32-tonnes-deau-lourde-a-teheran.html
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9810
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 22 Avr - 20:55

Les iraniens qui vendent de l'eau lourde aux usa...qui l'aurait cru il n'y a ne serait-ce qu'un an..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 14 Juil - 19:53

Citation :
Nucléaire : l'UE veut que "le peuple iranien profite" de la levée des sanctions


AFP 14/07/2016


L'UE a plaidé jeudi pour que la levée des sanctions liées au nucléaire "profite au peuple iranien", un an après la signature d'un accord qui n'a pas suscité la ruée attendue de multinationales en Iran, en raison notamment d'incertitudes juridiques et du maintien d'autres sanctions.

"Il est dans l'intérêt de l'Union européenne que la levée des sanctions économiques et financières liées au nucléaire profite au peuple iranien", a déclaré la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, s'exprimant au nom des 28 Etats membres de l'UE.

Malgré la levée des sanctions européennes et américaines, l'accord signé le 14 juillet 2015 à Vienne après deux ans d'âpres négociations entre Téhéran et les grandes puissances ne s'est pas traduit par une avalanche de contrats commerciaux ou d'investissements occidentaux dans ce pays riche en pétrole et en gaz.

Les incertitudes juridiques en sont en partie responsables alors que Washington interdit toujours toute transaction en dollars avec l'Iran. Les Etats-Unis menacent de représailles les grandes banques internationales qui feraient affaire avec des personnalités ou entités iraniennes accusées de soutien au "terrorisme" ou de "violations des droits de l'Homme". L'UE a également maintenu certaines sanctions, non liées au programme nucléaire.

"L'Union européenne reconnaît qu'il est essentiel d'avoir de la clarté concernant la levée des sanctions pour permettre un plein réengagement des banques et des entreprises européennes en Iran", a estimé Mme Mogherini. L'UE promet "de continuer à s'engager activement avec le secteur privé" en fournissant les renseignements nécessaires afin de lever tout doute quant à la conformité des investissements et contrats avec le droit européen, a assuré Mme Mogherini.

Mais de son côté, l'Iran doit aussi "lever des obstacles liés à sa politique économique et fiscale, son environnement des affaires et l'Etat de droit" qui peuvent freiner les investissements, a-t-elle fait valoir. "L'Union et ses Etats membres sont prêts à coopérer avec l'Iran dans ces domaines et à fournir une assistance technique" aux autorités, a souligné Mme Mogherini.
En janvier, au moment de la levée des sanctions occidentales, l'UE avait édité un guide explicatif à l'intention des milieux économiques.

http://www.lorientlejour.com/article/996304/nucleaire-lue-veut-que-le-peuple-iranien-profite-de-la-levee-des-sanctions.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 15 Juil - 13:02

Citation :
Nucléaire: Téhéran appelle Washington à respecter ses engagements


AFP 15/07/2016


Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a appelé les Etats-Unis à privilégier la diplomatie aux intimidations et à respecter ses engagements, un an après la signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien.

L'accord signé entre Téhéran et le "groupe 5+1" le 14 juillet 2015 "a constitué une victoire de la diplomatie sur la coercition", a déclaré jeudi soir sur Twitter le chef de la diplomatie iranienne.
"Un rappel: les vieilles méthodes produisent les mêmes vieux échecs", a souligné M. Zarif. "Les progrès resteront difficiles à obtenir tant que la vantardise aveugle, la terne mise en oeuvre des engagements et les slogans seront privilégiés", a-t-il ajouté.
"Le respect mutuel et le respect des obligations du JCPOA (acronyme en anglais de l'accord, ndlr) pour assurer les dividendes promis ouvriront de nouveaux horizons", a-t-il poursuivi.

L'accord, entré en vigueur en janvier, a permis la levée d'une partie des sanctions internationales contre Téhéran en échange d'une limitation de son programme nucléaire à un usage civil.
Mais l'Iran déplore que le maintien d'autres sanctions freine son retour dans le système financier international.
Le texte a été critiqué par les ultraconservateurs, à la fois en Iran et aux Etats-Unis.

Le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew a nié jeudi toute mauvaise volonté américaine, assurant que les Etats-Unis "respectaient" leurs engagements. Il a toutefois rappelé que les sanctions américaines liées au programme de missiles balistiques de Téhéran et au soutien iranien à des activités "terroristes" restaient en place.

http://www.lorientlejour.com/article/996495/nucleaire-teheran-appelle-washington-a-respecter-ses-engagements.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Lun 26 Sep - 16:15

Citation :
Nucléaire iranien: Washington dit remplir ses engagements


AFP 26/09/2016


Le secrétaire américain à l'Energie Ernest Moniz, l'un des architectes de l'accord sur le nucléaire de l'Iran, a rejeté lundi les critiques de Téhéran qui accuse les Etats-unis de ne pas respecter totalement leur part d'engagements.

"Les Etats-Unis ont fait tout ce qui était demandé d'eux (...) et plus", a déclaré M. Moniz à Vienne où l'accord a été scellé il y a un peu plus d'un an.
"Les sanctions qui devaient être allégées (grâce à un accord) l'ont été", a-t-il ajouté.

L'Iran a conclu le 14 juillet 2015 avec les grandes puissances un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique de ses activités nucléaires contre une levée d'une grande partie des sanctions internationales, progressivement mise en oeuvre depuis janvier.
Les responsables iraniens dénoncent régulièrement l'attitude des Américains qui auraient levé les sanctions "sur le papier", mais pas dans les faits.

Le président iranien Hassan Rohani a accusé jeudi à la tribune de l'Onu les Etats-Unis de faire pression sur les grandes banques pour qu'elles ne travaillent pas avec l'Iran.
Le secrétaire américain, en marge de la conférence générale annuelle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a assuré au contraire que des responsables américains "au plus haut niveau" ont fait leur part du travail en expliquant en Europe et au secteur bancaire comment traiter avec l'Iran sans tomber sous le coup des sanctions restant en place.

"La réalité est que l'Iran a ouvert un certain nombre de partenariats bancaires, mais avec des établissements de petite ou moyenne taille, par opposition aux grandes banques mondiales qui comptent évidemment pour les grandes transactions", a-t-il ajouté.

Selon M. Moniz, les exportations iraniennes de pétrole sont "quasiment" revenues à leur niveau d'avant les sanctions, donnant à Téhéran des "liquidités supplémentaires considérables", tandis que la croissance économique du pays a retrouvé un cours positif.

Les Etats-Unis ont maintenu des sanctions importantes contre l'Iran liées à son programme balistique, à son soutien présumé "au terrorisme", à ses violations des droits de l'Homme.

Les avionneurs Boeing et Airbus ont annoncé mercredi avoir obtenu le feu vert des Etats-Unis pour vendre des avions neufs à l'Iran. Cela est vu comme un premier pas vers le retour des multinationales occidentales, encore prudentes, dans ce pays.


http://www.lorientlejour.com/article/1009403/nucleaire-iranien-washington-dit-remplir-ses-engagements.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Jeu 3 Nov - 19:28

Citation :
La Suisse confirme que les négociations sur le nucléaire iranien ont été espionnées


AFP 03/11/2016


Des ordinateurs ont bien été piégés par un logiciel espion lors des délicates négociations sur le nucléaire iranien organisées en 2015 dans un grand hôtel de Genève, a annoncé jeudi le parquet suisse. Le Ministère public helvétique a toutefois annoncé que l'enquête était désormais close, car les auteurs de ces activités d'espionnage n'ont pas pu être identifiés.

Les autorités avaient ouvert en mai 2015 une enquête pénale contre X pour "soupçon de service de renseignements politiques prohibés en Suisse" et un grand nombre d'ordinateurs avaient été saisis lors d'une perquisition dans un grand hôtel qui accueillait les négociateurs.

"Il a pu être établi dans le cadre des investigations qu'un grand nombre d'ordinateurs (serveur et clients) d'un hôtel à Genève avaient été infectés par un maliciel (malware)", a expliqué le parquet. "Ce maliciel a été développé à des fins d'espionnage et sert pour l'essentiel à recueillir des données à partir des ordinateurs infectés", a-t-il ajouté.

Les discussions entre diplomates et experts des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France plus l'Allemagne) et de l'Iran avaient donné lieu à de nombreuses sessions de négociations, pour la plupart en Suisse et en Autriche, depuis novembre 2013. Elles s'étaient conclues le 14 juillet 2015 par un accord historique prévoyant un encadrement des activités nucléaires iraniennes en échange de la levée des sanctions internationales.

L'Etat d'Israël, fermement opposé à ces discussions, a été très vite pointé du doigt par des experts informatiques. La société russe de sécurité informatique Kaspersky Lab avait indiqué avoir découvert la présence d'un logiciel d'espionnage sophistiqué, considéré par nombre d'observateurs comme venant d'Israël.
Israël a toujours nié être à l'origine de ces activités.

Le Ministère public suisse admet que l'enquête n'a débouché sur "aucun soupçon par rapport à des auteurs concrets". "Cela signifie en d'autres termes qu'il existe certes des preuves d'activités criminelles mais celles-ci ne peuvent pas être attribuées à une personne déterminée", a-t-il souligné pour justifier la suspension de la procédure.

http://www.lorientlejour.com/article/1016361/la-suisse-confirme-que-les-negociations-sur-le-nucleaire-iranien-ont-ete-espionnees.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 11 Nov - 17:54

Citation :
Nucléaire iranien : rien n'empêchera Trump de se retirer de l'accord (département d'Etat)


AFP 11/11/2016


Rien n'empêchera le prochain président Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, mais ce règlement international historique n'y survivrait pas, a indiqué jeudi la diplomatie américaine sortante.

La grande percée diplomatique de l'administration du président Barack Obama restera cet accord signé le 14 juillet 2015 et appliqué depuis le 16 janvier dernier entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne sous l'égide de l'Union européenne).

Mais ce règlement qui garantit la nature pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée progressive des sanctions contre Téhéran a été combattu par les républicains américains et leur candidat victorieux à la présidentielle, M. Trump, qui a affirmé pendant sa campagne qu'il "déchirerait" un texte "catastrophique".

Sans vouloir préjuger de "ce que fera la prochaine administration" Trump qui sera investie le 20 janvier, le porte-parole du département d'Etat Mark Toner a reconnu que "n'importe quelle partie pouvait sortir" de cet accord. Mais "cela aura de profondes conséquences sur l'intégrité de l'accord", a averti le diplomate de l'administration démocrate sortante.

M. Toner a souligné que le compromis du 14 juillet 2015, scellé après des années de tractations secrètes et de négociations officielles, n'était pas un traité international en bonne et due forme et ne contenait donc pas d'obligations juridiques.

Interrogé alors sur une éventuelle reprise du programme nucléaire militaire de l'Iran pour se doter de la bombe atomique si l'accord s'effondrait, le porte-parole américain a mis en garde: "Oui. C'est la réalité de la situation".
"C'est la raison pour laquelle nous pensons qu'il est dans l'intérêt de tous, notamment du monde, de voir l'Iran et toutes les parties se plier à cet accord" pour empêcher la République islamique d'avoir un jour "une arme nucléaire", a souligné Mark Toner.

Le président iranien Hassan Rohani avait affirmé mercredi que le futur président Trump ne pourrait pas revenir sur l'accord nucléaire car il "a été entériné par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU et ne peut pas être changé par la décision d'un seul gouvernement".

http://www.lorientlejour.com/article/1017760/nucleaire-iranien-rien-nempechera-trump-de-se-retirer-de-laccord-departement-detat.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 6 Déc - 21:36

Citation :
Nucléaire: l'Iran respecte les limites autorisées de son stock d'eau lourde, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).


AFP 06/12/2016


L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a certifié que l'Iran avait exporté suffisamment d'eau lourde pour être conforme aux limites fixées par l'accord nucléaire de juillet 2015 avec les grandes puissances, a indiqué mardi une source diplomatique.

L'AIEA a informé les Etats membres qu'elle avait "vérifié que 11 tonnes métriques d'eau lourde (pour le nucléaire) étaient arrivées à destination", a précisé cette source à l'AFP.

L'Iran avait annoncé fin novembre avoir envoyé à Oman "onze tonnes d'eau lourde", marquant ainsi sa volonté de respecter l'accord nucléaire de l'année dernière en se séparant de son surplus d'eau lourde.
Cette livraison ramène le stock d'eau lourde de l'Iran en-dessous de la limite des 130 tonnes fixée dans l'accord, a relevé l'AIEA.

L'eau lourde n'est pas radioactive en elle-même mais elle est utilisée dans certaines filières de réacteurs nucléaires comme modérateur pour ralentir les neutrons issus des fissions nucléaires.

Dans sa dernière mise à jour, le mois dernier, sur le respect de l'accord de juillet 2015, l'Agence avait relevé que la République islamique avait dépassé d'une centaine de kilos la limite de son stock d'eau lourde.
De bien plus grande importance sont les capacités d'enrichissement de l'uranium de l'Iran, ainsi que son stock d'uranium, qui ont été sévèrement réduits aux termes de l'accord.

L'AIEA avait confirmé le mois dernier que l'Iran respectait les termes de l'accord dans ces domaines.
Conclu avec la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l'Allemagne, l'accord de juillet 2015 prévoit une levée progressive des sanctions frappant l'Iran en échange d'un strict encadrement de son programme nucléaire à des fins uniquement civiles.

http://www.lorientlejour.com/article/1022415/nucleaire-liran-respecte-les-limites-autorisees-de-son-stock-deau-lourde-selon-aiea.html
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 811
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mar 6 Déc - 22:59

Quel serait l'impact si Trump se retire de l'accord avec l'Iran ?

=> L'Iran pourrait reprendre de facto son programme nucléaire en représailles.

Quid d'Israel, de l'Arabie Saoudite et de la Turquie ? L'Arabie Saoudite et la Turquie ne vont pas rester les bras croisés avec la création d'une nouvelle puissance nucléaire dans leur région. Sa sera probablement la course à l'armement atomique dans le midle east !
Une alliance, AS-Israel avec l'appui des US pourrait voir le jour pour contrer l'Iran et dans le pire des cas intervenir dans le pays. Ces 3 pays ont(auront) des va t'en guerre à la tete de leurs gouvernement.
Dans ce scénario, on suivrait l'AS et il faudra surement se préparer à toutes les éventualités.
Quelle sera la position de la Russie sur ce sujet ? Sa sera difficile pour Poutine de défendre un pays qui veut acquérir la bombe atomique.

=> L'Iran accuse le coup mais ne relance pas son programme et essaye de gagner le jeu diplomatiquement en mettant en scène sa bonne foi et en prenant à partie l'Europe/Russie voir la Chine contre les USA/AS/ISRAEL. Ces derniers n'auront pas de bonnes raisons pour envahir/frapper l'Iran à moins de fabriquer un mensonge/prétexte de tout pièce.
Depuis le fiasco et le mensonge Irakien, plus aucun pays crédible en Europe ne suivra les yeux fermé les US dans une guerre sans une véritable raison, qui au final aboutirait à un bourbier sans nom ...
Je pense que l'Europe (surtout la France) et la Russie via l'ONU, mettront leur véto à une intervention international si l'Iran ne relance pas son programme. La Russie pourrait aller plus loin si Poutine considère l'Iran comme un allié statégique.
Revenir en haut Aller en bas
pyromane
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1345
Inscrit le : 22/06/2011
Localisation : Ailleurs
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Mer 7 Déc - 12:18

Poutine considère déjà l'Iran comme allié stratégique, car un régime pro-occidental là bas veut dire l'isolement total de la Russie du Baltique jusqu'à la caspienne, détruirait définitivement tout espoir de la Russie d'exercer une quelconque influence au MO et plus largement condamnera toutes les ambitions russes vers le sud (à part la chine mais les relations ont toujours été compliquées).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Dim 18 Déc - 12:35

Citation :
L'Iran a discuté de moteur à propulsion nucléaire avec le chef de l'AIEA


AFP 18/12/2016


L'Iran a affirmé dimanche avoir discuté avec le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, du moteur à propulsion nucléaire que Téhéran veut construire, a rapporté l'agence de presse iranienne Isna.

"Nous avons discuté des moteurs à propulsion nucléaire en détail. Si ces moteurs sont à usage commercial, leur type est différent que s'ils sont à usage militaire", a déclaré le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Ali Akbar Salehi après sa rencontre avec M. Amano qui effectue une visite d'une journée à Téhéran.

Le président iranien, Hassan Rohani, a ordonné le 13 décembre à l'OIEA de planifier "la conception et la production de moteurs à propulsion nucléaire pour le transport maritime", en réaction au renouvellement pour dix ans de sanctions américaines, qualifié par l'Iran de "violation" de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

"Nous avons trois mois pour faire les études. Normalement, le degré d'enrichissement (du combustible) de tels moteurs peut aller de 5% à 90%. Si on change rapidement le combustible, l'enrichissement peut être faible mais si on le change à plus long terme il doit être plus élevé", a précisé M. Salehi.

Dans le cadre de l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances en juillet 2015, l'Iran s'est engagé à limiter son enrichissement d'uranium à 3,67% environ pour une durée d'environ 15 ans avant de pouvoir l'augmenter. La construction de moteurs à propulsion nucléaire devrait prendre des années.

Avant l'accord nucléaire, l'Iran faisait de l'enrichissement d'uranium jusqu'à un niveau de 20%. Il avait un usage civil pour fabriquer le combustible de son réacteur de recherche situé à Téhéran. L'enrichissement d'uranium à un niveau de plus de 85% correspond à un usage militaire.

De son côté, M. Amano a déclaré que l'Iran continuait de respecter ses engagements dans le cadre de l'accord nucléaire pour limiter son programme. M. Amano doit également rencontrer le président Hassan Rohani.

http://www.lorientlejour.com/article/1024667/liran-a-discute-de-moteur-a-propulsion-nucleaire-avec-le-chef-de-laiea.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20384
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   Ven 2 Juin - 17:49

Citation :
L'Iran respecte ses engagements dans le dossier nucléaire, selon l'AIEA


AFP 02/06/2017


L'Iran respecte bien ses engagements dans le cadre de l'accord nucléaire conclu avec les grandes puissances en 2015 à Vienne, selon un rapport trimestriel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) rendu public vendredi.

L'AIEA atteste notamment que Téhéran n'a pas enrichi d'uranium à des degrés prohibés, ni constitué de stocks illégaux d'uranium faiblement enrichi ou d'eau lourde.
Ce satisfecit, attendu, permet la poursuite de la mise en œuvre de l'accord, entré en vigueur en janvier 2016 et qui a donné le coup d'envoi à une levée des sanctions internationales frappant cette puissance pétrolière et gazière, notamment dans le domaine énergétique.

Si les Etats-Unis ont fait connaître mi-mai leur intention de poursuivre la politique de levée des sanctions contre l'Iran intervenue sous le mandat de Barack Obama, la méfiance reste grande entre Téhéran et Washington. Donald Trump avait promis pendant sa campagne de "déchirer" l'accord.
Selon le rapport régulier de l'AIEA, la quantité d'uranium faiblement enrichi détenue par l'Iran reste sous le plafond autorisé de 300 kilos.

En novembre 2015, l'AIEA avait relevé un léger dépassement du stock d'eau lourde de Téhéran au-delà des 130 tonnes autorisées, mais le stock a depuis été ramené sous cette limite, soit actuellement à 128,2 tonnes, selon la même source.

Le rapport observe également que la République islamique n'a pas "pas poursuivi" la construction de son réacteur à eau lourde d'Arak.

L'accord conclu en juillet 2015 vise à garantir la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions. Téhéran a accepté dans ce cadre une réduction draconienne de ses capacités nucléaires et se soumet à des inspections approfondies de l'AIEA, l'organe des Nations unies chargé de superviser le volet technique du dossier. L'Iran a toujours nié chercher ou avoir cherché à se doter de l'arme atomique, tout en revendiquant son droit à exploiter une filière nucléaire complète.

Sous Donald trump, un opposant virulent à cet accord considéré comme un des principaux succès diplomatiques de son prédécesseur Barack Obama, la diplomatie américaine souffle le chaud et froid sur ce dossier nucléaire.
Quelques semaines avant que Washington n'annonce le maintien de la levée des sanctions, au regard des engagements tenus par l'Iran, M. Trump avait dénoncé un "accord terrible", qui "n'aurait pas dû être signé". Il a également dit que l'Iran ne respectait pas "l'esprit" de l'accord.

Les Etats-Unis reprochent notamment à Téhéran son soutien au président syrien Bachar el-Assad et aux rebelles au Yémen, ainsi que la poursuite de son programme de mise au point de missiles balistiques.
Donald Trump a réservé son premier déplacement à l'étranger, en mai, à un sommet avec des dirigeants musulmans en Arabie saoudite, le grand rival régional de l'Iran.

https://www.lorientlejour.com/article/1055080/liran-respecte-ses-engagements-dans-le-dossier-nucleaire-selon-laiea.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Occident vs Iran : dossier nucléaire iranien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: