Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 secteur aeronautique au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: secteur aeronautique au Maroc   Mar 8 Juin 2010 - 17:25

je regroupe dabord quelques anciens articles..

Citation :
Aircelle double la taille de son Usine au Maroc





Aircelle Maroc, filiale d'Aircelle, groupe SAFRAN, et l'Etat Marocain ont signé une nouvelle convention d'investissement en présence de M. Salaheddine MEZOUAR, Ministre de l'Economie et des Finances, M. Ahmed CHAMI, Ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Jean-Pierre COJAN, Président Directeur Général d'Aircelle et M. Hamid Benbrahim El-Andaloussi, Président d'Aircelle Maroc. Dans le cadre de son développement, le nacelliste Aircelle a en effet décidé de doubler la taille de l'usine d'Aircelle Maroc pour répondre aux augmentations de production qui se dessinent dans un avenir proche sur ses programmes au nombre desquels figurent les nacelles de l'Airbus A380.

L'usine de Nouasser, près de Casablanca, permet en effet de créer de nouvelles capacités internes tout en contribuant à la compétitivité globale de l'entreprise. Opérationnelle depuis début 2006, elle atteindra ainsi une superficie de 20 000 m² couverts et un effectif de 500 personnes à l'horizon 2009, en avance par rapport aux perspectives évoquées lors de la création de l'entreprise.

Cette unité est destinée à l'assemblage de pièces de structures de nacelles et à la fabrication de pièces en matériaux composites pour l'industrie aéronautique en s'appuyant sur les technologies les plus avancées (autoclaves et salle blanche). Elle réalise actuellement des portes d'inverseurs et des IFS (Inner fixed structure, la peau interne d'une nacelle). Ces équipements complexes, de haute technologie, sont destinés aux nacelles des moteurs CFM56 qui équipent les Airbus de la famille A320 et des moteurs Rolls-Royce BR710 destinés aux avions d'affaires Bombardier GlobalExpress et Gulfstream 500 et 550.

Aircelle est un des acteurs majeurs sur le marché mondial des nacelles de moteurs d'avions. Société du groupe SAFRAN, Aircelle emploie environ 3500 personnes sur sept sites en France, en Angleterre et au Maroc. Aircelle est le seul nacelliste au monde présent sur tous les segments de marché, des avions régionaux et d'affaires aux plus grands avions commerciaux.


Mercredi 30 Janvier 2008
Communiqué Aircelle

Citation :
Protec industrie s'installera bientôt au Maroc



Lors du salon AeroExpo Marrakech, un responsable de Protec Industrie, rencontré par Aeronautique.ma sur le Stand de la société, a annoncé que Protec s'installera au Maroc en Septembre 2008 sans plus de détails. Une information confirmée hier par le journal "Le Parisien Economie" qui nous informe que le groupe est en cours de création d'une unité de fabrication au Maroc pour répondre à la demande de ses principaux clients dans le secteur aéronautique.

Protec Industrie est spécialisé dans le traitement électrolytique et chimique des métaux et des plastiques, les techniques de contrôles non destructifs, Peintures, Vernis et Polissage.
Fondé en 1994, "Protec" a connu une progression importante ces dernières années, passant d'un chiffre d'affaires de 2,750 millions d'euros en 2001 à 7,5 millions en 2007.
Ses clients sont aussi bien issus de l'aéronautique civile et militaire que du domaine spatial ou médical, ainsi que des industries de mécaniques de précision.


Aeronautique.ma
Mardi 26 Février 2008

Citation :
Aéronautique: Safran croit en l’étoile du Maroc


· Le groupe y étudie l’extension de ses activités

· Le gouvernement soutiendra l’effort de formation du secteur



Dans l’aéronautique, le Maroc caresse le rêve de devenir pour l’Europe, ce que le Mexique est pour les Etats-Unis. Lancé bien plus tard que le pays des Aztèques, mais avec des similitudes dans l’approche, le Maroc réunit toutes les conditions pour créer un véritable pôle dans ce secteur à forte valeur ajoutée, tranche Emeric D’Arcimoles, directeur général adjoint au développement international du groupe Safran. Dans une industrie globalisée, la concurrence directe ne se limite donc pas à la Tunisie, ni à la Roumanie. Le Mexique est un redoutable compétiteur, car à sa proximité des Etats-Unis et sa localisation dans la zone dollar, il greffe une multitude d’incitations.
Le groupe Safran dont l’arrivée au Maroc remonte à dix ans à travers la jointe-venture d’entretien des moteurs d’avion avec Royal Air Maroc, se dit très satisfait de son activité (voir encadré) dans le Royaume. Le groupe y étudie d’ailleurs une possibilité d’extension de ses activités confirmant ainsi le potentiel de la destination.
A l’instar de tous les fournisseurs du duo Airbus et Boeing, Safran est soumis à une pression constante pour baisser ses coûts. Pression exacerbée par la baisse du dollar vis-à-vis de la devise européenne. Les niveaux atteints par l’euro face au billet vert menacent l’équilibre économique des équipementiers européens. Les couvertures de change et les gains de productivité ne suffisent plus pour compenser l’effondrement du billet vert. Seule solution, désensibiliser les coûts de production du dollar, expression préférée à celle de délocalisation. La baisse d’un centime en dollar par rapport à l’euro impacte de 20 à 22 millions d’euros les comptes des grands équipementiers européens, selon desexperts.
Dans ce contexte, le Maroc tient une belle carte, même si la monnaie n’est pas son argument principal. Outre la proximité avec l’Europe, son avantage compétitif tient à la flexibilité de l’organisation du travail et à la motivation du personnel, explique Emeric D’Arcimoles. Et sans doute aussi, le coût de la main-d’œuvre et la langue pour les firmes tricolores (françaises). «Lorsqu’une chaîne de montage d’un client a des besoins urgents, nous sommes capable d’adapter l’outil de production immédiatement». Selon le DGA chargé du développement international, le niveau de productivité des unités de Safran a aussi rattrapé celui des sites européens du groupe.
«Notre implantation au Maroc nous permet de maîtriser le développement et d’apporter une réponse optimisée sur le plan économique», justifie Emeric D’Arcimoles. «Si notre croissance n’est concentrée qu’en zone euro, elle deviendrait une vraie pénalité pour le groupe».
Après avoir posé les bases de cette industrie, le défi pour le Maroc est de pouvoir préparer la montée sur la chaîne de valeur ajoutée. Cela implique une politique déterminée et durable en matière de qualification, d’éducation et d’habilitation des ressources humaines dans un secteur où les exigences de la globalisation ne tolèrent aucun relâchement.
Aujourd’hui, les entreprises du secteur forment elles-mêmes leur personnel mais demain, avec la volonté de relever le niveau de valeur ajoutée car il faudra des compétences et en quantité, dans ces nouveaux métiers.
Le système éducatif sera mis à contribution, le gouvernement envisage d’ores et déjà de spécialiser certaines institutions aux métiers de l’aéronautique. Et en attendant que les premiers lauréats arrivent sur le marché, il a décidé de soutenir l’effort de formation du secteur en accordant une subvention aux entreprises. Selon nos informations, la contribution financière de l’Etat oscillerait entre 20.000 et 30.000 dirhams par salarié. Les conventions ont déjà été conclues. L’industrie aéronautique au Maroc emploie environ 6.500 à 7.000 personnes, des techniciens, ingénieurs avec une croissance moyenne annuelle de 25%.

-------------------------------------------------------------

2.500 salariés, 500 millions de dollars en 2012


Le groupe est présent au Maroc à travers cinq centres de compétence : les systèmes électriques aéronautiques produits par la société Labinal ; la maintenance réacteurs avions par Snecma Services dont il détient 51% du capital; les composites pièces de nacelle à travers Aircelle Maroc, filiale à 100%. Safran dispose également d’une filiale d’ingénierie aéronautique, Teuchos et d’un bureau d’études et de développement de logiciels biométriques, Sagem Sécurité Maroc qui emploie actuellement 200 personnes avec un objectif de passer à 600 dans quatre ans. A en croire les responsables du groupe, cette entité sera le deuxième plus gros bureau d’études à l’étranger après celui de Bengalore en Inde.
D’ici la fin de l’année, les différentes entités marocaines de Safran emploieront 1.600 techniciens et ingénieurs et 2.500 en 2012. Depuis cinq ans, le groupe a investi 100 millions de dollars au Maroc, pour un chiffre d’affaires consolidé de 250 millions de dollars à l’export. Il prévoit de doubler cette performance en 2012, soit 500 millions de dollars.

Abashi SHAMAMBA
Mer 4 Juin 2008

Citation :
Safran: Snecma remporte contrat auprès de Royal Air Maroc
Mardi 15 juillet 2008 / 10h16

PARIS (Dow Jones)--Royal Air Maroc, compagnie nationale du Maroc, basée sur l'aéroport de Casablanca, a annoncé mardi la signature d'un contrat de support d'ingénierie avec Snecma Services, du groupe Safran (7327.FR).
Cet accord consolide la relation de partenariat entre la compagnie leader au Maroc et l'atelier OEM du CFM56. En effet, les deux sociétés sont associées dans Snecma Morocco Engine Services, l'atelier de réparation moteur pour les CFM56-3 et -7B.
Snecma Services, leader dans la réparation du CFM56, propose à ses clients un panel de services complémentaires à la maintenance. La marque ELOS (Engine Line Operation Support) regroupe l'ensemble de ces prestations dont le support d'ingénierie : programme de surveillance permanente et à distance des moteurs.

http://www.easybourse.com/bourse-actualite/safran/safran-snecma-remporte-contrat-aupres-de-royal-air-maroc-FR0000073272-487622

Citation :
A “Ground-breaking Moment” for Socata’s Moroccan susbsidiary
27.11.2008  



Casablanca, November 26, 2008 – EADS Socata CEO Jean-Michel Leonard today ceremonially placed the first stone for the industrial center of EADS Socata’s Moroccan subsidiary, Socaero.

Situated in the new industrial park at the Casablanca-Mohammed V International Airport, this 54,000 sq.ft (5,000 sq.meter) facility will work on sub-assemblies for Socata and its aerostructures customers – mainly elements for the Airbus A320 and A340, Eurocopter’s AS 350/355 helicopters, the Dassault Aviation Falcon 7X business jet, and Socata’s own TBM 850 business aircraft.

Socaero began operations in 2007 in the Aeroportal zone near Casablanca airport. Today, the company employs 90 people.

“This ceremony demonstrates our will to develop Socata’s investments and facilities in coherence with the growth strategy for our activities,” Leonard said. “We chose Morocco because of its geographical and cultural proximity with our other sites, as well as for the local competencies – particularly in the aeronautical sector, along with the hosting conditions we were looking for.”

http://jets.ru/press/2008/11/27/socaero

Citation :
....
Un accord de coopération a été également signé entre le ministère de l'Industrie, du Commerce, et des Nouvelles technologies et le groupe Thalès, dont l'objectif est de définir les formes possibles de la coopération dans les domaines spatial, naval et des systèmes aériens et plus particulièrement en matière de formation, de recherche&développement et de développement industriel du Maroc.

Intervenant à cette occasion, M. Chami a indiqué que "dans un contexte international difficile, il est devenu impératif, pour nos pays, d'oeuvrer à coordonner davantage leurs actions pour renforcer leur aptitude à anticiper les événements, à prévenir les risques et à préserver la stabilité de leurs marchés et leurs rythmes de croissance, et favoriser ainsi la mise en oeuvre de leurs politiques économiques dans les meilleures conditions".

La finalité, a-t-il ajouté, est d'insuffler une nouvelle dynamique à la compétitivité autour d'activités à forte valeur ajoutée favorisant un maillage fort entre les entreprises et le monde du savoir et de la recherche.

Marquée par la présence de l'ambassadeur de France au Maroc, M. Jean- François Thibault, la cérémonie de signature a été suivie d'une visite du site Technopolis Rabat-Salé, du centre de recherche ST Microelectronics et du site d'aménagement de la vallée du Bouregreg.

MAP
Ven 26 Déc 2008

_________________


Dernière édition par Yakuza le Lun 17 Juin 2013 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 8 Juin 2010 - 17:27

ajdhui un autre specialisé dans le VIP vient s´ajouter

Citation :
un 08, 2010 09:02 ET
BaySys International, LLC Announces Morocco Joint Venture



ACCOMAC, VA--(Marketwire - June 8, 2010) - Steve Walton, CEO and Founder, announced today that BaySys International signed an agreement with a strategic regional investor to support the development of a VIP Completion Facility in Casablanca, Morocco. Steve indicated that the facility shall provide a much needed capability to the Gulf and Middle East region as well as serving the needs of its European client base. VIP and Head of State aircraft interior completions, interior upgrades and modernizations, flight deck upgrades and aircraft maintenance unique to this client base will be implemented.
http://www.marketwire.com/press-release/BaySys-International-LLC-Announces-Morocco-Joint-Venture-1272739.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3323
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 9 Juin 2010 - 0:06

j'adore ce genre de topic ou on annonce que des bonnes nouvelles
toutefois le seul article qui parlait de recherche et développement ne mentionne pas quelles acteurs marocains pourraient y participer espérons que ce sera les université marocaine ce qui pourrai ouvrir la porte a plusieurs étudiants et donc la création de laboratoire universitaire en plus et développement des laboratoires existants
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 9 Juin 2010 - 16:23

Citation :
Inauguration de l’usine Nexans de Mohammédia
Nexans Maroc inaugure, le jeudi 17 juin sa nouvelle usine de Mohammédia, entièrement dédiée à la fabrication de câbles aéronautiques destinés aux avions dernière génération Airbus (familles A320, A350 et A380).
L’usine a nécessité un investissement de 110 millions de DH. Elle emploiera 47 ingénieurs et techniciens hautement qualifiés.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 10 Juin 2010 - 20:03

Citation :
Détroit: Des hélicos pour la traversée
Helitt Aerolineas a présenté dernièrement en Espagne un projet de traversée du Détroit par voie aérienne. L’objectif de cette entreprise espagnole est d’utiliser des hélicoptères pour relier Tanger à Tarifa, Algésiras et Barbate, de l’autre rive. Selon le management de l’entreprise, il est prévu de démarrer dès le 1er trimestre 2011 avec des prix assez «compétitifs». L’investissement de démarrage est estimé à 180 millions d’euros dont l’essentiel servira à financer l’achat de 3 hélicoptères Sikorsky de 19 places qui pourront faire la traversée en 8 mn seulement quelles que soient les conditions météorologiques.

L'economiste
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 17 Juin 2010 - 17:35

Nano a écrit:
Citation :
Inauguration de l’usine Nexans de Mohammédia

L'économiste

Citation :
Nexans inaugure au Maroc une unité de fabrication de câbles aéronautiques dans le cadre de son partenariat avec Airbus

Avec un investissement de près de 10 millions d’euros, Nexans renforce sa position sur le marché aéronautique

Paris, le jeudi 17 juin 2010 - Nexans, leader mondial de l’industrie du câble, inaugure à Mohammedia (Maroc) une nouvelle unité, entièrement dédiée à la fabrication de câbles aéronautiques. Cette usine, aujourd’hui en activité, est le fruit d’un accord signé en 2008 entre le Groupe et le constructeur Airbus et porte sur la fourniture de câbles de pointe destinés aux Airbus A320, A350 et A380.

Cet investissement de près de 10 millions d’euros renforce l’activité aéronautique de Nexans et le cœur de métier de sa filiale marocaine, déjà dotée d’une forte expertise dans la fabrication des câbles automobiles, de bâtiment et d’infrastructure. Cette nouvelle usine est la troisième du Groupe dédiée à l’aéronautique, après celles implantées en France et aux Etats-Unis.

Nexans a ainsi réaménagé sur le site de Mohammedia une superficie de production de 3 000 m² afin de produire 21 000 km de câbles par an, dont 70% seront exportés. 47 emplois ont été créés et 2 300 heures de formation dispensées pour former les ingénieurs, techniciens et opérateurs recrutés.
http://www.nexans.com/eservice/Corporate-fr/navigatepub_142482_-26074_297_2579/Nexans_inaugure_au_Maroc_une_unite_de_fabrication_.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cobrath
sergent
sergent
avatar

messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 18 Juin 2010 - 21:13

Citation :
Aéronautique

Nexans Maroc inaugure sa nouvelle usine à Mohammedia
Deux investissements attendent la validation des conseils d’administration
Les projets s’orientent vers les services



En plein contexte de crise, Nexans Maroc, filiale du leader mondial de l’industrie du câblage Nexans, inaugure sa nouvelle usine de Mohammedia dédiée exclusivement au marché d’Airbus. L’usine a démarré son activité l’année dernière mais n’été inaugurée que le 17 juin par le ministre de l’Industrie et du commerce Ahmed Reda Chami.
L’investissement financier n’est pas très important dans l’infrastructure. Il ne dépasse pas 110 millions de DH. Mais le lancement de cet investissement dénote d’une nouvelle orientation stratégique du groupe.
«Depuis notre installation au Maroc, nous étions plus orientés sur le segment des infrastructures électriques et du bâtiment. Nous avons réalisé un niveau de croissance important sur ce segment. Désormais, nous cherchons à nous positionner davantage sur le segment des industries»,explique Karim Bennis, PDG de Nexans Maroc.
En effet, l’usine de Mohammedia émane d’un partenariat à l’échelle internationale entre Airbus et Nexans, la société mère à l’international. Cette installation industrielle produit 21.000 km de câbles, soit 150 tonnes par an. L’usine a été certifiée dès son lancement en 2009 sur la base des normes d’Airbus. Elle fabrique des composantes pour les avions de dernière génération notamment les A320, A350 et A380. 70% de sa production destinée à l’export, notamment vers la France, l’Angleterre, l’Allemagne, la Chine, la Tunisie et prochainement l’Australie. 30% de la production est destinée à des fournisseurs de rang supérieur au Maroc, notamment les autres filiales d’Airbus à savoir Labinal et Matis.
Le chiffre d’affaires de l’usine tourne autour de 90 millions de DH (8 millions d’euros). Ce partenariat entre Airbus et Nexans est-il une orientation vers les partenariats industriels aux dépens de l’installation de filiales directes? «Airbus a toujours travaillé avec des industriels, ce n’est en aucun cas une orientation nouvelle», précise Bennis.
Outre cet investissement de moyenne taille, y a-t-il d’autres projets dans le pipe dans le secteur de l’aéronautique? Mohamed Benbrahim, président du GIMAS, association professionnelle des opérateurs aéronautiques, reconnaît que la crise a bel et bien affecté le secteur à l’international. «Mais les opérateurs sont en train de préparer la sortie de crise», note Benbrahim. Une préparation de la reprise qui se traduit par un intérêt pour la délocalisation au Maroc, selon le président du GIMAS. «Nous recevons plusieurs dossiers d’opérateurs provenant de plusieurs pays. Il s’agit notamment d’opérateurs de France, d’Angleterre et des Etats-Unis. Il y a même des Japonais qui cherchent à se positionner sur le marché marocain à travers l’installation d’industries», déclare-t-il. Ce dernier évoque notamment le cas de deux opérateurs qui ont ficelé leur projet. Il leur manque encore la validation de leur conseil d’administration à l’international. Ce sont des investissements pratiquement confirmés, mais Benbrahim ne veut pas encore les dévoiler. Reste à savoir si les nouveaux investissements resteront cantonnés dans les segments classiques, à savoir le câblage, les hélices et certains composants de la plus haute valeur ajoutée. Il assure que les investissements s’orientent vers des composants de plus haute valeur ajoutée. «On assiste plus à des projets d’investissements dans les services. Il s’agit notamment de la maintenance des appareils», note le président du GIMAS. Le marché attend la concrétisation de ces projets.
Automobile
La tendance est à la délocalisation


Outre l’aéronautique, Nexans Maroc est également un fournisseur de câblage automobile. Dans ce segment, les dirigeants de Nexans aussi bien au Maroc qu’à l’international reconnaissent que 2009 était une année très difficile pour eux. Leur activité a baissé d’environ 40%. Ils travaillent principalement pour le compte de constructeurs tels que Audi et Mercedes. Pour cette année, Bennis parle d’une reprise, qui n’arrive néanmoins pas au niveau de l’activité en 2008. Le PDG de Naxans Maroc parle de reprise alors que des rumeurs font état de chômage tehchnique chez les équipementiers automobiles. «Les ventes d’automobile sont certes en baisse, mais les commandes de câbles sont en hausse», assure Bennis. «On assiste à une forte tendance à la décentralisation notamment vers la destination Maroc», ajoute-t-il.
Qu’est-ce qui empêcherait ces investisseurs d’aller vers des destinations à moindres coûts tels que la Chine? «Le critère de proximité est décisif dans ce genre de commande», précise Bennis. La tendance au sourcing dans le câblage automobile serait similaire à celle du textile.

eco entreprise
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Juil 2010 - 15:34

Citation :
DATE:20/07/10
SOURCE:Flight Daily News
FARNBOROUGH: Moroccan industry makes show debut

The Moroccan Investment Development Agency, in collaboration with the Moroccan Aerospace industrial group (GIMAS), is participating in the show for the first time. A delegation, led by Ahmed Reda Chami, the Moroccan minister of trade, industry and new technologies, and a team of officials from Moroccan public institutions and representatives from GIMAS are promoting foreign investment in Morocco, mainly within the aeronautics sector. Ahmed Reda Chami is addressing an audience in Hall 1A today, to discuss the country's potential within the aviation sector, and meeting with potential investors. The aeronautics sector has seen strong growth in Morocco, particularly as part of the implementation of the national agreement on industrial development which has made aeronautics a priority sector for growth and investment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Juil 2010 - 15:59

Excellente initiative Il faut marquer notre présence dans ce genre de meetings très médiatisés.
Revenir en haut Aller en bas
chatnoir
1ere classe
1ere classe
avatar

messages : 65
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Figeac. Ratier va-t-il s'implanter au Maroc   Mer 28 Juil 2010 - 11:46

Citation :
Figeac. Ratier va-t-il s'implanter au Maroc







Vendredi dernier la direction Ratier-Figeac a programmé une réunion extraordinaire du
Comité d'Entreprise pour annoncer un projet de création d'une filiale au Maroc.


La direction de Ratier-Figeac a choisi la veille du départ en congés pour
programmer une réunion extraordinaire du CE qui avait pour ordre du jour : «
Information du CE sur le projet de création d'une filiale au Maroc »,
communique le syndicat CGT Ratier-Figeac.


De l'avis du syndicat, « depuis sa création, l'entreprise s'est développée grâce à la
diversité de ses conceptions et de ses productions, y compris l'activité de
sous-traitance. Or, depuis le rachat en 1998 par le groupe American United
Technology Corporation, la direction met tout en œuvre pour appliquer à la
lettre la stratégie de rentabilité financière à court terme de l'actionnaire ».
« Il est évident qu'avec les salaires au Maroc, les bénéfices vont être
démultipliés, mais pour qui ? », se demande-t-on. Déjà, l'entreprise délocalise
des productions au Maroc, au Vietnam, en Pologne, en Turquie.Dans
l'aéronautique les carnets de commandes sont pleins, environ 25 000 avions sont
à fabriquer dans les années à venir.




Avis favorable de la CFDT
De son côté, le syndicat CFDT a posé des questions à M. Ferey pour connaître le
bien-fondé de la création de cette nouvelle filiale. Il apparaît que ce serait
« pour pérenniser Ratier-Figeac et augmenter sa capacité à prendre de nouveaux
marchés et devenir acteur majeur dans la fabrication d'éléments de cockpits et
de cabines ». De plus, le directeur de l'entreprise aurait déclaré que les
effectifs de Ratier-Figeac se maintiendraient entre 850 et 900 salariés, et
qu'il n'y aurait pas de plan social. La recherche et le développement de
nouveaux produits se feraient sur Ratier-Figeac et l'activité sur certaines
lignes serait maintenue ».Le syndicat CFDT, en prenant ces informations au pied
de la lettre communique : « En constatant que le « suivi » des élus a permis de
faire respecter les engagements pris précédemment par la direction locale, la
CFDT donne un avis favorable au projet de construction par Ratier-Figeac d'une
usine au Maroc. Mais l'ensemble du personnel doit comprendre que cet avis
favorable est tout le contraire d'un chèque en blanc, et que le suivi de la
CFDT sera permanent et intransigeant ».


La direction contactée par nos soins n'a pas souhaité communiquer avant la
prochaine réunion qui se tiendra vendredi 30 juillet





Source
Pour en savoir plus sur l'activité du groupe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 5 Aoû 2010 - 14:16

Yakuza a écrit:
Citation :
DATE:20/07/10
SOURCE:Flight Daily News
FARNBOROUGH: Moroccan industry makes show debut


Citation :
Farnborough/Aéronautique: Des moteurs américains pour les F16 marocains

De notre envoyée spéciale à Londres, Bouchra SABIB




· Coût de l’opération: 145 millions de dollars

· Une quinzaine d’investisseurs étrangers prospectent le marché marocain


LA première participation marocaine au «Farnborough International Airshow», qui se tient du 19 au 25 juillet à Farnborough, montre un Maroc plus confiant qui souhaite s’ouvrir plus à l’international grâce à une offre compétitive et des opportunités d’investissement attractives dans le secteur aéronautique. «La décision de participer au Farnborough, qui est l’un des plus grands salons mondiaux de l’aéronautique aux côtés du Bourget (France), est le signal que le Maroc voudrait véritablement internationaliser son offre aéronautique en matière d’investissement, afin de tirer profit de toutes les évolutions que connait le secteur à l’échelle internationale», indique Fathallah Sijilmassi, président de l’Agence marocaine pour le développement des investissements (Amdi). Aussi, la participation de l’Amdi, en partenariat avec le Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (Gimas), au Farnborough a été l’occasion de s’entretenir avec plusieurs investisseurs potentiels anglais et américains, mais aussi de conclure plusieurs contrats.
Bien que le secteur aéronautique soit toujours affecté par la conjoncture, les industriels marocains restent toutefois optimistes quant à ses évolutions futures. «Nous sommes dans une situation contrastée. Beaucoup d’entreprises sont aujourd’hui dans des situations difficiles, mais en même temps nos carnets de commandes sont bien chargés pour les six prochaines années», a indiqué Hamid Benbrahim Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas) et délégué général du groupe Safran au Maroc. Et d’ajouter: «Les difficultés conjoncturelles rencontrées actuellement par plusieurs grandes entreprises conduiront à une baisse de l’activité estimée entre 5 à 10%». Benbrahim a, ainsi, insisté sur les opportunités d’investissement que le Maroc doit offrir aux grandes compagnies étrangères, notamment les investisseurs anglo-saxons, pour redresser le secteur. Et c’est d’ailleurs l’objectif principal de la présence marocaine au salon de Farnborough.
Pour sa part, Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies a mis l’accent, lors de la conférence de presse tenue mardi dernier à Farnborough, sur les différents atouts que présente le Maroc. «Le Maroc mise aujourd’hui sur la qualité de ses infrastructures et de ses services, sur ses ressources humaines hautement formées et sur les différentes aides à l’installation proposées pour attirer les investisseurs potentiels», a-t-il souligné.
A présent, plus de 90 entreprises ont choisi de s’implanter au Maroc et d’y développer leurs activités aéronautiques avec une enveloppe d’investissement de quelque 450 millions de dollars et un chiffre d’affaires à l’export de 800 millions de dollars. Par ailleurs, le secteur a pu drainer près de 8.000 emplois. Aussi, et pour atteindre l’objectif du Pacte Emergence qui vise la création de 15.000 emplois à l’horizon 2015, le Maroc a besoin d’attirer beaucoup plus d’investisseurs étrangers, notamment d’Angleterre, des Etats-Unis ou d’Italie. «Nous ne devons pas rester focalisés sur la France, mais d’ouvrir nos horizons vers d’autres pays et d’autres métiers aéronautiques», insiste Chami. En effet, le planning du ministre au Farnborough a prévu des rencontres avec une quinzaine d’investisseurs potentiels anglais et américains. Objectif: les convaincre que l’offre marocaine aéronautique est une proposition de valeurs compétitive. «Notre offre est de plus enrichie par la création de l’Institut des métiers de l’aéronautique et l’extension de la zone de Nouaceur», tient à souligner Chami. Et de renchérir: «Grâce à son attractivité et ses opportunités, le Maroc vise à développer un vrai pôle de compétitivité et de densifier le secteur par le nombre d’acteurs, d’activités et de services développés, notamment autour de la technopole de Nouaceur».
http://www.leconomiste.com/article.html?a=101886
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 5 Aoû 2010 - 14:20

Citation :
Industrie aéronautique
Une démarche gagnante


Publié le : 04.08.2010 | 17h25

EADS, Boeing, Snecma, Creuzet Indraero, Aircelle, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac Aerospace, Safran Engineering et Le Piston Français sont autant de compagnies ayant choisi de s'installer au Maroc.

Le Maroc multiplie les efforts pour drainer davantage d'investissements étrangers dans les domaines industriels et des services, en particulier ceux de l'aéronautique et de la technologie de pointe, écrit Global Arab Network, basé à Londres. Le gouvernement marocain est déterminé à mettre en relief les améliorations introduites au niveau de l'environnement des affaires dans le pays, note la publication, soulignant que ces efforts ont été redynamisés en mars dernier lorsque le Royaume a accédé à la catégorie ''investment grade' (BBB) dans l'échelle de notation des Agences internationales Fitch et Standard & Poors.

Le directeur général de l'Agence marocaine pour le développement des investissements (AMDI), Fathallah Sijilmassi, a confié que le nombre des compagnies opérant dans le secteur de l'aviation attirées par le Maroc ne cesse d'augmenter rapidement. Plus de 100 compagnies aéronautiques sont actuellement implantées à Rabat, Casablanca, Tanger, Mohammedia, Bouskoura et Nouaceur, selon Global Arab Network. D'importants avantages économiques s'offrent aux compagnies qui décident de s'installer dans le Royaume, a précisé M. Sijilmassi, soulignant la compétitivité du Maroc, notamment au niveau des coûts qui sont trois fois inférieurs à ceux pratiqués en Europe. Plusieurs manufacturiers européens font montre d'un vif intérêt envers le Maroc depuis l'édition 2009 du Salon international de l'aviation de Paris. Un tel engouement s'est manifesté encore une fois lors du Salon de Farnborough, du 19 au 25 juillet dernier à Londres.

EADS, Boeing, Snecma, Creuzet Indraero, Aircelle, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac Aerospace, Safran Engineering et Le Piston Français sont autant de compagnies ayant choisi de s'installer au Maroc, souligne le journal londonien. Le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, qui avait pris part au Salon de Farnborough, a fait savoir qu'une compagnie européenne qui emploie 10.000 personnes devrait économiser quelque 363 millions de dollars par an en délocalisant ses activités au Maroc. Les avantages d'ouvrir des usines au Maroc englobent des coûts moins élevés de la main-d'oeuvre et la proximité avec l'Europe, insiste le Global Arab Network, soulignant les importantes améliorations enregistrées au niveau des infrastructures de logistique au port Tanger-Med, qui est en passe de devenir le plus grand hub de transport maritime dans la région de la Méditerranée.



Par N.S | LE MATIN

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=113&id=137514
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 10 Sep 2010 - 1:54




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 12 Sep 2010 - 9:56

Citation :
RAM et Air France recapitalisent Aerotechnic Industries, leur filiale commune
Publié le : 06/09/2010


L'opération est effectuée par une émission d'actions au nominal de 100 DH qui portera le capital de 14,6 à 32,8 MDH.
Le siège social est transféré de l'aéroport Marrakech Menara à Casablanca Mohammed V.

Quelques mois seulement après l’arrivée du groupe Air France-KLM dans son tour de table, et ce, dans le cadre d’une augmentation de capital réservée, Aerotechnic Industries sollicite à nouveau ses actionnaires pour financer son développement. En effet, cette joint-venture du droit marocain entre Royal Air Maroc et le leader mondial du transport aérien, créée en 2005, et devenue opérationnelle un an plus tard, vient de hisser son capital de 14,6 MDH à 32,8 MDH.
Cette fois-ci, et contrairement à la précédente recapitalisation, l’injection d’argent frais, soit quelque 18,2 MDH, s’est faite par une émission d’actions au nominal (100 DH). C’est dire que les pertes de démarrage dues aux efforts d’investissement et de certification diverses auraient difficilement justifié une prime sur potentiel futur. La participation des deux actionnaires à l’opération en question explique également l’absence de tout enjeu de dilution (compensée par un juste prix d’émission) de l’une ou l’autre des parties.
Parallèlement à cet apport, le siège social de ce spécialiste de la maintenance aéronautique a été transféré de l’aéroport Marrakech Menara vers les quartiers de la RAM dans l’enceinte du hub de Casablanca Mohammed V, un déménagement justifié par l’inclusion de la famille Airbus A320 dans le spectre d’appareils, désormais entretenus par Aerotechnic Industries.

Driss Benhima cède le siège de président du conseil d'administration à Hassan Hihi

En matière de gouvernance, Driss Benhima cède son fauteuil de président du conseil d’administration de cette filiale à Hassan Hihi, Dga en charge du développement au sein du groupe RAM. La direction générale, et conformément au pacte d’actionnaire, reste, elle confiée à un ressortissant français, Pascal Meynard en l’occurrence.
Aerotechnic Industries, qui vise à s’ériger en plateforme africaine de référence dans la maintenance et l’entretien en ligne, compte déjà parmi ses clients outre ses deux prestigieux actionnaires, British Airways, Iberia, Clickair, Neos, Air Méditerranée et Corsair. En 2007, cette société a obtenu la certification EASA délivrée par l’European Aviation Safety Agency.
J.B
http://www.lavieeco.com/economie/17476-ram-et-air-france-recapitalisent-aerotechnic-industries-leur-filiale-commune.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 24 Nov 2010 - 15:55

Citation :
MoU seeks to boost ADS industries in UK and Morocco
24 November 2010

The UK’s aerospace, defence and security (ADS) trade organisation has signed a cooperative Memorandum of Understanding (MoU) with the Moroccan Aerospace Industries Association (GIMAS).

This agreement will foster increased cooperation between the two organisations’ members and achieve economies of effort on joint initiatives, such as to boost trade in these strategic sectors and to improve the economies of Morocco and the UK.
http://www.theengineer.co.uk/policy-and-business/business-briefs/mou-seeks-to-boost-ads-industries-in-uk-and-morocco/1006202.article

Citation :
UK aerospace association signs deal to promote bilateral trade with Morocco
Posted on 24 November 2010 in Business & Finance

A|D|S, the UK's AeroSpace, Defence and Security trade organisation today signed a cooperative Memorandum of Understanding (MoU) with the Moroccan Aerospace Industries Association (GIMAS).

With the recognised globalisation of the aerospace, defence and security industries, A|D|S| say this agreement will foster increased cooperation between the members of the two organisations as well as achieve economies of effort on joint initiatives. The MoU signed today seeks to achieve these goals on behalf of the industries of both the UK and Morocco to boost both trade in these strategic sectors and the economies of both countries.

Rees Ward, Chief Executive of A|D|S, said: “A|D|S is delighted to deepen our already excellent relationship with our counterparts in Morocco. The industries that A|D|S represents have long seen the advantage of working with their Moroccan counterparts, and this agreement is an acknowledgement of past, present and future collaboration.

“This agreement will deliver significant benefits for our respective members by opening doors to extended overseas trade in markets of crucial importance to both sides. We look forward to building on this relationship to deliver additional benefits and jobs to both the UK and Moroccan economies.”
http://www.arabianaerospace.aero/article.php?section=business-finance&article=uk-aerospace-association-signs-deal-to-promote-bilateral-trade-with-morocco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
gigg00
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2110
Inscrit le : 18/06/2008
Localisation : Kenitra-Venise
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: secteur aeronautique au Maroc   Sam 16 Avr 2011 - 14:56

Pour ceux qui cherche une base de donnès du secteur, voila une petite etude, societès deja installès, pol de nouaceur..etc

N.B :A partire de la page 73 Like a Star @ heaven

study

http://www.google.it/url?sa=t&source=web&cd=2&ved=0CCMQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.mincomes.it%2Ffondi_strutturali%2Fstudi_ricerche%2Fazioni_tutoraggio%2FProgetto_Marocco.pdf&rct=j&q=%20Aeronautica%20Marocchina%20&ei=dIypTZOIGciAhQft1oDHCQ&usg=AFQjCNEyKRpmfCu1-go0bdKzEp39B1cTLw

_________________

"  "تِلكَ الدَّارُ الآخِرَةُ نَجْعَلُها لِلَّذينَ لا يُريدُونَ عُلُوًّا فِي الأَرْضِ ولا فَسَادًا"
Revenir en haut Aller en bas
manticore
1ere classe
1ere classe
avatar

messages : 53
Inscrit le : 14/04/2011
Localisation : AREA 16
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 17 Avr 2011 - 0:51

impressionnant! dans ce domaine, plus il y a d'acteurs plus ils en entrainnent d'autres. de plus le Maroc s'ouvre sur l'Amérique et sur l'Europe. bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7648
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 17 Avr 2011 - 3:00

Secteur prioritaire pour le gouvernement.

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
manticore
1ere classe
1ere classe
avatar

messages : 53
Inscrit le : 14/04/2011
Localisation : AREA 16
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 17 Avr 2011 - 10:36

Viper a écrit:
Secteur prioritaire pour le gouvernement.
qu'en est-il de la fabrication militaire dans le domaine? je ne parle pas de maintenance
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 17 Avr 2011 - 15:00

manticore a écrit:
Viper a écrit:
Secteur prioritaire pour le gouvernement.
qu'en est-il de la fabrication militaire dans le domaine? je ne parle pas de maintenance

Le Maroc ne ce positionne pas sur l'industrie de l'armement: Les secteurs ou nous avons décider de développer sont encadrer par un plan
sectoriel que notre gouvernement à appelé plan emergeance: il regroupe les secteurs de l'aeronotique, de l'automobiles, et de l'offshoring.

En aeronotique y a ce que tu as vu mais les 2 autres se développenet encore plus et plus vite !!
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 20 Avr 2011 - 8:59

Citation :
Production du 2000ème inverseur de poussée BR710 à Aircelle Maroc



Conçu, développé et produit par Aircelle, filiale du groupe SAFRAN, la production du 2000ème inverseur de poussée du moteur BR710 de Rolls-Royce a été officiellement célébré par Aircelle Maroc ce mardi 18 Avril à Nouasser, Casablanca (Maroc). La cérémonie a connu la participation de Vincent Mascré (PDG d’Aircelle), Hamid Benbrahim El-Andaloussi (Président d'Aircelle Maroc), Benoît Martin-Laprade (DG d'Aircelle Maroc), Alun Hughes (Rolls-Royce) ainsi que plusieurs cadres d'Aircelle Maroc


L’inverseur de poussée BR710 d’Aircelle a été développé dans les années 1993-1994. Le 1000ème inverseur de poussée pour le moteur BR710 a été livré le 30 novembre 2005 à Savannah, Georgie (USA). Six ans plus tard, c'est des chaînes de montage d'Aircelle Maroc que le 2000ème BR710 est sorti. Un événement célébré en présence des dirigeants de Rolls-Royce avec Alun Hughes (Executive Vice président) à leur tête. Mr Hughes a présenté ses félicitations à tous les employés d'Aircelle Maroc en rappelant les performances de la société notamment son classement "Class Leading" par rapport aux délais de livraison.

Cet événement arrive deux mois seulement après la célébration d'Aircelle Maroc de son 5ème anniverssaire et la production de du 300ème inversseur de poussée BR710 monté sur ses chaînes depuis le lancement de sa production à Nouasser en janvier 2009. L’inverseur BR710 équipe des avions d’affaires haut de gamme (Ultra long range corporate jets), Ce sont des appareils de haute performance, capables de franchir plus de 12000 kilomètres. 60 % de la masse du BR710 est constitué de matériaux composites. L’inverseur BR710 est un modèle dit « à porte ». Il est équipé de deux portes (Supérieure et Inférieure) disposées à 180° sur le moteur qui s’ouvrent pour inverser à la fois les flux d’air chaud et froid.

Les batîments d'Aircelle Maroc occupent 20000 m2, près de 450 salariés y travaillent, dont 280 opérateurs hautement qualifiés. Outre les inverseurs de poussée et les nacelles, la société fabrique des pièces en matériaux composites avec des équipements de dernière génération pour le collage, quatre étuves de plymérisation, un poste de photogrammétrie pour l'inspection...

En 2010, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaire de 67 millions d’euros. Aircelle Maroc possède plusieurs certifications, notamment Oliver Wight MRP 2 class A (planification et exécution). C’est la première unité du groupe Safran à être certifiée Classe A hors de France. Elle est la seule au Maroc à avoir cette classe.
http://www.aeronautique.ma/Production-du-2000eme-inverseur-de-poussee-BR710-a-Aircelle-Maroc_a2016.html




_________________
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3452
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 13 Juin 2011 - 0:34

Citation :











_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Cobrath
sergent
sergent
avatar

messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 13 Juin 2011 - 14:36

Citation :
RAM INVESTIT DANS UNE NOUVELLE JOINT VENTURE
LA COMPAGNIE PREND 24% DE BAYSYS MOROCCO
FILIALE AMÉRICAINE POUR AMÉNAGEMENTS SPÉCIAUX DES CABINES D’AVIONS
NOUVEAUX DÉBOUCHÉS POUR LA COMPAGNIE




Royal Air Maroc poursuit le déploiement de son développement industriel dans le secteur de l’aéronautique. Après ses prises de participation dans Matis Aerospace (spécialisée dans les câbles aéronautiques), SMES (entretien et rénovation de réacteurs d’avions) ou encore ATI (une JV 50/50 avec Air France spécialisée dans l’entretien des Airbus A320), la compagnie aérienne prend une participation dans le capital de la société BaySys Morocco, filiale de l’américaine BaySys International. RAM acquiert ainsi une participation de 24% dans le capital de BaySys Morocco (25% détenus par New Asset Sarl), spécialisée dans les aménagements spéciaux des cabines d’avions, pour un montant de 360.000 dollars, soit plus de 2,9 millions de DH. Le restant du capital est détenu par BaySys International, basée en Virginie aux Etats-Unis. La nouvelle société est dotée d’un capital de 1,5 million de dollars, environ 12,2 millions de DH.
Pour Driss Benhima, PDG de Royal Air Maroc, l’investissement dans cette nouvelle joint venture fait partie de la volonté du groupe de continuer à jouer un rôle dans l’émergence de l’industrie aéronautique nationale. BaySys Morocco sera avant tout la création à Casablanca d’un centre de transformation de cabines d’avions, en version VIP, et leur maintenance. A proprement parler, RAM ne contrôle pas cette nouvelle société, mais l’essentiel de la sous-traitance sera assuré par les équipes de la compagnie. Est-ce un gros business, le marché de l’aménagement de cabines d’avions? Benhima dit ne pas avoir le chiffre mondial, mais confie que «c’est une industrie qui est en pleine expansion dans le monde», sachant au fur et à mesure que le transport aérien se démocratise, l’on assiste à l’émergence d’un transport aérien privé. Le Maroc n’y échappe pas. De plus en plus les grands chefs d’entreprises privées surtout ont recours à la location de jet privé à défaut d’en posséder un au moins. Pour tirer profit au mieux dans ce business, les trois partenaires du projet promettent d’investir 31 millions de dollars, soit plus de 252 millions de DH dont 163 millions seront consacrés principalement à un hangar dédié pouvant accueillir un long et deux moyens- courriers. Un nouveau métier périphérique pour RAM? Loin s’en faut, car «Royal Air Maroc possède traditionnellement des compétences dans l’aéronautique», par conséquent, dans la recherche de nouveaux marchés et le développement de ces compétences, elle s’associe à des leaders mondiaux dans chacun des domaines en question. De plus, «le groupe RAM développera un nouveau savoir-faire dans le domaine de la transformation d’avions, de la fabrication d’équipements aéronautiques, notamment les équipements cabine, et de la maintenance de nouveaux types d’avions».
Une chose est sûre, pour RAM, ce partenariat constitue une nouvelle opportunité pour consolider et renforcer sa présence à l’international dans le domaine de l’industrie aéronautique. Partant, la prise de participation dans BaySys est une opportunité devant faire bénéficier les autres filiales techniques de RAM de l’apport de nouveaux marchés de la maintenance et de la formation aéronautiques.

Quel business plan?

La rentabilité de BaySys Morocco est démontrée, tel qu’il ressort de son business plan 2011-2015, au vu de l’évolution prévisionnelle de ses produits et résultats. Ainsi, le chiffre d’affaires et le résultat net atteindront, à la fin de cet exercice, respectivement 462,6 millions de DH et 43,9 millions. Ils seront portés à 2 milliards de DH et à 227,7 millions dès 2015. Soit des taux de croissance annuels respectifs de 45 et 51%.

Article qui date de fevrier 2011
Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 946
Inscrit le : 27/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 15 Juin 2011 - 1:50

Citation :
Le groupe Sumpar agrandit sa filiale LPS Aéro à Casablanca



Pour soutenir sa croissance, le groupe d'aéronautique Sumpar, Installé à Boos (Rouen / France), a décidé d'agrandir ses locaux, investir dans des machines high-tech et se lancer dans le rachat de nouvelles entités.

Le groupe Sumpar comprend plusieurs entités dont Sumpar est la principale avec 80 salariés. Le groupe est constitué de deux filiales: la société IDAP (18 salariés) rachetée en 2007 à Boos et LPS Aero Maroc qui est la seconde filiale du groupe, et son premier investissement à l'étranger (créée en 2006) puisqu'elle est implantée à Casablanca au Maroc. L’équipe de techniciens (25 Salariés) de la société LPS Aéro, a tout le savoir-faire dans le domaine de l’usinage de pièces de moyennes et grandes séries et a toutes les compétences techniques requises pour usiner tous types de matériaux (aluminium, titane, aciers, inox, etc…).

En cette année 2011, le chiffre d'affaires du groupe a bondi de 22%. Le groupe prévoit une extension de 450m² sur son site de Boos et de 1.600m²sur celui d'LPS aéro Maroc. Des investissements auxquels s'ajouteront les acquisitions de deux nouvelles entités prévues pour 2011 et qui doivent permettre à Sumpar d'atteindre ses objectifs de croissance pour 2014.

http://www.aeronautique.ma/Le-groupe-Sumpar-agrandit-sa-filiale-LPS-Aero-a-Casablanca_a2066.html
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3452
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc    Lun 20 Juin 2011 - 19:58

Citation :
Bombardier : L’investissement au Maroc est acquis à 70%
Lors des dernières assises de l’industrie tenues en mai dernier, le PDG de Bombardier Aéronautique a annoncé devant le roi l’intention de son groupe d’installer une unité industrielle au Maroc. Quelques semaines après, des échos qui filtrent sont plutôt encourageants, même si le projet est encore loin d’être entériné. « L’investissement est acquis à 70% », lance sans hésitation Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Gimas (groupement des industriels marocains de l’aéronautique et l’aérospatiale). A charge pour les autorités marocaines et les professionnels locaux de convaincre Bombardier d’accomplir les 30% restants.


Le nouvel élan de l’industrie aéronautique ce n’est pas uniquement Bombardier. C’est aussi le pari de convaincre les grands opérateurs du secteur de venir s’installer dans la zone offshore de Nouaceur, dédiée à cette industrie sophistiquée. Gimas et l’AMDI se rendent en France pour prendre part au salon du Bourget, le plus grand évènement mondial de l’aéronautique en plus de celui de Farnborough en Angleterre.

Le défi est majeur. « Il s’agit pour nous de garantir un bon démarrage des investissement dans la zone de Nouaceur. Si ce premier boom des investissements se réalise nous sommes assurés de réussir le défi du développement de l’industrie aéronautique au Maroc », assure Benbrahim. Les rendez-vous prévus en marge du Bourget comptent énormément pour concrétiser cet élan de l’investissement dans l’aéronautique. De ce fait, il n’est pas exclu qu’Ahmed Réda Chami ministre de l’industrie fassent le déplacement en France.

Les responsables du Gimas assurent que si les promesses d’investissement se concrétisent rien n’empêchera l’institut de formation de satisfaire les besoins des projets à venir.

maroceco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
secteur aeronautique au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Bricks au thon (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: